Les Crises Les Crises
5.juillet.20215.7.2021 // Les Crises

Pass sanitaire, géopolitique de la Data, copie privée ? Benjamin Bayart et Marc Rees

Merci 11
J'envoie

Source : Thinkerview

Source : Thinkerview – 15-06-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Arlequin // 05.07.2021 à 10h23

Bonjour,
Je comprends que l’on puisse ne pas apprécier le format. J’apprécie pour ma part les formats longs dans le cadre desquels les intervenants peuvent développer longuement leurs idées.
Je dois cependant rappeler que Thinkerview est une chaîne (gratuite) à but participatif où chacun peut contribuer, en vérifiant les affirmations émises d’une part, et en complétant l’entrevue dans les commentaires d’autre part. Il vous est tout à fait possible d’écrire vous même ce sommaire, comme ça a été fait dans le commentaire épinglé sous la vidéo d’Alain Juillet par exemple.

19 réactions et commentaires

  • COYOTE // 05.07.2021 à 09h45

    bonjours , merci d’informé avec qualité ce reportage participe aux bien commun de tous

      +0

    Alerter
  • LibEgaFra // 05.07.2021 à 10h04

    Plus de 2h00. Sans un sommaire, non merci.

      +4

    Alerter
    • Arlequin // 05.07.2021 à 10h23

      Bonjour,
      Je comprends que l’on puisse ne pas apprécier le format. J’apprécie pour ma part les formats longs dans le cadre desquels les intervenants peuvent développer longuement leurs idées.
      Je dois cependant rappeler que Thinkerview est une chaîne (gratuite) à but participatif où chacun peut contribuer, en vérifiant les affirmations émises d’une part, et en complétant l’entrevue dans les commentaires d’autre part. Il vous est tout à fait possible d’écrire vous même ce sommaire, comme ça a été fait dans le commentaire épinglé sous la vidéo d’Alain Juillet par exemple.

        +11

      Alerter
  • METZGER // 05.07.2021 à 11h51

    Ce n’est pas que l’on apprécie pas le format, qui permet aux intervenants de s’exprimer librement et sans coupures intempestives, mais c’est un peu flemmard de ne pas offrir un petit sommaire en note ou en marge…
    exemple 1 h 09 Pass Sanitaire.
    J’ai déjà adressé cette requête à Thinkerview, sans réponse. C’est donc trop demander. Dommage.

      +1

    Alerter
    • LibEgaFra // 05.07.2021 à 18h04

      « exemple 1 h 09 Pass Sanitaire. »

      Merci! Et donc Bayard est pour la vaccination obligatoire.

      J’imagine déjà les trafics de fausses vaccinations. Qui va résister à une offre de plusieurs centaines d’Euro? Surtout les soignants qui sont opposés à cette obligation.

      Il y a eu des décès suite à des vaccinations. Qui est responsable?

      En outre, il n’y a pas le choix du vaccin.

      Qui est autocrate? Celui qui impose une obligation de vaccination ou celui qui laisse le libre choix?

        +6

      Alerter
      • Sandrine // 05.07.2021 à 20h56

        Ouais ben moi, quelqu’un qui croit qu’il y a un vaccin contre le paludisme et qui me dit ensuite qu’il sait que l’obligation vaccinale contre le covid va nous sortir de la mouise dans laquelle nous sommes … comment dire… j’aurais tendance à ne pas trop lui faire confiance, même sur les sujets qu’il a l’air de mieux maîtriser.

          +6

        Alerter
      • Sandrine // 06.07.2021 à 13h43

        Ceci étant vous posez une bonne question :
        “Qui est autocrate? Celui qui impose une obligation de vaccination ou celui qui laisse le libre choix?”
        Pourquoi faire le choix de diaboliser les gens qui refusent la vaccination plutôt que d’imposer purement et simplement?
        J’ai une théorie à ce sujet:
        si à l’automne l’épidémie reprend en dépit des vaccins et qu’elle touche désormais aussi des gens jeunes, ce sera” la faute aux non-vaccinés”. Alors que en réalité, c’est la stratégie dite de “l’immunité de “ (obtenue par le vaccin ou de manière naturelle, peut importe) qui sera en cause.
        Comme en 2020, on a prévu de laisser de toute façon crever les gens ( c’est pour ça qu’on ne craint pas de licencier des soignants récalcitrants comme en Italie, en plus de continuer à supprimer des lits).
        Mais cette fois-ci, ça ne sera plus sous les projecteurs des plateaux télé parce que de toute façon on a déjà fait passer toutes les lois liberticides dont on avait besoin et pour lesquelles on a pas rechigne à recourir aux confinements.
        De toute façon, la dynamique du” #nextnormal“ est déjà lancée dans les entreprises qui sont sorties vainqueurs de cette compétition.

          +6

        Alerter
  • Savonarole // 05.07.2021 à 13h55

    Benjamin est toujours très pédagogue ; on comprend des points de droits très fondamentaux quand il en parle , et en même temps , quand c’est aussi facile de comprendre les enjeux , on se demande bien pourquoi nos politiques s’en foutent… voir sabotent le truc. Enfin pour comprendre les petits arrangements entre amis c’est plutôt du côté de Marc qu’il faut regarder.
    Le coup de l’Ausweiß sanitaire c’est à gerber : les institutions bordent le truc à minima pour être dans les clous du droit européen : l’exécutif s’en branle. C’est pas du tout rassurant quand à la compétence des gens à qui on refile le pouvoir , de constater qu’ils ne sont même pas capables de mettre en œuvre les lois votées par leur propre organe législatif. Vivement qu’on les change, ceux là n’ont jamais vraiment été fonctionnels et plus le temps passe , plus ils déconnent …

      +8

    Alerter
    • Sandrine // 06.07.2021 à 13h46

      “Le coup de l’Ausweiß sanitaire c’est à gerber”.
      Effectivement. C’est beaucoup plus pervers qu’une obligation vaccinale pure et simple.

        +6

      Alerter
      • Totote // 09.07.2021 à 10h14

        Oui il y a beaucoup d’effets secondaires pour ce vaccin. Je côtoie des médecins dans mon travail. Savez-vous que cela réactive certains virus, comme celui de la varicelle et qu’on observe des zona après vaccination ? Évidemment il faut beaucoup (beaucoup!) de cas (signalés et médiatisés) pour que cela soit reconnu donc pour l’instant c’est juste observationnel. Malgré tout, c’est répétitif dans la patientèle.
        Voyez moi, j’ai fait l’expérience d’une réaction au rappel du vaccin de l’hépatite B. Je n’ai pas envie de faire ce vaccin. Je fais partie des « soignants » une obligation vaccinale me pend donc au nez pour continuer à travailler. Donc certaines personnes décident de mettre ma santé en danger pour quel bénéfice ? Puisque le vaccin n’empêche pas de transmettre la maladie et qu’il me sera surement plus dommageable qu’attraper le covid.
        Cependant il n’y aura pas d’obligation vaccinale qui tienne dans la durée car ce sont des vaccins qui sont encore en phase expérimentale. Phase 3, il est donc délicat de promulguer une obligation vaccinale qui risque de sauter. En attendant certains auront démissionné.

          +3

        Alerter
    • Recits d’Yves // 08.07.2021 à 14h00

      En sachant que fameux recours auprès du CE concernant « l’attestation de bon citoyen vacciné » a été perdu.
      Le CE valide malheureusement les choix dangereux d’un exécutif qui croit qu’il est légitime pour tout décider et tout appliquer sans rien demander à personne.
      En 2022, soyons tous en marche dégager LREM ..

        +1

      Alerter
  • moshedayan // 06.07.2021 à 18h14

    Paroles, paroles… à voir les médias rabacher… si vous continuez comme ça… vous allez nous allons dans un sacré merdier…. Les Israeliens sont en train de noter chez les enfants une recrudescence de plusieurs maladies respiratoires , parfois graves, à cause de la « dette immunitaire », c’est – à – dire de la sur protection des enfants avec le masque à trop souvent…. Voilà, voilà…confinement, masques… mais bon je dis juste cela… En attendant, une réponse virulente qui me dira vous ! un idiot… n’importe quoi, les Israeliens disent n’importe quoi, etc… Et vogue la galère….

      +4

    Alerter
  • Paul // 07.07.2021 à 16h27

    allez, restons les pieds sur terre

    arrêtons les divisions ( religieuses ou médicales)

    la liberté d’expression à deux poids deux mesures

    les colabos dans les médias

    et ecoutez au moins sa solution, ça prend une minute

    https://youtu.be/BoZh3NCCLlo?t=778

      +1

    Alerter
    • Pierrot // 08.07.2021 à 19h03

      Qu’elle est bonne cette idée : « priver les non-vaccinés de couverture santé en cas de Covid » !

      Mais alors, pourquoi s’arrêter pas en si bon chemin ? Il faudrait aussi appliquer cet ingénieux principe à tout le monde, dans toutes les situations où les gens prennent des risques en conscience. Il faudrait ainsi refuser la couverture santé à ceux qui fument ou qui boivent de l’alcool en cas de cancer, à ceux qui mangent gras en cas de maladie cardio-vasculaire, à ceux qui conduisent une voiture ou un vélo en cas d’accident de la route, à ceux qui travaillent en cas de burn-out, etc. . D’ailleurs, pour pouvoir mettre tout le monde face aux conséquences de ses choix, il faudrait également refuser la couverture santé aux « vaccinolâtres » (sic) qui tombent malades après avoir reçu le vaccin (qui n’est pas vraiment gratuit, soit dit en passant).

      Plus sérieusement, cette idée n’est pas moins tendancieuse et abjecte que les autres propositions. La couverture santé est destinée à tous ceux qui en ont besoin (et qui ont d’ailleurs pour la plupart cotisé pour pouvoir en bénéficier), même à ceux qui ne semblent pas tout faire pour ne jamais y avoir recours.

      D’ailleurs, s’abandonner à des comportements à risque sous prétexte qu’on est vacciné est-il vraiment plus sûr que de continuer à prendre des précautions d’hygiène et de distanciation sociale quand on ne l’est pas ? À méditer.

        +6

      Alerter
      • Sandrine // 09.07.2021 à 10h29

        Ce monde que vous décrivez, où l’on n’a plus d’assurance maladie lorsque que l’on ne se conforme pas à certains comportements prescrits par une autorité opaque et anti-démocratique comme les “autorités sanitaires “ … existe déjà aux État-Unis.
        Et sa généralisation est rendue possible par le développement de l’Intelligence artificielle.
        Un exemple: avec ce système, pour être couvert par votre assurance santé en cas de problème lié à une apnée du sommeil, vous devez prouver que vous respectez bien les consignes pendant votre sommeil ( port d’un masque spécial, position particulière, je ne me souviens plus très exactement) ce qui est vérifiable par des capteurs installés à votre domicile et analysable par une Intelligence artificielle… Impossible de tricher.
        Vous êtes libres de refuser ce dispositif, mais alors pas d’assurance santé…
        1/2

          +5

        Alerter
  • Sandrine // 09.07.2021 à 10h43

    2/2
    La liberté individuelle semble respectée mais en réalité, il s’agit d’une subversion de l’idée de liberté. Vous êtes libres de vous conformer ou non à des règles édictées d’en haut, que vous n’êtes pas en mesure d’évaluer par votre propre raison ( vous n’êtes pas un expert) et si vous ne vous y conformez pas, vous serez pénalisés (suppression de l’accès à une assurance maladie).
    Cela ressemble beaucoup à la “liberté” telle qu’elle est décrite dans la religion chrétienne: Dieu est tout puissant et ses voies sont inaccessibles à la raison humaine… mais cependant Dieu a créé l’homme libre. Libre de quoi si Dieu a tout pouvoir sur lui? Libre de choisir Dieu plutôt que le mal, pardi!

    La difference, c’est que devant Dieu, tous les hommes sont égaux… Alors que la, il y a Les experts, ceux qui savent et qui édictent les réglementations…et les autres.

      +4

    Alerter
    • Sandrine // 09.07.2021 à 10h58

      3/3
      Le biais capital de la solution du blogueur de Vite Fait est ce principe (qu’il expose vite fait) selon lequel “la société a décidé qu’il fallait recourir au vaccin pour se prémunir du coronavirus “- Et donc ceux qui ne seraient pas d’accord avec ça devraient logiquement prendre leur responsabilités…

      Sauf que non! Ce n’est pas la société qui a décidé de recourir au vaccin! C’est le pouvoir, nuance!
      Et un pouvoir qui s’est comporté comme une junte putchiste, en piétinant toute l’architecture juridique et démocratique de la société!
      TINA
      Et si vous n’êtes pas content, circulez et rentrez chez vous

        +3

      Alerter
      • Pierrot // 09.07.2021 à 17h10

        Dans le même genre d’idée, le président de la Commission de régulation de l’énergie, Jean-François Carenco, a proposé que l’on coupe l’électricité aux opposants aux éoliennes. C’était le 7 juillet, dans Perri Scope sur LCI, au cours d’un débat consacré aux parcs éoliens en mer.

          +2

        Alerter
      • ALi // 10.07.2021 à 13h42

        oui, mais avec le sourire qu’il a, je pense qu’il se moque bien des pro machin avec ses propositions
        Il sait très bien que l’obligation ne tient pas la route , je prends tout ça pour une boutade qui pourra démontrer, sans être s an sur é par les support pour que on message passe.

        creusez plus loin, dans la constitution, il y a les soins. et pourtant, parfois, il faut débourser des sommes énormes et certains ne peuvent plus se soigner. A moins de rentrer dans une case et parfois d’être soigné au rabais. (idem pour le travail et en vivre, bien commun)

          +0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications