Les Crises Les Crises
24.juillet.201924.7.2019 // Les Crises

Arabie Saoudite, un pays protégé ? Pierre Conesa, par Thinkerview

Merci 188
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 02-07-2019

Source : Thinkerview, Youtube, 02-07-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Myrkur34 // 24.07.2019 à 15h18

Toujours très intéressant les rappels et les infos de Conesa, mais d’une part tout le monde s’en fiche ou regarde ailleurs et d’autre part il n’y a que la fin du pétrole qui limitera sérieusement le pouvoir de nuisance de l’Arabie Saoudite.
Sinon on en restera ad vitam eternam à 10000 morts au Yémen.

9 réactions et commentaires

  • Myrkur34 // 24.07.2019 à 15h18

    Toujours très intéressant les rappels et les infos de Conesa, mais d’une part tout le monde s’en fiche ou regarde ailleurs et d’autre part il n’y a que la fin du pétrole qui limitera sérieusement le pouvoir de nuisance de l’Arabie Saoudite.
    Sinon on en restera ad vitam eternam à 10000 morts au Yémen.

      +16

    Alerter
  • medmed // 24.07.2019 à 19h58

    Conesa est très intéressant a écouter. Sauf sur l’affaire Skripal ou l’on voit qu’il est totalement l’ouest sur le sujet. Dommage, parce que cela le décrédibilise un peu …
    [modéré]
    Pourtant, parler de polonium dans l’affaire Skrypal, ce n’est rien comprendre a cette affaire, et mélanger deux affaires bien différente. L’affaire Skrypal et l’affaire Litvinenko.

      +10

    Alerter
    • Lathan // 25.07.2019 à 18h00

      Dans les deux cas, il s’agit de trucider (avec un succès variable) un opposant russe, ce qui déclenche l’ire vengeresse et bienpensante de l’occident, la GB en tête. Pour khashoggi, c’est exactement le même scénario, mais là, curieusement, tout l’occident se tait très très humblement.
      C’est cette contradiction que M. Conesa fait valoir, et sa méprise sur le poison russe n’enlève rien à la pertinence de sa comparaison.

        +3

      Alerter
  • septique // 25.07.2019 à 01h10

    Quand on détient 2200 milliards de $ us d’investissements aux usa, comme l’Arabie Saoudite, on peut facilement se passer des opinions de x ou de y….

      +5

    Alerter
  • Inox // 25.07.2019 à 19h24

    C’est une poule aux œufs d’or ce pays pour l’occident. Des contrats d’armement qui se comptent en dizaine de milliards de dollars et euros. Et c’est un des principaux fournisseurs de pétrole. Le principal fournisseur pour la France.

    Pays intouchable donc.

      +2

    Alerter
    • Jaaz // 25.07.2019 à 22h53

      Oui, pays intouchable car inféodé totalement à l’occident. Aucune raison donc de le toucher. Sans l’Occident, les Saoud se feraient lyncher puis rayer de la carte. L’Occident est l’assurance vie des Saoud. Ils doivent arroser et arroser sans cesse. Les enfants pourris gâtés, à partir du moment où on cesse de les gâter, ils peuvent reproduire ce qu’ont subi les noriega, saddam, gbagbo ou khadafi

        +3

      Alerter
  • srambaud@protonmail.com // 26.07.2019 à 08h20

    Merci à Pierre Conesa pour son travail sur le sujet et son éclairage.

      +1

    Alerter
  • Julie // 26.07.2019 à 15h14

    Je dirais même plus “protégé et protégé”. Jeffrey Epstein, arrêté le 10 juillet, avait un portrait de MbS dans son bureau. Pour mémoire, Epstein a fourni des centaines de filles, souvent mineures, souvent des pays de l’Est, à des dizaines de gens tous plus riches et célèbres les uns que les autres. On a trouvé chez lui un passeport expiré avec une adresse en Arabie saoudite, ce qui montre qu’il a sans doute commencé sa carrière de proxénète comme pourvoyeur de ce pays.

      +0

    Alerter
  • Benoît Muracciole // 30.07.2019 à 11h36

    Présentation intéressante, il manque la référence à la saisine du tribunal administratif de Paris par l’ONG Action Sécurité Éthique Républicaines (ASER) qui demande la suspension des transferts d’armes en direction de l’Arabie saoudite et des autres pays de la coalition intervenant dans la guerre au Yémen :
    https://aser-asso.org/qui-sommes-nous/realisations/
    Réponse du TA et ASER va faire appel :
    https://aser-asso.org/le-tribunal-administratif-de-paris-se-declare-competent-pour-juger-de-la-legalite-des-ventes-darmes-de-la-france-dans-la-guerre-au-yemen-mais-valide-celles-ci/

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications