Les Crises Les Crises
14.octobre.201814.10.2018 // Les Crises

[Pulp Fiction] Les détails du meurtre de Jamal Khashoggi. Par David Hearst

Merci 201
J'envoie

J’ai plusieurs articles importants en anglais sur Jamal Khashoggi à traduire, votre aide est la bienvenue – merci de nous contacter ici.

Source : Middle East Eye, David Hearst, 10-10-2018

Middle East Eye révèle comment le journaliste saoudien a été traîné hors du bureau du consul général, tué et démembré

Capture d’écran des vidéos de surveillance montrant Khashoggi arrivant au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre (AFP)

Jamal Khashoggi a été traîné hors du bureau du consul général dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul avant d’être assassiné brutalement par deux hommes qui ont découpé son corps en morceaux, ont indiqué à Middle East Eye des sources proches de l’enquête.

Des responsables turcs ont déclaré savoir à quel moment et à quel endroit dans le bâtiment le journaliste saoudien a été assassiné. Ils envisagent de creuser le jardin du consul général pour vérifier si les restes de son corps sont enterrés.

Khashoggi est porté disparu depuis mardi dernier. Il est entré au consulat pour se procurer des documents afin de pouvoir se remarier et n’a pas été revu depuis.

« Nous savons quand Jamal a été tué, dans quelle pièce il a été tué et où le corps a été emmené pour être démembré. Si la police scientifique est autorisée à entrer, elle sait exactement où aller »

– Une source turque

Depuis samedi, des responsables turcs maintiennent que le journaliste a été assassiné à l’intérieur du bâtiment, mais sans fournir de preuve et sans s’exprimer officiellement.

Pendant ce temps, des responsables saoudiens ont insisté sur le fait que l’homme, âgé de 59 ans, avait quitté le consulat peu après son arrivée et qu’ils s’inquiétaient de son sort. Ils n’ont toutefois présenté aucune preuve corroborant leurs dires et affirment que les caméras du consulat n’enregistraient pas à ce moment-là.

« Je voudrais confirmer que… Jamal ne se trouve ni au consulat, ni au royaume d’Arabie saoudite. Le consulat et l’ambassade s’efforcent de le chercher », a souligné le consul général saoudien, Mohammad al-Otaibi, samedi après l’ouverture du consulat aux journalistes de Reuters. « Nous sommes inquiets à son sujet », a-t-il ajouté.

Jamal Khashoggi a quitté l’Arabie saoudite en 2017, craignant la répression du nouveau gouvernement contre les voix dissidentes (April Brady/Project on Middle East Democracy)

Mais une source turque en lien direct avec l’enquête a fourni à MEE un compte-rendu détaillé des faits qui se sont déroulés au consulat mardi dernier, selon ce qui a été rapporté par les enquêteurs.

« Nous savons quand Jamal a été tué, dans quelle pièce il a été tué et où le corps a été emmené pour être démembré. Si la police scientifique est autorisée à entrer, elle sait exactement où aller », a-t-il déclaré.

Khashoggi s’est rendu pour la première fois au consulat le vendredi 28 septembre et a rencontré un diplomate saoudien dans le but d’obtenir les papiers dont il avait besoin.

À LIRE ► La disparition de Jamal Khashoggi prouve que l’Arabie saoudite est un État voyou

Le diplomate saoudien l’a confié à un membre des services de renseignement saoudiens, qui a déclaré que le consulat n’était pas en mesure de fournir ce dont il avait besoin ce jour-là, mais qu’il pourrait revenir la semaine suivante, selon la source.

Khashoggi a quitté le bâtiment ce vendredi avec le numéro de téléphone du responsable des renseignements.

Mardi dernier, Khashoggi a téléphoné au consulat le matin et demandé s’il devait toujours s’y rendre. On lui a répondu que les documents étaient prêts, selon la même source. Son rendez-vous était fixé à 13 h.

Une demi-heure avant, pendant la pause déjeuner au consulat, tous les membres du personnel local sont sortis pour leur pause habituelle d’une heure. Alors qu’ils partaient, on leur a demandé de prendre leur après-midi car une réunion diplomatique de haut niveau était prévue au consulat, selon notre source.

Des preuves dans le réseau d’égouts

Selon la photo publiée par le Washington Post, sur laquelle figure l’heure, Khashoggi est entré dans le consulat moins d’une heure plus tard, à 13 h 14.

Il a été accueilli par un fonctionnaire et conduit dans le bureau du consul général. Peu de temps après, deux hommes sont entrés dans la pièce et ont traîné Khashoggi hors du bureau, dans une autre pièce où ils l’ont tué, précise la source, sans préciser comment il a été tué.

Le corps de Khashoggi a ensuite été traîné dans une troisième pièce et démembré.

Une autre source turque a affirmé à MEE que le consul général n’avait pas quitté son domicile depuis trois jours et avait annulé tous ses rendez-vous

Une source saoudienne a déclaré à Reuters que selon les services de renseignement britanniques, ils avaient tenté de droguer Khashoggi à l’intérieur du consulat et que cela se serait terminé en overdose.

Cette source a précisé que les informations provenaient d’une source des renseignements britanniques. Contacté par Reuters, les services en question n’ont pas commenté. Interrogé sur cette version des faits, un responsable saoudien a vivement démenti : « Cette mort n’est pas vraie ».

Parmi les vingt-deux voitures immatriculées au consulat, trois ou quatre sont retenues dans l’enquête sur le meurtre. L’un des véhicules aurait quitté le bâtiment du consulat à 15 h 15 et se serait rendu à plusieurs centaines de mètres, à proximité du domicile du consul général.

La police turque aurait voulu perquisitionner la résidence et emmener toutes les voitures enregistrées au consulat dans un lieu sûr pour les examiner, mais les Saoudiens s’y seraient opposés (AFP)

MEE croit comprendre que le procureur général envisage maintenant de fouiller le jardin du consul général pour savoir si les restes du corps de Khashoggi y sont enterrés.

Une autre source turque a affirmé à MEE que le consul général n’avait pas quitté son domicile depuis trois jours et avait annulé tous ses rendez-vous.

Cette source a également indiqué que la police turque voulait perquisitionner la résidence et emmener toutes les voitures enregistrées au consulat dans un lieu sûr pour les examiner, mais les Saoudiens n’ont pas donné leur autorisation.

Une source a également indiqué à MEE que les Saoudiens avaient emporté tous les disques durs de la salle des caméras de sécurité du consulat en quittant le bâtiment.

Les Saoudiens ont annulé mardi une proposition qu’ils avaient initialement faite de permettre à la police scientifique turque de se rendre sur les lieux. Ce revirement est survenu après la publication par les médias officiels turcs de la liste complète des quinze Saoudiens arrivés à bord de deux vols privés le jour où Khashoggi a disparu.

La source qui a rapporté le récit sur la façon dont Khashoggi a été assassiné a déclaré que les enquêteurs de la police étaient convaincus qu’ils disposaient déjà de suffisamment de preuves médico-légales, récoltées lors de fouilles du réseau d’égouts raccordé au bâtiment.

Une attention particulière est accordée à la montre Apple que Khashoggi portait quand il est entré dans le bâtiment

Une deuxième source turque en lien avec l’enquête a déclaré à MEE que les Turcs disposaient de preuves vidéo et audio du meurtre. Cependant, ils n’ont pas révélé comment ils avaient obtenu ces preuves.

Mais une attention particulière est accordée à la montre Apple que Khashoggi portait quand il est entré dans le bâtiment. La smartwatch est synchronisée électroniquement avec l’iPhone qu’il avait laissé à sa fiancée avant d’entrer dans le bâtiment.

MEE a sollicité les ambassades saoudiennes au Royaume-Uni et aux États-Unis pour une réaction.

Traduit de l’anglais (original).

Source : Middle East Eye, David Hearst, 10-10-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 14.10.2018 à 07h52

Monstrueux…

Et on nous a cassé les [Modéré] avec l’affaire Skripal !

Mais rassurez-vous, l’Arabie saoudite reste notre alliée pour faire régner la démocratie et la paix au Yémen.
Selon le chef du Monde libre, Donald Trump, « si cette affaire est avérée, ce serait tout simplement effroyable et inacceptable. Il faut enquêter jusqu’au bout, et il pourrait y avoir de graves conséquences ». « Pour autant, le président américain a affirmé qu’il était hors de question de remettre en cause les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. » (France Info)

https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/disparition-d-un-journaliste-saoudien/disparition-de-jamal-khashoggi-vers-un-scenario-terrifiant_2984451.html

49 réactions et commentaires

  • Fritz // 14.10.2018 à 07h52

    Monstrueux…

    Et on nous a cassé les [Modéré] avec l’affaire Skripal !

    Mais rassurez-vous, l’Arabie saoudite reste notre alliée pour faire régner la démocratie et la paix au Yémen.
    Selon le chef du Monde libre, Donald Trump, « si cette affaire est avérée, ce serait tout simplement effroyable et inacceptable. Il faut enquêter jusqu’au bout, et il pourrait y avoir de graves conséquences ». « Pour autant, le président américain a affirmé qu’il était hors de question de remettre en cause les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. » (France Info)

    https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/disparition-d-un-journaliste-saoudien/disparition-de-jamal-khashoggi-vers-un-scenario-terrifiant_2984451.html

     70

    Alerter
  • Fritz // 14.10.2018 à 08h01

    Ça tombe mal : la presse anglophone (exemplaire de rigueur et de vérité comme chacun sait) faisait grand état d’une attaque “terroriste” planifiée par l’Iran contre des opposants en exil à Paris, pour nous préparer à la grande croisade contre Téhéran : https://www.express.co.uk/news/world/1031197/World-War-3-Iran-terror-attack-planned-Europe-America-Paris-bomb-foiled-nuclear-deal

     32

    Alerter
  • Pierre D // 14.10.2018 à 08h20

    Il n’y a que les assassins pour fournir autant de détails.

    C’est étrange, cette histoire me rappelle celle d’un autre journaliste “dissident” assassiné… ah oui! Arkadi Babtchenko.

    Prudence!… à l’heure où la Turquie relâche les évangélistes américains.

     6

    Alerter
    • weilan // 14.10.2018 à 08h58

      Difficile de comprendre en quoi le FAUX assassinat de Babchenko imaginé par les troufions ukrainiens vous fait penser à cette affaire.
      Pensez vous vraiment que le sieur Khashoggi va réapparaître bien vivant ?

       20

      Alerter
      • Pierre D // 14.10.2018 à 09h58

        Le ne pense rien je me souviens.

        Il est possible que l’assassinat soit vrai, mais pas le fait des “coupables”.
        Il est possible que les Saoudiens soient suffisamment stupides pour agir ainsi.
        Il est possible aussi que derrière les “troufions ukrainiens” il y ait eu des officines qui ne sont pas ukrainiennes pour deux sous.

        Visiblement vous avez assisté à ces événements. Personnellement je n’entends que ce qu’en disent à l’unisson les atlantistes et là, j’ai indigestion de couleuvres…

        … alors je dis: prudence avant d’envahir l’Arabie Saoudite.

         17

        Alerter
        • Fritz // 14.10.2018 à 10h31

          En effet, l’unisson des médias atlantistes sur cette affaire est suspecte.
          Envahir l’Arabie saoudite… pour s’approprier directement son or noir ?

          En 1990, la pendaison à Bagdad du journaliste Farzad Bazoft avait facilité la diabolisation de Saddam Hussein, jusque-là très respecté en Occident.

          Mais cette affaire Khashoggi est si gênante pour le camp atlantiste et saoudien que j’y verrais plutôt une manœuvre turque, quelle que soit la réalité des faits rapportés.

           14

          Alerter
        • affaire // 14.10.2018 à 11h04

          Christine Lagarde du FMI qui n’est pas trop gênée par cette affaire est parti envahir l’Arabie saoudite.

           8

          Alerter
        • Alexandre B // 15.10.2018 à 21h42

          Je pense que cela n’aurait aucun sens: Une invasion de l’Arabie Saoudite ne serait pas envisageable, car le sabotage de ses puits de prétrole aurait un impact à court terme apocalyptique sur l’économie des pays occidentaux (les Américains ont pu tirer d’Irak bien moins de pétrole qu’attendu).
          Si les Américains n’ont pas envahi l’Arabie Saoudite après le 11 septembre, c’est probablement pour cette raison, donc je vois encore moins de raison de le faire aujourd’hui, alors qu’ils ont massivement recours au pétrole de schiste.
          Comme Fritz, je pense que s’il y a une manoeuvre, il faudrait plutôt chercher cela chez les Turcs ou encore ailleurs.
          Ceci dit, l’impossibilité d’envahir l’Arabie Saoudite n’empêcherait pas pour autant une telle manipulation pour faire pression sur le prince.
          Cependant, les Saoudiens savent bien qu’ils peuvent à peu près tout se permettre du fait de leur situation justement.
          Il est aussi possible que les journalistes se soient emparés aussi prestement de cette affaire parce que les autres journalistes sont les seuls pour lesquels ils arrivent encore à avoir de l’empathie (contrairement aux enfants yéménites, clairement bien moins photogéniques que les enfants syriens…).

           1

          Alerter
    • Tonton Poupou // 14.10.2018 à 14h52

      Je ne peux qu’être d’accord avec vous. Car effectivement depuis le début je reste dubitatif et sceptique quant à la grosseur des ficelles de cette affaire et après avoir lu les “détails” du “crime” obtenus aussi précisément et rapidement, et dans un contexte plutôt tendu entre “alliés” américains je me pose encore plus de questions en oubliant jamais qu’avec les complots il y a toujours deux écueils :
      1° En voir partout.
      2° En voir nul part.

       11

      Alerter
  • lecrabe // 14.10.2018 à 08h37

    Un autre point de vue intéressant sur ce Skripal saoudien version turque:
    https://www.legrandsoir.info/le-prince-clown-saoudien-a-contrarie-les-journalistes-mainstream-en-s-en-prenant-a-l-un-des-leurs.html
    On s’étonne quand même de toute cette unanimité des médias à se focaliser sur le meurtre d’un “dissident” et à critiquer Ben Salmane, eux qui ne tarissaient pas d’éloge sur le progressiste d’arabie il y a seulement quelques mois, et à faire confiance aveuglément aux sources turques alors que la critique permanente du “régime erdogan” inondait nos canaux de diffusion…
    Bref, une nouvelle, fantastique, sordide et rocambolesque histoire au royaume de la presse et des paniers de crabes (aux pinces d’or).

     27

    Alerter
    • R.C. // 14.10.2018 à 09h55

      C’est vrai qu’à force de se faire enfumer et de se faire skripaliser par les médias (et les politiques) on a du mal à accorder un crédit immédiat à leurs révélations et à ne pas se demander où est l’arnaque.
      Comme l’affaire ne met pas en jeu notre survie immédiate, attendons que tout ça décante pour pouvoir (peut-être) y voir plus clair…

       14

      Alerter
    • Chris // 14.10.2018 à 13h22

      MBS ne fait plus l’unanimité chez les Atlantistes, bien avant la “disparition” de Khoshaggi : pas assez maniable.
      Se rappeler sa réplique hautaine à Trump il y a 2-3 semaines. D’aucuns affirment que le fait de ne pas avoir été éduqué dans les instituts (de formatage) occidentaux comme la plupart des autres princes prétendants au trône devient un réel handicap. Traduisez : il les envoie péter, dérangeant le ronron séculaire des Saouds franchisés.
      Sa razzia musclée sur les rentiers multimilliardaires saoudiens dans le Ritz de Ryad au printemps a déclenché des inimitiés féroces parmi les oligarchies arabes et occidentales et prétendants au trône. Lui-même aurait été victime d’un attentat dans les semaines qui suivirent.
      La guerre au Yémen où l’OTAN est grand fournisseur d’instructeurs, armement, special OPS et renseignements tourne au vinaigre.
      Par ailleurs, certains craignent un probable rapprochement avec l’Iran-Russie voire BRICS pour fixer et contrôler la production de l’or noir, chasse gardée des USA :
      https://theconversation.com/russie-arabie-saoudite-un-rapprochement-qui-agace-washington-85475
      http://premium.lefigaro.fr/international/2017/10/05/01003-20171005ARTFIG00229-visite-du-roi-salman-a-moscou-pour-riyad-les-russes-font-partie-de-la-solution-au-levant.php
      La guerre en Syrie a pris une nouvelle tournure depuis la bévue incroyable d’Israël (abattage de IL-20) provoquant l’installation d’une zone no fly syro-russe :
      https://original.antiwar.com/hallinan/2018/10/12/the-syrian-chess-board/
      La Russie a fait don à la Syrie de trois unités du système de défense aérienne S-300PM, systèmes d’occasion provenant des bataillons de l’armée russe récemment équipés de nouveaux systèmes S-400. Chaque unité sera probablement accompagnée d’un système de défense aérienne à courte portée Pantsyr-S1. Des systèmes de guerre électronique Karsukha-4 permettront de détecter et de brouiller les radios et radars ennemis.
      Des délégations occidentales et arabes ont déjà commencé à venir en Syrie pour organiser leur retour, diplomatique, économique et industriel…
      Bref, un imbroglio où chacun joue sa partition selon ses intérêts privés et géostratégiques.
      Qu’un MBS disparaisse dans un accident n’aurait rien d’étrange et arrangerait tout le monde.
      En tout cas, ça bouge, voire ça tangue !

       20

      Alerter
      • RV // 14.10.2018 à 20h30

        Il me semble que la Russie n’a pas fait don de S330 à la Syrie, mais qu’elle a honoré la livraison d’un contrat qui avait été bloquée à la demande du gouvernement israélien.

         3

        Alerter
        • Chris // 14.10.2018 à 21h37

          MOSCOW, October 8. /TASS/. Russia has donated to Syria three battalion sets of S-300PM missile systems of eight launchers each, a military diplomatic source told TASS on Monday.
          More:
          http://tass.com/defense/1025020

           3

          Alerter
          • Casimir Ioulianov // 15.10.2018 à 13h40

            Voilà comme ça tout le monde est content. L’accord avec l’état de les juifs n’est pas rompus vu que c’est pas une vente sous contrat et le régime a ses pétards.
            C’est beau l’aide humanitaire quand même ;p.

             2

            Alerter
  • calal // 14.10.2018 à 08h38

    Trump a bien dit a MBS qu’il trouvait les prix du petrole trop haut pour avant les midterms. MBS a pas ecoute et maintenant il subit une pression. Il semble que les tweets a Trump ont de plus en plus d’influence…
    Trump tweet que “la fed a fait une connerie en remontant les taux trop vite .Mais qu’il ne virera pas Powel pour ca ” et pof, la baisse de la bourse ralentit…
    MAGA power…

     14

    Alerter
  • kiwixar // 14.10.2018 à 09h33

    Les Saoudiens peuvent massacrer autant de Yéménites qu’ils veulent (femmes et enfants, jeunes mariés, etc), les affamer, renvoyer leur pays à l’âge de pierre, c’est ok pour la “communauté internationale” et tous les laquais. Mais tuer un journaliste, alors là non. Toute la [Modéré] s’émeut. On va bientôt avoir droit aux leçons de moraline et les Zuniens vont s’y mettre : “quoi, vous n’avez pas acheté un de nos drones tueurs capable de frappe chirurgicale sans dommage collatéral?”.

     47

    Alerter
    • Alfred // 14.10.2018 à 10h38

      Ce qu’il faut comprendre c’est que comme dans le cas de Benala si les projecteurs sont pour une fois braqués sur la partie fangeuse d’un pouvoir quelconque c’est pour servir les intérêts d’une autre partie en concurrence. (Rien avoir avec skripal où les mensonges répétés et nécessaires d’une partie se retournent contre elle).
      Ici la victime agent des services saoudiens et américains avant d’être journaliste était lié à l’ancien monde (neo cons Clinton,, bush obama / turki faisal Al Saoud, bin Talal etc) alors que l’instigateur de sa disparition, le Macron des sables (bin salmane) a fait alliance avec Trump (pas le choix en fait) à travers Jared kushner.
      l’Arabie de bin salmane est toujours alliée aux usa mais ce qui est nouveau quasiment alliée à Israël (et toujours ennemie de l’Iran). Qu’est ce qui a changé ? La Turquie qui se situe dans un entre deux avec tout le monde (son intérêt propre comme la France jadis). Ancienne alliée us et quasi alliée d’Israël avec des rapports corrects avec l’Iran et la russie, en concurrence “islamique” et surtout géopolitique avec l’Arabie saoudite. La Turquie s’est brouillée avec Israël. Elle s’est brouillée avec les usa (suite à la tentative de putsch de l’armée pro us contre erdogan dont la Russie a contribué à l’échec). Elle doit gérer son propre merdier et celui… des saoudiens à ildib. La Russie recherche à éloigner la Turquie des us, à protéger l’état et ses propres intérêts en Syrie , tout en respectant israel (beaucoup de russes israélien entre autres). Problème la mort de quinze russes quasiment aux mains des israéliens (même si le missile a été tiré par les Syriens) est le dernier d’une longue série de débordements israéliens vis à vis des russes.
      Résultat : le crétin de roi tombe dans un piège et fait tuer son opposant en Turquie (ou celui ci se sentait en sécurité). Les russes et les Turcs sont probablement à la manœuvre pour le laisser faire et exposer le meurtre. Ainsi 1) bin salmane est affaibli et sur la route de grandes difficultés si ce est de la sortie. C’est bon pour les Turcs (hégémonie) et amélioration de la confiance de l’Iran. C’est bon pour les russes aussi: c’est un boure pif direct sur Israël (vengeance pour l’avion) dont la super aliance plus si secrète avec l’Arabie saoudite est affaiblie (on ne peut pas faire accepter une alliance avec un despote meurtrier qui est peut être d’ailleurs sur le départ). C’est un coup porté aux usa qui doivent avaler publiquement la couleuvre et “agir” contre un allié (tuer c’est pas bien nanana). C’est une rétribution pour le soutient de daech à Al tanf (pour les russes) et l’armement (qui continue) des Kurdes (pour les Turcs).
      Rien a voir avec skripal donc. Mais du Benala international (pas avec des playmobil de province cette fois). Les russes et les Turcs ont attendu le doit sur l’interrupteur du projecteur que le petit potentat au centre de l’Alliance de leurs adversaire soit un peu trop ivre de sa puissance (il n’y avait pas de doute entre l’enfermement du Hilton et l’abduction du chef du gouvernement libanais).

       29

      Alerter
      • zigomar // 14.10.2018 à 12h09

        oui cela me rappelle l’échange musclé au début de la campagne de déstabilisation / régime change de la Syrie, où les saoudiens avaient assassinés devant le siège du Renseignement syrien 6 hauts responsables, et lorsqu’en représailles l’Iran et/ou les syriens avaient tenté d’assassiner Bandar Ben Sultan, qui n’était plus réapparu après et avait finalement démissionné moins d’un an plus tard de son poste de chef du Renseignement saoudien. Un piège (irano?)-turco-russe est tout à fait plausible, sur la foi de renseignements compromettants distillés “mystérieusement” au psychopathe MBS ? Mais nos jounaleux iront-ils creuser cette affaire ? Rien n’est moins sûr que la négative.

         4

        Alerter
    • Kiwixar // 14.10.2018 à 22h51

      {Modéré} Statistiquement, 100% des cas où je me fais modérer concernent des cas de noms d’oiseaux proférés à l’encontre d’une certaine profession (les jou… istes).

       5

      Alerter
  • Toff de Aix // 14.10.2018 à 10h04

    Il y a quand même beaucoup de contradictions dans cette affaire : un coup c’est une équipe de quinze hommes qui serait venue par avion pour faire le boulot. Puis là c’est deux hommes.

    Un coup on l’aurait démembré et sorti les restes par voiture, un coup il serait enterré dans le jardin.

    J’en déduis qu’il y a certainement des manipulations dans cette affaire, ou du moins des tentatives de manipulation.

    Ça n’enlève rien au sordide de l’histoire, mais bon, on dirait qu’on découvre le peu de considération pour la vie humaine de nos alliés au moyen Orient. Combien d’exécutions au sabre par an, combien de flagellations publiques, combien de lapidations déjà ? Sans parler du Yémen…

    Apparemment c’est la Turquie qui a allumé la mèche, et n’oublions pas qu’elle a sans doute de gros intérêts à le faire (comme par exemple embarrasser fortement le premier allié des Seoud, les Usa, qui ont été très menaçants depuis quelques années avec Erdogan).

    Enfin, l’important dans tout ça, c’est que rien ne vienne interrompre le business….

     21

    Alerter
    • sassy2 // 14.10.2018 à 12h18

      je pense que bellingcat-in va sortir un bon papier bientôt ;-))
      avec de belles photos d’aéroport et de scies à os.
      c’est signé:
      novitchok => russes
      scie à os=>moyen orient

       9

      Alerter
    • THMOS // 14.10.2018 à 12h20

      Et en plus ledit buzinaisse est probablement déficitaire pour “nous” quand on observe l’incompétence intéressée des intermédiaires publics…Par contre Publicis ( comme l’épouse de son dirigeant Mme Anne-Sophie Lapix ne nous en informera pas sur France 2 ) doit s’en tirer en assurant la “communication” de l’Arabie Saoudite. ” Les femmes là bas enfin autorisées à conduire une bagnole ! ” Seront-elles autorisées à exercer le métier de bourreau pour décapiter des homosexuels, des Chiites ou des “mécréants” ? ” La cause des femmes évolue, doucement, mais positivement ” !!! dixit le Parisien

       4

      Alerter
    • tepavac // 15.10.2018 à 01h19

      “Apparemment c’est la Turquie qui a allumé la mèche,”

      Dans mes recherches, une opinion diffère sur le sujet, il semble que la Turquie n’a fait qu’emboiter le pas franchie par la fiancée de Mr Kashogui, qui la première aurait diffusé l’alerte dans les diffuseurs sociaux avec en prime les enregistrements de la montre connectée du disparu.
      Devant ces révélations publiques qui devenaient virales, la Turquie a réagit, puis les Etats unis, puis l’Angleterre, l’Allemagne et la France avec une déclaration commune aujourd’hui, extrait;
      «Il faut une enquête crédible pour établir la vérité sur ce qui s’est passé et – le cas échéant – pour identifier les responsables de la disparition de Jamal Khashoggi et veiller à ce qu’ils soient tenus pour responsables»,

      Du coup ils ont retrouvé le sens des convenances, une enquête sérieuse avant, et les sanctions après….

       5

      Alerter
  • Fritz // 14.10.2018 à 10h04

    Si un connaisseur de la langue turque pouvait traduire ou résumer des articles comme ceux-ci…
    https://www.sabah.com.tr/galeri/dunya/cemal-kasikci-olayindan-carpici-detaylar/5
    http://www.hurriyet.com.tr/gundem/abdli-eski-diplomattan-kasikci-aciklamasi-40986178
    Cela nous éviterait d’être tributaire de la seule presse anglophone.

    Cemal Kaşıkçı (avec i sans point) = Jamal Khashoggi

     5

    Alerter
  • Toff de Aix // 14.10.2018 à 10h23

    Je suis étonné qu’un commentaire comme celui ci passe la modération…. Ça veut dire quoi, ce genre de propos, à part que vous vous félicitez d’un possible assassinat extra judiciaire ?

     2

    Alerter
  • Caliban // 14.10.2018 à 10h44

    La voiture qui a transporté le corps du supplicié jusqu’à la maison du Consul était conduite par une femme.
    L’honneur des wahhabites est sauf, on va pouvoir continuer à leur vendre des rafales pour leur oeuvre de pacification du Yemen.

     17

    Alerter
  • Duracuir // 14.10.2018 à 11h54

    Mais qui en a quoique ce soit à faire de ce “journaliste” épouvantable. Il représente l’absolument pire de ce “métier”. Et que ce soit les Saoudiens qui l’aient occis ne change rien. Ce type a été de toutes les causes les plus pourries, les plus affreuses, les plus sanglantes. Bon débarras.

     4

    Alerter
    • Caliban // 14.10.2018 à 12h53

      Est-ce bien raisonnable de souhaiter la mort des gens via un clavier et un pseudonyme ?
      Et dans la vraie vie vous diriez la même chose aux membres de sa famille ?

      Avec ce commentaire à 2 balles, vous représentez ce qu’il y a de pire dans la sphère de l’internet participatif : inhumanité, absence de réflexion et radicalité toute virtuelle.

       19

      Alerter
      • Duracuir // 14.10.2018 à 14h03

        [modéré] Il n’est écrit nulle part que je souhaite sa mort, simplement je ne la regrette pas.
        Et quand bien même la souhaiterais-je, il ne me semble pas que la haine envers des monstres et malfaisants(ou pas) soit née avec internet.
        Et ce type était un monstre malfaisant.
        Je ne comprends pas comment ce genre d’invective stérile puisse passer la modération d’habitude impeccable du blog. Perso, je serai la modo, je supprimerai ce présent com et le votre avec

         3

        Alerter
        • Papagateau // 14.10.2018 à 20h18

          Beaucoup de journalistes très responsables ont souhaité la mort de méchants dictateurs, et ils n’ont pas été censuré.

          Ah !? On me dit dans l’oreillette qu’ils ont utilisé le subjonctif, dans le cadre de ce qui serait souhaitable pour propager la démocratie.
          Ce qui change tout.

           3

          Alerter
        • Caliban // 15.10.2018 à 00h43

          @Duracuir

          Je vous prie de m’excuser pour ma saute d’humeur, vous avez pris pour les autres commentaires que je juge, sur ce billet comme sur d’autres, parfois si stupides.

          Je me permets donc de détailler mon point de vue en espérant qu’il retienne votre attention bienveillante 🙂

          Poster un commentaire doit avant toute chose être utile :
          • exposer une réflexion articulée
          • ou partager des liens afin que l’on puisse prolonger sa réflexion
          • ou éventuellement (tenter de) faire sourire car c’est aussi vital.

          Le fait de bénéficier de l’anonymat sur internet permet de se comporter comme des piliers de bistrots, qui n’ont rien d’intéressant à dire mais l’ouvrent quand même de façon bruyante et grossière, histoire de se sentir exister (cf les forums de Yahoo si vous voulez voir ce que cela donne).

          Se poser la question, avant de cliquer sur le bouton ENVOYER, si nous assumerions nos écrits sans l’anonymat et devant vos proches. Cela aiderait les modérateurs en allégeant les fils de discussion d’un bon nombre de commentaires inutiles à ce site, dont le noble objectif figure sous le titre.

           6

          Alerter
      • Alfred // 14.10.2018 à 16h16

        Pour rappel voici l’homme en question à ses débuts:
        https://twitter.com/sibeledmonds/status/1051450021164531712
        Cette mode n’a pas changé d’ailleurs car certains reporters récemment primés en syrie (au moins un photographe) peut afficher les mêmes photos dans son book… (à défaut du même palmarés, on est pas au même niveau de connections)

         8

        Alerter
      • Sam // 14.10.2018 à 17h04

        Personnellement, je m’en fiche comme d’une guigne n’étant ni atlantiste ni membre de sa famille, je n’ai rien à pleurer. Et si je dois commencer à pleurer pour les assassinés, alors j’ai vraiment du boulot et je ne commencerais pas par lui.
        Cela dit, il ne s’agit pas de sa personne mais des circonstances de sa mort, des conséquences sur la géopolitique d’un moyen orient déjà bouillant, etc.

         3

        Alerter
  • THMOS // 14.10.2018 à 12h04

    Les frères musulmans dont l’interprétation dingo immédiatement dénoncée par les ( vrais ) Savants de cette religion ont trouvé refuge sur la terre stérile des Saoud tricards et acculturés pour fabriquer ce wahhabisme…L’argent du pétrole transformera l’association mortifère, protégée par l’Amérique, en une puissante dictature qui a détruit le Moyen Orient… Ce n’est pas la France qui s’est compromise à flatter ces criminels mais des politiques qui dissimulent et aggravent l’ampleur du chaos ( Yémen aujourd’hui, guerre contre l’Iran depuis 1980, soutien du djihad en exe Yougoslavie etc etc) Et Antoine Sfeir nous a quitté, qui saura encore dénoncer ces crimes ? ” Antoine Sfeir, Antoine Sfeir, est-ce que j’ai une gueule d’Antoine Sfeir ? “

     3

    Alerter
  • Julie // 14.10.2018 à 12h16

    Les journalistes ont vraiment la mémoire courte. C’est juste le quotidien des Saoudiens, dont la vie APPARTIENT à une bande de princes psychopathes. Ah bon, c’est pas la Syrie? On nous aurait menti?
    https://en.wikipedia.org/wiki/Sultan_bin_Turki_II_bin_Abdulaziz_Al_Saud

    http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13940427000348

    https://www.letemps.ch/monde/ne-prince-saoudien-exile-europe

    Euronews version anglaise, a eu de très bons sujets sur les meurtres récents de journalistes en Bulgarie et à Malte (en lien sur enquêtes à propos de la corruption au plus haut niveau des politiques européens) ET sur un nombre de femmes activities arrêtées en Arabie Saoudite récemment et en prison jusqu’à aujourd’hui, ainsi que des journalistes, qui pourtant avaient tous appelés aux réformes que MbS prétend incarner…

     9

    Alerter
  • Eric83 // 14.10.2018 à 12h37

    “Réaction” de l’Etat Français sur le site du Ministère des Affaires Etrangères le 12 octobre sur la disparition de Jamal Khashoggi…survenue le 2 octobre !

    La disparition à Istanbul, le 2 octobre dernier, de Jamal Khashoggi, suscite de graves interrogations sur son sort.

    La France demande que les faits soient clairement établis et que tous ceux qui peuvent contribuer à la manifestation de la vérité y concourent pleinement. C’est le message que nous avons transmis aux autorités saoudiennes. Les accusations portées contre elles nécessitent qu’elles fassent preuve de transparence et y apportent une réponse complète et circonstanciée.

    La défense de la liberté de la presse et de la liberté d’expression ainsi que la protection des journalistes sont des priorités de la France, alors que près de 800 journalistes ont été tués dans l’exercice ou en raison de leurs fonctions à travers le monde au cours des dix dernières années selon RSF, et que 90 % des crimes commis à l’encontre des journalistes restent sans suite judiciaire.

    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/arabie-saoudite/evenements/article/disparition-de-m-jamal-khashoggi-12-10-18

     2

    Alerter
  • marc // 14.10.2018 à 13h51

    selon moi, c’est un exemple flagrant de plus d’une division des populations entre ceux qui ne sont pas dupes du double langage médiatico politique et des autres qui le sont…

    ici apparaît une division entre :

    -ceux qui n’ont pas oublié la purge impitoyable d’erdogan après le coup d’état et trouve incohérent cet élan soudain d’erdogan pour défendre la liberté de la presse…

    -et ceux qui se disent que c’est courageux de hausser le ton face à l’arabie saoudite… et de défendre la liberté de la presse…

    je ne suis pas dupe et j’appelle ça une vraie pièce de théâtre, un sketch… diviser pour mieux rêgner…

     4

    Alerter
  • peyo // 14.10.2018 à 15h29

    La presse et les médias ont écrasé l’affaire dès le départ. Ils pourront toujours nous dire qu’ils font leur travail, on ne les croit pas.

     2

    Alerter
  • Nanker // 14.10.2018 à 22h32

    “Pour rappel voici l’homme en question à ses débuts”

    Effectivement cela rejoint certaines infos assez pointues qui circulent de ci de là : ce Khashoggi était moins un journaliste vertueux qu”une vieille barbouze planquée derrière sa carte de presse. Il aurait été zigouillé parce que – au courant de nombreux petits secrets puants du royaume – il aurait voulu faite chanter MBS.

    Pour situer le bonhomme il faut savoir que dans un de ses tweets il se félicitait de la décapitation des soldats syriens par les rebelles “modérés”.

     2

    Alerter
  • Sam // 14.10.2018 à 22h35

    https://aawsat.com/english/home/article/1426181/turki-aldakhil/us-sanctions-riyadh-would-mean-washington-stabbing-itself
    “Si les US nous sanctionnent, on pourrait aller jusqu’à se réconcilier avec l’Iran”.

    Là, c’est vraiment grave…

     2

    Alerter
    • Fritz // 14.10.2018 à 22h56

      C’est même un casus belli. En tout cas, la fracture américano-saoudienne sera intéressante à observer.

       1

      Alerter
  • Bobi // 14.10.2018 à 22h40

    Faut vite que je demande ma carte de presse!
    Car apparemment la vie d un journaliste vaux beaucoup beaucoup plus que la vie d enfants et de famille civile innocent… (yéménites)
    Tout juste honteux…

     7

    Alerter
    • Guillaume // 15.10.2018 à 00h28

      Il faudrait surtout conseiller aux Yemenites de prendre des cartes de presse…

       5

      Alerter
  • Carna // 15.10.2018 à 10h36

    La iwatch: du bluff, kashogghi est un agent us, balance par kirschner pour se debarrasser du deepstate qui controle le mbs. Deuxieme essai de putsh en cours. Quand au corps, trop lourd et volumineux oui il a du etre demanbre mais au sous sol local garbage, evacuation dans les conteners, d ou le sang dans les egouts apres rincage. Prudence. Depuis relation diplo avec la turquie coupees et promesse d un barril a 200$

     1

    Alerter
  • tibidi // 16.10.2018 à 04h26

    Voilà. Une perquise (autorisée par les Saouds !) de 8 heures vient de s’achever . Le téléphone doit maintenant chauffer entre Istanbul et Ryad, entre Istanbul et Washington, entre Washington et Ryad, entre Washington et Londres , etc … Le sultan-girouette fait monter les enchères … ha ha quel polar, mes cadets !

     3

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications