Les Crises Les Crises
10.décembre.201910.12.2019 // Les Crises

Revue de presse du 10/12/2019

Merci 67
J'envoie

DÉMOCRATIE

Comment l’Arabie saoudite fait son lobbying en France

"Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a recours à de multiples agences de communication dans l’Hexagone. Et peut compter sur la bienveillance du Quai d’Orsay. L’Arabie saoudite a singulièrement renforcé son lobbying à l’égard des pays occidentaux ces dernières années. Et le pays devrait utiliser la présidence du G20, qui se poursuivra jusqu’au sommet des dirigeants à Riyad les 21 et 22 novembre 2020, pour démultiplier les tentatives de séduction. Dans ce cadre, l’Arabie saoudite déploie un réseau particulièrement actif en France. Aux yeux de Riyad, il s’agit d’un pays de second rang, surtout comparé aux enjeux économiques et militaires qui animent la relation avec les Etats-Unis. Pour autant, l’Hexagone attire toute l’attention du Prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS). Notre pays est devenu le terrain de jeux concurrentiel, entre les influences opposées du Qatar (Frères Musulmans), des Emirats et de l’Arabie saoudite (salafisme). En avril 2019, Ali Bensaad dans un article, parle même de Françarabie comme il existe une Françafrique. Faut-il aller jusque-là ? Riyad n’ambitionne pas de convaincre l’opinion française et n’a pas besoin d’une communication massive. Ses cibles sont les sphères dirigeantes, les milieux patronaux et enfin les élites musulmanes."

Source : RUPTURES

ENVIRONNEMENT

En-Roads [VO]

"Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a lancé En-Roads, un simulateur en ligne (encore en version beta), pour mesurer l'impact de diverses mesures afin de préserver le monde du dérèglement climatique. Qu'allez-vous préconiser ?"

Source : En Roads

FRANCE

Comment survivre au “jeudi noir”… et faire passer la réforme que les “Français” réclament

"A la télé, on n’en finit plus de vanter le recours aux précaires ubérisés pour échapper à la grève des salariés qui défendent leurs faramineux régimes spéciaux. Tout en rappelant la nécessité et les bienfaits de la réforme du gouvernement, que les Français désirent “au fond d’eux-mêmes”."

Source : TELERAMA

Deux PME françaises remportent le marché des nouveaux lanceurs LBD pour les forces de l'ordre

"Deux PME françaises sont les grandes gagnantes de l'appel d'offres du ministère de l'intérieur (lancé fin 2018) pour la fourniture de lanceurs de balles de défense (LBD) dont l'usage lors des manifestations de gilets jaunes a fait polémique. Selon le bulletin officiel des annonces des marchés publics, un premier marché a été attribué au groupe Rivolier pour la fourniture d'un lanceur à 6 coups, le tout pour une valeur de marché de 727.450 euros incluant 180 LBD et leur équipement associé. Trois autres sociétés (non citées nommément) avaient également répondu à l'appel d'offres. Rivolier se présente comme un groupe familial à capitaux français et comme un "systémier" intégrant notamment des matériels externes pour fournir les armées et les forces de sécurité intérieure. Il a notamment remporté en 2003 un contrat pour fournir 250.000 pistolets de marque allemande SIG Sauer aux forces de l'ordre (Police nationale et Gendarmerie)."

Source : BFM TV

GÉOPOLITIQUE

Le gouvernement allemand prévoit de nouvelles interventions militaires et un réarmement massif

"L’armée allemande (Bundeswehr) se prépare à de nouvelles interventions militaires. Les plans ont été annoncés par la ministre allemande de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer (Union Chrétienne-démocrate, CDU), sur une base de la Bundeswehr dans la Sarre. «Nous pourrions entreprendre des missions supplémentaires aujourd’hui», s’est-elle vantée. Des plans concrets ont été élaborés pour une mission de combat au Mali en Afrique de l’Ouest. L’armée allemande mène actuellement des missions de formation dans le cadre de la «vraie lutte contre le terrorisme», qui est toutefois «actuellement menée exclusivement par la France». Il existe «une volonté de la France de placer l’intervention sur une base plus large», car le sentiment général est «que la situation n’est pas facile en ce qui concerne les forces armées maliennes et autres […] Cela devait être discuté dans le cadre de l’extension habituelle des mandats.»"

Source : Mondialisation

INEGALITES

Attaquer la dette et la pauvreté par tous les bouts

"« C’est bien de manifester, mais, s’il vous plait, arrêtez d’être contre, cela ne sert à rien. Ce qu’il faut, c’est montrer ce que nous voulons. » Cette critique est en partie justifiée : si l’on veut mobiliser les énergies pour un véritable changement, on ne peut pas se contenter de critiquer le capitalisme, le néolibéralisme ou le fascisme. Il faut montrer, arguments à l’appui, qu’une autre voie est possible et désirable. Cependant deux remarques doivent être faites. Premièrement, agir contre ce que l’on ne veut pas peut être très utile, car se battre pour la justice commence souvent par combattre l’injustice. La lutte contre l’esclavage ou la discrimination envers les femmes sont de bons exemples. Ces combats, organisés autour d’une revendication contre une injustice, portent en eux les valeurs d’égalité et de liberté. Les deux positions (« contre » et « pour ») ne sont pas contradictoires mais complémentaires."

Source : CADTM

LIBERTÉS

Quand Israël manipule la définition de l’antisémitisme et tente de l’imposer en France

"Le mardi 3 décembre à Paris, le Parlement français, déserté par la moitié de ses députés, a adopté une résolution « approuvant la définition de l’antisémitisme de l’IHRA ». À peine plus d’un quart des députés ont voté pour, et la proportion n’a pas été plus importante dans les rangs des groupes de la majorité présidentielle. Le malaise était tel que le député porteur de la résolution a dû confirmer à la tribune que celle-ci « exclut les exemples de l’IHRA », une déclaration qui devrait, logiquement, réduire considérablement la portée de ce vote. Le malaise profondément ressenti par les députés était révélateur du choc violent entre deux logiques : la logique de la propagande israélienne et de ses relais en France, avançant sous le masque de la lutte contre « les formes modernes de l’antisémitisme », et la logique de la tradition antiraciste et universaliste profondément ancrée et active en France. C’est ce choc que nous allons tenter de décrypter ici, avant de nous interroger sur les conséquences de l’épisode que nous venons de vivre et du vote qui l’a conclu."

Source : MIDDLE EAST EYE

MATIÈRES PREMIÈRES

La guerre informationnelle autour des métaux rares contenus dans les voitures électriques

"Les métaux rares regroupent une trentaine de matières premières, rares non pas dans les quantités présentes dans la croûte terrestre mais par les difficultés qu’elles représentent pour leur extraction, puisqu’elles sont sous leur forme brute mélangées à d’autres métaux. C’est dans cette division entre les métaux que se trouve la principale pierre d’achoppement : « Il faut purifier huit tonnes et demie de roche pour produire un kilo de vanadium, seize tonnes pour un kilo de cérium, cinquante tonnes pour l’équivalent en gallium, et le chiffre ahurissant de mille deux cents tonnes pour un malheureux kilo d’un métal encore plus rare, le lutécium. » (Pitron, La guerre des métaux rares). Le débat se cristallise plus particulièrement sur une sous-catégorie de métaux rares appelés terres rares. Ceux-ci sont composés de 17 métaux particulièrement stratégiques puisqu’ils sont utilisés dans les smartphones, les automobiles, les éoliennes, les panneaux photovoltaïques; en bref toutes les technologies liées au développement durable, mais également dans certains composants militaires."

Source : Infoguerre

RÉFLEXION

L’anticapitalisme des décroissants

"Le texte est composé de 3 parties d’inégales longueurs : sur le capitalisme, sur la décroissance, sur une revendication de libre parole qui débouche sur un appel à l’unité avec les syndicats pour le 5 décembre . En tant que décroissants, ces 3 parties nous interpellent : parce que nous pouvons nous définir comme anticapitalistes, mais pas seulement ; parce que la critique adressée à la décroissance nous semble manquer sa cible ; parce que depuis longtemps, quant à la stratégie générale pour sortir du capitalisme, nous sommes plus que sceptiques vis-à-vis de ces appels à l’unité qui feraient l’impasse sur une base idéologique préalable et minimale de convergence. Car il ne suffit pas d’être anticapitaliste pour légitimer une mobilisation : il faudrait aussi, au préalable, partager une vision même minimale mais au moins commune de ce nous pourrions entendre par « vie bonne dans une société juste ». Autrement dit, surtout quand on ne peut que constater l’incroyable capacité de résilience et de récupération du capitalisme, il ne suffit pas de se définir par le « contre », il faut aussi être capable d’expliciter un « pour »."

Source : DECROISSANCES : BLOG MICHEL LEPESANT

Deficit structurel, PIB potentiel : des indicateurs budgétaires très discutables

"Les traités européens imposent le respect de règles de déficit et de dette simples à exprimer : le déficit public ne doit pas être supérieur à 3% du PIB et la dette publique supérieure à 60% du PIB. Nous avons vu, cependant, que ces règles font l’objet d’interprétations dans le cadre de la procédure de déficit excessif et qu’il est donc possible de proposer des approches permettant notamment d’investir plus malgré cette contrainte apparente. Nous allons évoquer ici des notions introduites dans le Pacte de Stabilité et de Croissance (PSC) qui ont complexifié les règles ci-dessus pour limiter des biais réels ou supposés. Nous verrons in fine qu’il n’est ni utile ni souhaitable de les maintenir si nous voulons accélérer les mutations à entreprendre pour la transition écologique, sans attendre le grand soir d’une renégociation du traité. Cette question se pose avec acuité car le PSC devrait être révisé en 2020, sur la base notamment de l’évaluation des règles budgétaires européennes réalisées par le Comite budgétaire européen en 2019."

Source : CHRONIQUES DE L’ANTHROPOCÈNE

SOCIETÉ

L’année 2020 sera celles des révoltes populaires dans la plupart des pays du monde

"L’année 2020 risque d’être extrêmement propice aux révolutions et aux soulèvements populaires dans plus de 115 pays de la planète."

Source : Startegika 51

ÉCONOMIE

Un capitalisme rentable sans croissance : le hold up de la valeur

"Le capitalisme est engagé depuis plus d’une décennie dans une dynamique que l’on pourrait qualifier d’énigmatique, tant elle défie les lois économiques standards. A bien des égards la situation évoque le Japon des années 90. A défaut de fournir une clé d’explication à ce qui fait de plus en plus figure de régime de croissance, de par sa durée, ou de me prononcer sur la soutenabilité macro-économique de ce régime, j’aimerais démonter les enchainements qui le caractérisent, à travers un schéma très simplificateur. Plutôt que de dérouler une chaîne causale, comportant un présupposé sur l’origine des déséquilibres, de trancher l’insoluble dilemme, crise de l’offre, avec à sa racine un essoufflement du progrès technique ou crise de la demande, dont la source proviendrait des salaires et de la rigueur budgétaire, je préfère partir de deux symptômes singuliers de la période que nous traversons."

Source : XERFI CANAL

Latécoère passe définitivement sous pavillon américain

"Le fonds américain Searchlight s’empare finalement du leader français de l’amplification lumineuse après une OPA couronnée de succès et validée par l’AMF. Le fonds américain acquiert ainsi une participation de 62,76% au capital de l’entreprise."

Source : Portail de l’IE

Les chiffres scandaleux des Partenariats Public-Privé britanniques

"Le Royaume Uni a exporté son modèle de Partenariats public-privé à travers le monde, alors même que ceux-ci implosent au niveau national. Le dernier scandale, qui a largement été repris par la presse britannique, dévoile les dessous des PPPs, et l'escalade des coûts auxquels des hôpitaux, des antennes de police ou des écoles doivent faire face, dans un environnement budgétaire déjà contraint."

Source : Le blog de Cécilia Gondard

ÉTATS-UNIS

Comment les milliardaires tentent d’acheter la primaire démocrate pour contrer Sanders

"Au grand dam des électeurs, le nombre de candidats à la primaire démocrate ne cesse d’augmenter. L’arrivée du milliardaire Michael Bloomberg et du gestionnaire de fonds d’investissement Deval Patrick marque le franchissement d’un nouveau palier dans la panique des élites néolibérales face à la montée de la gauche américaine, au risque de faire imploser le parti démocrate et d’offrir un second mandat à Donald Trump. Malgré la défaite d’Hillary Clinton en 2016 et les sondages prometteurs de deux candidats marqués à gauche dans d’hypothétiques duels face à Trump, ces cercles de dirigeants restent convaincus que seul un candidat modéré peut l’emporter face à l’ancienne star de télé-réalité. À cette curieuse certitude s’ajoute une forte angoisse à l’idée de s’aliéner la classe des ultra-riches qui contribue au financement du parti et dont certains éléments ont déjà indiqué préférer Trump à Elizabeth Warren."

Source : Le Vent se lève

Commentaire recommandé

M.Smith // 10.12.2019 à 07h55

C’est beau le modèle allemand :
https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/germany/1482371/If-you-dont-take-a-job-as-a-prostitute-we-can-stop-your-benefits.html
Vive le divin Marché (des biens et des corps) qui prend soin des chômeurs.
Prochaine étape le job de mère porteuse ou de donneur d’organe ? de trafiquants de drogues ou d’enfants ou de tueur à gage ?

32 réactions et commentaires

  • M.Smith // 10.12.2019 à 07h55

    C’est beau le modèle allemand :
    https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/germany/1482371/If-you-dont-take-a-job-as-a-prostitute-we-can-stop-your-benefits.html
    Vive le divin Marché (des biens et des corps) qui prend soin des chômeurs.
    Prochaine étape le job de mère porteuse ou de donneur d’organe ? de trafiquants de drogues ou d’enfants ou de tueur à gage ?

      +40

    Alerter
    • jean-pierre.georges-pichot // 10.12.2019 à 10h04

      Le système allemand en matière d’indemnités chômage, si je me souviens bien, avait naguère démontré sa modernité en radiant une bénéficiaire au motif qu’elle avait refusé un emploi de prostituée.

        +8

      Alerter
    • M.Smith // 10.12.2019 à 10h50

      Variation sur le même thème.
      Miracle économique anglais… 135 000 enfants SDF :
      https://insolentiae.com/miracle-economique-anglais-sdf/

        +6

      Alerter
  • calal // 10.12.2019 à 08h30

    « Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a lancé En-Roads, un simulateur en ligne (encore en version beta), pour mesurer l’impact de diverses mesures afin de préserver le monde du dérèglement climatique. Qu’allez-vous préconiser ? »

    loool
    La consultation-enfumage 2.0.
    Apres les consultations macronniennes suite aux gilets jaunes,les consultations publiques sur les retraites a delevoye,on passe au niveau mondial et informatisé…

      +5

    Alerter
    • tassin // 10.12.2019 à 09h30

      J’ai pas mal bidouillé avec, il est intéressant pour se rendre compte du caractère dérisoire des mesures du type transition énergétique ou contrôle de population et de l’influence déterminante du développement du capitalisme (essayez le levier « economic growth »). Par contre il est risible qu’il y est un onglet pour le développement du nucléaire au thorium (qui n’est pas une source d’énergie). et surtout il est impossible de simuler une récession mondiale. Et c’est pour tant ça qui ça commencer dans la décennie à venir.

        +6

      Alerter
      • Julie // 12.12.2019 à 17h48

        Il y a une option « interdire la fabrication d’armes ou l’utilisation de celles-ci » ?
        On fait pas le bilan Carbone de nos guerres?

          +2

        Alerter
  • Patrick // 10.12.2019 à 08h37

    Le PPP ( partenariat public-privé ) , c’est juste un moyen de faire des dettes supplémentaires sans que ça apparaissent en comptabilité.
    Nos élus et notre administration ne savent vivre qu’en faisant des dettes , toujours plus de dettes , alors quand ça coince et qu’il faut faire disparaître tout ça sous le tapis , il reste quelques artifices comme le PPP et tant pis si ça coûte beaucoup plus cher au contribuable.
    Dans le même style , il y a eu les « emprunts toxiques ».
    Commençons par limiter les capacités de dépenses et d’engagement des élus.

      +14

    Alerter
    • Juju77 // 10.12.2019 à 10h41

      et a reprendre une souveraineté sur la création/destruction monétaire, la monnaie peut être créatrice ou destructrice de valeur et de bien être .. (voir le film « la monnaie extraordinaire » qui raconte la création de « bon de travail » par une mairie dans une Autriche sinistrée par la crise de 29 .. le village repris vie contrairement a ses voisins … l’action du boucher-naziste qui profita de ce système mais obéissant au parti ira aussi le dénoncer a la banque centrale y mettra terme …)

      j’aurai bien d’autres exemples

        +4

      Alerter
  • waddle79 // 10.12.2019 à 09h40

    En écho à l’article de la semaine sur les révoltes mondiales contre le modèle libéral, je signale pour une prochaine revue de presse un retour en deux parties sur le tournant libéral de la décennie 80, avec sons d’archive et commentaires percutants d’un trio d’intellectuels : François Cusset auteur d’un livre sur le sujet, Lordon et Halimi qu’on ne présente plus. C’était dans Là bas si j’y suis en 2007 mais ça n’a pas pris une ride. Et ça aide à comprendre dans quoi on se débat encore aujourd’hui même si ce modèle on l’espère touche enfin ses limites, sociales mais aussi écologiques.
    Le montage en deux parties d’une heure chacune vaut vraiment le coup, ça permet aussi de se rappeler le rôle des socialistes dans l’importation de ce modèle en France.
    https://www.youtube.com/watch?v=1-2NGZ0vysA&t=1174s
    https://www.youtube.com/watch?v=gJx1TY3HgWU&t=7s

      +10

    Alerter
  • tachyon // 10.12.2019 à 09h49

    En-Roads, un simulateur en ligne (encore en version beta)
    Pas la moindre trace des économies (d’énergie mais pas que..) :
    – division par 10 du trafic aérien et maritime
    – suppression de la publicité (pas seulement les panneaux électroniques)
    – suppression de l’éclairage nocturne (de 23h à 6h)
    – suppression des transports inutiles
    – suppression des fabrications de produits inutiles (voire dangereux)
    – relocalisation massive des productions vitales
    – ….

      +9

    Alerter
  • Kokoba // 10.12.2019 à 10h43

    C’est toujours amusant de suivre les éléments de langage à la mode.
    Actuellement, c’est « la réforme que les Français désirent au fond d’eux-mêmes »
    Avec les variantes « cette fois, les Français sont prêts » ou « les Français savent que c’est nécessaire »

    Les médias ne sont jamais à cours de saloperie.

      +32

    Alerter
  • RémyB // 10.12.2019 à 10h57

    135000 enfants SDF à Nowel in Great Bretagne,
    visiblement, le progrès social n’est pas pour tout le monde …

    https://insolentiae.com/miracle-economique-anglais-sdf/

      +6

    Alerter
  • M.Smith // 10.12.2019 à 11h11

    Démocratie. France.
    Amendement (dans le cadre de la « Lutte contre la haine sur internet » sic).
    http://www.senat.fr/amendements/commissions/2018-2019/645/Amdt_COM-13.html
    Après l’article 35 quater de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, il est inséré un article 35 quinquies ainsi rédigé :
    « Art. 35 quinquies. – Lorsqu’elle est réalisée sans l’accord de l’intéressé, la diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires ou d’agents des douanes est punie de 15 000 euros d’amende. ».

    Autrement dit, éborgnés les journalistes ne suffit pas il faut faire taire toute images de violences policières en les interdisant au prétexte de protéger la vie privée des forces du désordre.
    Elle est pas belle la vie sous Macron (dans la droite ligne de la suppression des Observatoires de la pauvreté, etc.) ? En marche forcée vers la démocratie corporative : les mains sur les yeux, les mains sur la bouche, les mains sur les oreilles.
    http://www.omalayatravel.com/fr/wp-content/uploads/2016/01/Trois-singes-644×427.jpg

      +27

    Alerter
    • Patrick // 10.12.2019 à 14h13

      Soyez bien conscient que chaque fois que quelqu’un vous brandit « la haine  » , « l’incitation à la haine  » ou un truc comme ça , c’est qu’il veut vous faire taire et qu’il cherche juste un prétexte pour restreindre la liberté de penser ou de parler.
      Le fait de ne pas être d’accord et de le dire devient forcément une « incitation à la haine » et ça c’est pas bien , du coup ça évite d’interdire une parole, ça la pénalise.

        +18

      Alerter
    • Grd-mère Michelle // 10.12.2019 à 15h10

      « Elle est pas belle, la vie sous Macron? »

      M’enfin, pourquoi, comment, a-t-il donc été élu?!
      (À tou-te-s les français-e-s qui ont-n’ont pas voté… spécialement au premier tour… )
      La passivité, la nonchalance, l’individualisme, de citoyen-ne-s négligeant la « chose publique/commune » à laquelle leurs ancêtres ont pourtant gagné l’opportunité de pouvoir participer, me semble la première cause de la gabégie observée ainsi que de l’insupportable prétention à vouloir « diriger » à leur guise le peuple, de la part de politicien-ne-s parvenus à la gouvernance de l’État de manière illégitime.
      Une élection qui n’atteint pas 75% de participation devrait être annulée.

      Mais… comment les convaincre de s’occuper enfin de ce qui les regarde?
      Dès l’école, peut-être? (2h d’ateliers de parole hebdomadaires au lieu de cours de morale, pendant toute la scolarité obligatoire?)

        +4

      Alerter
      • calal // 10.12.2019 à 19h12

        « 2h d’ateliers de parole hebdomadaires au lieu de cours de morale, pendant toute la scolarité obligatoire? »

        vous voulez 80% d’abstention?
        Vous voulez imposer de la reunionnite « pour faire semblant » aux enfants des leur plus jeune age? de la consultation « pour faire croire qu’on a une influence sur la decision » ,ils en auront bien assez a l’age adulte…

          +2

        Alerter
      • Louis Robert // 10.12.2019 à 19h53

        « M’enfin, pourquoi, comment, a-t-il donc été élu?! »?

        ***
        Comment?

        Catégoriquement, la seule majorité des Français qui existe (abstentions+votes blancs+non inscrits…) n’en voulait pas!!!

        Il ne fut donc « élu » qu’à la faveur d’un système électoral qui n’est qu’imposture, permettant à n’importe qui, venu de n’importe où, de se déclarer Président du pays avec moins de 20% d’appuis des électeurs inscrits! Ce sont les manipulateurs dudit système qui l’ont déclaré « élu » dans ces conditions… comme d’habitude depuis des décennies, grâce à l’infime minorité d’idiots utiles, adeptes de la servitude volontaire, qui ont obéi au Pouvoir en allant voter pour ÇA. Ce sont eux les responsables du désastre.

        Ceux qui ont refusé de voter pour ÇA, dans CES conditions, sont précisément ceux qui prennent le politique au sérieux et s’occupent vraiment de ce qui les regarde! Ils résistent, disent non à ce Pouvoir en lui tournant le dos.

          +13

        Alerter
        • calal // 11.12.2019 à 08h41

          « Ceux qui ont refusé de voter pour ÇA, dans CES conditions, sont précisément ceux qui prennent le politique au sérieux et s’occupent vraiment de ce qui les regarde! Ils résistent, disent non à ce Pouvoir en lui tournant le dos. »

          non ,vous vous faites manipuler par des spins doctors.Ces gens n’ont pas de voix derriere eux.
          tout valait mieux que macron,meme un vote pour le parti de la defense des chiots et des chatons.
          personne n’est aussi dangereux qu’un banquier.

            +2

          Alerter
      • Grd-mère Michelle // 11.12.2019 à 15h35

        @Louis Robert
        Heu… J’ai écrit « … spécialement au premier tour… » où, me semble-t-il, il existait un choix assez divers. N’est-ce pas dû à une sorte de fatalisme de « mougeons », comme l’a déjà dit ici quelqu’un? Quelle tristesse, de constater que des humains doués de conscience(grâce aux langages fort élaborés développés pour la réflexion/communication/transmission) se retrouvent à l’état d’animaux corvéables…
        Merci néanmoins d’avoir expliqué le « comment? » à une belge un peu envieuse qui, vivant en monarchie, n’a pas le droit de choisir le chef de l’État (fonction momentanée, rappelons-le).

        Quant au « pourquoi? »…@Calal: vous ne m’avez pas bien comprise, parce que je n’ai pas développé.
        Si je mets en cause l’enseignement (intimement lié à l’éducation, quoi qu’en disent des profs trop irresponsables/ou lâches que pour le reconnaître), en proposant des « ateliers de parole hebdomadaires, pendant toute la scolarité obligatoire » en lieu et place des cours de morale/civisme/philosophie, c’est pcq je m’interroge sur la passivité d’une majorité de non-votants(ou votant nul) qui pourrait faire la différence.
        Dans ces ateliers, il ne s’agirait pas de parler de politique, mais bien de tous les sujets inhérents aux réalités de la vie, afin d’aider chaque enfant/jeune à se former une conscience, des convictions personnelles, en apprenant de la diversité des un-e-s et des autres tout en s’exerçant à s’exprimer, à se parler et à s’écouter respectueusement, et en découvrant que tout n’est pas soit blanc ou soit noir.

          +1

        Alerter
      • Grd-mère Michelle // 11.12.2019 à 16h00

        Suite de 15h35: Car c’est justement sur cette conscience individuelle que repose le pari de la démocratie (actuellement dévoyée en oligarchies, particraties prostituées au pouvoir de la force/de l’argent), seul moyen d’éviter la dictature et le totalitarisme.

        L’école(à partir de 3ans) et ses enseignements (pratiques et intellectuels), livrée pendant des siècles aux religieux, est à présent sous la coupe d’une morale bourgeoise(dérivant de la morale « chrétienne ») qui contribue à classifier, formater, séparer les populations, perpétuant un système d’inégalité, de dominant-e-s/dominé-e-s, d’exploitant-e-s/exploité-e-s, en n’offrant pas le choix (manque d’informations sur les possibilités d’à-venir, entre autres) à chacun-e de devenir un-e adulte responsable qui sait ce qu’il-elle veut et SURTOUT ne veut pas!

          +0

        Alerter
  • freclo // 10.12.2019 à 16h58

    Je tiens à mettre en avant un site surprenant : strategika 51 , suivi depuis des années ce site a des sources étonnantes, certaines images et vidéos de guerres prouvent que l’administrateur de ce site est très proche de la réalité….que les crises le mettent en évidence dans sa revue de presse est génial……

      +5

    Alerter
  • Fritz // 10.12.2019 à 20h08

    Concernant l’exclusion de la Russie des prochains Jeux Olympiques, le plus intéressant est la réaction de nombreux lecteurs de L’Équipe, qui ne sont pas dupes de cette gigantesque hypocrisie. Tenez, je reproduis le commentaire le plus approuvé :
    « Ça leur apprendra de vouloir faire comme les anglais, les kenyans, les jamaïquains ou les américains. Les russes devraient savoir que seuls les anglo-saxons ont le droit de se doper ! »
    https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/La-russie-exclue-des-jeux-olympiques/1088316

      +16

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 11.12.2019 à 15h42

      De toute façon, qu’on arrête avec toutes ces grand-messes « sportives », destinées à nourrir et canaliser les nationalismes, et hyper-polluantes!

        +0

      Alerter
  • Pas dupe // 11.12.2019 à 06h48

    Comme d’habitude, quand on parle de batterie, on ressort les terres rares et on met le photovoltaïque dans le même panier que d’autres alors que la bonne vieille et très stable technologie de modules en silicium cristallin n’en utilise pas…
    https://voir.ca/philippe-gauthier/2016/08/01/lenergie-solaire-plombee-par-les-terres-rares/

    Le seul élément problématique pour des modules solaires photovoltaïques en silicium cristallin, c’est l’argent utilisé pour les grilles de collectes des électrons.
    Des travaux relativement avancéS permettent de penser que sous peu on saura le remplacer par du cuivre, élément bien plus disponible.

    Merci donc aux auteurs et commentateurs de mettre à jour leurs informations et d’arrêter de critiquer une production d’énergie relativement simple, peu chère, sans entretien ni aléas et qui ne perturbe pas l’environnement puisqu’elle est constituée d’éléments quasiment tous recyclables…

    Concernant les batteries et l’automobile, On ne peut traiter ce sujet sans lien avec les moyens de production de l’énergie.
    De nouvelles technologies de batterie (basées sur les propriétés capacitive du silicium) qui, si elles étaient aujourd’hui utilisées remettraient en cause entièrement le système de production (charbon, nucléaire, gaz) sont à l’étude ; facteur 10 à 100 en termes de masse ou d’autonomie.
    Croyez-vous que ces lobbies laissent sortir ce genre de brevets qui remettrait de fait instantanément la rente d’un oligopole en cause ?

      +3

    Alerter
    • Patrick // 11.12.2019 à 10h39

      arrêtons avec les « lobbys » qui bloqueraient les brevets.
      Nous ne sommes pas dans un système franco-français totalement fermé , il y a quantité de pays dans le monde qui se fichent complètement des brevets et qui ont besoin d’énergie. Donc si ces technologies existaient vraiment et fonctionnaient vraiment il y a belle lurette que la Chine les utiliserait pour ses besoins internes … et là … rien !! donc tout ça ne fonctionne pas.

        +2

      Alerter
      • Pinouille // 11.12.2019 à 14h36

        Tout à fait.
        Et en quoi le fait de développer des technologies d’accumulation d’énergie remettrait en cause le système de production d’énergie?
        Ne soyons pas dupes 🙂

          +0

        Alerter
        • Pas dupe // 11.12.2019 à 18h01

          Si vous savez stocker localement de manière efficace, le solaire n’est plus une question mais une évidence.
          Les modules c’est de la low-tech sans aucun problème techno ni de maintenance ni de recyclage, les batteries sont le seul obstacle.
          Les voitures électriques représentent d’ailleurs une synergie car on travaille actuellement sur l’intégration des batteries de voiture aux réseaux intelligents quand elles ne sont pas en déplacement.
          Aucune analyse actuelle ne prend malheureusement en compte ce genre de solutions.

            +0

          Alerter
      • Pas dupe // 11.12.2019 à 17h54

        Patrick, c’est bcp plus compliqué que ça…
        Les chinois comme les autres ont besoin de vendre, et leur modèle dépend de l’export qui est tout sauf libéral, quoi que le système occidental prétende.
        Tout finit pas la capacité de financer un investissement.
        Si votre business dégage moins de marge que celui d’autres, les banques ne financent pas, et sur des marchés stratégiques, les barrières douanières sont levées si vous représentez un danger pour le système en place.
        Énergie et guerre allant main dans la main, vous imaginez ce que cela veut dire.
        Il ne faut pas confondre ce qui est valable pour de la camelote que personne ne peut produire de manière rentable en occident et ce qui rend l’occident fort : la maitrise de la distribution de l’énergie.

        Sur les batteries comme sur le solaire en l’occurrence, je parle de ce que je connais et ce que j’ai pu voir au niveau de négociations dans des ministères ou à des DG de grands groupes, pas de ce que certains pensent comprendre sur le terrain.
        Les arbitrages ne sont pas pris sur les tarifs ni sur la technologie mais sur les marges et des accords plus ou moins tacites entre géants. Si vous avez l’expérience de ce genre de négo (niveau DG & ministères), n’hésitez pas !…

          +0

        Alerter
    • Grd-mère Michelle // 11.12.2019 à 16h18

      @Pas dupe: « Concernant les batteries et l’automobile, on ne peut traiter ce sujet sans lien avec les moyens… » d’ÉCONOMISER l’énergie, de lutter contre son gaspillage et donc la production de milliards de trucs inutiles et polluants, qui ne sert qu’à maintenir la majorité de la population mondiale(consommateurs-trices) en esclavage.

        +0

      Alerter
      • Pas dupe // 11.12.2019 à 18h47

        Mais je suis entièrement d’accord. Les EnR sans la sobriété c’est du bullshit business à la mode « développement durable ».
        Le nuke est le meilleur ami de ceux qui veulent jouer en « no limit » côté énergie.
        C’est la seule énergie qui permet ça car elle est dimensionnable pour ne pas se poser de questions limitant le développement.

          +0

        Alerter
    • Renaud // 16.12.2019 à 22h29

      Bonjour,

      Je vous invite à jeter un petit coup d’oeil à :
      https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-mix-energetique

      pour constater la part ridicule du photovoltaique dans la production d’électricité en france. Il faudrait tres tres tres fortement baisser la consommation surtout en hiver pour que cette source d’énergie devienne prépondérante.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications