Les Crises Les Crises
3.février.20153.2.2015 // Les Crises

[Reprise] Ciotti veut supprimer les allocations familiales en cas de non-respect de la minute de silence

Merci 0
J'envoie

Alors que la minute de silence n’a pas toujours été respectée dans les écoles, le député UMP Éric Ciotti propose des mesures radicales.


Le député UMP Eric Ciotti propose de mettre en place un dispositif pouvant aller jusqu’à la suppression des allocations familiales aux familles d’élèves ayant perturbé la minute de silence en hommage aux victimes d’attentats en France. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le député UMP Éric Ciotti a proposé jeudi de mettre en place un dispositif pouvant aller jusqu’à la suppression des allocations familiales aux familles d’élèves ayant perturbé la minute de silence en hommage aux victimes d’attentats en France. “Les Français ont découvert avec stupéfaction” que cette minute de silence “avait été perturbée dans des centaines d’établissements scolaires”, ce qui “témoigne d’une défiance à l’égard de la démocratie, mais elle traduit également des failles majeures de l’autorité parentale”, écrit le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes dans un communiqué. Il a donc “déposé ce jour une proposition de loi visant à rétablir le Contrat de responsabilité parentale supprimé en janvier 2013 par le gouvernement”.

Deux cents incidents dans les écoles

“Ce contrat aura pour objectif de rappeler aux parents qui se désengagent de leur responsabilité que le premier de leurs devoirs réside dans l’exercice de l’autorité parentale. Je propose ainsi l’instauration d’un dispositif contractuel équilibré et gradué d’accompagnement des parents d’enfants dont le comportement perturbateur aura été signalé par l’Éducation nationale au président du Conseil général en charge de la protection de l’enfance. Ce dispositif pourrait aller jusqu’à la suppression des allocations familiales.” “La suspension des allocations familiales doit donc être perçue avant tout comme une mesure de dissuasion pour faire prendre conscience aux parents de la gravité de la situation pour leur enfant”, ajoute M. Ciotti.

Quelque deux cents incidents liés aux attentats de la semaine dernière ont eu lieu dans les établissements scolaires, dont une quarantaine signalés à la police et la justice, a indiqué mercredi la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem.

Source : Le Point

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Chris // 03.02.2015 à 00h15

Le Festival des ânes est ouvert.
Quand donc cette surenchère d’inepties va-t-elle finir ? Ce n’est plus drôle du tout. J’ai de grosses inquiétude quant à l’âge mental de mes contemporains.

95 réactions et commentaires

  • Chris // 03.02.2015 à 00h15

    Le Festival des ânes est ouvert.
    Quand donc cette surenchère d’inepties va-t-elle finir ? Ce n’est plus drôle du tout. J’ai de grosses inquiétude quant à l’âge mental de mes contemporains.

      +68

    Alerter
    • ulule // 03.02.2015 à 01h08

      De plus en plus ridicule !
      La surenchère = bourrage de crâne au fil des jours pour faire accepter l’inacceptable de nouvelles lois liberticides, diviser pour mieux régner, détourner l’attention…

      Pour démontrer le “double langage” des Occidentaux sur la liberté d’expression, l’Iran organise un concours international de dessins raillant l’Holocauste en réponse à la caricature de Mahomet de Charlie Hebdo :
      “Iran’s House of Cartoon to hold a Holocaust cartoon competition in response to Charlie Hebdo”
      Loulla-Mae Eleftherou-Smith
      http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/irans-house-of-cartoon-to-hold-a-holocaust-cartoon-competition-in-response-to-charlie-hebdo-10016375.html

        +18

      Alerter
    • La foire aux boeufs aussi // 03.02.2015 à 11h09

      C’est vivifiant, autant de connerie, non ?
      Ca rappelle qu’il faut rester sur ses gardes, des fois qu’on tomberait dedans aussi.

      La minute de silence et autres formes de respect, quand ça ne vient pas, c’est que le respect et l’implication n’y sont pas, sinon, on les exprime sans effort (c’est “la nature humaine”, un truc ringard)

      Et le respect, on ne le réclame pas, on l’inspire.

      Quand on n’est plus capable de mériter le respect, on est souvent incapable aussi d’en mesurer les causes et d’y réagir (moyen pourtant infaillible de l’inspirer. Ceci expliquerait il cela ?)

      Vouloir imposer des marques de déférence par la coercition, c’est
      – remplacer l’adhésion par un simulacre,
      – se masquer la réalité et se rendre incapable d’y réagir intelligemment,
      – montrer soi-même du mépris pour les besoins d’implication des autres,
      – démériter encore plus,
      – aggraver les tensions dans le peuple à assez bref terme.
      Et on reprend depuis le début, et encore et encore.

      “Celui qui te respecte mourra pour toi. Celui qui te craint te regardera crever” (Chaipuki)

      Ce genre de truc est un symptôme autant qu’une cause de déglinguitude nationale, alors ça sent mauvaise limonade pour nos lendemains qui chantent, les enfants…

        +17

      Alerter
  • gaston // 03.02.2015 à 00h19

    cette anerie, un indicateur significatif du degré de confusion mentale qui a frappe nos “élites” depuis le 11 janvier dont “l’esprit” a été récupéré par ceux qui devraient nous représenter … dignement, sans manipulation ; mais ils ont perdu le nord, qui le leur rendra ?

      +25

    Alerter
    • jacques beaudry // 03.02.2015 à 17h14

      Ça remonte bien avant le 11 janvier.

        +6

      Alerter
  • Hugo bel // 03.02.2015 à 00h45

    De toutes facons, memes les deputein de gauche n’arrive pas a faire voter de lois ! hollande la glande lui seul et un ou deux ministres s’en occupent par decret, arreté, projet.

      +0

    Alerter
  • L’architecte // 03.02.2015 à 00h56

    Et pendant ce temps la…la courbe ne s’inverse toujours pas.
    Bah je les comprends en même temps, du societal et du sécuritaire : c’est tout ce qui reste quand on est impuissant.

      +10

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 03.02.2015 à 09h00

      Ils ne sont pas impuisants.
      Ils ont fait des choix politiques qui ont des implications.

      De fait, vaut mieux se faire valoir sur d’autres sujets, puisqu’ils font le contraire de ce que desire le people (et si c’était cela, la cause de l’effondrement dans les sondages des Chiracs, Sarkozy et Hollande?)

        +7

      Alerter
    • Vallois // 03.02.2015 à 09h01

      Si vous voulez dire que la France est sous occupation ou protectorat, je suis tout à fait d’accord. Les relais locaux en sont réduit à du saupoudrage démagogique dans les propos.

      Mais quand même, il y a synchronicité de l’offensive contre l’islam sous couvert de lutte contre l’intégrisme même dans les pays où il n’y a pas eu Charlie ou d’attentats comme l’Allemagne. C’est cette synchronicité – tout comme celle du mariage ouverts aux homosexuels (sociétal encore) – qui m’interpelle, elle me semble pas naturelle et artificelle.

        +18

      Alerter
      • Sam // 03.02.2015 à 19h51

        Ne réfléchissez pas autant, big brother n’aime pas ça.

        Tout ça n’est que pure hasard, répétez après moi, c’est le hasard, des coïncidences, 2 tours sont tombées le 11/9 et non 3, la crise est derrière nous, les OGM c’est bon pour moi, la théorie du genre, ça n’existe pas !

        Ah, tite dernière, l’or ça ne se mange pas, c’est pour ça qu’ils sont si bêtes et méchants les Russes, les Chinois et tous leurs copains, ils ne savent même pas que ce métal ne sert à rien, autant le revendre.

        Aaaaah, que c’est bon de ne plus avoir peur du gouvernement, suffit d’obéir.
        Allez, kes kya à la télé ce soir, histoire d’euthanasier les 2 neuronnes qu’il me reste……

          +3

        Alerter
  • Wonamax // 03.02.2015 à 01h20

    À quand un arsenal législatif pour lutter contre le terrorisme social et idéologique. Dynamiter la fracture sociale pour plus de sécurité. J’espère que son rêve de s’installer place Beauvau se transforme en cauchemar électoral. Il saisira la main du FN et quittera ses faux amis, pour rien…

      +1

    Alerter
  • Erstam // 03.02.2015 à 01h57

    Si je me rappelle bien la fabuleuse analyse de la “République” de Platon postée sur ce même site, la dictature est censée être le prolongement logique de la démocratie.
    On y est déjà enfoncé jusqu’aux genoux, il va falloir beaucoup d’énergie pour s’en sortir. 🙁

      +18

    Alerter
  • boduos // 03.02.2015 à 02h24

    je ne veux pas croire que leur électorat soit aussi nul, à droite comme à gauche.
    on va battre les records d’abstention !

      +7

    Alerter
    • Alain C // 03.02.2015 à 08h53

      Malheureusement, sur le papier on a toutes les chances que les mêmes soient réélus !

        +4

      Alerter
    • Sam // 03.02.2015 à 19h54

      Mais non mais non, y’a le FN pour éviter une forte abstention, n’est-il pas pratique ce partie hum ? 😀

        +0

      Alerter
  • Funambule // 03.02.2015 à 02h26

    Sans parler des déclaration de la ministre NVB voulant “placer” les enfant (pour leurs bien, bien entendu)
    Ça me rappelle les heures sombres de mon histoire (pour en paraphraser certains) en vacance en Espagne chez ma tante ou j’ai failli me prendre une claque parce que j’avais répondu à ma tante que “Franco est un con” (il était encore vivant à l’époque). J’étais très jeune (je devais avoir 7-8 ans, comme le jeune Ahmed qui est passé devant un OPJ il y a peu pour “apologie du terrorisme”). Je n’ose imaginer ce qui serait arrivé à ma tante et moi si un voisin, avec le même zèle que ceux qui on fait comparaitre Ahmed devant un Officier de Police Judiciaire, avait été parler à la Guardia Civil.
    J’étais un mioche qui répétait ce qu’il avait entendu de ses camarades d’école en France (mes parents ne parlais pas politique, du moins pas devant moi) sans même réellement savoir ce que cela voulait dire (j’ai aussi longtemps chanté crs-ss, sans avoir la moindre idée de ce que cela voulais dire, simplement parce que c’est ce que faisait les “grands”)
    Alors voir la dérive post-Charlie ça ne m’attriste pas, cela m’atterre profondément, surtout que je ne vois aucune réaction dans la rue réclamant une quelconque remise en question des dérives graves en cours.
    Les assassins de Charlie on perdu parce que nous étions 4 millions dans la rue ?
    Peut être (bien que je ne sois pas allez moi même marcher, ce jour là) mais nous aussi nous sommes en train de perdre énormément. Je crois que la plupart on du mal à se rendre compte des dérives en cours (où les appelles de leurs vœux, ce qui est pire)
    Je sais bien que c’est du délit de sale gueule mais quand je vois Valls pérorer à la tribune j’ai un frisson glacé qui me parcours le dos.

      +32

    Alerter
    • Plectos // 03.02.2015 à 10h42

      “Les assassins de Charlie on perdu parce que nous étions 4 millions dans la rue ?”

      C’est bien là une question cruciale que vous posez, dont on peut se demander pourquoi la presse a bien pris soin de ne pas l’aborder.

      J’aurais tendance à y répondre “non”. Car la finalité d’un acte terroriste n’est-il pas de provoquer un choc émotif dans une population ciblée tout en recherchant aussi un ratio inversement proportionnel entre les moyens logistiques déployés et l’impact psychologique engendré. Le terrorisme est une guerre du pauvre contre le puissant.

      Alors que dire quand de trois hommes armés de fusils peuvent provoquer un tel émoi et une telle orchestration politique de la réaction à cet émoi? Les terroristes n’ont-ils pas gagné leur pari au-delà de leurs espérance initiale?

      Que dire aussi d’un gouvernement, dont le rôle est normalement dévoué à la protection des citoyens, qui bondit sur l’occasion d’une récupération politique, les corps des malheureuses victimes à peine refroidis, pour appeler des millions de gens à défiler dans les rues?

      Le gouvernement avait-il donc la certitude que 3 jours après ces attentats, aucune autre réplique ne pouvait se produire? Si oui il serait très intéressant de savoir pourquoi.

      Ou faut-il être inconscient à ce point ou totalement cynique politiquement parlant pour risquer de faire défiler dans les rues de Paris une foule si compacte, dont aucun service de police au monde, soit-il le plus important (et que dire de 2000 policiers pour 1 million) ne pourrait sécuriser? Imaginons-nous le carnage qu’aurait produit quelque individus muni de ceinture d’explosif comme on en a vu se faire exploser par dizaines dans les rues d’Irak?

      Cette question là non plus, notre presse bien-pensante ne semble pas l’avoir même évoquer.

        +10

      Alerter
  • VladimirK // 03.02.2015 à 02h36

    Si l’on veut parler pendant une minute de silence, on a le droit.

    La liberté d’expression, c’est aussi la droit de s’exprimer quand on veut, et donc y compris pendant une minute de silence.

    C’est d’ailleurs pour cette valeur que tout le monde est sorti dans la rue et a fait une minute de silence.

      +26

    Alerter
  • Gotfried // 03.02.2015 à 03h01

    “La suspension des allocations familiales doit donc être perçue avant tout comme une mesure de dissuasion”
    Ah bon, de la “dissuasion”?
    De la dissuasion contre des actes déjà accomplis qui n’étaient pas punissables au moment où ils ont été commis, ça s’appelle de la rétorsion sur la base de lois rétro-actives, quand on est poli. Mais dans le cas présent on peut plutôt parler de représailles d’un régime pré-fasciste, ou para-fasciste, puisque ça fait déjà longtemps qu’on est plus dans un état de droit.

    Les manquements des élèves perturbateurs relèvent au plus d’une violation du règlement intérieur de l’établissement et de faits d’indiscipline. Si on ne marchait pas sur la tête, ils ne seraient même pas qualifiables pénalement. Et quand bien même ils seraient qualifiables pénalement, condamnables et condamnées par la justice, ça aurait relevé du droit de la presse (si ça n’avait pas été passé récemment en droit pénal). Quand bien même ça aurait relevé du droit pénal et été condamné comme tel, les allocations familiales sont une mesure sociale et redistributive, qui ne sont pas censée être un nonos que l’on peut faire tomber dans la gamelle du bon chien et retirer de la bouche du mauvais. Les allocations familiales n’ont pas vocation à récompenser les familles, mais à les aider matériellement pour les dépenses qu’il faut engager pour nourrir, vêtir, occuper un enfant.

    La logique de monsieur Ciotti est impeccable: si ces enfants ont de mauvais parents, c’est à dire des parents qui ne loueraient pas la république comme la source et le principe de toute vertu et de tout bonheur terrestre et céleste, il est indéniable que resserrer un peu plus le budget mensuel de ces familles “récalcitrantes” aura pour effet mécanique de radoucir leurs opinions barbares, et de les réconcilier avec la république. La République a donné, la République a reprit: louée soit la République! C’est incontestable, évident, scientifique.

      +21

    Alerter
    • Feuille de Mars // 03.02.2015 à 03h37

      Le pire c’est que ce genre de mesure aurait été bonne contre les vrais délinquents multi-récidivistes mille fois arrêtés par la police et toujours relâchés par des magistrats syndiqués … Mais tant que la violence des délinquants ne se faisait que contre les populo : hors de question d’appliquée une telle mesure fasciste selon nos dirigeants.
      Par contre, si des gamins refusent une minute de silence, qu’ils refusent les injonctions des dirigeants, là, par contre : on met en place ce genre de mesure.
      Le racisme le plus destructeur qui soit exercé en France à l’heure actuelle, c’est celui de l’élite contre le peuple.

        +28

      Alerter
      • boduos // 03.02.2015 à 04h37

        ben non feuille de mars@ l’égalité devant la loi est intangible .
        mettre le doigt la dedans ,c’est ce qui nous arrive avec les lois d’exception sur le net.
        un jeune fait le con on lui tape tout de suite sur les doigts sans attendre qu’il fasse + grave mais on ne mélange pas les genres dans les peines infligées.

          +4

        Alerter
    • tepavac // 03.02.2015 à 22h08

      Exellent Godfried, merci pour ces ajustements qui ré cadrent clairement les épisodes à tiroirs que nous abreuvent les comiques du gouvernement.

        +0

      Alerter
  • Elmich // 03.02.2015 à 04h39

    Malheureusement, Audiard avait raison:

    ” Les cons, ça ose tout. C’est à ça qu’on les reconnait”.

    Il aurait quand même pu intervertir cons et politiques…

      +4

    Alerter
    • achriline // 03.02.2015 à 14h35

      Il n’y a pas d’incompatibilité entre les deux, on peut être con et politicien. Il y a même beaucoup d’autres adjectifs qui s’associent à politique, je vous laisse le choix …

        +1

      Alerter
  • Old Ohm // 03.02.2015 à 05h12

    C’est qu’il n’allait pas se laisser doubler Ciotti, il a un titre de champion à défendre.
    J’en ris mais ça commence à saouler ces ineptes déclarations qui n’engagent qu’à énerver.
    Vive la neige.

    P.S.: Je ne vous félicite pas de relayer ces propos vieux de 2 semaines qui étaient déjà oubliés.

      +6

    Alerter
    • sadsam // 03.02.2015 à 10h28

      @old ohm,

      ceux qui avaient raté ces propos sont contents de les lire aujourd’hui

        +3

      Alerter
      • Old Ohm // 03.02.2015 à 10h54

        Si vous ne connaissiez pas le garenne, évidemment, ça permet de situer le personnage.

          +2

        Alerter
  • Kiwixar // 03.02.2015 à 05h34

    Un petit rappel : ces politiciens qui depuis 40 ans sont en train de vendre la France par petits bouts vivent sur vos impôts, que ce soit l’IR, la TVA ou la taxe sur les produits pétroliers. S’il y en a plein qui sont des “champions”, c’est bien que les électeurs français sont aussi quelque part des “champions” quand ils votent pour blanc bonnet, puis bonnet blanc, avant de refaire l’inverse par dépit.

    “Les politiciens, c’est comme les couches, il faut les changer régulièrement et pour les mêmes raisons”.

      +24

    Alerter
    • boduos // 03.02.2015 à 06h11

      @kiwixar

      tu voulais dire qu’on devrait supprimer les indemnités aux parlementaires qui parlementent pour rien dire .d’accord !

      mais que fait-on?

        +4

      Alerter
      • Kiwixar // 03.02.2015 à 06h41

        Je pense que la phase 1 d’une reprise du pouvoir par les citoyens passe par une remise à plat des medias, qui appartiennent à 100% au “1%” au bénéfice des “1%” et qui prônent le libéralisme sauvage pour tout, sauf pour les médias… qui ne survivent que grâce à l’argent du contribuable, utilisé contre lui.

        Donc la priorité est pour moi de trouver un moyen (manifestations, grèves, affiches A4 collées partout) de “libéraliser” complètement tous les médias français, avec des mesures qui vont en plus faire économiser de l’argent au contribuable :
        1)- plus aucune subvention à aucun média… si ils veulent vivre, qu’ils commencent par informer
        2)- plus aucun avantage fiscal à un détenteur de la carte de presse (abattement d’impôts de 7 650 euros, ce qui constitue une niche fiscale)
        3)- disparition de la carte de presse : le journaliste a les mêmes droits qu’un blogueur qui informe ou que le citoyen lambda

          +27

        Alerter
        • lvzor // 03.02.2015 à 08h38

          “qui prônent le libéralisme sauvage pour tout, sauf pour les médias… qui ne survivent que grâce à l’argent du contribuable, utilisé contre lui…”

          La logique Sarkhollandique veut que les subventions et niches fiscales les plus justifiées sont celles qui servent à la lutte contre “les assistés”. Sans le million et demi que lui offre la république Sarko serait obligé de faire la manche pour mener ce saint combat…

            +4

          Alerter
          • tepavac // 03.02.2015 à 11h52

            Bonjour,
            j’interviens dans vos échanges, qui par ailleurs en suivent bien d’autres sur le même sujet, par beaucoup de blogeurs et nombre de concitoyens.
            Je tiens à dire que les informations que je donne ne sous tendent aucun prosélytisme envers un quelconque parti politique. Je considère en effet depuis fort longtemps, qu’ils ne répondent aucunement aux attentes de notre époque.

            Les faits sont tirés d’une expérience personnel. Il y a quelques années je suis intervenu auprès d’une petite communauté de contribuables en butte avec les administration de l’état dans des procédures juridiques qui n’en finissaient pas et dont les victimes en venaient pour certaines au suicide.

            A cette occasion, pour tenter de comprendre comment des affaires aussi simple en apparence, pouvaient conduire à de tel désastre, nous avons été amené à répertorier le nombre réel de ces victimes de l’appareil d’état en France.

            C’est tout simplement effrayant, le nombre des personnes, morale ou physique, touché par ce phénomène se chiffre par milliers.
            Toutes les couches sociales y sont représentés, et toutes subissent le même mode opératoire.

            Ce qui saute d’abord aux yeux, c’est que beaucoup de ces victimes sont parqués dans des associations, qui apparaissent plus comme des cul-de-sac que comme une réponse à leurs malheurs.

            Entre temps, nous avons eut connaissance des propos d’un député qui allait seul, à pied (6000 km), à la rencontre des Citoyens. Il souhaitait avoir leurs opinions, partager avec eux des échanges permettant des solutions aux difficultés de notre époque. C’est à dire faire des propositions de lois qui répondent aux attentes des Citoyens. Nous nous sommes approché de lui et on lui a communiqué ce dossier, auquel il a accordé tout son pouvoir, ainsi qu’une cellule de crise auprès de l’assemblée parlementaire.
            (Il faut dire que nombre de ces affaires, au départ, simples, finissent par dans un prolongement rocambolesque, voir criminel. Tabassages des victimes ou des témoins, dossiers qui disparaissent des tribunaux et même pour certains chez des avocats, vol de courriers dans les boîtes aux lettres par des personnes qui se révèlent êtres affilié au RG, ordinateur qui defaillent à longueur de temps, coupures de réseaux continuelles…) la plus part des victimes finissent par abandonner dans la douleur.

            Cela étant, notre député est rentré précipitamment à paris pour informer l’assemblée de l’ensemble des opinions qu’il a recueilli. (Voir plus bas le seul article en échos restreint sur le sujet).

            Suite à son intervention, fait unique dans notre histoire, un nombre conséquent de magistrat, ont adressé un communiqué sur internet pour alerter les Citoyens sur les pressions constantes qu’ils subissent par le truchement de lois scélérate d’organisation judiciaire.
            Clairement, ils disaient que la séparation des pouvoirs était morte, si tant est qu’elle est jamais existé.

            Finalement, ce qui avait commencé comme un espoir de rendre le monde meilleur, à fini par une mise en coupe radicale. Emprisonnement de ceux qui dénonçaient trop activement les dérives, et pas par des peines symboliques, un an, dix huit mois fermés. Cellule de crise aux oubliettes, et notre député à été gentiment envoyé se faire balader dans le reste de l’Europe. Quand aux avocats qui acceptaient de défendre ce genre de dossiers, certains ont cesser, et d’autres sont dans le maquis, sans sièges sociale, tout se fait à distance et par des mesures de précautions telles qu’on se croirait en guerre.

            A oui j’oubliais, lorsque nos chères médias interviennent, c’est uniquement pour decrebiliser les plaignants en les présentant au choix, comme des idiots, comme des rebelles acariâtre, ou des manipulateurs. Ils ne citent jamais les faits mais dépeignent la victime en des termes désobligeants .

            http://www.lexpress.fr/region/jean-lassalle-les-citoyens-ont-la-haine-des-politiques_1259782.html

              +11

            Alerter
            • achriline // 03.02.2015 à 14h57

              Le simple fait qu’il ne soit par relayé par les médias et qu’il soit désavoué par ses collègues prouve que son action dérangeait l’institution.
              J’avais entendu parler de sa démarche mais pas des “Cahiers de l’Espoir”. Peut-être pourrions-nous commencer par réclamer dans nos mairies l’instauration de ceux-ci. L’idéal serait de le faire par l’intermédiaire d’une pétition qui si elle réunissait beaucoup de signatures aurait l’avantage en plus de les faire se poser des questions (enfin je l’espère).
              Cependant en ces temps de surveillance aggravée réunir une liste de noms et de signatures, c’est pas gagné.

                +3

              Alerter
          • anne jordan // 03.02.2015 à 15h57

            subventions à la presse : 400.000 euros , ( je crois ) avec les inégalités que l’on sait : plus de sous pour Closer que pour le Monde Diplomatique .
            Suppression du Sénat : économie de 400.000 euros .
            mais que firent ils au temps froid ?
            ils diminuèrent les Allocations logement !

              +1

            Alerter
            • Hdfc // 03.02.2015 à 22h25

              Revoyez les chiffres vous êtes très très loin du compte. Rien que pour le Monde et le Figaro, les subventions sont de 18,6 et 18,2 millions !
              Le niveau de sous-information est à ce point avancé en France, qu’on ne s’étonne plus rien.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Aides_à_la_presse_en_France

                +1

              Alerter
          • tepavac // 03.02.2015 à 22h20

            “qui prônent le libéralisme sauvage pour tout, sauf pour les médias… qui ne survivent que grâce à l’argent du contribuable, utilisé contre lui…”

            Il est vrais qu’on ne peut mieux exprimer ce charlatanisme.

            Kiwixar tu es en forme. Il me semble d’ailleurs que c’est le cas de beaucoup aujourd’hui, et c’est un plaisir de se rencontrer à la frontière de ces multiples esprits.

              +1

            Alerter
            • anne jordan // 04.02.2015 à 16h25

              @hdfc
              c’était le ” crédit en loi de finances ” à quoi s’ajoutent des aides diverses ( distribution postale etc .. ) le chiffre rond était pour la mise en parallèle.

              merci de me sur informer , je ne suis qu’une pauvre meuf…

                +0

              Alerter
  • atomix // 03.02.2015 à 06h12

    Un permis pour faire des enfants? Ceux qui ne sont pas aptes pas d’enfants! Expulsion pour les récalcitrants.

    Ah non, on peut pas… On a besoin d’esclaves pour servir les riches, ah oui et les pauvres aussi!

    Si les pauvres ont l’impression de pouvoir abuser un peu comme les riches, ça maintient l’ordre sociale. Une couche de bondieuserie déversée généreusement par-dessus la chair à esclave et c’est ni vu ni connu.

    Dans ce cas n’importe quoi sauf la bonne solution perpétuera la perversion.

      +6

    Alerter
  • Nerouiev // 03.02.2015 à 06h40

    Il a un petit air de Iatseniouk.

      +8

    Alerter
    • Kiwixar // 03.02.2015 à 06h46

      Faudrait qu’il se rase les sourcils, comme lui… et comme le dictateur de The Wall.

        +2

      Alerter
    • Loui JULIA // 03.02.2015 à 08h17

      Bien trouvée, la comparaison. En Ukraine, les gens appellent Yatseniouk “Jeannot Lapin”. Qu’est-ce qu’on pourrait trouver pour Ciotti?

        +2

      Alerter
    • achriline // 03.02.2015 à 15h03

      Le haut de son crane étant coupé sur la photo je l’avais imaginé avec une casquette en vogue outre-rhin dans les années 39-40, ça me semblait bien convenir.

        +1

      Alerter
  • LA ROQUE // 03.02.2015 à 06h49

    Je propose que toutes personnes ayant fraudé ne puissent se présenter à quelles élections que ce soit.

      +16

    Alerter
    • Ardéchoix // 03.02.2015 à 10h01

      « L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

        +4

      Alerter
  • JOURDAIN // 03.02.2015 à 07h21

    ça toujours été une saloperie ce type là, il le restera toute sa vie. A l’UMP, on n’a pas grand chose à dire !

      +5

    Alerter
  • Dalloul Odile // 03.02.2015 à 07h23

    A mon avis, la meilleure réponse est la décision de ne plus se déplacer pour aller voter. Il nous faut délégitimer ces gens.

      +8

    Alerter
    • Kiwixar // 03.02.2015 à 07h49

      Je pense l’inverse. Les gouvernants de l’UMPS et le Politburo de Bruxelles seront ravis que les lecteurs de sites alternatifs comme celui-ci et tous les “éveillés” n’aillent pas voter… comme ça ils sont sûrs d’être élus et sûrs que le système ne changera pas.

        +18

      Alerter
      • Caramba! // 03.02.2015 à 08h38

        Kiwixar, quand vous allez acheter un lave-vaisselle, revenez-vous avec un kit pour laver les vitres?
        Moi, je n’irai pas voter.
        .
        Les élections dans un pays où le référendum ne peut pas être demandé sur initiative populaire sont une mascarade incroyable.
        y a comme un non-sens.

          +6

        Alerter
        • lvzor // 03.02.2015 à 08h43

          Le référendum sur initiative populaire pourrait très bien être instauré, puisqu’en vertu d’une pratique constante en UE, soit on fait revoter jusqu’au résultat désiré, soit on met des machines à voter, soit on ne tient pas compte du résultat. Car, “Il ne peut y avoir de choix démocratique…”

            +6

          Alerter
          • Toff de aix // 03.02.2015 à 09h06

            De toutes façons, pour ce que ça change… Souvenons-nous du traité de Lisbonne ! C’était pas suite à un référendum où le NON l’avait emporté ?

              +7

            Alerter
          • anne jordan // 03.02.2015 à 16h03

            sur l’histoire – ET LE RESULTAT ! – des référendums d’initiative populaire , lire ceci :
            http://www.m-pep.org/spip.php?article3908
            qui rend compte de l’arnaque du collectif ” Stop Tafta ” ( vous savez ? Attac et cie )
            Sur le Tafta , un article diligenté par O.B. ( que son nom soit louué ) serait le bienvenu .

              +2

            Alerter
      • jules // 03.02.2015 à 11h30

        Rien ne changera par le biais des élections. Certainement pas le système. Si changement il y a, ce sera de façon violente.

          +1

        Alerter
    • Alain C // 03.02.2015 à 09h03

      Très mauvaise idée : il FAUT voter, mais si vous n’aimez pas ceux là, votez pour ceux qui vous conviennent. Il y en a surement au premier tour

        +3

      Alerter
      • Old Ohm // 03.02.2015 à 10h11

        Que vaut le vote face à la monnaie et au contrôle des banques ?
        (Le change ment, ces mains tenant).

          +4

        Alerter
        • Alain C // 03.02.2015 à 17h36

          Ah, Ah, excellent 🙂

          je crois aussi que la plus sure façon de changer se fera par une révolution

          mais je n’ai pas l’impression que ça soit vraiment à l’ordre du jour

            +0

          Alerter
      • achriline // 03.02.2015 à 15h21

        Oui IL FAUT VOTER car sinon c’est abandonner le choix à d’autres.
        Il faut aussi aller voter au deuxième tour même si c’est pour voter “blanc” cela montre que l’on a utilisé son droit mais que l’on n’était d’accord sur aucune des propositions.
        Car même s’ ils ne seront pas comptés dans les suffrages exprimés, à partir du 1er avril 2014 ils seront explicitement mentionnés dans les résultats des scrutins. Cela permettra de mesurer l’ampleur du rejet des politiques.
        http://www.service-public.fr/actualites/002581.html
        La prochaine étape serait de les faire prendre en compte dans les suffrages exprimés et pourquoi pas, s’ils atteignaient plus de 50% , le renouvellement complet des listes.
        Exit tous les politicars professionnels.

          +3

        Alerter
      • Sissjohn // 03.02.2015 à 18h56

        Sans doute !
        Mais je ne donnerai plus ma voix à un cumulard, même s’il se rapproche de mes idées. Alors il ne reste plus que le blanc ….

          +0

        Alerter
  • Patrick Luder // 03.02.2015 à 07h39

    Marginaliser encore plus les marginaux,
    Augmenter les barrières de l’intégration,
    Affaiblir les plus faibles,

      +2

    Alerter
  • lvzor // 03.02.2015 à 08h26

    “Ce M. Ciotti ne s’en rend peut-être pas compte, mais ce qu’il propose participe d’une dérive vers le totalitarisme —”
    Rassurez-vous, lui, Valls, Hollande, Sarkozy et les autres se rendent parfaitement compte de ce qu’ils font.

      +20

    Alerter
    • Chris // 03.02.2015 à 11h32

      Entre nous, ce totalitarisme qui commence à dire son nom, n’est pas la survie de l’Union Européenne/OTAN même ?

        +9

      Alerter
      • V_Parlier // 03.02.2015 à 19h08

        C’est tout à fait ainsi que je le vois. Trop de synchronisme et d’unanimité feinte dans tout cela!

          +4

        Alerter
        • tepavac // 03.02.2015 à 22h01

          Je confirme Vincent.
          Ce synchronisme s’ exerce sur toute l’Europe, même sur ceux ne faisant pas partie de l’UE.

            +0

          Alerter
  • soleil // 03.02.2015 à 08h48

    ça a fait partie intégrante du règlement de la république des bonnes conduites à respecter

      +1

    Alerter
  • Stéphane Grimier // 03.02.2015 à 08h48

    Les faignasses incapables et parvenues, porte-parole des clubistes de la finance, sortent du bois, c’est le moment de les tirer à vue ;-D
    Je dis ca, je dis rien, sinon allez voter, ça fait que 200 que ça dure avec le succès qu’on connait…..

      +4

    Alerter
  • Toff de aix // 03.02.2015 à 09h02

    Bravo M. Sciotti & co, au lieu d’en faire des révoltés, vous en ferez des radicaux, voire pire. Dur dur d’être gouvernés par des c#ns…..

      +3

    Alerter
  • soleil // 03.02.2015 à 09h05

    Suis favorable à un règlement de la vie scolaire dans l’établissement. Ce ne peut être que dans le contenu de ce règlement que s’exprime le comportement des enfants de quelques nationalité que ce soit

      +0

    Alerter
  • Lt Anderson // 03.02.2015 à 09h38

    Quand vous allez voter vous donnez votre assentiment à un régime qui vous exploite.

      +2

    Alerter
  • Rémi Laffitte // 03.02.2015 à 09h45

    J’ai ri.

      +1

    Alerter
  • Nicolas Anton // 03.02.2015 à 10h06

    Merveilleuse société qui sélectionne les âmes les plus abjectes. Fort avec les faibles ….

    Pour ma part je propose pour tous députés condamnés au pénal ou au civil la suppression de leur retraite .

      +12

    Alerter
  • Greg // 03.02.2015 à 10h20

    Un député, très probablement cumulard, grand amateur de sinécures grassement payées et de petits privilèges minables, donne des leçons de morale à des ados.

    Enfin… en toute logique, j’imagine qu’il faut tolérer ça aussi au nom de la “liberté d’expression”.

      +8

    Alerter
  • stephp // 03.02.2015 à 10h33

    Euh au fait, depuis quand la minute de silence est-elle obligatoire, en droit français ?
    Là on touche le fond de la saloperie et on continue à creuser, cela promet de sombre heures pour notre pays. Je propose que hollande et toute sa clique s’installent à Vichy, comme ça ce sera plus clair.

      +13

    Alerter
  • Louisiane // 03.02.2015 à 11h01

    Suppression des émoluments pour les députés absents lors des sessions.
    Et pour ceux qui proposent des lois clés en main écrites par les lobbies.
    Et aussi ceux qui sortent des âneries à tout bout de champ (ça va faire de sacrées économies !)
    La liste n’est pas exhaustive…

      +7

    Alerter
  • Eg.O.bsolète // 03.02.2015 à 11h01

    Vu comme c’est parti, nous pourrions nous réveiller dans une réalité où il sera de bon ton de ne pas dire ce que l’on pense, voire pire, où il faudra abonder dans le sens qui nous aura été dicté, et ce si on veut ne pas être confronté à trop de difficultés ou être ostracisé. Et là où cela devient surréaliste et délirant, c’est que l’on en arrive à devenir cela même que l’on prétend combattre, au nom de notre combat.

      +2

    Alerter
    • tepavac // 03.02.2015 à 23h02

      Bah chacun ses choix d’avenir.

      un exemple très proche de nous, et toujours d’actualité, l’Ukraine.

      Lorsque les événements ont commencé, certains à l’ouest du pays se sont réfugiés à l’est.
      Beaucoup pensent que ceux du Donbass sont les plus à plaindre. Pourtant dans les faits, ceux de l’est vivent mieux leur situation, ils se sentent libre.
      Alors que ceux de l’ouest vivent chaque jours sous un jung de plus en plus oppressant, même à genoux ils continuent à ressentir la peur écrasante de l’incertitude lié à la dictature.

      Est-ce cela vivre?
      Être esclave, se soumettre, accepter toutes les injustices, tous les mensonges, continuellement.

      Je pose la question.

        +1

      Alerter
  • lcdsm // 03.02.2015 à 11h10

    C’est vraiment à celui qui sortira la plus belle connerie. Supprimer les allocs à ceux qui trafiquent dans les cités ou qui reviennent de Syrie ou d’ailleurs OK. Pour la minute de silence une bonne claque et tout est arrangé.

      +0

    Alerter
    • Paola44 // 03.02.2015 à 15h42

      Mais pourquoi une bonne claque? En quoi est-ce mérité? Pourquoi une minute de silence devrait être obligatoire? Une minute de silence sur commande, ça me révolte. Quant à Ciotti, il est juste cinglé, pourquoi ne pas remettre la guillotine en service, tant qu’on y est?

        +2

      Alerter
  • soleil // 03.02.2015 à 11h41

    la suppression des allocs n’est pas une affirmation nouvelle. C’était déjà en route.

      +0

    Alerter
  • Drômois // 03.02.2015 à 11h46

    Lorsque cette 5ème république, probablement la pire de toutes les républiques, aura bientôt implosé sous sa dette, et enfin disparu dans les poubelles de l’histoire, alors il faudra construire un Etat français démocratique. (exemple: Hongrie)
    Sa première tache serait d’instituer une loi rétroactive (comme pour Nuremberg) permettant de retracer depuis 40 ans les flux financiers expliquant les patrimoines exorbitants de certains élus et de leurs proches.
    Une brigade financière aux pouvoirs d’investigation étendus (extra territorialité, etc..) serait créée permettant ainsi de récupérer une partie des 2000 milliards évaporés sous forme de “dette”(sic)

      +6

    Alerter
    • soleil // 03.02.2015 à 11h57

      au vu de la corruption française, il est malvenu d’enlever les allocs. Mais à quelque part il est utile pour tous de réglementer la vie scolaire dans les établissements. Les critères sont à proposer à chaque parent avec s’il le souhaite un rendez vous avec le chef d’établissement. C’est parce qu’il.y a rien que ce M. Umpiste agit comme cela

        +0

      Alerter
  • Caramba! // 03.02.2015 à 12h11

    Je pense que les parents de Cahusac devraient être privés de quelque chose, leurs retraites?
    Je pense que tous les parents de psychopathes meurtriers en série aussi, je pense que les parents de Hollande devraient également avoir droit à un petit quelque chose, leur fils est un menteur, fait des promesses qu’il ne tient pas, trahit la France, il faut sanctionner les parents!!!
    (et la Russie aussi parce que)

      +6

    Alerter
  • Joanna // 03.02.2015 à 12h22

    Outre le fait qu’il est député de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes depuis 2007 et PCG des Alpes-Maritimes, M. Ciotti est secrétaire général adjoint aux fédérations depuis sa nomination en décembre 2014 par le nouveau président de l’UMP Nicolas Sarkozy. Ce n’est donc pas un élu UMP ordinaire.

    N’ayant pas entendu le nouveau président de l’UMP s’indigner vis-à-vis de cette déclaration j’en déduis que donc que “qui ne dit mot consent”.

      +2

    Alerter
  • PI÷2 // 03.02.2015 à 12h38

    Il est grand temps de construire une Nouvelle France Duale (et on se passera de l’ accord “éclairé” du directeur et de l’ avis des pensionnaires de cet asile de fou) ; la démocratie directe d’ internet est faite pour cela. Oublions-les et construisons dès maintenant le nouveau monde !

      +2

    Alerter
  • VladimirK // 03.02.2015 à 13h39

    Ce qu’il y a de formidable avec ce genre de proposition, c’est qu’il n’y a aucune réflexion, et certainement aucune intelligence derrière.

    Si on coupe des allocations familiales, il se passe quoi pour ces jeunes ? Ils chercheront une autre source de revenus pour la famille : drogue, armes, etc. et il vont se rendre compte que c’est bien plus payant que les allocs.

      +4

    Alerter
    • soleil // 03.02.2015 à 14h13

      Il faut arrêter de parler de ça. De cette minute de silence. Il faut couper cette communication qui n’a pas de sens.

        +1

      Alerter
    • achriline // 03.02.2015 à 15h30

      C’est juste sa façon à lui de jeter un peu d’huile sur le feu. N’ayant rien de spécial à dire il a repris une idée de l’ancien gouvernement sarkozy.

        +1

      Alerter
  • 1Direct // 03.02.2015 à 14h24

    Ce Monsieur a souvent été dans ses discours et prises de positions un “borderline”.
    Oui “borderline”, un frontalier UMP / FN.
    De facto il l’est. Soit par conviction soit par posture qui lui permet de s’octroyer une visibilité médiatique. Je n’ai pas les éléments qui permettrait de juger de quel coté penche la balance.
    A mon avis c’est, à minima, un polymorphe FN, à tel point que, vu ses paroles, il ne dépareillerait pas au FN. Il ne lui manque plus que la carte et l’honnêteté de faire son “coming out” sur ses convictions politiques.
    Si il a véritablement les convictions de ses paroles bien sûr car sinon j’appelle cela un hypocrite ou, en français courant, un faux cul voire un menteur.
    Mais c’est surtout un opportuniste “blablateur”.

    Les conneries qu’il peut aligner mis à part, que ses convictions rejoignent celles du FN ne posent en soit pas de problème.
    Ce qui en pose est qu’il reste à l’UMP pour être sûr de garder un ou plusieurs confortables strapontins au sein de l’UMP.
    Mais peut être que si le FN devient / remporte plein d’élus, et donc des jobs à prendre, alors se décidera t’il à franchir la frontière.

    Que c’est beau le courage des convictions des politiques! N’est ce pas?

    Menteur:
    Pléonasme pour qualifier une personnage politique.

    (Sauf, parfois, pour quelques uns, dans la micro-seconde ou ils s’expriment.)

      +1

    Alerter
    • lvzor // 03.02.2015 à 23h53

      Je ne partage pas votre opinion sur l’orientation politique de ce député, qui me semble au contraire parfaitement à sa place: de son point de vue le FN est un parti de centre gauche (il ne peut donc en aucun cas sympathiser avec), et le PS de Valls est quand même trop à droite.

        +0

      Alerter
  • RB // 03.02.2015 à 15h29

    Je ne crois pas que cette sortie de M. Ciotti soit si gratuite que ça.
    Elle s’inscrit dans le droit fil d’une campagne visant à assimiler les allocations familiales à un système de charité publique, dont il conviendrait de priver les ingrats. C’est travestir la mécanique même de notre système de protection sociale.

    Il reprend la logique du raisonnement répandu dans les médias dominants affirmant que nos cotisations retraite financent nos futures retraites. Rien n’est plus faux, il suffit d’étudier les flux financiers dans le budget des caisses pour s’apercevoir que les cotisations retraite des actifs financent juste les retraites servies aujourd’hui, rien n’étant mis de côté.
    Et c’est bien logique: elles sont en fait la contrepartie … des allocations familiales qu’ont perçu nos propres parents pour nous élever!

    Ce qui finance directement nos futures retraites, ce sont justement les cotisations aux caisses d’allocations familiales, versées aux parents de ceux qui demain, une fois adultes, travailleront. De la même manière, nos impôts paient l’éducation gratuite de ceux qui demain, diplômés et plus productifs, seront taxés et financeront l’état pour notre compte.

    Certains préfèreraient des “prestations de charité”, réduites, ce qui dégageraient un volume financier réorienté vers des fonds de “retraite par capitalisation”, confiés à nos amis banquiers et assureurs. Bien entendu, ces derniers se paieraient grassement au passage, pour leur bonne gestion des actions et obligations dans lesquelles ces “économies” seraient placées.

    Mais si les ménages hésitent à faire des enfants par manque de moyens financiers, qui, quand nous auront vieilli rachètera à un bon prix ce que nos talentueux gestionnaires auront entassé?

    Je me joint timidement au concert de ceux qui regrettent la quasi disparition des analyses économiques de M. Berruryer dans ce blog. Ce sont à mes yeux des outils indispensables à une compréhension éclairée des évènements.

      +7

    Alerter
  • soleil // 03.02.2015 à 15h53

    pourquoi les enseignants ont ils dénoncés leurs élèves ?.
    Leur mission n’est pas celle-ci !
    Ce sont eux les précurseurs. C’est grave d’avoir participé à ce jeu là.

      +6

    Alerter
  • Alain // 03.02.2015 à 17h31

    il n’attaque pas que la liberté d’expression mais en plus l’état de droit: il n’y a que dans les dictatures qu’il existe des lois qui répriment rétro-activement, dans l’état de droit on ne peut appliquer que les sanctions qui existent au moment des faits

      +3

    Alerter
    • tepavac // 03.02.2015 à 23h32

      Bonsoir Alain !

      tu as raison sur le principe, mais l’objectif du “patriot-act” balayé complètement ce type de législation démocratique et Républicaine.

      Habituellement, les sociétés passe de l’instinct de l’ordre à l’esprit des lois. Il semble que pour notre époque ce soit l’inverse.
      Nous sommes les heureux vainards d’un défi majeur à relever, celui de nos libertés et de nos aspirations.

      “Ah, loué soient ces révoltés d’instinct, qui au péril de leur vie, ont sorti l’humanité des grottes où les fauves les plus fféroces les ont forcé”

        +0

      Alerter
  • GaM // 03.02.2015 à 18h19

    l’insignifiance

    quel bruit !

      +0

    Alerter
  • Stratix // 03.02.2015 à 19h24

    Il faudrait déjà que les Ministres montrent l’exemple en connaissant les paroles de la Marseillaise ( Mme Taubira a avoué ne pas les connaître) et en la chantant.

      +1

    Alerter
  • Anas // 03.02.2015 à 23h24

    Malgré une montée fulgurante des actes islamophobes après l’attentat (en 3 semaines il y a eu plus d’actes islamophobes que toues l’année 2014), le pacifisme des musulmans de France fut exemplaire. Bilan, 2 enfant de 8 et 10 ans mis en exament et relâché sans qu’on puisse accuser les parents de quoi que ce soit. Ces politiciens véreux ont visiblement la rage de ne pas trouver un bouc émissaire pour donner l’exemple. Du coup, ils décident de pousser le boucho ou …. de “trifouiller l’anus du cadavre” (traduction d’une expression marocaine) en enquêtant carément sur les familles dont les enfants ont dérangé la minute devenue religieusement sacrée.

      +1

    Alerter
  • Phypsi // 04.02.2015 à 08h43

    Le bal des crétins de la république est ouvert.

    Comment faire l’annonce d’un dispositif qui existe déjà et qui n’est et ne sera jamais appliqué!
    Le problème qui emmerde vraiment nos couillons “élus” ce n’est pas le manque d’autorité parentale car les parents ne sont pas à la place d’un jeune qui sous la pression hormonale veut se rebeller contre le système. Leur vrai problème, celui qui les agace, c’est qu’il y a de moins en moins de soumission au diktat étatique.
    Jour après jour, il y a de moins en moins de gens pour avaler les couleuvres de la république, et ça c’est un vrai problème. Et plus on ira dans ce sens, plus la censure et la répression seront grandes.

    Quand j’entends la ministre du lavage de cerveau nationtal – Najat Vallaud-Belkasem – dire qu’il faudrait un journal télévisé pour les jeunes, ça me mets hors de moi. Ben oui, il faut supprimer la réflexion et le sens critique à l’école, et puis dans un deuxième temps laver les cerveaux avec un journal télévisé pour enfants et jeunes…. MAIS AU SECOURS, jetez votre télé, c’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour vos enfants !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications