Source : Youtube, Pierre Bourdieu

Une émission réalisée dans le Collège de la France où Bourdieu analyse les mécanismes par lesquels la télévision fonctionne.

Source : Youtube, Pierre Bourdieu

17 réponses à [Vidéo] Pierre Bourdieu. Sur la télévision

Commentaires recommandés

Jean Le 05 juin 2017 à 08h08

La télévision est devenu le principal outils de domestication des masses. L’analyse que fait Bourdieu est intéressante mais elle date car la TV de cette époque n’a plus grand chose à voir avec celle d’aujourd’hui. Les techniques publicitaires, notamment, ont considérablement évoluées pour s’adresser de plus en plus efficacement à l’inconscient des téléspectateurs. Aussi l’intelligence n’est plus un rempart efficace au formatage de l’esprit et son effet désastreux sur le développement de l’imagination et des facultés cognitives des enfants est désormais démontré.
C’est comme si la TV avait désormais le pouvoir de nous hypnotiser, ceux qui vivent sous son emprise n’ont plus la possibilité de voir et de comprendre le monde tel qu’il est.

  1. Jean Le 05 juin 2017 à 08h08
    Afficher/Masquer

    La télévision est devenu le principal outils de domestication des masses. L’analyse que fait Bourdieu est intéressante mais elle date car la TV de cette époque n’a plus grand chose à voir avec celle d’aujourd’hui. Les techniques publicitaires, notamment, ont considérablement évoluées pour s’adresser de plus en plus efficacement à l’inconscient des téléspectateurs. Aussi l’intelligence n’est plus un rempart efficace au formatage de l’esprit et son effet désastreux sur le développement de l’imagination et des facultés cognitives des enfants est désormais démontré.
    C’est comme si la TV avait désormais le pouvoir de nous hypnotiser, ceux qui vivent sous son emprise n’ont plus la possibilité de voir et de comprendre le monde tel qu’il est.


    • Caliban Le 05 juin 2017 à 08h43
      Afficher/Masquer

      Ce que vous écrivez concernant l’impact de la télévision sur l’inconscient est exact, et on ne peut que vous remercier de rappeler ce fait et les analyses scientifiques qui le démontrent (https://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY&list=PL6812136FD0E6F30D)

      Toutefois je me permets de vous faire remarquer que c’est n’est pas tout à fait le propos du sociologue ici. Il s’attache à décrire les mécanismes à l’oeuvre dans le champ télévisuel et à déconstruire un certain nombre d’évidences qui meuvent les agents sociaux / “journalistes” (ici un petit résumé de son propos : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sur_la_t%C3%A9l%C3%A9vision)

      Les mécanismes plutôt que les conséquences donc. C’est plus un travail d’anthropologie sociale qu’une description des méfaits de la télévision sur les spectateurs 🙂


      • Jean Le 05 juin 2017 à 17h35
        Afficher/Masquer

        Bourdieu a raison, un fait divers est toujours un fait qui fait diversion, mais la nocivité de la télévision de cette époque, avec ses moyens, me semble dérisoire en regard de l’influence qu’elle exerce aujourd’hui.
        En outre, lorsque Bourdieu s’exprimait, le pluralisme n’avait pas encore totalement disparu des médias dominants de ce pays, l’influence atlantiste n’avait rien de comparable avec ce qu’elle est désormais et les “divertissements” ne fabriquaient pas l’individualisme et l’amoralité comme ils le font aujourd’hui. Je pense que c’est plus qu’en changement de méthode mais d’objectif et que notre époque manque d’hommes tel que lui pour le dénoncer. Peut-être que la télévision n’est plus seulement un moyen pour vendre un produit ou obtenir de l’influence mais qu’elle est devenu l’outil qui façonne une société et les individus qui la compose et ceci en dépit du réel.


      • Caliban Le 05 juin 2017 à 17h49
        Afficher/Masquer

        @Jean

        Ce qui me paraît manquer à l’analyse de Bourdieu sur la télévision est … ce qui ne pouvait pas s’y trouver à l’époque, c’est-à-dire les réseaux sociaux

        La conséquence de l’apparition de ce nouveau médium est – de mon point de vue – l’aggravation de deux biais déjà pointés par Bourdieu :
        • instantanéité de la diffusion de l’information
        • concurrence des diffuseurs

        L’aggravation de ces biais a nécessairement des effets sur les professionnels du secteur. On peut par exemple voir dans l’apparition du Decodex une stratégie d’auto-défence de la caste journalistique contre l’information diffusées par les non-professionnels.

        Pour le reste, et notamment la nocivité accrue de la télévision je ne vois pas vraiment sur quoi pourrait reposer ce constat ? Et encore une fois, ce n’est pas vraiment le propos de Bourdieu.


        • Jean Le 05 juin 2017 à 19h49
          Afficher/Masquer

          @Caliban

          Justement, il n’y a plus de réel concurrence des diffuseurs puisque l’information est devenue uniforme. Interrogez ceux qui appréhendent le réel uniquement à travers le prisme des médias dominants. Ils ne doutent pas de leur version, il ne l’a nuance même plus mais y adhèrent jusqu’au dénis de réalité.
          Regardez ce qui ce passe en Grèce, regardez ce qui ce passe en Espagne et en Italie… et pourtant combien d’électeurs de Macron restent convaincus que la même politique peut leur apporter la prospérité ? Nous sommes passé de l’influence à l’hypnose et ce phénomène n’existait pas du vivant de Bourdieu. Cette nuance est aussi importante que celle qui distingue la ploutocratie du fascisme.


        • Caliban Le 05 juin 2017 à 20h04
          Afficher/Masquer

          @Jean

          “l’information est devenue uniforme.”
          C’est ce que Bourdieu indique déjà : la concurrence uniformise, standardise l’information (je me permets de remettre le résumé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sur_la_t%C3%A9l%C3%A9vision)

          Je crains que vous ne soyez dans la posture du “c’était mieux avant” : peut-être était-ce le cas mais vous n’apportez pas vraiment d’explication.

          Et je trouve contradictoire une telle affirmation alors que justement les mass médias sont en crise économique, que la confiance du public est moindre et que les réseaux sociaux ont une importance croissante.

          Encore une fois,
          • je suis d’accord avec vous sur la dé-cérébration comme effet pervers de l’information télévisuelle mais je n’ai pas la même certitude que vous concernant l’aggravation de la situation. C’était déjà de la vente de “cerveaux disponibles” dans les décennies passées
          • Bourdieu s’attache à décrire des mécanismes et non à mesurer l’effet délétère de l’information télévisuelle (il y a là une différence entre l’étude objective et un point de vue, nécessairement subjectif)


  2. Catalina Le 05 juin 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Caliban, autant nommer le chercheur dont vous mettez l’étude :
    Michel Desmurget est un chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives. Il a rédigé un ouvrage, TV Lobotomie – la vérité scientifique sur les effets de la télévision (publié en 2011), qui dénonce les effets délétères de la télévision sur la santé et le développement cognitif, en particulier chez l’enfant.


  3. Duracuir Le 05 juin 2017 à 09h21
    Afficher/Masquer

    Au secours 🙂
    Attention Olivier, je me permets d’attirer ton attention sur le fait que si on regarde tes deux vidéos avec Goulard plus celle ci, on est en train de parler de ….. 1H40′!!!!
    Je sais que je demande beaucoup mais ne pourrait-on pas avoir un digest?


  4. Bardamu Le 05 juin 2017 à 12h11
    Afficher/Masquer

    La vidéo date elle a donné naissance à un petit livre (rouge) éponyme :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sur_la_t%C3%A9l%C3%A9vision

    A diffuser également une “BD” qui reprend les thèses développées par Desmurget mais sous forme plus ludique et rapide à lire pour un public moins enclin à se taper TV Lobotomie :
    https://reporterre.net/BD-Les-ravages-de-la-tele-sur-la-sante-collective
    On y reconnaitra un animateur télé barbu et un poil homophobe mais en tout cas provocant de grands dégâts.


  5. Denis Griesmar Le 05 juin 2017 à 14h18
    Afficher/Masquer

    Si je ne m’abuse, Karl Popper avait, sur la télévision, publié un livre que P. Bourdieu s’est bien gardé de citer dans son ouvrage paru postérieurement.


  6. olivier Le 05 juin 2017 à 14h38
    Afficher/Masquer

    Bourdieu me pose un réel problème : il est moins animé par une recherche scientifique que par celle de l’influence à exercer sur un large public. Sa sociologie de forme néo-marxiste a été l’une des plus influente fin 60 et courant 70 au sein des sciences sociales avec sa célèbre thèse « La reproduction » (lien entre culture scolaire et classe dominantes). C’est ce qui a servi – et sers encore aujourd’hui – de logiciel pour plusieurs générations de « neo-pédagogues » à la barre de l’idéologie scolaire. On en constate aujourd’hui tous les bienfaits… Si on juge un arbre à ses fruits, on serait en droit ici de s’interroger sur la légitimité de l’abattage.

    Ce qui me fais m’interroger par ailleurs, puisque c’est ici le lieu de « l’autodéfense intellectuelle » (progressiste), sur l’absence d’articles de fond traitant d’Edward Bernays (très peu d’occurences dans le moteur de recherche du site). Pourquoi cette criante lacune ? Il me semble que c’est une figure importante du XXe siècle pour comprendre la lobotomie politique contemporaine.

    Lien complémentaire à l’article :
    http://www.daphilda.org/tube/tube2.html
    documentaire intitulé « Le Tube ».


  7. Julie Le 05 juin 2017 à 21h26
    Afficher/Masquer

    Depuis quand on annonce les résultats des expats avant le reste???!! Dans ce cas à quoi bon respecter l’absence de sondages ou l’interdiction de donner des estimations avant 20h?
    http://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2017/article/2017/06/05/legislatives-2017-les-resultats-du-premier-tour-dans-les-circonscriptions-des-francais-de-l-etranger_5139108_5076653.html

    Déjà que la présidentielle nous avait montré une tendance lourde dans le grand n’importe quoi des médias et du temps de parole, mais là ça dépasse tout!


  8. christian gedeon Le 06 juin 2017 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Le problème de tous ces philosophes des années soixante et soixante dix est qu’ils étaient des philosophes “du moment”…Bourdieu,que j’aime bien quand même,comme on aime un vieux 45 tours,comme les autres…la télé? mais ce n’est même plus un sujet.Vous avez entendu parler d’internet et des réseaux sociaux? Hého,nous sommes déjà,dans la deuxième décennie du XXI ème siècle.


    • Caliban Le 06 juin 2017 à 12h39
      Afficher/Masquer

      Je ne comprends pas pourquoi :
      • on “aime bien” un scientifique. C’est l’apport heuristique de ses travaux qu’il faut juger, il ne s’agit pas de buzzer pour ou contre une personne
      • la science est cumulative. C’est parce que le savoir a été propagé par nos aînés que nos connaissances et nos questionnements se sont améliorés

      Bref votre remarque m’agace (un peu) :
      • elle est dans le registre “j’aime / j’aime pas”, le “règne de l’opinion” (si fréquent dans les forums)
      • et de la modernité à tout prix

      Evidemment que Bourdieu ne pouvait pas analyser les réseaux sociaux. Mais pour autant ses travaux peuvent à mon avis servir de base à la réflexion :
      • qu’est-ce qui dans le champ télévisuel qu’il décrit est aujourd’hui caduque ?
      • qu’est-ce que les réseaux sociaux ont bouleversé ?


      • olivier Le 06 juin 2017 à 22h14
        Afficher/Masquer

        « la science est cumulative. C’est parce que le savoir a été propagé par nos aînés que nos connaissances et nos questionnements se sont améliorés”

        Si je puis me permettre une précision – de taille – ,il s’agit ici d’un sociologue. Donc de sociologie. Donc de science humaine. Donc de science « molle ». Ce n’est pas une science « exacte » (notez les guillemet). Bref… contrairement à ce que dis Spinoza on a le droit – et même le devoir – de rire, de pleurer, de détester, plutôt que de chercher à comprendre. Même si, à la manière des taoïstes, poser la question c’est déjà contester.


  9. loki Le 06 juin 2017 à 20h45
    Afficher/Masquer

    TNT : Télévision Naturellement Toxique

    En particulier éviter toute exposition prolongée ou même occasionnelle ou fortuite aux chaînes d’information continue qui recyclent la propagande de rédacteurs en chefs de journaux que vous n’auriez plus lu de toute façon et que vous subventionnez par vos impôts même s’ils appartiennent aux grandes fortunes oligarchiques.
    Si d’aventure vous tentez de vous distraire avec des programmes que vous avez sciemment prévu de visionner en direct coupez le son à chaque coupure publicitaire et lisez un bon bouquin … pas besoin de zapper 30 chaînes qui pompent 30 secondes de votre vie en s’interrogeant s’il y a quelque chose d’intelligent ailleurs
    Ce n’est pas l’objet qui pose problème mais la façon paresseuse dont on l’utilise


Charte de modérations des commentaires