Les Crises Les Crises
23.juillet.202123.7.2021 // Les Crises

Les Autoritaires – Horizon Gull – Partie 1

Merci 24
J'envoie

Source : Horizon Gull – YouTube

0:00 Introduction
5:40 Comprendre l’indicible
13:27 L’enquête de surface
15:32 L’échelle de l’antisémitisme
28:13 L’échelle d’ethnocentrisme
36:17 L’échelle de conservatisme politico-économique
43:30 Crédits de fin
44:40 Prochainement, dans la 2e partie

Quand on parle d’autoritarisme, on pense spontanément à une forme de gouvernance, on s’imagine les dérives autoritaires d’un chef, d’un gouvernement, d’une institution, etc. Or, cet angle nous fait parfois omettre d’autres perspectives, notamment la question de l’autoritarisme chez les individus lambda, non pas sous une perspective exclusivement idéologique, mais via un angle psycho-sociologique. Et c’est précisément à cet angle que nous allons ici nous intéresser.

Cette vidéo est la première partie d’une série consacrée aux études portant sur la personnalité autoritaire. Dans cette partie, nous nous concentrons sur les premières enquêtes, sur les études d’Adorno et de ses collègues, initiées dans les années 40 alors que la Seconde Guerre Mondiale faisait encore rage. Nous allons y préciser leur première phase qui demeure sur le terrain des opinions, les chercheurs voulant délimiter les attitudes associées à l’autoritarisme, ce qui leur permettra d’élaborer trois échelles de mesure : une échelle de l’antisémitisme, une échelle de l’ethnocentrisme et une échelle de conservatisme politico-économique.

Source : Horizon Gull – YouTube – 21-01-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Sandrine // 23.07.2021 à 09h48

Il s’agit de la personnalité autoritaire… qui conduit à l’instauration de la dictature et de la tyrannie.
Les auteurs de l’enquête désignent le racisme comme une composante essentielle de cette structure psychique. Ils étudient le cas particulier de l’antisémitisme mais celui-ci pourrait parfaitement être remplacé par le « racisme de classe », qui s’étale sans aucune pudeur dans nos médias.

On peut aussi noter que la discrimination pour raison de religion qui est une variante du racisme, peut aussi se décliner sous la forme de discrimination pour raison d’adhésion à des théories scientifiques non orthodoxes. J’ai ainsi appris que l’ordre des médecin attaquait en justice, pour cause de conceptions scientifiques dissidentes, des personnalités scientifiques – chercheurs pourtant reconnus internationalement et reconnus par leurs pairs. Un procès en hérésie en quelque sorte. Finir a-t-il par un bucher ( de livres, de documents diffusés sur internet, de gens en chair et en os… )?

40 réactions et commentaires

  • Fabrice // 23.07.2021 à 07h29

    Je suis depuis longtemps Horizon Gull et franchement leurs démonstrations sur les techniques de manipulations et comment se défendre est franchement un pur moment de découverte et de réflexion.

    On découvre que ce que l’on pense parfois comme une intention propre peut parfois être déclenché par différentes techniques bien au point, des vidéos qui devraient être d’utilité publique qui nous rappellent de prendre du recule quand on pense à agir suite à une information extérieure afin de se demander si la source de cette pulsion est personnelle ou le fait d’une manipulation.

    très bonne idée de les faire découvrir.

      +16

    Alerter
  • calal // 23.07.2021 à 08h56

    est ce vraiment la personne autoritaire le probleme?
    ne serait ce pas pas plutot les personnes soumises, ces herbivores qui suivent le troupeau en s’y pensant a l’abri et croyant pouvoir y recuperer les bons morceaux du pillage sans avoir a partager la responsabilite de la prise de decision?
    sommes nous a nouveau dans une societe qui va dire « j’ai juste obei aux ordres » ?

    et il y a le probleme de TINA (there is no alternative, il n’y a pas d’autres choix): par quoi remplacer macron par exemple? pour certains,melanchon ou marine le pen sont des alternatives « interdites »,impensables. Donc on serait coincé avec soit l’injustice de la dictature du centre macronienne TINA,soit le desordre lie a la venue des « rouges » ou des « fachistes ».
    Nous sommes bien coinces dans un dilemme mortel ou penser hors du cadre fixe devient difficile. Il faudra bien trancher le noeud gordien un jour et peut etre que seul un homme ou une femme autoritaire pourra le faire,pour le bien du peuple.

      +10

    Alerter
    • Ribouldingue // 25.07.2021 à 01h42

      Vous n’avez pas dû suivre le propos puisque justement l’une des caractéristiques soulignée dans cette étude est la soumission de la personnalité à tendance autoritaire à l’autorité. D’après cette étude ce sont justement ces personnalités à tendance autoritaires que vous appelez les « moutons ». Ceux qui gazaient autrefois ou qui gazent aujourd’hui semblent bien rentrer dans ce cadre, si on on croit cette étude.

        +1

      Alerter
  • LibEgaFra // 23.07.2021 à 09h19

    Pourquoi « autoritaires »? Quand on voit comment se comporte le président actuel, les termes « autocrate », « dictateur », « tyran », « monarque » semblent plus appropriés.

    Mal nommer les choses, disait Camus, ajoute à la misère du monde.

    A propos de tyrannie:

    https://fr.sputniknews.com/france/202107221045910794-fabrice-di-vizio-un-gouvernement-qui-utilise-un-pouvoir-arbitraire-et-absolu-ca-sappelle-une/

      +13

    Alerter
    • Sandrine // 23.07.2021 à 09h48

      Il s’agit de la personnalité autoritaire… qui conduit à l’instauration de la dictature et de la tyrannie.
      Les auteurs de l’enquête désignent le racisme comme une composante essentielle de cette structure psychique. Ils étudient le cas particulier de l’antisémitisme mais celui-ci pourrait parfaitement être remplacé par le « racisme de classe », qui s’étale sans aucune pudeur dans nos médias.

      On peut aussi noter que la discrimination pour raison de religion qui est une variante du racisme, peut aussi se décliner sous la forme de discrimination pour raison d’adhésion à des théories scientifiques non orthodoxes. J’ai ainsi appris que l’ordre des médecin attaquait en justice, pour cause de conceptions scientifiques dissidentes, des personnalités scientifiques – chercheurs pourtant reconnus internationalement et reconnus par leurs pairs. Un procès en hérésie en quelque sorte. Finir a-t-il par un bucher ( de livres, de documents diffusés sur internet, de gens en chair et en os… )?

        +23

      Alerter
      • LibEgaFra // 23.07.2021 à 10h11

        « Il s’agit de la personnalité autoritaire… qui conduit à l’instauration de la dictature et de la tyrannie. »

        Ce qui conduit à la dictature, ce sont les rapports de force inégaux, la volonté de puissance et de domination. Si un peuple se laisse manipuler et soumettre, il n’a que ce qu’il mérite.

        U policier est autoritaire quand il colle une contravention pour excès de vitesse, un enseignant est autoritaire quand il renvoie un élève parce qu’il perturbe son cours. Où est le problème?

        Le racisme concerne ce que l’on est, pas ce que l’on pense. Ce que l’on pense peut changer, pas ce que l’on est.

          +1

        Alerter
        • Yann // 23.07.2021 à 10h32

          « Le racisme concerne ce que l’on est, pas ce que l’on pense »

          Descartes aurait du dire : « Je pense donc je suis, mais je ne suis pas ce que je pense »
          Au moins ça aurait été clair pour tout le monde.

            +5

          Alerter
          • LS // 24.07.2021 à 09h41

            Ou plutôt : « Je pense donc je suis et ne suis rien d’autre de ce que je pense » pour être compatible avec la pensée de Descartes. Votre phrase est en complet désaccord avec lui, ce qui ne veut pas dire que vous ayez tort. Personnellement, je crois qu’il existe des réseaux d’influences causales (naturelles, sociales, culturelles), mais pas de déterminismes au sens classique, sur la construction de la pensée d’un individu ou d’une communauté.

            Pour info, la chaîne complète de Descartes est :
            La seule chose dont je ne doute pas est que je doute.
            Je doute donc je pense.
            Je pense donc je suis.
            Je suis donc dieu est.

              +1

            Alerter
        • calal // 23.07.2021 à 11h32

          « Ce que l’on pense peut changer, pas ce que l’on est. »
          c’est pas deja de l’essentialisme ca? pas deja a moitie du racisme? un gars qui hait les blancs est il raciste?
          L’afrique du sud actuelle va etre un sacre morceau a digerer pour beaucoup,question autoritarisme,racisme toussa…
          la democratie serait elle vraiment le moins mauvais systeme?pas parfait surement mais moins mauvais que tous les autres choix?

            +2

          Alerter
        • Sandrine // 23.07.2021 à 11h50

          « Le racisme concerne ce que l’on est, pas ce que l’on pense » : un raciste qui croit à la différence biologique des races ne vous contredirait pas.
          Une religion n’est pas inscrite dans la biologie de celui qui la confesse. On peut changer de religion ( certains musulmans vous diront certes le contraire, mais justement…)
          La liberté de religion et la liberté de penser sont des libertés consubstantielles et fondamentales car elle touchent au cœur de ce qui fait un être humain, qui quoique certains en disent n’est pas une simple machine faite de chair et de sang.
          On ne naît pas chrétien on le devient disait Tertulien, on ne naît pas femme on le devient dira S de Beauvoir par la suite. Le racisme lui non plus ne connaît pas de frontières biologiques.

            +4

          Alerter
        • utopiste // 23.07.2021 à 13h37

          Le racisme concerne ce qu’on pense des autres par rapport à ce qu’on pense de soi. Les tares de l’information actuelle produisent donc du racisme en quantité.
          Accident, maladie, malchance, la vie peut changer si vite ce qu’on est.

            +1

          Alerter
      • Cherchieur // 23.07.2021 à 12h22

        Macro tyran? Vous délirez. On vit dans un pays où on peut caricaturer le président en Hitler sans finir dans une prison insalubre au fin fond de la Chine, où vous avez le droit de sillonner internet de la manière que vous voulez même pour aller sur des sites complotistes ou dissidents, et où vous avez le droit de manifester votre mécontentement dans la rue, sans masque même en cette période. Vous pouvez critiquer Macron sur ses positions néo-libérales et ses accointances avec ce milieu, mais dire qu’on vit en dictature c’est factuellement faux.

          +5

        Alerter
        • Fabrice // 23.07.2021 à 17h11

          Cherchieur il nexiste pas un mode on/off qui fait que du jour au lendemain on est démocrate ou dictateur c’est un ensemble d’étapes, c’est une échelle qui pour résumer un pays passe par des stade pour aller de l’un à l’autre :

          – démocratie (aucun état n’a pu atteindre ce niveau mais s’en approcher),
          – république,
          – illibéralisme, (ne pas confondre avec le libéralisme économique),
          – « surveillance généralisée (là cette étape peut être à différent niveau) »,
          – autoritaire,
          – dictatorial,

          clairement en passant outre la séparation des pouvoirs, l’état de droit, et en imposant des différences de traitement entre français nous glissons ou même nous sommes clairement dans un régime illibéral :

          il s’agit d’« une situation démocratique où, néanmoins, l’indépendance de la justice est malmenée, et les citoyens ne bénéficient pas d’un traitement égalitaire face à la loi, ni de protections suffisantes face à l’État ou à des acteurs privés »

          c’est là que nous devons rapidement rester attentif pour ne pas aller plus loin car nous sommes effectivement sur la voie qui mène à la dictature, la démocratie exige une vigilance de tous les instants sinon nous finirons pas loin de la phase finale.

          vous me direz c’est dû à une situation exceptionnelle oui mais non car si vous regardez bien les mesures exceptionnelles finissent par rester (le signal c’est que dans les lois en cours de préparations, le gouvernement ne veut pas les astreindre à une fin de crise pandémique).

          je vous invite à vous intéresser à la stratégie du choc.

            +16

          Alerter
          • Anfer // 23.07.2021 à 17h52

            Je ne suis pas d’accord avec ce terme de « démocratie illiberale ».

            C’est pour moi une imposture qui paralyse la critique du liberalisme, qui n’est pas démocratique je le rappelle.
            Le régime modèle des liberaux, ce n’est PAS la démocratie, c’est l’oligarchie censitaire.

            Et la démocratie, ce n’est ni l’élection, ni le vote, c’est le débat et la recherche du consensus, tranché éventuellement par le vote.

            Formellement, la France n’est pas une démocratie, c’est un hybride de monarchie et oligarchie élective.

              +9

            Alerter
        • P // 23.07.2021 à 21h07

          La tyrannie d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier, voilà tout.

            +2

          Alerter
          • V_Parlier // 23.07.2021 à 21h41

            Exactement. Les démocratures modernes permettent justement les attaques ad-hominem grossières qui servent de faire-valoir. En revanche, certaines polémiques sont clairement interdites et les autorités invitent la population à vous classer parmi les ennemis du peuple (soi disant bien sûr). Et qui dit ennemi du peuple dit sanctions plus sévères qu’envers les criminels divers et variés, même violents. (Ex: Un oubli de flashage de QR-code pourra théoriquement vous valoir un an de prison). Et pas besoin d’aller chercher des exemples fracassants de l’histoire, de racisme, etc…
            Et le problème n’est pas l’illibéralisme mais justement le libéralisme. Ca s’illustre parfaitement aujourd’hui en France, pas seulement avec Macron mais aussi avec la pseudo-opposition centriste qui appelle jour après jour à des lois dignes d’anti-utopies post-apocalyptiques. Et moi de conclure: vive l’illibéralisme!

              +6

            Alerter
        • Logique // 23.07.2021 à 22h51

          « On vit dans un pays où on peut caricaturer le président en Hitler sans finir dans une prison insalubre au fin fond de la Chine, »

          Justement « on » ne peut pas:

          https://www.20minutes.fr/societe/3087543-20210720-var-parquet-toulon-ouvre-enquete-apres-affiche-comparant-macron-hitler

          Quant à la salubrité de prisons françaises, oui, elles sont insalubres, car il y a une surpopulation carcérale.

          Quant aux prisons chinoises, je suppose que vous les avez visitées pour en avoir une telle description. Alors donnez-nous le nom de cette prison. Merci.

          Quant au droit de manifester, oui, à condition de courir le risque d’être éborgné, mutilé, gazé ou tabassé.

            +18

          Alerter
          • Cherchieur // 24.07.2021 à 12h51

            Non, je n’ai pas visité de prisons en Chine et oui je connais la situation des prisons en France. Vous fantasmez la Chine si vous pensez que la situation est la même ici que là bas. Il y a un semblant de liberté lorsqu’on y est de passage en tant qu’étranger, mais il n’empêche que vous devez montrer patte blanche à l’entrée et la sortie de chaque bouche de métro, que vous avez la propagande gouvernementale dans chaque rame (on échappe pas à la télé comme ça là bas), et que pour accéder à la même quantité d’informations sur le net, sans VPN c’est impossible (et encore, beaucoup sont bloqués).
            En effet, l’épisode des gilets jaunes a montré que les violences policières existent et c’est un sujet à surveiller et pour lequel il faut se battre. Cependant, cela n’a rien à voir en proportion avec cette crise sanitaire et les mesures qui sont prises.

              +1

            Alerter
            • Fabrice // 24.07.2021 à 13h46

              Ca tombe bien c’est le modèle dont fantasmes nos politiques on le voit à Cannes où l’on expérimente déjà les outils mis au point en Chine, après je ne critique pas un modèle qui est propre aux chinois mais que vouloir nous l’imposer c’est là qu’est le problème.

              Je pense qu’on est mal mal placé pour critiquer les autres par contre vouloir importer son modèle de contrôle citoyen chez nous pour des motifs de « sécurité terroriste ou sanitaire » franchement on voit que nos élites rêvent d’étouffer tous mouvements de contestation du style Gilet Jaune qui est en fait le but non avoué et qu’ils ont perdu pieds et ce moyen n’est clairement pas la bonne direction.

              Pour illustrer je rappellerais que les lois anti-terroriste loin de servir à maîtriser les terroristes ont servit lors de la COP21 à imposer à certains écologistes de se retrouver obligés de rester à domicile sans aucune preuve d’une quelconque menace, ces lois aux final s’abattent plus sur les citoyens qui contestent que sur les menaces pour lesquelles elles avaient été mises en place.

              On ne rappellera jamais assez la fameuse phrase « un peuple qui sacrifie un peu de liberté pour avoir un peu de sécurité, ne mérite ni l’un ni l’autre et finit par perdre les deux ».

              https://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/27/les-militants-de-la-cop21-cible-de-l-etat-d-urgence_4818885_3224.html

                +4

              Alerter
            • Ribouldingue // 25.07.2021 à 01h53

              Vous n’avez pas la propagande gouvernementale dans chaque rame avec les pubs qui vous décrivent un monde qui n’existe pas?

                +1

              Alerter
            • Ribouldingue // 25.07.2021 à 02h18

              Les oligarques actionnaires ne vous distribuent-ils pas des journaux (tracts?) gratuits tous les jours dans le métro? Et en quoi le pass sanitaire est différents des applis chinoises qui déterminent si vous êtes un bon ou un mauvais citoyen de la république? On parle de ne pas avoir de vie sociale, de se faire lourder de son boulot et d’aller en prison au final si vous ne respectez pas les injonctions de contrôle permanent ou pas? C’est exactement ce que font les chinois justement. Si vous êtes contre ces pratiques de propagandes et de coercition vous devriez vous l’appliquer à vous même au lieu d’aller de détourner le regard à l’autre bout de la planète juste parce que vous appartenez au groupe des vaccinés.

                +4

              Alerter
        • Bruno Kord // 25.07.2021 à 08h59

          Cher Cherchieur,
          Si caricaturer le président en Hitler ne vous envoie pas dans une prison insalubre au fond de la Chine, cela vous vaut une amende assorti d’un envoi potentiel en prison dans la France d’aujourd’hui. Deux cas de condamnation récents de prison avec sursis sont là pour vous démentir.
          Quant à avoir le droit de manifester son mécontentement dans la rue, vous semblez oublier qu’il est assorti avec le droit d’être systématiquement gazé, de recevoir des coups de matraque et d’être des cibles de tirs de flash balles ou de grenades.

            +2

          Alerter
  • j // 23.07.2021 à 10h34

    « L’autoritarisme » est une lubie totalement vide qui sert d’épouvantail aux « démocraties » auto-proclamées pour se prétendre son contraire. Je suis tout à fait pour « l’autoritarisme » de l’interdiction de l’esclavage.
    Faux débat, faux problème, fausse question, foutage de gueule.

      +7

    Alerter
    • V_Parlier // 23.07.2021 à 21h45

      Je le verrai plutôt comme ça en effet. J’en ai la démonstration chaque fois que j’allume la radio depuis quelques semaines, et la TV je n’ose même plus, j’ai peur de l’allumer. Le traitre qui déteste son peuple peut être autoritaire ou pas. Ce qui est grave est qu’il le persécute à tout instant et ruine son avenir. C’est bien plus grave que de ne pas avoir le droit de crier caca-boudin contre Macron. Mais allez faire prendre conscience aux gens de cela, c’est peine perdue!

        +4

      Alerter
  • LibEgaFra // 23.07.2021 à 11h20

    Une nouvelle forme de racisme et de discrimination raciste?

    Il y a les gens qui SONT vaccinés et ceux qui NE SONT PAS vaccinés. Pis ceux qui ont été malades et guéris SONT dans la seconde catégorie, alors même qu’ils SONT munis d’un taux d’anticorps souvent supérieur à celui des vaccinés.

    Nous vivons dans un monde merveilleux de contradictions.

      +9

    Alerter
    • Cherchieur // 23.07.2021 à 12h09

      Ils ne sont pas tout à fait dans la seconde catégorie puisqu’on ne leur demande qu’une seule injection d’un vaccin. Quant au « taux d’anticorps souvent supérieur » je ne sais pas où vous avez eu cette info, mais vous ne pouvez pas dire quelque chose comme cela sans citer vos sources, alors que la guerre de l’information à ce sujet fait rage. A ma connaissance, il y a eu des cas de réinfections au COVID avec des cas plus graves lors de la deuxième infection (avec décès ou séquelles graves).

        +2

      Alerter
      • Cherchieur // 23.07.2021 à 13h38

        Vous partez dans un délire dans lequel il est difficile de vous suivre. Vous prenez le concept de la pensée unique pour laquelle découle une uniformisation de la société et l’appliquer par extension au processus de vaccination, alors que ce dernier vise à s’assurer de la protection de la population pour éviter à la fois des morts ou des handicaps ainsi que la saturation des hôpitaux. On ne demande à personne de changer son immunité, mais de s’assurer qu’elle est bien présente et suffisante. Parler de changement d’immunité impliquerait qu’il y en a plusieurs « types », alors qu’il n’y en a qu’une mais qui s’exprime à différents degrés.

          +0

        Alerter
      • calal // 25.07.2021 à 14h03

        « qu’une seule injection d’un vaccin »
        une seule?
        vous croyez que nos dominants ont fait tout cela pour vous faire payer une seule injection?
        Et les economies d’echelle?
        non mon gars,t’as signe pour payer une injection annuelle pour le reste de ta vie… et soit encore content que ce ne soit pas une date limite d’utilisation de ta vie a force de petits bouts de vaisseaux arraches par chaque proteine spike que ton corps va produire a chaque nouvelle injection…

          +1

        Alerter
        • Gabin // 25.07.2021 à 18h20

          Une injection de rappel pan an ? ça n’est pas très rentable, ça ! Les « covidiots » ont déjà tellement avalé d’énormités : pourquoi ne pas renouveler les injections plus régulièrement encore ?! Disons : une ( ou deux ?) nouvelle(s) injection(s) par nouveau variant ?

            +0

          Alerter
  • Christian Gedeon // 23.07.2021 à 11h43

    Adorno? Tellement encore à la mode et ça se comprend vu l’embrouillamini de sa pensée. Simplifions un peu. Pour ce monsieur philosophe comique tout est aliénation de toute façon. Un rythmes, une mélodie, un tableau, une chorégraphie et même la forme d’une baguette de pain. La famille, la nation , les trains à l’heure…icône plus ancienne même du même tonneau que Foucault ou Derrida. Il aurait bien voulu être marxiste, mais sa « pensée » l’en a empêché. Un râleur perpétuel pour tout. Sauf pour son confort personnel auquel il ne trouvait rien à redire.

      +7

    Alerter
  • Gabin // 23.07.2021 à 14h17

    Le problème ne tient pas à la personnalité autoritaire. Le problème tient à l’orientation de cette personnalité. Une forme d’autorité malveillante enchaîne les individus soumis dans un cercle vicieux qui peut vite tourner au cauchemar.
    « A contrario », une forme d’autorité bienveillante fournit un environnement « ad hoc » aux individus afin de permettre l’émancipation, puis l’individuation. C’est un cercle vertueux.
    Je pense que l’adjectif « autoritaire » n’est pas approprié.
    Il faudrait parler de « personnalité tyrannique ». Une société menée par des personnalités tyranniques génère invariablement le conformisme, l’irrationalité ainsi que la stagnation.
    Voire la régression anthropologique la plus absurde lors d’une période d’instabilité…

      +5

    Alerter
    • Calal // 23.07.2021 à 14h30

      Toujours la même question: qui juge qu’une autorité est  » bienveillante « ? La liberté est la moins mauvaise valeur…

        +2

      Alerter
      • Gabin // 23.07.2021 à 15h13

        Qui peut bien juger qu’une autorité est bienveillante ?
        Méditons un instant… Peut-être que VOUS pourriez en juger ?
        Ainsi que tous les citoyens de France.
        Ce qui m’inclue également.
        Personnellement, je pense que macron est un sociopathe.
        Et son gouvernement, une association de malfaiteurs.

          +11

        Alerter
  • Auguste Vannier // 23.07.2021 à 18h20

    « sommes nous a nouveau dans une societe qui va dire « j’ai juste obei aux ordres » ? »
    @calal le document ne parle pas de « personnes » autoritaires », mais de « personnalités », càd de personnes dont un trait de caractère peut-être qualifié d’autoritaire (impossibilité de se remettre en cause, volonté d’imposer ses idées, ses solutions, car sentiment de supériorité).
    En fait ce ne sont pas les sociétés qui disent « jai juste obéi aux ordres », mais des personnes aux différents échelons d’une chaîne de commandement (ou d’une hiérarchie).
    Par exemple ce journaliste de BFMTV , dit la même chose: »je ne fais que mon métier ». à 0.24 de la vidéo reprise par un fil tweeter de Gilets Jaunes: https://francais.rt.com/france/88947-tensions-journalistes-bfmtv-igor-sahiri-manifestants-pass-sanitaire-senat-paris-video
    Quant à l’idée d’un dirigeant providentiel, il lui faut un contexte très particulier pour réussir, beaucoup d’alliés convaincus, et une personnalité non autoritaire, mais capable de présenter une autorité (qui autorise) légitime..Et on est très loin d’avoir ça (un De Gaulle et les circonstances de 1940, c’est exceptionnel).

      +2

    Alerter
  • P // 23.07.2021 à 21h10

    Cette vidéo, tout comme les précédentes de la chaîne, a la grande vertu de donner des éléments pour réfléchir à un sujet d’actualité. Merci aux crises de la faire connaître !

      +4

    Alerter
  • Anfer // 24.07.2021 à 23h13

    L’idée de voir l’ethnocentrisme comme une qualification de pseudo patriote est plutôt pertinente.

    Entre manger du saucisson et frauder le fisc.

    Je trouve plus patriote de payer ses impôts dans son pays.

      +1

    Alerter
    • calal // 25.07.2021 à 14h06

      « Je trouve plus patriote de payer ses impôts dans son pays »
      meme si vos impots servent a acheter du vaccin plutot qu’a ouvrir des lits d’hopitaux?

        +0

      Alerter
      • Anfer // 25.07.2021 à 17h58

        Si je vous dis oui, je justifie que Bernard Arnault ne paye pas les siens pour que sa contribution ne serve pas à financer les services publiques.

        Comme je suis cohérent, je pense que ce gouvernement tout médiocre qu’il soit, ne justifie pas que je trahisse mon pays.

          +3

        Alerter
  • Ribouldingue // 25.07.2021 à 02h04

    Super chaine depuis des années qui nous invite à réfléchir sur notre manipulation mentale quotidienne, du très haut niveau. Ce type de gens qui diffusent toujours de l’intelligence comme par exemple aussi les astrophysiciens dans un monde qui baigne dans une propagande abêtissante entrainant des commentaire toujours plus caricaturés et basiques ont bien du mérite. Ici rien que l’élaboration des questionnaires, le moyen de déterminer quelles sont les questions adéquates c’est passionnant en soit. Ces sciences humaines sont la base du 21eme siècle, elles sont utilisées à chaque seconde, dans chaque message diffusé par tout ce qui représente un pouvoir, mais on le voit encore ici bon nombre prennent ça comme une plaisanterie. Ce type de recherche est pourtant frénétiquement utilisée pour nous piétiner quotidiennement.

      +5

    Alerter
  • Canal de Procence // 25.07.2021 à 15h12

    Je suis gêné par le fait que l’analyse commence avec le fascisme. Rien par exemple sur le colonialisme, les guerres de religion, les invasions barbares, etc, etc. J’aurais préféré que cette question soit replacée dans un contexte plus général, consubstanciel à l’être humain. Cf. René Girard et le bouc émissaire.

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications