Les Crises Les Crises
22.janvier.202022.1.2020 // Les Crises

Bientôt dans presque tous les commissariats, un logiciel pour fouiller dans vos portables – Par Christophe-Cécil Garnier

Merci 1367
J'envoie

Source : Street Press, Christophe-Cécil Garnier, 21-01-2020

Photos, vidéos, messageries (même chiffrées), géoloc… Que vous le vouliez ou non, bientôt les policiers et gendarmes pourront fouiller votre téléphone pendant les gardes à vue. Enquête sur un système de surveillance à la frontière de la légalité.

Milipol. Sept lettres bien connue du marché de la sécurité. Chaque année, ce salon professionnel de la sûreté est visité par 30.000 personnes de 150 pays, qui découvrent les derniers « joujoux » sécuritaires, de la reconnaissance faciale aux LBD. En novembre 2019, la police nationale y a fièrement présenté ses acquisitions en matière d’innovations technologiques. Parmi elles, le « kiosque », un « logiciel capable d’aspirer toutes les données d’un téléphone portable en moins de dix minutes », explique Reporterre, qui s’est promené dans les couloirs du salon. « Avec ce kiosque qui sera installé dans les commissariats de premier niveau, il suffira de brancher le téléphone et toutes les données seront extraites pendant la garde à vue : SMS, photos géolocalisées… Autant d’informations qui peuvent être utiles pour conduire l’interrogatoire », déclarait Clémence Mermet-Grenot, commissaire divisionnaire au sein du service de la criminalité numérique de la police.

Déjà présents dans le nord de la France, une centaine de ces dispositifs vont être installés cette année en Île-de-France et dans le Sud. Et d’ici 2024, 500 « kiosques » couvriront le territoire national. StreetPress s’est penché sur ces appareils qui aspirent vos données personnelles, que vous le vouliez ou non.

Les Ufed de Cellebrite

Ces « kiosques » font partie de la gamme des Ufed (Universal Forensic Extraction Device) : des dispositifs d’extraction universels d’investigation numérique. Ces outils sont des boîtiers portatifs ou des ordinateurs qui abritent des […]

Suite à lire sur : Street Press, Christophe-Cécil Garnier, 21-01-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

basile // 22.01.2020 à 07h55

j’ai été surpris de constater que mon fils utilise toujours son Nokia 3410 depuis 25 ans.
Ils vont bien inventer un délit d’intention ; usage d’un téléphone incompatible avec le flicage

66 réactions et commentaires

  • Gildas // 22.01.2020 à 07h15

    Bonjour,
    comme d’habitude les mieux organisés passeront « à travers » grâce à un chiffrement « solide » de l’appareil.
    L’article précise que le chiffrement sera cassé, j’attends de voir ça, certains sont réellement très performant (ou l’appareil plein de trous).

      +13

    Alerter
    • basile // 22.01.2020 à 07h55

      j’ai été surpris de constater que mon fils utilise toujours son Nokia 3410 depuis 25 ans.
      Ils vont bien inventer un délit d’intention ; usage d’un téléphone incompatible avec le flicage

        +64

      Alerter
      • Patrick // 22.01.2020 à 11h21

        il y a déjà un truc qui s’appelle  » l’abus de droit « . Vous avez respecté la loi mais en fait ça nous désavantage donc vous êtes coupable !!

          +14

        Alerter
        • basile // 22.01.2020 à 11h45

          absolument exact. Un notaire m’avait conseillé une chose. Un autre me l’a déconseillé, car cela pourrait être considéré avec la récente loi, comme un abus de droit. J’ai préféré rentrer dans le rang.

            +6

          Alerter
          • Dany // 23.01.2020 à 20h30

            Rassurez-moi; ne pas avoir de portable est-il un abus de droit ?

              +3

            Alerter
            • Papagateau // 23.01.2020 à 21h04

              En Angleterre (donc en Europe), mettre sa main devant son visage dans un secteur où il y a des caméras entraîne une amende pour « trouble de l’ordre public ».

              À vous de voir si c’est moins idiot que pour défaut d’usage de portable.

                +4

              Alerter
            • Dany // 23.01.2020 à 22h36

              Je vis en partie dans une grande ville anglaise depuis de nombreuses années. Dès mon retour, je vais essayer le port du passe-montagne pour voir…

                +2

              Alerter
            • Kn // 24.01.2020 à 11h22

              https://freedomnews.org.uk/legal-can-i-hide-my-face-from-facial-recognition-camera/

              Vous avez probablement vu le titre: «Un homme bien fait pour avoir caché son visage à une caméra de reconnaissance faciale» Un type ordinaire à Romford se voit infliger une amende de 90 £ pour avoir simplement tenté de protéger sa vie privée d’une surveillance policière aveugle. C’est faux.
              À moins que vous n’ayez été arrêté, vous n’êtes pas légalement obligé de vous conformer aux tentatives de la police de vous photographier ou de vous filmer, et vous avez bien le droit de vous cacher le visage ou de vous éloigner. Cependant, comme l’a découvert notre homme de Romford, la police considère souvent le non-respect du tournage comme un comportement suspect et une raison suffisante pour qu’elle vous pose quelques questions (auxquelles vous n’avez pas à répondre) ou qu’elle vous arrête et vous fouille ( que vous devez respecter légalement). Si cela se produit, la meilleure chose à faire est de garder la bouche fermée: ne répondez à aucune question et n’essayez pas de débattre avec les flics.
              Notre homme à Romford a adopté une approche plus directe, informant à haute voix les policiers qui tentaient de le détenir qu’ils pouvaient et devaient «foutre le camp». C’est pour cet acte – plutôt que pour se couvrir le visage – qu’il a reçu une amende, sous la forme d’un «avis de pénalité pour trouble», pour avoir prétendument enfreint l’article 5 de la loi de 1986 sur l’ordre public.

                +2

              Alerter
      • RGT // 23.01.2020 à 08h07

        Oups !!!

        Cette fuite d’information permettra via le big data de m’identifier : Je suis le fils de Basile.

        J’utilise cet appareil « archaïque » qui permet seulement de téléphoner et d’envoyer/recevoir des SMS mais qui le fait BIEN, même quand je suis dans une vallée encaissée d’un coin paumé en montagne et que les « smartphones » ultra-modernes ont déclaré forfait depuis bien longtemps.

        Je l’avais récupéré dans « la poubelle » d’un ami il y a une vingtaine d’années et comme il convient parfaitement à mes besoins, pourquoi le changer, même pour un autre récupéré dans une autre poubelle..

        Autre avantage : La batterie est d’origine et tient la charge plus de 6 mois. Simplement parce que je l’insère uniquement quand j’en ai besoin pour appeler afin d’avoir la PAIX (moins d’une fois par mois).
        Et ainsi de ne pas être dérangé à tout bout de champ par des personnes qui veulent me vendre un truc miraculeux ou d’autres qui souhaitent simplement signaler à la terre entière qu’ils existent encore.

        Et je pense qu’à ce rythme là il fonctionnera encore quand les réseaux GSM seront tombés en poussière.

          +9

        Alerter
    • Patrick // 22.01.2020 à 08h57

      Plusieurs façon de se défendre contre ce genre de flicage :
      – mettre le minimum de choses dans un portable … des vidéos de chat 🙂
      – mettre le maximum de fausses informations , en particulier si vous êtes susceptibles de vous retrouver en garde à vue .. par exemple un projet d’attentat complet … il y a de quoi faire bosser les flics pendant des jours et les faire tourner en rond. Ils s’intoxiqueront eux-mêmes.

      Le meilleur moyen de se défendre contre toute administration c’est de la noyer dans les données et la paperasse.

        +18

      Alerter
      • Bats0 // 22.01.2020 à 10h51

        Il existe déjà des logiciels (utilisés uniquement pour des procédures judiciaires) qui peuvent dévoiler TOUT ce que votre portable peut enregistrer, même des photos et des vidéos que vous n’avez jamais prises, mais où vous pouvez reconnaître facilement qu’elles proviennent bien de votre portable.

          +2

        Alerter
        • jerome // 22.01.2020 à 17h59

          Quels sont ces outils?
          Depuis quand sont-ils utilisés?
          Dans quels commissariats?
          Dans quel type de procédure?
          Voulez-vous dire que notre appareil prend des photos à notre insu?
          Pouvez-vous nous en dire plus car si vous en savez plus, cela cassera votre effet ‘mystèrieux’ mais vous nous apprendrez pleins de choses

            +3

          Alerter
          • Bats0 // 22.01.2020 à 20h58

            Non, ils ne sont pas utilisés dans les commissariats; ce sont des personnes spécialisées qui travaillent pour les tribunaux qui sont seuls habilités à louer ces logiciels (ils ne sont pas commercialisés; de plus en plus les logiciels sont loués).
            La personnes qui l’a utilisé, à voulu commencé par savoir ce qu’elle pouvait trouver dans son mobile; et surprise, elle a vu des photos qu’elle n’avait jamais prises, mais a reconnu le lieu et des personnes sur un cliché. Le smartphone devait se trouver sur la table et a-t-il été déclenché à distance ? Là c’est le mystère, car jusqu’à présent, la personne en question n’était pas informée que de telle méthode pouvait exister.
            Moi aussi j’ai été très étonné de telles révélations, mais, effectivement, avec les nouvelles technologies, tout reste possible.
            C’est tout ce que je sais et que je peux vous révéler.
            La seule solution pour éviter des photos à notre insu, est d’avoir nos smartphones dans nos poches, notre sacoche, ou dans l’obscurité.

              +2

            Alerter
        • RGT // 23.01.2020 à 08h23

          Je m’en moque : Mon vieux tromblon n’est PAS équipé d’appareil photo, ni même d’un prise USB et fonctionne sous symbian, très vieil OS de téléphone (libre en plus) développé par Nokia.

          S’ils veulent le hacker, la seule solution consistera à utiliser le JTAG (protocole de communication hardware utilisé en production) en démontant totalement l’appareil et en utilisant les pastilles de test présentes sur le circuit imprimé.
          Et à condition d’avoir le logiciel spécifique du fabricant du processeur (qui n’existe plus depuis très longtemps) pour aller lui tirer les vers du nez.

          Totalement hors de portée pour les pandores dont les compétences se limitent à connecter une prise sur l’USB et lancer une appli en cliquant sur le mulot.

          Ressortez les vieux téléphones de vos grands-parents et surtout ne les allumez que quand vous en avez vraiment besoin. Comme ils démarrent instantanément ça ne pose aucun problème.
          Vous ne serez plus dérangé par les importuns et de plus, cerise sur le gâteau, vous serez intraçables par les archers du Roy.

          Après, faites ce que vous voulez.

          Chacun est libre de se balader à poil avec une plume de paon rose fluo dans les fesses pour être certain d’être bien vu.

            +6

          Alerter
          • grumly // 23.01.2020 à 08h52

            On peut se connecter à ce genre de téléphone avec la prise du chargeur. Il faut encore avoir le câble mais on pouvait copier des programmes en Java ou des fichiers sons dessus. Mais c’est vrai que c’est pas forcément très intéressant de regarder ce qu’il y a sur un téléphone comme ça.

              +1

            Alerter
            • RGT // 24.01.2020 à 08h14

              Désolé de vous décevoir mais sur cette génération de téléphones la prise du chargeur ne permet QUE d’alimenter, il n’y a AUCUNE ligne data, juste de la tension continue.
              De même, il est strictement impossible d’aller installer quoi que ce soit dessus car une fois programmé en usine il est strictement impossible d’installer quoi que ce soit dessus, la mémoire morte étant protégée en écriture.
              De même, en dehors du téléphone et des SMS il n’y a aucune fonction qui permette de faire quoi que ce soit d’autre. Et comme le GSM et les SMS sont intégrés dans un chip qui ne sait faire que ça et que le processeur ne fait qu’afficher à l’écran ce qui vient de la liaison UART du chip GSM sans aucun traitement il est impossible de le « hacker ».
              C’est la raison pour laquelle Edward Snowden conseillait d’utiliser ces appareils si l’on souhaitait ne pas se faire hacker par la NSA…
              Pour faire une comparaison, ce type de téléphone ressemble aux bagnoles d’avant les années 90 (100% mécaniques) qui étaient intraçables (sauf à les suivre 24/24) et qui ne pouvaient pas être « gérées » à distance par le fabricant ou un petit malin.

              Concernant le pistage et l’obsolescence programmée par le biais de logiciels embarqués, saviez-vous que :
              – HP vend désormais des imprimantes avec des DRM intégrés ?
              Si vous ne payez pas l’abonnement ($9/mois) l’imprimante vous signale qu’elle ne peut plus fonctionner ?
              – John Deere voit ses ventes de tracteurs neufs chuter suite à la « concurrence » de tracteurs de la marque âgés de plus de 40 ans vendus quasiment au prix des neufs, simplement parce qu’ils peuvent être réparés facilement sans avoir besoin d’un boîtier (introuvable) qui permet de remettre à zéro les compteurs ?

              Aux USA, en ce moment, c’est la grosse baston entre les défenseurs du droit de réparer un appareil qui nous appartient et les constructeurs qui utilisent des arguments foireux pour surfacturer les réparations de pannes préprogrammées en usine… Apple, etc…

                +9

              Alerter
      • Jacques F // 22.01.2020 à 14h33

        A quel moment peut-on imaginer que mettre des fausses informations à charge contre soi-même puisse un tant soit peu être une bonne idée ?!?

        Et pourquoi pas se balader avec des armes factices « juste pour leur faire croire que » ?

          +11

        Alerter
        • Patrick // 22.01.2020 à 14h57

          Si ça reste dans votre téléphone ( sauf images pédophiles ), vous ne risquez rien.
          Si les flics passent des heures à vérifier, ce sera de leur faute pas de la vôtre. Pendant ce temps ils ne feront rien d’autre sauf démontrer leur incompétence et les inconvénients de ce genre de technologie.
          Si vous êtes 100 en gav en même temps , c’est un vrai sabotage.

            +2

          Alerter
          • azuki // 22.01.2020 à 16h33

            La désinformation contre l’information ça a existé avec un grand succès durant la dernière «guerre mondiale» ou les anglais ont même embauché des écrivains pour faire le boulot.

            P.S. dernière guerre appelée «mondiale» hein! Parce que notre «pays en paix» en a fait plein d’autres depuis, surtout chez les autres ! Celui qui vous dit le contraire fait aussi de la désinformation.

              +5

            Alerter
  • Fritz // 22.01.2020 à 07h34

    Dans la suite de l’article :
    « Mais est ce bien légal ? La Quadrature du net explique qu’une directive européenne, la 2016-680, précise que les autorités ne peuvent collecter des données dites sensibles (biométriques, politiques, religieuses, orientation sexuelle…) qu’en cas de nécessité absolue. »

    Ouf, y a l’UE qui va nous protéger des abus policiers. Déjà qu’elle nous protège des violences policières depuis le début des Gilets jaunes… Tremblez flics, l’UE vous surveille.

    Blague à part, je suis bien content de ne pas avoir de téléphone portable. Et si je devais en acheter un, ce serait seulement pour appeler hors de chez moi, les cabines de téléphone public ayant pratiquement disparu.

      +33

    Alerter
    • Santerre // 22.01.2020 à 13h40

      Certes, il y a aussi une directive européenne qui exige que l’organe de contrôle de la police ne soit pas constituée de policiers. Et pourtant l’IGPN n’est composée que de policiers.
      C’est l’UE à Sarko-Macron-Hollande

        +10

      Alerter
    • jerome // 22.01.2020 à 18h10

      Les politiciens et les fonctionnaires de l’UE ne l’ont jamais caché, l’UE est un projet d’union commerciale qui oeuvre en faveur du néo-libéralisme et non en faveur des démocraties qui composaient l’Union. D’où l’aspect social que promettent les politiciens français quand ils veulent se faire élire… Qui est un hors-sujet pour l’Union européenne. Donc forcément, les lois en faveur des libertés ne sont pas respectés. En revanche, les directives exigeant de privatiser tous les services publics sont suivies d’effet. C’est vraiment pas une surprise.

        +15

      Alerter
    • Blabla // 23.01.2020 à 09h34

      L’UE a pondu une foultitude de directives précisant qu’on ne peut pas attenter aux libertés des citoyens, sauf en cas de besoin.
      Le besoin n’étant pas précisé, et surtout apprécié par les états et forces de l’ordre, elles peuvent se résumer à ces quelques mots : « faîtes ce que vous voulez »

        +8

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 22.01.2020 à 08h52

    Bah si on n’a rien a se reprocher , je suis pas juif , pas musulman , pas pd , pas de gauche , pas noir , pas tzigane , pas chômeur , pas manifestant , pas écolo , pas antieuropéen , pas anti américain, pas anticapitaliste , pas retraité ,etc etc Alors on risque rien …..

      +31

    Alerter
    • Dominique65 // 22.01.2020 à 11h19

      Et tu sais que toutes tes connaissances et toutes leurs connaissances sont dans le même cas 😉

        +7

      Alerter
    • Santerre // 22.01.2020 à 13h41

      Quoi???? Un mâle blanc ? Et tu prétends être innocent? Malheureux.

        +22

      Alerter
    • Verguet Paul // 22.01.2020 à 15h25

      Bonjour, Votre texte qui d’une certaine manière surf sur la vague de la « dérision » me fait penser à un autre texte, écrit dans des circonstances plus dramatiques je vous l’accorde, qui rappelais que nous sommes, quand cela semble nous arrange, repliés sur nous-même. Lui avait mesuré la réalité de son propos…
      Poème écrit à Dachau par le Pasteur Martin Niemöller
      Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas communiste.
      Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas syndicaliste.
      Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas juif.
      Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas catholique.
      Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait plus personne pour protester. Bonne journée..

        +14

      Alerter
    • azuki // 22.01.2020 à 16h42

      … pas homonyme de personne, ne ressemblant a aucun suspect dans le logiciel parfait de reconnaissance des visages, pas dénoncé par un voisin-qui-vous-veut-du-bien, à jour de cotisation à la LREM, généreux donnateurs aux orphelins de la police ….

        +4

      Alerter
  • max // 22.01.2020 à 09h10

    J’ai pris conscience du problème en regardant des documentaires à la TV ou les douaniers dans les aéroports fouillent les smartphones, PC portables et tablettes, depuis je nettoie tout.
    Pour mon PC portable j’ai tout mis sur un support externe et une réinitialisation par an.
    Pour le smartphone, j’efface tous les sms, pas de Facebook, de mails, de Messenger(s), de Play stores payants, j’ai simplement le google Map et la localisation de mon smartphone en cas de perte.
    Alors certes Google a d’immenses Clouds aux USA et les FAI’s peuvent être consulter par les autorités ce n’est donc pas parfait mais c’est mieux que rien.
    Le téléphone filaire est aussi d’une grande aide pour faire des appels, le smartphone ne me servant que pour en recevoir.
    Pour word, j’utilise la version de l’année 1997 sur mon PC.

      +5

    Alerter
    • Dominique65 // 22.01.2020 à 11h23

      Pas de Facebook ? alors n’essaie pas d’aller aux États-Unis car si tu ne leurs donnent pas tes identifiants Facebook, alors tu ne peux rentrer dans le pays.
      Ah non, en fait, en tant que Français, tu bénéficies d’un privilège.
      https://www.konbini.com/fr/techetinnovation/entrer-aux-etats-unis-devrez-bientot-indiquer-page-facebook/

        +7

      Alerter
      • max // 22.01.2020 à 11h47

        Quand vous êtes au Canada, surtout à Vancouver, vous pouvez franchir la frontière Canada/USA sans même vous en rendre compte et c’est la prison d’office si vous n’êtes pas Canadien.
        https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/hautes-alpes/briancon/jeune-brianconnaise-detenue-2-semaines-aux-etats-unis-avoir-franchi-frontiere-joggant-1499957.html
        J’habite à Briancon et je l’ai entendu raconter sa mésaventure dans l’un des supermarchés, c’était flippant.

          +7

        Alerter
        • jp // 22.01.2020 à 13h00

          ça a failli m’arriver,aussi, sauf que je n’ai pas franchi la frontière et ai donc échappé de peu à ce sort, c’était il y a 40 ans. Suis « juste fichée » tentative d’entrée illégale », alors qu’aucun panneau n’indiquait qu’on sortait du Canada.
          depuis c’est boycott maximal de tout ce que vient des zetatsunis..
          pas de facebokk ni autre rézosocio et je sors de chez moi sans téléphone parfois sans papiers.
          Ma fille va manifester sans téléphone.

            +13

          Alerter
      • azuki // 22.01.2020 à 17h09

        Ça tombe bien, je n’ai aucunement d’aller dans ce pays, dirigé actuellement par des fous dangereux et racistes, détenteur du quart de la population carcérale mondiale, où être noir peut être une condamnation à mort arbitraire par un flic, qui arrache des milliers d’enfants à leur famille pour les enfermer dans des immenses chenils qui rendent très sympathique et confortables pour des enfants ceux de la SPA avec des milliers d’actes pédophiles à la clé, condamnant parfois sans procès, pratiquant des procès politiques truqués contre des opposants, pratiquant massivement la torture y compris contre un journaliste, qui bombarde parfois des hopitaux, qui a assassiné beaucoup de journalistes dans le monde, qui blanchit les crimes de guerre, qui ravage des pays entiers, où les présidents ont assassiné de manière arbitraire des milliers de gens partout dans le monde etc, etc, etc. J’ai déjà mon content de folie en France pour aller me fourvoyer dans un pays aussi violent, et qui viole à ce point tous les droits humains et toutes les règles internationales les plus élémentaires, et tout ce qui représente pour moi ce qui est Humain…

        Et pour Facebook, un coup de folie m’a pris, j’ai essayé de m’inscrire pour avoir accès a certains comptes qui m’intéressent en rapport avec la musique, mais ils me bloquent à l’inscription, sans donner de raison précise. Serais-je repéré ? XD

          +15

        Alerter
    • Blabla // 23.01.2020 à 09h42

      Les SMS sont toujours accessibles, même effacés (donc on peut savoir ce que vous avez écrit à qui et qui vous a écrit quoi).
      Google Map retient vos positions et requêtes (donc on peut savoir où vous étiez, quand, et évidemment avec qui ; ainsi que où vous avez pensé aller)
      Les appels disent avec qui vous avez parlé.
      Les documents Word 97 disent déjà ce que vous avez écrit (même effacé).

      Pour Facebook et autres réseaux d’espionnage, pardon sociaux, je vous conseille plutôt de créer un compte et de ne rien y mettre

        +3

      Alerter
  • Julien // 22.01.2020 à 09h18

    Les chinois vont commencer à nous envier !! Car pour le moment seul la police a accès à cette technologie. Dites vous bien que dans 10ans ce sera votre patron à l’entretien d’embauche. Ça vous fait marrer ? Vous verrez …c’est une certitude !!

      +26

    Alerter
    • Abuduck // 22.01.2020 à 20h07

      Il n’y a pas si longtemps que ça, et je pense que c’est encore le cas aujourd’hui. Les rh qui ne vous trouvaient pas sur facebook ou autre réseau social consideraient que vous êtes louches, que vous n’êtes pas intégrés, candidature rejetée.

      Drôle d’époque où se promener nu est passible d’amende, mais on où on est supposés accepter de lâcher tous les détails de notre vie privée (conversations, photos, contacts, historique de navigation) à des inconnus et avec le sourire en prime !

      Mais vous voyez, cher complotiste, c’est pour votre sécurité, et pour vous faire des recommandation publicitaires adaptées, c’est tout ! C’est vrai ça, arrêtez de voir le mal partout.

        +11

      Alerter
  • SanKuKaï // 22.01.2020 à 09h35

    Il va falloir innover.
    Comment faisait la résistance pour communiquer?

      +4

    Alerter
    • Fritz // 22.01.2020 à 10h07

      Des tracts ronéotypés. Des messages oraux retenus par cœur. Des messages déposés dans des boîtes aux lettres, les deux personnes effectuant une sorte de 8 autour du bâtiment pour se croiser sans se saluer.

        +11

      Alerter
    • nulnestpropheteensonpays // 22.01.2020 à 15h06

      acheter un pc portable au black, aller au wifi libre , discuter sur un forum quelconque , et changer assez régulièrement toutes les entrées , pc , wifi , forum….Et bien sur ne pas faire l’erreur d’amener son portable chez soi de peur qu’il déclenche ton wifi , wifi qui communique avec ton FAI, ton FAI qui communique avec les flics…..le reste c’est bulshit !
      Par contre pourquoi voudrais tu faire tout ça ? Pays où règne l’opulence , droit de vote ,minimums sociaux ,sécurité sociale …..???

        +0

      Alerter
  • Macarel // 22.01.2020 à 09h46

    D’un côté le réchauffement climatique, de l’autre le refroidissement démocratique !

    Ce XXIième siècle s’annonce bien sombre.

    Avec Macron nous avons un « philosophe » qui éteint les « Lumières ».

    La France « ne rayonne plus » dans le monde que par « son savoir » en terme de répression des insurrections populaires.

    Autant dire que la France sort de l’histoire…

      +25

    Alerter
    • azuki // 22.01.2020 à 17h18

      Désinformation. Macron a été le nègre d’un philosophe. Être un bon rédacteur est certainement une qualité que j’apprécie, mais ne procure en aucun cas un «statut» ou un «titre» de philosophe (ce qui même sans évoquer Diogène est une aberration en soi…)

      Par contre être un bon rédacteur est une grande qualité pour être lobbyiste…

        +2

      Alerter
  • ALIN JAVIER // 22.01.2020 à 10h22

    NON SEULEMENT LE POUVOIR approfondit l’intrusion policière, mais il la généralise en ne précisant pas dans quelles conditions cette intrusion est sera autorisée: entrer dans un commissariat pour une raison secondaire pourra être l’occasion de cette fouille de vos « objets numériques » personnels.

      +13

    Alerter
  • Arcousan09 // 22.01.2020 à 10h36

    Flicage, flicage … Quand tu nous tiens ….
    Quelle meilleure preuve que chaque citoyen de ce pays est un à véritable délinquant, un dangereux délinquant du berceau au cimetière …..
    J’attends avec impatience le jour béni où à la naissance il sera implantée une puce afin de vous surveiller encore davantage de vous pister,vous épier ….. pour votre « sécurité »
    Nos génies de la politique pourront savoir combien de pas,de respirations, combien de fois vous allez pisser afin de vous taxer encore et toujours plus
    Et Vive la Liberté !!!!!

      +9

    Alerter
    • azuki // 22.01.2020 à 17h27

      Tout est dans la norme des choses : Plus les inégalités sont grande, plus le pouvoir fait des choses inacceptables, plus le hiatus est ingérable, plus le populo est dans la merde, plus il y a de répression pour essayer de maintenir stable un système explosif. Rien de nouveau sous le ciel… mille fois hélas !

      C’est peut-être le temps de remettre en cause la centralisation excessive, qu’elle soit d’état ou privée : nous avons laissé créer grossir des monstres parce que c’était confortable. Que ce soit socialement ou écologiquement, c’est devenu insupportable au sens propre du terme.

        +8

      Alerter
  • Betty // 22.01.2020 à 11h11

    Au premier abord on se dit… dans les commissariats, en quoi cela pourrait me concerner? Mais en ce début d’année 2020 à l’heure des GAV préventives du simple citoyen qui manifeste (légalement) son mécontentement, ses revendications jusqu’à récemment de journalistes et d’avocats (secret des sources ou de l’instruction késako?) ce sujet nous concerne tous. Quant aux procédures opaque (nous n’irons pas jusqu’à illégales quoi que) de surveillances jusqu’au fichage S, tout un chacun (qui connaît une personne qui connaît une autre personne qui aurait osé exprimer son désaccord) pourrait être touché par cette vidange, pour ne pas dire vol de données confidentielles. Mais au fait qu’en pense l’Arcep? https://www.arcep.fr/actualites/les-communiques-de-presse/detail/n/regulation-par-la-donnee-1.html

      +10

    Alerter
    • Paul // 26.01.2020 à 23h31

      c’est à dire que Sarko a mis les boite noire chez les FAI et d’ici 24 mois, tout le monde aura une boite noire directement chez lui 😉

        +0

      Alerter
  • Dominique65 // 22.01.2020 à 11h37

    Fouiller un smartphone est fort peu différent d’une mise sur écoute, et c’est même pire, puisque rétroactif. Cela devrait être encadré par un juge pour être conforme à ce qu’on peut lire sur le site du gouvernement :

    « Les écoutes sont pratiquées sous le contrôle du juge d’instruction ou d’un officier de police judiciaire (OPJ) désigné par lui. Un procès-verbal est établi pour chaque enregistrement, mentionnant la date et les heures de début et de fin.
    Les enregistrements sont placés sous scellés fermés. Ils sont ensuite transcrits par le juge d’instruction ou l’OPJ. Les enregistrements en langue étrangère sont transcrits en français par un interprète.
    Après l’établissement des transcriptions, les enregistrements sont détruits sous l’autorité du procureur de la République ou du procureur général. Un procès-verbal de l’opération est établi.
    À savoir : Aucune écoute téléphonique d’un avocat ne peut avoir lieu sans que le bâtonnier en soit informé par le juge d’instruction. »

      +18

    Alerter
    • Bouddha Vert // 22.01.2020 à 12h19

      Votre remarque est fort judicieuse et je ne doute pas encore que la justice saura mettre bon ordre à l’usage de ce genre d’outils.
      En complément, l’article fait référence à une procédure dans le cas d’arrestation dans un cadre criminel, la précision est importante.
      Que la police s’équipe d’outils qui la dispensera de rémunérer fort chèrement les opérateurs qui ont pour obligation de conserver nos datas sur 1 an glissant ne me semble pas forcément délirant.
      Il est cependant indéniable que toute technologie porte 2 faces et cela fait partie de l’imperfection (?) de notre monde.

      Pour conclure, toute victime d’un crime appréciera de voir la police disposer d’outils à la hauteur des technologies massivement disponibles dans la population, le contraire m’apparaitrait curieux.

        +2

      Alerter
      • azuki // 22.01.2020 à 17h31

        Premièrement ces loi sont aussi là pour légaliser des pratiques frauduleuses qui existent déjà. Secondement, penser que c’est pour le bien et la sécurité des personne…. comment dire…. tu crois encore au monde arc-en-ciel merveilleux de Petit Poney dans ce pays d’éborgneurs institutionnels ?

          +14

        Alerter
        • Bouddha Vert // 22.01.2020 à 19h46

          Premièrement légaliser des pratiques nécessaires mais pas légiférées me semble logique.
          Secondement, penser que c’est pour notre mal et le malheur des personnes… comment dire… tu vis, à mon avis, dans un monde de paranoïa farci de complots fomentés par toute la classe des Hommes et des institutions, non?
          Cordialement.

            +1

          Alerter
          • Paul // 26.01.2020 à 23h35

            vous plaisantez ?
            pour le commun des utilisateurs, cela ne servira qu’a trouver des failles
            Tous les piratages possibles passent par ces failles ! !
            comme les failles de vingtdoses.
            ce sont les hackers qui s’en servent
            combien d’entreprises l’ont payé très chère !

              +0

            Alerter
  • Jeremia // 22.01.2020 à 11h44

    Soit aller en manif sans portable (difficile de nos jours, il faut l’avouer), soit prendre un ancien portable sans données, avec le minimum de numéros (dont un avocat !) pour appeler en cas de besoin.

    Autrefois seuls les militants anticapitalistes devaient se protéger de ce genre d’intrusion, de nos jours c’est tout le monde.

      +7

    Alerter
    • azuki // 22.01.2020 à 17h33

      Pourtant je pense que SURTOUT dans une manif, le portable, FesseBouc et tout ça c’est utiliser les outils fournis par ses adversaires.

      En tout cas quand on utilise ces outils sans d’infinie précautions, dont le chiffrage des communications.

        +3

      Alerter
  • EugenieGrandet // 22.01.2020 à 12h41

    Il y a un truc qui cloche dans toutes ces infos.
    D’un côté il est écrit ici que les commissariats de France vont pouvoir récupérer des données sur un téléphone très rapidement (la police écossaise a aussi commencé à le faire avec la même technologie de kiosques : Scotland police don’t seem to have any problem getting data off locked iPhones, 16 janv 2020)

    et de l’autre le FBI fait pression pour qu’Apple mette des backdoors dans ses iPhones et New-york investit 10 M$ pour la même chose (New York City has a $10 million cybercrime lab to crack the iPhone, 20 janv 2020)
    Ou c’est moi qui suis à côté de la plaque?

      +1

    Alerter
    • RV // 22.01.2020 à 13h42

      1 se brancher sur un ordi-portable-téléphone dans un commissariat au su du propriétaire
      2 accéder par le réseau à un ordi-portable-téléphone à l’insu du propriétaire

        +2

      Alerter
      • azuki // 22.01.2020 à 17h42

        3. Ça coûte très cher et ça prend du temps. Donc ce n’est pas généralisable de manière systématique a moindre frais. Ne pas oublier l’aspect du coût de l’usage des outils « forensics ». Le «passe-partout du facteur» demande bien moins d’effort que de forcer systématiquement les serrures surtout si la serrure est costaude.

          +0

        Alerter
      • EugenieGrandet // 23.01.2020 à 08h16

        Tant que je n’ai pas déverrouillé mon téléphone (avec mon pouce ou avec la série de caractères que je suis seule à connaître), il est impossible d’accéder à mes données.
        Sauf si la police dispose d’un outil électronique (un boîtier? un kiosque?) qui va lire la puce interne spéciale dans mon téléphone (donc il faut l’ouvrir physiquement) qui contient la clef de chiffrement.
        Si la police a un boîtier qui essaie des mots de passe les uns après les autres, mon téléphone se bloque au bout de 10 tentatives. Si le boîtier fait croire que chaque tentative est la première, mon code à 12 caractères va demander un siècle de tentatives.
        Et ces boîtiers électroniques ne sont pas démocratisés à ce point que tous les commissariats en soient dotés (sans parler de l’ouverture physique du téléphone).

          +0

        Alerter
  • Santerre // 22.01.2020 à 13h47

    Eux…..il serait peut-être temps de lire Snowden. Pendant que la maison poulaga met en place leur logiciel, les services US , depuis plus de dix ans, enregistrent TOut sur TOUS. Tous vos mails, vos coups de fil, vos surfs, vos dépenses, vos ressources et je ne parle même pas des réseaux sociaux. Snowden dit que chacun d’entre nous a un petit fichier à son nom qui empile tout sur lui. Personne ne fait gaffe à vous. Mais si un jour vous attirez l’attention, ils peuvent puiser dans le dossier.
    Réveil les copains.

      +19

    Alerter
  • Fritz // 22.01.2020 à 14h10

    Contre les intrusions policières, une solution : Gaston s’occupera du téléphon.
    https://www.youtube.com/watch?v=buUqkohMphg

      +2

    Alerter
  • Fritz // 22.01.2020 à 14h40

    Bon à savoir : les flics peuvent fouiller vos téléphones portables, mais aussi effacer des vidéos qui les montrent en train d’étrangler à mort des citoyens :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/deces-de-philippe-ferrieres-a-drancy-la-police-accusee-d-avoir-efface-une-video-compromettante-21-01-2020-8241009.php
    Envers les flics, devoir de vigilance, [modéré]

      +11

    Alerter
    • Santerre // 22.01.2020 à 15h18

      [modéré]
      On ne peut pas mettre dans le même panier abus manifestes et gratuits de la force avec les accidents inévitables quand on doit user de la force.
      Je suis, comme vous, scandalisé par le fait qu’on abuse manifestement et illegalementvdu ldb, du tonfa ou du croche-pied. Mais il y en a marre de cette culture du refus d’obtempérer. Ainsi je suis autant scandalisé quand un flic entouré et agressé par une vingtaine de racailles qui veulent l’empêcher d’arrêter un délinquant, et qui sors son revolver et tire se retrouve sous le coup d’une enquête pour, tenez vous bien, « tentative d’homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique ».
      On ne peut pas frapper un flic, l’insulter, lui cracher dessus ou le harceler agressivement, résister violemment à une arrestation, refuser un ordre de dispersion, lui balancer des objets, rester au beau milieu d’une charge et aller pleurer quand on prend des coups.
      Quand vous êtes verbalisé, si vous vous mettez à brailler contre ces flics qui « ont que ça à foutre d’emmer… les gens qui bossent », que vous filmez les flics sous le nez en insistant malgré qu’on vous ai demandé 10 fois de circuler, puis qu’on vous êtes logiquement arrêté pour outrage et que vous vous débattez et qu’il faut se mettre à trois pour vous menotter, tout peut arriver. Force à la loi. Sinon c’est l’anarchie. De mon temps, même les voyous savaient ça.

        +3

      Alerter
      • Owen // 22.01.2020 à 17h48

        « De mon temps, même les voyous savaient ça. »

        Oui, mais les temps ont changé.
        Il y a toujours des racailles et des voyous. Mais la police d’avant est devenue la milice de l’exécutif. Elle en prend son visage: agressive, violente, provocatrice et insultante. Les GAV consistent à détruire psychologiquement la personne séquestrée. Les proies sont choisies selon la situation politique du moment, par exemple s’acharner contre les GJ et laisser agir les blackblocs.
        On ne s’en rend même plus compte mais il y a des anciens pays sous développés, qui n’ont pas le privilège d’avoir inventé les droits de l’homme, où la police est extrêmement courtoise. Je parle d’expérience.

        Si vous avez lu l’article mis en lien par Fritz, vous avez lu que la police locale a déferlé tôt la matin au domicile d’un témoin vidéo espérant lui piquer son téléphone avant l’arrivée de l’IGPN pour enquêter sur l’homicide par la police.
        Vous parlez de voyous. Oui, mais desquels?

          +14

        Alerter
      • Fritz // 22.01.2020 à 18h48

        @Santerre
        Il y a au moins un point commun entre la répression policière des manifestations et les cas de personnes tuées par les flics au cours d’une arrestation : aucun flic impliqué n’a fait UN SEUL JOUR de prison.

        Ni ceux qui ont matraqué, éborgné, mutilé les Gilets jaunes, ni ceux qui ont étranglé à mort Abdelhakim Ajimi, Philippe Ferrières, Cédric Chouviat, et bien d’autres.

        La simple justice, et aussi l’efficacité de l’enquête, réclament que ces individus soient incarcérés LE JOUR MÊME DE LEUR FORFAIT.

        Et comme la « Justice » pourrie ne le fera jamais (déjà elle ne l’avait pas fait pour Schmitt et Garcia, les assassins de Malik Oussekine), il est temps qu’advienne une Justice populaire qui traitera ces flics comme ils le méritent.

          +9

        Alerter
  • BOURDEAUX // 22.01.2020 à 18h54

    Comme à chaque fois que parait ce type de billet ici, la pleurnicherie des anarcho-parano ne trouve plus de fin…Le but n’est pas de circonscrire les commentaires aux propos du billet, mais d’extrapoler à loisir en donnant libre cours à sa haine sans risque du « flic ». Car comme le rappelle boudha vert, la quasi-totalité des commentaires ici est hors sujet puisqu’il s’agirait d’affaires criminelles. J’imagine que chacun ici, à 2 exceptions près, trouvera donc normal que la justice s’interdise l’utilisation d’une technologie existante pour confondre le violeur de son enfant ou l’assassin de sa femme…pourvu qu’il continue de ne pas risquer grand-chose à balancer des pavés sur les flics dans les manifs. Quand on pratique un sport de combat, la première chose que l’on apprend, c’est que quand on donne, on doit accepter de recevoir : et curieusement les « pleurnichards » ne restent jamais longtemps dans les salles.

      +4

    Alerter
    • Fritz // 22.01.2020 à 20h23

      Et curieusement, les « pleurnichards » étranglés par la police (grâce à vos leçons en sports de combat, j’imagine) ne sont plus là pour se plaindre. Même les photos de leur agonie sont effacées.

        +14

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications