Les Crises Les Crises
25.avril.202125.4.2021 // Les Crises

Jean-Marc Jancovici – Peut-on encore sauver le climat ?

Merci 12
J'envoie

Source : Pascal Boniface, Youtube

À l’horizon de la COP26 en septembre prochain à Edimbourg, peut-on vraiment attendre quelque chose de ce nouveau rendez-vous sur les enjeux climatiques ? Comment l’Accord de Paris de 2015 a-t-il pu être obtenu ? Comment fonctionnent les négociations internationales sur le climat ? Les objectifs fixés à l’horizon 2050 sont-ils réalistes ? Comment concilier le point de vue de court terme des responsables politiques et la nécessité d’une politique de long terme sur les enjeux climatiques ? Doit-on renoncer au nucléaire ou est-ce un instrument essentiel pour la transition énergétique ? Pourquoi la 5G divise-t-elle autant le mouvement écologique ? La Convention Citoyenne pour le Climat a-t-elle eu une utilité ? La loi climat va-t-elle avoir un réel impact ?

Pascal Boniface reçoit Jean-Marc Jancovici pour une discussion sans détour sur les questions climatiques et les enjeux de gouvernance et les débats qui les entourent.

Source : Pascal Boniface, Youtube, 24-03-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 25.04.2021 à 06h59

« Peut-on encore sauver le climat ? »

Question rhétorique qui, de plus, n’a aucun sens. Le climat a varié considérablement au cours de l’histoire de la Terre et ce qui menace le plus la biodiversité c’est la pullulation humaine et sa destruction des écosystèmes et non les variations du climat. Pour rappel au cours de Crétacé les continents ne représentaient que 18% de la superficie terrestre contre 28% aujourd’hui et les forêts s’étendaient pratiquement jusqu’aux pôles.

63 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 25.04.2021 à 06h59

    « Peut-on encore sauver le climat ? »

    Question rhétorique qui, de plus, n’a aucun sens. Le climat a varié considérablement au cours de l’histoire de la Terre et ce qui menace le plus la biodiversité c’est la pullulation humaine et sa destruction des écosystèmes et non les variations du climat. Pour rappel au cours de Crétacé les continents ne représentaient que 18% de la superficie terrestre contre 28% aujourd’hui et les forêts s’étendaient pratiquement jusqu’aux pôles.

      +22

    Alerter
    • gracques // 25.04.2021 à 09h05

      Et il y avait combien d’êtres humains au crétacé ?
      Je me suis’laissé dire que la’Terre n’à pas toujours été propice à une espèce comme la nôtre….ce n’est pas à méditer ?

        +8

      Alerter
      • Darras // 25.04.2021 à 09h29

        ExVers 11000 av JC il y a eu une baisse soudaine de…7° puis mille ans après, une hausse de … 12°.
        Et c’était très clair pour tous les glaciologues, où que soient les calottes.
        Vous avez pu remarquer qu’une humanité sans technologie a survecu à ce vrai cataclysme.
        Cette découverte récente gênait considérablement le clergé rechauffiste et vous êtes à même de constater que la communication sur une découverte aussi considérable a été plus que discréte quand on compare au vacarme fait quand l’eau monte d’un millimètre.
        Or miracle, le clergé vient de décréter aux ouailles rassurées qu’il ne s’agissait que d’un artéfact. Circulez, y a rien à voir.
         » Je crois dans le réchauffement climatique et en sa cause anthropique par les émissions de gaz à effet de serre, je crois au salut de la planète par le seul ‘arrêt total de ces émissions et que ce but ultime est la priorité absolue de l’humanité, avant toute autre. »

          +14

        Alerter
        • LibEgaFra // 25.04.2021 à 12h22

          « ExVers 11000 av JC il y a eu une baisse soudaine de…7° puis mille ans après, une hausse de … 12°. »

          Entre les périodes glaciaires et les interglaciaires, l’écart de température a été au plus de 4°C.

          Le plus grave problème pour la vie sur Terre n’est pas le réchauffement, mais le refroidissement. Une Terre boule glace et s’en est fini de la Terre comme nous la connaissons.

            +3

          Alerter
          • Darras // 25.04.2021 à 18h55

            Comme quoi, on peut être ignorant et péremptoire. Renseignez vous donc sur le « Bölling » et les études de glaciologues du CEA, du CNRS et quelques autres. Un nom aussi Dorthe Dahl-Jensen, de l’Université de Copenhague, une des plus éminentes glaciologues.
            Alors, c’est vrai, les réchauffistes, ils n’aiment pas communiquer là dessus. Pas plus qu’ils n’aiment communiquer sur l’étude publiée qui démontre que l’eau de profondeur a réchauffé dans les mêmes proportions que l’eau de surface.

              +1

            Alerter
        • Gracques // 25.04.2021 à 12h49

          Vous dites n’importe quoi et sans source
          Ce soudain refroidissement n’est pas de l’ampleur que vous annoncez et la température lors de dernière glaciation était de 4° inférieure a celle de 1900 !
          Ce refroidissement puis réchauffement est parfaitement expliqué par un phenomène de fonte des glaces de la baie d’Hudson , local donc a l’atlantique nord et pas général a la planete , l’espece humaine n’était donc pas menacée , mais sa survie en europe en fut bouleversée , la fin de l’azileen ne restituant plus les traces de civilisation du magdalénien.
          Pour la deglaciation de l’hudson :
          Pierre Deschamps, Nicolas Durand, Edouard Bard et Bruno Hamelin, « Ice-sheet collapse and sea-level rise at the Bølling warming 14,600 years ago », Nature, vol. 483, no 7391,‎ mars 2012, p. 559–564 (ISSN 0028-0836 et 1476-4687, DOI 10.1038/nature10902,
          Cité par wiki.

            +3

          Alerter
        • sylla // 25.04.2021 à 13h05

          ils sortent d’où ces chiffres? (« ExVers 11000 av JC il y a eu une baisse soudaine de…7° puis mille ans après, une hausse de … 12°. »)

            +3

          Alerter
          • Darras // 25.04.2021 à 14h44

            Il y a eu un article sur le présent blog à ce sujet il y a peu. Cherchez un peu.

              +1

            Alerter
            • sylla // 25.04.2021 à 16h33

              Il y en a eu plusieurs et tous contredisent vos chiffres, d’où ma question : d’où les sortez vous?

                +6

              Alerter
            • Redrogers // 29.04.2021 à 09h34

              Chercher un peu ?
              Non. Si vous avancez quelque chose de soit disant sourcé, vous mettez directement cette source. Ce n’est pas au lecteur de devoir chercher la source des affirmations de chaque gus qui passe dans le coin et pose un truc.
              Et si vous n’avez pas de source, vous expliquez un minimum votre « raisonnement ».

                +0

              Alerter
      • ComeBack // 25.04.2021 à 09h51

        Et par quel miracle ce changement de climat là serait exclusivement lié aux activité humaines.
        A méditer ?

          +4

        Alerter
        • gracques // 25.04.2021 à 10h02

          Ce n’est pas un miracle et c’est explique par tout un pan de la recherche , mais bon…. quand on ne veut t’en voir….
          Faut il vraiment en 2020 expliquer l’effet de serre entre autre du dioxyde de carbone (pas que) et de son dégagement par la combustion du pétrole , charbon et gaz naturel , entre autres ?
          On en est encore là ?
          Libtruc admet notre saccage planétaire et ne peut concevoir qu’il ait un effet sur l’atmosphère , j’ai du mal à comprendre certaines logiques , comme celle de rejeter l’énergie nucléaire car non suffisante à couvrir l’ensemble de nos besoins .

            +9

          Alerter
          • Darras // 25.04.2021 à 11h14

            Vers l’an 400, il y a des tas de gars qui se sont mis à affirmer que la terre dont on avait toujours su qu’elle était ronde, surtout depuis que Ptolémée l’avait prouvé, et bien que cette bonne terre était plate, que c’est l’univers entier qui tournait autour, et pour cause, c’est un vieux barbu qui l’avait bâti en 7 jours et qui avait même envoyé son propre fils au casse-pipe pour nous rappeler à quel point c’était évident. Et c’était tellement évident que les plus gros cerveaux qui ont suivi étaient capables de s’engueuler des vies entiéres pour déterminer le sexe des anges. Bien sûr, les esprits chagrins osant douter d’un tel consensus chez les savants croyants, au nom d’on ne sait quelle vision pervertie, orgueilleuse et dévoyée de la logique ne pouvaient qu’être mus par l’égoïsme incroyable et criminel de refuser que les humains s’aiment les uns les autres ou la corruption par les marchands de glaives non consacrés aux conversions.
            Fabrique de l’ignorance.

              +6

            Alerter
            • LibEgaFra // 25.04.2021 à 13h00

              « Vers l’an 400, il y a des tas de gars qui se sont mis à affirmer que la terre dont on avait toujours su qu’elle était ronde, surtout depuis que Ptolémée l’avait prouvé, et bien que cette bonne terre était plate, que c’est l’univers entier qui tournait autour,  »

              « Toujours su »: c’est Ératosthène le premier en occident qui a démontré la rotondité de la Terre (donc seconde moitié du 3me siècle avant notre ère) et non Ptolémée.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ratosth%C3%A8ne#Mesure_de_la_circonf%C3%A9rence_de_la_Terre

              « depuis que Ptolémée l’avait prouvé »: ne pas confondre rotondité de la Terre et système solaire. C’est Aristarque qui a démontré que le soleil était au centre et que les planètes tournaient autour.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Aristarque_de_Samos#Le_syst%C3%A8me_h%C3%A9liocentrique

              Quant à Ptolémée (2me siècle), s’il accepte la rotondité de la Terre, il place toujours celle-ci au centre du monde et il a essayé de concilier cette erreur avec les observations en concevant tout un système d’épicycles.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89picycle

              Ptolémée a surtout copié ses prédécesseurs grecs.

                +11

              Alerter
            • Jean Aymard // 25.04.2021 à 19h22

              Votre christianophobie ne vous excuse pas de dire des erreurs grossières. Jamais l’Eglise n’a affirmer que la Terre était plate. Galilée n’a d’ailleurs jamais eu à prouver que la Terre était ronde, il essayait de faire accepter qu’elle n’était pas le centre de l’Univers et qu’elle tournait autour du Soleil. Par ailleurs, le Vatican possède une grande tradition dans la recherche astronomique depuis des siècles, ne vous déplaise. Quand à cette image du « vieux barbu », elle n’est citée nulle part ailleurs que dans les pamphlets christianophobes. Et le Christ n’a pas non plus été envoyé sur Terre pour une mission aussi triviale. Bref, votre intervention est aussi haineuse et inutile qu’affligeante.

                +7

              Alerter
          • LibEgaFra // 25.04.2021 à 12h36

            « Libtruc admet notre saccage planétaire et ne peut concevoir qu’il ait un effet sur l’atmosphère , j’ai du mal à comprendre certaines logiques , comme celle de rejeter l’énergie nucléaire car non suffisante à couvrir l’ensemble de nos besoins  »

            Par simple respect, auriez-vous l’amabilité de ne pas détourner mon pseudo? C’est tellement facile que je préfère m’abstenir d’entrer dans ce jeu-là. Une excuse serait bienvenue. Merci.

            Evitez aussi les sophismes, svp. Bien sûr que les activités humaines ont « un effet sur l’atmosphère », je l’ai écrit plus d’une fois. Et même publié plusieurs fois la vidéo de « Science étonnante » qui le démontre scientifiquement.

            Et si je rejette l’énergie nucléaire c’est non seulement qu’elle est insuffisante, mais qu’elle est dangereuse et que les déchets sont une pollution pour l’avenir de la vie sur Terre. Au contraire du gaz carbonique qui n’est pas un polluant.

              +3

            Alerter
            • Paul // 26.04.2021 à 08h18

              Ce n’est pas juste une question de respect, chacun peut donner du sens à un pseudo. (Ou son contresens ?)
              BoT ou véritable avis perso, toujours est-il que comme il l’a fait, rabaisser la personne n’est pas un argument.

              Tout est contradiction dans notre monde. Il existe pourtant bien « des » vérités, non ? tout comme il existe des avis.
              Tout comme ce « débat » dont j’ai du mal à cerner les personnages, leur rôle et motivation

                +2

              Alerter
            • utopiste // 27.04.2021 à 14h17

              Si vous supprimez le nucléaire, vous supprimez, entre autres choses, l’informatique (Internet en premier lieux). Les économies d’énergies devront bien se faire quelque part, non? Donc la bonne question n’est pas pour ou contre le nucléaire (ça c’est de la conviction personnelle/religieuse), mais bien : Quelle type de société pour atteindre la sobriété nécessaire ? Et avec tous les détails, svp.
              L’énergie nucléaire, tant qu’elle sera disponible, permettra d’amortir le choc de l’inévitable décroissance et nous laissera peut-être le temps de trouver une technologie plus propre pour satisfaire nos besoins énergétiques (peut-être une autre forme d’énergie nucléaire :-).
              Sinon : Quelle sobriété, quels effets, quelle société demain, on en discute où ?

                +1

              Alerter
        • Bats0 // 25.04.2021 à 10h23

          Parce qu’on est pas loin de 8 milliards d’être humain sur cette planète, et que chacun voudrait profiter autant que les australiens ou les américains des ressources gratuites que nous fournit la Terre; le problème est que chaque être humain en utilisant ces ressources qui ont mis des centaines, voir les millions d’années pour se former, lorsqu’on veut les transformer en énergie, il y du CO2 en autres gaz qui se diffusent dans l’atmosphère, ce qui entraîne un effet de serre. Et comme la température augmente, il y a d’autre effet naturel qui font accroître ces gaz à effet de serre (fonte de la glace : libération de carbone, et autres sympathiques bestioles tel les virus; pareil pour le permafrost). Mais comme une grande majorité d’êtres humains ne voient pas plus loin que son nombril, car il faut continuer à vivre, voir survivre, cet espèce animale inconsciente continue à dégrader son environnement, ce qui provoquera d’ici peut un ré-équilibrage (rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme) et cette tribut connaîtra le plus grand effondrement de biodiversité (elle comprise, mais pas sa disparition) de tous les temps. Seule la nature survivra et reprendra ses droits, ce n’est qu’une question de temps.

            +8

          Alerter
          • Patrick // 25.04.2021 à 13h57

            Ça se régulera naturellement quand les ressources viendront à manquer, il n’y a rien à attendre avant.

              +1

            Alerter
            • LibEgaFra // 25.04.2021 à 18h39

              Hélas vous pourriez avoir raison! Sauf que je ne crois pas à la régulation naturelle à moins de considérer la guerre comme telle. Autrement famines, épidémies, sociétés divisées entre possédants et la plèbe, bref une régulation par la barbarie.

                +3

              Alerter
      • LibEgaFra // 25.04.2021 à 12h15

        « Et il y avait combien d’êtres humains au crétacé ? »

        Aucun.

        « Je me suis’laissé dire que la’Terre n’à pas toujours été propice à une espèce comme la nôtre…. »

        Ah, et qui vous a dit ça? Votre interlocuteur faisait référence au climat ou aux autres conditions? Parce que clairement le Jurassique avant l’arrivée des plantes à fleur, pour un omnivore, c’était pas top. Mais ça n’avait rien à voir avec le climat.

        Il se trouve que notre espèce est d’origine tropicale. Et donc que le pire qui puisse lui arriver au point de vue du climat ce sont des périodes glaciaires. Et il se trouvent que les deux plus récentes glaciations, Riss et Wurm, ont été aussi les plus importantes avec un épisode où le glacier du Rhône arrivait à Lyon. Imaginez la tête des Suisse et des Savoyards!

        Bref, notre espèce a su s’adapter. D’autant plus facilement que les seules frontières à l’époque étaient les frontières naturelles.

        Alors à quelle(s) période(s) votre interlocuteur faisait-il allusion?

          +3

        Alerter
    • sylla // 25.04.2021 à 13h23

      @LibEgaFra
      Et les écosystèmes et la biodiversité ont varié considérablement au cours de l’histoire de la Terre.

      Pour le titre, c’est probablement le climat de ces dix derniers millénaires (qui a permis l’invention de l’agriculture et la multiplication par ~trente de la population).

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 25.04.2021 à 18h50

        « Et les écosystèmes et la biodiversité ont varié considérablement au cours de l’histoire de la Terre. »

        Oui, de même que le climat. Et tout le vivant s’est adapté, même si cela a pu prendre des centaines de millions d’années pour récupérer d’une crise. Tant qu’Homo predator et destructor sévit et accapare les territoires des autres espèces animales et végétales, je ne vois pas de récupération possible, surtout avec la pollution qui se généralise.

          +0

        Alerter
        • sylla // 25.04.2021 à 19h52

          vous me laissez perplexe : j’ai juste remplacé « climat » dans votre phrase par « écosystème ». Les deux me semblent difficilement dissociables, de même l’homo-economicus, même s’il s’en défend, mais l’un serait une péripétie banale, et l’autre un outrage?

            +0

          Alerter
    • Brigitte // 26.04.2021 à 06h50

      Vous avez raison, la cause principale est la pullulation humaine qui détruit tout sur son passage, y compris le climat. Tout est lié. Ce qui est regrettable c’est que climat sert de caution à nous fourguer une transition énergétique simpliste qui va continuer à détruire la planète mais avec le label zero carbone, ce qui est faux d’ailleurs si l’on tient compte de l’ensemble des processus de production de l’énergie finale. Déforestation massive, destruction de la biodiversité, du cadre de vie, tout ça pour que nos chères têtes blondes puissent regarder des vidéos en série à la sortie de l’école, manger des fruits et légumes cultivés hors sol sous serre à plus de 1000 km et se déplacer en voiture électrique…
      C’est une transition écologique qu’il faut mener, plus ambitieuse que la transition énergétique qui est une révolution industrielle, rien d’autre.

        +9

      Alerter
  • LibEgaFra // 25.04.2021 à 07h15

    « Les objectifs fixés à l’horizon 2050 sont-ils réalistes ? »

    Non. Dans une économie capitaliste c’est le profit à court terme qui dicte tout.

    « Comment concilier le point de vue de court terme des responsables politiques et la nécessité d’une politique de long terme sur les enjeux climatiques ? »

    C’est la réélection qui prime dans tous les cas. Et la volonté de puissance et de capacité de destruction. Pour le reste, c’est après moi le déluge.

    « Doit-on renoncer au nucléaire »

    Oui, bien sûr. La production d’énergie nucléaire est insuffisante pour couvrir les besoins actuels en énergie, sauf en multipliant les centrales nucléaires d’un facteur 10. Et dans ce cas là, mieux vaudrait ne jamais entrer en guerre.

    « ou est-ce un instrument essentiel pour la transition énergétique ? »

    Flamanville est la réponse.

    « Pourquoi la 5G divise-t-elle autant le mouvement écologique ? »

    Parce qu’elle a un coût énergétique et que son utilité n’est pas démontrée sauf pour ceux qui veulent tout tout de suite et surtout plus de profit. La 5G est aussi très utile militairement.

    « La Convention Citoyenne pour le Climat a-t-elle eu une utilité ? »

    Oui pour faire croire qu’on s’activait de ce côté. Bref une opération de com à la sauce Macron.

    « La loi climat va-t-elle avoir un réel impact ? »

    Non. Le covid oui, mais là ça va repartir comme avant.

      +14

    Alerter
    • Bats0 // 25.04.2021 à 10h29

      Le problème est comme on a pris du retard avant de constater qu’on avait mis le feu à la forêt et que nous n’avons qu’un tuyau d’arrosage afin d’essayer de contenir le sinistre, il y a fort à parier, comme dirait JMJ, que nous ne sauveront que quelques rares meubles, à conditions de bien vouloir s’en préoccuper et rapidement.

        +1

      Alerter
    • Aribo // 25.04.2021 à 11h48

      « Flamanville est une réponse »
      Taishan (les 2 EPR construits en Chine avec EDF) en est une autre…

      La « guerre »… l’argument massue du type « project FEAR »
      Si vous envoyez des bombes sur des sites Seveso je ne suis pas sûr qu’il y’ait de grandes différences dans la désolation.

        +6

      Alerter
      • LibEgaFra // 25.04.2021 à 13h03

        « Si vous envoyez des bombes sur des sites Seveso  »

        Qui parle de bombes? Pas moi.

          +0

        Alerter
        • Aribo // 25.04.2021 à 13h48

          Alors de quelle genre de guerre vous parlez ?

            +3

          Alerter
  • Rond // 25.04.2021 à 09h11

    Sauver quoi ? Le climat ? Qu’il soit tendance chaude ou froide, le climat va comme il va, sans aucun risque, ni la moindre menace pour sa santé.
    Qui faut-il réellement sauver sinon les fesses des sales gosses qui bousillent tout, sans limite ?
    Qui, en proportion, a conscience des causes et des effets en cours et à venir ?
    Qui est prêt à admettre que nos choix idéologiques (politiques et autres), soutiennent ce suicide ?
    Qui est prêt à renoncer au « tout mes désirs, là, tout de suite » ?
    Qui, individuellement, collectivement et en conscience, est prêt à faire le geste dérisoire et essentiel du colibri ?
    Résumons : Le climat n’est pas menacé, nous si ! Et donc on ne fait rien ! Logique !

      +5

    Alerter
    • LibEgaFra // 25.04.2021 à 13h26

      Oui, nous sommes menacés par le logiciel qui est en nous, adapté à vivre dans la jungle, mais totalement inadapté dans le monde surpeuplé et mégalomaniaque d’aujourd’hui.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bug_humain

      Quel est le bien le plus précieux? La vie (qui n’est pas un « bien », du moins pas comme les autres).

      De quoi avons-nous besoin pour vivre? De nourriture. Alors comment se fait-il que ceux qui produisent cette nourriture soient parmi les plus mal payés, et qui souvent par désespoir vont jusqu’à se suicider?

      Je recommande de donner au pdg le salaire d’un paysan et au paysan le salaire d’un pdg.

        +2

      Alerter
      • Rond // 26.04.2021 à 07h58

        Nul doute qu’en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, le paysan au salaire de pdg se prendra pour un pdg mégalo. C’est en effet le logiciel en nous qu’il faut revoir. A moins qu’il ne soit tout simplement attaqué par un virus.

          +0

        Alerter
        • Xavier // 28.04.2021 à 12h37

          C’est nous le virus. On est trop létal et on est entrain de tuer notre hôte. Nous devons muter

            +0

          Alerter
  • Darras // 25.04.2021 à 09h34

    Sauver le climat: dramatique et totalement neuneu. Le climat n’a pas besoin de l’homme.
    Mais c’est vrai que s’il avait été écrit  » sauver la terre » ou « sauver l’humanité » ça aurait fait vraiment grotesque et pourtant bien plus conforme à l’idée de l’oumma réchauffiste.

      +8

    Alerter
  • pseudo // 25.04.2021 à 10h54

    il y a une série de commentaire qui laisse à penser que le climat est insignifiant.

    ça en dit long sur le chemin que cette humanité doit encore parcourir pour comprendre qu’elle n’est pas extérieur au monde qui l’entoure, qu’elle ne vit pas sur un îlot technologique perdu dans l’univers, mais dans une biosphère aux équilibres fragile et dont la déstabilisation dictera notre devenir.

      +10

    Alerter
    • LibEgaFra // 25.04.2021 à 13h15

      Il me semble mais je peux me tromper que vous faites une erreur d’interprétation. La menace n’est pas le changement du climat, car la vie sur Terre a toujours su s’adapter, mais la destruction des écosystèmes, la destruction de la biodiversité, la disparition des plantes et des autres animaux, la pollution généralisée, bref toutes choses directement liées à la pullulation humaine et à la haine entre les peuples, haine savamment entretenue, car très profitable à une minorité composée de psychopathes. Je suis donc d’accord avec votre second paragraphe, mais cela n’a rien à voir avec le climat.

      Le chemin que vous évoquez est d’autant plus long qu’il faudrait que l’humanité devienne intelligente, se défasse de ses passions, de sa cupidité, de son égoïsme… entre autres choses.

      Merci pour votre commentaire qui pousse à la réflexion.

        +7

      Alerter
      • Aribo // 25.04.2021 à 15h20

        Oui, même dans un climat à la Bagdad il reste de la vie animale et végétale, mais à part vous LibEgaFra, ça ne vend pas du rêve. Je vous conseille le rapport du sénat sur l’adaptation de la France au changement climatique pour en voir les 1ers effets même chez nous si ce que vont subir les africains ou les sud est asiatiques ne vous dérange pas…

          +1

        Alerter
        • LibEgaFra // 25.04.2021 à 19h06

          « Je vous conseille le rapport du sénat sur l’adaptation de la France au changement climatique pour en voir les 1ers effets même chez nous si ce que vont subir les africains ou les sud est asiatiques ne vous dérange pas… »

          Je n’ai pas besoin du rapport du sénat pour constater ce qui se passe chez nous. Quand on est au contact de la nature, on a compris. Plus la population est nombreuses, plus les conséquences sont importantes. Et ni vous ni moi n’y pouvons rien, absolument rien. En cas d’augmentation des températures, les hautes latitudes se réchauffent davantage que les basses. Ni vous, ni moi ne savons ce que vont subir les populations du sud.

            +2

          Alerter
          • Aribo // 25.04.2021 à 21h25

            Ce défaitisme forcené est exaspérant: oui on peut faire quelque chose en fermant par exemple toutes les centrales à charbon chez nous en Europe (bien sûr je vous vois venir « Ah oui mais le nucléaire c’est caca… » mais tout le monde heureusement ne pense pas comme vous), et par une pression par les pairs inciter le plus de pays possibles quitte à faire de la coopération, du protectionnisme intelligent ou que sais-je, mais en tout cas se bouger un minimum pour faire d’une petite idée une boule de neige qui finira par faire son chemin, pas pleurnicher en disant qu’on y peut rien et attendre que ces prophéties se réalisent.

            Chaque degré compte, et oui c’est possible d’infléchir sa tendance à accélérer à du rythme jamais vu chaque année sans covid. Vous n’avez tout de même pas besoin d’une simple démonstration mathématique pour comprendre ça tout de même ?
            En revanche revenir au climat et à sa tendance d’évolution naturelle d’avant beaucoup, beaucoup plus douce que lorsque le sapien des années 1980 s’est mis à saccager inconsciemment l’atmosphère en CO2 et autres pollutions, on sera à peu près d’accord. (oui je sais le CO2 n’est pas une pollution pour vous, inutile de rappeler cette opinion…)

              +18

            Alerter
    • Jean Aymard // 25.04.2021 à 19h38

      Vous vous trompez complètement. Aucun commentraire ne dit que le « climat est insignifiant ». Par contre, beaucoup de commentaires ont rappelé une vérité incontournable : Nous ne pouvons rien faire pour « réguler » le climat, ne ne pouvons que nous habituer à ses changements, qui , je le rappelle, sont constants.

        +4

      Alerter
      • Rgotfra // 25.04.2021 à 20h17

        En effet, le climat est déjà en partie dérégulé et les 20/30 prochaines années sont déjà jouées.
        Par contre, nous pouvons encore limiter la casse : car un réchauffement de 4°C ce n’est pas la même chose qu’un de 2°C (qui aura déjà de terribles conséquences).

        Comme l’on pu dire certains jusqu’ici, effectivement les écosystèmes sauront s’adapter au fil des siècles (ou plus tôt de nouveaux émergeront un jour à la place de ceux que nous avons connu).
        Nos civilisations auront elles par contre de terribles chocs à affronter entre les déplacements massifs de populations, les pandémies éventuelles et la chute des rendements agricoles et la perturbation des cycles de l’eau.

        Je ne pense pas que l’humanité disparaissent, par contre qu’elle soit sérieusement « rabotées », c’est plus que probable…

          +1

        Alerter
      • Aribo // 25.04.2021 à 21h42

        C’est faux, les changements du climat ne sont pas constants: les évolutions les plus rapides de température avant notre ère c’était de quelques degrés en 5 à 10 000 ans (on peut remonter jusqu’à – 400 000 ans pour vérifier cela).

        Aujourd’hui les modèles nous prévoient des évolutions de température de quelques degrés… en 1 siècle !

          +7

        Alerter
  • Fernet Branca // 25.04.2021 à 14h26

    Les Philipulus le prophète, hysterises par le CO2 sont au climax. Vivent-ils en Corse? A Ouargla ? Ou à Tamanrasset ? L’ automne a été bien pluvieux dans le Nord de la France. L’hiver et le printemps ont été bien froids . Ma facture de chauffage électrique sans CO2 me l’ a confirmé.
    Les cultures ont au moins 3 semaines de retard. Toutes n’ont pas gelées comme les vignes ou les arbres fruitiers.
    Le colza est en fleur avec 3 semaines d’avance.
    Les asmathiques n’ont qu’à rester confinés.
    De toute façon comme les particules proviennent des véhicules puisqu’il n’y a plus d’industries…
    Mais quand on attend la glaciation du quaternaire on est impatient.

      +3

    Alerter
    • Havoc // 25.04.2021 à 18h04

      Les cultures ont trois semaines de retard ? Lesquelles ? Et où ?

        +1

      Alerter
      • Subotai // 27.04.2021 à 01h00

        Bon, par chez moi, les avocatiers sont couvert de fleurs. Là, maintenant..
        C’est comme si vous voyiez les cerisiers couvert de fleur en fin octobre dans votre hémisphère.
        Ya comme un truc qui ne vas pas…

          +0

        Alerter
    • Rgotfra // 25.04.2021 à 20h10

      Je crains que vous ne confondiez météo et climat.
      Le réchauffement GLOBAL de la planète n’empêche pas le refroidissement de certaines zones ou des variations d’une année à l’autre.

      Avoir -5°C par rapport aux normales saisonnières lors d’un été en France ne veut pas dire grand chose.
      Par contre avoir -5°C de climat sur l’ensemble de la planète, c’est ce que nous avions lors de la dernière ère glaciaire.ET là ça change complètement le paysage (baisse de 160 mètres de hauteur des eaux avec de gigantesques glaciers sur l’angleterre et le bassin parisien, la manche qui disparait, etc…) !

        +1

      Alerter
    • utopiste // 27.04.2021 à 14h56

      Le réchauffement climatique global va entrainé de très fortes variations météorologiques locales. Chaud, froid, pluies, sècheresses, vents, tous les phénomènes météos vont devenir plus intenses.

        +0

      Alerter
  • Christian Gedeon // 25.04.2021 à 18h47

    Trente ans en arrière nous devions tous rapidement disparaître pour cause de trou dans la couche d’ozone, ultra violetisés à mort dans des souffrances intolérables mais raffinées. Mais où est donc passé le trou dans la couche d’ozone?! Quel lâcheur celui là. Par contre nous sommes deux milliards de plus! La vrai danger est humain. Nous sommes trop. Et c’est tout.

      +3

    Alerter
    • sylla // 25.04.2021 à 20h01

      a priori l’hiver nucléaire aussi on l’attend toujours ;D

        +0

      Alerter
  • pat // 25.04.2021 à 21h05

    il y a dans les années 80 des gents qui on tirer la sonnette d’alarme sur la déforestation de l’Amazonie le poumon du la terre mais on continue est ca s’aggrave mais très peu de personnes ne réagissent le pouvoir du fric dépasse la conscience

      +1

    Alerter
  • Brigitte // 25.04.2021 à 21h11

    Que se passerait-il si l’on devait remplacer le nucléaire par les EnR sans changer notre style de vie?
    Sachant que la part du nucléaire dans la production d’électricité est de 77% et que celle des EnR est de 20%, dont la majorité est hydroélectrique. On en est à 5% d’éolien et 2% de solaire et les gens commencent déjà à saturer et à s’opposer aux nouveaux projets de parcs éoliens et PPV….Ils n’en veulent pas près de chez eux, comme les autoroutes. D’ailleurs cela pourrait les amener à réduire volontairement leur consommation d’électricité pour ne pas avoir à en subir les désagréments.
    Le gouvernement, par le biais des préfets, passe de plus en plus en force, au mépris de la démocratie. Cela ne va pas arranger les choses. La transition énergétique simpliste que l’on voudrait nous faire avaler ne va pas passer. Nous ne sommes pas des oies. Il va falloir trouver autre chose, changer notre mode de vie, l’urbanisme, les transports, les modes de production, et.
    Les gens vont s’y mettre petit à petit. Enfin, il faut espérer…car sinon, je ne vois pas d’issue.

      +2

    Alerter
  • Paul // 26.04.2021 à 08h40

    donc, nous l’europe, on compte pour quoi dans cette augmentation de Co2 ? 1/2% ?
    https://fr.statista.com/infographie/24715/plus-grands-pays-emetteurs-evolution-des-emissions-de-co2-et-engagements-climatiques-2030/
    supprimer tout co2 en europe changera quoi pour la planète ?
    tirer sur les moustiques au bazooka ?

      +1

    Alerter
  • Auguste Vannier // 26.04.2021 à 09h58

    Ce que nous savons avec certitude c’est que la population humaine s’est considérablement accrue et surtout récemment que s’est développée une « économie fossile » c’est à dire fondée sur la combustion intense et rapide d’une masse considérable d’énergie fossile. Ce fut d’abord le charbon et la machine à vapeur, multipliant et concentrant les capacités productives, sous la logique de la maximisation du profit,puis le pétrole sous la même logique devenue folle. Le profit pour le profit sans autres fins et donc sans fins que celle qui saute aux yeux: l’enrichissement hallucinant d’une infime partie de la population. (cf. Ici la video de F. Boulo)
    L’espèce humaine est menacée (évènements climatiques exceptionnels et surtout multiplication des pandémies) par son hubris concentrée dans « l’ homme capitaliste ». Andreas Malm, soutien de manière convaincante la thèse que l’anthropocène devrait pour être précis se nommer le Capitalocène.
    Voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=OJ3KZQLWPqA
    et ici: https://www.youtube.com/watch?v=P_secYyCdLg

      +0

    Alerter
  • Mesquemai // 26.04.2021 à 22h19

    [modéré] Non. Le nucléaire c’est pas cool.
    Aujourd’hui (chiffres EDF) c’est 2 % de la production d’énergie en tout et pour tout dans le Monde pour 454 centrales.
    Combien en faudra il pour sauver le climat ??

      +0

    Alerter
    • Subotai // 27.04.2021 à 01h08

      Mauvaise question.
      La bonne question c’est:
      Comment on accompagne le casse-gueule énergétique ET climatique avec du nucléaire pour maintenir l’INDISPENSABLE (c’est à dire le VITAL) PENDANT qu’on se met en décroissance ORGANISÉE au plus vite?
      Comme vous pouvez voir les mots importants sont:
      * Maintenir vital
      * Pendant
      * Décroissance organisée
      * Au plus vite.
      C’est pas gagné quand je lis les posts…

        +3

      Alerter
    • VVR // 27.04.2021 à 11h34

      Le nucléaire en France c’est 37% de la consommation d’énergie primaire (un peu devant le pétrole) avec 56 cœurs (18 centrales), donc pour un scenario « business as usual » il faudrait dans les 150 cœurs. La principale limite ici serait l’eau, mais la consommation est sensiblement la même pour une centrale au charbon.

      La folie serait surtout de faire de ne pas baisser la consommation énergétique. Certes, avec nos 150 gigajoules par habitant nous somme loin derrière des pays comme les US, la Norvège, Singapour ou le Canada (qui sont a plus de 300 GJ/hab), mais en Argentine on ne vie pas si mal que ça avec 77 GJ/hab, ou en Italie avec 100 GJ/hab.

        +1

      Alerter
  • tag // 27.04.2021 à 10h43

    Arrêtons de parler d’anthropocène quand le réchauffement climatique n’est pas du à l’homme en général ou à ses activités sans autre précision. Ce sont les activités capitalistes des pays occidentaux qui ont déréglé le climat. Il est temps de bien nommer les choses et de parler, avec Lordon et d’autres, de capitalocène. Alors et alors seulement on pourra envisager la solution pour arrêter l’emballement. Si le capitalisme est la cause du réchauffement, sortons du capitalisme.

      +2

    Alerter
    • bogdan // 27.04.2021 à 20h42

      Ça n’est pas un peu facile d’accuser l’autre? On se dédouane à peu de frais. D’autant qu’on ne propose rien. (parce que le communisme, ça n’a pas vraiment marché.)

      Et si l’homme (qui est le premier responsable de la consommation de la production) était au final le vrai responsable.

      Parce que, que la production soit capitaliste ou d’une autre origine, à la fin, elle est consommée. Et c’est là, le problème, non?

        +2

      Alerter
    • Xavier // 28.04.2021 à 13h36

      F. Lordon a une fâcheuse tendance à rallier les mouvements à sa cause anticapitaliste.

      L’URSS n’était pas un exemple en matière d’émissions de CO2. Si le communisme, le socialisme ou la capitalisme mènent aux mêmes conséquences, ce n’est peut-être pas ces organisations économiques qui en sont la cause véritable.

      Certains scientifiques situent le début de l’anthropocène au moyen-âge, à l’époque où on rasait les forêts. D’autres bien avant encore.
      Notre mode de vie est responsable à coup sûr. Le mode d’organisation économique va influer sur notre efficacité (en destruction ou en création).

        +1

      Alerter
  • Myrkur34 // 28.04.2021 à 10h11

    « La 5G est un gadget ».
    « 80% du trafic internet est de la vidéo. (1/4 de vod, 1/4 de porno, 1/4 de youtube, 1/4 de vidéos privées) »
    « On est dans la fascination du gadget, le paradigme du monde infini. »

    Vous n’aimez pas la 5G ? Ne vous inquiétez pas la 6G est dans les cartons.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/6G

    Surement qu’une greffe intracrânienne sera possible avant la numéro 10 et ce sera vendu comme le nec plus ultra de la modernité. (Le slogan publicitaire sera  » Les touches, c’est pour les neuneus . « )

    (Dernière nouvelle entendue, un macaque avec des implants peut jouer à Pong avec la pensée)
    https://sciencepost.fr/neuralink-video-macaque-pong/

    C’est quand même beau, la science mût par le bonheur humain. :o)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications