Le “débat” d’hier (pour les chanceux qui y auraient échappé) :

Vous pourrez ainsi vous exprimer ici.

On note assez clairement que Marine Le Pen a volontairement refusé de prendre une posture présidentielle (= calme, recul, sérieux, gravité…).

Certains en concluront que son but n’est clairement pas d’être élue, mais de faire prospérer sa boutique (élus, audience…) au mieux, tout en restant dans un rôle d’épouvantail dans l’opposition – ce qui a toujours été la stratégie de Jean-Marie Le Pen…

Mais je vous laisse en débattre – en commentaire cette fois… 🙂

264 réponses à Le petit “grand débat 2017” : Marine Le Pen – Emmanuel Macron

Commentaires recommandés

LEVACHER Le 04 mai 2017 à 03h06

L’argument du moindre mal… Hannah Arendt: Ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu’ils ont choisi le mal.

  1. LEVACHER Le 04 mai 2017 à 03h06
    Afficher/Masquer

    L’argument du moindre mal… Hannah Arendt: Ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu’ils ont choisi le mal.


    • Alfred Le 04 mai 2017 à 08h20
      Afficher/Masquer

      Je choisis le moindre mal à la présidentielle (contre macron) et je choisis le moindre mal aux législatives (contre le Pen)
      Ainsi je retourne le très très sale coup qu’on m’a fait contre ses auteurs et je ressors dignement de la situation indigne dans laquelle on a voulu me piéger.
      Enfin j’évite de “réfléchir” par citation qui est le meilleur moyen de ne pas réfléchir (en fait c’est un sophisme).
      (je pourrais vous retourner celle de Sartre que je déteste pourtant car comme celle de Arendt elle est toujours valable … hors contexte)
      Je constate simplement qu’une majorité va d’une manière ou d’une autre se coucher. Sans moi. C’est mon honneur.


      • Eric Le 04 mai 2017 à 10h09
        Afficher/Masquer

        Vous avez tout à fait raison. L’argument du moindre mal devrait pas valoir pour Macron étant donné ce que nous subissons depuis longtemps et qu’une majorité de gens condamnent, et dont Macron incarne l’étape suivante et donc l’aggravation. On est en pleine pensée magique et en pleine inversion en ce moment, mais ça dure depuis une paille maintenant.


        • Alfred Le 04 mai 2017 à 10h58
          Afficher/Masquer

          C’est surtout qu’en l’espèce ce n’est.pas vraiment un argument. C’est un argument d’autorité déguisé (Hannah Arendt !!!). Et l’argument d’autorité fait partie de l’arsenal rhétorique​ des sophistes. Malhonnête. Les moyens dénoncent la fin..
          Cette répétition d’arguments pauvres dans tous ces textes unanimes est un signal d’alarme qui devrait éveiller les consciences.
          J’ai l’impression de revivre exactement l’épisode du référendum de 2005. Lorsqu’à bout de forces d’hésiter on pouvait s’en remettre à l’intuition : que veulent ceux qui me nuisent. Je fais l’inverse.


          • Eric Le 04 mai 2017 à 11h21
            Afficher/Masquer

            En l’état c’est effectivement un argument d’autorité à peine déguisé. Mais rien ne nous empêche, la preuve ici, de lui tordre le coup en affirmant qu’il est tout à fait possible d’argumenter vraiment, mais en sens inverse.


          • Bamboo Le 04 mai 2017 à 18h09
            Afficher/Masquer

            La réponse à l’argument d HA que je préfère est celle-ci : à refuser de choisir le mal, on laisse parfois triompher le pire. L’exemple que je prends est celui-ci : le résistant qui tue sait, s’il a une conscience, que c’est mal, mais il sait aussi que s’il ne le fait pas, ce sera pire.


            • Eric Le 04 mai 2017 à 18h34
              Afficher/Masquer

              Il y a encore une autre manière plus Orwellienne de voir les choses et qui consisterait à dire qu’on nous a vendu un bien pour un mal et inversement. Allez savoir ! 🙂


          • Quiquampoix Le 04 mai 2017 à 21h16
            Afficher/Masquer

            Donc faire usage d’une citation, d’un dicton, d’un proverbe etc… C’est faire du sophisme ? Vouloir illustrer sa pensée, expliciter sa vision des choses, se faire comprendre clairement, non ? En aucun cas ? Forcément du sophisme ? Et bim, dans les cordes LEVACHER ! Si vous voulez convaincre sincèrement, pourquoi ces raccourcis et ce ton vexatoire ? A moins que convaincre ne soit pas votre intention véritable Alfred. Ou sont vos arguments en faveur du vote ? Mes respects néanmoins.


            • Alfred Le 04 mai 2017 à 22h58
              Afficher/Masquer

              Désolé pour ce ton qui provient de ma colère qui n’arrive pas à passer. Les citations par leur densité permettent d’aider à penser et elles ont leur place dans le bandeau du site, d’un billet ou sur un mur. Dans une discussion par contre elles peuvent constituer un argument d’autorité parmis d’autres. On cite ici une figure intellectuelle et morale, pas madame michu ou un dicton populaire. Vous devriez pouvoir comprendre que l’effet n’est pas le même. C’est ce que je trouve maladroit ou un brin malhonnête (je ne connais pas l’intention de l’auteur du post, je reconnais simplement l’effet).
              Pour le reste j’ai du souler assez de monde avec mes arguments dans d’autres posts. Bonne recherche. Cordialement.


            • Eric Le 04 mai 2017 à 23h25
              Afficher/Masquer

              En aucune manière il n’y a lieu de vous excuser Alfred. Votre commentaire était pertinent et il y a bien lieu d’interpréter les choses comme vous le faites. Du moins en partie (en ce qui me concerne) 🙂


        • Maxric Le 04 mai 2017 à 14h53
          Afficher/Masquer

          Rien de nouveau, comme en Suisse, où les propriétaires payent une taxe basée sur le montant de la valeur locative de leur bien… Sauf que là-bas, si on contracte un prêt, on ne rembourse que les intérêts, pas le capital.


          • Podj Le 04 mai 2017 à 16h58
            Afficher/Masquer

            Disons qu’en Suisse, la valeur locative correspond à un revenu qu’on pourrait tirer de la location de la propriété. Seul le revenu total est imposable (valeur locative + revenu). Mais cela reste raisonnable pour les petits propriétaires avec des petites retraites. On paie également un impôt sur la fortune, d’où un intérêt à être endetté et ne pas rembourser le bien immobilier, d’autant plus que les intérêts sont déductibles du revenu. Bref, les banquiers s’en mettent plein les poches 😉 (et les riches étrangers qui sont imposés par forfait également)


      • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 12h14
        Afficher/Masquer

        Pour que le vote Le Pen fonctionne comme vous le souhaitez, il faut qu’elle soit élue, et ça n’arrivera pas. Le résultat sera juste d’entretenir la machine à perdre. Non seulement elle va perdre encore ce second tour, mais tous les seconds tours auxquels elle se présentera.

        Je sais que c’est dur, mais on a deux messages à passer, très importants, et il faut s’appuyer sur le réel qui est que Le Pen ne passera pas, qu’on le déplore ou pas. Le système a déjà gagné ce coup-ci.

        Les deux messages sont :
        – quoi qu’elle dise Le Pen est factuellement un utilitaire du système
        – le pays résistera au système

        L’abstention brouille le premier message, le vote Le Pen le perd, le vote Macron l’appuie. Pour le deuxième message, l’abstention le brouille, le vote Le Pen l’appuie, le vote Macron le perd. L’abstention brouille les deux messages, c’est la plus mauvaise des options : il faut être explicite. Donc il reste le vote Le Pen et le vote Macron, sachant que le deuxième message peut être envoyé aux législatives.


        • Alfred Le 04 mai 2017 à 13h27
          Afficher/Masquer

          Personne n’a rien à faire des messages (en bouteille à la mer, en signal de fumée?) à part ceux qui les envoient. Surtout pas ceux qui sont ou arrivent au pouvoir. Et surtout quand ils sont comme ici illisibles.
          Il s’agit ici de rapports de force entre le système incarné ici par Macron (“celui que ne veux pas désespérer Bettencourt” (merci Ph Grasset)) ET Le Pen (outil indispensable du système pour faire gagner le premier) contre nous tous les sans dents.


          • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 13h47
            Afficher/Masquer

            Les messages s’adressent à l’électorat, et passeront par les commentaires des journaleux. C’est aussi le réel : le “corps électoral” est fortement déterminé par des stimuli simplificateurs.

            Appelons ça des stimuli. Vous qui postez ici êtes sensible aux messages.


        • Alfred Le 04 mai 2017 à 13h28
          Afficher/Masquer

          1-En aucun cas le rapport de force ne peut s’installer ou se maintenir en commençant par faire ce que l’on nous ordonne de faire et en obéissant au conditionnement qui ne s’est pas fait par hasard.
          2- La casse sociale nous allons la payer cash et de suite et autant je peux comprendre les signataires de tribunes diverses et variées (leur statut social et leurs réseaux les protègent; ils ne sont pas les perdants de cette casse) autant le même discours relayé par un simple citoyen me parait relever de l’inconscience, de la peine à se représenter la mesure de la chose,et finalement du suicide.
          Que vous le vouliez ou non il s’agit ici d’un vote de classe.
          3- Pas sur que le pays y resiste.
          4- Le système nous a bien baisé comme d’habitude mais il n’a pas gagné. Il n’aura pas gagné tant que du fond de notre tombe nous continueront à lui donner des coup de pieds dans la g.
          5- Il aura gagné quand vous aurez baissé les bras, quand vous aurez accepté votre défaite. Ce qui est votre cas pas le mien.


          • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 15h03
            Afficher/Masquer

            Ce qui est en train se passer est un scénario écrit à l’avance.

            Ce scénario fonctionne grâce à Le Pen.

            La prochaine fois, comment guérir de ce scénario ? Je vous pose la question, comment faire au mieux maintenant pour éviter que ce scénario se répète ?


            • Alfred Le 04 mai 2017 à 23h04
              Afficher/Masquer

              Pensez vous que la défaite de macron fasse partie du scénario ? Non.
              Comment faire au mieux et éviter que le scénario se répète ? En écrivant nous même dimanche la version alternative.
              Ça me paraît logiquement imparable. Je vous concède que c’est pénible.


            • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 23h22
              Afficher/Masquer

              Et bien je vous parie que dimanche non seulement Le Pen va perdre mais que plein d’andouilles n’auront pas encore compris parce qu’elle n’aura pas assez bien perdu, et se laisseront avoir une troisième fois, une quatrième fois, une cinquième fois.

              J’espère donc qu’elle se fasse carboniser pour laisser le champ libre à des champions potentiels.


            • lvzor Le 05 mai 2017 à 00h45
              Afficher/Masquer

              “plein d’andouilles n’auront pas encore compris parce qu’elle n’aura pas assez bien perdu, et se laisseront avoir une troisième fois, une quatrième fois, une cinquième fois.”

              Tandis que ceux qui votent ou ont voté pour Mitterrand, Jospin, Royal, Hollande et le proxy du PS ne sont pas des andouilles qui se laissent avoir une troisième fois, une quatrième fois, une cinquième fois, eux, car ils ont compris qu’il faut voter Micron…


            • TuYolPol Le 05 mai 2017 à 08h39
              Afficher/Masquer

              Ne ridiculisez pas mon propos. Le PS est cramé à nu < 7%, le fn perd systématiquement le second tour parce qu'il est indécrottable, alors que FI est un champion potentiel, UPR pas encore on verra, mais reconstruire un électorat est très long.


            • Eric Le 05 mai 2017 à 09h23
              Afficher/Masquer

              A voir des andouilles partout, on en vient vite à perdre de vue que l’on n’est pas à l’abri soi-même d’en être une bien belle et bien grasse 🙂


            • TuYolPol Le 05 mai 2017 à 09h53
              Afficher/Masquer

              très drôle, cette répartie ! 😀
              Dans la phrase, ce qui était important, c’est “se feront avoir”.


            • Eric Le 05 mai 2017 à 13h02
              Afficher/Masquer

              Et associé à ” andouille ” dans le sens où je l’entendais, ” se feront avoir ” prend un sens plus large et beaucoup plus ouvert.


            • TuYolPol Le 08 mai 2017 à 10h26
              Afficher/Masquer

              Donc, le 8 au matin, sur 5 citoyens français :
              2 n’ont voté pour personne
              2 ont voté Macron
              1 a voté Le Pen
              Alors, l’impasse ? Combien de fois déjà ?


        • Eric Le 04 mai 2017 à 13h34
          Afficher/Masquer

          On passe donc en quelque sorte de l’argument d’autorité évoqué plus haut à la ” prophétie ” auto réalisatrice.


          • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 13h52
            Afficher/Masquer

            Même un type aussi nul que Macron dans un contexte aussi défavorable pour le système empoche les élections parce que la mauvaise réputation de Le Pen est un fait, à tort ou à raison n’est pas le problème. Cette mauvaise réputation précède de loin ce constat, donc la cause ce n’est pas la prédiction mais la réputation établie.


            • Eric Le 04 mai 2017 à 14h03
              Afficher/Masquer

              ” à tort ou à raison n’est pas le problème ”
              Ben un peu quand même, si !


            • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 14h57
              Afficher/Masquer

              Pas facile de se faire comprendre. Quand c’est un fait, c’est un fait, il faut déplacer la question du jugement et observer le fait. Le jugement c’était avant le premier tour. On sait qu’elle ne passera pas.


            • Eric Le 04 mai 2017 à 15h42
              Afficher/Masquer

              Comme Trump ne devait pas passer avec Clinton 🙂 Pour le reste je vous ai très bien compris, comme vous pouvez admettre avec un peu de bonne foi qu’il s’agit bien de prophétie auto réalisatrice. Les probabilités sont une chose, les certitudes une autre, alors un peu d’humilité est toujours la bienvenue.


      • Ouallonsnous ? Le 04 mai 2017 à 22h38
        Afficher/Masquer

        Cette élection du président de la République au suffrage universel donne trop de pouvoir à un seul personnage pour être compatible avec la démocratie.

        Le front républicain maintenant passe par le vote MLP/NDA et son contrepoids de gauche des 7 millions d’électeurs de la France Insoumise du premier tour pesant aux législatives, sinon Macron c’est la dissolution de la république Française dans l’UE/OTAN/USA avant la fin du quinquennat !

        Votre tactique Alfred est la bonne qui fera barrage à Macron et à la menace qu’il représente pour la pérennité de notre pays, comme vous l’écrivez, nous pourrons toujours corriger le “tir” aux législatives, mais entre français !


    • christian gedeon Le 04 mai 2017 à 13h25
      Afficher/Masquer

      Oui et le mal est là et bien là. On reproche à MLP sa violence dans le débat. je lui reprocherais plutôt de s’être emmêlé les pinceaux à plusieurs reprises. ceci étant dit reprocher un débat “violent ” dans une période elle même aussi violente socialement et politiquement aux plans intérieur et extérieur,c’est du domaine de la fumisterie.On s’attendait à quoi? A ce que MLP renonce à dévoiler le vrai visage de M? Elle a raté son exercice,manifestement sur la forme. Une dénonciation calme et posée eût été plus efficace,sans aucun doute. Et concentrée sur un ou deux points seulement comme le conseillent Clausewitz et Sun Tzu. Au lieu de quoi,la dispersion de ses attaques,comme toutes les attaques dispersées,ont abouti à un échec.On peut se demander qui ont été ses conseillers dans la préparation de ce débat.Franchement.Monsieur M a remporté (faut le dire vite) ce débat à cause de la dispersion tactique de MLP.Aux attaques chirurgicales,elle a préféré le tapis de bombes,qui n’ont pas détruit le bunker de monsieur M,très maître de lui,il faut bien le reconnaître.Il avait bien intoxiqué les conseillers de MLP en disant qu’il quitterait le débat en cas d’attaques répétées façon punching ball.Et l’intox a marché,si j’ose dire.


      • Narm Le 04 mai 2017 à 14h40
        Afficher/Masquer

        j’ai même entendu sur france info
        “macron l a emporté par KO”
        ahh ces journalistes.
        rien qu’à la tête qu’avait macron en sortant, il est évident qu’on se moque des auditeurs

        ….


    • Adriano Le 04 mai 2017 à 16h19
      Afficher/Masquer

      Après ce débat, une image me vient ; celle du lien unissant le maître à son chien de garde.

      Un seigneur exerce sur son peuple un pouvoir sans pitié ; celui-ci, dont la colère gronde, décide alors d’approcher sa résidence fortifiée. Mais le seigneur, vigilant, compte sur son fidèle chien de garde pour éloigner les aventuriers.

      Sentant donc la menace, le chien aboie de plus en plus fort à mesure que le peuple se rapproche.

      Le chien, meilleur ami de l’homme, se rallierait-il par cet aboiement à la révolte populaire contre un maître injuste ? C’est ce que certains croient, mais d’autres ont compris : comme tout chien de garde bien dressé, il ne faisait, en fait, qu’alerter son maître…

      Aucun chien de garde, en effet, ne veut occuper la place de son maître. Il ne vit que pour les croquettes et les caresses que celui-ci accorde et n’a, pour les obtenir, qu’à aboyer lorsque pointe un danger.

      N’oublions donc jamais que, face au péril qui guette, le maître ne peut survivre sans son chien et le chien sans son maître…


    • Max Le 04 mai 2017 à 17h20
      Afficher/Masquer

      Hannah Arendt est une ultra-élitiste. Elle est pour une aristocratie de l’esprit dont rares sont les élus et qui décident pour ceux qui n’en sont pas.


    • LEVACHER Le 05 mai 2017 à 22h01
      Afficher/Masquer
  2. Grégory Le 04 mai 2017 à 03h06
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas vu le débat et je ne compte pas le remarquer, mais une petite remarque: depuis l’élection de Trump, on sait qu’avoir l’air “présidentiel” dans un débat n’est pas absolument nécessaire, ni même efficace pour gagner.

    Cette remarque faite, Marine Lepen ne sera pas élue présidente – en tous cas pas cette fois. Une autre bonne excuse pour ne pas regarder ce débat…


  3. Caliban Le 04 mai 2017 à 03h18
    Afficher/Masquer

    Dans la série, “ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa g…” : je n’ai pas vu ce débat et ne le regarderai pas.

    Il peut être intéressant d’analyser les stratégies de comm’ des protagonistes mais en l’espèce, sachant la matière douteuse qu’elle emballe, je crains d’avoir la nausée.

    Donc ni la nausée, ni les mains sales. Le 7 mai j’ai piscine 🙂


    • FerDex Le 04 mai 2017 à 04h44
      Afficher/Masquer

      tout à fait raison. Moi j’ai Thaïlande !


    • moshedayan Le 04 mai 2017 à 13h15
      Afficher/Masquer

      J’ai fait pareil, je n’ai pas regardé
      et le 7 mai j’hésite sur 2 points seulement : aller au bureau de vote ou ne pas même y aller. Si très peu y vont les assesseurs s’ennuieront tranquillement mais auront fini tôt.
      Les médiacrates et oligarques ont inventé le “vide démocratique” la “nullité électorale” en France.
      Et entendu ce matin à la radio : Macron avec l’arrogance qu’il a a parlé de la France “lumière du monde”.
      Il se prend pour Zeus ou quoi ?
      Macron : ce sera à un taux fort le risque de guerre.


      • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 15h26
        Afficher/Masquer

        “Et entendu ce matin à la radio : Macron avec l’arrogance qu’il a a parlé de la France “lumière du monde”.”

        C’est plus simple que cela : il croit flatter le bas instinct nationaliste des électeurs de Le Pen sans se rendre compte qu’ils se contre fichent de la grandeur de la France dans le monde mais veulent simplement pérenniser leur niveau de vie face à la déstructuration induite par la mondialisation.


  4. Zoé Zaam Le 04 mai 2017 à 03h24
    Afficher/Masquer

    MLP a été incapable de parler de son programme, ou simplement de répondre aux questions autrement que par des attaques très stéréotypées contre Macron…
    Quant à “refuser de prendre une posture…”, pas sûr qu’elle l’ait même fait volontairement ^^
    Elle s’est révélée de bout en bout extrêmement limitée intellectuellement : un vrai naufrage, et c’est très bien ainsi x)


    • Serpentinho Le 04 mai 2017 à 10h57
      Afficher/Masquer

      “MLP a été incapable de parler de son programme, ou simplement de répondre aux questions autrement que par des attaques très stéréotypées contre Macron…”

      J’ai effectivement pensé la même chose que vous, hier soir; puis j’ai revu le débat en redif juste après (un peu fou et bien courageux me direz vous)..
      En effet toutes les personnes autour de moi ont eu la même sensation -attaques de MLP – hauteur de EM par moments ect-

      Je vous conseille un second visionnage, vous noterez que nous avons tous étés pris au piège de la com’…

      MLP à dans les faits, donné tous les axes de son programme et par procédé rhétorique pur (et usé jusqu’à la corde, notez le nombre de fois que les mêmes formules sont utilisées) EM les discrédite.

      Quant au niveau de culture de MLP, simplement affligeant…

      Elle n’a su à aucun moment couper à propos les monstruosités que proférait EM, surtout sur les sujets économiques ( à relier avec la précédente remarque)

      PS: il me semble qu’à 2:36:10 N.Saint-crick-dans-tes-genoux demande pardon à EM après l’avoir interrompu par un “par ordonnance?” Qqun pourrait il avoir les images des autres cams pour voir s’il s’agit d’un “pardon” à EM ou bien d’autre chose?

      Bref,

      Dormez on s’occupe de tout


      • pythos Le 04 mai 2017 à 13h59
        Afficher/Masquer

        Chacun a joué sa partition. Il est clair que MLP n’est là que pour donner un semblant de démocratie en face du pantin désigné.
        Un jeu de rôle affligeant. 2 employés dont la responsabilité est immense, mais cela ils ne le comprendront que plus tard.
        Nous sommes cuits sauf à ce qu’il y ait une très grosse majorité de votes blancs, un sursaut révolutionnaire. Pourquoi pas une grève généralisée dans toute la France ? Personne n’irait travailler en signe de protestation (sauf le minimum pour la survie des personnes en milieu hospitalier …)

        L’on peut bien perdre quelques jours de travail rémunéré au lieu de tout perdre !
        Je crois que cela serait extrêmement efficace.

        Mais je crois aussi que le peuple français est devenu le plus crétin au monde, à voir ce qu’il se passe (la manipulation est grossière – Ah c’est vrai il paraît que plus c’est grossier et plus “ça passe”), se plaindre et continuer à regarder sa télé !
        EM … il est “beau” et MLP qui s’excite sur sa haine de l’étranger sans rien retenir de l’Histoire, de l’économie. Elle ne connaît rien à rien et le pantin narcissique qui n’a rien demandé et se voit propulsé à la tête de la France. C’est vrai qu’une entreprise de démolition est également un métier, il sera très bien payé pour cela !


        • Catalina Le 04 mai 2017 à 15h43
          Afficher/Masquer

          sauf qu’à ce stade, le débat, il n’y a plus de hauteur, on assiste à un “machin”. Purée….mais où est donc passée “la lumière française” ???? tous les étages sont éteints.
          Dommage que le peuple de France ne soit pas assez mature politiquement. il faut reconnaitre qu’il est bien conditionné. mais, accepte t-il de l’être ? on dirait bien que oui.
          “Ils sont forts parce que nous sommes à genoux.”
          encore ce matin une collègue disait” ah, ces sous développés qui vont voter lepen !”, la gamine, 26 ans , prépa infirmière quand même ….. Je lui demande si elle a lu les programmes, non, elle ne les a pas lu, je lui demande alors ce qu’elle pense de hollande, ” nul archi nul”, alors je lui dis” ben ? et tu veux voter macron qui va faire du hollandisme”, elle me répond, ” alors, tu dis qu’on est cons ? ( ,,,,,,), ben, non, mais le minimum avant de dire que ce sont des sous développés serait d’avoir au moins lu le programme. plus tard…. , avec d’autres, des mauvais regards à mon égard….OUAICHE. Sont graves ils le veulent, ils vont l’avoir. Je pense que des usines de vaseline auraient un très grand avenir dans ce pays et en plus, on a des millions d’investisseurs.


        • Catalina Le 04 mai 2017 à 15h53
          Afficher/Masquer

          Ils n’ent sont pas à protester, enfin, vous voyez bien. et s’ils avaient du le faire pour défendre 100 ans d’acquis de droits du travail, ce serait fait. Personnellement, je suis désespérée et j’espère être dans l’erreur mais quand même, j’hallucine du manque de culture politique des gens, “ce spectacle qu’ils regardent une fois tout les 5 ans, tout contents d’y participer sans jamais en comprendre les enjeux, un spectacle qui a trouvé son apogée avec le candidat pot de yaourt.
          Quelle tristesse de voir pour la France des candidats aussi “petits”.
          Bon, une fois de plus c’est le nain le plus dangereux, il a fait ses preuves et pis, je sais pas vous, mais j’aurai plus honte d’être représentée par lui à l’international que l’autre candidate.
          Dernière chose, en tant que citoyenne, je pense qu’il est plus sage de choisir le référendum que l’ordonnance.
          Malheureusement, on nous a tellement privé de référendum et même on s’est assis dessus que ce n’est pas une chose à laquelle les gens sont habitués. C’est mieux de suivre un maitre que d’être son propre maitre, pour certains., pour l’instant.


  5. Abemus Le 04 mai 2017 à 03h24
    Afficher/Masquer

    Qu’elle veuille ou non être élue est secondaire. Seules les conséquences du vote comptent
    et dans les deux cas nous aurons 5 ans de merde, mais après… ?

    Posons-nous la question.

    Si macron est élu :

    > L’oligarchie agira dans ses intérêt comme depuis…
    > Nous aurons 5 ans de merde
    ET SURTOUT NOUS POUVONS ETRE SUR QUE DANS 5 ANS LE FN SERA A NOUVEAU CHALLENGER AU 2d TOUR…. et on aura a nouveaux les même débats…

    Si MLP est élu :

    > le Front National fera face à ses contradictions
    > L’oligarchie (et l’assemblée nationale) se chargeront de l’empêcher d’agir
    > La presse aux ordres se chargera de son cas
    > Nous aurons 5 ans de merde.
    MAIS NOUS N’AURONS PAS VECU CES 5 ANNEES POUR RIEN.
    CAR ON NE PARLERA PLUS DU FN
    > Et en bonus, Macron et tous ceux qui l’on rejoins seront ceux qui ont permis l’arrivée au pouvoir du diable. Ils seront également detruis.

    5 ans de merde dans les 2 cas… mais après ?


    • Thierry Le 04 mai 2017 à 09h37
      Afficher/Masquer

      C’est le genre de raisonnement qu’on eu les Allemands en 1933. En particulier le parti communiste allemands. On connait la suite.

      Et même si ça ne se passe pas comme ça, ça veut dire que dans 5 ans nous seront relegués en 2eme ou 3eme zone face à la Chine, les USA ou même l’Allemagne. Dur après ça de construire quelque chose….


      • nulnestpropheteensonpays Le 04 mai 2017 à 10h10
        Afficher/Masquer

        Si cela permet de se débarrasser de l’extrême droite et d’avoir de vrai débat politique après ca , du coup je pense que je vais voter lepen , ça me pose un problème pour les gens de banlieue , mais logiquement cela devrait augmenter la solidarité au cours des 5 ans . Et tant qu’a morfler autan t que cela serve a quelque chose


        • YD Le 04 mai 2017 à 11h17
          Afficher/Masquer

          De grâce, ne jouez pas à l’apprenti-sorcier !


          • zoldi Le 04 mai 2017 à 12h40
            Afficher/Masquer

            Donc, vous préférez donner votre vote au 0.0000001% qui auront tout pouvoir, plutôt qu’à la haine alors qu’elle sera muselé.

            L’extréme droite a eu le pouvoir en Autriche, en Pologne (en Ukraine), les camps n’ont pas fleuri, il me semble (contrairement à nos prisons)….

            Le fhaine fait partie du système, il sert de faire valoir aux deux grands partis les LR et les démocrates qui tarderont pas à débarquer après la victoire du dictateur.

            Parce que la vison du pouvoir de Micron est verticale, lois par ordonnance, majorité à la botte, syndicats ignorées (sauf le MEDEF)

            Le fascisme ont y est depuis fin 2015, et vous vous voulez jouer l’apprenti sorcier en élisant un monarque de droit médiatique, un peu de sérieux…


            • yenamarre Le 04 mai 2017 à 23h08
              Afficher/Masquer

              sauf qu’en ukraine ils ont fait un coup d’état, ils balancent des bombes sur les écoles et ils ont voulu interdire aux russophones de parler russe…


          • Alfred Le 04 mai 2017 à 12h41
            Afficher/Masquer

            Des apprentis sorciers vous il en existe des centaines dans les magazines à la télé, dans les partis politiques et dans les organisations diverses et variées qui nous sermonnent (rappel: que s’est il passé il y a 15 ans? et depuis?). Vous ne pouvez en aucune manière reprocher à un citoyen lambda son opinion ni son vote, EN PARTICULIER au regard de l’attitude folle de tous ceux qui avaient le moindre pouvoir de chaire.


      • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 10h15
        Afficher/Masquer

        “ça veut dire que dans 5 ans nous seront relegués en 2eme ou 3eme zone face à la Chine, les USA ou même l’Allemagne.”

        Je ne suis pas sûr qu’il faille attendre cinq ans. Il faut parler avec des étrangers pour se rendre compte qu’à leurs yeux, la France est une puissance de seconde zone que les accidents de l’histoire ont doté d’un siège de MP au Conseil de sécurité et de l’arme nucléaire. Vu de l’étranger, la France moderne (celle d’après la Révolution) a connu deux épisodes de grandeur dans une histoire marquée par une profonde médiocrité. Il y a eu Bonaparte et de Gaulle, et c’est tout.


        • Thierry Le 04 mai 2017 à 11h29
          Afficher/Masquer

          La France, peut être. Mais propablement pas l’Europe.
          La France dans l’Europe, on a une chance d’être acteur. Sinon, “l’accident de l’histoire” sera réparé.
          Notez que rare sont les les étrangers qui considèrent l’épisode Bonaparte comme ayant de la ‘grandeur’. Même si c’est grace à lui que l’Allemagne s’est unifiée après le congrès de Vienne.


          • zoldi Le 04 mai 2017 à 12h46
            Afficher/Masquer

            @Thierry Etant donnée que l’Europe est dans la spére d’influence des USA, via son origine et son appartenance constitutionnel à l’OTAN. Je vous le dis sans ambages, l’Europe ce n’est pas le pouvoir, bien au contraire, c’est la courroie de transmission du lobbying transnational.

            La France ne peut être la puissance d’autrefois, sans reprendre en main sa souveraineté nationale.

            Pour les euros-moutons, j’aimerais qu’on m’explique en quoi la Suisse ou la Corée du Sud, n’ont plus d’influence dans le monde.


          • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 15h22
            Afficher/Masquer

            “Rare sont les les étrangers qui considèrent l’épisode Bonaparte comme ayant de la ‘grandeur’ ”

            Je ne suis pas sûr. Ceux avec qui je discute relèvent qu’il a fait trembler l’Europe sur ses bases et a donné à la France une extension territoriale qu’elle n’a plus jamais eue. Et puis, surtout, ils rappellent qu’on lui doit les bases de l’organisation administrative moderne de l’Etat, en France et à l’étranger. Cadastre, Code napoléon, Conseil d’Etat, etc, etc.


          • Booster Le 04 mai 2017 à 19h45
            Afficher/Masquer

            Vous oubliez le désir de revanche de l’Allemagne sur les anciens vainqueurs. Soumis à l’UE elle aura tout pouvoir sur nous.


          • lvzor Le 05 mai 2017 à 01h17
            Afficher/Masquer

            “La France dans l’Europe, on a une chance d’être acteur.”
            La France dans l’Europe n’est même plus acteur de sa propre politique : referendum de 2005 rectifié, budget amendé par la (grosse) commission non élue, textes européens passés par le 49.3 (Lois micron) à l’encontre de l’écrasante majorité de sa population et même des élus…


            • P. Peterovich Le 05 mai 2017 à 08h55
              Afficher/Masquer

              “La France dans l’Europe, on a une chance d’être acteur.”

              Ici aussi, les Français de France se leurrent. Il faut sortir de l’hexagone pour comprendre que la France dans l’Europe ne compte plus.

              La France, c’est aujourd’hui un huitième de l’Europe, pas la moitié… Et pourtant, elle continue de raisonner comme si elle était au début des années soixante, dans une Europe à 6 avec une Allemagne coupée en deux.

              La crue réalité de l’Europe de 2016, c’est l’hégémonie non seulement économique, mais aussi intellectuelle de l’Allemagne, sur toute l’Europe du Nord et de l’Est.

              L’élargissement de l’UE a signifié la sortie de la France de l’histoire…


          • madake Le 06 mai 2017 à 06h08
            Afficher/Masquer

            Encore une fois,
            il y a confusion entre l’Europe et l’Union Européenne.
            Ce n’est pas du tout la même chose.
            Comme le disait Kissinger, ça fait déjà un moment:
            “l’Europe, c’est quel numéro?”
            L’entité économique n’est déjà pas claire, mais est plutôt allemande,
            alors que pour joindre l’entité politique, diplomatique ou militaire? J’appelle qui??
            Alors c’est quoi le numéro?? C’est qui l’interlocuteur?
            Pourquoi n’y-a-t-il aucune force de défense souveraine pour défendre les 530 millions d’habitants? et pour soutenir les décisions diplomatiques?
            Est-il sérieux de construire une entité comme l’UE avec des visées principalement économiques, et de marché, aussi dépourvue de droits régaliens?
            Elle a une “monnaie commune” très déséquilibrée avec des indicateurs économiques qui vont de ceux de l’Allemagne à ceux de la Grèce… avec une inconsistance économique.
            Ses frontières sont perméables dans et hors Shengen, et sont ingérables.
            Elle étire le vote et l’application des lois sur des années.
            L’application des lois est inconsistante hors règles économiques.
            Il n’y a aucune maitrise des flux de capitaux.
            Elle ne décide pas de la paix ni de la Guerre, car grandement inféodée à l’OTAN, où elle ne décide pas, mais suit un grand frère très va-t-en guerre…

            Sans droits régaliens, clairement définis, la souveraineté de l’Union €ropéenne est un leurre: elle n’existe pas.


      • Laurence Le 04 mai 2017 à 10h36
        Afficher/Masquer

        Comparer MLP à Hitler, il faut intellectuellement oser!
        Pas de panique, Macron sera élu. Ceux qui l’auront élu, désillusionnés descendront dans la rue sans que cela ne change rien. C’est beau la France.
        Je partage totalement votre raisonnement abemus.
        Malheureusement, il a manqué à MLP, la classe et le bagage d’un inspecteur des finances. Macron a quant à lui été un parfait bonimenteur.
        J’aurais aimé voir un François Assel…(modéré) face à Macron sur les questions techniques.


        • claudine Le 04 mai 2017 à 12h01
          Afficher/Masquer

          desillusionnes descendront dans la rue,en attendant que ça change il va y avoir des violences pas possible. il y en a qui vont pleurer, et d autres qui vont etre contents et c est toujours les memes qui vont payer le plus , et les memes qui seront contents. de toute façon ça va chauffer en France.


        • Thierry Le 04 mai 2017 à 14h45
          Afficher/Masquer

          Laurence, je compare l’extrème droite en france en 2017 à celle en Allemagne, en Espagne ou ailleurs dans les années 30. Il y a quand même des choses qui ne changent pas, l’extrème droite reste l’extrème droite, même malgrès les efforts de MLP.
          Relisez l’histoire et la manière dont les partis d’extrème droite se sont installés en Europe et en particulier en Allemagne, et vous trouverez des analogies avec ce qu’écrit Abemus.


          • Patrick-Louis Vincent Le 04 mai 2017 à 15h26
            Afficher/Masquer

            Ne vous trompez pas de cible. Le grand capital (finance et industriels) ont soutenu tous les fascismes, de droite comme de gauche. Il a financé Hitler comme les fascismes d’Amérique du Sud.
            Il y a deux candidats qui s’affrontent. L’un est soutenu par le grand capital. L’autre pas.

            La grande intelligence du capital est de vous faire croire que le fascisme est du côté du camp qu’il ne soutient pas.


            • yenamarre Le 04 mai 2017 à 23h18
              Afficher/Masquer

              les deux sont soutenus par le grand capital. La blonde, même si elle voulait quitter l’europe, “tsiprassiserait” la france en deux minutes ( un taux d’emprunt qui monte d’un coup de 0,5 à 9% ça calme vite les ardeurs, et ça fait baisser les dépenses publiques rapidement…), ça irait peut-être encore plus vite que le maque rond en plus… Mais elle ne fera pas ce qu’elle dit, sa prestation d’hier en est la preuve : elle a fait exprès de perdre, donc même si elle gagnait elle ferait en sorte de suivre le plan.


      • Alfred Le 04 mai 2017 à 10h40
        Afficher/Masquer

        Mon commentaire a été modéré mais j’y reviens car je considère votre propos comme malhonnête (on a le droit?). Vous sous entendez que l’attitude des électeurs du parti communiste allemand est la cause de la prise de pouvoir des nazis. Alors que Hitler a été appelé au pouvoir par le président alors que son parti régressait aux élections d’une part (magouille politicienne tiens tiens) et que d’autre part son parti à été largement financé par l’oligarchie de l’époque ([Modéré]).


        • Thierry Le 04 mai 2017 à 14h53
          Afficher/Masquer

          Alfred, ce que je “sous endends” est aussi l’analyse de Trosky, dès 1933: https://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/cvf/cvf.htm

          C’est globalement repris par la majorité des historiens, qui imputent aux stalinien une part de responsabilité. Une chose similaire s’est passé en Espagne.


          • Alfred Le 04 mai 2017 à 15h43
            Afficher/Masquer

            Il vous manque la moitié de mon argument qui n’a pas plus à la modération. Ou plutôt qui lui a fait craindre quelques foudres (bien qu’il ait été très convenable).
            Affiné autrement: Il ne s’agit pas ici de dire comme Thaelman que la victoire de Le Pen est innévitable. Il s’agit de dire que celle de Macron est EVITABLE.
            Vous renversez en fait l’analyse de Trotski. C’est Macron qui préfigure la réalité d’un futur totalitaire. Pas Le Pen mêm si elle le voulait. Le Pen est parfaitement évitable au pouvoir. Il s’agit juste de l’installer à la présidence non pas pour lui rogner les ailes (qu’elle n’a pas) mais pour empecher Macron d’acceder à la présidance (ou rien ne lui rognera les ailes, qu’il a bien fortes lui, l’immensité de ses ressources de tous ordres le prouve).


            • Catalina Le 04 mai 2017 à 16h18
              Afficher/Masquer

              Je suis d’accord, le Capital, si nous avons macron comme praiesidant s’augmentera de manière illimitée, d’ailleurs, la casse de la sécu a déjà été calculée par les privés qui louchent dessus depuis longtemps, macron est leur candidat, pour eux la “”liberté”, leur chère “liberté” de “casser le bras qui leur résiste”.


        • ChristineG Le 04 mai 2017 à 23h03
          Afficher/Masquer

          Je me demande ce qui a été modéré … Vous n’avez pas le genre à dire des obscénités pourtant ! 🙂


      • Raoul Le 04 mai 2017 à 11h42
        Afficher/Masquer

        Parce que, c’est sûr que Macron va redresser la France ! Avec un programme dicté par l’UE et ses GOPÉ ! C’est beau la foi. Non que MLP puisse faire mieux, d’ailleurs, puisqu’elle n’envisage pas de sortie de l’UE et est soumise à ces mêmes GOPÉ.

        Mais, de toute façon, cela ne concerne ni Macron, ni MLP, mais leur gouvernement. Ce qui concerne le Président de la République, c’est notamment la politique étrangère. Et, là, c’est simple :

        Macron = politique étrangère alignée sur Washington, donc guerres illégales, sanctions contre la Russie, etc. Macron veut même une intervention militaire contre la Syrie !

        http://www.bfmtv.com/politique/macron-favorable-a-une-intervention-militaire-en-syrie-apres-l-attaque-chimique-1137430.html

        MLP = position plus équilibrée, sortie possible du commandement intégré de l’OTAN, rapprochement avec la Russie.

        Le FN est un parti insupportable et répugnant à mes yeux, mais, sur cet aspect fondamental, MLP est de loin préférable à Macron.


        • Laurence Le 04 mai 2017 à 12h24
          Afficher/Masquer

          Surtout lorsque l’on a un Trump va-t-en-guerre.


      • Jetaimalbert Le 04 mai 2017 à 11h59
        Afficher/Masquer

        @Thierry
        avant de proférer des sentences toutes faites sur l’arrivée au pouvoir d’Hitler, lisez ceci :
        https://cincivox.wordpress.com/2016/10/17/non-hitler-nest-pas-arrive-au-pouvoir-democratiquement/

        quant à la rouerie des communistes, arretez vous un instant sur ce passage :

        «le matin même, les députés communistes sont arrêtés sur le chemin du Reichstag, ce qui modifie le quorum (de 432 à 378 membres) et donne mécaniquement la majorité nécessaire aux nazis. La ruse était élémentaire : laisser les communistes se présenter aux élections, alors même que leurs leaders étaient arrêtés, afin qu’ils prennent des voix aux sociaux-démocrates, puis les empêcher de siéger pour obtenir la majorité voulue.»


      • Abemus Le 04 mai 2017 à 14h24
        Afficher/Masquer

        je précise que je n’ai pas encore fait ce choix…


      • lvzor Le 05 mai 2017 à 01h07
        Afficher/Masquer

        “Et même si ça ne se passe pas comme ça, ça veut dire que dans 5 ans nous seront relegués en 2eme ou 3eme zone face à la Chine, les USA ou même l’Allemagne.”

        Tandis qu’avec micron, nous serons merveilleusement propulsés en enième zone avec la Grèce 🙂


    • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 10h02
      Afficher/Masquer

      Mon scénario est plutôt :

      Le Pen battue, démonstration de sa fonction de parti d’aspiration des voix contestataire qui ne maîtrise pas et ne maîtrisera jamais le second tour quoi qu’il fasse et quoi qu’il dise,

      Confirmation de la percée de la gauche authentique qui récupère les pigeons égarés,

      Sortie possible dans 5 ans (et du pain sur la planche pour les législatives)

      C’est beaucoup mieux.


      • Catalina Le 04 mai 2017 à 16h21
        Afficher/Masquer

        Je ne suis pas bien sûre que la majorité des gens aient le confort d’attendre 5 ans…..


        • Alfred Le 04 mai 2017 à 16h35
          Afficher/Masquer

          Sans compter l’effet cliquet qui nous a si parfaitement permis de “construire” l’union européenne ultra libérale et de passer toutes les réformes à petits pas. Un pas en avant. Un pas en avant un pas en avant. Jamais de retour en arrière. Parfois ça a été pire: “réformes ” sur tous les fronts à la fois afin de focaliser l’attention sur un seul et de fatiguer les gens, et le reste passe. Etc. Il n’y aura pas de retour en arrière de la casse de macron. Pour l’accepter il faut être dans en sécurité dans une tour d’ivoire.


          • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 21h44
            Afficher/Masquer

            Je suis d’accord, et je pense que tomber dans le panneau de Le Pen c’est encore l’accepter avec l’illusion de le contrer, et préparer la répétition, ce qui est pire. Tout le problème est là.


    • RV Le 04 mai 2017 à 11h30
      Afficher/Masquer

      Bonjour
      Pas con-vaincu que le FN soit en contrat-diction avec l’oligarchie. Pas plus qu’il n’est un parti ouvrier. Lors des grandes manifestations pour essayer de sauver notre système de répartition pour les retraites ainsi que celles pour d’autres motifs, le FN a dû oublier d’y envoyer des manisfestants en grand nombre, trop occupé comme les autres partis à sa lutte pour pouvoir être parmi l’oligarchie. Nous reste aussi les prochaines élections législatives. Je me suis fait escroquer en avril 2002.
      Pas cette fois-ci…


    • Louis9 Le 04 mai 2017 à 13h50
      Afficher/Masquer
  6. Legrand Le 04 mai 2017 à 03h46
    Afficher/Masquer

    Autre théorie sur la posture non-présidentielle de Marine Le Pen : faire du Trump
    Mais c’est une grosse erreur car la France n’est pas les USA

    Je renvois à cette explication d’ Emmanuel Todd dans cette interview http://www.clique.tv/la-grosse-version-du-gros-journal-emmanuel-todd-trump/ à 18:00

    Les français sont beaucoup plus conformistes avec une forte tradition aristocratique, ancrée même chez les pauvres. Je pense réellement que Marine Le Pen va perdre des voix avec cette posture.


    • ummite Le 04 mai 2017 à 09h08
      Afficher/Masquer

      JE L’AI MAINTES FOIS DIT : LE FN EST LE JOKER DU SYSTÈME !
      QUAND VOUS AUREZ ANALYSÉ SON COMPORTEMENT FACE AU MACRON , VOUS COMPRENDREZ AISÉMENT QU’ELLE LE LAISSE GAGNER LES ÉLECTIONS .


  7. Katell Le 04 mai 2017 à 03h47
    Afficher/Masquer

    Je suis de ceux qui ont été outrés par ce débat totalement inaudible.
    Outre le fait que M Le Pen a adopté une attitude agressive, outrancière, en attaque permanente, elle a été incapable de parler du fond. Je pense en effet qu’elle ne vise qu’un poste d’opposant.
    Quant à E Macron, sa propre incapacité à obliger son adversaire à répondre sur son programme m’a fait ressentir sa vulnérabilité et sa faiblesse.
    Ni l’un ni l’autre ne sont dignes de la fonction, quel que soit le vainqueur le 7 mai, la France ne sera pas servie comme elle le mérite.


    • gil Le 04 mai 2017 à 10h27
      Afficher/Masquer

      ” la France ne sera pas servie comme elle le mérite.”

      Si !


    • Ils sont grands parce que nous sommes à genoux Le 04 mai 2017 à 14h57
      Afficher/Masquer

      Bien d’accord. L’élection du 7 constitue seulement un échéancier. C’est le choix des violences dans la rue immédiates ou reportées à 6 mois voir un an. La France est devenue totalement ingouvernable. La violence s’en suivra jusqu’à l’avènement d’un messie, du moins si on peut en espérer un ! Rien n’est moins incertain. Ou autre option: coup d’état. Beaucoup de généraux s’épanchent dans médias ou sur le net. Serait-ce le signe d’une crispation de la grande muette ?


  8. Raoul C, Le 04 mai 2017 à 03h53
    Afficher/Masquer

    Je pense que — malheureusement pour la qualité du débat — Mme Le Pen n’aurait pas pu dénoncer le passif de M. Macron et surtout de ses soutiens en ne parlant gentiment que de son propre programme (comme M. Macron l’enjoignait, c’était un piège : ne parlez pas de moi).

    M. Macron prétend être présidentiel, être dans la bienveillance (il nous refait de l’Obama et son Espoir ou du Trudeau et ses chemins ensoleillés, du pipeau). M. Macron l’est nettement moins dans les faits économiques.

    Sinon, il est vrai que j’ai toujours peu goûté au style un peu trop franc, trop goguenard (quand je suis fâché je dis poissonnière) de Mme Le Pen.

    Je ne sais pas si un style présidentiel aurait pu marcher, Macron aurait jouer sur les mêmes peurs (Oradour, Vel d’hiv, euro-épouvantail, vous mentez sans plus de détail, c’est flou, vous ne maîtrisez pas vos dossiers) et c’est Marine qui aurait toujours été sur la défensive. D’ailleurs, Macron a bien réussi ce petit tour à la fin (« vous êtes indigne »), deux minutes finales qui étaient bien sûr préparées d’avance quelle qu’aurait pu être la teneur du débat les deux heures avant cette conclusion.


  9. R=C Le 04 mai 2017 à 03h58
    Afficher/Masquer

    C’est effectivement ce que je me suis dit. Comment ça se fait qu’elle soit aussi mauvaise avec le bagout qu’elle a habituellement? Le ferait-elle exprès?


    • Cupidon Le 04 mai 2017 à 06h07
      Afficher/Masquer

      Elle est bonne face à des moutons, Macron semble avoir un peu plus de répondant que la moyenne. Et qu’on m’accuse pas de rouler pour lui, je voterai blanc.


      • lvzor Le 05 mai 2017 à 01h34
        Afficher/Masquer

        Macron doit être assez facile à démonter, simplement en répétant lentement, mot à mot, ses phrases creuses et en en demandant le sens concret. (“Les Français veulent des réformes”, “Les Français veulent de l’optimisme”) et quelques dizaines d’autres plus alambiquées mais tout aussi vides… ) Et puis aussi, par exemple, lui demander comment, avec des idées aussi avancées (“Pensez printemps”), comment il se fait qu’il n’ait pas été élu dès le premier tour… Lui reposer cette question jusqu’à ce qu’il réponde…


    • mayla Le 04 mai 2017 à 06h32
      Afficher/Masquer

      Je ne le pense pas, mais Macron en la ramenant en permanence à son père et à l’ancien FN t(scission définitive par l’exclusion de JML) a ravivé la blessure et il l’a fait tout au long de ce duel, il savait très bien ce qu’il faisait


    • isary Le 04 mai 2017 à 07h30
      Afficher/Masquer

      poser la question,c’est partiellement y répondre!Je crois que c’est ce que l’on appelle un LEURRE!

      Il me semble qu’un ex “petit candidat” s’évertue à l’ expliquer depuis 10 ans….

      J’aurai,comme prévu,piscine le 7 mai!


      • TuYolPol Le 04 mai 2017 à 11h54
        Afficher/Masquer

        J’ajoute : on a deux messages tout aussi importants à passer, plus forts que “ni l’un ni l’autre”, et l’abstention et le vote blanc seront facilement, forcément, mal commentés par la machine à décerveler.

        Donc il faut être très explicite à chaque fois. C’est pour ça qu’il faut bien appuyer d’abord sur “Le Pen, machine à perdre, définitivement incapable de gagner contre les système”.

        Puis c’est le temps des législatives, et là deuxième message, “le Système en minorité parlementaire et incapable de gouverner un pays en rage”.


    • Georges Le 04 mai 2017 à 07h56
      Afficher/Masquer

      Effectivement, la seule explication de cette prestation serait une absence complète de préparation, nécessairement volontaire.


    • Leterrible Le 04 mai 2017 à 14h24
      Afficher/Masquer

      ..”Exprès”! ..oui&non . MLP avait intégré qu’elle ne peut mathématiquement pas gagner dimanche. Donc inutile de contrer point par point EM… Elle s’est donc appliquée à “faire comme dans ses meetings” pour renforcer(conserver?) sa position actuelle en vue de 2022.


  10. Vladimir K Le 04 mai 2017 à 04h05
    Afficher/Masquer

    On focalise sur MLP, mais c’est tout le débat qui a été minable. On ne peut pas dire que Macron a été bon. Des conneries monumentales, il en a dites, et Le Pen aurait pu les relever, notamment sur des sujets comme la sécurité, l’euro ou les relations internationales.

    Des erreurs grossières qui montrent qu’il ne maîtrise pas son sujet, d’ailleurs il ne s’est attaqué qu’à la forme du FN, et non au fond du programme.

    Les meilleurs dans ce débat, c’étaient les journalistes ; ce sont eux qui ont parlé le moins.


    • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 10h17
      Afficher/Masquer

      “Les meilleurs dans ce débat, c’étaient les journalistes ; ce sont eux qui ont parlé le moins.”

      C’est vrai. Cela nous change de Pujadas.


    • Catalina Le 04 mai 2017 à 16h35
      Afficher/Masquer

      et sa fameuse Europe fédérale ! il sait très bien que jamais l’Allemagne n’acceptera la fédéralisation, malgré tous les grands discours.
      D’ue, il n’y a point, il y a un truc comme “Brazil.” .

      L’ue = Brazil !
      ;O)

      https://www.youtube.com/watch?v=mu1iND6vtcE


  11. Fritz Le 04 mai 2017 à 04h32
    Afficher/Masquer

    Je n’ai suivi que des bribes de ce grand débat de chiffonniers. Quelle que soit sa “qualité”, il ne change rien à mes intentions : faire barrage à M. Macron, au second tour de la présidentielle comme aux législatives.

    Je regrette plus que jamais l’absence d’un tiers au second tour, en l’occurrence M. Mélenchon, mais le système français exclut les triangulaires aux présidentielles (et pas pour les autres élections, comme c’est bizarre). Le 23 avril, le candidat de la France Insoumise a obtenu les voix de 14,8 % des inscrits, largement plus que les 12,5 % requis pour les candidats aux législatives.


    • Fabrice Le 04 mai 2017 à 06h27
      Afficher/Masquer

      Oui et une fois de plus, sur le fond du projet, Marine Le Pen est beaucoup plus proche des Inoumis que le large camp du pour ma gueulle et après moi le déluge!
      Puisqu’il faut ou faudra de toute façon se battre dans ce monde imparfait, nauséabond, degueulasse etc etc…. autant utiliser les armes de l’adversaire, et même les crasses et les immondes car oui, France insoumise tu le sais, verser dans la Mélanchonie ne fera pas gagner aux présidentielles et donc… te dissous considérablement encore aux législatives.
      Personnellement quand je vois pareille misère, je ne m’autoriserai sûrement pas à verser dans ta poésie romantique.


    • Christine Le 04 mai 2017 à 07h01
      Afficher/Masquer

      Mélenchon est arrivé 4e donc il n’aurait pas pu être ce tiers… cela aurait profité à Fillon…


      • Fritz Le 04 mai 2017 à 08h48
        Afficher/Masquer

        Vous avez raison : ç’aurait été une quadrangulaire, puisque Macron, Le Pen, Fillon et Mélenchon avaient dépassé le seuil des 12,5 %.


    • jubaka Le 04 mai 2017 à 11h27
      Afficher/Masquer

      Il est vrai qu’une triangulaire ou quadrangulaire dans ce cas, aurait été beaucoup plus logique. Plus de 50% des votants du premier tour n’ont aucun candidat au second, cherchez l’erreur …


  12. Rey Boyer Le 04 mai 2017 à 04h40
    Afficher/Masquer

    Honnêtement, depuis le plus ancien débat que j’ai pu voir (vaguement D’Estain / Mitterrand mais par contre Chirac / Mitterrand) c’est le plus merdique, catastrophique, “piece of shit” de tous les débats que j’ai pu voir de ma vie. Approximation, joute en freelance, avec deux journalistes totalement incompétents et ne maîtrisant absolument rien. Une LePen décevante, dans la facilité, manquant de précisions et de piquants, surfant sur des approximations au lieu d’attaqué là ou çà fait mal. Macron, qui a fait un gros gros gros boulot de com et de maîtrise de soit, qui a récité ses leçons a la perfection, cachant évidemment les revers de médailles de son projet. Il a parfaitement jouer sur les lacunes d’un projet FN, comme LePen a taclé sur des références et un CV, mais manquant parfois ses cibles a tenté de déstabilisé l’adversaire. Non sérieusement, ce débat est à l’image de tous, de la campagne, de cette présidentielles….. de la merde !


  13. Stella 2b Le 04 mai 2017 à 05h14
    Afficher/Masquer

    Je les ai trouvé tellement mauvais tous les deux que j’ai arrêté mon ordinateur au bout d’1/4 d’heure.
    De toute façon, nous savons tous depuis le départ de cette mascarade que l’élu est EM et que pour être certain de cela, tout a été orchestré pour qu’il se trouve face à MLP au second tour.
    Il est clair que ce jeune homme va être piloté, çà l’est d’autant plus que dès qu’il ouvre la bouche il s’empêtre dans ses explications nébuleuses.
    Prenez des photos, dans 5 ans l’aspect social de notre pays ne sera plus du tout le même


  14. DocteurGrosDois Le 04 mai 2017 à 05h16
    Afficher/Masquer

    Le titre de l’email de campagne de Macron aux Français de l’étranger est titré “Le pire n’est pas impossible”… On ne pouvait pas trouver plus pertinent dans l’ironie.

    Je note au passage que les emails de campagne de MLP et des petits candidats passent automatiquement en Spam sur Gmail. Je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué. Pour moi tous ces emails sont du spam, mais ça interroge.


    • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 08h31
      Afficher/Masquer

      C’est vrai. Celui de Macron arrive dans ma boîte alors que je viens de trouver ceux de Le Pen dans les spam. Google pense pour moi…


      • Booster Le 04 mai 2017 à 20h02
        Afficher/Masquer

        moi aussi !!! Je n’avais pas idée que tant de monde avait eu connaissance de mon mail. Merci le consulat mon adresse est cramée.


        • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 23h00
          Afficher/Masquer

          Par contre, aux législatives, plus de vote par internet, risque de hacking russe oblige…


    • Kiwixar Le 04 mai 2017 à 08h39
      Afficher/Masquer

      Une raison de plus de quitter google et gmail pour les bonnes alternatives (qwant, duckduckgo, protonmail etc).


      • yenamarre Le 04 mai 2017 à 23h50
        Afficher/Masquer

        tous en autohébergement, un peu de boulot au début et après c’est l’autonomie, ça n’a pas de prix.


    • Hang Hill Le 04 mai 2017 à 12h02
      Afficher/Masquer

      C’était pareil lors de l’élection américaine, les mails du camp Trump étaient systématiquement marqués SPAM alors que ceux de Clinton arrivaient normalement.


  15. Max Le 04 mai 2017 à 05h33
    Afficher/Masquer

    Je n’ai pas regardé le débat.
    De toute manière quelque soit le ou la gagnante de dimanche ca ne changera rien.
    Les deux sont tenus par l’appareil d’état même si c’est plus visible chez Macron.
    Les présidents qui a un moment ou a un autre s’éloignent trop des intérêts de l’appareil d’état, qui lui-même est aux ordres de l’Etat profond des USA ont un changement de régime/coup d’état.
    Cela a été visible en Ukraine, en Argentine au Brésil en Irak et dans beaucoup d’autres pays.
    Ceux qui ont échappés à l’élimination ont du faire des purges dans leurs pays, on peut citer la Turquie et les Philippines et se trouver des protecteurs (Russie et Chine), les autres subissent le cas de la Grèce et maintenant du Monténégro et réintègrent le droit chemin aux prix de souffrances épouvantables pour leurs populations.
    Pour que ca change, il faudra que le système s’effondre et que les populations prennent leurs destinées en main.


    • Vladimir Le 04 mai 2017 à 06h23
      Afficher/Masquer

      C’est plié pour 7 mai… malheureusement! Mauvaise tactique choisie par la dame et ces conseillers. Micron, le menteur éhonté et hypocrite en chef, pardon pour ces douces euphémismes, était meilleur et de loin. Nous allons trinquer grave avec ce jeun loup de race Attaly-enne. De toute façon s’il faut passer par là…qui survivra verra.


    • Vladimir Le 04 mai 2017 à 06h45
      Afficher/Masquer

      je suis pleinement d’accord Avec vous, Max, sauf avec la dernière phrase qui démontre que vous êtes un doux rêveur, NEVER, JAMAIS, NIKOGDA le système dans lequel nous vivons ne s’effondra pas!! Waren Buffett a raison c’est lui et ses potes qui ont gagné.


      • Toff de Aix Le 04 mai 2017 à 07h25
        Afficher/Masquer

        Le système entier repose sur le pétrole. Et si la crise de 2008,qui n’est pas encore finie, et de loin, n’était pas seulement une crise financière, mais aussi et surtout énergétique ?

        Avant d’affirmer de façon aussi sûre et certaine, renseignez vous-par exemple en allant sur l’excellent blog de Mathieu auzanneau, “oil man”, ou en lisant des ouvrages qui font autorité dans le domaine : Pablo Servigne, pour n’en citer qu’un.

        En fait, tout indique que nous sommes EN COURS d’effondrement. Rien que cette élection le prouve (comme celle de Trump, comme le Brexit, etc. Etc.)


        • bats0 Le 04 mai 2017 à 12h29
          Afficher/Masquer

          Oui, Toff de Aix, c’est aussi ce qu’indique Jean-Marc Jancovici lors de ces dernières conférences : le pic aurait été atteint en 2007/2008 (correspondant au début de la crise des subprimes), et depuis la production de pétrole stagne (plateau), voir ralentie (limitation en sept 2016 de l’OPEP à 33 Mb/j), mais la question que je me pose, est à savoir si ce ralentissement de la production est du réellement au pic atteint, ou, ce qui me paraît plus justifié, à une demande moins importante dans l’ensemble des pays de l’OCDE (voir déclaration du secrétaire général de l’OPEP (oct 2016) : “il n’y a plus de place pour stocker le pétrole : les réserves dépassent 3 milliard de barils”; d’autre part, ils ne sont pas les seuls à produire du pétrole).
          Mais ce que peu de personne (Philippe Bihouix, Olivier Vidal, ou Gaël Giraud) parle, c’est surtout la production de certains minéraux (sans parler des métaux rares essentiels pour certaines technologie), qui semblerait aussi avoir atteint des pics de production : “Raréfaction des métaux : demain, le « peak all » : http://petrole.blog.lemonde.fr/2012/05/08/rarefaction-des-metaux-demain-le-peak-all/ (bon je sais, c’est sur l’iMonde; mais il n’y a pas que du bourrage de crâne sur ce site)…


          • DOZIER Le 04 mai 2017 à 22h33
            Afficher/Masquer

            http://lachute.over-blog.com/2017/03/stabilite-liberale.html

            Si l’on se réfère à ce site (voir lien ci-dessus), la production de pétrole conventionnel diminue depuis 2005, cette baisse étant pour l’instant compensée par l’augmentation de la production offshore en eau profonde + pétrole de schiste qui ont un coût d’extraction nettement plus élevé mais largement subventionné, notamment aux USA (crédit quasi gratuit & défiscalisation). En clair, les coût d’exploration et d’exploitation vont nettement grimper donc les besoins en énergie de la masse (en l’occurrence nous) doivent impérativement diminuer, pour qu’une petite fraction puisse continuer à pouvoir jouir de ses privilèges car il ne saurait être question de partager ne serait-ce que des miettes. Vu sous cet angle, l’élection de Macron a tout son sens.

            Pour les terres rares, je n’ai pas d’infos, voir ceci :

            http://www.consoglobe.com/indium-fin-cg


        • Nico 13 Le 04 mai 2017 à 12h37
          Afficher/Masquer

          Tiens, en parlant de crise énergétique, vous avez remarqué que l’écologie n’a pas été abordé une seule fois durant le débat ?
          Ceux qui nous “dirigent” font comme si de rien n’était et qu’on peut continuer ad vitam æternam a polluer notre terre et que ça n’a pas d’incidences.
          Enfin bref, Macron sera élu mais notre pays va encore perdre 5 années.


      • Pascalcs Le 04 mai 2017 à 07h47
        Afficher/Masquer

        Le système était à quelques heures de s’effondrer en 2008 si les états (et les contribuables) ne l’avaient sauvé in-extremis au prix d’un endettement désormais astronomique et général.
        Une deuxième crise (fort possible et bien plus grave que celle de 2008) mettra à plat le système (tel que nous le “comprenons” aujourd’hui) car son sauvetage à la mode 2008 est désormais impossible.


        • Booster Le 04 mai 2017 à 20h08
          Afficher/Masquer

          C’est pour cela que le système a absolument besoin de Macron, sans qui le sauvetage ne sera pas possible. Alors du nerf et même si cela semble impossible faisons barrage, essayons quand même.Iinformons les de manière personalisée sur ce qui les attends. Par exemple si un tel a des parents fonctionnaires…> l.harmonisation des systèmes de retraites. Un tel habite près d’une cité -> suppression de la taxe d’habitation… etc…


      • Fburg Le 04 mai 2017 à 08h00
        Afficher/Masquer

        Sûr que le “Club” a gagné…jusqu’à présent.
        Mais le Reich de mille an n’arrivera pas, parce qu’il y a des forces que même nos Maitres du monde ne contrôlent pas.
        Ah oui, le “Club” est un terme utilisé par M Armstrong pour définir ce groupe de banquiers d’investissement, grands financiers qui sont nos vrais Maitres.
        voilà un post du jour: https://www.armstrongeconomics.com/international-news/politics/the-euro-french-elections/


    • ummite Le 04 mai 2017 à 08h01
      Afficher/Masquer

      quoi qu’il en soit , faut que les français aient le courage de renverser la table de cette mafia qui nous ruine depuis 1981 à aujourd’hui 2017

      peu importe si le FN ne fasse pas tout se qu’il prétend , il y aura un autre outsider avec elle NDA qui pourra faire dévier la trajectoire du FN et tant pis pour les déçus , mais faut que tout change MARRE DE CES MAFIEUX PILLEURS D’ÉTAT !


    • izlaz Le 04 mai 2017 à 11h09
      Afficher/Masquer

      La Macédoine en ce moment…
      Il serait temps de s’y intéresser ici


  16. Alain Le 04 mai 2017 à 05h46
    Afficher/Masquer

    J’ai il y a bien des années lu un livre “que le meilleur perde” dont la thèse était que le politique ne tient pas vraiment à être au pouvoir car cela représente bien des emmerdes et que l’opposition est bien plus agréable à occuper. D’où le fait qu’il agit en faisant croire vouloir être au pouvoir alors qu’il ne vise que l’élection dans l’opposition et que tout l’art est d’être le meilleur dans ce jeu.


    • Thierry Le 04 mai 2017 à 10h12
      Afficher/Masquer

      je me suis dis ça aussi au sujet de Mélanchon: s’il avait participé à la primaire de la gauche, il aurait pu être président.
      Mais en se mettant en compétition avec l’autre candidat choisi par la gauche, il n’avait aucune chance, et je pense qu’il le savait. Il veut être à la tête de l’opposition, c’est effectivement un job “plus agréable à occuper”


      • anne jordan Le 04 mai 2017 à 10h51
        Afficher/Masquer

        A partir du moment où l’on orthographie mal le nom d’un candidat , on est démasqué !
        MélEnchon aurait du participer à la primaire de la “gôche” ???
        dans ce cas il n’aurait pas eu ma voix , ni celle de milliers d’insoumis !
        Maintenant pour le débat d’ hier soir dont j’ai regardé 5 minutes ( vers la fin ) j’ai compris en voyant la prestation nullissime de MLP que c’ était plié !
        Marine = Jean Marie , elle ne veut pas être présidente ( et je la comprends ! ) , les 2 débatteurs avaient même l’air complices ( avec à un moment l’air rigolard et faussement fâché d’E.M) le rôles sont partagés et la pitance va être abondante .
        Pauvre France!


        • Booster Le 04 mai 2017 à 20h11
          Afficher/Masquer

          Raison de plus pour rejeter leur jeux. C’est grave que les gens honnêtes et intègres soient laminés dès qu’ils rentrent en politique.


      • Gilles Le 04 mai 2017 à 11h28
        Afficher/Masquer

        à thierry: c’est quoi ces divagations? Mélenchon ne pouvait pas participer aux primaires de la gauche. Il est et a toujours été très cohérent et la suite des évènements lui a donné raison.
        Ensuite dire qu’il n’avait aucune chance ? combien de voix lui a t-il manqué…..?

        De plus, c’est évident: le maintien de Hamon malgré des sondages plus que défavorables(bien que surcoté) a tout simplement empêché Mélenchon d’accèder au 2° tour.
        la présence du FN et de MLP au 2° tour, c’est la responsabilité entière du PS plus encore que celle d’Hamon, qui s’est retrouvé “coincé”.
        Tous ceux qui ont appelé Mélenchon à participer aux primaires (ou sont-ils maintenant?) et en conséquence les électeurs de Hamon (6,3%) sont co-responsables du désastre actuel, cela ne fait, à mon avis, aucun doute.
        La ligne du PS(Cambadélis) et de Hamon+Jadot nous ont amené vers ce choix impossible: Une marionette aux mains des financiers ou une xénophobe inculte. Elle est belle la république !!!

        On sera très vite fixés sur ce que veulent vraiment les socialistes (les vrais!) et les soi-disants écolos (qui auraient du voter à 100% pour le programme de JLM: la règle verte) lors des législatives.


        • Thierry Le 04 mai 2017 à 15h20
          Afficher/Masquer

          @Gillles, mon réponse a été ‘modérée’, mais j’y reviens, car c’est important pour essayer de comprendre ce qui s’est passé.

          Mélenchon aurait pu participer, et gagner, la primaire de la gauche (on l’a vu: c’est le candidat le plus à gauche du PS qui a été retenu, et JLM n’en n’aurait fait qu’une bouchée). C’était le seule manière pour lui d’arriver au second tour. Il n’arrive finalement que 4°, alors que la droite a fait une campagne callamiteuse.

          Avec 2 gros candidats à gauche, il n’avait aucune chance de passer. Je pense qu’il le savait, et que son but en refusant la confrotation à gauche lors d’une primaire était de devenir leader de celle-ci …. dans l’opposition. En aucun cas il n’avait l’envie de gouverner, sinon il aurrait tenté le rassemblement avant l’élection, dont en vieux briscard de la politique il ne pouvait ignorer la logique.


          • Micmac Le 04 mai 2017 à 16h56
            Afficher/Masquer

            En plus de tout ce qui a été dit au dessus, étant donné le niveau de magouilles dans les élections internes au PS, Mélenchon n’aurait eu aucune chance aux “primaires”. Souvenez vous des estimations sur un dépouillement partiel qui sont exactement identiques au résultat final…. Drôle d’élection, ces primaires, quand même… Ça rappelle les estimations de 20 h (sans le dépouillement des grandes villes) et le résultat final du premier tour, quasi identiques, mais passons…

            Drôles de primaires, où il y avait Bennhamias mais pas Filoche, interdit de primaire…

            Je vous rappelle aussi que ces primaires n’ont rien d’officiel, elles sont organisées par les partis en interne. Qui se déplace pour ces primaires? Un peu tout le monde, et pas forcément un panel représentatif des électeurs de gauche, loin de là…

            Et pourquoi ceux qui appelaient Mélenchon à se désister pour Hamon n’ont pas lancé l’appel inverse quand Hamon a commencé à plonger?


      • Koui Le 04 mai 2017 à 13h21
        Afficher/Masquer

        Si Valls avait gagné, Mélenchon ne se serait pas désisté pour lui, donc, il aurait été déloyal de participer à la primaire. Cette primaire n’était en définitive qu’une escroquerie de la droite du PS : pile vous vous désistez pour moi, face je vote Macron.


        • Prométhée Enchaîné Le 04 mai 2017 à 14h56
          Afficher/Masquer

          Lol surtout quand on c’est que c’est Montebourg qui a tout fait pour imposer le système des primaires au PS…


  17. HANSEN Le 04 mai 2017 à 05h56
    Afficher/Masquer

    J’ai préféré regarder ce match entre Monaco et la Juventus , non que je sois supporter de l’une où de l’autre équipe , mais sachant que trop le déroulement de ce débat présidentiel , j’ai choisi comme ces 2 dimanches de rester chez moi, au moins j’aurais l’avantage sur d’autres de ne pas être un cocu en marche comme je le fus du changement c’est maintenant.Néanmoins je me garderais bien au Café du Commerce où j’ai un rond de serviette de critiquer ce nouveau président , soyons pour un temps cohérent.
    Le vote est pour moi un droit avant d’etre un devoir, comme l’objection de conscience l’est le jour de l’appel aux armes ….. citoyens.


  18. DUGUESCLIN Le 04 mai 2017 à 05h57
    Afficher/Masquer

    Boff !
    A quoi pouvait-on s’attendre? Mais je reste dans l’idée de tout sauf un candidat marketing atlantiste pré-élu par le camp de ceux qui veulent imposer leur suprématie et leur dictât à tous les peuples de la Terre par le pouvoir de la finance et/ou à coup de bombes.


    • Idomar Yasagof Le 04 mai 2017 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Dommage, car nous, les clients, avons le pouvoir.
      Imaginez un désengagement massif des clients SFR et Numéricable. Drahi est mis en difficulté (ce type est en sursis financier avec ses LBO gargantuesques) et sa nébleuse BFM TV etc …
      Et voilà un support prédominant de Macron qui dégage.
      Yes we can, comme disait l’autre.


      • jp Le 04 mai 2017 à 20h48
        Afficher/Masquer

        “désengagement massif des clients SFR” j’ai tenté et ai renoncé car la somme à payer à titre de pénalité est trop grosse pour moi. Certaines banques jouent aussi à ça.
        Les clients n’ont pas tant de pouvoir, des cartels et ententes sur les prix, bien qu’interdits,existent


        • Alfred Le 04 mai 2017 à 23h29
          Afficher/Masquer

          Ça se paiera sur la durée. À échéance des contrats. Boulangerie Paul et les autres boycott sans se pourrir la vie. Simplement au moment de m’acheter mon sandwich la mémoire me reviens et je prends la boutique d’abus côté.


  19. Reality Le 04 mai 2017 à 06h25
    Afficher/Masquer

    Absolument d’accord, je reste persuadé que MLP ne souhaite pas être élue, peut être par peur de ne pouvoir appliquer son programme ou que la situation ne peut plus être redressée. De plus, elle manque de cœur et de conviction sur des points pourtant essentiels.
    Quant à confier les clés à Macron, c’est le dépeçage assuré, tant il est immature politiquement, naïf et manipulable.
    “des danseuses …”


  20. basile Le 04 mai 2017 à 06h33
    Afficher/Masquer

    lapsus révélateur de Macron : je veux une France forte pour faire face à la Chine, la Russie.

    Ah bon ?,Je ne savais pas que des camions immatriculés RU sillonnaient la France pour nous vendre la camelote russe. C’est donc que Macron pensait à autre chose.

    J’attendais que MLP lui fasse préciser sa pensée, mais il y avait tant à répondre.

    NB : par contre, des camions immatriculés LT, j’en double une dizaine par jour sur 300 km d’autouroute. ils nous vendent quoi les Lithuanien pour les remercier d’être dans ‘lOtan ?


    • lvzor Le 05 mai 2017 à 01h49
      Afficher/Masquer

      Oui, comme les nombreuses références à “l’Europe qui nous protège”. Je m’attendais à ce qu’elle lui demande de quoi…


    • madake Le 06 mai 2017 à 10h04
      Afficher/Masquer

      C’est le miracle économique du cabotage, combiné au travailleurs détachés.
      Les transporteurs européens ouvrent de grandes plateformes en Roumanie, Lituanie, etc,
      Lorsque vous visitez ces plateformes, la première chose qui vous frappe, c’est qu’il n’y a pas de camions!
      Les camions, et les chauffeurs, sont sur les plateformes européennes, où ils font de l’international ET cabotent entre pays européens, car ils coûtent moins cher que les chauffeurs locaux. Et il est plus rentable de leur payer des frais, car les chauffeurs ne rentrent pas le WE, ils restent plusieurs semaines voir mois, loin de chez eux.
      Voici ce qu’est le CABOTAGE:
      http://www.developpement-durable.gouv.fr/transport-international-marchandises-et-cabotage

      2 cas:
      1)Après un transport venant d’un pays d’UE, vers la France, le véhicule peut effectuer, dans les 7 jours qui suivent, 3 opérations de transports national intra muros.
      Et il doit ensuite ressortir de France vers un autre pays.

      2) Si le camion entre à vide sur le territoire français, il ne peut effectuer qu’un seul cabotage dans les 3 jours après lequels il doit repartir.

      Notez qu’ils ne payent pas la TVA sur le cabotage.
      Dans la plaquette du ministère, on ne parle à aucun moment des chauffeurs…
      Cette réglementation favorise énormément et fiscalement, les gros transporteurs internationaux, au détriment de tous les artisans et PME du transport…


  21. patrickluder Le 04 mai 2017 à 06h36
    Afficher/Masquer

    Cela m’impressionne à chaque fois : tout le pouvoir d’un pays entier remis entre les mains d’une seul personne … l’heureux élu se voit remettre les clefs de l’armée, de l’éducation, de l’économie, de l’énergie, de la politique générale intérieure comme extérieure, il peut faire ce qu’il veut, dans n’importe quelu sens pendant cinq ans avant qu’un autre chamboule tout pour aller dans une direction totalement opposée les cinq années suivantes. Ne faut-il pas être complètement stupide pour avoir mis en place un tel système à la tête d’un pays ?


    • Subotai Le 04 mai 2017 à 19h16
      Afficher/Masquer

      Le problème c’est que normalement, non.
      Le Chef du Gouvernement de la France c’est le Premier Ministre.
      Sauf qu’avec les multiples modifications constitutionnelles, le fond e l’affaire a été changé. D’où l’envie de VIe.
      Je serai plus pour une refondamentalisation de la Ve, mais bon…


  22. konrad Le 04 mai 2017 à 06h48
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé une bonne heure de débat et franchement Marine le Pen n’était qu’à la hauteur de son habitude, des reproches, des accusations, des attaques… et point de programme.
    Macron, bon élève studieux assène des chiffres et des propositions pas toujours très claires.
    Personnellement je n’aime pas le ton revanchard et le ressentiment du front national et voterais sans état d’âme ni illusion pour Macron.


  23. Barbe Le 04 mai 2017 à 06h49
    Afficher/Masquer

    Elle ne veut pas le pouvoir ?
    Tant mieux
    Raison de plus pour le lui donner
    Car elle sera moins dangereuse que le serpent.

    Donner le pouvoir plutôt à celui qui ne le veut pas.


  24. DUGUESCLIN Le 04 mai 2017 à 06h57
    Afficher/Masquer

    En dehors de l’urgence à se débarrasser de l’atlantisme, ce qui est mon réflexe ponctuel, il y a aussi les stratégies électorales qui ont pour but de préparer la suite.
    Si Marine Le Pen est élue, Jean-Luc Mélenchon constituera la principale force d’opposition avec de nombreux soutiens anti Lepen. Il a donc intérêt à ce que Le Pen soit élue.
    Si au contraire Emmanuel Macron est élu, le Front National sera le principal parti d’opposition qui pourra “pomper”une partie des insoumis et affaiblir Mélenchon.
    Sachant qu’Il est plus facile d’être dans l’opposition qu’au pouvoir, Marine n’a pas intérêt à être élue pour mieux se réserver pour la suite. Et l’inverse pour Jean-Luc.
    A débattre….


  25. Danièle Le 04 mai 2017 à 07h17
    Afficher/Masquer

    Un debat à la hauteur des programmes de chaque candidat : nul et affligeant. On dit qu’ on a les dirigeants qu’ on mérite. .. alors je me demande ce qu’ ont fait les Français au bon Dieu pour mériter cela…Je suis inquiète pour l’avenir…


  26. Toff de Aix Le 04 mai 2017 à 07h21
    Afficher/Masquer

    Pas vu, j’avais aquaponey. Comme dimanche prochain : j’aurai aquaponey aussi, et, ayant un niveau olympique, de nature à rehausser l’image de la France dans le monde, je ne vois pas pourquoi je raterais mon entraînement.


    • ummite Le 04 mai 2017 à 08h04
      Afficher/Masquer

      tout ceux qui iront pas voter donnerons leur voix au macron !
      après cela ne vous plaigniez pas de votre infortune .


      • Wakizashi Le 04 mai 2017 à 08h17
        Afficher/Masquer

        Je remets l’église au centre du village : non, ce sont ceux qui voteront Macron qui donneront leur voix à Macron. CQFD…


        • Toff de Aix Le 04 mai 2017 à 11h33
          Afficher/Masquer

          Pas mieux, merci. Marre de me faire dicter ce que je dois faire, dire et penser. Autant supprimer l’isoloir à ce compte, on gagnera du temps.


      • yenamarre Le 05 mai 2017 à 00h13
        Afficher/Masquer

        Perso les 2e et 3e couplet de la Marseillaise sur le bulletin, chanté à voix haute dans le bureau de vote, ça me tente bien… ça fait un peu long cela dit. Peut-être qu’un slogan bien choisi sur la dictature, ou le coup d’état ?


  27. Julien Le 04 mai 2017 à 07h23
    Afficher/Masquer

    Ben moi, j’ai rigolé toute la soirée tant c’était ridicule. Jeux d’acteurs ridicules, démagogie, défonce d’hommes de paille, slogans, on a eu le droit à tout le panel. J’ai même cru qu’ils allaient se lever pour se claquer. Faudra quand même rappeler aux deux qu’un président, c’est censé avoir de la tenue.

    Franchement, je suis pas macroniste pour 3 sous, mais sur le débat d’hier il était clairement un cran au dessus. Ou alors c’est le pen qui était vraiment un cran en dessous tant elle a été mauvaise, et pourtant je l’attendais au tournant pour dégommer macron.

    Du coup, j’ai l’impression que macron a quand même réussi une sacrée opération, en une soirée :
    – il ne se dérobe pas et va au feu alors qu’il aurait pu faire comme chirac, le jeunot va se faire une image de couillu ce qui est sacrément bien joué, je le voyais pas venir
    – et ça marche; le pen se fait allumer, les gens vont peut être retenir que c’est lui qui a démoli le pen, à la régulière.

    Coup dur pour la frontiste qui avait enfin “son” débat et passe misérablement à côté.


  28. Xavier Le 04 mai 2017 à 07h25
    Afficher/Masquer

    Cet étalage quotidien de discours justificatif pour ne pas être considéré comme collabo du FN commence à me donner la nausée, d’autant plus que j’y ajoute ma pierre.

    Je crains bien que nous ne soyons tous jugés par l’histoire comme collaborationnistes d’un système bien plus grave qui, nombriliste, pour ne pas risquer de perdre une once de “liberté” (traduire de confort) ici, n’a aucun scrupule à aliéner des peuples entiers, quittes à engendrer des millions de morts ailleurs.

    Juste pour re-contextualiser les choix que nous avons dans ce concert d’hypocrisie et d’alibis langagiers faits pour la plupart en toute inconscience (cela est-il rassurant ?) pour préserver une dominance.


  29. astap66 Le 04 mai 2017 à 07h33
    Afficher/Masquer

    Quelle horreur se débat.
    Après ça, même Le Pen et Macron auront envie de s’abstenir !


    • Suzanne Le 04 mai 2017 à 10h20
      Afficher/Masquer

      Ah ah merci infiniment astap66 ! De ce rire après le débat, tellement décourageant !


  30. Aquitanis Le 04 mai 2017 à 07h34
    Afficher/Masquer

    Moi, j’ai regardé : Je les ai trouvés aussi mauvais l’ un que l’autre. Un combat de coqs. Elle sa meilleure defense c’était l’ attaque et lui ne m’a pas èbloui par ses interventions, comme d’ ab…


  31. René Fabri Le 04 mai 2017 à 07h46
    Afficher/Masquer

    Les questions sur l’étrange déclaration de patrimoine du favori sont apparus vers la fin du débat. Marine Le Pen a demandé à Emmanuel Macron s’il a dépensé un SMIC par jour, ou s’il a mis son argent aux Bahamas. Emmanuel Macron a répondu que les juges ne lui reprochent rien, contrairement à elle. Marine Le Pen a fait remarqué que les juges politisés existent. Les journalistes sont passés à un autre sujet.

    Bref, l’énigme n’est toujours pas éclaircie.


  32. Niya Le 04 mai 2017 à 07h49
    Afficher/Masquer

    Le coche a été loupé au premier tour.
    J’ai suivi ponctuellement, débat d’une superficialité et d’une nullité absolues.
    Ce sera sans moi le 7 !
    Il reste les législatives mais il semble illusoire de tenter d’empêcher le plébiscite de l’aliénation.
    Bonne journée


    • Alfred Le 04 mai 2017 à 09h01
      Afficher/Masquer

      C’est sur que si vous n’essayez même pas ça va pas se produire. À chacun d’apporter sa pierre pour éviter le plébiscite et qui vivra verra.


  33. Jérôme Le 04 mai 2017 à 07h49
    Afficher/Masquer

    “Vous mentez Monsieur Macron vous étiez ministre quand SFR a été vendu…
    Non non non”
    Réponse du Monde, de Libé, de l’Express, de Capital non non c’est Le Pen qui ment.

    HALLUCINANT , je crois que là on a touché le fonds , enfin je veux dire pour les médias parce que pour la présidentielle on a encore 5 longues années devant nous.


    • Alfred Le 04 mai 2017 à 09h07
      Afficher/Masquer

      Oui ça fait partie des petits détails terrifiants sur lesquels on ne s’arrête pas assez. Si ce niveau de mensonge est accepté par le peuple alors tous le reste est vain. Tous les combats à venir sont vains si l’on accepte qu’ils se tiennent dans un espace de réalité alternative. On en a déjà un avant goût avec la caricature des zeurlesplusombres. Le cran au dessus qui nous attend c’est la dissonance cognitive de masse et quotidienne. Ce n’est pas du tout un petit problème et cela conditionne nos luttes à venir. Ceux qui ont déjà vécu sous de dictatures connaissent très bien ce problème qui bien avant tout la violence policière compliqué déjà très sérieusement la résistance.


      • LPP Le 04 mai 2017 à 17h17
        Afficher/Masquer

        A propos de dissonance cognitive, je zappe rapidement sur LCI ce matin. Évidemment je m’attends à tout mais alors là je suis restée complétement scotchée :
        A la question de savoir qui a raison sur le chômage, EM s’étant emmêlé les pinceaux lors du pseudo débat en affirmant que le chômage était plus important en 1990 qu’aujourd’hui (ce qui montre le niveau crasse du type qui a géré l’économie de la France). Alors voilà la présentatrice de LCI partie dans des explications abracadabrantesque avec schémas à l’appui, et tout et tout, pour essayer de nous démontrer que même si le chômage était à l’époque de 7.4% pour 9.7% aujourd’hui (j’ai pas besoin de vous dire que ces chiffres déjà sont faux) que c’est monsieur macron qui a raison.
        J’ai vraiment eu envie de vomir ! Bon c’est LCI vous me direz..


        • LPP Le 04 mai 2017 à 17h21
          Afficher/Masquer

          Pas étonnant que les Français soient complétement perdus. Il faut créer un ordre des journaliste, arrêter les financement d’État à la presse et interdire aux groupes financiers et de l’armement de posséder des journaux ou des médias comme c’était le cas avant Mitterrand (disposition qui provenait du Conseil national de la résistance).


    • jm Le 04 mai 2017 à 12h30
      Afficher/Masquer

      Il serait sans doute utile de fact-checker certaines “détox” (pastille verte) face à l’avalanche d’ “intox” dont on sait bien qu’on pouvait compter sur le Monde pour les relever.

      Par exemple sur le soutien de Macron qui fait du lobbying pour Servier … On peut compter sur la même presse pour ne surement pas en parler.


  34. 59Jeannot Le 04 mai 2017 à 07h52
    Afficher/Masquer

    j’ai tenu 1/4 d’heure puis j’ai zappé; de toute façon ma position est prise et ne changera pas. Ni Lepen, ni Macron


  35. Lievin Le 04 mai 2017 à 08h01
    Afficher/Masquer

    Le résultat de dimanche ne changera malheureusement rien à la situation de
    ceux qui sont le plus dans le besoin ou la majorité dans le rouge chaque mois ou encore ceux laissés pour compte s’ils ne sont pas du groupe de quelques nantis, ne font pas partis des classes ayant quelques petits privilèges comme la France s’est bien faire, elle a su bien diviser ce pays sous ses faux airs de liberté égalité fraternité ! ….
    Rien ne changera donc et on recommencera encore dans 5 ans, l’humain ayant la mémoire courte sauf si quelque chose de très particulier se passe d’ici là remettant tout à plat ou des circonstances nécessitant une adhésion de tous pour une cause nationale…
    C’est elle la finance qui a mis main basse sur les états qui sont dépossédés de leurs moyens d’actions et le peuple privé d’une vraie démocratie, avec le consentement de nos politiques ! depuis 1971 en particulier…
    Le système décrit dans le livre de Aldous Huxley est déjà en place…(le Meilleur des mondes)


    • Xavier Le 04 mai 2017 à 08h02
      Afficher/Masquer

      À lire aussi : “Un bonheur insoutenable” d’Ira Levin.


    • Philou Le 04 mai 2017 à 09h37
      Afficher/Masquer

      La trilogie qui devrait être lue, débattue et commentée comme programme obligatoire au lycée entre la seconde et la terminale :

      – “1984” de George Orwell.
      – “Le Meilleur des mondes” d’Aldous Huxley.
      – “Un bonheur insoutenable” d’Ira Levin.

      Notre monde est maintenant rendu au point de conjonction exact de ces trois dystopies…


      • Catalina Le 04 mai 2017 à 17h14
        Afficher/Masquer

        Sans oublier de regarder Brazil de Terry Gilliam,
        ;O)


      • yenamarre Le 05 mai 2017 à 00h24
        Afficher/Masquer

        Il y a aussi”2084″ de Boualem Sansal, une anticipation modernisée…


  36. Macarel Le 04 mai 2017 à 08h02
    Afficher/Masquer

    Je pensais voter nul, après un tel débat je penche plutôt vers l’abstention.

    En effet, comment participer à une telle mascarade, indigne d’une campagne à une élection présidentielle.

    Le candidat des “réformes” voulues par le monde de la finance qui le sponsorise, face à la candidate de l’agressivité stérile, qui aboie plutôt qu’elle n’argumente.

    A l’image d’un pays bien malade. Les législatives vont être déterminantes pour la suite.

    Pas de majorité pour Macron, et le moins de députés possible pour le FN !


    • basile Le 04 mai 2017 à 08h39
      Afficher/Masquer

      pour argumenter, il ne faut pas tourner autour du pot, car sinon la meute n’attend que ça et lance les anathèmes en *.phobe.

      je lui fait confiance, elle ne peut pas tout dire. Mais le peu qu’elle a dit suffit à comprendre où elle trouvera l’argent.

      J’ai confiance


  37. Ardéchoix Le 04 mai 2017 à 08h07
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé dans sa totalité, l’un à joué la défense à outrance, l’autre n’à pas cessé d’attaqué. Je n’ai pu m’empêcher de penser qu’ils ne faisaient cela que pour l’argent, dommage.
    Mais je reste positif, Monaco peut surprendre au match retour.


  38. Podj Le 04 mai 2017 à 08h12
    Afficher/Masquer

    C’est triste de se dire qu’un des deux va être le monarque de la France pendant 5 ans. Sur la posture c’est clair que Macron a été plus “présidentiel”, sur le fond il n’a guère convaincu…
    On ressort vraiment avec une impression qu’il faut réformer cette République qui arrange bien les politiques qu’ils soient tantôt d’opposition, tantôt au gouvernement.
    Il y a vraiment une gouvernance à trouver qui soit plus représentative et donc plus démocratique. Le seul bémol, c’est qu’avec Macron on est certain que ça ne sera pas le cas…et je vois vraiment pas comment ce système pourra être réformé autrement que par la rue ou l’intervention de l’armée tant ce système arrange tout le monde.
    L’abstention me paraît tellement évidente. On nous fera des leçons de démocratie, mais un taux de participation médiocre est le seul moyen de se faire entendre et est certainement le moyen le plus objectivement démocratique de le faire.


    • ummite Le 04 mai 2017 à 09h22
      Afficher/Masquer

      BOF : IL Y AURA NDA EN TAMPON !
      ALORS CELA NE POURRA JAMAIS ÊTRE PIRE QU’AUPARAVANT , L’ESSENTIEL .. VIRER TOUTE CETTE MAFIA AU POUVOIR QUI POUR LA PLUPART SONT EN ACTION DEPUIS 1981 A NOS JOURS DE L’ANNÉE 2017 !


    • Tom Personne Le 04 mai 2017 à 10h18
      Afficher/Masquer

      Réformer les institutions, c’était l’argument de Mélenchon, et pour moi, une bonne raison de ne pas voter pour lui.
      Le problème ne tient pas dans les institutions, très bien conçues par ailleurs, mais dans notre appartenance à l’UE.
      Tout est écrit noir sur blanc dans les traités. Nulle conspiration, rien n’est caché !
      Malheureusement, la politique est plus une affaire d’émotion que de raison, et on ne convainc pas la majorité des électeurs en faisant de l’analyse constitutionnelle.


      • Didier Le 04 mai 2017 à 21h50
        Afficher/Masquer

        Les institutions sont tellement bien conçues que la Constitution (!) a été modifiée vingt-quatre fois depuis 58, soit une fois tous les deux ans et demi environ…


  39. sans a priori Le 04 mai 2017 à 08h13
    Afficher/Masquer

    FACE A FACE lamentable : aussi bien MLP que Macron n’ont été à la hauteur ! Mais bon je maintien mon choix car Macron est plus dangereux pour “l’État français” qui disparaitrait dans le fédéralisme voulu par l’Allemagne et l’UE …. je vais donc faire un choix réfléchi sur le moindre mal pour le pays sans tenir compte de l’homme ou de la femme … Mais seulement des Programmes ÉCRITS par l’un et par l’autre … Celui d’ En Marche n’est pas souhaitable pour la “survie de L’État FRANÇAIS dans le futur où l’UE veut tout avaler et mettre au pas pour la plus grande joie de l’oligarchie internationale sans foi ni loi … Mais comme le vote blanc ou abstention n’a aucune “incidence” on est bien OBLIGÉ de choisir !


  40. basile Le 04 mai 2017 à 08h14
    Afficher/Masquer

    ceux qui ont zappé, coupé, écouté d’une oreille discrète, se sont endormi, on loupé l’essentiel, ce lapsus de Macron lors de la partie économique du débat :

    « je veux une France forte pour faire face à la Chine, la Russie »

    sa russophobie lui a fait oublier qu’on parlait d’économie.


  41. ANANDA Le 04 mai 2017 à 08h23
    Afficher/Masquer

    J’ai regardé le débat intégralement, en espérant minute après minute qu’il serait un peu constructif.
    Or là, ce fut grand guignolesque. On dit que la meilleure des défenses c’est l’attaque, mais je pense que Mme Le Pen aurait dû être plus sur la défensive que sur l’attaque. J’en arrive à me demander si elle n’aurait pas voulu se saborder. En conclusion, ce débat n’a strictement rien apporté, sauf peut-être à faire perdre des voix au FN


  42. huetantpis Le 04 mai 2017 à 08h25
    Afficher/Masquer

    Qui pouvait croire que MLP aurait la moindre chance d’être élue à l’issue de ce débat qu’elle qu’en ait été la tournure? MLP a contre elle tout le système économico-politico-médiatique quand Macron dispose de tous les avantages et les appuis du dit système. Il fallait voir le petit “auguste” arrogant et sûr de lui dans cet exercice de “tout va mal mais moi, du haut de ma fatuité, j’ai compris, et la rédemption de toutes les fautes va s’opérer parce que je le veux”.
    La “révolution” de Macron n’est que la poursuite en accéléré du dépeçage de la démocratie française en associant le PS et LR , celle de MLP avec ses troupes et de Mélenchon avec les siennes sera “en marche” si la victoire de Macron est la plus faible possible, elle se déclenchera dès juin si elle peut s’appuyer sur une majorité de représentants de ces deux politiques ou elle sera rampante prête à s’embraser à la moindre occasion, Loi Macron 2, chômage, une délocalisation de trop, un souffle d’Italie, d’Espagne…


  43. Pierre Tavernier Le 04 mai 2017 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Marrant de voir les lieux où on bosse régulièrement par l’œil des journalistes… C’est un exercice que j’ai toujours pratiqué : sur un sujet que l’on connait, voir le décalage entre la réalité que le tâcheron connait pour l’expérimenter tous les jours et l’image que les média en donne… Édifiant, et surtout révélateur … du décalage éventuel (et probable) sur les sujets que l’on ne maitrise pas.
    Perso, je n’ai pas pu dépasser la présentation de France 2.
    Dimanche, j’ai aqua-poney, piscine, tennis, yoga, ballade en for^et … pas le temps de plébisciter “the hollow man” tête de gondole…


  44. Macarel Le 04 mai 2017 à 08h29
    Afficher/Masquer

    Ce débat était à l’image de notre société du spectacle. Si encore le spectacle était de qualité, mais il était nul !

    La France est un pays à la dérive. Dimanche une majorité d’électeurs désorientés va sans doute porter sur le trône pour cinq ans, le candidat favori du monde de la finance, le promoteur de “réformes” que notre pays “doit enfin accomplir” L’on sait ce que cela veut dire : déréguler à tout crin, précariser, ubériser, casser les services publics, et lessiver les systèmes de protections sociale.
    Macron va transformer la France en un énorme incubateur de “startups”. Lorsque l’on sait que 90% des startups dans ce pays se cassent la gueule au bout de quelque temps, et que la plupart de ceux qui survivent ont du mal à boucler leurs fin de mois, l’on ne peut que s’inquiéter. Peu de ceux qui tentent l’aventure deviennent milliardaires. Mais enfin… le miroir aux alouettes fonctionne grâce à la force de “conviction” de médias acquis à la promotion de la “marque France”.

    Ce pays est sur une très mauvaise trajectoire, je ne sais pas jusqu’où il faudra aller avant de toucher le fond.
    A voir ce qui se passe en Grèce, je pense qu’il y a malheureusement encore de la marge, avant d’espérer toucher le fond et rebondir.


    • Narm Le 04 mai 2017 à 08h38
      Afficher/Masquer

      techniquement, nous sommes au fond. mais nous n’en subissons encore pas les conséquences.

      bientôt chez nous https://www.legrandsoir.info/fin-de-l-hopital-public-grec.html


      • Alfred Le 04 mai 2017 à 09h13
        Afficher/Masquer

        C’est bien ca. Les petits soldats de l’ARS qui sont déjà là pour ça (Macron c’est la continuité) ne se sentent déjà plus pisser et sont dans les.staetings blocs pour tailler dru.


      • Booster Le 04 mai 2017 à 20h41
        Afficher/Masquer

        Je confirme tout est en place pour remplacer la sécu. Certains ont des $$$ pleins les yeux et les français de la m.


    • vlois Le 04 mai 2017 à 09h17
      Afficher/Masquer

      Est-ce que notre pays a encore envie de vivre ? Pour l’instant, je ne crois pas.
      Mais cela reviendra peut-être.
      Les irlandais ont réussi à survivre malgré des siècles d’oppression et de famines, alors pourquoi pas.

      Le système ne tient que parce qu’il y a une masse conservatrice qui se laisse guider par des impressions et des sentiments qui ne lui appartiennent pas forcément. Le manque d’imagination aussi. C’est là sa force et l’inertie : Celle qui amène des millions d’homme à se massacrer pour des raisons absurdes lors des guerres où on a désigné l’ennemi.

      Ca me rappelle le voyage de Céline :

      “Le colonel, c’était donc un monstre ! À présent, j’en étais
      assuré, pire qu’un chien, il n’imaginait pas son trépas ! Je con-
      çus en même temps qu’il devait y en avoir beaucoup des comme
      lui dans notre armée, des braves, et puis tout autant sans doute
      dans l’armée d’en face. Qui savait combien ? Un, deux, plusieurs
      millions peut-être en tout ? Dès lors ma frousse devint panique.
      Avec des êtres semblables, cette imbécillité infernale pouvait
      continuer indéfiniment… Pourquoi s’arrêteraient-ils ? Jamais je
      n’avais senti plus implacable la sentence des hommes et des
      choses. “


    • madake Le 06 mai 2017 à 10h21
      Afficher/Masquer

      Hélas,
      avec la production annoncée, de celui qui sera posé sur le trône pour 5 ans,
      je crains qu’il ne soit impossible à la fois de toucher le fond, comme de rebondir.
      L’enfouissement me semble plus probable…


  45. Xavier Le 04 mai 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    J’ai réécouté hier une partie des 2h25 de discours de Philippe Séguin posant la question de la constitutionnalité du traité de Maastricht en 1992 à l’assemblée nationale.

    C’est bluffant d’actualité, effrayant par le caractère inexorable d’une construction voulue par quelques uns et cachée.

    2 extraits :
    – en évoquant l’impossibilité de retour en arrière sur ces traités : “craignons alors que pour finir, les sentiments nationaux, à force d’être étouffés, ne s’exacerbent jusqu’à se muer en nationalisme et ne conduisent l’Europe une fois encore au bord de grandes difficultés.
    Car rien n’est plus dangereux qu’une nation trop longtemps frustrée de la souveraineté par laquelle s’exprime sa liberté. C’est-à-dire son droit imprescriptible à choisir son destin. On ne joue pas impunément avec les peuples et leur histoire.”


    • Xavier Le 04 mai 2017 à 08h52
      Afficher/Masquer

      – au sujet du cynisme de ceux qui ont habilement amené, par petits pas, à nous endormir en avançant par “petits pas” :

      “La méthode est habile. En présentant chaque abandon parcellaire comme n’étant pas en soi décisif, on peut se permettre d’abandonner un à un les attributs de la souveraineté sans jamais convenir qu’on vise à la détruire dans son ensemble.
      Le procédé n’est pas nouveau. Il y a 2500 ans déjà, de demi-longueur en demi-longueur, Achille se rapprochait en courant de la tortue de Zénon sans jamais la rattraper. Seulement, ce n’est là que paradoxe. Dans la réalité, Achille gagne bel et bien la course; de même, à force de renoncements, aussi ténu que soit chacun d’eux, on va bel et bien finir par vider la souveraineté de son contenu. Car il s’agit là d’une notion globale, indivisible comme un nombre premier. On est souverain ou on ne l’est pas !”

      J’ai retrouvé le discours en pdf ici : http://www.cvce.eu/content/publication/2004/11/24/208cafc7-f175-4e91-af4f-da4769440e83/publishable_fr.pdf


      • madake Le 06 mai 2017 à 10h39
        Afficher/Masquer

        Ce discours n’a pas pris une ride.
        Les paraboles sont le mécanisme sans retour arrière comme
        -le salami, charcuterie italienne souvent assez grasse peu choyée aujourd’hui.
        -le saucissonnage, peut-être plus parlant. Car il peut concerner, à la fois ce qu’on veut faire passer petit à petit, mais pour moi d’avantage ce qu’on veut supprimer, en retirant petit à petit les droits ou avantages sociaux…
        -le cliquet,
        -le winch, est intéressant, c’est en voile un mécanisme à cliquet, qui à ceci de particulier,
        que quel que soit le sens dans lequel on tourne la manivelle, il tourne dans le même sens, mais à des vitesses différentes. En cela il se rapproche de “l’alternance politique” qui donne lieu à des politiques identiques… C’est mon préféré, car il est contre-intuitif, et étonne tous ceux qui le découvrent.


    • LPP Le 04 mai 2017 à 14h37
      Afficher/Masquer

      A Xavier,

      J’ajouterai que l’attitude jusqu’au-boutiste de M. Macron et de l’oligarchie concernant les “futures réformes” me fait penser à celle de Louis 16 qui continuait à s’accrocher à son pouvoir absolu quand politiquement il était devenu totalement irréaliste. Prêt à tout y compris à s’allier avec l’ennemi. L’intelligence politique n’est manifestement pas une qualité de M.Macron. C’est normal me dirait vous, il ne compte pas gouverner mais passer les plats.


  46. Alain Hache Le 04 mai 2017 à 08h48
    Afficher/Masquer

    Un débat complètement inutile.
    L’un des problèmes de fond : le Chef de l’Etat est-il chargé de régler les problèmes des accords d’entreprise dérogatoires par rapport aux conventions collectives? C’est çà la fonction présidentielle? On l’a perverti. Force est de constater que l’élection du président de la République au suffrage universel est une grave erreur. A quoi sert le premier ministre? Le régime présidentiel est une très mauvaise chose.
    L’autre problème de fond est qu’en fait nous élisons un gouverneur, celui de la province France et que la souveraineté de la république française s’est délitée.Le programme de M.Macron, c’est un duplicata des Grandes Orientations de Politique Economique de la Commission de Bruxelles.
    Il faut reprendre l’expression de Frédéric Lordon : Macron, c’est le dernier spasme du Système.


    • Sybille Le 04 mai 2017 à 10h08
      Afficher/Masquer

      ,D’accord avec vous Hache.
      Souvenons nous aussi que plus de la moitié des français ont élu F Hollande sur un programme d un vide abyssal dont les mesures phares étaient la taxe à 75% sur les hauts salaires et la lutte contre la haute finance!!! Plus démago…c’est difficile…alors aujourd’hui tout est possible.
      Quand au débat il était détestable et très emmerdant. Je me demande si MLP sachant qu’elle va perdre l élection n’ avait pas décidé tout simplement de le saboter et d’ empêcher un vrai débat.
      Quand aux journalistes qui ont géré ces 2 heures , ils étaient comme des potiches incapables faire de respecter la parole de chacun…cacophonie+++.
      Le seul intérêt a été de montrer la personnalité des candidats et Macron est incontestablement gagnant.


    • Tom Personne Le 04 mai 2017 à 10h36
      Afficher/Masquer

      Je ne suis pas d’accord sur le fait que le régime présidentiel soit une mauvaise chose.
      Ce qui pose problème, c’est notre appartenance à l’UE qui vide la fonction présidentielle de tout son sens, et qui transforme le gouvernement en agence d’application des directives de la Kommission européenne.

      Qu’on sorte de tout ce barnum, et on pourra de nouveau avoir un président qui détermine la politique générale de la France et assure a continuité de l’Etat, et un premier ministre qui gouverne et applique un programme détaillé, lequel peut traiter de points tels que les accords d’entreprise dérogatoires.


  47. Bruno Le 04 mai 2017 à 08h48
    Afficher/Masquer

    Il y avait un débat passionnant hier sur Vintage Mecanic (RMC Decouverte) avec la réparation d’un coupé 406 : faut-il repeindre toute la voiture ou seulement les zones les plus abimées ?

    J’ai vibré toute la soirée !


    • P. Peterovich Le 04 mai 2017 à 15h31
      Afficher/Masquer

      Personnellement, je revends ce truc qu’on prétend être une voiture et j’achète une allemande. Les allemandes, c’est sérieux, solide, ça ne s’use que quand on s’en sert et on peut mettre de l’essence dedans.

      Conseil d’ami…


  48. Merguez Le 04 mai 2017 à 08h50
    Afficher/Masquer

    Qu’est-ce que je fais ici ? Je me réveille dans 5 ans, et on verra l’état de la France, ça ira beaucoup mieux c’est sûr ?! Donc 2022, Marine élue dés le premier tour. Encore 5 ans de merde, et puis peut-être qu’on arrivera à un Etat girondin et une démocratie participative comme en Suisse…


    • Xavier Le 04 mai 2017 à 09h20
      Afficher/Masquer

      Vous verrez, en regardant plus la télé vous finirez par trouver Emmanuel 1er un bon seigneur, et vous aimerez les lendemains lilas.


      • vlois Le 04 mai 2017 à 09h44
        Afficher/Masquer

        C’est la conclusion de 1984. Winston aimait Big Brother.


        • Suzanne Le 04 mai 2017 à 10h27
          Afficher/Masquer

          Oui, c’est le pire du pire. Conclusion atroce, dont je ne suis toujours pas remise.
          Votre remarque est très pertinente, les germes de ce mal sont déjà à l’oeuvre. On ne veut pas seulement nous dominer (Macron), on veut notre soumission d’abord, notre adhésion ensuite. C’est épouvantable.


  49. gil Le 04 mai 2017 à 09h04
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    OB j’ai lu votre avis sous la vidéo, je me suis dis la même chose en voyant le débat.
    A un moment j’ai pensé “c’est pas possible elle le fait exprès pour perdre”.

    Cordialement


    • petouille Le 04 mai 2017 à 18h31
      Afficher/Masquer

      idem, une drôle de stratégie qui conforterai l’opinion de François Asselineau. Ce qui laisse à penser que nous aurons bientôt un ” nouveau” Front National avec une nouvelle tête pour la prochaine fois …
      et encore des “barrages” et toujours pas de débats pendant 5 ans .. raz le bol


  50. Jean Le 04 mai 2017 à 09h05
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Triste spectacle hier soir. Il n’y a qu’un seul vainqueur : la médiocrité

    Ca promet pour les mois qui viennent.



Charte de modérations des commentaires