Les Crises Les Crises
29.octobre.201629.10.2016 // Les Crises

L’artisan de la guerre d’Irak exprime son soulagement de voir que le Brexit a détourné l’attention de l’enquête sur le rôle de la Grande Bretagne en Irak

Merci 0
J'envoie

Source : The Intercept, le 13/09/2016

gettyimages-1882205

Zaid Jilani

Le 13 septembre 2016

Des emails récemment divulgués révèlent comment un des grands artisans anglais de la guerre contre l’Irak a déclaré être soulagé que le vote du Brexit pour quitter l’UE réduise la couverture des médias sur les résultats dévastateurs de l’enquête concernant le rôle de la Grande Bretagne dans cette guerre.

Le 4 juillet, l’ex-ministre des Affaires étrangères Jack Straw a écrit à l’ex-Secrétaire d’État américain Colin Powell pour évoquer la prochaine publication du rapport Chilcot, un document qui détaille l’enquête du gouvernement britannique. Le rapport explore, entre autres, l’ampleur de l’implication et du soutien britannique à la guerre menée par les États-Unis en Irak.

Anticipant la couverture médiatique à venir, Straw a demandé à Powell de relire un premier brouillon de déclaration sous la forme d’un document Word. Il écrivait que le seul effet positif du Brexit serait, à court terme, de réduire l’intérêt porté au rapport Chilcot, même si cela n’empêcherait pas de le placer en situation inconfortable lors de sa publication.

screen-shot-2016-09-13-at-6-35-46-pm-1000x1087

——-Forwarded message——-

De: Jack Straw

Date: Lundi 4 juillet 2016, 7:36 AM

Sujet: Confidentiel, Chilcot 6 juillet

À: CP

Cher Colin,

J’espère qu’Alma et toi vous portez bien.

Comme vous le savez certainement, Chilcot publie ce mercredi à 11:00 BST [British Summer Time, NdT] (04:00 ET) [Eastern Time – Est américain, NdT]. J’ai une bonne idée de ce qu’il contient – et je serais heureux d’en discuter avec toi, si cela peut être utile. S’il te plaît, tiens-moi informé et dis-moi quand ce serait possible de te téléphoner. Toutefois, je ne verrai pas le rapport avant 08:00 BST, soit juste trois heures avant sa publication. Il comprend 2 600 000 mots, 15 gros volumes. Le résumé fait plus de 100 pages.

Je joins un document avec ce que j’ai déjà pu glaner, et ceci est bien évidemment sujet à modifications quand je lirai le vrai rapport. Mais, comme tu es mentionné dans mon ébauche, j’ai pensé que tu devrais le lire. Si tu as des commentaires sur le sujet, je serais très heureux d’en prendre connaissance. Je pense aussi l’envoyer à Condi [Condoleeza Rice, NdT] – OK ?

Entretemps, comme tu as vu, la politique en Angleterre est dans une phase des plus extraordinaires, je n’ai jamais vu cela. La seule bonne chose à propos du Brexit c’est que cela détourne l’attention des médias de Chilcot. Mais cela ne changera rien au malaise le jour de la publication.

Amicalement

Jack.


Powelll a dit à Straw qu’il devrait également partager cette déclaration avec Condoleeza Rice et qu’il contacterait Richard Armitage, deux autres responsables du gouvernement Bush qui étaient impliqués dans la planification et l’exécution de la guerre.

Il s’est montré sceptique vis-à-vis d’une partie de la déclaration de Straw qui affirmait qu’une résolution supplémentaire des Nations Unies préalable au conflit aurait évité l’invasion. Il a écrit à Straw « Je ne peux être ni pour ni contre ton jugement comme quoi une seconde résolution aurait empêché le conflit. J’en doute, mais je ne sais pas. » (Dans la déclaration finale de Straw à la presse, cette affirmation est demeurée.)

powellstraw1-1024x764


De: CP<>

Envoyé le: Lundi 4 juillet 2016 08:10:16-0400

À: Jack Straw <>

Sujet: Re: Confidentiel, Chilcot 6 juillet

Merci, Jack. Je le passerai aussi à Armitage. Ça ne me gêne pas que tu fasses référence à moi au sujet de la décision de Bremer. Bremer soutiendrait que la décision était la bonne et qu’elle était approuvée par Rumsfeld. Bremer pense que nous tous étions au courant. Ce n’est pas le cas. Rumsfeld, Feith et compagnie ont des versions différentes. Les pontes militaires et de l’agence étaient également surpris. Je pense que tu devrais aussi le montrer à Condi. Je regarderai dans son livre pour voir ce qu’elle a écrit.

Je ne peux être ni pour ni contre quand tu juges qu’une seconde résolution aurait prévenu le conflit. J’en doute, mais je n’en sais rien.

Je suis à la maison aujourd’hui jusqu’à environ 17 heures (heure de la côte Est). Je reste ici toute la journée de mardi. Je ne suis pas sûr qu’il y ait quelque chose à discuter entre nous. Je n’ai pas d’information sur Chilcot et on n’en parle pas dans nos médias. Si tu veux appeler, envoie un courriel d’abord pour être sûr que je ne sois pas sorti.


Près d’un mois plus tard, le 3 août, Powell envoya un mail à Straw lui disant que le rapport Chilcot « n’a pas donné grand-chose ici » et qu’il supposait que l’enquête s’était simplement « évanouie ».

« Oui, l’affaire Chilcot a complètement disparu ici aussi. C’était désagréable sur le moment mais presque toute l’attention s’est portée sur Tony [Blair], » a répondu Straw. Il a noté que « il y a quelques trucs à propos de familles de soldats tués en Irak qui essaient de monter un procès contre Tony sur cette base, mais il est difficile d’envisager comment ça pourrait marcher. »

Il a vite changé de sujet, en demandant à Powell s’il allait venir à Londres bientôt. « J’ai rencontré quelqu’un dernièrement qui t’a entendu en conférence et qui pensait que tu étais sensationnel, » a fanfaronné Straw.

powellstraw2-1024x404


Cher Colin. Merci beaucoup ! Mais qu’est-ce que c’est que cette affaire de “vieille branche”, de la part de quelqu’un qui aura 80 ans en avril prochain ? (La seule réponse d’Alice à ça est que tu “les portes vraiment bien” !).

Oui, l’affaire Chilcot a complètement disparu ici aussi. C’était désagréable sur le moment mais presque toute l’attention était sur Tony.

Mais même pour lui c’est déjà passé. Il y a quelques trucs à propos de familles de soldats tués en Irak qui essaient de monter un procès contre Tony sur cette base mais il est difficile d’envisager comment ça pourrait marcher.

Est-ce que tu prévois de venir à Londres ? J’ai rencontré quelqu’un dernièrement qui t’a entendu en conférence et qui pensait que tu étais sensationnel.

Amitiés d’Alice de HG et moi, à Alma et toi.

Jack

Envoyé depuis mon smartphone Samsung Galaxy

——–message original——–

De: CP <>

Date: 03/08/2016 11:22 (GMT+00)

À: Jack Straw <>

Sujet: Hey

Bon anniversaire vieille branche. Tu as été bien silencieux depuis le Brexit. Je suppose que le rapport a disparu sous l’avalanche des autres nouvelles. Ça n’a pas donné grand-chose ici. Parlé beaucoup de Tony pendant un court moment. Amitiés à Alice de HG. Colin


Les courriels privés de Powell ont été dévoilés par DCLeaks.com, un site web qui, par le passé, a diffusé des courriels dérobés de personnalités américaines politiques et militaires. DCLeaks est en relation avec Guccifer 2.0, un hacker dont beaucoup affirment qu’il est lié aux services de renseignement russes. DCLeaks a donné accès aux courriels de Powell à certains journalistes mardi, dont The Intercept.

Photo du haut : Jack Straw et Colin Powell à Camp David en mars 2003.

Source : The Intercept, le 13/09/2016

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Commentaire recommandé

blue rider // 29.10.2016 à 02h04

Toutes ces révélations ne remplaceront jamais les vies perdues, les destins broyés, les villes à reconstruire, les sociétés civiles à restructurer, car il manque à ces révélations un paramètre fondamental : le temps. Alors que ces révélations, amorties par le temps, n’en finissent pas d’interroger le silence de nos médias traditionnels, les vrais comploteurs sont déjà à l’oeuvre pour d’autres méfaits, d’autres crimes, d’autres montages mortifères pour lesquels il nous faudra prouver une fois de plus que “non, ce n’est pas différent des autres fois cette fois là non plus…”. Et ce ne sont pas les 4 ou 5% de français qui, notamment avec l’avènement d’internet, peuvent aujourd’hui se permettre de se penser en “géopolitologues amateurs autodidactes”, qui changeront la donne, même si la réalité des faits est connue plus vite.
.

10 réactions et commentaires

  • blue rider // 29.10.2016 à 02h04

    Toutes ces révélations ne remplaceront jamais les vies perdues, les destins broyés, les villes à reconstruire, les sociétés civiles à restructurer, car il manque à ces révélations un paramètre fondamental : le temps. Alors que ces révélations, amorties par le temps, n’en finissent pas d’interroger le silence de nos médias traditionnels, les vrais comploteurs sont déjà à l’oeuvre pour d’autres méfaits, d’autres crimes, d’autres montages mortifères pour lesquels il nous faudra prouver une fois de plus que “non, ce n’est pas différent des autres fois cette fois là non plus…”. Et ce ne sont pas les 4 ou 5% de français qui, notamment avec l’avènement d’internet, peuvent aujourd’hui se permettre de se penser en “géopolitologues amateurs autodidactes”, qui changeront la donne, même si la réalité des faits est connue plus vite.
    .

      +25

    Alerter
  • blue rider // 29.10.2016 à 02h04

    En juin 2012, à un journaliste qui lui demandait pourquoi, lors du débat présidentiel, ils n’avaient pas abordé la politique étrangère, Hollande avait répondu “parce que cela n’intéresse pas les français”. Une sorte de pâle écho cynique aux paroles de Karl Rove (conseiller de Bush) à Ron Suskind à l’été 2002, rapportées dans le NYT en novembre 2004
    .
    “(…) – Ce n’est plus de cette manière que le monde marche réellement. Nous sommes un empire, maintenant, poursuivit-il, et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité, judicieusement, comme vous le souhaitez, nous agissons à nouveau et nous créons d’autres réalités nouvelles, que vous pouvez étudier également, et c’est ainsi que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’histoire (…). Et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à étudier ce que nous faisons.””
    .
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2008/09/05/le-retour-de-karl-rove-le-scenariste-par-christian-salmon_1091916_3232.html#PjgrzVte5TQzFfkV.99

      +12

    Alerter
    • openmind // 29.10.2016 à 13h58

      Cela se fait grâce au story telling et encore au “tittytaienment”, on abrutit les masses par du divertissement non-stop, et on lui raconte de belles ou effrayantes histoires auxquelles il est prié de croire sans résister et cela est rendu d’autant plus facile que ces masses ne sont plus informées d’où la lutte contre les sites “subversifs” puis que la presse et autres médias sont totalement sous contrôle…je ne parle pas des politiques et des journalistes dans leur immense majorité totalement soumis par l’argent sommés de raconter les bonnes versions des choses (comment peut-on écouter la radio après avoir lu les-crises le matin par exemple…)

        +2

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 29.10.2016 à 10h54

    Et bien on se demande encore ce qu’avait mis dans “sa fiole” Collin Power le jour ou il a accusé Saddam Hussein d’être un “nouvel Hitler” selon la formule consacrée.! Et ce n’est pas fini car Hillary Clinton et ces proches ami(e)s pourraient encore être mis sur la sellette : .https://francais.rt.com/international/28219-email-gate-fbi-rouvre-enquete-clinton et plus d’infos là : https://thinkprogress.org/the-fbi-directors-letter-about-the-clinton-emails-says-a-lot-less-than-the-media-wants-you-to-aa61e81e5a97#.2zuthg5pv Un ancien de la CIA doute que ce soit vraiment wikileaks ou Assange qui ai mis sur la place publique ces “e-mails” privés mais il faut se demander si dans l’état profond, certains ne voulant pas suivre “Clinton” et ces voeux de guerres contre l’Iran d’abord, l’accord d’Israel étant certain, mais aussi contre la Russie et/ou la Chine ?? Ce scandale tombe a pic au moment ou la famille Clinton avec ses “usines de casseroles” serait finalement le pire qui puisse arriver à ce pays préfèrent fuiter des “infos” ?

      +5

    Alerter
  • Julie // 29.10.2016 à 11h14

    Sur “Tony”, il faut voir le film “The Ghostwriter” de Polanski
    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Ghost_Writer
    (l’article édulcore; si Polanski a choisi un acteur qui est presque le sosie de Tony Blair c’est évidemment à dessein)

      +3

    Alerter
  • RGT // 29.10.2016 à 12h33

    Ce qui est assez “amusant”, c’est que la France qui avait à l’époque marqué son refus de suivre les USA dans cette aventure délirante, ne fasse RIEN pour faire éclater la vérité du rapport Chilcot.

    Finalement, le grand moment que nous avait offert le couple Chirac/De Villepin à l’ONU n’aura été que le chant du cygne de l’indépendance de notre nation désormais totalement inféodée aux intérêts anglo-américains.

    Je me suis renseigné auprès de nombreuses connaissances : Pas une seule n’a été au courant de ce rapport.

    Par contre, la diversion BREXIT a bien marché avec les commentaires acerbes sur tous les “vieux racistes” qui ont “brimé” les jeunes qui “aspiraient à plus de liberté” en restant dans l’UE.

    Quand aurons-nous François Ruffin ministre de presse indépendante, des médias télévisuels et radiophoniques honnêtes ?

    En Belgique ils pourraient aussi mettre Michel Collon à la tête de ce ministère.

    Je verrais bien Olivier Berruyer ministre des finances pendant qu’on y est.

    Je n’ai pas la certitude que les intéressés souhaitent se compromettre si on ne leur donne pas une garantie totale d’indépendance et de moyens.

      +8

    Alerter
    • Fritz // 29.10.2016 à 13h29

      Le peuple et le président français étaient opposés à la guerre d’Irak, mais la classe dirigeante et médiatique restait fidèle à la grande Amérique. Le jour de la chute de Bagdad (9 avril 2003), nos médias parlaient de la “liesse” des Irakiens – comme ils parleront de la “liesse” des Libyens au moment de la chute de Tripoli.

      Ce que l’on peut reprocher à Chirac et Villepin, c’est de ne pas avoir poussé leur opposition jusqu’au bout, et d’avoir plié pour rentrer dans les bonnes grâces de l’Oncle Sam après la défaite irakienne.

      Ainsi, Villepin a cru bon d’envoyer ses félicitations à Colin Powell après la capture de Saddam Hussein. Et avant l’agression américaine, il aurait dû, comme chef de la diplomatie française, se rendre à Bagdad : il ne l’a pas fait.

      La résistance de Chirac et Villepin était réelle et méritoire, mais comme l’écrivait Richard Labévière, il ne s’agissait pas d’un SURSAUT de la France indépendante, mais d’un SOUBRESAUT.

      Une dernière remarque : le paradoxe que vous relevez est réel, ainsi, les médias français ont longtemps édulcoré l’agression américaine, lui donnant le joli mot d’INTERVENTION. Les médias anglais et américains parlaient plus franchement d’INVASION. Les médias des pays agresseurs, pourtant…

        +4

      Alerter
  • Lysbeth Levy // 29.10.2016 à 13h14

    Hélas oui ils risquent tous de mourir “tranquillement dans leur lit” sans être inquiété par un quelconque TPI ou CPI qui lui ne jugent que les “petits” chefs d’état européens de petits pays ou africains. Dans cet texte on remarque que sont nommés les néocons de l’équipe Bush depuis le fameux jour qui a décidé du nouvel ordre dans le monde. Condoleeza Rice, Colin Powell, Karl Rove, Douglas Feith, Paul Bremmer, Rumsfeld, Jack Straw, Richard Armitage, il ne manque plus que “le Prince des Ténèbres” Richard Perle et bien d’autres : http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2007-01-19/les-faucons-noirs-de-bush/924/0/54067
    Est-ce que le temps est venu pour que cette équipe disparaisse ? Au vu des informations “fuitées” plus “qu’hackées” ça y ressemble …

      +7

    Alerter
    • RGT // 29.10.2016 à 17h13

      Le TPI…

      J’ai lu je ne sais plus où que l’Afrique du Sud avait décidé de se retirer du TPI au prétexte (judicieux) que seuls les dirigeants africains peu enclins à se soumettre l’Empire étaient traduits devant cette juridiction…

      Si vous regardez les “procès” de cette “vénérable institution” (vénérienne serait à mon avis plus adaptée) vous vous rendrez compte que tous les inculpés étaient réfractaires et que hormis quelques serbes, l’immense majorité sont africains…

      Visiblement, l’Afrique du Sud ne fait qu’initier le mouvement et de nombreux pays africains commencent à prendre leurs distances…

      Mais pas un seul mot dans nos médias bien sûr. Il ne faudrait surtout pas éveiller le moindre doute dans les populations sur l’intégrité de cette Grande cour de Justice Impartiale.

      Pendant qu’on parle du TPI, Laurent Gbagbo n’est pas encore mort dans sa geôle comme Milosevic ?

      Ça arrangerait pourtant pas mal de monde, particulièrement en France.

        +6

      Alerter
      • Raoul // 29.10.2016 à 21h50

        Milosevic a été poursuivi par le TPI pour la Yougoslavie, un tribunal spécial monté par les vainqueurs et destiné, principalement, à juger les serbes. Je ne discute pas de savoir si Milosevic était coupable ou pas, mais du point de vue du droit, ce TPI est une ignominie. On ne peut être à la fois juge et partie.

        Gbagbo est poursuivi par la CPI, cour a priori plus légitime, mais qui n’a pas convaincu de son impartialité, c’est le moins qu’on puisse dire.

        Résultat : l’Afrique du Sud a quitté la CPI, le Burundi et la Gambie ont prévu de le faire et l’Ouganda en parle. Encore une fois, il ne s’agit pas de nier les crimes commis, mais force est de constater que ce sont les dirigeants africains mal en cours qui font l’objet des attentions de cette vénérable cour. Ouattara, par exemple, n’a rien à craindre puisqu’il sert les intérêts de l’Occident.

        Quand la CPI décidera de poursuivre Sarkozy ou Blair, on pourra considérer qu’elle fait son travail, mais je doute que cela se produise un jour. Je ne parle pas des États-Unis qui sont au-dessus de toutes les lois internationales, c’est bien connu.

          +5

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications