Les Crises Les Crises
3.février.20153.2.2015 // Les Crises

[Reprise] Fais-moi mal, “Charlie”, par Delfeil De Ton

Merci 13
J'envoie

Les-crises.fr condamne sans ambiguïté les attentats de Paris – tout comme toutes les incitations à la haine et tous les terrorismes – des forts comme des faibles.

Delfeil de Ton, 80 ans, chroniqueur à L’Obs depuis 1975, est un des fondateurs de Charlie Hebdo. Il était déjà des aventures de Hara-Kiri, puis de Hara-Kiri Hebdo, avant de participer à la création du « premier » Charlie, en 1970, puis du « deuxième », en 1992. Il s’en était allé au bout de quatre mois – « je m’ennuyais à mourir avec Philippe Val », le nouveau patron, racontait-il à l’époque, avant de l’accuser plus tard d’entraîner Charlie dans un combat islamophobe.

Intéressant de voir que même Wolinski regrettait ces caricatures – ce qui est aujourd’hui une pensée blasphématoire…

Delfeil De Ton a vécu la grande aventure de l’hebdo satirique. Aujourd’hui, il pleure ses compagnons. Et enrage.
Par Delfeil De Ton

Delfeil de Ton

« Hara Kiri », février 1969 A notre mensuel, nous ajoutons un hebdo que nous appelons « Hara Kiri hebdo» et, peur de rien, nous sortons en même temps un second mensuel que nous appelons « Charlie », sous-titré « Journal plein d’humour et de bandes dessinées ». Qui aurait imaginé que quarante-six ans plus tard, « Je suis Charlie » serait proclamé sur quasiment toute la planète et que ce serait parce que « Charlie » aurait vu sa rédaction exécutée à l’arme de guerre par des croyants fanatisés ?

A cette époque-là, le grand danger pour la presse d’humour était la censure de l’Etat français. C’était la raison pour laquelle, « Hara Kiri hebdo » ayant été interdit par le pouvoir pompidolien (de Georges Pompidou, si si, il a existé), nous avons changé son nom en « Charlie Hebdo », simple subterfuge, c’était en fait le même hebdo, mais se présentant comme un complément, cette fois, à notre mensuel « Charlie ». « Hara Kiri hebdo » était donc mort, tué par la censure, « Charlie Hebdo » mourut à son tour, après une glorieuse carrière, mais de mort naturelle, trop de ses lecteurs l’ayant abandonné. Les mensuels « Charlie » et « Hara Kiri » disparurent ensuite, ce fut la fin d’une belle aventure de presse, sous la houlette de François Cavanna et du professeur Choron, qui avait duré un quart de siècle.

Ils étaient morts, laissant quelques dettes et beaucoup de regrets, puis un nouveau « Charlie Hebdo », ressuscité onze ans après le premier, est venu en 1992 réoccuper sa place que personne n’avait su prendre. Ses nouveaux collaborateurs, qui abritaient en leur sein nombre des anciens, prirent l’habitude de l’appeler « Charlie », tout court, puisque le mensuel qui portait ce nom avait disparu. Les croyants fanatisés dont nous parlions, après avoir assassiné huit personnes de sa rédaction et gravement blessé plusieurs autres, repartirent après avoir lancé «Allahou akbar » et annoncé qu’ils avaient « tué Charlie ».

La rédaction est décimée mais les survivants indemnes ont la bonne réaction, la même que nous avions eue lorsque Pompidou, à sa manière douce (vous voyez que vous vous y faites, à ce nom de Pompidou), avait voulu lui aussi tuer notre journal. « Charlie Hebdo » ressort une semaine après la tuerie, sans la moindre interruption. C’était la réponse à donner aux tueurs, comme ça avait été celle à donner aux censeurs. Bravo les gars et les greluches, et c’est peu dire que nous vous souhaitons longue vie et tout le succès.

Ce sera dur, surtout au début, mais vous avez vraiment beaucoup de monde avec vous. En 1970, nous avons eu le soutien de la profession. C’était beaucoup. Vous avez celui du gouvernement, de l’ONU, du Comité international olympique, le deuil national a été décrété en France pour honorer vos morts et le président de la République, parlant de vos camarades disparus, a déclaré : « Ce sont aujourd’hui nos héros. »

Je n’aime pas trop quand un chef d’Etat parle de morts comme de héros. C’est habituellement parce que ces citoyens-là ont été envoyés à la guerre et n’en sont pas revenus, ce qui est un peu le cas des victimes de l’attentat contre « Charlie Hebdo ». Cet attentat entre dans le cadre d’une guerre déclarée à la France mais aussi dans celui de guerres que mène la France, se mêlant d’intervenir militairement dans des conflits où sa participation ne s’imposait pas, où des tueries pires encore que celle de « Charlie Hebdo » ont lieu tous les jours, et plusieurs fois par jour, et auxquelles nos bombardements ajoutent des morts aux morts, dans l’espoir de sauver des potentats qui se sentent menacés, pas plus recommandables que ceux qui les menacent, dont le pouvoir s’est certainement assis sur le versement de beaucoup de sang et qui décapitent aussi bien que leurs adversaires, torturent et tranchent mains et pieds au nom d’Allah, comme leurs adversaires, et pourquoi donc, grands dieux, notre République, si fière d’être laïque, va-t-elle choisir entre ces sectateurs qui brandissent pareillement d’une main le cimeterre, de l’autre le Coran ?

Si Barack Obama n’avait pas retenu notre François Hollande, celui-ci partait en Syrie à la chasse de Bachar al-Assad, comme Sarkozy son prédécesseur est parti à la chasse en Libye de Mouammar Kadhafi, qu’il a éliminé, mais avec le résultat que l’on sait. Combien de Syriens la France aurait-elle tués et probablement tuerait-elle toujours ? Laisser les peuples disposer d’eux-mêmes, n’est-ce pas un principe sacré ? S’ils sont en guerre intestine, de quel droit nous en mêler ? Nous ne comprenons rien à leurs querelles, nous ne faisons que les faire durer davantage et il nous faut nous étonner, ensuite, s’ils les transportent sur notre sol ?

Wolin est mort dans l’attentat. Georges Wolinski. Quand sa mort a été confirmée, mes bras se sont mis à trembler. Cavanna l’aimait tant. Cavanna mort l’an dernier, 29 janvier, à qui je pense tous les jours et qui aurait été tué, lui aussi, s’il avait été encore là, et voilà qu’il me faut me réjouir qu’il soit mort de sa belle mort. «Aucune mort n’est belle, Delfeil », je l’entends qui me dirait ça. Un lecteur m’envoie une photo qu’il a prise ce printemps, c’était à Nogent-sur-Marne, sa ville natale qui célébrait le souvenir de Cavarma. De « Hara Kiri », étaient présents Wolin et moi. C’était dans la bibliothèque municipale, déjà de son vivant Bibliothèque François-Cavanna, elle était remplie de Nogentais venus nous écouter parler de lui. La photo montre Wolin lisant un texte de Cavanna et moi qui ris aux éclats. Dernière fois que j’ai vu Wolin. Les journalistes, quand on ne travaille pas dans les mêmes journaux, c’est toute une affaire de se voir. Après avoir été désagréable pour François Hollande, je vais être désagréable pour Charb.

Charb ? Le premier assassiné par les tueurs ? Celui qu’ils recherchaient nommément ?

Oui, celui-là. Je sais, ça ne se fait pas. J’ai trop de peine. Et quand je rencontrais Charb, je ne lui cachais pas ce que je pensais. Lui, tout pareil. Ce gars était épatant. Ce que j’appréciais le plus, c’était sa franchise. Je vais être franc avec lui et il m’écouterait, peut-être même, cette fois, serait-il d’accord avec moi, cette tête de lard. C’était une tête de lard.

Il était le chef. Quel besoin a-t-il eu d’entraîner l’équipe dans la surenchère ? Novembre 2011, premier attentat contre « Charlie Hebdo », incendie des locaux après un numéro surtitré « Charia Hebdo ». Je reprends les propos filmés de Wolinski, que je repris alors dans « l’Obs » : « Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C’est tout. On se croit invulnérables. Pendant des années, des dizaines d’années même, on fait de la provocation et puis un jour la provocation se retourne contre nous. Il fallait pas le faire. »

Il fallait pas le faire mais Charb l’a refait. Un an plus tard, septembre 2012, après une provocation qui avait fait mettre nos ambassades en état de siège dans les pays musulmans, déployer toutes nos polices dans nos villes, je fus amené à écrire, m’adressant à Charb, toujours dans « l’Obs » : « Se situer à l’extrême gauche et s’entendre dire par le NPA qu’on “participe à l’imbécillité réactionnaire du choc des civilisations”, se définir écologistes et être traités de “cons” par Daniel Cohn-Bendit, ça devrait donner à réfléchir. Surtout quand dans le même temps on est applaudi par la famille Le Pen, Rioufol du “Figaro” et le Premier ministre de Sarkozy. »

Je posais la question à Charb : « Sous le titre “Mahomet : une étoile est née”, montrer un Mahomet nu, vu de trois quarts dos, en position de prière, couilles pendantes et vit gouttant, en noir et blanc mais avec une étoile en jaune à l’anus, tournez-le dans tous les sens, en quoi est-ce drôle, spirituel?» C’était ce qu’on voyait dans ce numéro de « Charlie Hebdo ».

La police avait alors arrêté un homme venu pour tuer Charb avec un couteau. Charb et un ou deux autres étaient protégés par des gardes. Tous ne l’étaient pas, et surtout pas Cavanna, qui se déplaçait dans son quartier Maubert avec son parkinson, devenu si fragile, et qu’une simple poussée aurait envoyé à l’hôpital et c’était sa fin. J’en étais malade. Charb disait à une journaliste du « Monde » : «Je n’ai pas de gosse, pas de femme, je préfère mourir debout que vivre à genoux. » Cavanna, qui haïssait la mort, écrivait, à l’âge de Charb : « Plutôt rouge que mort» Les rouges ne sont plus rouges, les morts sont toujours morts.

Tout le monde a vu le dernier dessin de Charb : « Toujours pas d’attentats en France ?» Et le djihadiste du dessin, armé comme celui qui a tué Charb, Tignous, Cabu, Honoré et les autres, répond : « Attendez ! On a jusqu’à la fin janvier pour présenter ses vœux… » Avez-vous vu le dernier dessin de Wolinski ? Il se termine par : « Je rêve de retourner à Cuba, boire du rhum, fumer un cigare et danser avec les belles Cubaines. »

Charb qui préférait mourir et Wolin qui préférait vivre. Je t’en veux vraiment, Charb. Paix à ton âme.

Delfeil de Ton

Source : L’OBS, N°2619, le 14/01/2015


Les amis de la Liberté d’expression ont réagi :

Ces quelques lignes extraites de la dernière chronique de Delfeil De Ton, compagnon de route de Charlie Hebdo et proche compagnon également de son ancien patron de la rédaction, décédé dans la tuerie, Charb, publiée hier dans les colonnes de l’Obs , ont soulevé l’indignation, déclenché la rage de toute ou partie de l’équipe de « Charlie ».

Et en particulier de l’avocat et figure de l’hebdomadaire, Richard Malka, qui a eu un très violent échange avec Renaud Dély, rédacteur en chef de l’Obs, qualifiant « d’abjecte » cette chronique et plus « abjecte » encore, sa publication.

« Il s’agit d’une chronique, répond calmement Matthieu Croissandeau. Nous avons reçu ce texte, et, après débat, j’ai décidé de le publier ; dans un numéro sur la liberté d’expression, il m’aurait semblé gênant de censurer une voix, quand bien même elle serait discordante. D’autant qu’il s’agit de la voix d’un des pionniers de cette bande. »

L’avocat a tenté de joindre également mais en vain le patron de l’Obs, Mathieu Croissandeau, pour lui dire son dégoût et sa fureur, avant de se retourner dans un climat de très vive tension vers l’un des actionnaires du groupe, Mathieu Pigasse qu’il connaît bien.

Source


 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Crapaud Rouge // 03.02.2015 à 05h44

Qu’on puisse qualifier d’abjecte une telle chronique montre, une fois de plus, qu’ils ont perdu tout sens de la mesure. Les millions de leur “marche” leur sont montés à la tête. Ils imaginent qu’il n’y a plus qu’une seule France, et que ceux qui n’en sont pas ne peuvent être que des salauds, genre collabos à la Libération. Et pendant ce temps-là, on attend toujours un débat sérieux sur ce qu’est, ou devrait être, la fameuse “liberté d’expression”.

62 réactions et commentaires

  • boduos // 03.02.2015 à 05h09

    cavanna,wilhem,siné,…et d’autres avaient pris leur distances avec le “charlie” de philippe val et pour cause (scandale énorme du lieu de vie “le coral” sur des enfants handicapés.
    philippe val,patrick font ….lang….vous avez tous les liens:http://www.dailymotion.com/video/xj3nlj_pedophile-elitiste-le-reseau-coral_news

      +9

    Alerter
  • Kiwixar // 03.02.2015 à 05h26

    “Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C’est tout. On se croit invulnérables.”

    C’est toute la beauté des Darwin Awards.
    = http://fr.wikipedia.org/wiki/Darwin_Awards =
    Ah non, j’oubliais, on peut se moquer du Prophète, mais on ne peut pas se moquer des Charlie…
    Sic transit gloria mundi….

      +37

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 03.02.2015 à 05h44

    Qu’on puisse qualifier d’abjecte une telle chronique montre, une fois de plus, qu’ils ont perdu tout sens de la mesure. Les millions de leur “marche” leur sont montés à la tête. Ils imaginent qu’il n’y a plus qu’une seule France, et que ceux qui n’en sont pas ne peuvent être que des salauds, genre collabos à la Libération. Et pendant ce temps-là, on attend toujours un débat sérieux sur ce qu’est, ou devrait être, la fameuse “liberté d’expression”.

      +64

    Alerter
    • Kiwixar // 03.02.2015 à 06h00

      Les politiciens essaient de sacraliser la laideur et le “stade anal” chez des adultes.
      A mettre en parallèle avec le plug anal de la place Vendôme.

      L’inversion des mots et l’inversion des valeurs, afin d’arriver à “l’esclavage c’est la liberté”.

        +58

      Alerter
      • theuric // 03.02.2015 à 15h52

        Même pas, ils pensent juste de la même façon.
        Ce sont eux qui sont esclaves de leur limitations, de leurs valeurs qui, il est vrai, sont assez infantiles.
        Je préfèrerais, quand à moi, avoir affaire à des manipulateurs politiques, des vrais, plutôt qu’à ces enfants.

          +4

        Alerter
  • boduos // 03.02.2015 à 05h48

    vu l’heure je me sens un peu seul ,mais ce delfeil de ton me réconforte.
    abonné au nouvel obs que je considère comme l’hebdo le plus intelligent même si je suis rarement d’accord avec ,ce Delfeil de ton dont la rébellion ne m’avait jamais marqué auparavant se révèle pensée libre en 2015.J’en reviens à espérer des artistes français.
    avec mes 68 berges c’est toute une nostalgie qui défile avec les Siné ,Wolinski et les autres.L”esprit potache,Duduche,Bretecher pour finir dans ce cloaque valsien ! merde pas d’accord,Siné,Delfeildeton… au secours!
    Y a entourloupe les mecs,putain restons lucides.

      +11

    Alerter
    • Eric // 03.02.2015 à 07h58

      Vous avez raison, il faut rester lucide, ce qui n’est pas une mince affaire. Et d’ailleurs, comme preuve de bonne volonté, vous pourriez commencer par vous désabonner du nouvel obs 🙂

        +55

      Alerter
      • boduos // 03.02.2015 à 19h02

        sans faire la promo de cet hebdo ,il y a 15 % de très bonnes chroniques contre 85% d’information faussée mais habilement argumentée et qu’il faut savoir décoder les idées adverses.
        se muscler le cerveau , c’est pas inutile ,je pense qu’il faut savoir écouter l’adversaire pour mieux rebondir. enfin c’est ma méthode et je me garde bien de conseiller quiconque dans ce domaine.

          +3

        Alerter
        • Eric // 03.02.2015 à 19h44

          Vous avez parfaitement raison boduos quand vous dites qu’il faut connaître ce que l’on critique. C’est aussi mon cas concernant cet hebdo, à la différence près que je suis à son endroit bien plus sévère que vous. Et quand je consulte ce titre (à une époque je le suivais de près et maintenant je ne fais que le survoler et constate qu’il ne change pas), c’est uniquement en version numérique et c’est toujours pour ce qui me concerne plus énervant que véritablement stimulant. Le pire étant à mon avis les billets (je n’ose même pas dire article) de Bruno Roger-Petit, qui sont absolument détestables à tout point de vue.

            +5

          Alerter
    • Posta // 03.02.2015 à 19h43

      Le nouvel obs, l’hebdo leplus intelligent? Les bras m’en tombent…

        +9

      Alerter
  • Ovuef2R // 03.02.2015 à 07h03

    Richard Malka, avocat de la “liberté d’expression”, s’est aussi distingué dans le procès Clearstream contre Denis Robert. C’est peu de dire que celui ci ne le porte pas dans son coeur.
    Sa fiche wikipedia, succincte, est quand même intéressante, on y voit qui il défend : Carla Bruni-Sarkozy, Clearstream, Fourest (Caroline) et sa copine. Liste non exhaustive, qui contient aussi certains qui méritent, à mes yeux, d’être défendus comme DSK ou poursuivis comme l’émission “les infiltrés” ..
    Mais il restera celui qui a nuit le plus vicieusement à Denis Robert.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Malka

      +27

    Alerter
    • Emmanuel // 03.02.2015 à 07h44

      Tout Charlie était contre Denis Robert, pas seulement Malka (avocat de Charlie ET avocat de Clearstream). Bernard Marris et Val avaient également choisi le camp Clearstream…

        +20

      Alerter
      • Ovuef2R // 03.02.2015 à 09h25

        Maris j’ignorais, et ça me désole.
        Ça n’était peut être pas sans rapport avec sa nomination au conseil de la Banque de France, elle aussi surprenante vu certaines de ses prises de position !
        Mais il est vrai que, en bon opportuniste, selon le média qui l’employait il était capable de dire tout et son contraire..

          +12

        Alerter
    • sadsam // 03.02.2015 à 10h57

      @poursuivre “Les infiltrés” ?

      Je n’avais vu qu’une seule des émissions de ce programme mais je n’avais pas regretté. C’était celle sur l’absence de modération et de contrôle totale des chats sur lesquels surfent les enfants, même les nôtres et même quand nous sommes présents parfois.
      Par chance, l’un des mes enfants, déjà ado, avait vu ce programme avec moi. Il était blême et avait enfin compris ce que je m’efforçais sans succès depuis des mois de lui expliquer. Je n’avais guère de poids vis à vis “des autres”, et encore pire des parents “des autres”.
      Et je me souviens des articles à faire vomir dans la plupart des journaux les jours suivants le passage de l’émission sur la “délation” des responsables du programme qui avaient signalé les agissements d’un sinistre personnage.

        +1

      Alerter
    • Renaud 2 // 03.02.2015 à 14h09

      Oui, parlons-en de Denis Robert. Bizarrement, la liberté d’expression se réduit à peau de chagrin quand on s’attaque aux banques… Il reste encore un peu d’espoir puisque : “Enfin, en février 2011, Denis Robert remporte une victoire judiciaire dans les trois affaires devant la Cour de cassation, qui met en avant le sérieux de l’enquête, la liberté d’expression et l’intérêt général”. Bizarrement, toujours, il ne me semble pas que cette décision ait été très médiatisée…10 ans de procédures judiciaires, ça use… C’est assez dissuasif. Mais bon, cela s’est déroulé en 2011, avec les nouvelles lois, assisterons-nous encore à une victoire officielle de la vérité ?

        +16

      Alerter
  • lvzor // 03.02.2015 à 07h36

    Si on voulait la preuve que le second “Charlie”, genre de Minute otaniste, n’a rien à voir avec Charlie-Hebdo à part l’usurpation du titre, on l’a.

    Merci à DDT de l’avoir rappelé.

      +18

    Alerter
  • jeanpatrick // 03.02.2015 à 07h47

    J’ai 56 ans, j’ai lu charlie-hebdo dès l’age de 12 ans jusqu’à 27 ans, j’ai donc connu le journal des années 70-80 et c’était autre chose. Je comprends Delfeil de Ton comme je comprends Willem, autre dessinateur de l’époque: “Nous vomissons sur tous ces gens qui, subitement, disent être nos amis. Nous avons beaucoup de nouveaux amis, comme le pape, la reine Elizabeth ou Poutine : ça me fait bien rire. Il y a quelques années, des milliers de gens sont descendus dans les rues au Pakistan pour manifester contre Charlie Hebdo. Ils ne savaient pas ce que c’était. Maintenant, c’est le contraire, mais si les gens manifestent pour défendre le libre mot, c’est naturellement une bonne chose”. Quand je re-écoute Choron, Cavanna et les autres, je me rends compte que la liberté d’expression de ces personnes-là était très différente de la liberté d’expression des personnes de maintenant. Il suffit de voir la photo de Charb avec le poing levé, le militantisme n’a jamais été le discours de Charlie-Hebdo. Ecoutez aussi Reiser de ce qu’il disait sur la liberté d’expression. Le Charlie de l’époque n’est pas le Charlie de maintenant. “Je n’aime pas trop quand un chef d’Etat parle de morts comme de héros. C’est habituellement parce que ces citoyens-là ont été envoyés à la guerre et n’en sont pas revenus, ce qui est un peu le cas des victimes de l’attentat contre « Charlie Hebdo ». Cette phrase signifie beaucoup de choses. La réaction de l’avocat est exagérée, meme un Defeil de Ton ne peut exprimer tranquillement ses impressions, ses réflexions. N’oublions pas que Defeil et Willem font partie de la création de Charlie et de son histoire, ayons un peu plus de respect envers ces personnes.

      +21

    Alerter
    • reneegate // 03.02.2015 à 09h41

      Même age et même sentiment que vous. Je me réjouis de la franchise et du courage de Delfeil de Ton (très rare aujourd’hui). Et maintenant avec du recul, le dessin de Charb n’était ce pas de l’incitation à la violence? Les problèmes que nous avons tous sont politiques et non pas religieux. Si nos élus se souciaient plus de “liberté,égalité fraternité” beaucoup en feraient leur religion.

        +10

      Alerter
      • AUSEUR Robert // 03.02.2015 à 15h39

        Oui reneegate : Liberté , Egalité , Fraternité = Lorsque l’on observe que 1 % des plus riches crevards au monde …..Se palpent la MOITIE DES RICHESSES mondiales !!! = Que nous avons 55 % de la France , dont on dit et vérifie est d’en bas ……..Les chançonniers et autres soit disant humoristes , devraient bien trouver là de quoi faire fonctionner leur ……intellect ?? Que nous ayons autant de citoyennes et de citoyens ……De + en + , qui vivent dans la rue = Alors qu’un logement HLM est amorti en une quinzainne d’années = Souvent loués + de cent ans = Et les rénovations , dites= vous ? = ELLES SONT EMPOCHEES par les charges et continuent elles aussi à être récupérées , elles aussi , après amortissement ……= Il y a matière là ……….(nom d’oiseaux )

          +5

        Alerter
  • Patrick Luder // 03.02.2015 à 07h56

    Je ris encore de la parade des grands de ce monde pour un dessin fait à partir de deux bites … c’est toute l’expression de la beauté de la liberté d’expression, merci Charlie, c’est tout ce qu’ils méritent !

    Mais qui provoque le serpent doit s’attendre à une morsure, c’est normal, c’est dans l’ordre des choses …

      +10

    Alerter
    • Christophe // 03.02.2015 à 08h44

      A propos de bites, une réponse de Camille Emmanuelle, compagne de Luz

      http://www.brain-magazine.fr/article/news/22449-Charlie-Hebdo-:-%C3%AAtre-aim%C3%A9-par-des-cons,-c_est-dur,-%C3%AAtre-ha%C3%AF-par-des-amis,-c_est-pire

      Un extrait : “Dans le Plus du Nouvel Obs, une bloggeuse médias critique le fait que la dernière couv’ représente le prophète avec une tête de bite ? Je suis tentée de lui conseiller de faire son métier de bloggeuse médias et de regarder les anciens Charlie Hebdo (Luz a toujours dessiné le prophète ainsi, sans jamais penser à une bite), mais aussi de lui proposer d’aller voir un psy («Docteur, dans cette tâche d’encre, je ne vois pas un papillon, mais une bite. C’est grave ?»).

      Psychiatriser ceux qui voient des bites partout, la bonne affaire.

      Je comprends la peine de Camille mais ses propos sont assez révélateurs du fossé idéologique ou intellectuel qui sépare une partie des francophones, notamment de “gauche”.

      Je me sens plutôt en phase avec les propos de Delfeil De Ton… En particulier sur la question du choc des civilisations.

      Le choc des civilisations est clairement provoqué par une partie de l’élite dirigeante, élue… ou non. C’est gros comme L’USS Abraham Lincoln (porte-avions américain sur lequel George W. Bush prononça son discours Mission accomplie à la fin de la guerre en Irak en 2003-2006), bien plus gros et plus essentiel que la supposée double-bite du prophète. Et l’enjeu, si j’ose dire est toujours aussi bateau : l’appropriation des ressources énergétiques (déclinantes ou au seuil du déclin, donc ça ne va pas s’arranger) et, bien entendu, la possibilité d’une 3ème guerre mondiale. Rien que ça.

      Consacrons toute notre énergie à l’essentiel. Les manifs ou les actions les plus subversives sont celles qui revendiquent la paix.

        +13

      Alerter
      • pascale // 03.02.2015 à 15h44

        “Je suis tentée de lui conseiller de faire son métier de bloggeuse médias et de regarder les anciens Charlie Hebdo (Luz a toujours dessiné le prophète ainsi, sans jamais penser à une bite), mais aussi de lui proposer d’aller voir un psy («Docteur, dans cette tâche d’encre, je ne vois pas un papillon, mais une bite. C’est grave ?»).”

        Elle nous prend vraiment pour des noeuds là?

          +7

        Alerter
  • Carabistouille // 03.02.2015 à 08h01

    Et qu’est ce qu’il y a dans cette article pour justifier autant de fureur. Ben dis donc, ils sont vachement cool et pour la liberté d’expression les je-suis-charlie… goose de 8ans chez les flics, gosse de neuf à la gendarmerie sur dénonciation, prof de philo suspendu et l’avocat de Charlie qui s’appuie sur le grand capital pour faire taire les autres. Bravo les tartufes.

      +36

    Alerter
  • Lyonnais // 03.02.2015 à 08h32

    Avant toute chose, je tiens à signaler que j’ai arrêter de lire Charlie Hebdo au moment de l’affaire Siné et qu’il y avait un certain temps sa lecture ne me passionnait pas (sauf justement les chroniques de Siné et Cavanna…)
    D’autre part je n’ai pas participé à la manifestation du 11 janvier à Lyon, ne me voyant rien de commun avec les élus du PS et de l’UMP !
    Tout ceci étant dit, je trouve à la lecture de certains articles réchauffés comme celui de Delfeil de Ton, de certains commentaires de lecteurs et de la glorification de Plantu, le glorieux récipiendaire de je ne sais plus quel prix de 10 000 euros au Qatar, que l’on est pas bien loin de la formule “après tout, ils l’ont bien cherché” .
    Aussi, je me permets de mettre ci-dessous les liens de quelques rubriques qui, si vous prenez la peine de les lire évidemment, vous rappelleront quelques évidences que l’on à tendance à oublier un peu trop sur ce blog :

    http://www.humanite.fr/retour-sur-le-massacre-huis-clos-des-journalistes-algeriens-564025

    http://bernard-gensane.over-blog.com/2015/02/lettre-de-joumana-haddad-aux-occidentaux.html

    http://alanganey.blog.tdg.ch/archive/2015/01/15/ceci-n-est-pas-une-caricature-de-prophete-263720.html

    Si je n’ai pas abuser de votre patience, je me permets de rajouter ceci, puisque apparemment le wahabisme semble être ignoré par beaucoup de gens sur ce blog :

    http://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/

    http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video3893.html

    http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

    J’espère que vous aurez la patience de tout lire ou regarder.
    J’espère surtout que mon commentaire ne passera pas à la trappe de la modération.

      +15

    Alerter
    • trombinacoulos // 03.02.2015 à 10h15

      @Lyonnais

      Bonjour,

      Merci pour vos liens.
      Je n’ai pas tout lu. Je pense qu’il est bon d’arrêter de prendre parti,et commencer à “réfléchir” ensemble dans le respect des pensées différentes et le blog de M Berruyer avec toute l’intelligence de nombre de commentateurs est, à mon avis, un lieu propice.

      Dans le texte du lien de “la voie de la raison”, il est dit:

      “A défaut de les interdire, il est indispensable d’étudier ces textes et de prouver qu’ils permettent plusieurs interprétations. A l’instar de la TOB (Traduction Œcuménique de la Bible), il est urgent de procéder à une TOC (Traduction Œcuménique du Coran) pour le rendre conforme à la laïcité et compatible avec les libertés ”

      Pour moi, notre société devrait se pencher de toute urgence sur ce défi qui est énorme et demande beaucoup de valeurs humanistes.

        +6

      Alerter
      • Lyonnais // 03.02.2015 à 11h04

        En effet, vous n’avez pas tout lu…

          +3

        Alerter
    • AUSEUR Robert // 03.02.2015 à 16h02

      Je n’ais pas participé , moi non plus à cette manif aux côtés de ces gens : Lorsque l’on apprend que les deux assassins des journalistes et des autres , au nom d’allah , dans leurs fuite ont braqué un automobiliste ……Et celà est “probablement” dû à un hazard …….Devant un local “officiel” d’hisraël , Je me serais retrouvé , dans la manif aux côtés “d’officiel” , représentant Israël , entre autres fomenteurs d’actes de guerre , même pas revendiqués ? = non merci

        +2

      Alerter
    • theuric // 03.02.2015 à 17h43

      Voilà qui nous est proposé de bonnes matières de réflexions qui vont inéluctablement faire évoluer ma perception de la situation présente.
      Merci!

        +0

      Alerter
    • jpt // 03.02.2015 à 18h47

      Merci !
      “’espère surtout que mon commentaire ne passera pas à la trappe de la modération.”
      Pourquoi donc pensez vous cela ?
      Il n’est que le reflet exact de la réalitée (le lien 1 2 et 3)

        +0

      Alerter
  • step // 03.02.2015 à 10h31

    dans le cadre de l’application de la liberté on a un autre bel exemple:

    http://www.liberation.fr/societe/2015/02/02/bataille-d-influence-chez-les-economistes-francais_1193967

    Vive la liberté de dire des bêtises drôles ou pas, mais sur les sujets importants, faut pas déconner… C’est vrai c’est du pognon quand même.

    Dans le même sujet, un magnifique moment de propagande sur Marioupol sur France info entendu ce matin.

      +4

    Alerter
    • step // 03.02.2015 à 10h35

      …dans le style Marioupol village gaulois qui résiste à l’envahisseur forcément barbare grâce au soutient de sa population et de toiles de jutes…

        +5

      Alerter
    • ponso // 04.02.2015 à 00h20

      OK avec vous STEP,je pense qu’on donne beaucoup trop d’importance et de temps à la polémique CHebdo,en faisant un évênement sociétal majeur, ce qui se passe dans le Donbass et les médias mensonges aux sujets des pro-russes est beuacoup plus grave et je pense que le pire est à venir…

        +1

      Alerter
  • bleu ciel // 03.02.2015 à 10h33

    “Les crises condamne sans ambiguïté (!?!) les attentats de Paris” (sic) mais consacre une somme impressionnante d’articles a la critique tous azimuths de Charlie Hebdo. Pourquoi tant haine? Tellement irrationnel que l’on peut s’interroger sur ce que dissimule cette soudaine obsession?

      +10

    Alerter
    • step // 03.02.2015 à 10h37

      il me semble qu’on peut dire que tuer les gens c’est criminel et que l’action de charlie hebdo a été contre productive.

        +9

      Alerter
      • trombinacoulos // 03.02.2015 à 11h51

        @ Lyonnais

        Il serait bon de ne pas mettre plusieurs fois le même lien: humanité.fr de 11h02 et 08h32, c’est une perte de temps inutile.
        Merci

          +3

        Alerter
        • Homère d’Allore // 03.02.2015 à 14h56

          @Lyonnais

          Le texte de Kamel Daoud que vous avez mis en lien pointe les responsabilités de l’Arabie Séoudite.
          Pensez-vous que la “guerre contre le terrorisme” décrétée par nos édiles remette en cause nos relations avec ce pays ? Et avec le Qatar ?

          Je ne doute pas de votre réponse.

          Et, bien au contraire, la politique étrangère française va déstabiliser les derniers régimes remparts contre le Salafisme comme l’a fort bien remarqué Delfeil de Ton.

          Le blog d’Olivier Berruyer critique la récupération faite des drames de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher. Il refuse la logique du “choc des civilisations” qui crée un ennemi pour obliger la société a “faire corps” devant le danger barbare sans s’interroger sur ses causes et ses financements.

          Et pour “faire corps”, les vieilles recettes de l’Union Sacrée de 1914 sont remises au goût du jour !
          Certes, on ne fusille plus pour l’exemple mais on met au gnouf “les mauvais français” ou les “méteques” soupçonnés d’intelligence avec l’ennemi ou, plus simplement, émettant des doutes sur le fait de marcher au pas.

            +18

          Alerter
    • Rose du sud // 03.02.2015 à 11h08

      Mais pourquoi le gouvernement encense tellement les journalistes de Charlie hebdo???
      Il est là le problème!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Il ne s’agit pas d’une obsession mais bien de dire la VERITE. je suis Péguy: dire la vérité pure, dire la VERITE vraie!
      Les gens comme des moutons qui bêlent disent tous on est Charlie….sans rien connaitre je ne connaissais pas non plus mais j’ai voulu savoir!

      Et j’ai appris que cela n’était pas beau du tout le contraire de mes idées humanitaires.
      Pourquoi le gouvernement qui savait prennent ces vulgaires journalistes pour des héros?

      Je suis très inquiète et le texte d’un vrai ancien de Charlie m’a montré lui aussi où était la vérité.

        +12

      Alerter
      • theuric // 03.02.2015 à 17h55

        Ah, ah!
        Se poser la question c’est déjà commencer à y répondre.
        Pour moi le risque de conflit ne se tient pas au Moyen-Orient mais cette région, à l’image des Balkans en 1914, peut en être le détonateur.
        Les attentats du mois dernier n’ont fait qu’accélérer un processus déjà en marche en France et, sûrement, en Angleterre.
        Je vous laisse à la joie de découvrir le reste, mais n’oubliez pas, évitez tout jugement de valeur tant que vous n’avez pas commencé à comprendre de quoi il s’agit.
        Le sens que nous donnons à ce que nous percevons peut être littéralement différent de la réalité, alors essayez de mettre de coté vos préjugés, ce qui est loin d’être, pour chacun d’entre-nous, facile.
        Ouvrez un atlas, là vous verrez.

          +2

        Alerter
    • Crapaud Rouge // 03.02.2015 à 12h04

      @bleu ciel : “l’on peut s’interroger sur ce que dissimule cette soudaine obsession” : on peut aussi s’interroger sur ce que dissimule cette soudaine sympathie pour un canard que personne ne lisait…

        +19

      Alerter
      • bleu ciel // 03.02.2015 à 13h23

        …”soudaine sympathie” ! Considérons simplement qu’assassiner des journalistes pour leurs opinions peut provoquer une indignation légitime. On peut aimer (ou pas!) leur travail, mais l’acharnement dont fait preuve OB est qd mm très surprenant…

          +8

        Alerter
        • step // 03.02.2015 à 22h43

          C’est le glissement sémantique entre l’indignation légitime qu’a provoqué cette tuerie et l’injonction morale d’encenser la ligne politique d’un journal qui a mes yeux est décrié ici. “Si tu n’es pas Charlie, c’est donc que tu es un terroriste !”, néo-version du “avec nous ou contre nous bushiste”. ça c’est pour la problématique posée à l’occident vis à vis de lui même.(la tentation fasciste)

          Du point de vue du relationnel entre l’occident et les “restes du monde”, c’est l’acceptation d’un deux points deux mesures de domination qui est problématique. J’ai le droit de violer des repères moraux, sociaux, politiques et économiques dans les pays dominés en fonction de mes intérêts. Mais les répercussions de cette violence devraient m’épargner car … “je le vaut bien” ? Évidemment, ce n’est pas si simple, et n’en déplaise à Charlie, l’exercice de la liberté c’est au choix soit la responsabilité soit le risque de répercussions désagréables.

          Quand à l’acharnement je pense qu’on est dans un flux d’information qui fait que pour contrer une vision d’une prétendue normalité de ce que disait Charlie du monde arabe – qui arrange bien les puissances économiques qui au travers des conflits de cette région espèrent y assoir leur domination- il faut une relative insistance.

          Après à titre personnel, je sors d’un superbe reportage d’arte sur la spirale de la dette, équilibré, raisonnablement intelligent qui mériterait un billet.

            +4

          Alerter
        • stephp // 04.02.2015 à 00h12

          @bleu ciel
          Livrez le fond de votre pensée svp, par quoi faut-il compléter les ‘…’ ?

            +0

          Alerter
    • Greg // 03.02.2015 à 13h15

      “mais consacre une somme impressionnante d’articles a la critique tous azimuths de Charlie Hebdo”

      J’imagine que Les-crises regroupe entre autres ceux qui pensent soit “on va ptète se calmer un peu, non ?” ou “là, on nous prend vraiment pour des billes”.

      Charlie est devenu un symbole, encensé à peu près partout. Les-crises cherche à faire la part des choses. En cela, ce n’est guère différent que le traitement de l’information sur l’Ukraine.

      Quand je vois sur d’autres supports les atrocités écrites en réaction des articles sur cette affaire, ça fait du bien de pouvoir discuter un peu sans lire toutes les trois lignes le “tuez les tous !” qui semble être de rigueur ces jours-ci.

        +11

      Alerter
      • Jaga // 03.02.2015 à 16h18

        Le traitement d’OB sur l’Ukraine c’est de l’information: mise en perspective historique, explications sur les tenants et les aboutissants du conflit, éclairages sur les problèmes de politique intérieure en Ukraine, notamment la poussée néonazie. Il y a de la matière, c’est documenté, c’est sourcé et il se trouve que c’est à contre-courant, ce qui n’est pas une fin en soi.

        Le traitement de l’affaire CH décolle péniblement au dessus de la propagande. Pour l’essentiel on répond à l’émoi par une série d’articles “moi je”, dignes du Monde (Delfeil, Badiou, etc.) ou par des non-informations du type:
        “Ciotti / Estrosi / Guéant / Sarkozy / Le Pen (rayer la mention inutile) propose une mesure stupide, liberticide et probablement anticonstitutionnelle ” . Comme s’il fallait s’attendre à autre chose de la part du FN ou de la Droit pop’ ou de Manuel Valls.

        On est passé d’un travail de vrai journaliste à un travail de journaliste réel.

          +11

        Alerter
        • step // 03.02.2015 à 22h46

          pour le coup je suis d’accord. A la limite un billet avec un inventaire à la prévert des anneries de nos dirigeants, sorte de check-list des emmerdes qui nous pend au nez à la suite de cette tuerie, pourquoi pas, mais pas un billet par annerie… pitié !

            +2

          Alerter
    • Homère d’Allore // 03.02.2015 à 17h10

      @ Lyonnais

      Je pense, au contraire, que ce blog essaie de faire sur la Syrie ce qu’il fait sur l’Ukraine

      http://www.les-crises.fr/la-syrie-va-rester-un-reservoir-de-djihadistes/

      Certes, et je l’ai d’ailleurs exprimé, la découverte des “bites cachées” n’était pas un grand cru et je l’ai d’ailleurs exprimé. Non pas parce que les bites n’y étaient pas ( Luz avait déjà fait une série de dessins”c’est pas son visage, c’est sa bite” avec le même coup de crayon) mais parce qu’il me paraissait inutile de le souligner.

      J’espère, comme vous, que le blog se penchera plus encore sur l’influence des pays du Golfe sur l’émergence du Salafisme de par le monde.

      C’est, en effet, un aspect de la question que l’on ne mettra jamais assez en lumière.

      En revanche, c’est bien de la faute de la “diplomatie française” si Khadafi a été renversé et que la Libye est devenue un nouveau foyer pour les djihadistes.

        +8

      Alerter
      • V_Parlier // 03.02.2015 à 20h47

        C’est bien la faute de la pseudo-diplomatie française aussi si, comme par hasard, en synchronisme parfait, une bonne partie de nos journaux évoquent aujourd’hui des fournitures d’armes à Kiev. Sujet qu’il serait d’ailleurs bon de réaborder, parmi toutes ces charlitudes.

          +2

        Alerter
        • benoit // 03.02.2015 à 23h06

          Autrement dit des fournitures d’armes à un régime neofasciste qui pratique le terrorisme d’état (comme ce site l’a bien demontré). Terrorisme d’état qui a fait jusqu’à ce jour 4800 morts civils (chiffre OSCE). Morts “encore plus innocents” que ceux de CH, puisque n’ayant même pas provoqué leurs assassins, ils se sont contentés de vivre dans le Donbass. Comment gérer cette contradiction : arche hypermédiatisée pour dénoncer 17 assassinats ? Et indifférence généralisée quant aux 4800 morts (combien d’estropiés à vie ?) dans le Donbass, assassinés par un régime criminel dont le président se trouvait en tête de la marche à Paris ? A côté de Netanyahu (1500 morts sous des bombardements disproportionnés, en réponse à des roquettes qui ont fait moins de 10 morts – et encore, la relation de cause à effet reste à démontrer ?) ?!? Hé ho les moutons ? Vous pensez à quoi ? Et pour paraphraser une grande penseuse des temps modernes (signe des temps ?) : non mais ALLO quoi ?!

            +3

          Alerter
    • stephp // 04.02.2015 à 00h04

      @bleu ciel
      On peut s’interroger sur ce besoin impérieux de dégueuler sur les musulmans…

        +0

      Alerter
  • Greg // 03.02.2015 à 10h35

    Je viens d’avoir un flash. Y’aura de l’édito de Charlie Hebdo cette année en guise de sujet du Bac philo.

    Oups ?

      +11

    Alerter
  • Renaud // 03.02.2015 à 14h29

    Depuis toujours, je n’avais jamais prêté attention à C.H. et respecte tout le monde.
    Les caricatures de C.H. vues sur internet, les Crises en particulier, m’ont beaucoup soulagé de n’avoir jamais acheté ni lu un seul numéro de C.H. et je ne l’achèterai jamais et tout ce qui pourrait aller avec.
    Quand la “pensée”, ou ce qui en tient lieu à présent, descend presque systématiquement et unanimement en dessous de la ceinture pour d’exprimer et qualifier autrui, et bien il n’y a plus qu’à fuir cette “pensée” et procéder à l’évitement. Il est extrêmement désagréable et répugnant qu’on vous vomisse ou qu’on vous ch dessus, ou sur d’autres (tient, ch? C’est les mêmes initiales! Ça ne s’invente pas!), mais celui ou ceux qui sont vraiment malades et malsains sont ceux qui vous vomissent ou vous c.h. dessus, ou les deux.
    Cet épisode de c.h. est a se boucher le nez!
    Il y a tellement de choses intéressantes et créatives à faire individuellement et collectivement que le côté positif de cet épisode est de nous en détourner et de se détourner de tout ce qui y correspond. Ouf!!…

      +8

    Alerter
    • bleu ciel // 03.02.2015 à 14h51

      Merci d’avoir eleve le debat avec ce commentaire “caca-popo” ! Dites-donc, Charlie-Hebdo, mais qu’est ce qu’ils étaient vulgaires ! ;o))
      J’ai bien peur que l’acharnement de OB génére surtout ce type de reactions et qu’au final on aboutisse a: “ah ben ouais,après tout, ils l’ont bien cherche…”

        +6

      Alerter
      • Homère d’Allore // 03.02.2015 à 15h48

        On peut en effet lire le papier de Delfeil de Ton comme “IL (Charb) l’a bien cherché” mais en aucun cas “ILS
        ( toutes les autres victimes de CH, les policiers et les clients de l’Hyper Casher) l’ont bien cherché”

        Mais il n’est pas interdit de s’interroger sur un courage personnel qui brave vents et marées, certes, mais qui fait aussi faire prendre des risques à d’autres que soi-même.

        Je n’ai pas dit que j’avais une réponse toute faite. Par exemple, pendant l’occupation, certains sabotages entrainaient l’exécution d’otages par les Allemands.
        Il fallait, pour les résistants, évaluer si telle ou telle action méritait de braver ces représailles. Parfois, cela en valait la peine, parfois non.

        A vous de juger dans le cas qui nous préoccupe.

          +10

        Alerter
        • bleu ciel // 04.02.2015 à 02h31

          Comparaison ne vaut pas raison ! Charlie Hebdo était (on a un peu tendance a l’oublier) un journal satirique. Considérer (admettre) que les “représailles” i.e. la kalachnikov constitue une réponse naturelle a un dessin est un peu éloigné de ma conception des lois de la Republique. La question est effectivement de sa voir s’il faut serrer les rangs et défendre la liberté de presse ou rejeter la faute sur le journaliste.

            +1

          Alerter
          • Homère d’Allore // 04.02.2015 à 09h14

            Loin de moi l’idée qu’un massacre à la Kalachnikov est une réponse appropriée à des dessins.

            De même, l’exécution de Jacques Bonsergent par les troupes d’occupation était disproportionnée.

            Et la répression fut encore plus forte les années suivantes. Tout sabotage entraînait la fusillade de 10 à 12 otages.

            Devait-on pour autant ne rien faire contre l’occupant ? Non !
            Devait-on faire n’importe quoi ? Non plus ! Car le coût humain était lourd.

            Nous sommes tous d’accord qu’il faut combattre les salafistes et que ce combat aura un coût humain. Mais doit-on les combattre à coups de provocations grossières qui mettent mal à l’aise beaucoup de musulmans non salafistes ? Je pense, par exemple, que le pauvre pilote jordanien brûlé vif par Daesch n’a pas forcément apprécié l’humour de CH. Et qu’il fut victime de la même idéologie exportée là bas comme ici par L’Arabie Séoudite et le Qatar.

            Pour juguler le Salafisme, coupons les sources de financement de cette idéologie et appuyons nous sur la grande majorité des musulmans qui seront heureux de se débarrasser de ce cancer. Pour cela, les provocations à la CH sont contre productives.

              +4

            Alerter
      • Wilmotte Karim // 03.02.2015 à 16h16

        Ce qui provoque ce type de réaction, c’est les gens qui LEGITIMENT (oui, on peut aussi jouer votre petit jeu…) les dénonciations d’enfants de 8/9 ans, enfants qui peuvent être emmenés au poste de police pour y être entendu pendant 2 heures.

          +5

        Alerter
        • Wilmotte Karim // 03.02.2015 à 16h19

          to@OB
          Accessoirement, une personne qui débarque, se répand longuement sur une page entière … avec une absence d’argument solide (que des arguments au niveau des émotions) et qui pointe 5 liens en les copiant de ci, de là, on appelle cela (en règle générale)…

          Un troll (mandaté et payé).

            +2

          Alerter
  • Homère d’Allore // 03.02.2015 à 15h30

    Apparemment, c’est une histoire de violence sur enfants dans un contexte de divorce qui se passe mal.

    http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/02/03/un-pere-presume-musulman-radical-cinq-enfants-places

      +4

    Alerter
  • Eric // 03.02.2015 à 18h37

    Vous avez juste un peu oublié Valls, le conseil d’état instrumentalisé, des injures à n’en plus finir sur les plateaux télé à son encontre et accessoirement à l’encontre de son public. Et aussi et surtout dans le cas de Charlie Hebdo, lors de précédents ” incidents ” liés à leurs caricatures, médias et politiques les avaient soutenus, quand on ne peut pas vraiment en dire autant du contraire :-). En regard de quoi la comptabilité des procès respectifs résonne un peu différemment. Excusez du peu 🙂

      +10

    Alerter
    • Wilmotte Karim // 03.02.2015 à 20h45

      Le soutien à CH n’est-il pas assez récent?

      Soutenons la thèse qu’il y a un avant et un après Vall à CH. Deux journaux, tout à la foi identique et… très différent?

        +2

      Alerter
  • Grain // 04.02.2015 à 18h02

    On n’ose pas cracher dans la soupe qui nous a nourri à postériori
    Mais ça faisait un bail que CH ne me nourrissait plus
    Me faisait plutôt vomir
    Mais bon, tout le monde, yc D. de Ton semble croire
    A la narrative officielle de cet attentat
    Laissez-moi encore et toujours, peu Charlie

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications