Les Crises Les Crises
22.septembre.201722.9.2017 // Les Crises

Les tours jumelles du World Trade Center : vos questions

Merci 0
J'envoie

La série sur le tours jumelles est presque terminée.

Mais j’ai noté que de nombreuses questions sont remontées dans les 1000 (et plus) commentaires.

Je vais donc faire le mois prochain un article répondant brièvement à un certain nombre de questions récurrentes (vu qu’à peu près tout à été débunké depuis 10 ans…).

Je vous propose donc d’en poser en commentaire ; je retiendrai celles qui sont les plus partagées et/ou intéressantes.

Merci de les rédiger brièvement, et de vous limiter à 4 ou 5 lignes, et si possible à une ou deux questions par personne.

Elles peuvent porter sur des thèmes variées (sur les attentats ou sur cette série), mais je ne retiendrai pas :

  • celles sur le processus d’écroulement du WTC 7 – dans la mesure où un billet dédié est en préparation
  • sur le traitement par les pouvoirs publics des informations en provenance du FBI et de la CIA (on en reparlera aussi).
  • les questions manifestement hors sujet (c’est à dire pas en lien avec les attentats ou cette série)

Je rédigerai aussi un billet sur ce qu’il y a de plus intéressant avec les attentats du 11 Septembre : à savoir pourquoi et comment tant de personnes se posent encore tant de questions. On notera que ces questions souvent ne s’inscrivent pas dans une vision délirante, mais, au contraire, sont posées par des personnes rationnelles, mais qui sont dans une démarche hyper critique.

Malheureusement cette démarche peut conduire à se noyer dans des détails et des biais de confirmation, alors que les choses sont en définitives assez simples. Cette démarche s’avère alors contre-productive, car elle éloigne de la vérité au lieu de s’en rapprocher. Rappelons aussi que le doute (raisonnable) reste sain, contrairement au refus de remise en question. Mais nous reparlerons de tout ça plus en détail…

Enfin, n’hésitez pas à laisser un petit mot positif si la série vous a intéressé – elle a demandé beaucoup de travail…

Merci à toutes et à tous.

Olivier Berruyer

Commentaire recommandé

RB83 // 22.09.2017 à 06h56

Merci de cette série très intéressante. Il y a un sujet que vous n’avez pas traité, c’est celui du pilotage des avions.
Pas mal de pilotes semblent s’interroger:
– L’impact sur les tours jumelles s’est fait entre 850 et 950 km/h, ce qui est très important à cette altitude et, selon certains, ils ne comprennent pas comment des pilotes apprentis n’ayant jamais volé en gros porteurs auraient pu manoeuvrer à de telles vitesses.
– La trajectoire d’approche du pentagone est très proche du sol. Selon certains pilotes, les perturbations aérodynamiques engendrées par un gros porteur à grande vitesse à très faible altitude rendent quasi-impossible une telle trajectoire d’approche.
Avez-vous des études qui traitent de ce sujet ?
Merci d’avance

604 réactions et commentaires - Page 2

  • Johann // 22.09.2017 à 10h00

    Comment expliquez-vous le métal en fusion durant plusieurs semaines dans le sol sous les tours?

      +29

    Alerter
    • Pastèque // 22.09.2017 à 12h28

      les nukes 🙂

      Dimitri Khalezov

      https://www.facebook.com/911nucleardemolition/

        +1

      Alerter
    • Yves Grolet // 22.09.2017 à 21h07

      Johann, tu n’auras pas de réponse, ou alors un truc bidon du style c’est le kérosène de l’avion, ou l’essence des voitures dans le parking…

        +12

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 22h39

        et c’est quoi votre explication au fait ?

          +2

        Alerter
        • moondawn // 22.09.2017 à 23h07

          ben c’est assez simple, il faut depaser les 1600°C, sinon c’est pas possible, et comme cela c’est produit on ne peut le nier, enfin le Nist le nie ou le neglige au choix, mais pas la FEMA. (en tout cas au debut)

          et en fait ceux qui refuse d’observer ce fait, le neglige par un tour de magie qui consiste a dire :”LES EXPLOSIFS … COMPLOTISTE de MERDE” et c’est partit dans le grand delire paranoide du vol sur la lune, de jfk, des aliens, et autre 70 vierges, et apres hop une fois que le post est bien pourri on supprime tout.

            +9

          Alerter
          • Max // 24.09.2017 à 01h19

            Je ne pense pas que ce soit le sujet du NIST. Leur objectif est plutôt d’établir le scénario le plus crédible pour comprendre comment et pourquoi les tours se sont effondrées.

            Une fois qu’on est arrivé là, le mal est fait. On peut se lancer dans l’analyse de ce qui a suivi mais c’est d’un intérêt plus limité.

            Enfin, il ne faut pas confondre “la description de X n’explique pas Y” avec “toute la description de X est fausse”. Ça marcherait si on pouvait dire : “selon la description de X, c’est le contraire de Y qui aurait dû se produire” avec au moins la même rigueur que X sur 1) le fait qu’Y s’est effectivement produit et 2) le fait que la description de X impliquerait de façon NÉCESSAIRE et INDISCUTABLE l’observation du contraire de Y.

              +1

            Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 10h03

    Comment AA11 et UA175 ont-ils pu atteindre les vitesses mesurées à cette altitude où la résiatance de l’air est maximum, et ceci pendant au moins plusieurs minutes ? Ils étaient hors de leur domaine de vol, en excès de vitesse très important, jamais atteint par ces avions lors des tests et de leur mise au point. Le “fluttering” tend à faire entrer les ailes en vibration lors de vitesses excessives, et conduit très rapidement à leur destruction. Pourquoi rien n’a été constaté de cette sorte, pour UA175 et AA11 ?

      +15

    Alerter
    • Banni // 22.09.2017 à 11h21

      Le vol UAL 175 a été mesuré a 510 noeuds, aussi bien par les images vidéo que par les rapport radar et l’enquête du NSTB

      sachant que pour Boeing 767-200 la Vne (Vitesse Never Exceed) est de 410 noeuds à cette altitude, et que la Vd (Vitesse Dive) est de 360 noeuds (voir les probleme de résonance appelé Flutter https://www.youtube.com/watch?v=OhwLojNerMU); que l’ordinateur de bord est la aussi et surtout pour limiter les manœuvres dangereuse, et donc programmé comme tel.

      Question: Comment peut on réaliser une manœuvre qui est limiter par l’ordinateur de bord?

        +11

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 12h22

        parce que c’étaient des hologrammes, bien entendu ! 🙂

          +3

        Alerter
        • Klaus // 22.09.2017 à 18h41

          510 nœud mesuré et ordinateur de bord présent pour sauvegarder l’intégrité de manœuvre douteuse, et cela ne choque personnes que la manœuvre ai eu lieu. Pire: reponse du dessous quote “Parce que c est ainsi… que vous dire de plus.”

          Parfaitement révélateur de plusieurs point mais celui qui saute aux yeux et la profonde méconnaissance du simple fait énoncé, croisé d’une grande incapacité de compréhension. Alors il vous reste l’hypocrisie: “les hologrammes”.

          Je ne sais pas ou vous avez trouvé les modo, mais pour les détendre je vous propose de leur balancé des briques, vu comment ils sont tordu et rigide ça les détendraient.

            +11

          Alerter
        • Laurent Fournier // 23.09.2017 à 07h44

          Corrigez-moi si je me trompe, mais pourquoi parle-t-on d’hologrammes la, et a plusieurs reprises ailleurs dans ce billet? Les logiciels de manipulation video existaient bien en 2001, fonctionnaient-ils a base d’hologrammes?

            +0

          Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 11h32

      Parce que c est ainsi… que vous dire de plus. Il ne auraient pas résisté bien longtemps encore…

      Les tests d homologation ne visent pas détruire les avions en vrai, à connaître la vitesse de destruction des avions, mais la vitesse à ne pas dépasser pour que ça n’ arrive pas…

      Mais à contrario, quel est votre but la ? Vous voulez arriver ou ? Quelle est votre explication ? On a vu et mesuré ces avions à cette vitesse. Vous le niez ?

        +7

      Alerter
      • bluerider // 22.09.2017 à 11h36

        Il faut m’en dire plus. désolé. d’autant que AA77 a été chronométré lui aussi à des vitesses extrêmement plus élevées que la vitesse max autorisée. OUI bien sûr les essais ne visent pas à détruire les cellules et les ailes, et il existe une marge de sécurité lorsque la FAA valide le domaine de vol d’un appareil. Néammoins j’aimerais une étude offiicielle qui atteste qu’il est même tout simplement possible d’atteindre ces vitesses à cette altitude avec la cellule et les moteurs de UA175 et AA11.

          +19

        Alerter
        • BenM // 22.09.2017 à 12h00

          Qui vous dit que les avions n’étaient pas au bord de la rupture et en train de vibrer dans tout les sens juste avant l’impact ?

            +5

          Alerter
          • bluerider // 22.09.2017 à 12h08

            C’est précisément ce que je voudrais savoir. Et aussi simplement si il est POSSIBLE d’atteindre avec cette cellule et ces moteurs à cette altitude, les vitesses relevées.

              +13

            Alerter
            • BenM // 22.09.2017 à 12h24

              A mon avis si une telle vitesse est possible à plus haute altitude, elle l’est à plus basse (ce n’est qu’une question de puissance du moteur) simplement est-ce qu’il est possible de maintenir le contrôle de l’avion dans ces conditions ? sans doute que non ! mais dans le cas des attentats nul besoin de maintenir le contrôle :(. Je pense que l’exemple du pentagone est parlant pour ça, en effet le pilote c’est lancé dans un piqué qui n’aurait pas pû finir autrement que par un crash.

                +3

              Alerter
            • bluerider // 22.09.2017 à 12h54

              R = 1/2 p LSV2 la résistance à l’air dépend du carré de la vitesse et de la densité et composition de l’air. Au niveau du sol, la résistance à l’avancement dans l’air est maximale. Ce n’est pas du tout comme à 11000 mètres.

                +13

              Alerter
            • BenM // 22.09.2017 à 14h06

              certes, mais plus d’air, plus d’oxygène donc plus de puissance aux moteur aussi !

                +0

              Alerter
            • bluerider // 23.09.2017 à 02h05

              @BenM : pendant la seconde guerre mondiale, on produisait des versions de chasseurs à ailes rognées pour l’attaque au sol, et des avions à ailes allongées pour l’interception à haute altitude. Avec les mêmes cellules, et les même moteurs. Exemples : Spitfire MkV à XIV ailes courtes, Focke Wulf 190 en version TA 152 ailes longues, P47 D ailes courtes ou longues etc… donc NON, la puissance moteur ne suffit pas à augmenter la vitesse à basse altitude. On rognait les ailes pour aller plus vite (mais attention aux manoeuvres, ça pouvait casser du bois sans une certaine dextérité, dixit Pierre Closterman, 61 victoires).

                +5

              Alerter
          • Lusituationniste // 22.09.2017 à 15h14

            Pas visible sur les vidéos en tout cas. Question : combien de temps les avions ont “tenu” à ces vitesses avant l’impact ?

              +3

            Alerter
            • Klaus // 22.09.2017 à 18h45

              et bien toute l’approche, c’est un fait, le rapport du NSTB est assez clair sur ce point. la question n’est pas pourquoi, mais comment est ce possible?

                +4

              Alerter
        • Les-crises // 22.09.2017 à 12h52

          “Néammoins j’aimerais une étude offiicielle qui atteste qu’il est même tout simplement possible d’atteindre ces vitesses à cette altitude avec la cellule et les moteurs de UA175 et AA11.”

          Vous vous rendez compte de ce que vous demandez là ?

            +4

          Alerter
          • bluerider // 22.09.2017 à 13h11

            Parfaitement. Boeing a de quoi faire. Avec la navette spatiale Columbia pulvérisée en 2003 au dessus de 4 états, la cellule a été reconstituée à 30% et les causes de sa désintégration trouvées. La NASA a fait son boulot.

              +17

            Alerter
            • bluerider // 22.09.2017 à 14h57

              parmi les mystères du dossier du 11/9, figure celui de l’absence de toute reconstitution des 4 avions, même si les morceaux de cellule furent très difficile à retrouver. Cette procédure est normée et systématique dans l’intérêt de la sécurité aérienne. Pourquoi Columbia “éparpillée façon puzzle” dans 4 ( ! ) Etats américains a-t-elle été reconstituée à 30%, mais rien que dalle pour 4 avions dont 100% de la cellule est parfaitement localisable en un seul endroit de quelques centaines de mètres carrés ? La question des boites noires de AA11 et UA175 est elle aussi très mystérieuse. Aucune retrouvée ? Mais des témoignages qui parlent de 3 des 4 boites retrouvées ?

                +14

              Alerter
            • Crapaud Rouge // 22.09.2017 à 15h29

              Ah, OK, il faudrait pulvériser un Boeing 757 au raz des pâquerettes pour vérifier que sa vitesse officielle de 850 km/h était effectivement possible. Pourquoi vous ne faites pas un site et une pétition pour exiger ce crash test ?

                +3

              Alerter
            • Les-crises // 22.09.2017 à 15h41

              Surtout qu on a vu et mesuré deux 757 ce jour là, à cette vitesse…

              Le plus dur va être de trouver un pilote, non ?

                +4

              Alerter
            • garcia // 22.09.2017 à 18h24

              et donc simplement si ce test difficile je l’admet avait été fait ,il fermerait la porte à bien des questionnements

                +2

              Alerter
            • bluerider // 23.09.2017 à 21h28

              pas besoin de pilote. Les premières expériences de jetliners radiocommandés remontent aux années 60, sur des 707 et des DC8. Je ne connais pas l’état actuel d’équipement des jetliners, mais j’ai lu que les compagnies aériennes réfléchissaient à l’installation de dispositifs de substitution des commandes en cas de défaillance de l’équipage, remplacées par un autopilot dirigé depuis le sol. Des sortes de super-drônes, aujourd’hui en service opérationnel dans l’USAF, qui explore cette voie depuis les années 60 aussi. Et c’est vers des avions automatisés que va le progrès technologique. Peut-être pas avant une ou 2 décennies, mais je suis enclin à penser que nous serons encore de ce monde pour l’inauguration du premier vol commercial civil sans pilote d’un jetliner automatisé. D’abord sur de courtes distances, puis pour des vols longs-courriers. La barrière technologique est plus simple à franchir que la barrière psychologique. A noter qu’en 2001, il existe plus de 800 B757 et B 767 en service, dont certains ont déjà changé de mains plusieurs fois, avec de nombreuses modifications, et que le B767 tanker est déjà à l’étude (il vient d’entrer en service dans la JSDF au Japon (4 exemplaires). Dernier point : et si l’autopilot nécessitait un pod extérieur ? J’dis ça, j’dis rien, mais ça en titille beaucoup comme moi, pilotes et non pilotes. Revoir le film de Von Kleist.

                +2

              Alerter
        • re // 22.09.2017 à 14h41

          Franchement, si on vous laisse partir en canon, vous, BANNI, BOB, loxoceles et toute la fanfare, je ne vois qu’une solution : on reconstruit le quartier dans le désert du nevada, et on envoie des Boeings dedans. Et tant qu’on n’obtiendra pas RIGOUREUSEMENT le même résultat, on recommencera. Pas prêts d’en finir… signé : BOURDEAUX (erreur de manip)

            +3

          Alerter
          • Lusituationniste // 22.09.2017 à 15h40

            Ne vous fâchez pas. Tout va bien, ça va passer. La question de la vitesse des avions est légitime. Y a-t-il un pilote professionnel pour nous aider ?

              +7

            Alerter
            • Les-crises // 22.09.2017 à 15h49

              Au bout d un moment, questionner la simple réalité n est plus légitime…

                +3

              Alerter
            • Benoît Laine // 22.09.2017 à 18h12

              Je ne comprends pas pourquoi. La vitesse de ces avions fournit une information: au vu des données objectives recueillies sur le vol des ces appareils, ont peut maintenant affirmer que la destruction en vol dans ces circonstances au dessus de 410 noeuds n’est pas certaine, en tout cas pas immédiate. On en sait donc plus sur le Boeing 757. Ce fait a été établi par recoupement sur plusieurs appareils.
              Finalement pour répondre à votre interrogation, il faudrait effectuer l’expérience sur disons un millier d’appareils, et en déduire une probabilité empirique de destruction en vol dans ces circonstances. On pourrait alors juger du caractère exceptionnel ou non, et si oui à quel point, du fait qu’ils soient restés intact jusqu’à l’impact. On sait déjà que cette proba n’est pas nulle. Sur un échantillon de deux observations, cette proba est estimée à un.

                +3

              Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h03

    Y’a t’il déjà eu un débat sérieux (c’est à dire à minima équilibré) au moins en France dans une émission à grande audience, entre les deux parties pour l’instant inconciliable : Soit disant conspirationistes, contre soit-disant partisans de l’histoire officielle ? quels ont été les résultats et conclusions de ce(s) débat(s) ? Si non pourquoi ?

      +7

    Alerter
    • bluerider // 22.09.2017 à 12h06

      Le 30 septembre 2008, Guillaume Durand invita l’ingénieur Quirant et l’expert du Moyen Orient JC Brizard à une émission (L’OBJET DU SCANDALE) pour décrypter la VO. Guillaume Durand, prémonitoire, annonce qu’ “évidemment on a choisi la méthode de ne pas faire venir sur le plateau un océan de people qui vont s’emplâtrer sur le 11 septembre… Mais à la demande générale de son public, Guillaume Durand, assez courageusement, décide d’organiser le 28 octobre une “contre-émission” en présence de sceptiques… Il déclarera alors “”éviter que le débat ne tourne à des questions d’expert” , en ayant invité … Bigard et Kassovitz… des peoples dont il réfutait la pertinence un mois plus tôt… alors que Niels Harrit était d’accord pour venir, même si Eric Laurent avait décliné à cause de cette dernière présence… bref… vous avez compris ? détails ici :

      http://www.reopen911.info/11-septembre/11-9-la-contre-enquete-dans-les-medias-mainstream-en-question/

        +10

      Alerter
      • TuYolPol // 23.09.2017 à 01h11

        Tout est questionnable, requestionnable, rerequestionnable. Mais il faut faire gaffe à la folie furieuse.
        Je suis ébahi par l’acharnement à gratter les détails les plus incertains, tant qu’une certitude de 100% n’est pas prouvée par cinq sources redondantes.
        Hypercritique ?

          +0

        Alerter
        • bluerider // 25.09.2017 à 02h27

          C’est en tous cas ce que les complotphobes reprochent précisément aux complotphiles.

            +1

          Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 10h06

    Pourquoi le représentant du NIST John Gross, a-t-il nié devant des spectateurs lors d’une conférence au TEXAS, à Austin, que du métal en fusion avait bel et bien été constaté dans les ruines des tours, par de nombreux pompiers ? Certains ont même comparé ce métal en fusion à des coulées de lave. Ces observations étaient parfaitement connues au moment de la conférence (2007), depuis plusieurs années déjà.
    https://www.youtube.com/watch?v=khdCzqjYk9o&t=13s

      +17

    Alerter
    • bluerider // 22.09.2017 à 11h25

      Correction: Pourquoi John Gross a-t-il déclaré qu’il N’ETAIT PAS AU COURANT (prudent sans doute, il n’a pas nié) de l’existence de coulées de métal en fusion dans les fondations des tours alors que ce fait fut connu dès les premiers jours de l’enquête à la suite de déclarations de pompiers ?

        +12

      Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h07

    Pourquoi y ‘a t’il eu lors de cette longue série d’articles, maints commentaires qui ont été censurés et dont nous sommes beaucoup à avoir pu constater qu’ils étaient parfaitement conformes à la charte ?

    Exemple : les commentaires d’un ingénieur “Arts et Métiers” sur le caractère pour lui peu sérieux des conclusions du rapport du NIST, entre autres nombreuses censures.

      +1

    Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h08

    Votre commentaire est en attente de modération.

    Pourquoi y ‘a t’il eu lors de cette longue série d’articles, maints commentaires qui ont été censurés et dont nous sommes beaucoup à avoir pu constater qu’ils étaient parfaitement conformes à la charte ?

    Exemple : les commentaires d’un ingénieur “Arts et Métiers” sur le caractère pour lui peu sérieux des conclusions du rapport du NIST, entre autres nombreuses censures.

      +21

    Alerter
    • mike // 22.09.2017 à 10h31

      J’ai également fait le même constat
      Bien vu!!

        +10

      Alerter
    • Scrib // 22.09.2017 à 10h36

      J’ai lu bcp de comm de cette personnes dans la rubriques “nouveaux commentaires” sur le fil dédié. (il y a plsr pages)
      Etes vous sur de les avoir toutes lues ?

        +1

      Alerter
    • schulze // 22.09.2017 à 13h04

      Question, quelle masse de kerosene faut il pour demolir les assenceurs et leurs cage comme mentionné dans le chapitre les ascenseurs? (l’en prenant en compte vos chiffre exprimé ci dessous) J’ai du poster 20x cette question

      serie 3/10

      WTC1
      tableau 7-2 le volume de ce carburant du 92 au 99 eme etage avec 66100 lb soit 29 943Kg, 1m3 de kerosene pese 807,4 kg des 40m3 = 32296kg transporté. 15% et 15% brulé direct, soit env 9688kg? selon ce qui est ecrit il manque donc 7335kg de carburant.

      WTC2
      Meme probleme que pour le 1 avec : 36000L soit 29066Kg, tab 7-7 62000lb soit 28122 kg la flamme brule aussi 15% et 15% je suppose donc 8720kg. manque donc 7776 kg de carburant.

      Le kerosene n’est pas a proprement parler un explosif, il est un carburant, au demeurant il existe une Limite d’explosivité a toute chose, celle du Kerosene est particulierement basse pour des soucis de securité aéronautique. (0.7 a 5%)

        +6

      Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h12

    Les tours abritaient des gens de nombreuses nationalités, pourquoi la communauté internationale n’a t’elle pas exigé une enquête également internationale dans une problématique où il est apparu rapidement des mensonges patents et nombreux de l’administration américaine (on se rappelle par exemple entre autres nombreux mensonges la clownesque prestation de Colin Powell avec sa fiole de microbes devant l’ONU) ?

      +5

    Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h16

    Pourquoi a t’on systématiquement traité de complotistes des gens qui ont douté ou remis en cause l’histoire officielle, alors que l’histoire officielle est elle même une théorie du complot, à savoir un Ben Laden fantomatique pendant toute cette histoire aurait organisé le plus grand attentat (donc un complot par définition) de l’histoire avec des moyens somme toutes assez restreints pour ne pas dire ridicules ?

      +16

    Alerter
    • Fritz // 22.09.2017 à 18h42

      Eric Laurent est allé en Afghanistan visiter le repère de Ben Laden. Il est très sceptique sur l’implication de ce personnage dans les attentats du 11 septembre 2001… Ben Laden, “une figure médiatique et sentencieuse” selon Alain Chouet, ancien cadre de la DGSE.

      Ben Laden, qui a approuvé les attentats au bout d’un certain temps, mais sans les revendiquer, alors qu’il aurait pu en tirer gloire.

        +2

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 20h08

        Dur à faire quand on est hébergé par les talibans

        Étrangement, la suite a montré qu il n’était pas pressé de rencontrer ses 70 vierges…

          +1

        Alerter
        • Fritz // 22.09.2017 à 20h17

          Bon, les 70 vierges, nous pouvons les laisser au rayon des fantasmes…

            +2

          Alerter
          • Fabrice // 23.09.2017 à 00h48

            sur ce point une blague amusante cela signifie que le ratio des femmes admises au paradis est de 70 pour un fanatique pas très glorieux va falloir changer la méthode non ?

              +1

            Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h17

    Certains membres de la commission d’enquête sur les attentats ont ils OUI ou NON dénoncé tout ou partie des conclusions de leur propre commission ?

      +21

    Alerter
    • CLEMENT // 22.09.2017 à 18h03

      Excellente question courte et précise à laquelle M Berruyer sera obligé de répondre par “OUI”. Et donc, une nouvelle enquête indépendante et internationale s’impose.

        +8

      Alerter
    • Fritz // 22.09.2017 à 20h32

      Pour comparaison : deux membres au moins de la Commission Warren ont désapprouvé les conclusions de cette commission d’enquête officielle sur l’assassinat de John Kennedy, les démocrates Richard Russell (sénateur) et Hale Boggs (représentant).

        +1

      Alerter
  • Gonzo // 22.09.2017 à 10h21

    Le vol UAL 175 a été mesuré a 510 noeuds, aussi bien par les images vidéo que par les rapport radar et l’enquête du NSTB

    sachant que pour Boeing 767-200 la Vne (Vitesse Never Exceed) est de 410 noeuds à cette altitude, et que la Vd (Vitesse Dive) est de 360 noeuds (voir les probleme de résonance appelé Flutter https://www.youtube.com/watch?v=OhwLojNerMU); que l’ordinateur de bord est la aussi et surtout pour limiter les manœuvres dangereuse, et donc programmé comme tel.

    Question: Comment peut on réaliser une manœuvre qui est limiter par l’ordinateur de bord?

      +1

    Alerter
  • xoldo // 22.09.2017 à 10h24

    Ce qui me choque le plus c’est pourquoi il n’y a de top 5 des preuves les plus irréfutables ?
    Est-ce impossible à faire ?

      +0

    Alerter
  • Tullius D. // 22.09.2017 à 10h25

    Merci O.B. pour cette série. Enfin un site en français qui présente en long et en large le résultat des enquêtes officielles. Je n’avais rien trouvé de tel auparavant, tombant plutôt sur des sites sceptiques/complotistes/… J’ai trouvé dans toutes les explications que vous rapportez une grande cohérence.

    Cohérence qui manque aux sceptiques. Un exemple ? Il a été dit que les kamikazes avaient trop peu d’expérience de pilote pour atteindre les tours mais qu’ils en avaient néanmoins suffisamment pour viser les 2 étages piégés quelques jours ou semaines auparavant.

    Ce qui m’a interpellé le plus dans cette série, c’est l’état d’esprit des sceptiques. Comment peut-on rejeter à ce point des explications rationnelles ? Pourquoi ce blocage, ce refus d’accepter qu’un Boeing puisse faire s’effondre une tour ?

      +5

    Alerter
    • CLEMENT // 22.09.2017 à 18h08

      Les pilotes étaient inexpérimentés, aussi pour obtenir une telle précision dans la cible, seul un guidage automatique pouvait y arriver !!

        +4

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 19h52

        Si vous le dites !! ?

          +4

        Alerter
      • Denis // 23.09.2017 à 22h43

        “Les pilotes étaient inexpérimentés, aussi pour obtenir une telle précision dans la cible, seul un guidage automatique pouvait y arriver !!”

        Vous auriez dû être dans le cockpit pour vous en convaincre 🙂

        Et s’il est invraisemblable d’aligner en altitude un jet sur une tour, comment font les pilotes pour aligner leur jet sur une piste ? Ben voyons !

        Vous pouvez vous même, moyennant finance, piloter un boeing 757 en simulateur professionnel, et vous rendre compte que vous êtes capable de piloter l’engin en élévation, de virer et maintenir un cap. Ce n’est pas compliqué du tout. Je ne parle pas de décoller ni d’atterrir.

        Il est même établi que les kamikazes ont piloté en auto-pilot et que durant la dernière phase de vol en manuel ils avaient tendance à sur-manœuvrer comme sur un petit mono-moteur, ce qui donnait un style de pilotage un peu agité. Il est aussi établi qu’ils n’ont pas volé à fond les manettes durant tout le vol, mais seulement sur la toute dernière portion du vol.

        Ceci est bien mis en évidence par les données de la boîte noire du jet qui s’est encastré dans le pentagone. Il en a même été fait une reconstitution sur simulateur par le NTSB (National Transportation Safety Board), voir ici : http://perlesdu911.blog4ever.com/pentagone-les-dernieres-minutes-du-vol-77 (voir toute la vidéo)

          +3

        Alerter
      • Denis // 23.09.2017 à 22h50

        (suite)

        Enfin, lu sur http://bastison.net/ :

        Vous trouverez un témoignage en anglais, http://www.bastison.net/ZIDEOS/Pilote.pdf, mis à disposition sur le site http://www.911myths.com. Le pilote en question, est un ancien de l’armée de l’air italienne reconverti dans le civil, instructeur et examinateur de pilotes débutants. Sa conclusion est sans appel : “Comme d’autres (vrais pilotes) l’ont dit, les manœuvres nécessaires étaient dans leurs aptitudes (même très limitées)… Il est trompeur de faire croire aux gens que les pirates de l’air DEVAIENT posséder des compétences de pilote exceptionnelles pour faire ce qu’ils ont fait”.

        Bien à tous

          +3

        Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h29

    A en croire cette longue série d’article, il faudrait incriminer des tours mal conçues, et sur d’autres problématiques comme le vol libre des avions des attentats dans l’espace aérien des USA, l’incompétence totale de la défense.

    Pourquoi n’y a t’il eu à ma connaissance aucun procès et aucune sanction dans un pays qui pourtant pratique régulièrement ce genre de choses ?

      +5

    Alerter
    • re // 22.09.2017 à 14h58

      Des procès contre qui ? Contre le promoteur du WTC qui n’a pas anticipé ce truc courant qu’est l’attaque suicide d’un long courrier ? Contre la défense aérienne qui n’a pas su intercepter deux boeing sur le Loonnng trajet entre le jfk airport et le WTC ? Bon courage, allez-y, en vous regarde.

        +2

      Alerter
  • Johann // 22.09.2017 à 10h34

    Si vous avez écrit ceci: “Nous effectuons cette tâche modestement, car nous n’avons prétention à détenir aucune certitude, ni, surtout, à vous convaincre de quoi que ce soit – nous ne sommes pas des militants.”
    Pourquoi prétendez-vous aujourd’hui avoir la certitude que le rapport du NIST explique l’effondrement des deux tours? Pourquoi votre mépris et votre arrogance et vos censures à l’encontre de ceux qui n’ont pas votre certitude? Pourquoi militez-vous pour défendre la conspiration de la VO?

      +13

    Alerter
  • robin // 22.09.2017 à 10h40

    Dans tout procès on autorise même le pire des criminels à présenter sa défense. Pourquoi n’est-ce pas le cas avec les conspirationistes (Reopen, Soral, Dieudonné, Hillard, Chouard etc. etc.) a qui on dénie systèmatiquement un droit fondamental qui est le droit de réponse en place publique ?

      +5

    Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 10h51

    Que pensez-vous des questions posées par le réalisateur Massimo Mazzucco dans son triptyque documentaire (Le Nouveau Pearl Harbor – partie III les WTC) ?http://www.dailymotion.com/video/x166zox

      +14

    Alerter
  • lecrabe // 22.09.2017 à 10h55

    Grâce à tous ces billets je suis désormais convaincu que non, Dick Cheney n’a pas tiré un missile sur le pentagone, et non, Paul Wolfowitz n’a pas déposé de thermite sur les poutres du WTC. Merci.
    Est-ce qu’écarter ces éléments techniques permet cependant d’écarter définitivement le spectre du complot qui plane sur ces attentats?
    Pour ma part non, et n’ayant jamais pu juger vraiment des arguments techniques des truthers ni des “détruthers”, c’est le contexte global et la somme des coïncidences qui me laissent inévitablement suspicieux.
    – le budget du DoD était historiquement bas à la veille du 11/9
    – suite à la chute de l’URSS, le complexe militaro industriel était sans ennemi désigné
    – les forces sociales mondiales étaient fortement actives contre la mondialisation néolibérale: Seattle 1999, Porto Allegre 2001.
    Suite aux attentats, on est entré dans l’ère idéologique de la “guerre contre le terrorisme” avec pour conséquences le Patriot Act et la guerre permanente contre un ennemi intemporel et non localisé.
    Je n’arrive pas à être convaincu par la narrative du vilain milliardaire djihadiste qui avec une poignée d’apprentis pilotes arrivent à détourner et crasher 4 avions de lignes dans l’espace aérien de la première puissance militaire mondiale.

      +16

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 12h13

      on en parlera

      notez vous pouvez dire la même chose pour le bataclan…

        +4

      Alerter
      • lecrabe // 22.09.2017 à 16h37

        Vraiment? le bataclan a-t-il fortement relancé le budget de l’armée française? le bataclan marque-t-il une rupture dans la géopolitique mondiale? le bataclan a-t-il provoqué notre entrée en guerre contre la lybie ou la syrie? le bataclan a-t-il entravé la progression du PS en France? (^^)
        La seule chose de commun c’est le côté sécuritaire avec l’état d’urgence et les atteintes aux droits des civils, mais pas dans une mesure comparable.
        Le 11/9 marque une rupture et a douché tous les espoirs de paix mondiale et de progressisme social qu’avait favorisé la fin de la guerre froide.
        Le bataclan est un épiphénomène de cette nouvelle guerre des croisés de washington, il n’est le prémisse de rien.

          +5

        Alerter
        • Les-crises // 22.09.2017 à 17h56

          “Le 11/9 marque une rupture et a douché tous les espoirs de paix mondiale et de progressisme social qu’avait favorisé la fin de la guerre froide.”

          les centaines de milliers d’irakiens morts dans les années 1990, les serbes, les afghans, les soudanais n’ont pas, à mon avis, la même opinion que vous…

          Donc si je vous comprends bien, sans le 11 Septembre, l’impérialisme américain serait mort de sa belle mort ?

            +6

          Alerter
          • L’illustre inconnu // 23.09.2017 à 14h15

            Le 11 septembre ça donne Le patriot Act qui nous à donné aussi Assange, Snowden, Maning etc, le commencement CONCRET d’une société Orwélienne à la 1984, c’est pas rien quand même.

              +2

            Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 10h58

    Y-a-t-il une étude énergétique qui explique comment des débris massifs, dont un de 4 tonnes dans la Deutsche Bank, ont-ils pu se retrouver projetés et encastrés à plus de 100 mètres dans des immeubles autour des WTC ? L’énergie gravitationnelle disponible dans la rupture supposée des colonnes et planchers est-elle suffisante pour opérer ces projections massives ?

      +14

    Alerter
    • Lambert85 // 24.09.2017 à 12h42

      Vous l’expliquez comment alors ? Des explosifs dans le haut des tours à l’endroit de l’impact de l’avion qui auraient résisté aux incendies, auraient projeté des débris de façade ? Pourtant les produits thermitiques ne sont pas explosifs. Faudrait se décider.

        +0

      Alerter
  • Johann // 22.09.2017 à 11h06

    “Dans une société bien huilée, on ne dit pas ce que l’on sait, on dit ce qui est utile au pouvoir.” [Noam Chomsky.] ” A qui voulez-vous être utile?

      +11

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 12h16

      C’est vous qui êtes trèèès utile au pouvoir, en discréditant toute critique sérieuse des USA… 😉

        +11

      Alerter
  • Morne Butor // 22.09.2017 à 11h11

    Ce qui m’intrigue, c’est le phénomène psychologique qui mène à douter au delà de ce qui semble raisonnable pour la majorité des gens. Je suis le premier à penser que le doute est sain, mais je pense également que l’excès de doute est déraisonnable et malsain. J’ai bien lu un ou deux textes sur ce sujet, mais ceux-ci ne m’ont pas permis de réellement comprendre. Si les uns ou les autres aviez quelques liens sur de bonnes explications, je suis preneur.

    Parmi les questions que je me pose, je me demande si ces personnes qui doutent au delà du raisonnable doutent de tout (celui qui doute sur la visite de la lune doutera aussi sur les tours jumelles par exemple), ou bien si ces personnes ont des zones de doutes uniquement sur des sujets précis (celui qui doute sur tout ce que peut dire le gouvernement américain par exemple). Dans le premier cas, n’est-ce pas pathologique ? alors que dans le second cas, l’histoire personnelle de chacun pourrait parfois expliquer ces jugements extrêmes.

      +7

    Alerter
    • BenM // 22.09.2017 à 12h16

      Je pense que le problème c’est qu’il doit y avoir un “seuil de non retour du doute” au delà duquel il devient très difficile pour la personne de revoir son jugement car trop d’implication personnelles et sociales. Je pense aux personnes qui ont monté des associations sur ces théories, comment changer d’avis quand tout son entourage proche est lié à ces théories ? C’est le même problème que pour quelqu’un qui est dans une secte ou une religion, l’implication sociale d’une sortie de la secte est trop difficile à supporter, le cerveau crée donc les biais nécessaires pour que ça soit tenable.

        +7

      Alerter
      • BOURDEAUX // 22.09.2017 à 15h52

        Ce que vous dites est particulièrement vrai pour les scientifiques. Elaborer une théorie explicative étant un exercice de l’intellect par excellence, cela rend particulièrement difficile la reconnaissance de l’erreur sans que son auteur ne s’en croie discrédité. Bien à tort d’ailleurs, puisqu’il n’y a pas, ou ne devrait pas y avoir de meilleur signe d’intelligence chez un intellectuel que sa capacité à reconnaître qu’il s’est trompé.

          +5

        Alerter
    • bluerider // 22.09.2017 à 16h30

      je suis prof et pilote. Je ne doute pas du programme APOLLO qui a bercé toute mon enfance et adolescence. Je me contrefiche des reptiliens comme des hobbits, et laisse le soin au GEIPAN qui dépend du CNES le soin de trier les témoignages de ce qu’ils appellent faute de mieux des “ovnis”. Par contre oui, je connais un pilote de ligne qui a recoupé ses observations avec d’autres pilotes rencontrés des années plus tard par hasard, et qui depuis est convaincu de l’existence dans notre ciel, de phénomènes matériels inexpliqués, ça oui. Pourtant, malgré toutes ces précautions, concernant le 11/9 et la géopolitique autour de cet événement, ou consécutive à cet événement, oui, je doute. Comme l’ont à maintes reprises affirmé les Jersey Girls, (en substance et de mémoire) “la somme extraordinaire de coïncidences qui mènent au 11/9 est telle, que statistiquement, cela ne peut plus du tout être des coïncidences.”

        +11

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 17h53

        C’est comme pour tout crash aérien, une somme de coïncidences

        sinon, par nature, il n’y aurait pas de crash ou d’attentats d’ampleur…

        Le souci est que n’avons pas conscience de la masse cas où il n’y a qu’une partie des coïncidences _ et aucun crash ou attentat

          +5

        Alerter
  • Elodie // 22.09.2017 à 11h16

    Les theories absurdes ne servent qu’a eviter d’expliquer l’inexplicable: la défaillance de la sécurité qui a permis à 4 avions de ligne de se balader sans autorisation au-dessus de viles fortement peuplés et la capitale de la federation. En effet il y a une explication: les responsables de la securité ont, au moins, fermé le yeux et la bouche pour que l’attentat se déroule.

      +6

    Alerter
    • StephV // 22.09.2017 à 22h25

      Ah oui, dans ce pays ultra-secret et organisé que sont les États-Unis, ils sont capables de monter une opération d’une telle complexité avec des centaines d’Américains complices et anti-patriotes qui vont accepter de voir des milliers des leurs mourir et garder le secret pour toujours, sans jamais un état d’âme, et sans que jamais les instigateurs ne s’inquiètent d’une fuite.

      Ce même pays qui se ridiculise avec son histoire d’armes de destruction massive, même pas capable de monter une opération d’enfumage pour faire croire qu’ils en ont trouvé au moins une.

      Ou qui n’est pas capable de garder ses secrets avec des fuites spectaculaires à la Manning ou Snowden…

      Et puis toutes ces familles de victimes complices dans le silence, qui refusent d’ouvrir les yeux, ou mieux encore qui mettent l’intérêt de leur pays au dessus de leur douleur et ne portent pas plainte, c’est émouvant.

        +5

      Alerter
  • Leens // 22.09.2017 à 11h22

    Malgré tout ce bel effort d’Olivier pour pour nous convaincre que la version officielle est la bonne il reste des choses troublantes qui n’ont pas été abordées:

    1. Où sont passé les débris des 110 étages des tours?

    Un bâtiment qui s’écroule laisse un tas de débris qui correspond à l’empilement des étages effondrés. Comme on peut le voir avec le tremblement de terre au Mexique (http://www.1jour1actu.com/monde/un-nouveau-tremblement-de-terre-frappe-le-mexique-65038/). Pour les tours jumelles, on aurait pu s’attendre à au moins 1 mètre par étage alors que qu’il est clair alors que le tas hors sol ne dépassait pas 10 mètres et que les 20 à 25 mètres de sous sol n’ont pas pu accueillir les débris de cet effondrement

    ?

      +9

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 12h28

      Parce que les tours ne sont pas écroulées, bien entendu… 🙂

        +13

      Alerter
      • Leens // 22.09.2017 à 15h02

        Les tours se sont bien écroulées, c’est un fait:
        https://publicintelligence.net/911-ground-zero-damage-overview-high-resolution-photos/

        mais où sons les débris? Où est passé l’empilement de 110 étages? A vue de nez, 1 mètre par étage effondré, c’est une plie de 110 mètres. 20 à 25 mètres en sous sol. Où sont les 80 mètres en surface? Allez, même 40 s’il y a un étalement que l’on ne voit pas.

        Cela n’a rien à voir avec un effondrement classique qu’Olivier nous a expliqué. Les bâtiments n’auraient-ils pas plutôt explosé? Ce qui explique les débris projetés à plus de 100 mètres et immense volume réduit en poussière.

        Vous voulez des questions, en voici une.

          +0

        Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 11h22

    A ce jour, aucune confrontation simple et directe, ni en France ni ailleurs, n’a jamais eu lieu entre partisans d’une nouvelle enquête, et auteurs ou défenseurs de la version officielle (qui n’est qu’une version sans valeur juridique je le rappelle). Ce manque de dialogue est pour beaucoup responsable de la tension permanente qui existe entre “les 2 camps”, et il entretient chacun des 2 mythes (Hamilton n’a-t-il pas dit lui-même que “La Commission était vouée à l’échec.”) sans aucune évolution depuis 16 ans. Parviendriez- vous, vous-même, à organiser une saine confrontation en public, filmée sans coupure et avec un huissier présent à côté des caméras, entre par exemple en France un “Jérôme Quirant” ou d’autres ingénieurs structure et pilotes connaissant bien le dossier, et quelques ingénieurs et pilotes membres ou simples sympathisants de l’association ReOpen911 ? Au lieu de se concentrer sur le caractère peu sérieux de certains sceptiques, est-il possible de s’intéresser uniquement au fond et aux faits qui divisent l’opinion publique partout dans le monde, afin de “rendre à la Raison ce qui appartient à la Raison” ?

      +14

    Alerter
  • Leens // 22.09.2017 à 11h24

    2 autres petites questions sur des phénomènes non expliqués par Olivier:

    1. Pourquoi les 2 tours explosaient pendant leur chute alors qu’un effondrement classique revendiqué par Olivier et montré dans de nombreuses vidéos ressemble plus à l’effondrement de la tour WTC 7 qui s’écroule sans exploser?

    2. D’où provient le métal en fusion trouvé dans le sous sol du bâtiment 1 mois après l’effondrement?

    Certainement pas de thermate ou autre chose de ce genre, mais de quoi alors. Qu’est ce qui a élévé la température du sous sol à ce point pour garder l’acier fondu si longtemps après les faits?

      +8

    Alerter
    • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 11h49

      1 : les vitrages explosent, rien d’autre. Le reste réagit comme dans tout autre effondrement, sans la moindre originalité.
      2 Soyez précis SVP : on “a retrouvé” du métal en fusion ou du métal fondu ?

        +0

      Alerter
      • Leens // 24.09.2017 à 13h33

        Dans un effondrement d’immeuble, même contrôlé, les éléments de l’immeuble ne sont pas envoyés en cours de chute à plus de 100 mètres comme pour WTC1 et WTC2. Les masses que l’on voit s’écarter des tours pendant leur chute, ne sont pas simplement des vitres qui explosent. La question reste entière et je n’ai jamais vu aucun autre effondrement où au cours de la chute des débris sont projetés au loin. Montrez-moi une vidéo d’un effondrement ou eu cours de la chute, il y a un comportement similaire à celui de ces 2 tours.

        Metal fondu: Olivier l’a omis. Voyez ici: http://www.iceberg911.net/jones-1.html

          +1

        Alerter
    • Benoît Laine // 23.09.2017 à 18h22

      1. Les tours se sont effondrées par le haut, le wtc 7 par le bas, voilà tout…

        +1

      Alerter
  • Baron // 22.09.2017 à 11h26

    “This year’s survey compilers asked questions about levels of belief in nine different popular conspiracies/conspiracy theories. Here are the subjects and the corresponding percentages of those who agreed or strongly agreed:
    The 9/11 attacks 54.3%” …
    from The Chapman University Survey of American Fears 2016.

      +1

    Alerter
  • aladin0248 // 22.09.2017 à 11h30

    (Réponse à un commentaire relatant l’implication possible d’Israël … disparu). Vous ouvrez la porte à un autre pan de l’affaire qui demanderait des journées de discussions avec des répercussions délicates. Pour l’instant, OB a dépatouillé le problème de l’effondrement physique des tours et il s’en est plutôt bien tiré. Mais il est vrai que ce n’est qu’une partie de l’affaire.

      +6

    Alerter
  • Banni // 22.09.2017 à 11h31

    en thermodynamique P dt=MC(tf-ti) considéreront un feu d’hydrocarbure constant, néglige le rayonnement, transfert, suie, tout (pour etre cool)

    cas tour 2, suivant tab 7-7 on a 62000lb de kérosène soit 28122 kg, son PCS (kerosene) et de 46.4 MJ/kg, donc sans aucune autre considération liée aux incendies l’on a 1,3 10e12J potentetiel maxi , l’incendie a durée 10min donc 2,2MWh sur la periode, si cela avait durée a ce rythme est dans cette “enfer”, trouvons la masse d’acier chauffé à 700°C en 1H (pour etre hyper sympas)

    M= P dt / C t = (0,86×2,2 10e6)/(1x500x953) = 8735362 g donc 8T
    voila donc le potentielle energetique si 1h avec les incendies hydrocarbure.

    Question: est ce que les modeles ont des facteurs limitant ou amplifiant, et les quelles?

      +1

    Alerter
    • BOURDEAUX // 22.09.2017 à 16h41

      Je crois pouvoir affirmer qu’ils ont des facteurs amplifiant, bien que je n’ai rien compris à la question…je dis ça pour pas casser l’ambiance . Sinon, dans le rapport P/dt = Mm/ MC (diptères en fusions) comparé à la masse des combustibles, n’avez-vous pas sous-estimé gravement la qualité des ramettes de papiers, (sans parler des stocks de papier aux étages impactés dont on n’a retrouvé aucune trace (comme par hasard…). Il n’est fait mention nulle part non-plus que Robert Mc Leod, chargé de la gestion des achats de produits d’entretien, (dont certains hautement inflammables, comme par hasard..), avait son pc en panne depuis le 9 sept et que le service de maintenance informatique, filiale d’une société détenue à 25% par le neveu de la tante par alliance de G.W BUSH, avait refusé d’intervenir avant le 12, prétextant qu’ils n’avaient pas le temps (comme par hasard…); on a jamais retrouvé trace du stock de produits d’entretien, et cette info a été enterrée par le NIST !

        +5

      Alerter
      • Les-crises // 22.09.2017 à 17h57

        mdr… 🙂

          +4

        Alerter
      • Catalina // 23.09.2017 à 00h45

        Bourdeaux,

        hahahaha, un rayon de soleil dans cette atmosphère enfumée !!! merci !!! quel talent, moi aussi je me suis posé plein de question sur les ramettes de papier et les produits d’entretien et sur le fait que, nous n’avons jamais su s’il y avait des fumeurs parce que ça change tout !!! ben oui, avec le kérozène, les briquets, tout ça , tout ça…

          +5

        Alerter
        • Gonzo // 23.09.2017 à 14h47

          le mec comprend rien, mais il répond, deja a la base il y a un truc louche

            +2

          Alerter
  • TuYolPol // 22.09.2017 à 11h34

    [ceci est une réponse à un commentaire supprimé mentionnant Israel did it]
    Ce n’est pas du tout un scénario complet, c’est une collection de prémisses et de sous-entendus, mais rien sur le déroulement, les détails, les preuves.
    “five dancing israelis” ça ne fait pas tomber une tour.
    En lisant la table of content, rien sur le scénario concret.

      +1

    Alerter
  • TuYolPol // 22.09.2017 à 11h40

    “À qui profite le crime ?”, cette question est invoquée à juste titre par les “truthers”.
    Je crois que pour le coup, nous sommes tous d’accord sur la réponse, que l’on se contente de la VO ou non. Et la manière dont le crime a été opportunément exploité est un crime sur le crime.
    Cherchons là.

      +3

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 13h15

      “Cherchons là.”

      Je vois mal ce qu’il y a à chercher. Il est évident que le gouvernement US exploite tout et n’importe quoi à son profit dès qu’il le peut.

      Celui de Bush voulait intervenir au Moyen Orient, le 11 09 est bien tombé. Sinon, ils auraient sauté sur n’importe quelle occasion. Ils auraient été au pouvoir en 1998, ils auraient surement fait la guerre à cause des attentats des ambassades

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_des_ambassades_am%C3%A9ricaines_en_Afrique_du_7_ao%C3%BBt_1998

        +5

      Alerter
      • Fritz // 22.09.2017 à 18h57

        En effet, l’impérialisme américain n’a pas commencé le 11 septembre 2001…

        Dès le 16 février 2001, moins d’un mois après son investiture, Bush junior avait ordonné une “frappe” contre l’Irak. A vrai dire, les Américains bombardaient régulièrement l’Irak à la suite de l’opération “Renard du désert” en décembre 1998.

          +4

        Alerter
  • Jmk011 // 22.09.2017 à 11h54

    Bonjour.
    Selon moi et bcp d’autres, la vraie question à (se) poser est : à qui profite le crime ? Bien évidemment pas au citoyen lambda US, en revanche certainement aux dirigeants politiques, mais aussi économiques Etats-uniens (puisqu’en fait ce sont les mêmes). Les attaques contre les tours leur ont permis d’attaquer d’abord l’Afghanistan, puis 18 mois plus tard l’Irak sur des fondements bidon, mais qui ont permis au complexe militaro industriel US de se développer encore davantage, et à l’armée US de faire de vraies manoeuvres sans trop de pertes, et sans se poser de questions sur les conséquences de ces interventions (toujours cette vue court-termiste qui est le propre du capitalisme actuel).
    Cela dit, il me semble évident que les attaques ont bien eu lieu et ont bien été le fait de terroristes islamistes d’al Qaïda, mais la question est : les services secrets US et le President Bush étaient- ils au courant avant ? même question, toujours pas résolue, pour l’attaque japonaise de Pearl Harbour.

      +6

    Alerter
    • Johann // 22.09.2017 à 13h03

      “Cela dit, il me semble évident que les attaques ont bien eu lieu et ont bien été le fait de terroristes islamistes d’al Qaïda,”

      Où sont les preuves? Al Qaeda c’est bien cette organisation créée et financée par les USA pour faire la guerre en Afghanistan, puis en Yougoslavie, et actuellement en Syrie? Même que ses actions sont coordonnées à l’ouest de la Syrie pour ralentir la progression de l’AAS autour de Deir-Ezzor. Et devinez qui coordonne…

        +8

      Alerter
      • Jmk011 // 22.09.2017 à 13h55

        @Johann
        J’ai dit “il me semble évident”, c’est donc que je ne suis pas sûr à 100%. j’ai aussi parlé de terroristes islamistes d’al Qaïda, je veux bien retirer al Qaïda. Mais il me parait inconcevable que des avions US, pilotés par des pilotes US, aient volontairement causé la mort de plusieurs milliers de citoyens, US pour la plupart !!

        En revanche je ne retire pas mes questions sur “à qui profite le crime”, directement ou non, et accessoirement sur l’attaque de Pearl Harbour, qui à terme n’a guère profité aux Japonais (cf Hiroshima et Nagasaki) mais bien plutôt au complexe militaro industriel US.

          +2

        Alerter
  • Dieselito // 22.09.2017 à 12h25

    Cette série d’articles travaillés tend à démystifier de façon honnête le phénomène 11 septembre. Il y aura toujours des points discutables. A chacun d se faire ou refaire une opinion.

    Il me semble qu’un article sur les témoignages de survivants aurait été de nature à lever quelques ambiguïtés restantes. A classer ou non dans la série fadaises.

    Le point évoqué plus haut du pod et de la trace lumineuse paraissant en sortir et courant le long du fuselage (donc avançant plus vite que l’avion dont elle semble issue) pour frapper la façade juste avant l’impact me laisse interrogateur.

    la scène est visible dans l’article 2 développé par Olivier:
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/07/world-trade-center-170.jpg

    Je suis désormais à deux points-clefs non évoqués de voir les choses autrement sur le cas WCT1et 2.

    Merci à Olivier, qui m’a déja ouvert les yeux avec ses articles sur l’Ukraine.
    Les faits sont têtus et il sait ce que cela veut dire, l’ayant titré dans un ouvrage.

      +3

    Alerter
  • Lambert85 // 22.09.2017 à 12h26

    Combien de fois faudra-t-il vous dire que le passeport a été retrouvé parmi d’autres débris de l’avion dans les rues de Manhattan juste après le crash, bien avant les effondrements. C’est anecdotique.

      +3

    Alerter
    • Ivan // 22.09.2017 à 13h17

      “le passeport a été retrouvé parmi d’autres débris de l’avion dans les rues de Manhattan juste après le crash.”
      Bon, pourquoi pas, après tout, tout est possible. Cependant, comment l’expliquez-vous ? Téléportation du passeport ? Il s’est envolé par un hublot juste avant le crash avec ses petites ailes ?
      “C’est anecdotique”.
      Une fois de plus, pourquoi pas, mais à ce moment là, tout est anecdotique…

        +10

      Alerter
  • M4ximel // 22.09.2017 à 12h28

    Tout d’abord, merci OB pour ce travail qui pour moi répond à : Comment les 2 tours se sont écroulées ? Le crash d’un avion plein de kerosene a affaibli la structure sur plusieurs étages. Les incendies générées ont affaibli la structure porteuse qui en flambant (mécaniquement parlant) a provoqué la rupture des liaisons. On se retrouve ensuite dans le cas où la rupture de la structure porteuse provoque l’écroulement des étages supérieurs sur ceux inférieurs, comme dans le cas d’une démolition contrôlée…
    Le comportement des “truthers” à considérer qu’une question precise (à laquelle personne ne peut répondre, exemple des voitures brûlées) remet en cause l’intégralité des évènements, ou que le déroulement ne correspond pas à leurs attentes (par exemple, “viol” de la troisième loi, statique, de Newton), montre qu’ils ne changeront jamais d’avis. On ne peut pas expliquer parfaitement un phénomène aussi rare et aussi important (qui est prêt à payer pour reproduire les évènements ?, ce type d’expérience est-il répétable, reproductible ?). Pour finir, s’il y a consensus scientifique actuellement, ia version “officielle’ ne doit être pas loin de la réalité (l’époque d’un Galilée est pour moi révolue).

      +2

    Alerter
  • Johann // 22.09.2017 à 12h28

    Question: que sont devenus les treillis-chapeaux?

      +5

    Alerter
    • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 11h35

      Pourquoi ? On ne les a pas retrouvés ? ben ils ne sont pas tombés alors…

        +2

      Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 12h28

    Quelles sont les preuves des circonstance de perte, de l’existence de pertes, et de l’étendue des pertes des garnitures en amiante, de la structure ainsi protégée ? A-t-on la preuve que les poutres sur lesquelles on constate l’absence de garniture amiante ont bien été dégarnies au moment de l’impact de AA11 et UA175, et non au cours de la chute des débris jusqu’au raz du sol, eux mêmes recouverts des débris suivants jusqu’à anéantissement complet des tours ?

      +8

    Alerter
    • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 11h20

      Non, nous n’avons aucune preuve de cela. Encore que : des preuves de l’existence des pertes de flocage amiante sont-elles bien nécessaires ? Si l’amiante était resté sur les aciers, les tours seraient encore debout. Une suggestion pour vous tout spécialement : avec la collection de questions que vous semblez avoir sous le képi, vous n’avez pas pensé à en faire un bouquin ? Toutes ces questions sans réponse ne vous apportent que frustration alors qu’elles pourraient vous apporter un pécule…

        +3

      Alerter
      • Les-crises // 23.09.2017 à 16h59

        c’est surtout dommage de ne pas construire un scénario cohérent avec tout ceci…

          +1

        Alerter
        • bluerider // 25.09.2017 à 02h56

          Nous ne pouvons pas construire de scénario à ce stade. C’est même vous qui le dites à plusieurs reprises. J’aimerais me sentir au sein d’une communauté qui cherche vraiment la vérité. Or il y a des voies de garage trop nombreuses dans la théorie officielle et les discussions. Des conclusions trop hâtives. Des suppositions sur les intentions des uns et des autres trop calibrées. Tant chez les complophiles que chez les complophobes.

            +1

          Alerter
  • M4ximel // 22.09.2017 à 12h29

    Je trouve qu’on oublie le contexte de 2001 dans le déroulé des évènements. Les Etats-Unis ont gagné la guerre froide depuis 10 ans, la mondialisation est “heureuse” et le pays est la première puissance incontestée. La demonstration de la puissance américaine est dans toutes les têtes. Sauf que c’était de l’esbrouffe, les attentats du 11 Septembre illustrent plus l’incompétence dans beaucoup de domaines tels que la fragilité des tours (qui étaient représentées indestructibles dans certains films catatrophes), la capacité de réaction et de protection de l’aviation US, le discernement des services secrets et du gouvernement. Ce qui est “marrant”, c’est que c’est encore le cas aujourd’hui : le F35 (meilleur avion du monde, lol), leur armée (la plus “avancée” technologiquement, re-lol),… Les complotistes tombent dans le piège de cette Amérique toute puissante qui a forcément tout prévu, tout contrôlé.
    Le veritable comportement coupable est à rechercher du côté de l’administration qui ne s’est pas remise en cause (pas de démission) et qui ont désigné un coupable ideal (selon leur prisme déformé) : les talibans puis, en surfant sur les braises du terrorisme, l’Irak. Le moins drôle est que le gouvernement français reproduit les memes erreurs (Cazeneuve n’a pas démissionné, la politique internationale de la France n’a pas changé).

      +12

    Alerter
  • bluerider // 22.09.2017 à 12h43

    Selon Mazzucco qui compare NIST et AE911T, l’idée que les treillis légers des planchers aient pu par eux-même tirer les colonnes périphériques puis rompre ces colonnes suite à la tension induite n’a pas de sens en raison 1/ de la légèreté des treillis et fixations par rapport à la solidité des colonnes periphériques, et 2/ parce que ces treillis des planchers étaient eux-mêmes, selon le NIST, en phase de ramollissement et de dilatation, donc incapables de “tirer” les centaines de colonnes extérieures. Qu’en pensez-vous ?

      +13

    Alerter
    • Karnak // 22.09.2017 à 14h24

      Peut-être que l’explosion de l’avion a créé une surpression, pas négligeable compte tenu des surfaces en jeu (Force=Pression x Surface) et fragilisé des dalles.
      Peut-être aussi que l’effondrement d’une dalle “plafond” ou de gravats sur celle du dessous a augmenté les contraintes.

        +2

      Alerter
  • Dieselito // 22.09.2017 à 13h17

    Merci à Olivier, qui m’a déja ouvert les yeux avec ses articles sur l’Ukraine.
    Les faits sont têtus et il sait ce que cela veut dire, l’ayant titré dans un ouvrage.

    Cette série d’articles travaillés tend à démystifier de façon honnête le phénomène 11 septembre. Il y aura toujours des points discutables. A chacun d se faire ou refaire une opinion.

    Il me semble qu’un article sur les témoignages de survivants aurait été de nature à lever quelques ambiguïtés restantes. A classer ou non dans la série fadaises.

      +2

    Alerter
  • Pinouille // 22.09.2017 à 13h22

    Question:
    Quelle sont les raisons qui vous ont poussées à éditer cette série sachant qu’il existe sur le net des analyses techniques des évènements des attentas du WTC, rédigées en langue française, qui vulgarisent et accréditent tout comme la vôtre la version officielle (vous avez d’ailleurs cité celle de Jérôme Quirant)?
    Ces analyses sont elles individuellement incomplètes au point de justifier une compilation?

      +4

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 14h15

      J ai comme l’impression qu il était utile d y revenir…

        +10

      Alerter
  • Alberto // 22.09.2017 à 13h29

    Le passeport de Satam al-Suqami n’a pas été retrouvé dans les décombres. Il a été tout simplement donné par un homme à un détective de la ville de New York. L’homme en question a rapidement disparu dans la foule. Ce document n’a pas été retrouvé par terre entre le moment du crash et l’effondrement, mais transmis de la main à la main. Satam al-Suqami ne figurait pas sur les listes de passagers.
    https://www.youtube.com/watch?v=oJVCXDy4WW4

      +8

    Alerter
  • Les-crises // 22.09.2017 à 13h29

    Magique… 😉

      +2

    Alerter
  • Satya // 22.09.2017 à 13h51

    Merci Olivier pour ce travail tellement indispensable. Juste une question à propos des sujets à venir : le NIST a-t-il produit une modélisation des effets des débris des tours jumelles expliquant l’effondrement de la tour WT7 ?

      +0

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h06

      Oui… ?

        +0

      Alerter
      • Satya // 22.09.2017 à 22h53

        Je suis vraiment très curieux de lire cette explication. Je ne vous cache pas qu’il s’agit pour moi de la question la plus intéressante de cette affaire, car je n’arrive pas à comprendre comment une projection latérale de débris peut provoquer un effondrement “symétrique”. Entendu qu’un incendie sur un ou deux étages ne peut en aucun cas provoquer un tel effet.

        Vivement la suite !

          +2

        Alerter
  • Nicolas // 22.09.2017 à 13h54

    Question : Comment expliquer qu’Oussama Ben Laden a nié 2 fois son implication au mois de septembre 2001 ? Première interview pour Al Jazeera retranscrite par CNN, 2ème pour le journal pakistanais Ummat et retranscrite par la BBC.
    2 mois plus tard il a changé d’avis, pourquoi ?
    Accessoirement il avait aussi repris du poids, ce qui pourrait s’expliquer par ce qu’a indiqué Le Figaro, selon lequel Ben Laden a été soigné en juillet 2001 à Dubai (pour des reins défaillants), où des représentants de l’Arabie Saoudite et de la CIA l’ont rencontré (je sors ça du Figaro, Décodex vert ! )

      +13

    Alerter
  • Point G // 22.09.2017 à 13h55

    Olivier Berruyer est l’archétype du néo-désinformateur qui avec deux liens, un surligneur et une image veut imposer ses assertions.

      +6

    Alerter
    • Nicolas // 22.09.2017 à 16h17

      Point G est l’archétype du truther à l’ancienne, qui lit un titre, arrive à la zone de commentaire à coups de bouton “page down” et commente sans avoir lu et encore moins compris. Quiconque a lu a compris qu’il y a derrière cette série des dizaines d’heures de travail…

        +9

      Alerter
  • Geof’ // 22.09.2017 à 14h06

    ma question :

    même si ce sont les saoudiens qui ont fait le coup, le FBI/la CIA/la NSA pouvaient-ils être au courant de ce qui allait se passer ? je pense que oui…

    schéma “Pearl Harbour” : les australiens avaient prévenu Roosevelt de l’attaque des japonais, mais il avait besoin d’un casus belli…

    Geof’, neo-communiste wallon (hyper-conspirationniste)

      +8

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h13

      Question : vous arrive t il d imaginer que les scientifiques ont raison et qu il n’y a aucun complot ?

        +1

      Alerter
      • Ben // 22.09.2017 à 15h51

        Question : qu’est-ce qui vous pousse à ne pas voir que les scientifiques ne sont pas unanimes sur ces questions ?

          +9

        Alerter
        • Nicolas // 22.09.2017 à 16h35

          Les scientifiques ne sont jamais unanimes sur rien. C’est même comme ça que la science progresse. 96% d’architectes qui disent non à la réouverture du dossier, c’est proche du maximum qu’on puisse avoir en science. Le réchauffement climatique causé par l’homme et le fait que le cholestérol a des effets dévastateurs sur la santé humaine c’est 97%, ya aucune question sur laquelle 100% des spécialiste sont d’accord.

            +2

          Alerter
          • Catherine // 22.09.2017 à 20h37

            Où avez-vous vu qu’ils avaient dit non à une réouverture ?

              +2

            Alerter
            • BOURDEAUX // 23.09.2017 à 11h25

              Peut-être parce qu’il n’y en a que 4% qui ont dit oui ? Ce n’est qu’une simple soustraction, mais c’est scientifique ! 🙂

                +1

              Alerter
        • françois marquet // 23.09.2017 à 01h28

          D’ailleurs, le NIST lui même, ainsi que la FEMA posent des questions auxquelles ils n’ont pas de réponses sur l’origine de la dégradation de certains aciers des tours:
          Avec les échantillons fournis par le NIST:
          https://www.metabunk.org/attachments/metallographic-examination-of-heavily-eroded-structural-steel-fomr-wtc-1-2-7-pdf.2411/
          Et à la demande de la FEMA:
          https://web.wpi.edu/Images/CMS/MCSI/2005biederman2.pdf

            +2

          Alerter
    • Gonzo // 23.09.2017 à 17h15

      mieux, ils (SOCOM et DIA) les avaient identifier, voir opération able danger.

      “early October 1999…..Able Danger had identified 2 of 3 Al Qaeda cells active in the 9/11 attacks”

      https://en.wikipedia.org/wiki/Able_Danger

      Et ce n’est que wiki…

        +0

      Alerter
  • Iskander Zakhar // 22.09.2017 à 14h13

    Pas de question, mais un remerciement pour le boulot immense de ré-information. Impatient de lire ce qui se dit sur le WTC7. Merci Olivier (et les aides).

      +4

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h18

      Merci…

        +1

      Alerter
  • Alain Sauvannet // 22.09.2017 à 14h19

    Que penser des propos de Julian Assange (Wikileaks et ses dizaines de milliers de documents et correspondances révélés au grand jour) je cite, qui se dit «écœuré de voir que les gens continuent de se passionner pour de fausses conspirations comme celle du 11 septembre, alors que nous avançons les preuves de l’existence de réelles conspirations, dans des buts de guerre ou de fraude financière massive.» ?

    http://www.slate.fr/story/74719/snowden-arme-ultime-contre-complotistes-11-septembre-2001

      +14

    Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h19

      C est tellement vrai…

        +3

      Alerter
    • bluerider // 22.09.2017 à 16h20

      Que Assange n’est pas au bout de ses recherches. Ce qui n’enlève rien à la pertinence de sa remarque en matière de réelles conspirations. Libye… Syrie… Ukraine pour les plus récentes qu’Olivier connait bien.

        +5

      Alerter
  • JPP // 22.09.2017 à 14h31

    Je respecte le travail que vous avez fait mais il ne m’a pas convaincu
    Comme tout le monde j’ai cru à la version officielle jusqu’au moment ou je me suis aperçu qu’il y avait des incohérences
    Le 11 septembre trois tours sont tombées.. les tours 1 et 2 mais aussi la 7 près de 10 H après.
    Aucun avion ne s’est écrasé sur elle…pas d’incendie gigantesque et pourtant elle s’est effondrée comme les 2 autres…..un tas de poussière…Comment est ce possible ?
    Un avion de ligne 767 peut’ il volé à 700Km/h.a très basse altitude ? beaucoup de pilotes expérimentés vous diront que c’est quasiment impossible du fait de la densité de l’air
    L’avion deviendrait incontrôlable.
    Au delà de la technique d’un point de vue ”humain” si vous êtes terroriste vous vous moquez de rentrer dans la tour à 300 ou à700Km/h….L’impact médiatique est le même.
    Par contre à 300Km/h l’effondrement des tours serait encore plus invraisemblable car E = 1/2 mV2..
    Concernant l’avion qui s’est écrasé en Pennsylvanie on nous a dit que des passagers avaient téléphoné à 7000M d’altitude avec leur portable….on n’en a même fait un film.
    En 2001 c’était impossible ( j’ai fait toute ma carrière dans les télécoms). Il était impossible de capter les stations de base terrestre au delà de 4 Km. ..seul les liaisons satellites étaient possibles.

      +7

    Alerter
    • Rey // 22.09.2017 à 15h59

      Pour la tour 7, la raison est sans doute beaucoup plus simple. La possible destruction contrôlée pour simplement sécurisé la zone, alors que 4 à 5 piliers porteurs de l’immeuble étaient endommagés. L’urgence et le contexte aidant, on a sans doute passé outre les autorisations légales (propriétaires des lieux, assurance, tiers locatifs, etc) pour décidé de le faire tombé, avant qu’il ne s’effondre sur la zone dite “ground zero”, déjà remplie des débris des tours jumelles. Sécurisé, plutôt qu’attendre de savoir si l’immeuble allait tenir ou pas, et privé d’un temps précieux pour commencer les secours. Peut on le faire comme çà, à l’arrache ? Oui, les USA possèdent des artificiers expérimentés et spécialisés (non sans risque, bien sûr, dans une telle situation mais des procédures d’urgences existent officieusement dans le cadre de sécurisation en cas de sinistre sur un immeuble menaçant de s’effondré).

        +1

      Alerter
      • Kapimo // 24.09.2017 à 17h38

        La destruction controlée d’un bâtiment tel que le WTC7 nécessite des jours d’étude, puis des jours de préparation pour poser les explosifs. S’il s’agit d’une démolition controlée (ce qui saute aux yeux des voyants), c’est qu’elle a été préparée avant le 911, et certainement pas par une bande de saoudiens en goguette.

          +0

        Alerter
    • Nicolas // 23.09.2017 à 16h48

      Pour ce qui est de la trajectoire réalisée à l’approche du pentagone, une télé néerlandaise a mené l’enquête, un pilote avec très peu d’expérience n’a eu aucun problème pour faire la manoeuvre dans un simulateur et les ingénieurs ne voient pas de problème pour les ailes, l’accélération n’était que de 1,5 g ( ce qu’on peut subir en voiture). Pour ce qui est du coup de fil et du “let’s roll”, Je vois 2 possibilités:
      Technologie en avance de quelques années sur celle de France Télécom, ou simplement puissance supérieure des antennes
      Invention des services de propagande pour donner une raison au troupeau de beler = USA! USA! USA!”
      En tous cas ce coup de fil m’a aussi toujours paru invraisemblable, mais il n’a aucun rapport avec l’effondrement des tours.

        +1

      Alerter
    • Gonzo // 23.09.2017 à 19h10

      Un avion de ligne 767 peut’ il volé à 700Km/h.a très basse altitude ?

      https://en.wikipedia.org/wiki/Fly-by-wire
      “limit airspeeds and g forces on the airplane”

      selon le NSTB le 767 200 est limité a 410noeuds a cette altitude a cause de ca: Flutter
      https://www.youtube.com/watch?v=OhwLojNerMU

        +1

      Alerter
  • Ben // 22.09.2017 à 14h32

    Comment expliquez-vous que, très rapidement après les faits, des “debunkers” aient été propulsés sur le devant de la scène pour désamorcer les témoignages de survivants et fermer les pistes que ces témoignages pouvaient ouvrir ? Pourquoi, en définitive, avoir adopté, par principe, une démarche consistant à écarter tout ce qui pouvait conduire à remettre en cause la simplicité des faits telle que résultant des images qui avaient été données à voir au monde entier ? Après tout, les méchants auraient pu bénéficier de complicités interne autres qu'”Etatiques”, qu’il eût été impératif d’identifier. Alors pourquoi ce parti pris ?

      +6

    Alerter
    • Okkoh // 22.09.2017 à 14h55

      Le journalisme c’est pas le fait de juste exposer la simplicité des faits, idéalement de la manière la plus objective possible ?

      Et puis il arrive parfois, pour de multiples raisons, que des gens disent des choses inexactes, approximatives voire même complètement fausses. Ca peut être l’émotion, la fatigue, la question mal comprise… Et il me semble que c’est en partie le travail de journaliste que de pouvoir faire comprendre à son auditoire si l’information est fiable ou non. C’est pas facile, ça crée parfois d’immenses polémiques, nous le voyons ici à toute petite échelle. Imaginez lorsque c’est regardé par des millions de personnes, qui parfois prennent cette info au pied de la lettre sans chercher à relativiser…

        +1

      Alerter
      • Ben // 22.09.2017 à 15h05

        Quand nous parlons de pompiers et de policiers, il est difficile de parler d’émotion ou de question mal comprises, quand ils se contentent de raconter ce qu’ils ont vu et entendu. Quant à la simplicité des faits, elle ne se réduit pas à la surface des choses.

          +5

        Alerter
        • Rey // 22.09.2017 à 16h09

          Sans parlé du fait qu’on est dans un pays ou l’émotionnel est très exacerbé dans la population, et que le professionnalisme de policiers, secours, pompier, est assez relatif selon l’expérience de ceux ci. Il faut parfois voir les incohérences comme les inconsciences de certains pour se convaincre que la “theorie du héro” n’est pas une légende, et poussant parfois des gens censé être “pro”, faire des actes d’un amateurisme désarmant. Rien que de voir comment ils se sont précipité pour tenté de sauver des gens, sans prendre conscience que l’environnement était vicié, c’est faire fi d’un principe fondamentale dans le secourisme en général ; assuré sa propre sécurité avant de se jeter dans la gueule du loup. La suite on la connait. Une hécatombe sanitaire de maladie pulmonaire, cancer, etc. Des victimes collatérales, qui même encore aujourd’hui, se battent pour avoir une reconnaissance et évité de se faire viré de leurs assurances santés, pour ne pas mourir faute de soins.

            +1

          Alerter
        • Okkoh // 22.09.2017 à 16h32

          “Quand nous parlons de pompiers et de policiers” : vous présentez maintenant cela parce que ca arrange ce que vous disiez, mais plus haut c’était les survivants. Bref passons.
          Un pompier qui lutte contre la pire catastrophe de sa vie et qui vient de perdre tous ses collègues, ca a des émotions et ca ne comprend pas toujours les questions. Surtout après un bouleversement pareil. Pareil pour les policiers, et parfois nul besoin de choc émotionnel (ce sont des gens comme tout le monde) même s’il est probable qu’ils soient mieux entraînés.

          Quoiqu’il en soit qu’est-ce qui est arrivé en premier : les “truthers” ou les “debunkers” ? (j’aime toujours pas catégoriser les gens).

            +0

          Alerter
          • Ben // 22.09.2017 à 17h31

            Vous me faites mourir de rire. Vous me reprochez de qualifier ces pompiers et policiers de “survivants” en expliquant tout de go que lesdits pompiers viendraient de perdre “tous leurs collègues”. Enfin, pour être éventuellement à même de répondre à votre question, encore faudrait-il que vous précisiez ce que vous entendez par “truthers”.

              +3

            Alerter
    • Les-crises // 22.09.2017 à 15h21

      Par respect pour les victimes ?

      Essayez de faire ça le lendemain du Bataclan…

        +1

      Alerter
  • Macarel // 22.09.2017 à 14h42

    Pourquoi pas une commission d’enquête internationale constituée d’experts de la société civile indépendants, qui ne serait pas sous la coupe du gouvernement US, ni d’aucun autre ? Parce le problème de fond c’est la perte de confiance dans la parole des autorités étatiques en général, et US en particulier.
    Pour le nucléaire, en France, nous avons la CRIIRAD qui fait du très bon boulot.
    Association loi 1901 créée après l’accident de Tchernobyl, et la gestion plus que critiquable des autorités françaises à cette époque.
    La science n’est pas en soi à l’abri du contexte social et étatique dans lequel évoluent les scientifiques. Pour preuve l’affaire Lyssenko dans l’ex-URSS.
    En attendant, tout le monde devrait être d’accord que le 9/11 deux avions de lignes ont percuté les tours jumelles du WTC et que ces deux tours se sont effondrées spectaculairement dans l’heure qui a suivi, après un incendie pas vraiment spectaculaire. Et que cet événement fut le point de départ de la “Guerre sans fin contre la terreur” de tous les gouvernements US depuis lors. Guerre qui leur permet de justifier toutes leurs interventions aux quatre coins de la planète.

      +7

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications