Aujourd’hui une vidéo ÉNORME !

Elle vient de la chaine publique régionale allemande ARD, qui s’est intéressée au carnage du Maïdan du 20 février.

Vous vous rappelez ce billet où je comparais une émission “comique” française et allemande sur le sujet ukrainien, indiquant “Comment les Allemands sont mieux informés que les Français…”.

Et bien quand il s’agit de pure information, ça décape évidemment encore bien plus…

À vous de juger…

Merci aux traducteurs et au sous-titreur ! 🙂

On a même ici une vidéo des snipers dans l’hôtel Ukraina…

Ceci étant, rien de nouveau, cette information avait déjà été communiquée à Catherine Ashton

N.B. Je vous rappelle aussi ce billet du 12 mars sur le nouveau gouvernement ukrainien, où je disais : “on peut compter sur lui pour mener une enquête impartiale “aux petits oignons” sur les morts de Maïdan…”.

Bon, pas besoin d’être un génie non plus, vu que c’est un néonazi qui enquête… 🙂

Bref, encore un truc responsable qui va bien plaire aux russophones de l’Est et aux Russes…

 

75 réponses à [ÉNORME] ARD : Qui est responsable du carnage de Maïdan ?

  1. Jean Sérien Le 24 avril 2014 à 08h57
    Afficher/Masquer

    C’est sûr que c’est pas à la télé française que l’on verrait ce type de reportage et le commentaire sans appel du présentateur à la fin.
    On a les médias et la démocratie qu’on mérite…


    • Stéphane Grimier Le 24 avril 2014 à 10h48
      Afficher/Masquer

      “On a les médias et la démocratie qu’on mérite…”
      .
      Et bien merci mon cher monsieur. En régime démocratique, la minorité consciente mérite-t-elle ce que la majorité dormante lui impose ?
      .
      Si vraiment vous pensez ce genre d’emballage juste et honnête, alors ne vous étonnez pas un jour que la minorité bafouée reprenne ce qu’elle estimera en mauvaises mains par la force, avec tous les dégâts et traumatismes que cela occasionnera ou réveillera.
      .
      Vous aurez je pense là aussi une belle phrase paquet cadeau. Direz vous alors qu’on a ce qu’on mérite ?
      .
      Je vous le dis tout net, je ne mérite certainement pas ces méRdias et cette “démocrassie”. En tout cas, je n’ai jamais appelé, ou encouragé la dérive plus qu’écœurante que nous voyons et vivons -plus que comme un nez au milieu du visage- depuis…… 1983, pour prendre un point sans aucune ambiguïté, en tout cas en terme de visibilité.
      .
      Lisant ce genre de phrase, excusez-moi, pour veaux / baleine, depuis un moment maintenant chez certaines commentateurs, je me devais de m’inscrire en faux explicitement, car je me sens insulté. D’un coté, parce qu’on veut bouger les lignes, on est qualifié d’extrémiste, de l’autre on est des veaux qui méritons notre sort. L’étau est pénible, hypocrite et irresponsable.
      .
      Ceci dit, bonne journée.


      • amnesix Le 24 avril 2014 à 12h06
        Afficher/Masquer

        Nous sommes collectivement responsables de ce qui nous arrive, Que ça nous plaise ou pas. Et donc, oui, on a la “démocratie” et les médias qu’on mérite.


        • Mianne Le 24 avril 2014 à 23h41
          Afficher/Masquer

          Non, nous ne méritons pas cette fausse démocratie mais comment exprimer notre volonté ? .

          La République, c’est le citoyen face à l’Etat, sans intermédiaire. La République n’a pas été prévue pour que des communautés ethno-religieuses, des confréries ou des partis s’interposent entre le citoyen et l’Etat et l’empêchent d’élire l’honnête homme ou femme de son choix. Cette assez récente obligation anti-républicaine des 500 signatures impose au citoyen de n’élire que des personnes intriguant au sein de partis ou de communautés médiatisées qui ne représentent en fait qu’une toute petite minorité de Français et qui confisquent au citoyen le pouvoir d’exprimer sa volonté.

          Quand le citoyen comprend qu’il est piégé, que sa parole lui est confisquée par des personnes qui ne défendent que les intérêts d’une toute petite minorité et qu’il ne pourra jamais exprimer sa volonté, il s’abstient de participer à cette mascarade de la fausse élection démocratique. D’où la montée en flèche de l’abstention .


      • Erstam Le 24 avril 2014 à 13h14
        Afficher/Masquer

        Excusez moi, mais moi aussi la phrase “on a la démocratie qu’on mérite” me hérisse le poil.
        C’est une phrase qui implique que si les hommes politiques, les médias… nous trompent, c’est notre faute. Donc il faut subir, parce que de toute façon c’est bien fait pour nous. Ecoutez “Inculture” de Franck Lepage. Vous verrez un partie des efforts qui ont été fait pour empêcher les français de participer à la vie politique. Non, cette fausse démocratie et ces médias pourris, on ne les mérite pas et on ne les avait pas demandé. Ils nous été imposés par des gens qui veulent qu’on vive et meure comme des moutons.


        • Charles Le 24 avril 2014 à 13h46
          Afficher/Masquer

          Pour ma part, je ne l’entends pas comme cela, cette phrase. Pour moi, elle est porteuse d’espoir, en faisant des citoyens les acteurs de leur propre existence. Nier que le citoyen d’aujourd’hui est en partie responsable de ce qu’il subit, c’est aussi nier que le salut puisse venir de lui.

          Quand je vois comment nos ancêtres se sont battus pied à pied pour chacune des avancées sociales (droit du travail, sécurité sociale, etc.), je nous trouve bien faibles à nous bouger.

          Si l’on prend au sérieux l’affirmation selon laquelle l’espace public est bien plus important que l’espace privé pour la vie d’un homme, au sens où c’est dans cet espace public que prend place son espace privé (selon que les études sont payantes ou gratuites, qu’il y a un système public de santé, des droits protégeant les travailleurs, etc., etc.) et qui lui garantit à la fois une réelle liberté et la possibilité de se réaliser, alors il faudrait passer plus de temps à construire et à protéger cet espace public qu’à élever ses enfants, prendre soin de sa famille, gagner de l’argent, s’occuper de ses vacances, de ses passions, de ses loisirs. En effet, à quoi ça sert de s’occuper de ses enfants si on ne peut les faire soigner s’ils tombent malades ou si on est dans l’incapacité de les envoyer à l’école ? (Oui, il faut le faire, c’est important, mais c’est d’autant plus important qu’il n’y a aucune autre forme de protection que la famille abandonnée à elle-même, donc dépendant de ses seules forces dans un environnement totalement hostile.) La forme de société dans laquelle nous vivons est cruciale, essentielle, c’est la chose la plus importante.

          Et pourtant, nous abandonnons cette chose si importante pour nos vies de tous les jours à d’autres, qui prétendent s’en occuper pour nous, nous plébiscitons même cette idée de nous faire représenter, sans rien contrôler. En ceci, nous sommes responsables en partie de la situation actuelle : parce que nous ne nous emparons pas de la forme de notre société, nous ne nous préoccupons pas plus que cela que de la conformer à nos rêves. Aller voter une fois par an, c’est de la pure foutaise. Personne ne peut avoir accompli son profond devoir de citoyen en pensant que s’être déplacé pour aller voter est le summum de son implication politique dans la cité.

          Être un citoyen, ça doit vouloir dire au bas mot plusieurs heures par semaine, à discuter, à s’informer, à décider, à réfléchir avec d’autres, à trouver des compromis, à donner son avis. Nous ne risquons rien si nous le faisons. Pas de balle dans la tête. J’affirme cela avec d’autant plus de conviction que, pour ma part, je fais partie de ces veaux qui ne se bougent pas – et je sais d’autant plus combien je suis responsable en cela de la présente situation : parce que je sais tout ce que je pourrais faire en m’impliquant.


          • Suzanne Le 24 avril 2014 à 15h03
            Afficher/Masquer

            J’aime vraiment beaucoup votre intervention, pour moi aussi cette phrase est porteuse d’espoir. Et j’aimerais vraiment beaucoup avoir la latitude d’exprimer mes opinions, de débattre, de décider, à petite ou moyenne échelle. Cependant, je me pose sérieusement la question du comment. Car il y a un grand danger à cela : qu’une fracture totale s’opère entre d’éventuels essais de cette démocratie participative et tout le reste, le corpus des lois, les institutions etc. Que ces dernières deviennent un théâtre d’ombres, une bulle artificielle sans signification. C’est peut-être la seule solution, mais c’est dangereux.


          • Mianne Le 25 avril 2014 à 12h50
            Afficher/Masquer

            C’est bien ce que nous faisons . Nous discutons entre voisins et amis, nous échangeons des informations, nous exprimons notre opinion autour de nous mais malheureusement notre influence s’arrête là. Car cela ne nous empêche pas de nous retrouver captifs, à chaque élection, de personnes qui ne représentent que les intérêts toute petite minorité ethno-religieuse, d’une confrérie placée par les financiers à la tête de tous les partis et des médias, mais qui ne représente surtout pas les intérêts de la grande majorité des Français, bien au contraire . Ces candidats, de droite comme de gauche, sont propulsés dans les médias par l’argent des grands financiers internationaux qu’ils représentent et peuvent ainsi rassembler les 500 signatures. De plus, le gouvernement français est lui-même soumis à une entité supra-nationale, l’Europe, dont les représentants, de parfaits inconnus du citoyen de base, ne sont placés là que par l’intervention des financiers internationaux. Et même quand on a fait semblant de consulter démocratiquement les Français par referendum et qu’ils ont voté massivement NON contre les articles du traité européen de Maastricht-Lisbonne, les articles de ce traité leur sont quand même appliqués comme s’ils avaient voté OUI .
            Le mot fâche peut-être, mais quand un régime bafoue ainsi ouvertement la volonté du peuple cela s’appelle une dictature. Le peuple est impuissant sous une dictature financière qui tient tous les médias.

            Exprimer son opinion entre amis et voisins, cela calme provisoirement la colère qui gronde . Manifester son opposition dans la rue et dans une presse servile qui censure presque tout soulève encore un peu la soupape de sécurité mais ne fait même pas sourciller nos quasi-monarques.

            J’aimerais bien savoir ce que comptent faire les donneurs de leçons qui nous disent que nous avons la démocratie et les media que nous méritons


        • amnesix Le 24 avril 2014 à 18h42
          Afficher/Masquer

          Aha.

          Notez, je comprends bien que ça puisse hérisser le poil. Néanmoins, ce régime ne peut que durer. La seule façon de changer le régime est qu’on le vire et qu’on les remplace, non ?

          Et “on”, il me semble, c’est moi.

          Vous.

          Nous.

          Si on ne le fait pas, la situation reste en l’état. À défaut d’une réaction massive de la population (R.D.A, Pologne, voire même Tunisie, etc…) le régime en place reste. Ça peut agacer, mais accuser un dictateur d’être un dictateur ne suffit pas.

          Simplement ce genre d’action est probablement beaucoup plus moins confortable que de protester avec son clavier. Et je sais de quoi je cause : je reste derrière mon clavier.

          Si ça vous fait plaisir : j’ai la “démocratie” et les média que je mérite.

          C’est mieux comme ça ?


      • Jean Sérien Le 24 avril 2014 à 23h06
        Afficher/Masquer

        Pas la peine de monter sur vos grands chevaux. C’était juste une boutade sans prétention de ma part qui trahit chez moi un certain désabusement par rapport à nos médias et à nos dirigeants politiques. Promis, cette petite phrase n’avait pas pour but de froisser l’éminent représentant de la minorité consciente que vous êtes, ni de juger qui que ce soit parmi mes concitoyens (avec lesquels j’ai une destinée commune, ne vous en déplaise, sauf à choisir l’exil loin de notre beau pays).

        En tout cas, je ne pensais pas susciter un tel débat.


        • Suzanne Le 25 avril 2014 à 18h18
          Afficher/Masquer

          Un tel débat est une excellente nouvelle, ça veut dire que les gens se demandent maintenant comment rendre opératoire leur rejet de toute manipulation et anti-démocratie. Qu’ils cherchent à reconstruire.


    • jacqucroquant Le 06 mars 2015 à 18h48
      Afficher/Masquer

      La vidéo est temporairement indisponible ! Il sont désolés.


  2. Pierre-Yves Le 24 avril 2014 à 09h24
    Afficher/Masquer

    En plus du reste de la série sur l’Ukraine, ce reportage doit circuler le plus largement possible.

    Olivier, en plus du blog, quelqu’un travaille-t-il à diffuser tous ces documents ?

    Merci à l’équipe qui a effectué la traduction !


  3. Biloutte Le 24 avril 2014 à 10h03
    Afficher/Masquer

    On l’a tous reconnu, le gars avec le fusil dans la chambre d’hôtel, c’est le barbu des forces spéciales russes.
    C’est pour ça qu’il a un masque, c’est pour cacher sa barbe.
    C’est un gars de la CIA qui me l’a dit, c’est donc vrai. ;o))


    • Phil DeFer Le 24 avril 2014 à 22h45
      Afficher/Masquer

      Mon Biloutte,

      Tu m’as fait rire. C’est énorme pour moi, vu le sujet… Merci.


  4. ANNA Le 24 avril 2014 à 10h06
    Afficher/Masquer

    Sur le site Le Monde, il y a une Discussion en fil, qui mérite d’être gravé dans l’Histoire par ses réponses.
    Le sujet est – “Ukraine : que doivent faire les Européens et les Américains ?”

    Je me suis permis de sélectionner quelques réponses :

    link to s005.radikal.ru
    link to s005.radikal.ru
    link to s017.radikal.ru


    • Tycer Le 24 avril 2014 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Beaucoup sont très naïfs.
      Ils sont des éponges aux propagandes tout en pensant être les mieux informés.
      Ce sont les pires, les disciples de BHL…

      Nous, pour eux, nous sommes des adeptes des complots.

      Mais si il regardait un peu en arrière il verrait que les dirigeant des USA ont engendré de nombreux coups d’États, de nombreuses guerres et beaucoup de mort pour leur propre intérêt.
      Irak, Syrie, Koweït, Chilie, Venezuela, Afghanistan….

      La vérité passera cette fois.
      J’en suis sur.
      Il manque juste un chef d’État occidental integre qui indique que les manipulations des US sont inadmissibles et doivent prendre fin.


  5. FL Le 24 avril 2014 à 10h27
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier et aussi merci aux traducteurs , c’est du très bon travail.
    Tant que ton blog (comme quelques autres) est accessible ça peut encore aller pour ce qui concerne l’information.
    Mais n’oublions pas que si nous sommes 15 ou 20.000 à te lire et à propager, (d’où est issu propagande et donc contre-propagande), ces informations c’est très peut comparé aux dizaines de millions de personnes qui dans notre pays ne connaissent même pas ton existence (ni celle de Sapir, ni celle de Jorion, ni celle de …, ni celle de …).
    Cependant quoiqu’il arrive cette information est indélébile, elle est gravée dans nos mémoires.

    On observera avec intérêt, dans les jours qui viennent, comment les “Grands Médias” de France relaient ce document de la chaine de TV allemande ARD.

    Salauds de Russes!


    • Perekop Le 24 avril 2014 à 13h21
      Afficher/Masquer

      Aucun risque que les “grands médias” reconnaissent leurs torts, d’ailleurs, les bottines à boutons de Monsieur Morelle occupent toute la place…


      • ploi Le 24 avril 2014 à 23h21
        Afficher/Masquer

        Non, non. Les décolletés de Ségolène ont également une grande place…


  6. SRDHERMELAND Le 24 avril 2014 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Bravo monsieur Berruyer pour l’ensemble de votre travail de vulgarisation des problèmes économiques et géopolitiques en règle général sur Internet et dans les médias, et en particulier sur cette crise Ukrainienne. C’est un travail remarquable, qui si malheureusement les choses tournent au vinaigre (genre sortie de crise qui dure, à l’ancienne, voir crise de 1907 = 1914-1918 et crise de 1929 = 1939 -1945) cela servira au moins de témoignage pour que la multitude des imbéciles conduit par des salauds ne pourra pas une fois de plus dire “je ne savais pas” . Merci encore, les gens comme vous me redonne parfois espoir en l’Humanité.


  7. gonetoufar Le 24 avril 2014 à 10h59
    Afficher/Masquer

    Pourquoi l’Allemagne est elle beaucoup plus objective sur le dossier Ukrainien ?
    Quelqu’un a t il une idée ?


    • Arnould Le 24 avril 2014 à 11h16
      Afficher/Masquer

      Ca dépend à quelle Allemagne vous pensez: Merkel n’est pas objective du tout, quand elle se souvient de ses années de jeunesse en RDA elle doit avoir des boutons!

      Ceci dit: je suis à moitié allemand et j’ai passé beaucoup de temps la-bas depuis les années 60 à titre privé, chez grand-mère, ce qui n’est pas pareil que d’y atterrir professionnellement. Je confirme, la démocratie allemande fonctionne mieux que la française, certainement un retour de bâton bénéfique suite au nazisme. Même si la dénazification n’avait pas été bien menée, ce dont je ne m’étais pas aperçu dans les années 70 (apparemment une des raisons de l’émergence de la RAF, la “bande à Baader” si vous préférez).


      • Boutros Ouardi Le 24 avril 2014 à 14h33
        Afficher/Masquer

        Ainsi est l’Allemagne, vu par le Général de Gaulle, fin connaisseur de ce pays :

        “Sincère dans chacun de ses mensonges successifs, aussi authentiquement démocratique aujourd’hui qu’elle était hitlérienne hier et que demain elle sera de nouveau totalitaire.”

        Pour ce qui est des médias, les Allemands ne sont pas beaucoup mieux lotis que les Français. La grosse masse de la presse suis les ordres de Washington. Une chaine régionale comme ARD est une flûte à coté d’une orchestre symphonique.

        Paul Craig Roberts emploi un vocable tout à fait approprié à l’industrie de l’information : la presse-titué.
        C’est tout à fait ça.


    • yann Le 24 avril 2014 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Elle est plus proche du conflit et sa mitteleuropa est directement menacé.


    • Olposoch Le 24 avril 2014 à 12h12
      Afficher/Masquer

      L’Allemagne, son gouvernement, défend son propre intérêt, qui n’est pas de se mettre la Russie à dos.
      Exclusivement.
      L’Europe doit s’y plier.
      Comme la Russie, qui n’agit ou réagit qu’en fonction de sa définition de ses intérêts.
      Comme les USA qui n’ont aucune autre considération.
      Au milieu de ces puissances, les neuneus français, ses micro-présidents successifs fascinés par leur victoire qui réalisent leur rêve d’adolescent, se faire telle chanteuse ou telle actrice, et qui, tout heureux de se retrouver dans la cour des grands servent leurs puissants dans l’espoir de prolonger leur temps de carrosse tout en calculant leur émoluements de leur futur temps-citrouille…
      Et regretter Villepin, c’est encore le plus navrant…

      Navrant également qu’une enquête, de la télévision, un vrai travail de journalisme (sans biais ni micro-trottoir, ni parti-pris, autant que l’on puisse en juger…) nous apparaisse comme quelque chose d’ “ENORME”…


    • bertgil Le 24 avril 2014 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Il y a encore des journalistes en Allemagne.Pas des cireurs de pompes comme en France.


  8. yt75 Le 24 avril 2014 à 11h00
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce document !
    Mais pour atteindre la veulerie franchouille sous les hauts parleurs de la propagande, pas évident, et faire attention à rester à un certain équilibre, même si on peut de plus en plus envisager le fait qu’il y a vraiment un objectif “traiter Poutine comme Saddam”, derrière tout cela. Avec toute la gestion de montée de la sauce que cela implique.

    Voir par exemple déclaration de Dick Cheney ci dessous à 1h:10 :
    link to youtube.com

    Accusant la Russie d’utiliser gaz et pétrole (supply manipulation) comme une arme. Hypocrisie classique Américaine quand on sait que c’est avec cela (et avec les Saoudiens), que les US on fait tomber l’URSS. cf à 36:00 :
    link to youtube.com

    Et qu’en plus la même stratégie a été pas mal évoquée dans la presse US (et aussi fr), lors de la visite d’Obama à Ryiad il y a quelques semaines, voir par exemple :
    “Après un séjour en Europe la semaine prochaine dans le cadre d’un sommet du G7 à La Haye, le président américain se rendra en Arabie saoudite, une visite prévue de longue date. L’Arabie est le seul pays producteur capable d’augmenter considérablement sa production d’un seul tour de vanne. Une baisse du prix du baril serait fatale à la Russie, dont les recettes budgétaires dépendent de l’exportation des hydrocarbures.”
    link to abonnes.lemonde.fr
    Mais enfin à ce sujet :
    1) Les Saoudiens n’en ont très probablement plus la possibilité (au débit max ou quasi max)
    2) Même si ils l’avaient, il n’ont très probablement aucune envie de refaire un tel cadeau (position US vis à vis , de l’Iran, syrie, etc), sans parler des besoins du budget de l’AS et du fait de ne pas avoir envie de dilapider leur capital
    3) En plus cela mettrait aussi par terre “la révolution énergétique US”(pétrole de schiste), comme cela avait d’ailleurs déjà été le cas dans les années 80 pour la production conventionnelle US :
    link to youtube.com
    (cout d’extraction ben supérieur à celui des Saoudiens, et maintenant encore bien pire avec le pétrole de schiste)

    Déclaration de Cheney montrant aussi que la volonté d’agression Américaine sur la Russie est une vieille histoire, et qu’ils sont probablement assez stupides pour avoir comme objectif de traiter Poutine comme Saddam.


    • yt75 Le 24 avril 2014 à 11h19
      Afficher/Masquer

      A propos de Cheney et de la problématique des approvisionnements pétroliers (et gaziers), voir aussi ci dessous :
      link to resilience.org

      Compte-rendu d’une allocution de Cheney à Londres (au London Institute of Petroleum), en 1999.


      • fc Le 24 avril 2014 à 12h29
        Afficher/Masquer

        @yt75

        Personne en parle ici ,mais si tu cherches tu trouveras….Les contrats Chinois de pétrole sont un des axes du conflits Centre-Africain…. “Traiter Poutine comme Saddam”, j’ai bien peur que tu aies raison !

        @Olivier Merci …!!


        • Theoltd Le 24 avril 2014 à 13h12
          Afficher/Masquer

          Il faudrait traiter Obama comme Saddam. Ah!!!, Obama,défait, la cravate de travers, une barbe de 5 jours, menotté, en une du Monde…..Hollande et Cameron en fuite….


          • yt75 Le 24 avril 2014 à 16h14
            Afficher/Masquer

            Un autre extrait video que je trouve très caractéristique (du même reportage que l’extrait d’hier ou avant hier sur le bouclier anti missile), à 22:36 ci dessous :
            link to youtube.com

            GWBush répondant à la question “les états-unis peuvent t’ils avoir confiance dans cet homme”(avec poutine à côté) à peu près :
            “j’ai regardé cet homme dans les yeux, il me parait franc et digne de confiance, nos échanges m’ont donné un bon aperçu de son âme”

            Plus impressionnant sans doublage je trouve :
            link to chanel1k.com

            (dans le genre faire comprendre qui est le boss, avec du bon vieux paternalisme de pacotille)


  9. Macarel Le 24 avril 2014 à 11h31
    Afficher/Masquer

    Je sais que l’affaire Ukrainienne est très importante, mais la vie continue en France.

    Et hier notre Président a pu mesurer sa popularité dans la rue, mieux qu’avec tout sondage :

    “Jaurès, il ne parlait pas comme vous, Monsieur le Président !”, lui a envoyé une femme en colère.

    Voir la vidéo “Hollande hué à son arrivée à Carmaux”

    link to ladepeche.fr

    Difficile en effet, de se faire aimer du peuple, lorsque l’on ne fait des cadeaux qu’aux puissants, en espérant qu’ils daigneront distribuer des miettes du gâteau aux petit peuple.

    Si être de gauche c’est vouloir faire bouger les lignes pour plus de justice sociale, et être de droite accepter l’ordre établi, alors ce gouvernement est de droite. Et il est bien normal que le peuple se sente trahi.

    Il y a au moins une chose sur laquelle je suis d’accord avec M.Valls, c’est qu’il est urgent de renommer le PS, en PL (Parti Libéral). Car, comme avec le vin, il est insupportable d’avoir une étiquette annonçant un grand cru, et de n’avoir lorsque l’on boit le contenu de la bouteille, qu’une infâme piquette.


  10. ganek Le 24 avril 2014 à 11h50
    Afficher/Masquer

    Ukraine : Le salut viendra-t-il d’Allemagne ?

    Share on facebook

    Par : Jochen Scholz
    Publié le : 22/04/14
    M.Johan Scholtz, lieutenant-colonel à la retraite de l’Armée de l’Air allemande, et plus de 300 intellectuels d’Outre-Rhin viennent d’adresser une lettre ouverte au président Poutine.

    Jochen Scholz 
Oberstleutnant a. D. et Volker Bräutigan, journaliste 
Neue Rheinischer Zeitung

    Cher Monsieur le Président,

    Dans votre discours devant la Douma, vous avez demandé au peuple allemand de vous comprendre. Nous sommes des citoyens allemands qui avons, pour la plupart, vécu l’époque d’après-guerre dans la moitié ouest de l’Allemagne. En 1990, quand la guerre froide a pris fin et que notre pays a été réunifié, le monde a poussé un soupir de soulagement, parce que le danger toujours menaçant d’un conflit nucléaire qui aurait affecté la terre entière semblait écarté. Dans un tel conflit, l’Allemagne aurait disparu.

    L’Union Soviétique a joué un rôle décisif dans la libération de l’Europe du nazisme, au prix d’un nombre incomparable de victimes. Néanmoins, elle a été, en 1990, d’accord pour soutenir la réunification de l’Allemagne, pour dissoudre le Pacte de Varsovie et même pour admettre l’entrée de l’Allemagne réunifiée dans l’OTAN. L’Occident ne lui en a su aucun gré.

    L’ancien ambassadeur des États-Unis à Moscou (de 1987 à 1991) Jack Matlock, a confirmé il y a quelques jours dans le Washington Post que le président Bush Sr avait formellement promis de ne pas tirer abusivement parti de la générosité du président Gorbatchev.

    L’expansion de l’OTAN jusque dans les anciennes républiques soviétiques, l’implantation de bases militaires dans les pays qui avaient jadis signé le Pacte de Varsovie et la construction d’un « Bouclier Anti Missiles » en Europe de l’Est, coïncidant avec le désengagement unilatéral des États-Unis du traité ABM (pour Anti-Ballistic Missile, signé à Moscou le 26 mai 1972 dans le cadre des négociations pour la limitation des armes stratégiques. NdT), sont autant de ruptures d’engagements criantes. Ces mesures, nous les prenons pour ce qu’elles sont : une claire et nette volonté de puissance hégémonique de la part des gouvernements occidentaux, dirigée contre la consolidation économique de votre pays, que vous poursuivez depuis votre accession à la présidence en 2000.

    En outre, Keir A. Lieber et Daryl G. Press avaient déjà reconnu sans ambages, dans un article de 2006 intitulé « L’essor de la primauté nucléaire des États-Unis », que le Bouclier (« de défense ») Anti-Missiles n’avait d’autre but que de permettre une première frappe destinée à neutraliser la Russie.

    Ce contexte est, sous forme condensée, celui dans lequel nous évaluons les événements qui se déroulent en Ukraine depuis novembre 2013. Il est abondamment prouvé que les États-Unis ont exploité les revendications légitimes des Ukrainiens à leurs propres fins. D’autres pays nous ont, de manière répétitive, familiarisés avec ce schéma : la Serbie, la Géorgie, l’Ukraine en 2004, l’Égypte, la Syrie, la Libye, le Venezuela…

    L’ingérence de l’Union Européenne et de l’OSCE s’est déployée avec célérité dans les douze heures qui ont suivi le rejet de l’accord pris par les ministres des Affaires Étrangères en vue d’un règlement pacifique ; avec le concours de forces fascistes.

    Le site web de la Fondation Ukraine Ouverte du Premier ministre en exercice montre qui est derrière le gouvernement de coup d’état actuellement au pouvoir à Kiev.

    Des questions de lois nationales et internationales sont diversement en cours d’interprétation à propos de la sécession de la Crimée. Nous voulons les évaluer ici non pas légalement mais d’un point de vue politique.

    Compte tenu des développements survenus en Europe depuis 1990, du déploiement de quelque 1.000 bases militaires U.S. dans le monde, du contrôle exercé par les États-Unis sur tous les détroits et des dangers que font courir les auteurs du crime de Maïdan à la flotte russe de la Mer Noire, nous voyons, dans la sécession de la Crimée, une mesure défensive assortie d’un message : jusqu’ici et pas plus loin !

    La différence cruciale entre cet événement et la déclaration d’indépendance du Kosovo réside dans le fait que cette dernière n’a été rendue possible que par les bombardements massifs illégaux de l’OTAN, avec, malheureusement, la participation de l’Allemagne, qui ont créé les conditions de l’indépendance.

    Cher Monsieur le Président, il y a près de quatre ans que vous en appelez à une communauté économique de Lisbonne à Vladivostok. Cette communauté pourrait être la base économique d’une « maison européenne commune ».

    L’Ukraine pourrait remplir la fonction de pont idéal pour cette future coopération entre l’Union Eurasienne dirigée par vous et l’Union Européenne, dont l’aspect culturel ne devrait surtout pas être absent. Nous sommes persuadés que la tentative de prise de contrôle par les États-Unis n’a pas d’autre but que d’empêcher l’Ukraine de jouer ce rôle.

    Les forces qui ont prévalu au sein de la Commission Européenne soutiennent la politique des États-Unis contre la Russie. Le discours du secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure, Pierre Vimont, le 14 mars dernier est si unique (EurActiv : « L’Union Européenne écartée de la rencontre USA-Russie sur l’Ukraine »).

    Cher Monsieur le Président, nous sommes sûrs que votre discours historique de 2001 continuera à constituer la base de vos actions à l’égard de l’Union Européenne et de l’Allemagne. Les derniers sondages montrent que la majorité des Allemands ne veut pas d’une confrontation avec la Fédération de Russie et, au contraire, comprend parfaitement l’action de la Russie à l’égard de l’Ukraine.

    Nous ne sous-estimons pas les difficultés auxquelles doit faire face la République Fédérale d’Allemagne, en tant que membre de l’Union Européenne et de l’OTAN, dans ses rapports avec la Russie. Vous ne les ignorez pas non plus. Cependant, nous comptons que le Gouvernement Fédéral ne fera pas fi du vieux principe de droit romain audiatur et altera pars (« toujours écouter aussi l’autre partie »). Ce principe a été ignoré par la politique extérieure de l’Union Européenne, dans l’affaire ukrainienne.

    Même pendant la guerre froide, la Russie ne s’est jamais prévalue du fait que 27 millions de ses citoyens étaient morts pendant la IIe Guerre Mondiale, pour en tirer un avantage politique contre l’Allemagne. Ce chiffre seul donne une qualité spéciale aux relations entre nos deux pays.

    Le peuple allemand en a vivement conscience. Ainsi, quand les troupes d’occupation soviétiques en Allemagne se sont retirées, en 1994, leur Corps de Musique a participé à une cérémonie qui s’est déroulée sur la place du Bundeskunsthalle, à Bonn. Elle a donné lieu à des scènes d’émotion communes entre les musiciens et les spectateurs.

    Sachant tout cela, les informations et les commentaires des médias allemands nous dégoûtent profondément.

    Cher Monsieur le Président, avec nos modestes moyens de simples citoyens, nous avons l’intention de faire tout notre possible pour que la division programmée de l’Europe n’ait pas lieu, et pour qu’au contraire, les idées de Gottfried Wilhelm Leibniz retrouvent une vie et une vigueur nouvelles.

    Nous en sommes convaincus : si seulement les états et les peuples du double continent eurasien pouvaient régler leurs affaires en paix les uns avec les autres, respectueusement, coopérativement, sur la base du droit et sans ingérence extérieure, leur entente ne pourrait que se communiquer au reste de la planète. Nous voyons en vous, de ce point de vue, un allié. Pour votre mandat présent et, nous l’espérons, pour le suivant, nous vous souhaitons force, endurance et sagesse.

    Avec notre profond respect,

    Jochen Scholz 
Oberstleutnant a. D.

    Volker Bräutigan, journaliste 
Neue Rheinischer Zeitung

    Et co-signataires

    Lettre originale, liste des signataires et liste des personnalités auxquelles copie de la lettre a été envoyée : 
http://www.nrhz.de/flyer/beitrag.php ?id=20163&css=print

    Traduction C.L. pour Les Grosses Orchades

    21 AVRIL 2014

    Source : link to lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.skynetblogs.be

    Source :

    link to silviacattori.net


    • yt75 Le 24 avril 2014 à 14h36
      Afficher/Masquer

      Merci beaucoup pour l’info (dommage que cela ne soit pas sur un site un peu plus présentable..).

      A propos des déclarations de Pierre Vimont dont il est fait mention :
      link to euractiv.com

      Et un interview sur france24 :
      link to france24.com

      très “diplomatique” …

      Sur la chronologie du démarrage, Stephen Cohen est très réaliste je trouve :
      link to democracynow.org

      Interview plus récente de Cohen :
      link to thenation.com

      “It is one hand—the hand of war—clapping,” said Nation contributing editor and Russia historian Stephen Cohen during an appearance on the John Batchelor Show Tuesday. With US troops headed to the Baltic states, Cold War rhetoric spewing from the mouths of US officials, and Obama effectively abandoning Vladimir Putin as a negotiating partner, Cohen suggests that a prolonged Cold War–style conflict between Russia and the West is all but inevitable. And if this new Cold War turns hot, says Cohen, American journalists and our “spineless” political class are partially to blame. The absence of a substantive debate—in the media or Congress—over the prudence of the administration’s Russia policy, Cohen said, “is a crushing defeat for democracy.” He added, “I don’t understand how these people are going to explain themselves to history.”


    • FL Le 24 avril 2014 à 14h53
      Afficher/Masquer

      L’émotion considérable que j’éprouve à lire cette lettre ouverte, est provoquée autant par ceux qui l’ont écrite, des allemands de l’ouest, militaires et intellectuels, que par celui qui est justement considéré, Vladimir Poutine et dans sa personne la Russie et l’histoire de se pays.

      La politique que même V. Poutine ne convient sans doute pas au capitalisme anglo-étasunien.
      Par exemple lorsque dans cette affaire concernant l’homme d’affaire Kodorkwsky V. Poutine tente de réintègrer la première entreprise de pétrole russe dans de giron de l’état. link to fr.wikipedia.org

      Mais “l’ouest ne désarme pas!” link to fr.wikipedia.org

      On entrevoit que Poutine ou pas poutine, les convoitises occidentales sur les ressources énergétiques de la Russie sont bien réelles et justifie quelques pressions bien menées. Affaire à suivre dés cette année 2014.


  11. obermeyer Le 24 avril 2014 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Les blindés ukrainiens sont entrés à Slaviansk aujourd’hui. Nul ne peut imaginer les conséquences de cette folie, qui prouve une fois de plus que l’Ukraine, USA, UE jettent de l’huile sur le feu afin d’attirer Poutine dans un piège. Les heures et jours à venir pourraient avoir d’énormes conséquences sur les équilibres géostratégiques. A surveiller comme le lait sur le feu !


  12. bertrand Le 24 avril 2014 à 11h59
    Afficher/Masquer

    GB USA EU agitent la peur de la guerre pour calmer leurs populations en révolte contre le grand capital.


    • yt75 Le 24 avril 2014 à 12h25
      Afficher/Masquer

      Les U.S. –veulent– la guerre, ils veulent traiter Poutine comme Saddam ou Khadaffi.
      (et couper tout lien fort Europe/Russie, au moins jusqu’à mise en place d’un larbin)
      Mais évidemment, et malgré le sur-optimisme hyper cynique classique des US, les choses vont probablement se passer très différemment.


  13. Olposoch Le 24 avril 2014 à 12h45
    Afficher/Masquer

    A part “Marianne” qui reprend (probablement sans les lire…) les textes de J. Sapir, quel média français donne une vision équilibrée de la situation en Ukraine?

    “Médiapart”, le fleuron du journalisme “indépendant”, celui que, dixit, “seuls les lecteurs peuvent acheter”, fait écrire ses papiers sur l’Ukraine par une correspondante en Grèce…
    Des articles conformes au parti pris par les autres médias, à savoir que la Russie est le mal et qu’elle est responsable de tout.
    Sans une once de journalisme dedans.
    Le cas Médiapart est intéressant, car il cible, bien et très fort, certaines personnalités, mais jamais il ne remet en question les grands choix opérés par les élites, ils font de la mousse de contestation et n’ont rien, ou si peu d’alternatif…
    Se souvenir que Plenel a beaucoup bashé Denis Robert à l’époque ou celui-ci a dénoncé la finance folle…

    On a un gros problème de journalisme en France…


    • gonetoufar Le 24 avril 2014 à 15h04
      Afficher/Masquer

      Mediapart est généralement assez mauvais sur l’international . Mais il y a les billets et les commentaires qui apportent beaucoup de fraicheur ….


    • FL Le 24 avril 2014 à 15h07
      Afficher/Masquer

      Libération disparait mais “heureusement”, est remplacé par Médiapart.


    • bertgil Le 24 avril 2014 à 15h59
      Afficher/Masquer

      J’étais abonné à Médiapart.Je ne le suis plus.
      Médiapart est un journal européiste, qui souhaite améliorer les traités européens ,comme le fdg de jl Mélenchon.L’un et l’autre savent certainement qu’il n’est pas possible d’améliorer quoique ce soit.Ce sont des intégristes camouflés des traités européens.
      Médiapart, était derriére les positions trés va t en guerre de Hollande concernant la Syrie.Méme chose pour l’Ukraine.
      Médiapart est pro atlantique, comme Hollande, et son gouvernement


    • hema Le 24 avril 2014 à 18h12
      Afficher/Masquer

      @olposoch

      Vous avez probablement raison sur Mediapart , je m’étais fait la même réflexion sur le “Canard Enchainé” qui toujours vaillamment, s’attaque de plus en plus à l’écume des choses.
      Politiquement, Mediapart est assez “Nouvelle Donne”, mais que représente Nouvelle Donne politiquement ?
      Une promesse de changement ou un sparadrap de plus?
      Je crains toutefois que l’on ait pas l’occasion d’en savoir plus sur ce sujet, vu la “tonitruante” campagne en cours pour les elections européennes , il vont faire un royal 2 à 3% à égalité avec leur meilleur ennemi le FDG.
      Classe politique , classe médiatique, même combat, ou plutôt même absence de combat, je pense de plus en plus que la meilleure solution est de les ignorer de plus en plus jusqu’à disparition complète:
      -continuer à ne plus acheter de journaux mainstream
      -continuer à voter contre ou blanc ou ne pas voter
      -deserter l’UMPS
      -il faudra garder nos forces pour s’ocuper du gros morceau “l’entreprise, la grosse , la multinationale, (pas mon plombier)” où il aura beaucoup à faire.

      En attendant, la vie est ailleurs, je cherche, je trouve aussi parfois, puis je reviens parfois en arrière, avant d’avancer à nouveau, bref je chemine lentement sur un sentier tortueux et pentu. Ce qui est agréable, c’est que sur ce sentier, on rencontre de plus en plus de personnes fort agréables , fort civiles et fort déterminées.

      Cordialement à tous,


  14. Ivan Le 24 avril 2014 à 13h05
    Afficher/Masquer

    L’armée Ukrainienne a lancé l’assaut contre Slaviansk !
    link to french.ruvr.ru


  15. Theoltd Le 24 avril 2014 à 13h09
    Afficher/Masquer

    11 mai: Refererendum a Donetsk et Luganstk pour l’independance. Si oui, le nouveau pays s’appellerait la Nouvelle Russie. ça va barder!


    • Perekop Le 24 avril 2014 à 13h32
      Afficher/Masquer

      Novorossia et Malorossia (Nouvelle Russie et Petite Russie) sont les véritables noms d’une bonne partie (orientale) de l’Ukraine et correspondent bien à sa réalité historique. C’est pour cela qu’on voit réapparaître ces anciennes dénominations aujourd’hui.
      L’heure n’est plus aux politesses de salon, disons-le carrément : en réalité, “l’Ukraine”, ça n’existe pas plus que la Syldavie de Tintin. D’ailleurs, comment un peuple authentique, lié à un territoire historique, pourrait-il choisir de baptiser son lieu de résidence de toujours “Aux confins” (= U Kraina) et de s’affubler lui-même du nom peu flatteur d’ “Auxconfiniens” ? Je vous laisse le plaisir d’imaginer quelques dérivés sympathiques d’une telle désignation.


  16. André Le 24 avril 2014 à 13h21
    Afficher/Masquer

    A moins d’un bain de sang, si le bilan reste léger, la Russie ne tombera pas dans le piège d’une intervention militaire souhaitée par Kiev et Washington. En revanche, il y a beaucoup de moyens discrets, laisser les volontaires entrer en Ukraine, armer les volontaires etc…Ce qui se fait en Syrie.


  17. theuric Le 24 avril 2014 à 14h08
    Afficher/Masquer

    Les néolibéraux ne sont plus capables d’une quelconque stratégie de moyenne, voire de petite envergure mais le jeu d’échec est un jeu de stratège de première force.
    N’oublions pas que les russes excellent à ce jeu.
    Le but des russes, me semble-t-il, c’est d’accélérer la ruine étasunienne et de faire exploser l’U.E., ils ne peuvent avoir d’autre choix sauf à se retrouver, la prochaine fois, dans une situation plus dangereuse encore, ou de voir la Chine en proie aux même difficultés avec les américains et des chinois réagir avec moins de subtilité, avec tous les risques que cela comporte.
    C’est l’ensemble des élites économiques et politiques qui sont pris dans un biais cognitif dont rares sont ceux pouvant en sortir, un piège logique parce que dû à la situation et à l’idéologie.
    Il en est autant en politique qu’en économie et nous pouvons contempler les décisions aussi absurdes que contre-productives que chacun prend à la tête des états, des groupes industriels et financiers que des partis politiques officiels, du P.S. au F.N. en passant par l’U.D.I. et l’U.M.P..


    • FL Le 24 avril 2014 à 15h11
      Afficher/Masquer

      @ theuric
      Ça, c’est bien bien réfléchi.


  18. André Le 24 avril 2014 à 14h38
    Afficher/Masquer

    Lavrov hier sur RT link to youtu.be


    • Guillaume Le 24 avril 2014 à 15h35
      Afficher/Masquer

      Il appelle John Kerry “Joe” Kerry dès le départ! hahahaha!


    • yt75 Le 24 avril 2014 à 22h49
      Afficher/Masquer

      @André,
      Merci pour le lien.
      Quand on écoute cette interview, le silence actuel de la diplomatie Européenne (Bruxelles ou pays) devient vraiment atroce.

      Dernière info sur recherche “fabius Ukraine” qui remonte dans google actualité par date :


      TBILISSI, 24 avril – RIA Novosti/La Voix de la Russie L’Europe ne veut pas de conflit militaire avec Moscou mais reste déterminée à décréter une nouvelle série de sanctions à son encontre en cas de nouvelles démarches hostiles visant l’Ukraine, a déclaré jeudi à Tbilissi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

      Le chef de la diplomatie française a rappelé que l’Union européenne avait déjà introduit deux séries de sanctions contre Moscou suite au rattachement de l’ex-république ukrainienne de Crimée à la Fédération de Russie, dénoncé comme une annexion par les nouvelles autorités de Kiev.

      Dans le même temps, M.Fabius a souligné que l’Europe ne voulait pas de conflit militaire avec la Russie.

      La tension ne cesse de monter dans le sud-est de l’Ukraine, théâtre d’un bras de fer entre les partisans de la fédéralisation du pays et les troupes de l’armée régulière envoyées dans la région dans le cadre d’une « opération antiterroriste ». Jeudi 24 avril, le ministère ukrainien de l’Intérieur a fait état de cinq morts parmi les membres de la milice populaire à Slaviansk (est).

      Les nouveaux dirigeants ukrainiens, arrivés au pouvoir suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch en février 2014, accusent Moscou de soutenir les protestataires dans le sud-est du pays. Plus tôt dans la semaine, les autorités de la région de Dnepropetrovsk (est) ont annoncé la capture de 11 ressortissants russes impliqués dans le mouvement de contestation.

      Les pays du G7 ont auparavant menacé de décréter des sanctions contre plusieurs secteurs de l’économie russe en cas d’escalade de la situation autour de l’Ukraine.
      Lire la suite: link to french.ruvr.ru

      Et même pas par l’AFP apparemment ?

      Et Hollande irait bientôt en Géorgie, dans le cadre de “la crise Ukrainienne”.

      Quel pathétique …


  19. tchoo Le 24 avril 2014 à 14h42
    Afficher/Masquer

    je conçois que le ““On a les médias et la démocratie qu’on mérite…” puissent heurter, parce que le mot juste n’est pas que l’on mérite, mais que on laisse faire.
    L’interrogation collective à mener est que faisons nous pour obtenir ce que l’on mérite.
    Le travail fait par Olivier sur ce blog et tous ses contributeurs est un petite pîerre amener à l’édifice, ou une goutte de plus dans le vase, sachant qu’une seule suffira, après toutes les autres, à faire déborder le contenu


  20. Grégory Le 24 avril 2014 à 14h46
    Afficher/Masquer

    Très très bon travail. Bravo à toutes les personnes impliquées, je relaie autour de moi.


  21. Macarel Le 24 avril 2014 à 14h48
    Afficher/Masquer

    Extrait d’un article du WSWS de ce jour, intitulé :

    Does Washington want war with Russia?

    “Qu’est-ce qui sous-tend l’orientation guerrière des États-Unis ? Parmi les causes de la montée de la crise en Ukraine , figurent l’irritation grandissante de Washington, due au rôle de Moscou dans le blocage des plans de guerre américains contre la Syrie et l’Iran , sans parler de l’octroi de l’asile donné par Poutine, au dénonciateur des excès de la NSA, Edward Snowden . Auparavant, il y avait eu le fiasco -dû à l’intervention de Moscou-, de la guerre lancée par la Géorgie contre l’ Ossétie du Sud, avec l’appui de Washington en 2008 . Les événements en Ukraine suggèrent que l’impérialisme américain a lancé une stratégie visant à éliminer la Russie comme obstacle à ses efforts pour affirmer son hégémonie sur le Moyen-Orient et, plus largement , sur la masse de l’Eurasie .

    Il y a aussi des facteurs internes qui mettent Washington sur le sentier de la guerre . Les contradictions sociales, aux États-Unis même, ont atteint une intensité dangereuse . La masse des travailleurs continue à supporter le poids de la crise économique capitaliste , alors même que Wall Street récupère ses pertes de l’effondrement de 2008 et s’enrichit que jamais . De plus en plus de doigts pointent vers les super-riches, comme étant responsables de l’inégalité sociale sans précédent et de la misère en Amérique .

    Comme, si souvent dans le passé, l’option guerrière fournit un exutoire aux pressions sociales internes, et au risque de troubles intérieurs . Dans des conditions de très grande hostilité populaire à l’intervention militaire , une chose est certaine : une guerre avec la Russie conduirait rapidement à mettre en lambeaux la Constitution, à l’abrogation des droits démocratiques ,à l’interdiction de l’opposition politique et, à une escalade massive de la mise en place de mesures dignes d’un État policier .

    Le plus grand danger serait de sous-estimer la menace de guerre . Même si elle est évitée ou reportée dans l’ immédiat , les profondes contradictions du système impérialiste font qu’une catastrophique, Troisième Guerre mondiale nucléaire, n’est pas juste du domaine d’un hypothétique danger , mais pourrait devenir une fatalité, si la classe laborieuse ne mobilise pas ses forces à l’échelle internationale, dans un mouvement unifié pour mettre fin au capitalisme.”

    L’article complet en anglais est ici.

    link to wsws.org

    La fin est toujours une incantation à une révolution mondiale de la “working class”, mais les analyses sont en général très intéressantes.


  22. Suzanne Le 24 avril 2014 à 15h00
    Afficher/Masquer

    Merci, Olivier, pour cette vidéo incroyable !! Je considère que TOUS les rédacteurs de journaux français devraient être mis en face de ce document, et qu’on leur demande des comptes : pourquoi, vous, n’avez-vous à aucun instant douté?
    Car c’est bien cela qui se passe : le journaliste ne fait que mettre en doute, et remarquer que l’enquête n’a pas été faite ! En tout cas pas correctement. Et donc qu’un scénario complètement différent que celui qu’on nous impose ad nauseam en ce moment pourrait être imaginé (je me force à lire la presse tous les jours, mais ça devient de plus en plus dur, je vais avoir du mal à ne pas avoir la rage, la haine, contre ces media, s’il continue à y avoir des morts et des morts ukrainiens à cause de ce scénario qui hélas, devient de plus en plus plausible).


  23. jeanmaire Le 24 avril 2014 à 15h52
    Afficher/Masquer

    L’OTAN débarque des centaines de soldats à l’ouest de l’Ukraine

    Fleet 5 nations

    Des troupes de l’OTAN ont atterri dans la région de Lviv, en Ukraine occidentale. Il y aurait des centaines de soldats de l’OTAN dans l’ouest de l’Ukraine.

    La Sixième flotte américaine, l’une des plus grand flotte du monde (1), se déplace vers la Crimée, et des troupes de l’OTAN ont débarqué en Ukraine occidentale

    Ces informations proviennent directement du député du peuple de l’Ukraine Oleg Tsarev. Selon lui, un débarquement de soldats de l’OTAN se déroule à Lviv. ” Il faut préciser qu’en Mars a lieu un exercice programmé d’alliance Ukraine-Atlantique.

    Des mercenaires US débarquent aussi à l’aéroport de Kiev, ils sont ensuite dépêchés à Odessa, dans le sud. Lire l’article

    D’autre part, des soldats ukrainiens se déplacent aujourd’hui dans des navires de guerre américains.

    Cette situation est critique. Pendant que l’on nous fait croire à des dialogues, à de la diplomatie, deux fronts se rapprochent.

    Depuis plusieurs, notons la présence de chars polonais s’en promenant le long de sa frontière avec l’Ukraine. La Turquie est également présente en Crimée (OTAN) (agents de renseignements, force spéciale).

    L’Occident s’affole et leurs dirigeants perdent leur sang-froid. Ce soir, Barack Obama dénonce une violation par Moscou du droit international, jugeant que la Russie est du « mauvais côté de l’hsitoire » en Ukraine.

    Une nouvelle réunion de l’OTAN est prévue ce mardi. Avec les révélations D’Oleg, on comprend mieux pourquoi.

    Pour l’histoire, cela fait plusieurs années que UE et USA attaquent indirectement la Russie

    -les pays ruinés d’Europe, la Grèce, orthodoxe, l’Italie, Berlusconi et grand ami de Poutine, l’Espagne, fervent soutien de la Russie, oui oui, l’Occident tente depuis plusieurs années de défier Moscou en renversant les gouvernements qui lui sont proches pour y racheter leurs banques et entraîner leurs populations dans la ligne américaine.

    -Autre pays a avoir “bénéficié” de ce sort, la Libye, Khadafi ayant été un fervent soutien de la Russie.

    -Puis UE et USA ont tenté de renverser la Syrie, pro-russe également. Sans y parvenir évidemment, puisque la Russie y possède une base navale.

    Nous sommes arrivés au terme, sans plus d’argent, sans plus de pays pro-russe à chahuter, nous sommes arrivés à la confrontation finale. Et quand y’a plus le sou… y’a la guerre… Pour les matières premières.

    Il est préférable que Merkel et Obama reviennent vite sur Terre, qu’ils cessent d’allumer la mèche à chaque intervention, car la Russie, c’est 17 000 têtes nucléaires. N’est-ce pas Angela, vous qui dîtes: “Poutine avait perdu tout contact avec la réalité.”

    Marc Bildermann pour WikiStrike

    (1) La sixième flotte des États-Unis est une unité opérationnelle de l’US Navy opérant dans la mer Méditerranée. Elle se compose au début du xxie siècle d’environ 40 navires, 175 avions et 21 000 personnes. Le quartier général de la sixième flotte est le navire de commandement USS Mount Whitney (LLC-20) dont le port d’attache est Gaète (Italie).

    La sixième flotte dépend du commandement Naval Forces Europe.


  24. nouche Le 24 avril 2014 à 15h59
    Afficher/Masquer

    a propos des armes et groupes paramilitaires du cote des insurges a Maiden, j avais note ce mini reportage d’I-Tele :
    link to youtu.be
    ce reportage est sur un hopital de fortune fait par les revoltes, mais soudainement on voit debarquer un groupe paramilitaire arme, et on sent bien que la camera est devenue soudainement tres genante, qu on a filme quelque chose qui ne doit pas apparaitre.


  25. Nanker Le 24 avril 2014 à 16h30
    Afficher/Masquer

    “Elle vient de la chaine publique régionale allemande ARD, qui s’est intéressée au carnage du Maïdan du 20 février”

    Marrant, on avait déjà eu la même chose en… 1986 avec Tchernobyl. Les frontaliers regardaient le JT de la télé allemande (19h) où on annonçait des choses gravissimes (ne consommez pas certains aliments comme le lait frais ou les champignons : ils sont DANGEREUX!”) puis regardaient le JT français de 20h où on leur disait “dormez braves gens et écoutez le professeur Pellerin”.

    Comme quoi en 28 ans rien n’a changé : le gouvernement allemand considère ses citoyens avec respect, en France on est pris pour des cons.


  26. Annie Le 24 avril 2014 à 16h37
    Afficher/Masquer

    Votre article a été répercuté sur le site rue89 par Pascal Riché. Peut-être que les autres médias
    vont enfin se bouger, peut-être …


    • yt75 Le 24 avril 2014 à 20h20
      Afficher/Masquer

      Aussi repris par @si :
      link to arretsurimages.net

      dans le style “blasé détaché j’en ai vu d’autres”, fin du texte :
      “Une seule chose est sûre : la guerre d’images sur les responsabilités du massacre ne fait que commencer, et pourrait bien devenir un troisième grand débat insoluble à coup de témoins, photos, vidéos, et expertises balistiques, après l’assassinat de Kennedy ou la mort de Mohammed Al Dura.”

      Assez “comique” comme le fait que l’affaire Ukrainienne ne soit pas un coup d’état est en train de passer comme une lettre à la poste chez des gens se voulant “analystes des médias”.


  27. jjmomo1 Le 24 avril 2014 à 19h58
    Afficher/Masquer

    Faites comme moi, postez le lien de l’article par mail au ministère des affaires étrangères, au cas où Mr Fabius n’avait pas remarqué avec qui il dinait un soir dernier !


  28. Kiergaard Le 24 avril 2014 à 20h10
    Afficher/Masquer

    En termes de portée de cette importante vidéo (très professionnelle d’ailleurs, bravo aux journalistes) vous devriez également l’uploader sur Youtube.

    Parmi les autres boulettes de la semaine pour les autorités ukrainiennes.

    Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a saisi à Kiev un lot de plus d’un million de munitions d’origine étrangère d’un poids total de 12 tonnes. Après recherche sur le logo de la boîte présentée sur les photos il s’avère que ces munitions livrées fin janvier sont des balles fabriquées par une boîte américaine. Contrebande ou pas, des balles US se retrouvent à Kiev fin janvier aux mains d’on ne sait qui.

    link to points-de-vue-alternatifs.com

    Bravo pour le travail sur cette vidéo qui a déjà trouvé un certain écho.


  29. moderato si cantabile Le 24 avril 2014 à 20h49
    Afficher/Masquer

    Les “russes” dans le Monde, je veux dire dans le monde d’après la “chute du mur”, représentent une très grande communauté. Une communauté d’esprit et non pas une communauté ethnique.
    Ils, les “russes non ethniques”, sont partout, ils regardent et comparent les propagandes qui courent le Monde depuis la chute de l’URSS. Il y en a d’ailleurs pas mal d’entre eux qui se disaient que si les USA auraient la peau de l’URSS ils vivraient…dans un Paradis Hollywoodien. Il y en a eu aussi pas mal qui se sont fait avoir, tout en étant de grands “penseurs” qui ont pensé à travers leur propre peau. Je pense à Soljenitsyne. Il a compris, mais sur le tard, que ce n’est jamais un “Etranger” qui sauvera votre famille, encore moins que votre culture et votre nation…un peu comme les “peaux rouges” de l’Amérique.
    En étant né et avoir grandi dans cet espace (pays satellites de l’URSS) je n’arrête pas de découvrir à quel point cet espace avait des alternatives à proposer au massacre de la Nature. A quel point nous arrivions à faire face à la corruption des “Parties”, juste parce que nous étions encore “propriétaires” de nos terres, de notre environnement….de notre “éducation nationale”.
    Elle n’était pas vraiment libre cette “éducation”, mais elle était basée sur “l’ascenseur social”…à l’arrêt depuis ’89.
    J’ai mal à cette France, où je suis arrivé contre mon gré…si, si, ça pouvait arriver avant ’89.
    J’ai mal au “journalisme” français qui n’a rien à envier à la propagande du feu Goebbels, j’ai mal à plein de de choses de tout ce que j’ai pu vivre et décanter sur le parcours de ma vie.
    C’est d’autant plus que je remercie Olivier Berruyer et que je le suis reconnaissant de prouver que la continuité de la pensée et de l’humanité n’aie pas encore sombré dans la “Matrice”.
    Il n’y a pas que moi qui le pense, la preuve cet article :

    link to mondialisation.ca


  30. Jacques Le 24 avril 2014 à 21h25
    Afficher/Masquer

    De mieux en mieux! les termes vont manquer pour féliciter et remercier l’auteur de ce blog. Et la vidéo est très bien sous-titrée, les non-germanistes peuvent avoir confiance. L’enquête de ARD est très claire et confirme les infos qui ont circulé dès la chute de Yanoukovitch, en particulier que les tirs provenaient de l’immeuble contrôlé par Pravy Sektor. Merci à ganek pour nous avoir communiqué la traduction de la très belle lettre ouverte publiée par le groupe allemand dans la Neue Rheinische Zeitung. On a pu trouver le lien vers le texte original dans Counterpunch il y a deux semaines environ. Cette traduction semble fidèle, si mon souvenir du texte original est bon. Lire : “L’Union Soviétique a joué un rôle décisif dans la libération de l’Europe du nazisme, au prix d’un nombre incomparable de victimes.” écrit par des Allemands est très réconfortant. Ce qui ne l’est pas, c’est d’apprendre (blog de Mélanchon hier soir) que des navires français participent avec les Américains à des manoeuvres en mer Noire.


  31. FDS Le 24 avril 2014 à 21h46
    Afficher/Masquer

    Vous avez bien fait de supprimer la vidéo des commentaires, celle où se fait égorger une personne, par quatre individus dans une chambre , en présence d’une femme.

    Le temps que je visionne ( franchement, j’ai coupé avant la fin ) qu’elle avait été supprimée !

    Je m’interroge sur les objectifs du type qui filme et qui la met sur le net, sachant qu’elle est accusatrice ( après être réellement mortelle ! ).

    Qui est la personne assassinée ? Faut-il croire les titres ?

    @ André
    Vous semblez avoir de bonnes sources ; question : le chef de la police de Donetsk a -t-il été assassiné ? Dans les conditions décrites ?
    Ou bien est-ce une vidéo à des fins de manipulation ?


  32. MC Le 24 avril 2014 à 21h55
    Afficher/Masquer

    last news from the eastern front

    link to defencetalk.com

    Chaque fois qu’une personnalité américaine se déplace a Kiev, le gouvernement intérimaire se lance dans la répression des manifestants pro-séparation à l’est, mais l’effet tombe vite, les forces légales rebroussent chemin ou sympatisent avec la population la semaine passée avec Brennan, cette cemaine avec Joe Biden…

    Quand est-ce que ces idiots vont arreter de prendre ces populations en otage, que l’Amerique nous laisse en paix !


  33. theuric Le 25 avril 2014 à 00h48
    Afficher/Masquer

    Il lui faut tenir, absolument tenir.
    Il se sentait comme Koutouzov à Borodino à recevoir cet ensemble de notes plus désastreuses les unes que les autres, mais il sait qu’il ne doit pas bouger.
    Il doit tenir.
    Ce n’est pas l’hiver russe qu’il attend mais celui de l’économie et celui-là sera plus encore dévastateur que la neige et le froid.
    Il faut tenir.
    Il jeta un regard, un long regard sur chacun des hommes assis autour de la table, toujours imperturbable, il y lisait leurs peurs, chacun d’eux savaient que les russes ne pouvaient plus ni avancer si reculer.
    Il y a cinq jour il avait envoyé un émissaire en Chine porteur d’une lettre écrite en cyrillique, en anglais et en mandarin expliquant la situation exacte de son pays et, surtout, les implication d’un recul, après que les américains se seraient offert une victoire sur les russes, à n’en pas douter ils agiront de la même façon avec les chinois.
    Vendre leur bons du trésor américain serait la seul solution pour éviter une escalade de la violence, il faut définitivement ruiner cet empire devenu totalement fou et ses imbéciles d’alliés européens.
    D’autant plus que les U.S.A. sont déjà au bord de la banqueroute, agir maintenant serait la seule chance pour les chinois d’en tirer un petit peu de liquidité, si ils attendent de trop, il est à craindre que ces bons du trésor ne vaillent plus rien.
    Tenir encore, tenir et tenir.
    Un militaire entra et tendit une note à Poutine qui l’a lu.
    Celui-ci, ensuite, l’a tendu à son voisin qui, lui aussi, sans mot dire, l’a lu.
    Aussitôt son visage se détendit et d’un geste las d’avoir trop peu dormit pendant trop de nuit, il l’a remise à l’homme à son coté.
    Silencieusement, chacun parcourue rapidement cette note et quelques sourires accompagnèrent cette lecture.
    Pour une fois il ne dit rien pour la bouteille de vodka apparu comme par magie.


  34. nanar Le 25 avril 2014 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Juste un petit lien de la même vidéo sous-titrée en anglais si cela intéresse quelqu’un (pour la montrer à des anglophones) :
    link to youtube.com


  35. Alain RICHARD Le 25 avril 2014 à 14h15
    Afficher/Masquer

    Bien sûr tous ces faits sont connus depuis fin mars 2014. Quelques images et témoignages que je n’avais pas vu cependant et qui sont à mettre au crédit de la chaîne de TV ARD.

    Et c’est là, la véritable information.
    En Allemagne on est capable de montrer des reportages qui vont à l’encontre de tout ce qui se dit, et est soutenu officiellement partout en Europe et aux E-U.
    En France, c’est circulez, il n’y a rien à voir, interdiction absolue de penser de travers ! Non mais !
    On prend tous les citoyens de ce pays pour des imbéciles en les grugeant.
    Tous ?
    Non ! Les citoyens qui passent sur ce noble espace de liberté qu’est l’Internet, savent eux s’informer.
    De plus ils font de plus en plus d’émules.
    Dès lors il sera très difficile de les manipuler, et toutes tentatives en ce sens ne fera que faire monter la force de la réaction et raccourcir les délais de son déclenchement inéluctable.


  36. D4nton Le 25 avril 2014 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Quelles solutions maintenant pour US/UE (dans la mesure ou cette infos soit diffusée à très large échelle) ?
    – plier bagage et rentrer la queue entre les jambes, essuyant un énième revers ?
    – tout faire pour que ça pète tres rapidement ?
    – autre ?
    – ne se prononce pas :o)


  37. Richard Le 25 avril 2014 à 20h32
    Afficher/Masquer

    bravo a vous! les soudouest.fr viens de poulier votre vidéo sous-titré
    link to sudouest.fr


  38. fdigano Le 05 juillet 2014 à 22h04
    Afficher/Masquer

    Pour ceux qui se demandent pourquoi il y a la guerre en Ukraine, et pourquoi on a délibérément choisi de protéger des néo nazis pour la mener. C’est un coup de billard à au moins 7 bandes qu’il faut décortiquer…

    1) Le but principal était de faire couper les livraisons de gaz en direction de l’Europe. Ça, c’est déjà fait.
    2) Du fait de la pénurie de gaz, les prix vont considérablement grimper, rendant alors indispensable l’exploitation partout en Europe du gaz de schiste.Au passage, la quasi totalité des pays Européens sont contre, et sont conscients des dommages que cela crée aux nappes phréatiques. Prenez à la gorges les populations, et vous verrez, ils redeviendront massivement favorables à leur propre perte…
    3) Faire partir les nazillons en tout genre défendre les fascistes de kief et faire durer le conflit. Mais, et paradoxalement et de manière totalement schizophrénique, dire aux naïf de gauche qu’ils n’en sont pas, pour que les jeunes antifas de toute l’Europe n’aillent surtout pas aider des russes à lutter contre le fascisme. Pensez vous, la gauche Européenne qui roule clairement pour les américains ne veut surtout pas envoyer ses enfants se faire tuer en Ukraine ! C’est exactement ce qu’ils ont fait avec la Syrie, et ce pourquoi nombre de jeunes immigrés d’Afrique du Nord sont partis faire le djihad là bas. Sauf que ceux là, c’est pour qu’ils y meurent en masse qu’ils les laissent partir. Problème, certains vont en revenir, et la situation va être considérablement tendue d’ici peu…
    4) Empêcher les Russes, dont un bon nombre d’industries militaires se trouvent en Ukraine, de continuer à fabriquer des armes et les vendre via la Syrie au proche et moyen orient.
    5) Mettre la main sur le gaz de schiste Ukrainien, qui se trouve, je vous le donne en mille, sous les pieds des gens du Donbass. Il faut donc les faire fuir, c’est tout autant de gens qu’ils n’auront pas à indemniser et qu’ils pourront déposséder de leur terres. Encore mieux s’ils meurent sous les bombardements…
    6) Permettre aux USA de déployer une base militaire à la frontière de la Russie en faisant entrer l’Ukraine dans l’UE et dans l’OTAN.
    7) Du fait de la montée prévisible des prix du gaz, une montée tout aussi prévisible des recettes fiscales. Ainsi, les politiques pourront se gaver encore plus en nous contraignant à nous chauffer au double du prix.

    Dites vous bien que dans cette affaire, nous ne sommes rien d’autre que des variables d’ajustement. Que tous les moyens sont bons pour faire des profits, même si pour cela, des centaines de milliers de gens doivent mourir…
    Et oui, nous ne sommes que peu de chose en ce bas monde…


Charte de modérations des commentaires