Les Crises Les Crises
7.juin.20187.6.2018 // Les Crises

Le débat d’Europe Soir – Frédéric Taddeï – Italie : déni de démocratie ?

Merci 3
J'envoie

Source : Europe 1, Frédéric Taddeï, 30-05-2018

Pour écouter le débat c’est ici

Frédéric Taddeï met face à face des politiques, des journalistes et des intellectuels que l’on n’entend pas ailleurs.

Invités :

Yves Bertoncini

Enseignant, consultant en affaires européennes et président du Mouvement Européen.

Lenny Benbara

Directeur de la publication et cofondateur du site Le Vent se lève.

Jacques de Saint Victor

Historien du droit et des idées politiques.

Source : Europe 1, Frédéric Taddeï, 30-05-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

nulnestpropheteensonpays // 07.06.2018 à 09h28

la vraie, la seule prison des pays , c’est la fabrication de la monnaie , quand on ne paie pas l’argent on doit rien a personne …la création de la monnaie par des privés , c’est seulement un moyen de faire de l’argent facilement pour les banques et ce de manière monumentale , et rien mais absolument rien ne justifie que l’on paie des intérêts a des privés sur de l’argent qui n’existe pas . A part bien sur mettre les peuples sous coupe réglée mieux que n’aurait osé le faire la royauté . J’ai honte que mon pays soit gouverné par des épiciers , et plus par des gens cultivés . Taddei président

10 réactions et commentaires

  • nulnestpropheteensonpays // 07.06.2018 à 09h28

    la vraie, la seule prison des pays , c’est la fabrication de la monnaie , quand on ne paie pas l’argent on doit rien a personne …la création de la monnaie par des privés , c’est seulement un moyen de faire de l’argent facilement pour les banques et ce de manière monumentale , et rien mais absolument rien ne justifie que l’on paie des intérêts a des privés sur de l’argent qui n’existe pas . A part bien sur mettre les peuples sous coupe réglée mieux que n’aurait osé le faire la royauté . J’ai honte que mon pays soit gouverné par des épiciers , et plus par des gens cultivés . Taddei président

     59

    Alerter
    • Sharivan // 07.06.2018 à 10h54

      ” Taddei président”… du CSA, ce sera déjà un grand pas.

       20

      Alerter
    • Bouddha Vert // 08.06.2018 à 00h48

      Effectivement, mais dans ce monde de 2018, une banque nationale avec une politique nationale se verra immédiatement attaquée de l’intérieur et de l’extérieur…
      Il faut préparer l”intelligence et l’imagination au double effet CUBA.
      C’est pourtant certainement une des voies de salut pour sauver notre biotope.

       2

      Alerter
  • Renaud // 07.06.2018 à 11h51

    L’ “Europe” a été pensée à partir de la monnaie sous le rideau de fumée de la grande “fraternité universelle” de l’après-guerre…
    Si l’ “Europe” a la “monnaie” comme substrat, elle périra par la monnaie. Faut-il faire un dessin??.

    La “pensée” qui a fait l’ “Europe” est frelatée au dernier degré tout comme le système financier. Comme les arcanes monétaires sont pour la plupart ignorées des peuples et des sociétés qui croient encore que les élections politiques ont force de loi, et bien, on change les visages des politiques, mais la “politique”, elle, ne change jamais…
    On parle de l’ “euro” à tort et à travers mais on ne s’est encore pas débarrassé de cette toxine à haute dose.

    Je rappelle que dimanche prochain 10 juin 2018, en Suisse (qui ne fait pas partie de l’ “Europe” et qui peut appliquer SES lois qui permettent à des collectifs importants de citoyens de se faire entendre dans la Confédération pour élaborer des lois Justes) se déroulera un référendum sur la proposition de l’Initiative pour la Monnaie Pleine (en très résumé, les banque commerciales ne prêteront que l’argent de leurs déposants et ne pourront plus créer de la monnaie, laquelle création monétaire sera réservée à la Banque Centrale Nationale Suisse). Les tenants de cette initiative pour la Monnaie Pleine ne rêvent pas car le contexte médiatique “mainstream” pèse de tout son poids… Donc pas d’illusions. Mais, enfin!! — fini le silence et les non-dits au sujet du système monétaire et bancaire — cette cause est beaucoup plus avancée qu’on croit car de plus en plus de gens commencent enfin à réagir en nombre et sérieusement sur les vices profonds du système financier, partant, les vices de l’ “euro”, cette monnaie fantoche qui est un mark allemand qui ne dit pas son nom et ne reflète aucunement les réalités économiques, sociales et culturelles des pays et leurs sociétés qui souffrent..

     25

    Alerter
    • Renaud // 07.06.2018 à 12h02

      Un complément que j’ai oublié: entièrement d’accord avec, ci-dessus, nulnestpropheteensonpays // 07.06.2018 à 09h28

       3

      Alerter
  • Christian Gedeon // 07.06.2018 à 13h01

    Ben en fait,il n’y a pas eu déni de démocratie,in fine et avec difficulté. Mais ne doutons pas un instant que les chausse-trappes vont se multiplier sous les pas du gouvernement Conte. Mais gaffe…l’italien est ombrageux et fier,et à les moyens de l’être,quoi qu’on en pense. Beaucoup dépend de ce que j’appelle la société italienne “bis”. A la fois amortisseur,générateur et source de financement à peine occulte de l’économie italienne. Si elle soutient Conte à fond,ça passera.

     7

    Alerter
    • Ben // 07.06.2018 à 15h47

      ” l’italien est ombrageux et fier”. On a beau s’attendre à tout, des pépites comme ça sont devenues très rares. Félicitations.

       5

      Alerter
      • Dillmann // 07.06.2018 à 16h02

        la dernière fois que j’ai lu ça, c’était dans Astérix en Hispanie !

         8

        Alerter
        • Ben // 07.06.2018 à 16h22

          Mais oui, ça me disait quelque chose. D’ailleurs, selon Pierre Desproges, il ne s’agirait pas des Italiens, mais plutôt des Espagnols qui sont définis comme “fiers et ombrageux, avec un tout petit cul pour éviter les coups de corne”.
          Gédéon à beau être exceptionnellement intelligent, il ne connait pas bien ses classiques.

           6

          Alerter
  • Phil // 07.06.2018 à 20h02

    Un autre débat sur l’Italie mené par F TADDEI avec les intervenants suivants :
    Pierre Lévy (Rédacteur en chef du mensuel Ruptures.)
    Guillaume Klossa (Directeur de l’Union européenne de radio-télévision (UER) et fondateur du think tank EuropaNova.)
    Hervé Juvin (Economiste. Auteur de France, le moment politique: Manifeste écologique et social (Editions du Rocher, 2018).
    Pierre Jacquemain (Rédacteur en chef de la revue Regards)

    http://www.europe1.fr/emissions/les-experts-deurope-soir/le-debat-deurope-soir-frederic-taddei-lalliance-antisysteme-en-italie-pourrait-elle-arriver-en-france-3659924

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications