Les Crises Les Crises
27.avril.202127.4.2021 // Les Crises

Comprendre la Commune de Paris : #01 La Révolution française – par Henri Guillemin

Merci 200
J'envoie

Source : RTS

En 1971, cent ans après «la semaine sanglante» qui vit l’écrasement de la Commune de Paris, l’historien et écrivain français Henri Guillemin présente en treize conférences télévisées cette page sombre de l’histoire de France. Découvrez ou redécouvrez cette passionnante série en version haute définition restaurée.

Pour estimer la Commune, il faut remonter à la Révolution.

C’est par un déroutant et amical «salut» que Henri Guillemin lance cette nouvelle série des Dossiers de l’Histoire consacrée à la Commune de Paris. Pour l’historien, il convient d’abord de remonter aux origines de la Révolution française pour comprendre cette «histoire atroce» de la Commune. Il s’emploie donc à rappeler dans ce premier épisode la lutte originelle de la bourgeoisie dès le XVIIIe siècle.

Henri Guillemin est né le 19 mars 1903 à Mâcon. Il fréquente l’École normale supérieure et obtient une agrégation en lettres en 1927. Professeur dans plusieurs universités françaises, il est contraint de quitter Bordeaux en 1942 pour se réfugier en Suisse. Il entretient des liens privilégiés avec Neuchâtel où il séjourne fréquemment.

En 1945, Henri Guillemin devient conseiller culturel auprès de l’ambassade de France à Berne, puis, de 1963 à 1973, professeur à l’Université de Genève. Il s’éteint le 4 mai 1992 à Neuchâtel.

Spécialiste du XIXe siècle, il a été tout à la fois historien, critique littéraire et écrivain prolifique. Cet intellectuel non-conformiste a suscité autant l’admiration du grand public que la critique féroce des milieux académiques. Il a ainsi été banni des télévisions française et belge. Cet ostracisme a fait le bonheur des téléspectateurs de Suisse romande qui ont pu profiter de ses talents de conférencier entre 1958 et 1973.

Avec Les Dossiers de l’Histoire, l’historien a rendu accessible des questions historiques de première importance. Henri Guillemin a également fait découvrir aux téléspectateurs l’oeuvre d’Arthur Rimbaud, Emile Zola et Léon Tolstoï. Ses conférences télévisées, un genre disparu aujourd’hui, ont été un rendez-vous important sur la TSR.

Source : RTS

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Renaud // 27.04.2021 à 22h06

Mouai personnellement j’ai beaucoup écouté Guillemin, et j’en suis maintenant revenu… Très bon orateur, très bon historien, mais très très orienté… Impossible d’avoir une idée précise de l’histoire avec ce type de discours. Avec Guillemin c’est facile, Napoléon était un monstre, De Gaulle était un monstre, etc, etc… Un bon déconstructiviste qui a aujourd’hui fait que la France en est là: un pays du tiers monde avec plus aucune confiance dans ce qu’elle est et a été.

Après je ne défend pas Onfray non plus, tous le monde a le droit de dire des choses, et c’est à nous lecteur de tirer les informations et faire la part des choses. Lugan est bien sûr un personnage de droite (rien d’extrême par contre, juste conservateur réactionnaire, rien d’extrême là-dedans), qui pourtant sur l’afrique et son histoire mérite d’être lu et écouté, ne serait-ce que pour équilibrer les discours. A ma connaissance, seul des universitaires réputés d’extrême gauche se lève contre lui, mais plus pour l’accuser d’avoir une moustache, et non sur la fiabilité de ses écrits historique dont les données ne sont pas remis en cause.

31 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 27.04.2021 à 08h02

    Henri Guillemin ou l’anti-Onfray. Toutes les qualités d’un grand historien contre un falsificateur-professeur de philosophie (et non philosophe).

    Allez faire un tour sur « front populaire » un site qui fait l’éloge des thèses de l’extrême droite avec Bernard Lugan et Charles Onana.

      +15

    Alerter
    • Renaud // 27.04.2021 à 22h06

      Mouai personnellement j’ai beaucoup écouté Guillemin, et j’en suis maintenant revenu… Très bon orateur, très bon historien, mais très très orienté… Impossible d’avoir une idée précise de l’histoire avec ce type de discours. Avec Guillemin c’est facile, Napoléon était un monstre, De Gaulle était un monstre, etc, etc… Un bon déconstructiviste qui a aujourd’hui fait que la France en est là: un pays du tiers monde avec plus aucune confiance dans ce qu’elle est et a été.

      Après je ne défend pas Onfray non plus, tous le monde a le droit de dire des choses, et c’est à nous lecteur de tirer les informations et faire la part des choses. Lugan est bien sûr un personnage de droite (rien d’extrême par contre, juste conservateur réactionnaire, rien d’extrême là-dedans), qui pourtant sur l’afrique et son histoire mérite d’être lu et écouté, ne serait-ce que pour équilibrer les discours. A ma connaissance, seul des universitaires réputés d’extrême gauche se lève contre lui, mais plus pour l’accuser d’avoir une moustache, et non sur la fiabilité de ses écrits historique dont les données ne sont pas remis en cause.

        +16

      Alerter
      • Maximytch // 28.04.2021 à 09h27

        Assez d’accord avec vous. Guillemin est l’exemple parfait que l’on peut tenir en haleine des auditeurs en parlant d’histoire sans images et sans artifices. Par contre il a une version assez orienté et baisée, une fois que l’on sait ça on prend son discours avec un peu plus de recul et pas pour argent contant.
        @ LIBEGAFRA, tout ceux qui ne pensent pas comme vous ne sont pas forcément d’extrème droite, si vous n’êtes pas en mesure d’écouter les arguments d’un adversaire politique c’est que vous êtes fondamentalement anti démocrate.

          +7

        Alerter
        • Silk // 30.04.2021 à 00h47

          Ben non : on peut écouter des discours et les qualifier d’extrême droite. Dire cela ne signifie pas être anti-démocrate.

            +0

          Alerter
      • herve cruchant // 28.04.2021 à 11h02

        Tout historien est orienté dans ses discours. Guillemin est orienté avec talent. Fausse polémique et faux discours que de chercher la Vérité historique, y compris dans les évènements historiques dont la cote est diversement estimée en fonction de l’orientation du propos.

          +3

        Alerter
        • LibEgaFra // 29.04.2021 à 08h20

          « Fausse polémique et faux discours que de chercher la Vérité historique, y compris dans les évènements historiques dont la cote est diversement estimée en fonction de l’orientation du propos. »

          Sauf pour les négationnistes et autres révisionnistes, la vérité historique existe bel et bien. Les différences se situent au niveau des valeurs et des justifications. Ainsi pour Lugan la colonisation est un événement positif, comme si les milliers de morts dus à l’impérialisme français pouvaient se justifier. A-t-on jamais demandé l’avis des colonisés et massacrés? Les criminels ont toujours la volonté si ce n’est d’arriver à cacher leurs crimes, du moins de les justifier. Et quand ce sont les États qui commettent ces crimes, c’est encore pis.

          La vérité historique recense une trop longue suite de massacres du fait de la colonisation.

          Les antidémocrates, ce sont ceux qui ont colonisés des peuples sans jamais demander l’avis de ces peuples.

            +3

          Alerter
          • Renaud // 29.04.2021 à 10h08

            Lugan n’a jamais dit qu’il était pour la colonisation, et que c’était un événement positif. Ou alors montrez vos sources. Encore une fois je ne suis pas fan de Lugan et je ne cherche pas à le défendre, mais vu que je l’ai lu, je sais au moins ce dont je parle. Pour Lugan la colonisation française en Algérie a effectivement créé l’état Algérien, et c’est les impôts des français qui ont servit à construire toutes les infrastructures de ce nouvel état. Au niveau de la santé et du matériel, on peut mettre l’adjectif positif dans le sens ou l’Algérie d’avant 1830 et celle d’après n’a plus grand chose à voir en terme de condition de vie. De ce fait, un algérien fier de ce qu’est son pays et qui en veut à la France, n’est pas forcément complétement cohérent dans son propos. C’est la proposition de Lugan, qui peut être débattu.
            Par contre au niveau culturel, frontières, et guerres, Lugan dénonce les effets du colonialisme en Afrique et milite pour une Afrique qui puisse s’organiser politiquement elle même en prenant en compte ses particularités ethniques et culturelles que les frontières dessinées par les occidentaux ne respectent pas, avec une démocratie à l’occidentale basé sur l’individu qui ne peut pas fonctionner.

            Ce qui vous énerve c’est que Lugan assume le passé de l’influence des occidentaux en Afrique comme vérité ni bonne ni mauvaise, et qu’il dresse des conclusions basées sur des chiffres alors que vous voulez de lui qu’il se pose en blanc dominateur s’excusant de tous les crimes commis.
            Position stérile qui ne rend service ni aux occidentaux, ni aux africains.

              +1

            Alerter
            • LibEgaFra // 29.04.2021 à 20h41

              « Ce qui vous énerve  »

              Sophisme. Merci de ne pas penser à ma place.

              Bien, j’ai écouté deux ou trois vidéos. Notamment sur la Libye:

              https://www.youtube.com/watch?v=5uXtB-GHCiE

              C’est très intéressant, et je suis entièrement d’accord quand il condamne l’agression de l’otan contre la Libye. Mais il est est très naïf quand il parle de la cause de l’agression, à savoir: les pays occidentaux « ne sont pas mus par la réalpolitique, mais en fonction de l’idéologie. Et nous sommes en présence de gens qui sont idéologues, qui ont un postulat: la démocratie fondé sur le one man one vote est le seul régime qui soit acceptable au monde, tout le reste est des dictatures. »

              Et les monarchies du golfe? Et les dictatures amies? Une telle ignorance du PNAC, du plan pour un remodelage du MO, de l’épuisement des ressources pétrolières, de l’intérêt du nain de liquider Kadhafi, des projets de Kadhafi concernant l’Afrique, je suis estomaqué. Il ressort la propagande pour les gogos, style « ils haïssent nos libertés ».

              Il condamne l’agression de la Libye, fort bien, pourquoi ne condamne-t-il pas la colonisation? Ce qui relèverait d’un minimum de cohérence.

              « Au niveau de la santé et du matériel, on peut mettre l’adjectif positif dans le sens ou l’Algérie d’avant 1830 et celle d’après n’a plus grand chose à voir en terme de condition de vie. »

              Et vous faites quoi des centaines de milliers d’Algériens massacrés par les forces d’occupation françaises? Pouvez-vous me dire combien il y avait d’ingénieur agronome au moment de l’indépendance? Et les essais atomiques, c’était aussi un cadeau? Et les exportations, elles profitaient à qui? Notamment de vin… Les infrastructures sanitaires? Vous plaisantez, n’est-ce pas? Que savez-vous des conditions de vie après l’indépendance?

              « De ce fait, un algérien fier de ce qu’est son pays et qui en veut à la France, n’est pas forcément complétement cohérent dans son propos.  »

              Nouveau sophisme. Arrêtez de vous mettre à la place des autres. Avez-vous vécu en Algérie? Y avez-vous interrogé les Algériens au moment de l’indépendance ou peu après sur ce qu’ils pensaient de l’occupation française?

               » alors que vous voulez de lui qu’il se pose en blanc dominateur s’excusant de tous les crimes commis. »

              Encore un sophisme. Je ne veux rien, absolument rien de lui. Vouloir changer qqn est d’une prétention inouïe. Je ne veux pas des excuses, je veux des condamnations et des dommages et intérêts pour les crimes commis.

                +1

              Alerter
            • LibEgaFra // 29.04.2021 à 21h17

              Une vidéo sur la « repentance ». Son principal argument: nous n’avons pas à nous repentir de la traite des Noirs, car la traite arabo-musulmane était plus importante. Donc la France est toute excusée d’avoir commis un crime, car d’autres ont commis un crime similaire plus important. J’aimerais bien voir un tel « argument » présenté devant une cour d’assises.

                +1

              Alerter
            • LibEgaFra // 29.04.2021 à 21h29

              « Lugan assume le passé de l’influence des occidentaux en Afrique comme vérité ni bonne ni mauvaise, »

              Depuis quand massacrer les populations locales, les soumettre est une « vérité ni bonne ni mauvaise »? Excusez-vous ces crimes?

              Il n’assume pas, car il ne condamne pas ni il invite à condamner.

              Voyez-vous, j’ai une grande admiration pour ce peuple d’une île des Sentinelles qui refuse tout présence étrangère, quitte à tuer ceux qui voudraient débarquer. Et j’ai une admiration tout aussi grande pour ceux qui veillent à ce que ce soit ainsi. Chaque peuple devrait avoir le droit de vivre selon ses loi, ses us et coutumes et même en autarcie.

              Seulement l’impérialisme occidental avec son impérialisme politique et culturel, son incroyable prétention à la supériorité ne l’a pas entendu ainsi et par soif de pouvoir et d’argent s’est mis à conquérir et détruire notre planète. Sans aucun droit que le droit du plus fort, que le droit du prédateur.

              Question: quel a été le bénéfice de la colonisation pour les Tasmaniens?

                +2

              Alerter
      • LibEgaFra // 28.04.2021 à 19h48

        « Lugan est bien sûr un personnage de droite (rien d’extrême par contre, juste conservateur réactionnaire, rien d’extrême là-dedans), qui pourtant sur l’afrique et son histoire mérite d’être lu et écouté, ne serait-ce que pour équilibrer les discours. »

        C’est ça votre « vérité »?

        Voyons voir:

        Il tient un « blog officiel » sur le site de l’action française. Vous connaissez l’action française? Sinon c’est ici:

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Action_fran%C3%A7aise

        Extrait: « L’Action française (abrégée en AF) est une école de pensée et un mouvement politique nationaliste et royaliste d’extrême droite, »

        Petite remise en place du personnage:

        « [Lugan] a la fâcheuse habitude de nous conter l’histoire des vainqueurs du côté desquels il n’a de cesse de se ranger : les pays les plus développés, anciennes puissances coloniales. »

        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-verite-sur-bernard-lugan-une-207148

        Le colonialisme a été et reste un crime contre l’humanité. Tous ceux qui tentent de justifier ces crimes restés impunis sont à mes yeux des extrémistes de droite qui justifient le terrorisme passé et actuel des États impérialistes.

          +3

        Alerter
        • Renaud // 29.04.2021 à 10h24

          Le problème c’est que vous jugez une personne seulement dans l’angle de vos sources déjà orientées sur ce que vous avez envie d’entendre. Lisez Lugan, et faites vous un avis par vous même. Je vous promet que lire des bouquins de personnes qui ne vous inspirent pas, apporte bien plus que de rester dans sa petite bulle. Je me fiche totalement du personnage Lugan. Et je suis pour la pluralité politique. Bien sûr qu’il y a encore des monarchistes en France, des royalistes, des nostalgiques du communisme à la Staline, des capitalistes qui rêvent encore de Thatcher, des progressistes qui pensent que le sommet ultimes du progrès c’est de pouvoir avoir un status de genre « non binaire » sur facebook. Ça s’appelle la politique, et le but n’est pas de supprimer un par un toutes personnes ou groupes qui n’appartient pas au notre, mais de se documenter et de débattre afin de trouver des compromis pour aller de l’avant. Et à un moment vous pouvez également prendre la plume pour vous exprimer.

          Quand une personne que vous n’aimez pas, comme Lugan, se donne la peine d’écrire des bouquins sur l’histoire de l’Afrique du nord (plus de 1000pages), ou sur la situation actuelle de l’Afrique (Osons dire la vérité à l’Afrique), et pleins d’autres. Avant de cracher sur la personne, prenez le temps de lire, comparer avec d’autres bouquins de différents auteurs de différentes origine. Et vous verrez que vous dormirez mieux la nuit qu’en lisant des articles avec des titres comme « La vérité sur machin que vous ignorez », et que le monde sera toujours le même, vous serez juste plus intelligent.

            +4

          Alerter
          • LibEgaFra // 29.04.2021 à 20h53

            « Ça s’appelle la politique, et le but n’est pas de supprimer un par un toutes personnes ou groupes qui n’appartient pas au notre, mais de se documenter et de débattre afin de trouver des compromis pour aller de l’avant. »

            Grosse rigolade! Politiquement, les Français sont incapables de « trouver des compromis », ce sont constamment des rapports de force et de domination, la France n’est pas un pays démocratique. Point.

            Débattre? Comme le « grand débat » organisé par macron ou la convention sur le climat? N’avez vous pas compris que c’est « cause toujours, je décide »?

              +0

            Alerter
    • RGT // 28.04.2021 à 10h04

      Henri Guillemin n’était pas un historien impartial et le revendiquait ouvertement.

      Ses prises de positions ont toujours été fortement orientées vers la justice sociale et la défense des faibles contre les puissants, ce qui l’a poussé à de nombreuses reprises à « arranger » la réalité pour qu’elle colle avec ses idéaux.

      Mais comme il venait contrer par ses propos les récits de « l’Histoire Officielle » écrite et déformée par les « élites » il ne faisait que de la contre-propagande qui permettait, si l’on comparait les deux récits, de se faire une opinion plus équilibrée de la réalité.

      Oui, Henri Guillemin travestissait la réalité, mais c’était juste et utile car ça nous permettait de pouvoir réfléchir sur la réalité des faits et de mettre en évidence les biais introduits par la propagande des vainqueurs.

      Michel Onfray prend des postures qui parfois me dérangent mais tout comme Henri Guillemin il le fait pour permettre de contrebalancer le pouvoir des « élites » en défendant les « petites gens ».
      On peut aimer ou pas mais une chose est cependant certaine : Leurs affirmations permettent d’ouvrir un débat qui peut être constructif.

      Si vous souhaitez ne pas vous poser de questions, lisez les livres d’histoire adoubés par l’éducation nationale et les œuvres transcendantales des plus grand pipeausophes que cette terre n’ait jamais porté : BHL et ses amis.

      Toute affirmation est systématiquement empreinte de biais et personne ne détient la vérité.
      C’est bien pour cette raison que je n’affirme jamais que je détiens la vérité mais que je revendique une OPINION qui n’engage que moi.

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 28.04.2021 à 20h02

        « ce qui l’a poussé à de nombreuses reprises à « arranger » la réalité pour qu’elle colle avec ses idéaux. »

        Puisque les reprises sont nombreuses, deux ou trois exemples d’ « arrangement », peut-être?

        « Michel Onfray prend des postures qui parfois me dérangent mais tout comme Henri Guillemin il le fait pour permettre de contrebalancer le pouvoir des « élites » en défendant les « petites gens ». »

        Il ne défend, telle une girouette, que lui-même.

        https://www.youtube.com/watch?v=bCba0T1cnm0

          +2

        Alerter
      • Guise // 29.04.2021 à 00h28

        @RGT Onfray loue Combas (un artiste dont je vous laisse juger vous même de la qualité de l’œuvre car je ne veux pas finir au tribunal), et à cette occasion il défend le chamanisme : c’est quand même très spécial comme défense des petites gens.

          +1

        Alerter
  • bogdan // 27.04.2021 à 08h28

    Excellentes, les conférences de ce monsieur. Même si comme souvent, il faut aussi se méfier des capacités de son talent oratoire.

    « Ses conférences télévisées, un genre disparu aujourd’hui, « . je trouve que YouTube offre exactement les mêles choses aujourd’hui.

      +2

    Alerter
  • linder // 27.04.2021 à 08h33

    Henri Guillemin m’a fait faire des bonds de géants sur ma compréhension de la 3ème république mais une chaîne youtube, Histony (anciennement Veni Vidi Sensi), permet aussi de relativiser certaines des prises de positions de Henri Guillemin.

    Cette vidéo « Henri Guillemin est-il fiable ? » m’a fait bondir quand je l’ai vu :

    https://www.youtube.com/watch?v=09_1dSDfe1c

    mais sur beaucoup de sujets, Histony permet d’aller plus loin et de façon plus nuancée.

    https://www.youtube.com/results?search_query=histony

      +9

    Alerter
    • gracques // 27.04.2021 à 09h48

      Ayant la soixantaine gaucho depuis le lycée , l’équivalent Guillemin c’etait le quotidien qui a façonné ma vision de l’histoire.
      Aussi l’age adulte venant et internet popularisant ces conférences , j’ai pu tout a al fois apprécier ses talents de conteur et relativiser son discours tres partial et daté en fait.
      Hystony me convient mieux , plus « reflexif » que détaché , conscient de ses propres biais , toujours questionneur de sa connaissance…..

        +2

      Alerter
    • Dypso // 27.04.2021 à 10h22

      De même ! Exactement le même parcours !

        +0

      Alerter
  • Louis // 27.04.2021 à 09h23

    Fabuleux cet historien, ses vidéos sont pour moi une référence. Quant à l’histoire, notre histoire nationale est tragique et liée. La révolution fut une catastrophe pour la France c’est la victoire de la bourgeoisie contre l’aristocratie et la mort de Roi un épiphénomène, la loi le Chatelier rétablit les privilèges pour la bourgeoisie ce qui rendit effroyable la condition ouvrière. Il en découle toute ces catastrophes les guerres interminables et cet Empereur qui alla faire la guerre au Mexique et déclencha l’aventure de 1870 (période frivole et corrompue) pour des affaires politiques. Il s’ensuivit les guerres de 1914 à 1945 et même le manque de stabilité de nos institutions actuelles..

      +3

    Alerter
    • Klurera // 27.04.2021 à 18h54

      C’est la loi Le chapelier … si je peux me permettre …
      Sinon , d’accord avec vous !

        +1

      Alerter
    • Kasper // 28.04.2021 à 01h39

      Ouais bof, je préfère encore être prolo sous Macron 1er que laboureur sous Louis XVI.

        +3

      Alerter
  • patrice // 27.04.2021 à 09h43

    HG ne raconte pas des histoires à la Stéphane Bern mais l’Histoire, la Grande, la Vraie, en la rendant accessible et compréhensible : il a suscité mon intérêt, m’a réconcilié avec elle, a développé mon sens critique et m’a incité à approfondir… ne manquez pas des dizaines de vidéos disponibles sur le net : vous apprendrez beaucoup ! pas historien de formation mais meilleur que de nombreux historiens professionnels car critique, modeste, franc, honnête et désintéressé, il est un digne précurseur d’une véritable historienne de la même trempe, Annie Lacroix-Riz, elle aussi sur le net… bons visionnages !

      +10

    Alerter
    • Kiwixar // 28.04.2021 à 06h46

      « Réfléchir, c’est déjà désobéir. Développer son sens critique et approfondir, c’est déjà être complotiste… » 🙂

        +7

      Alerter
    • Guise // 29.04.2021 à 00h31

      Il y a aussi Chapoutot, pour la même période que Lacroix-Riz (et lui aussi est universitaire, ce qui est quand même gage de sérieux).

        +0

      Alerter
  • Renaud // 27.04.2021 à 14h27

    L’irremplaçable historien Henri Guillemin, aves sa probité, souligne ici les attitudes essentielles de l’ « élite » française dans ses rapports avec l’Allemagne à peine unifiée. Cette attitude de l’ « élite » française, ainsi ‘inaugurée’, dure toujours aujourd’hui. Exemple avec ce qu’on nomme l’ « Europe » et son « union » fantoche, Macron ne peut pas prononcer le mot : France, sans y accoler : et l’ « Europe ». Cette « Europe » dont le centre de gravité est l’Allemagne… Je l’ai dit souvent, à part quelques exceptions, une énorme proportion de l’élite et des dirigeants français n’ont fait que fricoter avec la puissance allemande, quelle qu’elle soit depuis 150 ans. Aujourd’hui on pourrait s’amuser à dire « Ah !! si l’ « Europe », alias l’Allemagne, pouvait nous débarrasser des Gilets-Jaunes… C’est une caricature, mais elle a beaucoup de sens. La République française aura été le cosmétique, voire le rimmel de la haute bourgeoisie d’affaire dont les fortunes comptent beaucoup plus que la France et ses habitants …
    On peut comprendre pourquoi les médias français ne voulurent pas (déjà dans les années 1970 !) diffuser les interventions si élucidantes de Henri Guillemin qui se basa en Suisse. À présent, la Radio-TV suisse romande à constaté depuis ces quelques années passées une forte augmentation en France des visionnages en ses archives des conférences de Henri Guillemin. Merci Henri !

      +10

    Alerter
  • Serge LEFORT // 28.04.2021 à 01h09

    Il me paraît intéressant d’écouter l’ensemble des conférences.
    Henri GUILLEMIN, La Commune (13 conférences) : https://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477764-la-commune-de-paris.html

      +4

    Alerter
  • Tromby72 // 28.04.2021 à 06h05

    Sur la Commune, lisez plutôt l’ouvrage de l’historien Robert TOMBS : LA GUERRE CONTRE PARIS paru dans la collection Champs chez Flammarion.
    Un article sur ce livre : https://www.liberation.fr/livres/2014/04/09/les-communards-ont-suivi-par-devoir-par-camaraderie_994421/
    Extrait :
    Mais la grande force du livre tient surtout à la minutieuse remise en contexte qu’il opère. Car en dépit de l’extrême politisation du peuple de Paris, la Commune n’est pas réductible à un projet ou un programme.
    Tombs montre au contraire tout ce qu’elle doit aux transformations sociales de la ville, que les travaux d’Haussmann viennent de bouleverser ; ce qu’elle doit à la guerre franco-prussienne et au siège, qui ont radicalisé et soudé les Parisiens dans un patriotisme exacerbé ; ce qu’elle doit encore au mécontentement face à une assemblée monarchiste et à un gouvernement de «capitulards» qui ont choisi de s’installer à Versailles et de désarmer le peuple résistant. Il souligne combien la culture politique de cette ville, que domine une population d’artisans, de boutiquiers, de petits entrepreneurs et d’ouvriers qualifiés, s’enracine dans le monde d’hier, celui de la Révolution française, des références à 1792, de la levée en masse….

      +4

    Alerter
  • robess // 28.04.2021 à 09h47

    henry vuillemin n était pas un historien mais la qualité de ses recherches dépasse celle de bon nombre d historiens de seconde main …le plus bel hommage lui sera d ailleurs rendu par annie lacroix riz référence en matière historique .

      +5

    Alerter
  • Socrates // 02.05.2021 à 13h30

    Excellent, cour d’histoire magistrale, vu il y a plusieurs années et revu avec grand plaisir.
    Comptez donc le nombre de boulevards, d’avenues, de places, de rues, Thiers et faites donc la même chose avec Robespierre pour comprendre dans quel pays vous vivez.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications