Les Crises Les Crises
13.avril.201813.4.2018 // Les Crises

Michel Raimbaud : “La nouvelle guerre froide se transforme progressivement en une guerre ouverte”

Recommander 5
J'envoie

Excellente synthèse de Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France au Soudan et en Mauritanie. Il est l’un de nos grands spécialistes du Moyen-Orient, et nous vous renvoyons vers son excellent livre Tempête sur le Grand Moyen-Orient

Halte à la guerre infâme !

Une guerre implacable, sauvage, meurtrière et destructrice, fait rage en Syrie depuis mars 2011. Devenue universelle grâce au renfort venu de 120 pays que l’Empire Atlantique a pu attirer dans sa galère, elle menace ces jours-ci de dégénérer en un conflit mondial au sens plein et entier du terme.

Beaucoup parmi les plus optimistes n’en sont plus à se demander si la guerre des Trois (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne) aura lieu ou non, mais si elle s’allumera demain ou après-demain. On a beau en refuser la perspective tant elle heurte la raison, les réalités sont là. Il est évident que la nouvelle guerre froide que l’on a vu apparaître depuis une décennie entre l’Occident et ses complices d’une part, la Russie et ses alliés d’autre part, vire peu à peu à la guerre ouverte. Si le monde arabo-musulman est le théâtre privilégié et l’enjeu géopolitique de cet affrontement global entre l’Empire Atlantique déclinant et l’Eurasie renaissante ou émergente, la Syrie en est l’épicentre, pour diverses raisons, géopolitiques et stratégiques notamment.

Dans nos « démocraties » occidentales qui unilatéralement se disent grandes, les « élites » qui ont soumis les populations à un lessivage de cerveau sans précédent font semblant de croire encore à la narrative mensongère, immorale et imbécile injectée depuis sept ans dans les méninges ramollies par le « mainstream » médiatique, universitaire et politique. Il serait étonnant que ces esprits pleins de morgue et de suffisance y croient vraiment : ce serait d’ailleurs inquiétant pour leur santé mentale. Ecartant donc l’hypothèse, on retiendra plutôt qu’ils ont trouvé un fonds de commerce gratifiant dans cette gigantesque escroquerie intellectuelle et qu’ils ont réussi à l’acclimater sous nos latitudes où l’on se dit cartésien, puisqu’elle provoque si peu de réactions… Pour l’instant !

Si elles avaient une mémoire collective, les opinions se souviendraient du sort de l’Irak, de la Somalie, de la Libye…peut-être de l’ex-Yougoslavie, voire du Yémen où destructions et massacres se poursuivent sous l’égide de l’ami stratégique imprévu qu’est le jeune Mohammed Ben Salman, étreint avec effusion par notre ministre des affaires étrangères lorsqu’il débarque tel le Messie. Elles reverraient Colin Powell brandissant ses fioles venimeuses et chimiques pour justifier une invasion de l’Irak et son démantèlement. Pas de sa faute : il était, dira-t-il la bouche en cœur, mal informé par ses « services ». Mais les opinions « civilisées » (que l’on appellerait dédaigneusement « rues » si elles étaient « arabes ») sont anesthésiées par le flot de désinfo et de désintox, hébétées par les débats de société qui leur sont proposés ou imposés, toujours anecdotiques et marginaux. La guerre ou la paix ? Bof. Quant aux élus, ils sont superbement ignorés : à quoi pourraient-ils servir ?

Frétillant comme son prédécesseur Hollande à l’idée de participer aux frappes contre la Syrie et le « régime de Bachar », Macron, qui réserve ses pensées complexes à son ami Trump, esprit bien connu pour sa subtilité, ose qualifier cette nouvelle attaque illégitime, arrogante et dépravée de « devoir moral ». Devons-nous nous habituer à voir par les nuits sans lune nos dirigeants se tortiller sur leur fauteuil, le doigt sur le bouton et le petit doigt sur la couture du pantalon, attendant le feu vert des fous du Pentagone ou de la Maison-Blanche pour lancer leurs engins meurtriers sur la Syrie qui ne les a jamais agressés ? Quelle sinistre comédie ! Comme si 400 000 morts, 13 ou 14 millions de réfugiés, exilés ou déplacés, un pays ravagé, ne suffisaient pas à combler le sens moral de ces hautes consciences. Après sept ans de mensonges éhontés, de destructions systématiques, de méfaits innommables, peut-on vraiment dire que « le respect de l’autre » est une « valeur de l’Occident » ?

A la vue des séances consacrées à la Syrie et à l’audition des échanges qui les agrémentent, on peut dire que la prestation – navrante – du Conseil de Sécurité témoigne de la ruine globale du système international. Adieu aux vagues espoirs que l’on pouvait nourrir quant aux capacités des Nations-Unies et à son instance suprême en matière de paix et de sécurité à imposer un ordre pacifique. Les principes fondateurs du droit onusien, tels que les énonce la Charte fondatrice de San Francisco, ne sont plus ni respectés ni admis comme références par l’ensemble des Etats représentés à l’Assemblée Générale et certains des membres permanents du Conseil de Sécurité les bafouent sans même s’en cacher, ou les ignorent superbement. Les Trois Occidentaux, qui osent s’identifier sans complexe à la « communauté internationale » alors qu’ils représentent 7 à 8% de la population mondiale, constituent en effet le corps de bataille du parti de la guerre et du chaos, leurs adversaires – Russie, Chine, Iran, Syrie, etc…– représentant sans ambigüité le camp de la légalité et du droit.

Au-delà du droit, c’est la diplomatie qui est en danger. Bien plus que le clivage Est/Ouest nouveau modèle, il faut incriminer la perte des us et coutumes, des pratiques, des normes et du langage de la diplomatie. Comment justifier le honteux spectacle des représentants occidentaux maniant la menace, l’injure, le mensonge et les propos aberrants dans l’enceinte du Conseil, transformé en parterre d’enragés et de falsificateurs ? Comment qualifier le grossier personnage élu par l’Amérique profonde et soutenu par son Etat profond dès lors qu’il bombarde ? Elephantman dans un magasin de porcelaine, il incarne mieux que tout autre avant lui le système que suggéraient, il y a quasiment un demi-siècle, Nixon et Kissinger dans la théorie du Mad Man : l’Amérique doit compter parmi ses dirigeants des cinglés dont l’imprévisibilité sera de nature à terroriser ses ennemis. M. Trump tweete parmi nous.

La France ne vaut guère mieux. Elle fait partie de ces pays qui « prétendent dire le droit » tout en le violant à l’occasion, comme le reconnaissait implicitement son président en décembre dernier dans une interview à France 2. La voilà qui se joint au régime trumpiste criminel pour clamer qu’elle procédera à des frappes contre la Syrie, avec ou sans résolution du Conseil de Sécurité. Alors que son siège permanent est lorgné par de grands amis comme l’Allemagne, ne risque-t-elle pas de perdre à jamais son statut « privilégié » en s’affichant ainsi prête à bombarder sans mandat un Etat-membre, après avoir contribué à sa destruction et tenté de renverser son président légitime ?

Ne scie-t-elle pas la branche sur laquelle elle est majestueusement assise, cette France qui naguère tenait la Charte onusienne pour une Bible et fondait sa diplomatie sur la légalité internationale, et qui désormais en bafoue régulièrement les principes majeurs : égalité souveraine des Etats, non-ingérence, droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et droit des Etats à choisir leur régime politique sans ingérence étrangère ? Cette France que l’on écoutait souvent, la « trouvant juste même lorsqu’elle se montrait injuste ».

Revenons aux fondamentaux. Malgré la phrase sacro-sainte qui, en Occident et dans notre Hexagone, sert de gilet pare-balle aux mieux intentionnés, rappelons que Bachar Al Assad, président légitime d’un pays en guerre, sans qui la Syrie ne serait plus qu’un souvenir, fait seulement son devoir. On servirait moins souvent la rengaine qu’il n’est « pas irréprochable » si l’on posait la question de l’honorabilité de ses ennemis ou détracteurs, qu’ils soient sauvages ou mal dégrossis, ou délicats et donneurs de leçons. Irréprochables, les dirigeants des « grandes démocraties » ? Irréprochables, ceux qui soutiennent l’insoutenable et en masquent l’horreur ? Irréprochables ces retraités aveugles, sourds et muets quant aux crimes inscrits à leur palmarès ?

Nos présomptueux dirigeants qui n’ont cessé de jouer avec le feu et sont responsables de l’embrasement, ne s’émeuvent pas pour autant, sûrs de leur bon droit et de leur aptitude à gérer les évènements entre affinitaires de belles manières. Si nous l’ordonnons, pensent ces va-t-en guerre qui adorent les ordonnances, il faudra bien que la piétaille des braves gens se mette en marche, au pas cadencé, avec tambour et trompette. C’est le métier de la France d’en bas d’obéir sans broncher à celle d’en haut, pensent-ils. Eh bien non ! Il faut leur donner tort. La France est partie prenante dans la nouvelle agression qui se prépare. Si par grand malheur elle est lancée, nul n’en connaît les suites. Il y aura des représailles et nous ne serons pas épargnés. « Pourquoi nous ? » ou « nous ne savions pas » seront de piètre utilité.

Réveillons-nous car il se fait tard.

Michel Raimbaud

Commentaire recommandé

numaroumestan // 13.04.2018 à 06h07

Mais, Cher Monsieur Rimbaud, pourquoi faire semblant de croire que l’infamie globalitaire n’est arrivée qu’en 1989, avec la chute du mur de Berlin ? Le même “fonds de commerce gratifiant dans cette gigantesque escroquerie intellectuelle” n’était-il pas déjà en place en 1939 pour détuire les opposants à la tyrannie sans partage des chargés de mission du bien ? Un peu de lucidité, un peu de travail intellectuel et vous pourrez même vous rendre compte que le même Etat profond a organisé les provocations pour faire démarrer la première guerre mondiale en 1914.

L’inhumanité n’a pas changé depuis le début du XX ième siècle. Ce sont les mêmes mafias, les mêmes gangs, les mêmes sectes….

62 réactions et commentaires

  • numaroumestan // 13.04.2018 à 06h07

    Mais, Cher Monsieur Rimbaud, pourquoi faire semblant de croire que l’infamie globalitaire n’est arrivée qu’en 1989, avec la chute du mur de Berlin ? Le même “fonds de commerce gratifiant dans cette gigantesque escroquerie intellectuelle” n’était-il pas déjà en place en 1939 pour détuire les opposants à la tyrannie sans partage des chargés de mission du bien ? Un peu de lucidité, un peu de travail intellectuel et vous pourrez même vous rendre compte que le même Etat profond a organisé les provocations pour faire démarrer la première guerre mondiale en 1914.

    L’inhumanité n’a pas changé depuis le début du XX ième siècle. Ce sont les mêmes mafias, les mêmes gangs, les mêmes sectes….

     86

    Alerter
    • tchoo // 13.04.2018 à 06h19

      Mais cela n’enlève rien aux propos ainsi. Votre intervention laisse à penser que vous voulez même les atténuer avec un aquoibonnisme mal venu.
      Nous ne pouvons revenir sur le passé, il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux sur l’avenir

       71

      Alerter
    • V_Parlier // 13.04.2018 à 10h30

      Pas clair. Parallèles obscurs, mise à part la 1ere GM avec laquelle on peut en effet faire le parallèle.

       3

      Alerter
      • Chris // 13.04.2018 à 11h36

        le fait est qu’on y retrouve les mêmes forces mercantiles et idéologiques : tout pour ma gueule et pour ce faire, chasse en meute !

         8

        Alerter
        • V_Parlier // 13.04.2018 à 14h07

          La phrase sur 1939 reste tout à fait mystérieuse. S’il avait été question de ce qui a précédé 1933, ou de ce qui a suivi la 2e GM, là j’aurais compris. Mais 1939… enfin bon, ce n’est pas le sujet.

           4

          Alerter
    • Marie // 13.04.2018 à 17h38

      Raison de plus, ne croyez vous pas pour enfin réagir…
      Vous précisez que ce sont les mêmes mafias, les mêmes gangs et les mêmes sectes, alors pourquoi ne pas ajouter qu’elles existent parce qu’il y a toujours les mêmes peuples aussi stupides, amnésiques et donc amorphes ? A moins de convenir que l’humain a de très sérieuses occlusions neuronales et intestinales .

       10

      Alerter
  • pucciarelli // 13.04.2018 à 06h11

    Tout est dit. Si représailles il doit y avoir, elle seront d’abord militaire. On peut supposer que les alliés des états unis seront les premiers sur la liste. Pour imposer par voie détournée un peu de sagesse au Pentagone. M. Macron est un analphabète politique et un valet. Un panurgiste qui devra alors rendre compte tout seul de la mort de nos soldats.

     79

    Alerter
    • Charles Michael // 13.04.2018 à 06h51

      pucciarelli ,

      je pense exactement comme vous:
      le coquelet que la France s’est donné ne fait pas vraiment parti du club anglo-saxon et serait donc la première cible; à noter que les défences Syriennes anti-aériennes pourraient le faire.

      l’UK la deuxième si nécessaire, surtout ses sous-marins un seul engloutis sans photos, ça donne à réfléchir.

      Toujours pas de mort US.
      Quite ou double, Mr Tweet ?

       14

      Alerter
    • Endoume // 13.04.2018 à 07h19

      De la mort de nos soldats.. et de la mort des civils ici. Ne croyez pas que nos villes seront épargnées par les bombes et les missiles

       20

      Alerter
      • V_Parlier // 13.04.2018 à 10h32

        Déjà qu’elles ne le sont pas par les ex-amis de Fabius…

         18

        Alerter
    • antoniob // 13.04.2018 à 15h45

      > On peut supposer que les alliés des états unis seront les premiers sur la liste.

      en fait, frapper les forces françaises et britanniques ou la France et la GB ne peut que fournir un motif à une escalade américaine.
      La solution consiste à frapper à la tête: vitrifier les centres de commandements et gouvernement américain par des salves intensives groupées multiples tous azimuth intercontinentales et depuis les sous-marins. En gros annihiler le gouvernement américain lui-même.
      Dans une guerre nucléaire, la Russie peut se recomposer mais les Etats-Unis beaucoup plus difficilement, en raison de la compacité démographique de leur principale con-urbation sur la côte Est.

       9

      Alerter
  • KafK // 13.04.2018 à 06h12

    Cela ressemble à une guerre voulue, depuis longtemps, par les néoconservateurs qui sont au pouvoir au USA, en UK et en Macronie.

    Trois hypothèses :
    – la frappe est symbolique et le soufflé retombe jusqu’à la prochaine provocation,
    – la frappe est contrée par les Russes, les esprits frappeurs repartent la queue entre les jambes ou retentent leur chance,
    – la frappe fait mal et atteint son but, Poutine ravale son orgueil ou réplique.

    Le risque d’embrasement est réel, les nouvocons veulent-ils seulement tester les défenses russes ou porter une guerre froide jusqu’au point d’ébullition ?

     38

    Alerter
    • patrickv // 13.04.2018 à 09h41

      “Cela ressemble à une guerre voulue”

      que croyez vous ? les Etats-Unis ont BESOIN d’une guerre !
      leur pays est au bord de la ruine !
      seule une guerre peut leur permettre, peut-être, de se sauver de la faillite !
      alors, au choix, une guerre au Moyen Orient, ou une guerre en Europe. mais loin de leur territoire surtout !
      notre Macron, “Young-Leader”, comme nos précédents dirigeants est embrigadé par les US, et se moque totalement du “Peuple Français” ! d’ailleurs, il utilise plus de termes “américains” que de vocabulaire Français, dans ses discours !
      pas d’illusions !
      C. De Gaulle doit faire le ventilateur dans sa tombe, lui qui s’est tant battu pour imposer l’indépendance Française !
      la France devient un pays en voie de sous-développement !

       62

      Alerter
      • Gil // 13.04.2018 à 10h17

        Bonjour

        En europe. Il est évident qu’une guerre (sans le nucléaire) centralisée sur l’Europe arrangerait
        tout le monde. Il serait même possible de remettre les compteurs de la dette à zéro.

        Cordialement

         9

        Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 13.04.2018 à 06h15

    Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !
    Heureusement qu’il y a encore des hommes comme Michel Raimbaud qui n’hésitent pas à dire la vérité, même au prix de leur carrière.
    Merci Monsieur Raimbaud !
    Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

     66

    Alerter
    • Danielle VQ // 13.04.2018 à 13h02

      Merci de votre initiative. Je ne savais pas trop comment m’y prendre

       5

      Alerter
  • caliban // 13.04.2018 à 06h21

    Une intervention de l’Armée française en Syrie sans mandat de l’ONU serait un tournant tragique puisque ce serait acter “définitivement” son remplacement – pour les questions de sécurité – par l’OTAN.

    Un pas de plus vers l’impérialisme étatsunien. La notion de “guerre froide” apparaît alors comme un leurre, l’enjeu n’est pas la mise au pas de la Russie mais celle de toute la population mondiale.

    Globalia, écrit par un autre diplomate français, (https://fr.wikipedia.org/wiki/Globalia) pourrait bien se concrétiser un jour.

     37

    Alerter
  • Fabrice // 13.04.2018 à 06h50

    Personnellement je m’inquiète plus sur nos marins ou pilotes car pour faire une représaille il vaut mieux frapper les alliés des USA que les USA directement qui devraient riposter à son tour.

    Quelle cible voyons un navire marquant pour qu’il fasse réfléchir un porte-avion aurait le “mérite” de dire aux américains réfléchissez on peut vous priver de ce qui fait votre puissance aussi bien que votre infortuné allié.

    Je sais ce sont des délires dû à la période mais le fait que l’on soit entre le marteau et l’enclume aurait dû faire réfléchir nos dirigeants qui sont aberrant avec leur attitude pyromane.

     26

    Alerter
    • Germs // 13.04.2018 à 08h41

      je pense comme toi, si représailles il y aurai, c’est plus un allié des USA. Le RU de préférence, car leur armes nucléaires sont sous contrôles des USA. Ainsi aucune attaque directe entre les 2 puissances, Etats-Unies et Russie. Mais la situation se calme … pour repartir quand ça sera le tour d’une autre enclave.

       3

      Alerter
    • filoche // 14.04.2018 à 06h27

      Mais ils réfléchissent nos dirigeants ….seulement pas dans le même sens que nous. Il faut oublier ça, et dépenser notre énergie à prévoir des actions à mener au lieu de discourir dans le vide.

       0

      Alerter
  • Fritz // 13.04.2018 à 06h52

    Ce genre de tribune devrait se multiplier, figurer en une de la presse parisienne et régionale, et les manifestations contre la guerre à venir devraient occuper nos journaux télévisés, comme ce fut le cas de la manifestation du 15 février 2003 contre la guerre d’Irak, un mois avant celle-ci.

    La guerre risque d’éclater dans les jours qui viennent. Et rien ne se passe, les masses sont anesthésiées, hébétées, “zombifiées”…. L’abrutissement médiatique évoqué par M. Raimbaud est bien utile, il sert à mener nos concitoyens à l’abattoir.

    Bon sang, mais réveillez-vous, nom de Dieu !!

     38

    Alerter
    • christian gedeon // 13.04.2018 à 15h50

      Exact cher Fritz…et cette guerre,si elle a lieu,et si la Syrie est frappée,est une fausse barbe. J’ose affirmer que la première cible de cette éventuelle guerre est l’Iran et sa présence en Syrie. J’ose tout aussi bien affirmer que cette présence emmerde maintenant la présidence syrienne,qui aimerait bien s’en débarrasser en gardant la présence et l’appui russes. J’ose tout autant affirmer que le gouvernement syrien voudrait se débarrasser de la présence iranienne,maintenant qu’en gros le conflit est plié. Et maintenir ainsi le statu quo avec Israël…les relations internationales sont cyniques,ne jamais l’oublier…et les iraniens,qui sont des perses,n’ont aucune légitimité populaire à rester en Syrie qui est un pays “arabe”…çà fait des semaines que je le dis…les iraniens vont être boutés hors de Syrie,avec l’accord tacite du gouvernement syrien.

       2

      Alerter
  • Aladin0248 // 13.04.2018 à 07h28

    Bien pensé. Certes, ce genre d’événement ne date pas d’hier, mais on ne va tout de même pas remonter à César pour dire qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Certains nous avaient présentés notre président comme un petit génie de la politique et le voila en guignol menant la France dans une opération plus que douteuse. Il sera trop tard ensuite pour dire : “Que diable allait-il faire dans cette galère ?”. Quelle honte ! J’en suis réellement accablé.

     31

    Alerter
  • Gilles // 13.04.2018 à 07h58

    Merci a notre compatriote Michel Raimbaud qui a le courage, Comme la plupart ici sur ce site, d’exposer la verite et denoncer les mensonges de cette classe dirigeante asservie aux interets de la tres haute finance qui veut mettre a sa botte tous les pays de la Planete.
    Nous sommes en Pleine schizophrenie et il n’est pas inutile, arrive a ce point, de nous rememorrer le mythe de la caverne de Platon:
    https://www.google.fr/amp/s/www.institut-pandore.com/philosophie/caverne-platon/amp/
    IL est Temps que nos concitoyens sortent de cette caverne et rejoignent la lumiere du jour pour voir la realite.
    Une grande marche pour la paix, version manif pour tous puissance 10 s’impose; pour paraphraser quelqu’un que nous connaissons, a quoi bon Un monde sans la France?
    La manifestation du 1er Mai avec le pays entier dans la rue, POUR LA Paix, serait une occasion revee, s’il n’est pas encore trop tard.

     21

    Alerter
    • un citoyen // 13.04.2018 à 08h40

      Mensonges de la classe dirigeante, ou peut-être une classe dirigeante elle-même intoxiquée par des mensonges.

       2

      Alerter
      • Chris // 13.04.2018 à 11h59

        Quelle clairvoyance avait Siting Bull quand il écrivait au président américain en 1886 :
        “Son appétit (de l’homme blanc) dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu’un désert…
        Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus…
        Votre esprit de rapacité vous fera disparaître”.

        A prendre au sens propre -nous couvrons la terre de nos détritus et consommons comme des malades au point de menacer notre propre espèce- comme au sens figuré : la puissance de destruction des armes militaires comme médiatiques opérées par des esprits égarés par la cupidité et la paranoïa du pouvoir.

         15

        Alerter
      • un citoyen // 13.04.2018 à 19h22

        (autocritique) Après avoir vu le reportage sur la Libye et M.Kadhafi, je dois me rendre à l’évidence qu’une classe dirigeante -d’un pays développé classique- est très bien renseignée sur ce qui se passe à travers le monde et ses services savent analyser ce qui est un mensonge ou non.
        Qu’elle peut être influencée sur les choix par certains conseillers ou autres (ce ne sont pas les premiers qui gouvernent mais les seconds), oui, et tout en distinguant la vérité du mensonge. C’est ça qui est surprenant.
        (Syrie) Pas en mon nom et celui de nos enfants

         1

        Alerter
    • BOUCHET // 13.04.2018 à 11h59

      Une manif…. Rappelez vous du peuple anglais en 2003 qui ne voulait pas de guerre avec l’Irak. Ils étaient plus d’un million dans les rues de Londre et cela n’y a rien fait. Et ils étaient des millions d’autres à travers le monde pour la même cause.
      Le seul moyen, à mon humble avis, pour stopper cet engrenage serai le retournement de l’armée qui, aidé par le peuple, irait déloger les fauteurs de guerre que sont nos politiques.
      Mais là je rêve un peu…

       14

      Alerter
  • Michel B. // 13.04.2018 à 08h28

    Je vais encore ramer à contre courant mais tant pis, quand on a des convictions il faut les partager : je continue de penser
    1. que l’objectif des opérations en cours n’est pas la guerre mais la paix,
    2. que la cible n’est pas la Syrie mais l’Iran,
    3. que le décorum médiatico-militaire est là pour masquer le plus important : les discussions en cours à la Ligue Arabe.

    Cet article montre à quel point il est difficile, y compris pour un spécialiste, de sortir du schéma dans lequel le discours dominant nous enferme depuis si longtemps, et de plus en plus fermement.

    Non, Trump n’est pas l’allié du deep state néo-cons, c’est son principal ennemi.
    Non, MbS n’est pas l’héritier idéologique du Roi Abdallah.

    Le monde est en train de changer, et ces deux-là l’imaginent multi-polaire, finie la globalisation. Je peux me tromper, mais ce qui se joue maintenant est piloté par l’Arabie Saoudite pour provoquer une solution en Iran, en toute discrétion derrière la couverture tapageuse et bruyante de l’abominable Trump

     7

    Alerter
    • Sam // 13.04.2018 à 09h31

      Je crois que certains n’arrivent pas à concevoir un monde dans lequel nos dirigeants seraient des monstres de cynismes, des virtuoses de l’inversion de la réalité, et animés d’un profond mépris pour l’humanité. Et persistent à croire, en dépit de toutes les évidences, que derrière l’horreur visible, il y aurait quelques raisons cachées et qui seraient honorables.
      A tel point qu’ils en viennent à accepter que l’on peut faire la guerre pour la paix, et que les bombes sont là pour aider les populations.

       23

      Alerter
      • Michel B. // 13.04.2018 à 10h32

        Ranger tous les dirigeants dans une même catégorie uniforme de “monstres de cynisme” me semble une pensée confortable et un peu paresseuse. Je confirme vivre avec de l’espérance, ma religion c’est la Raison, et ça commence par l’observation.

        Depuis le changement de pouvoir aux USA beaucoup de choses changent :
        – le recul de l’influence d’ISIS au Moyen Orient,
        – la purge en Arabie Saoudite,
        – le chemin de la détente en Corée (http://www.xinhuanet.com/english/2018-04/12/c_137106568.htm)

        Ce sont des faits, desquels on peut tirer des enseignements sur la nouvelle doctrine US, et sans contestation possible sur ses différences radicales avec la précédente. Accessoirement, elle lâche aussi beaucoup moins de bombes que la précédente, même si l’on en parle beaucoup plus.

         3

        Alerter
        • Sam // 13.04.2018 à 11h28

          Pour ma part, j’observe que ces dirigeants font preuve d’une belle uniformité : même discours émotionnel abject, discrédit du droit international, appel à la guerre répété et amplifié par toute la presse aux ordres (qui elle aussi affiche une très belle uniformité).

          Et l’inversion ! Nous soutenons des terroristes contre un gouvernement, on accuse le gouvernement de terrorisme, et on se cache derrière des photos d’enfants morts.

          Les faits ?
          Le recul de Daesh, armé et financé par nos dirigeants, est du à l’armée syrienne et à la Russie.
          La “détente” en Corée fait suite aux rugissements imbéciles de Trump, et à l’urgence d’empêcher un désastre. Elle s’est faites sans les américains, avec l’aide des chinois et de la bonne volonté des coréens.

          Peu de rapports avec un changement de pouvoir aux US. Changement de pouvoir tout relatif d’ailleurs, êtes vous si sur que Trump soit l’ennemi du Deep State ? Quant on regarde les nominations, on peut en douter…

           15

          Alerter
          • Michel B. // 13.04.2018 à 13h21

            Résumons ainsi : des choses inconcevables avant son élection se produisent, et Trump n’y est pour rien. Concernant ISIS, le travail de terrain a très clairement été majoritairement réalisé par les Russes et les Syriens, mais sa mise en œuvre n’a été possible que grâce à la reprise du processus d’Astana, gelé au moment de l’élection US.

            A chacun sa lecture, nous verrons bien les prochains évènements.

             2

            Alerter
          • Michel B. // 13.04.2018 à 16h02

            Un commentaire complémentaire concernant les nominations : vous pensez sans doute à John Bolton ?

            Vous souvenez-vous du débarquement US en Normandie ?

            Une armée factice menée par le Général Patton, un nom bien ronflant, a fait que l’ennemi s’est préparé à une offensive dans le Pas-de-Calais. J’ai l’imagination vagabonde, et je me demande si Bolton n’est pas un peu le Patton d’aujourd’hui : s’il est arrivé, c’est forcément pour faire la guerre.

            En attendant il est en train de nettoyer la Maison Blanche, le deep state est un milieu qu’il pratique de longue date, il a l’avantage de bien le connaitre.

             1

            Alerter
            • Ovni de Mars // 13.04.2018 à 16h22

              Nettoyer la maison blanche ? Qu’est ce que ça veut dire et avez-vous des sources pour ce que vous avancez ?

              Bolton vient d’être nommé il y a quelques jours et je n’ai pas vu de départ récemment à la maison-blanche, seulement l’arrivée d’une tortionnaire à la CIA et d’un faucon au secrétariat d’état

               1

              Alerter
            • Michel B. // 13.04.2018 à 16h34

              Cet article rend compte de l’activité de Bolton depuis sa prise de fonction : https://thepoliticalinsider.com/ricky-waddell-announces-resignation/

               1

              Alerter
            • Ovni de Mars // 13.04.2018 à 17h28

              D’accord, merci. A croire que Trump est “tenu” par les néo-conservateurs qui commencent à envahir son entourage. C’est vraiment inquiétant

               2

              Alerter
    • fanfan // 13.04.2018 à 10h10

      et Israël continuera à frapper des cibles iraniennes sur le territoire syrien pour empêcher un renforcement des positions iraniennes dans le pays, a déclaré l’ambassadeur israélien à Moscou Harry Koren : https://fr.sputniknews.com/international/201804121035924801-syrie-israel-iran-frappes/

       3

      Alerter
    • Alfred // 13.04.2018 à 11h51

      Votre discours est “presque” vrai et “presque” honnête. On le croirait (et ce serait une position tout à fait défendable (chacun a le droit de défendre ses intérêts)) sious n’aviez pas oublié un éléphant dans son la pièce.

       2

      Alerter
      • Michel B. // 13.04.2018 à 16h12

        De quel éléphant parlez-vous Alfred ? J’avoue ne pas saisir

         1

        Alerter
  • Crapaud Rouge // 13.04.2018 à 08h40

    D’après le Grand Jeu, (http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2018/04/false-flag-iii-le-retour.html), ils vont se calmer. Encore une bouffée d’adrénaline trumpienne qui finira en queue de poisson entre les nageoires.

     1

    Alerter
  • Jean Paul // 13.04.2018 à 08h42

    Oui on peut avoir honte de notre pays , de notre président , et de nos institutions : comment la France a-t-elle pu arriver à endosser une politique qui s’apprête à participer au premier crime que les américains avaient inscrit en tête de ceux instruits au Tribunal de Nüremberg : déclencher une guerre d’aggression contre un état souverain par des motifs entièrement fallacieux et fabriqués ?personne ne réalise ?.Où est le simple instinct de survie , que sont devenus le bon sens et la logique , le sens des intérêts du pays ? Lorsque les américains à la bonne conscience inaltérable ont fait défiler les habitants de Weimar devant les monceaux de cadavres de Buchenwald , ils leur reprochaient de ne pas s’être intérrogés sur les mauvaises odeurs qui leur parvenaient des crématoires certains jours de vent . Nous , nous savons que les Etats unis ont déclenché une guerre d’agression contre un état souverain en mentant éffrontément au monde entier ,en 2003 à une époque morte où la France s’ y était encore opposée , nous savons qu’un million et demi d’irakiens y ont laissé leur vie , que ce pays est ruiné , qu’il y a encore 20 000 cadavres dans les ruines de Mossoul que nous bombardions hier encore . Einstein a dit : “la Folie consiste à faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent ” . Nous sommes dirigés par des fous : y-a-t-il quelques restes de santé d’esprit au sommet de l’état , dans les médias, dans les personnalités ? je l’espère encore…

     43

    Alerter
  • Jeanne L // 13.04.2018 à 09h04

    Pompéo se vante d’avoir tué 200 russes (le Pentagone dit 100) dans l’attaque de février à Deir-el Zor.
    Si cela est vrai, “la nouvelle agression” est bien commencée…
    L’avertissement donné par Fritz plus haut est absolument d’urgence:

    “La guerre risque d’éclater dans les jours qui viennent. Et rien ne se passe, les masses sont anesthésiées, hébétées, “zombifiées”…. L’abrutissement médiatique évoqué par M. Raimbaud est bien utile, il sert à mener nos concitoyens à l’abattoir.

    Bon sang, mais réveillez-vous, nom de Dieu !!”

     10

    Alerter
    • jm // 13.04.2018 à 10h37

      Oui ben ça va, je suis réveillé …

      Et donc selon vous je devrais faire quoi ??

       3

      Alerter
      • R.C. // 13.04.2018 à 11h37

        Oui, c’est vrai, en l’état actuel des choses, on reste perplexe. On peut se demander ce qu’à titre individuel on peut faire, aujourd’hui, d’utile et efficace.

        L’abrutissement par les mass-médias est maximal. Hormis de rarissimes exceptions, vite étouffées, la presse et les télés débitent sans cesse une propagande monolithique. Même les pseudo-débats ne sont qu’une communion liturgique à la Pensée unique. Le lacet législatif se resserre encore sur les derniers espaces de liberté. Tandis que la consommation reste la religion dominante.

        Tout est fait pour qu’au prochain scrutin les mêmes oligarchies soient reconduites et affermies dans une France de plus en plus vassale et colonisée.

        Le sursaut va être difficile…

         6

        Alerter
        • jm // 13.04.2018 à 12h10

          En parlant de scrutin (le dernier que je n’ai pas honoré), je me souviens avoir eu une vague lueur d’espoir après les toutes premières déclarations de celui qui n’était alors pas encore “jupitérien” sur la “fin d’un conservatisme importé” (ou quelque chose comme ça, à propos des relations extérieures) ….

          C’était il a longtemps … au regard de la temporalité de cette société de poissons rouges.

           1

          Alerter
          • Yannis // 13.04.2018 à 15h51

            Macron, le cadeau Bonux de droite sorti opportunément après Hollande le liquidateur du PS ? Vous y avez crû réellement, avec tous les éléments factuels plaidant déjà en sa défaveur à l’époque ?? Et vous parlez de mémoire de poisson rouge…

            La flûte magique tout le monde peut en jouer, c’est sa petite musique fausse qu’il faut savoir dicerner 🙂

             5

            Alerter
  • moshedayan // 13.04.2018 à 09h24

    «l’enjeu géopolitique de cet affrontement global entre l’Empire Atlantique déclinant et l’Eurasie renaissante ou émergente, la Syrie en est l’épicentre,» voilà le passage essentiel. Michel Raimbaud dit la simple et pure vérité .
    Voilà pourquoi je pense, je crains que la 3e Guerre mondiale est bien en vue (“en marche” dans la tête de votre arrogant président Macron, aux pensées complexes et funestes peut-être, compte tenu de la qualité de son regard).
    Ce matin RTL Y. Calvi disait ceci à votre représentant de la CFDT : vous devez accepter de changer la SNCF parce que le monde a changé, il y a la Chine avec la compétition internationale… Là aussi tout est dit dans cette pensée occidentale.
    Par tous les moyens, y compris la saignée ou le sacrifice des peuples, l’Occident veut battre l’Eurasie ou ne pas se laisser dépasser. Comment ces Occidentaux n’arrivent-ils pas à voir la pourriture d’un tel raisonnement?

     17

    Alerter
    • Christian Gedeon // 13.04.2018 à 14h19

      Je trouve votre mélange des genres ridicule ,franchement. Vous mettez en parallèle les fleuves de’ sang versés en Syrie et le toute petite réformette de la SNCF? Sérieusement?

       0

      Alerter
      • Haricophile // 13.04.2018 à 20h13

        Parce que le libéralisme dur s’est montré par le passé extrêmement compatible avec le pire du Nazisme, auquel il a largement contribué, avec une guéguére dite “mondiale” a la clé ? Parce qu’on nous explique que “la crise” nous conduit dans le modèle économique des républiques bananières et TINA ? Parce que la guerre est une industrie ? C’est loin d’être sans aucun rapport !

         6

        Alerter
  • Marc // 13.04.2018 à 10h35

    C’est exagéré, je ne suis pas d’accord… pour l’instant il n’y a pas de guerre ouverte contre la russie, il n’y a que la Turquie qui a abattu un avion russe il y a quelques années, c’est tout… le reste, c’est de la spéculation sur le futur, c’est compréhensible et justifié en partie, mais cela reste de la spéculation.

     0

    Alerter
  • Betty // 13.04.2018 à 11h00

    C’est le moment de réécouter l’Interview de MARINA E. HENKE Ph.D. Diplômée de Princeton, Sciences Po, professeure a l’université de Northwestern à Chicago en relations internationales, Allemande. par Thinkerview en avril 2016.
    A 18″08′: “Les 2 Pôles le Pacifique SURTOUT la Chine et les E.U.A.” – A 18″30′: “Les E.U.A. veulent que l’Europe fasse partie du Camp de l’Ouest.(…) Il faut vraiment réfléchir si l’on veut faire partie de cette alliance (..) c’est une copie du monde pendant la Guerre Froide, en gros l’ennemi maintenant c’est la Chine mais pas la Russie(?!)”
    https://www.youtube.com/watch?v=PwHlxMfCnKg

     4

    Alerter
  • joelim // 13.04.2018 à 13h22

    En terme de « va-t’en-guerrisme » j’octroie une médaille en chocolat à J P Elkabbach interviewant un LREM, président de la commission de Défense de l’Assemblée nationale : https://francais.rt.com/france/49698-syrie-france-veut-de-nouveau-imposer-le-depart-de-bachar-el-assad

    Ce qui est intéressant au delà des absurdités prononcées de part et d’autre est la psychologie d’Elkabbach qui semble gouverné par des pulsions pseudo-humanitaires (les pauvres nenfants…) en répétant plusieurs fois hypnotiquement : « alors, dans combien d’heures intervient-on ? ». Le cas quasi-pathologique est intéressant si on supporte de regarder. Ça fait penser à Hollande à qui Lapix demande si on peut envisager un faux-drapeau et qui répond que cette idée rappelle (en gros) les heures sombres de l’Histoire. Dommage que les journaleurs ne lui demandent pas d’expliciter son raisonnement. Curieux tout ça.

     6

    Alerter
  • Dr Fracasse // 13.04.2018 à 14h16

    Si represailles il doit y avoir, la cible est déjà désignée (par un survol récent par 2 migs). Ce sera probablement la frégate Aquitaine.

     4

    Alerter
  • Monique Michelle // 13.04.2018 à 20h00

    Avec ces guerres mensongères l’occident améliore son économie par la vente massive d’armes au detriment du peuple horrifié…

     4

    Alerter
  • CHAMPOISEAU // 13.04.2018 à 22h20

    De SAINT MICHEL ARCHANGE

    Quand tout un chacun ne sait pas que ces Ricains depuis 239 ANS qu’ils existent ont été 221 ANS en GUERRE il ne faut surtout pas leur accorder un quelconque CREDIT.en quoique ce soit.
    Ils ne cherchent qu’a faire un maximum de pognon par le biais de leur industrie d’armement qui comme par hasard a les Bush comme grands manitous, a maintenir leur suprématie sur la planète entière quelles que soient les milliers de morts que génère leur intrusion dans tous les pays, a obliger les petites nations à leur cirer les godasses dont la nôtre tout cela en étant cul et chemise avec les Anglais à la source également de bien des conflits.
    Quand va-t-on leur dire un mot de Cambrone tonitruant.? Encore faudrait-il des dirigeants qui en ai!
    P.S: Ne sont-ils pas dénommés pour rien comme le ” Grand Satan” par qui vous savez…………

     1

    Alerter
  • Geneviève BLACHE // 14.04.2018 à 11h09

    Maintenant, les Français vont-ils enfin se rendre compte qu’ils ne sont plus en démocratie, et que la République Française est actuellement devenu “l’Etat Français”, tel qu’il l’était alors du gouvernement de Vichy…
    Il faut que le peuple intègre qu’il n’est pas coupable de ce qui se passe, contrairement à ce que l’on lui serine et que ce n’est pas la défense (bien légitime) des ses acquis sociaux qui ruinent la nation, mais que cela est bien plus à cause, DES GUERRES ILLÉGALES dans lesquelles elle est entraînée, pour cause de son appartenance à l’OTAN… là est également la sources du terrorisme qu’elle subit.
    Les coupables sont le Président de la République et leurs serviles conseillés, les partis politiques “suiveurs”, tous aidés par la désinformation imposée aux médias.
    “Radioparisment, radioparisestallemand” !
    Il est urgent de “nous unir pour sortir de l’UE”, et cela n’est possible que si toutes les sensibilités réunies dans un seul Front populaire, que nous pourrons réussir à reconquérir notre souveraineté dans une France indépendante !
    N’oublions jamais que ce que le peuple a fait, seul le peuple peut le défaire : en 2005, notre NON a gagné, nous devons le reconquérir !!!
    Sans cela, nous pouvons dire “NE M’APPELEZ PLUS JAMAIS FRANCE” !!!!!!!!!!!
    Nous devons suivre l’exemple de “celui qui a toujours dit NON !” à bon escient !

     2

    Alerter
  • Mme Irmatov // 14.04.2018 à 11h47

    Bonjour,
    Ici madame Irmatov, la célèbre voyante politico- extralucide:

    En ce samedi 14 avril, au lendemain des frappes occidentales en Syrie, je vois plusieurs attentats “islamiques” se profiler à Paris et dans des villes balnéaires françaises…
    Ils auront lieu juste avant la saison estivale, au moment ou chacun, français ou étranger, envisage de se reposer et de dépenser son argent sur le territoire national…
    ce qui décidera un grand nombre de touristes à aller se faire bronzer ailleurs….
    Je vois également que du côté de la Russie, l’ambiance sera plutôt ,joyeuse à ce moment…. car certains préféreront aller passer leurs vacances en crimée plutôt qu’à nice ou Monaco…
    Il se pourrait aussi que la Grande Bretagne et les Etats Unis connaissent des problèmes légèrement similaires.
    Je vois aussi que le chantier de construction du gazoduc russe prendra forme début septembre en Syrie…. et que la Chine participera aussi à la reconstruction du pays en creant des pagodes ici et

     0

    Alerter
  • Mme Irmatov // 14.04.2018 à 12h11

    Bonjour,
    Ici Mme Irmatov, voyante extra politico lucide les jours pairs, mais qui ne travaille pas le dimanche

    “Au lendemain des frappes françaises en Syrie, le risque d’une recrudescence d’attentats sur le territoire national avant l’été me semble particulièrement probable “…

    L’économie du pays ainsi que le moral des ménages en seront impactés, si j’ai bien lu dans mes boules (de cristal, je précise) ..

    A ce stade d’imbroglio de la stratégique économique planétaire, il m’est moi même difficile de deviner la source et les commanditaires de ce qui pourrait arriver prochainement…

    Car après les Etats unis, l’Union européenne et l’élite française au pouvoir, vient maintenant se rajouter provisoirement, la Russie, comme ennemie de la France. .. et du peuple français qui ,seul ,comme d’habitude, va en payer les conséquences ….

     0

    Alerter
    • Mme Irmatov // 14.04.2018 à 12h26

      Mais Mme Irmatov, pensez vous que si l’économie du tourisme français devait s’effondrer cette année,
      La solution ne serait elle pas pour échapper au pire, de réduire le Smic à 800€ brut par mois, pour sauver le pays ?

      “Si, et je pense que seul un président tel que celui que nous avons actuellement, aura le courage de prendre une telle décision dans l’intérêt du pays !”

       0

      Alerter
  • bluerider // 14.04.2018 à 12h26

    Nos dirigeants donnent du grain à moudre à RUSSIA TODAY TV FRANCE, la chaine que Macron May et Trump essayent de fermer à tout prix. Il n’y a pas photo entre leur couverture de l’événement, et la couverture absolument misérable des chaines d’info francophones. C’est le jour et la nuit. Et ce, sans complotisme aucun tellement nos dirigeants sont grossiers. Ils sont à la ramasse, et RT mène la danse.

     1

    Alerter
  • occitan // 14.04.2018 à 12h37

    Et si on commençait par mettre Jupiter dehors, puis que l’on se refaisait une autre Constitution, puis que l’on quittait l’Union et tous ses traités et enfin l’OTAN ? …I have a dream….

     2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications