Les Crises Les Crises
19.janvier.202019.1.2020 // Les Crises

Revue de presse du 19/01/2020

Merci 93
J'envoie

DÉMOCRATIE

Les conseillers du Prince en (ordre de) marche

"La réforme des retraites ne fait pas l’unanimité. C’est le moins que l’on puisse dire. Mais face aux mobilisations massives et au front syndical, le gouvernement d’Édouard Philippe et le président de la République n’ont pas eu de difficultés à trouver des soutiens de choix dans les médias. Des soutiens qui veulent surtout que cessent les « blocages », et qui, pour ce faire, font du zèle et revêtent la tenue de conseiller du prince. Pour ne pas dire : de valet du roi."

Source : ACRIMED

ENVIRONNEMENT

En France, les eaux souterraines sont dramatiquement polluées

"Paru en octobre 2019, le rapport sur l’environnement en France nous donne un état des lieux sur la situation dans le pays. Une tendance forte en ressort : la menace à laquelle est exposée l’eau. Entre pollution des eaux souterraines et surexploitation des réserves en été, la France doit mener un sérieux travail de vigilance au cours de la prochaine décennie. Originellement publié tous les quatre ans, le rapport sur l’environnement en France dispose maintenant d’un site Internet qui sera régulièrement mis à jour. Dans la dernière édition parue en octobre 2019, le rapport pointe notamment les effets à long terme de la pollution chimique sur l’eau, qu’il s’agisse d’eaux de surface ou souterraines. Grâce à une campagne de modernisation des stations d’épuration, une réglementation plus contraignante sur les teneurs en phosphates dans les détergents, et une diminution de l’usage aux engrais phosphorés, les nitrates et les orthophosphates ont diminué de 12 % et 37 % au cours de la période 1998-2017. Cependant, nos eaux de surface contiennent encore de nombreux perturbateurs endocriniens."

Source : LA RELEVE ET LA PESTE

EUROPE

Thierry Breton : « Pour accéder au marché européen, il faudra accepter nos règles »

"Dans une interview aux « Echos », le nouveau commissaire français refuse tout fatalisme et estime que l'Europe a de nombreux atouts technologiques et industriels. Il appelle à fixer des règles claires avec les partenaires extérieurs de l'UE et veut relancer le continent dans la bataille des données."

Source : Les Echos

FRANCE

Vague de démissions administratives à l'hôpital public : "Les langues se délient"

"Dans une lettre adressée à la ministre de la Santé et publiée dans Libération, lundi, plus de 1100 médecins hospitaliers, chefs de service et responsables d'unité, se sont dits prêts à démissionner collectivement de leurs fonctions administratives si la ministre de la Santé Agnès Buzyn ne s'engage pas d'urgence à les recevoir en vue d'ouvrir des négociations sur l'avenir de l'hôpital. Le mouvement, porté par le Collectif Inter Hôpitaux, qui fédère les médecins hospitaliers en colère depuis le mois de septembre, estime en effet "totalement insuffisantes" les mesures annoncées le 20 novembre dernier pour l'hôpital par le premier ministre Edouard Philippe. "C'est un geste politique très fort, un acte grave et ultime", expliquent les démissionnaires. "Nous le faisons la mort dans l'âme mais pour alerter sur la situation dramatique de l'hôpital, l'heure du choix c'est maintenant, car l'hôpital public est en train de s'écrouler, on ne veut rien pour nous, on veut juste sauver notre bien public"."

Source : France Inter

Le gouvernement a créé une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie

"Le gouvernement veut « faire taire tous ceux qui mènent des actions symboliques contre le système de l’agriculture industrielle », dénoncent de multiples défenseurs de l’agriculture paysanne et biologique, réunis dans cette tribune. Ils s’inquiètent fortement de la création de la cellule de renseignement Demeter, lancée fin octobre, soi-disant destinée à lutter contre l’« agribashing ». Il y aura un avant et un après Demeter. Le 13 décembre, le ministre de l’Intérieur de la République française Christophe Castaner s’est rendu dans le Finistère en compagnie de la présidente de la FNSEA Christiane Lambert. Dans le cadre d’une convention signée entre son ministère et ce syndicat agricole. Cette première anomalie démocratique — depuis quand la police républicaine est-elle aux ordres d’une structure privée ? — n’est pas la dernière, de loin."

Source : REPORTERRE

Parler de la « part des dépenses de retraite dans le PIB » est une ineptie économique (et humaine)

"L’un des enjeux public et médiatique du débat sur les retraites futures est le fameux 14 % : selon le gouvernement Macron/Philippe, il faut absolument éviter qu’à l’avenir la part des dépenses de retraite dans le PIB dépasse 14 %. À juste titre, nombre de mes ami.e.s économistes ou syndicalistes ont fait observer qu’avec un telle règle, au moins aussi stupide et arbitraire que les critères dits de Maastricht (dont celui qui impose que le déficit public annuel ne dépasse pas 3 % du PIB), le montant moyen des retraites serait à coup sûr de plus en plus faible (relativement à la richesse économique nationale par habitant) vu que le nombre des retraités va augmenter par rapport à la population totale dans les décennies à venir. La « part de gâteau » de chaque retraité va fondre au fil des ans si le « gâteau retraites » ne peut pas dépasser 14 % du gâteau PIB alors que le nombre de convives retraités augmentera nettement plus vite que celui des convives du gâteau PIB. L’argument est imparable, mais je n’ai pas vu passer une critique complémentaire pourtant fondamentale : on ne peut pas comparer le gâteau « dépenses de retraites » au gâteau PIB sans commettre une grave confusion conceptuelle entre, d’un côté, des dépenses (qu’elles soient publiques ou privées) et, de l’autre, des « valeurs ajoutées », qui sont au cœur de la définition du PIB."

Source : DEBOUT! : BLOG JEAN GADREY

Vente de l'aéroport de Toulouse : "C'est un scandale" (David Cayla, économiste)

"La vente de l'aéroport de Toulouse-Blagnac est désormais officielle. La vente en fait d'un tout petit peu moins de la moitié des parts, 49,9% puisque l'État et les collectivités restent majoritaires. Le Chinois Casil et le groupe de BTP Eiffage sont tombés d'accord sur un prix qui approche les 500 millions d'euros. C'est 200 millions d'euros de plus que le prix racheté à l'État il y a 5 ans. Une très bonne affaire pour le groupe chinois qui n'était pas spécialiste de la gestion aéroportuaire, et qui semble bien être passé quelques années pour faire de l'argent. Aux 200 millions d'euros de plus-value, il faut ajouter les dividendes : près de 30 millions en 5 ans."

Source : France Bleu

GÉOPOLITIQUE

Ukraine – La cour anti-corruption lance une enquête sur Porochenko et Obama

"Renat Kouzmine, député ukrainien de la plateforme d’opposition « Pour la vie », a déclaré que la Haute Cour Anti-corruption d’Ukraine (VASU) a ordonné au Bureau National Anti-corruption (NABU) de lancer une enquête sur le coup d’État qui a eu lieu dans le pays et sur la corruption, dans le cadre de laquelle les noms de l’ancien président ukrainien Petro Porochenko, de l’ancien président américain Barack Obama, et de l’ancien vice-président américain Joe Biden sont mentionnés."

Source : Réseau International

De nouveaux documents de WikiLeaks démentent les mensonges sur une attaque chimique en Syrie en 2018

"Des documents publiés par WikiLeaks samedi dernier confirment l’existence d’une importante dissidence au sein de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), l’organisme mondial de surveillance des armes chimiques. Les différences concernent la rédaction d’un rapport public sur l’attaque présumée du 7 avril 2018 à Douma, en Syrie, qui aurait tué 49 personnes et blessées jusqu’à 650. La dernière série de révélations montre clairement que l’opération de renversement de régime menée par les États-Unis en Syrie, qui a débuté en 2011, est fondée sur une série de mensonges."

Source : Investig'action

M. Macron révèle que des militaires français contribuent à la « réassurance » de l’Arabie Saoudite, via la TF Jaguar

"M. Macron révèle que des militaires français contribuent à la « réassurance » de l’Arabie Saoudite, via la TF Jaguar. Lors de ses voeux aux Armées, ce 16 janvier, sur la base aérienne d’Orléans-Bricy, M. Macron a lâché une phrase étonnante. « Dans la péninsule arabique, et dans le Golfe arabo-persique, où les tensions montent, nous avons déployé en un temps record la task force Jaguar, qui contribue à la réassurance du royaume saoudien », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Par les initiatives que nous menons avec nos partenaires européens, nous renforçons la sécurité maritime dans cette région stratégique pour nous. » Or, le ministère des Armées n’a jamais annoncé le déploiement de cette TF Jaguar en Arabie Saoudite. Et les points de situation publiés chaque semaine par l’État-major des armées ne l’a jamais évoqué."

Source : Opex 360

LIBERTÉS

Quelle « violence légitime » ?

"Ils auront matraqué des personnes âgées, frappé des handicapés en chaise roulante, tiré au LBD sur des ados, agenouillé des classes entières, lancé des grenades à l’intérieur des appartements, tué une vieille dame — et puis bien sûr visé les yeux, lancé les GLI-F4 en cloche, arraché des mains. Ils auront tout fait — la police de Macron. Maintenant la haine de la population est sortie, et elle ne rentrera pas de sitôt dans le tube. Sa légitimité est constituée, entière, incontestable. La population hait la police et personne ne pourra lui dire qu’elle n’a pas raison."

Source : La Pompe à Phynance

RÉFLEXION

Les facettes de l’individu empêtré dans l’individualisme

"Voici une trentaine d’années, pourquoi a-t-on décidé de proposer des poussettes où l’enfant désormais tournerait le dos à ses parents ? Pourquoi la « transparence » semble-t-elle une vertu quasi rédemptrice ? Pourquoi celui qui naguère s’appelait assez clairement « chef du personnel » a-t-il été rebaptisé « directeur des ressources humaines » ? Pourquoi la télé-réalité a-t-elle autant de succès ? Pourquoi les livres consacrés à l’épanouissement de la personnalité sont-ils en tête des meilleures ventes ? Toutes ces questions, et quelques autres, qui sont autant de points de départ pour quatre essais, peuvent sembler d’une diversité quelque peu étonnante. Elles ramènent toutes à une interrogation essentielle : que penser de l’évolution de nos démocraties, comment la penser, comment agir ?"

Source : Monde diplomatique

SOCIETÉ

Faut-il faire la 5G ?

"Cela fait maintenant quelques semaines que le processus d’attribution des fréquences nécessaires aux réseaux 5G est lancé. Comme pour beaucoup d’autres sujets « tech », ce déploiement semble aller de soi, sur la seule base de l’affirmation maintes fois entendue qu’il s’agit d’un enjeu stratégique et un projet industriel majeur. Mais, ce faisant, ne sommes nous pas en train de confondre, comme un gamin excité à la veille de Noel, ce qui est nouveau et ce qui est utile, ce qui semble urgent avec ce qui est important ? Est-il normal, maintenant que la décarbonation est dans tous les esprits, que la mise en place de la 5G ne s’accompagne en France d’aucune évaluation mettant en balance le supplément de service rendu avec les inconvénients environnementaux additionnels – car il y en a ? Et, alors que les effets négatifs de la « prolifération numérique » sur le bien-être personnel – notamment des enfants – et le bien-vivre collectif commencent à être bien documentés, devons nous en rajouter sans même prendre le temps de savoir dans quoi nous nous lançons ?" [Dans l'émission La Méthode Scientifique de France Culture, un intervenant évoquait par ailleurs le fait que la fréquence préconisée pour la 5G était très proche de celle de la vapeur d'eau, d'où de probables interférences pour les prévisions météo...]

Source : Jancovici

ÉCONOMIE

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

" On dit que c’est une réforme historique. Annoncée samedi 21 décembre dernier depuis Abidjan par les présidents Français et Ivoirien, la création de l’éco dès l’année prochaine en remplacement du sulfureux franc CFA semble constituer un nouveau moment fort de la coopération monétaire franco-africaine. Soixante-quatorze ans après sa création sous la période coloniale et 25 ans après la dernière grande réforme de son fonctionnement, le franc CFA n’a pas suffi à sortir du sous-développement les économies qui l’ont en partage. Malgré bien des évolutions, sa permanence dans les relations franco-africaines depuis la colonisation alimente des ressentiments et des soupçons à l’endroit de l’ancienne métropole, en Afrique comme en France."

Source : Journal de l'économie

Faut-il avoir peur de la dette ?

"Si la dette mondiale progresse, elle ne dérape pas comme au début des années 2000. Et son coût est allégé par la faiblesse persistante des taux d’intérêt. En décembre 2006, à la veille de la crise des subprime, le montant des crédits aux agents non financiers (Etats, entreprises et ménages) dans l’ensemble du monde se situait aux alentours de 97 650 milliards de dollars. Fin 2018, il atteignait les 180 300 milliards, une hausse de 85 %."

Source : ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Commentaire recommandé

Jean // 19.01.2020 à 07h42

Le macronisme est un naufrage…

« Ainsi, une circulaire a été adressée aux préfets pour modifier les nuances politiques des villes de plus de 9 000 habitants. Toutes les communes en-dessous de ce seuil ne bénéficieront d’aucune classification et seront donc effacées des résultats nationaux. Cela concerne ainsi 96% des communes et 54% des électeurs. Un électeur d’une ville de moins de 9 000 habitants qui souhaiterait adresser un message politique en sanctionnant La République en marche (LREM) ne verra donc pas son vote pris en compte pour la moyenne nationale. »

Source : https://francais.rt.com/france/70320-manipulation-macronienne-score-lrem-devrait-etre-artificiellement-embelli-aux-municipales

67 réactions et commentaires

  • Jean // 19.01.2020 à 07h42

    Le macronisme est un naufrage…

    « Ainsi, une circulaire a été adressée aux préfets pour modifier les nuances politiques des villes de plus de 9 000 habitants. Toutes les communes en-dessous de ce seuil ne bénéficieront d’aucune classification et seront donc effacées des résultats nationaux. Cela concerne ainsi 96% des communes et 54% des électeurs. Un électeur d’une ville de moins de 9 000 habitants qui souhaiterait adresser un message politique en sanctionnant La République en marche (LREM) ne verra donc pas son vote pris en compte pour la moyenne nationale. »

    Source : https://francais.rt.com/france/70320-manipulation-macronienne-score-lrem-devrait-etre-artificiellement-embelli-aux-municipales

      +75

    Alerter
    • Fritz // 19.01.2020 à 08h58

      Cette forfaiture s’ajoute à une autre qui date de six ans : on ne peut plus panacher les listes, ajouter ou retirer des noms, ou voter pour des citoyens qui n’ont pas fait acte de candidature, dans les communes de plus de 1.000 habitants, alors que c’était possible, depuis très longtemps, jusqu’à 3.500 habitants.

      Et comme la parité forcée rend bien plus difficile la formation de listes aux municipales, beaucoup de petites communes au-dessus de 1.000 habitants se sont retrouvées avec une seule liste en présence, en 2014, une liste unique et bloquée, sans possibilité de la modifier.

      Les grands médias parisiens et citadins n’ont rien dit à l’époque sur ce scandale, ce déni de démocratie. Allez vous étonner, ensuite, de la colère qui gronde dans la France rurale et périphérique…

        +61

      Alerter
    • sergeat // 19.01.2020 à 10h20

      C’est « le nouveau monde « la « start up nation »,54 pour cent des français sont des illettrés,des gaulois réfractaires,des mâles blancs de plus de 50 ans,des gens qui ne sont rien dans les gares…..

        +31

      Alerter
  • Jean // 19.01.2020 à 07h45

    « Acculé à une prise de parole sur l’usage illégitime de la force face aux manifestants, le gouvernement change de ton avec les policiers. Les syndicats s’en émeuvent et les associations de policiers en colère rappellent leur mise en garde à ce sujet. »

    Source : https://francais.rt.com/france/70285-violences-policieres-macron-joue-pompier-pyromane-policiers-terrain-reagissent

      +11

    Alerter
  • Jean // 19.01.2020 à 07h51

    Le Groupe d’États contre la Corruption (Greco) du Conseil de l’Europe a pointé jeudi la persistance en France de «zones grises» dans la lutte contre la corruption et a appelé Paris à plus d’efforts pour la prévenir «au sein de l’exécutif», relate l’AFP.
    (…)«Une plus grande transparence s’impose», notamment en ce qui concerne les «contacts entre l’exécutif et les groupes d’intérêts afin que leur influence» sur les décisions «soit plus claire», estime le Greco, qui préconise que «les membres de l’exécutif, y compris le Président de la République», fassent «état publiquement et à intervalles réguliers des lobbyistes rencontrés et des questions abordées».

    Source : https://fr.sputniknews.com/international/202001091042722355-le-conseil-de-leurope-attaque-la-france-pour-ses-zones-grises-dans-la-lutte-anticorruption/

      +20

    Alerter
  • Jean // 19.01.2020 à 07h57

    « Il se trouve que j’enseigne dans un lycée moyen, je sais donc qu’il y a pire. Et généralement, quand on parle de l’école, on parle du pire. Mais le pire n’est pas forcément représentatif. Ce qui est plus intéressant, c’est de regarder la moyenne en face. Je crois que mes classes sont représentatives de cette « moyenne ». Je dois l’avouer, mes élèves sont très gentils… Mais ils ne savent, en général, rien. C’est-à-dire qu’ils ont été portés, pendant toute leur scolarité, dans un système qui ne leur a pratiquement rien donné, rien transmis. Ils sont donc une matière première idéale pour tout type de manipulations. Je ne dis pas que tout cela a été fait pour en arriver là, mais c’est un effet que je constate. Il suffit de lancer n’importe quel sujet pour observer qu’ils n’ont aucune distance critique. »

    Source : https://www.marianne.net/societe/crise-l-ecole-ne-forme-plus-penser-alors-les-eleves-se-contentent-de-croire

      +37

    Alerter
  • Fabrice // 19.01.2020 à 08h18

    Ce qui sera à surveiller ce sont les lois sur la propriété foncière qui serait remise en question dans certaines circonstances sous couvert de baisser les prix (ce qui n’est pas une mauvaise idée en soi) on separerait la propriété foncière du bâti : https://www.capital.fr/economie-politique/immobilier-le-droit-de-propriete-bientot-remis-en-cause-1354656

    Tant que cela reste limité et non généralisé sous gestion publique pourquoi pas mais si passé au privé le risque serai la spoliation du bâti ou des variations de prix sous forme de location du foncier qui n’aurait rien de social voir même une nouvelle forme de féodalité, l’enfer est pavé de « bonne intention ».

      +14

    Alerter
    • Catalina // 19.01.2020 à 09h49

      macron a montré que toutes les « lois » qu’il pond revient à spolier le peuple, personnellement, je ne ferai pas confiance à une personne qui s’évertue à détruire notre pays. Avec lui, il y a toujours un sale coup contre les français maquillé de belles paroles ( creuses) et tout est fait pour ses amis du privé (qui se débarrasseront de lui une fois le travail fait !! )

        +32

      Alerter
      • Frexit // 19.01.2020 à 18h36

        « Ils » ne se « débarrasseront pas de lui ». E. Macron est effectivement là pour faire « le job »; c’est à dire, comme l’avait souhaité D. Kessler, détruire tout ce qu’a fait le CNR au lendemain de la 2ème guerre mondiale (la Sécurité Sociale notamment). Lorsque le job aura été fait, « ils » le recaseront dans un poste très rémunérateur, dans une grande banque par exemple. Comme ont été recasés avant lui beaucoup de hauts fonctionnaires européens (Barroso chez G. Sachs par exemple) et français.
        Donc E. Macron se fiche éperdument du niveau de sa popularité. Il a une feuille de route imposée par l’oligarchie européenne (commission européenne : les GOPE) et française (notamment l’inspection des finances).
        Il la suit quoi qu’il arrive. Et s’il n’est pas réélu en 2022, je pense que ça lui importe peu…

          +23

        Alerter
  • Jean // 19.01.2020 à 08h18

    Quelle « violence légitime » ?

    « L’État détient le monopole de la violence légitime ». Il s’ensuit 1) que toute autre violence est illégitime et 2) que la violence d’État n’est jamais illégitime — puisqu’elle est légitime. On en est là de la « réflexion »… Alors il ne peut pas y avoir de « violence policière », puisque la police est l’État et que la violence d’État est légitime. Voilà le fond de casserole incrusté, qui sert de pensée à ces individus.

      +25

    Alerter
    • Fritz // 19.01.2020 à 08h52

      Merci à Frédéric Lordon pour son papier lumineux. Oui, la haine des citoyens contre la police est légitime. Et si la révolution triomphe, la colère du peuple se retournera contre les flics et leurs familles.
      A bon entendeur, salut.

        +28

      Alerter
      • Jean // 19.01.2020 à 10h23

        @Fritz

        Dans son article, « Quelle « violence légitime » ? », Frédéric Lordon cite le témoignage suivant que je trouve particulièrement éloquent :

        https://www.arretsurimages.net/articles/manifestation-du-9-janvier-le-but-etait-de-terroriser

        Mais il ne faut pas que la haine envers le poing qui frappe puisse nous faire oublier la responsabilité de la tête qui ordonne et qui a froidement instrumentalisé cette violence illégitime en encourageant les comportements déviants et l’amateurisme.

          +21

        Alerter
        • Fritz // 19.01.2020 à 11h12

          @Jean
          Merci pour le témoignage de Laurent Bigot. En voici un extrait : « C’est clairement une stratégie de maintien du désordre. Ils étaient là pour faire mal. Il y avait la Brav [Brigades de répression de l’action violente motorisées, ndlr], des agents en tenue de la Préfecture de police, des gendarmes mobiles… Ils envoyaient d’abord des gaz lacrymogènes, et juste après des grenades, donc ils ne voyaient même pas où ils les lançaient. J’ai vu énormément de blessés, des gens qui marchaient à cloche-pied, beaucoup de personnes en sang. »
          Des sadiques. Des terroristes. Des salauds.

            +32

          Alerter
        • Le bébé flic // 21.01.2020 à 09h06

          Bonjour,
          Mon commentaire ne sera pas sourcé, à vous donc de décider de la cohérence de mes paroles et de mon honnêteté.
          Mon beau père est retraité gendarme mobile. En plein mouvement des gilets jaunes, je suis remonté contre le gouvernement, et relativement dégouté des violences (policières et des manifestants comme à l’arc de triomphe). Je suis d’autant plus dans une confusion mentale que mes parents sont policiers à la retraite.
          Je demande donc à mon beau père quelle est la doctrine de maintien de l’ordre qui veut qu’on organise encore plus de désordre… Sa réponse : les forces de l’ordre étant en sous effectif, toutes les personnes récupérables sont mises sur le terrain. On est donc en présence de policiers et gendarmes en partie non qualifiés. Ça se bagarre toute la journée, ni eau ni nourriture ni wc. Au niveau physique, et mécaniquement mental, les hommes sont fébriles. La chaîne de commandement est incapable : si un point A est pillé, l’info est revérifiée à répétition et remonte péniblement vers les hauts gradés. Avant de donner l’ordre d’intervention, ceux ci vérifient que cela ne rentre pas en conflit avec leurs ordres de défendre les rues où les gens de pouvoir habitent et dorment.

          Entre amateurisme et ordre delirants, sont ainsi sacrifiés manifestants, policiers, bâtiments, et paix sociale.

          J’espère que ce témoignage aidera à prendre du recul sur la haine des policiers, leurs familles et amis et eux même n’étant pas opposes aux luttes sociales.

            +4

          Alerter
          • Fritz // 22.01.2020 à 14h44

            Ils ne sont pas opposés aux luttes sociales ? Les flics n’avaient qu’à déposer leurs matraques, leurs grenades, leurs LBD, et se mettre en congé maladie.

            Au lieu de cela, ils ont continué à matraquer, à éborgner, à mutiler, à étrangler les citoyens.

            Maintenant, c’est trop tard, fils de flic.

              +0

            Alerter
            • Le bébé flic // 23.01.2020 à 11h44

              N’étant pas toujours* opposés aux luttes sociales.

              Vous avez raison, la violence a continué, des « deux » côtés, pour autant qu’il n’y en ai que deux.

              Pour autant, ce serait trop tard ? Trop tard pour quoi ? Je ne sais pas si votre dernière phrase est un aveu d’impuissance ou une menace ?

              Si c’est trop tard pour moi personnellement qui serai lynché dans peu de temps,sachez que vous n’êtes pas très poli…

              Si c’est trop tard pour le peuple, la liberté, etc, je pense qu’il y a toujours de l’espoir. Les dégradations de l’environnement conduiront fatidiquement à des révolutions à travers le monde. A chaque révolution, une occasion de faire triompher tous les nobles idéaux.

                +0

              Alerter
            • Fritz // 23.01.2020 à 17h28

              Je suis désolé si mon dernier commentaire transpire la haine. Je venais d’apprendre la mort de Philippe Ferrières à Drancy, en mai dernier, étranglé par un policier.

              Je respecte le métier de policier. Mais c’est l’impunité des brebis galeuses de la police qui me rend furieux. Pas un seul n’a été incarcéré depuis des lustres, ni les assassins de Malik Oussekine (Schmitt mis à la retraite, Garcia muté dans un autre service), ni les meurtriers d’Abdelhakim Ajimi, Cédric Chouviat, et tant d’autres.

              Et comme bien d’autres, j’ai été déçu, c’est un euphémisme, par l’attitude de la police depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Si elle avait refusé d’effectuer la répression ordonnée par Castaner et Macron, si elle avait déposé ses matraques et mis les LBD crosse en l’air, le régime de Macron aurait été fichu, et nous ne serions pas dressés les uns contre les autres.

              Les policiers devront assumer leur responsabilités tôt ou tard, vous en conviendrez.

                +0

              Alerter
    • bm607 // 19.01.2020 à 13h23

      Dans cet article du toujours excellent Lordon il y a le passage à tomber par terre sur anne sinclair, qui renvoie au twt :
      « Cette vidéo sur laquelle je tombe par hasard, si elle est authentique, est hallucinante et scandaleuse de la part d’un fonctionnaire de police. Les autorités responsables laissent-elles faire sans réagir ? »
      https://twitter.com/anne_sinclair/status/1216043072259338240

      Certes le métier de cette personne (journaliste il semblerait) ne la préparait pas à tomber « PAR HASARD » sur de l’information alors qu’elle jongle habituellement avec de la propagande (il ne faudrait pas qu’elle tombe PAR HASARD sur une page comme celle-là la pauvre : lemurjaune.fr/).

      Mais on peut se demander si ça n’est pas voulu par le gouvernement, l’arbre qui cache la forêt :
      « Cette image est « inacceptable » a dit le Premier ministre. Or, c’est très précisément l’inverse. C’est au contraire, parce que cette image de croche-patte est l’une des plus « acceptable » que le sommet de l’état a décidé de s’en emparer. Car en termes de communication, cette séquence-là est une aubaine ! Elle permet en effet d’incriminer un homme, un seul. De dire qu’il y a dans la police, comme partout, des crétins qui manquent à leur devoir le plus élémentaire. Et de jeter l’opprobre sur un unique individu, plutôt que d’avoir à se justifier sur l’ensemble d’un système politique, sur le choix d’une doctrine du maintien de l’ordre, qui a produit, en 2019, des dérapages insoutenables qui ont conduit à mutiler des manifestants, parfois totalement pacifiques. »
      https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-de-bruno-donnet/la-chronique-de-bruno-donnet-17-janvier-2020?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1579277836

      Pour ma part je suis assez d’accord avec cette analyse (un peu surprenante sur FI, habituellement plus docile), le gouvernement veut faire le beau en dénonçant une brutalité sans mesure avec les blessures graves infligées au GJs et joue au pompier pyromane en éteignant un feu de broussailles après avoir allumé sans bruit des incendies de la taille de ceux en Australie.
      Sauf qu’il se met à dos ce faisant ses propres nervis, qui semblent moyennement apprécier cette volte-face (voir plus haut dans un message le lien vers l’article RT), ce qui est plutôt un bien de mon point de vue toujours, car une dictature 2.0 comme actuellement en France est moins solide si policiers (et armée) ne la soutiennent pas dans leurs cœurs.

        +18

      Alerter
    • douarn // 19.01.2020 à 14h10

      Bonjour Jean
      je n’ai peut être pas bien saisi mais j’ai un problème avec cette phrase :
      « L’État détient le monopole de la violence légitime »

      Le peuple qui s’était révolté en 1789 contre le pouvoir en place, se méfiait déjà en 1793 de ceux qui disaient les représenter. L’article 35 donnait donc au peuple la possibilité d’insurrection contre ses dirigeants : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.»

      Le peuple spolié de ses droits, bien que respectueux de l’immense majorité des lois, peut parfois faire jouer une légitimité bien qu’illégale. Quand il se fait nasser/gazer/enucléer/, il lui est légitime de tout faire pour se sortir du pétrin, même par une violence illégale. Qu’une femme vole du pain pour nourrir ses enfants n’est pas légal, par contre c’est légitime.

      Bref une insurrection illégale peut être légitime, l’état ne peut qu’exercer une violence ILLEGITIME tant que celle-ci n’est pas cadrée par une loi qui peut être au passage ILLEGITIME si elle n’est pas l’expression générale du peuple.

      https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789
      https://blogs.mediapart.fr/denis-dupre/blog/141117/l-insurrection-droit-de-l-homme-en-1793-est-aujourd-hui-en-france-punie-de-prison

        +5

      Alerter
      • Véro // 20.01.2020 à 09h52

        c’est toute la différence qui existe entre légalité et légitimité. ce qui est légal n’est pas forcément légitime, et ce qui est légitime n’est pas forcément légal.
        Et ce constat est évidemment nié par nos gouvernements. Pour eux ce qui est légal est forcément légitime et ce qui est illégal est forcément illégitime, les deux notions se retrouvent synonymes.
        De plus, ils incitent à croire que l’Etat a le monopole de la violence légitime, ce qui est en soi inexact (même en remplaçant le mot légitime par le mot légal, c’est inexact). Sur un plan individuel, il y a la légitime défense, sur le plan collectif, la constitution reconnait le droit de résistance à l’oppression.

          +6

        Alerter
        • douarn // 20.01.2020 à 14h16

          Merci Véro, décidement j’apprécie souvent vos interventions 🙂

          Oui, nos représentants (mal) élus ne semblent pas pressés de faire la différence entre « légal » et « légitime ». Absolument, nos représentants (mal) élus taillent le cadre légal à leurs mesures. Ces modifications n’étant pas l’expression général du peuple, cela peut déconnecter le cadre légal de toute légitimité et donc théoriquement le rendre illégal. Malheureusement, au titre purement réthorique du « respect de la démocratie », force sera ensuite faite au peuple à accepter ce nouveau cadre légal.

          Sous le régime sarkozyste, l’usage des armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public a fait l’objet du décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 :
          https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024287129&categorieLien=id
          Outre ce qui fait débat actuellement (LBD, lacrymo, …), on peut y lire qu’il est prévu à l’article 3 l’usage de « Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions ». L’usage éventuel de ce fusil contre le peuple est devenu légal, c’est fou : https://www.youtube.com/watch?v=6F6IZlwWcO4

            +1

          Alerter
        • Jean // 21.01.2020 à 08h50

          @Véro, douarn

          L’insidieuse propagande qui consiste à dire : « L’Etat détient le monopole de la violence légitime » à pour objectif de faire oublier que même l’usage légitime de la violence de l’Etat doit se faire en respectant des lois et des règlements. Or le régime macronien, qui est pour la fin de l’Etat de droit, accepte que les forces de l’ordre ne portent pas leur RIO, décore des policiers sans attendre les résultats de l’enquête pour violence qui les visent, remet en service les voltigeurs, nomme comme préfet de Paris un homme qui ignore jusqu’aux principes républicains que sa fonction est sensée défendre…
          Les médias agitent le spectre de la violence légitime de l’Etat pour nous détourner de l’indignation légitime du citoyen, qui voit les lois et les principes républicains qui encadrent l’usage de cette violence chaque jour un peu plus remit en cause.

            +2

          Alerter
    • SanKuKaï // 19.01.2020 à 23h49

      J’ai soumis cet article de Lordon à un ami macroniste après qu’il m’ait sorti l’argument du “padamalgam”, “y a des gentils et des méchants partout”.
      Voici sa réponse :

      “Désolé, je n’y arrive pas, je le trouve affreux ce billet au contraire! J’ai les tripes qui se tordent toutes les 2 lignes. Vraiment trop de «tous pourris, tous méchants, tous des enculés».
      Les discours des altermondialistes et autres extrêmes ou radicaux de gauche ne sont décidément pas ma tasse de thé …
      Je déclare forfait”

      Moi aussi j’abandonne…

        +4

      Alerter
      • Loyd // 20.01.2020 à 05h08

        Vous n’êtes pas le seul à subir du « mais on est pas si mal en France, il faut arrêter d’exagérer. C’est pas la Chine ou la Russie quoi ! ». Ils finiront bien par se réveiller un jour…

          +3

        Alerter
  • Narm // 19.01.2020 à 09h55

    merci pour cette actu qui semble encore plus dramatique que d’habitude.
    Nous sommes dans l’avion supersonic, la majorité des passagers un masque de sommeil
    Les pilotes et les hotesses nous assurent que tout va bien.
    Nous sommes dans l’avion de la germanwings, la porte du cockpit est solidement vérouillée…..

    Elle est où la protection de la planète ?
    L’eau et ça me font particulièrement réagir « Mais, ce faisant, ne sommes nous pas en train de confondre, comme un gamin excité à la veille de Noel, ce qui est nouveau et ce qui est utile, ce qui semble urgent avec ce qui est important ? Est-il normal, maintenant que la décarbonation est dans tous les esprits, que la mise en place de la 5G ne s’accompagne en France d’aucune évaluation mettant en balance le supplément de service rendu avec les inconvénients environnementaux additionnels – car il y en a ? Et, alors que les effets négatifs »

      +10

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 23.01.2020 à 14h04

      Ce samedi 25/1, mobilisation internationale contre le déploiement de la 5g

      Rassemblement, place de l’Albertine(à quelques pas de la gare centrale) à Bruxelles, de 13h à 16h.
      Toutes les infos sur stop5g.be/fr

      Actions en France, voir sur Cyberacteurs.fr

        +0

      Alerter
  • charles // 19.01.2020 à 10h46

    https://reporterre.net/Le-gouvernement-cree-une-cellule-militaire-pour-surveiller-les-opposants-a-l-agro-industrie

    voir aussi, mais en survol uniquement, http://www.allocine.fr/film/fichefilm-261680/critiques/spectateurs/

    film pas terrible mais qui conjecture assez bien un avenir probable.

    > « Hover » se déroule dans un univers dystopique dans lequel la sécheresse a presque détruit l’agriculture et donc causé de gros problèmes en ce qui concerne la nourriture. Pour remédier à cela, la société Vastgrow a inventé des drones pour aider les agriculteurs avec des moyens de subsistance.

      +1

    Alerter
    • Narm // 19.01.2020 à 12h14

      Resistance

      https://www.investigaction.net/fr/leau-et-les-nouvelles-puissances-coloniales/

      « Suite à cet événement public, les représentants des organisations impliquées se sont réunis pour un atelier d’échange d’information et de discussion sur les stratégies communes possibles de résistance à cette gigantesque corporation et ses prélèvements d’eau.  »
      « Les dommages écologiques causés par les prélèvements d’eau et les installations d’embouteillage de Nestlé ne sont pas non plus limités localement. »

      Pourquoi, mais alors POURQUOI n’interdit-on pas tout simplement les bouteilles en plastique ?

        +4

      Alerter
      • Vincent P. // 19.01.2020 à 16h34

        Pourquoi, mais pourquoi acheter des produits Nestlé ?!

        Une méditation à élargir…

          +5

        Alerter
        • Narm // 20.01.2020 à 14h08

          @vincent
          j’en utilise surement , ça n’est pas moi qui fait les courses, (mais j’évite les bouteilles plastiques)

          Sinon, oui, oui, il faut tous « méditer », mais on n’a plus le droit d’appeler au boicot, ils ont tout prévu… des lois sortent.
          Les lanceurs d’alertes sont maintenant soit disant protégés, mais ils se sont empresser de voter des lois pour la protection des secret d’entreprises….

            +0

          Alerter
        • jp // 20.01.2020 à 17h48

          « pourquoi acheter des produits Nestlé »
          a priori je boy cott cette marque et d’autres mais les marketeux sont retors
          1) il faut connaitre par cœur le nom de la centaine de leurs sous-marques
          2) il faut pouvoir lire les mentions sur l’emballage, écrites volontairement en tout petit, donc illisibles

            +1

          Alerter
          • Patrick // 21.01.2020 à 12h17

            il faut dire qu’il y a tellement de choses à écrire sur un emballage qu’il faut choisir:
            – soit faire des emballages beaucoup plus grands
            – soit écrire beaucoup plus petit.

            Il faut reconnaitre aussi que les choix des couleurs ne sont pas toujours judicieux 🙂

              +0

            Alerter
      • Patrick // 20.01.2020 à 08h52

        d’abord , pourquoi boire de l’eau ??
        Nestlé Waters n’a fait que racheter des compagnies existantes qui pompaient déjà les eaux minérales.
        Dans certaines régions de France, c’est la dernière activité économique.
        Et de toutes façons , si on ne pompe pas cette eau , il faudra bien en pomper ailleurs pour boire.

          +0

        Alerter
        • Cornelius // 20.01.2020 à 12h27

          Oui, c’est vrai, pourquoi s’opposer aux politiques de prédation de multinationales sur les biens communs tels que l’eau ? Tout accepter et tout légitimer, un bon marqueur de la classe dominante et de ses télégraphistes.

            +8

          Alerter
          • Patrick // 20.01.2020 à 16h05

            eh bien dans ces conditions, allez la pomper vous-même cette eau.
            Il n’y a pas « prédation » , il y a paiement d’un droit pour pomper cette eau , ensuite il y a mise en bouteille et transport , donc des coûts.
            Sinon .. l’eau reste dans le sol et vous ne l’aurez pas.

              +0

            Alerter
            • Narm // 20.01.2020 à 20h06

              rappel, en france, ce qui est sous terre appartient à la collectivité.
              Chez nous, la collectivité c’est la coimmune.
              J’ai connu des communes où il y a 10 ans, l’eau était gratuite (je ne sais pas si c’est le cas aujourd’hui)
              on nous colle un organisme bien connu mais charger de surveiller et d’entretenir, bien sûr privé.
              La gestion a été demandé par l’intercommunalité, la commune a refusé
              Mais avec l’europe, l’eau devrait être privatisée !! !! !!! !
              et pis quoi encore ?

                +5

              Alerter
            • Patrick // 21.01.2020 à 10h47

              Là, on parle des eaux minérales en bouteille.
              En ce qui concerne le réseau communale , c’est vrai qu’il y a quelques années j’avais de l’eau gratuite dans mon jardin tellement le réseau fuyait et que tout le monde s’en fichait. Je me souviens avoir été obligé d’appeler plusieurs fois parce que j’avais une vraie « source » apparue dans mon jardin et ça inondait tout.
              La privatisation n’a pas été négociée correctement, c’est clair.

                +0

              Alerter
  • charless // 19.01.2020 à 11h04

    on ne parle pas du liban ? Pourtant il s’y passe des évènements fort intéressant..

    vous n’allez pas aimé ce lien, mais bon…

    BANK-RUN A BEYROUTH – QUAND UNE BANQUE CENTRALE EST PROTEGEE PAR DES FILS BARBELES
    du 13 au 17 janvier 2020 :
    BEYROUTH Le hasard des dates a fait que je me suis retrouvé à Beyrouth le même jour que la conférence de Carlos Ghosn… Aussitôt terminée, tous les journalistes ont repris l’avion. Pourtant, il y avait un sujet autrement plus sérieux: par la volonté du gouverneur de la Banque Centrale, Mr Riad Salameh, et surtout de l’Association des banques, les Libanais pauvres ne peuvent plus retirer que 200 dollars par semaine de leur compte, et les Libanais riches un peu plus de 400 dollars.

    https://www.jovanovic.com/blog-reportage-beyrouth-jan2020.htm

    si on ne regarde que les titres, pas un mot là dessus.

    https://news.google.com/search?q=liban&hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

    pas plus ici
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/01/18/au-liban-les-heurts-entre-manifestants-et-forces-de-l-ordre-font-une-centaine-de-blesses_6026456_3210.html

    ici c’est pire, non content de transformer cela en une confrontation confessionnels, ils nous expliquent que les gentils policiers utilisent « des balles en caoutchouc ». Comme si depuis +1an es français n’avaient pas goûté aux joies du LBD.
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20200119-liban-soir%C3%A9e-violence-pr%C3%A9c%C3%A9dent-d%C3%A9but-contestation

      +0

    Alerter
  • sergeat // 19.01.2020 à 12h13

    « l’Ukraine lance une enquête anti-corruption contre Poroshenko et Obama » sont mentionné aussi Biden et Clinton,cette enquête a peu de chance d’aller jusqu’au bout,c’est dommage j’aurai aimé voir les implications française qui depuis la Géorgie ont soutenu jusqu’à Odessa le mafieux Saakashvili je fais référence à Raphael Glucksmann(homme de gauche et européiste dithyrambique) et son ancienne épouse Eka Zguladze,

      +12

    Alerter
    • basile // 19.01.2020 à 12h48

      Obama dans le coup ? C’est donc pas par hasard qu’il s’est permis de parler à la place de Porochenko :
      « la Russie pourra garder sa base de Sébastopol ».

        +4

      Alerter
      • sergeat // 19.01.2020 à 14h34

        Beaucoup de chose ont été volé par les pseudo-privatisation,du point de vue politique Obama voulait la Crimée pour mieux contrôler la Russie,mais au niveau personnel beaucoup ont reçu:li fils de Biden(Hunter) contrôle une partie de l’ énergie,la ville de Odessa a été donné à Saakashvili recherché par son pays la Géorgie pour détournement de fonds,,…..qu’ont reçu les politiques?????..les révolutions colorées rapportent beaucoup de fric

          +4

        Alerter
  • Eric83 // 19.01.2020 à 14h36

    5G, #simple danger# ou menace imminente pour l’humanité ?

    J’avais entendu parler de dangers potentiels liés au déploiement de la 5G pour la santé et je ne m’y étais pas intéressé plus que cela…jusqu’à ce que je regarde la vidéo dont le lien ét ci dessous. Tout simplement effrayant !

    Au rang des dangers potentiels pour l’humanité et si les conclusions des scientifiques qui alertent notamment devant le Congrès US sont exactes, la 5G est LE danger et qui plus le plus imminent.
    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=15411&date=2019-12-21

      +2

    Alerter
    • VVR // 20.01.2020 à 16h02

      Pour info, au cas ou vous l’ignoreriez: Kla.tv, nom complet Medien Klagemauer TV, est la chaîne du « Organische Christus-Generation ». Cette sympathique organisation est dirigée par Ivo Sasek, un ancien mécanicien reconvertit en prophète, et prêche des valeurs saines comme le châtiment corporel systématique, le rejet de toute éducation sexuelle ou scientifique, et la dictature, parce que la démocratie n’est pas l’oeuvre de dieu.

      Sérieusement, ce n’est pas parce que les grands médias racontent de la merde a longueur de temps qu’il faut se jeter chez les fous furieux… [modéré]

        +1

      Alerter
  • RV // 19.01.2020 à 15h29

    Le Président de la République a rencontré les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat le 10 janvier.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=23&v=NC3gbRVz-T8&feature=emb_logo

    A vos esprits critiques !

      +0

    Alerter
  • Bouddha Vert // 19.01.2020 à 22h41

    Pollution des eaux:
    Les agronomes, nouvelle génération, ont beaucoup de pain sur la planche car il va falloir désormais faire comprendre que la première des pollutions provient du travail du sol.
    Utiliser la charrue, ou le rotor garantie de détruire tout ce qui fait la structure du sol. Structure organisée à toutes les échelles, de l’argile micrométrique en passant par les limons et les sables millimétrique, tous ces grains sont naturellement coagulés par les soies, mucus, glomalines et autres cacas produits par les bactéries, acariens, champignons, insectes et autres vers de terre qui une fois moulinés par nos engins s’oxydent et libèrent CO2, lessivent les tensio-actifs qui retiennent oligo-éléments ce qui finit par organiser le délitement des fractions minérales et organiques.
    Améliorer nos stations d’épuration ne changera donc rien à l’affaire, d’autant moins que les cycles du carbone, azote, potasse ne peuvent plus être bouclés puisque tout finit dans nos rivières avant que de rejoindre océan ou mer.
    L’agriculture a donc fort à faire pour se défaire de l’industrie chimique et pétrolière et elle ne saura pas assurer la genèse du phosphate, entre autre…

      +1

    Alerter
  • Bouddha Vert // 19.01.2020 à 22h56

    Part des retraites dans le PIB:
    C’est évidemment un sujet plus que délicat… toucher au pouvoir d’achat d’anciens travailleurs par définition faibles et ayant leur avenir derrière eux, ARGH!
    Ce que je constate autours de moi, c’est que nombre de ces personnes fragiles n’en sont pas moins de gros consommateurs de voyages, en avion cela va de soi et, lorsqu’ils sont propriétaires de leur logement, de plusieurs voyages annuels…
    La fin de vie occasionnera des dépenses en santé également faramineux…
    Le but n’est pas de faire des comptes d’apothicaires mais dans un monde qui, à mon sens, entre en déplétion, il me semble qu’il va nous falloir désormais effectuer des choix sur nos dépenses.
    Personnellement, mais cela devra faire l’objet de débat publics et de législation, j’estime que les dépenses pour la jeunesse sont socialement primordiaux.
    Certes, nos trente glorieuses et les 40 années d’endettement qui ont suivi nous ont permis de nous offrir fromage et dessert mais je doute que cela dure…
    Dans mon acception de la problématique c’est surtout l’équité et la dignité qu’il va falloir organiser mais également maintenir un service de santé de qualité désormais sans acharnement thérapeutique.
    J’ai lu plusieurs fois, mais on peut me contredire, que les pensions françaises en moyenne étaient équivalentes aux salaires moyens, est-ce bien raisonnable dans un monde fini d’offrir autant de pouvoir d’achat à dépenser dans des pays du tiers monde?
    Je sais, je ne suis pas un libéral, mais si les voyages forment la jeunesse qu’apportent-ils aux vieux et à notre monde?

      +3

    Alerter
    • Gilles // 20.01.2020 à 08h30

      pour étayer vos affirmations vous dites: »Ce que je constate autours de moi, c’est que nombre de ces personnes fragiles n’en sont pas moins de gros consommateurs de voyages, en avion cela va de soi et, lorsqu’ils sont propriétaires de leur logement, de plusieurs voyages annuels… » Même si c’est vrai, ce n’est pas un cas général.
      Ensuite vous reprenez à votre compte la lithanie: « les pensions françaises en moyenne étaient équivalentes aux salaires moyens » répétée à longueur d’antenne « chaine d’infos » par des « experts » qui pètent dans la soie, ce qui ne veut rien dire pour les millions de salariés et retraités qui touchent en dessous, voir très en dessous de cette moyenne. Autour de moi, trés proches, 3 retraitées recevant toutes les trois entre 850 et 950 €/mois de retraite(2 sont propriétaires de leur logement heureusement): Aucune des trois ne pourrait subvenir à ses besoins sans l’aide de leurs familles respectives. C’est très, très con de répéter ce genre d’argument sans y réfléchir un minimum.

        +6

      Alerter
      • Bouddha Vert // 20.01.2020 à 22h46

        Lorsque je demandais que l’on puisse me contredire, j’espérais surtout que l’on fournisse des données… Je ne m’attendais pas à ce que l’on me demande de « réfléchir un minimum », que l’on m’assimile au porte voix d’une quelconque litanie (!?), je n’ai aucune compétence comme actuaire… mais il me semble que d’autre en ont!!

        Cela m’apprendra à chercher de la donnée avant de répéter bêtement les journaux, c’est pourquoi j’ai tenté sur l’INSEE de trouver ces données et j’aurais dû commencer par là.
        J’avoue clairement être tombé sur un os, pour ne pas dire un ossuaire!
        Entre pensions de droit direct brutes, retraites supplémentaires personnelles, professionnelles, salaires nets et bruts moyens sur des années différentes je me suis rapidement noyé dans une complexité sans nom…
        Donc si vous trouvez un lien avec des valeurs moyennes, médianes cela me permettra de m’aventurer désormais avec de meilleurs bases, merci.

        Une remarque, les retraités propriétaires à 900€ de pensions font également partie de mes proches et dans ce cas ils économisent tout de même un loyer, ce qui est une véritable aubaine. Quant à l’aide familiale que vous évoquez je pense qu’elle n’est dans ces conditions pas financière et, à mon sens, n’a pas à intervenir dans le propos et si elle l’est, je crois que c’est pour financer des désirs mais pas des besoins.

          +0

        Alerter
        • Gilles // 20.01.2020 à 23h55

          je reconnais à priori votre « bonne foi » , mesurant la difficulté de trouver des renseignements fiables tout en maintenant mon scepticisme quand j’entends parler de « moyennes ».surtout en ce qui concerne les salaires.
          (par ex, je peux vous fournir les preuves qu’un salarié à qualification égale, aujourd’hui coûte moins cher à l’entreprise qu’en 2005, et bénéficie d’un revenu net inférieur alors que les dépenses d’alimentation à elles seules ont augmenté de 30 % environ.).
          Pour répondre à votre remarque: Certes, être propriétaire de son logement est comme vous le dites une grande aubaine. Et c’est sur, il y en d’autres plus mal loties. Mais il faut voir le reste:
          Dans un cas, une dame atteinte d’allzeimer (88 ans)est prise en charge dans un EPHAD: coût mensuel: retraite+900 €+ frais. logement mis en vente qui, quand il sera vendu (en piètre état) ne permettra d’assurer guère plus de 36 mois de dépenses (ce qui, c’est vrai, ne serait déjà pas si mal).
          Dans l’autre cas, dame de 92 ans: toute sa tête, mais en partie impotente: donc aide et soins à domicile.Sa retraite y passe en totalité et ses enfants nombreux (5) sont la pour faire le « joint ».
          je ne crois pas que ces deux personnes financent des « désirs » (lesquels d’ailleurs ?). Ou vous ne faites pas assez attention aux mots que vous employiez ou vous vivez dans un autre monde, au choix ?

            +1

          Alerter
          • Narm // 21.01.2020 à 01h17

            domicile souvent en piètre état car déjà il a fallu se priver pour l’acheter, puis, l’entretien coûte cher au détriment des « loisirs »

              +0

            Alerter
          • Bouddha Vert // 22.01.2020 à 11h47

            @Gilles
            @Modération:Au delà de 48h je suppose qu’une réponse non publiée est éliminée.

            Je réitère, différemment, ma réponse.
            Le sujet des pensions est politique et il faut qu’il soit partagé par la population gouvernée.
            Nos politiques omettent de nous rappeler que toute richesse sociale est le fruit de la transformation de ressources naturelles par le travail des Hommes.
            Historiquement ce travail était essentiellement opéré par les muscles des Hommes et de leurs animaux, moulins et bateaux à voile assuraient le complément.
            Or, ce qui caractérise les sociétés d’après la révolution industrielle c’est le travail des machines.
            L’unité encore usitée du cheval vapeur correspond à la puissance de 10 Hommes!
            Il faut garder à l’esprit que retraite, congés payés, tourisme de masse, alimentation carnée, chauffage central, réseaux électrique, adduction d’eau potable, tout à l’égout, route bitumées, voitures individuelles, éducation obligatoire jusqu’à 16 ans… n’ont été rendu possible que par une puissance de travail par individu augmentée d’au moins 2 ordres de grandeur!!
            Si, pour des raisons de finitude et de pollution induites, énergie et ressources en tout genre baissent individuellement, les services associés baisseront également.
            Donc, pépé et/ou mémé dans la maison des enfants avec ou sans pension seront, à échéance, la seule solution physique pour s’en sortir!!
            Cela solutionnera les dépenses de crèche et d’EHPAD mais cela réintroduira des disputes inter-générationnelles que nous avons oublié.

            En conclusion, je vis dans le même monde que vous et je tente de peser mes mots!

              +1

            Alerter
    • Patrick // 20.01.2020 à 08h37

      tout à fait d’accord avec vous.
      Le PIB est certes un mauvais indicateur , mais si on pense en terme de recettes/dépenses ou création de ressources/ utilisation de ces ressources , il est clair que le coût total des retraites ne peut plus augmenter fortement donc il va falloir répartir la somme totale supportable sur un plus grand nombre de retraités.
      Si on considère en plus qu’une bonne partie de la création de ressources repose sur de plus en plus de dettes , ça va coincer à un moment ou à un autre.

        +1

      Alerter
      • Narm // 20.01.2020 à 20h13

        encore une connerie. Le système est basé sur la répartition.
        ma fille bosse et la part de cotisation employé de sa fiche de paye est environ de 24% la partie employeur est de moins de 10% ! ! ! ! ! ! !
        Et vous vous étonnez qu’après, il n’y a plus d’argent qui rentre dans les caisses de retraites ?
        pourquoi certains retraités ont plus que certains travailleurs : mais parceque depuis 20 ans les salaires sont soit gélé, soit à la baisse. Al’embauche, tous ceux qui vous disent qu’ils ne traouvent personne, c’est parcequ’ils veulent des travailleurs qualifiés payés au lance pierre !

          +3

        Alerter
        • Patrick // 21.01.2020 à 08h40

          les 24% font partie du salaire payé par l’employeur , mais n’oublions pas que l’employeur s’intéresse surtout au salaire complet ( l’ensemble , charges comprises ).
          Donc : tout est payé in fine par l’employeur mais le salarié ne se rend pas compte de ce que ça lui coûte.
          J’ai déjà ce genre de discussion avec un de mes salariés il y a quelques années. Il se plaignait du niveau de son salaire net . Le calcul était simple , brut 2000€ , net 1500€ , salaire complet 3000 € ( je n’ai jamais mégotté sur les mutuelles et complémentaires … ). Le bon système serait de payer les 3000€ au salarié qui verserait ensuite les 1500€ de charge chaque mois.
          Comme ça , chacun se rendrait vraiment compte du coût de l’ensemble

            +0

          Alerter
          • Narm // 21.01.2020 à 13h51

            pas forcement. On le sait combien ça coute,
            les 1500 que le salarié n’a pas sont justement de la responsabilité des politiques et de l’état pour qu’il y ait sécu et retraite !
            laissez le aux salariés…. la cigale et la fourmi, onconnait tous. Donc , caisse de retraite et redistribution, OK
            Mais pas « fuite » et « arnaque » à la retraite sous payé.
            le cas que je cite est 900 brut 980 au totale. Désolé, mais là, on a à faire à une arnaque. et il y a des centaines de miliers de cas comme celui là. comme le CICE que tout le monde à décrié, versé 2 fois, on n’est plus dans l’arnaque mais dans l’escroquerie !

              +0

            Alerter
  • Bouddha Vert // 19.01.2020 à 23h18

    Réassurance de l’Arabie:
    Nous produisons sur notre territoire moins de 0,5% du pétrole que nous consommons aussi, faut-il l’importer!
    Le choix n’est plus si vaste, oublions l’Iran et le Vénézuela!
    La mer du Nord ne nous offre qu’un petit 8% (Vive l’Europe).
    Maghreb et Afrique ne nous offre, outre des critiques à relent colonialiste, à peine 30% de nos consommations.
    Kazakhstan, Azerbaïdjan, Ouzbékistan, Turkménistan… 15%.
    La Russie 15% mais notre Atlantisme européen nous oblige à délaisser un interlocuteur peut fréquentable.
    Il nous reste fort heureusement le Moyen-Orient si apprécié des USA et de notre UE et qui bon an mal an nous « offre » 25% de nos consommations.

    Nous ne sommes plus à l’heure de pouvoir faire les fines bouches, de l’or noir conventionnel on en trouve plus depuis 1964, les réservoirs existants s’épuisent alors pourquoi ne pas améliorer nos relations diplomatiques avec un producteur qui de surcroit est prêt à échanger son précieux liquide contre nos délicieux avions équipés de bombinettes.

    Donc pas de pudeur de violette, faisons ce qu’il faut pour en disposer encore un peu… Pour ce produit je suis certains que nous ferons tout ce qu’il faut, et plus encore, d’autant plus que personne dans l’économie, la population ne désire la sobriété… nous irons d’autant plus loin qu’aucun programme structurel n’organise sa raréfaction.

      +0

    Alerter
    • Patrick // 20.01.2020 à 08h40

      une inquiétude quand même !
      Le gouvernement Saoudien a lancé un vaste plan d’investissement pour préparer l’après pétrole et s’assurer des rentrées d’argent quand leur production viendra à baisser.
      Ce plan s’appelle Vision2030 !! 2030 ?? pourquoi 2030 ?? y’a pas un truc à creuser , là ?

        +0

      Alerter
      • Cornelius // 20.01.2020 à 12h36

        Je demande à voir concrètement ce que le gouvernement saoudien est capable de sortir de ce plan.

        A part acheter de la technologie clef en mains et faire trimer de la main d’oeuvre importée, je ne sais pas bien ce dont leurs nationaux sont capables.

        Je pense plutôt qu’apres une parenthèse enchantée l’Arabie Saoudite retournera à son état primitif de désert.

          +2

        Alerter
        • Patrick // 20.01.2020 à 16h09

          C’est aussi mon sentiment en ce qui concerne les capacités sur place.
          Leur plan semble plutôt axé sur deux types de développement :
          – transformer La Mecque en super centre touristique et hôtelier pour tirer un max de pognon du pélerinage
          – acheter des tas de trucs « rentables » à l’étranger.

          En tous cas , ils semblent pressés, on peut se poser des questions sur l’état réel de leurs réserves de pétrole

            +1

          Alerter
          • Cornelius // 20.01.2020 à 19h17

            Ce n’est pas un hasard si l’introduction en bourse d’aramco est si chaotique. La cotation impliquerait d’être plus transparent sur la réalité des réserves de la compagnie. Et j’ai le sentiment que les dites réserves ne sont pas si confortables que beaucoup le pensent.

              +1

            Alerter
    • VVR // 20.01.2020 à 09h42

      Globalement d’accord a vous, mais par soucis d’exactitude, je précise que ce qui a cesser depuis 1964 ce sont les années fastes on l’on trouvait 50 milliards de barils sans trop d’efforts.

      Après un rebond dans les années 70, on n’est jamais repassé au dessous des 20 Mds de barils depuis 1980, année ou la consommation annuelle dépasse les découvertes pour la première fois. Aujourd’hui on découvre quelques milliards de barils les bonnes années, alors que la consommation mondiale a passé le cap des 36 Mds en 2018.

      Perspective que certains spécialistes de Forbes ne semblent pas avoir quand ils s’extasient d’un record de découverte de 12 Mds de barils en 2019, en additionnant pétrole et gaz pour rendre la chose moins ridicule (le brut conventionnel seul représente moins de 6 Mds).

        +1

      Alerter
      • Bouddha Vert // 20.01.2020 à 16h49

        Effectivement, 1964 correspond au pic des découvertes, de mémoire 1979 correspond au pic disponible par terrien et 2007 le pic de production mondiale.
        Remarque: 12 milliards représentent la consommation mondiale de pétrole en 120 jours, on est sauvé!!

          +1

        Alerter
  • Jean // 21.01.2020 à 22h56

    Sur le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités 1/2

    « Le dernier rapport d’Oxfam fait le constat d’un niveau d’inégalités toujours aussi indécent… et ce qui est encore plus grave, c’est que la situation continue de s’empirer. On vit dans un monde où des richesses colossales sont concentrées entre les mains d’une minorité de personnes quand près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour. Il n’y a rien de naturel aux inégalités : c’est le résultat de choix politiques qui contribuent à perpétuer un système économique injuste et sexiste. Les femmes sont les premières perdantes de ce système économique injuste.

      +0

    Alerter
  • Jean // 21.01.2020 à 22h58

    Sur les mesures politiques à prendre pour lutter contre les inégalités 2/2

    « Les inégalités continueront à s’accroitre si l’on ne prend pas des mesures politiques pour y faire face. Les politiques et les gouvernements dans le monde entier font tout l’inverse de ce qu’il faudrait faire. Le levier principal, c’est l’impôt et la fiscalité. Cela fait des années que l’impôt est détourné de son objectif numéro 1 qui est la redistribution et le partage des richesses. Il y a urgence à ce que l’on retaxe les plus aisés et les ultra riches dans le monde – alors même que, depuis quelques années, on ne fait que réduire leur fiscalité. Nous, à Oxfam, on a une recette très simple : taxer davantage la grande richesse pour financer les services publics (santé, éducation, protection sociale) qui sont des leviers ultra puissants pour lutter contre la pauvreté. »

    Source : http://www.regards.fr/la-midinale/article/pauline-leclere-la-politique-fiscale-depuis-2017-est-l-une-des-clefs-de-la

      +0

    Alerter
    • Bouddha Vert // 22.01.2020 à 12h55

      L’inéquité est certainement un puissant vecteur, à terme, de désorganisation sociale et les populations attendent en général à ce que le politique y prenne garde.
      Cependant lorsque l’on ausculte la croissance des richesses produites (PIB) et qu’on la compare à la croissance de la population, il ne faut pas se leurrer sur les effets qu’induirons une politique fiscale, même idéale.
      Nous vivons dans un monde très inégalitaire, en particulier pour ce qui concerne les richesses disponibles par pays.
      Si l’on accepte de prendre en compte la finitude de notre planète il faudrait globalement produire moins, beaucoup moins.
      Si l’on accepte de partager entre pays ce qu’il restera, les populations de l’OCDE vont perdre énormément et même si nous équilibrions les niveaux pour tous les pays, une simple règle de trois impose à comprendre que jamais personne n’atteindra ce qui semblait être le minimum pour tous.
      Là se trouve le noeud gordien qu’il nous va falloir défaire… ce qui signifie, en creux, que les normes sociales vont en prendre un sacré coup dans la gueule.
      Les indiens d’Amazonie, pour ce qu’il en reste, souffrirons moins que les autres mais il va falloir trouver solution et elle ne sera pas simple, il est vraisemblable que la solution s’imposera à nous, dirigeants politiques compris!
      Construire à côté, de nouveaux modèles, reste, comme le propose Arthur Keller, une des voies de la résilience.

        +0

      Alerter
      • Jean // 24.01.2020 à 01h59

        @Bouddha Vert,

        => « Si l’on accepte de partager entre pays ce qu’il restera, les populations de l’OCDE vont perdre énormément et même si nous équilibrions les niveaux pour tous les pays, une simple règle de trois impose à comprendre que jamais personne n’atteindra ce qui semblait être le minimum pour tous. »

        « le «shadow banking» ou «finance de l’ombre» continue de progresser dans le monde. Elle atteint le montant faramineux de 51.600 milliards de dollars, soit environ 14% des actifs financiers de la planète. »

        Source : https://fr.sputniknews.com/economie/201902181040072612-shadow-banking-finance-ombre-bechade-economie/

        Ne pensez-vous pas qu’il y a là de quoi améliorer le quotidien de tous les habitants de cette planète ?

          +0

        Alerter
        • Bouddha Vert // 24.01.2020 à 19h41

          Non seulement cela ne représente absolument rien en terme de volume, car même taxé à 10% cela représenterait une cinquantaine d’euros par mois et par terrien, mais en plus ses actifs appartiennent essentiellement à ceux qui sont déjà riches et je doute qu’une quelconque instance les redistribuera au genre humain, quelle instance d’ailleurs le pourrait?
          Enfin cette finance de l’ombre n’est grosse que des activités prédatrices de ce monde, or elle n’est pas durable ni souhaitable.
          A mon sens, pour des raisons étiques, vous êtes dans une attitude de marchandage avec ce qu’il est possible d’offrir à notre humanité.
          Notre pouvoir d’achat restera toujours corrélé aux prédations opérées sur ce monde, il faut certainement changer de monde et il n’y aura pas, pour des raisons physiques, de prolongation tendancielle de ce que nous avons vécu depuis 2 siècles.
          Les habitants de l’OCDE pour assurer une certaine équité devraient déjà redistribuer en leurs nations par des politiques redistributives les richesses créées, nous ne le faisons pas, alors de là à imaginer que nous allons le faire pour les 5 milliards restants (!!).

            +0

          Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications