Source : France 24, Alexandra RENARD , Luke BROWN , Mersiha NEZIC, 18/12/2015

Il y aurait aujourd’hui environ 300 jihadistes bosniens en Syrie, dont un certain nombre de musulmans s’étant radicalisés au contact de prêcheurs salafistes apparus en Bosnie-Herzégovine pendant la guerre dans les années 1990. Pour les autorités de ce petit état balkanique, leur retour éventuel et leurs appels à agir en Europe constituent la principale menace sécuritaire.

Sarajevo, cinq jours après les attentats qui ont endeuillé Paris le 13 novembre. Un homme de 34 ans entre dans un bureau de jeux de hasard en criant “Allah Akbar”. Il abat deux soldats à l’arme automatique. En quittant les lieux, il tire sur un bus et blesse trois personnes puis se retranche dans une maison où il se suicide en activant un engin explosif. Né en France, l’homme serait lié aux milieux islamistes, selon la police bosnienne. Pour le ministre adjoint de la Défense, Emil Suljagic, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte terroriste.

Vingt ans après la fin de la guerre de Bosnie, des actes terroristes attribués aux islamistes radicaux ensanglantent régulièrement la petite République balkanique.

Environ 300 Bosniens font actuellement le jihad armé en Syrie, selon la Sipa, l’agence de sûreté de l’État de Bosnie-Herzégovine. Ramené au nombre d’habitants, il s’agit du taux de départs pour le jihad le plus élevé d’Europe. Si tous les salafistes ne sont pas jihadistes, tous les jihadistes armés se déclarent salafistes. Longtemps réputée pour sa pratique d’un islam modéré et tolérant, la Bosnie-Herzégovine pourra-t-elle résister aux sirènes du jihadisme international ?

Voir le témoignage de l’ex premier ministre Lagumdzija, Zlatko

Clés de compréhension :
Le wahhabisme est une mouvance créée au XVIIIe siècle par Muhammad ibn Abd-al Wahhab. Il prône un mode de vie islamique basé sur les préceptes du coran appliqués à la lettre. Il bannit l’intercession d’un prophète ou d’un saint pour se rapprocher de Dieu, ce qui justifie aux yeux de ses adeptes la destruction de tous les lieux de culte pour prévenir des pratiques polythéistes. L’objectif : revenir au califat des premiers temps de l’islam.

Le salafisme, courant également rigoriste bien que postérieur au wahhabisme, s’en distingue dans ses applications politiques. Il est apparu sous sa forme violente et jihadiste dans les années 1980 sur fond de guerre en Afghanistan. Si tous les salafistes ne sont pas jihadistes, tous les jihadistes se disent salafistes.

Source : France 24, Alexandra RENARD , Luke BROWN , Mersiha NEZIC, 18/12/2015

bosnie-2

Donc, “logiquement” :

bosnie-30

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

40 réponses à La Bosnie-Herzégovine, fief du salafisme européen, par France 24

Commentaires recommandés

Logic Le 04 octobre 2016 à 01h08

Les fous suivent leur propre logique, une logique de fou. L’UE est soumise en grande partie aux lobbies, sa priorité c’est le Marché et non le bien-être de ses citoyens et pas non plus leur sécurité. Plus de pays membre, plus de délocalisation, plus de dumping salarial, etc. c’est bon pour le Marché. Le reste importe peu.
La folie est celle de cette soumission de tout un système (économique, politique, médiatique) qui ne profite qu’à une infime minorité au détriment de tous les autres.

  1. Logic Le 04 octobre 2016 à 01h08
    Afficher/Masquer

    Les fous suivent leur propre logique, une logique de fou. L’UE est soumise en grande partie aux lobbies, sa priorité c’est le Marché et non le bien-être de ses citoyens et pas non plus leur sécurité. Plus de pays membre, plus de délocalisation, plus de dumping salarial, etc. c’est bon pour le Marché. Le reste importe peu.
    La folie est celle de cette soumission de tout un système (économique, politique, médiatique) qui ne profite qu’à une infime minorité au détriment de tous les autres.


    • Chris Le 04 octobre 2016 à 02h26
      Afficher/Masquer

      La fuite en avant d’un système qui s’effondre lentement mais sûrement.
      Vidéo de Mikhail Khazine : https://www.youtube.com/watch?v=58vUI28fhM8
      Transcription de la vidéo : http://antimediocratie.org/wp-content/uploads/2016/10/Mikhail-KHAZINE-Conf%C3%A9rence-en-Transdniestrie-2016-ann%C3%A9e-de-la-Grande-Rupture-jusque-1h30.pdf
      Une conférence magistrale.


      • anne jordan Le 04 octobre 2016 à 17h33
        Afficher/Masquer

        OUAHHHHH !
        merci @chris !
        je m’en vais transférer ce texte de Khazine à mon petit fils en 1e E.S !
        c’est un texte amusant , et , en même temps décapant
        ( je ne me contenterai pas de mon petit fils , soyez en certain , mais pour celui ci , gageons que le prof ne sera pas forcément ravi… )


    • Alain Le 04 octobre 2016 à 06h10
      Afficher/Masquer

      Il ne faut pas oublier que l’UE est aussi animée par les principes des empires, c’est-à-dire par une volonté d’expansion géographique sans limites quelque soit l’intérêt réel des nouveaux territoires. Tous les empires sont morts d’une expansion vers des territoires n’apportant aucune plus-value mais bien des populations hostiles. la grandeur d’un empire se mesure en termes de superficie, d’où cette stratégie suicidaire


    • RGT Le 04 octobre 2016 à 08h23
      Afficher/Masquer

      Ceux qui décident en occident en fonction de leur propre calendrier ne risquent rien.

      En effet, ils vivent en toute sécurité dans des zones “sécurisées” à l’abri de tout risque d’attentat étant protégés par des “sans dents” prêts à mourir et à se sacrifier (plus ou moins) pour sauver leurs maîtres en échange d’un salaire de misère.

      Par contre, ça commencera à devenir “chaud” quand une majorité de “gueux” seront convertis de force à des idéologies encore pires que le néo-libéralisme et qu’ils commenceront à venir infiltrer les “services de sécurité” pour provoquer un changement favorables à leurs “gourous”.

      Et là, la loi du nombre finira par prendre le dessus et je ne donnerai pas cher de leurs peaux. Mais il sera trop tard.

      Alors les ploutocrates se “convertiront” en masse pour sauver leur peau et pour noyauter le système et tout continuera sans anicroche.

      Elle n’est pas belle la vie ?
      Nous passerons directement, avec l’approbation de nos “élites”, du néo-libéralisme au néo-salafisme.

      Et comme pour le “régime actuel” nous aurons bien sûr droit au célèbre “TINA” si cher à Maggy Tatcher et à tous “nos” décideurs actuels.


    • Vladimir K Le 04 octobre 2016 à 19h15
      Afficher/Masquer

      C’est aussi bon pour les compagnies de sécurité, et plus globalement pour l’industrie de la sécurité. Je ne serais pas surpris si ce lobby était très puissant à Bruxelles.


  2. LBSSO Le 04 octobre 2016 à 05h54
    Afficher/Masquer

    “L’héritage de l’idéologie salafiste (en Bosnie-Herzégovine)
    L’idéologie salafiste qui se répand dans le pays n’est pas l’apanage de Daech. Elle a d’abord été importée par les djihadistes venus épauler les forces musulmanes pendant le conflit intercommunautaire dans les années 90 et s’est propagée dans les mosquées reconstruites par l’Arabie Saoudite après la guerre.

    «Je dois admettre que nous n’avions pas reconnu à temps la dimension du danger», souligne le leader des musulmans Bakir Izetbegovitc qui défend un islam modéré” ”

    8/12/15: http://geopolis.francetvinfo.fr/la-bosnie-herzegovine-se-defend-contre-lextremisme-islamiste-88275.


    • smaksing Le 04 octobre 2016 à 07h06
      Afficher/Masquer

      Très clairement, il s’agit d’une stratégie bien codifiée et planifiée.
      1. Repérer voir créer des zones de guerre et de chaos.
      2. Aider à stabiliser ces zones notamment en participant à l’effort de guerre.
      3. Faire valoir son idéologie et la diffuser au coeur d’une population encore sous le choc et à la recherche de nouveaux repères.


    • Titus Le 04 octobre 2016 à 08h54
      Afficher/Masquer

      “Elle a d’abord été importée par les djihadistes venus épauler les forces musulmanes pendant le conflit intercommunautaire dans les années 90 ” D’ailleurs, ils l’ont découverte comment la Bosnie, les djihadistes des montagnes perdues du fin fon de l’Afghanistan et autre, dans les années 90 donc, sans internet ni agences de voyages? Et ils sont venus comment? en stop?


      • alfred Le 04 octobre 2016 à 10h20
        Afficher/Masquer

        Un allemand a fait un livre sur le sujet (préfacé par chevennement ce qui est interessant quand on pense à ses nouvelles fonctions): “comment le djihadisme est arrive en Europe” ou unbtruc du genre (je ne l ai plus sous la main).
        Tres instructif sur le passé (ex yougoslavie) et le present…


        • LBSSO Le 04 octobre 2016 à 13h16
          Afficher/Masquer

          Bonjour et merci pour ce rappel,

          la référence est:

          “Comment le Djihad est arrivé en Europe”

          Jürgen Elsässer, Xenia, 2006
          Collection Le chaînon manquant
          traduit de l’allemand par Fred Hissim

          “Ce que montre, en revanche, avec un grand luxe de détails Jürgen Elsässer, c’est le véritable chaudron du terrorisme islamiste qu’ont constitué les guerres yougoslaves tout au long des années quatre-vingt-dix. Les attentats du 11 septembre 2001 à New-York, de Madrid le 11 mars 2003, et du 7 juillet 2005 à Londres font tous émerger des personnages qui, à des titres divers, ont été des vétérans des guerres de Bosnie. Il semble qu’il s’agisse là de connexions si gênantes qu’il faille absolument les taire ou les dissimuler.”

          http://www.chevenement.fr/Preface-a-Comment-le-Djihad-est-arrive-en-Europe_a45.html


          • Olivier Berruyer Le 04 octobre 2016 à 13h19
            Afficher/Masquer

            Faudra quand même qu on m’explique un jour ou est ce qu’il y a le moindre echec d’orban…


          • step Le 04 octobre 2016 à 16h25
            Afficher/Masquer

            A titre de complément sur ces djihadistes sortis du conflit bosniaque, en France, il y a le gang de Roubaix :
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Gang_de_Roubaix
            ils sont passé en justice à une période ou “le terrorisme n’existait pas” et on été largement “gérés” comme des délinquants de droit commun. Ce qu’ils ont fait à cette époque, si cela devait avoir lieu ces mois-ci, ferait le bonheur des chaines d’information pendant quelque semaine, et certainement pas sous l’angle de la délinquance de droit commun.

            De mémoire il y a aussi un “faites entrer l’accusé” sur cette épopée criminelle.


  3. DUGUESCLIN Le 04 octobre 2016 à 06h26
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet effet de contraste qui permet de comprendre, encore une fois, que les européistes poursuivent d’autres objectifs que celui des intérêts des pays d’Europe et de leurs peuples.


  4. Homère d'Allore Le 04 octobre 2016 à 07h03
    Afficher/Masquer

    Outre les islamistes, il y aussi de nombreux trafiquants d’armes.

    http://www.lequotidien.lu/grande-region/trafic-darmes-dans-la-fensch-une-filiere-bosniaque-degoupillee/

    Et parfois, il y cumul des mandats:

    http://mobile2.tdg.ch/articles/570c395fab5c376a0a000001


  5. Pythos Le 04 octobre 2016 à 07h17
    Afficher/Masquer

    Plus on est de fous, plus on tue. À quand la subvention européenne “djihad” ?
    D’un côté, les médias dénoncent et de l’autre on les soutient. Ce petit jeu de plus en plus clair fait énormément de tort à tout le monde, en particulier aux musulmans assimilés à ces groupes soutenus par l’Occident et ses amis saoudiens & qataris….


    • Catalina Le 04 octobre 2016 à 08h19
      Afficher/Masquer

      il y a des “subventions” et je pense que nous ne prenons pas assez en compte l’aspect financier, en effet, bcp ne sont m^me pas musulmans mais l’appât du gain, hein….j’ai lu bcp de choses sur les mouvements des “dhjiadistes” à l’intérieur m^me des groupes selon le montant de la “paie”;…

      .http://reseauinternational.net/15000e-mois-devenez-mercenaire-en-ukraine/


  6. PatrickLuder Le 04 octobre 2016 à 07h54
    Afficher/Masquer

    Focaliser la radicalisation sur un seul pays pour parler du pays et non de la radicalisation est une erreur monumentale à laquelle je ne souscris pas.

    La radicalisation trouve sa naissance dans le désarroi et l’exclusion. Pour combattre la radicalisation il ne sert à rien de combattre les extrémistes, il faut commencer par combattre le désarroi et l’exclusion déjà dans nos villes et villages … quand il n’y aura plus des personnes “à la traine” dans notre région, nous pourrons alors commencer de nous intéresser à aider les autres régions à évoluer, non par une ingérence sous quelque forme que ce soit, mais par notre exemple et l’exemple d’autres évolutions positives.


    • pythos Le 04 octobre 2016 à 10h01
      Afficher/Masquer

      C’est beau ! Sauf que l’on détruit l’Éducation Nationale (il est devenu urgent de parler de sexualité à des gamins), que les médias prônent la division (ce site a fait écho de ce sujet plus que tout autre), la crise économique fait des millions de laissés pour comptes …
      Essayez donc de proposer 15000€ mensuels à un désargenté humilié, il y a des chances pour qu’il se convertisse à n’importe quoi …


    • Raoul Le 04 octobre 2016 à 10h46
      Afficher/Masquer

      Bien dit !

      Et la radicalisation, dont on nous rabat les oreilles – quelle merveilleuse trouvaille que la radicalisation rapide qui a pour effet de transformer tout musulman en terroriste potentiel puisque susceptible à tout moment de se radicaliser – cette radicalisation, donc, est d’abord le résultat d’un processus d’exclusion lié aux conditions sociaux-économiques.

      Les dirigeants français et les journalistes aux ordres feraient bien de réfléchir à ce qu’ils font et où ils conduisent notre pays.

      Ici, le lien sur un très beau texte de Christine Delpy qui traite de ce sujet, entre autres :
      https://delphysyllepse.wordpress.com/2016/09/27/les-mots-qui-manquent-par-christine-delphy/


  7. Eric Le 04 octobre 2016 à 08h02
    Afficher/Masquer

    Pour rappel, il faut avoir une bonne compréhension de ce qui s’est passé durant la guerre en Yougoslavie pour comprendre le monde d’après guerre froide, et les guerre actuelle.

    Un dossier complet des documentaires de réference sur la question (dont notamment “Bosnie : Les combattants d’Allah”, décrivant l’arrivée des moudjihadines en Eurpoe… merci qui?)
    http://puissantsetmiserables.fr/2015/11/02/dossier-comprendre-la-guerre-de-yougoslavie-et-donc-les-guerres-actuelles/


    • Lysbeth Levy Le 05 octobre 2016 à 16h45
      Afficher/Masquer

      Merci du lien et il existe des sites sur cette première guerre du genre qui a servi de modèle pour bien des pays “a démembrer” en Afrique notamment ou le processus est en cours a partir du Rwanda vers le Congo et ces richesses : mines précieuses, pétroles, or, diamants, terres riches. 8 a 10 millions de congolais sont déjà morts et rien dans les médias. Bien sur d’autres pays subissent le même traitement : là ou la secte” Boko Haram” est active et au Cameroun, Nigéria un des plus riche en pétrole ayant eu le “malheur” de demander à la Chine la juste exploitation de cette richesses dont les Occidentaux voudraient se rendre maitres. C’est un pillage en règle avec AFRICOM installé depuis des années. Quand au reste de l’ex-Yougoslavie, la grande pauvreté, l’immigration importante des diverses populations aura des conséquences graves. L’histoire n’est finie ni écrite sur la vérité, tant de mensonges hollywoodiens le masquant mais la vérité finie par se savoir : http://www.serbianna.com/columns/savich/074.shtml


  8. Caracole Le 04 octobre 2016 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Pour reprendre les propos de Pierre Conesa dans sont dernier livre « Dr Saoud et Mr Djihad », il est absolument mortifère de faire une différence entre salafisme et wahhabisme.
    Les deux sont les pendants de la même pièce, les deux ont une idéologie théologique et politique semblable.

    Cependant faire la distinction entre le salafisme et le wahhabisme permet de faire oublier que le salafisme n’est que la conséquence des flux financiers/humains venant de l’Arabie saoudite. Cela permet donc de faire la séparation entre ces deux courants de l’islam et déresponsabilise les Saoudiens de tous les merdiers qui sont apparus.

    Bref, appelons un chat un chat, un salafiste est wahhabite (même si tous les wahhabites ne sont pas salafiste, mais cette légère nuance ne devrait même pas être discuté tellement elle est insignifiante comparé à l’horreur que nous propageons en n’assimilant pas Riyad à ses créations).


    • krokus Le 04 octobre 2016 à 10h40
      Afficher/Masquer

      Limiter le salafisme issu du wahhabisme à Ryadh et à l’AS est une façon comme une autre de se “rassurer”… sous des airs de fausse objectivité,désolé. Le fanatisme islamiste ne se limite pas à la sphère saoudienne,très loin s’en faut. Il est à présent répandu dans l’ensemble du monde musulman de façon autonome. Il ne touche probablement pas plus de ,au hasard,vingt cinq pour cent des populations des pays musulmans…donc une minorité,n’est ce pas? mais cette minorité,c’est à peu près 350 000 000 de personnes….n’est ce pas? Tant qu’on fera l’autruche face à l’islamisme et à son alliance évidente et patente avec les neocons de toutes nationalités occidentales,on n’avancera pas d’un seul pas. Tout le reste est de la roupie de sansonnet.Moralité,le combat est à mener sur deux fronts… celui du neoconnisme,et celui de l’islamisme…Ils sont le vice appuyé sur le bras du crime…


      • Catalina Le 04 octobre 2016 à 11h39
        Afficher/Masquer

        la sphère saoudienne a étendu le salafisme wahhabite dans tous les pays musulmans avec l’aide de l’occident, et si, l’Arabie Saoudite est l’arrière cour du wahhabisme, et c’est elle qui paie à prix d’or des mercenaires pour flinguer du musulman modéré. Si on s’occupait vraiment du problème, il faudrait s’occuper en premier lieu des Séouds et je ne vois pas de volonté politique pour se faire, bien au contraire !


        • Jay SWD Le 07 octobre 2016 à 21h15
          Afficher/Masquer

          “il faudrait s’occuper en premier lieu des Séouds et je ne vois pas de volonté politique pour se faire, bien au contraire !”
          Catalina,je vois plutôt de la gratitude de la part de nos politique,ce qui les honore! ! ! Les caniches de la maison Saoud et du Qatar,les légendaires Hollandözy,ont livré notre pays à ceux qui les paient,ils ne vont tout de mème pas leur faire des misères ! !…Pertinence de la stratégie Saoud/Qatar,d’ailleurs,puisque en rachetant la France,ils se sont payé une des cinq voix du conseil permanent de l’ONU,soit dit en passant….

          Par contre,il y a un volonté politique de débarrasser le genre humain de ces ordures,portée par un certain Vladimir Poutine….Président d’un pays peuplé de 30% de musulmans…faudrait peut-ètre en informer Zémmour !


    • anne jordan Le 04 octobre 2016 à 17h43
      Afficher/Masquer

      vous oubliez le takfirisme , me semble t il …
      je plaisante , mais en grinçant des dents , car c’est juste pour faire allusion à la difficulté de sérier , préciser et différencier tous ces … cinglés !


  9. Toff de Aix Le 04 octobre 2016 à 09h31
    Afficher/Masquer

    Pas forcément d’accord avec vous olivier sur ce coup là : y avait il forcément un parallèle à faire entre le fait qu’un pays soit farci d’islamistes et sa candidature à l’ adhésion à l’UE? pas sûr,d’autant plus que les autorités de ce petit état semblent conscientes du problème et même désireuses d’essayer de lutter contre. Certes, de façon très limitée mais bon..

    Pour moi la plus grande hérésie dans cette nouvelle adhésion est au niveau économique : à combien est le salaire minimum dans ce pays ? Quel est l’état de son économie par rapport au reste de la zone ? Nous connaissons tous les réponses à ces questions… Et le degré d’aveuglement et de délire néolibéral en mode “dumping social” que cela implique.


  10. krokus Le 04 octobre 2016 à 10h26
    Afficher/Masquer

    Depuis le temps que j’écris que l’affaire yougoslave a été l’arnaque des années 1990,il est bien temps que les gens s’en rendent enfin compte! Tout est faux dans cette histoire,de A à Z.Un des buts de guerre était l’installation d’une plate forme islamiste militaire et de propagande aux portes même de l’Europe dite occidentale. Avec la Bosnie, le Kosovo,et une partie de l’Albanie,c’est fait… et ils ne sont pas près d’être délogés. La furia médiatique anti serbe de l’époque est dans toutes les mémoires,tout comme l’action du gauleiter Kouchner au Kosovo.Et je pèse mes mots quand je dis qu’il est possible,et même probable, que de petites Bosnies et de petits Kosovos se fassent jour au coeur même de l’Europe dite occidentale. C’est même déjà le cas dans les zones ,de plus en plus nombreuses,de total non droit qui éclosent de ci de là.Il faut être aveugle pour ne pas voir la “bosnification ” et la kosovofication ” de pans de plus en plus nombreux du territoire. Daladier disait déjà “les cons “… on n’a pas fini de dire “les cons”. Ne jamais oublier qu’un fabius a dit que Al Nosra,assassins fanatiques d’Al Qaïda, fait du bon boulot…


    • semba Le 04 octobre 2016 à 18h09
      Afficher/Masquer

      Malheureusement tout n’est pas faux de Aà Z. Des Bosniaques ont bien été égorgés et jetés du pont de Visegrad par exemple ou brûlés vifs dans une maison de la même ville par les Beli Orlovi. C’est un exemple parmi d’autres de choses vraies qui sont actuellement niées par ceux la mêmes qui habitent Visegrad maintenant.
      Des mensonges ont été racontés en effet par BHL et consort sur ce qui se passait en Croatie et au Kosovo et cela jette le trouble sur es événements bien réels. C’est ce qui rend cette guerre particulièrement amère. Les mensonges racontés portent le discrédit sur des faits réels. En ce sens les personnes responsables des approximations et spécialistes du manichéisme portent une lourde responsabilité. Car ceux qui reprennent la propagande de Dodik (président de RS) faisant passé les Bosniaques dans leur ensemble pour des islamistes et les Serbes pour des gens parfaitement innocents agissent en miroir. C’est un réaction naturelle.
      Au fait en Serbie ils vendent leur compagnies aérienne au Emirats Arabes Unis et ils font construire un projet mégalomaniaque en plein centre ville par les mêmes. Pourtant le premier ministre serbe est un nationaliste serbe qui réclamait de tuer 100 Bosniaques pour 1 serbe tué.

      http://www.courrierdesbalkans.fr/belgrade-waterfront


      • Lysbeth Levy Le 05 octobre 2016 à 16h55
        Afficher/Masquer

        Bien sur qu’en Bosnie et avant en ex-Yougoslavie les “problèmes” ont commencés dès 1980 ce pays s’étant détaché depuis longtemps de l’Urss, celui ci était relativement infiltrable et fragile : http://www.serbianna.com/columns/savich/057.shtml Le tort de Tito étant (peut-être !) d’avoir donné son autonomie au Kosovo puis celui ci noyauté de l’intérieur par des “forces spéciales” ont finit par demander le détachement et les autres “régions ont suivi”. Un plan bien pensé depuis les Usa, avec des “émigrés” partis longtemps avant voir les descendants des “albanais” exfiltrés par la Cia juste avant la fin du conflit. Le “lobby albanais” a soutenu, financé, le conflit. L’Arabie Saoudite a donné les fonds pour les madrasa, et Mosquées. Des djihadistes afghans, des iraniens, nombreux mercenaires waahhabites ont participé. Les crimes des uns n’effacent pas ceux des autres mais qui a mis le feu aux balkans les premiers ?


  11. Catalina Le 04 octobre 2016 à 11h42
    Afficher/Masquer

    ou tout simplement diviser pour mieux faire profiter les ultras-riches de la division.et l’Islam est leur instrument.Il n’y a qu’à voir le peu de tribune réservée aux musulmans pour comprendre que les états de l’ue sont complices dans ce scénario aidés par leurs grands amis coupeurs de tête.


  12. Jean-Paul B. Le 04 octobre 2016 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Qu’en pensent B-HL (Sarajevo) et les partisans du droit (?) d’ingérence (dont nombre de “journalistes” de Libé et du Monde par exemple), eux qui n’avaient de cesse de nous “vendre” les Serbes comme les nouveaux nazis et Milosevic et Karadzic comme les Hitler et Himmler de la fin de XXème siècle? Louons leur grande perspicacité!!!


  13. serge Le 04 octobre 2016 à 15h56
    Afficher/Masquer

    Déjà que l’UE n’est pas foutue de régler le problème de Chypre (à moitié turque par annexion unilatérale), qui est quand même un de ses membres…L’UE va se coller un état majoritairement musulman, partagé dans le sang depuis la guerre de l’ex-Yougoslavie, et qui est directement sur l’arc “nouvelles routes de la soie” depuis la Chine et la Russie. Quand la République serbe de Bosnie va demander de créer une fédération avec la Serbie voisine, appuyée assez logiquement par les russes, que fera l’armée européenne (heu non, y’en a pas)? Et le budget communautaire servira-t-il a reconstruire les infrastructures que ne manqueront pas d’exploser les bombardiers de l’OTAN pour “ramener l’ordre”?


  14. aleksandar Le 04 octobre 2016 à 23h49
    Afficher/Masquer

    Après la guerre , les bosniaques ont quand même fait le ménage parmi les prêcheurs.
    Bien que les Saoudiens ait largement contribué financièrement a soutenir l’armée bosniaque.
    On oubli trop souvent que la première victime civile des snipers était serbe et habitait Ilidža, à l’époque les saoudiens payaient chaque mort serbe 1000 $.
    Mais il y a la pauvreté, après la guerre,les saoudiens donnaient 100 $ au pères de famille pour que leurs filles se voilent. Puis ils ont financé la reconstruction, puis financé le SDA et son journal Dnevni avaz, qui a commencé a propager les thèses wahhabites.
    Étape suivante, construction de nouvelle mosquées et installation d’imams venu d’Arabie saoudite etc.
    Ne comptez pas sur le parti au pouvoir, le SDA pour contrer cette montée de l’islamisme radical, il est complétement noyauté.


  15. mathieu Le 05 octobre 2016 à 08h31
    Afficher/Masquer

    Il me semble qu’il manque un petit détail qui a son importance dans la description du wahhabisme. Abd-al s’est ensuite allié avec la tribu des saoud pour mener une guerre sainte et mettre en place un pseudo califat sur les terres saintes de l’islam. En est ressorti une théocratie des plus régressive qui s’appelle aujourd’hui Arabie saoudite dont les dirigeants font partis de nos principaux partenaires commerciaux et alliés. On peut se demander pourquoi France 24, chaîne “publique d’information” oublié ce petit détail dans ses “clés de compréhension”….


    • krokus Le 06 octobre 2016 à 12h13
      Afficher/Masquer

      France 24 oublie ce qu’on lui demande d’oublier…et ce n’est pas une chaîne d’information ,mais de propagande.


Charte de modérations des commentaires