Les Crises Les Crises
21.février.201821.2.2018 // Les Crises

Réveillons-nous, ils sont devenus fous ! Par Michel Rimbaud

Merci 1
J'envoie

Source : IVERIS, Michel Rimbaud, 19-02-2018

Depuis maintenant sept ans, la Syrie est en guerre. Ce pays aimable, tolérant, hautement civilisé que même ses détracteurs ne pouvaient s’empêcher de trouver beau et attachant est d’ores et déjà confronté à un formidable défi, celui de l’après-guerre. Les assaillants barbares venus de cent pays, atlantistes comme islamistes, se sont acharnés à vouloir en détruire les richesses, les infrastructures, les capacités, les monuments, les beautés naturelles afin de le rayer de la carte. Ils ont aussi et surtout tenté de broyer le peuple syrien, d’effacer sa mémoire et son identité afin de l’anéantir.

Le Lion de Palmyre, datant du 1er siècle avant Jésus-Christ, a été détruit par Daech à la pelle mécanique en 2015. Désormais restaurée, cette pièce maîtresse du musée de Palmyre est exposée dans les jardins du musée de Damas. (Photo IVERIS)

Avec la complicité d’une soi-disant « communauté internationale » en trompe-l’œil, ils s’emploient maintenant à le priver, autant qu’il sera possible, de toute perspective d’avenir, en lui volant ses droits imprescriptibles : disposer de lui-même, décider, sans ingérence étrangère, de son destin et de son régime politique. Sans pudeur et sans vergogne, les mêmes assaillants ne cachent pas leurs velléités de replacer l’avenir, notamment constitutionnel, de la Syrie sous « tutelle onusienne », c’est-à-dire sous mandat, autant dire sous le joug colonial.

Afin d’effacer l’empreinte géographique d’une Syrie mère de la civilisation (y compris la nôtre), peut-il y avoir un moyen plus efficace que de disperser un peuple et surtout de briser un Etat qui a commis le crime de lèse-majesté ? En effet, au final, l’entreprise est destinée à faire de ce qui fut jadis une grande Syrie un archipel de mini-entités, et de son peuple une mosaïque tribalisée ayant vocation à être vaporisée en une vaste diaspora : dans une première approche, ce crime inqualifiable mérite la double qualification de « politicide » – la dissolution d’un Etat qui dérange – et d’ethnocide – l’anéantissement d’un peuple qui résiste.

C’est ce qui est inscrit dans le « grand dessein » néoconservateur. Ce dernier, notons-le au passage, reviendrait à infliger à la Syrie le destin réservé depuis 70 ans à la Palestine, pan de terre volé sous l’égide du colonialisme triomphant. Le sort des Syriens pourrait alors ressembler à celui des Palestiniens, irrémédiablement spoliés au nom d’une « mission divine ». Le sinistre destin des peuples amérindiens, éliminés de l’histoire, est là pour rappeler de quoi sont capables les colons venus d’ailleurs.

Les dégâts sont immenses, se chiffrant en centaines de milliards de dollars, auquel il conviendrait d’ajouter – mais c’est leur problème – les millions, billions ou trillions dépensés par les « puissances » assaillantes pour conduire leurs batailles « pour la démocratisation ».

Il ne sert à rien d’invoquer les valeurs de la morale, naturelle ou religieuse, le droit international et la légalité onusienne, voire la simple décence, face à des agresseurs sans foi ni loi. On ne peut attendre d’Etats qui s’érigent en gendarmes de la planète tout en se comportant comme des régimes voyous une quelconque logique. Il est paradoxal, après tout ce temps, ces horreurs, ces massacres, ces actes de sauvagerie, cette barbarie, que l’on trouve encore dans le grand Occident « démocratique » tant de défenseurs de l’indéfendable, tant d’admirateurs des djihadistes présentés comme démocrates ou « modérés ». Les intellectuels sont piégés par leur aveuglement initial, les médias sont plombés par l’omerta, les politiques sont otages de leur doxa néoconservatrice, dans l’Hexagone comme dans tout le monde judéo-chrétien.

Pourquoi un tel acharnement, une telle obstination dans le mensonge ? C’est que la Syrie est depuis longtemps dans le collimateur de l’Amérique, de la Grande-Bretagne et d’Israël. La Syrie historique est le centre de gravité du Proche-Orient, le lieu de naissance des trois religions révélées, le cœur battant de l’arabisme, symbole de l’islam moderne et tolérant, siège des premiers califes : un héritage très lourd à assumer, mais qui a assuré à ce « phare de l’Orient » un prestige indéniable auprès des Arabes et une aura de sympathie chez les Musulmans.

Tolérante, multiconfessionnelle, moderne, républicaine, forte de son identité et de sa conscience historique, elle représente ce que les extrémistes de tout bord exècrent par-dessus tout.

Depuis son indépendance et la création d’Israël, la Syrie n’a cessé d’apporter un soutien indéfectible à la cause palestinienne et est toujours apparue comme un Etat rebelle à l’ordre israélo-atlantique. Face au délabrement du monde arabe, la Syrie s’est inscrite dans l’axe de la résistance et elle résiste. Son armée nationale a tenu le coup seule contre tous durant quatre ans, puis, aidée de ses alliés, a entamé la reconquête, s’affirmant au passage comme le principal artisan de l’éradication de Da’esh, malgré les mensonges et prétentions des usurpateurs fanfarons. L’Etat syrien contrôle désormais les quatre cinquièmes du territoire national, ayant mis en échec, par sa résilience, les plans des agresseurs.

Pour ceux-ci, la Syrie de 2018, après tant de batailles et tant d’essais non transformés, constitue une réalité impensable et intolérable. Il faut donc la faire disparaître de la carte, ne serait-ce qu’en l’ignorant. Il convient pour cela de délégitimer l’Etat, présenté systématiquement comme un « régime », ses institutions, sa constitution, son gouvernement, diaboliser son Président, ignorer les volontés de son peuple, les succès de son armée en les attribuant à ses alliés, voire à ses ennemis.

Il faut dénier au Président et à son entourage tout pouvoir, tout rôle à venir, tout droit de véto, et faire en sorte qu’il ne puisse y avoir de solution politique « syrienne » issue d’un dialogue national, sous l’égide de ses alliés et de ses amis. Il faut au contraire que son sort soit décidé par ses ennemis, par la « communauté internationale » aux aguets, par trois Etats représentant 470 millions de personnes soit 6 à 7% de l’humanité, lesquels pestent de ne plus pouvoir imposer leur loi au Conseil de Sécurité

Décidément, le monde est tombé sur la tête puisqu’il n’y a plus de légalité internationale, plus de respect du droit onusien, censé être la bible des diplomates. Les faux gendarmes du monde qui en sont les fauteurs de désordre, les cambrioleurs qui crient au vol, les violeurs de la légalité qui crient au viol, les agresseurs qui s’indignent des agressions de l’armée syrienne, les pratiquants d’ingérences illégales qui s’indignent de l’intervention légale des alliés et partenaires de l’Etat, tout ce beau monde s’agite et manœuvre au grand jour.

Exit les comparses et les forces écran, voilà que les commanditaires et les parrains véritables ont jeté le masque et s’emploient à réaliser ouvertement ce qu’ils ont échoué à faire par procuration durant sept ans. Israël au Sud, l’Amérique et ses affidés européens au nord–est en appui des forces kurdes portées aux nues, la Turquie au nord-ouest contre les projets des Kurdes et tous contre Bachar al-Assad. Le prétexte de la lutte contre Da’esh et le terrorisme apparaît maintenant pour ce qu’il était, une fumisterie que défendent les ennemis de la Syrie légale et à laquelle ne croient plus que les imbéciles.

Jean-Yves Le Drian exige (sic) « le retrait de tous ceux qui n’ont rien à faire en Syrie ». Il ose. Devinez qui sont pour lui ceux qui n’ont rien à faire en Syrie ? Oui, vous avez gagné : l’Iran, le nouveau diable à la mode, le Hezbollah terreur d’Israël, la Russie, les forces « chiites » d’Irak.

Vous savez donc quels sont les pays qui ont à y faire : les trois obsédés du bombardement humanitaire, ceux qui possèdent des armes de destruction massive, violent systématiquement le droit international, soutiennent le terrorisme quand ils ne l’ont pas créé, ceux qui souhaitent piller tranquillement les ressources pétrolières et gazières de la Syrie et de la région : en d’autres mots, l’Amérique et ses fidèles. Pour faire bon poids bonne mesure, ajoutons Israël, ami des « révolutions arabes » qui détruisent les Etats du même nom, la Saoudie, grande démocratie devant l’éternel et spécialiste en constitutions, en droits de l’homme et de la femme, et en tolérance religieuse, la Turquie membre éminent de l’OTAN, ennemie des turcs des montagnes, mais amie des séparatistes kurdes de Syrie ou d’Irak et soutien des djihadistes, le Qatar à condition qu’il continue à acheter tout et n’importe quoi dans notre pays en difficulté.

Pour le reste, la Syrie a tenu bon pendant de longues années, son armée est capable de soutenir les assauts d’Israël et d’abattre les avions qui l’attaquent. Elle est solidement ancrée dans un axe de la résistance résolu et bien coordonné, soutenue par des alliés fiables, à commencer par la Russie. La Syrie n’est pas un figurant, elle est au centre d’une guerre globale. Combien d’Etats auraient résisté comme elle l’a fait ?

Messieurs les « amis de la Syrie », ennemis de son « régime » et de son Président, vous avez maintenu la fiction d’un soulèvement populaire contre un « tyran massacreur ». En quoi cela vous regarde-t-il ? Vous avez d’ailleurs tout faux et le savez bien puisqu’en réalité le pays qui vous obsède est avant tout victime d’une guerre d’agression qui met en danger son existence.

L’Etat syrien a sûrement le droit de piloter les négociations qui décideront de son avenir et de récuser toute ingérence des agresseurs. Il a le droit de refuser vos ingérences, vos plans de partition et vos projets tordus. Les guerres de Syrie sont depuis belle lurette les composantes d’une guerre universelle en passe de devenir « mondiale ». Si cette agression regarde la « communauté internationale », c’est selon les critères du droit international, codifiés par la Charte des Nations-Unies, qu’elle doit être considérée… Là, on comprendra très bien que cette approche, la seule envisageable, vous pose un léger problème. Ce problème n’est pas celui du pays agressé. Il est celui de l’agresseur que vous êtes et qui traite la Syrie comme un « pays ouvert » à toutes les aventures et à toutes les entreprises hostiles.

Messieurs les agresseurs, n’oubliez jamais que votre présence en Syrie est illégitime et illégale, y compris s’agissant de vos barbouzes, de vos conseillers spéciaux ou de vos forces-au-sol. Et s’il y a une présence légitime par excellence, ce n’est pas la vôtre, c’est celle de l’Etat syrien, celle des alliés et partenaires du gouvernement de Bachar al-Assad, dont vous exigiez le départ. S’il y a un retrait qu’impose le respect du droit international, c’est celui des pays qui n’ont rien à faire en Syrie, vos pays.

Michel Raimbaud
Ancien ambassadeur
Professeur et conférencier

Source : IVERIS, Michel Rimbaud, 19-02-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fritz // 21.02.2018 à 07h37

« Jean-Yves Le Drian exige (sic) “le retrait de tous ceux qui n’ont rien à faire en Syrie”. Il ose. »
Enfoncé, Audiard ; enfoncés, les tontons flingueurs. Le Drian et les autres c…, c’est pour de vrai.

Imaginez Kissinger exigeant “le respect du processus électoral au Chili” (1970-73) ou Ribbentrop et Molotov exigeant de concert “le respect de l’intégrité territoriale de la Pologne” (1939). Mais je n’y arrive pas. Avec Fabius et Le Drian, on est descendu bien plus bas.

76 réactions et commentaires

  • numaroumestan // 21.02.2018 à 06h03

    Il est vraiment affligeant que cette lucidité ne soit pas appliquée à toute l’histoire du XX ième siècle.

    Car l’inhumanité de l’axe des criminels moraux s’auto-proclamant “communauté internationale” était déjà visible en 1914.

     28

    Alerter
  • Bello // 21.02.2018 à 07h22

    Si nos compatriotes prenaient conscience du sens de la géopolitique française (en Irak, Libye, Syrie, Afrique en général), ils comprendraient peut-être par là-même que notre démocratie (ce qu’il en reste en tout cas) est éminemment en danger.
    Nos politiques sont devenus sans foi ni loi, obsédés par le pouvoir, l’argent, au service des puissants et ne se souciant aucunement plus des faibles, des opprimés dans le sens d’un mouvement historique et civilisationnel positif des véritables postulats de l’idée démocratique.
    C’est à une confiscation, une spoliation sans beaucoup de précédents auxquelles nous assistons dans l’inquiétant silence du bruit des chaussons.

     48

    Alerter
    • vlois // 21.02.2018 à 09h09

      Pensiez-vous que si la France était une démocratie, le cratos appartenant au demos, elle ferait la guerre ? Je ne vois personne voulant voir ses enfants aller se battre pour défendre des intérêts qui ne sont pas les leurs ou pour une guerre d’appropriation, même en excitant l’opinion…

       28

      Alerter
      • Chris // 21.02.2018 à 12h12

        Les intérêts de la France ?
        Satisfaire deux maitres : la finance internationale et son engeance, les transnationales qui écument les CONsommateurs, selon la formule talleyrande : bien agiter le peuple avant de s’en servir.
        Gosse, je me souviens que les adultes autour de moi (années 45-55), parlaient des “100 familles” (françaises, car à l’époque le peuple n’avait pas encore envisagé le “Globalistan” qui nous est venu de/par la construction européenne) qui faisaient leur fortune de la guerre et de la misère humaine, matérielle, physique comme spirituelle.
        On retrouve ces familles dans le classement Forbes. Sauf que depuis, elles ont fait des petits qui sont devenus obèses, eux aussi, sous l’impulsion du mondialisme :
        https://www.forbes.fr/classements/classement-forbes-2017-des-milliardaires-francais/
        Un ami de la famille résumait cette réalité en 3 mots : l’argent, le pouvoir et le sexe.
        Si l’on s’en rapporte aux religions, ce sont des suppôts de Satan et selon la psychiatrie, des psychopathes.
        Les malades mentaux nous gouvernent et nous dominent.

         22

        Alerter
        • Jean-Luc // 22.02.2018 à 06h21

          Oui, vis-à-vis de ces classements de richesse, une chose m’a toujours intrigué, les ro-ro (Rotschild Rockefeller, par exemple, n’y apparaissent que peu, ainsi que les principaux décideurs de grandes banques comme goldman-sachs ou JP-Morgan-Chase ?
          N’ont ils pas les “moyens” de mettre “leurs” richesse dans des niches non comptabilisées par ces classements ?
          Peut-on douter de la transparence de leurs avoirs ?

           4

          Alerter
  • astap66 // 21.02.2018 à 07h35

    Le plus difficile est de comprendre cette stratégie impérialiste de la diplomatie française :quels intérêts des capitalistes français sont véritablement en jeu pour justifier ce suivisme de l’impérialisme américain, dont les intérêts, eux, sont plus faciles à discerner.

     23

    Alerter
    • Fritz // 21.02.2018 à 07h48

      Je n’arrive pas non plus à discerner quels sont les intérêts capitalistes à l’œuvre derrière “notre” impérialisme. Parce que nous sommes les valets de l’Oncle Sam, à la fois ses roquets et ses pigeons ? Pardon à ces animaux pour cette comparaison offensante.

       36

      Alerter
      • Chris // 21.02.2018 à 12h14

        Etre partie de la meute est plus confortable et payant que le gibier !

         2

        Alerter
      • Ardéchoix // 21.02.2018 à 12h32

        Avec un budget pour la défense de 32,4 milliards d’euros, ne serait t il pas plus juste d’appeler cela le “budget d’attaque”.
        Heureusement les impôts sur le revenu ne servent qu’a payer les intérêts de la dette 🙁 .

         4

        Alerter
      • Subotai // 21.02.2018 à 18h24

        Réponse
        Le statut social et le niveau de vie des “30%” justifient la continuité du système “Capitaliste”.
        La prédation est indispensable au maintien de cet situation.
        Les “30%” sont idéologiquement mondialistes. Le confort de leur vie les tient pour l’instant éloigné de la |réalité du monde|. Ils ont pris conscience d’un danger mais ils l’identifient à l’islam et aux “orientaux” et non à leur mode de vie. Les gouvernants sont issus de ce Groupe Social. Ils conduisent donc la politique de leur classe.
        La stratégie géopolitique à l’œuvre est vieille comme le monde: “Diviser pour régner”.
        D’où la tentative permanente de dépeçage de ceux qu’on veut prédater ET (en GROS et en GRAS) l’obsession du renforcement du contrôle politique sur toute les entités “alliées” jusqu’au totalitarisme. Concentration et contrôle / Hachage menu – Les deux mon Général !
        Conclusion: les anti UE risquent leur peaux.

        Soyons réalistes: Envisageons l’impossible, car l’avenir n’est écrit nulle part…

         8

        Alerter
  • Christian Gedeon // 21.02.2018 à 07h36

    Le but de l’islamisme,quelle découverte , a toujours été de faire du passé table rase. Ça ne date pas d’aujourd’hui,n’est ce pas? Pour etre tout à fait objectif,cette terrible tentation a aussi concerné dans les temps tres anciens l’Eglise de Constantin,qui a démoli force temples païens,et plus près de nous,les protestants qui ont eux aussi saccage moultes églises catholiques,ceux de Cromwell étant passés maîtres en la matière. En Syrie,on atteint un pic nouveau,tout comme en Irak,le but étant d’effacer l’histoire du pays,tout simplement…si les frères musulmans étaient restés au pouvoir en Egypte,Dieu sait ce qui serait advenu des monuments pharaoniques. En Syrie,et malgré l’invasion,parce qu’il s’agit bien d’invasion de la Syrie,le pays a tenu,avec une aide extérieure,mais il a tenu. La meilleure des choses à faire pour les envahisseurs est de s’en aller,leur échec étant patient. Et de laisser les syriens régler leurs problèmes entre eux,enfin. On espére aussi que la Syrie a compris la lecon et foutra la paix au Liban,dorénavant.

     9

    Alerter
  • Fritz // 21.02.2018 à 07h37

    « Jean-Yves Le Drian exige (sic) “le retrait de tous ceux qui n’ont rien à faire en Syrie”. Il ose. »
    Enfoncé, Audiard ; enfoncés, les tontons flingueurs. Le Drian et les autres c…, c’est pour de vrai.

    Imaginez Kissinger exigeant “le respect du processus électoral au Chili” (1970-73) ou Ribbentrop et Molotov exigeant de concert “le respect de l’intégrité territoriale de la Pologne” (1939). Mais je n’y arrive pas. Avec Fabius et Le Drian, on est descendu bien plus bas.

     71

    Alerter
    • Kiwixar // 21.02.2018 à 08h25

      Un niveau de médiocrité et de connerie absolument hors norme. Ce niveau de connerie des dirigeants occidentaux actuels n’a jamais été imaginé par les écrivains de SF, qui ont vécu dirigés par des grands hommes (De Gaulle) ou par des crapules certes, mais des crapules très intelligentes. Le premier film approchant le sujet (en mode humoristique) est Idiocracy.

      Avec nos bouffons actuels, je ne sais pas si il faut être rassurés (le déclin de l’Occident diminue sa capacité de nuisance, la part de l’Otanie dans le PIB mondial est désormais inférieur à celui des BRICS) ou très inquiets, avec un risque d’engrenage vers la guerre nucléaire très réel. Si il y a une méthode d’escalation assez évidente, il n’y a aucune méthode de desescalation, malgré la tempérance des dirigeants russes.

       43

      Alerter
      • Madudu // 21.02.2018 à 11h41

        Escalation/desescalation => escalade/désescalade, non ? Ça fait mieux en français je trouve :p

        Sinon je rejoins votre analyse, à ceci prêt qu’une guerre nucléaire ne peut être unilatérale. Aussi on peut toujours crier ce que l’on veut de notre côté du mur, ça ne change toujours rien au fait que la Russie peut raser l’hémisphère Nord aussi bien que les états-unis.

        Je pense que toute cette débauche de propagande grotesque est la dernière carte de l’empire du fric et de la com’, la phase suivante ce sera un réveil des désinformés.

        Mais pas tout de suite, pour le moment la lâcheté prévaut en Occident. Il y a tout pour voir mais on préfère son petit confort irresponsable et l’excuse minable de “la fin de l’histoire”.

         10

        Alerter
    • PaleFace // 21.02.2018 à 16h55

      Bah tant que la famille est récompensée, finalement la morale et tout ça… : http://www.lejdd.fr/Politique/Le-fils-de-Le-Drian-a-t-il-ete-pistonne-650468

       4

      Alerter
  • Albert // 21.02.2018 à 09h01

    Ai-je loupé auelque chose ou est-ce que cet article est comletement vide? Je note un bel effort sur la forme pour dire un maximum de méchanceté sur le bloc américain, qui justifie, je suppose, sa reprise sur les-crises,mais niveau analyse, information….
    Etrange aussi de prendre position quand la guerre est “finie”; ca aurait eu + d’allure en 2013 quand on livrait des armes aux rebelles

     8

    Alerter
    • Milsabor // 21.02.2018 à 09h46

      La guerre est finie ? Whaoww ! Elle ne fait que commencer.

       23

      Alerter
    • catherine // 21.02.2018 à 14h28

      Pouvez-vous nous dire en quoi cet article est vide ?

      Ca m’intéresse.

      Je suppose que vous auriez aimé y rajouter des choses pour le remplir, lesqelles ?

      Merci.

       12

      Alerter
      • Albert // 21.02.2018 à 19h34

        L’article peut être résumé par sa conclusion :

        « Messieurs les agresseurs, n’oubliez jamais que votre présence en Syrie est illégitime et illégale”

        Cette thèse, que je partage, est présente sur ce site (les-crises) depuis plusieurs années et je déplore le choix de cet article qui n’apporte rien de nouveau. Il sert à nous conforter dans notre opinion, mais pas à réfléchir, ce que j’estime contre-productif pour les objectifs du site. Oui je sais j’en demande beaucoup, mais c’est parce que je suis attaché à ce site.

        Quant à l’article, je lui reproche de présenter des opinions comme des faits.
        Les americains n’ont renversé assad, il me semble qu’ils ont lutté contre les rebelles/daesh?

         2

        Alerter
    • K // 21.02.2018 à 18h08

      “Ce pays [la Syrie] aimable, tolérant, hautement civilisé que même ses détracteurs ne pouvaient s’empêcher de trouver beau et attachant”

      Non je trouve qu’il est rempli de banalité et de fausse vérité. La Syrie tolérante ? Tolérante de quoi ? De qui ? De où ? Plus ou moins tolérante que la France ? Aux yeux de qui ? C’est tellement subjectif et relatif que dire cela n’a pas de sens.

      La Syrie avait ses défauts. J’avais beaucoup d’amis français qui aimaient ce pays et y allait tous les ans alors qu’ils n’y avaient pas de famille…

      Malheureusement ce pays à été détruit. En grosse partie à cause nous. Mais comme nous sommes les dominants, nous sommes saufs. Ouf !!

      Après le reste de l’article, c’est une sorte de mauvais foi et de banalités non sourcées… Pourquoi je croirais plus ce mec qu’un journaliste ou qu’un grand reporter ?

      Rien !

       4

      Alerter
    • Sybillin // 23.02.2018 à 04h23

      Michel Rimbaud a écrit en 2015 un livre remarquable “Tempête sur le Grand Moyen Orient” dans lequel il dénonce l ingérence occidentale. C était avant l intervention de la Russie et il était très pessimiste sur l évolution du conflit. Ayant été longtemps ambassadeur au Moyen Orient il reste un excellent analyste de la situation.

       4

      Alerter
    • lvzor // 23.02.2018 à 13h34

      “mais niveau analyse, information….”

      Cet article n’est pas vide, juste factuel, en forme de synthèse et apparemment utile pour faire se manifester certains avis qu’on dira vides pour être indulgent 🙂

       0

      Alerter
  • patrick // 21.02.2018 à 09h11

    “la Turquie membre éminent de l’OTAN, ennemie des turcs des montagnes, mais amie des séparatistes kurdes de Syrie ou d’Irak”: ce n’est pas ce que disent les intéressés. Les Turcs parlent des séparatistes kurdes comme du mal incarné et les Kurdes parlent des Turcs comme d’une armée coloniale alliée aux groupes islamistes fondamentalistes. En déduire qu’ils sont alliés alors qu’ils sont en train de se battre militairement les uns contre les autres, c’est un peu gonflé, non?

     6

    Alerter
  • Bordron Georges // 21.02.2018 à 09h14

    Ils ne sont pas devenus fous. Ils sont fous depuis cinquante ans.
    Ce qui nous affole c’est de voir jusqu’à quelle accumulation de barbaries et de saloperies, a pu mener notre inconséquence et notre Bêtise.
    Il y a cependant, une justice immanente puisqu’ “en même temps” cela nous conduit à la ruine et à l’esclavage consenti.

     10

    Alerter
    • olivier // 21.02.2018 à 11h23

      en effet ils ne sont pas devenus subitement “fous”. Internet à permis de se rendre compte de leur folie grandissante, qui incompétent, qui idiot, qui manipulé, qui assujetti à des intérêts étrangers.
      Cet internet qui rend nos dirigeants hystériques doit maintenant être maté par l’argent, par les entreprises privés qui en ont le pouvoir, facebook, google… par des petits soldats sans envergure, journalistes du Monde, par une chasse au sorcière continue, par des délateurs des menteurs répétant à qui mieux mieux que la vérité est ailleurs mais certainement pas dans le bon sens de ceux qui la recherche.

       12

      Alerter
  • ig // 21.02.2018 à 09h56

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire à première vue, ceci n’est pas un hors sujet

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Venezuela-un-dirigeant-de-l-opposition-en-appelle-au-droit-d-ingerence/892276.rom

     3

    Alerter
    • Chris // 21.02.2018 à 12h19

      Le peuple résiste tellement bien contre l’opposition qui détient 90% des médias et de moyens de production (y compris import-export), qu’elle ne sait plus à quel saint se vouer. D’où cet appel à la “communauté internationale” qui ont le sait, fait des miracles en matière démocratique !

       5

      Alerter
  • Shaolin // 21.02.2018 à 10h18

    Bonjour,
    Quand même, je veux bien admettre que l’Occident se foire sur la méthode en Syrie, voire que son abscence serait bénéfique à la Syrie (les syriens aussi?); mais présenter le régime comme républicain, tolérant et tout le toutim, fait pas abuser…
    Balayer les mouvements protestataires anti Assad du début, présenter la Syrie comme une victime pourquoi pas, mais c’est légitimer au passage Assad comme victime… le régime d’assad était (est…) féroce…
    ce site qui relaie d’autres voies est intéressant, mais à ne charger qu’un bloc de belligérant constamment, il en ressort que les gars d’en face ont l’air de pauvres gentils progressistes attaqués sans raison…

    Alors oui, je sais, c’est la propagande des “merdias”, et vous, vous avez tout compris… c’est bien pour vous. Mais, j’attend d’un site qui se veux une sorte de décodex plus large (on rétablit la vérité ici non?), des articles sur la propagande syrienne, russe, iranienne… et tutti quanti! Ça éviterai peut être les louanges sur des types comme Assad, qui, si il était du côté atlantiste, vous ne pourriez pas blairer sur ce site! Rééquilibrer les débats, avoir une image plus juste de ce qui se passe…
    Et, peut être, in d’une, être moins taxé de complotiste, mot detestable, mais qui n’est pas volé parfois sur ce site…
    ouvrez le feu! 😉

     0

    Alerter
  • Denis Monod-Broca // 21.02.2018 à 10h19

    Bachar El-Assad a été affublé d’un affreux surnom, “le boucher de Damas”, et ce surnom est devenu l’alpha et l’oméga de la pensée française au sujet du Moyen-Orient. Quelle tragique faillite ! Quelle poltronnerie ! Quelle trahison de la pensée !

     20

    Alerter
    • basile // 21.02.2018 à 12h29

      il faut croire qu’une bonne partie de l’opinion française se laisse enfumer, ne cherche pas à comprendre les dessous de l’histoire. Voici glané sur un site, pourtant pas apprécié des média mainstream, l’opinion d’un intervenant, les 3 phrases du même :

      – Qu’est-ce que les services américains ont à voir avec tout ça ?
      – la Russie revancharde
      – Poutine moleste l’Ukraine

      tout ça sur un article concernant la bataille d’Afrin

      Il y a vraiment des obsédés par la Russie. Ils seraient militaires de carrière que ça ne m’étonnerait pas. Déjà en 67, aux 3 jours, j’avais été assez étonné par leur russophobie.

       8

      Alerter
  • jmk011 // 21.02.2018 à 10h55

    @Christian Gedeon : d’accord avec vous sur le fond, mais vous semblez oublier les méfaits accomplis par les catholiques : génocide des amérindiens, Saint Barthélemy entre autres joyeusetés.

     4

    Alerter
    • jmk011 // 21.02.2018 à 11h01

      Et remplacer le terme patient par patent.
      Par ailleurs je tiens à féliciter M. Rimbaud pour la qualité de son article, contrairement à certains “commentaires” peu flatteurs !!

       19

      Alerter
  • David D // 21.02.2018 à 13h50

    “Mais les bijoux perdus de l’antique Palmyre,…”

    J’ai acheté le volume du National Geographic sur Palmyre, actuellement en librairie. On a droit à un festival de photographies colorées et saisissantes. On peut préférer l’ensemble ciselé de ruines qui s’étend à perte de vue dans le décor, mais le temple de Bêl détruit par Daesh avait pour une bonne partie de ses murs traversé le temps et la singularité de cette ville, c’est que l’architecture gréco-romaine se mêle à des détails locaux, par exemple les merlons, les triangles à créneaux au-dessus des colonnes. Par chance, le théâtre serait pratiquement intact, lui qui était déjà d’un incroyable bel état de conservation. Je vous passe le reste. La magie de Palmyre, outre le côté oasis dans un désert (Ier à IIIème siècle après JC), c’est que c’était la limite orientale avec l’au-delà du monde parthe et de la route de la soie. C’était un bout du monde et un croisement.

     9

    Alerter
  • catherine // 21.02.2018 à 14h24

    Les propos de Monsieur Rimbaud sont la bienvenue.

    Il n’empêche, dans les esprits de la plupart le lavage de cerveau a fait son œuvre.

    Assad est un dictateur, il a assassiné son peuple et est responsable de la mort de 300 000 personnes hommes femmes et enfants, sans parler des blessés des infirmes, des traumatisés.
    Regardez cette vidéo, on croirait entendre un JT de 20 heures.

    https://fr.sputniknews.com/international/201802211035222639-russie-europe-sondage/

    Non ils ne sont pas fous, ils savent très exactement ce qu’ils doivent faire.

    Oui le lavage de cerveau par les fausses informations est efficace.

     9

    Alerter
  • Louis Robert // 21.02.2018 à 15h51

    Texte remarquable d’un homme qui ne l’est pas moins. Le temps de faire comme si de rien n’était est en effet révolu: «… il n’y a plus de légalité internationale, plus de respect du droit onusien… »

    Confirmation:

    1. George H. Bush: « Je me moque des faits, je ne m’excuserai jamais au nom des États-Unis ».

    https://www.youtube.com/watch?v=10qatUWwIeg

    2. George W. Bush: « Vous êtes avec nous ou contre nous! »

    https://www.theguardian.com/world/2002/jun/25/israel.usa

    3. Le Donald: « America first! » —- … über alles…

    http://www.foxnews.com/politics/2017/12/18/trump-to-unveil-america-first-strategy.html

    En effet, «… il n’y a plus de légalité internationale, plus de respect du droit onusien… ». Ainsi le veut le régime impérial.

     7

    Alerter
  • Roger // 21.02.2018 à 16h13

    Il existe donc des diplomates qui savent s’informer et analyser avec clarté une situation dramatique et ubuesque…
    (C’est encore plus fort quand c’est un Diplomate retraité qui n’a plus accès aux appareils de renseignement dont on espère que la France dispose encore, à moins que ceci n’explique cela).
    Donc, on s’interroge sur la “réalité” de l’intelligence des Le Drian et autres Fabius, sans compter l’inénarrable Ayrault. On frémit à l’idée que Hollande “sans blague” puis Macron “je suis le chef” aient disposé de ces “informateurs” pour décider de la Politique Internationale de NOTRE pays…

     5

    Alerter
  • sainsaulieu // 21.02.2018 à 16h46

    Les crises tombent dans le travers de la modernité. Qui croire de toutes ces paroles pleines d’assurance et contradictoires. Je ne peux pas passer trop de temps à aller pêcher des informations plus ou moins crédibles dans des sites à “bonne” réputation. “” Il faut tenter de vivre”. J’aimerai que les crises (re)prennent du temps pour nous convaincre de la pertinence de ses choix et procèdent à une autocritique qui crédibiliserait un peu ses motivations. Le bandeau latéral de droite ne suffit pas.
    A tous.

     0

    Alerter
    • Roger // 21.02.2018 à 19h11

      Nous avons d’un côté une masse d’informations diffusée par des Media selon une “ligne éditoriale” tellement orientée que sont repris les mêmes éléments de langage, les mêmes formules, les mêmes mots, indiquées les mêmes sources (US et leurs alliés, le fameux et pour le moins suspect “observatoire syrien des droits de l’homme”).
      De l’autre quelques rares informations radicalement différentes qui nous disent que la situation syrienne est complexe et que s’y affrontent des enjeux qui sont très éloignés de considérations humanitaires et démocratiques des ingérences et invasion diverses sur le territoire Syrien.
      Nous avons par ailleurs été souvent les témoins des grossiers mensonges prétextes à presque toutes les guerres. La “propagande de guerre” se révèle désormais de plus en plus vite.
      Enfin nous avons vu les effets des ingérences “occidentales” en Afghanistan, ex Yougoslavie-Kosovo, Irak, et Lybie…
      Je trouve personnellement qu’il est assez facile désormais de se faire une opinion, tant que des sites comme les Crises, et bien d’autres, arrivent à faire un tout petit contrepoids aux poids lourds gouvernementaux et mainstream… Mais avec la volonté affichée de contrôler internet (c’est déjà le cas avec la complicité des GAFA), où de classifier les bons et les mauvais sites (decodex), nous risquons de ne plus avoir de mal à choisir .

       8

      Alerter
  • Shaolin // 21.02.2018 à 16h51

    Me rappelle qu’il y a quelques années, je prenais plaisir à venir lire des articles pertinents et variés… aujourd’hui, l’occident est une horrible dictature lavant les cerveaux à tour de bras, tandis que se dresse Assad, légitimement élu (mouarf!), résistant débordant de tolérance… la vache!
    les bouffons du decodex ont bien joué leur coup!!! Vous aurez beau dire, cet entre soi de gens qui savent se recroquevrille peu à peu sur lui même…
    comment voulez vous être pris au sérieux avec l’image que vous donnez de ce tas de merde d’assad?!??

     1

    Alerter
    • catherine // 21.02.2018 à 22h24

      Vous vous rendez compte de ce que vous dîtes ?
      Assad est “un tas de m…..” parce qu’il résiste AVEC SON PEUPLE ET L’ARMEE DU PAYS à une tentative de destruction totale par l’intermédiaire de mercenaires fissurés qui ne rêvent que de dollars et d’établir la charia comme il l’ont fait partout où ils ont eu un temps le pouvoir ?
      Vous auriez voulu que cette belle Syrie finisse comme l’Irak ou la Lybie pour laquelle Macron a utilisé le mot d’anomie ? Tout ça pour une histoire de gazoduc ?
      Mais comment peut-on raisonner de cette manière ? c’est ahurissant …c’est grave.

       13

      Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 09h50

        Bon, résister pour son peuple et être un [Modéré] n’a jamais été incompatible! Et à savoir si il a résisté d’abord pour lui et son clan, ou son peuple, je ne peux dire…
        non je ne veux pas voir la Syrie transformée en daeshland! La blague!
        La belle Syrie des années 2000? Quand le clan s’acoquinait avec nombre de djihadistes (comme tous les dirigeants ” républicains” du coin me direz vous!)? Les prisons secrètes? La torture? Les partis d’opposition dégagés des élections pour ne laisser que les partis inoffensif? Sans deconner!
        La prop occidental noircit le trait, mais Assad est une saleté de dictateur…. qu’on imagine un processus politique sans lui ne choque pas, me paraît même une bonne idée!
        Ce site devient le miroir du decodex, l’inverse total, si l’Occident le dit, c’est que c’est faux; si Poutine ou Assad le dit c’est que c’est vrai! Hallucinant ce manichéisme!
        Et vous serez les premiers à dire que c’est la vérité la première victime dans une guerre! Des 2 côtés ça marche les gars pour cette expression!

         0

        Alerter
        • catherine // 23.02.2018 à 00h02

          “qu’on imagine un processus politique sans lui ne choque pas, me paraît même une bonne idée!”

          Vous est-il venu à l’esprit que le processus politique qui doit advenir en Syrie ne vous regarde pas, pas plus que les français les américains, les britanniques, mais seulement les syriens ?
          Vous est-il venu à l’esprit qu’un processus politique qui se ferait en France par les kalachnikovs, les lance-roquettes, les décapitations, les attentats, l’anthropophagie, la théocratie, ça vous ferait peut-être prendre les armes pour y résister ?
          Mais est-ce que vous réfléchissez un peu ?

           6

          Alerter
          • Shaolin // 23.02.2018 à 09h14

            Vous êtes il venu à l’esprit que je donne juste mon avis! Sachant qu’il aura 0 influence sur le processus!
            Ou donner un avis contraire à la doxa des commentateurs des crises vous pose t il en hérétique? Car c’est le chemin que prend ce site!
            Après votre histoire de France en guerre j’y penserai quand ça arrivera! Et pour qu’il y ait parallèle à faire, il faudra que les premières manifestations contre le gouvernement soient réprimées, comme en Syrie…

             0

            Alerter
            • Grouhle // 01.03.2018 à 00h30

              Les manifestations contre Notre Dame des Landes, le barrage de Sivens, Loi Travail, Manif pour Tous … la seule difference c’est qu’il n’y a pas d’ambassadeurs etats-unien pour armer les manifestants ou de prince saoudien pour distribuer de captagon cola…
              Les dictateurs qui font medecine ou relache tous les prisonniers politiques lors de leur arrivée au pouvoir, se tienne à l’ecart des theocraties ou font dans le multi-confessionnel .. je ne les trouve pas très crédible..

               0

              Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 10h35

        Et l’histoire du gazoduc, sans affirmer qu’elle n’a aucune influence, s’était conclue en 2009, 2 ans avant le début du bordel…

         0

        Alerter
        • catherine // 23.02.2018 à 00h04

          Oui en effet, c’est deux ans avant le début des évènements que Rolland Dumas a été avertis par les britanniques que le “b….l” allait commencer.

           3

          Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 10h42

        Et puis je ne dis pas qu’il est ce tas de m…. PARCE QU il résiste… il était déjà bien avant, et avoir combattu les djihadistes de tous bord, qui ont pu débarquer dans une crise induite par le fait que c’est un tas de m…. ne me fera pas lui lancer des fleurs pour autant!!

         0

        Alerter
    • Subotai // 22.02.2018 à 01h45

      Juste une question que sommes nous allés faire (nous français) dans cette galère.
      Donnez UNE bonne raison de nous mêler de ce merdier.
      Siouplait.

       3

      Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 09h58

        Une bonne c’est dure j’avoue… sinon l’éternel besoin des puissances d’essayer de capter des parts de marché d’un pays carastrophé… et puis encore une fois, sans parler de la manière/stratégie, voir Assad dégager ne me déplairait pas…
        J’étais le seul content de voir les syriens se rebeller, au tout début, contre le régime syrien despotique??
        Sans parler de la répression qui a suivie?
        Et je j’imagine bien (stratégie tout ça) que le sieur Assad, cette grande âme, a libéré moult djihadistes chevronnés en 2011 en espérant qu’il ne profitent pas du soulèvement pour prendre les armes… ben non pas Assad, il est gentil et clairvoyant….

         0

        Alerter
        • Subotai // 22.02.2018 à 16h41

          Je suppose donc que vous serez satisfait d’être libéré de Macron par les Chinois et les Indiens.

           6

          Alerter
          • Shaolin // 22.02.2018 à 17h17

            Comprends pas la remarque? Pas fan de macron, mais comparer macron à assad???

             0

            Alerter
            • Subotai // 23.02.2018 à 18h16

              Oui, et alors..?
              Assad ne m’a jamais fait de mal, Macron (et ses sbires) sont en train de m’en faire.
              J’ai la capacité d’influencer le comportement de Macron et absolument pas celui d’Assad.
              Mes neveux sont envoyés faire des guerres qui me portent préjudice, pour lesquelles Macron et ses prédécesseurs ne m’ont pas demandé mon avis, en dépit de la Constitution qui est censé nous régir.
              Vous voulez que je continue..?

               3

              Alerter
    • Owen // 22.02.2018 à 03h50

      [modéré] Il ne s’agit pas de dire si Assad est un gentil ou un méchant, mais d’être cohérent avec ce qu’on observe dans nos vies: les guerres occidentales, depuis ces dernières décennies, ne libèrent personne, elles ne font que détruire des états et répandre la barbarie.

      Quand la réalité est complètement déformée par la propagande comme une tôle est tordue, on est obligé d’exercer la pression d’un seul côté pour la remettre droite, ou recentrer la vision des choses.

      https://www.les-crises.fr/no-news-les-pressions-du-gouvernement-americain-sur-la-france-pour-sanctionner-la-russie/
      Avec sa déclaration, Joe Biden démontre que la France n’a pas d’autonomie pour agir selon ses intérêts et sa vision, qu’elle est même poussée à agir contre elle-même et avancer vers les guerres.
      Zéro station de radio, zéro journal, zéro chaine TV n’a repris cette information disponible.
      Oui, les articles présentés par Olivier Berruyer avec un simple blog bénévole, sont autrement plus pertinents que tous ces médias.

       6

      Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 10h09

        Si il s’agit de le dire!!! Parce que sur ce site, vois chargez tellement l’Occident, dans les choix éditoriaux, les commentaires, que l’impression qui en ressort c’est que l’Occident est le diable absolu et les autres des pauvres victimes progressistes!!!
        Et vous vous étonnez d’être taxé de complotistes ou autres mots [Modéré]???
        Vous gagneriez en crédibilité et en sérieux à faire de même pour la propagande russe et autre qui n’ont rien à envier à celle occidentale…
        cette facette est juste complètement absente, et vous prétendez après avoir une vision claire et précise du conflit en Syrie???
        C’est pas sérieux tout ça… et en plus, vous vous sclérosez dans des schémas bancals…
        bref, de mon point de vue, vous vous montez la tête entre vous, vous développer un récit (un mythe?), vous vous y accrocher, et tous ce qui peut mettre en cause ce récit est villipendé!nom de dieu! On dirait ce que fait l’Occident!!! Dis donc!
        Les hommes changent les principes restent on dirait!

         0

        Alerter
        • Louis Robert // 22.02.2018 à 11h31

          Aperçu d’un « mythe »:

          « L’Occident terroriste »

          https://www.les-crises.fr/noam-chomsky-loccident-terroriste/

           0

          Alerter
          • Shaolin // 22.02.2018 à 13h23

            Le mythe c’est que ce conflit est noir et blanc… sur ce site… chez le monde pareil! En effet inversé.

             1

            Alerter
          • Shaolin // 23.02.2018 à 10h29

            Sympa ce Rimbaud. Mais je dois mal m’expliquer j’ai l’impression… je suis grossi modo d’accord avec le bonhomme; ce n’est pas le problème. Ce que je reproche à ce site c’est de donner une image d’assad très déformée et d’en faire une sorte de de Gaulle syrien (dans les limites de la comparaison)… pas du point de vue de la résistance d’aujourd’hui, mais comme acteur du conflit… à lire tout ici, il en ressort que le type est une victime!!! Voire carrément un bon gars!!!!
            Ce conflit est très complexe, et j’en viens à être traité de troll (oui je le prends comme une insulte) parce que je soutiens qu’assad est un gros fils de p…!! Sérieusementt???

            Pour tous: On en est à tresser des louanges a des types comme ça sur ce site? Qu’on soutienne le maintien de l’état syrien, ÇA ME VA!! Compris??
            Qu’on voit en assad un progressiste victime de l’empire du mal, c’est vraiment être à la ramasse!!! Ce mec aurait dû être devant un tribunal international depuis longtemps, mais comme des bush ou des Chesney, on est d’accord…
            je crois que je vais vraiment vous laisser entre pro assad (comment vous appelez autrement?), et petit à petit, vous serez contents car plus personne ne reviendra mettre en cause vos manques de discernement! Parfait pour s’enfermer entre gens qui savent!

            Que les crises reposent en paix…

             0

            Alerter
        • Owen // 22.02.2018 à 12h23

          Bonsoir Shaolin,

          Ma première partie du commentaire été amputée (c’est ainsi, le blog ne m’appartient pas), ce qui a appauvri mon explication.

          Je m’y prends différemment: si votre voisin vous houspille incessamment pendant des mois, même si votre affabilité est légendaire, vous la perdez.
          Les états qui le houspillent, sont tellement nombreux, d’intérêts et d’idéologies tellement différents (US, Turquie, Arabie Saoudite…) que le résultat ne peut-être que la ruine. Cela fait plus de 20 ans que l’on constate que la guerre n’apporte pas la démocratie, mais la sauvagerie, et vous voulez continuer ?

          J’ai une certaine opinion, composite, sur Assad: il est ceci, il est cela, je l’aime si ceci, je ne l’aime pas si cela. Mais en quoi, moi ou mon pays doit décider de ce que la Syrie doit être ?
          C’est aux pays de décider de leur destin et de résoudre leurs contradictions. Quand est ce que la Syrie a menacé la France et même n’importe quel pays ? Il reste une place dans cette propagande pour poser cette question ?

           5

          Alerter
          • Shaolin // 22.02.2018 à 13h21

            Bonjour Owen, c’est pas facile d’être clair par message limité interposé…
            Je ne crois qu’il y ait un moyen “cool” de déloger un dictateur. Je rêverai que chaque peuple oppressé s’occupe du sien!! C’est comme la révolution internationale, c’est beau, mais chimérique.
            La France si elle veut rester une puissance DOIT se mêler de cette histoire. Maintenant sur la stratégie adoptée, je suis d’accord avec vous, c’est n’imp! Sous traiter une guerre à l’Arabie saoudite, Turquie Qatar et compagnie, c’est stupide et criminel.
            Maintenant, au delà de la façon dont est présenté Assad par rt et cie, je suggère à ce site de publier des articles sur la Syrie des années 2000, 90… ses liens avec le djihâd et j’en passe…
            Et je rappelle que la Syrie est plutot considérée comme ennemi par la France, avant même le début du conflit, par rapport aux événements des années 80…
            honnêtement, en lisant ce site, on a l’impression que la Syrie était un havre de paix, tolérance, multi partisme, presse libre… et ce n’était certainement pas un pays qui n’embetait personne!! Irak Liban Israël Turquie… c’est un putain de panier de crabe le moyen orient!!!!!
            Arrêtez de faire passer ASsad pour une victime!!! C’est pas sérieux, ça vous decridibilise completement!

             0

            Alerter
            • Shaolin // 22.02.2018 à 13h38

              Et je dis ça en toute amitié! J’aime bien ce site! Mais depuis qu’Olivier s’est lancé dans une croisade contre le monde et cie (qu’ils ont bien provoqué), la ligne éditoriale s’est contracté sur l’Occident et ses saletés seulement (par réaction?), les commentateurs ont suivi, et s’est créée une sorte d’anti pensée unique, mais qui n’a plus grand chose à voir avec l’esprit critique, ce n’est plus juste que le réflexe de prendre le contre pied de l’Occident!
              Ou sont les articles à charge sur assad?? La Russie??? L’Iran??
              Et vraiment ce qui m’attriste dans le discours aujourd’hui, c’est cette propension à être critique sur les annonces occidentales (j’aime bien) mais à prendre ce qui vient de l’autre camp sans aucune pincette ni filtre…! S’enorgueillir de ne pas être un mouton occidental pour mieux se vautrer dans d’autres propagandes!

               0

              Alerter
            • Owen // 22.02.2018 à 15h32

              Oui, l’entre soi et la caisse de résonance interne est un piège, mais qui malheureusement concerne tous les sites du Web et je ne vois pas comment pas comment OB peut y échapper.
              Il y a quand même des polémiques régulières, ici, qui montrent que ce n’est pas non plus un club fermé.

              Je ne suis pas en désaccord frontal avec ce que vous écrivez dans vos derniers commentaires, mais cela me demanderait d’éclaircir, affiner avec vous nos regards et l’endroit et le format ne s’y prêtent pas. J’en reste là.

              Cordialement.

               0

              Alerter
            • Louis Robert // 22.02.2018 à 16h38

              « Ou sont les articles à charge sur assad?? La Russie??? L’Iran?? »

              *

              Mais enfin depuis des années ils sont partout dans les médias dominants de l’Empire (Karl Rove: « Nous sommes un Empire… »), jour et nuit, sans interruption. Tellement que les plaintes abondent aux USA qu’ « il n’y a plus que ÇA », et que l’on s’en détourne même désormais avec aigreur. Il vous suffit d’aller y voir… si la chose vous intéresse encore tellement. Vous serez rassasié, c’est promis.

               3

              Alerter
          • Shaolin // 22.02.2018 à 16h08

            Owen, et je ne vous embête plus, cet entre soi pourrait s’atténuer si les articles à charge étaient plus variés sur les cibles… démonter la propagande d’un seul camp, c’est le risque de voir l’autre camp plus beau qu’il ne l’est.
            Et c’est ce qui se passe sur ce site, et ça lui nuit!
            Je sais pas comment dire, mais, malgré le contexte, avoir l’image d’assad comme “bon” président, héroïque (ça je peux comprendre encore), tolérant, et innocent de tout ce qui se passe……
            c’est chaudddd les gars!!!!
            C’est d’entrée rédhibitoire pour un nouveau venu qui n’a pas votre science…

             0

            Alerter
            • Subotai // 23.02.2018 à 18h31

              C’est con,mais c’est ainsi qu’une MAJORITE de… SYRIENS le voient.
              Vous pouvez ne pas être d’accord, ouais, bon, on passe notre temps à être et à ne pas être d’accord avec des trucs qui nous dépassent; mais en quoi ça donnerait le Droit d’intervenir dans les affaires de la SYRIE.
              Êtes vous syriens..?
              Si c’est pour le bien de la France (il s’agirait de savoir déjà qu’elle France, mais bon!) d’accord, mais qu’on explique en quoi massacrer des syriens est bon POUR MOI.
              Je n’en demande pas plus. Qu’on m’explique!

               1

              Alerter
            • Grouhle // 01.03.2018 à 00h39

              ce site ne donne pas le son de cloche de RT ou sputnik, là par exemple c’est le point de vue d’un ancien ambassadeur. Les sources sont variées, et il y a des sources, apres tu en penses ce que tu veux, je prefere ça aux subjonctifs flous et admonestées facons les bombardements russes tuent 500 civils ~ hop, voila, football maintenant.

              La Syrie ressemblait a ça fin 2017 : https://www.unusualtraveler.com/category/syria/
              Je sais on dirait la Corée du Nord, c’est terrible.

               1

              Alerter
      • Shaolin // 22.02.2018 à 13h52

        Et pour finir de vous répondre: oui les articles publiés sur ce site peuvent être pertinents pour analyser la narrative occidentale. Par contre, pas pour comprendre cette guerre dans sa globalité..

         0

        Alerter
        • Roger // 22.02.2018 à 15h21

          “Ou sont les articles à charge sur assad?? La Russie??? L’Iran??” (Shaolin)

          Ils sont déjà et avant tout massivement dans les grands media mainstream. Il me semble tout simplement juste de pas en rajouter sur un “petit” media comme Les crises.
          La propagande du bloc occidental est considérablement plus intense, plus binaire (bons-méchants, sunnites-chiites, rebelles djihadistes-rebelles modérés…), pour ne pas dire simpliste, que la petite propagande des Russes et de ses alliés.
          Pendant ce temps , tout de même, c’est le sang des syriens qui coule…

           3

          Alerter
          • Shaolin // 22.02.2018 à 15h55

            Donc ce site est partisan. Ça ne me dérange pas en soi. Mais que ce soit précisé, car loin d’honorer toutes les citations qu’il met en exergue.
            Et quand je parle d’articles à charge contre les non alignés, il y a multitude d’ouvrages, d’articles, d’essais d’opposants SUR PLACE… je ne pensais évidemment pas à caler des articles de Libé ou autres…

            La propagande est intense des 2 côtés, vous ressentez plus celle de l’Occident parce que vous y habitez!

            M’enfin… qu’y puis je après tout? Apparement c’est comme le sketch des inconnus, il y a les bons et les mauvais dictateurs…

            Personne n’a envie de connaître la Syrie historique au delà de rt et Sputnik???

            Ou ça vous suffit?

            Et au passage, si on veut bien m’expliquer en terme de structure, d’affect, de rapport de domination ce qui différencie tant les médias russes par rapport à ceux d’occident; parce que de mon point de vue, un média a une fonction au sein d’une societe, et je vois pas ce qui fait que rt a infiniment plus de crédit que le monde?? Si ce n’est qu’il va déjà dans votre sens? Ou le contraire?

             0

            Alerter
          • Subotai // 22.02.2018 à 16h46

            Ne perd pas ton temps, Man. Nous avons un Troll en service commandé… 🙂

             1

            Alerter
            • Shaolin // 22.02.2018 à 17h34

              Damn! Troll……. vous avez mis du temps!
              autant me traiter de con, ça ira plus vite.

              Bref, les gars vous avez gagné! Z’etes trop fort. Je vais m’abonner à rt pour avoir enfin la vérité dans des médias ! Et puis probablement, comme vous, partir pour la Russie, jouir enfin de liberté et d’honneur!

              Personne pour me répondre sur les différences structurelles fondamentales entre rt et les médias occidentaux? Sérieux ça m’intéresse!

              Ou vous préférez rester entre gens qui ont tout compris sur une guerre dont vous n’écoutez plus qu’un unique son de cloche?

              Assad <3 prix Nobel de la paix !!!! Rien à carrer de tous ces gens, palestiniens notamment (l'orient compliqué), morts dans ces somptueuses geôles syriennes! (Oui mais Guantanamo nanana….).

              Les crises, ce site devenu distributeur d'articles pour une vision unilatérale d'un conflit! Comme le monde!
              Tu n'aimes pas l'Occident? viens, tout pour te satisfaire! Tu finiras même par respecter assad!! Voire l'aimer…

              Merci les gars, j'allai allumer la TV!

               0

              Alerter
  • moshedayan // 21.02.2018 à 22h13

    Décidément, le monde est tombé sur la tête puisqu’il n’y a plus de légalité internationale, plus de respect du droit onusien,…» “ben oui, il y a eu la Yougoslavie, sa dislocation reconnue par l’Allemagne (dont le patronat avait armé les “nationalistes slovènes”… (tout ça on l’a oublié pas moi en tout cas…
    Petite remarque,à Fritz : un ami m’a lu un extrait sur ce qui se disait sur Ribbentrop-Molotov… notamment à l’Ambassade de France, l’ambassadeur Paul-Emile Naggiar ou l’attaché militaire français, des travaux sérieux, référencés d’universitaires, chercheurs docteurs, :mais jamais publiés par la “propagande officielle française” montrent. que ce n’était pas aussi simple que l’on écrit maintenant dans vos ouvrages scolaires.
    Enfin, une seule voie possible pour la paix en Europe :
    1. Le Kosovo est serbe – point barre !
    2. Rétablissement d’une Fédération Yougoslave (Union de développement des Balkans)
    3. Fédération tchécoslovaque
    4; Pacte de sécurité et développement de l’Europe centrale avec la Russie.
    5. Confédération de deux Etats allemands.
    6. Enterrement sans grande pompe de l’UE
    7. Entente anglo-franco-russe sur l’Europe.
    Madame Merkel et ses acolytes en feront une indigestion; tant mieux !

     4

    Alerter
  • Athos // 23.02.2018 à 16h55

    Merci Monsieur Rimbaud, pour votre verbe et pour votre courage!

    La France a perdu la tête. Nous sommes bien loin de notre fierté du refus de la guerre en Irak devant le conseil de sécurité… Que s’est-il passé depuis pour que nous renoncions à nos valeurs et à notre indépendance?

     1

    Alerter
  • Leterrible // 23.02.2018 à 17h06

    Deux poids , deux mesures…?? Quelqu’un a-t’il entendu parler d’AFRIN ??
    …”Exemple de coexistence pacifique et de tolérance multiculturelle, Afrin, ville kurde au nord de la Syrie, subit des attaques de l’armée turque depuis le 20 janvier 2018.
    Les civil-e-s mort-e-s et les blessé-e-s se comptent par centaines.

    Afrin fait partie du Rojava, la région syrienne gouvernée par un système politique démocratique, féministe, écologiste et pluriconfessionnel, représentant une véritable alternative de paix, de démocratie et de stabilité dans une région ravagée par l’autoritarisme, l’impérialisme et le radicalisme religieux.

    Les agressions turques, y compris l’utilisation du napalm contre les civil-e-s, mettent en péril la seule alternative démocratique dans la région. Afrin abrite déjà 284’727 réfugiés…” dans :
    https://renverse.co/Soiree-d-information-sur-la-situation-au-nord-de-la-Syrie-Rojava-1392

    INFO? INTOX? + R.I.P. “La communauté internationale” ?? Aie,aie,aie!…c’est vraiment compliqué.. JOKER ??

     0

    Alerter
    • Narm // 27.02.2018 à 14h31

      un peu, mais c’est comme le Yemen, il y a des morts qui ne comptent pas.

      depuis quelques jours, on nous remet le couvert sur l’humanitaire en Syrie (Gouta)
      des mercenaires à sauver ? quelques conseillers coincés ? Il y a bien un but derrière cette médiatisation

       0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications