Condamné à deux ans fermes pour avoir consulté des sites Internet – intéressant…

Bien que blasé, ils m’étonneront toujours…

Source : Le Monde, 09.08.2016

La consultation de sites faisant l’apologie du terrorisme est puni par la loi depuis quelques mois seulement. Lundi 8 août, un homme a été condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Chartres pour avoir consulté, de façon répétée, des sites incitant à commettre des actes terroristes.

Repéré par les services de renseignement, cet homme de 31 ans a été interpellé en fin de semaine dernière à Chartres puis jugé en comparution immédiate. Sa peine est deux fois plus lourde que celle requise par le parquet et correspond à la peine maximale encourue. Il a été immédiatement incarcéré.

Selon L’Echo républicain, l’homme consultait de plus en plus souvent ce type de sites, ainsi que des vidéos de décapitation. Il aurait aussi effectué des recherches en ligne pour trouver des armes. Sur son profil Facebook, il avait laissé entendre qu’il comptait s’en prendre à la tour Montparnasse à Paris et avait recherché des plans de l’édifice. Il a assuré, face aux juges, qu’il n’agissait que « par curiosité », relate le quotidien.

Mesure controversée

Lire la suite sur : Le Monde, 09.08.2016

Réaction des lecteurs du “Quotidien de référence” :

lemonde-1

lemonde-2

lemonde-3

 

=========================================================

Droit du sol, Etat de droit : Sarkozy toujours plus à droite

Source : Le Nouvel Obs, 11-08-2016

FRANCE-POLITICS-OPPOSITION

L’ancien président de la République a accordé une longue interview à “Valeurs Actuelles”.

Cela devient une habitude. Nicolas Sarkozy, le patron des Républicains, a une nouvelle fois choisi le très droitier hebdomadaire “Valeurs Actuelles” pour rompre sa retraite médiatique estivale.

“Je sens la République suffoquer”, affirme l’ancien président dans cette interview, qui s’est déroulée sur son lieu de vacances au Cap Nègre (Var), dans la propriété familiale de son épouse Carla Bruni-Sarkozy. Ce qu’il faut retenir de ce nouveau coup de barre à droite :

Un droit du sol “pas automatique”

Revoilà le droit du sol, vieux serpent de mer du discours de Nicolas Sarkozy en campagne. Cette fois, le candidat – officieux – à la primaire de la droite et du centre, plaide pour une “modification assez substantielle” de ce droit qui garantit la nationalité française à chaque enfant né sur le sol français, à condition d’y avoir vécu au moins cinq ans depuis l’âge de 11 ans. Un argument qu’il avait déjà fait valoir en juin 2015, en affirmant que la remise en cause de ce droit était une “question [qui] incontestablement peut se poser.”

“Je veux qu’on le garde, mais pas de manière automatique”, précise-t-il dans “Valeurs Actuelles”

Il évoque pour ce faire une “présomption de nationalité, permettant de ne pas attribuer la nationalité à quelqu’un qui aurait un casier judiciaire à sa majorité, ou dont on pourrait prouver que ses parents étaient en situation irrégulière au moment de la naissance”.

Nicolas Sarkozy est pourtant loin d’avoir toujours défendu cette position de façon aussi catégorique , comme le rappelle “Le Monde“. En 2003, alors aux commandes du ministère de l’Intérieur, il s’était lancé dans un long plaidoyer en faveur du droit du sol face à Jean-Marie Le Pen : “le droit du sang, c’est une bêtise”, avait-il lancé au président du Front national, lors d’un débat qui pour beaucoup avait marqué une étape importante dans sa course à l’Elysée :

“Le droit du sang ne peut pas être suffisant. Il faut le droit du sol, parce qu’il y a toujours quelqu’un qui a une idée folle dans la tête, parce qu’on a toujours un sang qui n’est pas suffisamment pur […] Le droit du sol fait partie de nos traditions, M. Le Pen.”

Il y a tout juste un an, dans son livre “La France pour la vie”, il affirmait également :

“Je suis réservé sur l’opportunité de la remise en cause […] du droit du sol. Un enfant né en France est Français.”

Terrorisme, Etat de droit…

Comme le souligne “Valeurs Actuelles”, “il ne sera pas question de centrisme”, pour Nicolas Sarkozy dans sa dernière ligne droite vers 2017.

A propos de de la menace terroriste, l’ex-président prône la fermeté et continue sur sa lancée très martiale, engagée après l’assassinat de Jacques Hamel à Saint-Etienne-du Rouvray le 26 juillet. “Nous devons être impitoyables”, avait-il lancé.

La guerre nous a été déclarée. La guerre. La France doit être impitoyable, elle doit faire changer la peur de côté. Elle ne doit pas se perdre dans des débats abscons. […] La guerre devra être menée par la République, partout, tout le temps, avec une détermination totale“, assure-t-il dans “Valeurs Actuelles”

OB : La guerre, on n’en a jamais une part de responsabilité, c’est un principe de base de la propagande de guerre justement. Daech dit d’ailleurs la même chose (“on se défend contre les bombardements des Croisés.”)

En creux, Nicolas Sarkozy reprend également à son compte la petite musique lancée par le député LR David Douillet, qui accuse le gouvernement de ne pas en faire assez contre le terrorisme et de s’abriter “systématiquement derrière cette sacro-sainte Constitution”. Nicolas Sarkozy va jusqu’à déclarer que l’Etat de droit ne serait pas un principe intangible :

“L’Etat de droit, par exemple, n’a rien à voir avec les tables de la Loi de Moïse, gravées sur le mont Sinaï. Qu’y a-t-il de plus évolutif que le droit ?”, déclare Nicolas Sarkozy.

OB : moi, perso, j’y suis attaché, hein… On vit une belle époque…

Nicolas Sarkozy affirme également qu”il y a une guerre extérieure et une guerre intérieure”. “Pour gagner la guerre extérieure, il faudra se réconcilier avec les Russes, et convaincre nos partenaires arabes d’envoyer des troupes au sol, car une guerre ne se gagne pas seulement à 10.000 mètres d’altitude. Sur le front intérieur, enfin, il faut une reprise en main. Il doit y avoir une réponse politique qui dépasse l’indispensable riposte pénale et les mesures de sécurité à mettre en place”.

“En vingt mois, il y a eu 237 Français assassinés. Ils le sont parce que les barbares qui nous attaquent croient que nous sommes faibles. Voilà la vérité. Et donc ils se déchaînent. Cette situation est insupportable”, dit-il.

Et Nicolas Sarkozy a déjà trouvé son mantra : “la République ne reculera plus sur rien”.

“Cela implique d’interdire les expressions communautaires dans les entreprises, le voile à l’université comme dans l’entreprise et les menus de substitution dans les cantines scolaires.

Toujours pas candidat officiel à la primaire de la droite et du centre – mais déjà locataire d’un QG de campagne dans le très chic VIIe arrondissement parisien -, l’ex-président se contente d’affirmer que “ce qui compte, ce n’est pas tant l’annonce de la candidature, c’est ce qu’il y aura dedans, c’est le comment, c’est le contenu”. A ce sujet, Nicolas Sarkozy vit ses deux dernières semaines en tant que président des Républicains, un poste dont il devra démissionner au plus tard le 25 août pour pouvoir – enfin – rentrer officiellement dans la course à la primaire. Au moins, le ton est donné.

L.B. avec AFP

Source : Le Monde, 09.08.2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

69 réponses à À Chartres, deux ans de prison ferme pour consultation de sites terroristes (et l’État de droit selon Sarko)

Commentaires recommandés

Pierre Le 13 août 2016 à 03h52

La porte ouverte à toutes les dérives liberticides…Plutôt que chercher une solution au fond du problème, on cherche des boucs émissaires. N’aurait-il pas été plus malin de placer l’individu en question sous surveillance, histoire de dénicher d’autres personnes dans ses fréquentations réelles ou virtuelles, entraînées dans ce même parcours ? Cela me fait penser aux auteurs de réelles attaques terroristes que la police “flingue” sans se poser de question plutôt que d’essayer de les neutraliser vivants afin de pouvoir démanteler les éventuels filieres/process de radicalisation qui les ont amenés là. Derrière ces comportements se dessine une chasse aux sorcières de type MacCarthysme avec toutes les dérives susceptibles de s’y immiscer. Demain on arrêtera le sociologue qui consultera ces sites dans le cadre de ses recherches ?

  1. Pierre Le 13 août 2016 à 03h52
    Afficher/Masquer

    La porte ouverte à toutes les dérives liberticides…Plutôt que chercher une solution au fond du problème, on cherche des boucs émissaires. N’aurait-il pas été plus malin de placer l’individu en question sous surveillance, histoire de dénicher d’autres personnes dans ses fréquentations réelles ou virtuelles, entraînées dans ce même parcours ? Cela me fait penser aux auteurs de réelles attaques terroristes que la police “flingue” sans se poser de question plutôt que d’essayer de les neutraliser vivants afin de pouvoir démanteler les éventuels filieres/process de radicalisation qui les ont amenés là. Derrière ces comportements se dessine une chasse aux sorcières de type MacCarthysme avec toutes les dérives susceptibles de s’y immiscer. Demain on arrêtera le sociologue qui consultera ces sites dans le cadre de ses recherches ?


    • J Le 13 août 2016 à 09h57
      Afficher/Masquer

      Peut-être, mais c’est quoi, le fond du problème, si ce n’est le terrorisme ? Ces mesures sont inadmissibles en temps de paix, mais est-on en paix ? Et on fait quoi ?


      • Louis Robert Le 13 août 2016 à 18h17
        Afficher/Masquer

        “Le fond du problème”, c’est “L’Occident terroriste” (Chomsky/Vltchek, 2015)

        “On fait quoi?”

        Trois choses:

        1. On réapprend à faire la paix plutôt que la guerre injuste perpétuelle.
        2. On travaille à faire la paix avec tous ceux à qui on a fait la guerre injustement.
        3. On conclut la paix avec eux, on les dédommage et on veille chaque jour à maintenir cette paix vivante.

        Cette recette est pratiquement infaillible.


    • Spectre Le 13 août 2016 à 10h46
      Afficher/Masquer

      N’aurait-il pas été plus malin de placer l’individu en question sous surveillance

      Encore faut-il avoir du personnel pour cela… Quand il s’agit de mouliner ses petits bras en bramant « Nous sommes en guerre », il y a beaucoup de monde ; quand il s’agit d’aligner le pognon pour recruter, les belles résolutions se sont bizarrement évaporées…


      • vincent Le 13 août 2016 à 21h42
        Afficher/Masquer

        Mais Sarkozy a rencontré le roi d’Arabie au Maroc. Tous les deux y étaient en vacances en même temps. Quelle coïncidence !
        Il a dû lui demander de financer sa campagne électorale, Khadafi n’étant hélas plus de ce monde. Alors après, il pourra demander des rallonges pour lutter contre les terroristes en France ! On est sauvé !


        • Laurent K Le 13 août 2016 à 22h13
          Afficher/Masquer

          Vu ce qui est arrivé à Kadhafi qui affirmait avoir financé sa campagne de 2007, il va avoir du boulot pour trouver de nouveaux sponsors.


  2. de Bernardy Le 13 août 2016 à 04h31
    Afficher/Masquer

    Si tous ceux qui ont eu un jour envie de tuer quelqu’un étaient en prison, ces dernières seraient plus que surpeuplées ! Que celui qui n’en a jamais eu envie me jette la première pierre !


    • RGT Le 13 août 2016 à 09h37
      Afficher/Masquer

      Et si on espère sincèrement que certaines personnes décèdent dans des souffrances atroces d’un cancer des testicules fulgurant, ça compte aussi ?

      Dans ce cas, on ne veut pas tuer, on espère seulement que la nature s’en chargera, ce n’est donc pas du tout un crime.


    • Emmanuel Le 13 août 2016 à 16h37
      Afficher/Masquer

      A la rigueur je veux bien que cette personne soit condamnée à deux ans de prison ferme pour sa bêtise, pas celle d’avoir eu la curiosité d’aller voir sur internet ce qui se raconte, non, celle de l’avoir fait sans un VPN (qui empêche la surveillance des communications grâce au chiffrement). En prime, certains VPN sont gratuits, alors si c’était pas de la bêtise ça !
      En matière d’apprentis ” terroristes “, c’est comme dans le dopage : seuls les ignorants et les maladroits se font prendre.


      • Toff de Aix Le 13 août 2016 à 18h48
        Afficher/Masquer

        Un VPN ne protège absolument pas d’un gouvernement déterminé.


      • Jacques F. Le 14 août 2016 à 09h08
        Afficher/Masquer

        @Emmanuel
        celle de l’avoir fait sans un VPN (qui empêche la surveillance des communications grâce au chiffrement)

        La majorité des gens qui utilisent un VPN n’ont que les communications entre leur machine et le site web qui sont sécurisé.
        La résolution DNS, elle, continue à se faire par le fournisseur d’accès.
        Donc ceux qui surveillent Internet ne savent peut être pas ce qui est échangé (identifiants, messages, …), mais savent très bien sur quelles pages on se rend…


        • RGT Le 14 août 2016 à 10h34
          Afficher/Masquer

          La résolution DNS, elle, continue à se faire par le fournisseur d’accès

          Faux : Vous pouvez très bien utiliser des DNS qui ne sont pas ceux de votre fournisseur d’accès… Il suffit seulement d’aller les changer dans les paramètres de connexion.

          L’idéal est d’utiliser le DNS de votre FAI pour la navigation “à poil” et un autre DNS quand vous utilisez le VPN.

          Sous Linux c’est très facile, sous Winbouze je ne sais pas mais de toutes façons comme toutes vos connexions sont expédiées à Micro$oft, un VPN sous Windows, c’est un cataplasme sur une jambe de bois.

          Et pour vous connecter à votre VPN, vous pouvez aussi mettre son adresse IP “en dur” ce qui évite de passer par un DNS pour vous connecter. Par contre, si l’@ IP change, il faudra la changer “à la main”.

          Par contre, aller sur le serveur VPN de votre FAI, c’est un peu se balader “à poil” car il enregistrera la requête avec l’@ IP de votre VPN et il sera ensuite facile faire le lien entre les deux, via votre connexion au VPN (pistée mais protégée)…

          Il faut être idiot pour utiliser les services de son FAI au travers d’un VPN…


          • Jacques F. Le 14 août 2016 à 13h59
            Afficher/Masquer

            C’est pour ça que j’ai dit “la majorité des gens”.
            Parceque “la majorité des gens” va se contenter de lancer le petit logiciel fourni avec leur service VPN, en pensant être protégé.

            Allez regarder les stats sur les sites qui testent la qualité de l’anonymat sur internet, vous verrez que le leak DNS est le plus répandu.

            Mais effectivement, “ceux qui savent”, savent.


  3. de Bernardy Le 13 août 2016 à 04h41
    Afficher/Masquer

    Je lis que Sarkozy a écrit il y a un an : “Un enfant qui naît en France EST FRANCAIS ” !

    NON monsieur, un ancien ministre de l’Intérieur et de je ne sais quoi d’autre, pire encore, un ancien président comme vous devrait au minimum le savoir.

    Le site parlant de nationalité l’indique : “Un enfant qui naît en France de parents étrangers PEUT DEMANDER à SA MAJORITé la nationalité, et encore avec certaines conditions de durée de séjour !

    S’il PEUT demander, c’est QU’IL N’EST PAS Né Français !

    Comme je l’ai dit un jour à un président de Cour d’Appel en pleine audience : “Je constate une fois de plus que nul n’est censé ignorer la loi, SAUF CEUX QUI SONT CHARGéS DE L’APPLIQUER !”


    • sergeat Le 13 août 2016 à 08h37
      Afficher/Masquer

      C’est exactement pour cette raison que “nos”journalistes et “nos”politiques se trompent ou mentent quand ils parlent du droit du sol,alors que nous avons le droit du sang dans notre constitution.


      • Etiocle Le 13 août 2016 à 08h56
        Afficher/Masquer

        Je ne trouve pas trace de “droit du sang” dans la constitution de 1958. La nationalité relève du domaine de la loi (art. 34). Voir “Constitution et nationalité”, R. Schwartz, http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/nouveaux-cahiers-du-conseil/cahier-n-39/constitution-et-nationalite.136897.html


        • sergeat Le 13 août 2016 à 09h16
          Afficher/Masquer

          Exact mais si vous avez un parent qui est français vous êtes français ce qui est mon cas.C’est un droit du sang.


          • Scytales Le 13 août 2016 à 14h06
            Afficher/Masquer

            C’est un peu plus compliqué que ça.

            Les règles de détermination de la nationalité française sont fixées par les dispositions du titre 1er bis du premier livre du code civil.

            Or les cas où la nationalité est conférée par filiation de l’enfant avec au moins un parent ayant la nationalité française, les règles sont les suivantes.

            Les articles 19 à 19-4 du code civil prévoient que ne sont en principe français d’origine que les enfants nés en France de parents inconnus ou apatrides, ceux dont les lois des États dont les parents ont la nationalité ne permettent pas à l’enfant né en France d’avoir la nationalité de ses parents et les enfants dont l’un des parents, même de nationalité étrangère, est né en France.

            Mais l’article 21-7 prévoit aussi que tout enfant né en France de parents étrangers acquiert la nationalité française à ses 18 ans lorsqu’il a sa résidence en France et qu’il a y résidé habituellement de manière continue ou discontinue pendant cinq ans au moins à partir de l’âge de 11 ans. L’intéressé a la faculté de décliner la nationalité française par déclaration, mais seulement pendant un délai très cours de six mois avant sa majorité et d’un an à compter de celle-ci, et encore à la condition qu’il prouve qu’il a une nationalité étrangère.


  4. DONO JEAN-JACQUES Le 13 août 2016 à 05h37
    Afficher/Masquer

    Désolé mais s’il faut effectivement lutter contre les causes profondes du djihadisme terroriste…il faut aussi être beaucoup plus ferme avec les jeunes (et moins jeunes) qui consultent ou propagent ces idées…Cela aussi est une évidence, non?!
    Certes, la peur ouvre la porte à la démagogie des politiciens mais il faut sévir fortement à l’évidence. L’état de droit est respecté s’il y a possibilité de faire appel?!
    Cordialement.


  5. Jacques F. Le 13 août 2016 à 06h45
    Afficher/Masquer

    Il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez.
    Le fait d’avoir consulté des sites n’est pas la cause (réelle) de sa peine, mais sa justification légale.

    Vous vous doutez bien qu’il y avait autre chose sur le bonhomme, non ?

    C’est comme les gens qui, en majorité, ne comprennent pas le questionnaire “avez-vous l’intention de faire des choses pas bien sur le sol américain ?” qu’on remplie dans l’avion pour les USA. Le but n’est bien sûr pas de détecter à ce niveau les potentiels fauteurs de trouble (les gens qui auraient répondu honnêtement “oui, je viens aux USA pour faire des choses pas bien”). Le but est que, en cas d’écart de conduite sur le sol US, ils puissent rajouter “… et à menti sur son questionnaire”, qui est légalement un crime probablement plus important que le deli initiale.

    Par exemple, si un étranger vend de l’herbe, il va prendre légalement cher non pas parce qu’il a vendu de l’herbe, mais parce qu’il a menti dans son questionnaire. Mais la vente d’herbe est bien la raison réelle.


  6. Toussi toussa Le 13 août 2016 à 07h29
    Afficher/Masquer

    Bah , en ce qui concerne N.S rien ne m’étonne ..
    Faut croire qu’une partie de l’électorat a un faible pour les fripouilles …
    B.T c’était pas triste non plus …
    Souvenirs souvenirs :
    http://www.dailymotion.com/video/xepa2x_mamie-zinzin-bettencourt-2_fun?GK_FACEBOOK_OG_HTML5=1


  7. Dids Le 13 août 2016 à 08h19
    Afficher/Masquer

    Il s’y connaît en matière de terrorisme,NS, depuis qu’il a négocié avec Human Bomb… Arrivé par le hasard de l’histoire à Neuilly et déjà originaire du Maghreb, mais la propagande merdiatique n’était pas prête, à l’époque. La pénalisation de la consultation de sites alternatifs est un net progrès, pour le contrôle par la police de la pensée. Les personnes déviantes sont jugées plus vite que Airbus pour le crash sans mistère de Mulhouse . Vive la Novotanfrankreich …


  8. yoananda Le 13 août 2016 à 08h25
    Afficher/Masquer

    Donc il consulte des sites “terroriste” et on l’envoies directement à l’université terroriste (en prison) rejoindre ses futurs professeurs.
    Great.
    Je ne vois pas pourquoi ça pourrait ne pas fonctionner.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 août 2016 à 03h27
      Afficher/Masquer

      Oui, le type était peut-être journaliste? Qui sait ? ou écrivain, il se documentait peut-être en allant sur des sites très certainement douteux, mais il ne faisait encore “rien de mal”. Dès lors, nous y voilà donc, dans la dictature de ” Minority report “.

      On vous coffre deux années à l’ombre (! ) sous le prétexte de ” regarder des images ” (!!! ) – On vous emprisonne sans qu’aucun crime ne vous soit encore reproché mais on suppute grave à votre place que vous en avez eu ” la forte ou la faible intention ” sans qu’aucune preuve tangible ne soit actée, sinon celle qui vous voit surfer sur des sites répugnants.

      Deux ans de prison ferme pour regarder des images, je trouve ça complètement démentiel.

      Nicolas Sarkozy qui a exterminé 55 000 civils Libyens, lui, par contre, il est toujours en liberté. Allez comprendre! Car c’est bien la guerre de Nicolas Sarkozy & de BHL qui nous entraine aujourd’hui dans ce cercle infernal ! Les morts de Charlie Hebdo, de l’épicerie Casher, du Bataclan, de Magnanville, de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray ne lui disent pas “Merci” .


  9. Alberto Le 13 août 2016 à 08h27
    Afficher/Masquer

    Cet individu essayait peut-être de nouer des contacts pour des actes de terrorisme. Les juges lui ont donné la solution : un stage pratique en prison, avec même justifications théologiques de la part de ses codétenus. A la sortie, il sera fin prêt !


  10. Catherine Le 13 août 2016 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais.

    Moi l’Etat je soutiens les terroristes et donc leurs crimes ( c’est désormais officiel selon le Figaro *) mais vous le peuple ne devez pas regarder leur site.

    Que de folie !

    * http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/10/01003-20160810QCMWWW00096-syrie-les-occidentaux-ont-ils-raison-de-soutenir-les-rebelles-lies-a-al-qaida-contre-le-regime-d-assad.php


  11. Sam Le 13 août 2016 à 09h15
    Afficher/Masquer

    De la part de Sarko, qui détruisant avec jubilation la Libye en a fait un haut lieu du djihadisme mondial, ca laisse perplexe. Ce type a sur les mains tellement de sang, et son action a tellement favorisé le terrorisme, que l’on devrait l’enfermer d’urgence, et éventuellement lui retirer la nationalité et l’envoyer se faire décapiter chez ses amis saoudiens…


  12. Didier Bous Le 13 août 2016 à 09h26
    Afficher/Masquer

    Le principe de cette loi est “Dire, c’est faire”. Les régions girondines, socle de la gauche de gouvernement, ont probablement cette mentalité. Elles sont logiques avec elles-mêmes mais, étant minoritaires, cela choque la majorité. Les Français descendant de la révolution, représentent probablement 60% de la population, en plus, vieillissent moins, d’où cette impression de malaise et d’irrespect de la démocratie.


  13. RGT Le 13 août 2016 à 09h54
    Afficher/Masquer

    Il y a une grande différence entre “pouvoir demander” et “avoir le droit à” (obtenir l’exécution de sa demande).

    Exemple : Avec le “gouvernement Hollande” j’ai eu l’immense joie de voir mes impôts grimper en flèche (+160%) sans avoir eu un seul centime d’augmentation…

    J’ai eu le droit de demander un allègement fiscal… qui m’a été “gentiment refusé” malgré les preuves qu’il m’était impossible de payer.

    J’ai été contraint de prendre un crédit pour payer mes impôts !!!

    Et je ne suis pas le seul dans ce cas…

    J’ai eu l’immense joie de participer au financement du voyage en jet privé de notre “Cher Président” (très cher) pour qu’il aille voter sous les applaudissements dans son petit “fief” aux municipales.


  14. Homère d'Allore Le 13 août 2016 à 09h58
    Afficher/Masquer

    Pour combattre le terrorisme, Sarkozy veut donc interdire le voile à l’université et les menus de substitution dans les écoles.

    Outre que cela donnerait du grain à moudre à la propagande de Daesh qui pointerait alors l’ostracisme vis à vis des musulmans, la résultante immédiate serait l’ouverture de nombreuses écoles ou universités confessionnelles proches de l’UOIF, proche des Frères Musulmans et du Qatar.

    Comme cette dernière est déjà redevable à Sarkozy de l’avoir définie comme interlocutrice privilégiée et que Sarkozy est lui-même grassement rémunéré par le Qatar, on peut se demander si ce n’est pas une stratégie délibérée pour “créer un marché de l’école privée musulmane”.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 août 2016 à 03h45
      Afficher/Masquer

      Une idée tout à fait pertinente, celle qui voit dans les gesticulations épidermiques du criminel de guerre & ancien Président de la V° République, une anticipation d’un “marché de l’école privée musulmane “. Crédible. Que ne ferait-il pas le bougre, pour tuer l’Education Nationale…

      Tout aussi crédible comme vision vis à vis de Nicolas Sarkozy que celle émise hier par M.Alain Mainc qui ne cessait, sur Europe 1, de vouloir encore et encore retarder dans le temps, l’âge de la retraite sous le prétexte que cela était ” sans dommage ” – Où l’on voit un type qui n’a jamais travaillé dire que crever à la tache est ” sans dommage ” pour des millions de françaises et de français c’est déjà honteux et pénible à écouter mais anticiper plus sérieusement sur un “marché de retraites privées par capitalisation ” dont M.Mainc doit être très certainement et juteusement l’un des principaux intéressé est encore plus iritant à entendre surtout quand un journaliste ne pose pas le problème du ” juge & partie”. Derrière les petites ou les grandes tirades, lorsqu’on sait que nous avons affaire à de répugnants personnages qui ne sont pas étouffés par la mauvaise foi, il faut toujours y aller voir de plus prés. Entre l’actionnaire Mainc qui préche pour son pognon par anticipation ou en ce qui concerne Nicolas Sarkozy qui cherche de nouveaux débouchés financiers pour sa petite personne, il faut décidément garder la tête froide dans cette France défigurée.


  15. J Le 13 août 2016 à 10h05
    Afficher/Masquer

    Pour être condamné légalement, il faut un commencement d’exécution. S’il a essayé de se procurer des armes sur le Net, n’est-ce pas un tel commencement ? On ne sait pas forcément tout (et heureusement).

    Après, pour apprécier ça, il faut savoir si on est en paix ou en guerre, parce qu’on ne peut pas exiger le même niveau de garanties légales dans les deux cas. Quand une entité disposant d’un territoire et d’une armée que l’on combat (même si ça pourrait être plus énergique) ordonne ou inspire chez nous des attentats meurtriers, ça s’appelle comment ?


    • Spectre Le 13 août 2016 à 10h53
      Afficher/Masquer

      Quand une entité disposant d’un territoire et d’une armée que l’on combat (même si ça pourrait être plus énergique) ordonne ou inspire chez nous des attentats meurtriers, ça s’appelle comment ?

      Un conflit asymétrique. La guerre ne se déroule pas sur le sol français.


      • J Le 13 août 2016 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Mais si, il se déroule en partie sur le sol français et européen, au niveau des enjeux comme au niveau des violences. L’EI, s’étant proclamé Califat, a des visées déclarées, l’imposition de la loi islamique, sur l’Europe et le Monde.


        • Louis Robert Le 13 août 2016 à 20h25
          Afficher/Masquer

          “… l’imposition de la loi islamique, sur l’Europe et le Monde”?

          ***

          Non mais enfin… Vous lisant, j’ai eu soudain le sentiment désagréable de relire “Une déclaration d’indépendance européenne” d’Anders Behring Breivik. À ce jour, jamais je n’ai cru, en effet, que le jour viendrait où nous en serions là!


          • J Le 13 août 2016 à 20h47
            Afficher/Masquer

            Je n’ai fait que rappeler le programme de l’EI, qui sur le long terme n’a rien de local, qui vise à relancer le djihad lancé par le Prophète de l’Islam à Médine, en panne depuis 2-3 siècles. Le pétage de plomb de Breivik, réaction monstrueusement inadaptée mais à quelque chose de réel, n’y change rien.


        • Berenice Le 14 août 2016 à 00h57
          Afficher/Masquer

          Loi islamique , et tt le toutim , c est de la poudre aux yeux, les raisons derriere tt ce folkore ce st plutot, les energies naturelles , dont on semble faire peu cas , c là le vrai truc et , pour cacher tt ce qui se trame réellement, on utilise , cette menace de loi islamique! Non ,mais vs imaginez vraiment que ces détraqués viennent jusque ds les chaumieres européennes demander a jeannette , ou catherine , de porter le voile , et a bernard de porter une djellaba et une barbe ? Sinceremnt , vous y croyez? Ils st la chair a canons de ceux qui oeuvrent ds notre dos!


  16. RGT Le 13 août 2016 à 10h10
    Afficher/Masquer

    Comment transformer un “fait divers” en “grand débat de société” afin de se faire de la publicité et continuer à occuper l’espace merdiatique…

    Et bien sûr sans se remettre en question sur les causes du problème actuel qui découle directement des décisions que ces sinistres individus ont prises par le passé.

    Si les divers gouvernements français n’étaient pas allés foutre le bordel dans des pays qui ne nous ont rien fait ET qui ne nous ont rien demandé nous n’en serions pas là.

    La meilleure preuve : Combien d’attentats terroristes en Suisse ???
    Et ce n’est pas parce que les dirigeants des organisations terroristes ont des comptes planqués là bas, c’est simplement parce que ce pays ne s’engage jamais (du moins officiellement, ils font faire le “boulot” par les autres) dans un conflit qui ne les regarde pas.


    • J Le 13 août 2016 à 12h37
      Afficher/Masquer

      La Suisse a aussi ses problèmes avec ses islamistes. La Suède, non impliquée au Moyen-Orient que je sache, encore bien plus.

      Tout réduire à la faute aux vilains Occidentaux, comme si les arabo-musulmans n’étaient capables de rien d’autre que d’y réagir, comme s’ils n’avaient pas leurs valeurs, leurs démons, leurs conflits internes, c’est une forme de condescendance qui finit par confiner au racisme.


      • Lisbeth Levy Le 13 août 2016 à 16h02
        Afficher/Masquer

        Cher J…….

        “Tout réduire à la faute aux vilains Occidentaux,…”” Heu c’est qui les colonisateurs passés et présents ?
        “c’est une forme de condescendance qui finit par confiner au racisme” ?

        Et bien si vous croyez que “nos soldats”, “évangéliques” état-uniens sont de “bons gars” qui ne tuent pas a cause de leur “bonne religion” mais par “soucis” humanitaire détrompez vous. Voyez ici ou l’idée quasi religieuse transforme l’Us Army en croisade contre “les arabo-musulmans” qui vous font parler sans cesse : https://www.militaryreligiousfreedom.org/ Bien oui que l’on veuille ou non; eux aussi sont plus que croyants et tuent aussi grâce à la foi..Donc nos “arabo-musulmans” ne sont pas une masse homogène mais bien au contraire aussi hétérogène que tous les peuples.


        • Ercole Le 15 août 2016 à 22h16
          Afficher/Masquer

          Ma chère

          Qui sont ceux qui ont razzié les côtes de Provence et d’Italie, poussant même la jeune amérique à intervenir à la fin du XVIIIeme siècle au maghreb pour faire cesser le piratage et la mise en esclavagisme des équipages non musulman ? Si vous nous ressortez systématiquement la colonisation, soyez honnête : avant 1830, il y a 1000 ans de razzias, de femmes mises au bordel et d’hommes en esclavage… Ou alors vous vous en tamponnez pour continuer à MENTIR sur le présent, c’est à dire, le maghreb n’a jamais survécu autrement que par les rapines…

          Mais je vous lis, je sais que votre credo/obsession est l’anticatholicisme et que vous êtes la reine de l’apologie du métissage, à la manière d’adolf… Comme si moi descendant de paysans provençaux sans terre j’étais un idiot de naissance à côté de vos métis géniaux…

          Bref, une vrais coco, prête à travestir l’histoire pour son idéologie et surprotégée par le modérateur des critiques mais qui la laisse injurier les autres…


  17. RGT Le 13 août 2016 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Je prierai les lecteurs de ce blog de prendre leurs précautions…

    Je leur conseille de venir le consulter au travers d’un VPN situé en Chine, en Corée du Nord ou en Biélorussie.

    Ou qu’il soit migré en ‘les-crises.onion” sur le “darknet”

    On se sait jamais, les articles proposés sur ce site sont une “incitation au terrorisme” car ils entraînent de la part des lecteurs un profond dégoût de élites de nos grandes démocraties et leur radicalisation.

    Quand aura lieu la première condamnation à deux ans de prison pour avoir à maintes reprises consulté “les-crises.fr” ?


    • PatrickC Le 13 août 2016 à 12h09
      Afficher/Masquer

      Ce n’est d’ailleurs sans doute pas par hasard que bon nombre de sites de ré-informations passent en consultation type HTTPS. Une protection (toute relative, je sais !) de la vie privée des commentateurs ? pour le moins éviter le “traçage” intempestif de tous les “intermédiaires” (mon provider, mon patron, les agences de com, etc) qui n’ont rien à y voir, me semble-t-il.


    • Louis Le 13 août 2016 à 14h09
      Afficher/Masquer

      Aie ! Comment répondre sans dénigrer le site lui même …

      On va dire que il y a largement plus “sulfureux du point de vue de ceux qui nous gouvernent” au niveau de la sphère francophone en terme de site connu de “ré-information” (suivez mon regard …)

      Tant que le site livrera un combat avec les armes que lui donne son ennemi, c’est à dire produira uniquement des articles provenant de personnes déclarées “grosso modo fréquentables” par le système alors il n’a strictement rien à craindre et vous non plus.

      La seule chose sur laquelle ce site a été à la pointe c’est le combat contre la russophobie institutionnelle. C’était vraiment un beau boulot.

      Mais vous verrez beaucoup de site se faire attaquer dans les médias avant qu’on ne parle de celui là. A commencer par tous les sites se réclamant comme “nationalistes”.


  18. Pegaz Le 13 août 2016 à 12h16
    Afficher/Masquer

    Il serait intéressant d’avoir quelques exemples de sites consultés. Personnellement, par mes recherches sur cette guerre syrienne je suis amené à en consulter un certain nombre.

    Il est également étonnant et à mettre en parallèle le fait que sur un nombre d’image diffusée par nos médias (vidéo ou photos) on y retrouve les logos des groupes : Ahrar al Sham et Harakat Nour al-Din al-Zenki ou ceux des coalitions Fatah Halab et Jaish al Fatah ou que l’information provienne de l’AMC (Aleppo Media Center) qui ne fait aucune distinction entre les groupes rebelles à Alep, alors que le nouvel Al-Nosra est une des composante majeure.

    Pour ceux qui ont suivi le Ahrar al-Sham, leur présence dans nombre coalition (chambre d’opération) et leur franche collaboration avec le Al-Nosra, qui par les déclarations de l’ONU et des nombreuses résolutions du CS devrait être considérer comme terroriste, leur site est accessible – [modéré] ainsi qu’un compte twitter [modéré]

    Questions aux inquisiteurs du net : Quel sont les critères de sélection ? Combien de sites ont été fermé suite aux interpellations ? Se serve-t-il de site volontairement laissé accessible comme appât ? Et évitez-vous ce genre de dérive ? « Envoyé Spécial , comment le FBI fabrique des faux terroristes » – https://www.youtube.com/watch?v=pklD5vPqbFk


    • Pegaz Le 13 août 2016 à 17h30
      Afficher/Masquer

      Djihadiste or not ?
      Ahrar al-Sham fondé après la Révolution égyptienne mais avant les premières manifestations en Syrie. Lutte armée dès mai juin 2011, aussi puissant et influent que Al-Nosra. Présent aux côté de Al Nosra dans 2 des 3 chambres d’opération dont il fait ou a fait partie, Jaish al Fatah, Ansar al Charia et Fatah Halab. La coalition Ansar al-Charia étant même à son initiative. Soutenu par l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie. N’appelle pas au djihad global, alors peu importe ces faits ( rapport publié le 4 juillet 2016, Amnesty International accuse Ahrar al-Sham de crimes de guerre), gestes et alliances, ce groupe est rebelle, non djihadiste et non terroriste ! ! !

      Le nouvel Al-Nosra par Fabrice Balanche : Al-Nosra, Al-Qaeda, Fath al-Sham : qui se cachent derrière les «rebelles» syriens ? – Tiens ! Le Figaro ! – http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/08/12/31001-20160812ARTFIG00339-al-nosra-al-qaeda-fath-al-sham-qui-se-cachent-vraiment-derriere-les-rebelles.php


  19. Cédric Le 13 août 2016 à 12h18
    Afficher/Masquer

    au moins on peut prédire un attentat d’ici deux ans, ferme et définitif.


  20. yann plouc Le 13 août 2016 à 12h21
    Afficher/Masquer

    Dura lex sed lex. J’ai pas mal d’élèves qui regardent ces sites, parlant de décapitations, de ventes d’esclaves sexuelles, d’attentats … C’est une minorité, mais elle terrorise les autres au collège, dans leurs cités, devant les supérettes etc … Elle se croit “légitime”. Que vont-ils devenir ? Je n’en sais rien mais cela m’inquiète. Les réponses proposées : des affiches sur la laïcité, des journées sur l’égalité ou le vivre-ensemble, et surtout surtout : la bienveillance ! Dès que nous demandons un peu d’autorité, notre hiérarchie nous traite de fachos, d’islamophobes ou de réacs … donc pas d’autre choix que de se soumettre (islam veut dire soumis non ?) …


    • Louis Robert Le 13 août 2016 à 14h16
      Afficher/Masquer

      Dans “le bon vieux temps” on avait compris qu’il n’y avait qu’un moyen d’influencer les jeunes (et les vieux)… par l’exemple. Aussi, dans les temps anciens, on estimait un philosophe à sa conduite d’abord, et non pas à son “système”, et l’on se moquait du bonhomme si sa conduite ne correspondait pas à son discours.

      Ce n’est pas d’affiches et de journées sur l’égalité et le vivre-ensemble dont les citoyens ont besoin, à commencer par les jeunes… c’est d’égalité véritable et de pouvoir vraiment vivre ensemble. Lorsque pareils besoins sont comblés, cela se voit et suffit. Lorsqu’ils ne le sont pas, cela se voit aussi; affiches et journées édifiantes, même les lois, ne changent rien à l’affaire.

      L’autorité, l’individu ne l’obtient, comme l’État du reste, que par le bon exemple. Rien de moins dupe qu’un enfant. Ses grands yeux l’attestent: la duplicité est toujours perçue et méprisée. Cette “radicalisation” innée est pure conscience.


  21. triari Le 13 août 2016 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Déjà qu’il n’y a plus assez de places pour enfermer les violeurs et les tueurs, et ils vont en libérer pour enfermer les internautes. Logique !


  22. Louis Robert Le 13 août 2016 à 13h38
    Afficher/Masquer

    Deux tout petits points:

    1. J’aime bien ce rappel à l’effet que, parlant d’un Sarkozy, ces médias sont encore et toujours dans le “business” du “ce qu’IL FAUT retenir de… “. — Au moins, le lecteur sait à quoi s’en tenir.

    2. Que d’efforts, par ailleurs, à continuer d’accumuler des indices nous permettant de nous convaincre nous-mêmes et d’admettre (enfin!), que les gens qui exercent le pouvoir sont bien le type de créatures qu’ils/elles sont, précisément! Non, capables de tout et de rien, ces créatures ne m’étonnent plus. Plus du tout. Rien de bon à en attendre, exercice quotidien du pouvoir par les citoyens ou ÇA, voilà “ce qu’il faut retenir”.


  23. steribox Le 13 août 2016 à 15h24
    Afficher/Masquer

    Réflexion intéressante de Mr Sarkozy car meme si on ne peut remettre en question la question du droit au sol , là dire qu’il est plus à droite que jamais c’est faux , car ceux qui sont à l’origine de ce vaste bazar pour rester correct sont ceux qui sont à la tête du pays et une gauche plus à droite que l’extrême droite ça n’a jamais rien donné de bon surtout que la gauche française à toujours était la représentation meme du désordre , du chaos dans ce pays , après kermitte la grenouille il a fallut plus de 30ans pour voir les choses rentrer progressivement dans l’ordre . Et la avec NEUNEU 1er et sa cliqa vu les dégâts commis par son ingérence , son incompétence qui ont mis ce pays à genoux quel autre choix s’impose que celui d’un flicage à grande échelle et tant que ce pays évoluera dans un contexte de tromperie , mensonge et de haine en créant cette haine nous devrons nous résoudre à stagner en eaux plus que troubles . Nous devons soit élire un dirigeant que sera prendre les “bonnes” décisions et ceux-là mêmes si elles sont déplaisante et nous allons devoir accepter d’évoluer et faire avec ce que l’on a , au lieu de faire avec ce que l’on a pas . car nous aurons aucun avenir déjà que c’est bien entamer, arrêtons d’être nombrilistes et pensons plus aux futurs générations d’ici ou d’ailleurs une vie et une vie et soyons plus reconnaissant envers ceux qui travaillent comme des forcenés juste pour que nous continuons à pouvoir vivre de cette aussi absurde façon .


  24. Pegaz Le 13 août 2016 à 15h27
    Afficher/Masquer

    Concernant les recherches ou plus précisément les réseaux internet, il y a ces algorithmes qui par force d’attraction vont vous « proposer des amis » sur Facebook ou « recommandée pour vous » sur Youtube. Pour tester cette force d’attraction, un journaliste à l’aide d’un faux compte Facebook orienté perte de repères, questionnement et djihad en fait une démonstration étonnante.
    « Comment Facebook m’a mis sur la voie du djihad » – http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/21/comment-facebook-mis-voie-djihad-255616

    NB : Ce qui a été fait par ce journaliste peut être fait par des services compétents et réellement couper l’herbe sous le pied a ce mode de recrutement ou d’incitation. En matière d’infiltration il y a bien plus complexe et dangereux qui a déjà été entrepris. Depuis combien d’année nous parle-t-on de ces réseaux ?


  25. Franzouille Le 13 août 2016 à 17h19
    Afficher/Masquer

    Remarquez que le droit pénal condamne de la même manière une infraction commise et les préparatifs de la commission. On pourra être condamné pour tentative de consultation de sites… préparations á la consultation de sites… preuves d’intention de consultation de sites…


    • Scytales Le 13 août 2016 à 18h52
      Afficher/Masquer

      Pas tout à fait : ce qui est punissable, c’est une tentative de commettre un crime (une tentative de crime est toujours punissable) ou une tentative de commettre un délit (la tentative de tel délit n’est punissable que si la loi le prévoit expressément pour ce délit ; il y a donc des délits qu’on ne peut pas tenter de commettre).

      Une tentative, c’est un commencement d’exécution (exemple : faire feu avec une arme sur la personne que l’on veut assasiner) qui a manqué son effet par une circonstance indépendante de la volonté de son auteur (exemple : le tireur manque sa cible).

      Cf. les articles 121-4 et 121-5 du code pénal.

      Un acte praparatoire (exemple : acheter une arme, objet qui permet éventuellement de commettre ou de tenter de commettre un assassinat) n’est pas punissable (si vous n’avez pas de port d’arme, vous pouvez néanmoins vous rendre coupable de détention d’arme sans autorisation). Il faut un commencement d’exécution.

      Cependant, depuis un certain nombre d’années, la loi a défini des délits, comme l’association de malfaiteurs, qui incriminent spécialement les actes préparatoires commis par plusieurs personnes pour réaliser certains crimes ou délits limitativement énumérés. Ainsi, un regroupement de personnes en vue de préparer des actes terroristes est assimilié à un crime de terrorisme par l’article 421-2-1 du code pénal. Ce sont des crimes ou des délits autonomes, d’ailleurs difficiles à établir.


      • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 août 2016 à 03h50
        Afficher/Masquer

        Mais dans le cas présent ici ? Où se trouve l’intention “mauvaise “? Merci de me répondre du point de vue du droit.

        Depuis quand regarder des images est un délit passible de deux ans de prison ferme ?


  26. Frédéric Le 13 août 2016 à 18h22
    Afficher/Masquer

    Il reste qu’en 2012 le Conseil d’Etat avait jugé la disposition légale qui a permis l’emprisonnement dont il est question ici de contraire à la constitution française et contraire aux textes européens. Donc, à moins que depuis 2012 la constitution et les textes européens aient changé, les terroristes ont réussi à ternir cette constitution, éloigner le peuple français de la démocratie (et de l’EU pour ceux que cela intéresse) et de ce qui a fait la France depuis 1789. Les Allemands n’ont réussi à faire la même chose qu’avec l’aide du Maréchal Pétain. Ceci pour rappeler que l’état de guerre ne justifie pas l’atteinte à ce qui fait l’essence de l’Etat français, qui est un état de droit. Le droit pénal avant la disposition ci-dessus était suffisant pour punir les atteinte à l’ordre public, quelque soit la motivation du délinquant. Je renvoie tous les lecteurs et commentateurs à l’article du Monde Diplomatique du mois d’août de cette année par Vincent Sizaire “Quant parler de terrorisme?”


    • Laurent K Le 13 août 2016 à 22h28
      Afficher/Masquer

      Dans ces conditions, une personne condamnée via cette loi pourrait-elle faire une question prioritaire de constitutionnalité pour la faire casser et donc faire annuler sa condamnation?


  27. Django Le 13 août 2016 à 20h48
    Afficher/Masquer

    Evidemment, aucune adresse de contact visible sur le site du ministère de l’intérieur (à moins probablement de chercher pendant des heures, et pour que le mail finisse dans la poubelle du secrétaire). Nos pays (Belgique, France) sont des arnaques totales.


  28. PaleFace Le 13 août 2016 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Bienvenue dans Minority Report.

    Attention Olivier, bientôt les sites n’allant pas dans le sens de la narration générale seront qualifiés de séditieux voire de révolutionnaires.

    Voulez-vous vraiment apporter un éclairage différent aux citoyens ou porter atteinte aux intérêts supérieurs de l’état ?…

    L’éducation porte toujours atteinte aux puissants.

    Faites attention en tout cas, nous avons vu pas mal de sites se prendre des procès jusqu’à devoir fermer boutique ces dernières années (et dans le feutré le plus total).

    Quel monde de dingue…

    Mais l’histoire nous montre que plus on serre le collier de la laisse…


    • Lisbeth Levy Le 14 août 2016 à 15h01
      Afficher/Masquer

      En tout cas ce document de l’ONU tente de “mondialiser” ce traitement du “terrorisme intérieur” ou “domestique” (comme ils disent aux Usa) voici la législation qui surement doit être le modèle du genre dans nos pays, nonobstant que nos mêmes pays “nourrissent, arment, entrainent” des terroristes à l’extérieur (c’est moi qui souligne) : https://www.unodc.org/tldb/pdf/3IRoLfr.pdf ” LA PRÉVENTION DES ACTES TERRORISTES: UNE STRATÉGIE DE JUSTICE PÉNALE INTÉGRANT LES NORMES DE L’ÉTAT DE DROIT À LA MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS DES NATIONS UNIES CONTRE LE TERRORISME Document de travail pour l’assistance technique 2006 !!
      Service de la prévention du terrorisme”” Ca répond pas vraiment à votre question mais ça devrait y aider sachant quand même que les lois sont différentes au départ dans tous les pays concernés.


  29. Pegaz Le 13 août 2016 à 22h24
    Afficher/Masquer

    Si l’on veut compléter la réflexion sur l’apologie du terrorisme, auquel j’associerais l’apologie à la guerre en vertu de leur marge respective qui peuvent aisément se confondre, la posture des gouvernements et le relai médias y ont eu un rôle non négligeable. Schématiquement parlant ; mon gouvernement a désigner l’ennemi, il est pour la rébellion armée, l’ennemi tue les miens et mon gouvernement ne fait rien mais il approuve la lutte! Quels effets cet appel d’air a-t-il pu avoir sur ces jeunes sevré à la guerre virtuelle, film et jeux vidéo ? Quel effets quand 3 – 4 ans plus tard on parle de déchéance de nationalité alors que ton gouvernement continue de soutenir la rébellion, finance et fourni armes et logistique ? Pas d’excuses car ils ont fait leur choix de guerre mais une compassion équivalente au cynisme de ces gouvernements certainement.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 14 août 2016 à 04h10
      Afficher/Masquer

      Oui, vous avez raison de le rappeler.

      Résumons : Un type bizarre regarde des sites douteux, il écope de deux années de prison ferme tandis que depuis plusieurs années, le gouvernement actuel, SON gouvernement ( au type en question) a financé – selon les mots mêmes du président de la république – divers groupuscules djihadistes, notamment le Front Al – Nosra tout aussi fanatique et taré que ” Daesh ” et il n’a cessé d’appuyé à la future dictature islamiste pro-Charia en Syrie tout en faisant la guerre contre un Etat laïc, contre le gouvernement loyaliste Syrien !

      Franchement moi, quand je lis tout ça, je me pince pour savoir si c’est encore la réalité. Les français n’ont pas l’air de bien entendre – A croire qu’ils sont sourds ou qu’ils ne lisent pas le Figaro :

      Sondage du Figaro qui pose la Question suivante et proprement hallucinante :

      – ” Syrie : les Occidentaux ont-ils raison de soutenir les rebelles liés à al-Qaida contre le régime d’Assad ? ”

      – 27475 Votants :

        4% : Oui  

      96% : Non

      ———————————————————————————————————————–

      ( Souriez car au pays d’Ubu roi, vous êtes épiés, jaugés &… “trappés” )


  30. VAZY Francky Le 14 août 2016 à 16h46
    Afficher/Masquer

    Ou comment les cerveaux malades qui dirigent notre pays refusent que l’on sache ce qui peut bien se passer dans la tête de ces terroristes, de les comprendre, pour mieux les dénoncer. En fait, il ne faut surtout pas essayer de s’instruire un peu, ça te mène directement en prison en truc comme ça ! On est en plein Orwell, ou pire, dans l’aldous huxley moderne, version tyrannique soft power…


  31. Gurney Le 15 août 2016 à 09h48
    Afficher/Masquer

    Quid d’une version imprimée/reliée de ces sites web?
    La lecture du même contenu en format livre/papier peut-elle aussi nous envoyer en prison?

    Si ce n’est pas le cas, c’est illogique. A contenu identique le livre fait tout autant l’apologie du terrorisme.

    Si c’est le cas, ça signifie que la possession ou la lecture de certains livres peuvent vous amener en prison en France 2016.


    • NICOLE DE NICOMAQUE Le 17 août 2016 à 01h11
      Afficher/Masquer

      Souvenez-vous avant que les attentats terroristes n’adviennent en France, on avait permis un certain ” climat psychologique ” de s’établir : Toute la presse officielle avait applaudi à la parution en vente libre dans toutes les librairies et toutes les grandes surfaces, du livre tristement célèbre du plus grand terroriste de l’Histoire de l’ Humanité : “Mein Kampf” d’Adolf Hitler.

      Ainsi, pendant qu’un type ruminera sa haine en prison pendant deux ans pour avoir un peu trop visité des sites ” interdits ” et toutes sortes d’images , tous les autres pourront se plonger dans la lecture de “Mein Kampf ” avec la bénédiction des autorités gouvernementales.

      Voilà la France d’aujourd’hui : On laisse circuler les poisons de la mort, on agite des débats ridicules & morbides pendant qu’on renvoie politiquement le peuple français en cours primaire première année et que socialement, on lui intime l’ordre de revenir au XIX° siècle ou au XVIII ° siècle… de fermer sa bouche et de prier bien fort.


  32. ben Le 17 août 2016 à 02h14
    Afficher/Masquer

    C’est complètement fou!!!! On ne peut même pas aller consulter des sites à titres indicatifs, d’études ou simplement par intérêt. C’est la dictature. On balaye la liberté d’expression et maintenant on supervise nos consultations. A quand le control minutieux des livres dans les bibliothèques et librairies. Déconcertant.


Charte de modérations des commentaires