Les Crises Les Crises
17.mai.202017.5.2020 // Les Crises

Vulnérabilité au Covid-19 : des taux d’enzyme ACE2 plus élevés chez les hommes

Merci 73
J'envoie

Source : South China Morning Post – Reuters
Traduit par l’équipe Les-Crises

Le sang des hommes présente des taux plus élevés d’une enzyme que le nouveau coronavirus utilise pour infecter les cellules, une découverte qui pourrait contribuer à expliquer pourquoi les hommes sont plus vulnérables à l’infection par Covid-19. C’est ce que suggèrent les résultats d’une grande étude européenne.

La pandémie de Covid-19 a infecté plus de quatre millions de personnes dans le monde, avec plus de 280 000 décès liés. Les statistiques sur les décès et les infections montrent que les hommes sont plus susceptibles que les femmes de contracter la maladie et de souffrir de complications graves ou critiques.

En analysant des milliers d’hommes et de femmes, l’équipe de M. Voors a mesuré les concentrations d’ACE2 dans des échantillons de sang prélevés sur plus de 3 500 patients souffrant d’insuffisance cardiaque dans 11 pays européens.

L’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE2) est présente dans le cœur, les reins et d’autres organes. Dans le cas de Covid-19, la maladie respiratoire causée par le nouveau coronavirus, on pense qu’elle joue un rôle dans la façon dont l’infection progresse dans les poumons.

L’étude avait commencé avant la pandémie de coronavirus, ont déclaré les chercheurs, et n’a donc pas inclus les patients atteints de Covid-19. Mais lorsque d’autres recherches ont commencé à montrer que l’ACE2 était la clé de la pénétration du nouveau coronavirus dans les cellules, M. Voors et son équipe ont constaté d’importants chevauchements avec leur étude.

« Lorsque nous avons découvert que l’un des biomarqueurs les plus puissants, l’ACE2, était beaucoup plus élevé chez les hommes que chez les femmes, j’ai réalisé que cela pouvait expliquer pourquoi les hommes étaient plus susceptibles de mourir de Covid-19 que les femmes« , a déclaré Iziah Sama, un médecin de l’UMC Groningen qui a codirigé l’étude.

L’ACE2 est un récepteur situé à la surface des cellules qui se lie au nouveau coronavirus et lui permet de pénétrer dans les cellules et de les infecter. Sama et Voors ont noté que, l’ACE2 se trouve également dans le cœur, les reins, dans les tissus qui tapissent les vaisseaux sanguins, et à des niveaux particulièrement élevés dans les testicules. Ils ont déclaré que sa présence dans les testicules pourrait expliquer en partie les concentrations plus élevées d’ACE2 chez les hommes, et pourquoi les hommes sont plus vulnérables au Covid-19.

L’étude, publiée dans le European Heart Journal, a également révélé que les médicaments largement prescrits appelés inhibiteurs de l’ACE ou « antagonistes des récepteurs de l’angiotensine » (ARA) n’entraînaient pas de concentrations plus élevées d’ACE2 et ne devraient donc pas augmenter le risque de Covid-19 pour les personnes qui les prennent.

« Nos conclusions ne soutiennent pas l’arrêt de ces médicaments chez les patients atteints de Covid-19« , a déclaré Adriaan Voors, professeur de cardiologie au Centre médical universitaire (UMC) de Groningue aux Pays-Bas, qui a codirigé l’étude. Les personnes à qui l’on a prescrit ces médicaments ne devraient pas arrêter de les prendre. Les inhibiteurs de l’ACE et les ARA sont largement prescrits aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive, de diabète ou d’une maladie rénale.

Source : South China Morning Post – Reuters
Traduit par l’équipe Les-Crises

5 réactions et commentaires

  • Amora // 17.05.2020 à 10h45

    Voilà ce que je retiens: « L’étude, publiée dans le European Heart Journal, a également révélé que les médicaments largement prescrits appelés inhibiteurs de l’ACE ou « antagonistes des récepteurs de l’angiotensine » (ARA) n’entraînaient pas de concentrations plus élevées d’ACE2 et ne devraient donc pas augmenter le risque de Covid-19 pour les personnes qui les prennent. »

    Depuis qu’on parle d’ACE, je n’ai pas vu un article scientifique citant que le groupe d’hypertendus traités aux inhibiteurs de l’ACE ( et ils sont nombreux…) risquaient moins de pathologie Covid-19.

    Peut-être que le bon Professeur Raoult peut nous éclairer à ce sujet… 😉

      +2

    Alerter
    • catherine // 17.05.2020 à 11h44

      A propos de médicaments, il serait bon que l’on dresse la liste les traitements en cours suivis par les milliers de personnes qui sont décédées.

        +4

      Alerter
  • catherine // 17.05.2020 à 11h40

    Il y a au moins une chose évidente :

    Nous savons que la très grande majorité des décès apparaît chez des personnes au profil cardiaque.

    « Les médecins légistes indiquent avoir observé chez onze des douze patients des lésions liées à des pathologies cardiaques PRÉEXISTANTES : athérosclérose coronarienne, cicatrice myocardique indiquant une mauvaise oxygénation du cœur (cardiopathie ischémique), insuffisance cardiaque (cardiomyopathie congestive). » (voir article autopsies)

    Et les hommes sont largement plus exposés aux problèmes cardiaques, pour des raisons psycho-biologiques gérées par le système nerveux autonome.

      +2

    Alerter
    • Euls // 18.05.2020 à 14h04

      Cela me semble une raison supplémentaire d’être très précautionneux avec les traitements à base de médicaments connus pour présenter des risques cardiaques… Au hasard la bonne vieille hydroxychloroquine

        +0

      Alerter
  • Picasso // 18.05.2020 à 08h42

    Je suis étonné que les médicaments qui inhibent l’ACE, très largement utilisé en cardiologie n’apportent donc pas une certaine protection contre le Covid-19 !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications