Source : Youtube, Trouble Fait, 08-06-2017

Ce n’est pas d’aujourd’hui que les « journalistes » du JT de France2 (et d’autres) font tout pour que l’opinion publique Française ait une mauvaise image du Brexit. Mais depuis les attentats de Londres et dans un contexte d’élections législatives au Royaume-Uni, l’instrumentalisation morbide et cynique du terrorisme va bon train pour expliquer à la population quels sont ces priorités.

Mensonges, peur, instrumentalisation et hiérarchisation des morts,… Décryptage d’une propagande écœurante.

Source : Youtube, Trouble Fait, 08-06-2017

26 réponses à [Vidéo] Attentat de Londres : C’est la faute du Brexit ! Par Trouble Fait

Commentaires recommandés

Homère d'Allore Le 13 juin 2017 à 08h34

“Il relaie l’opinion d’une partie importante de la population”.

Non. Il CRÉE l’opinion d’une partie importante de la population.

  1. Olivier Le 13 juin 2017 à 02h05
    Afficher/Masquer

    Oh il va bien s’en trouver quelques-uns pour acabler les 1% ou l’occident terroriste dans l’autre sens, et faire comme si entre les 2 deux il n’y avais rien d’autre que le vide ou le hasard. Dans un cas comme dans l’autre, je ne suis pas sur que la petite Saffie Rose Roussos – 8ans – ai fait la différence quand elle fut fauchée par les clous. Et pendant ce temps la, on évite soigneusement de parler du coupable. Celui du pays du réel.

    C’est comme la doctrine du bouton nucléaire. Un homme est élu, il a le doigt dessus. Au final si vous pouvez incriminer ceux qui ont voté pour lui, l’aveuglement des prédécesseurs qui n’ont pas géré la crise, les faiblesses des institutions qui n’on pas freinée l’élan, etc… ça reste d’abord – et à la fin – le choix d’un homme. C’est un truc mal connu de nos jours qui s’appelle la responsabilité. Et bêtement, elle ne se dilue pas.


    • jiojio Le 13 juin 2017 à 04h22
      Afficher/Masquer

      la responsabilité devant le peuple se dilue en France avec le pouvoir: plus d’accès aux décisions, plus de pouvoir, moins de responsabilités. Triste réalité. D’ailleurs il nous manque maintenant les 3 principes définissant l’ordre démocratique selon J Sapir: principe de responsabilité, principe de la liberté d’organisation, principe d’égalité d’accès à la décision (ici http://russeurope.hypotheses.org/5332 ou ici http://russeurope.hypotheses.org/767). Au maximum il nous reste le dernier que je rajoute, la fraternité.


  2. Fritz Le 13 juin 2017 à 02h32
    Afficher/Masquer

    Boycotter les JT ? C’est fait : je n’ai pas la télé, c’est ma seule forme d’abstention.

    J’imagine que le propagandiste de France 2 s’indigne de l’alliance contractée par Theresa May avec le DUP d’Irlande du Nord : le Brexit sera mené à bien. Comme on dit là-bas : No surrender !


  3. Thierry Le 13 juin 2017 à 02h43
    Afficher/Masquer

    On retrouve la même chose globalement dans la presse britannique comme le FT, Guardian ou Telegraph.
    Recherchez par exemple ‘brexit divorce bill’. C’est un sujet très débattu, et dans ces termes, outre Manche.


  4. Fritz Le 13 juin 2017 à 03h13
    Afficher/Masquer

    En 1588 déjà, Philippe II d’Espagne voulait ramener l’Angleterre dans le giron européen, après le Brexit ou Acte de Suprématie du roi Henri VIII. Son armada était réputée invincible, comme cette Union Européenne qui était censée attirer toujours plus de nouveaux États-membres. Qu’un seul État ose en sortir, et le mythe de l’invincible UE est brisé.


    • manuel Le 14 juin 2017 à 00h21
      Afficher/Masquer

      il faut arrêter de raconter n’importe quoi. Si H VIII a quitté quelque chose ce n’est pas l’Europe, c’est l’Eglise catholique pour pouvoir se remarier tant qu’il voulait et rien d’autre. Le comparer au Brexit c’est insulter les britanniques.


  5. patrick Le 13 juin 2017 à 07h45
    Afficher/Masquer

    Pour la défense des journalistes il faut bien dire que les choix étaient limités.
    Ils avaient prévu de mettre les attentats sur le dos des hackers Russes mais ça risquait d’être un peu gros , alors ils ont choisi le Brexit. 🙂


    • Chris Le 13 juin 2017 à 15h05
      Afficher/Masquer

      Ces attentats sont autant l’objet du Brexit que du non Frexit.
      Le Royaume Uni tout comme la France de concert avec les USA ont soutenu, armé et entrainé des myriades de terroristes pour éliminer Kadhafi et Al Assad.
      Les attentats sont le retour de flamme de cette politique absurde même si la prédation et le contrôle des énergies fossiles le justifie pour garder notre niveau de vie. Car il s’agit bien de cela !
      Je me souviens encore des réflexions de certains qui fustigeaient d’autres, arguant “m’enfin, on ne va tout de même pas revenir à la bougie !”
      Et pourtant… Qu’est-ce qu’on parie ? Juste une question de temps. Ce sera la bougie avec en prime le puisage d’eau dans des puits et sources irrémédiablement pollués et des plantes OGM stériles.


      • Chris Le 13 juin 2017 à 15h38
        Afficher/Masquer

        Perso, j’adore les vidéos du jeune homme. Humour, intelligence, l’art de débusquer les rats et pointer les cloportes.
        Je les relaies systématiquement chez les jeunes et moins jeunes de mon cercle, qui y ont pris gout (surtout les jeunes, les quadragénaires sont plutôt amortis !) et qui m’en renvoient d’autres.


        • lvzor Le 14 juin 2017 à 18h22
          Afficher/Masquer

          Oui, c’est cool et instructif : je ne connaissais pas ce Colique de la Merdaie, mais il m’a l’air bien gratiné 😀


  6. albert Le 13 juin 2017 à 07h54
    Afficher/Masquer

    Ce jeune plein de talent en fait des tonnes pour monter en épingle… pas grand chose. Le journaliste ne fait pas une leçon de morale mais il relaie l’opinion d’une partie importante de la population.

    J’ai une question pour l’équipe des Crises: pour le choix des articles, est-ce qu’Olivier est toujours maitre de son blog ou est-ce un choix collégiale?
    Ce qui est sur c’est que les commentateurs sont très crispés sur les questions européennes, je me demande si cela influe sur le choix des articles. fan service?


    • Homère d'Allore Le 13 juin 2017 à 08h34
      Afficher/Masquer

      “Il relaie l’opinion d’une partie importante de la population”.

      Non. Il CRÉE l’opinion d’une partie importante de la population.


      • Thierry Le 13 juin 2017 à 13h42
        Afficher/Masquer

        Les journalistes étaient pourtant majoritairement contre le Brexit, sauf ceux des tabloïds anglais propriété de Murdoch & co.
        Ils n’ont donc pas fait l’opinion. Idem pour Trump, ou référendum de 2005 etc.
        Ici le journaliste fait globalement son job et reprends les analyses de la presse non tabloïds anglaise


        • raloul Le 13 juin 2017 à 15h57
          Afficher/Masquer

          Bonjour!

          A vous lire, on dirait que les journalistes n’ont aucune influence sur l’opinion. Si tel est le cas, comment expliquez-vous l’ascension de m. Macron par exemple ???

          Ce qui est remarquable dans le cas du brexit, c’est que malgré une campagne de propagande digne de l’URSS, le camp pro-indépendance l’ait emporté, au grand dam des principaux médias.


        • chequedesorti Le 15 juin 2017 à 11h41
          Afficher/Masquer

          La presse britannique était bien plus euro-realiste que la presse française qui est dans son intégralité euro-fanatique.

          Les britanniques entendent donc les deux opinions, les français n’en connaissent qu’une seule.


    • plebs Le 13 juin 2017 à 09h09
      Afficher/Masquer

      @albert

      Avant de “causer”, avez-vous pris la peine de visionner quelques unes des remarquables vidéos de trouble fait ? Je n’en suis pas certain.

      Vous semblez en tout cas préférer voir des “relais d’opinion” plutôt que de simples propagandistes chez nos bons journalistes. C’est votre droit le plus strict.

      Mais j’ai une question : que faites-vous sur les crises ? Vous allez vous faire du mal.

      Car on y monte beaucoup en épingle des sujets de “pas grand chose”, comme l’indépendance des médias, leur objectivité, leur soumission à la pensée mainstream, le brexit, la manipulation des faits, l’UE, l’€uro, les guerres illégales euro-atlantistes, etc. etc. etc.

      Bien à vous.


  7. Homère d'Allore Le 13 juin 2017 à 07h58
    Afficher/Masquer

    Trouble Fait a aussi réalisé de très bons décryptages des programmes présidentiels de Macron, Le Pen, Fillon et Mélenchon.

    Sa série sur le Brexit est, également, excellente.

    Tout serait parfait si il respectait les règles du participe passé à l’oral et faisait relire ses écrits pour éviter de vilaines fautes d’orthographe. Mais ces petits défauts de forme ne doivent pas empêcher d’apprécier son acuité.


    • Krystyna Hawrot Le 13 juin 2017 à 13h47
      Afficher/Masquer

      il est très bien ce jeune homme. Quand on pense à tous ceux qui ne font rien, il faut saluer chaque initiative de résistance et d’éducation populaire! Justement plus c’est court, plus cela sera regardé notamment par des jeunes et vous savez, en fait il est difficile de faire un document court et percutant!


  8. René Fabri Le 13 juin 2017 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Quand les Conservateurs ont perdu des sièges, les journalistes français ont tous dit que c’était mauvais pour le Brexit. Il est incroyable qu’ils ne sachent pas qu’on trouve aussi des partisans du Brexit chez les Travaillistes.


    • 1Direct Le 13 juin 2017 à 16h38
      Afficher/Masquer

      Si cela est vrai ou faux c’est pour le moins surprenant !

      Avec surprise car en total contradiction avec ce que l’on l’habitude d’entendre en France mais aussi en Angleterre, sur CNEWS, un invité anglais a annoncé que les derniers sondages montrent que les anglais sont toujours majoritairement en faveur du Brexit.
      Dasn l’affaire,le plus fort est que 50% des anglais ayant voté CONTRE le Brexit se disent aujourd’hui favorable à la sortie de l’U.E..

      Je vous laisse imaginé le silence surpris, gêné, de l’interviewer et des autres invités d’oser dire de telle chose sur une chaine française. Aucun n’a pipé mot.


    • chequedesorti Le 15 juin 2017 à 11h46
      Afficher/Masquer

      Ce qu’il savent encore moins c’est qu’avec les unionistes de toutes façons May pourra se maintenir avec des députés pro-brexir.

      En revanche je note que le parti du saumon (le SNP) qui est pro-UE et régionalistes (les idiots utile de l’UE comme chacun sait) s’est effondré, lui.


  9. Nondidjou Le 13 juin 2017 à 09h40
    Afficher/Masquer

    Il serait temps de compter le nombre d’attaques terroristes qui tombent au même moment que des élections…


  10. De passage Le 13 juin 2017 à 09h57
    Afficher/Masquer

    Ce journaleux de France 2 est loin de valoir le propagandiste et européiste béat Jean Quatremer , qui mériterait bien un jour le trophée du bobard d’or.

    http://www.les-crises.fr/la-propagande-europeiste-de-jean-quatremer-en-temps-de-crise/

    http://bobards-dor.fr/


    • Fritz Le 13 juin 2017 à 16h00
      Afficher/Masquer

      Au temps des regrettés PLPL et Plan B, M. Quatremer eût été recouvert de laisses d’or.


  11. 1Direct Le 13 juin 2017 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Difficile pour une majorité de la population de prendre le temps … oups, non, d’avoir le temps de lire, écouter, regarder les différents médias et en plus de contrôler et analyser “tranquillement”, sans s’énerver, l’ensemble.
    La majorité d’entre nous part au boulot tôt et rentre chez eux assez tard pour finir la journée en s’occupant des enfants, des tracas quotidiens (paperasses etc) et, enfin, éventuellement, s’ils ne sont pas trop crevé(e)s de leur moitié. C’est le quotidien de beaucoup.

    On peut donc comprendre pourquoi environ 75% des français ne sont “informés” que par les J.T. du 20H. Logiquement, les français n’entendent que les discours des journalistes du 20H donc, par de la propagande décidée par leurs patrons et/ou les gouvernements.

    75% (environ) des français sont donc sous influence, gorgés par les flots continus d’une même opinion déversés à longueur d’année.
    De facto, n’en déplaise à ces médias qui s’en défendent à longueur d’antenne, force est de constater qu’il n’informe plus mais fabrique bel et bien l’opinion de ces français.
    Ce ne sont pas les français qu’il faut blâmer mais bel et bien ces journaleux et les médias propagandistes dignes héritiers de la Pravda.

    Ces mêmes “courageux” médias qui seront toujours prompts à retourner leurs vestes si un vent mauvais venait à se lever.


  12. SCC Le 13 juin 2017 à 22h52
    Afficher/Masquer

    Voyons voir.
    Les attentats de Londres c’est à cause du Brexit.
    Comme le Brexit c’est à cause de l’ingérence Russe (oui, oui, ils l’ont dit à l’époque),
    J’en déduis que les attentats de Londres c’est à cause de Poutine.
    Je suis sûr que c’est publiable.


Charte de modérations des commentaires