Les Crises Les Crises
21.avril.202121.4.2021 // Les Crises

Vietnam : Un régime corrompu – Épisode 02 – Arte

Merci 37
J'envoie

Source : Arte

Ken Burns et Lynn Novick (« The War ») font revivre le traumatique Vietnam de l’intérieur. Une plongée sanglante au cœur de la tragédie qui a façonné la fin du XXe siècle. Deuxième volet : Insurrection (1961-1963). Le président Kennedy envoie des bataillons des forces spéciales combattre, aux côtés de l’armée sud-vietnamienne, l’insurrection viêt-cong qui gagne du terrain.

Conseillé par le ministre de la Défense Robert McNamara, favorable au concept de « guerre limitée », le président Kennedy envoie des bataillons des forces spéciales combattre, aux côtés de l’armée sud-vietnamienne, l’insurrection viêt-cong qui gagne du terrain. Il autorise aussi l’usage du napalm et de l’agent orange, un défoliant qui ravage les campagnes. Dans les villes, la contestation monte contre le régime corrompu du président Diêm, dont le frère, Ngô Dinh Nhu, réprime avec violence les manifestations bouddhistes. Washington s’en inquiète et Neil Sheehan, alors jeune reporter au Viêtnam, est confronté à une réalité plus complexe que prévu. Fin 1963, Diêm et Nhu sont renversés puis exécutés, peu avant l’assassinat de Kennedy.

La mère des guerres modernes

Ken Burns et Lynn Novick font revivre de manière inédite la guerre du Viêtnam au plus près de ceux qui l’ont vécue, Vietnamiens et Américains, dans une fresque documentaire digne d’Apocalypse Now ou de Voyage au bout de l’enfer.

En neuf épisodes, les réalisateurs retracent ces trente années de soulèvements et de destructions, qui firent plus de trois millions de morts, à travers les récits intimes de près d’une centaine de témoins.

Simple militaire ou dirigeant politique, journaliste ou activiste, déserteur, diplomate ou sœur d’un soldat défunt, tous ont fait, observé ou subi cette tragédie aux dimensions épiques, mère de toutes les guerres modernes.

Au fil d’une narration où le rythme s’accélère d’épisode en épisode, une foule d’archives inédites, fruit de dix ans de recherches, associée à de célèbres photos, des films amateurs ou des enregistrements sonores dévoilant les coulisses de la Maison-Blanche, racontent l’histoire de la fin du colonialisme, de la montée en puissance de la guerre froide et de la victoire d’un peuple de paysans contre la machine de guerre la plus dévastatrice au monde. Ou l’histoire d’un conflit qui a divisé l’Amérique et l’opinion mondiale pour toujours.

Série documentaire de Ken Burns et Lynn Novick (Etats-Unis, 2017, 53mn)

Source : Arte, 27-03-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 21.04.2021 à 08h50

Comme d’habitude, les « élites » ont décidé d’aller asservir des populations lointaines dans leur propre intérêt (et sans se soucier de l’avis des populations, que ce soit les « leurs » ou les « niaquoués »).

Ce sont les « français » qui ont commencé (précédés par les chinois qui avaient compris qu’il fallait éviter de titiller ce peuple d’ailleurs) à partir du XVIIè siècle avec une tentative de christianisation, puis en 1858, qui se sont faits virer en 1954 avec les accords de Genève qui entraînait la partition du pays.

Ensuite, une dictature pro-occidentale au sud qui n’avait rien à envier à celles qui ravageraient l’Amérique du sud et une autre dictature au nord sous la houlette communiste (mais bien plus douce que celle de son voisin chinois, mais personne n’en parle car c’était es « rouges ») et la population du sud qui s’est révoltée contre son « dirigeant bien-aimé », ce qui a entraîné l’arrive des USA pour lutter contre « l’expansion marxiste »..
Les « viets » du sud n’étaient pas du tout marxistes dans leur immense majorité, ils souhaitaient seulement un gouvernement plus « décent », moins corrompu et moins sanguinaire…
Mais les USA, dans leur paranoïa guerre-froidiste n’ont pas écouté les souhaits de la population excédée et se sont engagés dans un conflit sanglant pour des raisons « idéologiques » sans comprendre les souhaits de la population.

Les faits sont têtus et quand un régime politique imposé par des états étrangers oppresse la population elle finit toujours par se révolter et finit par foutre les envahisseurs dehors.

À moins que lesdits envahisseurs ne leur apportent la paix et une amélioration de leurs conditions de vie tout en respectant leurs traditions, comme le firent les russes (qui n’étaient pas des « enfants de cœur ») en élargissant leur territoire à l’est.
Et l’objectif des russes n’était pas de piller leurs voisins mais simplement de sécuriser leur territoire en « pacifiant » les tribus qui venaient faire des razzias chez eux.*
Tu m’agresses, je t’intègre à ma population comme ça tu arrêtes.

Oh pardon, les russes, c’est le mal absolu comme tout le monde le sait.

Qu’on foute la paix aux autres peuples et qu’on respecte leurs traditions. C’est pas compliqué…

2 réactions et commentaires

  • RGT // 21.04.2021 à 08h50

    Comme d’habitude, les « élites » ont décidé d’aller asservir des populations lointaines dans leur propre intérêt (et sans se soucier de l’avis des populations, que ce soit les « leurs » ou les « niaquoués »).

    Ce sont les « français » qui ont commencé (précédés par les chinois qui avaient compris qu’il fallait éviter de titiller ce peuple d’ailleurs) à partir du XVIIè siècle avec une tentative de christianisation, puis en 1858, qui se sont faits virer en 1954 avec les accords de Genève qui entraînait la partition du pays.

    Ensuite, une dictature pro-occidentale au sud qui n’avait rien à envier à celles qui ravageraient l’Amérique du sud et une autre dictature au nord sous la houlette communiste (mais bien plus douce que celle de son voisin chinois, mais personne n’en parle car c’était es « rouges ») et la population du sud qui s’est révoltée contre son « dirigeant bien-aimé », ce qui a entraîné l’arrive des USA pour lutter contre « l’expansion marxiste »..
    Les « viets » du sud n’étaient pas du tout marxistes dans leur immense majorité, ils souhaitaient seulement un gouvernement plus « décent », moins corrompu et moins sanguinaire…
    Mais les USA, dans leur paranoïa guerre-froidiste n’ont pas écouté les souhaits de la population excédée et se sont engagés dans un conflit sanglant pour des raisons « idéologiques » sans comprendre les souhaits de la population.

    Les faits sont têtus et quand un régime politique imposé par des états étrangers oppresse la population elle finit toujours par se révolter et finit par foutre les envahisseurs dehors.

    À moins que lesdits envahisseurs ne leur apportent la paix et une amélioration de leurs conditions de vie tout en respectant leurs traditions, comme le firent les russes (qui n’étaient pas des « enfants de cœur ») en élargissant leur territoire à l’est.
    Et l’objectif des russes n’était pas de piller leurs voisins mais simplement de sécuriser leur territoire en « pacifiant » les tribus qui venaient faire des razzias chez eux.*
    Tu m’agresses, je t’intègre à ma population comme ça tu arrêtes.

    Oh pardon, les russes, c’est le mal absolu comme tout le monde le sait.

    Qu’on foute la paix aux autres peuples et qu’on respecte leurs traditions. C’est pas compliqué…

      +11

    Alerter
  • Vain(s) espoir(s) // 22.04.2021 à 11h29

    « Qu’on foute la paix aux autres peuples et qu’on respecte leurs traditions. C’est pas compliqué… » QU’ON FICHE LA PAIX AUX PEUPLES – bien qu’ils sachent s’entre-tuer un peu partout – soit ce serait sans doute(s) une bonne chose mais RESPECTER LEURS TRADITIONS cela dépend desquelles !?! Une abomination comme le « Festival de Yulin » TRÈS CERTAINEMENT PAS !!!

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications