Les Crises Les Crises
31.janvier.201831.1.2018 // Les Crises

Penelopegate : Robert Bourgi raconte son « complot » pour « tuer » Fillon

Merci 119
J'envoie

Source : Le Parisien, 29-01-2018

Robert Bourgi a voulu faire tomber le candidat LR qui avait, selon lui, « violé toutes les règles de l’amitié ».

Il en rigole, comme un gamin heureux de son coup, mais c’est le mot « vengeance » qui retient l’attention. Ce lundi matin, Robert Bourgi assume avoir participé à la chute de François Fillon. Un an après l’éclatement de l’affaire Penelope Fillon, qui vaudra au favori de l’élection présidentielle d’y laisser ses plumes, l’homme d’affaires s’en vante : c’est lui qui a donné le coup de grâce avec son « complot » sur les costumes.

Sur RMC et BFMTV ce lundi matin, Robert Bourgi raconte combien le candidat victorieux de la primaire LR l’a déçu. « François Fillon a violé toutes les règles de l’amitié à mon encontre », affirme-t-il. Non seulement, il a attaqué Nicolas Sarkozy sur sa mise en examen, mais il a refusé les nombreux coups de fil de l’homme d’influence controversé pendant l’automne. Conscient, dit-il, du rapport particulier à l’argent de l’ancien Premier ministre, Bourgi passe commande chez le tailleur Arnys, une boutique célèbre de la rive gauche, de deux costumes à la mesure du candidat en novembre. Fillon, vraisemblablement ravi du cadeau puisqu’il les porte, ne remercie pas son généreux donateur, malgré tous les textos que lui envoie Bourgi pour « le voir dix minutes ». La plus grande trahison est là, aux yeux de Bourgi.

« Le 10 janvier, je déjeune avec Nicolas Sarkozy. Il me dit :’tu as vu les sondages ? Fillon va devenir président’. Je lui réponds :’Nicolas, il n’ira jamais à l’Elysée. Parce que je vais le niquer’. Parce que j’avais ourdi le complot », raconte-t-il ce lundi. « Je savais exactement que j’allais payer les costumes commandés en novembre par chèque et que j’allais appeler mon ami Valdiguié pour lui montrer le chèque ». C’est le Journal du Dimanche, où exerce alors le journaliste Laurent Valdiguié, qui révèle au mois de mars que depuis 2012, l’ancien Premier ministre s’est fait offrir pour 48 500 € de vêtements. La plupart ont été payés en espèce, sauf les deux costumes de Bourgi, réglés en février par un chèque de 13 000 €.

« Ça, c’est quelque chose qui va le tuer », se remémore Bourgi un an après. En avril dernier, le même s’était bien gardé de faire de telles confidences. Il avait juste affirmé à Médiapart, comme un ami douloureusement trahi, que François Fillon et sa communicante Anne Méaux avaient pesé sur lui pour qu’il ne reconnaisse pas être à l’origine de cet épineux cadeau.

Interrogé ce matin sur la réaction de Nicolas Sarkozy, à qui il ne dit pas de quels éléments dont il dispose, ni si l’ancien président de la République a cru son ami au tempérament enflammé, Bourgi affirme qu’il a répondu : « est-ce que tu imagines les conséquences de ce que tu vas faire ? J’ai en mémoire ce que tu as déclenché en septembre 2011 lors de l’affaire de l’argent distribué à Villepin et Chirac », des propos que l’intéressé ne commentera sans doute pas. Pas plus que la phrase dans laquelle il laisse entendre qu’il aurait tout arrêté si Nicolas Sarkozy le lui avait demandé.

Un an après, Bourgi, qui s’exprimera plus longuement ce lundi soir dans le documentaire de BFMTV sur l’affaire Fillon, dit ne rien regretter. « Heureusement qu’il n’a pas été président de la République, c’est un triste sire. Vous allez vous faire rembourser les frais de mariage de vos enfants ? Et la chambre d’étudiant de votre fils ou de votre fille ? C’est un triste sire, tout le monde a été choqué ! », conclut-il.

Source : Le Parisien, 29-01-2018

Commentaire recommandé

Fabrice // 31.01.2018 à 05h52

On peut voir ici comment un fortuné peut influencer le peu de démocratie restant toutefois si on voit l’alimenter qui déclencha la mécanique médiatique ce n’est qu’un élément du puzzle qui sera intéressant de reconstituer.

Question supplémentaire à quand une une réelle procédure juridique certes pour Fillon mais aussi contre ce genre d’individu qui sabotent volontairement des élections nationales ? Et corrompent allègrement nos institutions en se croyant intouchable.

69 réactions et commentaires

  • Fabrice // 31.01.2018 à 05h52

    On peut voir ici comment un fortuné peut influencer le peu de démocratie restant toutefois si on voit l’alimenter qui déclencha la mécanique médiatique ce n’est qu’un élément du puzzle qui sera intéressant de reconstituer.

    Question supplémentaire à quand une une réelle procédure juridique certes pour Fillon mais aussi contre ce genre d’individu qui sabotent volontairement des élections nationales ? Et corrompent allègrement nos institutions en se croyant intouchable.

      +98

    Alerter
    • calal // 31.01.2018 à 08h50

      robert bourgui est d’origine russe?
      blabblabla……

        +15

      Alerter
      • Amora // 31.01.2018 à 12h31

        Il est libano-sénégalais mêlé à toutes les affaires fumeuses de FranceAfrique.

          +13

        Alerter
      • spectre // 01.02.2018 à 10h46

        @cala
        A 1ere vu des sources fiables et anonyme disent qu’il aurai croisé un russe a moins de 50m une fois au terminal E de charle de Gaulle…
        Si c’est pas une preuve de l’implication des russes dans les élections françaises!!!

          +13

        Alerter
    • ZC // 01.02.2018 à 15h12

      Cher Monsieur,
      Robert Bourgi est selon la fiche wikipedia Avocat.
      Il n’ignore donc pas l’article 433-1 du code Pénal.(aller sur légifrance pour plus ample)
      Pour autant, il semble à l’abri des poursuites tant déontologiques…silence radio du Bâtonnier de Paris
      que des autorités publiques car silence du ministre de la justice et du parquet.
      C’est donc encore plus grave que vous ne le pensez.
      C’est à mon sens la première fois qu’un auxiliaire de la justice avoue publiquement avoir volontairement corrompu un élu et un candidat à la présidentielle sans que cela ne fasse un immense scandale et que le Bâtonnier le convoque sur le champ.
      Mais il est vrai qu’il vaut mieux convoquer un avocat dans l’exercice de ses fonctions qui doute publiquement de l’innocence de son client…c’est tellement plus grave!!!

        +14

      Alerter
      • Gglosmahnificos // 04.02.2018 à 07h22

        Corrompu ? Il a juste offert, non? Corrompre c’est quand il y a un échange lié à la fonction et au pouvoir du corrompu…

          +0

        Alerter
    • Grub // 02.02.2018 à 04h13

      En même temps il n’avait pas à accepter les costumes. D’ailleurs son attitude sous-entend qu’il doit avoir l’habitude de recevoir des cadeaux.

        +2

      Alerter
      • Tonton Poupou // 02.02.2018 à 12h59

        J’ignorais que dans le droit français on inculpait juste le corrompu et pas le corrupteur.
        N’est ce pas ?
        Serait ce une nouveauté législative qui m’aurait échappé ?

          +5

        Alerter
  • Xavier // 31.01.2018 à 06h12

    Il conviendrait peut-être d’elar le champs pénal du « trafic d’influence » afin que toute cette mafia puisse retourner d’où elle vient.

    Comme d’autres avant lui, Sarkozy a bien compris l’intérêt de passer à l’intérieur et à Bercy avant l’Elysée…
    Dossiers fiscaux, RG et big business entre diplomatie et commerce extérieur, il ne sautera jamais car sinon toute notre « belle république progressiste » serait ébranlée, et dans son ensemble.
    L’héritage de Pasqua est bien gardé…

    Alors voir ce triste sire Maitre Corbeau nous parler des costumes de Fillon ou de l’emploi de Penelope, si ça en excite certains, ils sont bien naïfs et manipulables.

      +54

    Alerter
  • DUGUESCLIN // 31.01.2018 à 06h44

    Ces arrivistes, ces oppotunistes, plus ou moins friqués, se battent entre eux, règlent leurs comptes, jouent à pousse-toi-de-là-que-je-m’y-mette et ne soucient de rien d’autre que d’eux mêmes plutôt que se soucier du sort de la France et des français. Voilà où nous en sommes. Les tricheurs, les arrivistes narcissiques et compagnie tiennent le haut du pavé, bradent nos intérêts pour devenir importants, s’auto-admirer. La France est-elle condamnée à n’être qu’une répulique bananière?
    Quand est-il des intérêts supérieurs de la nation, où sont les personnes intègres? Les mots probité, honnêteté, service de la France et des français, existent-ils dans le vocabulaire de ces gens? Les gens conscients prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour le bien de tous n’ont aucune chance face à tous ces retords. Mais néanmoins nous sommes là, nous réfléchissons, espérons, et continuons à vouloir y croire.

      +58

    Alerter
    • DUGUESCLIN // 31.01.2018 à 07h00

      A qui sont utiles ces arrivistes narcissiques? Ils sont utilisés et manipulés par le vrai pouvoir celui de la finance qui domine le monde. Ce pouvoir sait quelle sucette il faut agiter pour que les arrivistes se mettent à courir et ne laissent aucune chance aux vrais qui, écoeurés, n’osent même plus s’y risquer.

        +43

      Alerter
    • Beatrix // 31.01.2018 à 15h52

      Le sort de la France dépend de la qualité des hommes qui la dirigent. Tout comme pour d’autres pays, la mafia est en embuscade. Aux hommes politiques de faire leur choix. Mais avant tout, aux citoyens de savoir ce qu’ils veulent vraiment.

      Avec Macron, le sort de la France est de soutenir le Merkelistan soit une Europe Allemande. Mieux. Une Europe Atlantico-allemande. Macron y met tout son talent de comédien pour subjuguer. Chante chante Bambino! Merkel t’utilise. Les mafieux t’ont utilisé.
      ils l’utiliseront encore en lui passant pommade et lui donnant des claques s’il le faut.
      Darmanin la claque?

      Être Français? qu’est-ce?
      Macron, n’a-t-il jamais été Français en quelques unes de ses fibres?
      Il a toujours clamé qu’il était Européen. Il est modeste.
      Demain il dira “Je suis Le Monde”, La Rome du monde. César en personne.

      Je ne savais pas que Europe était une nation… Un seule histoire. Un seul pays. Le pays des Français.

        +17

      Alerter
  • Kiwixar // 31.01.2018 à 06h58

    13,000 € de cadeau à un fonctionnaire, homme politique, n’est-ce pas de la corruption de fonctionnaire? On ne parle pas d’un stylo à 5 €… 13k!

      +31

    Alerter
    • Fabrice // 31.01.2018 à 10h06

      Ah mais non parce que pour être fonctionnaire il faut avoir un quasier vierge pas pour être un politicien 😆

        +25

      Alerter
      • Bello // 01.02.2018 à 06h56

        Oui, ce n’est pas la même case.
        En revanche le côté “vierge”, “oie blanche” est un atout en politique, en 7 lettres: M . . . . . R.

          +0

        Alerter
  • Fritz // 31.01.2018 à 07h25

    La seule surprise de la dernière présidentielle fut la victoire de Fillon aux primaires de la droite (les zélites avaient misé sur Juppé). Il fallait abattre Fillon pour faire gagner le candidat bis des zélites, leur enfant prodige Emmanuel Macron. La manœuvre a parfaitement réussi : vous ne voulez pas du Young Leader Juppé ? Vous aurez le Young Leader Macron !

    Soulignons au passage le conformisme d’une bonne partie de l’électorat, qui s’est indignée, comme prévu, sans regarder du côté d’un jeune candidat-banquier.

    Le Parisien oublie de rappeler que Laurent Valdiguié a été journaliste au … Parisien, il y a quinze ou vingt ans. En janvier 2002, il avait publié chez Albin Michel “Notre honorable président”, un livre qui aurait dû achever le mafieux de l’Élysée, après les révélations posthumes de Jean-Claude Méry. Un corrupteur certes, mais aussi un homme pour lequel j’ai plus d’estime que ce Bourgi.

    Seulement voilà : en 2002, les médias ont soutenu Chirac. En 2017, ils se sont acharnés contre Fillon, puis contre Mélenchon qui aurait pu perturber leur jeu.

    Et puis zut. Les Français ont élu Macron à l’insu de leur plein gré. Qu’ils se débrouillent.

      +76

    Alerter
    • Dieselito // 31.01.2018 à 08h36

      Et n’oublions pas le rôle inopiné du Young Leader DNA dans le deuxième tour. 11 Candidats dont 2 Young Leaders et tous les deux impliqués à dessein dans ce deuxième tour…..

        +6

      Alerter
      • Alfred // 31.01.2018 à 16h31

        Quel était son rôle d’après vous ? Il m’a eu l’air un peu anecdotique non ?

          +0

        Alerter
    • Lili // 31.01.2018 à 18h11

      Curieux comme tout ce beau monde oublie l’essentiel… d’abord que le mec est vivant et ensuite cette petite phrase :
      “Un jour je parlerai, mais il est trop tôt” —————– .
      Donc, les agités du bocal présents sur le plateau (en clair ceux qui l’ont “zigouillés politiquement) de la presstituée BFM devraient pourtant se méfier…La statue du commandeur réserve parfois des surprises…
      Et au moment où on s’y attend le moins. Ca va leur faire tout drôle.

        +2

      Alerter
    • Cédric // 02.02.2018 à 08h34

      les primaires ne servent qu’à choisir les extrémistes de chaque camp …qui derrière ne peuvent tout simplement pas rassembler.

        +0

      Alerter
  • Alfred // 31.01.2018 à 08h07

    Moi je ne crois pas trop à “la théorie du complot” de Riri bougri.
    Il faut que je demande l’autorisation à Rudi mais si j’ai bien compris sa leçon l’histoire est plus complexe que cette théorie du complot qui explique tout. 😉
    Non Riri n’était pas aux cabinets noirs!
    Et cela n’arrange vraiment personne cette révélation egotique…
    (Et c’est quoi cette histoire de portail de Pénélope ?! C’est dégoûtant)

      +10

    Alerter
  • Araok // 31.01.2018 à 08h18

    “Qu’ils se débrouillent !” écrit notre ami.
    Je commence à regretter de ne pas avoir voté Le Pen au deuxième tour. Au moins on aurait fait sauter ce système pourri.
    E. Macron à Versailles et la pauvreté qui se bat pour des pots de Nutella! Quel symbole.

      +30

    Alerter
  • Adéchoix // 31.01.2018 à 08h20

    “Les tontons flingueurs”de la république, le problème c’est qu’ils me font pas rire . Votez braves gens, on a trié pour vous.

      +13

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 31.01.2018 à 08h44

    De toute façon, Fillon était cuit à cause des révélations du Canard. Le cadeau de 3 costumes (et non pas 2) n’a rien changé mais il est révélateur de l’état d’esprit de Fillon. En refusant de prendre des amis de Sarko dans son staff, comme Bourgi l’y invitait, il croyait sans doute jouer le candidat incorruptible. Fallait quand même qu’il en tienne une couche pour ne pas comprendre qu’il y avait un prix à payer !

      +19

    Alerter
    • gotoul // 31.01.2018 à 11h32

      Petite info : Il y a au moins 1 journaliste du Canard qui est Young Leader, il s’agit de David Fontaine ( année 2010 ).

        +22

      Alerter
      • Theoltd // 31.01.2018 à 12h28

        Le Canard et Charlie, mêmes sponsors, même combat!

          +16

        Alerter
    • Lili // 31.01.2018 à 17h59

      Fillon “était cuit”…Non. Ses “bons” amis se sont alors empressés de le descendre… trop heureux de se venger de sa victoire aux primaires… sachant que beaucoup d’entre eux n’auraient même pas droit à un strapontin… Et les épilés du cerveau ont suivi avides de petites histoires à la Gala et cie … quelle jouissance le lynchage d’un homme et de surcroit un politique… la masse est plus bête d’un troupeau de moutons… faut pas lui demander de réfléchir…c’est elle qui se met seule la corde autour du cou, chiale ensuite mais il est trop tard. Fillon n’était donc pas “cuit”… Les français ne l’ont pas mérité. C’est différent.

        +4

      Alerter
      • Opp’s // 01.02.2018 à 00h55

        Oui, et d’ailleurs les journalistes qui se répandent sur les ondes pour prédire après coup que Fillon était forcément condamné, occultent tout simplement le résultat : à très peu de chose Fillon était au second tour.
        En fait, si la droite était resté unie comme un seul homme , les choses auraient pu être assez différentes, même si le résultat final aurait peut-être été le même (a moins que Mélanchon n’ait été assez habile joueur pour pousser Fillon et prendre ainsi le contrôle total de la gauche)

          +0

        Alerter
  • Eric83 // 31.01.2018 à 08h53

    Une question : quel agenda sert la sortie de ces révélations fracassantes fin janvier 2018 ?

      +10

    Alerter
  • lecrabe // 31.01.2018 à 09h04

    Je ne comprends pas le titre, qu’est-ce que Robert Bourgi a à voir avec Penelope Fillon ?

      +0

    Alerter
  • max // 31.01.2018 à 09h15

    Je n’ai pas regardé la vidéo jusqu’au bout mais ce personnage pue le narcissisme.
    Il justifie l’affaire des costumes par sa fidélité à Sarkozy, la bonne blague (Sarkozy n’a aucun ami).
    Il n’a pas fait tomber Fillon, ce dernier a été assez con pour le faire lui-même.
    La dernière élection présidentielle a été l’hécatombe pour tous les candidat(e)s qui n’avaient comme programmes que souffrances continues pour le petit peuple.
    Bourgi, sous prétexte de soutenir Sarkozy dans les faits le déglingue, pour le cas ou il serait candidat à la Mairie de Paris, les électeurs LR ne devant sans doute pas apprécier que Fillon ait été savonné par un soutien de ce même Sarkozy.
    Fillon et les autres n’ont pas mesuré le désire de renouvellements des leurs électorats, ils pensaient être, Too big to fail.

      +9

    Alerter
    • Raphaël // 31.01.2018 à 10h21

      “Sarkozy n’a aucun ami”, certes, mais beaucoup de cousins en politique.

        +7

      Alerter
  • cording // 31.01.2018 à 09h45

    Toute cette affaire n’est qu’un règlement de compte entre oligarques plus ou moins corrompus selon la personne, dans sa variante de droite rassemblée par Macron avec celle de gauche.

      +12

    Alerter
  • christian gedeon // 31.01.2018 à 09h51

    Beurk,beurk et rebeurk… tout çà est franchement fosse septique..;et il est content de lui,en plus,ce pauvre type!

      +15

    Alerter
    • Krystyna Hawrot // 31.01.2018 à 22h26

      Fort juste. De la fange, ces pseudo -élites! Quand est ce qu’on s’en débarrasse? et qu’on nationalise BFMTV?

        +1

      Alerter
  • DAUMONT // 31.01.2018 à 10h25

    Cet individu est déclaré avocat.

    Le pire est qu’il l’est.

    Certains prétendent qu’il y a des procédures disciplinaires dans cette profession et que l’on pourrait radier des avocats manquant à la déontologie.

    On peut légitimement en douter.

      +8

    Alerter
    • Jaaz // 31.01.2018 à 16h32

      Il y a avocats et avocats.
      Ce type n’est pas un avocat comme on l’entend, mais un entremetteur d’affaires, à l’instar d’anciens ministres devenus “avocats” (de villepin, guéant…)
      Il est totalement inexistant devant les juridictions, aucun arrêt de la cour d’appel de Paris ne mentionne son nom, ce qui indique qu’il n’a pas d’activité judiciaire, qui est tout de même l’activité principale des avocats.
      La déontologie de l’ordre des avocats imposent, entre autres valeurs essentielles, la probité.
      Avec une telle attitude, on peut facilement y voir une atteinte à la déontologie.

        +6

      Alerter
  • Jaaz // 31.01.2018 à 10h43

    J’ai vraiment du mal à croire à cette thèse d’un coup monté par ce barbouze, même si je pressentais à l’époque que Sarkozy ferait tout pour lui rendre la tâche difficile, après les mots très durs de Fillon sur ce dernier. Depuis quand, en France, un cadeau de costumes peut faire tomber un homme politique? on est pas en Finlande à ce que je sache.
    Par contre, au moment où Fillon a évoqué la Russie de Poutine comme un “partenaire”, j’ai compris que Fillon allait être descendu par le système…lequel système avait, par ailleurs, déjà fait le choix de Macron, autrement plus télégénique que Fillon.
    Alos le Bourgi qui s’attribue ce pseudo coup monté à 2 balles…

      +26

    Alerter
  • christophe NArdin // 31.01.2018 à 10h46

    Aucune évocation de l’avenir de la France et de son peuple, nous barbotons dans un cloaque de jalousie, de rivalité et de cupidité.

      +9

    Alerter
  • douarn // 31.01.2018 à 11h03

    Bonjour
    Cet entretien me sidère. Cela dégouline de vulgarité, de narcissisme, de pognon sans complexe et de condescendance. On croirait assister à une discussion de fin de repas arrosée entre amis intimes d’une même haute caste. Difficile d’imaginer que cela a été diffusé sur une chaîne TV de grande écoute.

    Généralement, les gens intelligents se montrent plus discrets et prudents…

      +17

    Alerter
    • Loxosceles // 31.01.2018 à 11h52

      C’est surtout extraordinairement puéril, étant donnée la gravité de la chose. S’étaler en public pour une histoire de rancoeur personnelle à deux balles…

      C’est en revanche certainement très digne et représentatif des arcanes de la République, dont on observe les résultats et les conséquences à longueur de temps.

      Mais ça ne suffit certes pas à tout expliquer, et la véritable histoire est sûrement encore un peu plus tordue.

        +13

      Alerter
    • RESISTANCE // 31.01.2018 à 12h01

      Idem.
      Que ce type de personne existe (et ce depuis la nuit des temps car toutes ces émotions sont Humaines au fond) n’est pas une nouveauté en soit. L’intrigue reste et restera toujours une arme extrêmement efficace.

      Ce qui me fascine c’est de les voir là de mes propres yeux.

      Je ressens une haine profonde à leur égard car leur mépris à notre encontre est infini.
      J’espère ne pas être le seul car un jour il faudra agir.

        +15

      Alerter
    • Chris // 31.01.2018 à 13h39

      Vous n’aviez pas remarqué ?
      La politique française est devenue extrêmement “people” : du pain et des jeux…
      Des scandales, il y a toujours eu. Mais là, il s’agit de divertir les gens pour les détourner des problèmes de fond et d’éviter les débats.

        +10

      Alerter
  • Denis Monod-Broca // 31.01.2018 à 11h24

    J’ai écouté d’un bout à l’autre.

    Mon opinion s’exprime en quelques mots : on adresse toujours à autrui les reproches qu’on devrait s’adresser à soi-même.

    Autrement dit : à triste sire, triste sire et demi…

    PS: et que dire de Bourdin qui se délecte sans retenue de tout cet étalage ?

      +22

    Alerter
  • jules vallés // 31.01.2018 à 11h55

    En même temps on ne peut corrompre que ceux qui sont corruptibles.. non?

    Pour nous les électeurs(?) cocus c’est match nul dans tous les sens du terme

      +3

    Alerter
  • Le Rouméliote // 31.01.2018 à 12h09

    Cette guignolerie n’est qu’un tour de prestidigitation pour cacher les véritables scandales : l’attitude du parquet financier si prompt à réagir et qui a retrouvé sa vitesse de croisière après l’élection, le fait que les PV d’audition de Fillon et de sa femme se retrouvaient illico presto sur le bureau des “journalistes” du Canard, le rôle du canard lui-même et, surtout, la déclaration de patrimoine à la HATVP de Micron 1er avec ses revenus n’engendrant aucun patrimoine et sa VW Eos achetée d’occase hors de prix avant sa sortie officielle… Mais la HATVP a affirmé que sa déclaration était sincère. Bien sûr qu’il fallait abattre Fillon, copain avec Poutine, qui avait appelé à voter non en 2005, qui, bien qu’ayant fait allégeance à l’Europe de Juncker, ne se vautrait pas systématiquement devant Merkel…

      +36

    Alerter
    • Jean-Philippe // 31.01.2018 à 13h20

      Bonjour,
      Je reste surpris par l’ensemble des commentaires.
      D’autre part la présentation qui nous est faite manque de rappeler que l’affaire Fillon s’appelait initialement le “Penelopegate” et que le candidat était dans une tourmente médiatique pour les emplois fictifs de sa femme et de ses deux enfants. Le montant évalué par le palmipède dépassait de mémoire les 900 000€ cumulés. Les costumes ne sont que les cacahuètes de l’affaire.
      À cette époque Macron vante les mérites de son programme sur la “probité” et se mettra notamment à légiférer dès son accès à la présidence pour se donner une belle image : loi de moralisation de la vie politique. Qui était évidemment un leurre et vide de sens puisque cette loi cherchait principalement à réguler le périmètre d’employabilité des salariés des parlementaires et non à traiter le fond du problème à savoir le recours à un emploi fictif que la loi prévoit déjà de sanctionner. Voilà un bel écran de fumée. Macron en profitera pour demander à son groupe parlementaire de ne plus soutenir l’amendement qui prévoit qu’un candidat à une élection dispose d’un casier judiciaire vierge alors qu’il s’agissait d’une promesse de campagne, comme à de nombreux candidats.

        +15

      Alerter
      • Jean-Philippe // 31.01.2018 à 15h51

        Le véritable complot est écrit dans ce fait initiateur des emplois fictifs que le Canard Enchaîné s’est empressé de publier. On rappellera que les primaires de la droite avaient lieu fin novembre et que la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle était établie et validée par le conseil constitutionnel mi mars à l’issue du parrainage des élus. M. Juppé s’était depuis “retiré de la vie politique nationale” (sic) début décembre. Il n’y avait plus qu’à laisser faire le temps pour que l’engrenage fasse son effet. Il ne restait à Macron plus qu’à capter les voix de droite qui ne soutenaient plus Fillon et continuer de s’appuyer sur sa base de Gauche et centriste, les extrêmes ayant été détruits par les médias et les “petits” candidats oubliés par les médias.

          +10

        Alerter
      • dupontg // 31.01.2018 à 16h29

        900000€ sur plus de 20 ans est finalement une somme assez derisoire dans ce milieu..
        n’importe quel fonctionnaire qui regarde passer le temps les gagne dans sa vie professionnelle.(en 35 ans il est vrai)..
        Il faut bien considerer que le sieur fillion ,ancien premier ministre,nous coute infiniment plus cher que ces derisoires 50 000 € par an

        le prix des costumes est plus marquant à 6500€ piece

          +3

        Alerter
        • Jean-Philippe // 01.02.2018 à 10h55

          Le montant justifierait pour vous les actes ?

            +0

          Alerter
  • Nicolas // 31.01.2018 à 12h28

    Intéressant, mais qu’est-ce que c’est mal écrit ! Il a fallu que je lise 4 fois l’avant-dernier paragraphe pour le piger…

      +0

    Alerter
  • René Fabri // 31.01.2018 à 12h50

    Avant les costumes de Fillon, nous avons eu les diamants de Giscard, la pomme de Blanche Neige et le cheval de Troie. Est-ce que c’est grave si je vois des complots (-vestons) partout ?

      +5

    Alerter
    • Opp’s // 01.02.2018 à 00h46

      On peut aussi se rappeler de l’habile Mitterrand, qui se débrouillait discrètement pour ne jamais faire chauffer sa carte bleue et tout se faire payer, par l’Etat ou sa cour . Bon on peut trouver cela plus élégant et plus puissant.

        +1

      Alerter
  • Un_passant // 31.01.2018 à 12h59

    L’amitié? Il se fiche du monde? La véritable amitié pardonne ou passe par une franche explication, pas par des attitudes aussi méprisables que mesquines. Ah, Ego, que ne ferais-je pas en ton nom?

      +4

    Alerter
  • Toff de Aix // 31.01.2018 à 13h46

    Je ne pleurerai pas un seul instant Fillon.

    Par contre, la démocratie, si.

      +7

    Alerter
  • david // 31.01.2018 à 17h03

    je viens de lire “Paris” de Zola datee 1893.
    etonnant comme les epoques se ressemblent: les medias, les scandales a fric, les politiciens. il manque les anars. la premiere s’est terminee en 1914.

      +2

    Alerter
  • Franck B. // 31.01.2018 à 17h21

    Quel panier de crabes… je ne sais pas lequel me révulse le plus : Bourgi qui jubile ou Bourdin qui jubile…

      +5

    Alerter
  • Opp’s // 31.01.2018 à 19h51

    Vraiment triste de retrouver ce débat ici.
    Mais quelque part révélateur d’un des petits plaisirs que s’offrent certains sites , si intéressant soient-ils, qui est de saper la confiance générale pour surfer sur l’indignation et le dégout compulsif provoqués par ce genre micro-péripétie sans grand intérêt.

    A la limite d’ailleurs cela masque le reste , d’envergure, du petit complot [modéré] dans lequel tout le monde est tombé. Fillon ne m’est pas sympathique pour autant, mais le fait est que ça s’est passé comme cela.

    D’ici à dire que c’est le ‘système’ qui aurait manigancé tout cela , ça n’est pas crédible par ailleurs. Et ça se serait passé comme cela , même sans cette affaire du costume.

      +1

    Alerter
  • tchoo // 31.01.2018 à 20h14

    Tous ces personnages sont indignes. Tous
    On s’en fout un peu de ces costumes. Juste question comment un homme politique honnête probe peut accepter des cadeaux comme cela….

      +1

    Alerter
    • Opp’s // 01.02.2018 à 00h41

      Oui mais il faut avoir le sens de la mesure et de la hiérarchie des choses sinon vous vous ferez manipuler par les ‘indignateurs’, de la sectes de ceux qui, au nom d’un idéal qui lave plus blanc, auront ramassé leurs intérêts quand vous serez dindons , dans le meilleurs des cas , ou bien qui nous mènerons à des situations critiques qu’ils ne maîtriseront pas, où des costauds cyniques et réalistes se chargeront de prendre le pouvoir.
      Bon, ma phrase est un peu longue c’est vrai.

        +0

      Alerter
  • Thomas13 // 01.02.2018 à 07h03

    Quel horrible personnage, enfatué de vanité et de haine. Petit entremetteur mesquin, comment se fait-il payer ? Que Fillon aurait-il dû lui donner ? Mon “ami”, ton “ami”… Ces minables margoulins n’ont aucune espèce de noblesse. Il est fier de son infamie alors qu’il devrait avoir honte.
    Qu’elle image de la France !!

    Beuarrk !

      +1

    Alerter
  • Téric // 01.02.2018 à 16h16

    J’adore la justification morale de Bourgi pour son règlement de compte : c’était pour la France ! ^^ Bref, raconter en direct à la radio comment il a cassé la gueule (politiquement) à son ennemi semble carrément faire jouir le gars Bourgi (avec ses tremblements dans la voix), et on pourrait arguer vu le peu de choses nouvelles qu’on apprend sur cette affaire que cette interview n’a jamais eu un autre but.

    Mais il y a certainement autre chose là dessous : avez-vous remarqué comment cette petite fanfaronnade, où l’étalage de cynisme est certes distrayant, arrive aussi étrangement à un moment où le parti ex-UMP se recompose et où son nouveau chef élu doit se faire accepter par les ténors du parti ?

    Le message du clan Sarkozy me semble ici limpide : Laurent, rappelle-toi ce qui est arrivé de fâcheux à François parce qu’il n’avait pas montré le respect dû à Nicolas, notre “ancien patron” à tous. Tu sais qu’on a le pouvoir de te “niquer” toi aussi, alors écoute ce qu’on te demande, montre toi fidèle et tu n’auras rien à craindre.

    J’en déduis que les guerre intestines chez Les Républicains doivent se poursuivre de plus belle…

      +3

    Alerter
  • Dubois // 01.02.2018 à 19h14

    Je trouve qu’il y a quelque chose de tout à fait grotesque dans ce personnage.
    J’ai plutôt l’impression qu’il essaie de se donner un rôle rétrospectivement.

      +0

    Alerter
  • Deres // 02.02.2018 à 13h30

    Noter bien que la définition de l'”amitié” pour ce monsieur, c’est de donner des cadeaux à des gens ayant du pouvoir contre de probables avantages inconnus.

      +0

    Alerter
  • Alain // 02.02.2018 à 16h24

    Je pense que tout le monde a compris que Fillon a été exclu par une petite bande qui s’accapare le pouvoir et les décisions importantes et ça a donc été une manœuvre -quoiqu’on pense de fillon- antidémocratique.
    Maintenant il faut réécrire l’histoire. Faire croire a se faute, a sa corruption, à son gout de l’argent, a l’intervention décisive de personnes comme Gourbi gourba… Et disculper les véritables auteurs de la manœuvre, les électeurs n’ayant pas encore oublie et pardonné.
    C’est comme çà qu il faut regarder cette interview. ce sont tous 2 de tres bons acteurs.

      +1

    Alerter
  • Max // 03.02.2018 à 01h22

    Une ordure, qui règle ses comptes comme un mafieux. Il vit vraiment dans un monde parallèlle. Comment se laisser avoir par ses sensibleries (“je suis grand-père”, “les règles de l’amitié” etc.) quand il essaie pitoyablement de se faire remarquer, autant par ses actes que par ses mots crus? Comment démêler le vrai du faux dans toutes ses déclarations alors qu’il a souvent l’air d’improviser ses réponses (en-dehors de celles qu’il a soigneusement préparées, qu’il devait caser)? Quand il use gauchement de procédés oratoires pour attirer l’attention?

      +0

    Alerter
  • Alexis // 03.02.2018 à 12h56

    Tout petit mec, pathétique et ringard. Le jour où on laissera ces morveux mal grandis clapoter dans leur fange sans s’en soucier, on aura fait de sacrés progrès. Merci Olivier pour ce blog (lecteur depuis des années, c’est la première fois que je commente) et à tous pour la qualité et l’intérêt des commentaires.

      +0

    Alerter
  • Grégory // 03.02.2018 à 17h26

    Et il a fait ça après que Fillon est devenu le candidat de la droite, la famille politique de Bourgi, à la présidentielle (super crédible…).

    Personne ne se rappelle de cette affaire. Ce qui a tué Fillon, c’est celle du Canard. Qui l’a lancée ?

      +1

    Alerter
  • Brigitte // 04.02.2018 à 09h19

    Certains pays ont les combats de coq, les courses de lévriers, les lutteurs Sumo, nous on a les joutes politiques avec leurs coups bas.
    A force de désillusion, j’en suis arrivée à penser que le peuple n’a que faire de la nation, d’où le peu de faveur qu’il accorde au souverainisme, hélas. Ce qui compte c’est avant tout l’environnement familier, la sphère de confort, à la rigueur la commune, là où on peut jouer un rôle et rencontrer des têtes connues. Les gens s’intéressent d’abord à ce qui les fait vivre et peu importe les valeurs. Peu en ont. Fillon et Bourgi ne sont que la partie émergée de l’iceberg.
    Le peuple raffole des scandales politiques, quand le coq saigne et qu’il va passer à la casserole….
    Faites vos jeux, rien ne va plus…

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications