Les Crises Les Crises
30.juillet.202130.7.2021 // Les Crises

Pegasus : Une arme terrifiante de surveillance totale

Merci 29
J'envoie

« Violations des droits de l’homme, surveillance de masse, espionnage, et crise géopolitique. L’affaire Pegasus est donc loin d’être une simple “affaire d’espionnage de plus”. C’est un véritable scandale démocratique à tous les niveaux, qui pose des questions majeures sur la place de la société civile dans nos démocraties et le rôle que nous acceptons d’accorder aux nouvelles technologies dans nos vies. »

ERRATUM : à 6:29 le journaliste Omar Radi a bien été condamné à 6 ans de prison ferme, et non pas 6 mois.

Source : Blast – YouTube

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Auguste Vannier // 30.07.2021 à 09h34

Savoir que derrière cette enquête il y a un consortium de journalistes « indépendants »(!!??), avec le soutien du Monde, de radio France, d’Amnesty international, et de bon nombre de media meanstream, constater que c’est monté en épingle et repris largement par tous les media, ce n’est pas du tout rassurant. Parce que ce n’est pas un scoop, et que pendant ce temps là Julian Assange est torturé, Edward Snowden exilé, les citoyens français (entre autres) interdits de s’exprimer par intimidation judiciaire et physique. Bref que la « société Civile » (étrange expression ) est bâillonnée et que la démocratie est en grand danger. Je le répète ce n’est pas un scoop. C’est tout simplement ne pas reconnaître que nous vivons sous des « procédures démocratiques » formelles, mais certainement pas sous un « régime démocratique ».
« La démocratie comme régime est à la fois le régime qui essaie de réaliser, autant que faire se peut, l’autonomie individuelle et collective, et le bien commun tel qu’il est conçu par la collectivité concernée »
Cornélius Castoriadis, La démocratie comme procédure et comme régime, in « La montée de l’insignifiance », Seuil 1996, p.p. 221-241

36 réactions et commentaires

  • Guadet // 30.07.2021 à 07h28

    Cela fait longtemps qu’on nous prévient que tout ce qui passe par le téléphone ou internet peut être espionné. Tout cet appareillage électronique ne nous apporte pas la liberté, comme on le croit trop souvent, mais l’esclavage.
    S’il le faut, nous devrons revenir à la bougie, non seulement pour sauver la planète, mais aussi pour retrouver notre liberté. Et qu’on ne me dise pas que ce serait abandonner la civilisation : la civilisation n’est pas dans les gadgets de la technique. La Grèce ou la Chine de l’antiquité, si brillantes, s’en passaient très bien.

      +14

    Alerter
    • Gracques // 30.07.2021 à 10h45

      J’en parlerai aux esclaves , meteques et autres périéques ……

        +4

      Alerter
      • Guadet // 30.07.2021 à 15h45

        J’attendais ce genre de réponse, si conforme au prêt-à-penser actuel : « notre époque n’est peut-être pas parfaite, mais c’est tellement mieux qu’avant. L’esclavage, la dictature, le totalitarisme, ça n’existe plus. Nous vivons dans une vraie démocratie, qui nous donne le meilleur gouvernement possible. Les riches ne s’enrichissent plus sur le dos des pauvres. Si les chômeurs ont l’obligation de se vendre à des patrons qui n’ont même pas à leur donner de quoi se nourrir, c’est pour leur bien et leur liberté. Les femmes ont d’ailleurs gagné la liberté d’avorter pour ne pas voir leur enfant crever de faim. Nous sommes libres de choisir encore nos autres maîtres : banque, opérateur internet, distributeurs d’énergie. Et puis nous connaissons, enfin, un vrai confort. Si en plus nous utilisons notre liberté de dire du bien de Macron, de l’UE et de l’OTAN, si nous ne posons pas de questions, nous pouvons connaître déjà l’absence de douleur et la paix parfaite réservées jusque là aux morts. »

          +23

        Alerter
        • SDF // 02.08.2021 à 12h07

          Contrairement à ce que vous avancez, personne ne prétend que notre système est parfait. Personne.
          La caricature des propos adverses n’aide en rien à les comprendre et encore moins à se donner la possibilité de les admettre.
          Concernant votre proposition de revenir à la bougie pour retrouver notre liberté, je soupçonne que vous n’en êtes même pas convaincu vous même: après tout, vous utilisez actuellement un ordinateur pour échanger sur ce site. Et quand bien même vous le seriez, pensez vous vraiment que le retour à la bougie serait voulu ou accepté par plus de 0,01% de la population « pour retrouver notre liberté »?
          Et du coup, quelle est l’intérêt d’envisager une situation inenvisageable?
          La réponse qui m’a convaincu est dans la vidéo suivante: https://www.youtube.com/watch?v=Y80BnLC2dtA
          Elle est un court extrait de celle-ci: https://www.youtube.com/watch?v=S2vsXzlnk9o
          Il y a un prêt-à-penser de droite et un autre de gauche.

            +0

          Alerter
  • Yann // 30.07.2021 à 07h55

    Le plus intéressant est d’observer que, dans un reportage de 14:35, TOUT est sur du conflit humain :
    – Qui espionne qui, qui fabrique ce logiciel, qui l’autorise, qui est de mèche avec qui, qui bénéficie d’avoir espionné quelqu’un et comment, qui doit être blamé ou puni, qui est très faché d’avoir été espionné et prend la chose très au sérieux, etc, etc…

    Par contre sur la partie technique , ZERO :
    – iPhone uniquement ou Android, que dit Apple, y’a-t-il un patch dans IOS, pourquoi le micro d’un téléphone en veille pourrait-il être allumé à distance, etc…

    Et le problème apparaît comme beaucoup plus général, quand il devient difficile voire impossible de trouver un média qui parle d’autre chose que des rapports de pouvoir entre un quelconque groupe d’humains et un autre.
    Peut être la phase finale de l’anthropocentrisme ou l’humain en tant que race n’est plus capable de s’intéresser qu’à lui même.
    Un peu comme les petits vieux qui n’ont que leurs problèmes de santé comme sujet de conversation.

      +6

    Alerter
    • Paul // 30.07.2021 à 08h41

      votre telephone, éteint, peut faire sonner l’alarme, alors moralité, il peut TOUT faire éteint.

      mais pourquoi croyez vous donc qu’ils ont mis des batteries soudées ! ah ah

        +10

      Alerter
  • patrick // 30.07.2021 à 08h12

    il existe une solution contre ce type de logiciel espion : utiliser des operating systems open source et signés. chacun peut alors relire le code et verifier l’existence de failles securitaires.

      +1

    Alerter
    • RGT // 30.07.2021 à 11h21

      Je me répète.

      Souvenez-vous des conseils d’Edward Snowden : Utilisez un vieux téléphone basique (qui ne sert qu’à téléphoner et à transmettre des SMS, et surtout avec une batterie accessible que vous pouvez ôter à tout instant.

      C’est sans doute « ringard » mais au moins vous avez la certitude de ne pas être (trop) barbouzé (il reste l’interception au sein des réseaux des opérateurs, ne l’oublions JAMAIS).

      Personnellement, j’ai toujours un vieux Nokia 3510 qui fonctionne à la perfection, ne nécessite pas d’être rechargé chaque jour (parfois 1 mois car il est presque toujours éteint – je ne l’allume que quand je dois passer un appel ou que j’attends qu’on m’appelle) et qui possède encore sa BATTERIE D’ORIGINE (~15 ans, téléphone de récup qui partait à la poubelle).

      Avec tous les scandales qui « fleurissent » depuis quelques années je suis certain que je pourrais le revendre à prix d’or car ce type de matériel est désormais introuvable, l’obsolescence programmée et la fuite en avant du « progrès » ayant fait leur œuvre.

      J’ai aussi d’autres vieux « machins » en stock, surtout Nokia car leur OS (Symbian) est fiable et il n’est pas possible d’installer des applis « bienveillantes ».

      Ce n’est pas que je sois radin, mais comme je n’ai besoin que très rarement de ces appareils pourquoi acheter un gadget qui tombera en panne après (dans mon cas) quelques utilisations ?
      Surtout quand ces vieux appareils permettent encore de téléphoner alors que leurs successeurs ont depuis longtemps perdu le signal au fin fond de la cambrousse.

        +22

      Alerter
      • Patapon // 31.07.2021 à 01h35

        En tant qu’informaticien, j’acquiesce : on ne peut rien contre les backdoor materielles, inutile de rever. Si on utilise un device puissant, personne ne sait ce qu’il contient. Les lois et autres RGPD peuvent toujours courir.

          +5

        Alerter
  • Paul // 30.07.2021 à 08h39

    bon les gars, on en est encore à se poser des questions et à découvrir des trucs ?

    la surveillance, fichage est totale, c’est pourtant interdit en france

    les mensonges d’etat pleuvent
    veran castex macron

    et nos données, ils les ont jetées en pâture …. honte à eux.

    quand est ce que les crises vont se reveiller ? aujourd’hui, dans un pays lointain pourtant quasi totalement couvert, vous savez, celui d’où vient pegasus et d’autres, il faut maintenant une 3eme , ce que les lanceurs d’alertes avaient annoncé dès février…

    monde de manipulation

      +14

    Alerter
    • Savonarole // 30.07.2021 à 12h49

      Interdite la surveillance totale en France ? Avec des mouchards sur les têtes de réseau votés dans la loi « antiterroriste » il y a pas six mois pour graver dans le marbres les mesures des états d’urgences?
      Cherchez pas, entre ça et les contenu des lois de programmation militaires, il y a tout ce qu’il faut dans les textes en vigueur pour faire ici et ailleurs ce que même la Stasie ne pouvait pas lég-Allemands faire.

        +7

      Alerter
  • Thierry Balet // 30.07.2021 à 08h45

    Cessons d’être horrifiés par ce genre de nouvelle. Il n’y a rien de nouveau. La technologie nous mèneras irrémédiablement à la servitude et nous en sommes qu’au début.
    Je me plains un peu, je plains tout court nos enfants……

      +6

    Alerter
    • petitjean // 30.07.2021 à 19h06

      l’état sait tout de nous !
      ce qui lui manque encore c’est ce que nous pensons

      Oups, je me trompe !

      avec notre ligne internet , avec notre téléphone, l’état sait déjà ce que nous pensons……………..

        +1

      Alerter
      • Patapon // 31.07.2021 à 16h41

        L’Etat ? Vraiment ? Ou plutot une coalition ayant asservi l’Etat aux interets prives ?

          +4

        Alerter
    • V_Parlier // 30.07.2021 à 20h39

      Mais ce qui est drôle ici c’est que Macron se plaint d’avoir été espionné. Pour nous ça ne change pas grand chose, il est déjà vendu à l’empire supranational qui tire les marrons du feu dans toutes ces histoires. L’arroseur arrosé, ça fait toujours rire cinq minutes.

        +6

      Alerter
  • douarn // 30.07.2021 à 08h52

    Bonjour,
    Il y a vraiment lieu de s’interroger :

    Comment nos élus seraient ils légitimes à légiférer le numérique français s’ils utilisent leur outils numériques en ignorant que « quelqu’un lit par dessus leurs épaules »? A moins qu’ils imaginent que ce dont il est question dans leurs échanges relevant de leurs fonctions est sans importance (ce qui voudrait dire qu’ils sont conscient de l’insignifiance de leurs missions), il faut être une « crasse de meule » pour ne pas utiliser ces outils de manière paranoïaque pour ce qui est de la sécurité des échanges.

    Qu’est ce que cela dit de l’idée de leurs souverainetés et de celle du peuple, quand ils donnent mission à microsoft de centraliser nos données de santé, que windows propulse l’informatique de nos administrations, que twitter porte la parole de nos élus au médias et au peuple ?

    Pegasus, pourquoi tel tollé? Snwoden avertissait en 2013 que les oreilles de la NSA (et pas que) traînent partout. Est ce parce que Pegasus permet au « petit » Maroc d’espionner, parce que la disponibilité technologique autorise des entités de plus en plus modestes à effectuer le travail qui auparavant mobilisait de gros moyens ?

    Au fait, les Five Eyes (« cinq yeux ») que sont l’Australie, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Canada et les États-Unis, se garantissent théoriquement entre eux le fait de ne pas s’espionner.
    https://www.humanite.fr/espionnage-de-merkel-par-la-nsa-le-danemark-etait-il-au-courant-709003

      +13

    Alerter
  • Jak // 30.07.2021 à 08h57

    Ce n’est plus tributaire de la notion philosophique de progrès qui peut être entendue comme technique de l’adaptation de l’humain au milieu naturel mais comme une perversion philosophico-politique de l’ « être humain »…En fait étymologiquement une « misère »… « Faiblesse et néant de l’homme » indique le Littré…

      +0

    Alerter
  • Auguste Vannier // 30.07.2021 à 09h34

    Savoir que derrière cette enquête il y a un consortium de journalistes « indépendants »(!!??), avec le soutien du Monde, de radio France, d’Amnesty international, et de bon nombre de media meanstream, constater que c’est monté en épingle et repris largement par tous les media, ce n’est pas du tout rassurant. Parce que ce n’est pas un scoop, et que pendant ce temps là Julian Assange est torturé, Edward Snowden exilé, les citoyens français (entre autres) interdits de s’exprimer par intimidation judiciaire et physique. Bref que la « société Civile » (étrange expression ) est bâillonnée et que la démocratie est en grand danger. Je le répète ce n’est pas un scoop. C’est tout simplement ne pas reconnaître que nous vivons sous des « procédures démocratiques » formelles, mais certainement pas sous un « régime démocratique ».
    « La démocratie comme régime est à la fois le régime qui essaie de réaliser, autant que faire se peut, l’autonomie individuelle et collective, et le bien commun tel qu’il est conçu par la collectivité concernée »
    Cornélius Castoriadis, La démocratie comme procédure et comme régime, in « La montée de l’insignifiance », Seuil 1996, p.p. 221-241

      +30

    Alerter
    • Ouvrier pcf // 31.07.2021 à 17h44

      La société civile n est pas une expression Il nous faut relire Rousseau le Contrat Social ou cette structure fait partie intégrante de la République au moins celle des Lumières

        +0

      Alerter
    • Basile // 02.08.2021 à 11h36

      J’ai suivi l’affaire sur différentes chaînes. Làs. les fortes têtes de Cnews étant en vacances, que du banal partout, y compris Cnews
      1) Notre ami le Maroc ! Imaginez si La Russie avait été derrière
      2) imaginez ensuite que Poutine fasse partie des espionnés. Les dits médias cités par Auguste Vannier se seraient bien gardés de le dire !

        +0

      Alerter
      • Hippocampe // 04.08.2021 à 21h09

        Bon, on nous prend quand même pour des buses, sur CNews comme sur BFM etc. C’est un logiciel israélien, validé et utilisé par le gouvernement israélien, qui travaille probablement directement pour la défense israélienne et entre autres très certainement contre l’entière autorité palestinienne, mais on arrive à nous faire avaler, in extremis, que…c’est le Maroc qui l’utilise. Et là, on doit gober. Je ne sais pas si c’est pour les buses mais ça mérite l’arquebuse. Tous les collègues israéliens que j’ai eus (et j’en ai eu pas mal), tous sans exception trempaient du matin au soir dans l’espionnite, le vol de données, le traçage. Et là israel aurait innocemment vendu un truc maléfique à un client peu scrupuleux, et suffisamment désoeuvré pour espionner n’importe qui, surtout les gens qui ne le menacent en rien. Mon oeil, oui!

          +1

        Alerter
  • David D // 30.07.2021 à 09h36

    Il y a deux aspects.
    La récupération des données d’un smartphone en tant que données numériques genre internet et l’utilisation du smartphone comme mouchard.
    Comme mouchard, l’affaire est grave, mais je me méfie aussi de l’effet psychose. Car si l’enregistrement est vocal, la batterie du téléphone doit tomber plus vite et surtout l’espion doit stocker les enregistrements vocaux et puis il va les éplucher comment ? On ne peut pas mobiliser autant d’espions qu’il y a de gens sur Terre. Bref, faire circuler l’in formation qu’on est espionnés, pour le pouvoir, c’est déjà gagné, puisque plus personne n’osera parler de politique ou de sujets clivants, sauf à partir à deux dans les bois avec même pas les téléphones éteints, mais les téléphones laissés chez soi (puisqu’une salle sera supposée espionnée par les autres, etc.). La psychose suffit à la victoire. Il ne faut surtout pas avoir peur de parler.
    Pour les données, en 2010, je remarquais que les algorithmes faisaient des trucs bizarres sur le net. Vous allez dans un webcafé, puis chez vos parents, vous avez des pubs de sites de rencontres coquins sur lesquels vous n’êtes pas allés. Vous logez quelque part, vous avez sur un portable et par géolocalisation des propositions de programmes pour enfants de la maison par laquelle vous passez. Et vous identifiez votre mail chez un ami, il reçoit des propositions de sites que vous consultez vous.

      +7

    Alerter
    • Pierrot // 02.08.2021 à 11h58

      Cela fait au moins deux décennies qu’il n’est plus nécessaire de disposer d’agents humains pour éplucher les contenus vocaux. Les fonctions nécessaires étant même actuellement proposées sur les smartphones, il est possible d’espionner des conversations sans avoir à enregistrer ni à transmettre l’intégralité du flux audio correspondant. Et compte tenu des fluctuations habituelles de l’autonomie des smartphones, la consommation électrique d’une telle opération ne serait pas forcément visible.

      La géolocalisation, l’indexation des contenus, la photographie, l’identification de l’utilisateur, la découverte des appareils environnants et la transmission de métadonnées et de données font également partie des fonctions de base de ces systèmes. Tout cela produit directement, mais aussi surtout indirectement, de nombreuses informations révélatrices du détail des activités des utilisateurs.

      Bref, on sait déjà depuis fort longtemps que les téléphones, les smartphones et les ordinateurs peuvent être espionnés, et de nombreuses affaires médiatisées l’ont déjà prouvé (même notre police française le fait durant les manifestations !).

      Je doute donc que le buzz autour de Pegasus ait pour finalité d’instiller une psychose dans la population. S’il a une finalité, il s’agirait plus probablement de faire pression sur des responsables réels ou désignés, de victimiser certaines personnalités, de suggérer que les autorités découvriraient juste cette affaire, de justifier des décisions politiques à venir, ou simplement de détourner l’attention du public d’affaires plus importantes.

        +3

      Alerter
  • RGT // 30.07.2021 à 11h41

    Si Amnesty International sort de sa torpeur, c’est sans doute parce que la NSA commence à être inquiète de la montée en compétences de ses concurrents et que les USA souhaitent simplement plomber des concurrents sur le terrain de la barbouzerie de masse.

    Quant aux « sanctions » contre ceux qui créent et diffusent ce barbouziciel, elles glisseront comme un pet sur une toile cirée sur les sociétés concernées et les états qui les protègent.

      +8

    Alerter
  • christian gedeon // 30.07.2021 à 11h42

    Internet,ton univers impitoyaaable! Espionner çà a toujours existé. les moyens ont changé,et il est vrai que c’est vraiment impressionnant. On est passé des mouches,de la surveillance du courrier,des confidences d’alcôve à pégasus. L’échelle change. le principe reste le même.Un peu comme pour la « fabrique du consentement. les emperieurs et auitres chahs ou khan l’obtenaient assez facilement,jusqu’à un certain point. Ils faisaient mourir dans des raffinements de cruauté les contestataires.Et Dieu sait qu’ils ne manquaient pas d’imagination,ni les murs d’oreilles. Et les nouvelles voyagaient aussi vite que Pégasus contraierement à ce qu’on croit aujourd’hui(enfin presqu’aussi vite). Citoyens,vous êtes écoutés. Personnellement,je m’en bats les…flancs! Pas de pseudo,pas d’anonymat et que m’écoute qui veut. Parceque c’est le prix de ma liberté,avec un petit l. Par ailleurs,pégasus s’attaque aussi bien au « secret des affaires »…personne pour râler sur ce point précis?

      +0

    Alerter
    • utopiste // 30.07.2021 à 13h33

      Ce n’est pas tant l’écoute et la surveillance généralisée qui pose problème, mais plutôt les usages qui en sont fait. L’information est au centre de notre société, parfois pour le meilleur et souvent pour le pire. Aujourd’hui, la défiance règne et les pouvoirs, quels qu’ils soient, ne tiennent plus que par l’usage de moins en moins dissimulé qu’ils font de leurs forces.
      Quand à l’espionnage entre états (et autres multinationales), les personnalités concernées qui n’ont pas conscience des réalités élémentaires ne méritent pas leur position.

        +4

      Alerter
  • petitjean // 30.07.2021 à 18h37

    et la NSA américaine installée en Allemagne qui espionne tous les dirigeants européens ?
    ça ne dérange personne ?

    les systèmes de surveillance sont partout . Bientôt comme en Chine !

      +3

    Alerter
  • paulo // 30.07.2021 à 20h00

    La mayonnaise Pegasus …
    Comment ce consortium s’est-il procuré cette fameuse liste de 50.000 ( ni plus ni moins ) numéros ?
    Rien que d’apprendre que le tél d’Edwy Plenel est dans le lot….lol
    Est-ce qu’il y a quelqu’un sur ce forum qui croit sérieusement qu’un chef d’état comme Macron utilise un téléphone qui puisse être infecté par un quelconque logiciel espion ? Ou tout autre chef d’état ? Ils ont des spécialistes pour ça .
    En tout cas c’est pas cette vidéo qui me fera soutenir Blast …

      +1

    Alerter
    • antoniob // 31.07.2021 à 05h53

      >Est-ce qu’il y a quelqu’un sur ce forum qui croit sérieusement qu’un chef d’état comme Macron utilise un téléphone qui puisse être infecté par un quelconque logiciel espion ? Ou tout autre chef d’état ? Ils ont des spécialistes pour ça .
      —–

      les américains savent sans doute en temps réel tout ce que Macron dit.
      Que le gouvernement ait des spécialistes? eh non ça se constaterait 🙂

      les dirigeants français depuis une vingtaine d’années sont tout de même un sacré paquet de rigolos. Ils passent leur temps à parler de la France comme graaande puissance, comme pays qui compte, etc.
      Si on installe dans Firefox des ajouts utilitaires qui permettent de visualiser par un petit drapeau dans la barre d’adresse la localisation du site consulté, lorsqu’on ouvre les sites officiels français, ils sont tous hébergés dans du « nuage » américain ! Pas d’hébergement en France. C’est unique ça, et en général le fait de tous petits pays ou de républiques bananières.

      captures d’écrans, montrant http://www.gouvernement.fr situé aux Etats-Unis. Hilarant ou tragique.
      https://i.imgur.com/DyVbryF.jpg
      https://i.imgur.com/FHQ16Mm.png

        +12

      Alerter
      • paulo // 31.07.2021 à 10h40

        @ Antoniob
        Bon alors disons que les américains s’occupent de la sécurité du téléphone de Macron ,lol …
        Merci pour l’info Flagfox, c’est effectivement ahurissant

          +5

        Alerter
      • douarn // 01.08.2021 à 23h27

        De même, doctolib.fr est hébergé aux USA

          +1

        Alerter
  • Kiwixar // 31.07.2021 à 06h14

    Au-delà de la surveillance des citoyens lambdas, il y a :
    – le fichage des non-alignés (ceux qui ne gobent pas la narrative fournie par l’oligarchie via leurs m*rdias)
    – la possibilité de compromettre via des scandales (jambes en l’air) ou délits (fisc ou autre) les responsables de medias alternatifs, magistrats, responsables politiques, syndicaux, bureaucrates importants (UE)

    C’est le gros problème de la « démocratie » représentative : on vote pour des personnes (potentiellement compromises au profit d’intérêts étrangers, mafieux, corporations) proposant un package de promesses (généralement nom tenues) sur lequel on n’adhère que partiellement. Une seule solution : que le citoyen vote, via RIC, chaque année, sur une 10aine de lois fondamentales impactant le pays et ses citoyens. Et que ces votes priment sur toute loi et tout traité (exemple UE).

      +7

    Alerter
  • Otb_Green // 31.07.2021 à 08h33

    Hilter et Staline en ont rêvés, la democrassie va le faire.

      +2

    Alerter
    • Ouvrier pcf // 31.07.2021 à 19h32

      Staline ah oui celui qui battut les armées nazies de1942 a 1945 sans être élu au fait qui elut le Maréchal Pétain ou qui a elu Madame Veil Madame Lagarde Mr Barnier Mr Moscovici Mr Delors elles et eux ont chassé quels envahisseurs ?

        +5

      Alerter
  • tchoo // 01.08.2021 à 18h53

    Mais comment ces faits sont sortis?
    Au delà du fait que l’écoute existe, et on le sait depuis longtemps,
    pourquoi ça sort maintenant? par qui? pour quoi?
    a qui cela profite?
    et le journalisme d’investigation n’ a rien à voir là dedans
    les journalistes et leurs supports servent seulement de tuyau pour acheminer l’information

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications