Les Crises Les Crises
4.octobre.20164.10.2016 // Les Crises

[Les Zemmourades] Il ne parle pas que des prénoms musulmans…

Merci 1
J'envoie

Comme on m’a fait remarquer, à raison, que je n’avais pas assez parlé du fond de Zemmour, voici une brève série “Les Zemmourades”…

Aujourd’hui, une courte :

“Appeler ses enfants Swelen ou Mohamed, c’est un signe manifeste d’auto-ségrégation qui permettra ensuite de se plaindre de la ségrégation que l’on subit. C’est refuser consciemment ou inconsciemment de faire partie du peuple français. […] Quand des parents juifs donnent à leurs enfants des prénoms israéliens, il y a de fortes chances que cette famille ne tarde pas à quitter la France pour Israël”

Donc quand on donne un prénom étranger, c’est qu’on ne veut pas être français et qu’on va quitter le pays – surtout si on est juif… Un moyen facile de repérer de mauvais français pour Zemmour donc ?

Un avis la LICRA? Le CRIF ? SOS Racisme ? BHL ? Toussatoussa ?

Ou peut-être M. Le Grand Rabin Haïm Korsia ? :

rabbin

Bref :

zemmour

Merci Eric Zemmour…

P.S. je reviendrai bientôt plus en profondeur sur ce sujet des prénoms – on ne lance pas le débat en commentaire sur cet axe svp…

Commentaire recommandé

patatufle09 // 04.10.2016 à 06h11

On peut quand même accorder à Zemmour ce constat là. Je trouve sa réflexion plutôt juste pour justifier ses racines à travers l’usage du nom, surtout que l’on a la possibilité de le conserver en cas de mariage. Quand à l’adoption d’un prénom il faut avouer que depuis une trentaine d’années c’est devenu du n’importe quoi. Mettre en lumière un prénom tel Zinédine, Omar ou Rachida me semble ridicule. Apposés seulement ces prénoms aux noms de famille de ces personnalités c’est oublier le nombre de CV où Omar et Rachida se sont faits recalés pour une embauche. Quand à Zinedine, ou Zizou c’est mon cousin qui a refilé ce prénom à son chien et nom à son fils…Pourtant il est fan de foot comme jamais. Et si je devais rendre hommage à la connerie je choisirai pour mes enfants kimberley et killian en espérant qu’ils embrassent une carrière de brasseur ou d’actrice porno. Choisir un prénom sans casser les codes de l’intégration sociale qui je vous l’accorde peut paraître rigide…c’est donner une chance supplémentaire à son enfant. Je pense que Zemmour sur ce point a fait mouche.

62 réactions et commentaires

  • Spectre // 04.10.2016 à 01h39

    Éric est un prénom masculin scandinave, dérivé du vieux norrois Eiríkr (ou Eríkr).

    Avec un peu de chance, lui-même finira par émigrer dans les contrées nordiques, ça nous fera des vacances. 🙂

      +49

    Alerter
    • kasper // 04.10.2016 à 01h56

      Et “Zemmour”, ca sonne pas tres francais, ca, ” Zemmour”. Pourtant ca se change un nom de famille, on peut faire les démarches non ? Il aurait pu changer en “de Mour” ou “Lamour”. Quand on veut, on peut.

      Ce monsieur, c’est donc de la graine de djihadiste qui refuse de s’intégrer.

        +16

      Alerter
      • salimsellami // 04.10.2016 à 02h27

        Absolument, c’est un nom Algérien de la tribu berbère des Ait-Zemmour..

          +18

        Alerter
        • Artiguste // 04.10.2016 à 07h30

          Ça ne veut pas dire Olivier en berbère Zemmour ?

            +8

          Alerter
          • Boyington // 04.10.2016 à 21h29

            Oui, il l’a encore mentionné hier :

            https://vid.me/83xX

            Éric est un saint du calendrier au passage…honoré le 18 mai.

              +2

            Alerter
        • Quéniart // 04.10.2016 à 08h10

          cela vient du mot kabyle azemmour qui veut dire olive

            +12

          Alerter
      • Otâneries // 04.10.2016 à 07h54

        C’est aussi le nom de tribus berbères du nord du Maroc, autour de la ville de Khémisset, ancienne région qui portait ce nom …

          +5

        Alerter
      • RGT // 04.10.2016 à 19h00

        Je me souviens, dans ma jeunesse (début des années 70) j’avais un ami en classe qui s’appelait Bensard

        Un “p’tit gars” avec lequel je m’entendais très bien, même si “certains” le trouvaient un peu “basané”… Je n’en avais rien à foutre, ce qui comptait (et compte toujours) pour moi c’est ce que les personnes sont réellement, pas ce à quoi on peut les rattacher.

        Un jour il m’a confié que son père avait changé de nom en arrivant en France métropolitaine suite aux “événements d’Algérie”.

        Il m’a aussi confié que comme son père était très radin et que comme le changement de nom se faisait en payant chaque lettre il n’en avait fait changer qu’une seule.
        Nous avons tous deux bien rigolé et j’ai gardé ce secret jusqu’à ce jour (45 ans après il y a prescription)…

        “Éric” aurait aussi pu aussi n’en changer qu’une seule pour que ça “pète” bien français.

        Soit il n’a aucune imagination, soit il est encore plus radin que le père de mon ami 😉 .

          +5

        Alerter
      • Serguei // 04.10.2016 à 21h16

        En effet, il aurait dû assumer son raisonement jusqu’au bout et changer de nom pour porter un nom bien français comme Dupont par exemple… ) Allez, Docteur Eric, Mister Zemmour, chiche!

          +2

        Alerter
  • tarik // 04.10.2016 à 02h17

    Certes il ne parle pas que des prenoms musulmans,c’est juste pour donner le change.Son probleme c’est l’islame.d’ailleurs pour les prenoms americanises,ce seraient des familles qui n’ont pas les outils culturels,donc l’immigration maghrebine.
    Son raisonnement,est la definition meme du racisme.La segregation vis a vis de l’autre,different de par ses origines,et qui ne veut pas se depersonnaliser et rentrer dans le moule republicain selon lui.Finalement c’est un maquillage pour ces dires abjectes.un musulman s’appellerait Michel,sa ne changerait rien pour lui.Ce qui le gene, ce n’est pas la forme,mais le fond c’est a dire les croyances de ce musulman,et quelque soit son prenom.

      +14

    Alerter
  • silk // 04.10.2016 à 02h20

    Haïm Korsia né à Lyon en 1963 ?
    Zemmour dit que la loi a arrêté d’être appliqué vers les années 70 (on peut supposer que dans sa tête c’est mai 68 qu’il attaque) et après c’est les années Mitterrand qu’il vise.
    Mais comment Haïm Korsia a pu, en 1963 alors que sa suprême loi etait encore appliquée, recevoir un tel prénom ? A moins qu’il ait changé de prénom ? (Selon Zemmour cette personne n’est pas vraiment française, en tout cas sur le plan sociologique comme il l’a expliqué avec d’autres).
    D’ailleurs “l’identité française” c’est avant tout un sentiment. Comme l’amour : on peut écrire des tomes des tomes sans en donner une définition …

    Ps : moi aussi je m’interroge sur la pertinence de ce billet très court.
    PS2 : Il aura fallu + de 700 plaintes au CSA pour qu’il se saisisse de l’affaire. Mais seulement 64 plaintes auront suffit pour que le CSA se saisisse de l’histoire dans “touche pas à mon poste” de Hanouna qui annonce l’homosexualité d’un de ses chroniqueur sans son consentement (apparemment).
    64 plaintes contre 700, une humiliation à la télévision vs une incitation à la haine et des propos qu’on peut considérer comme racistes (surtout si on croise avec un débat avec Mélenchon fin août dans lequel Zemmour amalgame clairement musulman et immigrés maghrébins).

      +10

    Alerter
    • Arnould // 04.10.2016 à 17h11

      Je suis surpris aussi. Je suis né quelques mois avant lui, en mars 1963, et je devais me prénomer Arnold comme mon grand-père maternel (ma mère est une immigrée de Suisse alémanique). Impossible. Le préposé a sorti son calendrier pour trouver Arnould, un saint alsacien, légèrement escroc sur les bords (allez voir son Wikipedia!), un point c’est tout. Mon père n’a pas insisté. C’est pourquoi je suis surpris…

        +4

      Alerter
  • Kiwixar // 04.10.2016 à 02h58

    Phase 1 : laisser les racistes grotesques type Zemmour s’exprimer, leur donner une tribune (les prénoms étrangers style “Kevin” des séries télés zuniennes à 2 balles, c’est ok)
    Phase 2 : amalgamer les souverainistes (pour la sortie de l’UE, sortie de l’euro, sortie de l’Otan) avec les racistes anti-musulmans type Zemmour
    Phase 3 : interdire les propos souverainistes/racistes/anti-européens, et les partis (UPR) qui cautionnent ce genre de “dérives nous rappelant les heures les plus sombres de notre histoire”

      +47

    Alerter
    • JCH // 04.10.2016 à 09h18

      Pour votre point 1, il y a Saint Kevin (3 juin) pour venir à la rescousse des amateurs de séries américaines et leur permettre de rester de “bons français” aux yeux de M. Zemmour.

        +4

      Alerter
      • Vincent // 04.10.2016 à 12h53

        Vous mélangez prénoms francçais et prénoms catholiques (pour lesquels il existe un saint).
        On pourrait très bien considérer que, même s’il y a un saint, ce n’est pas un prénom français, de même qu’il peut y avoir des prénoms français sans saints. Par exemple, il y a une quinzaine d’années, il n’y avait pas de Saint Hector. Et pourtant ce prénom est un prénom traditionnel français…

          +5

        Alerter
        • Olivier Berruyer // 04.10.2016 à 13h22

          C est parce que ca vient un peu de la mythologie grecque comme achille… 🙂

            +5

          Alerter
      • anne jordan // 04.10.2016 à 15h51

        y a même une sainte Raïssa – 5 septembre – et un saint Habib – 27 mars – , pour faire la nique à tous les crispés du calendrier …
        faut être vraiment de mauvaise foi , pour , comme @alexis , croire que c’est à propos des prénoms que Mr Z. lance ses diatribes , et non pour instiller un venin pernicieux … suivi par 60 lecteurs de ce blog , apparemment !

          +7

        Alerter
  • Asian // 04.10.2016 à 03h01

    Vous savez à qui il me fait penser dans cette vidéo? Non pas au clown, mais imaginez Zemmour-astrologue, en robe et chapeau pointu, la baguette à la main, sur fond des étoiles filantes. Sa nouvelle rubrique sur RTL: “Conseils astrologiques avec Zemmour” où il nous parle justement des origines des prénoms, leurs significations et conseils aux futurs parents?. Pourquoi pas une caricature à ce sujet? Ou un mini-film avec des effets spéciaux (les étoiles qui lui tombent sur la tête), ce serait super!

      +4

    Alerter
    • RGT // 04.10.2016 à 19h15

      Nous pourrions demander à Marcel Gotlib de faire une caricature de Zemmour façon “Isaac Newton” dont il avait le secret.
      http://i1.wp.com/le-monde-en-nous.fr/wp-content/uploads/2014/05/gotlib.jpg?w=1000

      Je suis certain qu’il reprendrait sa plume avec plaisir pour cette noble cause.
      Il pourrait même faire une planche complète avec ce monsieur se baladant avec des fanfreluches, se prenant un coran sur la tête, puis sortant de l’hôpital avec un bandage le faisant ressembler à un mollah.

      Rigolade assurée.

        +2

      Alerter
  • jp // 04.10.2016 à 03h07

    je n’arrive pas à voir les vidéos sur zemmour, je rate vraiment beaucoup de c…neries ?
    serait-ce possible de les mettre sur youtube où là j’arrive à les voir ?

      +2

    Alerter
    • silk // 04.10.2016 à 04h25

      Tapez les mots clé “swelen Mohamed Zemmour RTL” dans Google, puis aller dans la section vidéo, vous devriez trouver rapidement.

        +1

      Alerter
  • Boyington // 04.10.2016 à 05h15

    Zemmour est également contre les prénoms « israélites ». Il l’a déjà dit et s’est félicité que ses parents l’aient appelé « Éric ».

      +11

    Alerter
  • patatufle09 // 04.10.2016 à 06h11

    On peut quand même accorder à Zemmour ce constat là. Je trouve sa réflexion plutôt juste pour justifier ses racines à travers l’usage du nom, surtout que l’on a la possibilité de le conserver en cas de mariage. Quand à l’adoption d’un prénom il faut avouer que depuis une trentaine d’années c’est devenu du n’importe quoi. Mettre en lumière un prénom tel Zinédine, Omar ou Rachida me semble ridicule. Apposés seulement ces prénoms aux noms de famille de ces personnalités c’est oublier le nombre de CV où Omar et Rachida se sont faits recalés pour une embauche. Quand à Zinedine, ou Zizou c’est mon cousin qui a refilé ce prénom à son chien et nom à son fils…Pourtant il est fan de foot comme jamais. Et si je devais rendre hommage à la connerie je choisirai pour mes enfants kimberley et killian en espérant qu’ils embrassent une carrière de brasseur ou d’actrice porno. Choisir un prénom sans casser les codes de l’intégration sociale qui je vous l’accorde peut paraître rigide…c’est donner une chance supplémentaire à son enfant. Je pense que Zemmour sur ce point a fait mouche.

      +64

    Alerter
    • bourdeaux // 04.10.2016 à 07h51

      Cela aurait pu être entendu sous la forme d’une recommandation bienveillante du type : “vous comprenez, les français sont chauvins, jaloux de leur identité, ne peuvent jamais s’empêcher de faire les honneurs de leur pays, donc vous qui êtes de culture musulmane, si vous voulez donner une chance d’avenir à vos enfants, un conseil : donnez-leur un prénom bien franchouillard “. Mais le ton sur lequel EZ évoque la question n’est pas strictement “bienveillant”…

        +13

      Alerter
      • Vincent // 04.10.2016 à 12h57

        Pour rappel, ce que vous semblez trouver scandaleux (une obligation au lieu d’une recommandation) existait il y a 30 ans.
        Et on peut argumenter que l’obligation légale est nécessaire pour permettre de contrebalancer certaines pressions de l’entourage ou de la communauté.

          +7

        Alerter
  • noel // 04.10.2016 à 07h48

    Mon père était algérien d’origine kabyle et a conservé sa nationalité après 1962. Il s’est marié en 1959 avec ma mère, française de souche normande. Mon père était français en 1959. Tous leurs enfants portent un prénom kabyle.

    Que dois-je faire M. Zemmour pour être plus français que français ?

    Une telle interpellation concernant les patronymes n’émane pas d’un journaliste catholique authentique de souche chrétienne depuis Clovis, de famille noble ou roturière avec des aïeux né sur notre territoire mais d’un sayan français ! Quelle ironie !

    J’ai des amis catholiques traditionnalistes et ils m’ont accepté avec mes nom & prénom à consonance kabyle.

    Ils nous manquent hélas des Henri Guillemin sur nos antennes “publiques” depuis longtemps remplacés, encore hélas par des sayanim vociférateurs.

    La France catholique n’écoute pas votre propagande, aggravant la situation. Elle est sage, intelligente : elle a du discernement.

    Un train de retard M. Mourez ? Marre de vos gesticulations verbales payées de surcroît par notre redevance ou indirectrement par la publicité !

      +18

    Alerter
    • rastignac // 04.10.2016 à 09h44

      “”J’ai des amis catholiques traditionnalistes et ils m’ont accepté avec mes nom & prénom à consonance kabyle.”””

      oui car au delà de votre prénom vous n’avez pas fait de prosélytisme politico religieux. J’aime bien que vous apposiez la marque sayan sur Zemmour…car surement parmi les musulmans il n’y a pas d’équivalence…:)

        +8

      Alerter
      • noel // 04.10.2016 à 12h40

        Oui, nous avions bien accueilli sur nos antennes un français d’origine kabyle, Rachid Arhab. Il a été nommé membre du CSA de 2007 à 2013. Preuve de sa modération, compétence, éthique et exigences journalistiques

        Un journaliste disposant d’une telle audience que M. Z., n’a pas à attiser les divergences d’opinion entre français d’où qu’ils viennent.

        Comme le véritable débat médiatique mainstream est interdit : il peut donc claironner tel un jeune coq avec des interlocuteurs convenus : la route est libre sauf que la France ne l’est plus et sa libre-expression : une peau-de-chagrin.

        La France est la terre du Logos, du Verbe. C’est son rôle, sa mission, celle-là même assignée par le Sacrement de Clovis 1er à Reims. Le devoir chronologique de la Mémoire historique ne commence, ni ne s’arrête en 1942 !

        Apporter, si l’on suit la logique de M. Z. la preuve que chacun d’entre nous avons au moins un aïeul présent dans notre arbre généalogique à partir du règne de Clovis 1er !

          +3

        Alerter
        • patatufle09 // 04.10.2016 à 13h59

          Vous vous méprenez. Nous savons vous et moi que l’ensemble des prénoms les plus usités ont des racines grecques, latines, hébraïques,germaniques…arrêtez donc de regarder le sujet à travers le prisme ethnico-religieux. Vous mettez en avant un seul prénom, celui de Rachid Arhab…Mais combien de Rachid se sont vus refuser un job sans même passer un entretien.Je note à ce propos que le CV anonyme est encore dans les placards de l’assemblée.Il existe une réalité de terrain quand le patron d’une boîte décline les motiviations de momo du 93. Je ne juge pas, je constate avec pragmatisme que l’ascenceur social français a ses codes rugueux mais solides… à moins de promulguer une loi sous couvert de discrimination positive. L’intégrationbien-pensante aux forceps.

            +7

          Alerter
        • sadsam // 04.10.2016 à 20h58

          @Noel

          tel un “jeune coq” en effet alors qu’il approche de la soixantaine et qu’il est père de trois enfants.
          Il devrait donc avoir à coeur de ne pas contribuer à leur laisser un monde à feu et à sang.

            +0

          Alerter
    • Vincent // 04.10.2016 à 13h01

      Vous vous demandez ce qu’en dirait H. Guillemin…
      Je ne suis pas aussi certain que vous de ce que serait sa réponse. Il était tout à fait hostiles à toutes les discriminations, au colonialisme, etc.
      Mais c’était aussi un jacobin pur et dur (avec ce que ça implique en terme de laïcité), qui n’aurait certaintement pas admis que la communauté nationale aille vers un éclatement en communautés d’origine ou religieuses…

      Il n’était certainement pas un libertaire qui défendait la liberté individuelle à tout prix.

      Et peut être que, sur cette question des prénoms, il aurait fait passer le maintien d’une cohésion nationale par la force avant les libertés individuelles (au final, c’est vraiment là qu’est le débat).

        +5

      Alerter
  • Perret // 04.10.2016 à 08h35

    Zemmour ne semble pas savoir que de nombreuses familles françaises musulmanes ont donné des prénoms chrétiens à leurs enfants dans les années 60-70-80. J’ai bien connu un ancien président d’une association des musulmans de Seine-Saint-Denis qui l’avait fait pour ses quatres enfants. Il voulait par là démontrer son attachement à la France (il avait été chef d’une harka pendant la guerre d’Algérie). C’était avant la grande vague de ré-islamisation qui suit la chute du mur de Berlin et la disparition de l’URSS. Depuis, les familles musulmanes donnent à leur enfants des prénoms musulmans (ce qui a aussi sa cohérence). La question est plus complexe qu’il paraît car le prénom “français”, c’est-à-dire “chrétien” recouvre aussi une tendance au rapprochement avec le christianisme : cela met en évidence le refus des églises chrétiennes, sous prétexte d’oecuménisme, de baptiser les musulmans (un gros problème en Allemagne aujourd’hui où les conversions d’Afghans ou d’Iraniens sont extrêmement nombreuses mais ou beaucoup d’églises refusent de les baptiser). Le problème est très ancien, puisque la République (plus précisément l’armée) s’était opposée à la conversion des musulmans d’Algérie. Zemmour renvoie sans le savoir à tout un passif sur cette question.

      +12

    Alerter
    • Surya // 04.10.2016 à 15h59

      la ré islamisation (“résurgence” de l’islam comme l’appelle Gilles Kepel) date de la fin des années 70 / début des années 80 avec la révolution islamique en Iran, la prise de la Grande Mosquée de La Mecque et puis un peu plus tard le djihad interntional en Afghanistan.

        +1

      Alerter
  • Toff de Aix // 04.10.2016 à 09h13

    Faux. Ça n’est pas juste “un point de vue”. Il appelle clairement “tous les musulmans de France à choisir entre l’islam et la France”. Et vous le savez très bien.

      +15

    Alerter
  • Toff de Aix // 04.10.2016 à 09h18

    La tolérance et le vivre ensemble, voilà ce que ce pitre, avec ses clowneries racistes et ses amalgames imbéciles, attaque réellement. L’idéal d’intégration laïque et républicain ne serait-il pas d’accepter l’autre dans la communauté, avec ses différences (fussent-elles un simple prénom) mais surtout avec la bonne volonté de chaque partie ?

      +8

    Alerter
  • Parse // 04.10.2016 à 09h39

    “Un avis la LICRA? Le CRIF ? SOS Racisme ? BHL ? Toussatoussa ?” – Voila ce qui me semble le plus intéressant. Pour ceux-ci, il s’agit d’attendre et de voir comment le “minerai” produit par E. Zemmour peut servir leur idéologie (à considérer qu’ils aient la même). Minerai – et je fais le parallèle avec le minerai des abattoirs – qui est l’aliment premier que l’on nous sert, accommodé à notre bon plaisir. Il n’est plus question de se poser la question de la composition de ce minerai mais plutôt de mener des débats ou des guerres ou des séductions pour nous le faire consommer. A exposition médiatique comparable, je trouve EZ moins dangereux que BHL mais son minerai “sent”… par ses phrases explicites, quelque chose dont on s’émeut parce que l’on pense que le commun pourrait s’y complaire voire le réclamer. En revanche, celui de BHL a l’agressivité droit-de-l’hommiste mais désodorisée du haut de gamme. Disons andouillette contre surimi. Disons, pour l’instant, par les conséquences, un changement de menu contre la “valorisation” des morts.

      +9

    Alerter
    • Parse // 07.10.2016 à 15h02

      J’avais oublié Phillipe Tesson, bien sûr, avec les musulmans qui amènent “la merde en France” ! Jugé comme il suit : « les propos de Monsieur Tesson ne peuvent être entendus comme une généralisation selon laquelle les personnes de confession musulmane seraient par nature et dans leur globalité responsables des maux et désordres de la société française ». Ce qui semble vouloir dire qu’il existe quelques musulmans qui l’amène, du fait qu’ils le sont, précisément, hors de toute autre raison. Et dire cela, est-ce donc bien permis ? C’est bien ce que dit Zemmour, non ?

        +0

      Alerter
  • TuYolPol // 04.10.2016 à 09h59

    Il faut dire que le débat en France est complètement saturé et distordu, au sens sonore du terme. Les ondes émotionnelles couvrent le message.
    Quand un jeune (la trentaine) algérien, qui suit (comme beaucoup) les actualités françaises, me dit qu’il admet la position des Zemmoureux, c’est l’occasion de faire un peu la part des choses. Et il n’était pas le seul.
    Il y a deux choses majeures :
    – l’Islam se prête plus que toute autre au fondamentalisme, par construction.
    – faire porter des prénoms français à ses enfants serait plus juste. Lui le ferait.

    La Zemmourite est une pathologie, c’est une irritation qui en entraîne une autre, elle ne sert à rien, elle dérape, et elle est aveuglante.

    Mais nos compatriotes d’origine maghrebine auraient dû lâcher du lest avant. Et le mot “lest” n’est pas innocent, ça ne date pas d’hier que toute une catégorie de prénom est un boulet sur un CV. Le remède paraissait simple : donner plus souvent d’autres prénoms (n’importe lesquels, anglo saxon, slave, latin, celte, viking, ce n’est pas ça qui manque) mais pas toujours, ou presque, des prénoms qui risquent d’être handicapants dans un contexte assez prévisible depuis longtemps, avec un effet d’unanimité et de nombre.
    Donc pourquoi effectivement un tel attachement ? Est-ce qu’il faut trouver le pourquoi ou est-ce qu’il faut simplement que ça change ? En tout cas, je pense qu’il est malsain que ça reste comme ça, parce que c’est un particularisme inutilement voyant et handicapant.

      +16

    Alerter
    • Maxalex // 05.10.2016 à 20h15

      OK, ils s’appelleront Albert, Jean Philippe. Concernant leur physique, devront-ils éviter le soleil et porter des perruques pour ressembler à des viking?

        +2

      Alerter
  • Fabien // 04.10.2016 à 10h02

    Je pense que le premier prénom étranger qu’il cite ne s’écrit pas “Swelen” mais “Sue-ellen” en référence au personnage de la série Dallas ( la femme de J.R. )

      +5

    Alerter
  • Kilsan Aïtous // 04.10.2016 à 10h11

    “Les termes du débat tel qu’il est médiatisé ne contribuent pas à une compréhension claire des réalités et des enjeux, pourtant nécessaire à une approche responsable par le politique.”

    http://www.ifet.fr/sites/default/files/2016-09/IFET-catalogue-formations-2016-2017-V23_147-148.pdf

    Olivier ne vous occupez pas des bateleurs médiatisés, ne vous faites pas bateleur vous-même, le problème existe. Zemmour ne fait que l’aggraver, l’exacerber, et ajoute une épaisse couche de confusion et de fumée pour focaliser l’attention. A qui profite le crime ?

      +6

    Alerter
  • Jules // 04.10.2016 à 11h41

    On hérite de son patronyme.

    On choisit le prénom de son enfant. Ce choix exprime une préférence culturelle, consciente ou sub-consciente.

    Nommer l’enfant, ou plus exactement le prénommer, est sans doute l’acte le plus important après la procréation.

    Cet acte engage la responsabilité des parents.

      +15

    Alerter
  • TuYolPol // 04.10.2016 à 11h42

    On s’en fiche qu’il préfère, moi aussi je préfère. C’est triste qu’au bout de 9 ou 10 et non 15 billets on n’ait toujours pas clairement vu que c’est sa parfaitement visible radicalisation haineuse qui est pointée. Que cette radicalisation haineuse est exactement ce que tous les radicaux haineux attendent. Que ça n’a aucun, strictement aucun effet positif.

      +7

    Alerter
  • SanKuKai // 04.10.2016 à 12h54

    Dans la video E. Zemmour déclare: « Pour rendre hommage à ses racines et à ses ancêtres, à la mémoire de ses parents, le nom de famille suffit ».
    Et non!
    Car la France n’est pas la Brésil, le Portugal ou l’Espagne. Le nom de famille de la mère est le plus souvent évincé.
    Donc pour rendre hommage à la mémoire de votre famille maternelle vous n’aurez pas d’autre choix que d’ignorer E. Zemmour.

      +4

    Alerter
    • K // 04.10.2016 à 13h32

      Donc pour rendre hommage à ses 2 parents, il faut prendre leurs 2 noms ou que chacun d’entre eux choisissent un prénom ? Donc les petits enfants auront 4 noms et les arrières petits enfants 8 noms ? On ne peut pas garder les noms de ses ancêtres, il faut faire un choix !

        +6

      Alerter
  • Olivier Berruyer // 04.10.2016 à 13h11

    Loi qui n a jamais dit ça, mais bon quand on a zemmour comme source, c est normal de dire n importe quoi…

      +0

    Alerter
  • K // 04.10.2016 à 13h46

    Autant je condamne les outrances racistes de Zemmour, autant je trouve légitime de s’interroger pourquoi toutes les populations immigrées, qui font la France, ont donnés des prénoms français à leurs enfants, et dès la 2e génération, et ceci quel que soit leur continent d’origine, couleur de peau, religion, langue d’origine, etc, et quelle que soit l’époque (19e ou 20 siècles). Même les Asiatiques qui ne sont arrivés chronologiquement qu’après donnent majoritairement des prénoms français.

    Ceci dit, ne noircissons pas le tableau, beaucoup de familles musulmanes (ou du moins de culture musulmane) finissent par donner des prénoms français, bravo à elles. Plutôt que de blâmer les parents qui choisissent un prénom “du bled”, félicitons ceux qui choisissent un prénom français.

      +11

    Alerter
    • jp // 04.10.2016 à 17h19

      étant donné qu”on peut donner 2 ou 3 (peut-être plus) de prénoms à un nouveau né, il suffit de donner au moins un prénom qui “fasse français” en 2è ou 3è position. Comme la loi autorise de choisir son prénom d’usage dans la vie de tous les jours, on peut se faire appeler par son prénom “pas français” dans sa famille et parmi ses amis et donner son prénom “français” sur un CV.
      C’est ce que j’ai conseillé de faire à un couple d’étrangers de mes amis.

        +1

      Alerter
    • Maxalex // 05.10.2016 à 20h21

      Ah pourtant, je suis entouré de Luis et de Carlos, on ne vit pas dans le même monde? Bon sang, arrêtez ces pinaillages et avouez que vous ne pouvez pas saquer les arabes pour X ou Y bonnes raisons personnelles mais arrêtez cette “faux-culerie”, c’est dangereux et pathétique…

        +3

      Alerter
      • Surya // 06.10.2016 à 11h01

        l’influence du prénom dans l’assimilation ça a été étudié par Michèle Tribalat dans “De l’immigration à l’assimilation – enquête sur les populations d’origine étrangère en france” publié en 96

          +0

        Alerter
  • Pinouille // 04.10.2016 à 14h57

    Dans les grandes enseignes de parfumerie (mais peut-être ailleurs aussi), les employés au contact avec la clientèle doivent porter un badge avec leurs prénoms.
    Vous ne verrez pas de prénoms à consonance maghrébine car ils sont remplacés par des prénoms à consonance franco-française.
    “- Latifa, à partir de maintenant tu t’appelles Béatrice.
    – Oui patron…”

      +8

    Alerter
  • Catalina // 04.10.2016 à 15h55

    ben moi, j’ai un prénom italien alors que mes origines sont à l’est, je vais donc porter plainte contre mes parents et tant pis, s’ils sont morts, non, mais m’enfin, il faut donner un prénom français à ses enfants, du coup, je préfère quand m^me la France pare que je ne me vois pas m’appeler Gertrud, ou Angela !

    NON, sérieux, ça me fait marrer, les mêmes qui défendent la liberté d’expression voudraient obliger les gens à choisir les prénoms de leurs enfants selon le pays où ils vivent !!!! c’est d’autant plus tordant que les gens changent de pays, dans ce cas, doivent-ils lâcher leur prénom et en prendre un autre plus con-sonnant ? incroyable, l’ingérence maintenant sur le choix des prénoms, et ben……..et après, ce sera quoi ?

      +6

    Alerter
  • anne jordan // 04.10.2016 à 15h57

    un troll qui est néanmoins invité sur BFMTV , si j’en juge par les bandes défilantes en bas de mon écran , aperçues hier au soir …
    c’est exactement cela qui m’irrite : le fait qu’il soit
    invité
    écouté
    et non contredit !

      +7

    Alerter
  • anne jordan // 04.10.2016 à 16h04

    merci , @jeanne pour ce rappel de l’histoire des prénoms !
    cela me fait penser à une B.D de Claire Brétecher ( Agrippine ) des années 80 , où elle présentait un lycéen nommé Mohammed Le Moual …
    la voilà la solution : que les F de souche donnent des prénoms ” musulmans ” !
    il ya bien des Karim et des Leïla, parmi nos voisin et connaissances , j’en suis sure et les Momo sont légion – ou du moins l’étaient , à la bonne franquette , avant toute cette hystérie…

      +3

    Alerter
  • Catalina // 04.10.2016 à 16h07

    petite anecdote mais qui parle d’elle-m^me, je ne suis pas croyante et pourtant, j’ai imposé à mes enfants le respect de tous, il y a six mois, mon fils revenant d’une rave-partie me disait complètement ahuri, ” ben, tu sais, être islamophobe, c’est une mode, j’ai voulu débattre avec des jeunes de mon âge et j’ai failli me faire casser la figure”, ça craint quand m^me, en plus, notre jeunesse non immunisée contre l’idiocratie devient de plus en plus inculte, comme aux usa. C’est très grave, ça, AMHA;

      +3

    Alerter
  • Catalina // 04.10.2016 à 16h10

    ça me fait penser à cette députée svoboda en Ukraine qui est allée dans une école, traumatiser les enfants en leur disant que leurs prénoms russes n’étaient plus leurs prénoms !!! c’est du totalitarisme, rien de moins.

      +5

    Alerter
  • olivier // 04.10.2016 à 16h49

    Dans le quartier où j’ai grandi (région de Brest) vivaient plusieurs familles d’origine Vietnamienne arrivées en France dans les années 1960. Les parents de ces familles ont tous fait le choix de donner un prénom à consonance française (Jean, Marie…) à leurs nouveau-nés qui furent pour la plupart mes amis d’enfance. Je trouve que c’est un geste symbolique très fort qui a sans doute joué dans la parfaite intégration de ces personnes en France. Bien entendu, le fait de ne pas donner un prénom “français” à un enfant n’est pas la preuve d’une volonté de non intégration pour autant…

      +12

    Alerter
  • lit75 // 04.10.2016 à 18h40

    Je pense que la proportion des prénoms “chrétiens”, on va dire, du calendrier est :

    * 1/3 d’origine germanique (Bernard, Roger, Eric, …)
    * 1/6 d’origine grecque (Sophie, Alexandre,..)
    * 1/6 d’origine latine(Jules, Julie), …
    * 1/3 d’origine hébréique (Michel, Michael, Emmanuel, Raphaël, Gabriel – presque tous les prénoms en El = Dieu, ben fait) Jean, Marie, Sarah, évidemment ce sont les prénoms de l’ancien ou du nouveau Testament.

    A noter que pas mal de ces derniers ont des correspondants en Arabe, également langue sémitique.

    Youssef -> Joseph
    Meryem -> Marie
    Sara -> Sarah
    Jibril -> Gabriel

    Dans le “stock” sémitique, certains prénoms, désuets en français ou en Afrique du Nord sont assez populaires chez les musulmans d’Afrique Subsaharienne :

    Moussa -> Moise / Moshe
    Issa -> Jésus,
    etc.

    Abraham n’est guère populaire en français mais l’a été assez aux USA (c’est le prénom du grand-père des Smpsons ;)). Son équivalent en arabe est “Ibrahim”.

      +5

    Alerter
  • sadsam // 04.10.2016 à 21h30

    @jp

    En tous cas Zemmour donne l’impression d’être un père méditerrannéen, si l’on en croit quelques subtiles études.

    François Caviglioli, qui était journaliste au Nouvel Obs et corse, -et mal accepté en Corse car ses lointains ancêtres étaient génois-, avait écrit un très beau livre sur le sujet : “Le grand absent”.

    Selon lui, les hommes n’ont jamais de maison à eux. Ils habitent d’abord chez leur mère, puis ensuite chez leur femme. Il ne leur reste qu’à aller plastronner à l’extérieur. Son livre concernait les Corses mais cela semble coller assez bien au peu que nous savons de la vie de Zemmour.

      +0

    Alerter
  • Krystyna Hawrot // 04.10.2016 à 21h43

    Bon sang, on a 7 millions de chômeurs et de quoi on discute??? Des prénoms qu’il faut ou ne faut pas donner pour montrer qu’on est un bon Français! Mais on marche sur la tête, et pas que Zemmour visiblement! La République, ce n’est PAS porter tel ou tel prénom mais se reconnaitre dans un projet politique commun, une Nation politique et la construire ensemble! Si on commence à disséquer les prénoms des uns et des autres, on perd de vue ce qui doit être notre bien commun! (et j’ai beau porter un beau prénom chrétien, la France de Pasqua m’a gardé 10 ans sans papiers alors que je suis née en France!!!)

      +10

    Alerter
  • EskimoDuDésert // 07.10.2016 à 16h22

    Parmi mes frères et sœurs, ceux qui ont choisi de maintenir leur foi islamique ont donné des prénoms musulmans à leurs enfants, les autres (la moitié) ont donné des prénoms bien français. Mais dans tous les cas, les compétents trouvent du travail et les autres galèrent. On se retrouve ainsi avec un Mohamed travaillant dans le secteur de la défense, et un Tristan (certes basané) au RSA.
    De plus en plus, les gens qui recrutent dans les entreprises ont grandi à l’école avec des camarades issus de l’immigration « musulmane ». Cela compte et comptera à l’avenir.
    Il n’y a pas pire invective que de demander à un croyant, quelle que soit sa religion, de donner à son enfant un prénom issu d’une autre religion. Pour avoir vécu en Egypte, j’imagine très mal la majorité musulmane demander à la minorité copte d’appeler leurs enfants Mohamed.
    Je crois personnellement que la question de fond est qu’il faudra décider un jour si, compte tenu de l’histoire de notre pays, l’islam est une religion française ou pas.
    Evidemment, on est encore loin de cette question. Et malheureusement, comment l’ambiance – j’oserai presque dire psychose – actuelle va-t-elle finir ? Les français musulmans les plus éduqués et ayant du patrimoine s’envoleront vers de meilleurs cieux. Les autres resteront et s’accrocheront quoi qu’il en coûte, ce qui validera les théories fumeuses des provocateurs de haines comme E.Z.

      +4

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications