Les Crises Les Crises
5.octobre.20165.10.2016 // Les Crises

Race Wars – Épisode MMXVI : Le pire contre attaque

Merci 3
J'envoie

Parce qu’il vaut mieux en rire, ne manquez pas le film actuellement en tête du box Office :

(merci à Thomas, Camille, Philippe, et Dominique… Vidéo de secours ici si souci)

Pour quand vous l’aurez-vu (allez bien jusqu’au bout 🙂 ), voici les deux images de fin : la première et la seconde

race-wars-logo

Commentaire recommandé

Renard // 05.10.2016 à 02h01

L’analogie avec Star wars est très bien trouvé, j’espère que cette vidéo tournera beaucoup sur facebook et compagnie 😉

Star wars a beaucoup emprunté à l’imaginaire politique occidental et de manière très fine et intelligente :

-Dans la première série de film, on a une parabole de l’impérialisme (US ou autres) avec un empire qui contrôle, directement ou en sous-main, toutes les planètes de la galaxie.

-Dans la deuxième série de film des années 2000, la République est menacée au départ par la fédération du commerce (cf le capitalisme), qui possède une armée entièrement robotisée (paradigme de l’industrialisation), à cause d’un différent sur une taxe imposée par la République sur les transactions commerciales (libre échange vs protectionnisme).
Puis, prétendant régler la situation, le sénateur palpatine se fait donner les pleins-pouvoir avant d’instaurer sa propre dictature et d’étouffer la République (cf Hitler, Pétain, Jules César, Napoléon, ..).

40 réactions et commentaires

  • Renard // 05.10.2016 à 02h01

    L’analogie avec Star wars est très bien trouvé, j’espère que cette vidéo tournera beaucoup sur facebook et compagnie 😉

    Star wars a beaucoup emprunté à l’imaginaire politique occidental et de manière très fine et intelligente :

    -Dans la première série de film, on a une parabole de l’impérialisme (US ou autres) avec un empire qui contrôle, directement ou en sous-main, toutes les planètes de la galaxie.

    -Dans la deuxième série de film des années 2000, la République est menacée au départ par la fédération du commerce (cf le capitalisme), qui possède une armée entièrement robotisée (paradigme de l’industrialisation), à cause d’un différent sur une taxe imposée par la République sur les transactions commerciales (libre échange vs protectionnisme).
    Puis, prétendant régler la situation, le sénateur palpatine se fait donner les pleins-pouvoir avant d’instaurer sa propre dictature et d’étouffer la République (cf Hitler, Pétain, Jules César, Napoléon, ..).

      +55

    Alerter
    • Renard // 05.10.2016 à 02h02

      Enfin, dans le dernier film sorti récemment, il n’y a plus aucune signification politique. On voit bien que Disney a récupéré le business..

        +48

      Alerter
    • Bernard // 05.10.2016 à 09h32

      A titre personnel, je vois une autre analogie, certainement pas volontaire pour sa part : il est décrété Empire = mal, République = bien, sans qu’on n’ait à aucun moment le moindre début d’explication de pourquoi ce serait comme ça et pas autrement.
      Surtout que quand on voit les épisodes 1 à 3, on se rend compte que la République présente également un certain nombre de dysfonctionnements.

      Bref, tout ça me rappelle les actuels credos “valeurs de la République”, “la démocratie, c’est la paix”, “l’Europe, c’est la paix”, balancés à toutes les sauces sans qu’on n’ait jamais eu la démonstration (et pour cause !).

        +40

      Alerter
      • Garry // 08.10.2016 à 08h41

        En poussant le bouchon, on peut identifier le personnage d’Anakin au Christ (on ne sait pas qui est son père et par des phrases comme “if you are not with me you are my ennemy” ), en faisant la même chose avec d’autres personnages, on peut dérouler la spirale dans un sens ou dans l’autre.

          +0

        Alerter
    • Raoul // 05.10.2016 à 10h16

      Chacun peut y aller de son analyse. Voici la mienne.

      Déjà, on voit s’affronter le bien contre le mal, vision manichéenne typiquement états-unienne. La frontière n’est pas étanche toutefois ; on peut basculer du côté obscur de la force (c’est difficile dans l’autre sens).

      Ensuite, l’Empire c’est l’URSS. Des gens sinistres qui n’ont absolument aucun sens de l’humour. Face à eux les yankees rebelles qui luttent pour la liberté. Eux, ils sont marrants et conservent leur sens de l’humour dans les situations les plus désespérées.

      Bon, certes, cette histoire de princesse, ça ne fait pas très démocratique, mais elle a des qualités cette dame et c’est un excellent chef de guerre.

        +13

      Alerter
    • jim // 05.10.2016 à 12h53

      libre échange (commerce) vs interventionnisme (politique) ?

        +3

      Alerter
    • triari // 05.10.2016 à 14h47

      Dans l’épisode I : il est clairement entendu que la monnaie utilisée partout dans la république sont des crédits (de la dette) républicains, le tiers-monde de la galaxie, la planète déserte sous l’autorité de chefs de guerre, les sous-développés donc, utilisent de la monnaie en or (du “palpable”).

      Dans ce même épisode : on décrit la république comme gouvernée en sous-main par des fonctionnaires corrompus qui bloquent tout le système politique car ils sont à la solde des capitalistes.
      Du coup, l’arrivée au pouvoir du “tyran” est vue comme une libération par nombre de gens. C’est assez fort comme réflexion!

      Et à la fin, on s’aperçoit que “le pouvoir obscur” derrière la république dirige également ses ennemis dans le seul but d’anéantir ses “alliés” jedi. Un peu comme les USA qui soutiennent des groupes armés qu’ils disent officiellement terroristes.

      Ce qui est simpliste, c’est le fait que TOUT a été fait par un seul grand méchant : Palpatine, c’est lui derrière TOUT.

        +9

      Alerter
      • Silk // 05.10.2016 à 19h53

        Et le vrai grand méchant c’est PalPoutine ^^

          +7

        Alerter
    • triari // 05.10.2016 à 18h30

      (suite)

      La suite a un discours politique moins prononcé, mais pas dénué d’un fond philosophique.
      Cela commence par les bons contre les méchants, les jeunes rebelles portés par leur fougue révolutionnaire contre les méchants tenants de l’ordre établit sortis de l’ombre.
      Mais cela se complexifie légèrement sur la fin, en effet, si l’empire y est décrit à la fois comme une allégorie de l’empire soviétique et de l’Allemagne nazie, la rébellion est aussi un échos de la contestation étudiante des années 60.
      Or, à la fin, quand on sait que le héros, en affrontant l’empire, affronte son père et que l’on ne sait pas si Luke va ou non passer du côté obscur (on le suppose) : cela crée un quiproquos intéressant lorsque l’on sait que la génération contestataire de G. Lucas sera à l’avant-garde du combat ultralibéral d’aujourd’hui.

      L’épisode VII, en revanche, je l’admets, a été totalement vidé de tout discours politique (ou en tout cas, il est très flou).

        +1

      Alerter
    • David D // 06.10.2016 à 14h28

      Hein ? Quoi ? La finesse et l’intelligence de la série Star Wars ?? Ah bon ! Moi, je ne supporte pas. J’étais révolté quand à Noël des collègues sortaient des formules pour les vacances du genre “que la force soit avec vous” ou bien de voir un joueur de harpe sur la place Vendôme jouer ce motif musical. Je rappelle que pour les anciens épisodes de la série l’engouement n’était pas aussi prononcé en Europe. C’est une sorte de mythe qu’on a fixé progressivement dans la tête des gens à l’aide des médias, sinon cette série ne serait pas plus connue que ça.

        +7

      Alerter
    • step // 06.10.2016 à 20h06

      Ouf, je me demandais si j’étais parano à avoir senti que George Lucas nous enfournait ces analogies avec la période actuelle dans le fond… bien ostensiblement. Bon, je me sens moins seul.

      Ce qui est incroyable, c’est que tous les amis ayant regardé le même film que moi y ont vu un film de SF…et c’est tout.
      Ceci dit ils avaient aussi vu en Matrix un film de kung fu parlant de la guerre entre des humains et des machines, donc bon, c’est pas la seule fois où j’ai expérimenté des moments de solitude en sortie de film.

        +3

      Alerter
  • Malbrouck // 05.10.2016 à 08h31

    Non aucunement le “relai”…
    Et je trouve cette vidéo parfaitement bienvenue .
    Le E.Z n’est qu’un symptôme dans tout ça .(R.D. a parfaitement raison).
    Mais la maladie existe et c’est contre elle qu’il faut se battre .

      +0

    Alerter
  • J // 05.10.2016 à 09h03

    C’est n’importe quoi. Dans ses fondements, l’Islam est bien moins hostile que le Christianisme à la richesse et aux plaisirs terrestres licites (de son point de vue). Et un Vatican islamique, au moins pour les sunnites majoritaires, ça s’appelle un califat.

      +0

    Alerter
  • Dahool // 05.10.2016 à 09h24

    Bonjour

    Je me demande si les journalistes ne sont pas pire que zemmour le scandinave.
    On voit bien qu’ils ont compris qu’ils franchissaient allègrement la ligne rouge, raison pour laquelle il s’empressent de se justifier d’être de vrais Charlie. Aux ordres les chiens de garde !
    Pensent ils qu’ainsi ils pourront éviter le goudron et les plumes ?

    Il manque dans cette vidéo la caricature de ce qu’ils sont, et comme je ne suis pas un fin connaisseur de star wars, je les imagine en gremlins transformés, capables de tout.

    Ps: j’aime beaucoup le post de Renard, ça ressemble en effet.

      +15

    Alerter
  • Dieselito // 05.10.2016 à 09h39

    André Malraux, lors de la campagne présidentielle de 1974 a dit “Politiquement, l’unité de l’Europe est une utopie. Il faudrait un ennemi commun pour l’unité politique de l’Europe mais le seul ennemi commun qui pourrait exister serait l’Islam. »…. Nous sommes en plein dans cette prémonition futuriste. Ira-t-on, en cas de non victoire, jusqu’a renommer notre contrée en Zemmouristan?

      +9

    Alerter
  • LS // 05.10.2016 à 09h48

    Très bon en effet.
    Pour n’oublier personne et ne pas tomber dans le double standard (ce n’est pas parce que les médias appliquent le double standard que nous devons faire pareil) : https://jean-jaures.org/nos-productions/un-racisme-a-l-envers

    Tous ces gens là (y compris Zemmour donc) rendent impossible l’atteinte même approchée du consensus politique de la communauté française. Je propose une sanction pénale dissuasive ou (au choix) la déchéance de nationalité, sauf à considérer que la France ne doit plus être une république.

      +4

    Alerter
    • Caton l’Ancien // 05.10.2016 à 19h07

      Ceci et cela ne sont pas la même chose, ne sont pas comparables.

      Déjà parce que le camp décolonial ne suffit pas à faire en sorte que les Blancs soient moins payés, logés, soignés que les autres, subissent des violences de rue voire policières… Le seul “préjudice” subi est que, pendant une semaine, des gens ont parlé en dehors de leur présence.

      Ensuite et surtout parce que le camp décolonial n’était pas interdit aux Blancs.

      Triste de voir que le prétendu racisme anti-blanc soit passé de Copé à la fondation Jean Jaurès.

      Pour conclure, voici de qu’en dit un sociologue : http://uneheuredepeine.blogspot.fr/2014/09/le-racisme-comme-systeme.html

      et une étude approfondie de l’INED résumée par Libé : http://www.liberation.fr/france/2016/01/08/le-racisme-anti-blanc-n-est-pas-une-experience-de-masse_1425131

      Zemmour sème la haine, d’autres sont obligés de prendre des dispositions pour s’en défendre.Dès lors, être neutre devant l’injustice, c’est prendre le parti de l’oppresseur.

        +3

      Alerter
      • toto // 06.10.2016 à 15h00

        “le camp décolonial n’était pas interdit aux Blancs”
        Cette personne (couple mixte) a pourtant été refoulée par l’organisation:
        http://maadiar.blogspot.com/2016/05/range-ta-blanche-camp-decolonial-summer.html

        Donc il y en a forcément un qui dit faux…

          +3

        Alerter
        • NICOLE DE NICOMAQUE // 06.10.2016 à 21h44

          Quand pour la première fois j’ai lu cette information, elle m’a choqué. Et puis j’ai lu un texte sur les militantes féministes dans les années 60 où j’ai appris qu’il y avait des cercles de discussion uniquement ouvertes aux femmes concernées par les discriminations en tous genres. Aucun homme, le temps de ces cercles de discussion, ne pouvait y participer, même pas des hommes qui partageaient la cause féministe. C’était un préalable à une résistance féminine efficace formulée avec un langage approprié à leurs conditions sexuelles, culturelles et sociales.Plus tard dans les années 70, à la grande surprise de certaines féministes, les féministes noires américaines ont elles-mêmes créé des cercles de discussion non seulement fermés aux hommes mais aussi aux femmes blanches : les WASP US ; car ces féministes noires considéraient qu’elles n’avaient pas exactement les mêmes problèmes que les autres féministes. Si elles partageaient un certains nombre de problèmes avec leurs consœurs blanches, du fait qu’elles vivaient aux USA à peine dix ans après les marches pour les droits civiques, cela leur donnait la liberté de définir par elles-mêmes, un certain nombre d’ enjeux de luttes spécifiques que les autres féministes de catégories socio-professionnelles plus aisées n’avaient même pas idée et ne voyaient tout simplement pas.

            +3

          Alerter
          • NICOLE DE NICOMAQUE // 06.10.2016 à 21h48

            Aujourd’hui, en France en 2016, certaines formations lors de leurs diverses universités d’été au delà des conférences communes, donc avec tout le monde, ont bien ouvert quelques cercles uniquement à des personnes discriminées dans la société telle qu’elle est. Bien sûr, on aimerait bien que cela ne soit pas ainsi mais il faut bien comprendre que dans le climat de racisme généralisé actuel, vis à vis de compatriotes français, certaines personnes aient besoin de formuler un discours spécifique et non pas écrits dans les mots lénifiants de certains de leurs amis qui ne vivent pas du tout les contrôles quotidiens au faciès ni les violences policières à répétition. Oui, Il y a bien eu des cercles interdits aux “blancs”. On verra bien ce qu’il en ressortira. Personnellement je ne suis pas dupe de Madame Houria Bouteldja qui est la figure inversée de Monsieur Eric Zemmour, ceci dit , je veux bien comprendre que certains aient besoin d’un ” espace à soi ” comme disait en son temps Virginia Woolf pour chacune des femmes sur la voie de l’émancipation individuelle. Imaginerait-on des réunions de Force Ouvrière ou de la CGT sous l’œil inquisiteur permanent du Medef. Non bien sûr !

              +2

            Alerter
  • Yvano // 05.10.2016 à 15h43

    [MODERATION : votre commentaire n’apporte rien au débat. Ca n’est qu’un jugement qui vous appartient, vous avez le droit de ne pas être d’accord]

      +0

    Alerter
  • geoffrey // 05.10.2016 à 16h51

    bonjour, bonsoir,

    la parodie est amusante mais trop manichéenne : zemmour est un hypocrite – selon moi – mais il dit ce qu’il a envie de dire : liberté d’expression pour tous !

    il y a des vérités qui dérangent, parfois même une seule communauté : et alors ? doit-on faire “mièvre” à chaque fois qu’on veut dire qqch dans le débat public ?

    il y eut une époque où ça valsait plus durement, et personne ne se plaignait (voir les vieux films français : “et mon cul, c’est du poulet ?” par B. Bardot – dans quel film ? Moi, je sais : celui qui trouve gagnera peut-être son poids en or, mais ça m’étonnerait…vu qu’y a pas vraiment de raison).

    Geoffrey, neo-communiste belge

      +5

    Alerter
    • Olivier Berruyer // 07.10.2016 à 15h42

      je vous rappelle que j’ai dénoncé cette loi :

      https://www.les-crises.fr/le-delire-de-lapologie-du-terrorisme-1-2/

      Mais Dura Lex Sed Lex… On ne va quand même pas en faire un pur instrument à la discrétion du pouvoir…

      Et ce sera peut-être même l’occasion de l’abroger (ou de la réserver aux seuls recruteurs d’al qaida / daech / terroristes modérés)

        +1

      Alerter
  • Ari Stochien // 05.10.2016 à 17h49

    L’islamophobie médiatique existe-t-elle réellement chez “les vraies gens” ?

    Anecdote vécue, hyper de zone popu.

    A la caisse, une grand-mère arabe voilée veut dépasser tout le monde en jouant la vieille fragile avec accent. Elle sonnait faux, j’ai refusé, courtois mais ferme (et il y a des caisses rapides pour paniers légers) Et pof ! elle a retrouvé son tonus et son français, en mode passif-agressif.

    (Succès à la caisse suivante, persévérance récompensée)

    Derrière moi, aucun racisme, ni d’hostilité, pourtant on a bavardé. Des “vous avez bien réagi” et un “à notre époque bizarre, elle n’aide pas” dit avec calme. Comme si la télé nous parlait d’une autre planète.

    Je ne suis pas expert, alors du coup, je ne sais quoi croire : l’islamophobie massive existe, ou est-ce un délire médiatico-politique ?

    (Super bon clip, soit dit en passant)

      +5

    Alerter
  • RGT // 05.10.2016 à 21h36

    Finalement je pense de plus en plus que Zemmour est simplement un imposteur.
    Comme (presque) tous les personnages qui apparaissent dans cette vidéo d’ailleurs.

    Imposteurs totalement compatibles avec la description que fait Roland Gori dans son ouvrage “La fabrique des imposteurs”.

    C’est étrange, quand j’ai vu la vidéo “Race Wars” j’ai immédiatement pensé à cette conférence.
    Tous les personnages de cette vidéo sont des cas extrêmes des pathologies décrites par Roland Gori.

    Voici donc un lien vers une conférence sur ce sujet qui a eu lieu à l’université de Nantes en 2014.
    Un peu longue certes, mais passionnante. Je vous conseille de vous asseoir très confortablement et d’en savourer toutes les nuances.

    Attachez vos ceintures, ça va décoiffer :
    https://www.youtube.com/watch?v=2FEtiA18lZU

      +2

    Alerter
  • anne jordan // 05.10.2016 à 22h06

    UN IMPOSTEUR , certes !
    il suffit – entre autres – de se référer à ceci :
    http://www.lelibrepenseur.org/zemmour-arbore-une-kippa-dans-une-antenne-de-larmee-israelienne/
    posté par l’excellente @lysbeth
    ( faut rendre à César…)
    merci pour cette vidéo , mille fois merci , regardé en famille , pliés de rire !
    y aura t il quelques signatures de plus pour la pétition ???

      +2

    Alerter
    • anne jordan // 07.10.2016 à 23h16

      oups ! je poste ici , les autres articles ayant été fermés aux commentaires :
      ai je bien lu ?
      38.000 signatures pour la pétition ?

        +1

      Alerter
  • hagen // 06.10.2016 à 03h58

    La référence à Zemmour à la dixième ligne, pauvre Olivier ça devient de la névrose obsessionnelle.

      +5

    Alerter
    • Olivier Berruyer // 06.10.2016 à 10h06

      Hmmm, en fait c’était dès le titre, alors je me demande : quelle mouche obsessionnelle a piqué hagem pour qu’il clique dessus ?

      P.S. si j’en parle, c’est aussi juste parce que personne d’autre en vue ne le fait, notez…

        +5

      Alerter
  • Milous // 06.10.2016 à 07h09

    Il ne faut pas confondre racisme et idéologie. L’islam comme toute religion est une idéologie que je ne respecte pas : je suis athée.
    La plupart des religions sont très rétrograde notamment sur le droit des femmes. C’est indéfendable.
    Remercions les générations précédentes d’avoir foutu les curés dehors.

      +3

    Alerter
    • krokus // 06.10.2016 à 10h25

      Chateaubriand… chassez le Christianisme et vous aurez l’Islam…quant aux “athées”,ils m’ont toujours fait marrer…parce qu’ils n’existent que par rapport à dieu…a privatif et theos… chassez theos,et le a privatif n’ a plus de sens tout seul. L’athéisme est donc bel et bien une religion,qui a commis ,comme les autres,ses massacres et élevé ses bûchers…agnostique serait bien mieux…

        +2

      Alerter
      • Thomas Savary // 06.10.2016 à 17h32

        La majorité des athées ne se revendiquent pas « athées », il me semble — « athée », c’est un vocable religieux, créé par des croyants. Les athées n’ont pas plus cure de Yahweh ou d’Allah que de Jupiter ou du père Noël, tout simplement.

        Signé : un athée qui adore la musique classique chrétienne et les églises

          +1

        Alerter
        • bof // 06.10.2016 à 19h47

          Agnostique est encore pire, être en dehors de la connaissance c’est admettre que les chrétiens ont une connaissance particulière (ce mot a été conçu en relation avec la chrétienté).

          Être incroyant de la chose religieuse me semble plus juste.

          Je ne crois pas aux zombies, aux paradis pleins de vierges et de miel ni à la métempsychose.

          Voir http://atilf.atilf.fr

          gnostique
          agnostique
          agnosticisme

          et https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Henry_Huxley

            +1

          Alerter
          • Thomas Savary // 07.10.2016 à 06h22

            « A-thée », « a-gnostique », mais même « in-croyant  »… Tous ces termes qui renvoient à la croyance, aux dieux, à la prétendue connaissance disent bien la mainmise de la foi sur notre langage, donc notre pensée. Il y avait un beau mot de la langue française, que les bien-pensants du dix-septième siècle se sont empressés de salir pour le dévoyer : libertin. Encore que certains libertins du siècle suivant semblent avoir tout fait pour justifier les accusations de cynisme et d’immoralité. Mais il y a, me semble-t-il, un monde entre Sade et Théophile de Viau ou Savinien Cyrano.

            En navigant à partir de vos liens (merci !), je découvre ce cocasse mot-valise : apathéisme — https://fr.wiktionary.org/wiki/apath%C3%A9isme. J’ai d’ordinaire horreur des mots-valises, mais ce processus de création lexicale débraillé me semble tout à fait convenir ici pour répondre avec humour et légèreté (?) au sérieux religieux.

            Apathée, c’est adopté !

              +2

            Alerter
  • Kiwixar // 06.10.2016 à 09h11

    Sans vouloir faire le lèche-cul (pas mon genre, plutôt casse-couilles ou “tiens, je vais tourner le couteau dans la plaie”) ce que j’apprécie chez Berruyer c’est son courage indéfectible. Le genre qui crée et maintient une nation, le genre qui prend le maquis quand 99% de la population s’accommode, le genre qui défend son point (poing?) de vue avec des vents contraires, le genre qui découvre l’Amérique en passant plus au sud alors que les défaitistes lui affirmaient soit que la terre était plate, soit que l’océan était trop grand, soit qu’un bol de soupe chaude l’attendait au port s’il faisait demi-tour.

      +10

    Alerter
    • Louis // 06.10.2016 à 11h17

      [MODERATION : hors sujet avec le billet]

        +0

      Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 06.10.2016 à 18h32

    Je vous remercie de m’avoir fait connaitre cette vidéo. M.Zemmour est désormais sans détours ni aucune ambiguïté un militant politique qui appelle à la guerre civile et qui poursuit son but politique au delà même du Front National. Eric Zemmour c’est beaucoup plus que Marine Le Pen, c’est le F.N tendance historique / tendance Jean-Marie Le Pen & Ordre Nouveau. Ainsi, il y a dans ce pays un monsieur qui a accès au milieu fermé et étriqué des médias, à tous les plateaux de télévision et tous les studios de radios. Il appelle chaque jour au renversement de la République française par un putsch militaire sans qu’il ne lui arrive rien ? M.Zemmour n’est plus seulement un militant d’extrême-droite, c’est un orateur fasciste comme nous en avons connu par le passé. Il y a là au vu de son action idéologique au Figaro et son invitation quotidienne sur les médias publics et privés, un franchissement de ligne rouge évident. Si le bonhomme n’est nulle part inquiété dans les semaines qui viennent, alors il faudra y voir un régime de duplicité politique problématique. Ce qui est une donnée aussi gravissime que la présence néfaste en France de M.Zemmour. L’impunité vis à vis de sa personne est décidément désastreuse.

      +6

    Alerter
  • PatrickLuder // 06.10.2016 à 20h30

    8 minutes c’est court … mais désolé, à l’épizode ze-mur je lâche et coupe cette vido 🙁

      +2

    Alerter
  • NICOLE DE NICOMAQUE // 06.10.2016 à 23h36

    Bon, visiblement M.Berruyer commence à se faire entendre. Le Point a repris quasiment in extenso son dossier publié ici :
    Le Point : http://www.lepoint.fr/societe/terrorisme-les-propos-chocs-d-eric-zemmour-06-10-2016-2074132_23.php#

      +2

    Alerter
  • georges glise // 08.10.2016 à 22h48

    c’est juppé revu par péju, et l’autre c’est le catalan déchaîné!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications