Mark Almond est maître de conférences en histoire à l’Oriel College de l’université d’Oxford. Je reprends ici un de ses intéressants articles de 2008 à propos de la russophobie déjà répandue à l’époque. Voir la page Wikipedia sur ce conflit.

Il serait simpliste de faire porter à la seule Russie la responsabilité des affrontements autour de l’Ossétie du Sud. L’Occident serait bien avisé de ne pas s’en mêler.

Pour beaucoup, voir des tanks russes franchir une frontière en plein mois d’août rappelle les tristes souvenirs de Prague en 1968. Ce réflexe de guerre froide est parfaitement naturel, mais, après deux décennies de retrait des Russes hors de leurs anciens bastions, il est trompeur. Tout événement dans l’ex-Union soviétique n’est pas une répétition de l’histoire soviétique.

Le conflit entre la Russie et la Géorgie au sujet de l’Ossétie du Sud a en réalité plus de points communs avec la guerre des Malouines de 1982 qu’avec un épisode de la guerre froide. Alors que la junte argentine, qui venait de récupérer Las Malvinas sans qu’une goutte de sang ne soit versée, se félicitait de l’approbation de sa population, Henry Kissinger anticipa la réaction britannique que personne ou presque ne prévoyait en déclarant : “Aucune grande puissance ne bat éternellement en retraite.” Peut-être que, aujourd’hui, la Russie a arrêté la longue retraite vers Moscou qui a débuté sous Mikhaïl Gorbatchev.

A la fin des années 1980, alors que l’URSS amorçait son déclin, l’Armée rouge se retira de plusieurs pays d’Europe orientale qui, à l’évidence, considéraient qu’elle n’était là que pour protéger des régimes communistes impopulaires. Ce retrait se poursuivit dans les nouvelles républiques de l’ex-URSS, et jusque sous la présidence de Vladimir Poutine, durant laquelle les troupes russes furent même évacuées de leurs bases en Géorgie.

Aux yeux de nombreux Russes, cette vaste retraite géopolitique de pays qui faisaient partie de la Russie bien avant l’instauration du régime communiste n’a amélioré en rien les relations du pays avec l’Occident. Plus la Russie se rognait les griffes, plus Washington et ses alliés dénonçaient les ambitions impériales du Kremlin.

Contrairement à ce qui se passait en Europe de l’Est, par exemple, les troupes russes sont aujourd’hui populaires dans des Etats sécessionnistes comme l’Ossétie du Sud ou l’Abkhazie. Le portrait de Vladimir Poutine y est plus largement affiché que celui du président de l’Ossétie du Sud, l’ancien champion de lutte soviétique E.Kokoïty. Les Russes y sont considérés comme une protection contre une éventuelle reprise du nettoyage ethnique pratiqué par les Géorgiens.

En 1992, l’Occident a appuyé Edouard Chevardnadze lorsqu’il a voulu rétablir le contrôle de la Géorgie sur ces régions. La guerre fut un désastre pour son pays. Le “nettoyage” opéré dans les régions rebelles entraîna la fuite de plus de 300 000 réfugiés, mais pour les Ossètes et les Abkhazes, c’est le pillage brutal auquel se livrèrent les troupes géorgiennes qui est resté gravé dans les mémoires.

Depuis lors, les Géorgiens n’ont cessé de ruminer leur humiliation. Tandis que Mikheïl Saakachvili n’a pas fait grand-chose pour les réfugiés depuis son accession au pouvoir au début de 2004 – si ce n’est les expulser de leurs hôtels du centre de Tbilissi pour favoriser le marché immobilier – , il a consacré 70 % du budget du pays aux dépenses militaires. En août 2008, il a décidé de montrer ses muscles.

Bien décidé à assurer l’entrée de la Géorgie dans l’OTAN, le président géorgien a envoyé des troupes en Irak et en Afghanistan – et estimé du même coup qu’il bénéficiait du soutien américain. Les rues de la capitale géorgienne sont tapissées d’affiches du président américain au côté de son protégé géorgien. C’est une avenue George W. Bush qui mène à l’aéroport de Tbilissi. Mais Mikheïl Saakachvili a ignoré une autre maxime d’Henry Kissinger : “Les grandes puissances ne se suicident jamais pour leurs alliés.” Peut-être que ses alliés néoconservateurs à Washington l’ont également oubliée. Espérons que non.

Comme Galtieri en 1982, Mikheïl Saakachvili est confronté à une crise économique intérieure et à la désillusion de la population. Dans les années qui ont suivi ce que l’on a appelé la “révolution des roses”, le copinage et la pauvreté qui caractérisaient la période Chevardnadze n’ont pas disparu. En novembre 2007, les allégations de corruption et de favoritisme à l’égard du clan de la mère du président, ainsi que les soupçons de fraude électorale ont provoqué des manifestations de masse contre Mikheïl Saakachvili. Ses forces de sécurité – entraînées, équipées et financées par l’Occident – ont réprimé les protestataires. S’en prendre à l’ennemi commun des Géorgiens en Ossétie du Sud permettra sans doute, au moins sur le court terme, de les rassembler autour du président.

En septembre 2007, le président Saakachvili s’en est pris à celui qui avait été son plus proche allié durant la “révolution des roses”, le ministre de la défense Irakli Okruachvili. Les deux hommes s’accusèrent d’entretenir des liens avec la pègre et de se livrer à la contrebande. Quelle que soit la vérité, le fait que des hommes considérés par l’Occident comme des héros du grand ménage opéré après la période Chevardnadze s’accusent de délits aussi monstrueux devrait nous mettre en garde contre la tentation de choisir un héros local dans la politique caucasienne.

Les commentateurs géopolitiques occidentaux s’en tiennent à des simplifications de la guerre froide à propos de la Russie intimidant la courageuse petite Géorgie. Quiconque connaît un tant soit peu le Caucase sait que l’Etat qui se plaint d’être la victime de son grand voisin peut lui-même se comporter de manière tout aussi odieuse à l’égard de ses propres minorités. Les petits nationalismes sont rarement angéliques.

Pire encore, le soutien occidental à des programmes d'”équipement et entraînement” dans l’arrière-cour de la Russie ne contribue en rien à la paix et à la stabilité si des responsables locaux grandiloquents tels que M. Saakachvili les voient comme une promesse de soutien inconditionnel, même à l’occasion de crises qu’ils ont eux-mêmes provoquées. M. Saakachvili semble avoir pensé que le précieux oléoduc qui passe par son territoire, ainsi que les conseillers de l’OTAN mêlés à ses troupes, empêcheraient la Russie de réagir militairement à une incursion en Ossétie du Sud. Ce calcul s’est avéré désastreusement erroné.

La question à présent est de savoir si le conflit peut être contenu ou si l’Occident va s’y trouver entraîné. Jusqu’à présent, l’Occident a adopté des approches différentes à l’égard des sécessions dans les Balkans, où des micro-États obtiennent des ambassades, et dans le Caucase, où les frontières tracées par Staline sont considérées comme sacro-saintes.

Dans les Balkans, l’Occident a encouragé la désintégration de la Yougoslavie multiethnique, processus qui a culminé avec la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo en février. Si un micro-Etat dominé par la mafia tel que le Monténégro est capable d’obtenir la reconnaissance de l’Occident, pourquoi des Etats défectueux, prorusses et non reconnus ne pourraient-ils pas eux aussi aspirer à l’indépendance ?

Avec son extraordinaire complexité ethnique, la Géorgie est une post-URSS en miniature. Si les Occidentaux se sont empressés de reconnaître le droit des républiques non russes de se séparer de l’URSS en 1991, quelle logique y a-t-il à proclamer que des non-Géorgiens devraient demeurer au sein d’un micro-empire qui se trouve être pro-occidental ?

Les nationalismes des autres ressemblent aux histoires d’amour des autres, ou, à vrai dire, aux combats de chiens. Ce sont des choses dans lesquelles les gens avisés s’abstiennent d’intervenir. Une guerre dans le Caucase n’est jamais une croisade morale claire – mais combien de guerres le sont ?

© Marc Almond, The Guardian, 9 août 2008.

 

 

56 réponses à [Archive 2008] Courageuse petite Géorgie ? Non, aborder la situation à travers la grille d’analyse de la guerre froide ne tient pas, par Mark Almond

  1. vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 01h39
    Afficher/Masquer

    Selon la presse Allemande(pro Kiev) et selon RT,les Ukrainiens se sont fait avoir et par l’UE et par l’OTAN,qui les ont utilisés juste comme ‘proxy’ pour attaquer la Russie et encore ce n’est pas aussi simple,vu qu’ici Poutine marque des points,on revient à l’avant Maidan soit à la case départ.

    Opinion: Brussels yields to Moscow

    The Association Agreement between the EU and Ukraine will enter into force only at the end of 2015, in response to pressure from Russia. This puts Ukraine’s future with the EU into question, writes DW’s Bernd Johann.

    http://www.dw.de/opinion-brussels-yields-to-moscow/a-17920251

    EU-Ukraine integration pact postponed till 2016 after talks between Moscow, Kiev & Brussels.
    http://rt.com/business/187408-eu-ukraine-pact-postponed/


    • vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 02h07
      Afficher/Masquer

      Poutine gagne encore 5 points dans les sondages..87 pct ..pauvre Flamby,même en rêve..

      http://english.pravda.ru/news/russia/12-09-2014/128516-putin_rating-0/#.VBTb0BamXpU


      • caroline Porteu Le 14 septembre 2014 à 11h13
        Afficher/Masquer

        Lettre pétition citant JFK .. traduite en 19 langues .
        Les compteurs montent vite
        http://dearputin.com/fr/


        • Vltava-Moskova18 Le 15 septembre 2014 à 01h32
          Afficher/Masquer

          Caroline j’ai signé la petition et je l’ai transférée en république tchèque,à Moscou,en Italie…Même des tchèques,des slovaques,des ukrainiens l’ont signée


    • wesson Le 14 septembre 2014 à 03h12
      Afficher/Masquer

      La non signature de ce pacte par Ianoukovitch était justement la raison invoquée pour son départ forcé. Lui aussi avait juste proposé un “délai de réflexion”.

      En bref, nous sommes revenus exactement au point de départ, sauf que l’Ukraine y a perdu la Crimée et probablement sa région la plus industrielle. Comment ont-ils pu être aussi stupides ?

      Autre info aussi: le 2ème convoi humanitaire Russe est arrivé à Lougansk, et là silence radio, il n’y a pas une seule protestation d’aucun dirigeant occidental, pas même de ceux d’Ukraine. On se rappelle tout le barouf qu’il y avait eu au 1er …

      ça plus le report de l’accord d’association, j’interprète cela comme la fin du soutient du régime de l’Ukraine par l’Europe, qui se retrouve maintenant bien cocu: Non, l’Europe ne les aidera pas, ni militairement, ni économiquement, pas plus que les USA et l’OTAN.

      En tout cas, si mon hypothèse est la bonne, la situation devrait se stabiliser assez vite dans l’Est qui restera donc figé dans ses positions, les Ukrainiens auront en tout cas bien du mal à conserver Marioupol.

      Par contre, le travail de denazification du pays devra être mené par Porochenko, si toutefois il ne se fait pas renverser entretemps – car pour le régime de Kiev, le retour au réel sans guerre pour le justifier va être un moment très très compliqué.

      Quand au FMI, j’attends le moment pas si éloigné ou il indiquera que finalement, l’Ukraine ne remplis plus les conditions requises pour recevoir le package d’aide.


      • Kiwixar Le 14 septembre 2014 à 10h21
        Afficher/Masquer

        “En bref, nous sommes revenus exactement au point de départ, sauf que l’Ukraine y a perdu la Crimée et probablement sa région la plus industrielle”

        Ukraine : + les morts, les nazis au pouvoir, le désastre économique, la coupure avec la Russie et la Novorussie, l’oppression interne
        Europe :
        – négatif : coupure avec la Russie qui se tourne vers l’Est, représailles économiques, Mistral, charlots
        – positif : les merdias en-dessous de tout révèlent leurs biais
        US :
        – négatif : dé-dollarisation accélérée, renforcement OCS, la Russie se tourne vers l’Est
        – positif : coupure EU / Russie
        Russie :
        – ils savent maintenant à quoi s’en tenir sur l’UE/US et l’Otan…
        – récupèrent la Crimée

        Je pense que l’Occident a beaucoup perdu pour son image hors-Occident : un club de vieux pays en faillite complète, impuissants face à la Russie, et dont la parole ne vaut absolument plus rien (contrairement à la Russie).


        • chios Le 14 septembre 2014 à 12h13
          Afficher/Masquer

          Je lis de temps en temps la partie Kiev.
          Leur question par rapport à ce “désistement”, c’est. qu’est-ce que ça va coûter à Porochenko? (en nombre de voix).
          Et leurs calculs là-dessus, comment ils pourront l’exploiter…dans un sens ou dans l’autre.

          “Je pense que l’Occident a beaucoup perdu ”
          On a “perdu la face”.
          Quand on y pense, c’est une expression terrible…


          • Kiwixar Le 14 septembre 2014 à 12h34
            Afficher/Masquer

            Faillite financière ET morale.
            Fauchés, on peut reconstruire quand il nous reste en interne les principes qui fondent la vie en société, et en externe ceux qui permettent les rapports respectueux entre nations. Il me semble qu’avec l’Ukraine, on vient de détruire ce dernier capital restant…

            UE/US/Otan/Japon : le Bankrupt Club arrogant.


          • sadsam Le 14 septembre 2014 à 15h01
            Afficher/Masquer

            @eh oui Chios

            Depuis le début de cette année l’Europe a totalement (et je crains pour longtemps) “perdu la face”.

            Par hasard je suis tombé hier sur internet sur une interview de Villepin par JP Elkabbach le 20 février sur Europe 1. Six mois après, il est visible que Villepin avait raison sur tout. Mais il n’a pas été écouté.
            Il faut voir le “body language” méprisant de JPE pendant l’interview.Je ne sais pas s’il regarde ses anciennes interviews. Il ne doit pas avoir le temps.
            Mais il a un peu corrigé le tir dans l’interview avec bhl du 4 septembre.

            Suite à votre email très subtil d’hier, je vais essayer de lire un peu sur internet à propos du récent voyage de Yats à Rome. D’autant plus que Yats a l’air de se profiler de plus en plus (voir le dernier billet de Nicolas).


            • Fraël Le 15 septembre 2014 à 15h32
              Afficher/Masquer
            • ErJiEff Le 15 septembre 2014 à 16h31
              Afficher/Masquer

              @ sadsam
              Eh oui, El Kabbach “a un peu corrigé le tir dans l’interview avec BHL du 4 septembre”

              C’est, rappelez-vous, qu’entre-temps il avait eu un long entretien (généreusement élagué) avec Poutine qui lui en avait mis plein la vue et plus ou moins forcé son respect.
              Ses yeux ont dû se déciller et il a pu aborder cette interview avec une plus juste appréciation de l’olibrius boute-feu avec qui il avait à faire.


            • Slavyanka Le 16 septembre 2014 à 00h03
              Afficher/Masquer

              Je vomis ce manipulateur méprisant d’elkabach !


          • Nerouiev Le 14 septembre 2014 à 20h51
            Afficher/Masquer

            “On a perdu la face”, c’est la juste expression et c’est très grave qu’au final on se dise qu’on existe pour rien, seulement pour soi. On se bat généralement pour des valeurs mais où sont-elles ?
            je sais qu’elles y sont encore en Russie, et j’ai mille fois plus de respect pour Poutine que pour Hollande ; c’est quand même un comble.


        • Vltava-Moskova18 Le 14 septembre 2014 à 18h45
          Afficher/Masquer

          L’UE ne viendrait plus en aide Kiev.Que fait-on de cet artcle?

          KIEV, 14 septembre – RIA Novosti
          Certains pays de l’Otan ont déjà procédé à des livraisons d’armes à Kiev, a affirmé samedi soir le ministre ukrainien de la Défense Valeri Gueleteï.

          “Je me suis entretenu à huis clos avec les ministres de la Défense des puissances mondiales capables de nous aider, et ils m’ont entendu. Le processus de transfert d’armes a débuté”, a fait savoir M.Gueleteï dans une interview accordée à la chaîne de télévision Piaty Kanal.

          Auparavant, le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé avoir atteint des accords avec plusieurs pays de l’Otan sur la fourniture directe d’armes modernes en Ukraine. Selon le conseiller du dirigeant ukrainien Iouri Loutsenko, lors du dernier sommet de l’Otan au Pays de Galles, les Etats-Unis, la France, la Pologne, la Norvège et l’Italie se sont déclarés prêts à livrer des armes aux autorités de Kiev.


          • chios Le 14 septembre 2014 à 21h24
            Afficher/Masquer

            C’est reproduit dans un journal russe, et qui vous dit que Kiev ne bluffe pas.
            Bien que Washington?????
            Pour le moment, ils s’occupent de leur désastre ISIS, mais on entend toujours dire qu’ils ne lâchent jamais leur proie, les neocons.
            Voyez comme ils s’acharnent sur Assad, alors que ce serait tellement plus raisonnable d’en faire un allié, au moins temporaire, mais non, ils préfèrent les contorsions ridicules de ami d’un côté, ami de l’autre.


            • V_Parlier Le 14 septembre 2014 à 22h45
              Afficher/Masquer

              En fait, bluff ou pas bluff, mystère mais à Kiev on ne dément pas vraiment. On dit juste qu’il ne fallait pas le dire…
              http://www.youtube.com/watch?v=crKe3PkOg_c .


            • ErJiEff Le 15 septembre 2014 à 16h42
              Afficher/Masquer

              Voyez comme ils s’acharnent sur Assad, alors que ce serait tellement plus raisonnable d’en faire un allié […]

              L’ISIS n’est qu’un chiffon rouge agité par les US uniquement pour justifier une intervention militaire au Moyen-Orient avec ses multiples occasions de régler son compte à B;achar El Assad, qui est la véritable cible de tout ce sanglant tintouin.

              Remarquable constance de la CIA qui depuis des décennies, noue des alliances avec les intégrismes musulmans aux quatre coins du Monde énergétique, pour mieux prétendre combattre un ennemi commode de la démocratie : le terrorisme.


        • vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 19h59
          Afficher/Masquer

          Le ministère ukrainien de la Défense a menacé de reprendre le sujet de la mise au point d’armes nucléaires
          Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_14/Le-ministere-ukrainien-de-la-Defense-a-menace-de-reprendre-le-sujet-de-la-mise-au-point-darmes-nucleaires-1349/


      • Andrea Le 14 septembre 2014 à 14h38
        Afficher/Masquer

        Selon moi, la non-signature de l’accord a été décidé pour aider l’Ukraine. L’accord – comme énormément de plumes ont discuté depuis 2013 – n’est pas favorable à l’Ukraine. Yanukovitch n’a pas pu ou voulu, comme dit wesson.

        Il a aussi été décidé que les produits Ukr. pouvait rentrer librement en UE, mais qu’en même temps l’Ukr. pouvait continuer à taxer les produits de l’UE, ce qui est un traitement de faveur. On peut bien sur aussi argumenter que les bénéfices / avantages pour l’UE ne sont guère réalisables dans la situation actuelle. (Travailleurs sous-payés pour l’Allemagne, nouveaux grand marché pour produits Européens, etc.) La question des visas pour les Ukr. est bien sur rapportée sine die car l’UE ne peut pas recevoir des millions de refugiés ou mécontents.

        voir p. ex. un article, ang:

        EU-Ukraine trade deal delayed as concession to Russia DW, Sept. 12.

        http://tinyurl.com/kv27nv8

        Curieusement, il est rapporté que la non-signature est une concession à la Russie, car elle avait peur d’un déluge de produits UE par la frontière Ukr. Ce qui est un non-sens, la Russie peut empêcher cela, sauf contrabande sans importance.

        De toute manière, amha, l’Ukr. va se désintegrer dès qu’il fait vraiment froid. Il leur faut du gaz, et ils ne peuvent pas se replier sur le charbon (qui d’ailleurs est utilisé massivement pour la production d’éléctricité) – les mines du Donbass sont pratiquement à l’arrêt complet, partiellement détruits, etc. Yats a dit qu’il vont importer du charbon de l’Afrique du Sud.


  2. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 07h29
    Afficher/Masquer

    Saakachvili et les journaux sur l’année écoulée, fiche Wiki
    =
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikheil_Saakachvili
    =
    il a commencé par perdre du pouvoir
    =
    http://www.liberation.fr/monde/2012/10/02/ou-va-la-georgie_850398
    =
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/22/en-georgie-le-president-saakachvili-accepte-de-perdre-certaines-prerogatives_1852913_3214.html
    =
    Puis il y a eu des rumeurs de corruption
    =
    http://civil.ge/eng/article.php?id=25963
    =
    http://www.lemonde.fr/international/article/2013/04/27/en-georgie-saakachvili-disposait-du-budget-comme-de-son-portefeuille_3167664_3210.html
    =
    Puis il y a eu des rumeurs de tortures
    =
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/05/21/en-georgie-arrestation-d-un-des-plus-proches-allies-du-president-saakachvili_3414820_3214.html
    =
    http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2013/06/26/de-nouvelles-videos-accablent-le-regime-de-saakachvili
    =
    Puis les Gerogiens ont tourné la page
    =
    http://www.lefigaro.fr/international/2013/10/25/01003-20131025ARTFIG00464-la-georgie-tourne-la-page-saakachvili.php
    =
    http://www.lefigaro.fr/international/2013/10/27/01003-20131027ARTFIG00149-saakachvili-encourage-a-s-expatrier-aux-etats-unis.php
    =
    l’Europe a soutenu saakachvili
    =
    http://blog.lesoir.be/lesoirinenglish/2013/10/30/europe-supports-controversial-georgian-ex-president-saakachvili/
    =
    http://lelab.europe1.fr/georgie-l-ancien-ministre-ump-de-nicolas-sarkozy-thierry-mariani-parie-sur-un-retour-de-mikheil-saakachvili-11417
    =
    Puis le départ
    =
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/10/30/mikheil-saakachvili-aux-georgiens-le-temps-est-venu-de-vous-passer-de-moi_3505306_3214.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-3208
    =
    http://fr.ria.ru/presse_russe/20131030/199676246.html
    =
    Puis saakachvili en Ukraine
    =
    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20131207.OBS8739/ukraine-l-ex-president-georgien-saakachvili-propose-sa-mediation.html?xtor=RSS-17
    =
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/12/07/a-kiev-la-cure-de-jouvence-revolutionnaire-de-mikheil-saakachvili_3527449_3214.html
    =
    Puis des poursuites dans son Pays
    =
    http://fr.ria.ru/world/20140808/202084433.html
    =
    http://www.rfi.fr/europe/20140803-georgie-mandat-arret-contre-ancien-president-saakachvili/
    =


  3. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 08h51
    Afficher/Masquer

    A noter que 2 branches Occidentale ont joués leur carte en Gerogie, une carte US avec saakachvili
    Raphael Glucksman était un proche conseiller
    =
    http://www.youtube.com/watch?v=4zVLph6hsCY
    =
    il s’est marié au ministre de l’intérieur Georgien
    =
    http://vestnikkavkaza.net/articles/politics/31741.html
    =
    Elle avait été repérée comme intéressante par les US
    =
    http://www.wikileaks.org/plusd/cables/07TBILISI2084_a.html
    =
    Raphael Gluckmann qui est passé sur toutes les Radios, télé et journaux pour nous expliqué que les Russes sont des méchants, ben oui Staline c’est bien connu était georgien
    =
    http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/03/21/la-revolution-c-est-son-rayon_4386485_1616923.html
    =
    http://carolinefourest.wordpress.com/tag/raphael-glucksmann/
    =
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid5786-reportages.html?vid=1029734
    =
    http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/c-la-nouvelle-edition/pid6850-le-replay.html?vid=1030304
    =
    Ces derniers il sert d’entregent entre les journalistes et Timochenko
    =
    http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/international-au-coeur-de-la-nouvelle-ukraine-03-04-2014-3737445.php
    =


  4. Marie Genko Le 14 septembre 2014 à 09h15
    Afficher/Masquer

    @Wesson,

    Nous ne sommes pas tout à fait revenus au point de départ, puisque l’Ukraine n’a toujours pas payé sa phénoménale dette de gaz à la Russie et que la Russie est passé au système de pré payement.

    Que va-t-il se passer cet hiver?

    Des Tanks allemands, soit disant en opération d’entrainement conjoint OTAN-Ukraine, se dirigent vers l’Est du pays, où ils n’ont théoriquement rien à faire, si ce n’est la guerre contre les séparatistes!

    La construction du mur à la frontière russo-ukrainienne ne va pas plaire à tout le monde non plus!

    Allons nous assister à l’éradication par le feu et le fer de toute la population civile qui est rentrée chez elle de Russie et qui va se trouver prise au piège?

    Qu’une UE, qui a perdu son âme, assiste indifférente au massacre n’aurait hélas rien d’étonnant!

    Malheureusement, je pense que nous allons encore avoir des rebondissements et des surprises.


    • wesson Le 14 septembre 2014 à 17h34
      Afficher/Masquer

      Bonjour Marie,

      ce qui va se passer cet hiver est peut-être un effondrement du régime Ukrainien. Dans ce cas, la question qui va se poser, c’est par qui ils seront remplacés.

      Les perspectives ne sont guère réjouissantes: Tout ce qui peut exister comme opposition “de gauche” a été obligé de passer dans une quasi clandestinité, et il n’y a de la voix et de l’écho que pour les pires des nationalistes.

      C’est bien le réel problème du pays: Porochenko y fait figure de modéré. Je pense même que à un moment, les Russes vont effectivement le protéger, pour éviter que quelqu’un de plus horrible n’arrive au pouvoir.


      • V_Parlier Le 14 septembre 2014 à 22h50
        Afficher/Masquer

        Je pense en effet que c’est pour cela que Poutine essaye de le ménager et que les accords de Minsk ont été très arrangeants (au grand dam de certains séparatistes). Même si la clique de Kiev continue de le calomnier sans arrêt, ceux qui risquent de la renverser pourraient être encore bien pires et rendre la vraie guerre inévitable.


    • Kamfrenchie Le 20 septembre 2014 à 14h52
      Afficher/Masquer

      Marie Genko, l’UE n’a jamais eu d’âme, ou en tout cas jamais d’autre âme. L’UE est un piège pour ligotter les pays européens ensembles et sous la coupe de l’OTAN.
      C’est aussi un moyen de museler la France qui restait indépendante sous de Gaulle, encore un peu sous Chirac, etc.

      cf les conférences d’Asselineau sur le site upr.fr


  5. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 09h16
    Afficher/Masquer
  6. caroline Porteu Le 14 septembre 2014 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Remarquable analyse
    Strelkov nageait avec des piranhas, maintenant il nage avec des grands requins blancs
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-claude-pottier/130914/strelkov-nageait-avec-des-piranhas-maintenant-il-nage-avec-des-grands-requins-blancs

    La conférence de Strelkov mentionnée dans cet article étant à écouter absolument
    Elle rejoint également les dernières déclarations de d’Evgeny Alekseyevich Fedorov sur les américains qui veulent une guerre à St Petersbourg en Septembre .

    Une lettre pétition d’excuses à Poutine , reprenant les déclarations de JFK , circule en 19 langues ..


    • chios Le 14 septembre 2014 à 11h58
      Afficher/Masquer

      Caroline,
      J’ai écouté l’interview en entier. Fedorov.
      Je peux difficilement juger, car n’ayant pas de moyens efficaces de tâter l’ambiance politique à Moscou, mais je trouve ses propos à l’égard de l’Ukraine peu réalistes. Il ignore complètement l’hystérie anti-russe qui y règne. Et qui se trouve à l’opposé d’une interview de Glazov, qui voyait la possibilité de voir se former en ukraine une armée motivée (par la haine)
      et ayant acquis de l’expérience, qui servirait de proxy lors de combats futurs.
      J’ai vu une autre interview de Strelkov, impossible à retrouver vite, et je n’ai pas le temps, où il parle de l’armée ukrainienne, et va plutôt dans le sens de Glazov. Il évalue son potentiel, en termes réalistes.

      Fedorov..qui représente-t-il? Parti? poids de ce parti?
      Il parle plus comme un idéologue, qui voit les évènements à travers les verres de ses idées….c’est très “cohérent” et satisfaisant pour l’esprit…

      Il est certain que la Russie a des décisions difficiles à prendre.

      Et je me demande, a-t-elle, comme les américains, des “alliés” sur qui elle peut compter????


      • vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 13h22
        Afficher/Masquer

        deuxième interview de Strelkov ou il parle de l’armée ukrainienne et pas en mal,sauf pour les officiers incompétents et KIEV(Junte)idem.Il fait remarquer que des..Russes (et oui)se battent avec Kiev,des mercenaires.Ils voient les guerres du futur,privatisées…il n’a aucune ambition pour remplacer ou entourer Poutine,il juge que son devoir est prêt du petit peuple.

        https://www.youtube.com/watch?v=spsyRowWmbE&feature=youtu.be

        https://www.youtube.com/watch?v=6k3mRB6BN30


    • Andrea Le 14 septembre 2014 à 14h59
      Afficher/Masquer

      Federov, je pense, voit très juste en ce qui concerne la méthode des ‘revolutions colorées’, surtout en ce qui concerne le rôle de la 5ème colonne, le retournement des secteurs de forces de l’ordre, l’infiltration de certaines couches, etc. C’est un aspect peu exploré en général. Par contre, sa prévision d’un début de démantelement de la Russie qui aurait lieu à St. Petersbourg bientot, je n’y crois pas. (D’ailleurs les éléctions dont il parle ont lieu quand? Maintenant?) St. P. est trop grand, trop ‘Russe’, il sera impossible d’y ‘mettre un feu’ type Maidan, même si, c’est vrai, les néo-liberaux et les opposants à Poutine y sont plus nombreux qu’ailleurs. En comparaison, Kiev c’est la province pauvre, corrompue, vivant d’impots du reste du pays, en grande partie Russophobe depuis longtemps, et dans des grandes difficultés financières, etc.


  7. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 11h51
    Afficher/Masquer

    Par moment je ne sais plus trop ou on est eu , l’UE soutient les neos Fascistes ou les Jolis papillon du nord larzac tendance schummann ….

    08 09 2014 Brok + Ruslana + Kalniete au parlement européen
    =
    http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?ref=I092385
    =
    Kalniete avec Parubiy
    =
    https://twitter.com/AndriyParubiy/status/491929212035817473/photo/1
    =
    Fondation Robert Schumann Conseil D’administration
    =
    http://www.robert-schuman.eu/fr/conseil-d-administration
    =
    Vice Presidente PPE, Commission des affaires etrangeres
    =
    http://www.europarl.europa.eu/meps/fr/96934/SANDRA_KALNIETE_home.html
    =


    • perceval78 Le 14 septembre 2014 à 12h03
      Afficher/Masquer

      petite info supplémentaire le quatrième compère Jacek Saryusz-Wolski polonais était aussi avec Parubiy
      =
      http://www.les-crises.fr/valeurs-europeennes-quand-la-droite-europeenne-recoit-andrei-parubiy-cofondateur-du-parti-national-social-dukraine/
      =
      ce qui me rassure c’est qu’elmar Brok n’y était pas avec Parubiy
      =
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Elmar_Brok
      =
      Ce qui me rassure aussi aussi c’est qu’il fait parti des amis de l’europe
      ce qui me reassure moins c’est que Carl Bildt est aussi un ami de l’europe
      =
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Amis_de_l%27Europe
      =
      Ce sui me rassure moins aussi, c’est qu’ils ont un budget de 2 millions d’euros dont 1.5 millions autres sources, Bof : on est plus ça près
      =
      http://www.friendsofeurope.org/Functionalnavigation/Aboutus/Financing/tabid/1179/Default.aspx
      =
      http://ec.europa.eu/transparencyregister/public/consultation/displaylobbyist.do?id=99436366768-45&isListLobbyistView=true
      =


    • perceval78 Le 14 septembre 2014 à 12h15
      Afficher/Masquer

      remarque 1: il y a 2 rectangles sur le bandeau en bas qui vous permet de vhoisir votre langue.
      remarque 2: je ne savais pas que les soldats ukrainiens partaient au combat pied nu
      remarque 3: elle a des compétences en armement nucléaire Ruslana ?


      • sadsam Le 14 septembre 2014 à 13h39
        Afficher/Masquer

        @Cher Perceval,

        Merci pour toutes ces doc, à déguster un peu plus tard.

        Qlq doc précédentes m’ont fait comprendre qu’il est utile de s’intéresser auj à la légion georgienne de la Wehrmacht et aux mouvements caucasiens ou nord-caucasiens de l’entre deux guerres, actifs notamment à Berlin. Et surprises à propos des études tchétchènes dans l’université française (en tous cas en 2011-2012)…

        Les rêveurs peuvent toujours relire “L’orientaliste” de Tom Reiss (2005) , la biographie de cet extraordinaire personnage qui se faisait appeler Essad Bey ou Kurban Saïd, Lev Nussimbaum de son vrai nom (1905-1942) et qui a écrit des ouvrages historiques (une bio de Staline géniale parait-il mais introuvable) et des romans magiques, comme “Ali et Nino” (J’ai lu).
        “Ali et Nino” s’ouvre sur une leçon de géographie dans une école de Bakou au début du XXème siècle et sur une belle interrogation à propos des “frontières de l’Europe”. “Ali et Nino” était un roman culte aussi bien à Bakou qu’à Tbilissi il y a dix ans.

        Enfin je ne savais pas que Carl Bildt avait dirigé une firme de PR avant d’être MAE. J’ai vu d’étranges rumeurs dans des journaux mais comme ce sont des rumeurs, je ne les cite pas. Mais à suivre.


  8. bruno Le 14 septembre 2014 à 12h16
    Afficher/Masquer

    ah tiens comme c’est bizarre,je croyais que les occidentaux dont doit très certainement faire parti la France,ne livreraient pas d’arme…ni l’OTAN d’ailleurs.
    le gouvernement français prend les français pour des “cons”…

    “Certains pays de l’Otan ont déjà procédé à des livraisons d’armes à Kiev, a affirmé samedi soir le ministre ukrainien de la Défense Valeri Gueleteï.
    “Je me suis entretenu à huis clos avec les ministres de la Défense des puissances mondiales capables de nous aider, et ils m’ont entendu. Le processus de transfert d’armes a débuté”, a fait savoir M.Gueleteï dans une interview accordée à la chaîne de télévision Piaty Kanal.
    Auparavant, le président ukrainien Piotr Porochenko a annoncé avoir atteint des accords avec plusieurs pays de l’Otan sur la fourniture directe d’armes modernes en Ukraine. Selon le conseiller du dirigeant ukrainien Iouri Loutsenko, lors du dernier sommet de l’Otan au Pays de Galles, les Etats-Unis, la France, la Pologne, la Norvège et l’Italie se sont déclarés prêts à livrer des armes aux autorités de Kiev”.


    • Vltava-Moskova18 Le 14 septembre 2014 à 22h09
      Afficher/Masquer

      Après les tchèques les slovaques s’y mettent.(En ligne de mire de l’Otan?)
      PRAGUE, 14 septembre -Ria Novosti

      L’Ukraine aurait du mal à relever les défis associés avec l’adhésion dans l’UE, le pays se trouvant sur le point de s’effondrer, estime le premier ministre slovaque Robert Fico.

      “Je crois qu’il sera difficile pour l’Ukraine de faire face aux défis liés à l’entrée dans l’Union européenne, car elle se trouve aujourd’hui sur le point d’un effondrement complet (…). Je rejette également l’idée selon laquelle l’Ukraine pourrait un jour devenir membre de l’Otan, car cela déséquilibrerait la sécurité régionale”, a déclaré le chef du gouvenrment slovaque dans une interview accordée au journal Nový čas.

      “Seuls des moyens diplomatiques permettront de trouver une solution à ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine. On a procédé à la troisième vague de sanctions insensées, qui n’ont rien changé, et maintenant on s’attend à une nouvelle réponse solide de la part de Moscou”, a déclaré le premier ministre.
      Les nouvelles mesures restrictives adoptées par l’UE à l’encontre de Moscou sont appelées à élargir les sanctions sectorielles décrétées précédemment. Ces mesures notamment portent sur le secteur pétrolier russe et les produits à double usage. Elles limitent également pour certaines banques russes l’accès au marché européen des capitaux.

      Et après un autre article :Ria Novosti
      Des inspecteurs russes effectueront des vols d’observation au-dessus des territoires de la République tchèque et de la Slovaquie dans le cadre du Traité international Ciel ouvert du 14 au 20 septembre.
      Selon le Centre national pour la diminution de la menace nucléaire, ces vols seront effectués à bord de l’avion An-30B depuis les aérodromes de Pardubice (République tchèque) et de Malacky (Slovaquie).

      Leur portée maximale est de 800 km et de 1170 km respectivement. L’ordre d’application de l’équipement et de se conformer aux dispositions sont sous le contrôle des spécialistes tchèques et slovaques.


  9. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 12h36
    Afficher/Masquer

    C’est sur que Kalniete et Saryusz-Wolski vivent dans un autre monde
    =
    https://twitter.com/Kalniete/status/454999821003542528/photo/1
    =
    https://twitter.com/Kalniete/status/385357910899171328/photo/1
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · 13h
    Why Sweden is sensitive on Ukraine >>> “@NicholasPell: Viking settlement map. pic.twitter.com/9cfFViX1gH”
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Sep 12
    12.09.1683 > Battle of Vienna > victory of Polish King Jan SOBIESKI defending Europe >>> pic.twitter.com/VzecSLtRH1” via @OskarPolsky
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Sep 12
    12.09.1683 > Battle of Vienna > victory of Polish King Jan SOBIESKI defending Europe >>> pic.twitter.com/VzecSLtRH1” via @OskarPolsky
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Sep 5
    “Russia will sign treaties when weak and break them when feeling strong: https://www.youtube.com/watch?v=GcWE52IfoR8&feature=youtu.be&t=1m13s …” >
    said Dudayev, via @noclador
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Jul 23
    Having met President of Ukraine’s Parliament Turchynov on war situation in east Ukraine and expectations vis á vis EU
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Jul 23
    Meeting Head of Ukraine’s Security&Defence Council A.Parubij on military parameters of situation,facing RU agression
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Jul 23
    Having met Patriarch of Ukr Orthodox Church Filaret on Russia led war in east Ukr, cooperation of faiths & churches
    =
    Jacek Saryusz-Wolski @JSaryuszWolski · Jul 5
    In USSR lived, until holodomor, 81 million Ukrainians,77 m Russians, 4 m Belorusans >>> via @simartinfo1:
    =


  10. vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 13h15
    Afficher/Masquer

    L’Agence France Kiev(afp),toujours plus de délires:

    Ukraine: jusqu’où Vladimir Poutine est-il prêt à aller?

    http://www.lalibre.be/actu/international/ukraine-jusqu-ou-vladimir-poutine-est-il-pret-a-aller-541567eb357030e6104000d9


  11. vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 13h30
    Afficher/Masquer

    La loi des séries:

    Un avion de la Malaysia Airlines contraint de faire demi-tour

    http://www.romandie.com/news/Un-avion-de-la-Malaysia-Airlines-contraint-de-faire-demitour_RP/517335.rom


    • Crapaud Rouge Le 15 septembre 2014 à 03h05
      Afficher/Masquer

      C’est très impressionnant ! Le SU24 survole le destroyer USS Donald Cook, et hop, il lui coupe toute son électronique ! En une fraction de seconde, le navire ne sert plus à rien, ne voit plus rien, ne peut plus communiquer… Et pour bien montrer à l’équipage les effets durables de cette attaque électronique, le SU24 s’amuse à repasser 12 fois en simulation de tir… De quoi refroidir bien des ardeurs belliqueuses… Cela dit, en situation de guerre, aucun navire ne se laisserait survoler de près. Les Russes ont donc là une arme prodigieuse, mais difficile à utiliser.


  12. perceval78 Le 14 septembre 2014 à 17h06
    Afficher/Masquer

    Par moment j’ai du mal a suivre, on avait dit que oleh Liashko était un néo nazi ? parce que la je ne comprends plus il était dans une réunion plus qu’officielle ce week end avec des gros pontes de l’UE , de la CIA et quelques français, Liashko est il fréquentable oui ou non ?
    =
    Yes Ukraine Agenda 11 13 septembre 2014
    =
    http://yes-ukraine.org/en/Yalta-annual-meeting/11th-yalta-annual-meeting/agenda
    =
    Parti Radikal Lyashko
    =
    http://rpl.kiev.ua/foto-halereya/
    =
    http://en.wikipedia.org/wiki/Radical_Party_%28Ukraine%29
    =
    Oleh_Lyashko
    =
    http://en.wikipedia.org/wiki/Oleh_Lyashko
    =
    Participants
    =
    http://yes-ukraine.org/en/Yalta-annual-meeting/11th-yalta-annual-meeting/participants
    =
    Partenaires
    =
    http://yes-ukraine.org/en/Yalta-annual-meeting/11th-yalta-annual-meeting/partners
    =
    Francais présents
    =
    FOUKS Stéphane Vice President, Havas Group; Executive Co-Chairman, Havas Worldwide, Chief Executive Officer, Havas Worldwide France; Member of the Board, Yalta European Strateg
    FOURNIER Eric Department for Continental Europe, Ministry of Foreign Affairs of France
    LAMBROSCHINI Sophie Researcher in Eastern European Studies, Université Paris-Ouest
    LELLOUCHE Pierre Deputy, Member, Foreign Affairs Committee

    GORSHKOV Dmytro Correspondent, Agence France-Presse
    KORBA Halyna Correspondent, Agence France-Presse
    NEDBAYEVA Olha Correspondent, Agence France-Presse
    STASHEVSKIY Oleksandr Video Correspondent, Agence France-Presse
    TSUKANOVA Anna Correspondent, Agence France-Presse

    Dominique Strauss-Kahn, International Monetary Fund (2007-2011)


    • perceval78 Le 14 septembre 2014 à 17h56
      Afficher/Masquer

      DOnc question avez vous entendu un journaliste francais parler deOleh Liashko
      Homme si peu important qu’il participe à la table ronde : elections parlementaires …

      Parliamentary Elections: Breakthrough or Entrenchment of the Old?

      Anatoliy Grytsenko, Member of the Parliament of Ukraine; Head of the “Civic Position” Party
      Oleh Liashko, Member of the Parliament of Ukraine; Head of the Radical Party of Ukraine
      Yuriy Lutsenko, Advisor to the President of Ukraine; Head of the “Bloc of Petro Poroshenko” Party


    • V_Parlier Le 14 septembre 2014 à 23h06
      Afficher/Masquer

      Même s’il a son propre parti disctinct de Svoboda, Lyashko est très très peu recommandable. Il a aussi son propre bataillon de barbares et tient des propos aussi radicaux (voir plus) que Tiahnibok. Olivier a déjà écrit plusieurs billets le concernant, dont celui-ci: http://www.les-crises.fr/actu-ukraine-17-05-2014/ .


  13. vérité2014 Le 14 septembre 2014 à 18h45
    Afficher/Masquer

    The purge of the fifth column is the urgent task of the moment. The situation demands it. Russia’s survival depends on it. So does the survival of Novorossiya. The conflict is not an “internal” Ukrainian conflict.
    19. “We must expose and remove from power those of Novorossiya’s ‘well-wishers’ that have brought us to the brink of military defeat.”

    http://vladimirsuchan.blogspot.be/2014/09/strelkovs-september-11-statement-laid.html?spref=fb


  14. Lt Anderson Le 14 septembre 2014 à 23h34
    Afficher/Masquer

    Le lien vers le site de Philippe Hua est intéressant en lui-même, mais la nature du site peut prêter le flanc aux railleries accompagnées du létal “complotiste”.
    C’est tout le drame, seuls des médias “alternatifs” ou des individus sur des blog de sites d’infos postent une opinion divergente des “grands médias”.
    Tout est réuni pour une décrédibilisation en règle, j’en fais la rude expérience sur certains forums.
    Quand enfin un journaliste ou intellectuel avec “pignon sur rue” va-t-il oser dire, simplement dire?


  15. vérité2014 Le 15 septembre 2014 à 01h37
    Afficher/Masquer

    Comme prévu,l’opposition financée par les ONG US,crie au scandale et au trucage des élections de ce dimanche à St Petersbourg…

    Donc cette histoire de Maidan version St Petersbourg et Moscou avec manif pour le dimanche 21 (quand Poutine sera en route vers NYC pour l’assemblée générale de l’ONU,comme par hasard lors du MH17 il revenait du Brésil),était donc bien vraie.

    A Just Russia says it doesn’t recognize Sunday elections in St. Petersburg.

    http://en.itar-tass.com/russia/749530

    Ce qui pourrait expliquer les nouvelles sanctions,le début des manoeuvres OTAN en Ukraine(si c’est pas une provoc..)et la reprise au moins partielle des combats et bombardements avec à nouveau de nombreuses victimes civiles.

    Je crois que les US/UE/OTAN iront jusqu’au bout…tout cela semble trop bien organisé pour être un nouvel ‘hasard’.


  16. Vltava-Moskova18 Le 15 septembre 2014 à 01h45
    Afficher/Masquer

    http://www.lepoint.fr/monde/portrait-de-vadim-ukrainien-perdu-14-09-2014-1863029_24.phpoici un article du Point:

    Ce qui nous changera des délires du Monde,de libération et bien d’autres.
    C’est un témoignage émouvant.Cette fois-ci V.Putin n’a pas le visage du diable..
    Enfin des vérités qui remontent à la surface.


  17. vérité2014 Le 15 septembre 2014 à 02h12
    Afficher/Masquer

    Anti-Maidan activists blast Yabloko party over US-funded protests.

    According to Shabayev, at present stage Yabloko together with members of the Solidarity group are holding a string of single-person protests. Over 1,000 people have been hired to participate in them and each signed a contract to picket for 15 days for a $2,500 fee. The total budget of the event amounts to over 90 million rubles (about $2.4 million) and it will end with a massive rally on September 21.

    Shabayev also said that it was obvious for him that the whole scenario is backed by the US Department of State as the United States is interested in changing the political system in Russia, as already happened in Georgia, Ukraine, Libya and other countries where the ‘color revolutions’ had succeeded.

    Boris Nemtsov of the opposition party Parnas (People’s Freedom Party) has confirmed that a major rally called the March of Peace was scheduled for September 21 and that it was organized together with Yabloko.
    http://rt.com/politics/186252-russian-maidan-yabloko-dollars/


  18. Vltava-Moskova18 Le 15 septembre 2014 à 02h16
    Afficher/Masquer

    Les menaces de Kiev continuent…Et bien sûr d’autres vont s’emparer de l’occasion….
    MAE ukrainien a condamné la Russie pour les élections en Crimée
    Photo: RIA Novosti/Taras Litvinenko

    Par La Voix de la Russie | Le Ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine a condamné la tenue des élections locales par la Fédération de Russie sur la péninsule de Crimée, a déclaré un communiqué publié dimanche sur le site du ministère ukrainien.

    Le ministère a promis que tous ceux qui étaient impliqués dans l’organisation et la tenue de ces élections porteraient la responsabilité selon la loi de l’Ukraine.
    Le jour du scrutin uni se déroule en Russie le 14 septembre. Les élections de différents niveaux couvrent toutes les régions du pays, sauf en Ingouchie. Les élections ayant l’importance régionale sont également organisées dans la République de Crimée et dans la ville de Sébastopol qui font partie de la Fédération de Russie depuis le 18 mars.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_09_14/MAE-ukrainien-a-condamne-la-Russie-pour-les-elections-en-Crimee-2437/


  19. Vltava-Moskova18 Le 15 septembre 2014 à 08h56
    Afficher/Masquer

    Il y a quelque chose qui m’interpelle dans l’article de Ria Novosti.Comment peut-il avoir des français de la légion étrangère et de plus des 2 côtés?C’est bien curieux tout cela!

    DONETSK, 10 septembre
    Près de 1. 500 volontaires étrangers font partie des forces de la république populaire de Donetsk (DNR), a annoncé mercredi Boris Litvinov, président du parlement de cette république autoproclamée située dans l’est de l’Ukraine).

    “Selon mes données, ils représentent entre 10% et 15%” des forces d’autodéfense, il s’agit d’environ 1. 500 personnes, a indiqué M. Litvinov devant les journalistes.

    Selon lui, la plupart des volontaires sont venus de Russie, mais il y a aussi des Français, des Allemands et des Israéliens.

    “Des Français – de la Légion étrangère – sont des deux côtés de la ligne du front”, a précisé M. Litvinov.
    Le premier ministre de la DNR Alexandre Zakhartchenko a antérieurement avoué qu’il y avait beaucoup de volontaires russes dans les rangs des insurgés.
    Un commandant des forces d’autodéfense populaire de la république populaire autoproclamée de Lougansk (LNR), Alexeï Mozgovoï, a dénoncé début septembre la présence de mercenaires étrangers, notamment d’Américains, de Polonais et de Britanniques, aux côtés des troupes ukrainiennes.


Charte de modérations des commentaires