Les Crises Les Crises
22.septembre.201722.9.2017 // Les Crises

Les tours jumelles du World Trade Center : vos questions

Merci 0
J'envoie

La série sur le tours jumelles est presque terminée.

Mais j’ai noté que de nombreuses questions sont remontées dans les 1000 (et plus) commentaires.

Je vais donc faire le mois prochain un article répondant brièvement à un certain nombre de questions récurrentes (vu qu’à peu près tout à été débunké depuis 10 ans…).

Je vous propose donc d’en poser en commentaire ; je retiendrai celles qui sont les plus partagées et/ou intéressantes.

Merci de les rédiger brièvement, et de vous limiter à 4 ou 5 lignes, et si possible à une ou deux questions par personne.

Elles peuvent porter sur des thèmes variées (sur les attentats ou sur cette série), mais je ne retiendrai pas :

  • celles sur le processus d’écroulement du WTC 7 – dans la mesure où un billet dédié est en préparation
  • sur le traitement par les pouvoirs publics des informations en provenance du FBI et de la CIA (on en reparlera aussi).
  • les questions manifestement hors sujet (c’est à dire pas en lien avec les attentats ou cette série)

Je rédigerai aussi un billet sur ce qu’il y a de plus intéressant avec les attentats du 11 Septembre : à savoir pourquoi et comment tant de personnes se posent encore tant de questions. On notera que ces questions souvent ne s’inscrivent pas dans une vision délirante, mais, au contraire, sont posées par des personnes rationnelles, mais qui sont dans une démarche hyper critique.

Malheureusement cette démarche peut conduire à se noyer dans des détails et des biais de confirmation, alors que les choses sont en définitives assez simples. Cette démarche s’avère alors contre-productive, car elle éloigne de la vérité au lieu de s’en rapprocher. Rappelons aussi que le doute (raisonnable) reste sain, contrairement au refus de remise en question. Mais nous reparlerons de tout ça plus en détail…

Enfin, n’hésitez pas à laisser un petit mot positif si la série vous a intéressé – elle a demandé beaucoup de travail…

Merci à toutes et à tous.

Olivier Berruyer

Commentaire recommandé

RB83 // 22.09.2017 à 06h56

Merci de cette série très intéressante. Il y a un sujet que vous n’avez pas traité, c’est celui du pilotage des avions.
Pas mal de pilotes semblent s’interroger:
– L’impact sur les tours jumelles s’est fait entre 850 et 950 km/h, ce qui est très important à cette altitude et, selon certains, ils ne comprennent pas comment des pilotes apprentis n’ayant jamais volé en gros porteurs auraient pu manoeuvrer à de telles vitesses.
– La trajectoire d’approche du pentagone est très proche du sol. Selon certains pilotes, les perturbations aérodynamiques engendrées par un gros porteur à grande vitesse à très faible altitude rendent quasi-impossible une telle trajectoire d’approche.
Avez-vous des études qui traitent de ce sujet ?
Merci d’avance

604 réactions et commentaires - Page 3

  • bluerider // 22.09.2017 à 15h02

    A-t-on oui ou non retrouvé les 4 boites noires de AA11 et UA175 ? Plusieurs témoins déclarent avoir vu des ouvriers de déblaiement donner de main à main 3 des 4 boites noires à des officiers du FBI. Qu’en est-il vraiment selon vous ? Et selon vous, quelle est la probabilité de retrouver ces boites, sachant qu’avant et depuis, à part MH370 disparu en mer et jamais retrouvé à ce jour, on a toujours retrouvé toutes les boites noires de tous les crashes, même les plus énormes.

      +5

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h28

      C est rare un crash dans un building qui part en flammes après…

      Mais dans 100% des cas survenus, on ne les a pas retrouvées…

        +2

      Alerter
      • bluerider // 22.09.2017 à 15h35

        fin de non recevoir. Il n’y a pas de crash “doux et agréable”, et de crash “dantesque”. Tous sont dantesques. Encore une fois, quid de Columbia en 2003 pulvérisée à 30 km d’altitude et reconstituée, et de AA11 et UA175 en 2001 qui sont restés dans des bennes ?

          +7

        Alerter
        • Les-crises // 22.09.2017 à 15h40

          Je dirais la demi heure d incendie à 700 degrés ?

            +2

          Alerter
          • Alain Sauvannet // 22.09.2017 à 15h43

            Ci-dessous, une capture d’écran donnant une tentative d’explication par le forum du site metabunk (qui a fait pleins de sujets sur le 11 septembre):

            http://www.zupimages.net/up/17/38/9utq.jpg

            Cordialement

              +3

            Alerter
            • bluerider // 22.09.2017 à 16h00

              La question est plutôt : On a retrouvé des milliers de débris minuscules, une grande partie des moteurs solides, et une grande partie des trains solides (même en 2013), mais aucune des 4 boites noires censées être justement les parties les plus solides d’un avion de ligne ? this doesn’t add up !

                +8

              Alerter
            • bluerider // 22.09.2017 à 16h17

              Alors pourquoi a-t-on retrouvé les boites noires de AA77, disparues dans des conditions de crash et d’incendie similaire, voire pire peut-être car l’immeuble du Pentagone est en béton armé et non à structure acier ?

                +4

              Alerter
            • Johann // 22.09.2017 à 18h38

              @ bluerider
              “mais aucune des 4 boites noires”

              Très simple. Elles ont fondu sous l’action du thermite.

              J’ai tout bon là?

              Ah, non zut, il n’y avait pas de thermite. La poisse.

                +2

              Alerter
            • Les-crises // 22.09.2017 à 20h05

              Hélas peu de choses résistent à 800 degrés

              http://www.911myths.com/index.php?title=The_Black_Boxes

                +2

              Alerter
            • bluerider // 23.09.2017 à 00h51

              où sont les preuves de l’atteinte des 800° ? Et où sont les chiffres de la durée exacte de ces incendies à 800° au sein de la trace de AA11 et UA175 ? Des photos montrent une femme penchée par l’ouverture laissée par UA175… il ne devait pas faire si chaud que ça après l’impact ? Des témoins sauvés de la tour 1 mentionnent être parvenus à traverser la zone des 600°… par un escalier… il ne devait pas faire si chaud que ça ? De plus, comment pouvez-vous affirmer que ces boites noires se sont trouvées exactement là où il y avait des pics de 800° ? Avons-nous une idée précise de l’endroit où ces boites noires se sont retrouvées ? Of course not… donc pour moi, ce ne sont désolé, que des approximation d’antitruther… Et face à tant de spéculations hasardeuses, dignes d’un bon truther qui se verrait immédiatement sanctionné de paranoïa aiguë, quelle est la probabilité de retrouver les boites noires ? Comment un assureur ferait pour calculer cette probabilité, sachant que toutes les autres boites noires ont toujours été retrouvées comme déjà mentionné.

                +6

              Alerter
            • Johann // 23.09.2017 à 02h20

              800°C? Toujours la poisse!

              Les boîtes noires sont faites pour résister à 1100°C.

              http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qu-est-ce-qu-une-boite-noire_769793.html

              A tout hasard, le thermite c’est 2000°C. Mais c’est vrai, il n’y avait pas de thermite au WTC.

                +7

              Alerter
          • bluerider // 25.09.2017 à 03h06

            Columbia a brûlée à des milliers de degrés et pendant de longues minutes lors de sa rentrée dans l’atmosphère où elle passe de 28 000 km/h (vitesse de l’ISS) à 18 000 km/h (vitesse de rentrée) puis à 350 km/h (vitesse d’atterrissage plané), pulvérisée en milliers de morceaux incandescents sur 4 états. POURTANT elle a bel et bien été reconstituée.

              +1

            Alerter
  • Catherine // 22.09.2017 à 15h08

    Bonjour Olivier, comme vous me l’avez demandé j’ai cessé de (ce que vous avez appelé) trollé disant que je me réservais pour la fin. La manière dont a été monté ce dossier a provoqué un profond malaise en moi car je n’y vu aucune rigueur aucun sérieux aucun respect des principes d’un débat nécessitant par définition de confronter des avis contradictoires. Sauf votre respect (et c’est sincère) c’est beaucoup de travail mais pas un bon travail.
    J’ai bien remarqué dans les réactions en commentaire ce qui ne vous suivaient pas parce qu’ils connaissaient bien le dossier et ceux qui vous suivaient parce qu’ils ne le connaissaient pas.
    Je plains ces derniers parce qu’ils semblent avoir vu dans le dossier que vous avez monté la démonstration irréfutable que la version officielle était la bonne. Ils ont cru que ce ton dossier était une réponse aux chercheurs de la vérité alors que les chercheurs de la vérité ont répondu à la version officielle depuis longtemps et ils n’ont jamais eu de réponse à leurs réponses.
    Beaucoup de choses m’ont choqué dans la méthode.

      +18

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h29

      Merci

      J’attends donc ton scénario, pour le comparer à la “version officielle”.

      Chacun pourra donc se faire son opinion…

        +3

      Alerter
      • Catherine // 22.09.2017 à 22h27

        La réthorique du scénario est stérile.
        Il ne suffit pas du scénario d’une commission dont on peut légitiment douter de l’indépendance et très sérieusement de sa volonté de faire aboutir à la vérité, pour que si on en oppose pas une autre (en tout cas pas moi) ça ne puisse être que celle-là la bonne.
        Je ne suis pas dans le secret des Dieux et mon scénario pour le moment c’est que celui proposé sur la base de modèles du NIST (corrigé d’ailleurs une quantité de fois) n’est pas le bon.
        On peut dire les choses autrement :qu’est-ce qu’un bon scénario n’est pas ?
        Réponse : un scénario comme celui du NIST qui ignore tant de points ignorés, esquivés, mal traités.
        Bref un scénario indiscutable. Je l’attends.

          +5

        Alerter
        • Les-crises // 22.09.2017 à 22h53

          “Je ne suis pas dans le secret des Dieux”
          “Bref un scénario indiscutable. Je l’attends.”

          Mais c’est à vous de le faire, discutez en avec les personnes qui pensent comme vous, avec vos scientifiques de référence…

          quel secret des Dieux ? Il vous fait bâtir des scénarios pour détruire ces tours, en les faisant s’écrouler à partir du point d’impact des avions. Je ne vois vraiment ce qu’il y a de très compliqué là dedans, k’imagination semblant au pouvoir. Explosifs, missiles, thermite, bombes nucléaires, à vous de voir !

          au boulot ! On pourra comparer le scénario le plus crédible…

            +2

          Alerter
          • Laurent Fournier // 23.09.2017 à 08h05

            Ceux qui croient a la version officielle veulent, ou font semblant de vouloir, un scenario “propre”, avec des commanditaires, des executants, et un plan clair.

            Or, il tres difficile de faire tenir ensemble tous les details qui ne collent avec aucune version, que ce soit l’officielle ou les esquisses de scenarios alternatifs.

            Il est naif de croire a la “proprete” du scenario.

            Le seul objectif des terroristes, c’etait de faire tomber les tours, en plein jour, a 9h du matin, avec tous les gens dedans. C’etait le seul imperatif.

            Or, les etudes scientifiques, par les moyens intellectuels qu’elles mobilisent, montrent par leur seule existence qu’abattre ces tours n’etait, sur un plan technique, pas une simple affaire.

            Il est impossible d’imaginer qu’une telle operation puisse avoir ete montee sans prevoir un plan B, un plan C, un plan D, etc.

            Le pire, pour les terroristes, eu ete que les tours ne s’effondrent pas. Car alors, il eu ete plus difficile de cacher les preuves. Une fois l’operation enclenchee, il fallait aller jusqu’au bout.

            Voila pourquoi il n’est pas bizarre du tout, mais au contraire assez vraisemblable, qu’un ensemble de moyens concomitants, un “exces de precautions” si j’ose dire, aient etes rassembles pour abattre les tours.

              +5

            Alerter
            • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 13h47

              Joli florilège d’affirmations gratuites.”Le seul objectif des terroristes, c’etait de faire tomber les tours, en plein jour, a 9h du matin, avec tous les gens dedans. C’etait le seul imperatif.” : Vous avez l’air bigrement bien informé sur les préparatifs, dites-donc…Vous ne seriez pas dans le coup ?

                +1

              Alerter
          • bluerider // 23.09.2017 à 20h57

            la communauté de “charcheurs indépendants travaille cher Olivier. Petit à petit les verrous sautent. L’étude de l’Université Fairbanks Alaska, qui propose une modélisation la plus aboutie possible, de la chute du WTC7 à partir de toutes les données du NIST disponibles (donc pas leurs propres paramètres de modélisation classés secret défense) est un de ces travaux majeurs pour invalider la thèse d’un effondrement “naturel” du WTC7 par feux de bureau et affaiblissement de la facade sud. D’autres études sont en attente de fonds et de protocole parfaitement indépendant (traitement anonyme?), pour confirmer la présence d’accélérateur thermique dans les poussières des tours. De même, il y a des études en attente, sur l’origine des souches d’anthrax qui ont entraîné la mort de 7 personnes, dont les sénateurs Dashle et Leahy en décembre 2001, tous 2 farouchement opposés, comme David Kelly lui aussi retrouvé suicidé chez lui près de Londres, à la guerre en Irak. Enfin, si je puis me permettre, il y aurait des travaux d’enquête à refaire. Par exemple retrouver les contrôleurs aériens de l’ATC de Boston pour enfin savoir ce qu’ils ont vécu ce jour là (ce n’est pas un détail, si ?)… etc… vous pouvez collaborer si le coeur vous en dit, cher Olivier. J’ai une longue liste toute prête pour vous de festivités bien gagnées.

              +6

            Alerter
  • Catherine // 22.09.2017 à 15h10

    Beaucoup de choses m’ont choqué dans la méthode.
    Vous avez voulu donner la parole à Jérôme Quiran :
    “Par contre j’ai eu beau chercher, à l’instant où j’écris ces lignes, je n’ai pas trouvé de publication remettant en cause le schéma d’effondrement décrit ici dans des revues reconnues. Des papelards écrits sur un bout de zinc du balto du coin, ça oui, on en trouve…”
    C’est un mensonge éhonté et on ne peut pas se faire une bonne idée sur la base de mensonge de ce type.
    On a fait beaucoup d’amalgame, par exemple :
    Est-ce que le gouvernement est responsable de ces attentats ? C’est ridicule il n’y a pas de gouvernement aux États-Unis il y en a des dizaines et vous le savez très bien.
    Est-ce de la thermite ou des explosifs ou le feu ? On s’en fout mais lorsque des personnes ont en charge de faire une enquête ils doivent apporter des explications et des preuves scientifiques, pas des hypothèses sur ordinateurs.
    Par exemple : pendant la simulation en réel (et officielle) du comportement de l’acier des poutres soutenant les planchers celles-ci ont fléchi de 5.6 cm, dans la simulation par ordinateur du NIST ensuite, de plus d’un mètre. Rien que cela remet beaucoup de choses en question.

      +12

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h38

      “C’est un mensonge éhonté”

      Je suis preneur de références d’articles parus dans des revues scientifiques à comité de lecture en désaccord avec le modèle d’effondrement… Dont je rappelle que tout est visible sur les vidéos…

        +2

      Alerter
      • Lusituationniste // 22.09.2017 à 19h01

        Vous ne répondez à Henry-Couannier ou alors par la sempiternelle pirouette (“qu’il publie dans une revue à comité de lecture” !) : “Les ingénieurs du Nist ont échoué à obtenir le tirage des planchers sur les colonnes externes des tours WTC1&2”
        “Il faut noter également que l’initiation de l’effondrement  n’a pas été simulée. Ils se contentent de dire dans le rapport que vraisemblablement (likely)  la destruction de quelques colonnes exterieures en face Sud pour WTC1 a conduit à une instabilité qui s’est propagée et à conduit à la ruine généralisée (tout ceci alors que le cœur et les faces est et ouest avaient encore une grande réserve de capacité de soutenir la charge malgré les reports de charge dus aux colonnes affaiblies par le feu ou détruites par les impacts initiaux (leur charge n’a augmenté que de 30%, voir les tableaux détaillés dans Nist 1 6 D).”

          +7

        Alerter
      • Catherine // 22.09.2017 à 19h57

        Merci de me donner cette opportunité.
        Par exemple :

        « Quatorze points de convergence avec les rapports officiels sur la destruction du World Trade Center »,(traduit en français et interessant parceque l’on y voit tout ce que le NIST reconnaît comme ne pouvant pas être retenu) par Steven E. Jones, Frank M. Legge, Kevin R. Ryan, Anthony F.Szamboti, et James R. Gourley, publié en 2008 dans l’Open Civil Engineering Journal.

        « Anomalies environnementales au World Trade Center : Preuves de la présence de matériaux énergétiques », par Kevin R. Ryan, James R. Gourley, et Steven E. Jones, publié en 2009 dans The Environmentalist.

        « Observation de matériau thermitique actif dans les poussières de la catastrophe du World TradeCenter le 11/9 », par le professeur Niels Harrit de l’Université de Copenhague et huit collègues (comprenant Jones, Ryan, Legge, et Gourley), publié en 2009 dans The Open Chemical Physics Journal.

          +4

        Alerter
      • Catherine // 22.09.2017 à 19h58

        « Discussion sur “l’Effondrement progressif du World Trade Center : une analyse simple” de K.A.Seffen », par le physicien Crockett Grabbe, publié en 2010 dans le Journal of Engineering Mechanics, qui est diffusé par l’American Society of Civil Engineers (ASCE) (Société Américaine du Génie Civil).

        « Discussion sur la « Mécanique de l’effondrement progressif : Les enseignements du World Trade Center et des démolitions de bâtiments » de Zdenek P. Bazant et Mathieu Verdure », par l’ingénieur chimiste James R. Gourley, publié en 2010 dans le Journal of Engineering Mechanics de l’ASCE.145

        « Discussion sur « Qu’est-ce qui a et n’a pas causé l’effondrement des Tours Jumelles du World Trade Center à New York ? » de Zdenek P. Bazant, Jia-Liang Le, Frank R. Greening, et David B. Benson »,par Anders Björkman, publié en 2010 dans le Journal of Engineering Mechanics de l’ASCE?

          +4

        Alerter
        • Les-crises // 22.09.2017 à 20h14

          Ils concluent que l avion n’est pas responsable de l effondrement ?

            +0

          Alerter
          • Catherine // 22.09.2017 à 21h13

            Ils remettent en question, oui, les fondements de la théorie officielle, expliquant (enfin, n’expliquant pas…) l’effondrement des tours.

              +6

            Alerter
        • Alain Sauvannet // 23.09.2017 à 06h56

          Pour le debunking de l’histoire de “materiaux thermitique” , c’est par ici:

          http://www.bastison.net/RESSOURCES/Critique_Article_Harrit.pdf

          (Compilation des critiques émises par des spécialistes en chimie ou métallurgie)

            +3

          Alerter
  • Catherine // 22.09.2017 à 15h12

    Oui il y a des centaines de remarques très pertinentes à faire et qui ont été faites par des gens de très haut niveau. Certaines ont été postées ici et éliminées.
    Toutefois je ne vous en veux pas car je sais très bien à quoi correspond votre démarche
    Mais il n’en demeure pas moins que c’est lorsque l’on confronte les avis dans la plus parfaite rigueur que l’on peut se faire une idée.
    Et l’ironie n’y changera rien.
    Bien amicalement.

      +14

    Alerter
  • Les-crises // 22.09.2017 à 15h14

    Membre du complot, il était prévenu à l’avance et savait ou filmer, c est ça ?

      +1

    Alerter
    • Johann // 22.09.2017 à 18h43

      Vous nous parlez des “dancing israelis” là?! Peut-on visionner ce qu’ils ont filmé, depuis le début, histoire de savoir à quelle heure ils ont commencé à “tourner”.

        +3

      Alerter
  • st3fc10 // 22.09.2017 à 15h25

    Bonjour Olivier. Encore mille fois merci pour ces éclaircissements.
    En effet en dépit d’une super démonstration de votre part il me reste des questions (mes questions viennent des docus “le nouveau pearl harbour” ou “loose change 2”) :
    – Qu’un moteur de boeing puisse atteindre 950km/h au niveau de la mer, OK. Je ne vois pas en quoi çà ne serait pas physique. Ceci-dit combien de temps la structure des ailes pourrait résister à cette vitesse (si boeing ou le BEA on déjà publié dessus) ?
    – Y avait-il des exercices ce sécurité dans le nord des états-unis ce jour là ?
    – Avons nous plus comme preuve de la liste des kamikazes que la seule photo où ils sont présent à un portique d’aéroport ?
    – Quid du passeport magiquement retrouvé indemne en bas des tours ? Quelle hypothèse ? Coup de bol ? Terroriste qui le laisse sous le tableau de bord pour signer son acte ?
    – Par rapport à la thermite, les videos de métal en fusion sorti des décombre sont_elles fausses ou antidatées (datant de septembre plutot que novemmbre/décembre) ?
    – Les autres images de poutres coupées en biais sont elles issues d’un autre événement ?
    – Les rumeurs de départ des équipe canines sont-elles de hoax ?

    Je je cherche à piéger personne et je ne fais pas mon taquin. Je suis juste à la fois pointilleux, et fainéant. Et aussi curieux. Et aussi je dois dire que vous êtes pour moi le blog en qui j’ai le plus confiance (c’est pour çà que je vous ai fais un don l’année dernière).
    Encore merci, merci, merci, merci ! Cà fais 1004 merci quand même..

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h43

      Merci

      Je vais creuser tout ça les prochaines semaines…

        +2

      Alerter
  • Rey // 22.09.2017 à 15h46

    Merci pour cette vulgarisation technique qui permettra peut être a certains de comprendre que l’idée d’explosifs ou je ne sais quoi d’autres, pour faire tomber les deux tours, est idiot. C’est ce que j’essaye en général d’expliquer, en démontrant “pourquoi s’emmerdé a mettre en place une logistique pour aller placé de quoi faire sauté les tours après l’orchestre de l’attaque terroriste, alors que la structure et la conception même des deux tours suffisaient a faire le travail”. Mais je fais partis de ces gens qui ne cherche pas le “comment”, mais plutôt le pourquoi. Car c’est là que tout est beaucoup plus intéressant. Mais en général, on constate que toutes les théories, même les plus scabreuses, sur l’attaque et l’effondrement, sont accentuées en partie, aussi, pour justement détourner l’attention sur les bonnes questions, et les fondamentaux. Complot ? Sans doute. Par qui ? Là, l’histoire des USA et de sa géopolitique, avec des tiers, apporte sans doute des sources de réponses.

      +1

    Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 16h13

    Que pensez-vous des nombreuses destructions de preuves dans le dossier du 11/9 ?
    .
    La liste est phénoménale et il faudrait un article à lui seul pour l’expliciter. Enregistrement de la réunion des contrôleurs de l’ATC de Boston ? Informations sur l’opération Able Danger, la première qui avait repéré Atta sur le sol US ? Contenu accablant de l’ordi de Moussaoui, bloqué pendant 5 semaines jusqu’aux attentats ? Image officielle de AA77 prouvée photoshoppée, de la seule caméra au champ libre sur le parking du Pentagone, telle que mise en évidence par Aidan Monaghan ? Témoignages absents des rapports ? Qui a trouvé le passeport Suquami ? Images des 86 autres caméras du Pentagone ? Images de surveillance des aéroports empruntés par les pirates pour leur vol final ? Qui a transmis à CNN et BBC l’info de destruction du WTC7 30 minutes avant sa chute ? Qui et pourquoi le gazon du Pentagone a été nettoyé avant l’arrivée de la police par le DPS ? Où sont ces débris ? etc. etc. Où sont les boites noires de AA11 et UA175 ? Contenu des DD retrouvés dans les décombres des tours et restaurés par CONVAR Gmbh ? Paramètres retenus par le NIST pour simuler les effondrements des WTC ? Identité des donneurs d’ordres lors des délits d’initiés très très fortement pressentis par Marc Chesney ? etc…

      +18

    Alerter
    • Catherine // 22.09.2017 à 21h23

      Il n’y a pas eu que destruction de preuves, il y a eu aussi, pour moi, absence d’une vraie enquête criminelle.

      Quand le lieu d’un crime est identifié, on le boucle et on ne touche à rien, en même temps que le moindre indice est recherché.

      Au lieu de cela, toutes les pièces à conviction possibles ont été évacuées en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

      Quand on a demandé au NIST pourquoi il n’avait pas recherché des traces d’explosif, il a répondu en gros que ce n’était pas la peine puisqu’il n’y en avait pas (sic).

        +10

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 22h42

        et ils ont bien eu raison…

        L’auraient ils d’ailleurs fait qu’on dirait qu’ils ont manipulé les résultats…

          +3

        Alerter
        • bluerider // 23.09.2017 à 13h45

          C’est un dossier criminel. NON ils n’ont pas eu raison, car à moins de déclarer l’affaire classée, ce qui n’est toujours pas le cas (remember the “gitmo 5”?), TOUT doit être mis en oeuvre pour parvenir à la reconstitution la plus plausible. Or à cette heure, nous en sommes très loin. J’ajoute que la recherche d’explosifs fait partie du protocole normé d’enquête lors d’un incendie criminel (réglement de la National Fire Protection Association – NFPA 921- 2001 ). Cela n’a pas été fait et c’est une faute professionnelle.

            +5

          Alerter
      • ttec // 23.09.2017 à 11h29

        Catherine Le 22 septembre 2017 à 21h23
        « Quand on a demandé au NIST pourquoi … puisqu’il n’y en avait pas (sic). »

        Comme beaucoup, vous prétendez ridiculiser le NIST sans même avoir cherché à savoir ce qu’il avait dit vraiment.

        Voir sa FAQ

        question 8 “Why didn’t NIST consider a “controlled demolition” hypothesis …”

        question 9 ” Weren’t the puffs of smoke that were seen, as the collapse of each WTC tower starts, evidence of controlled demolition explosions?”

        question 10 “Why were two distinct spikes—one for each tower—seen in seismic records before the towers collapsed? Isn’t this indicative of an explosion occurring in each tower?”

        question 22 “Did the NIST investigation look for evidence of the WTC towers being brought down by controlled demolition? Was the steel tested for explosives or thermite residues?”

        et d’autres.

        les réponses ne sont pas du tout ce que vous prétendez.

          +1

        Alerter
        • bluerider // 25.09.2017 à 02h50

          Nous savons lire merci. Les réponses sont d’une mièvrerie qui contraste avec les 20 000 pages de leur rapport. Ce n’est même plus du 2 poids 2 mesures, c’est du “va’t faire foutre on a ot’chose à faire”. en termes plus choisis : “une fin de non recevoir”. Dans le cas de la recherche des explosifs : un raisonnement circulaire.

            +3

          Alerter
  • Jean LACOMBE // 22.09.2017 à 16h27

    Le jour qui a suivi les attentats du 11 septembre, je me souviens d’une émission réunissant des architectes, sans doute sur France Culture. Ils étaient dubitatifs sur les effondrements, mais l’un a évoqué cette chute des planchers des étages supérieurs qui cassaient ceux en dessous, comme les champions d’arts martiaux qui cassent des briques, des planches, etc. Voir par exemple :
    https://youtu.be/YT4eDb5o9l8
    L’architecte en question n’était pas convaincu et lançait cette explication comme une hypothèse. Les scientifiques qui cherchent à expliquer l’écroulement des tours font-ils autre chose que théoriser savamment ce que le karatéka marocain de la vidéo illustre pratiquement avec des pains de glace ?
    Rien de si étonnant donc.
    Mais ces explications “cassage de briques” ne rendent pas compte d’un fait qui lui est vraiment surprenant : les trois tours s’effondrent d’un bloc, de manière quasi identique. Pourquoi ? Les atteintes aux structures étant différentes, les ruines des trois édifices auraient dû être singulières et différentes…

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 17h50

      et si vous lisiez sérieusement la série svp ?

        +4

      Alerter
  • Alain Sauvannet // 22.09.2017 à 16h29

    Bonjour,
    Concernant la pièce d’identité des terroristes, ce n’est pas specialement magiques, d’autres pièces d’identité et effets personnels des victimes des avions (bijoux, photos, portefeuilles, sacs à main, cartes de crédit, chaussures, monnaie, chéquiers, etc.) qui se sont écrasés dans les Tours jumelles, sur le Pentagone ou à Shanksville, ont également été retrouvés, parfois en très bon état comme la carte bleue de Waleed Iskandar (un passager du Vol 11 d’AA) ou la carte « Miles » United Airlines de Lisa Anne Frost (une passagère du Vol 175 de la United Airlines).
    Des gilets de sauvetage et des parties de sièges de l’avion ont par ailleurs été retrouvés sur les toits d’immeubles en contrebas comme le Bankers Trust ou le One Liberty Plaza.
    De même, de nombreux débris et affaires appartenant aux passagers du Vol 93 de la United Airlines, qui s’est écrasé dans un champ à Shanksville, en Pennsylvanie, ont été retrouvés : des documents appartenant à CeeCee Lyles, le permis de conduire de John Talignani, mais aussi le passeport du pirate de l’air Saeed al-Ghamdi et une partie de celui de son complice Ziad Jarrah.
    http://www.911myths.com/images/8/8a/Waleed_Iskandar_Bank_Card.jpg
    http://www.bastison.net/SHANKSVILLE/shanksville.html
    http://www.911myths.com/index.php?title=Personal_Effects_and_the_Crash-Proof_Passport
    Cordialement

      +6

    Alerter
    • bluerider // 22.09.2017 à 17h17

      Je dis juste qu’on ne connait pas l’identité de celui qui l’a trouvé et tendu à un policier du FBI, pour le passeport d’Al Suqami retrouvé “dans une rue près du WTC1 avant sa chute”.

        +9

      Alerter
      • Alain Sauvannet // 22.09.2017 à 18h06

        Je répondais à st3fc10Le mais je me suis juste trompé de fil de commentaires ?

          +1

        Alerter
  • Steph // 22.09.2017 à 16h31

    Bonjour Olivier que pensez vous du fait que les terorristes logeaient dans un hotel entourés d’agents des services secrets notamment israeliens. Je voulais aussi vous remercier pour votre travail et votre rigueurs qui sont admirables

      +3

    Alerter
  • Jigex // 22.09.2017 à 16h41

    Simple question:
    – Est ce possible que l’effondrement soit l’objectif?
    Vu qu’il a fallu qques années pour que les experts comprennent le pourquoi de l’écroulement.

    Du coup, le/les commanditaire/s devait être surpris – peut être ravi – du résultat. Provoquer un certain engouement de cette technique d’attentat.
    – Y en a t’il eu d’autre après le 11/9? Ou tentative? (même si des mesures gouvernementales ont été mise en place)

      +1

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 22.09.2017 à 17h06

      Excellente question : “Est ce possible que l’effondrement soit l’objectif?” En effet, les conspis raisonnent comme si les effondrements avaient nécessairement été l’objectif des auteurs, alors que c’est impossible à savoir. On ne peut être sûr que de 3 choses : 1) ils voulaient s’écraser sur les tours, 2) ils voulaient que ce soit spectaculaire, 3) ils espéraient des dégâts irréparables.

        +3

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 18h02

        oui, ils ne pouvaient être surs de l’écroulement (mais ils devaient l’espérer)

          +2

        Alerter
        • Ben // 22.09.2017 à 18h14

          Ils devaient être sacrément bien renseignés sur les défaillances de la structure alors, enfin telle qu’elle ressort d’une “enquête scientifique approfondie” faite a posteriori (Ou alors c’est l’effet de la “foi” …)

            +4

          Alerter
          • Les-crises // 22.09.2017 à 19h56

            Rien de bien compliqué en regardant le plan…. Et de toutes façon ça passe ou ça casse, il n’y y a pas 50 façons de crasher l avion…

            Dernier point, on rappelera que les Ben Laden en Arabie sont l’équivalent des Bouygues….

              +4

            Alerter
  • philippe // 22.09.2017 à 16h48

    bonjour olivier,
    Vous écrivez qu’il faut s’efforcer de valider les rapports des scientifiques ? mais lesquels ? ceux du NIST ou ceux de re open 9/11 ? Il y a t-il eu un débat entre eux afin qu’ils puissent réellement confondre respectivement leurs recherches et leurs conclusions ?
    Il y a aussi 3 questions qui m’interpellent parmi d’autres innombrables…
    1° Que penser des rapports de Niels HARRIT universitaire danois et de neufs autres expert INTERNATIONAUX sur la découverte de nano-thermites dans les poussières des tours ?
    2° Qu’ est-il advenue de l’étude de Graeme Mc QUEEN concernant les témoignages des pompiers de new york et des secouristes soutenant l’entente d’explosions avant la chute des tours ?
    3° A quand la diffusion des vidéos de l’avion s’approchant et venant percuter le Pentagone, batîment soit disant le plus surveillé et protégé au monde ? Merci de m’éclairer si vous pouvez sur ces 3 interrogations

    Fidèle lecteur journalier de votre site depuis de nombreuses années

      +10

    Alerter
  • Patatra // 22.09.2017 à 16h56

    Bonjour,

    Merci pour le travail effectué, la recherche et l’abondance de documents.
    J’ai appris beaucoup et maintenant je comprends mieux certains détails qui étaient source de doutes faute d’explications, le métal fondu (l’aluminium des avions du coup), les explosions (Kérosène dans le pilier central). Je vous remercie aussi pour tout le travail sur l’architecture, savoir qu’un vieux bâtiment type empire state building est mieux protégé contre les incendies (briques sur 20cm) que les constructions récentes (mousse projetée à la va vite) m’a juste fait rire (jaune).

    Ma question sera celle là : Combien de Truthers sont venus polluer, pas débattre, polluer ces articles ?

    Je ne sais pas comment vous faites tellement le niveau est haut pour certains.
    Courage !

      +7

    Alerter
  • Karnak // 22.09.2017 à 17h00

    Au moment de l’effondrement du WTC 2, on voit très nettement la bascule de la partie supérieure, qui forme donc un angle avec la partie inférieure du bâtiment. Mais pourquoi cette bascule s’arrête-t-elle très rapidement pour être remplacée par une translation ? Les colonnes du coeur et de la périphérie ont servi de guide, ou bien c’est une histoire de centre de gravité ?

      +3

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 22.09.2017 à 17h58

      “pourquoi cette bascule s’arrête-t-elle” ? Bonne question à laquelle il a été répondu ici (chercher le mot bascule) : http://www.les-crises.fr/911-2-les-tours-jumelles-5/

      “Il est très important de le noter, car le fait que la rotation se soit interrompue montre bien qu’il y a eu une résistance à cette rotation et qu’elle a compensé l’inertie acquise précédemment… Cela montre bien que les étages inférieurs ont réellement résisté et n’ont pas été “anéantis” préalablement par des explosifs ou tout autre artifice : la résistance était suffisante pour freiner le basculement mais insuffisante pour arrêter l’effondrement global.”

        +1

      Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 18h01

      Le centre de gravité du bloc en bascule a été loin de dépasser le périmètre de la tour. L’étage inférieur a cédé sous le poids avant que ça puisse éventuellement continuer

        +1

      Alerter
      • chb // 23.09.2017 à 15h20

        Si l’étage inférieur a cédé sous le poids, c’est qu’il a opposé peu de résistance. Cf NIST. Les étages supérieurs auraient pu continuer à tournoyer, voire à tomber sur le côté plutôt que pile “in its footprint”.
        Si la masse considérable du bloc en bascule s’est brutalement arrêtée dans sa rotation, c’est que la résistance a été énorme.
        Il serait intéressant qu’un ingénieur / un scientifique expose précisément ce qu’il en est.
        Quant à moi, j’ai eu l’impression en regardant mieux vos vidéos que le bloc partait en poussière…

          +2

        Alerter
  • Rik // 22.09.2017 à 17h15

    Bonjour,

    Concernant l’initiation de l’effondrement des tours vous reprenez l’explication générique du Nist, a savoir le tirage de la façade par les treillis qui soutenaient les planchers.

    Question :
    Pourquoi – amenés dans les mêmes conditions – certains treillis se sont-ils déconnectés, alors que les autres, non seulement ne se sont pas déconnectés, mais ont trouvé la force mécanique de tirer la façade tout en reprenant la charge des jonctions perdus ?

    Merci.

      +4

    Alerter
  • Nanker // 22.09.2017 à 18h00

    Il ne serait pas mauvais de revenir sur l’information révélée fin 2001 par le grand Richard Labévière, info dans laquelle on apprenait que quelques semaines avant les attentats de NY Ben Laden était en dialyse dans un hôpital de Doha (au Qatar).
    Et toujours selon Labévière il aurait, au cours de son séjour, reçu la visite d’un ponte de la CIA là-bas un certain Larry Mitchell…

    http://www1.rfi.fr/actufr/articles/023/article_11125.asp
    https://www.theguardian.com/world/2001/nov/01/afghanistan.terrorism

    Je pense qu’il serait bon de revenir sur cet élément du puzzle et -pourquoi pas? – de contacter directement M. Labévière pour savoir s’il a quelque chose à ajouter?

    PS : je ne suis ni conspi ni partisan de la version officielle je cherche à **comprendre**.

      +12

    Alerter
  • Damien J // 22.09.2017 à 18h10

    Bonjour,
    Ma question a sans doute déjà été posée mais bon : comment se fait il que les avions de chasse n’aient pas détruit les avions avant qu’ils ne se crachent. Je me rappelle d’une histoire récente en Turquie où l’armee de l’air turque s’était très vite retrouvée à côté de l’avion à la trajectoire douteuse. Plusieurs pilotes raconteraient aussi que des qu’ils sortent des couloirs aériens dans certaines zones sensibles, ils se retrouvent avec des avions des avions de chasses pas loin.
    Ca me paraîtrait pas debile…
    Merci

      +4

    Alerter
  • grapin // 22.09.2017 à 18h11

    Vous est-il possible de m’expliquer pourquoi, même dans ce fil, toutes questions posées sur les simulations informatiques sont supprimées ?

    Pourquoi lorsque je poste un document du Homeland Defense US sur l’utilisation de ces logiciels pour modéliser les effondrements progressifs, ces posts sont supprimés (deux fois déjà, trois fois avec celui-ci ?)

    https://www.appliedscienceint.com/wp-content/uploads/2014/08/ASI-Homeland-Defense-Journal-SPECIAL-REPORT.pdf

      +9

    Alerter
  • Marth // 22.09.2017 à 18h24

    Vous passer un peu rapidement sur les explosions entendus et surtout vécues par de nombreux témoins.
    http://www.dailymotion.com/video/xeoqxh_temoignages-d-explosions-dans-les-t_news
    Elles se sont produites très loin du point d’impact dans les tours et surtout elles étaient d’une force et d’une violence colossale.
    Vous dîtes que l’on entend pas d’explosions quand les tours s’écroulent donc que ce n’est pas une démolition contrôlée.
    Mais une succession d’explosions voire une superposition d’explosions très nombreuses ne donnent pas un bruit d’explosion mains un grondement sourd.

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 19h57

      Vous avez déjà assisté à une vraie démolition contrôlée ?

        +0

      Alerter
    • bluerider // 23.09.2017 à 18h12

      précisemment Olivier. Si il s’agit d’une démolition contrôlée, on peut raisonnablement s’attendre à ce que ses concepteurs masquent autant que possible son caractère “contrôlé”. Donc les explosions afférentes à ce contrôle seront a minima étouffées, a maxima méconnaissables. Les techniques de masquage me semblent assez faciles à lister : 1/ espacer les explosions de façon dissymétrique afin de les faire confondre avec des explosions internes d’équipements ou de “boules de feu” 2/ opérer les plus importantes à des moments techniquement bruyants : lors de l’impact des avions, lors du premier effondrement (WTC2) pour la seconde à s’effondrer (WTC1) 3/ attirer l’attention des médias sur d’autres aspects de la catastrophe : les sauteurs dans le vide, la nuée de papier, la poussière, les blessés et les morts, les 2000 voitures calcinées etc. 4/ répandre dans les médias les explications officielles dès le jour même pour invalider TOUS les commentaires initiaux des TV qui ont TOUS parlé de démolitions contrôlées…

        +4

      Alerter
  • pichouz // 22.09.2017 à 18h28

    bonjour

    ma petite question, si cela peux faire avancer la chose.
    J’ai lu dans un livre sur le 11 septembre, un volume de transaction étonnamment haute les 2 jours avant le crash.Dont beaucoup de spéculations sur des entreprises précisément habitant les dis immeubles. Avez vous des infos pour expliquer cela, si cela est vrai ou pas déjà..?

    C’est le seul point qui me fait ombrage sur le storytelling du 11 sept…

    merci

      +2

    Alerter
  • Mr K. // 22.09.2017 à 18h45

    Les ingénieurs du NIST voulant faire une simulation informatique du choc des avions sur les tours jumelles ont intégré les moteurs (réacteurs) des avions dans leur modèle. Choix logique vu la masse des réacteurs. Choix judicieux confirmé par les conséquences importantes sur la structure centrale des tours jumelles établies par la simulation (piliers du cœur détruits/très endommagés par les moteurs).

    Dans le cas de l’attentat sur le Pentagone, frappé lui aussi par un avion de ligne, les moteurs (réacteurs) n’ont pas été pris en compte dans la simulation informatique du choc réalisée par l’Université de Purdue. Rappelons que pour les besoins de l’enquête un relevé précis de l’état des piliers se trouvant dans la zone dévastée du Pentagone a été réalisé après l’attentat.

    Comment peut-on vérifier par la simulation informatique que l’état réel des piliers de la zone dévastée du Pentagone est bien la conséquence de l’attentat tel qu’il a été envisagé officiellement, si les moteurs n’ont pas été intégrés dans la modélisation de l’avion (la simulation de l’attentat des tours jumelles ayant montré leur rôle très important dans les dégâts) ?

      +5

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 20h10

      Mais comment vérifier que le pentagone a vraiment eté touché, en premier lieu ? ?

        +0

      Alerter
      • Mr K. // 23.09.2017 à 05h20

        Je ne vois pas en quoi ma question remet en cause le fait qu’il y a eu un avion sur le Pentgone tel que vous le suggérez ironiquement.

        J’écris bien dans ma question qu’un avion a percuté le Pentagone et en suis persuadé grâce à votre série sur le sujet.

        Je pose une question scientifique sérieuse en me fondant sur ce que je connais professionnellement.

        Autrement dit pour ne pas intégrer les moteurs de l’avion dans la simulation du choc sur le Pentagone, il faut faire l’hypothèse de départ qu’ils ont une influence négligeable lors d’un choc.

        Hypothèse de départ entièrement contredite par l’intégration logique des moteurs dans la modélisation des avions pour la simulation du choc pour l’attentat des tours jumelles.

        Partant de là se pose la question de la validité de l’étude menée par l’Université de Perdue.

        Nous savons que vous avez à répondre rapidement à beaucoup de questions, mais là, quand même…

          +2

        Alerter
        • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 23h26

          Pardon mais je vous réponds rapidement : le pentagone ne s’étant pas écroulé, il a permis toutes les constatations utiles sur place; du coup, la simulation informatique, il me semble qu’on s’en tamponne radicalement. C’est tout.

            +0

          Alerter
          • Mr K. // 24.09.2017 à 20h49

            Si nous sommes à en discuter aujourd’hui c’est bien parce que des personnes ont dépensé beaucoup d’énergie pour mettre en œuvre cette modélisation informatique du choc de l’avion de ligne sur le Pentagone, et en diffuser les résultats visuels mondialement. Olivier l’a utilisée lui-même dans sa série sur le Pentagone.

            Après une utilisation massive, en particulier par le gouvernement US , il est difficilement justifiable d’en arriver à dire que finalement cela n’a aucune importance, sous prétexte qu’une question très ennuyeuse est posée.

            Avez-vous une réponse à cette question ?

            Bien cordialement.

              +0

            Alerter
  • Lusituationniste // 22.09.2017 à 19h22

    Comment expliquer la présence de cette femme ici :

    http://www.whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/wtc1_woman.html

    Son nom : “The woman has been tentatively identified by her husband as Edna Cintron, an administrative assistant for Marsh & McLennan.”

    Dont le patron est le très fameux Paul Bremer “Le 11 septembre 2001 à 12 h 46 (heure de New York), Paul Bremer intervient en direct sur le plateau de NBC, deux heures à peine après l’effondrement des Tours jumelles du Word Trade Center [1]. Bremer est alors dirigeant de Marsh & McLennan dont les bureaux se situent dans la tour nord du WTC, à l’endroit précis de l’impact du supposé vol 11. Marsh & McLennan comptera exactement 295 employés tués ce jour-là”

    La suite ; http://www.reopen911.info/News/2012/09/11/la-parenthese-enchantee-1011-lucky-guys/

      +13

    Alerter
    • Catherine // 22.09.2017 à 20h07

      Elle a résisté à 1000 °C.

      Quelle autre explication ?

        +11

      Alerter
      • Alain Sauvannet // 22.09.2017 à 22h36

        Le NIST répondrait à ceux ayant evoqué Edna Cintron que dans tout brasier certaines zones sont plus exposées que d’autres et que dans le cas de la pauvre Edna Cintron, celle-ci se trouvait du côté nord de la tour le moins exposé au brasier et que le vent soufflait lui en direction du sud-est…

        https://youtu.be/SVNSS2kz2r0

        http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Loisirs/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1758.htm#t24503161

          +6

        Alerter
        • Gonzo // 23.09.2017 à 12h29

          http://www.les-crises.fr/911-2-les-tours-jumelles-4/
          fig A-3, 2-11, fig 6-36, 6-37;
          fig 6-8 (qui est un montage puisqu’il y a 2 Edna Cintron) fig 6-9

          Position géographique Edna Cintron 93eme tour nord la 1, pile 134/135. il y a des variantes de numérotation parfois c’est noté 94eme étage (fig 6-8 vs 6-9). je rappel que les “debunker” on même fait des articles l’en affirmant que ce n’était qu’une feuille d’aluminium au vent.

          D’autre personnes sont également visible face nord, 94eme étage pile 147/148 homme torse nu; 92eme étage pile 130/131 silhouette chemise blanche; 92eme étage pile 148/149 silhouette veste rouge.

          selon figure 6-36 a 15min au 94eme pile 148 il fait 1000°C, tu m’étonne que le bonhomme enlève sa chemise.

            +6

          Alerter
          • Alain Sauvannet // 23.09.2017 à 14h47

            Bonjour,

            Combien de minutes après le crash est-elle apparu du côté de la face Nord ?

            Peut-on avoir votre lien de debunkers évoquant une ‘feuille d’aluminium au vent” ?

            Tous ces gens sont-ils apparus dans ce délai de 15 minutes (la figure 6-37 montrant le sens de déplacement de l’incendie d’après la simulation du NIST) ?

            Cordialement

              +3

            Alerter
  • SCC // 22.09.2017 à 19h57

    Je rappelle que les tours c’était des Boeing 767-200 et 200 ER.
    Le Pentagone c’était un 757-200.
    Le 767 est beaucoup plus lourd que le 757:
    757-200: masse max au décollage: 115 tonnes
    767-200: masse max au décollage: 143 à 179 tonnes suivant version (200 ou 200 ER)

      +0

    Alerter
  • Leleu // 22.09.2017 à 20h29

    Bravo pour votre travail colossal ! Il est vrai que j’étais sceptique sur le fait que des tours frappées aussi haut sur leurs structures puissent être réduit à néant. J’avais surestimé leurs robustesse et j’ai été très étonné de la méthode de construction et des matériaux. Encore merci, j’avais une question mais elle concerne la WTC7, j’attends avec impatience ce billet. Merci pour le blog et pour cette série ??

      +4

    Alerter
  • Vincent P. // 22.09.2017 à 20h35

    Bonjour et bravo pour la série, et merci d’avance pour la suite !
    En fait, cet évènement est tellement fondateur de ma défiance vis à vis du “système”, que la remise en perspective face à la réalité des faits est un véritable travail de fond pour moi : tout cela est vraiment salutaire sur bien des plans.
    Mais le mental est un adversaire coriace !
    Deux questions donc :
    Quid des relevés des sismographes ? Je crois me souvenir de relevés indiquant un mouvement peu avant les effondrements (et bien après l’impact des avions) :
    On peut encore penser à un éventuel travail de sape des fondations. (le peut-on ?)
    Et qu’en est-il du -présumé- rapide retraitement des décombres ? (dont on peut penser qu’il induirait une destructions de preuves)
    Enfin, je plussoie la question relative à la présence de “métal en fusion” au fond de Ground Zero longtemps après le début du déblaiement.
    Merci !

      +5

    Alerter
  • Grub // 22.09.2017 à 20h36

    À supposer qu’il était encore vivant au moment des attentats. Rien de mieux que de rechercher un homme mort pour prolonger autant qu’on veut une guerre néo colonialiste. D’ailleurs une étude sur sa capture la disparition de son corps et le devenir du commando serait intéressante.

      +3

    Alerter
  • Vincent P. // 22.09.2017 à 20h50

    Bonjour et bravo pour la série, et merci d’avance pour la suite !

    Deux questions donc :
    Quid des relevés des sismographes ? Je crois me souvenir de relevés indiquant un mouvement peu avant les effondrements (et bien après l’impact des avions) :
    On peut encore penser à un éventuel travail de sape des fondations. (le peut-on ?)

    Et qu’en est-il du -présumé- rapide retraitement des décombres ? (dont on peut penser qu’il induirait une destructions de preuves)

    Enfin, je plussoie la question relative à la présence de “métal en fusion” au fond de Ground Zero longtemps après le début du déblaiement.
    Merci !

      +3

    Alerter
  • salim // 22.09.2017 à 20h53

    Voici le lien des 4 vidéos que la chaine Fox New avait réalisé après l’attentat contre les WTC. En cette période là les journalistes faisaient leur travail honnêtement, sans pressions. Et les enquêtes étaient sérieuses. Et sur la vidéo écoutez ce que disent les citoyens . Elles sont en anglais désolé pour ceux qui ne comprennent pas. cependant à travers des mots transparents vous allez saisir le sens du reportage et de quoi il en retourne.
    Par la suite les journalistes et même les citoyens furent tous muselés et jusqu’à ce jour ils le sont.

    Ces vidéos furent retirés du Net et sont introuvables.

    Elles ont été téléchargées par mes soins sur le site de Fox News il y a plus de 10/15 ans de cela.

    https://www.facebook.com/161850650627979/videos/862364237243280/

    https://www.facebook.com/161850650627979/videos/921021771377526/

    https://www.facebook.com/161850650627979/videos/921024361377267/

    https://www.facebook.com/161850650627979/videos/862688483877522/

      +2

    Alerter
    • Lusituationniste // 23.09.2017 à 09h53

      Merci ! Très intéressant. Pourquoi Fox News les a retirés ?

        +2

      Alerter
  • David D // 22.09.2017 à 21h15

    Impossible de tout lire d’une traite. Pour ceux qui doutent ou qui refusent l’argumentation, franchement, cela vient de l’effet d’entraînement qui est trop enraciné et qui implique trop de relations d’échanges vécues et encore actuelles.
    Pour les avions, hologrammes et prétendues difficultés à viser un immeuble, c’était ridicule.
    Pour les trois tours, ce fut plus insidieux à cause de la tour 7 dont on a parlé longtemps après le 11 septembre : “ç’avait été caché, pas d’avion, comparaisons sommaires”, on concluait à l’anomalie et les médias ont mal géré ce point (preuve au passage qu’il n’y a pas des milliers de journalistes ou politiques qui sauraient, mentiraient, fidèles à un complot, puisqu’ils sont maladroits).
    Les vérins, c’est lumineux, je ne connaissais pas. J’en étais resté à l’invraisemblance d’une démolition qui tiendrait compte du lieu d’impact et même n’en aurait pas été empêchée.
    Ma question : un dossier sur l’homme sur la Lune ? Lol !

      +1

    Alerter
  • Jean // 22.09.2017 à 21h21

    Merci Olivier pour cette série (j’espère que le dossier sur le WTC7 sortira bientôt), qui, même si elle ne m’a pas fait changer d’avis, a au moins le mérite de permettre un débat.

    Je reste convaincu que les effondrements violent 2 lois du mouvement:
    1: principe d’action-réaction (la partie de la tour au-dessus de l’impact ne peut détruire plus qu’une partie de la tour de même hauteur sous l’impact)
    2: conservation de l’énergie (la chute devrait être considérablement ralentie par les multiples chocs entre étages: or elle est à peine plus longue qu’une chute libre)
    La seule explication à ces paradoxes apparents est que la structure sous l’impact n’a offert quasiment aucune résistance… mais ceci n’est pas expliqué par le NIST.

    Ma question: existe-t-il une reconstitution quelconque de ces écroulements sous forme expérimentale (maquette) ? Ou bien existe-t-il un autre exemple réel d’effondrement d’une tour dans des conditions comparables, c’est à dire: structure affaiblie voire sectionnée à 80% de la hauteur, mais reste de la structure (sous l’impact) intacte ?

    Selon la méthode scientifique, toute théorie doit être validée par l’expérience…

      +6

    Alerter
    • bluerider // 23.09.2017 à 01h04

      Non il n’y a pas de débat cher ami. Il y aura un débat le jour où publiquement, des spécialistes du dossier d’un bord (Quirant ?) et de l’autre (pilotes et ingé chez ReOpen911 ?) débattront en public, devant caméras, sans coupures et sous contrôle d’officiers assermentés. Je précise tout ça car dans le passé, les militants de ReOpen911 en ont vu de toutes les couleurs en matière de trahisons, déformations, détournements, approximations, amalgames, tout cela proféré par des gens qui s’estiment plus honnêtes et rigoureux qu’eux. Par exemple le double discours de Stephane Malterre ou de Ted Anspach, ou encore de Florence Aubenas… à partir de quand qualifie-t-on des propos de mauvaise foi ? Cette association a toujours été sous le tir nourri de gens, pour beaucoup dont moi, de mauvaise foi. C’est ainsi. Et c’est contre productif envers eux.

        +6

      Alerter
  • bili // 22.09.2017 à 21h31

    Bonsoir O.B , est ce que les opérations de traiding suspects seront traités?

      +2

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 22h42

      oui _ mais c’est long de tout faire…

        +0

      Alerter
      • Lusituationniste // 23.09.2017 à 09h51

        Oui, mais ça relève de vos compétences il me semble alors que le génie civil pas vraiment. Donc oui, ça m’intéresse et vous aurez toute ma confiance sur ce sujet.

          +7

        Alerter
  • Max // 22.09.2017 à 22h04

    Merci beaucoup pour cet impressionnant travail.

    C’est un peu désespérant de voir autant de prétention dans les remises en question (non experts qui croient pouvoir faire des conclusions sur du bon sens, et surtout qui méprisent la méthode scientifique fondée sur l’humilité et l’observation).

    Je crois que certains (beaucoup?) sont irrécupérables, les dégâts des conspis étant irréversibles. Ils empêchent ceux qui ont adhéré à leurs thèses de jamais revenir à une capacité saine de raisonnement.

    Pour ma part ce dossier était convaincant, mais je le trouve aussi totalement justifié (on ne peut se perdre en voulant faire la lumière).

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 22h47

      Merci, ça fait plaisir… 🙂

        +0

      Alerter
  • Laurent Fournier // 22.09.2017 à 22h19

    Merci d’autoriser a nouveau les commentaires dissidents. Les commentaires sont tres interessants en general, souvent precis et informatifs. Vous avez des lecteurs intelligents, vous les meritez surement.

      +6

    Alerter
  • Opps’ // 22.09.2017 à 22h44

    Le problème de cette démonstration pesante c’est , au mieux, qu’elle démontre que les tours ont bien pu s’abattre de façon naturelle. Ce faisant on tort le cou à des théories aventureuses , acharnées à prouver que les tours ne pouvaient absolument pas s’effondrer.

    Cependant l’honnêteté consiste quand même à admettre que les explications officielles techniques , bien bancales , ont mis beaucoup de temps à accoucher de quelque chose de globalement et grossièrement crédible (pour la tour 7 , on n’a rien , sinon des supputations embarrassées et grotesques).

    Et que ces explications techniques laissent hors champ une foule de faits et témoignages sur place inexplicables , sans parler de la chaine extravagante d’enchainements et de hasards qui laissent pantois un paquet de spécialistes de leur domaine.

    Bref les tours pouvaient s’effondrer. Et je pense que c’est bien cela qui s’est passé.

    Reste le reste, et pour nos amis les “scientistes” cela ne compte pas , ainsi (mais c’est un exemple sur mille , mais tout frais) lorsqu’ est évoquée la risible histoire du passeport , cela n’attire à Olivier qu’un ironique “C est vrai que ça remet tout en cause… Damned…”
    Traduction ? : à partir du moment où il prouvé que les 2 tours se sont très probablement écroulées naturellement , le reste disparaît magiquement. Ces milliers de spécialistes de leur secteur , ces scientifiques , ces acteurs témoins qui racontent , tous sont dans l’affabulation et les fadaises.

    Cette volonté de faire disparaître totalement l’inexplicable, cette façon de manipuler une tranche de rationalité scientifique d’un moment donné pour ratatiner et rétrécir la totalité d’un fait à une pauvre et unique explication , est vraiment typique d’une vision de la science ramenée à de la croyance.

    Vous me direz que cela vaut mieux que les délires complotistes. Certes , et c’est moins dangereux et puis cela offre ce petit contentement de se croire du côté douillet et blanc de la ‘raison’

      +7

    Alerter
    • StephV // 22.09.2017 à 23h08

      C’est marrant l’histoire du passeport m’avait aussi fait rigoler, et ma réaction à l’époque c’était “les gars ont tellement merdé pour prévenir ces attentats qu’ils ne peuvent pas dire qu’ils ont laissé passer des indices évidents dans leur collecte de renseignements. Mais ils sont tellement sous pression pour donner des résultats qu’ils en sont à inventer ce genre de mensonge à la *** pour donner un os à ronger”

      Comme quoi, moi aussi je suis complotiste, mais version “comment masquer un gigantesque fiasco des services de renseignement” 🙂

        +5

      Alerter
      • philouie // 23.09.2017 à 08h09

        Non. Ce qu’il faut comprendre dans ces histoires de passeport ou de carte d’identité, c’est qu’il est indispensable, pour la bonne efficacité de l’opération, que les coupables soient désignés le plus rapidement possible, en particulier pendant la phase de sidération que produit l’attentat, pour que la machine médiatique se mette en branle et déroule ses explications.

          +7

        Alerter
    • moondawn // 22.09.2017 à 23h16

      C’est beau, et c’est bien ca, l’on ce concentre sur les faits les plus notable et l’on neglige tout le reste. mais le diable ce cache dans les details, autan par ceux qui les rapportes que par ceux qui les neglige.

        +1

      Alerter
  • Ezra // 22.09.2017 à 23h18

    Factuellement , le système d’interception (Norad etc..) a dysfonctionné.
    Ce n’est donc pas Al Qaida qui est responsable du lourd bilan permettant de “vendre” la guerre au peuple américain. Dans une démocratie réelle , avec des journalistes faisant leur boulot , l’administration Bush aurait du être destituée. Au lieu de cela , des millions de malheureux afghans irakiens ont été tuées sous le label dommages collatéraux pour enrichir le 1% fabriquant d’ADM.
    Les entassés dans les fabriques de parachutes dorés avalent leurs bobards télévisés, falsifications les plus grossières , alors qu’en quelques clics sur le Net , la résistance est accessible et hurle du factuel et de l’incontestable : Les pompiers sont vus blessés par des explosions que l’on entend ….
    Les ondes sismiques captées à des 10aines de km ont provoqué une sensation de tremblement de terre , enregistrés dans +sieurs films d’auteurs différents.

    http://plus.lefigaro.fr/note/la-verite-commence-a-poindre-elle-ne-peut-plus-etre-dementie-20100721-248606
    **Mais juste avant les effondrements, les sismographes ont enregistré de violentes secousses, vingt fois plus puissantes que les vibrations provoquées par la chute des débris.
    **
    Tout ceci a été systématiquement évacué de ce dossier de validation des thèses du NIST , enquête
    réalisée sous contrôle complet de Bush.

      +8

    Alerter
  • Mario // 22.09.2017 à 23h20

    Immense travail, merci !!!

    Question: La grande proportion d’évènement ‘peu probable'(inhabituel à tout le moins) mais en lien avec le 11 septembre est, il me semble, hors du commun ?

    Sans parler, entre autres, des mensonges. Par exemple: Condolizza Rice qui maintient que le gouvernement(Défense, etc.) n’avait aucun scénario d’écrasement d’avion dans des tours ou sur le Pentagone.

    Jusqu’où peut aller l’inconscience humaine ? Jusqu’à… revivifié de temps en temps l’arbre de la liberté avec le sang des patriotes et des tyrans !!!???

      +0

    Alerter
  • clems // 22.09.2017 à 23h38

    Bonjour O.B, série passionnante…
    Pour ma part une seule question: est-il techniquement possible que le passeport de M.Atta résiste a la chaleur intense et au prodigieux incendie déclenché par le crash ?
    A t-on retrouvé le passeport (ou d’autre document papier d’ailleurs) d’autres passager de l’avion ?
    Je sais ça fait deux questions…

      +1

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 23.09.2017 à 00h31

    Merci Olivier pour tout votre travail, et merci d’avoir ouvert les commentaires pour qu’on puisse voir les “thruters” de plus près. Mais je suis triste de constater, qu’après des siècles de luttes pour renvoyer les croyances religieuses dans la sphère privée, l’espace public d’Internet est pollué par des “néo-religieux” : je les nomme ainsi parce que, sous couvert de leurs questions “légitimes”, (qu’aucun fait avéré ne justifie jamais), ils se dressent contre la science, comme s’ils reprenaient un combat que les religieux ont depuis longtemps abandonné.

    J’aimerais pouvoir leur expliquer, (et vous aussi sans doute), que leur “démarche” est anti-scientifique, mais c’est impossible, et même si c’était possible ça les laisserait de marbre. Concrètement, ils sont dans l’interprétation et n’en sortent pas : ils interprètent les données disponibles, (avérées ou non, ce n’est évidemment pas leur souci), de façon à semer le doute, alors que la science s’efforce de l’éliminer. Cela dit, je veux bien croire que les “thruters” ne sont pas tous pareils, mais ce n’est pas le cas de ceux qui ont posté ici.

      +4

    Alerter
  • Ernest // 23.09.2017 à 01h19

    Cher Olivier,

    Il existe un documentaire synthétique de 4 heures, The new Pearl Harbour, réalisé par Roberto Mazzucho, qui a le mérite de problématiser avec netteté les questions techniques que pose la version officielle du 11 septembre. Ses analyses et conclusions recoupent ce qui se fait de plus consensuel et rigoureux sur le sujet.

    Votre courageux et minutieux travail de débunkage appelle de votre part, il me semble, un article de conclusion qui la résume et l’organise. Pourquoi ne pas procéder à partir de la vingtaine de questions qui structure ce documentaire, sur le mode des questions-réponses, comme pour une FAQ ? Je suis persuadé qu’ainsi vous satisferez tout le monde, et que votre somme y trouvera toute sa clarté.

      +5

    Alerter
  • Johann // 23.09.2017 à 02h01

    Regarder cette vidéo à 9:45. Que voyez-vous?

    https://www.youtube.com/watch?v=q3v4QUQpYjc

      +6

    Alerter
    • Mr K. // 23.09.2017 à 05h39

      Des personnes à un balcon regardant UNE démolition contrôlée…

      vous en avez déduit quoi, avec immédiatement après des images de pompiers du 11/09 courant dans un hall comme y réagissant ?

      Pour ma part, qu’à à cet endroit (je n’ai pas regardé le reste), le montage de ce “documentaire” est extrêmement malhonnête.

        +2

      Alerter
    • philouie // 23.09.2017 à 07h58

      Des images qui ne se rapportent pas aux WTC.

        +4

      Alerter
  • Rgr // 23.09.2017 à 08h06

    Avez-vous des analyses sur
    – John O’Neil
    – papa Bush et les Saoudiens
    – la CIA et le FBI (donc un lien entre les deux premiers)
    – la théorie que papa Bush était en réunion à NY avec… (cf F911 de Michael MOORE)

    Parce que ces éléments sont dans les théories de complots et pas besoin de démolition contrôlée.

      +2

    Alerter
  • chb // 23.09.2017 à 08h46

    Ma question principale est : pourquoi O.B. se fatigue-t-il donc maintenant à ratifier la version officielle, empilant dans son essai des assertions creuses les seuls constats favorables à l’hypothèse incendie ? Pourquoi de vieux poncifs des debunkers, tant de fois contestés, sont-ils repris comme parole d’évangile par un analyste intelligent et par ailleurs capable de critique ravageuse ? Pourquoi se permet-il de dénigrer, souvent ad hominem, les truthers ? arguant qu’ils n’ont pas vécu l’événement sur place ou qu’ils n’ont pas le bon diplôme, alors que lui-même pêche par ces deux critères ? Les théories alternatives ont certes des faiblesses, mais leur principal défaut est de ne pas bénéficier d’une enquête indépendante qui aurait accès aux pièces du dossier.

      +9

    Alerter
  • chb // 23.09.2017 à 08h48

    « Construisez votre théorie », propose Olivier, mais celle-ci apparemment devra d’abord être cohérente avec… les approximations scabreuses du peu indépendant NIST, et s’appuyer sur des preuves que la CIA et le temps ont fait disparaître !
    Or, si Quirant ou le Pop Mech ont fait tant d’efforts pour choisir leurs indices et ignorer les bizarreries, le cui bono, la partialité du régime US et ses liens avec le Terrorisme lui-même, ils n’en sont pas pour autant crédibles à 100%.
    Pourquoi le « système militaro-financier », qui étale ses turpitudes maintes fois aux XXème siècle, serait-il soudain blanc comme neige dans cette opération qui lui est si favorable ? Vietnam, Irak, Libye pour ne citer que quelques uns, ont bel et bien été victimes de complots de l’oncle Sam, mais celui-ci devrait être absolument dédouané pour le 11 septembre 2001 ?

      +4

    Alerter
  • françois marquet // 23.09.2017 à 09h49

    Bonjour Olivier, considérez vous que l’enregistrement des conversations des pompiers dans les tours, remise par la Port Authority de New-York & New Jersey au New-York Times en novembre 2002 est authentique?
    https://www.youtube.com/watch?v=VLwrQcO9w80

      +1

    Alerter
  • Mimiche // 23.09.2017 à 09h54

    Olivier votre façon de faire souffre de 2 travers : la présomption et la suffisance. 2 travers qu’un chercheur de vérité ne peut se permettre.

      +6

    Alerter
  • Wakizashi // 23.09.2017 à 11h15

    Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais votre commentaire ne veut strictement rien dire d’un point de vue physique. La “loi du moindre effort” ? Ça n’existe pas (en physique en tout cas ; en psychologie par contre, je crois que oui). Quant à un corps en mouvement, il ne “cherche” rien du tout (on croirait qu’il a une volonté intrinsèque à vous écouter) ; il ne fait que subir les différentes forces qui s’appliquent sur lui. S’il vous lit, Quirant doit se bidonner.

      +0

    Alerter
    • Philouie // 23.09.2017 à 14h45

      Pour votre culture personnelle :
      http://www.math.unicaen.fr/lmno/semana/documents/divers/lamoindreaction.pdf
      je cite:
      ” Le principe de moindre action prend ses racines sur un principe philosophique d’économie naturelle : ” La nature agit toujours par les voies les plus courtes et les plus simples ”
      .
      Il a évolué au cours des siècles par la mathématisation de cette phrase et deviendra un instrument mathématique sans justification ni morale, ni théologique. “

        +1

      Alerter
      • Laurent Fournier // 23.09.2017 à 15h09

        Passionant ce document. D’ailleurs je realise que l’idee des travaux virtuels repose elle aussi, entierement sur ce principe. A quoi ca nous mene, le WTC 🙂

          +0

        Alerter
      • Wakizashi // 23.09.2017 à 15h39

        Formulé comme ça (principe de moindre action) je comprends mieux…

          +0

        Alerter
  • Philouie // 23.09.2017 à 11h19

    Question 5
    Le rapport du Nist, explique la ruine de l’édifice par la ruine des façades, entrainées par la chute des planchers.
    Le Nist explique-t-il de la même façon la ruine du cœur de l’édifice compte tenu que :
    – les efforts dus à l’effondrement du reste du bâtiment ne sont transmis au cœur de l’ouvrage que par les attaches des planchers. Aussi, que les façades s’écroulent ne change rien à ce qui se passe au niveau du cœur, véritable colonne vertébrale de l’édifice.
    – Les colonnes centrales étant moisées entre elles ne subissent pas d’augmentation de leur hauteur d’élancement.
    – Le cœur est autrement plus résistant que les façades puisque c’est lui qui transmet les efforts du vent aux fondations.
    – les attaches n’ont que des capacités réduites de tirer sur les structures du cœur.
    – Qu’il n’est pas dans la nature des structures en acier de rompre brutalement mais de s’affaisser doucement, de plier, de ployer, de se tordre. Le feu assouplit et rend encore plus malléable les ferrailles, or ce n’est ni ce qu’on a vu, ni ce qu’on nous en a dit, puisqu’il faut des ruptures soudaines pour pouvoir parler de la théorie du pancake.

    Question subsidiaire : comment le Nist explique-t-il la rupture concomitante du cœur et des façades ?

      +5

    Alerter
    • bluerider // 23.09.2017 à 13h12

      voir le coeur du WTC1 rester quelques secondes de plus en suspension, puis s’effondrer NON PAS en pliant d’un côté plus affaibli que l’autre, mais en disparaissant brutalement verticalement dans sa propre empreinte défie pour moi toute logique d’affaiblissement par le feu et par le poids de la structure (qui n’est plus au dessus à ce moment-là). C’est juste incompréhensible pour moi, sauf à placer des charges explosives à la base des 47 colonnes du coeur et les détoner en ultime étape de démolition. Je n’arrive pas mentalement à imaginer une autre solution face à ce constat visuel déroutant. Et vous M. Berruyer ? Votre explication ? NIST ?

        +3

      Alerter
      • Les-crises // 23.09.2017 à 17h05

        c’est sur que dans votre hypothèse, si on n’avait pas mis des explosifs (que personne n’entends) sur les 47 colonnes, eh bien tout se serait écroulé sauf ces quelques colonnes qui seraient restés en l’air

        du coup, tout e monde aurait considéré l’attentat comme totalement raté, non ? Et donc, ça valait le coup de mettre des explosifs pour bien finir le travail. Logique.

        Ou alors, on peut écouter l’architecte du WTC pour qui tout ceci ne pose aucun problème…

          +1

        Alerter
        • Philouie // 23.09.2017 à 17h29

          Et bien si l’architecte qui a conçu les WTC prétends que l’effondrement brutal et uniforme fût possible, c’est que l’architecte qui a conçu les tours est un menteur. Ni plus ni moins. Il y a les lois de la physique et ce n’est pas parce qu’on est architecte qu’on y déroge, bien au contraire.

            +1

          Alerter
        • bluerider // 23.09.2017 à 18h18

          franchement Olivier…. relisez-vous. Est-il besoin de répondre ici ? MAis il semble ici au contraire, important de remettre les points sur les i : je vous parle d’un processus de démolition a priori courant et séquencé. Donc pourquoi ne pas envisager une séquence finale dédiée aux 47 colonnes centrales ? Un ingé ne peut-il prévoir que le coeur résistera davantage ? Quant au bruit, je rappelle ici que le caissonnage / confinement de barres de métal exposées à des composés thermitiques ne produit pas de bruit d’explosion mais de la fumée blanche, bien visible et indépendante des poussières grises, qui émerge de la base des tours dans les images prises de Hoboken ou de positions sous le vent par rapport aux WTC.

            +3

          Alerter
      • philouie // 23.09.2017 à 18h59

        Non, les charges ne sont pas à la base : on voit bien le bâtiment être grignoté par le haut à travers des explosions gigantesques. C’est ce qu’on voit, c’est ça qu’il faudrait expliquer et qui est inexplicable.

          +1

        Alerter
        • bluerider // 23.09.2017 à 21h07

          @philouie > je parle de l’hypothèse de charges spécifiques pour traiter le coeur des WTC. Pas du minage de chaque étage qui semble en effet avoir été opéré de façon uniforme tant les projections et la progression du front de chute sont métronomiques, accompagnés de booms cadencés (témoignage de pompiers et audibles sur plusieurs vidéos malgré la hauteur ) et d’une rapidité qui impressionne n’importe quel esprit rationnel. Quant à la chute systématique de tous les étages, pour moi elle est juste impossible. Car même si les 10 ou 20 premiers étages sous l’étage d’impact ont pu rompre suite au poids du sommet vacillant, ensuite il reste encore des dizaines d’étages parfaitement intacts pour freiner progressivement la chute. Je n’arrive pas à sortir de ce schéma logique. Je ne comprends pas comment ces tours ont été rasées jusqu’au sol. Et il y a trop de traces de chaleurs extrêmes atteintes là où on ne les attend pas (dont les 2 / 3000 véhicules en bas).

            +2

          Alerter
          • Philouie // 24.09.2017 à 10h58

            Pour moi, les points qui ne sont pas expliqué par la théories du Nist sont les suivants :
            – L’effondrement brutal et uniforme de l’ensemble de la tour, alors qu’on serait en droit de s’attendre pour un ouvrage en ferraille a des déformations plastiques isolées provoquant le basculement(dans le meilleur des cas) de l’ouvrage dans l’une ou l’autre direction.
            – L’expulsion comme sous l’effet d’explosion qu’une quantité colossale de matériaux au sommet de la tour : quel énergie provoque ces expulsions : mystère ?
            – la démolition du cœur par les planchers compte tenu de la fragilité de ceux-ci par rapport à la résistance de celui-là.
            – La démolition du cœur par lui-même.
            – L’effondrement par le chemin de plus grande résistance alors que les lois de la physique nous disent que les effondrements se font toujours par le chemin de moindre résistance (c’est d’ailleurs pour ça, que les démolisseurs arrivent à contrôler les démolitions, en fournissant aux matières un chemin de moindre résistance par des explosions commençant par le bas et montant dans les étages)
            Aucune de ces questions n’a de réponse ni dans le rapport du Nist, ni dans cette fastidieuse série. Nous pouvons en conclure que l’effondrement suivant les lois naturelles de la physique n’est pas démontré.

              +3

            Alerter
            • Les-crises // 24.09.2017 à 16h12

              Vous devriez vraiment lire le rapport du nist…

                +0

              Alerter
            • grapin // 24.09.2017 à 17h50

              “Les crises : Vous devriez vraiment lire le rapport du nist…”

              Où avez vous vu dans les rapports du NIST l’explication de ces deux phénomènes posés par Philouie :

              – la démolition du cœur par les planchers compte tenu de la fragilité de ceux-ci par rapport à la résistance de celui-là.
              – La démolition du cœur par lui-même.

                +3

              Alerter
            • philouie // 24.09.2017 à 22h50

              “Vous devriez vraiment lire le rapport du nist…”

              Vous avez eu la gentillesse de nous en faire un résumé. Et il n’y a rien dans votre résumé qui réponde à mes questions. Vous nous avez dit que le plancher a tiré sur la façade et que la façade a entrainé la chute du reste.
              Il me semble de c’est rien de plus que cela, la thèse du Nist. Aucune réponse à mes questions. Mais je ne doute pas que vous serez m’éclairer sur tous ces points

                +2

              Alerter
    • Gonzo // 23.09.2017 à 14h51

      Le nist explique l’initiation de la ruine. (point barre)

      La suite est une vue de l’esprit ou certain on développé ici sur 10 numéro une idée l’en évitant de prendre en considération des éléments factuel mais qui ne colle pas avec leurs visions.

        +1

      Alerter
  • peyo // 23.09.2017 à 11h41

    Le WTC et le 7 sont les uniques bâtiments à structure métallique dans le monde à s’être écroulés suite à un incendie et pourtant beaucoup ont subi des incendies. Bizarre, exceptionnel, étrange ? Les poutres des bâtiments ont été recyclées avant d’être expertisées. Erreur, urgence ? Le rapport est controversé depuis sa parution. mauvaise foi, complotiste ?

      +4

    Alerter
  • Laurent Fournier // 23.09.2017 à 13h01

    Les efforts de vent sont principalement repris par les facades. Il est impossible de faire autrement, car les facades etaient tres rigides dans leur plan, on le voit bien a la maniere dont les elements de colonnes sont soudes en formant des panneaux, elles reprennent necessairement la plus grande partie des efforts de vent (qui sont, a l’echelle de la tour prise en bloc, un moment croissant jusqu’a sa base, nous sommes d’accord). D’autre part, le noyau prive de ses planchers s’ecroulerait de lui-meme, sous l’effet du flambement. L’idee du noyau servant de “guide” aux planchers s’ecroulant pour les maintenir dans l’axe est un peu tiree par les cheveux, envisageable a l’echelle d’un plancher a la fois, mais si trop de planchers (comme une vingtaine d’un coup) tombent, alors le flambement ferait probablement ceder le noyau. Dans cette tour, la partie la plus resistante sont les facades. C’est du a leur geometrie, il n’y a pas moyen de faire autrement. C’est pourquoi l’effondrement, si l’on veut une chute verticale, doit commencer par le centre avant d’atteindre les facades. Sinon il y a instabilite et la tour ne peut rester droite durant la chute.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications