Les Crises Les Crises
25.avril.201625.4.2016 // Les Crises

Peut-on parler du 11 Septembre durant l’Inquisition ?

Merci 7
J'envoie

I. Du 11 Septembre

Nous allons consacrer le blog durant les prochains jours à une très grave affaire, tournant autour du 11 Septembre. Et plus précisément au niveau des complicités étrangères d’al-Qaïda – pour faire simple, l’Arabie Saoudite.

Nous n’avons pas traité de ce sujet jusque-ici pour différentes raisons.

La première est que d’autres sites (je parle des sérieux) ont parlé du sujet, que nous n’aurions rien eu de bien nouveau à rajouter.

La deuxième est que c’est un sujet dont, finalement, la conclusion est que de nombreuses questions sérieuses restent sans réponse, et qu’il faudrait une commission d’enquête vraiment indépendante (sans élus ou personnes en conflit d’intérêt donc) les étudie, avec pouvoir de se faire communiquer tout document secret (sans qu’elle les publie forcément). Cela calmerait les doutes du public, et clouerait le becs à des élucubrations délirantes.

La troisième est que le danger de ceci est de trop se focaliser sur le 11 Septembre, et de ne plus s’occuper de l’Histoire qui s’écrit au jour le jour, sous le poids de la propagande médiatique. Mais on y reviendra.

La quatrième est évidemment le climat de terreur intellectuelle, où les Fouquier-Tinville aux petits pieds sévissant dans les médias et sur Internet sont tout prêts de vous guillotiner pour déviationnisme intellectuel, rappelant les beaux jours des régimes totalitaires. C’est d’ailleurs cet évènement qui a véritablement fait fleurir les notions assez décevantes de “théories du complot” ou de “complotisme” – qui ne veulent en fait pas dire grand chose, et dont on ne trouve guère de définition intellectuellement satisfaisante, ou en tous cas cohérente avec la manière dont ce qualificatif infamant s’est répondu. Wikipédia indique :

Des auteurs avancent que le phénomène de la conspiration est inhérent à la politique et à l’économie dès lors que des richesses et du pouvoir sont en jeu dans un cadre d’ambitions opposées. […] Cependant, la théorie du complot, ou conspirationnisme, ne se contente pas de dire que les complots adviennent – une affirmation que personne ne conteste –, elle fait du complot la matrice interprétative de tout événement : le conspirationnisme est ainsi décrit par Pierre-André Taguieff comme « la vision du monde dominée par la croyance que tous les évènements, dans le monde humain, sont voulus, réalisés comme des projets et que, en tant que tels, ils révèlent des intentions cachées – cachées parce que mauvaises. »

Certes. Mais si on parle alors de “tenants de théories visant à dire que tout ce qui arrive est causé par un petit nombre d’individus agissant dans l’ombre et tirant toutes les ficelles – et généralement Juifs ou francs-maçons ou ce que vous voulez”, on a une définition précise, de théories (immondes) existant depuis longtemps. Mais elles se cantonnent clairement à une frange limitée de la population et d’Internet, et on voit mal en quoi ceci empêcherait des personnes cherchant simplement la vérité de poser de légitimes questions sur les actions de leur gouvernement, dont elles savent à quel point il faut le surveiller vu sa tendance à réaliser des actions immorales, mais dont elles savent aussi qu’il n’est pas composé de psychopathes prêts à tous nous assassiner… La vigilance citoyenne, intègre mais inflexible, est une base de la démocratie.

Citons ainsi par exemple quelques propos des années 1920-1930 du philosophe Émile Chartier dit « Alain » :

“La liberté est fille de la vigilance. La liberté réelle suppose une organisation constamment dirigée contre le pouvoir. La liberté meurt si elle n’agit point.”

“Tout chef sera un détestable tyran si on le laisse faire.”

“La démocratie n’est pas dans l’origine populaire du pouvoir, elle est dans son contrôle. La démocratie, c’est l’exercice du contrôle des gouvernés sur les gouvernants. Non pas une fois tous les cinq ans, ni tous les ans, mais tous les jours.”

“Tout pouvoir est méchant dès qu’on le laisse faire ; tout pouvoir est sage dès qu’il se sent jugé.”

Alors pour être clair, sur ce site :

  • nous ne pensons pas que tout ce qui arrive est causé par un petit nombre d’individus agissant dans l’ombre et tirant toutes les ficelles
  • nous ne pensons pas que nos gouvernements sont composés de meurtriers maniaques qui souhaitent tous nous assassiner

MAIS

“Dans une société bien huilée, on ne dit pas ce que l’on sait, on dit ce qui est utile au pouvoir” [Noam Chomsky]

Quiconque ayant un peu analysé le dossier du 11 Septembre, et exerçant un esprit critique dans un démarche scientifique ou d’enquête classique ne peut que conclure, à propos des faits ayant abouti au drame que :

  • le gouvernement Bush a menti sur plusieurs points importants
  • le gouvernement Bush n’a pas souhaité que la Vérité soit faite
  • le rapport de la Commission d’enquête est insatisfaisant sur de nombreux points, comme le soutien apporté aux terroristes, dans et hors des États-Unis. Ce que disent beaucoup de familles de victimes.

Rappelons ainsi que Bush a longtemps refusé qu’il y ait une Commission d’enquête (on croit rêver !) :

bush-1

avant de tenter de la saboter (en nommant Kissinger à sa tête !!), puis en ne lui accordant que 3 millions de dollars de budget, portés finalement à 15 millions de $ (c’était 40 M$ pour le scandale Clinton/Lewinsky – même s’il faut être prudent dans les comparaisons), en limitant fortement sa durée et en lui refusant l’accès à de nombreux documents majeurs (!!!).

Il est évident que de tels faits ne peuvent que faire naître de lourds soupçons envers un gouvernement.

Cependant, on ne peut aller plus loin sans une enquête, et il est erroné d’en conclure directement que le gouvernement est complice et à souhaité ces évènements.

9 fois sur 10, il cherche juste à masquer sa lourde incompétence ou celle de ses agences – qui est parfois dantesque.

Mais bien entendu, les thèses délirantes à la Thierry Meyssan ou de certain sites d’extrême-droite ont fait beaucoup beaucoup de mal à la cause de la recherche de la vérité…

11septembre1

II. Des médias

Il est évident que là encore les médias ont montré, passé le choc initial, qu’ils n’étaient en rien un quatrième pouvoir, mais la simple béquille du premier.

Au lieu de chercher à creuser les questions raisonnables qui sont apparues, la plupart sont entrés dans un fanatisme incroyable, assimilant “complotistes” (pensant que Bush a miné les tours ou simplement que peut-être l’Arabie saoudite avait pu aider les terroristes, dont juste 15 sur 19 étaient Saoudiens hein…) et nazis ou négationnistes…

kassovitz

Quand on pense à ces fabuleux “Charlie de la Liberté d’expression”, on ne peut qu’être frappé par le totalitarisme de leur vision et de leurs propos, qui illustrent bien une époque de régression de la science et de progression de la Foi (non religieuse ici). L’obscurantisme gagne vraiment du terrain.

“Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent.” [George Orwell]

inquisicion-espanola

Et le plus incroyable, c’est qu’on doit être un des pires pays au monde sur ce point. Il est impossible chez nous d’évoquer certaines questions raisonnables, alors que cela se fait sans problèmes aux États-Unis, premier pays concerné quand même !

On peut donc se demander si les “cerveaux malades” (pour reprendre leur expression), ce ne sont pas plutôt ceux qui font une confiance aveugle aux propos et actions de George W. Bush (sic.), le type qui a volé son élection et menti à propos des armes de destruction massive, causant 1 million de morts au final…

Et, je re-précise, ne pas faire confiance à George Bush, cela ne signifie pas “penser qu’il a sciemment fait tuer 3 000 Américains avec la complicité de milliers de fonctionnaires”, le panel des possibilités est très très très large, et heureusement…

Oui heureusement qu’il y a des alternatives entre :

  • le 11 Septembre a été exécuté par 19 crétins ne parlant pas anglais, suivant un plan défini par 3 personnes dans une grotte en Afghanistan. La première puissance mondiale n’a eu aucune information, n’a pas pu réagir à temps et George W. Bush a pris toutes les bonnes décisions..
  • le 11 Septembre, les avions étaient des hologrammes qui ont percuté des tours bourrées d’explosifs par des Israéliens afin de permettre aux petits hommes verts à 6 bras franc-maçons de prendre le pouvoir…

11septembre13

III. Des 28 pages, ou les médias contre la Démocratie

De façon un peu provocatrice, je dirais c’est bien beau de s’occuper de dénoncer des faux complots délirants dans la tête de quelques crétins (eh, au fait, les médias, je crois que des gens nient l’existence de Napoléon, vous avez prévu de faire un dossier spécial ? Avec mise à l’Index de la BienPensance de nouveaux sites internet ?), mais c’est quand même bien plus important de s’occuper des vrais complots des gouvernements et de leurs agences… Parce que leur bilan est vraiment catastrophique depuis des décennies…

Et voilà que surgit l’affaire des “28 pages”, que nous présentons dans ce billet.

Nous analyserons ceci plus en détail, mais, alors que, suite à un reportage de la célèbre émission américaine 60 Minutes, le sujet fait un buzz incroyable aux États-Unis, s’étale dans les journaux,

28-pages-4

on a une information quasi nulle en France, merveilleux exemple de fabrication du consentement.

Exemple : recherche sur le site du quotidien de déférence (on ne trouve guère qu’un seul article sur les “28 pages”dans les médias mainstream”, de cet acabit):

le-monde-1

Hmmm, grosse couverture de 1 billet en 1 mois, en effet… Regardons :

le-monde-1

Hmmm, un bel article copié-collé de l’AFP (on n’allait pas mettre un “journaliste” dessus, quand même), sur un sujet connexe en plus…

Ah oui, et à la toute fin de l’article :

le-monde-1
Hmmm, belle couverture, chapeau !

Et si je compare avec “Panama Papers” en 1 mois :

le-monde-panama-5

Édifiant…

Bon après, c’est sûr qu’entre savoir que le beau-frère du cousin de la concierge de l’ami d’enfance de Poutine a créé une société aux Caïmans (peut-être légale, certes), et savoir si un gouvernement “ami” (ahahahaha) a financé et aidé les pirates de l’air du 11 Septembre, il n’y a pas photo…

Mais à leur décharge, après des années de délire, comment peuvent-ils reconnaitre que :

  1. il semble extrêmement probable que de hauts dirigeants Saoudiens aient aidé les pirates
  2. que les dirigeants américains n’ont pas traité ce sujet, et ont même aidé des Saoudiens à quitter les États-Unis en septembre 2001
  3. on se doute de ceci depuis longtemps, mais les médias n’ont jamais convenablement, traité le sujet, surtout en France.

Ils vont dire quoi ? “Ah, oui, désolé, il y a bien un complot, mais bon, attention, il est quand même limité… On a oublié de vous le dire depuis 15 ans. ”

Le drame est qu’un enfant de 15 ans (non futur “journaliste”) arrive naturellement à ces conclusions, et que, de nouveau, le comparatif entre des informations de qualité sur Internet et la bouse médiatique va encore discréditer les médias, laisser à penser qu’ils sont vendus au pouvoir politique, et que celui-ci est menteur et criminel.

Et donc, comme la confiance c’est comme les allumettes, ça ne sert qu’une fois, les gens vont être capables de se mettre à croire les pires balivernes…

Ce qui est un grave danger pour une société démocratique (disons démocrate plutôt).

Car le danger, ce n’est pas les crétins, ce sont les médias qui montrent que sur certains sujets très importants, les crétins disent la vérité, et les médias mentent (ou dissimulent la vérité, pour être précis)…

Et à un niveau gravissime, qui en est assez désespérant. Pour nous qui analysons la propagande occidentale, nous avons même une inquiétude, car :

  • après les fascisto-crypto-nazis “démocrates” en Ukraine
  • après les terroristes islamistes “modérés” en Syrie
  • après les Saoudiens “trop cools” le 11 Septembre

nous nous demandons s’ils arriveront à conserver ce niveau de bassesse la prochaine fois…

le-monde-4

Ah oui, probablement, donc…

IV. Épilogue

Et, au fait : le 11 Septembre, c’est évidemment un complot.

D’al-Qaïda jusqu’à preuve du contraire, avec d’éventuels soutiens à préciser, donc… 🙂

N.B. Commentaires

Vous vous doutez bien que la modération des commentaires sur ce sujet va être “coton”…

Nous vous demandons donc de ne pas ouvrir un débat sur le fond du sujet (les avions, les tours, le Pentagone tout ça tout ça…) ni de poster des liens externes (nous avons autre chose à faire que de les contrôler) – de tels commentaires seront immédiatement supprimés, économisez-vous (et nous) de la fatigue. Sans cela, les commentaires seront fermés, mais ce serait dommage. Nous vous avons exposé les principes du blog sur ce sujet. L’image du blog passera ainsi en premier.

Vous avez parfaitement le droit d’être en désaccord avec les propos et visions de ce billet – ça tombe bien nous ne sommes pas un médias mainstream composé de “journalistes”. Bonne nouvelle, vous trouverez alors plein de sites sur le 11 Septembre, qui vous plairont – mais ailleurs…

Commentaire recommandé

Tonton Poupou // 25.04.2016 à 08h45

Avec les complots il y a deux écueils.
1° En voir partout.
2° En voir nul part.
NB. Notez quand même que souvent ceux qui sont les plus prompts, en Occident, à dénoncer les complotistes et la théorie du complot sont aussi ceux qui sont les plus prompts à voir des complots partout de Vladimir Poutine à chaque fois qu’il y a un assassinat de personnalité ou des attentats en Russie.
Cocasse et croustillant ! N’est ce pas ?

77 réactions et commentaires - Page 2

  • bluerider // 27.04.2016 à 00h56

    Pourtant ce Dasquié vend aussi ses services d’intelligence aux entreprises. Et pour couronner le tout… il a affirmé lors d’une émission de télévision sur FRANCE 5 animée par Laurent Joffrin (plus “anticomplots non officiels” mielleux, y a pas…) , que le Vol 93 avait très certainement été abattu par la chasse américaine, mais que c’était impossible de le dire à l’époque, et que l’entourage de Bush lui avait substitué la version des passagers révoltés… à bon entendeur…
    .
    Joffrin : « Est-ce que la version officielle est vraie ou est-ce qu’il y a eu un complot ? »
    Dasquié : « Non, non, la version officielle tient la route, définitivement. »
    Joffrin : « Et pourtant il y a plein de zones d’ombre… »
    Dasquié : « Oui enfin il y a des détails qui restent à préciser… »
    Quelques minutes auparavant au cours de l’émission au sujet du vol 93 :
    Dasquié : « C’est vrai que l’on a des débris qui sont à des km de distance… »
    Joffrin : « à une dizaine de km, 12 km… »
    Dasquié : « Oui, c’est ça. (…) Ce n’est pas possible que l’avion, il rebondisse comme ça, il heurte le sol de manières différentes… Non, ça ne colle pas. »

    http://www.dailymotion.com/video/xep0lg_les-detectives-de-l-histoire-11-sep_webcam

      +1

    Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 27.04.2016 à 03h47

    Conclusion à cette excellente initiative de M. Berruyer au vu de nos ” Médias Couchés ” :

    – ” Il revient toujours au larbin d’être plus royaliste que le roi ”

    [Sachons inventer les nouveaux adages à la triste “hauteur” des temps présents]

      +1

    Alerter
  • ZinoZinauZineau // 02.05.2016 à 23h57

    Très bon article, qui a le mérite de faire un parallèle entre un événement majeur de l’Histoire contemporaine et une période sombre de l’Histoire plus lointaine…la métaphore est osée, et m’a dans un premier temps assez surpris, mais après lecture de l’article, je dois avouer qu’elle mérite d’être saluée!

    Je pense aussi qu’un système de censure aussi fort que celui du 9/11 doit avoir ses inquisiteurs, ses juges, ses modérateurs, ses infiltrés, ses espions, ses assassins…

    Tout est lié, ce qui est en haut est en bas, l’hermétisme, le trismegisme, l’alchimie nous l’ont déjà dit.
    Qui aujourd’hui contredirait les grands principes de Copernic, Pythagore ou Galilée…? Qui ?

    Je rajouterai, avec quelques jours de retard, et de retour de NYC où j’ai visité le Memorial du 9/11, qu’il ne faut pas oublier de continuer d’essayer d’approcher la vérité de l’esprit de notre temps.

    Les heures sombres qui ont suivies cet événement ne sont pas prêtes de s’arrêter et bien que l’inconscient collectif ne soit pas encore prêt pour la vérité, il ne faut pas cesser “le combat”.

    Alors continuez comme ça, et vivement un second article!

    “Ami” dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus, “je veux de la cendre et des larmes”
    V. Hugo, l’enfant grec

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications