Les Crises Les Crises
6.mai.20186.5.2018 // Les Crises

[Vidéo] Pierre Conesa : Propagande de Guerre, Cinéma, Géopolitique, Opinion publique, par Thinkerview

Recommander 4
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 25-04-2018

Interview de Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire du Ministère de la Défense, en direct le 25/04/2018 à 17h20.

Source : Thinkerview, Youtube, 25-04-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Homère d’Allore // 06.05.2018 à 08h45

Dans cet entretien, Conesa s’acharne sur la responsabilité du Parti Républicain US et des évangélistes mais reste taisant sur celles du Parti Démocrate et des néo-conservateurs.

Or, si la volonté religieuse de “rechristianiser” le Moyen-Orient existe bien chez quelques tarés, son influence est sans commune mesure avec la volonté politique “d’apporter les Droits de l’Homme” partout dans le monde, à coups de B52, bien sûr.

15 réactions et commentaires

  • Homère d’Allore // 06.05.2018 à 08h45

    Dans cet entretien, Conesa s’acharne sur la responsabilité du Parti Républicain US et des évangélistes mais reste taisant sur celles du Parti Démocrate et des néo-conservateurs.

    Or, si la volonté religieuse de “rechristianiser” le Moyen-Orient existe bien chez quelques tarés, son influence est sans commune mesure avec la volonté politique “d’apporter les Droits de l’Homme” partout dans le monde, à coups de B52, bien sûr.

     35

    Alerter
    • Matthieu // 06.05.2018 à 09h52

      oui 🙂 et les interventions permettent par la même occasion de tester des armes, de faire gagner de l’argent au complexe militaro-industriel, d’assurer un approvisionnement en pétrole, gaz et enfin d’élargir toujours plus l’espace géographique où règne le marché libre et faussé propice au développement des multi-nationales occidentales. Rien à voir avec la religion donc !

       21

      Alerter
      • AerosolKid // 08.05.2018 à 14h00

        Bah oui, détruire c est s’enrichir, c est bien connu.
        Faire la guerre relance l’economie, c est bien connu. Y’a qu avoir l’etat De l’Europe ou d ailleurs après la WWII, où l’état de l’an France après les aventures napoléoniennes.
        Sinon selon vos propres terme un marché libre est un marché faussé propice au développement des multinationales. Si il est faussé, il n est donc pas’libre.
        Le véritable problème est donc que le marché n est pas’libre, connivence de l’Etat avec les multinationales. Employez le terme de capitalisme de connivence au lieu de marché libre, cela vous évitera d être incohérent et de comprendre que le problème n est pas le marché mais l État.

         1

        Alerter
  • dami // 06.05.2018 à 09h50

    Dans les problèmes du moyen-orient, CONESA met en avant la volonté des américains d’évangéliser cette partie du monde. Le nerf de la guerre serait plutôt le gaz et le pétrole.

     9

    Alerter
    • Kiwixar // 06.05.2018 à 10h18

      Evangeliser dans le sens “je multiplie les petits bouts de papier que je te fourgue en échange de ton pétrole ou sinon je te casse la tête.”

      Amen.

       20

      Alerter
      • Adéchoix // 06.05.2018 à 11h59

        Très bonne analyse, ” j’imprime donc je suis” drôle de philosophie. Bientôt en rouleau perforé tous les 11 cm.

         6

        Alerter
  • Duracuir // 06.05.2018 à 11h55

    Mais pourquoi n’y a-t-il pas de films irakiens sur l’occupation US? Pourquoi pas de film Iranien sur un commando d’élite des Pasdarans qui filerait un coup de mains aux pauvres Houtis au Yemen exterminés par des arrogants incomptéténts saoudiens aidés de vendus egyptiens et soudanais, encadrés par des wahabites inhumains fanatiques et conseillers par des “experts” américains psychopathes et des vendeurs d’armes Français ou anglais pathétiquement ridicules et comiques? Pourquoi pas de film iranien sur la guerre iran-irak avec un Saddam Hussein immonde, armé, chéri et encadré par tous les gouvernements occidentaux et gazant ses Kurdes avec du gaz Allemand? Avec des pilotes français pilotant les mirages irakiens ou des artilleurs US réglant les canons?
    Pourquoi pas de films vietnamiens sur le génocide perpétrés par une bande de demeurés et psychopathes Yankees pleurant leur mère au moindre bobo? Pourquoi pas de film Haïtien? Brésilien? Dominicain? Nicaraguaien sur les infinis souffrances faites par les USA? Pourquoi pas de film Russe sur Stalingrad, sur la résistance héroïque et finalement victorieuse de 41 devant les nazis? Pourquoi laissent-ils accroire que c’est la neige qui a arrêté les Allemands? Est-ce la pluie qui les a arrêté sur la Marne en 14 ?
    N’y a-t-il donc que les anglo-saxons capables de chanter leur propre gloire?

     13

    Alerter
    • Mr K. // 06.05.2018 à 12h47

      Il existe un film franco-russe sur la bataille de Stalingrad. Enfin, un documentaire du début des années 1970.

      Dans la série “Les grandes batailles”, série d’émissions télévisées historiques de Daniel Costelle, Jean-Louis Guillaud et Henri de Turenne diffusée à la télévision française dans les années 1960 et 1970 :

      https://rutube.ru/video/60b5ae496f0c4b7e313a3ac13f96cf06/

      Série très intéressante avec de nombreux entretiens avec des personnes ayant directement participé aux batailles, dont des généraux et militaires russes, allemands, américains, français,… Souvent sur les lieux mêmes de l’action.

      Surtout y apparait de manière saisissante la réécriture de l’histoire que nous subissons aujourd’hui.
      Un exemple, la bataille de Smolensk, ville sur le chemin de Moscou. Dans cette série d’il y a presque 50 ans on en parle assez longuement, la ville ayant résisté trois semaines aux allemands par des combats de rue acharnés.

      Dans la série récente “Apocalypse, la seconde guerre mondiale”, et bien en fait la bataille de Smolensk n’existe tout simplement pas : les armées allemandes ont fait plusieurs semaines de pause à l’est de Smolensk, qu’ils contrôlent implicitement donc, “parce que les lignes d’approvisionnement s’étirent trop”.

      C’est donc plutôt “Apocalypse, l’histoire française en faillite”, ou les ravages des petits commissaires politiques de l’histoire contemporaine française. En exagérant à peine.

       21

      Alerter
    • Louis Robert // 06.05.2018 à 13h36

      Il ne manque pas de films russes sur la Grande Guerre Patriotique, les batailles héroïques, les chefs militaires de premier plan, etc., non plus que de films chinois sur la guerre de libération contre les envahisseurs japonais.

      Il n’y a pas que les films. Ainsi, l’oncle Ho a abondamment et éloquemment écrit sur les prouesses de la France au Vietnam!

      Il suffit de vouloir vraiment apprendre et connaître, en remontant aux sources. Il est vain, en effet, de demander à l’Empire « ce qu’il faut penser de » la Corée du Nord, l’Iran, etc., ou à Israël des Palestiniens.

      Je dirais que ces films portent surtout sur les horreurs de la guerre et la barbarie des envahisseurs, bien plutôt que sur la gloire des vainqueurs.

       3

      Alerter
    • Scytales // 07.05.2018 à 10h52

      Le cinéma russe (c’est-à-dire post-soviétique) a produit de nombreux films sur la 2ème Guerre mondiale (la Grande Guerre patriotique pour les Russes).

      Par exemple, “28 hommes de Panfilov” (2016), de Droujinine et Chalopa, sur la résistance devant Moscou : https://www.imdb.com/title/tt5207204/

      Deux films (en coproduction) sur le thème du siège de Léningrad : le premier de Bouravsky (https://www.imdb.com/title/tt0284595/) de 2009 et le second de Vichnevetsky (https://www.imdb.com/title/tt0284595/) de 2014.

      “Stalingrad” (2013) de Fedor Bondartchouk, dont la thématique est transparente : https://www.imdb.com/title/tt1966566/

      “Etoile” (2002) de Lebedev ou “En août 1944” (2001) de Ptachouk, qui se situent en 1944 et relatent des événements sur un plan tactique : https://www.imdb.com/title/tt0326450/ et https://www.imdb.com/title/tt0284595/

       3

      Alerter
  • Fred // 06.05.2018 à 21h03

    C’est assez amusant de voir Mr. Conesa expliquer que les états-unis nous ont imposés leur culture par de la propagande cinématographique (accord Blum-Byrnes) a une chaîne française qui s’appelle THINKERVIEW.

     12

    Alerter
  • Riboul // 07.05.2018 à 01h29

    Sur les lois anti terroriste tu as quand même des tortures avérées aux US et du fichage S en France de gens qui n’ont rien à voir avec le terrorisme, journalistes ou militants divers.
    On se rappellera de l’affaire Tarnac dans le délire policier sur des terroristes inexistants créés de toute pièce pour faire plaisir au ministre. Ministre qui aujourd’hui peut priver de libertés n’importe qui sans intervention d’un juge indépendant (le juge administratif n’est pas indépendant de l’exécutif)

     4

    Alerter
  • tchoo // 07.05.2018 à 18h51

    Il y a à boire et à manger dans ce que fut cet homme.
    C’est un vision, la sienne , intéressante, décapante. Mais on peut garder certains distance. L’éclairage évangéliste de la politique américaine est un aspect rarement émis, même si il serait simpliste qu’il soit la seule explication.
    Quand à Hollywood et le softpower il y a longtemps que cette influence et ses mécanismes ont été démontré, le remémorer n’est jamais vain

     0

    Alerter
  • Globoch // 08.05.2018 à 11h10

    Ah , premiere connerie en moins de deux minutes.
    – après ça continue, vraiment quel dommage

    Ceci dit, tout n’est pas à jetter, il y a aussi du bon. Parfois du très BON même…

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications