Les Crises Les Crises
8.novembre.20208.11.2020 // Les Crises

Nager avec les requins ? Denis Robert – par Thinkerview

Merci 167
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube

Merci à Denis Robert d’avoir mentionné le travail des Crises 🙂 (à partir de 28:22)

Source : Thinkerview, Youtube, 29-10-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Linder // 08.11.2020 à 09h37

Non, chouard a réagit avec naïveté : face à la police de la pensée incarnée par les deux chiens de gardes Robert et Enthoven il s’est braqué. Ce n’était pas la réaction la plus habile, entre deux requins, mais c’était une réaction saine.
Quand on oblige à croire par la force, la réaction saine est, en générale, de douter.

21 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 08.11.2020 à 08h21

    Denis Robert, c’est pas ce type qui a réussi à faire disparaître de la galaxie des médias Etienne Chouard et subséquemment le RIC?

    Et existe-t-il un entretien par tkv de Chouard?

    Réponse: oui.

    https://duckduckgo.com/?t=ffsb&q=thinkerview+chouard&ia=web

      +13

    Alerter
    • Micmac // 08.11.2020 à 14h01

      Chouard s’est torpillé tout seul en refusant de répondre de façon claire à une question claire. Cette question lui avait été posé justement pour lever toute ambiguïté concernant ses liens éventuels avec l’extrême droite, donc elle lui avait été posé non pas pour le piégé, mais pour clarifier sa position.

        +12

      Alerter
      • yann // 09.11.2020 à 09h19

        je ne vois pas pourquoi il devrait y avoir une réponse standardisée à une question, quelle qu’elle soit.
        la croyance obligatoire c’est de la religion, hors les crimes nazis, ii n’y a pas a y croire aveuglément puisque c’est en ouvrant les yeux qu’on les voit le mieux.
        je pense que sa réponse est une réponse contre la loi gayssot qui cherche a transformer un fait historique en croyance religieuse ce qui de mon point de vue est idiot et contre productif.
        L’acharnement hystérique de robert et de son acolyte durant cet interview est du niveau d’un procès en sorcellerie.

        au passage, j’entends beaucoup de « je » dans les réponses de robert et ça me fait penser à ces « reportages » scientifiques et historiques qui mettent en scène les chercheurs et nous parlent plus de leurs aventures que du sujet traité.

          +6

        Alerter
  • gracques // 08.11.2020 à 08h29

    Chouard est vraiment le roi des khons et s’est piège tout seul , seule concluion posdible de tout observateur honete qui regarde ce fameux interview avec d.robert . Denis Robert y apparaît complètement effaré par les réponses de Chouard aux perches qu’il lui tend.

      +14

    Alerter
    • Linder // 08.11.2020 à 09h37

      Non, chouard a réagit avec naïveté : face à la police de la pensée incarnée par les deux chiens de gardes Robert et Enthoven il s’est braqué. Ce n’était pas la réaction la plus habile, entre deux requins, mais c’était une réaction saine.
      Quand on oblige à croire par la force, la réaction saine est, en générale, de douter.

        +45

      Alerter
      • Linder // 08.11.2020 à 09h43

        Je précise que je crois aux chambres à gaz, il est donc inutile de me poser « une question à la con », et pour des raisons plus solides que Enthoven qui affirme qu’il y croit parce qu’il a vu deux films à la télé sur ce sujet

          +14

        Alerter
        • Suzanne // 08.11.2020 à 11h00

          Le piège tendu par Robert et Enthoven à Etienne Chouard, démocrate et penseur de gauche radicale, restera dans l’histoire. J’espère très fort, sans oser trop y croire, que Robert n’était pas dans le coup et s’est fait avoir.

            +5

          Alerter
          • Anfer // 08.11.2020 à 14h34

            il ne s’agit pas de « croire » aux chambres à gaz, il s’agit de voir les preuves, celle ci sont innombrables, une des caractéristiques du régime nazi, c’est sa multi bureaucratie tentaculaire, inefficace et redondante, on a tout ce qu’on veux savoir, des factures, des plans, des photos, des milliers de témoignages concordants.

            Chouard est fatiguant, sa naïveté confine à la bêtise, ou à une tentative de cacher ses vraies opinions.

            Denis Robert lui a donné une occasion en or de mettre fin à ces ambiguïtés, au lieu d’en profiter pour donner une réponse claire et clouer le bec à ses accusateurs, il s’est tiré un coup de bazooka dans la tête tout seul.

              +14

            Alerter
            • Linder // 09.11.2020 à 08h37

              C’est plutôt Denis Robert qui devrait lever les ambiguïtés avec ses amis anti-fa qui viennent semer le chaos quand de grandes manifestations inter-syndicales se déroulent, rendant inaudible la parole des syndicats. A qui profite le crime ? Au patronat !
              Sans compter que les anti-fa cassent la gueule de tous ceux qui pourraient faire évoluer le débat. Les anti-fa sont la police de la pensée du patronat.

                +6

              Alerter
            • alfred // 09.11.2020 à 10h48

              « Denis Robert lui a donné une occasion en or de mettre fin à ces ambiguïtés ». Un peu comme une inquisiteur qui te donne l’occasion d’éviter le bucher.
              Sur le fond c’est bien Robert qui est ambigu tant sa naive (si naive??) (et très conforme) radicalité sert l’oligarchie. L’existence des chambres à gaz ne fait aucun doute. Par contre la loi gayssot est discutable. C’est l’éducation qui maintient le souvenir historique, pas une loi dont les effets secondaires négatifs se manifestent par exemple dans les arguments de certains contre les caricaturistes. La disparition de Chouard et du ric du paysage démocratique n’est pas une bonne nouvelle et Robert a bien contribué à la chose.
              La guerre entre communistes et anarchistes a bien servi Franco mais au moins ni les uns ni les autres ne voulaient de sa victoire. Ici on se demande.

                +6

              Alerter
            • Recits d’Yves // 09.11.2020 à 13h32

              Le fait est que cet exemple montre que si beaucoup sont d’accord sur le constat nuisible et en fin de vie du néolibéralisme, tous ne partagent pas les mêmes objectifs quant à un changement de doctrine.
              Je rejoins Linder sur l’ambiguïté de DR qui me fait penser à celle de LFI tendance Autin.
              La gauche, Jauréssienne, et républicaine par nature contre le « progressisme » dont DR semble un partisan internationaliste qui est en réalité un des piliers du centre-commercial global.
              Un débat éclairant sur RT entre Louis-Georges Tin, président d’honneur du CRAN, Régis Meyran, anthropologue, Henri Peña-Ruiz, philosophe, et Denis Collin, docteur en philosophie.
              Denis Collin ayant toutes les peines du monde à expliquer qu’un ouvrier qu’il soit blanc, noir ou homo est d’abord soumis à un patron qu’il soit blanc, noir ou homo.

              https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/79685-universalisme-republicain-imposture

                +2

              Alerter
            • Anfer // 10.11.2020 à 15h00

              La gauche est progressiste, c’est une partie de sa définition même, mais vu que le terme progressiste est employé à tort et à travers par n’importe qui…

              Se faire voler, ou dévoyer son vocabulaire, c’est aussi un caractéristique de la gauche, vu que pas grand monde n’ose revendiquer ouvertement des opinions réactionnaires, il faut les masquer en utilisant le vocabulaire de la gauche.

              Nation = peuple
              Patrie = bien commun
              Souveraineté = démocratie
              Démocratie = peuple souverain
              Citoyen = égalité du peuple
              Laïcité = liberté de conscience
              Travail = liberté de vivre

              Ce sont des valeurs de gauche, qui ont été pourris par les liberaux, conservateurs et réactionnaires…

              Nation = ethnie
              Patrie = haine de l’étranger
              Souveraineté = refus de l’étranger
              Démocratie = marché omnipotent
              Citoyen = privilégié ethnique
              Laïcité = haine de l’étranger
              Travail = valoriser la rente des possesseurs de capital

              Maintenant, progressiste, pourri par les liberaux…

              Ça signifie désormais, parler de societal pour ne surtout pas parler de social.

                +3

              Alerter
            • Momo // 11.11.2020 à 09h48

              C’est faux, il y a justement très peu de document sur les chambres à gaz car les nazis les ont fait disparaître. C’est pourquoi il est très dur d’argumenter face à un négationiste bien préparé et pourquoi ils continuent à convaincre des gens.
              La première étape pour contrer les négationistes c’est d’admettre que c’est un sujet difficile et que les preuves sont indirectes et d’abolir cette loi Gayssot qui est contre productive au possible.

                +0

              Alerter
      • Jeh // 12.11.2020 à 16h50

        Qualifier Denis Robert de chien de garde, fallait oser… ?

          +1

        Alerter
    • Anfer // 11.11.2020 à 13h57

      Il y a des preuves, c’est une processus qui se fait progressivement, comme une rationalisation méthodique, comment tuer le plus possible, au moindre coût, et sans trop se « salir ».

      Ça commence avec l’action T4, extermination des handicapés par gaz d’échappement.
      Ensuite, les massacres par balles des einzatsgruppen vont trop lentement, et les soldats qui en sont chargé deviennent alcooliques et dépressifs, seront expérimenté les camions mobiles à gaz d’échappement sur le front de l’Est, qui ont fait l’objet de rapports, avec des photos.
      Puis les expérimentations dans une pièce spéciale au camp de Belzec, avec les gaz d’échappement d’un moteur de T34 capturé.
      Et finalement l’utilisation d’un insecticide à Auchwitz sur des prisonniers soviétiques.
      Pour passer à la phase industrielle.

      Il n’y a que ceux qui ne veulent pas savoir, qui ne savent pas.

      Les lois mémorielles ne sont pas une bonne idée, je suis d’accord avec ça.
      Quand on commence avec, on ne sait plus ou s’arrêter, et on en arrive à devoir faire une hiérarchie de l’horreur, et à imposer une lecture politique de l’histoire qui n’est pas bonne pour la recherche.

        +1

      Alerter
  • tchoo // 08.11.2020 à 10h46

    Petite confusion: lorsque Denis ROBERT parle d’investissement de BlackRock il ne faut pas s’imaginer que cette boite apporte de l’argent dans les entreprises où elle investit de l’argent. Elle achète des actions qui n’apportent aucun fonds supplémentaires à l’entreprise, tout au plus fait-elle augmenter le prix de l’action ce qui enrichi virtuellement les cadres de l’entreprise à qui on a octroyé des actions (et bien sur tous les actionnaires).

      +17

    Alerter
    • Olposoch // 08.11.2020 à 13h28

      ça c’est le truc que peu de gens relèvent… quand les ‘investisseurs’ (aka les spéculateurs) achètent les actions à d’autres ‘investisseurs’ à la bourse, c’est à dire au second marché, l’entreprise en question n’y gagne rien de rien, seule l’identité de l’actionnaire à rémunérer change… le seul moment ou l’entreprise entrevoit les capitaux investis est l’introduction en bourse..

        +9

      Alerter
      • Anfer // 08.11.2020 à 14h41

        Précision utile en effet,

        j’ajoute que ce phénomène de monté de la valeur de l’action, n’augmente pas les dividendes, mais le prix de revente de l’action, ce qui, quand les dirigeants ont des actions comme rémunération, les encourage à faire grimper l’action et démissionner en les vendant avant la baisse inévitable.

        Pour une politique de long terme, c’est catastrophique.

          +2

        Alerter
        • Emile // 11.11.2020 à 19h06

          Ah je croyais qu’augmenter le Capital dit Social (si ça ne défrise personne )consiste en une dilution par le
          Nombre actions nouvelles émises , qui contrairement a la croyance , vont mathématiquement baisser la valeur unitaire des actions anciennes !
          Il y a un problème ?
          Seul le degré Gay Lussac reste constant !
          vive le Pinard !

            +1

          Alerter
    • eugeniegrandet // 08.11.2020 à 18h45

      je trouve que c’est une grosse faille de D Robert de confondre fonds de pension (Calpers en Californie, 250 G$ d’actifs pour les pensions des fonctionnaires de Californie- ou le NPF en Norvège, 800 G€ d’actifs) et Asset Management (Blackrock 3000G$ ou Amundi en France 1650 G€ d’en cours …) qui gère l’argent des autres (dont celui des fonds de pension.)

      S’il a beaucoup lu, alors il n’a pas beaucoup compris ou au contraire il a bien compris mais se sert des tribunes qu’on lui offre pour manipuler ses auditeurs.

      Ses propos sur L Fink et Blackrock témoignent juste de son aveuglement. 12mn35s: « Blackrock est omnipuissant et omniprésent en France » : ils ont une centaine d’employés et pèsent 2% du CAC40. Faut quand même pas dire n’importe quoi.
      « ça peut provoquer des séismes sur la planète financière » Mais où y en a t-il eu? Des exemples, Mr Robert? Je pense que vous confondez avec les banques comme Goldman Sachs qui l’a montré avec la crise de la Grèce.
      « ils ont gagné tellement d’argent « . Les profits nets de BR sont de 5 G$ pour une capitalisation de 61G.$ (soit un rendement de 8%) ce qui montre que c’est une entreprise prospère et bien gérée. Amundi a gagné 1G€ sur la même période pour une capitalisation de 12G€ (8% de rendement également.)

      Je pense qu’il confond avec le montant d’actifs que BR gère plus de 3 000 G$. Mais ce montant n’est pas détenu par BR.

      Bref j’arrête là mon visionnage.

        +5

      Alerter
      • ThereseRaquin // 11.11.2020 à 11h17

        Merci et j’ajoute également qu’il semble confondre (ou fait semblant de confondre) qui est actionnaire de ces entreprises du CAC. Blackrock « c’est 2% du CAC » mais ce n’est pas Blackrock qui détient ces entreprises, mais ses clients, donc les fonds de pension, donc les futurs retraités (qui dans presque tous les pays du monde capitalisent pour leur retraite. On parle de monsieur et madame tout le monde). Ce qui signifie au passage que les retraités, dans beaucoup de pays, sont donc gagnants quand la bourse monte, pas uniquement les 1% (et vice versa quand elle baisse). Ce n’est pas Blackrock qui encaisse les sous d’une hausse des cours de bourse. Bien sur, elle ne fait pas cela gratuitement et récupère son « fee » (en %, donc effectivement plus d’argent quand la bourse monte, mais elle ne s’accapare pas tout). Rendement de 8% comme vous dite: bon business, mais rien d’extraordinaire.

          +2

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications