Les Crises Les Crises
25.avril.202125.4.2021 // Les Crises

Ultra-riches, chômage, pauvreté : Pourquoi on est tous menacés ?

Merci 233
J'envoie

Nous vous présentons aujourd’hui la première vidéo de la nouvelle chaine Youtube de François Boulo

Source : Praxis, Youtube

Pourquoi sommes-nous si nombreux à être angoissés pour l’avenir ? J’essaie de répondre à cette question en procédant à un état des lieux économique du pays : explosion des inégalités, baisse du niveau de vie, chômage, pauvreté. Des chiffres révoltants dont on entend trop peu parler, et pourtant essentiels ! Et il se pourrait bien que le pire soit encore à venir…

Source : Praxis, Youtube, 23-04-2021

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Jean-Do // 25.04.2021 à 10h07

Merci ! Pour une fois, j’ai regardé une video YouTube jusqu’au bout ET je regarderai les suivantes. Il explique clairement et utilement, sans digression inutiles. J’ai ramené la vitesse à 1x (au lieu de mes 1,25x habituels) pour mieux suivre ses explications sur la manipulation des statistiques officielles, c’est dire.
Merci Les-Crises pour la sélection.

23 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 25.04.2021 à 08h34

    « Et il se pourrait bien que le pire soit encore à venir… »

    Le pire n’est jamais sûr. Vous pouvez faire toutes les prévisions que vous voulez, l’avenir sera différent.

    « C’est l’économie qui dicte nos vies. »

    C’est bien pourquoi il n’y a pas de démocratie économique.

    Le PIB: ce sont des chiffres alors qu’il nous dit qu’on ne parlera pas de mathématiques. Augmentez le nombre d’accidents et vous augmenterez le PIB. La croissance du PIB ralentit. Et alors? Il y en a encore qui croient qu’une croissance infinie est possible? Et la qualité de vie n’est prise en compte par le PIB.

    Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres… Wahouuu, je savais pas… Merci, merci…

    Une présentation catastrophiste qui n’annonce rien de bon, car faire peur est le meilleur moyen de manipulation.

      +2

    Alerter
    • Frederic // 25.04.2021 à 09h24

      C’est sûr que François Boulot dit des choses qui pourraient paraître banales, il n’est donc pas en mesure de manipuler les Français. Par contre, au-delà des notions de base come le PIB, il donne des chiffres qui montrent bien que l’INSEE sous-estime l’inflation.

        +31

      Alerter
  • Jean-Do // 25.04.2021 à 10h07

    Merci ! Pour une fois, j’ai regardé une video YouTube jusqu’au bout ET je regarderai les suivantes. Il explique clairement et utilement, sans digression inutiles. J’ai ramené la vitesse à 1x (au lieu de mes 1,25x habituels) pour mieux suivre ses explications sur la manipulation des statistiques officielles, c’est dire.
    Merci Les-Crises pour la sélection.

      +12

    Alerter
  • Avunimes // 25.04.2021 à 10h24

    Le parcours de François Boulo, homme de la classe moyenne votant à droite contre ses intérêts par héritage bourgeois, à celui d’homme critique et matérialiste est saisissant. Son expression claire et structuré l’a naturellement poussé a être porte parole du mouvement des Gillet Jaunes, marmite de sa métamorphose. Pour l’instant, la vidéo fait trop penser a un croisement de format entre le standard décontracté de « Fred et Jamy » et de l’édito didactique « la revue de la semaine » de Jean Luc Mélenchon. Personnage à suivre.

      +11

    Alerter
  • Brigitte // 25.04.2021 à 10h57

    Il est bien mignon François Boulo… comme son chat Zenon mais il manque un peu de pugnacité, ou alors elle est bien cachée. J’espère que son petit fauve va lui faire la leçon. J’avais déjà constaté son côté gentil garçon, humble et courtois, comme dernièrement au cours du débat avec Pierre Jacquemain sur la chaîne TV de Marianne. La politique est un art martial où l’on doit convaincre plutôt que vaincre, par ses arguments et son style.
    Première impression quand même favorable car je suis plutôt acquise aux arguments. Néanmoins, quelques critiques. Je trouve la vidéo trop courte dans tous les sens du terme. Il serait bien inspiré d’entrer davantage dans les détails comme expliquer ce que sont les 1% et les 0,1 % les plus riches, sur quels critères sont définis les déciles de la richesse des français. Aussi, donner des exemples réels et non sortis de nulle part. Il ne faut pas s’en tenir à ce que tout le monde sait plus ou moins. Il faut expliquer. Bref, j’attends la deuxième vidéo.
    La vidéo « osons comprendre » explique la richesse de façon très claire.
    https://www.youtube.com/watch?v=C4u0neT_R_E

      +4

    Alerter
    • Touriste // 26.04.2021 à 03h38

      « Il est bien mignon François Boulo… comme son chat Zenon mais il manque un peu de pugnacité, ou alors elle est bien cachée. J’espère que son petit fauve va lui faire la leçon. »
      Zenon, probablement en l’honneur de Zenon de Kition fondateur du stoïcisme.
      « L’homme doit se proposer un objectif réaliste qui est l’accomplissement des « actions convenables » dans le cadre d’une morale pratique » et que « toutes les passions sont mauvaises et reviennent à des erreurs de jugement »
      Ce que le chat a parfaitement résumé en un sobre « Miaou » avant d’opérer un exercice acrobatique, typiquement félin, de toilettage d’une zone bien particulière de son anatomie.
      Ceci expliquant peut-être cela.
      (source wikipedia)

        +1

      Alerter
  • Touriste // 25.04.2021 à 18h09

    Bonjour,
    François fait le boulot. [Elle est facile et déjà faite celle-là mais je n’ai pas pu résister]
    Il a pondu un petit bouquin qui ne révolutionne pas le landerneau de la socio-économie, ce n’est pas le but. Il s’agit d’une synthèse des critiques pertinentes et les plus fréquentes contre le néo-libéralisme (et idéologies apparentées) rabâché matin, midi et soir par les radios dites périphériques, les chaînes de télé et la très grande majorité de la presse.
    C’est une boîte à outils, à destination du pékin moyen, pour infirmer et invalider (« déconstruire » en nov-langue bourgeoise) la vision économique et sociale de Jupipi 1er, de son fan-club (ou secte), de ses suppôts et de ses mécènes.
    Le SAV de l’ouvrage sera assuré par le biais de cette nouvelle chaîne ToiTuber.
    Donc, il s’agit d’une véritable arme (simple, légère et bon marché) de protection massive destinée à faire (re)naître la pensée critique dans le cerveau non politisé (au sens noble du terme) du vulgum pecus (pourvu qu’il soit suffisamment en colère et un tantinet curieux).
    Bravo François.

      +11

    Alerter
  • Bats0 // 25.04.2021 à 19h52

    Je vais encourager François BOULO dans son travail d’information sur le développement de notre société uniquement sur ce site « les-crises » en lui indiquant que le combat qu’il mène sera long et pénible mais essentiel, comme celui que mène Jean-Marc JANCOVICI depuis 2001.
    « Kimbé red pa moli » comme diraient les habitants créoles de notre planète dans leur langue d’origine; ce message « tiens bon, ne faiblis pas » n’est qu’un soutien pour son action, en espérant que le plus grand nombre de nos concitoyens rejoindra son combat vers plus d’équité et de fraternité dans notre société.

      +4

    Alerter
  • Denis Monod-Broca // 25.04.2021 à 20h30

    François Boulo reprend la formule si souvent entendue de « l’économie à l’arrêt » quand la croissance est nulle. Cette formule est malheureuse. Quand le PIB d’une année est égal à celui de l’année d’avant, pourquoi dire que l’économie est à l’arrêt ? Même quand il n’y a pas de croissance les usines tournent, biens et services sont produits et consommés, donc parler d’arrêt est une erreur.

      +8

    Alerter
    • Bogdan // 25.04.2021 à 21h41

      c’est la croissance qui est à l’arrêt.
      Ses mots auront dépassé sa pensée.

      Et je n’aime qu’il compare un stock (patrimoine des 500 familles) avec un flux annuel (le PIB)

        +0

      Alerter
    • Bogdan // 25.04.2021 à 21h42

      c’est la croissance qui est à l’arrêt.
      Ses mots auront dépassé sa pensée.

      Et je n’aime qu’il compare un stock (patrimoine des 500 familles) avec un flux annuel (le PIB)

      D’ailleurs le PIB n’a pas d’intérêt majeur, c’est le PIB par habitant qui est plus pertinent dans ce domaine.

        +0

      Alerter
      • Cloth // 26.04.2021 à 19h04

        Il va falloir affiner, car le top du classement des pays selon le PIB par habitant donne plutôt une information sur le caractère paradis fiscal que bonne santé économique.

          +0

        Alerter
        • Bogdan // 26.04.2021 à 20h56

          je pense qu’il parle de la France. Et de mon point de vue, l’important pour la France est dans la tendance de cet indicateur depuis 50 ans.

          Pour la comparaison internationale, je suis d’accord qu’il y a des points aberrants (petromonarchie ou paradis fiscaux).

          En général, on compare surtout des pays assez comparables ocde notamment.

            +0

          Alerter
  • calahan // 25.04.2021 à 22h53

    sidérant de voir qu’en 25 ans un petite bande d’oligarques a fait main basse sur 30 % de la richesse produite, 5 fois plus en 25 ans, sidérant de savoir qu’ils ne représentent toujours que 0.1 % de la population.
    En effet, « ceci explique beaucoup cela ».

      +5

    Alerter
    • VVR // 26.04.2021 à 11h19

      Non, la valeur de leur capital (principalement par le biais des parts d’entreprises) représente 30% du PIB, pas leur revenus.

      Pour le niveau de vie, les 30% du PIB doivent se situer un peu en dessous des 10% les plus riches, soit 7 millions de personnes, pas une petite bande d’oligarques. Les 0.01% gagnent plus de 30 fois le revenu moyen, plus de 100 000 euros par mois, mais comme ils ne sont que 6800 ça ne représente pas grand chose au final.

      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2417897

        +1

      Alerter
      • calahan // 26.04.2021 à 12h25

        effectivement la propriété privée des moyens de production permet de faire grandir son capital de manière exponentielle.

        PIB et niveau de vie sont deux choses totalement différentes.
        Ne mélangez pas tout.

        (celui qui possède la capital, possède le travail etc…)

          +1

        Alerter
        • VVR // 26.04.2021 à 14h07

          oui et non, la croissance de leur capital est avant une inflation de la valeur de celui ci, pas son extension en nature.

          C’est la conséquence directe des politiques financiéres: Je penses que les banques centrales essais de faire du keynésianisme, toutes les études européennes pointe vers une demande trop faible. Je ne suis pas certain que ce soit la réponse: quelque soit la quantité billets que l’on imprime, ils ne vont pas transformer la Vendée en zone pétrolifère.

          Toujours est il que les banques centrales, statutairement, ne peuvent pas faire du keynésianisme. Elle ne peuvent prêter qu’aux banques, ce qu’elle font donc abondamment en espérant que ça ruisselle.

          Mais comme on ne prête pas a une PME qui a toutes les chances de faire faillite dans les 3 ans ou a un particulier qui n’a aucune garantie, au final ça alimente surtout le marché immobilier (tant que ça monte, la banque peut se refaire sur le bien) et les marchés financiers.

          Ce qui fait grimper les valeurs, et par extension la fortune des propriétaires, en déconnection totale de la production de richesse.

            +0

          Alerter
          • calahan // 26.04.2021 à 21h16

            c’est que vous apportez de l’eau à mon moulin !

              +0

            Alerter
  • SanKuKai // 26.04.2021 à 12h42

    J’ai des amis bourgeois qui se renseignent assez peu ou seulement dans les médias « autorisés », ils sont un de mes baromètres pour savoir l’opinion que les médias veulent diffuser.
    Or ils pensent que les gilets jaunes sont une bande de beaufs extrémistes fumeur de gitanes et qui ne savent pas s’exprimer. Ils connaissent tous Fly Ryder ou Eric Drouet. Mais Bizarrement, quand je leur dit « François Boulo » la question systématique est: c’est qui?
    Pourtant il appartient á leur classe, il est de droite (tendance gaulliste) et il s’exprime parfaitement.
    J’ai vu de nombreuses interventions de François Boulo dans les médias. Je ne le trouve pas assez radical mais le personnage me plait beaucoup parce qu’il étudie clairement ses dossiers, prépare ses interventions, il n’est pas dans le spectacle. Et de par le fait qu’il parle de fond, clairement, précisément (flat tax, exit tax, CICE, ultra riches, etc), avec des chiffres et avec le language polissé des médias, il met implicitement en évidence tous les stratagèmes usuels des journalistes du pouvoir qui se retrouvent en face de lui (Détournement sur le sujet de la violence, interruptions, déshonneur par association avec le RN, etc.).
    Je me rappelle notamment une vieille interview édifiante face á Apolline de Malherbe (que je ne retrouve plus).
    Pas étonnant qu’il ne passe plus que sur des médias alternatifs pour la promotion de son livre.

      +6

    Alerter
  • Incognitototo // 26.04.2021 à 15h12

    Rien qui soit en mesure d’apprendre quelque chose à ceux qui s’intéressent à l’économie réelle (et pas fantasmée)… mais bien fait pédagogiquement parlant, même si on est que dans les constats.

    Cependant, si besoin était, encore une confirmation (à 2:30) que la fin des « 30 Glorieuses » pour la France se situe bien en 1971 ; et non accessoirement qu’aucune politique monétaire nationale n’a réussi à endiguer les conséquences de cette rupture systémique imposée par les USA.

    Les solutions sont donc bien « ailleurs », y compris pour tous les autres pays de l’UE.

      +1

    Alerter
    • Brigitte // 27.04.2021 à 08h20

      Vous rêvez d’une Europe libérée de l’emprise des USA? C’est vous qui fantasmez!
      Beaucoup de gens autour de moi ont cru justement que l’union fait la force et que l’UE gagnerait son indépendance. Vous voyez bien que non car le ver était déjà dans le fruit, en 1971…..
      Je préfère cet autre adage « il vaut mieux être seul que mal accompagné.. »
      La France doit retrouver sa souveraineté politique d’abord. Il ne faut pas se leurrer, les souverainetés économique et monétaire seront plus difficiles à retrouver dans un contexte de multinationales acquises au mondialisme. Mais c’est quand même possible, voyez comme le RU s’en sort bien, grâce à une politique économique volontaire et une population ayant le sens de la solidarité nationale.

        +1

      Alerter
      • Incognitototo // 27.04.2021 à 13h48

        Quand vous saurez expliquer pourquoi ce qui n’a pas fonctionné de 71 à 1999 (avec notre monnaie nationale) pourrait fonctionner aujourd’hui – où le contexte mondialisé qui nous a déjà détruits s’est notablement aggravé – on en reparlera.

        Mais, si vous voulez que la France, qui a détruit sa force industrielle et n’a pas de ressources en matières premières, devienne un pays sous-développé et que le niveau de vie des travailleurs se dégrade encore plus, sortir de l’UE, c’est exactement ce qu’il faut faire.

        Faire de l’économie comparative avec des pays très dissemblables, sans analyser les contextes différenciés, c’est n’importe quoi. Si la France bénéficiait d’un Commonwealth, elle n’aurait pas besoin de l’UE pour vivre…

        Quels fantasmes ??? Personne ne peut dans l’état actuel des rapports de force se libérer de l’emprise et des diktats des USA… Par contre, on peut tout à fait les contourner et les prendre à leur propre jeu ; c’est cela que ceux qui font de la politique idéologique (a contrario de la politique systémique) n’arrivent pas à comprendre et à intégrer.

          +1

        Alerter
  • Maurice // 28.04.2021 à 10h03

    Pff, pro Euro, souverainistes, est ce là tout le débat ?
    Les élites mondialistes ont pris le dessus sur les peuples il y a longtemps déjà !
    L’ UE et l’euro sont des outils parfaitement adaptés à raffermir et assoir leur domination. Ce ne sont pas des ectoplasmes ou des magiciens, mais bel et bien des êtres de chair et de sang: attendons la suite, nous verrons bien si Boulo fait le boulot en les nommant (Noms, prénoms, hauts faits, CV …)
    En attendant, on peut déjà s’intéresser à l’histoire de la création de l’UE.
    La CECA, la CEE, et les hommes surtout: Monnet, Schumann, Perroux …
    Ce dernier en particulier parlait déjà (1943) d’affaiblir les états et en supprimant les monnaies nationales et de créer une monnaie unique, cela a pris plus de 50 ans …
    Trois étapes clé: traité de Maastricht (1993), accords de Marrakech (OMC 1994), vote NON pour une CONSTITUTION Européenne (2005 France et Pays Bas), traité de fonctionnement de l’UE 2007.
    2005 et 2007 sont des dates associées à deux fait remarquables: le NON au referendum et le TFUE signé sans notre accord: il faut bien nommer les choses, et beaucoup ont loupé ceci: un traité de fonctionnement abscons (2800 pages) et non une CONSTITUTION, dirige à présent nos vies.
    On peut agir sur une constitution par Referendum, mais pas sur un traité de fonctionnement: fin de la démocratie.
    Et n’oublions jamais ceci, pour les 0.1% qui dirigent, les peuples sont une masse informe qu’il faut orienter, encadrer et surtout contrôler pour ne pas qu’elle puisse se révolter ou contrecarrer leurs décisions.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications