Les Crises Les Crises
18.mai.202018.5.2020 // Les Crises

Covid-19 : l’Unicef alerte sur les risques de décès indirects dans les pays pauvres

Merci 31
J'envoie

Source : Le Figaro – AFP

Des millions d’enfants pourraient être victimes d’une couverture sanitaire perturbée par les efforts pour lutter contre la propagation de la maladie du Covid-19.

La lutte contre le coronavirus pourrait avoir des effets indirects dévastateurs dans les pays pauvres comme la mort de 6.000 enfants chaque jour dans les six prochains mois, a mis en garde mercredi 13 mai 2020 l’Unicef, appelant à une action urgente.

Selon le pire des trois scénarios envisagés dans une étude de l’université américaine Johns Hopkins, jusqu’à 1,2 million d’enfants de moins de cinq ans vivant dans 118 pays pourraient mourir en six mois, victimes d’une couverture sanitaire perturbée par les efforts pour lutter contre la propagation de la maladie du Covid-19, explique l’agence onusienne dans un communiqué. Ces décès s’ajouteraient aux 2,5 millions d’enfants de cette tranche d’âge qui meurent déjà chaque semestre dans ces pays.

Sur la même période, jusqu’à 56.700 femmes pourraient également succomber en raison d’une baisse des soins avant et après l’accouchement, en plus des 144.000 qui meurent à l’heure actuelle.

L’approvisionnement en médicaments perturbé

Ce bilan annihilerait « des décennies de progrès dans la réduction des morts évitables chez les enfants et les mères », a déploré la directrice de l’Unicef, Henrietta Fore. « Nous ne devons pas laisser les mères et les enfants être les victimes collatérales du combat contre le virus » qui a fait près de 290.0000 morts dans le monde, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Dans des pays marqués par des systèmes de santé défaillants, le Covid-19 perturbe les chaînes d’approvisionnement en médicaments et l’accès à la nourriture, et fait pression sur les ressources humaines et financières, explique l’étude, publiée dans la revue The Lancet Global Health.

Les mesures de lutte contre le nouveau coronavirus – confinement, couvre-feu, restrictions des déplacements – et l’inquiétude des populations font baisser le nombre de visites dans les centres de santé et d’actes médicaux vitaux. L’étude évoque notamment le planning familial, les soins pré- et post-nataux, les accouchements, les vaccinations ainsi que les services de prévention et de soins.

L’Unicef souligne qu’à la mi-avril, plus de 117 millions d’enfants dans 37 pays pourraient ainsi ne pas avoir été vaccinés contre la rougeole alors que les campagnes de vaccination ont été interrompues par la pandémie. L’Asie du Sud serait la région la plus touchée, devant l’Afrique sub-saharienne et l’Amérique du Sud avec des bilans particulièrement élevés au Bangladesh, en Inde, au Brésil, en République démocratique du Congo et en Ethiopie.

Il faut « agir maintenant pour stopper la propagation de la maladie, aider les malades et protéger les personnels d’urgence », affirme l’Unicef qui appelle chaque pays concerné à « continuer à travailler pour limiter les effets indirects sur les enfants » lorsque l’épidémie aura ralenti.

Source : Le Figaro – AFP

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

François // 18.05.2020 à 07h38

UNICEF ? C’est comme l’OMS ?

Je vous invite à consulter cette vidéo
https://youtu.be/Yf7sdnnRJIw

48 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 18.05.2020 à 07h00

    Pour l’Afrique, on peut compter sur la Chine pour contribuer à élever le niveau des soins, parce que Bolloré et cie, ce qui les intéresse d’abord pour ne pas dire exclusivement, c’est de ramener le max de pognon (de dingues).

      +9

    Alerter
    • Santerre // 18.05.2020 à 12h30

      Ha bon… Vous pouvez me citer un seul pays étranger où la Chine aurait fait évoluer quoique ce soit d’ autre que ces intérêts nationaux ?
      Dans quel pays d’Afrique, d’Amerique, d’Asie du Sud où du M.O la Chine a-t-elle fait s’élever le niveau sanitaire ?
      Je suis curieux de savoir ça. Parce que si évidemment, le Grand Méchant Empire d’Occident n’est pas gentil, c’est pas une raison pour confondre les canards sauvages avec les anges ou les vessies avec les lanternes.

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 18.05.2020 à 14h36

        « Je suis curieux de savoir ça. »

        https://www.jeuneafrique.com/779040/politique/au-burkina-le-projet-dhopital-dans-la-foret-classee-de-kua-fait-debat/

        Pour ce qui est de ne pas confondre, une chose est sûre: la propagande anti-chinoise sur l’Afrique est massive. Preuve que des intérêts considérables sont en jeu.

        Colonialistes, ces intérêts, avec l’armée pour les défendre.

        Au fait, je voudrais savoir: combien de soldats chinois en Afrique? Combien d’interventions militaires?

        Pour les Français…

        http://www.linternaute.com/savoir/magazine/dossier/france-afrique/

        on n’en est plus là…

        Les msm organisent bien sûr un silence massif sur la coopération chinoise. Vous en êtes un bon client.

          +4

        Alerter
        • Santerre // 18.05.2020 à 17h17

          C’est pas la peine de vous perdre en blabla, à part un projet au Burkina, meme pas une réalisation, rien, que couiv, nada, wallou. La Chine n’est certes pas impérialiste mais elle n’est pas du tout philanthropique.

            +0

          Alerter
          • LibEgaFra // 19.05.2020 à 04h21

            S’il y en a un qui blablate ici, ce n’est pas moi. La preuve:

            « à part un projet au Burkina, meme pas une réalisation, rien, que couiv, nada, wallou. »

            https://www.jeuneafrique.com/mag/848012/societe/sante-que-valent-vraiment-les-hopitauxafricains/

            « Depuis dix ans, les Chinois ont construit 77 hôpitaux. Ils arrivent avec du matériel correct, ils font venir leurs propres équipes, et il ne s’agit pas de sous-médecins, même si le fait qu’ils ne parlent pas français pose quelques problèmes… »

            Mentir ne vous pose pas de problème?

              +2

            Alerter
        • Patrick // 18.05.2020 à 19h58

          Il y a quelques temps , quelque part en Afrique, j’avais passé une soirée à picoler avec un africain qui se déclarait farouchement nationaliste.. eh ben les Chinois ( et les Indiens ) il en avait ras la casquette et ça le faisait pas rire.

            +0

          Alerter
          • LibEgaFra // 19.05.2020 à 04h25

            Ah, l’anecdote qui tue. Et bien moi je connais des dizaines d’Africains qui ne peuvent plus voir les Français en peinture, ces Français qui ont massacré tant de leurs compatriotes. Vous voulez des chiffres?

              +0

            Alerter
            • Patrick // 19.05.2020 à 07h30

              Ben oui , l’anecdote c’est la réalité du terrain, pas celle dont vous rêvez.
              Le même gars ne voulait plus des français non plus ( on a quand même bu quelques bières ensemble 🙂 )
              L’un n’empêche pas l’autre.

                +1

              Alerter
            • LibEgaFra // 21.05.2020 à 14h21

              UN Africain, la réalité du terrain? Merci pour l’éclat de rire!

                +0

              Alerter
    • Patrick // 18.05.2020 à 12h31

      Bolloré fait son travail en Afrique , plutôt efficacement.
      Il n’a pas à intervenir dans le domaine médical.
      Mais … la Chine devrait pas tarder à prendre la place .. et les chinois n’interviendront pas non plus

        +0

      Alerter
    • Diogène // 18.05.2020 à 18h25

      Si cela ne vous perturbe pas de parler d’une démarche désintéressée de la Chine, je serais pour ma part un peu plus circonspect.
      Rassurez-vous, les chinois ont leurs Bolloré comme tout le monde.
      Il faut être sérieux.

        +1

      Alerter
    • RMM // 19.05.2020 à 01h29

      Red. Covid-19, la Chine aide de nombreux pays africains:
      – medicaments et fournitures (Jack Ma y met du sien) –
      « From Algeria to Zimbabwe, both Chinese government support and Chinese companies … have embarked on a donation blitz of cash, PPE and testing kits. » https://qz.com/africa/1834670/chinese-medical-aid-for-covid-19-in-africa-gets-mixed-support/
      – envoi de personnels medicals chez certains: https://www.youtube.com/watch?v=tmQ_ubbC_rI
      – et pour les autres, teleconsultations – entretiens pas skype, voire formations par webinar, par des equipes chinoises.
      Example du Rwanda: http://www.xinhuanet.com/english/2020-04/27/c_139012238.htm ; https://taarifa.rw/rwanda-receives-medical-kits-donation-from-china/
      En Angola: http://en.cidca.gov.cn/2020-04/25/c_481873.htm
      En Algerie: construction d’un hopital Covid-19: https://northafricapost.com/39508-coronavirus-china-to-build-hospital-in-algeria.html

        +2

      Alerter
  • François // 18.05.2020 à 07h38

    UNICEF ? C’est comme l’OMS ?

    Je vous invite à consulter cette vidéo
    https://youtu.be/Yf7sdnnRJIw

      +13

    Alerter
    • Barachin // 18.05.2020 à 09h41

      L’Unicef est dans son rôle lorsqu’elle alerte sur le danger qui menace les enfants des régions les plus pauvres.

      Elle vient aussi en soutien des infrastructures de pays en voie de sous-développement comme la France (https://www.unicef.fr/article/face-au-covid19-nos-actions-autour-du-monde)

      Cela dit, il ne me semble pas que le principal intérêt de cet article soit cette vénérable institution qu’est l’UNICEF mais
      • son alerte globale
      • les dangers en détail (faim, vaccination, …)
      • l’indication des régions les plus impactées

        +1

      Alerter
    • Patrick // 18.05.2020 à 12h32

      oui, mêmes dérives ,
      On doit pouvoir se passer de ces « filiales » de l’ONU

        +1

      Alerter
      • RMM // 19.05.2020 à 01h36

        Les Occidentaux peuvent sans doute s’en passer, mais pas les Africains. Sans l’accompagnement de l’OMS (et de la Chine!), ils auraient eu bien du mal a gerer la crise Covid-19.

          +0

        Alerter
    • Barachin // 18.05.2020 à 19h58

      « On doit pouvoir se passer de ces « filiales » de l’ONU »

      Pourquoi pas supprimer l’ONU. C’est de la bureaucratie, donc quelque chose d’inutile et dispendieux. Et avec tout cet argent économisé on pourrait faire plein de choses dans le monde, au lieu d’engraisser des fonctionnaires à rien f…

      Cela me fait penser que c’est précisément le projet de Trump. Retirer son financement des organisations qui dépendent de l’ONU pour en faire des coquilles vides sans pouvoir réel d’action (dernière en date l’OMS).

      Le projet n’est pas compliqué à deviner : imposer l’argent et la force comme seuls piliers du Droit international. La loi du plus fort a ceci de pratique qu’elle vous change des bureaucrates en costards en fonctionnaires à galons.

        +0

      Alerter
      • Patrick // 18.05.2020 à 20h00

        On peut garder le « machin » comme lieu de rencontre et de discussion plutôt que de se foutre sur la g…
        En ce qui concerne le business, l’OMS est déjà bien pourrie.
        Exemples
        Financement par les USA : 280 millions de dollars.
        Financement par Bill Gates : 229 millions de dollars

          +0

        Alerter
  • Santerre // 18.05.2020 à 08h57

    C’est vraiment terrifiant la réalité de ces chiffres. Et terriblement culpabilisant. Des enfants… Par centaines de milliers, pour des trucs qu’on soigne en deux jours chez nous. Des dizaines de milliers d’amantes, de chéries, de mamans, pour des morts qui n’existent plus chez nous depuis plus d’un siècle. C’est insensé.
    Révoltant.
    Et c’est notre faute à tous.
    Décidément, ce COVID est le révélateur de nos tares.

      +2

    Alerter
    • Gaby // 18.05.2020 à 09h59

      On aura mis en péril des centaine de milliers d’enfants, pour ne pas dire tuer indirectement, pour sauver quelques milliers de très vieux occidentaux malades.
      C’est la réalité crue de ce que nous venons de vivre, un délire collectif mortifère. Et le pire c’est qu’on prétend avoir « sauver des vies » et on s’en gargarise presque.

        +4

      Alerter
      • Catalina // 18.05.2020 à 13h31

        « On aura mis en péril des centaine de milliers d’enfants » sauf que les enfants sont très peu touchés et que donc ils n’ont de toute manière pas été mis en péril.

          +0

        Alerter
        • Gaby // 18.05.2020 à 15h45

          Je pense que vous n’avez pas compris mon message (ou alors je n’ai pas compris le vôtre ?). Ce n’est pas le covid 19 qui met les enfants en péril, ce sont les conséquences du désastre économique et social induit par le confinement généralisé.

            +3

          Alerter
      • Alfred // 18.05.2020 à 20h10

        Je n’aime pas trop vos raccourcis culpabilisateurs: Nos vieux morts dans ephads vous les oubliez? Ont ils été sauvés par la morts de millions de petits « nenfants »?
        Vous culpabilisez bêtement maintenant mais ce n’est pas la première fois que cela arrive. Cela arrive régulièrement.
        Par exemple au moment de la l’invasion américaine en Irak en 2003 je ferais un ensemble de centre nutritionnels thérapeutiques au Soudan. Du jour au lendemain l’UNICEF a redirigé tous les stocks de lait thérapeutique vers l’irak pour ne pas mettre en difficulté les américains au cas où leur invasion suscitait de la malnutrition… Ce qui n’est pas arrivé. Pour les soudanais par contre ça a été violent. Les stocks inutiles en Irak les entrepôts étaient vides au Soudan. Cela s’est passé avec une telle « facilité » que je crois que c’était courant et je ‘e serais pas surpris que cela le soit encore. En attendant vous n’êtes pas au courant donc vous ne culpabilisez pas. Pas de problème.

          +3

        Alerter
        • Gaby // 19.05.2020 à 09h24

          D’abord je ne culpabilise pas du tout, je suis juste catastrophée par cette gestion de crise lamentable.
          Ensuite, si je pense que l’on a sacrifié les vieux en Ephad, c’est en leur empêchant, dans tout le pays, de voir leur proches alors qu’ils sont en toute fin de vie. Je connais bien la situation puisque mon grand-père y réside, qu’il a une maladie neurodégénérative et qu’on va habituellement le voir au minimum une fois par semaine avec mon fils. Et qu’il n’en peut plus d’être confiné et de perdre ces derniers mois de vie et de lucidité sans nous voir.
          Personne ne peut tout prévoir, mais les gens qui nous gouvernent sont quand même tenu de soupeser les conséquences de leurs décisions.

            +0

          Alerter
    • Patrick // 18.05.2020 à 12h34

      non , nous avons amené des progrès qui évitent des millions d’autres morts, mais a population de ces pays a explosé grâce à tout ce que nous avons amené .. c’est ça notre plus grande faute.

        +4

      Alerter
      • Bigtof // 18.05.2020 à 15h14

        Oui, sauf qu’avant d’amener tous ces beaux progrès, on en a ziguouillé un bon paquet pour leur apprendre la discipline… (Comme en Algérie de 1800 à 1890 où près d’un tiers de la population a disparu).

        Ah c’est beau cette envie d’apporter le progrès aux autres !

          +3

        Alerter
        • Patrick // 18.05.2020 à 20h08

          En Algérie, l’intervention était nécessaire mais c’était idiot de rester, ça nous a coûté un pognon de dingue, on a bâti un pays là où il n’y avait rien.
          On aurait dû laisser les turcs s’en occuper, ils le faisaient très bien.

            +2

          Alerter
      • Barachin // 18.05.2020 à 20h08

        « mais a population de ces pays a explosé grâce à tout ce que nous avons amené .. c’est ça notre plus grande faute. »

        Tsss… on n’aurait pas dû les civiliser ces sauvages. En gros c’est ça ? Espérance de vie à la naissance 30 ans, c’est suffisant pour eux. Je me demande comment on peut juste articuler avec sérieux ce genre de raisonnement.

        C’est déjà méconnaître les données démographiques (généralisation abusive aux accents datés, « ces pays » c’est qui au juste ?…. alors que les situations sont très contrastées dans le monde).

        C’est ensuite faire semblant de ne pas savoir qu’il existe des solutions pour freiner l’expansion démocraphique / accélerer la transition dans les régions du monde problématiques (Afrique sub-saharienne et Inde principalement). Cela s’appelle l’éducation et la sécurité sociale.

        Mais avant d’admettre qu’il existe des solutions il faut pouvoir se départir du TINA (there is no alternative) qui considère que c’est impossible d’aider au développement des pays car cela coûte de l’argent. En fait il faudrait juste être capable de partager …. hou, le vilain gros mot.

        Ne vous fatiguez pas à répondre. On commence à connaître votre façon de faire : vous allez nous parler de votre expérience personnelle, le meilleur étalon pour réfléchir c’est votre expérience individuelle, etc…

          +1

        Alerter
        • Patrick // 18.05.2020 à 20h12

          Je suis contre toute forme de colonialisme et d’intervention dans d’autres pays. Nous n’avions rien à faire dans ces pays, à part du commerce sur un pied d’égalité.
          Éducation et sécurité sociale ? Personne ne les empêche de mettre tout ça en place, ce n’est pas à nous de nous en occuper, sur place je n’ai jamais eu l’impression que ce soit des priorités.

            +3

          Alerter
        • Barachin // 18.05.2020 à 21h27

          « à part du commerce sur un pied d’égalité. »
          … vous commencez par mettre les rieurs de votre côté 🙂

          « ce n’est pas à nous de nous en occuper, »
          … l’approche est certes délicate (les occidentaux ne vont pas demander aux familles indiennes de faire moins d’enfants par exemple) mais il faut s’en occuper, et rapido (donner les moyens c’est par exemple annuler les dettes des Etats, coopérer plutôt que concurrencer, notamment au niveau agricole et scientifique, etc.)

          Vous ne semblez pas comprendre l’urgence, pas plus que vous ne semblez comprendre qu’on a qu’une terre et qu’on est tous responsables collectivement du maintien de la possibilité physique d’y vivre.

          Il ne s’agit même pas des générations à venir … mais de nous-même. Certaines parties de la planète sont en train de devenir inhabitables (manque d’eau à certains endroits, montée des eaux à d’autres …), ce qui signifie que des centaines de millions de personnes vont migrer. Elles seront inarrêtables : pour l’instant les migrations sont majoritairement sud / sud mais les dérèglements climatiques vont pousser les populations tout azimuts.

          « sur place je n’ai jamais eu l’impression que ce soit des priorités. »
          Votre expérience personnelle n’a pas vraiment d’intérêt, elle n’est ni objective et vous êtes sur un forum où il vous est loisible d’inventer n’importe quelle histoire… Au contraire des considération physiques évoquées plus haut, qui sont certaines et tamponnées par le GIEC (encore un truc de bureaucrates de l’ONU à supprimer ?)

            +2

          Alerter
  • Arcousan09 // 18.05.2020 à 09h20

    Décès indirects dans les pays pauvres …..
    Et chez nous ????

    Combien de décès pour:
    – retard de diagnostic
    – arrêt de traitement par rupture de stocks de médicaments indispensables
    – aggravation de pathologies comme HTA, diabète, insuffisants respiratoires, pathologies cardiaques
    – syndrome de glissement des personnes âgées enfermées dans le QHS de leur EHPAD
    – suicide de ceux qui auront été sacrifiés sur l’autel de chômage, des faillites,
    – Glissement vers le handicap et la dépendance faute de soins en temps utile

    Tous ces décès là pourront être comptabilisés et attribués au covid afin de grossir un chiffre brut pour mieux impressionner et manipuler les cervelles

      +10

    Alerter
  • Denis Monod-Broca // 18.05.2020 à 10h20

    Quand le système immunitaire tue le malade

    L’un des modes d’action du coronavirus est de provoquer une sur-réaction du système immunitaire, un « orage de cytokines », qui empêche les alvéoles des poumons de remplir leur office et peut foudroyer le malade.

    N’est-ce pas ce qui arrive à nos pays ? La France, pour se défendre, a arrêté presque complètement son économie. Ne s’agit-il pas d’une semblable sur-réaction, qui risque de l’asphyxier, de mettre en péril sa vie-même ?

    L’organisme « croit » bien faire en mobilisant son système immunitaire contre le virus, celui-ci se mettant à synthétiser en grand nombre des cytokines qui signalent et combattent le virus. Nous avons collectivement cru bien faire en concentrant nos efforts sur l’accueil des malades Covid-19 dans les hôpitaux. Mais n’avons-nous pas involontairement provoqué l’équivalent d’un orages de cytokines : un orage de signaux d’inquiétude qui empêche l’économie de remplir son office, étouffant l’organisme national tout entier ? Les milliards déversés jouent le rôle de l’oxygène des respirateurs qui maintiennent en vie le malade. Mais se rétablira-t-il ? Il ne faudrait pas que l’oxygène vienne à manquer ni que le coma laisse trop de séquelles.

    Et les conséquences de cette sur-réaction, si elles sont graves en France, sont dramatiques ailleurs dans le monde.

      +8

    Alerter
  • Patrick // 18.05.2020 à 12h39

    La plupart de ces pays sont dépendants de l’occident de plusieurs manières :
    – l’argent envoyé sur place par les émigrés ( merci Western Union )
    – les aides diverses et variées , plus ou moins bien utilisées
    – les marchandises exportées ( fruits et légumes, fleurs , matières premières … )

    et tous les produits manufacturés qu’ils importent

    Une crise économique majeure en occident aura des répercutions terribles pour ces pays, bien pires que ce dit cet article

      +3

    Alerter
  • Eloi // 18.05.2020 à 15h11

    C’est l’article le plus important sur le sujet du covid19 à mes yeux.
    La réaction contre un virus qui tue des milliers de vieux tue lui-même des millions d’enfants… Chacun·e pourra en tirer les conclusions qu’ielle souhaite.
    Pour ma part, je trouve les classes riches et dirigeantes tout simplement irraisonnées et inhumaines. Preuves de sociétés technologiques et médiatiques hors sol ayant perdues la capacité de hiérarchiser les priorités basiques : la vie des enfants, la dignité humaine, le besoin des liens sociaux avant tout.

      +2

    Alerter
    • Gaby // 18.05.2020 à 15h50

      Merci, on entends un peu de partout un discours outré qu’on ai pu sacrifié « nos vieux » mais la réalité c’est que l’on a sacrifié nos enfants et ceux des autres, et je suis désolé pour ceux qui auraient perdu tout sens des priorités, mais c’est autrement plus dramatique.
      En Espagne on a quand même littéralement enfermé les enfants pendant 6 semaines pour « sauver » en immense majorité des vieilles personnes. A partir de combien de personnes sauvées on commence à trouver légitime d’enfermer des millions d’enfants ? Quelles sont les limites quand on s’engage sur cette voie ?

        +0

      Alerter
  • Christian Gedeon // 18.05.2020 à 18h34

    L’UNICEF. Voyages en première classe hôtels somptueux budget de fonctionnement faramineux. Pas pour ceux qui sont dans le besoin. Pour les caciques. Comme l’’unrwa. Au hasard

      +2

    Alerter
    • Patrick // 18.05.2020 à 20h14

      Ben oui, c’est une agence normale de l’ONU , les mêmes dérives et les mêmes problèmes sur le terrain.
      On peut ajouter quelques scandales sexuels et autres … il faut bien vivre mon pauvre ami.

        +0

      Alerter
      • fanfan // 18.05.2020 à 22h04

        La plupart des lois viennent de l’UE ou de l’ONU. Cela signifie donc que nous sommes confrontés à un coup d’État de cette structure mondiale des Nations Unies, ainsi que de ses financiers. Sans la Fondation Bill Gates, l’Organisation mondiale de la Santé serait en fait ruinée, si c’est le cas, nous avons un mécanisme de commandement privé. L’enfer nous est prophétisé, la délivrance est, bien sûr, le vaxxin. Les médias nous mettent la pression jusqu’à ce que nous soyons prêts pour le vaxxin et l’’industrie pharmaceutique va se faire un paquet de fric.
        Il n’y a plus de marge de manœuvre pour l’argent bon marché dont disposent les banques centrales. On essaie donc de contrôler les gens afin de les maîtriser dans l’effondrement mondial de manière ordonnée et finalement se réveiller dans un nouveau système.

          +0

        Alerter
        • Al chaab yourid // 19.05.2020 à 01h25

          « La plupart des lois viennent de l’UE ou de l’ONU »

          L’ONU n’a absolument pas le pouvoir de voter des lois. A la limite des résolutions… mais de toute façon il s’agit d’une instance inter-nationale. Qui donc repose sur le principe de la souveraineté des Etats. Donc pas de loi en provenance de l’ONU.

          Pour le reste de votre raisonnement, pardon de vous dire que c’est encore plus affligeant que la méconnaissance (excusable) du fonctionnement des instances internationales.

          C’est du gâchis de réfléchir à rebours de l’intelligence comme vous le faites.

            +0

          Alerter
      • fanfan // 18.05.2020 à 22h14

        La panique de la pandémie contribue à l’application du peu connu Agenda ID2020 – qui vise à introduire une preuve d’identité numérique mondiale pour tous les peuples. La Fondation Bill et Melinda Gates, l’Alliance mondiale pour les vaxxins et la vaxxination (GAVI), l’OMS, la Banque mondiale, d’autres agences des Nations unies, l’industrie pharmaceutique et des ONG sont à l’origine de cet Agenda ID2020. Il s’agit d’un contrôle total sur la population humaine

          +1

        Alerter
    • Al chaab yourid // 19.05.2020 à 01h33

      « Comme l’’unrwa. Au hasard »

      Il y a une logique à « cracher » sur l’UNICEF, si votre propos est par ricochet de condamner l’action de l’ONU en général.

      Vous êtes cohérent en crachant sur l’UNICEF > l’UNRWA > l’ONU.

      Mais par honnêteté ce serait bien de préciser que ce n’est pas pour les frais de fonctionnement de ces instances. C’est juste une opinion politique, motivé par le fait que vous défendez un Etat voyou au regard du Droit international.

      Voyez, les commentateurs suivants n’ont pas compris votre message sibyllin.

        +1

      Alerter
      • Christian Gedeon // 19.05.2020 à 09h58

        En ben! Je défends donc un état voyou? Vous vous laissez emporter par vos convictions. L’Unrwa est une petaudiere et une structure dont la corruption n’est un secret pour personne au détriment du peuple palestinien. Beaucoup d’argent y arrive, mais peu arrive au peuple. L’Unesco est sur le même ligne d’ailleurs. Et s’il vous plaît monsieur le peuple veut ne mélangez pas les problèmes déjà passablement complexes.

          +0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications