Les Crises Les Crises
10.août.201810.8.2018 // Les Crises

Olivier Berruyer : « On est passé de la russophobie à la russophilophobie »

Merci 55
Je commente
J'envoie

Olivier Berruyer était l’invité de RT France à la suite de son décryptage sur l’organisation EU DisinfoLab. Celle-ci avait accusé les réseaux «russophiles» d’avoir amplifié la portée de l’affaire Benalla sur Twitter.

Olivier Berruyer, l’animateur du site Les Crises, spécialisé dans l’économie et la géopolitique, a publié un décryptage complet en deux parties ces 7 et 9 août, dans lequel il a largement enquêté sur l’identité de EU DisinfoLab. Prétendant lutter contre la désinformation, cette organisation a publié une étude, reprise abondamment dans les médias et aussi par le gouvernement, qui «démontre» que près de la moitié des tweets sur l’affaire Benalla ont émané de comptes liés à la sphère russophile. Mais le 8 août, l’organisation a finalement publié les dernières conclusions de son étude ne faisant plus état d’une quelconque influence russe.

RT France a également contacté Alexandre Alaphilippe, l’un des fondateur de l’organisation EU DisinfoLab. Tandis qu’Olivier Berruyer récuse l’appellation même d’ONG pour ce qu’il considère comme une officine dont les méthodes révèle les incompétences, Alexandre Alaphilippe explique : «la méthodologie que nous avons utilisée permet de comparer des interactions avec des sensibilités. Donc si vous avez partagé des publication des Russia Today ou de Sputnik, ça montre que vous êtes intéressé par ce contenu». Mais selon Olivier Berruyer, l’officine ne s’intéresse qu’à l’influence russe, preuve en est lorsque EU DisinfoLab a fait une étude sur les élections italiennes : «C’est systématique dans leur vision, c’est y a-t-il une infuence russe et c’est jamis, y a-t-il d’autres influences?»

EN outre, Olivier Berruyer pointe la responsabilité directe de Twitter qui donne des informations colossales à une organisation «qui sort du néant» et qui lui permet de traiter les données personnelles des utilisateurs français. Il a d’ailleurs annoncé avoir porté plainte auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et incite toutes les personnes concernées à le faire également.

Commentaire recommandé

Rond // 10.08.2018 à 07h46

Olivier,
Merci d’être là.

40 réactions et commentaires

  • Rond // 10.08.2018 à 07h46

    Olivier,
    Merci d’être là.

  • Aladin0248 // 10.08.2018 à 08h09

    L’influence russe, quelle rigolade ! Il suffit d’écouter les journaux de France Inter (RadioParisMent) pour recueillir en permanence une coloration très très atlantique (même si elle est anti-Trump). Et je ne parle pas de l’influence d’un petit pays à l’autre bout de la Méditerranée qui possède manifestement chez nous des relais haut placés dans les médias et la politique sans commune mesure avec son importance numérique. Alors l’influence russe, je n’arrête pas d’en rire !

    • Roger // 10.08.2018 à 10h20

      Je me demande en effet s’il ne faudrait pas pointer en plus de la la catégorie “Russophile”, celle “d’Américanophile”, et comme vous l’indiquez ,la catégorie “d’Israëlophile” (mais avec prudence, car elle pourrait être assimilée à une catégorie raciste de “sémitophile” par le CRIF)…

    • Albert // 11.08.2018 à 11h07

      Si vous avez raison et que l’influence étrangère existe, pourquoi l’influence russe serait une fixion ou rigolade?
      Pas sur France inter, j’en conviens…

  • Yanka // 10.08.2018 à 08h10

    Puisque c’est de saison (ça ne dure que 4 secondes, mais c’est du fond du cœur) :

    https://youtu.be/Jurw_Dx-Nus

    🙂

    • Roger // 10.08.2018 à 09h15

      Alors là, Yanka, vous êtes définitivement fiché comme “Russophile”! Si ça se trouve vous êtes Russe? Double nationalité?Agent de la FSB?
      D’ailleurs, Youtube qui diffuse ce genre d’image, ne serait-il pas Russophile?

  • Fabrice // 10.08.2018 à 08h24

    Belle intervention posée claire et factuelle qui devrait servir de modèle.

    Chapeau

    • Fabrice // 10.08.2018 à 09h54

      Un seul regret certains diront que vous n’intervenez que sur Rt mais la réponse est justement comment se fait il que vous ne puissiez vous exprimer que sur ces canaux ?

      Beaucoup qui portent une réflexion différente seront considérés comme russophile parce qu’il n’apparaissent que sur ces réseau sans que personne ne se demande pourquoi ils sont cantonnés à ces medias et jamais invité sur un média classique ou quand c’est rarement le cas sans que ses interventions soient decridibilisés par un commentateur juge et parti qui ne lui laissera pas la latitude de développer.

      Bravo encore

      • s // 10.08.2018 à 11h20

        On pourrait se demander aussi pourquoi Taddeï qui présentait « Ce soir ou jamais » sur la 3 il y a 2, 3 ans va travailler à la rentrée sur RT.

        • MARCO POLO // 10.08.2018 à 12h40

          Parce que c’est un agent Russe ! Frederik Taddéiof de son vrai nom … Un agent du KGB … brrrrrrr

        • RGT // 12.08.2018 à 10h38

          Les journalistes intègres seraient-ils tous en train de demander l’asile informatif sur RT ?

          A mon avis, ça doit commencer à sentir très mauvais dans les “médias indépendants et objectifs” si le seul refuge pour des types honnêtes est de se précipiter dans les bras de “Barbe-Bleue-Poutine égorgeur de journalistes”…

          Aïe !!! On va (encore) me traiter de russopédophilie.

      • egogo // 10.08.2018 à 15h39

        Il me semble qu’Olivier Berruyer a été un temps commentateur économique sur BFM avant qu’on lui demande de partir pour ( probablement ? ) incompatibilité .

        • Fabrice // 10.08.2018 à 18h29

          Exact mais plus depuis ses alertes sur le manque de pluralité de la presse sur de nombreux sujets Ukraine, Syrie,presidentielle… Au moins cela illustre ses dires.
          😉

  • Eric83 // 10.08.2018 à 09h07

    Avec l’affaire EU Disinfo Lab, nous sommes de plain pied dans la nouvelle ère de la Police de la Pensée.

    Au delà du “pointage” douteux de prétendus russophiles, cette officine a malheureusement réussi un tour de force au vu de l’ampleur qu’a prise cette affaire.

    Chacun sait aujourd’hui qu’il peut être fiché et qui plus est de façon arbitraire et erronée. Quel moyen plus efficace que ce “buzz” pour créer, au sein du peuple, la peur de communiquer et de partager des informations qui ne respectent pas la doxa politico-médiatique ?

    • RGT // 12.08.2018 à 10h43

      Comme je ne suis inscrit ni sur Fèce-bouc ni sur Touiteur je risque fort d’être répertorié comme “dangereux terroriste”.

      Il faut VITE que je créé un compte sur ces réseaux asociaux et que je publie de nombreuses vidéos de chatons pour me faire une virginité.

      Je serai classé comme “matouphile”.

      • Charles // 12.08.2018 à 11h37

        De la même façon qu’aux States vous devez faire patte blanche devant votre banque en REMBOURSANT UN CRÉDIT. Pour prouver que vous êtes solvable, il faut montrer que vous remboursez rubis sur l’ongle vos dettes – et ce quel que soit votre patrimoine ou vos revenus. Du coup, même si vous n’en avez pas besoin, vous DEVEZ contracter un emprunt (qui peut être minime) et rembourser religieusement en temps et en heure les traites. Les banques sont avant tout rassurées par votre capacité de remboursement, pas par l’état de vos finances.

        Ceci dit, les méthodes proposées pour se dissimuler me semblent un vœu pieux. Il faudrait d’abord être vierge numériquement – et peu d’entre nous le sommes -, parce que notre historique reste. Et même en doublant une vie numérique officielle conformiste de systèmes d’anonymat hautement sophistiqués pour les choses qui nous intéressent vraiment, il n’est pas sûr qu’ils ne laissent pas échapper des informations réelles. Nos achats par carte bancaire, on l’a vu, en disent long sur nous.

        Il faudrait faire un reset global en détruisant physiquement toutes les fermes de stockage.

  • DVA // 10.08.2018 à 09h14

    Oui, en effet le fichage de personnes par d’anciens ou modernes moyens si il est déjà interpellant en temps de paix plus ou moins démocratique…le deviendrait moins pendant des périodes ‘ troubles’…avec un ‘ régime’ en place…par les conséquences de la mise en place d’un couvre feu…par exemple…( https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/12/turkey-curfews-and-crackdown-force-hundreds-of-thousands-of-kurds-from-their-homes/ )

    • egogo // 10.08.2018 à 15h41

      Souvenons nous du fichier juif de la préfecture en 1940 …

  • AG // 10.08.2018 à 09h21

    Diable, je pense que vous êtes en train de vous faire des ennemis … (cf. Atlantic Council & autres Open Societies …)

    • Lapin compris // 10.08.2018 à 09h58

      C’est fait depuis quelques temps déjà, le décodex classe les-crises en site “complotiste” 🙂

      • marie p // 10.08.2018 à 14h38

        non,le classement est soit vert, orange ou rouge et le site “les crises” est classé en orange.

      • FPOLE // 10.08.2018 à 14h39

        Il me semblait que le site les Crises, après protestation d’Olivier BERRUYER, était passé de “complotiste” à “orienté”. OB indiquait qu’il aurait préféré : pas de classement du tout, DECODEX occupe toi de tes fesses.
        OB ne parle pas comme ça, “occupe toi de tes fesses” n’est pas de lui.

  • Max // 10.08.2018 à 09h22

    Les affirmations de ce monsieur reposent donc sur le postulat arbitraire d’être pro-russe si ont écoute à Sputnik et RT-TV.
    Perso je regarde également une 10ene d’autres medias d’opinions et de sensibilités différentes, ca va de freebeacon à WSW.org et pour ces deux la, je n’en partage pourtant pas la ligne éditoriale.
    RT-TV a une particularité, pour moi intéressante, elle donne un point de vue hors-sol et donc dépaysée et c’est a ma connaissance la seule chaine de TV à le faire car de BFM a France info c’est la même info mais a qui la faute.
    On ne va pas sur un site because ont est en phase avec le site en question mais pour avoir sur un événement des points de vues différents.
    Sur les sources, celles que l’ont met, sont en générales celles qui permettent de mettre en relief ce que l’ont veut souligner, ce qui ne veut pas dire que l’ont cautionne la ligne éditoriale du média en question.
    Sur la politique internationale, il est souvent intéressant que la position russe se fasse via un organe de presse russophone (mais pas forcément russophile) plutôt qu’une chaine française mais sur l’affaire Benalla c’est inutile.

    • Haricophile // 11.08.2018 à 16h01

      Il paraîtrait aussi qu’on est pro-nazi si on lit Mein Kampf. En cas général, penser et s’informer est le domaine des élites. Le peuple ne peut que consommer ce qu’on lui offre, sinon où irait le monde…

      En même temps on peut aussi jouer au Sims, d’ailleurs je propose d’offrir ce jeu a tous nos gouvernants actuels et de les remplacer par autre chose. Pour eux ça ne changera pas grand chose, pour nous si.

  • Catalina // 10.08.2018 à 09h32

    le mot ” vision” utilisé tous azimuts par maqueron et ses affidés commence à me gonfler sérieux, on sait que que “chez ces gens-là, monsieur, on compte”, alors la “vision” ce serait plutôt ” combien de “‘dividendes’ je vais palper pour mes loyaux services à la dictature en marche”

  • John B // 10.08.2018 à 09h42

    Après le décodex, bellingcat, disinfolab, et j’en passe et des meilleurs, quelle prochaine arnaque Olivier Berruyer va-t-il mettre à nue et en démontrer la supercherie ?

    C’est vrai régal, merci pour tout ces combats et ce travail énorme tout autant par sa quantité que sa qualité.

    Merci.

  • Roger // 10.08.2018 à 09h44

    Pour faire bonne mesure, je me propose de pointer quand j’en ai l’occasion, les “américanophiles”…Je sais je risque d’être débordé! Surtout qu’il faut commencer par tous les “Young leader” de la fondation France Amérique qui pullulent du sommet de L’Etat à tous les étages de la haute administration, des media, et des grandes Entreprises.
    Mais si tous ceux qui fréquentent les sites alternatifs comme “Les Crises” voulaient se donner la main…

    • Yanka // 10.08.2018 à 11h19

      C’est quand même cocasse, ce groupuscule de pseudo-chercheurs qui cherchent des poux à ceux qui ne font pas profession de russophobie rabique (la Russie est en Europe et, comme disait Arno au temps de TC Matic, “Putain putain, c’est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens”), alors qu’eux-mêmes sont financés par un Américain qui, via sa fondation, met son sale nez partout et cherche à déstabiliser les sociétés occidentales aussi peu discrètement qu’un cheval en train de hennir dans un salon !

  • Fritz // 10.08.2018 à 10h36

    Olivier Berruyer a raison de récuser les initiales “ONG” et de parler de “l’officine” (à partir de 7’45). Ces trois lettres sont une arnaque, une entourloupe majeure, comme l’a souligné @Duracuir. Et c’est vrai, cette officine qui fait machine arrière est “dépassée” par le tsunami de protestations contre son flicage de masse. Alaphilippe (Alexandre, pas Julian) fait presque peine à entendre tant il bafouille.

    Mais là, il ne faut pas lâcher le morceau. ils ont essayé, ils sont allés trop loin, il faut les réduire. Le vrai danger, c’est Twitter, c’est le GAFA, ce sont ces géants américains de l’informatique qui font partie intégrante du complexe militaro-industriel.

    • Fritz // 10.08.2018 à 11h36

      Bon sang mais c’est bien sûr : pour qu’enfin Olivier soit nommément cité par « les grands médias qui ne sont pas russophiles », il faudrait parler de « l’ONG Diacrisis ».

      Du coup, TF1, France 2, LCI, BFM… inviteraient sur leurs plateaux le porte-parole de ladite ONG…
      Et les chiens de garde de Wikipédia seraient obligés d’admettre les-crises comme “source admissible”.

  • un citoyen // 10.08.2018 à 11h53

    De même comme beaucoup, excellente étude de ce dossier.
    De toute façon, étudier de grosses listes de données à partir de mots clefs ne peut qu’engendrer que des bêtises. Si ce mot clef est par exemple ‘Macron’, cela ne signifie pas que l’on en parle en mal à priori. Regarder RT France ne signifie pas que l’on soit ‘russophile’, on peut très bien le faire pour croiser les points de vue ou pour comprendre la position russe sur certains sujets (Skipral, Syrie, …).
    Ce type d’étude sacrifie le sens profond des messages individuelles et variés par des regroupements basiques en grands nombres.

  • Basile // 10.08.2018 à 12h00

    J’ai regardé ce matin sur “public sénat” les débats sur la loi sur les fakes . J’ai pris en cours de route et je suis en vacances. Je vais me pencher dessus en septembre. Selon un type admiratif de tout ce qui est américain, l’élection de Trump (sous entendu c’est mal), c’est grâce à une intervention étrangère . Le Brexit (idem) c’est encore une intervention étrangère. Et bien sûr nos élections

    Il a été également question du “très utile ” Decodex, mais sans parler du procès qu’ils ont sur le dos.

    • lvzor // 13.08.2018 à 01h15

      Pour le brexit, c’est probablement l’intervention d’obama qui est visée?

  • Mr K. // 10.08.2018 à 12h14

    Quelle belle intervention sur un sujet d’une importance cruciale en ses temps plutôt troubles.

    Après avoir créé cet indispensable blog.
    Après avoir combattu pour nous tous le Decodex par une action en justice encore en cours.
    Avec cette formidable étude, Olivier Berruyer s’impose maintenant comme acteur majeur en France de la lutte contre la désinformation et la propagande.

    Comme par le passé, je suis prêt aussi à participer ponctuellement financièrement pour soutenir des actions en justice entreprises par” L’Observatoire de la Déontologie et du Pluralisme de l’Information” / “Les-Crises” que dirige Olivier.

    Humour : grâce à Olivier, assistons nous en direct à la naissance d’une nouvelle expression française pour qualifier une étude complètement bâclée : “Une étude a la Philippe”?

    “Jusqu’où s’arrêtera-t-il?”

  • marie p // 10.08.2018 à 15h34

    Voici quelqu’un d’autre qui cherche aussi;Alexandre Chauvin
    Voir le point 2:La partie immergée….savoir et voir

    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/eu-disinfolab-et-les-bots-russes-206757

  • Jiojio // 10.08.2018 à 16h33

    Olivier Berruyer, ce héros.
    Aujourd’hui l’ “opposition” est moins dans le débat politique, que dans la possibilité du débat et les règles du débat, car tous deux sont les bases, le terrain de ce débat et sont fortement compromis. Liberté de s’informer, existence d’une information (non news, non enquêtes), information plurielle, liberté d’expression, et capacité à traiter l’information (éducation = machine à fabriquer des veaux ?) c’est bien là problème aujourd’hui
    Aussi MERCI pour tout ce travail sur ces sujets et d’être à la fois honnête, exigeant et précis, et une personne PUBLIQUE et communiquante. Cela force le respect.

  • moshedayan // 15.08.2018 à 23h04

    EU DisinfoLab. Ecoutez !!! j’ai passé un bon mois en Russie et je parle russe ( comme un serbe, un balte, …un carélien (une minorité nationale de Russie – me disait-on, donc sans me vanter, avec facilité, hélas pour certains sûrement). Cette affaire c’est du grand n’importe quoi.
    Cette affaire “Ben Allah”, les médias russes tv officiels ont juste passé la réaction de votre président Emmanuel Macron qui niait nombre de faits , répondait devant les journalistes français en rejetant les accusations dont celle-ci.. “non Monsieur Ben Allah n’a pas été mon amant, non…” et je précise le passage était assez long.
    Bref; en voyant ça, je me disais seulement : qu’est-ce qui obligeait votre Président de la République à parler ainsi. C’est tout.
    Et rassurez-vous les Français, les jours suivants, les chaînes russes disaient que le président français ne risquait rien… vu sa majorité. Bref, la messe est dite.
    La Russie se fout des “petites difficultés” de Macron !
    Elle regarde seulement le fond de la politique française dans l’OTAN, et j’insiste un programme télévisé russe a souligné ceci: pour la première fois depuis 1811, la France a positionné des forces armées en Lituanie, pas loin du Niemen.

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications