Les Crises Les Crises
4.février.20154.2.2015 // Les Crises

[Reprise] L’assassinat de journalistes… les leurs et les nôtres, par William Blum

Merci 0
J'envoie

Après Paris, la condamnation du fanatisme religieux est à son comble. Je suppose qu’il y a même de nombreux progressistes qui rêvent de tordre le cou à des djihadistes, en enfonçant dans leurs crânes quelques réflexions sur l’intelligence, la caricature, l’humour et la liberté d’expression. Nous parlons ici, après tout, de jeunes qui ont grandi en France, pas en Arabie saoudite.

D’où provient tout cet intégrisme islamique des temps modernes ? La plupart vient – formé, armé, financé, endoctriné – d’Afghanistan, d’Irak, de la Libye et de la Syrie. Au cours de différentes périodes, des années 1970 à nos jours, ces quatre pays ont été les états-providences les plus laïcs, modernes, instruits du Moyen-Orient. Et qu’est-il arrivé à ces états-providence laïcs, modernes et instruits ?

Dans les années 1980, les Etats-Unis ont procédé au renversement du gouvernement afghan qui était progressiste, où les femmes jouissaient de tous les droits, croyez-le ou non1 US Department of the Army, Afghanistan, A Country Study (1986), pp.121, 128, 130, 223, 232 , pour aboutir à la création des talibans et leur prise de pouvoir.

Dans les années 2000, les Etats-Unis ont renversé le gouvernement irakien, détruisant non seulement la laïcité, mais aussi un état civilisé, dont il ne reste que des décombres.

En 2011, les Etats-Unis et leur appareil militaire de l’OTAN ont renversé le gouvernement libyen laïc de Mouammar Kadhafi, laissant derrière eux un état de non-droit et en répandant des centaines de djihadistes et des tonnes d’armes au Moyen-Orient.

Et depuis quelques années les Etats-Unis tentent de renverser le gouvernement syrien laïc de Bachar al-Assad. Ceci, avec l’occupation américaine qui a déclenché une guerre généralisée entre sunnites et chiites en Irak, a conduit à la création de l’Etat islamique avec toutes ses décapitations et autres pratiques charmantes.

Mais malgré tout cela, le monde est plus sûr pour le capitalisme, l’impérialisme, l’anti-communisme, le pétrole, Israël et les djihadistes. Dieu est grand !

Depuis la guerre froide, et la multiplication des interventions énumérées ci-dessus, nous avons affaire à 70 ans de politique étrangère américaine, sans laquelle – comme le faisait remarquer l’écrivain russo/américain Andre Vltchek – « presque tous les pays musulmans, dont l’Iran, l’Egypte et l’Indonésie, seraient aujourd’hui très probablement socialistes, sous la direction d’un groupe de dirigeants très modérés et plutôt laïcs »2 Counterpunch, January 10, 2015 . Même l’ultra-répressive Arabie Saoudite – sans la protection de Washington – serait probablement un pays très différent.

Le 11 Janvier, Paris fut le théâtre d’une Marche d’unité nationale en l’honneur du magazine Charlie Hebdo, dont les journalistes avaient été assassinés par des terroristes. La marche fut plutôt émouvante, mais ce fut aussi une orgie d’hypocrisie occidentale, avec les chaînes de télévision françaises et la foule rassemblée vantant sans fin la vénération de l’OTAN pour les journalistes et la liberté d’expression partout dans le monde ; avec un océan de pancartes clamant « Je suis Charlie … Nous Sommes Tous Charlie » ; avec des crayons géants brandis, comme si les armes de choix de l’Occident au Moyen-Orient au cours du siècle passé avaient été des crayons, et non des bombes, des invasions, des coups d’état, de la torture et des drones.

Personne n’a relevé que l’armée américaine, dans le cadre de ses guerres au cours des dernières décennies au Moyen-Orient et ailleurs, a été responsable de la mort délibérée de dizaines de journalistes. En Irak, entre autres incidents, il faut revoir la vidéo de 2007 de Wikileaks sur l’assassinat de sang-froid de deux journalistes de Reuters ; l’attaque en 2003 par une missile air-sol US sur les bureaux d’Al Jazeera à Bagdad, qui a fait trois morts et quatre blessés parmi les journalistes ; et le tir américain sur l’Hôtel Palestine à Bagdad la même année qui a tué deux cameramen étrangers.

En outre, le 8 Octobre 2001, au cours du deuxième jour de bombardements américains sur l’Afghanistan, les émetteurs de Radio Shari du gouvernement taliban ont été bombardés et peu de temps après, les Etats-Unis ont bombardé quelques 20 sites de radios régionales. Le Secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld, a défendu la destruction de ces installations en déclarant : « Naturellement, ils ne peuvent pas être considérés comme des médias libres. Ils sont les porte-paroles des talibans et de ceux qui hébergent les terroristes ».3 Index on Censorship, the UK’s leading organization promoting freedom of expression, October 18, 2001

Et en Yougoslavie, en 1999, lors des 78 jours de bombardement d’un pays qui ne menaçait ni les États-Unis ni aucun autre pays, la Radio Television Serbia (RTS) appartenant à l’Etat fut visée [voir photo. Note du GS] parce qu’elle diffusait des choses qui n’étaient pas du goût des États-Unis et de l’OTAN (notamment les horreurs provoquées par les sus-dits bombardements). Les bombes ont tué de nombreux employés de la station, et les deux jambes de l’un des survivants qui a dû être amputé pour le libérer des décombres.4 The Independent (London), April 24, 1999

Voici une opinion sur Charlie Hebdo qui m’a été envoyée par un ami à Paris qui connaît bien ce journal et ses journalistes :

« En matière de politique internationale, Charlie Hebdo était néoconservateur. Il a soutenu toutes les interventions de l’OTAN depuis la Yougoslavie. Ils étaient anti-musulman, anti-Hamas (ou toute organisation palestinienne), anti-russe, anti-cubain (à l’exception d’un dessinateur), anti-Chávez, anti-Iran, anti-Syrie, pro-Pussy Riot, pro-Kiev… Faut-il continuer ?

« Curieusement, le magazine était considéré comme « de gauche ». Il m’est difficile à présent de les critiquer parce qu’ils n’étaient pas « mauvais », juste une bande de dessinateurs drôles, oui, mais des électrons libres sans ordre du jour précis et qui au fond n’en avaient rien à foutre du « correct » – ni politique, ni religieux, ni quoi que ce soit ; ils ne faisaient que s’amuser en tentant de vendre un magazine « subversif » (à l’exception notable de l’ancien rédacteur en chef, Philippe Val, qui est, je crois, un néoconservateur pur et dur) ».

Encore plus bête que soi

Vous souvenez-vous d’Arseniy Yatsenuk ? Ce fonctionnaire ukrainien que le Département d’État des États-Unis avait adopté comme un des leurs au début de 2014 et guidé vers le poste de Premier ministre afin de diriger les Forces du Bien ukrainiennes contre la Russie dans la nouvelle guerre froide ?

Dans une interview à la télévision allemande, le 7 Janvier 2015, voici ce que Yatsenuk a laissé échapper de sa bouche : « Nous nous souvenons tous très bien de l’invasion soviétique de l’Ukraine et de l’Allemagne. Nous ne le permettrons pas et personne n’a le droit de réécrire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale ».5Ukrainian Prime Minister Arseniy Yatsenyuk talking to Pinar Atalay”, Tagesschau (Germany), January 7, 2015 (in Ukrainian with German voice-over)

Les Forces du Bien ukrainiennes, il faut le rappeler, comptent également plusieurs néo-nazis à des postes élevés du gouvernement et beaucoup plus qui participent à la lutte contre les Ukrainiens pro-Russes dans le sud-est du pays. En juin dernier, Yatsenuk a qualifié ces pro-Russes de « sous-hommes »6 CNN, June 15, 2014 , une référence directe au terme nazi de « untermenschen ».

Alors la prochaine fois que vous levez les yeux au ciel devant une remarque stupide faite par un membre du gouvernement américain, essayez de vous consoler en vous en pensant que les hauts responsables américains ne sont pas nécessairement les plus stupides, sauf bien-sûr en ce qui concerne leur choix de partenaires dignes de l’empire.

Le genre de manifestation qui s’est déroulée à Paris ce mois-ci pour condamner un acte de terrorisme par des djihadistes aurait tout aussi bien pu se dérouler pour les victimes d’Odessa en Ukraine, en mai dernier. Les mêmes néo-nazis décrits ci-dessus avaient interrompu leurs parades avec des croix gammées et appelant à la mort des Russes, des communistes et des Juifs, pour aller incendier un bâtiment syndical à Odessa, tuant des dizaines de personnes et envoyant des centaines à l’hôpital ; la plupart des victimes furent battues ou abattues alors qu’elles tentaient de fuir les flammes et la fumée ; les ambulances furent empêchées de porter secours aux blessés… Vous pouvez toujours chercher un seul grand média US qui a fait ne serait-ce qu’une tentative pour décrire toute cette horreur. Il vous faudra visiter le site russe de RT.com à Washington, DC, et rechercher « Odessa fire » ( « incendie Odessa ») pour trouver de nombreux articles, images et vidéos. Voir aussi l’article de Wikipedia sur le 2 mai 2014 et les affrontements à Odessa.

Si le peuple américain avait été forcé de regarder, d’écouter et de lire toutes les histoires sur le comportement des néo-nazis en Ukraine au cours des dernières années, je pense qu’ils – oui, même le peuple américain et ses représentants intellectuellement limités du Congrès – commenceraient à se demander pourquoi leur gouvernement a été si étroitement allié avec de telles personnages. Les États-Unis pourraient même s’allier à la Russie pour les combattre.

L’Occident n’est pas Charlie pour Odessa. Il n’y a pas de défilé à Paris pour Odessa. (en français dans le texte – NdT)

Quelques réflexions sur ce qu’on appelle l’idéologie

Norman Finkelstein, le virulent critique américain d’Israël, était interviewé récemment par Paul Jaysur The Real News Network. Finkelstein a raconté comment il avait été un maoïste dans sa jeunesse et avait été dévasté par l’exposition et la chute de la Bande des Quatre en 1976 en Chine. « Il s’est avéré qu’il y avait énormément de corruption. Les gens que nous pensions être totalement désintéressés étaient en fait totalement égoïstes. C’était clair. Le renversement de la Bande des Quatre avait un énorme soutien populaire ».

Beaucoup d’autres maoïstes ont été déchirés par l’événement. « Tout s’est écroulé subitement, tout le système maoïste, qui nous pensions [étaient] des hommes nouveaux socialistes, qui croyaient tous au don de soi, au combat contre l’égoïsme. Puis du jour au lendemain, ce fut tout le contraire. »

« Vous savez, beaucoup de gens pensent que c’est McCarthy qui a détruit le Parti communiste, » a poursuivi Finkelstein, « C’est absolument faux. Vous savez, quand vous étiez un communiste à l’époque, vous aviez la force intérieure pour résister au maccarthysme, au nom de la cause. Ce qui a détruit le Parti communiste fut le discours de Khrouchtchev, » une référence à 1956 et la révélation par le premier ministre soviétique Nikita Khrouchtchev des crimes commis par Joseph Staline et son régime dictatorial.

J’étais moi-même suffisamment âgé et intéressé pour être influencé par les révolutions russes et chinoises, mais ce ne fut pas le cas. J’étais un admirateur du capitalisme et un bon et loyal anti-communiste. C’est la guerre du Vietnam qui fut ma Bande des Quatre et mon Nikita Khrouchtchev à moi. Jour après jour, en 1964 et au début de 1965, je suivais attentivement les informations pour prendre connaissance des derniers statistiques de la journée sur la puissance de feu américaine, les sorties des bombardiers, et le nombre de morts. J’étais rempli de fierté patriotique devant notre démonstration de force massive qui allait façonner l’histoire. Des paroles comme celles prononcées par Winston Churchill, à l’entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, me revenaient facilement à l’esprit – « l’Angleterre vivra ; la Grande-Bretagne vivra ; la Communauté des Nations vivra » Puis un jour – un jour comme un autre – de façon soudaine et de manière inexpliquée, ça m’a frappé. Dans ces villages aux noms étranges, il y avait des gens sur qui ces bombes tombaient, des gens qui fuyaient dans un désespoir total devant le déluge de feu qui tombait du ciel.

Et ça ne m’a plus lâché. Les bulletins d’informations provoquaient en moi la satisfaction bien-pensante que nous étions en train de donner une leçon à ces maudits communistes et qu’ils n’allaient pas s’en tirer avec ce qu’ils avaient l’intention de s’en tirer. L’instant d’après, j’étais frappé par une vague de répulsion devant toute cette horreur. La répulsion a fini par l’emporter sur la fierté patriotique, et je n’ai jamais fait marche arrière ; me condamnant du coup à ressentir du désespoir devant la politique étrangère des Etats-Unis, encore et encore, décennie après décennie.7 See William Blum, West-Bloc Dissident : A Cold War Memoir, chapter 3

Le cerveau humain est un organe étonnant. Il travaille 24/24h, sept jours sur sept, et 52 semaines par an, avant même votre naissance et jusqu’au jour où vous devenez un nationaliste. Et ce jour-là peut arriver très tôt. Voici un titre récent du Washington Post : « Aux États-Unis le lavage de cerveau commence dès la maternelle. »

Ah, au temps pour moi. En réalité, le titre était « En Corée du Nord le lavage de cerveau commence dès la maternelle. »8 Washington Post, January 17, 2015, page A6

Que Cuba Vive ! Liste du Diable de ce que les États-Unis ont fait à Cuba

Le 31 mai 1999, une plainte contre le gouvernement des États-Unis pour $181 milliards – pour morts, blessés et dommages économiques – fut déposée devant un tribunal de La Havane. Elle a ensuite été déposée auprès de l’Organisation des Nations Unies. Depuis, son sort est un mystère.

La plainte porte sur les 40 années qui ont suivi la révolution de 1959 et décrit, avec force détails apportés par des témoignages directs des victimes, les actes d’agression des Etats-Unis contre Cuba ; en mentionnant souvent le nom, la date et les circonstances précises, de chaque personne tuée ou gravement blessée. En tout, 3478 personnes ont été tuées et 2099 gravement blessées. (Ces chiffres ne comprennent pas les nombreuses victimes indirectes des pressions et du blocus économique de Washington, qui a provoqué des difficultés pour obtenir des médicaments et de la nourriture, en plus d’autres difficultés.)

En termes juridiques, la plainte fut rédigée de manière très précise. Elle portait sur la mort d’individus, au nom des survivants, et des dommages corporels de ceux qui avaient survécu à des blessures graves, en leur nom propre. Aucune attaque américaine infructueuse ne fut retenue, et par conséquent il n’y avait aucun témoignage sur les plusieurs centaines de tentatives d’assassinat manquées contre le président cubain Fidel Castro et d’autres hauts fonctionnaires, ni des attentats qui n’avaient pas fait de victimes. Les dégâts occasionnés aux cultures, au bétail ou à l’économie cubaine en général ont également été exclus, il n’y avait donc aucun témoignage sur l’introduction dans l’île de la peste porcine ou la moisissure de tabac.

Toutefois, les aspects de la guerre biologique et chimique menée par Washington contre Cuba et ayant fait des victimes furent décrits en détail, notamment la création d’une épidémie de dengue hémorragique en 1981, au cours de laquelle quelques 340 000 personnes furent infectées et 116 000 hospitalisées ; et ceci dans un pays qui n’avait jamais connu auparavant un seul cas de cette maladie. Au final, 158 personnes, dont 101 enfants, sont mortes.9 William Blum, Killing Hope : US Military and CIA Interventions Since World War II, chapter 30, for a capsule summary of Washington’s chemical and biological warfare against Havana. Le fait qu’il n’y ait eu que 158 morts, sur les quelques 116 000 hospitalisés, constitue un hommage éloquent au remarquable système de santé public cubain.

La plainte décrit la campagne d’attaques aériennes et navales contre Cuba qui ont commencé en Octobre 1959, lorsque le président américain Dwight Eisenhower a approuvé un programme qui comprenait des bombardements de raffineries de sucre, l’incendie des champs de canne-à-sucre, des attaques à la mitrailleuses à La Havane, y compris contre des trains de voyageurs.

Une autre section de la plainte décrit les groupes terroristes armés, Los Bandidos, qui ont ravagé l’île pendant cinq ans, de 1960 à 1965, date à laquelle le dernier groupe fut repéré et vaincu. Ces bandes terrorisaient les petits agriculteurs, torturaient et tuaient ceux considérés (souvent à tort) comme des partisans actifs de la Révolution ; hommes, femmes, et enfants. Plusieurs jeunes enseignants volontaires de la campagne d’alphabétisation furent parmi les victimes de ces bandits.

Il y eut aussi bien-sûr la fameuse Baie des Cochons, en avril 1961. Bien que la totalité de l’incident a duré moins de 72 heures, 176 Cubains ont été tués et 300 autres blessés, dont 50 handicapés à vie.

La plainte a également décrit la campagne incessante de grands actes de sabotage et de terrorisme qui comprenaient le bombardement de navires et d’avions ainsi que des magasins et bureaux. L’exemple le plus horrible de sabotage fut bien sûr l’explosion en plein vol en 1976 d’un avion de Cubana qui avait décollé de la Barbade, tuant les 73 passagers. Il y a aussi l’assassinat de diplomates et fonctionnaires cubains à travers le monde, dont un en pleine rue à New York en 1980. Cette campagne s’est poursuivie dans les années 1990, avec les meurtres de policiers cubains, soldats et marins en 1992 et 1994, et une vague d’attentats contre des hôtels en 1997, qui a coûté la vie à un touriste ; la campagne d’attentats visait à décourager le tourisme et a conduit à l’envoi d’officiers du renseignement cubains aux États-Unis dans une tentative de mettre fin aux attentats ; parmi eux, il y avait les Cinq Cubains.

A tout ce qui précède on peut ajouter les nombreux actes de chantage financier, de violence et de sabotages menés par les Etats-Unis et ses agents au cours des 16 années qui ont suivi le dépôt de la plainte. En somme, la blessure et traumatisme profonds infligés au peuple cubain peuvent être considérés comme leur version à eux d’un 11 Septembre 2001.10 For further information, see William Schaap, Covert Action Quarterly magazine (Washington, DC), Fall/Winter 1999, pp.26-29

Source : William Blum, depuis son blog.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Notes   [ + ]

1. US Department of the Army, Afghanistan, A Country Study (1986), pp.121, 128, 130, 223, 232
2. Counterpunch, January 10, 2015
3. Index on Censorship, the UK’s leading organization promoting freedom of expression, October 18, 2001
4. The Independent (London), April 24, 1999
5. Ukrainian Prime Minister Arseniy Yatsenyuk talking to Pinar Atalay”, Tagesschau (Germany), January 7, 2015 (in Ukrainian with German voice-over)
6. CNN, June 15, 2014
7. See William Blum, West-Bloc Dissident : A Cold War Memoir, chapter 3
8. Washington Post, January 17, 2015, page A6
9. William Blum, Killing Hope : US Military and CIA Interventions Since World War II, chapter 30, for a capsule summary of Washington’s chemical and biological warfare against Havana.
10. For further information, see William Schaap, Covert Action Quarterly magazine (Washington, DC), Fall/Winter 1999, pp.26-29

Commentaire recommandé

Anne // 04.02.2015 à 12h04

Ce que veut dire ce texte c’est qu’il temps de dépasser les idéologies meurtrières, toutes les idéologies meutrières, et que toutes les erreurs et les fautes qui ont pu êtres commises en leur nom, pour redresser d’autres fautes ne sont pas justifiables, de quel que camp qu’elles viennent.

Il est prondément injuste de stigmatiser tous les musulmans, tous sont loin d’être responsables des crimes ignobles des fanatiques, mais de là à les obliger à être tous “Charlie”, c’est une véritable violation de conscience, une barbarie totalitaire, qui contraint les innocents à rendre des comptes.

La guerre, l’oppression des faibles, sont TOUJOURS des crimes, aucune justification n’est possible.

Le fin ne justifie jamais les moyens, lorsque cette fin signifie tuer des innocents, et mentir à l’opinion publique pour pousser des populations à la guerre les unes contre les autres.

Je ne suis pas communiste, donc je pense que j’ai été informée les crimes commis au nom du communisme, en divers lieux de la planète, mieux que les autres.
MAIS est ce que cela justifiait les crimes de l’autre camp ? NON jamais.

Selon le camp auquel nous appartenions, nous étions informés, ou non, des crimes commis par l’autre camp, ou nous étions dans leur ignorance, ou ne voulions pas les voir…
Ou certains intellectuels étaient complices au nom des idéologies et cachaient sous des mensonges, ou des omissions, les horreurs commises, ils étaient doublement coupables en entraînant le troupeau ignorant, incapable car il n’en avait pas les moyens, dans le sectarisme et la vision faussée et unilatérale.

Certains, ou la majorité, ou la totalité, des résistants de Novorossia sont ils communistes ?

Peu m’importe, ce qui m’importe, c’est qu’ils cessent d’être si barbarement massacrés, c’est que la vie de tant d’incocents ne soit pas broyée, ce qui m’importe c’est que ce sont des victimes qui méritent d’être défendues.

Je me sens avec eux parce qu’ils sont les victimes de la guerre et du mensonge.
Je sais que je suis comme eux, que mon esprit souffre des deuils, de l’insécurité de la peur et de l’injustice, et que mon corps peut souffrir, de la même manière des blessures et des tortures, de la mort.

Croyons nous que ces pauvres gens méritent d’être massacrés quelles que soient leur positions politiques ?
Croyons nous que les enfants blessés, rendus orphelins, ont des opinions politiques ? et les adultes, s’ils sont communistes, ils ont le droit d’être communistes, ils n’ont pas à être exterminés pour cela, bombardés et traités de façon inhumaine.

J’ai écrit à l’UNICEF mon indignation, pourquoi avoir l’hypocrisie de s’indigner des horreurs crimes et génocides passés, lorsqu’on laisse faire, sous nos yeux, de telles barbaries ?
exigeons de l’ONU une force d’interposition pour sauver ceux qui peuvent l’être. Aidons les à reconstruire leur pays, puisque c’est notre lâcheté qui a détruit les vies, les villages, les écoles les maisons les bus, les routes, les aéroports…

D’autant plus que la puissance mondiale est loin d’être entre leurs mains, la puissance mondiale est dans celle de leurs ennemis, néocons et oligarques unis sur la planète, regardez qui sont les puissants : ce sont certains de ces ultra riches, qui attisent les guerre, paient des mercenaires (en violation avec tout ce qui a été construit en matière d’institutions internationales dans le passé, pour au moins atténuer la barbarie guerrière et secourir les victimes) ce ne sont pas eux, ces pauvres gens du Dombass, ces pro russes, qui sont les coupables, eux, ils sont les victimes.

Je ne suis pas communiste, mais il est de mon devoir de m’indigner de ce qu’on leur fait, je pleure, j’ai honte, je me sens impuissante.
Je ne veux pas être complice des barbares, et je ne sais que faire…

Je ne suis pas africaine, mais je m’indigne que ce continent soit livré à la barbarie par des multinationales qui prennent les ressources et pour cela attisent les conflits entre les populations, 6 millions de morts au Congo, dans des régions riches en produits miniers rares, 6 millions dont on ne parle pas, et combien d’autres victimes ignorées sur notre terre ? Dans un silence quasi absolu.

Les idéologies n’ont plus de sens, aucune victime ne mérite d’être tuée pour cela, les leçons du passé ne nous suffisent elles pas?

Les multinationales souvent liés à l’industrie de l’armement pillent les ressources naturelles ; les guerres, les bombes, les avions de combat les destructions de la guerre polluent la planète, sont RESPONSABLES de cette ênorme pollution, (mille fois plus que les gaz et particules émises par les voitures le chauffage et les industries utiles) , ces industries mortifères DÉTRUISENT notre planète et son climat.

On voit parmi les néocons ultralibéraux, responsables de nos maux actuels, de nombreux “ex-extrême gauchistes”, maoïstes trostkistes….alliés aux puissances financières, au pouvoir, ( à ces individus ce qui importe, c’est la puissance et l’argent, le camp du plus fort), la destruction des richesses culturelles, des différences et particularités des peuples ils s’en moquent, (et pourtant ce sont elles qui font la richesse de l’humanité!).

Les nouveaux puissants n’ont qu’un but, l’argent et la puissance, et la mondialisation ou globalisation est leur outil de domination, leur aire de jeux criminels.

D’un autre côté, de nombreux ex-communistes, ou communistes actuels, sont des gens honnêtes, qui s’insurgent contre les horreurs actuelles.

C’est la puissance, l’ivresse de la puissance qui rend les gens fous et criminels, et un monde multipolaire semble être la meilleure barrière au pouvoir tout puissant qui mène aux crimes.

Ce monde globalisé, aux mains de dirigeants sans conscience, qui laisse au bord du chemin une humanité souffrante, quand il ne participe pas activement aux crimes et tueries, est inadmissible.

Il est largement temps de dépasser les partis, et que les chercheurs de paix et de vérité, d’où qu’ils viennent puissent se rassembler.

73 réactions et commentaires

  • luci2/29 // 04.02.2015 à 05h59

    Comment l ‘ayatollah 1e désignait son ennemi en chef ?
    Ce “Haut dignitaire” chiite avait bon pied–je ne sais pas– bon “Oeil” oui… !!!

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 04.02.2015 à 07h40

    Quand Obama, comme Nuland un an auparavant, annonce officiellement que les EU sont derrière Maïdan et le renversement de Ianoukovitch, qui connait parfaitement le condensé du texte ci-dessus, n’est-il pas en train de nous dire qu’il est fier d’être à la tête du pays le plus puissant du monde, qui peut faire impunément tout ce qu’il veut, un Gengis Khan des temps modernes ?
    A moins que tous ces complots criminels pour voler la Planète tels ceux de la mafia, ne cachent en fait une très grande faiblesse guerrière.
    A moins que la société de consommation à l’américaine ne soit le nouveau Dieu tout puissant, comme sont tentés de le croire un quart des Russes, comme nous en 1950.
    C’est vrai qu’il porte cette fierté quand il se tord sans cesse le cou en toisant tous les chefs d’Etats.

      +19

    Alerter
  • Passicon // 04.02.2015 à 08h03

    “Dans les années 1980, les Etats-Unis ont procédé au renversement du gouvernement afghan qui était progressiste, où les femmes jouissaient de tous les droits, croyez-le ou non1 , pour aboutir à la création des talibans et leur prise de pouvoir.” (Début de l’article)
    L’afganistan a été envahie par l’URSS en 1979, ils se sont retiré officiellement en 1989… Quand un article commence par ce genre de c….. J’ai juste pas envie de continuer à le lire. Je pense que la cause est belle mais un minimum de sérieux dans l’écriture serait bienvenu.

      +9

    Alerter
    • Alae // 04.02.2015 à 10h52

      Passicon, allez sur la page officielle de la CIA intitulée “Devotion to Duty, Afghanistan” (on peut mettre des liens directs sur le site de la CIA ici ou je fais bien de m’abstenir ?) et vous verrez que chaque mot écrit par William Blum sur l’Afghanistan est vrai.

      On peut lui faire confiance. C’est un historien sérieux.

        +17

      Alerter
      • Astrolabe // 04.02.2015 à 19h17

        D’après Kissinger dont nous avons traduit un texte ici, l’envoi de “militants armés” en Afghanistan pour renverser le gouvernement date de fin 1978, début 1979, si j’ai bonne mémoire. L’intervention soviétique débute en décembre 79.

          +4

        Alerter
      • Passicon // 05.02.2015 à 07h39

        Eh mec! Moi je lis sur wiki que les russes on envahis l’Afghanistan le 27 décembre 1979… C’est sûrement un gros fake… Écoutons donc religieusement ce grand historien qui commence son discours par une telle démonstration… C’est sûrement très très intéressant … Il me rappelle Monsieur “desourcesSure” interviewé régulièrement par Jacques Martin du Petit Rapporteur ( un grand Journaliste, on peu lui faire confiance)

          +0

        Alerter
    • lon // 04.02.2015 à 13h42

      Les russes sont entrés en Afgha à la demande du gouvernement communiste afghan de l’époque .
      Les femmes afghanes jouissaient effectivement de beaucoup de droits , comme en Irak avant 2003, et comme dans la Syrie d’Assad aujourd’hui .
      Ce qui veut dire que la rébellion afghane était islamiste dès le départ, tout comme la rébellion syrienne, et qu’on repassera pour les droits de l’homme et la démocratie .
      Les russes ont fait une belle connerie, rétrospectivement, mais ils n’ont pas perdu la guerre . Ils sont un peu moins tordus que les ricains, ce qui est un désavantage .
      Quant aux talibans, ils faisaient bien l’affaire des US, qui ne sont jamais regardants sur le type de régime pourvu que ce régime leur soit acquis, jusqu’à ce que les dits talibans émettent des vélleités d’indépendance au sujet du fameux pipe-line gazier Turkmenistan-Pakistan traversant l’Afghanistan . L’invasion américaine de 2001 a été décidée en 1998 et si vous me demandez comment je le sais je ne vous le dirai pas .

        +10

      Alerter
      • Astrolabe // 04.02.2015 à 19h24

        Après le départ des soviétiques, le gouvernement a tenu deux ans je crois et les talibans sont entrés dans Kaboul vers 91-92. Madeleine Albright a fait alors cette déclaration (prémonitoire du désormais historique “ils font du bon boulot”) pleine de bon sens américain: “c’est un point positif” a-t-elle déclaré en voyant les gentils petits talibans venir virer les affreux communistes. Logique. Au moins, on doit leur reconnaître un esprit de suite.

          +3

        Alerter
  • Caramba! // 04.02.2015 à 08h37

    Bonjour,
    C’est un peu plus compliqué que ça:
    “L’aide américaine et saoudienne

    Au cours de la guerre froide, les États-Unis, via entre autres l’opération Cyclone de la CIA, ont dépensé 3,3 milliards de dollars américains et l’Arabie saoudite presque autant10 durant les dix ans de la guerre d’Afghanistan, pour alimenter la résistance antisoviétique et anticommuniste incarnée par, entre autres, les moudjahidines de Hekmatyar et de Oussama ben Laden.

    Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller pour la sécurité de Jimmy Carter, a déclaré en janvier 1998, que c’est à la suite du coup d’État communiste à Kaboul d’avril 1978, « le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime prosoviétique de Kaboul », six mois avant l’intervention des Soviétiques11 avec pour objectif d’entrainer l’Armée rouge dans le « piège afghan ».”

    Bizarre qu’un pays envahi ait une armée qui se batte à côté de ses envahisseurs

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27Afghanistan_%281979-1989%29

      +13

    Alerter
  • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 10h11

    Existe t’il des sources autres que celles de M.Blum concernant les attentats US à Cuba et particulièrement l’histoire de la dengue hémorragique ? Ça m’intéresse mais je n’aime pas les sources uniques.

    Merci d’avance.

      +0

    Alerter
    • Alae // 04.02.2015 à 11h18

      Bonjour Homère,

      Vous avez d’autres sources dans le bouquin de Warren Hinckle et William W. Turner, The Fish is Red : The Story of the Secret War Against Castro (1981), malheureusement non traduit en français.
      Plus d’éléments dans cet article de Counterpunch.
      http://www.counterpunch.org/2013/09/03/germ-war-the-us-record-2/

        +6

      Alerter
      • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 11h22

        Bonjour et merci, Alae.

        En effet, des éléments dans le lien que vous m’avez envoyé mais les dates ne correspondent pas avec celles de Blum.
        Je vais essayer de me procurer le livre en anglais.

        Merci encore.

          +1

        Alerter
        • Alae // 04.02.2015 à 11h31

          Homère,

          Si, les dates collent. Je cite “In 1981, Fidel Castro blamed an outbreak of dengue fever in Cuba on the CIA. The fever killed 188 people, including 88 children. In 1988, a Cuban exile leader named Eduardo Arocena admitted “bringing some germs” into Cuba in 1980.”

            +2

          Alerter
          • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 11h41

            Au temps pour moi ! Je m’étais arrêté en 1957 où l’article dénonçait déjà une utilisation de la dengue.
            Ces politiciens des USA (que je ne confonds pas avec le peuple) aiment tant employer les expressions “Empire du Mal”, “Axe du Mal”…c’est sans doute pour ne pas se regarder dans le miroir !

              +10

            Alerter
  • Caramba! // 04.02.2015 à 11h01

    1959-les-etats-unis-ont-multiplie-les-actions-contre-cuba-

    http://www.humanite.fr/depuis-1959-les-etats-unis-ont-multiplie-les-actions-contre-cuba-560823

    “Des virus furent introduits, qui propagèrent des maladies étranges, laissant invalides des enfants et aveugles des adultes. L’ONU réussit à prouver que des maladies comme la méningite, la conjonctivite et la dengue hémorragique avaient été introduites depuis l’extérieur.”

    http://www.michelcollon.info/Pourquoi-Cuba-est-devenue-et-reste.html

    “9. Cette guerre non déclarée prit des formes multiples. Des attentats terroristes menées par la CIA agissant de concert avec les exilés cubains contre-révolutionnaires (attentats qui firent de nombreux morts, notamment le 4 mars 1960 lors de l’explosion du bateau La Coubre dans le port de La Havane). Et même des agressions de type biologique destinés à infecter les cultures, le cheptel et la population de Cuba (comme l’épidémie de dengue hémorragique en 1981, dont il a été prouvé que la souche alors inconnue avait été élaborée en laboratoire aux États-Unis pour être propagée intentionnelle à Cuba (158 enfants cubains en moururent)”

      +16

    Alerter
  • Anne // 04.02.2015 à 12h04

    Ce que veut dire ce texte c’est qu’il temps de dépasser les idéologies meurtrières, toutes les idéologies meutrières, et que toutes les erreurs et les fautes qui ont pu êtres commises en leur nom, pour redresser d’autres fautes ne sont pas justifiables, de quel que camp qu’elles viennent.

    Il est prondément injuste de stigmatiser tous les musulmans, tous sont loin d’être responsables des crimes ignobles des fanatiques, mais de là à les obliger à être tous “Charlie”, c’est une véritable violation de conscience, une barbarie totalitaire, qui contraint les innocents à rendre des comptes.

    La guerre, l’oppression des faibles, sont TOUJOURS des crimes, aucune justification n’est possible.

    Le fin ne justifie jamais les moyens, lorsque cette fin signifie tuer des innocents, et mentir à l’opinion publique pour pousser des populations à la guerre les unes contre les autres.

    Je ne suis pas communiste, donc je pense que j’ai été informée les crimes commis au nom du communisme, en divers lieux de la planète, mieux que les autres.
    MAIS est ce que cela justifiait les crimes de l’autre camp ? NON jamais.

    Selon le camp auquel nous appartenions, nous étions informés, ou non, des crimes commis par l’autre camp, ou nous étions dans leur ignorance, ou ne voulions pas les voir…
    Ou certains intellectuels étaient complices au nom des idéologies et cachaient sous des mensonges, ou des omissions, les horreurs commises, ils étaient doublement coupables en entraînant le troupeau ignorant, incapable car il n’en avait pas les moyens, dans le sectarisme et la vision faussée et unilatérale.

    Certains, ou la majorité, ou la totalité, des résistants de Novorossia sont ils communistes ?

    Peu m’importe, ce qui m’importe, c’est qu’ils cessent d’être si barbarement massacrés, c’est que la vie de tant d’incocents ne soit pas broyée, ce qui m’importe c’est que ce sont des victimes qui méritent d’être défendues.

    Je me sens avec eux parce qu’ils sont les victimes de la guerre et du mensonge.
    Je sais que je suis comme eux, que mon esprit souffre des deuils, de l’insécurité de la peur et de l’injustice, et que mon corps peut souffrir, de la même manière des blessures et des tortures, de la mort.

    Croyons nous que ces pauvres gens méritent d’être massacrés quelles que soient leur positions politiques ?
    Croyons nous que les enfants blessés, rendus orphelins, ont des opinions politiques ? et les adultes, s’ils sont communistes, ils ont le droit d’être communistes, ils n’ont pas à être exterminés pour cela, bombardés et traités de façon inhumaine.

    J’ai écrit à l’UNICEF mon indignation, pourquoi avoir l’hypocrisie de s’indigner des horreurs crimes et génocides passés, lorsqu’on laisse faire, sous nos yeux, de telles barbaries ?
    exigeons de l’ONU une force d’interposition pour sauver ceux qui peuvent l’être. Aidons les à reconstruire leur pays, puisque c’est notre lâcheté qui a détruit les vies, les villages, les écoles les maisons les bus, les routes, les aéroports…

    D’autant plus que la puissance mondiale est loin d’être entre leurs mains, la puissance mondiale est dans celle de leurs ennemis, néocons et oligarques unis sur la planète, regardez qui sont les puissants : ce sont certains de ces ultra riches, qui attisent les guerre, paient des mercenaires (en violation avec tout ce qui a été construit en matière d’institutions internationales dans le passé, pour au moins atténuer la barbarie guerrière et secourir les victimes) ce ne sont pas eux, ces pauvres gens du Dombass, ces pro russes, qui sont les coupables, eux, ils sont les victimes.

    Je ne suis pas communiste, mais il est de mon devoir de m’indigner de ce qu’on leur fait, je pleure, j’ai honte, je me sens impuissante.
    Je ne veux pas être complice des barbares, et je ne sais que faire…

    Je ne suis pas africaine, mais je m’indigne que ce continent soit livré à la barbarie par des multinationales qui prennent les ressources et pour cela attisent les conflits entre les populations, 6 millions de morts au Congo, dans des régions riches en produits miniers rares, 6 millions dont on ne parle pas, et combien d’autres victimes ignorées sur notre terre ? Dans un silence quasi absolu.

    Les idéologies n’ont plus de sens, aucune victime ne mérite d’être tuée pour cela, les leçons du passé ne nous suffisent elles pas?

    Les multinationales souvent liés à l’industrie de l’armement pillent les ressources naturelles ; les guerres, les bombes, les avions de combat les destructions de la guerre polluent la planète, sont RESPONSABLES de cette ênorme pollution, (mille fois plus que les gaz et particules émises par les voitures le chauffage et les industries utiles) , ces industries mortifères DÉTRUISENT notre planète et son climat.

    On voit parmi les néocons ultralibéraux, responsables de nos maux actuels, de nombreux “ex-extrême gauchistes”, maoïstes trostkistes….alliés aux puissances financières, au pouvoir, ( à ces individus ce qui importe, c’est la puissance et l’argent, le camp du plus fort), la destruction des richesses culturelles, des différences et particularités des peuples ils s’en moquent, (et pourtant ce sont elles qui font la richesse de l’humanité!).

    Les nouveaux puissants n’ont qu’un but, l’argent et la puissance, et la mondialisation ou globalisation est leur outil de domination, leur aire de jeux criminels.

    D’un autre côté, de nombreux ex-communistes, ou communistes actuels, sont des gens honnêtes, qui s’insurgent contre les horreurs actuelles.

    C’est la puissance, l’ivresse de la puissance qui rend les gens fous et criminels, et un monde multipolaire semble être la meilleure barrière au pouvoir tout puissant qui mène aux crimes.

    Ce monde globalisé, aux mains de dirigeants sans conscience, qui laisse au bord du chemin une humanité souffrante, quand il ne participe pas activement aux crimes et tueries, est inadmissible.

    Il est largement temps de dépasser les partis, et que les chercheurs de paix et de vérité, d’où qu’ils viennent puissent se rassembler.

      +27

    Alerter
    • Chris // 04.02.2015 à 12h54

      Je suis tout à fait d’accord avec vous.
      Mais êtes-vous d’accord, en tant qu’Européenne, de réduire votre niveau de vie par quatre ?
      Car notre bien-être (maison/logement, chauffage central/électricité, voiture, tout à l’égout, choix de produits alimentaires, soins, etc…), ne sont pas tombés du ciel.
      Nous nous sommes développés grâce à nos rapines à très bon compte !

        +13

      Alerter
      • Anne // 04.02.2015 à 13h12

        @ Chris
        Oui, je serais d’accord, déjà j’utilise ma voiture que lorsque c’est indispensable.
        C’est peu mais un début… J’essaie aussi de gaspiller le moins possible.

        L’organisation de la réduction serait toutefois difficile pour ne pas conduire au totalitarisme et au contrôle permanent… qui rendrait la vie insupportable à mon sens.

        Peut être avez vous des idées dans ce sens?
        Cordialement,

          +4

        Alerter
        • V_Parlier // 04.02.2015 à 13h43

          Tout ce qui peut réduire le libre échange débridé (régulation, taxes douanières négociables selon accords avec pays tiers d’après leur droit du travail, taxation des transports juste et non réduite aux autoroutes françaises, ce qui était ridicule), tout cela mènerait automatiquement à un rééquilibrage du rapport travail / possession, sans qu’il soit nécessaire de l’imposer. Un marché de l’emploi local en meilleure santé permettrait alors de rééquilibrer tout aussi naturellement ce qu’on aime appeler les “fractures sociales”. Mais sans tricher (ni foutre le reste du monde par terre) on ne pourra pas acheter un nouveau téléphone, une nouvelle TV (et bientôt une nouvelle voiture?) et autres choses prestigieuses tous les ans. Et là, il y aura beaucoup de réfractaires qui beugleront dès qu’il faut passer à l’action. C’est ainsi qu’on les effraie à propos d’une sortie de l’Euro: Votre pouvoir d’achat va baisser, bla bla bla et c’est mort.

            +12

          Alerter
          • Anne // 04.02.2015 à 14h19

            @ V- Parlier
            Je suis d’accord avec vous, sur ces propositions, et je pense qu’en effet il faudra bien en arriver là, sinon toutes les crises, décortiquées ici sur ce blog, nous détruiront tous.
            (Merci O B au passage pour ce forum).

            Je pense de plus que nous ne serions pas plus malheureux de ces restrictions et limitations raisonnables, nous pourrions d’ailleurs être beaucoup plus heureux.

            J’avais, sur ce blog il y a quelque temps émis des idées un peu semblables sur l’auto limitation et la réduction de la consommation (je m’étais fait incendier par un intervenant qui pensait que égoïstement je voulais accroître le chômage….) 🙂

              +5

            Alerter
        • Chris // 04.02.2015 à 13h49

          Ne vous faites pas de soucis. Nous y viendrons contraints et forcés… et dans la douleur.
          Les populations musulmanes sont mieux “armées” (corsetées) que nous dans ce domaine.

            +6

          Alerter
        • anne jordan // 04.02.2015 à 15h30

          OUI !
          l’abolition de l’héritage !

            +1

          Alerter
          • Anne // 04.02.2015 à 22h59

            @ anne jordan

            Si c’est votre clef à molette pour rassembler autour d’un projet commun et positif les français, (et autres peuples d’ailleurs), à mon humble avis, vous n’êtes pas une bonne mécanicienne….

            Il s’agit de réunir, non de cliver, et votre remède a tout pour tuer le patient.

            C’est le genre d’idée qui fait que les entrepreneurs de bonne volonté, par exemple, ne pourront pas se joindre à vous pour un projet quelconque.

            Pour travailler à fond, pour se donner le mal d’entreprendre, pour prendre des risques, il faut que ceux dont les liens familiaux sont forts, et qui ont une descendance, aient la possibilité de construire pour l’avenir, et puissent transmettre à leurs enfants, leur labeur leurs projets, leurs visions, je crois que c’est un besoin humain de base, de donner et de recevoir, de transmettre, selon ses possibilités.

            Si vous êtes une obsédée de l’égalitarisme à tous crins je vous plains, car nous sommes inégaux par nos dons, nos chances dans la vie, les difficultés de notre vie, notre santé etc etc… Accepter cela, et aider et être près des autres, les accepter et les aimer est tout ce que nous pouvons faire, pas plus.

            C’est le grand mal du communisme à mon avis, cet égalitarisme forcené car il est basé sur un postulat tout à fait faux par rapport à la vie, qui rend certains vifs d’esprit, d’autre pas, des gens qui sont beaux d’autre pas, des gens doués d’autre pas.
            Ce n’est pas l’héritage qui y changera quelque chose.

            Lorsque je plante un arbre dans mon jardin, arbre qui mettra 50 ans à devenir adulte, je ne pense pas anormal de vouloir léguer à mes enfants ou petits enfants cet effort, et cette vision, ce jardin, car ils seront peut être heureux de se rattacher à un lieu familial, ils ne feront ni ne prendront rien à personne pour cela, et il y aura sans doute même des inconnus qui seront heureux de voir cet arbre s’il est beau et a bien poussé.

            Si je fonde une famille, il est normal que je veuille lui transmettre des biens matériels aussi bien que spirituels, je pense normal de faire en sorte de construire quelque chose pour l’avenir des miens.

            Je souhaite dans la mesure de mes possibilités transmettre ce que j’ai pu faire d’utile à mes descendants.

            L’enracinement pour beaucoup d’êtres humains est une nécessité, un besoin, pas une obligation, ni un boulet. (Ref Simone Weil).

            Je pense que si cet instinct n’existait pas il y aurait moins de belles choses à voir et à faire pour chacun de nous. Les efforts de chacun ont besoin d’un but, et la transmission familiale est l’un d’eux.

            Si vous parlez de l’héritage des trés très grosses fortunes, là vous avez du pain sur la planche, ils ne vous ont pas attendus pour évader le fisc, les transmissions occultes de fortunes colossales, par des trusts internationaux basés dans des paradis fiscaux, et je vous souhaite bon courage si vous voulez vous attaquer à l’héritage chez les gens de ce calibre, lisez donc ce qui a été écrit sur l’affaire Wildenstein, par exemple, vous serez plus réaliste sur le sujet.

              +0

            Alerter
      • Nerouiev // 04.02.2015 à 17h29

        Je me demande si ce n’est pas ça le fond du problème car tôt ou tard, si l’énergie vient à manquer nous n’aurons plus les moyens de produire toujours plus et plus performant et plus beau, plus confortable …. et plus superflu. C’est ce qui a fait la puissance du néolibéralisme et son corollaire qu’est la consommation, la bourse et l’argent de la bourse. Les meneurs dans ce système risquant de perdre leur joujou et leurs biens n’ont peut-être pas d’autre solution que de rester numéro 1 mondial, celui pour qui rien ne changera, un peu comme le richissime leader d’un pays très pauvre.
        Et pourtant, ensemble on a mieux à faire.

          +1

        Alerter
      • Catherine // 04.02.2015 à 22h53

        Pas d’accord !!!!
        Je ne fais pas partie, comme beaucoup d’autres francais, qui se sont développés en s’emparant des biens des autres. Je travaille depuis l’age de 14 ans, sans trêve, sans allocations et sans jamais rien quémander. J’ai élevé mes enfants sans rien voler a personne. Je vis modestement, je fais attention a tout ce que je consomme car je ne pourrai pas payer le surplus et quand je tombe malade je cherche d’abord à me soigner par moi même avant d’aller encombrer des salles d’attente.
        Je ne suis pas un phénomène de foire, plusieurs francais vivent comme cela mais voyez-vous on ne fait pas de bruit, on ne se plaint pas.
        Pas toujours besoin de courir le tiers monde pour voir la misère, elle vous passe à côté plus souvent que vous ne le croyez.

          +4

        Alerter
  • Chris // 04.02.2015 à 12h32

    Un ami cubain vivant en Europe a commenté avec quelque amertume la fin du blocus US en ces termes :
    “l’île va devenir un immense bordel et souk pour les Américains”
    Ce que les US ont fait à Cuba, ils l’ont fait dans toute l’Amérique latine.
    Ce qui. lors de l’attentat du 11/9, a fait s’exclamer mes amis latinos (Brésil, Argentine, Venezuela, Espagne et Haïti) : “Por fin !” Voulant dire qu’enfin l’Amérique recevait une petite rétribution de ses actes !
    La guerre bactériologique n’a pas été menée qu’en Amérique latine, hélas. En 1951, la France en a fait aussi les frais : quand la CIA empoisonnait au LSD les habitants de Pont Saint Esprit (Gard) – F. William Engdahl, – COMITE VALMY
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article549
    Jusqu’à quel point sommes-nous à l’abri d’aérosols mal intentionnés, outre les traitements agricoles Monsanto-BASF ? De la part de ces psychopathes, tout est possible pour arriver à leurs fins, avec ou sans la complicité de leurs hommes liges sur place.

      +11

    Alerter
    • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 14h05

      Pour Pont St Esprit, ça paraît être quand-même un délire complotiste.

      http://www.globaldashboard.org/#category/Latest/0

      Car les symptômes sont apparus sur des délais incompatibles avec l’ingestion de LSD. Et pour d’autres raisons que je vous laisse découvrir découvrir sur le lien.

        +0

      Alerter
      • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 15h05
        • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 20h54

          Le premier site (américain) était mieux, je conviens. Mais je ne sais pour quelle raison bizarre lorsque je copie son adresse, ça renvoie à la page de garde et on ne peut revenir à l’article en question.

          Un autre argument avancé était le coût de l’opération. Pour des doses pulvérisées, en arrivant à un résultat pareil, il faudrait des quantités de LSD dont le coût eût approché plusieurs centaines de millions de $.

          De nombreux animaux seraient morts, le bétail serait devenu fou…

          Et si le LSD était mélangé à la farine livrée au boulanger, comme certains l’ont avancé, la cuisson au four l’aurait quasi eliminé.

          On doit, par défaut, il est vrai, se rabattre sur l’explication de l’ergot de seigle et du meunier incompétent.

            +1

          Alerter
  • Paola44 // 04.02.2015 à 13h09

    En parlant de journalistes assassinés, qui a mentionné les 8 ou 9 journalistes russes assassinés en Ukraine (l’un d’eux aussi connu en Russie que PPDA ici) depuis le début du conflit? Personne, évidemment, sauf les infos russes.

      +22

    Alerter
    • V_Parlier // 04.02.2015 à 13h50

      Les infos ukrainiennes laissent, quant à elles, parfois malencontreusement apparaitre de curieuses surprises: http://www.youtube.com/watch?v=xwlpMqbg8_g .

        +11

      Alerter
      • Anne // 04.02.2015 à 14h06

        C’est ahurissant un tel cynisme et une telle barbarie… De tels mensonges… J’ai vu la vidéo et l’utilisation de la croix rouge dans des actes de guerre, Henri Dunant doit se retourner dans sa tombe…

        Nous découvrons, abasourdis, en Ukraine en Pologne et dans les pays baltes, des nazis sans culpabilité qui s’affirment en tant que tels.
        Ne pourrait on pas les conduire devant une cour internationale pour les juger ?

        On dirait un cauchemar, une idéologie que nous pensions terrassée et à l’état de fossile, (subsistant uniquement sous forme de groupes marginaux composés de faibles d’esprit), se révèle vivante et virulente en Ukraine cela dépasse l’entendement…
        Cyniquement utilisées par les forces de l’OTAN et nos pays… personne n’aurait pu imaginer un scénario aussi dément…

          +16

        Alerter
        • Anne // 04.02.2015 à 14h35

          @ V Parlier
          Je profite de l’occasion pour vous remercier pour les nombreuses vidéos que vous avez mis en ligne et qui sont d’inestimables sources d’information.
          Merci.

            +8

          Alerter
          • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 14h57

            @V.Parlier

            Ahurissant ! En tout cas, voilà un cameraman et un monteur qui vont devoir changer de métier…

              +6

            Alerter
            • Anne // 04.02.2015 à 15h15

              Bonjour Homère,

              🙂 Maintenant je pense que marxistes, communistes, méritent mieux que des étiquettes réductrices, et qu’il va falloir nous rassembler, sans renier nos différences.

              😉

              ” Celui qui croyait au ciel,
              Celui qui n’y croyait pas …. ”

              Mais que ce soit un pacte basé sur la non violence, un serment de non violence, à jamais.

                +5

              Alerter
            • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 15h31

              Bonjour, Anne.

              J’en suis totalement convaincu.

              Le problème reste entier quant à la structure qui pourrait rassembler “les Hommes ( au sens Mensch) de Bonne Volonté”.

              En France, l’importance de l’élection présidentielle fait qu’il est difficile de faire connaître une idée politique sans candidat à cette élection.

              Je rêve que Jacques Sapir se lance… J’ai déjà répèté sur ce blog que je m’engage à trouver 30 des 500 signatures nécessaires auprès des maires de mon département et alentour !

              Si il pouvait lire ces lignes et que d’autres s’engagent de la même manière, qui sait.. ?

                +15

              Alerter
          • V_Parlier // 04.02.2015 à 20h15

            Merci Anne, mais je ne suis pas le seul. Je recommande aussi ces chaînes, très actives en ce moment:
            Le première: http://www.youtube.com/channel/UCV7ERqInGC_t8ndBe5qozqA/videos avec vidéos sous titrées en Français.
            La deuxième en Anglais http://www.youtube.com/user/wintersodomy/videos (sous une présentation à priori pas sérieuse, un grand nombre de vidéos très récentes et bien faites).

              +2

            Alerter
  • Bruno // 04.02.2015 à 13h42

    dernieres nouvelles de Donesk
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/02/04/un-obus-tombe-sur-un-hopital-de-donetsk-en-ukraine_4569590_3214.html

    Selon Kiev, des pro-russes hospitalises se seraient subitement précipités sur des obus (de fabrication russe) afin de faire accuser Kiev d’acte de guerre contre des civiles. Selon Kiev, le Maitre de Moscou a lui-même organisé la mise en scène de ces dernières heures.

    Euuuhhh c’est bon la ? J’ai bien fait mon boulot de journaliste ?

      +13

    Alerter
  • V_Parlier // 04.02.2015 à 13h46

    Un billet qui rafraichit bien la mémoire. Certes, les lecteurs habituels sont déjà au courant mais c’est bien de rappeler tout cela de temps en temps et de manière concise.

      +2

    Alerter
  • Eric // 04.02.2015 à 13h59

    Après les 4 paragraphes
    – « Dans les années 1980, les Etats-Unis… »
    – « Dans les années 2000, les Etats-Unis… »
    – « En 2011, les Etats-Unis… »
    – « Et depuis quelques années les Etats-Unis… »
    L’auteur pourrait ajouter un cinquième paragraphe
    Depuis … de nombreuses années (au moins depuis la seconde guerre mondiale) Washington (je préfère ce terme pour faire la distinction entre le peuple américain et son gouvernement ou le système qui les gouverne dont ils sont aussi victime) remplace (ou renverse) progressivement tout ce qui ne correspond pas à leur système, à leurs intérêts dans tous les pays européens qu’ils ont rassemblé dans l’Union Européenne. Cette UE qu’ils contrôlent depuis le début est poussée à englober toujours plus de pays et détruit tous les repères (la vraie laïcité, mariage pour tous, GPA, PMA, euthanasie, indifférenciation,… ils nous conduisent à une grande confusion), détruit les économies de ces pays, détruit leurs armées (même si je suis profondément antimilitaire je le constate), détruit les souverainetés des pays…….détruit la possibilité pour les peuples à disposer librement d’eux même……… « IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE CHOIX DÉMOCRATIQUE CONTRE LES TRAITÉS EUROPÉENS. »……….
    Ce qui renforce la suite :
    « Mais malgré tout cela, le monde est plus sûr pour le capitalisme,… »

    Par contre je ne comprends pas l’expression « La marche fut plutôt émouvante,… ». Pour moi cela a été une grande tristesse, avec des nausées de constater qu’autant de personnes se sont laissées manipuler aussi facilement et rapidement. J’espère simplement que parmi les millions qui n’y sont pas allé beaucoup plus nombreux étaient ceux qui, éveillés et vigilants, se méfiant du panurgisme, ont compris qu’il y avait là une épouvantable, abjecte… manipulation et récupération… J’espère, car je constate aussi que ceux qui croient aux mensonges sont de plus en plus nombreux. Le risque est qu’un jour ceux qui ne veulent pas suivre, qui ne sont pas d’accord… devront se soumettre ou se démettre (ceux qui ne sautent pas, ceux qui ne sont pas charlie…). Et sans doute un jour seront mis à mort ! ? Suis-je trop pessimiste…

      +15

    Alerter
    • Caramba! // 04.02.2015 à 23h18

      Nous sommes trop nombreux et ils ne peuvent rien contre nous.
      Même s’ils trouvent plein de gars pressés de tuer, de suinter la testostérone, on sera quand même plus nombreux.
      Le Vietnam, ça me parle moi, voir la soi-disant plus grande force militaire se ramasser devant une majorité de paysans…..
      Et ça me donne du courage parce que je pense que l’engrenage ne peut plus être arrêté, il y a trop d’argent à gagner avec la guerre et puis, cela est bien une promesse de plein emploi…..
      Ils sont fous et sanguinaires, devraient être enfermés.

        +1

      Alerter
      • Eric // 05.02.2015 à 18h43

        Je ne veux pas casser votre courage mais justement je constate que “la soi-disant plus grande force militaire se ramasse” de moins en moins et que de surcroit ils s’en foutent !

        Mais je voulais aussi relever que malheureusement le peuple ou les peuples, l’ensemble des personnes ont aussi leur part de responsabilité. En effet pour moi depuis un certain nombre d’années par exemple (ou notamment), pour la France, il y a des lois anticonstitutionnelles que le peuple français a laissé voter: loi sur le génocide arménien, loi concernant le voile (pas celle concernant le voile intégral), l’abrogation de délit de haute trahison et bien d’autres pour lesquelles les Français qu’ils soient de gauche, de droite, du centre….. auraient du TOUS descendre dans la rue et dire ensemble non. Or je constate aussi que par le fait de l’habitude, par la désinformation, par les manipulations….. mais aussi par l’endormissement il y a une accélérations du nombre de ces lois qui sont adoptées. Cela devient de plus en plus normal. Un exemple récent (en cours) http://www.les-crises.fr/zimmermann-audition-internet-et-terrorisme-djihadiste/ bon il y a un peu de résistance alors on discute, interroge, écoute, organise des groupes de travail, de consultation…!!! Beaucoup d’acteurs sont sincère mais comme cela a déjà eu lieu le résultat sera (mais à mon avis c’est déjà décidé) une proportion plus ou moins grande de restriction des libertés. Car le système dont je parle dans mon post ne supporte pas des gens qui sont libre, discutent, contestent, réfléchissent… Ce système veut 2 classes uniquement: les “élites” (ceux qui ont tous les droits…) et des esclaves (modernes!), il ne veut même pas de “classes moyennes”…

        Bien entendu je ne suis pas d’accord avec ceux qui nient ce fait historique (génocide arménien) mais ce n’est pas à la loi de régenter, contrôler nos pensées !

        En terminant ce post je pense que d’ailleurs la plupart de ces lois sont encore soit anticonstitutionnelles, soit contraire aux droits de l’homme ou les deux mais pour combien de temps encore ?

          +1

        Alerter
        • Anne // 07.02.2015 à 22h13

          Il me semble que ça tient au fait que les gens sont trés occupés à travailler, consommer, se distraire, et que beaucoup d’activités même si elles se pratiquent au milieu de la foule, ces activités sont individuelles, et cela dilue la conscience.

          Les activités réellement utiles et collectives n’existent pratiquement plus, c’est pourtant un besoin humain de base, enraciné dans les millénaires de l’histoire humaine.

          Notre époque fait pour la première fois exception,il me semble que c’est pour cela que de temps en temps des besoins irrépressibles poussent les gens à se rassembler, un peu comme des moutons de panurge.
          Enfin beaucoup cherchent des loisirs de groupe comme ersatz de ces rassemblements jadis liés aux nécessités de la survie ersatz des travaux agricoles de la pêche etc.

          Même la majorité des fêtes n’ont plus ce caractère de fabrication collective de préparatifs, de créativité.

          Ces cent dernières années les mutations dans les styles de vie sont allées tellement vite que la prise de conscience n’a pas pu suivre, et la loi de la jungle a repris le dessus, transformant les hommes en prédateurs et en proie, la chaîne alimentaire quoi : le plus fort bouffe le plus faible….

            +0

          Alerter
          • Eric // 08.02.2015 à 00h10

            Oui tout à fait!

            Nous n’avons jamais eu autant de moyens et facilités pour “communiquer” mais il y a de moins en moins de dialogues, de débats, de réflexions…

            D’ailleurs ce que vous écrivez au début de votre post:
            “Il me semble que ça tient au fait que les gens sont trés occupés à travailler, consommer, se distraire, et que beaucoup d’activités même si elles se pratiquent au milieu de la foule, ces activités sont individuelles, et cela dilue la conscience.”
            m’a fait penser que même dans le travail où il y nécessité de dialogues, de communications le “management” s’emploie à faire en sorte que ces dialogues soient réduit au stricte minimum de telle sorte qu’il n’y ai pas de débats, de réflexions… Je l’ai personnellement vécu et constaté a grande échelle dans mon travail !

              +0

            Alerter
  • Chris // 04.02.2015 à 14h04

    A propos d’assassinats, une nouvelle presque passée inaperçue. Il n’y a pas eu génocide durant la guerre serbo-croate vient de décider la CIJ :
    “Ni les Serbes ni les Croates n’ont commis de génocide lors du conflit qui les a opposés de 1991 à 1995, a jugé mardi la Cour internationale de Justice, appelant les deux pays à coopérer pour la paix et la stabilité dans les Balkans”
    http://www.lapresse.ca/international/europe/201502/03/01-4840802-il-ny-a-pas-eu-de-genocide-durant-la-guerre-serbo-croate.php
    Bon, l’Union Européenne peut respirer et poursuivre son oeuvre civilisatrice en Ukraine…
    Rappel de certains faits :
    http://www.legrandsoir.info/Un-ancien-officier-des-services-secrets-francais-revele-les.html
    Le cirque continue.

      +6

    Alerter
    • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 14h11

      Chris, personne ne pensait que les Serbes s’étaient rendus coupables de génocide contre les Croates ! C’est contre les “Musulmans”, c’est à dire les Bosniaques où le problème s’est posé essentiellement à Srebrenica.

        +2

      Alerter
      • Chris // 04.02.2015 à 17h20

        Ces mêmes Bosniaques qui lancèrent une bombe sur le marché de Markalé (Sarajevo) ?
        Tir commandé par les forces de l’Otan selon des sources non autorisées afin d’invoquer le droit d’ingérence pour attaquer la Serbie, (principe qui fut appliqué de nouveau en Libye après un prétendu bombardement de Khadafi sur Tripoli). La première attaque, le 5 février 1994, fit 68 morts et 144 blessés, tandis que la seconde, le 28 août 1995, fit 37 morts et 90 blessés.

          +6

        Alerter
        • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 17h30

          Je n’ai pas dit que les Bosniaques étaient de petits saints !

          Mais Srebrenica, c’est un fait. Radko Mladic à commis, là, l’irréparable.

          Cela n’excuse en rien les bombardements de Belgrade plusieurs années après, pendant la guerre du Kosovo. Et, durant ce conflit , la Serbie n’avait rien à se reprocher.

            +5

          Alerter
        • anne jordan // 04.02.2015 à 22h53

          à propos de Lybie , regarder ce docu , exceptionnellement honnête , :
          http://www.tv-replay.fr/redirection/27-01-15/guerre-de-l-ombre-au-sahara-arte-10986461.html
          attention ! replay limité !

            +0

          Alerter
  • Theoltd // 04.02.2015 à 14h22

    Une chose est certaine: L’attentat de Charlie Hebdo va contribuer a radicaliser une partie de la population musulmane et a entretenir le feu en Syrie notamment, contre Bachar El Assad, pour être plus précis. De tous les pays qui ont soutenu la “liberté d’expression”, partiront de jeunes radicaux qui iront gonfler les rangs de l’armée islamique. Intéressant non?

    De toutes façons, de tous temps, et un jour comprendra t on que c’était aussi le cas pour la deuxième guerre mondiale, les US se sont fait une spécialité de manipuler les autres, pour mener les guerres a leur place.

    Aller, bon après midi a tous. L’actualité est vraiment lourde ces dernières années, et ca ne fait que commencer.

      +4

    Alerter
  • Anne // 04.02.2015 à 14h43

    @ Michel Loncin
    Cent pour cent raison avec vous.
    Nous vivons dans un monde de criminels sans pudeur, d’une hypocrisie sans limites.
    C’est révoltant.
    Le mensonge et la falsification règnent.

      +13

    Alerter
  • Alain // 04.02.2015 à 14h49

    Article intéressant mais je ne comprend pas “la foule rassemblée vantant sans fin la vénération de l’OTAN”. J’étais à ce rassemblement (comme à des centaines d’autres depuis 40 ans) et je n’ai vu AUCUN soutien à l’Otan.
    Dommage que pour défendre des vérités qu’il faille en inventer d’autres.

      +1

    Alerter
    • Alae // 04.02.2015 à 17h35

      @Alain
      “Article intéressant mais je ne comprend pas “la foule rassemblée vantant sans fin la vénération de l’OTAN”. J’étais à ce rassemblement (comme à des centaines d’autres depuis 40 ans) et je n’ai vu AUCUN soutien à l’Otan.”

      Il veut sûrement parler de la brochette de chefs d’Etat, de politiciens et de diplomates qui ont défilé aussi, tous (à part Lavrov) membres ou soutiens de l’Otan/UE. Que vous le vouliez ou non, les marcheurs charlistes ont forcément été assimilés à ces leaders et à cette tendance politique (et non à Lavrov).

        +8

      Alerter
  • nono // 04.02.2015 à 17h15

    Un commentateur égaré chez Jorion.
    Je vous laisse apprécier …

    Straggieri
    4 février 2015 à 16:07
    Y a un moment où vous allez arrêter de délirer hystériquement et de vous faire vos films sur la situation en Ukraine?
    Si vous voulez, on peut reprendre les événement un par un.
    Il est insupportable de lire « les pions de Poutine en Ukraine ».
    Ou alors soyez honnêtes, pour une fois, et parlez aussi, à minima des »pions de Washington » du coté des putschistes de Kiev.

    Et ce sont des gens comme vous qui se gobergent des prétendus « complotistes »;

    Mais vos comptes de fée sont des magnifiques exemple de théorie du complot. Extrêmement décevant. Des raccourcis et des commérages. En deux mots: A chier.
    Je vous rappelle que ce n’est pas Poutine qui a mis 5 mds de dollar pour arriver à une situation de changement de régime. Mme Nuland, épouse du grand pacifiste Kaplan, l’a reconnue elle.
    Je vous rappelle que ce n’est pas la Russie qui a voulu faire un accord pour la couper de l’UE mais c’est l’UE qui a fait ça pour la couper de la Russie, obissant ainsi aux très officielles doctrine Brezinsky et Wolfovitz.
    Ce n’est pas la Russie qui a envoyé 10 000 activistes de Svoboda et Secteur Droit pour noyauté très violemment les manifs du Maïdan.
    Ce n’est pas la Russie qui a fait disparaître vite fait toutes les pièces, douilles, balles, rapport d’autopsie relatifs aux cent personnes snippés sur la Maïdan(dont 30 policiers)
    Ce n’est pas la Russie qui s’oppose à une enquête internationale sur le sujet.
    Ce n’est pas la Russie qui a violé des accords de sortie de crise et envoyer les milices pré-citées perpétrer un véritable coup d’état le lendemain même de la signature des accords.
    Ce n’est pas la Russie qui a envoyé l’armée sur le Donbass, en croyant réduire rapidement la sédition des untermeschen russophones qui ne demandaient que l’établissement d’une constituante à vocation fédérale pour garantir les droits individuels.
    Alors présenter les Russes comme des agresseurs et considerer l’OTAN comme d’innoncentes colombes prêtes à voler au secours des bons démocrates Ukrainiens a quelque chose d’insupportablement répugnant.
    A ce jour, l’OSCE, qui a des dizaines de représentants sillonnant un territoire grand comme deux departements, dément toute présence de troupe Russes.
    La semaine dernière Jan Pseki a reconu que les USA ne disposaient qu’aucune données sur la présence de troupes russes.
    L’état major ukrianien a reconnu que s’il avait affaire à des milliers de Russes, il n’y avait pas de troupes Russes proprement dites.
    Et les centaines de journalistes qui sillonnent librement l’endroit n’en n’ont vu aucun, même pas la harpie Popovic de chez vos copains de Libé. Même l’AFP n’a rien vu.

    Paul Jorion
    4 février 2015 à 16:43
    Cher ami, vous n’avez donc pas remarqué que nous tentions d’avoir ici un débat sérieux ?

      +21

    Alerter
    • Theoltd // 04.02.2015 à 18h48

      a tiens, il a reouvert son blog aux commentaires? Il y avait de la desertion dans l’air? Et oui, il faut un peu d’air frais, sinon, ca sent vite le renfermé. Enfin, sur le coup de l’Ukraine, il se discrédite vachement, vu que les gens qui creusent un peu (et auxquels il s’adresse, comme le blog les crises du reste) ne viennent pas pour relire les dépêches d’euronews, dont ils sont abreuvés jusque a plus soif par ailleurs.

        +6

      Alerter
    • passenger // 04.02.2015 à 20h09

      en citant Desproges, c’est toujours bien de voir révélée la vraie nature des cuistres. Jorion disparaît du circuit. C’est pas une mauvaise nouvelle.

        +5

      Alerter
    • Suzanne // 04.02.2015 à 20h44

      A nono :
      Quelle arrogance, quelle suffisance dans la réponse de Paul Jorion !! Les bras m’en tombent, je ne l’imaginais tout de même pas être allé si loin.
      Ce que produit une nomination à un poste universitaire, c’est terrible, ça…

        +8

      Alerter
    • anne jordan // 04.02.2015 à 22h57

      merci , nono !
      je bois du petit lait en imaginant la mine constipée du propriétaire tapant cette réponse méprisante ! ( ce qu’il a toujours très bien fait , le mépris étant l’arme des imbéciles )

        +2

      Alerter
    • lon // 04.02.2015 à 23h04

      Ce Straggieri a bien du courage .

      Avant qu’il ne s’épuise , faudrait le mettre au parfum : le blog à Jorion, y a pas plus ( géo- ) politiquement correct .

      C’est le prix à payer pour se faire inviter sur France Cul, France Inter, la TV, la presse “sérieuse”, et une chaire universitaire dans le pays où l’OTAN a son QG .

        +1

      Alerter
  • theuric // 04.02.2015 à 17h56

    Comprenez-vous maintenant la prudence de notre chef de l’état au moment où l’empire est au fait de son effondrement, dans un tel état qu’il en est devenu encore plus dangereux qu’auparavant?

      +2

    Alerter
  • bhhell // 04.02.2015 à 18h26

    Le puritanisme protestant donne à l’Amérique ce fond manichéen qui justifie toutes ses actions, sans engendrer en retour de sentiment de culpabilité. Ce pays a un côté décomplexé ahurissant. Il a beau enchaîner les erreurs stratégiques, les échecs, il redouble son messianisme de l’intervention, toujours plus confit dans ses certitudes. Encore plus ahurissant, le suivisme du reste de la planète, et notamment de l’Europe, qui accepte docilement la vision américaine du bien et du mal. Le fondamentalisme religieux existe, mais il n’est peut être pas du côté que l’on croit!

      +6

    Alerter
    • theuric // 04.02.2015 à 20h07

      Bien vu, la question du puritanisme est pour moi également centrale pour comprendre les U.S.A..
      Il est un point toutefois important d’un léger désaccord, c’est ce puritanisme aux exigences extrêmement restrictif qui crée une immense culpabilité inconsciente du fait de ne pouvoir atteindre l’ensemble de ses commandements.
      Cette violente culpabilité génère une perversité égale à celle-ci, seul moyen, pour l’esprit, de tenter de se dégager de cette double servitude: l’obligation impossible d’obéir aux impératifs du puritanisme et la culpabilité paralysante due à l’impossibilité d’y obéir dans son intégralité.
      Il est à noter que, pour moi, le puritanisme englobe toutes les contraintes sociales trop restrictives, pas seulement réduit aux seules religions.

        +3

      Alerter
  • Julie // 04.02.2015 à 20h11

    Et l’assassinat des Syriens depuis 4 ans, avec la complicité de nos chefs d’états et leurs alliés au Moyen-Orient?
    Aujourd’hui l’ONU s’offusque de “découvrir” que les groupes armés djihadistes en Irak utilisent des enfants comme boucliers humains, alors que la chose a été pratiqué par ces mêmes groupes en Syrie depuis le début du conflit, et largement documenté sur les réseaux sociaux et les sites spécialisés.
    http://www.lemonde.fr/international/article/2015/02/04/l-onu-denonce-le-recrutement-d-enfants-pour-les-combats-en-irak_4569912_3210.html

      +2

    Alerter
  • Nerouiev // 04.02.2015 à 20h39

    Pour compléter une analyse d’un comportement multipolaire plus sain que celui des EU, je propose d’écouter Xavier Moreau (un peu avant Noël) :
    MODERATION https://www.youtube.com/watch?v=DQI6dgf903s

      +0

    Alerter
  • jjmomo1 // 04.02.2015 à 20h41

    On connait tous le lourd bilan US d’agitateur international.
    Le principe du conatus spinozien cher à Lordon qui suppose que les dirigeants de ce pays à la courte histoire vont nécessairement persévérer en leur être en s’auto persuadant qu’ils font le bien partout … l’avenir est incertain et encore plus quand se profile à l’horizon le type de leader qui trempe depuis longtemps dans tous les coups, Hillary Clinton. Tout un symbole !

      +5

    Alerter
    • anne jordan // 04.02.2015 à 23h04

      dans ce docu :
      http://www.tv-replay.fr/redirection/27-01-15/guerre-de-l-ombre-au-sahara-arte-10986461.html
      ( désolée , je me répète )
      voir l’hilarité d’ Hillary , déclarant , à propos de Khadafi , -dont la vidéo montre quelques images horribles , au moment de sa mise à mort – ” nous sommes venus , nous avons vu et il est mort ! ” , voire cette … créature ( je n puis l’appeler une femme ) c’ est le raccourci de tout le cynisme de Washington D.C.

        +2

      Alerter
  • stephp // 04.02.2015 à 22h14

    HS: les-crises.fr est passé en position 2, toute catégories confondu en janvier. http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/source/www.les-crises.fr-t7Uns/stats

    Quel succès (mérité) ! Mais nous savons tous pourquoi….

      +5

    Alerter
    • hofer // 04.02.2015 à 22h36

      merci à Nerouev
      pour l’invite à redécouvrir Gustave Moreau dans cette vidéo passionnante et, dans une autre, comment a été décidée la “fabrication” de l ‘Europe, contre les intérêts des pays qui la composent
      et QUI en a eu l’idée : Walter Hallstein, juriste allemand, nazi, qui avait déjà envisagé la “chose” avec Hitler et Mussolini, récupéré après la bataille de Cherbourg par les Américains ! Je dois avouer que ce détail me bouleverse : Je m”en tenais jusqu’ici à la French americain foundation fondée en 1946, pour “former” nos politiques et journalistes à nous “laver le cerveau” pour tout accepter dont l’immigration, arme de destruction des Nations…..

        +0

      Alerter
      • P.Lacroix // 05.02.2015 à 15h00

        N’ hésitez pas à lire ” le manifeste pour briser les chaînes de l’ usure” Gottfried Feder. 1919.
        Très éclairant sur notre époque et pour un germano-inculte.

          +0

        Alerter
    • V_Parlier // 04.02.2015 à 22h54

      Bon, alors plus trop de charlitudes pour rester en bonne position, et bonne continuation !

        +4

      Alerter
      • anne jordan // 05.02.2015 à 14h32

        malgré toute l’admiration que j’ai pour vous et votre travail sur Novorossia , je suis en désaccord avec ce souhait !
        croyez vous qu’il est inutile ou secondaire pour un citoyen français de savoir et de lire l’affligeante histoire du ” petit poisson ” ???
        ( voir ” j’ai levé l

          +0

        Alerter
      • anne jordan // 05.02.2015 à 14h43

        @vincent parlier ,malgré toute l’admiration que j’ai pour vous et votre travail sur Novorossia , je suis en désaccord avec ce souhait !
        croyez vous qu’il est inutile ou secondaire pour un citoyen français de savoir et de lire l’affligeante histoire du ” petit poisson ” ???
        ( voir ” j’ai levé la main … ” Les Crises , le 5 2 )
        Je dirais ” même combat ” : je tente de faire passer les infos sur l’Ukraine , avec un tout petit crédit , d’ailleurs , et je tente , également de faire passer ce besoin de réflexion sur l’hystérie collective post charlie , avec beaucoup moins de succès ! dans certains milieux , il est beaucoup plus facile d’accepter le leit motiv : ” néo nazi et la main de Washington ” que “luttons contre le 2 poids , 2 mesures ” ou , si vous préférez : ” Non , le déclin de l’Occident n’est pas du à mon voisin Ahmed ! ”
        La phrase : ” On est sous le regard des médias, de l’opinion publique. » , s’applique parfaitement aux proviseurs ( celui de l’article de Rue 89 est une honte pour l’E.N )
        et explique leur trouille , leur attitude de collabo ; ce n’est pas nouveau , de toute ma vie de prof du secondaire , je n’ai connu que 2 chefs d’établissement – sur 10 – qui n’étaient pas obsédés par ce que diraient ” les parents ” ( certains parents , of course) , le journal – local – voire les INSPECTEURS….

          +0

        Alerter
  • Ded // 05.02.2015 à 05h43

    Quand je vois que cet excellent blog n’a que 2800 membres alors que charlie dépasse maintenant les 200.000 abonnés !
    Ces 200.000, à priori je les prends pour des crétins. Ce ne doit pas être les lecteurs de ce blogs sinon ils n’auraient pas envoyés de chèques.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications