Les Crises Les Crises
26.octobre.201426.10.2014 // Les Crises

[Reprise] Législatives en Ukraine, huit mois après Maïdan (Reuters)

Merci 0
J'envoie

Reprise d’un article du NouvelObs, copier-coller d’une dépêche Reuters.

Avec quelques commentaires, à propos du travail de Reuters, dont on serait en droit d’attendre une certaine impartialité, vu que c’est une agence de presse et pas un journaliste lambda…

par Richard Balmforth et Pavel Polityuk

KIEV (Reuters) – Les Ukrainiens élisent dimanche leurs députés, un scrutin qui devrait profondément modifier la composition de la Rada, l’unique chambre du Parlement de Kiev, en évinçant les anciens partisans du président Viktor Ianoukovitch renversé en février par la révolution de Maïdan.

Ces élections législatives, les premières depuis le soulèvement contre Ianoukovitch, ne pourront cependant pas avoir lieu dans les régions de l’Est tenues par les séparatistes pro-russes, pas plus qu’en Crimée, annexée en mars par la Russie.

Hmm, c’est pas un peu gênant – voire dangereux – des élections en pleine guerre civile ? Bon, question bête j’imagine…

En conséquence, seuls 424 des 450 sièges de la Rada devraient être pourvus, les autres restant vacants.

Les insurgés de l’Est entendent quant à eux organiser leurs propres élections début novembre.

Pour ce renouvellement du Parlement de Kiev, c’en est fini des candidatures de gardes du corps ou de maîtresses propulsés en politique par des oligarques complaisants.

FICHRTRE, j’imagine que Reuters a dû faire un travail COLOSSAL pour s’assurer que les milliers de candidats ne rentraient pas dans cette catégorie. Je n’avais pas eu tout à fait les mêmes bruits pour ma part – mais bon, comme ils sont passés de l’ombre à la lumière…

A leur place, on trouve parmi les candidats des militants de Maïdan, la place de Kiev qui a symbolisé la révolte de l’hiver dernier, et des combattants de la guerre contre les séparatistes dans l’Est.

Euh des miliciens candidats en masse, ça ne pose pas un petit problème ?

La nouvelle assemblée issue du scrutin du 26 octobre sera, à n’en pas douter, pro-occidentale et farouchement nationaliste, au grand déplaisir du Kremlin.

Euh et du mien en tous cas, pas par solidarité kremlinesque, mais simplement qu’un gouvernement nationaliste dans n’importe quel pays, ce n’est déjà pas la joie ne général – mais alors vu les nationalistes ukrainiens, c’est tous aux abris… Enfin, bon, c’est vrai qu’ils sont cons ces Russes de ne pas être heureux d’avoir un gouvernement hostile à sa frontière…

Nadia Savtchenko, lieutenant de l’armée ukrainienne qui servait à bord d’un hélicoptère de combat dans l’est du pays, figure parmi les candidats. Accusée d’être impliquée dans la mort de deux journalistes russes lors des combats en juin dernier près de Louhansk, elle a été capturée par les séparatistes, puis transférée en Russie et se trouve actuellement dans un hôpital psychiatrique à Moscou.

MILITANTS ET MILITAIRES

Le colonel d’aviation Iouli Mamtchour, qui avait tenu tête aux Russes en mars en Crimée en refusant d’abandonner son poste, se présente sous les couleurs du mouvement du président Petro Porochenko.

A 35 ans, Tetiana Tchornovil, militante passée à tabac par des partisans de Viktor Ianoukovitch à Maïdan et veuve de guerre, est candidate du parti du Premier ministre Arseni Iatseniouk.

Lol, “et ancienne directrice de la communication du groupe néo nazi “UNA-UNSO”, mais c’est un détail. Condoléances pour le mari fasciste tué. Chargée de la lutte anticorruption par le nouveau pouvoir, elle a démissionné le 18/08 déclarant : “Quant à la corruption, elle profite à trop de monde, y compris au sein du nouveau pouvoir”. Des détails…

“On ne verra plus de gardes du corps ou de petites amies siéger au Parlement. On aura des gens avec un passé de militants ou de militaires, même s’ils ne connaissent pas grand-chose en droit ou en politique”, déclare le politologue Mikhaïlo Pogrebinski.

Ahhhhhhhhhhh, un type est la source. C’est lui qui a fait le boulot de contrôle ? Ou pas ?

Même avec un Parlement renouvelé, la tâche du président Petro Porochenko s’annonce difficile. Beaucoup lui reprochent la lenteur des réformes et l’accusent d’être parfois trop conciliant avec les Russes.

“Le temps ne joue pas en faveur de Porochenko, j’espère qu’il en est conscient et qu’il ne tardera pas à lancer des réformes“, dit le journaliste Moustafa Nayem, candidat du mouvement présidentiel.

Bah, il a déjà lancé une guerre civile, c’est pas mal… Et il négocie pour avori du gaz. Il peut pas EN PLUS déréguler le code du travail et privatiser en même temps…

Les formations pro-russes, comme le Parti des régions de Ianoukovitch, seront certainement chassées du Parlement. Les communistes, qui soutenaient l’ancien chef de l’Etat, risquent aussi de perdre leur représentation, pour la première fois depuis l’indépendance en 1991.

Ben oui, car le bastion était à l’Est, le méchant prorusse. Communistes à l’extrême Est, Fasciste à l’extrême Ouest – pas bien compliqué à retenir…

Ah tient, il s’intéresse aux communistes d’ailleurs, mais pas aux multiples partis fascistes et fascisants ?

“On va peut-être se retrouver avec un Parlement sans opposition, mais avec une concurrence entre chaque parti pour savoir qui sera le plus nationaliste et l’ennemi le plus déterminé de la Russie“, dit Mikhaïlo Pogrebinski.

Ahhh, “plus d’opposition”, le “rêve démocratique occidental” s’accomplit !

Et purée, que du beau pour l’avenir !

EFFORTS DE PAIX

Petro Porochenko espère être soutenu par la Rada dans ses efforts de paix. En septembre, après les revers subis par les forces gouvernementales, il a fini par accepter un cessez-le-feu, fragile et fréquemment violé depuis lors, et un projet de règlement du conflit.

Mais à Kiev, la haine de la Russie est plus forte que jamais. Sur Maïdan, on peut acheter des rouleaux de papier-toilette ornés du portrait de Vladimir Poutine. Lors des matches internationaux de football, un chant obscène sur le président russe est autant chanté que l’hymne national ukrainien.

Ça prouve tout… Du grand journalisme… J’imagine que PAS UN habitant de Kiev ne se dit qu’avec la Crimée en moins, une guerre à l’Est, une récession colossale, pénurie de gaz, “réformes du FMI”, la conclusion du Maidan n’était peut être pas si formidable…

Des partisans de l’ancien régime ont été agressés pendant la campagne électorale, parfois jetés dans des poubelles.

Bah, un détail, puisque c’est la Démocratie accomplie maintenant…

Les sondages créditent le bloc de Porochenko, qui comprend le parti Oudar de l’ancien champion de boxe Vitali Klitschko, de 30% des voix pour le scrutin de liste qui décidera de 225 sièges.

Ah Porochenko est passé de 55 % à 31 % en 5 mois ? Normal…

Petro Porochenko est assuré du soutien du Front populaire, le parti d’Arseni Iatseniouk, si celui-ci franchit la barre des 5% nécessaire pour entrer au Parlement.

Mais il pourrait avoir besoin également de l’appui de l’ancien Premier ministre Ioulia Timochenko, une vieille adversaire qui dirige le mouvement Patrie, et du populiste Oleh Liachko, chef du Parti radical.

Or Timochenko et Liachko n’ont pas ménagé leurs critiques envers le président, qu’ils jugent trop conciliant à l’égard des insurgés, auxquels il a proposé un statut d’autonomie limitée.

(Avec Natalia Zinets; Guy Kerivel pour le service français, édité par Marc Angrand)

Source : NouvelObs

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

39 réactions et commentaires

  • Louis Malle // 26.10.2014 à 07h47

    “Les formations pro-russes, comme le Parti des régions de Ianoukovitch, seront certainement chassées du Parlement. Les communistes, qui soutenaient l’ancien chef de l’Etat, risquent aussi de perdre leur représentation, pour la première fois depuis l’indépendance en 1991.”

    Aucune chance d’être élu dans la région d’Odessa, de Marioupol ? Pourquoi ? Campagne peu équilibrée ? Forte différence de moyen de propagande ?

      +0

    Alerter
  • Louis // 26.10.2014 à 08h33

    A la suite d’un article de Libé sur les élections d’aujourd’hui,, je postais hier ceci dans leur forum:

    “A propos d’élections, il y a du travail en perspective pour les moraliser.
    Il existe en effet une vieille habitude ukrainienne qui consiste à vendre sa voix à un candidat. Aujourd’hui, une voix est payée jusqu’à 500 grivnyas.
    Le journal Vesti en parlait hier dans un article intitulé “Les habitants de Kiev ont commencé à vendre leurs voix” (http://vesti-ukr.com/kiev/51566-kievljane-nachali-prodavat-svoi-golosa-kandidatam-po-400-grn)
    C’est pourquoi aussi bien Porochenko (http://vesti-ukr.com/strana/74792-poroshenko-prizval-ukraincev-ne-prodavat-svoi-golosa-na-vyborah ) que le ministère de l’intérieur, par la voix d’Anton Gerachenko, ont appelé leurs concitoyens à refuser de vendre leur voix (http://glavnoe.ua/news/n197339)
    On note une action de contre-propagande diffusée dans la capitale même. En effet, un groupe qui se nomme “Cyber-Berkout” a réalisé un tour de force numérique, dont voici la description:
    “Cyber-Berkout a revendiqué le craquage de vidéos interactives. Ces clips vidéo publicitaires projetés dans le centre de la capitale ukrainienne, les hackers les ont remplacés par leur propre clip contre-propagandiste, dans lequel des photos de leaders politiques ukrainiens et de chefs militaires ont été remplacés par des photos d’habitants du Donbass tués. https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=67RKxlyeRFk
    Le mot en rouge sur les portraits des personnalités signifie “CRIMINEL DE GUERRE”.
    L’inscription finale signifie: “Voulez-vous voter pour des criminels de guerre”?
    On y reconnaît Liachko, Tiagnybok, Iarosch, Semenchenko, Tourchinov, Yatseniouk et d’autres.
    Les photos présentées entretemps montrent les résultats (in)humains de divers bombardements ukrainiens dans des quartiers urbains, les premiers remontent au bombardement de Louhansk, tout au début, il me semble que c’était début juillet.”
    Ce sont ces mêmes Cyber-Berkout qui, pendant un bon moment, sont arrivés à pénétrer dans le site du ministère de la défense ukrainien et à y obtenir la liste des pertes en matériel, liste qui était ensuite publiée sur le sire ridus.ru qui publie heure par heure tout ce qui concerne les événements se déroulant dans l’est de l’Ukraine.

      +0

    Alerter
  • DUGUESGLIN // 26.10.2014 à 08h35

    On est vraiment dans une démocratie bidon.
    Les soldats au front semble-t-il ne pourront pas voter. Pourquoi?
    Seule une partie réduite de l’ancienne Ukraine pourra s’exprimer.
    Certains candidats et certains partis sont interdits.
    Le tout sans donner l’accès à une information complète des électeurs, mais uniquement selon une propagande éhontée.
    On peut se demander ce que changera cette élection, sinon continuer à justifier une guerre criminelle.
    Et tous nos médias aux ordres vont applaudir cette expression libératrice de la démocratie. Nous dire que l’Ukraine est un grand pays qui entre dans le club mondial des démocraties avec les droits de l’homme et patati et patata.
    Mais cette nouvelle Rada n’aura pas un sou. Applaudir, d’accord, mais payer “niet”, (oh pardon la langue russe est interdite).
    Maintenant ils vont se battre entre eux, face à l’échec évident, chacun accusera l’autre de trahison.
    Ce pouvoir, officialisé par des élections bidons dans une démocratie bidon, va envoyer à la mort des milliers de pauvres gars avec l’espoir d’une intervention russe qui justifiera l’échec inéluctable de cette pseudo démocratie. Alors que l’ONU devrait envoyer des casques bleus pour éviter le bain de sang. Mais….il faut donner sa chance à cette belle démocratie naissante.

      +0

    Alerter
  • pierre9459 // 26.10.2014 à 08h36

    Quand tout ce beau monde de réacs, écoeurés par la politique qui sera mise en oeuvre par ceux qu’ils vont élire va débarquer chez nous ….on aura fort à faire.
    Vivement qu’on sorte de cette U.E fasciste qui oeuvre à mettre en place sa dictature partout où elle peut agir.
    Poutine n’est surement pas un saint, comme tous les gens au pouvoir, il vise aussi son petit bloc perso mais au moins, pour le moment, il joue très juste (bien que pour ma part, je pense qu’il aurait du soutenir fortement l’est de l’Ukraine, militairement s’entend.(peut-être le fait-il…)
    L’Hiver va être rude pour ceux de Maidan…puissent-ils en ch*** comme il faut !

      +0

    Alerter
  • VAILLANT GERARD // 26.10.2014 à 08h46

    Comme d’habitude, excellents commentaires sur cette reprise (pure information désintéressée par Le Point”, d’un article (évidemment impartial et objectif) de Reuters. Je crois que ton Actu Ukraine est déjà bien fournit.

      +0

    Alerter
  • lon // 26.10.2014 à 08h50

    Il suffit de parcourir les 2 journaux de référence de la gauche française, Libé et Le Monde : l’angélisme pro-Maïdan à son paroxisme.

    Ce qui me fait craindre le pire .

      +0

    Alerter
  • papy // 26.10.2014 à 08h57

    La RPD et la RPL ont voté pour leur indépendance en mai.
    Ce qui leur a valu le conflit que l’on sait.
    Ils se considèrent en dehors de l’Ukraine, d’où leur refus légitime (de leur point de vue) de participer à des élections législatives d’un pays dont ils se sont séparés ! Ils sont juste logiques.

      +0

    Alerter
  • Louve Bleue // 26.10.2014 à 09h13

    Qu’est devenue ce médecin de Maïdan qui avait témoigné de ses doutes sur la provenance des balles ayant tué des manifestants ?

      +0

    Alerter
  • Alae // 26.10.2014 à 10h40

    Il y a quelques années déjà, je me disais que l’esprit collabo était non seulement encore bien présent, mais qu’il se manifestait principalement au sein des tendances politiques majoritaires.

    Confirmé.

      +0

    Alerter
  • arthur78 // 26.10.2014 à 11h38

    Concernant ce député jeté à la poubelle, il est peut être intéressant de voir ce qu’en a dit la presse française, car ça interpelle un peu quand même …
    =
    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/video-un-depute-ukrainien-jete-dans-une-poubelle-par-une-foule-en-colere_695615.html
    =
    Ils ont sûrement estimé que c’était une ordure… sic …

    =
    http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/09/16/ukraine-un-proche-de-l-ex-president-ianoukovitch-jete-dans-une-poubelle_4488581_3214.html
    =
    Longeant le Parlement ukrainien, mardi, Vitaly Zhuravsky, l’ancien président du Parti des régions, l’organisation politique de Viktor Ianoukovitch, en fuite,
    a été violemment pris a parti par la population en colère. Celle-ci s’est emparée de l’homme, l’a jeté dans une poubelle puis l’a aspergé d’eau. Zhuravsky
    s’était particulièrement illustré sous la présidence de Ianoukovitch en faisant voter une loi qui fit passer la diffamation pour un crime.

    =
    http://www.rtl.fr/actu/international/video-ukraine-le-depute-vitaly-zhuravsky-jete-a-la-poubelle-7774352193
    =
    En janvier dernier, cet ancien membre du parti du président déchu Viktor Ianoukovitch avait participé à la rédaction d’un projet de loi visant
    à réprimer les manifestations anti-gouvernementales.
    Aujourd’hui, ses opposants ont décidé d’agir suite à la volonté du politicien et d’autres élus d’accorder une amnistie aux rebelles pro-Russes.

    Donc si comme francetvinfo , la foule décide demain matin qu’untel est une “merde” on a le droit de le jeter dans une benne a ordures, c’est un petit peu populiste non ???

    Cela ne justifie il pas retroactivement les baffes a MC Carthy cette semaine .

    Nos députés devraient quand même s’inquiéter de ce genre de phrases dans une presse très officielle .

    Que se passera il demain, si la foule décide qu’untel est un assassin , on le guillotine ???

    Cela mériterait peut être un “petit” avertissement du CSA ?

      +0

    Alerter
    • arthur78 // 26.10.2014 à 12h22

      Revenons sur ce que dit le monde , “Vitaly Zhuravsky était président du Parti des Régions proche de Yanokovicth,
      ah bon le monde pourrait il nous donner ses sources ?
      =
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_des_r%C3%A9gions
      =
      Jusqu’en 2010, son chef est Viktor Ianoukovytch. Depuis que ce dernier a été investi président de l’Ukraine, c’est le Premier ministre Mykola Azarov qui le remplace à la tête du parti.
      pas de trace de Vitaly Zhuravsky.

      Le monde n’aurait pas confondu avec Mykola Azarov ?
      =
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mykola_Azarov
      =
      Proche de Viktor Ianoukovytch, président de l’Ukraine, Azarov, qui dirigea le ministère des Finances et porta le titre de vice-Premier ministre, prend la présidence
      du Parti des régions, puis est élu Premier ministre par la Verkhovna Rada, sur la proposition du Président Ianoukovytch, le 11 mars 2010.

      Le 3 décembre 2012, Azarov démissionne, rendant son mandat de Premier ministre au président Ianoukovitch, son cabinet continuant à expédier les affaires courantes3,4.
      Le 5 décembre, le chef de l’État confie que, « si Azarov a de bonnes chances de rester Premier ministre, cela pourrait dépendre, en partie, des personnalités conviées à y siéger ».
      Le 13 décembre suivant, Azarov est reconduit dans ses fonctions par le vote des députés de son parti, le Parti des régions, le vote des communistes et de douze députés indépendants.
      Il forme le second gouvernement Azarov. À la suite des événements de l’hiver 2013-2014, il donne des ordres pour réprimer les manifestants de la place Maïdan

      Que dit la presse étrangère sur Vitaly Zhuravsky: c’était un ancien député … pas un président …
      =
      http://www.dailymail.co.uk/news/article-2757586/Ukrainian-minister-Vitaly-Zhuravsky-thrown-bin-pelted-rubbish-angry-mob.html
      =
      Vitaly Zhuravsky, once a member of former President Viktor Yanukovich’s ruling party, was seized as he walked past crowds outside the parliament building in Kiev this morning.
      Zhuravsky, now a member of the Economic Development Party, authored a controversial bill in January severely tightening restrictions on anti-government protesters.

        +0

      Alerter
  • arthur78 // 26.10.2014 à 11h56

    Que disait cette loi
    =
    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ua&u=uk.wikipedia.org/wiki/%D0%9F%D1%80%D0%BE%D0%B5%D0%BA%D1%82_%D0%B7%D0%B0%D0%BA%D0%BE%D0%BD%D1%83_%D0%BF%D1%80%D0%BE_%D0%BD%D0%B0%D0%BA%D0%BB%D0%B5%D0%BF
    =
    Le projet de loi a demandé des modifications au Code criminel (modification de l’article 145 1 et 145 2) et de procédure pénale (amendement de l’article 112, deuxième numéros de paragraphe 145 1 et 145 2) Code de l’Ukraine.
    Le projet de loi prévoit des peines pour distribution de faux renseignements sur une personne à une amende allant de 500 à 5000 le revenu minimum en franchise d’impôt, rééducation par le travail pour un maximum de deux ans ou l’emprisonnement pour le terme de 3 à 5 ans avec privation du droit d’occuper certaines fonctions ou d’exercer certaines activités période de 1 à 3 ans.
    Le projet de loi une insulte , que l’humiliation et à la dignité d’une manière inconvenante, sera puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 revenu minimum libre d’impôt, ou rééducation par le travail pour un maximum de 6 mois.
    La principale la gestion scientifique et expert de la Verkhovna Rada d’Ukraine , à son avis a recommandé de rejeter le projet en première lecture [11] . Selon les experts, les auteurs zakonproektu pas d’étayer le risque social de la diffamation, qui n’a pas été suffisamment motivé criminalisation [12] .
    Selon la conclusion de “droits non personnels (privés) de personnes qui ont l’honneur, la dignité, la réputation, la réglementation relative à l’objet des droits civils.” Aussi adoption
    pourrait entraîner une violation des engagements internationaux Ukraine pour le Conseil de l’Europe , il est à la demande de l’APCE loi sur la diffamation a été retiré du Code criminel [12] .

    Qu’en est il en france , des infos ici
    =
    http://www.jeunesviolencesecoute.fr/dossiers/rumeur-reputation-que-dit-loi
    =
    On distingue la Diffamation et le respect de la vie privée

    La diffamation publique est prévue par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de presse.
    La diffamation commise envers les particuliers est punie d’une amende de 12 000 euros.

    Lorsque la diffamation est commise envers une personne ou un groupe de personne à raison de leur origine ou de leur appartenance
    ou de leur non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée la peine est portée à un an d’emprisonnement
    et à 45 000 euros d’amende ou l’une de ces deux peines seulement.
    La diffamation commise envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité
    sexuelle ou de leur handicap est punie des mêmes peines. Article 32.

    Le droit au respect de la vie privée est un principe fondamental reconnu pour toute personne. L’article 9 alinéa 1 du code civil dispose que :
    « Chacun a droit au respect de sa vie privée ». La vie privée englobe la vie familiale et conjugale, la vie quotidienne à domicile, l’état de santé de la personne,
    sa vie intime, amoureuse, ses relations amicales, ses loisirs ainsi que sa sépulture.
    En cas d’atteinte au respect de la vie privée, on peut saisir le juge civil. L’auteur des faits risque des dommages et intérêts et des publications judiciaires.

    Un exemple : lire le courrier d’une personne sans son autorisation, ou dévoiler des renseignements sur l’état de santé d’une personne.

    Par ailleurs, « est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie d’autrui :
    – en captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ;
    – en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé ». Article 226-1 du code pénal.

      +0

    Alerter
    • arthur78 // 26.10.2014 à 12h00

      Ce serait interessant de savoir ce que pense les législateurs de la loi ukrainienne, le gars qui l’a rédigé est il une ordure ?

      C’est interessant aupassage de voir que la loi française interdit formellement d’ouvrir un courrier privé, alor que tout le monde sait, que tous nos mails sont systematiquement scannés et archivés , qui par Microsoft, qui par Gmail.

      Au fait, ne serait il pas légitime que dans l’optique d’une plus grande transparence, tous les mails de nos députés soient systématiquement, scannés et archivés, les américains le font, pourquoi le peuple français ne pourrait il pas le faire ???

      Ou alors cela voudrait dire que la NSA est plus souveraine sur les députés français que le peuple Français.

        +0

      Alerter
      • Spipou // 26.10.2014 à 21h18

        … Google, Microsoft (que je commence à trouver bien innocent depuis la formidable expansion de Google, et depuis que j’ai un téléphone Androïd qui m’espionne jusque dans mes chiottes, même si j’ai désactivé tout ce que j’ai pu comme fonctions de géolocalisation et de synchronisation des comptes, j’en ai certainement oublié…) et la NSA ne sont pas soumis aux lois françaises, mais aux lois américaines. En ce qui concerne la NSA, dont la mission officielle est l’espionnage et la récolte de renseignements, espionner un américain est un crime (sauf sous certaines conditions bien définies juridiquement), mais espionner un étranger ne l’est pas ! J’avais posé la question à un américain qui protestait contre les actions de la NSA, et sa réponse avait été très claire : la NSA peut être attaquée aux Etats-Unis parce qu’elle a écouté les conversations de citoyens américains, mais écouter les conversations d’étrangers est parfaitement légal. Je suppose que c’est le cas pour tout organisme d’espionnage dans le monde : si les deux correspondants sont étrangers, et/ou en dehors du territoire national, c’est légal dans le pays concerné ; ça peut être illégal dans le pays écouté, mais allez intenter un procès à n’importe quel organisme de renseignement étatique depuis un pays étranger, je vous souhaite bien du plaisir !

          +0

        Alerter
  • cording // 26.10.2014 à 12h29

    De toutes les façons cette élection ne signifiera pas du tout la fin de la crise ukrainienne parce que son aspect économique est passé sous silence: le prix du gaz voire son absence cet hiver et la politique ultralibérale des autorités vont mécontenter la population et discréditer les autorités issues de cette élection. On peut prévoir de nouvelles secousses politiques dans quelques mois.

      +0

    Alerter
  • Andrea // 26.10.2014 à 14h11

    En conséquence, seuls 424 des 450 sièges de la Rada devraient être pourvus, les autres restant vacants.

    Faux. Les sièges vacants, y compris ceux de Crimée, seront attribués au Partis, en proportionelle. Ou selon d’autres critères que je ne comprends pas. C’est difficile de trouver des renseignements clairs. Mais occupés ils seront!

    En Ukraine, 50% des sièges sont attribués aux Partis (par proportionelle), 50% à des candidats de districts.

    Gagnant unique par district – les districts sont un découpage des Oblasts et ont une population a peu près égale. Les candidats peuvent être n’importe qui. Ceci évidemment encourage ou permet contrôle et influence par des oligarches / grands patrons / banquiers / personnalités parachutées, etc.

    Le Parti des Régions et le parti Communiste ont été évincés. Simplement interdits, ou intimidés, etc. N’oublions pas la ‘lustration’ qui affecte tous ceux qui ont travaillé dans le Gvmt. Yanukovitch pour plus d’une année (car Poro lui-même y était tout just moins d’un an.)

    Certains de leurs membres seront candidats de district, certains ont rejoint d’autres partis – Bloc de l’Opposition, Ukraine Forte. Il serait intéressant de connaitre le nombre, jnsp.

    Savez-vous que pour être candidat > Rada, en Ukraine, il faut déposer un dossier et payer un forfait. Pour un candidat de district, il s’agit de 10 x un salaire type (la définition et la règle repose sur ce chiffre) environ 10,000 dollars. Pour les candidats de partis, c’est 100,000 dollars. L’entrée est donc payante, les sommes sont conséquentes, le candidat lambda est exclu. L’argent n’est rendu….qu’aux gagnants! Casino bling trrrr youpi.

    Le financement des campagnes est plafonné à 8.3 million de dollars pour les partis et 370,000 dollars pour un candidat. (Sommes immenses en Ukraine.) (Commentaire: la loi est opaque et comporte amha des trous, ambiguités, bref, elle n’est certainement de tte façon pas respectée.)

    selon p. ex. en anglais (site pro-Kiev, pro les-élections, faisant figure ‘d’équilibré’ et ‘moderne’)

    https://medium.com/@Hromadske/2014-ukraine-parliamentary-elections-explained-6e5339aabd8

    Le bloc Porochenko est no. 1. dans les sondages, malgré le fait que les dernières enquêtes de satisfaction affichent des scores lamentables (voir lien. N. B. Le Donbass n’a pas été interrogé.) Cela en dit long sur la situation en Ukraine.

    Satisfait …. un peu satisfait (pas ‘plutot’ satisfait) de .. Porochenko? %

    statut de l’Ukraine et relation UE – 14…. 38

    liberté des médias – 9 …. 42

    indépendance énergétique – 6 …. 31

    stabilité politique – 2 …. 18

    situation Donesk-Luganks – 1 …. 14

    relations avec la Russie – 1 …. 10

    limitation pouvoir oligarches/biz – 2 … 11

    lutte contre la corruption – 1 … 11

    pouvoir d’achat – 0 …. 5

    emploi – 0 …5

      +0

    Alerter
  • isidore // 26.10.2014 à 16h07

    La région du Sud ESt de l’Europe est riche en élections . Je me permets d’en parler parce que la prochaine surprise pourrait venir de la Transnistrie , épine dans le pied de L’Ukraine , la Roumanie , la Moldavia ( alsace-Lorraine Roumaine ) et aussi de la Russie concernée par la présence de troupes .
    Des élections ont lieu aussi en Roumanie : le président , favori Ponta modéré qui a déclaré que s’il avait été à la place d’Antonescu ( Pétain Roumain allié d’Hitler en vue de la Grande Roumanie ) il aurait fait la méme chose . Pas de scandale en Roumanie c’est ce que tout le monde ou presque pense tout bas .
    La Transnistrie est un état non reconnu qui s’est crée le long du Dniestr entre Moldavie et Ukraine , où se sont regroupés Russes et autres nostalgiques de l’URSS , ambiance cosaque , d’ailleurs , prendre le controle d’un fleuve ( celui qui méne à Odessa ) est caractéristique .
    C’est le lieu de tous les trafics dans la région . Ambiance Russe . Porochenco connait trés bien car il y a eu quelques affaires .
    Si l’Europe doit étre est un continuum jusqu’en Ukraine çà passe par la Transnistrie peuplé d’irréductibles . Si la Roumanie se réunifie elle coince sur la Transnistrie , pareil pour l’Ukraine .
    Nombres de dirigeants des républiques du Donbass sont originaires de Transnistrie .
    Le 30 nov élections en Moldavie . Il va s’en dire que des forces occultes occidentales veillent attentivement .

      +0

    Alerter
  • Serge // 26.10.2014 à 17h04

    Oui c’est formidable,les ukrainiens vont se construire un avenir radieux fondé sur la haine anti russe!
    Il n’y aura pas de surprise en effet ,les opposants sont tabassés ou menacés de mort,quand ils n’ont pas été exécutés dans l’ombre.C’est “bo la démocrachie ” bandérisée au service de l’UE et de l’atlantisme .
    J’attends seulement le taux de participation .

      +0

    Alerter
  • Serge // 26.10.2014 à 17h13

    Quant à notre presse “libre”,je ne sais pas à qui attribuer la palme de l’aveuglement collabo.
    A RFI peut-être qui fait son titre sur les “héros bientôt au parlement”
    Voici ce qu’on lit :
    —————————————————————————————————————————

    “La candidature de certains d’entre eux implique une autre forme de compromis. Celle entre leur statut de héros et leur idéologie d’extrême droite. C’est le cas de celle Andriy Biletsky, le commandant du bataillon Azov, qui en guise de logo arbore un trident aux furieux airs de croix gammée. Le jeune homme dirige en outre l’Assemblée sociale-nationale, qui rassemble des groupes nazis et d’extrême droite. « D’un côté, la société ukrainienne, avec ce qu’elle a vécu cette année, regarde des individus comme Biletsky d’abord en tant que héros ayant risqué leur vie pour le pays. De l’autre, ces individus incarnent la demande de radicalité que connaît la société ukrainienne, exaspérée qu’elle est par la guerre civile pour une part, interétatique pour une autre part », explique Ioulia Shukan.

    « La propagande russe voudrait faire de tous ces commandants des fascistes et rien d’autre. C’est faux. Certains n’ont aucun fond nationaliste, d’extrême droite si vous voulez. C’est le cas de Semion Semechenko, le commandant du bataillon Donbass, qui fait figure de héros entre les héros », souligne Oleksiy Haran. Pour le politologue, ceux qui croient en cette « propagande » sont portés à dire qu’un risque de « troisième Maïdan » (après ceux de 2004 et du début 2014) pèse sur l’Ukraine. « C’est le FSB [services secrets russes, NDLR] qui propage cette idée. Mais rien n’indique que ces chefs combattants vont amener leurs hommes à Kiev pour imposer leur volonté. En revanche, ils risquent de se servir de leur prestige pour peser au maximum sur les décisions du Parlement ».

    http://www.rfi.fr/europe/20141026-elections-legislatives-ukraine-heros-parlement-place-maidan-crimee-donbass-azov/

      +0

    Alerter
  • vérité2014 // 26.10.2014 à 17h24

    Vladimir Putin Is The Leader Of the Moral World — Paul Craig Roberts

    Vladimir Putin’s remarks at the 11th meeting of the Valdai International Discussion Club are worth more than a link in my latest column. These are the remarks of a humanitarian political leader, the like of which the world has not seen in my lifetime. Compare Putin to the corrupt war criminal in the White House or to his puppets in office in Germany, UK, France, Japan, Canada, Australia, and you will see the difference between a criminal clique and a leader striving for a humane and livable world in which the interests of all peoples are respected.

    http://www.paulcraigroberts.org/2014/10/25/vladimir-putin-leader-moral-world-paul-craig-roberts/

      +0

    Alerter
  • Spipou // 26.10.2014 à 19h25

    Merci de ne pas oublier l’Ukraine !

    Ce qui me frappe encore plus que le ton de l’article lui-même, c’est que l’Ukraine a totalement disparu de la presse, comme s’il ne s’y passait plus rien…

    A la limite, je serais même plutôt content que le Nouvel Obs publie cet article, car il rappelle en filigrane qu’il y a toujours une guerre qui se déroule sur le territoire de notre gentille et tranquille Europe.

      +0

    Alerter
  • Louis Malle // 26.10.2014 à 19h43

    Belles vidéos sur la vie à Gorlovka et échanges de prisonniers (avec Bezler). Témoignages de cruauté.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZkJh-5AHeZ8&list=UUV7ERqInGC_t8ndBe5qozqA&index=2

    https://www.youtube.com/watch?v=9i2KycZbfgk&index=6&list=UUV7ERqInGC_t8ndBe5qozqA

      +0

    Alerter
  • jave // 26.10.2014 à 19h57

    Les résultats sont tombés.
    Est-ce qu’on peut avoir des détails sur le mouvement Samopomitch qui fait 13% ?
    Visiblement, il est “mené par le maire de Lviv”…

      +0

    Alerter
  • Jeanne L. // 26.10.2014 à 20h21

    Sur le site du KPU, à 20h 31,ce titre: les élections sont closes. La participation n’a pas atteint 41 %.
    Suit une carte de la participation, région par région.
    Au plus 50% de votants à l’extrème Ouest,45% vers Kiev, et 26% et 28% dans les villes sous contrôle de Kiev dans les oblasts de Lougansk et Donetzk.
    http://www.kpu.ua/ru/79090/vybory_zavershylys_javka_yzbyratelej_tak_y_ne_dostygla_41

      +0

    Alerter
    • Spipou // 26.10.2014 à 20h57

      Cette carte recoupe exactement les précédentes cartes qu’on a pu voir auparavant, sauf que cette fois-ci, les partis “ukrainophones” et “russophones” (pour schématiser) sont remplacés par le fort taux de vote d’un côté et le fort taux d’abstention de l’autre.

      Enfin, 44% ce n’est pas un très fort taux de vote, mais les couleurs de la carte sont quand même très parlantes. Comparez avec toutes les cartes des élections précédentes publiées sur ce blog, vous retrouverez quasiment le même découpage – la même fracture.

        +0

      Alerter
    • Spipou // 26.10.2014 à 21h02

      Avec peut-être un petit bémol : les régions à fortes minorités magyarophone et ruthénophone (Galicie occidentale) et roumanophone (Bucovine du nord) ont cette fois-ci un très fort taux d’abstention.

        +0

      Alerter
    • Spipou // 26.10.2014 à 21h06

      Ca devient un vote ethnique à l’africaine ! Pas de quoi se réjouir pour les “démocrates” de Kiev, d’autant plus que les deux oblasts où l’on a le plus voté n’ont qu’un taux de vote de 50% ! Visiblement, les ukrainiens dans leur majorité semblent se méfier de leurs politiciens !

      La victoire de la démocratie serait-elle ici dans le taux d’abstention ?

        +0

      Alerter
      • sadsam // 26.10.2014 à 21h57

        @Spipou,

        A part la relative faible participation, voici les résultats des sondages sorties des urnes, données par le Kyiv Post
        http://www.kyivpost.com/content/ukraine/exit-polls-seven-parties-get-into-the-parliament-updating-369499.html
        Le bloc de Petro Porochenko avec quelque 23 pc aurait fait moins que les sondages qui lui prédisaient un tiers des votes. Il est talonné par le Front populaire de Yatseniouk avec quelque 21,3 pc. Contrairement aux sondages aussi, le Parti radical de Liashko ferait un score assez faible avec 6,4 pc.
        Les sondages n’avaient guère anticipé la présence du parti du maire de Lvov Andrei Sadovy, Selfhelp, qui aurait obtenu environ 13 pc ni les rescapés du Parti des régions, sous l’appellation de Bloc d’opposition qui auraient atteint un score de 7,6 pc.
        Svoboda de Tyagnyblok devrait être à la Rada avec 6,3 pc ainsi que Batkivchtchina de Tymochenko avec 5,6 pc.
        Les commentateurs occidentaux, plutôt que de parler de partis pro ou anti-européens, devraient reprendre les critères des électeurs en Ukraine, partis pro ou anti-guerre.
        Il faut reconnaître à France 3 d’avoir mentionné ce soir cette grille de lecture.
        A suivre

          +0

        Alerter
        • Spipou // 26.10.2014 à 22h34

          Merci !

          Mais est-ce qu’il y a un parti anti-guerre là-dedans, à part le Bloc d’Opposition que vous mentionnez ?

          Quelle est l’orientation du maire de Lviv/Lvov ?

            +0

          Alerter
  • Louis Malle // 26.10.2014 à 20h51

    «En conséquence, seuls 424 des 450 sièges de la Rada devraient être pourvus, les autres restant vacants.»

    Ça ne fait que 6 % de vacants, hors la Crimée + le Donbass c’est près de 15-20 % de la population ukrainienne.

    45 millions ukrainiens avant fusion de la Crimée avec la fédération de Russie. Crimée 2,4 millions, RPD + RPL = au moins 6 millions, Soit environ 8-9 millions.

      +0

    Alerter
  • Louis Malle // 26.10.2014 à 21h47

    Si cette carte est correcte, alors cette forte abstention délégitime cette élection :

    http://ru.golos.ua/images/articles/main/2014-10/f_6726701611414347729.jpg

      +0

    Alerter
  • casper // 26.10.2014 à 23h47

    Le site du Monde titre “écrasante victoire des pro-occidentaux”, mais l’article s’abstient de préciser que seule la partie pro-occidentale (pour faire court) a vote, ceci expliquant quand même cela, et il faut lire les commentaires pour trouver le taux d’abstention…

      +0

    Alerter
  • odjo // 27.10.2014 à 00h12

    Tandis qu’au Bresil Roussef est reelu c’est au moins plus rassurant que ce qui s’est deroule en Ukraine .

      +0

    Alerter
  • vico // 27.10.2014 à 00h29

    Aujourd’hui à Köln, en Allemagne…

    manif’ paisible contre l’islamisme radical…

    l’extrême droite provoque une énorme bagarre,
    canons à eau, gaz lacrimo… des dizaines de policiers blessés…

    http://www.express.de/koeln/demo-hooligans-gegen-salafisten-in-koeln—liveticker,2856,28849870.html

    http://www.youtube.com/watch?v=i4eObFLDSCY

    http://www.youtube.com/watch?v=m0AOdN9xSP4

      +0

    Alerter
  • Thomas // 27.10.2014 à 03h08

    En attendant l’offensive des atlantistes ukrainiens cette semaine, la farce continue avec ces élections bidons, courage à la Nouvelle Russie !

      +0

    Alerter
  • Alae // 27.10.2014 à 13h49
  • Morets // 28.10.2014 à 22h23

    “Les médias nous “informent” que la corruption en Ukraine est institutionnelle , endémique, quasi génétique et historique, mais AUCUN ne se demande si il est vraiment sensé et utile de se laisser approcher par un tel pays pestiféré ( puisque la corruption ça a l’air grave ) . Comme si la corruption de Bruxelles par les lobbys ne nous suffisait pas, comme si l’exemple de la Bulgarie ne nous suffisait pas ! A lire les commentaires on peut penser
    que Kiev force la main de l’UE avec un chantage du genre Aimez nous, sinon on casse tout !
    Quelle que soit la décision, on aura les deux “

      +0

    Alerter
  • Hellebora // 01.11.2014 à 01h04

    Je n’ai pas l’impression que le lien a été donné dans les commentaires = l’entretien avec Xavier Moreau sur les élections législatives en Ukraine
    http://www.youtube.com/watch?v=cwajnKvwdE8

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications