Source : Youtube, Thinkerview, 15-09-2016

Table ronde avec Jean-Marc Manach (Journaliste d’investigation), Marc Rees (Journalide, Rédacteur en chef de PC Inpact) et Yassir Kazer (PDG de Yogosha Hacker).
Enregistrée le 4 mai 2016.

SUJETS :
Terrorisme, DAESH, hacker, Militaires, Entreprises, Géopolitique, Journalistes, écoutes téléphoniques, interceptions ciblées, crimes organisés, régulation, réglementation, armes informatiques, journalisme, Snowden, guerre économique, logique de guerre, Hacking Team, Piratage, Espionnage privé, espionnage public, sécurité, liberté, Sécurité informatique, législateurs, outils et préconisations.

Source : Youtube, Thinkerview, 15-09-2016

maxresdefault

20 réponses à [Vidéo] Terrorisme VS Big Brother, par Thinkerview

Commentaires recommandés

Arcousan09 Le 04 octobre 2016 à 14h08

Nos politicards sont en train de nous refaire le coup des armes de destruction massive …
Les bombes russes détruisent un hôpital c’est un “crime de guerre”
Les bombes américaines ou de OTAN détruisent un hôpital c’est “une banale erreur”
Bachar tue massacre son peuple c’est scandaleux …
Les russes tuent des hommes, femmes et enfants c’est inadmissible … ils combattent efficacement l’état islamique
Les américains tuent aussi hommes femmes et enfants mais c’est pour la bonne cause: ils tuent pour apporter au peuple syrien la paix et la démocratie.
Et s’il n’y avait que la Syrie ….
Afghanistan, Libye, Irak Yemen libérés de leurs sanguinaires dictateurs auront pu “bénéficier” de la paix et la démocratie imposées à coup de canon et de massacres de centaine de milliers de civils innocents
Pour moi un mort, quel que soit son âge et son sexe, est un mort de trop tué par des bombes “propres” “intelligentes” à “frappe chirurgicale” ou tué par des bombes rustiques …. quelle est la différence ?

  1. DUGUESCLIN Le 04 octobre 2016 à 06h07
    Afficher/Masquer

    C’est un peu comme le dopage. La course entre les molécules nouvelles non listées et les moyens de détection. Sans parler de l’arbitraire et des dessous politiques. Mais aussi des moyens de chantage et de racket. On peut aussi rajouter les vraies fausses alertes et les contre fausses alertes à diverses fins. L’encadrement respectueux de la sécurité, de la sûreté et des libertés même bien fait n’en sera pas moins contournable sans parler des exceptions arbitraires du deux poids deux mesures le tout sur fond “d’opinion publique”..
    En tout cas l’information est intéressante et ouvre le débat.


  2. PatrickLuder Le 04 octobre 2016 à 07h44
    Afficher/Masquer

    Les parlementaires sont submergés-noyés d’informations “officielles”, comment voulez-vous qu’ils aient encore une indépendance dans leurs sources d’informations ?

    Trop d’informations tue toute indépendance et noie les informations qui seraient importantes …

    Pour corriger ce défaut principale de notre société moderne, il faudrait concevoir des groupes (multipolaires) pour traiter de sujets limités avec des informations obtenues de diverses sources indépendantes (investigation).


    • Dominique Le 05 octobre 2016 à 13h01
      Afficher/Masquer

      Un parlementaire peut s’il le veut être informé. Mélenchon, par exemple, affirme haut et fort que la guerre en Syrie n’est qu’une tentative pour l’occident de s’emparer du pétrole.


  3. Karaz Le 04 octobre 2016 à 10h24
    Afficher/Masquer

    Si je comprends bien:

    – les parlementaires votent des lois sur une technologie qu’ils ne comprennent pas
    – les services de renseignements l’utilise sans être véritablement controlés
    – le hacker nous fait comprendre que la vraie menace réside dans les possibiltés de nuisance du piratage global des services de base de nos sociétés (électricité, communications…).

    Situation chaotique…sans blague?


  4. Xavier Le 04 octobre 2016 à 12h58
    Afficher/Masquer

    J’ai eu un peu l’impression d’un débat de personnes spécialisées : “de mon business du hacking”, “de mon droit” ou “de mon t’affiche de journaliste 2.0” mais sans aucune contextualisation des enjeux.

    Ils en viennent jusqu’à se contredire sur le futur proche quand ils distinguent le virtuel et le matériel sans expliquer qu’on peut aujourd’hui déjà faire du réel par le biais du numérique et bientôt partout avec les objets connectés…

    En bref, la technologie est présentée comme inévitable et s’il existe des risques inhérents, rassurez-vous, c’est mineur…

    À faire des débats entre spécialistes sur une spécialité, on ne comprend rien aux enjeux pour l’ensemble.

    C’est le pb du réductionnisme qui, au passage, génère une partie du complotisme car il y a bien des gens qui tranchent ce genre de choix pour l’ensemble de la société, mais sans jamais nous les présenter.

    Par peur que nous ne comprenions rien ?
    Par souhait de préserver leur détention d’information et donc leur position de dominance ?
    Par cynisme ?
    Par manque de compréhension eux-mêmes ?

    Etc.

    Quelle qu’en soit la raison, nous ne pouvons plus tolérer ce fonctionnement systémique qui nous emmène droit dans le mur…


    • jim Le 04 octobre 2016 à 13h40
      Afficher/Masquer

      Tout à fait. Et c’est pour cela que les postures de JMManach et de MRees notamment, qu’elles que soient leurs qualités respectives par ailleurs, me posent un énorme problème.

      Car Manach prend grand soin d’épargner et même de flatter les institutions et leurs acteurs politiciens et administratifs, alors que ce sont eux qui sont responsables de ce qu’ils dénoncent la bouche en coeur.

      Car Rees en guise de conseil aux jeunes générations flatte 2 parlementaires qui effectivement lors des run législatifs ont montré des qualités et une compréhension “technique”, mais ces 2 parlementaires épargnent et même valident amplement les institutions et les acteurs responsables de ce qu’il dénoncent la bouche en coeur.

      Cette abscence de hauteur de vue “politique et démocratique” (systémique), cette condamnation des conséquences mais accompagnée du respect des causes et des responsables considérés comme corps ou caste,cette peur de réfléchir et de parler peut être…, sont affligeantes.


      • EuroPharyngite Le 06 octobre 2016 à 22h34
        Afficher/Masquer

        La bio-éthique, la techno-éthique même combat, en dehors d’un pays souverain et dans le monde des corporations ces disciplines n’existent plus, ou simplement l’omerta du champs médiatique fait qu’ils ne sont plus considérés par la folie de nos gouvernants.
        D’autres injustices viendrons afin de nous faire oublier celle ci et bien d’autres, notre résilience sociétale et mise a rude épreuve que voulez vous.


  5. Arcousan09 Le 04 octobre 2016 à 14h08
    Afficher/Masquer

    Nos politicards sont en train de nous refaire le coup des armes de destruction massive …
    Les bombes russes détruisent un hôpital c’est un “crime de guerre”
    Les bombes américaines ou de OTAN détruisent un hôpital c’est “une banale erreur”
    Bachar tue massacre son peuple c’est scandaleux …
    Les russes tuent des hommes, femmes et enfants c’est inadmissible … ils combattent efficacement l’état islamique
    Les américains tuent aussi hommes femmes et enfants mais c’est pour la bonne cause: ils tuent pour apporter au peuple syrien la paix et la démocratie.
    Et s’il n’y avait que la Syrie ….
    Afghanistan, Libye, Irak Yemen libérés de leurs sanguinaires dictateurs auront pu “bénéficier” de la paix et la démocratie imposées à coup de canon et de massacres de centaine de milliers de civils innocents
    Pour moi un mort, quel que soit son âge et son sexe, est un mort de trop tué par des bombes “propres” “intelligentes” à “frappe chirurgicale” ou tué par des bombes rustiques …. quelle est la différence ?


    • jim Le 04 octobre 2016 à 19h19
      Afficher/Masquer

      “Pour moi un mort, quel que soit son âge et son sexe, est un mort de trop tué par des bombes “propres” “intelligentes” à “frappe chirurgicale” ou tué par des bombes rustiques …. quelle est la différence ?”

      Votre proposition est trop générale pour être acceptable.
      Si un mort est toujours triste et à regretter, il existe, hélas, des circonstances, telles que la défense d’un pays ou d’un peuple, ou de principes supérieurs, qui exigent la lutte, et donc bien souvent des morts.

      Cela n’a rien à voir avec les guerres de conquêtes que vous donnez en exemples, bien entendu, du moins considérées comme “libératrices” par le côté occidental malade.


      • Arcousan09 Le 04 octobre 2016 à 19h53
        Afficher/Masquer

        ” On croit mourir pour la patrie alors que l’on meurt pour des industriels “


  6. bor Le 04 octobre 2016 à 14h54
    Afficher/Masquer

    Le débat semble intéressant mais il faut Le situer dans un contexte où le monde roule pour un système bidouillé et entretenu par ceux là même qui l’on conçu. Nous connaîtrons l’égalité le respect de la souveraineté des pays, le respect de la vie privée, le respect des morts, …le jour ou les puissances occidentales et les USA accepteront de traiter les autres nations comme des humains qu’ils sont.


  7. Nerouiev Le 04 octobre 2016 à 15h02
    Afficher/Masquer

    Je voudrais dire tout d’abord que je n’ai pratiquement rien pompé à cette science informatique qui m’échappe dans les détails. Cependant j’aimerais informer ceux qui ne travaillent pas dans l’industrie, que toutes les données des gros matériels peut dans certaines conditions être en permanence contrôlé par le vendeur. En effet, si on veut bénéficier des garanties vous devez la plupart du temps donner informatiquement le libre accès au vendeur en temps réel. Quand je parle de gros matériel il s’agit d’engins pilotés et régulés par ordinateur comme une turbine, une chaudière, etc. Le vendeur issu d’un autre pays qui a également des industries semblables à la votre peut donner à votre insu toutes les informations sur la marche de vos équipements et en déduire la marche globale du site. Ce n’est pas toujours le cas, il vaut mieux stocker les données et les avoir à disposition si nécessaire, éviter donc l’accès en continu.


    • Papagateau Le 04 octobre 2016 à 18h53
      Afficher/Masquer

      Même si le constructeur ne l’a pas prévu, s’il y a un micro-processeur (neuf chances sur 10) et une liaison internet (une chance sur 3), alors le système est piratable à distance.
      ça ne veut pas dire qu’il sera piraté, mais avec de la détermination et des moyens …

      Le plus innocent des piratages étant l’espionnage. Et là, le système moderne est presque pousse-au-crime : Les systèmes ont presque tous une fonctions de “reporting” qui met à jour minute par minute, sinon chaque jour, la performance et de la production sur une page internet que le manager peut consulter en temps réel sur son smart-phone.

      Certaines vidéos ont montré que le freinage de certaines voitures modernes pouvait être commandé à distance. Le bogue aurait été corrigé …
      Si une survitesse n’abouti pas toujours à une mort d’homme, elle abouti souvent à la destruction d’une partie essentielle et couteuse de la machine, à la perte de production, à la faillite.

      Sinon les derniers centraux téléphoniques électro-mécaniques ont été mis à la ferraille il y a 10 ans, les nouveaux sont entièrement en numérique : Virus dans un = virus dans tous = mort de tout le réseau = mort de tout les réseaux qui sont coordonnés par internet : électricité, eau potable, sauveteurs, …


  8. Charles Le 04 octobre 2016 à 15h32
    Afficher/Masquer

    J’ai enfin compris pas mal de choses. Il est consternant, encore une fois, de constater à quel point les médias se taisent sur les sujets les plus importants pour notre espèce…
    Espérons que les mêmes experts continueront à nous informer, ici sans doute…

    A propos de l’attention à porter au Parlement, recommandé avec raison par Marc Rees, j’ai trouvé la liste des parlementaires qui doivent être harcelés comme fourriers de la dictature Big Brother: http://wp.me/p5oNrG-8q3


  9. fanfan Le 04 octobre 2016 à 18h38
    Afficher/Masquer

    A propos de la Neutralité du Net :
    https://www.laquadrature.net/fr/Neutralite-du-Net-ORECE-bonne-direction-ne-relachons-pas-pression
    On note que Neelie Kroes, entre 2011 et 2013, ne cessa de s’afficher toujours plus proche des positions défendues par les grands opérateurs télécoms européens. Elle prit la société civile de cours en annonçant, à l’été 2013, son projet de règlement sur les télécommunications qui reprenait très clairement les propositions des géants des télécommunications.

    Neelie Kroes : https://corporateeurope.org/revolving-doors/2016/09/what-steelie-neelie-case-tells-us-about-commissioners-ethics


  10. Suzanne Le 04 octobre 2016 à 22h42
    Afficher/Masquer

    Je trouve les commentaires bien trop négatifs. Je prendrais des conférences d’information telles que celles-ci tous les jours, deux fois par jour.
    Ces excellents journalistes et spécialistes sont effectivement trop plongés dans leur domaine respectif pour avoir la hauteur de vue qui siérait à un dirigeant, mais justement, ce n’est pas du tout leur rôle !
    Leur rôle est de nous expliquer les choses, et de nous parler de leur expérience, ce qu’ils font magnifiquement. Je sens que je vais m’abonner à la chaîne.


    • Xavier Le 05 octobre 2016 à 11h18
      Afficher/Masquer

      On est d’accord, ils sont dans leur rôle en débattant technique, sauf quand ils justifient les politiques et tentent de rassurer, mais on comprend que sans cela il leur serait difficile d’avoir du travail…

      Ne pas se soucier du sous-système pour lequel on travaille c’est aussi un des problèmes majeurs de la conscience universelle (qui peut et doit être mondialiste, elle !…).

      Sinon on finit par valider des cloisonnements de la société et donc valider les exclusions de certains.
      C’est un peu ce qui choque (inconsciemment pour bcp) quand on nous dit qu’on va prendre le renseignement israélien en modèle : voulons nous un monde de surveillance et de murs par dessus lesquels, bien sûr, nos avions (bombes), nos hélicoptères, nos satellites passent ?


    • jim Le 05 octobre 2016 à 11h23
      Afficher/Masquer

      Oui abonnez vous à cette excellente chaine, elle sert aussi à mesurer la médiocre “conscience et résistance de facto” de certains qui se posent en grands lutteurs, ces 2 là évoqués ici, Lucet, Malher, Robert, etc)!

      Et quand le ou les invités sont à la hauteur de l’interviewer très taquin, c’est très très intéressant : Moreira, Collon, avocat kerviel, CGT police, etc…


  11. Pierre Le 05 octobre 2016 à 22h15
    Afficher/Masquer

    Excellente vidéo, certes technique, mais qui à l’intérêt de souligner plusieurs points essentiels :
    1. Le législateur n’a pas les capacités intellectuelles d’appréhender les techniques en constante évolution du domaine concerné et l’impact de leur implémentation (cf par exemple la proposition de mettre des backdoors sur tous les systèmes, idiotie suicidaire).
    2. L’inanité des algorithmes de surveillance généralisée. Cela coute une fortune en implémentation et en analyse des résultats, pour un résultat qui serait à mon avis très discutable. On aurait certainement un grand nombre de “faux positifs”, mais un tel système serait-il capable de repérer par exemple des messages entre deux terroristes utilisant une messagerie d’un jeu de stratégie en ligne, par exemple, qui justifierais l’emploi de termes “militaires” (cible, renforts etc) avec un simple code substituant les objectifs du jeu avec les objectifs réels. De plus, comme il est souligné par les conférenciers, le chiffrement des communications est maintenant à la portée de tous ceux qui s’intéressent un minimum au sujet.
    3. La solution du ciblage des individus suspects est bien évidemment beaucoup plus susceptible de donner des résultats pertinents sur des menaces de grande ampleur
    4. La question de l’espionnage industriel est également au cœur du débat, et il est primordial d’en tenir compte
    Liste non-exhaustive…


  12. EuroPharyngite Le 06 octobre 2016 à 21h49
    Afficher/Masquer

    Un petit conseil pour les internautes parano …

    VPN (virtual private network) : SoftEther VPN Project (projet gratuit) (LINUX WINDOWS)
    TOR: browser (MAC OSX LINUX WINDOWS)
    Installation sur votre navigateur un NOSCRIPT est un plugin capable d’empêcher les scripts de s’executer (javascript, java, mscript …) sur votre page et d’exploiter des exploits (faille du navigateur, application tiers) dans le but est d’exécuter un SHELL (un petit programme fait de code Hexadécimal notamment utilisé pour faire une signature “reconnaissance” des AV (antiviraux), afin de s’octroyer les droits).
    Obliger vos navigateur a rester sur du Https …désactiver l’historique efficace contre le pistage n’autoriser par les domaines collecteurs de big data type yahoo, facebook, google authoriser aucune exécution de javascript même leur propre domaine google.xx.
    Google est particulièrement coriace puisque beaucoup de site l’utilise pour ce référencer et donc utilise un sitemap.xml pour ses bots (robots)..


Charte de modérations des commentaires