Les Crises Les Crises
8.mars.20208.3.2020 // Les Crises

Revue de presse du 08/03/2020

Merci 71
J'envoie

CRISE BANCAIRE

Mais comment font donc les banques françaises pour faire tant de profit ?

"Les profits bancaires sont en nette hausse en 2019. Ce constat est vrai pour tous les grands acteurs hexagonaux, et notamment pour les deux premiers : BNP Paribas et Crédit Agricole. Et cela peut paraître paradoxal. Sur le papier, l’année s’annonçait sombre. Les taux à 10 ans sur les obligations d’État se sont affaissés tout au long de l’année. Et dans leur sillage, les taux accordés sur le crédit à l’immobilier ou aux entreprises n’ont pas pu inaugurer le mouvement de normalisation tant espéré par le secteur en 2018. A l’inverse, la BCE a contribué à compliquer l’équation des banques en abaissant encore un peu plus les taux déjà nettement négatifs sur les dépôts bancaires auprès de la banque centrale, de -0,4 à -0,5%. Sur leur cœur de métier, qui consiste à produire une marge d’intérêt entre ressources liquides et prêts, les banques semblaient donc prises toujours plus en étau."

Source : XERFI CANAL

Quand les grandes banques trichent

"Une étude explosive de la Banque des règlements internationaux montre que les grandes banques sous-évaluent volontairement leurs risques et le niveau de capital qu’elles doivent détenir."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

DÉMOCRATIE

En France, le municipalisme libertaire trace son chemin

"La démocratie directe fait son retour en France : une bataille culturelle dont les soubassements théoriques reposent en grande partie sur la pensée de l’intellectuel américain Murray Bookchin. Son « municipalisme libertaire » inspire les listes citoyennes aux municipales, comme il a inspiré les Gilets jaunes ou la révolution kurde du Rojava. On ne sait pas comment une idée surgit. Elle flotte dans l’air du temps, volatile, avant de s’arrimer au réel. C’est le cas de la pensée de l’écologiste Murray Bookchin, qui connaît un écho grandissant. Un foisonnement éditorial entoure son œuvre que l’on redécouvre et traduit massivement. Depuis 2012, ses écrits alimentent aussi la révolution kurde du Rojava, au nord de la Syrie, où se dessine un modèle de société alliant multiculturalisme, démocratie directe et écologie."

Source : REPORTERRE

Elections en Slovaquie : des « populistes de gauche » battus par un « populiste de droite »…

"Les électeurs slovaques ont exprimé leur rejet d’un gouvernement dirigé par des sociaux-démocrates accusés d’être mouillés dans de graves scandales, mais, les « centristes » pro-UE n’obtiennent pas la victoire espérée par Bruxelles. Les élections législatives qui se sont déroulées en Slovaquie le 29 février ont été marquées par une participation en forte hausse : 65,8%, soit + 6 points par rapport à 2016. La scène politique de ce pays d’Europe centrale de 5,5 millions d’habitants sort bouleversée du scrutin. Ce dernier a été marqué par deux traits saillants."

Source : RUPTURES

ENVIRONNEMENT

Le financement du Green New Deal : ambition et modalités variables

"Ce billet fait suite aux deux précédents. Il se limite au repérage de la diversité des propositions de financement du Green New Deal (GND, ou autres appellations) aux États-Unis et en Europe. On y trouve en annexe une estimation des montants financiers en jeu dans le cas français. On peut distinguer les stratégies de financement de tous les projets de GND (ou Green Deal pour la Commission européenne) en fonction des critères suivants. D’abord (1) l’ambition globale, mesurée par le montant des dépenses annuelles (...). Ensuite (2), le degré de recours soit à la fiscalité soit à la création monétaire (le crédit) pour financer ces dépenses (...). Enfin (3), l’insistance plus ou moins forte sur la reprise en mains de la finance privée (...)."

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

Contre la crise climatique, les grandes entreprises françaises ne font rien

"Dans une étude publiée lundi 2 mars, l’ONG Notre Affaire à tous constate que l’écrasante majorité de 25 grandes entreprises françaises n’a pris aucune mesure pour limiter les conséquences de son activité sur le climat. Pas de quoi lancer un cocorico : nos entreprises nous emmènent droit dans le mur du réchauffement. C’est le résultat d’une étude publiée lundi 2 mars par l’ONG Notre Affaire à tous sur la « vigilance climatique » des entreprises françaises : « Aucune multinationale française n’a adopté d’objectif à 1,5 °C », alertent ses auteurs. En clair : aucun des 25 plus gros pollueurs hexagonaux n’a mis en place une stratégie de diminution des conséquences de son activité sur le climat en lien avec une trajectoire visant à maintenir à 1,5 °C l’augmentation des températures par rapport à l’ère préindustrielle."

Source : REPORTERRE

EDF supprime 189 bornes de recharge électrique

"Voilà une information qui devrait intéresser celles et ceux qui se rendent régulièrement en France dans leur véhicule électrique ou hybride: Izivia vient de décider de fermer 189 de ses bornes de recharge électrique rapide sur les 217 du réseau Corri-Door. Le coup est rude, car le réseau était un des plus intéressants pour les propriétaires d’une voiture électrique , notamment dans le cadre de longs parcours sur autoroute."

Source : Paperjam

EUROPE

L’incroyable aveu d’Emmanuel Macron sur la sortie du Royaume-Uni

"Les positions de départ définies respectivement par Boris Johnson et par les Vingt-sept paraissent irréconciliables. Les dirigeants européens exigent des Britanniques qu’ils s’alignent sur l’ensemble des règles de l’UE, présentes – et même à venir, a insisté Paris. A l’inverse, les Anglais affirment qu’ils n’ont pas réalisé le Brexit pour finalement continuer à être soumis à ces dernières. Et ils interrogent : pourquoi nous imposer des conditions aussi draconiennes, qui n’ont été demandées à aucun partenaire commercial jusqu’à présent ? Pourquoi, en effet, ces exigences léonines ? Peut-être Emmanuel Macron a-t-il fourni, plus ou moins volontairement, un élément de réponse. Le président français participait à la Conférence de Munich sur la sécurité qui avait lieu cette année du 14 au 16 février."

Source : Rupture presse

FRANCE

Paris 1914 : Des photos couleurs rares montrent à quoi ressemblait la capitale française il y a 100 ans

"En 1909, le banquier français Albert Kahn en avait assez de toutes ces photos en noir et blanc que les gens prenaient. Il était tellement furieux qu'il a engagé quatre photographes pour faire le tour du monde en prenant des photos en couleur. Ils ont utilisé Autochrome Lumière pour apporter de la couleur au monde du blanc et du gris."

Source : DeMilked

GÉOPOLITIQUE

Defender 2020: la plus grande mobilisation de troupes de l’OTAN contre la Russie depuis 25 ans

"Le plus grand déploiement de troupes américaines et canadiennes à travers l’Atlantique depuis 25 ans, dans le cadre de la manœuvre «Defender Europe 2020», est entré dans sa phase principale le week-end dernier. L’ampleur de l’exercice militaire provocateur de l’OTAN souligne à quel point les préparatifs de guerre sont avancés, 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les États-Unis et 18 autres pays déploient d’importants contingents de troupes dans un délai très court depuis l’Amérique et l’Europe de l’Ouest vers la frontière russe. Au total, environ 37.000 soldats participent à ces manœuvres qui doivent se poursuivre jusqu’en juin. Leur objectif est la Pologne et les États baltes."

Source : WORLD SOCIALIST WEB SITE

La Défense belge démontre qu’utiliser un téléphone portable personnel peut mettre en échec une opération militaire

"En mai 2018, l’état-major israélien diffusa une vidéo dans laquelle on pouvait voir un Pantsir S-1 mis en oeuvre par la défense aérienne syrienne être détruit par une frappe aérienne. Or, responsable de l’industriel russe [JSC KBP Instrument Design Bureau] ayant conçu ce système anti-aérien, Valery Slugin a confié à l’agence TASS, en janvier dernier, que le Pantsir S-1 avait pu être repéré à cause d’un téléphone portable."

Source : Opex 360

MATIÈRES PREMIÈRES

Les collectifs de jardins russes : une organisation résiliente

"La Russie offre un exemple d’agriculture péri-urbaine collective à grande échelle. En plus de contribuer significativement à la production agricole du pays, ce « circuit parallèle » confère au système alimentaire russe plusieurs attributs importants de résilience, dont l’Histoire récente a permis d’attester l’efficacité. L’Union des Jardiniers de Russie estime que, sur la centaine de millions d’urbains que compte la Russie, soixante millions d’habitants pratiquent le jardinage à des fins de production alimentaire." [A rapprocher des photos de Paris d'avant guerre, et aux vues de cette ville et alentours que vous pouvez visionner via googlemap ou autre aujourd'hui...]

Source : Résilience almientaire

L’inquiétante trajectoire de la consommation énergétique du numérique

"Le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET) a publié en novembre un rapport plutôt rassurants montrant que la consommation numérique semble se stabiliser en France. Croissance des usages vidéo, « numérisation de l’économie », « plate-formisation », ..., ne semblent pas se traduire dans l’énergie dépensée. Un constat qui s’expliquerait par les gains en efficacité énergétique mais aussi du fait que la progression de la consommation des smartphones et centres de données semble compensée par le déclin des TV et des PC. Ces conclusions optimistes méritent toutefois un examen plus approfondi..."

Source : The Conversation

RÉFLEXION

Bernard Friot : “Nous avons des intellectuels de gauche qui se pensent anticapitalistes, qui le sont au sens de leur militance, mais qui écrivent le récit dont la bourgeoisie a besoin“

"On a tous quelque chose en nous de communiste. Et même que ce quelque chose réside dans des institutions que nous connaissons très bien, dont la plupart du temps nous nous félicitons de leur existence. Lesquelles ? Le statut de la fonction publique et le régime général de la sécurité sociale, bien sûr ! C’est ce que nous explique de manière évidente non sans une certaine pugnacité l’économiste et sociologue du travail Bernard Friot, que nous avons rencontré. En plein mouvement social historique contre la réforme des retraites et de débats parlementaires cette semaine, il nous semblait plus que nécessaire de dialoguer avec lui, qu’il nous insuffle ce “Désir de communisme” face au “rouleau compresseur du capitalisme néolibéral”, concrétisé dans son dernier livre co-écrit avec Judith Bernard."

Source : Frustration magazine

Impact des pandémies et nouvelles réponses face aux émergences infectieuses

[Lecteur : Cours de 2019 du Professeur Fontanet au Collège de France. A la fin , il annonce que c est l'armée qui va gérer. Il a toute une série de cours en ligne J'ai choisi de vous envoyer la seconde.]

Source : Collège de France

Commentaire recommandé

Narm // 08.03.2020 à 13h41

« L’une d’entre elles a révélé que le maître de l’Elysée avait lâché cette confidence qui n’a pas manqué de choquer ses interlocuteurs : « il ne faut pas que les Brexit soit un succès ». L’information a été révélée par Le Monde (18/02/20).  »

hey, porte ouverte, tous les avantages de l’europe, sans les inconvénients : FREXIT !

15 réactions et commentaires

  • Narm // 08.03.2020 à 13h41

    « L’une d’entre elles a révélé que le maître de l’Elysée avait lâché cette confidence qui n’a pas manqué de choquer ses interlocuteurs : « il ne faut pas que les Brexit soit un succès ». L’information a été révélée par Le Monde (18/02/20).  »

    hey, porte ouverte, tous les avantages de l’europe, sans les inconvénients : FREXIT !

      +34

    Alerter
  • weilan // 08.03.2020 à 13h50

    « Defender Europe 2020 » : Ces vaillants militaires ne craignent donc pas la propagation du coronavirus ?

      +11

    Alerter
    • Patrick // 09.03.2020 à 08h31

      ça serait amusant , une bonne épidémie de coronavirus qui décime les troupes et qui fait foirer tout ce cinéma.

        +8

      Alerter
  • douarn // 08.03.2020 à 14h44

    Bonjour
    Pour information, il est possible de consulter les autochromes du début du siècle en suivant l’URL suivant :
    http://collections.albert-kahn.hauts-de-seine.fr/

      +9

    Alerter
  • Bouddha Vert // 08.03.2020 à 20h15

    Reporterre avec son analyse du bilan carbone d’entreprises comme Total, Engie, Bouygues, Eyffage, Vinci, Air liquide… est décidément pathétique!
    Comment espérer que des activités fondées sur l’usage des hydrocarbures baissent leurs émissions sans diminuer leurs résultats financiers?
    Reporterre ferait mieux d’exhorter les consommateurs que nous sommes à nous engager vers des consommations compatibles avec la préservation de notre biotope ce qui permettra aux transporteurs aériens et automobiles d’obtenir une activité beaucoup moins polluante!!
    Mais on peut supposer qu’il est plus facile et élégant d’incriminer un acteur économique même s’il ne fait objectivement que répondre à une demande.
    Avec ce genre d’articles on est vraiment partis pour ne rien changer.

      +6

    Alerter
    • Lole // 09.03.2020 à 06h48

      ils pourraient aussi exhorter les gens à être moins imbéciles, mais ça non plus ce n’est pas gagné…

        +5

      Alerter
  • guzy // 09.03.2020 à 09h44

    Il faudrait arrêter d’injurier toute formation politique que sort un tant soit peu des limites du cercles de la raison bruxellois. Les « populistes » sont en train de gagner partout, leurs idées avancent dans les formations traditionnelles, à la fin ils vont se trouver un peu con. L’absence complète de tolérance et les tendances autoritiares chez les « libéraux finissent par se voir.

      +4

    Alerter
  • JnnT // 09.03.2020 à 12h37

    En ce qui concerne les banques, qu’elles trichent sur leurs fonds propres et minorent leurs risques doit s’expliquer par leur volonté de maximiser la rentabilité pour les détenteurs des capitaux propres (RCP, en anglais Return on Equity, ROE). Leurs bénéfices étant répartis entre LES SEULS détenteurs des capitaux propres, plus le différentiel entre engagements et capitaux propres est important plus augmente la rentabilité pour ces détenteurs des capitaux propres. Si les banques opérant avec un « levier » déraisonnable se retrouvent en faillite, ce sera un problème à régler pour les états et les contribuables, éventuellement en ponctionnant les comptes bancaires des déposants. Mais les bénéfices distribués lors des exercices bénéficiaires successifs resteront acquis. La version bancaire d’après moi le déluge.

      +6

    Alerter
  • Chris // 09.03.2020 à 12h59

    Defender 2020
    Avec la pandémie du Covid19 qui s’installe en Occident, on va bien rigoler.
    La Pologne et les pays Baltes en question vont en avoir pour leur rhume, c’est le cas de le dire… outre les MTS !
    J’ai fait une provision de popcorn pour suivre les aventures de ces manoeuvres russophobes hystériques.
    En attendant, la Russie ne fait plus dans la dentelle : explications.
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/03/la-guerre-du-petrole-est-lancee-0.html
    Précédé d’un long article de Tom Luongo :
    https://reseauinternational.net/la-russie-vient-de-dire-non-au-monde-entier/
    Premières réponses :
    https://www.zerohedge.com/markets/market-massacre-oil-crashes-30-dow-down-1000-points-vix-explodes-es-craters
    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/les-bourses-du-golfe-s-effondrent-apres-l-echec-des-discussions-opep-russie-405fd3e246933bb6cfc876a056d4f6f8
    Hier soir vers 18h00, le Koweit suspendait les transactions lesquelles avaient plongé de 10%

    Et ce n’est pas fini. Je doute que le Kremlin lâche le morceau : l’occasion est trop belle !

      +3

    Alerter
    • douarn // 09.03.2020 à 16h59

      Merci pour les liens, Chris
      La Russie faisait le gros dos (North stream2, embargo, …) pendant que le schiste US vivait au dessus de ses moyens et que les Seouds s’enlisaient dans une coûteuse guerre au Yemen.

      Il faut peut être imaginer qu’une fenêtre d’opportunités s’est présentée à la Russie : la demande en pétrole diminue avec la chute de la production industrielle chinoise et le ralentissement des économies occidentales pour cause de Covid-19.
      M. Putin n’a eu qu’à se désolidariser de l’OPEC+ pour faire accentuer la chute les cours du brut et asphyxier les USA et les Seouds. L’ironie c’est que M. Putin agit de la même manière que l’entente US-Seoud, lorsqu’elle avait fait chuter les prix du bruts par augmentation de l’offre contribuant à asphyxier ainsi économiquement l’URSS juste avant sa chute.

      Juste un rappel, avec le lien ci-dessous, sur l’importance de la production du schiste US dans l’augmentation de l’offre mondiale : https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2018/09/2-18.jpg
      https://www.les-crises.fr/quest-il-arrive-a-la-production-de-petrole-brut-depuis-le-premier-pic-en-2005-par-jean-marc-jancovici/

        +2

      Alerter
  • Chris // 09.03.2020 à 13h29

    A propos des collectifs de jardins.
    la photo de l’article me rappelle mon enfance. Que nos potagers étaient beaux et gracieux, parsemés de fleurs et d’arbres fruitiers, tel un univers Marie Laurençon campagnard.
    Le réchauffement climatique et la paupérisation qui en découle (en plus des turbulences monétaires inévitables qui se précisent) devraient inciter les propriétaires en cultiver leur bout de terre en comestibles… s’ils ne sont pas trop stupides.
    Peut-être est-ce du à mes origines paysannes, mais la vue de surfaces ornementalisées m’indispose : c’est bien des choix de riches, de sociétés d’abondance qui n’ont jamais eu faim et qui gaspillent ! De surcroit, ça stérilise complètement un paysage.

      +5

    Alerter
  • RV // 09.03.2020 à 17h06

    Merci de m’avoir fait découvrir la revue FRUSTRATION à travers les entretiens avec Bernard Friot.
    https://www.frustrationmagazine.fr/frustration-web-informez-vous-du-bon-cote-de-la-barricade/

      +1

    Alerter
  • Haricophile // 09.03.2020 à 21h31

    «une bataille culturelle dont les soubassements théoriques reposent en grande partie sur la pensée de l’intellectuel américain Murray Bookchin»

    Je suis assez consterné. A Grenoble, le maire Hubert Dubedout a très concrètement appliqué tout ce qu’on a prétendu découvrir ou redécouvrir depuis avec une grosse dose de perversion, à commencer par cette fameuse «démocratie directe» qui consiste a associer réellement les citoyens en amont dès la conception des projets et non pas en aval pour valider des projets déjà bouclés. En fouillant dans les bibliothèques vous devriez pouvoir trouver la rare littérature sur le sujet. Lui est un home a redécouvrir, avec ses actions de mixité sociale (parties en déshérence depuis son départ), de pistes cyclables (qui n’ont été que rognées par ses successeurs sauf l’actuel écologiste), d’accessibilité généralisée de la ville au handicapés (donc de tout le monde un jour ou l’autre), de la transformation en investissements durables du budget «pharaonique» du bébé empoisonné des jeux olympique qu’il a du gérer dans l’extrême urgence grâce à son prédécesseur qui a pris le projet sans démarer le commencement du début de quoique ce soit, etc, etc. S’il y a des grands hommes politiques a louer en France, il en fait assurément partie. Je tiens a restaurer sa mémoire, chose très rare pour moi.

    Je ne prétend même pas qu’il ait inventé quoique ce soit, ce serait faire injure a l’histoire, mais dans la 5e République, lui l’a appliqué concrètement et sur le terrain, dans le plus pur soucis de l’intérêt général.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications