Les Crises Les Crises
11.juin.202111.6.2021
Article LesCrises

Covid-19 : En route vers les 5 000 cas ! par Olivier Berruyer

Merci 32
J'envoie

Nous vous proposons aujourd’hui un article synthétique de la situation.

I. Incidence en France

Voici l’évolution du nombre de nouveaux cas dépistés en France depuis un an :

Comme on le voit, l’épidémie est en net recul, et on peut espérer que cette tendance se poursuive encore…

On note bien ceci sur ce graphique représentant la croissance du nombre de cas (c’est-à-dire la fonction dérivée du nombre de cas) :

Lecture : quand la courbe bleue est sur fond rouge, l’épidémie est en croissance ; quand elle est sur fond vert, elle est en décroissance. Quand la courbe monte, l’épidémie accélère, quand elle descend, elle décélère.

Nous sommes donc sur une baisse d’environ 20 % par semaine, mais que la fin du confinement devrait diminuer.

Précision : au vu des caractéristiques du virus et de la volonté de lutter contre lui, il n’est pas possible de réaliser une anticipation robuste de l’évolution du nombre de cas à court terme.

Le taux de positivité baisse aussi nettement pour sa part, ce qui est très bon signe :

Voici également le taux de reproduction moyen par région, qui montre de nettes disparités entre régions :

Voici l’évolution en graphique pour les départements les plus touchés :

La situation s’est bien améliorée, mais l’embellie a été limitée.

Voici le détail pour l’Île-de-France :

On voit que l’épidémie y a spectaculairement reflué.

II. Hospitalisations en France

La tendance sur les admissions à l’hôpital pour Covid-19 est désormais en forte chute, et s’approche enfin des 400 hospitalisations par jour :

On peut l’observer en traçant la croissance des nouvelles hospitalisations, qui sont donc enfin sur un fort rythme descendant :

Cela donne ceci sur le nombre total de personnes hospitalisées :

Après plus de 7 mois de plateau, nous sommes en train de repasser sous les 15 000 personnes hospitalisées pour Covid-19 .

Les entrées en réanimation diminuent également :

Et voici pour l’évolution :

Ce qui donne ceci pour le nombre total de personnes en réanimation :

Avec moins de 3 000 personnes en réanimation, l’épidémie fléchit enfin fortement.

III. Décès en France

Voici enfin la situation au niveau des décès par Covid-19 en France :

Les effets de la vaccination se font très fortement sentir, et on se dirige enfin vers les 50 morts par jour – dont pratiquement plus aucun en Ehpad.

Nous avançons cependant toujours vers les 110 000 morts officiels :

Ceci confirme bien le potentiel de mortalité du Coronavirus que nous évoquions dès le début de l’épidémie : 200 000 à 300 000 morts, vu qu’en mai, environ 20 % de la population aura été touchée, et que des exemples brésiliens ou italiens ont montré qu’il pouvait monter à 50 ou 60 % de personnes contaminées.

IV. Conclusion pour la France

Pour une fois, nous serons brefs : croisons les doigts pour que la tendance se poursuive – on sait qu’à 4 000 à 5 000 cas par jour, l’épidémie redevient gérable.

Mais il ne faut cependant pas croire qu’elle est en train de finir à cause de l’été. Elle repart au Royaume-Uni par exemple :

V. Incidence en Europe

Voici la situation chez nos voisins européens :

L’épidémie régresse partout, et se dirige également vers des niveaux permettant d’espérer y mener une stratégie Zéro-Covid (une telle stratégie viserait à ramener l’épidémie à moins 2 000 cas par jour en France – et non pas 0…). L’Angleterre repart hélas à la hausse…

Voici d’ailleurs une carte plus précise de la situation régionale en Europe. :

Pratiquement aucune région n’est épargnée par la Covid…

Grâce à la vaccination, la situation s’améliore partout au niveau des décès :

Espérons que la tendance se poursuivra.

VI. Incidence dans les pays les plus touchés

Voici enfin la situation dans les pays actuellement les plus touchés :

Le nouveau variant indien a fait, et fait encore, des ravages en Inde, qui connait encore 150 000 contaminations par jour – et probablement bien plus en réalité.

Voici pour les décès :

On voit que le nombre de décès reste à des niveaux dramatiques et stagnants dans les pays les plus touchés, avec 500 à 4 000 morts par jour. La situation est notamment dramatique au Brésil, mais aussi en Inde, où les décès Covid semblent très largement sous-estimés.

VII. Situation mondiale

Voici pour commencer la carte mondiale de l’épidémie :

Voici pour le nombre de cas par continent :

On constate que l’épidémie est à la baisse presque partout.

On a ceci en cumulant les zones pour arriver à la situation mondiale :

La pandémie a enfin cessé de croitre – espérons pour son maximum historique ! – et retourne vers les 500 000 contaminations par jour.


Voici la situation au niveau des décès :

On constate à quel point l’Occident a été durement frappé depuis 1 an, et l’Inde depuis 2 mois.

La situation « s’améliore » de nouveau avec 12 000 décès par jour.

VIII. La vaccination

Voici un point sur la vaccination en France, qui change enfin de braquet, se rapprochant de 3 millions de vaccinations par semaine :

Cela a permis d’injecter la première dose à 27 millions de Français.

Seulement 13 millions de personnes sont totalement protégées au bout de 5 mois de campagne vaccinale. C’est faible comparé à d’autres pays.

Voici la situation au niveau national pour toutes les classes d’âge :

Nous avons clairement dépassé le niveau nécessaire pour changer la donne de l’épidémie...

Voici les prévisions des livraisons de doses de vaccin :

Et les prévisions :

Voici la répartition des injections quotidiennes dans le monde, qui atteignent environ 250 millions par semaine :

En cumulant, on constate que plis de deux milliards de personnes ont désormais été vaccinées :

Voici la situation actuelle, les États-Unis ont été très efficaces avec 380 millions de doses de vaccin injectées :

Enfin, voici la situation en pourcentage de la population vaccinée :

Il y a une remarquable performance du Royaume-Uni, mais elle a hélas été obtenue en ayant différé l’injection de la seconde dose, et donc en réduisant l’efficacité du vaccin :

Des nouvelles de « l’Europe puissance »…

On voit ici tout l’intérêt de disposer de productions locales par des laboratoires nationaux…


Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! Nous espérons qu’il vous a intéressé.

Olivier Berruyer

P.S. Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Twitter (ici et ) – merci d’avance pour votre soutien !

84 réactions et commentaires

  • Roubaud Pierre // 11.06.2021 à 08h25

    Je crois constater que l’épidémie aux mois de mai-juin a progressé en 2021 par rapport à 2020 ? Qu’en est-il? Si c’est le cas, comment l’expliquer ?

    • Cloth // 11.06.2021 à 15h35

      Simplement la décrue est beaucoup plus lente que l’année dernière.

      L’analyse la plus simple est que le confinement a été bien moins strict en 2021. Mais bien sûr, il faut ajouter d’autres éléments, comme les variants qui sont plus contagieux que la souche initiale de 2020.

      • yann // 12.06.2021 à 16h30

        mais l’an dernier il n’y avait ni vaccin ni expérience de l’épidémie.

        • Elodie // 14.06.2021 à 06h36

          Le virus est plus repandu maintenent, en 2020 il n’etait pa’s partout…

        • Alain V // 16.06.2021 à 13h23

          Et une pénurie de masques et de matériel de protection pour les soignants.

  • Oursbleu // 11.06.2021 à 08h26

    Y aurait il une corrélation saisonnière ? Octobre à mai dans l’hémisphère nord…
    Bien sûr avec un an et demi de données c’est difficile à établir!

    • Cloth // 11.06.2021 à 15h38

      C’est une maladie respiratoire, la grippe aussi est saisonnière.

      Mais à suivre de près l’épidémie, dur de simplifier par la saisonnalité quand on a vu une augmentation exponentielle continue depuis juillet dernier.

      • Rémi // 15.06.2021 à 09h00

        Disons que j’aimerais bien voir une corrrelation cas/Température.

        • Havoc // 16.06.2021 à 19h11

          Recherchez « Covid Russie » dans le moteur Google et suivez les graphiques des contaminations et décès. Et si vous connaissez l’été continental européen et ses conditions, vous avez votre réponse.

      • Patrick // 15.06.2021 à 11h56

        maladie respiratoire ou maladie du système sanguin ? ou les deux ?
        au vu des effets produits et des cas de « covid long » , on peut se dire qu’il n’y a pas que le système respiratoire qui peut être atteint.

        • Cloth // 15.06.2021 à 13h54

          Respiratoire, c’est le mode transmission, n’ergotons pas !

          • Havoc // 16.06.2021 à 09h26

            C’est vrai que l’expression « maladie respiratoire » est ambiguë et restrictive.

            En outre, elle a conduit des savants, comme le professeur Didier Raoult, a s’attacher à des comparaisons qui n’étaient pas pertinentes.

  • Orhan // 11.06.2021 à 08h34

    Comment expliquer l’écart des r0 entre l’île de France (0.74) région la plus densément peuplée et le centre val de Loire par exemple (0.83) ? Je crois me rappeler que l’on nous a pas mal bassiné en sortie de confinement sur les (jeunes) parisiens qui sortaient faire la fête, etc.
    Simple curiosité.

    • Cloth // 11.06.2021 à 15h49

      Les variations que vous pointez sont à l’intérieur des intervalles de confiance, il n’y a donc aucune justification à essayer d’analyser ces écarts.

      Pour avoir les intervalles de confiance, consulter le rapport hebdomadaire de Santé Publique France.

  • Christobal // 11.06.2021 à 08h46

    « Que la fin du confinement devrait ralentir… »
    Ça c’est la théorie… en pratique, ça fait déjà plusieurs semaines que le confinement est fini dans certains endroits. Suffit de vivre dans la vraie vie pour le voir.

    Si Macron avait confiné durement, on dirait que la décrue de l’épidémie est liée à cela. Mais C pas le cas. Au moins, là on voit que la dynamique épidémique a sa propre logique…

    Si on avait vacciné autant que les Anglais (dont l’épidémie repart malgré une vaccination massive et un confinement dur), on dirait que la décrue est liée aux vaccins.

    • VVR // 11.06.2021 à 10h31

      La « reprise » au royaume-unis, il faut quand même relativiser: le nombre de cas par jour est au niveau de septembre 2020, mais avec 5 fois plus de tests effectués.

      • Marion // 11.06.2021 à 11h13

        Oui et s’il y a « reprise » du nombre de cas positifs, il n’y a pas de reprise du nombre d’hospitalisation. 3-4% des hospitalisés seulement sont pleinment vaccinés. Pas d’indication pour le moment que retarder la 2e dose a rendu les vaccins moins efficaces non plus.

        • Deres // 18.06.2021 à 17h03

          Et si les cas remontent, ce n’est pas le cas des décès. Je suppose qu’ils ont aussi vaccinés en priorité les personnes vulnérables. Quand on regarde les courbes d’hospitalisations en France par classe d’âge pour la troisième vague, l’effet de la vaccination des plus âgés est très notable : il n’y a quasiment pas de pics pour eux.

      • grumly // 11.06.2021 à 15h48

        Le nombre de cas a quand même doublé chez eux en 12 jours, j’ai même lu 5, avec un nombre de tests relativement constant. Ils ont en majorité un variant indien qui est pour l’instant faible ailleurs en Europe. Ce variant risque d’arriver un peu partout d’ici cet automne.
        https://coronavirus.data.gov.uk/details/testing
        https://coronavirus.data.gov.uk/details/cases
        https://covariants.org/per-country
        https://twitter.com/timspector/status/1403019838126186498

        • VVR // 11.06.2021 à 17h43

          Les 8000 cas par jour actuels représente 0.8% des tests quotidiens. Un changement infime dans le traçage peut provoquer cet écart.

          Un élément important est que le chiffre des hospitalisation globalement stable alors que le nombre de cas détecté a plus que triplé en un mois. Il devrait déjà y avoir une remonté des morts, mais ceux ci restent pratiquement inexistants.

    • moshedayan // 11.06.2021 à 13h01

      Christobal vous dites….VRAI et ici on pense plus à une vraie saison d’un coronavirus (parmi les autres – c’est d’aileurs leurs caractéristiques)
      Quant aux avis français un seul une seul ! ET et et à quand envisagerez-vous un médicament.
      Visiblement jamais jamais jamais – sauf peut-être chez Pasteur – qui est mise à l’écart par vos autorités ??? Là encore, des pays vont vous prendre de vitesse…

      • Havoc // 16.06.2021 à 19h09

        Une vraie saison du Coronavirus que la Russie ignore, apparemment…

        • Deres // 18.06.2021 à 17h07

          Les russes sont étonnement plus complotistes que nous ! Probablement le souvenir vivace de l’URSS ! Conclusion, la vaccination piétine largement chez eux. Ils commencent à vouloir rendre la vaccination obligatoire en fait face à cet échec. Donc avis aux anti-vax, remerciez ceux qui se font vacciner, car c’est cela qui va empêcher nos politiques de rendre la vaccination obligatoire.

        • moshedayan // 18.06.2021 à 18h30

          Là vraiment trop. Havoc Révisez votre Géographie, le climat continental et regardez la météo russe Moscou principal foyer de reprise du Covid, Toute la Russie centrale vient de connaître un mois de Mai extrêmement froid et humide mes amis en témoignent depuis 3 semaines au téléphone. Donc arrêtez vraiment là c’est de la malhonnêteté intellectuelle. Enfin, vrai , peu veulent se vacciner, ils sont bien moins au garde à vous que vous en Occident. Pareil en Slovaquie, où beaucoup ont refusé le test national préférant l’auto confinement… Et ça vaut la peine de discuter… les Occidentaux ont une superbe qualité – l’incapacité chronique à comprendre les mentalités en Europe de l’Est , leurs climats etc… etc… non là c’est trop ! C’est quoi alors en France le climat en ce moment… des amis français 27 à 30 ° depuis près de 5 jours… Non là c’est trop !

          • Havoc // 19.06.2021 à 13h00

            Il fait 28°C à Moscou au moment où j’écris ce message et les autorités russes s’inquiètent de l’expansion de l’épidémie et envisagent de rendre la vaccination obligatoire.

            La raison de cette situation n’est pas météorologique, désolé, elle provient de la défiance des Russes envers leur gouvernement et du fait qu’ils ont refusé le vaccin national.

            Je n’ai pas besoin de réviser la notion de climat continental, je sais de quoi il s’agit. L’été est déjà là et il sera très chaud et sec, comme chaque année.

  • yann6278 // 11.06.2021 à 08h49

    N’oublions pas que nous sommes pour le moment dans une situation moins bonne que l’an dernier à la même époque. Restons vigilant sur l’évolution et croisons les doigts pour que la prochaine phase épidémique soit la moins forte possible pour ne pas saturer les hôpitaux. Ces prochains mois seront révélateurs de la réelle dynamique de ce virus.

  • yann // 11.06.2021 à 09h01

    On entend un peu partout que l’épidémie reflue à cause du vaccin.
    Si c’est vrai tant mieux mais quand je regarde les courbes qui vont de février 2020 à juin 2021, je constate une baisse très forte des décès, hospitalisation et nouveaux cas durant le printemps et l’été.
    La question spécifique de l’attribution du reflux de l’épidémie est à mon sens légitime : est elle due au vaccin ? si ou dans quelle mesure ?
    Connaissant ce site, je suis sûr que la question pourra y être traitée calmement et rationnellement.
    Au passage, je suis vacciné, je porte le masque et je ne me suis jamais autant lavé les mains de ma vie..

    • Larousse // 11.06.2021 à 17h31

      Et tu restes bloqué dans ton pays ! C’est le monde de demain Super Chouette….
      Premier résultat… dans ma région une famille slave , qui aurait pu choisir de rester en France… (car droit à la nationalité plus de 5 ans…) a choisi de revenir au pays définitivement – vente de tous les meubles comme les Polonais dans les années 30… outre des raisons familiales larges….Visiblement aussi ils en ont eu marre des valeurs françaises -plutôt de la diffusion des valeurs woke, gay, transgenre, etc…. c’est ce qu’ils ont laissé discrètement entendre à leurs voisins…
      ps; j’ai téléchargé tousanticov…. une vraie m… usine à gaz pour la récolte de métadonnées….j’ai désinstallé un simple cuer code papier ou scanné me suffit pour l’instant…

    • BayBee // 14.06.2021 à 12h39

      Baisse très forte des décès ? …
      Si on compare à la même période de l’année dernière, on a moitié plus de décès aujourd’hui alors que les techniques en réa ont évolué et que nous avons pas mal de vaccinés …

      • Havoc // 15.06.2021 à 19h44

        Si l’on compare… on a bien tort ! Cette comparaison est en effet absolument impossible à effectuer. Aucun paramètre n’est semblable, il y a des variants, il n’y a pas eu de confinement au printemps, les victimes ne sont pas les mêmes.

        Bref, autant comparer les choux et les kangourous.

    • Deres // 18.06.2021 à 17h11

      Il faut regarder les hospitalisations par classe d’âge. En effet, seules les personnes âgés (+75 ans) ont été vaccinés rapidement. On voit clairement que la troisième vague a été pour eux juste une interruption de la baisse et pas un grand pic comme pour les gens plus jeunes. Cela montre bien l’efficacité du vaccin au moins pour éviter les hospitalisations. Après, il est vrai que la vaccination des gens plus jeune se fait alors que la troisième vague était déjà finit, ce qui rend difficile de distinguer les deux phénomènes.

  • Hit // 11.06.2021 à 11h25

    Evolution par « bouffées épidémiques » multifactorielles qui peuvent dépendre:

    – conditions climatiques : taux d’humidité (?), température (pas tant sur la survie du virus que sur notre mode de vie: extérieur/intérieur)
    – émergence de variants avec +/- naïveté de la population touchée
    – immunisation collective en hausse: naturelle (ancien Covid +) et acquise (progrès de la vaccination).

    Du coup, on est dans une phase positive: pas de nouveaux variants, on profite des beaux jours.
    Que ça dure…

    • Sandrine // 11.06.2021 à 12h18

      Je note que votre liste n’inclut ni le confinement ni le respect des gestes barrières

    • Brigitte // 11.06.2021 à 15h20

      Pas de nouveaux variants??? vous plaisantez….les brésilien et indien sont chez nous. Mais on fait comme d’habitude, on n’en parle pas tant qu’ils n’ont pas envahi le territoire.
      D’ailleurs, j’aurais préféré un topo sur les variants plutôt que toujours les mêmes généralités.

  • Sandrine // 11.06.2021 à 11h34

    Et comment expliquer l’explosion de l’épidémie dans des pays jusque-là peu touchés par l’épidémie comme le Vietnam (pourtant cité en exemple pour sa « bonne gestion «  du Coronavirus en 2020)?
    Au retard des vaccinations dans ces pays ?

    • Nicolas // 11.06.2021 à 12h34

      Simple : le Vietnam est une dictature …
      Donc les chiffres au début étaient faux
      Et pour eux c’était vital de mentir car le tourisme fait vivre la quasi totalité des vietnamiens
      Et je sais de quoi je parle je connais bien ce pays …
      Voilà voilà …

      • LibEgaFra // 11.06.2021 à 13h09

        « Simple : le Vietnam est une dictature … »

        Comme la France.

        « Donc les chiffres au début étaient faux »

        Comme en France. Sauf que vous n’apportez aucun élément de preuve à votre affirmation pur le Vietnam.

        « Et pour eux c’était vital de mentir car le tourisme fait vivre la quasi totalité des vietnamiens »

        Et vous prouvez que vous ne connaissez pas le Vietnam. Le tourisme représente 6,6% du PIB et 11.2% en termes d’emplois directs et indirects. On est très loin de la « quasi totalité ».

        Et c’est le Vietnam lui-même qui imposé des restrictions aux vols internationaux.

        Et avec 10.000 cas, toute comparaison avec la France devient ridicule. Y compris et surtout en termes de mensonges.

  • Sara // 11.06.2021 à 16h04
    • Paul // 11.06.2021 à 17h55

      ça vous étonne ?
      le seul qui serait dispo en france et que l’on peut appeler v**
      les autres n’ayant, quoi qu’on en dise pas cette appélation
      Et d’après vous, pourquoi l’AZ a-t-il été grillé alors que d’après l’ANSM , il n’est pas pire que les autres ?

      • Havoc // 11.06.2021 à 19h07

        Tout ce qui apprend à votre système immunitaire à reconnaitre un agent pathogène et à se défendre plus vite contre lui peut être appelé vaccin. Pourquoi on ne se précipite pas à passer des contrats avec une entreprise qui est en train de tester les qualités de son vaccin ? Peut-être tout simplement parce qu’on n’en a pas besoin.

        • Sara // 11.06.2021 à 22h24

          Pas besoin d’un vaccin à virus inactivé, vous plaisantez? Et pourquoi n’a-t-on pas non plus le vaccin chinois de même conception? Aller 2 fois en Hongrie pour se faire vacciner n’est pas à la portée de tout le monde.
          [modéré]

          • Havoc // 12.06.2021 à 16h07

            Je ne plaisantais pas. Un virus inactivé n’a pas que des avantages.

            • Sara // 12.06.2021 à 17h19

              Quels sont donc les inconvénients du vaccin à virus inactivé?
              Quels sont ses effets secondaires graves?
              On parle de vacciner aussi les mineurs, croyez-vous que beaucoup de parents un tant soit peu informés vont accepter, le coeur léger, de laisser leurs enfants prendre une double dose de Pfizer?

            • Havoc // 12.06.2021 à 17h51

              Non seulement je le crois, mais j’en suis même persuadé. N’oubliez pas que trente millions de nos concitoyens ont déjà reçu une dose de vaccin, pour la plupart d’un vaccin à ARNm, le reste avec un vaccin à ADN (vaccin sur support d’adénovirus). Pour les avantages et inconvénients de chaque principe de vaccin, je vous conseille un très bon article que j’ai lu récemment, il me semble sur le site ou dans la revue de l’AFIS.

              Il existe aussi des avantages imputables aux vaccins reposant sur le principe de l’ARNm, le plus évident ces temps-ci étant qu’il semble sensiblement plus efficace face aux variants préoccupants.

            • Sara // 12.06.2021 à 20h34

              Et les effets secondaires graves des vaccins à virus inactivé, quels sont-ils? Primum non nocere, toujours d’actualité ou non?

            • Havoc // 13.06.2021 à 11h07

              Il existe des effets secondaires indésirables, et même graves, constatés avec les vaccins basés sur le principe des virus inactivés, pour diverses raisons. Le pire étant quand la désactivation du virus a échoué, mais ils peuvent également être causés par des adjuvants. Il convient aussi de rappeler que l’inoculation d’un agent pathogène inactivé provoque des réactions du système immunitaire (c’est même le but), avec les risques associés à ces réactions, comme lorsqu’on le contracte naturellement, mais la reproduction (en principe) en moins. Il serait vain de chercher un principe de soin qui ne comporte aucun effet indésirable pour personne: cela n’existe pratiquement pour aucun médicament ou traitement, préventif comme curatif. Il vaudrait mieux rappeler que pour le moment, les effets indésirables constatés pour les vaccins utilisés, sont suffisamment rares pour que ceux-ci continuent d’être mis en œuvre. On parle ici de produits qui ont été administrés à plusieurs centaines de millions d’humains à travers le monde.

          • Havoc // 14.06.2021 à 20h12

            Je suis par ailleurs surpris que l’annonce de l’arrivée d’un vaccin comme celui-ci puisse soulever un tel enthousiasme alors que celle de Novavax semble vous laisser de marbre. Le vaccin de Novavax parait pourtant très prometteur sous bien des aspects. Sans parler de son efficacité apparente face à tous les variants, il y a le fait qu’il soit particulièrement facile à transporter et à distribuer, jusque dans les zones les moins bien équipées du monde.

        • Paul // 12.06.2021 à 13h29

          d’abord, pourquoi ce « on n’en aurait pas besoin » ? je croyais que c’était la seule solution.

          Sinon, comme je disais plus bas , fake news
          doctissimo, ça vous va comme source ?
          « Un vaccin est une préparation contenant des micro-organismes qui sont soit des germes inactivés, soit des germes tués. Cette préparation est administrée dans le but d’immuniser l’ organisme contre des maladies infectieuses. »

          il est clair qu’aujourd’hui, alors même que les lois bioéthique sont en cours de modification en France, une étape a été franchie
          Pour un résultat dont l’objet n’est pas mon intervention, on a fait abstraction de beaucoup de règles

          • Havoc // 12.06.2021 à 17h52

            J’ai pour principe de ne pas répondre aux contributions qui sont basées sur des attaques personnelles. « Sinon, comme je disais plus bas , fake news doctissimo, ça vous va comme source ? » est une interpellation irrespectueuse, par conséquent, je vous répondrai quand vous adopterez un autre ton.

            • Havoc // 12.06.2021 à 18h49

              A moins que votre interpellation doive se lire avec un point au milieu. Dans ce cas, désolé pour cette méprise.

              La définition fournie par le site et que vous reprenez me parait lacunaire, et donc fausse. Elle était sans doute juste au XIXème siècle, encore que la vaccine, qui a donné son nom aux vaccins, ne correspondait justement pas à cette définition: les germes de la vaccine étaient actifs et non-atténués.

        • Sara // 12.06.2021 à 14h00

          Puisque bientôt la vaccination va devenir, dans les faits au moins , obligatoire, pourquoi accepterions-nous d’être vaccinés avec Pfizer & Co alors que nous pourrions avoir des vaccins à virus inactivé? Pourquoi? Pourquoi ne pas nous laisser le choix?

          Pour ce qui est de la précipitation, c’est très drôle, parce que l’UE -la veille du jour de la décision de la Commission qui concluait à l’inefficacité du Remdesivir- s’est bien précipitée pour acheter pour 1 milliard de ce « médicament », qui, en passant, a envoyé, entre autres, des patients en dialyse.

          • Havoc // 12.06.2021 à 16h08

            L’UE n’a jamais acheté de Remdesivir. Cela n’entrait pas, et n’entre probablement toujours pas, dans ses attributions. Seuls des pays comme l’Allemagne en ont acheté.

            Tout ce qu’elle a fait a été de passer un contrat-cadre, au moment où l’OMS déclarait ce médicament comme inutile dans la lutte contre l’épidémie et où la France décidait de l’écarter de ses projets (c’est à dire au cœur de l’été 2020).

            • Havoc // 12.06.2021 à 17h55

              Il suffit de lire le chapeau de l’article pour constater qu’il s’agit d’un contrat-cadre et non d’un achat ferme: « La Commission européenne a signé un contrat avec la société pharmaceutique américaine Gilead pour permettre à 36 pays d’acheter un demi-million de doses de remdesivir ». Ce contrat-cadre a sans doute été passé pour faciliter les achats de l’Allemagne car les autres grandes nations européennes n’ont pas acheté de Remdesivir, et à la date de cet article, y avaient renoncé depuis plus de deux mois.

  • JP // 11.06.2021 à 16h17

    Il est tout de même extraordinaire, et surtout pour un esprit scientifique éclairé, qu’à aucun moment, et depuis le tout début, quand on traite de l’évolution de cette épidémie virale assez peu mortifère, du moins pour l’instant, on ne fasse jamais une seule référence à l’évolution des épidémies homologues connues , bien décrites et étudiées. Le passé de l’homme permet d’éclairer son avenir.

    • Havoc // 11.06.2021 à 19h08

      Peut-être parce qu’il n’existe pas d’épidémie homologue connue, bien décrite et documentée ?

      • Castor // 11.06.2021 à 21h41

        Et le SARS-COV-1 ?
        Il est homologue sur le plan biologique, il est bien décrit et … il aurait pu être mieux documenté, les études le visant ayant été stoppées dès la grande peur passée. Il a disparu sans que l’on sache vraiment pourquoi.
        Rares sont ceux qui avaient vu le potentiel de cette famille. De nombreux rhumes sont dus à des coronavirus et ils n’avaient jamais posé de tels défis. Le développement des parasites est aussi question de circonstances et nous sommes loin de comprendre quels sont les facteurs décisifs qui vont assurer leur « succès ».

        • Havoc // 12.06.2021 à 16h10

          Certes mais l’épidémie de SRAS s’est développée avec un scénario radicalement divergent de celle de SARS Cov2. Pas sûr qu’on puisse en tirer des enseignements si précieux que cela. En outre, si l’on parle de SRAS, il est très péremptoire d’affirmer qu’on n’aurait « jamais fait aucune référence » etc.

      • JP // 14.06.2021 à 15h07

        Par exemple, entre autre, l’épidémie de 1889 (dite Russe)

        • Havoc // 15.06.2021 à 21h30

          Bien documentée alors qu’encore aujourd’hui, on ignore s’il s’agissait d’une grippe A H2N2, du sous-type H3N8, ou d’un coronavirus. Et encore l’hypothèse de la culpabilité du Coronavirus du porc est-elle toute récente. Comment mettre à profit des connaissances aussi ténues ?

  • Paul // 11.06.2021 à 18h03

    « Précision : au vu des caractéristiques du virus et de la volonté de lutter contre lui, il n’est pas possible de réaliser une anticipation robuste de l’évolution du nombre de cas à court terme. »
    ah , et bien je suis assez satisfait que l’approche évolue.
    La chutte des courbe est la même depuis des semaines alors qu’on s’alarmait du contraire
    https://www.les-crises.fr/covid-19-ca-ne-va-guere-mieux-donc-macron-rouvre-le-pays-par-olivier-berruyer/
    dès cette époque le cheminement semblait pourtant tracé
    rendez-vous en septembre

    Par contre, quid de l’espagne qui n’avait pas confiné. Pays pourtant du niveau de la france dans la reception des doses
    Comment ont-ils pu mieux s’en sortir en faisant la fête net aux bars ?
    cela va de pair avec le R0 en région parisienne par exemple,

    et l’angleterre, pays le plus vax du coin

    compliqué il semble

    • Havoc // 11.06.2021 à 19h12

      L’Espagne mesure 5000 nouveaux cas quotidiens, et une quarantaine de décès. Elle ne se distingue pas particulièrement pour un pays de 47 millions d’habitants. Je pense que comme partout ailleurs, on y croise les doigts.

      • Paul // 12.06.2021 à 13h09

        evidement, on dirait l’AFP check news
        tout le monde croise les doigts, mais l’espagne a passé les fêtes de fin d’année aux terrasses
        Restos cafés ouvert !
        beaucoup moins de restriction, pas de confinement et moins de pression pour faire prendre des doses
        Tout ça, avec un resultat similaire voir légèrement meilleur que la France
        Je pense, soit qu’ils ont eu plus de chance que nous, soit que ce qu’on nous a imposé ici n’a pas servi à grand chose.

        • Havoc // 12.06.2021 à 16h13

          Vous vous trompez en ce qui concerne les fêtes de fin d’année. A cette époque, beaucoup de grandes villes espagnoles faisaient l’objet de mesures d’isolement très restrictives.

          Par ailleurs, si vous souhaitez vous montrer juste (je n’ai pas d’affection particulière pour notre gouvernement mais j’aime le critiquer avec des arguments peu critiquables), la France ne s’est pas distinguée uniquement par ses restrictions. Par exemple, elle est l’un des rares pays au monde à avoir toujours accueilli les enfants à l’école primaire, à partir de juin 2020.

          • Paul // 13.06.2021 à 16h38

            encore des fakes
            peu de villes bloquées, principalement par des couvres feu à 22/23h les déplacement entre provinces bloquées, sauf pour les fête où les déplacement pour regroupent familiaux ont été autorisés
            fêtes de fin d’année estriction à 10 (france 6)

            sinon, oui JM blanquer a dit :
            « Jean-Michel Blanquer assure que le maintien des écoles ouvertes en France est un cas assez unique. Lorsque l’on observe les décisions prises par nos voisins, parler d’une « exception française » paraît pourtant exagéré. « donc non, une majorité des pays européen les a laissé ouverte et l’espagne y avait adapté les horaires, renseignez vous au lieu de dire n’importe quoi parce que blanquer ou d’autres, affirment

            • Havoc // 13.06.2021 à 22h08

              Vous êtes seulement agressif mais vous n’apportez pas d’arguments sérieux: la France est bien un des rares et seuls pays à avoir ouvert ses écoles de juin 2020 à cet été. Le Royaume-Uni les avait fermées sur la majeure partie de son territoire, les USA ont beaucoup fermé aussi, etc.

              Et peu de villes bloquées, ça signifie des villes bloquées, même quand on prétend qu’il s’agit de « fake » ou très impoliment, que son interlocuteur « dit n’importe quoi ».

            • Paul // 15.06.2021 à 08h01

              ah ça y est, je vais être extrémiste en reportant simplement des faits
              relisez moi. je vous laisse chercher les liens, LCi pour le comme précédent

              « Les pays européens continuent, à une écrasante majorité (26 pays sur 29), à accueillir les élèves à l’école primaire en ce début novembre 2020, »

              la Belgique, le Luxembourg, la Suisse n’ont pas refermé le primaire
              l’Allemagne et l’Italie l’ont fait très très peut depuis novembre et par zone
              L’allemagne a par exemple très vite changé de cap et rouvert.
              juste des faits

            • Havoc // 15.06.2021 à 19h52

              Extrémiste ? Qui a prétendu cela ?

              On est encore dans l’approximation.

              Les faits c’est bien, mais il faut les rapporter avec précision.

              Ces comparaisons entre pays n’ont en outre la plupart du temps pas le moindre sens. Avez-vous déjà oublié que lors de la première vague, on imaginait que l’Allemagne et le Portugal avaient trouvé la formule pour que la pandémie les épargne ?

              On a pu constater par la suite à quel point c’était une idée fausse.

              La réalité est que le mode de dissémination de cette maladie est si peu homogène et régulier, que les différences entre nations peuvent n’avoir aucun rapport avec les mesures mises en œuvre. Le hasard joue un rôle au moins aussi grand que les mesures d’endiguement. Tout cela en raison du facteur k très faible et du mode de dispersion de nature stochastique.

              Le bilan d’une épidémie de Covid dans une zone régionale est surtout déterminé par le fait que des événements de super-contamination ait pu s’enchainer les uns après les autres. Or, cela dépend des mesures d’endiguement, mais aussi très largement du caractère aléatoire des chaines de transmission, cela parce que la Covid ne se répand pas du tout de la même façon que par exemple, la grippe B.

            • Paul // 15.06.2021 à 22h56

              bon aller, j’essaie une derniere fois

              vous dites :la france  » est l’un des rares pays au monde à avoir toujours accueilli les enfants à l’école primaire, à partir de juin 2020. »
              ( c’est d’ailleurs la propagande de Blanquer)
              je dis faux
              , l’espagne par exemple n’a rien fermé depuis septembre
              comme d’autres en Europe

              et voir article du 7 avril 2021
              « A l’heure actuelle, la France est cependant le seul pays européen dans lequel tous les établissements scolaires sont totalement fermés. »
              https://www.lemonde.fr/societe/live/2021/04/07/l-ecole-bouleversee-par-le-covid-19-participez-a-notre-journee-consacree-aux-consequences-de-la-fermeture-des-ecoles-en-france-et-dans-le-monde_6075831_3224.html
              c’est plus clair ? sinon, pas grave

            • Paul // 15.06.2021 à 23h37

              et tant qu’on y est un petit mot à traduire

              https://www.dailymail.co.uk/news/article-9681613/Study-shows-29-people-died-catching-new-strain-vaccinations.html

              la réalité n’est vraiment pas aussi clean qu’on le dit
              et chez nous l’ansm ne fournit plus les chiffre depuis plus d’un mois

            • Havoc // 16.06.2021 à 09h30

              Vous dites « faux » peut-être parce que vous ne comprenez pas correctement l’expression « l’un des rares pays au monde ». Par ailleurs, comme vous ne lisez pas ce qui est écrit, mais ce que vous croyez que votre interlocuteur pense, vous ne savez pas que je déteste cordialement le ministre de l’Éducation Nationale. Ce n’est pas une raison pour moi de nier la réalité des faits qui est que les écoles primaires sont restées globalement ouvertes en France depuis juin 2020. Monsieur Blanquer ment bien assez souvent et toute honte bue pour qu’il ne soit pas nécessaire d’aller chercher des mensonges là où il n’y en a pas.

            • Havoc // 16.06.2021 à 11h15

              Aller chercher une période (avril 2021) où les écoles ont décalé la période des vacances scolaires de printemps et effectué quatre jours d’écoles en distanciel pour prouver que la France a bien fermé ses écoles relève plus de la mauvaise foi que de la démonstration. A cette occasion, les élèves de la primaire n’ont manqué en tout que quatre jours d’école.

  • Guise // 11.06.2021 à 19h59

    « on constate que plis de deux milliards » : « plus » pas « plis »

  • Orhan // 12.06.2021 à 01h14

    Oui, tout comme il était sur que la rave-party sauvage près de rennes au nouvel an allait déclencher l’apocalypse dans la région, tout comme les jeunes parisiens au bord du canal st Martin étaient quasiment des assassins en puissance. Il n’y a pas grand chose qui a été plus contagieux que le sars cov 2 en un an, mais la bêtise et l’absence total de recul sur cette maladie en font partie.

  • Yvan BACHAUD // 12.06.2021 à 08h31

    Quel boulot! Merci de reprendre votre analyse du référendum d’initiative citoyenne et d’abord constituant qui mettra fin, bientôt j’espère à notre impuissance politique entre deux scrutin

  • RV // 12.06.2021 à 09h08

    au cas où ce site http://www.healthdata.org/ aurait échappé à votre veille . . .

    COVID-19 has caused 6.9 million deaths globally, more than double what official reports show
    http://www.healthdata.org/news-release/covid-19-has-caused-69-million-deaths-globally-more-double-what-official-reports-show

    et la page des mises à jour quotidiennes des cas
    https://covid19.healthdata.org/global?view=cumulative-deaths&tab=trend

    About the Institute for Health Metrics and Evaluation:
    The Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) is an independent global health research organization at the University of Washington School of Medicine that provides rigorous and comparable measurement of the world’s most important health problems and evaluates the strategies used to address them. IHME is committed to transparency and makes this information widely available so that policymakers have the evidence they need to make informed decisions on allocating resources to improve population health.

  • GardeCH // 12.06.2021 à 23h45

    Le + interpellant ( mais le – étudié et commenté) est le cas de l’Afrique !?!?

    • VVR // 13.06.2021 à 10h16

      C’est juste logique: Sous-estimation du nombre de mort et population beaucoup moins susceptible d’avoir un covid grave.

      Sous-estimation, car être un mort COVID veux dire que l’on était un cas COVID, ce qui implique d’avoir un accès aux soins pour être signalé comme tel, et des moyen de biologie médicale pour être diagnosticable. Même dans les pays les plus riches, l’essentiel du territoire est un désert médical.

      De plus Même sans parler de COVID, la plupart des pays africain sont incapable de fournir des données démographique fiable (ce n’est pas qu’Africain: dans le monde seul 58 pays sont capables de dire avec une précision acceptable (+/- 10%) combien des personnes sont mortes, quelque soit la cause, un mois donné) . Il semble extrêmement douteux qu’ils soient capable de fournir un décompte quotidien exhaustif des morts d’une cause en particulier.

      Après, il y a aussi des facteurs démographiques et culturels qui limitent l’ampleur de l’épidémie:

      – Une population jeune: les plus de 65 ans représentent entre 2 et 5% de la population des pays africain. En Europe, on est généralement à plus de 15%.
      – Peu d’obésité et de diabète.
      – Des habitations très aérées, ce qui limite la concentration d’aérosol et donc la contagion.
      – enfin une population généralement rurale limite les contacts sociaux exogènes, et donc la diffusion.

  • Larousse // 13.06.2021 à 15h06

    Le censeur H a encore frappé !
    Sel d’aluminium seul adjuvant ajouté à des vaccins classiques !
    Pas de sel d’aluminium pour les ARN messengers mais quatre autres sels dont du potassium… et du sucre pour conservateur….
    Pas spécialiste, … mais donc question  » n’y a t il pas des complotistes qui crient contre le sel d’aluminium » ??? Et que l’on a traité de « complotistes » pour ça ? ? ?
    Enfin , les médecins savent que le sel d’aluminium sert à économiser les doses  » un turbo qui booste » mais la plupart des vaccins peuven t s’administrer sans sel d’aluminium c’est juste une question de coût d’argent…car la dose doit alors être plus importante

  • dubreuil // 15.06.2021 à 06h47

    A partir du moment où les plus âgés et les autRes personnes à ridque ont été vaccines, quel est l intérêt d une politique 0 covid et des gestes barrières ?
    Le virus provoque chez les autres un simple rhume.

    Par ailleurs, quelqu’un a t il des données sur l apport de la vaccination aux personnes qui ont déjà eu la maladie ?
    L immunité est elle supérieure ? Sa durée prolongée ? Quelles mesures y a t il de cela ?

    • Havoc // 15.06.2021 à 19h56

      Vous auriez raison si l’on savait prédire à l’avance si une personne est à risques ou non. Hélas, on ne le peut tout à fait. Beaucoup de victimes de la Covid le sont de façon inexpliquée.

      Pour répondre à votre question, cela dépend beaucoup de l’intensité de la maladie et de la réponse du système immunitaire de la personne concernée. On pourrait dire que plus une personne a déclaré une Covid de faible intensité et plus en outre, son système immunitaire est sénescent, défaillant ou d’efficacité modérée, plus elle a intérêt à capitaliser sur sa Covid en recevant une dose de vaccin.

  • Xav // 16.06.2021 à 11h58

    Cette pandémie aura changé totalement de paradigme scientifique
    Avant: cas = personnes malades ,maintenant = personne testée positive . Avant :Une phase épidémique = un nombre de morts ( on ne cumul pas les morts , sinon nous serions à combien de morts de la grippe ?) maintenant on cumul . Avant : Nombre de morts = par million ou par 100000 , maintenant nombre de morts en absolu ( on donc l’impression que l’Inde a été durement touchée en oubliant qu’elle compte plus d’1 milliard d’habitants. Avant : tester les malades , isoler puis soigner , maintenant confiner bien portants et dire aux malades de rentrer chez eux . Étrange.

    • Havoc // 17.06.2021 à 20h53

      En-dehors du cas particulier de la grippe dite « espagnole », combien de fois avec l’ancien paradigme, une grippe a-t-elle tué 120 000 personnes en dix-huit mois ?

      Par ailleurs, on peut toujours pinailler sur le terme « cas », mais quand on parle de cas de contamination, on a raison de parler des personnes qui présentent un test positif, même si celles-ci ne représentent probablement qu’un tiers des personnes réellement contaminées.

      Concernant l’Inde, on ne sait pas réellement combien de ressortissants de ce pays ont été réellement tuées par l’épidémie de Covid. Il faut donc se fier à d’autres indices pour déterminer si elle a été durement touchée ou non. Partir d’un nombre qu’on ignore, comme vous semblez vouloir le faire, n’est guère pertinent.

      Enfin, il faudrait arrêter de parler ainsi du tester/isoler/soigner: ça n’a jamais fonctionné en France et en outre, ça a coûté des sommes monstrueuses.

  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications