Les Crises Les Crises
20.mai.202020.5.2020 // Les Crises

Covid-19 : Réflexions d’un virologue contaminé – par Peter Piot, co-découvreur d’Ebola

Merci 1401
J'envoie

Source : ScienceMag
Traduit par l’équipe Les-Crises

Le virologue Peter Piot, directeur de la London School of Hygiene & Tropical Medicine, est tombé malade du Covid-19 à la mi-mars. Il a passé une semaine à l’hôpital et se rétablit depuis chez lui à Londres. La montée des escaliers le laisse toujours essoufflé.

Peter Piot, qui a grandi en Belgique, a été l’un des découvreurs du virus Ebola en 1976 et a passé sa carrière à combattre les maladies infectieuses. Il a dirigé le programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida entre 1995 et 2008, et est actuellement conseiller en matière de coronavirus auprès de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Aujourd’hui, Piot affirme que l’expérience de sa confrontation personnelle avec le nouveau coronavirus a changé sa vie.

Cet entretien a eu lieu le 2 mai.

Le 19 mars, j’ai soudain eu une forte fièvre et un mal de tête lancinant. Mon crâne et mes cheveux étaient très douloureux, ce qui était bizarre. Même si je ne toussais pas à ce moment-là, mon premier réflexe a été de dire : « C’est bon. Je l’ai ». J’ai continué à travailler – je suis un bourreau de travail – mais depuis chez moi. Nous avons fait beaucoup d’efforts pour le télétravail à la London School of Hygiene & Tropical Medicine l’année dernière, afin de ne pas avoir à voyager autant. Cet investissement, réalisé dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, est évidemment très utile dans le contexte actuel.

J’ai été testé positif au Covid-19, comme je le soupçonnais. Je me suis mis en isolement dans la chambre d’amis de ma maison. Mais la fièvre n’a pas disparu. Je n’avais jamais été gravement malade et je n’ai pas pris un seul jour de congé maladie au cours des dix dernières années. Je mène une vie assez saine et je marche régulièrement. Le seul facteur de risque de corona est mon âge – j’ai 71 ans. Je suis un optimiste, alors j’ai pensé que ça passerait. Mais le 1er avril, un ami médecin m’a conseillé de passer un examen approfondi car la fièvre et surtout l’épuisement s’aggravaient de plus en plus.

Il s’est avéré que je souffrais d’un grave manque d’oxygène, même si je n’étais pas encore essoufflée. Les images pulmonaires ont montré que j’avais une pneumonie grave, typique du Covid-19, ainsi qu’une pneumonie bactérienne. Je me sentais constamment épuisée, alors que normalement je suis toujours bouillonnant d’énergie. Ce n’était pas seulement de la fatigue, mais un épuisement complet ; je n’oublierai jamais cette sensation. J’ai dû être hospitalisé, bien que le test de dépistage du virus ait été négatif entre-temps. C’est également typique du Covid-19 : le virus disparaît, mais ses conséquences durent des semaines.

Je craignais d’être mis sous respirateur immédiatement car j’avais vu des publications montrant que cela augmentait les risques de décès. J’avais assez peur, mais heureusement, ils m’ont d’abord donné un masque à oxygène et cela a fonctionné. J’ai donc fini dans une chambre d’isolement dans l’antichambre du service de soins intensifs.

Vous êtes fatigué, donc vous êtes résigné à votre sort. Vous vous abandonnez complètement au personnel soignant. Vous vivez dans une routine, de la seringue à la perfusion, et vous espérez y arriver. D’habitude, je suis assez proactif dans ma façon d’opérer, mais ici, j’ai été patient à 100%.

J’ai partagé une chambre avec un sans-abri, un nettoyeur colombien et un homme du Bangladesh – tous trois diabétiques, soit dit en passant, ce qui correspond à l’image connue de la maladie. Les jours et les nuits étaient solitaires car personne n’avait l’énergie de parler. Pendant des semaines, je ne pouvais que chuchoter ; encore aujourd’hui, ma voix perd de sa puissance le soir. Mais j’avais toujours cette question dans ma tête : Dans quel état serai-je une fois sorti de cette situation ?

Après avoir combattu des virus dans le monde entier pendant plus de 40 ans, je suis devenu un expert en matière d’infections. Je suis heureux d’avoir eu le corona plutôt que le virus Ebola, même si j’ai lu hier une étude scientifique dont les conclusions affirmaient qu’un patient Covid-19 avait 30% de chance de mourir dès lors qu’il se retrouvait hospitalisé en Grande-Bretagne.

C’est à peu près le même taux de mortalité global que pour le virus Ebola en 2014 en Afrique de l’Ouest. Cela vous fait parfois perdre votre sens scientifique et vous vous abandonnez à des réflexions émotionnelles. A certains moments, elles ont pu prendre le dessus. J’ai consacré ma vie à lutter contre les virus et finalement, ils se vengent. Pendant une semaine, je me suis balancé entre Ciel et Terre, au bord de ce qui aurait pu être la fin.

Après une longue semaine, j’ai pu sortir de l’hôpital. Je suis rentré chez moi en utilisant les transports publics. Je voulais voir la ville, avec ses rues vides, ses bars fermés, et son air étonnamment frais. Il n’y avait personne dans la rue – une expérience étrange. Je ne pouvais pas marcher correctement parce que mes muscles étaient affaiblis par le fait d’avoir été allongé et par le manque de mouvement, ce qui n’est pas une bonne chose quand on traite une affection pulmonaire.

À la maison, j’ai pleuré pendant longtemps. J’ai mal dormi pendant un certain temps. Le risque que quelque chose puisse encore mal tourner ne cesse de vous trotter dans la tête. Vous êtes à nouveau enfermé, mais il faut relativiser ce genre de choses. J’admire maintenant Nelson Mandela encore plus qu’avant. Il a été enfermé en prison pendant 27 ans, mais il en est ressorti comme un grand réconciliateur.

J’ai toujours eu un grand respect pour les virus, et cela n’a pas diminué. J’ai consacré une grande partie de ma vie à la lutte contre le virus du sida. C’est une chose tellement intelligente ; il échappe à tout ce que nous faisons pour le bloquer. Maintenant que j’ai moi-même ressenti la présence irrésistible d’un virus dans mon corps, je regarde les virus différemment. Je me rends compte que celui-ci va changer ma vie, malgré les confrontations que j’ai déjà eues avec des virus. Je me sens plus vulnérable.

Une semaine après ma sortie de l’hôpital, je suis devenu de plus en plus essoufflé. J’ai dû retourner à l’hôpital, mais heureusement, j’ai pu être soigné en ambulatoire. Il s’est avéré que j’étais atteint d’une maladie pulmonaire induite par la pneumonie, provoquée par une tempête de cytokines. C’est le résultat d’une surcharge de vos défenses immunitaires.

De nombreuses personnes ne meurent pas des lésions tissulaires causées par le virus, mais de la réaction exagérée de leur système immunitaire, qui ne sait pas quoi faire avec le virus. Je suis toujours sous traitement pour cela, avec des doses élevées de corticostéroïdes qui ralentissent le système immunitaire. Si j’avais eu cette tempête en même temps que les symptômes de l’épidémie virale dans mon corps, je n’aurais pas survécu.

J’ai eu une fibrillation auriculaire, avec un rythme cardiaque allant jusqu’à 170 battements par minute ; cela doit également être contrôlé par la thérapie, en particulier pour prévenir les événements de coagulation du sang, y compris les accidents vasculaires cérébraux. C’est une capacité sous-estimée du virus : Il peut probablement affecter tous les organes de notre corps.

Beaucoup de gens pensent que le Covid-19 tue 1 % des patients, et que les autres s’en tirent avec quelques symptômes grippaux. Mais l’histoire se complique. De nombreuses personnes vont se retrouver avec des problèmes chroniques de rein et de cœur. Même leur système neural est perturbé.

Il y aura des centaines de milliers de personnes dans le monde, peut-être plus, qui auront besoin de traitements tels que la dialyse rénale pour le reste de leur vie. Plus nous en apprenons sur le coronavirus, plus les questions se multiplient. Nous apprenons tout en naviguant. C’est pour cette raison que je suis si agacé par les nombreux commentateurs qui, sans grande perspicacité, critiquent les scientifiques et les décideurs politiques qui s’efforcent de maîtriser l’épidémie. C’est très injuste.

Aujourd’hui, après 7 semaines, je me sens plus ou moins en forme pour la première fois. J’ai mangé des asperges blanches, que je commande chez un marchand de fruits et légumes turc au coin de la rue. Je suis originaire de Keerbergen, en Belgique, une communauté de producteurs d’asperges. Mes images pulmonaires sont enfin plus belles. J’ai ouvert une bonne bouteille de vin pour fêter ça, la première depuis longtemps. Je veux reprendre le travail, même si mon activité sera limitée pendant un certain temps. La première chose que j’ai reprise, c’est mon travail de conseiller spécial de von der Leyen pour la R&D autour du Covid-19.

La Commission s’est fermement engagée à soutenir le développement d’un vaccin. Soyons clairs : sans un vaccin contre les coronavirus, nous ne pourrons plus jamais vivre normalement. La seule véritable stratégie de sortie de cette crise est un vaccin qui peut être déployé dans le monde entier. Cela signifie qu’il faut en produire des milliards de doses, ce qui, en soi, représente un énorme défi en termes de logistique de fabrication. Et malgré les efforts déployés, il n’est même pas encore certain que le développement d’un vaccin Covid-19 soit possible.

Aujourd’hui, il y a aussi le paradoxe que certaines personnes qui doivent leur vie à des vaccins ne veulent plus que leurs enfants soient vaccinés. Cela pourrait devenir un problème si nous voulons mettre en place un vaccin contre le coronavirus, car si trop de gens refusent de s’y joindre, nous ne parviendrons jamais à maîtriser la pandémie.

J’espère que cette crise atténuera les tensions politiques dans un certain nombre de domaines. C’est peut-être une illusion, mais nous avons vu par le passé que les campagnes de vaccination contre la polio ont conduit à des trêves. De même, j’espère que l’Organisation mondiale de la santé [OMS], qui fait un excellent travail dans la lutte contre le Covid-19, pourra être réformée pour la rendre moins bureaucratique et moins dépendante de comités consultatifs dans lesquels les pays défendent avant tout leurs propres intérêts. L’OMS devient trop souvent un terrain de jeu politique.

Quoi qu’il en soit, je reste un optimiste né. Et maintenant que j’ai fait face à la mort, mes niveaux de tolérance pour les absurdités et les conneries ont encore plus baissé qu’auparavant. Je continue donc avec calme et enthousiasme, bien que de manière plus sélective qu’avant ma maladie.

Peter Piot

Source : ScienceMag
Traduit par l’équipe Les-Crises

Commentaire recommandé

Brian64 // 20.05.2020 à 07h33

Cette maladie est en fait bien plus grave que ce que l’on soupçonne. Certes le taux de mortalité est relativement bas, malsain nombreuses sont les personnes qui ne s’en sortent pas sans séquelles.

138 réactions et commentaires

  • Brian64 // 20.05.2020 à 07h33

    Cette maladie est en fait bien plus grave que ce que l’on soupçonne. Certes le taux de mortalité est relativement bas, malsain nombreuses sont les personnes qui ne s’en sortent pas sans séquelles.

      +20

    Alerter
    • jean-pierre georges-pichot // 20.05.2020 à 08h34

      Quand je vois la panique qui règne du haut en bas de la société, je n’ai pas l’impression que la menace soit dans l’ensemble sous-estimée. Je suis plutôt du côté de ceux qui trouvent que l’on sur-réagit. Puis je vais dire une chose horrible : si vous suivez, par exemple, les vidéos de JM Jancovici, vous en sortez convaincu que sur les sept milliards d’humains qui peuplent la planète, avec le niveau de consommation actuel, six sont de trop et ne seront plus là dans cent ans, et peut-être même avant. Alors, si vous arrếtez toute vie sociale pendant deux mois pour une petite épidémie à quelques dizaines de milliers de victimes, que ferez-vous devant les vraies catastrophes qui s’annoncent ? Nous n’avons encore rien vu.

        +46

      Alerter
      • Séraphim // 20.05.2020 à 12h01

        Jancovici est un terroriste. Au sens premier: il terrorise. Il n’est pas le seul, au contraire ils sont particulièrement nombreux. Comment vont-ils recycler Greta dans quelques semaines, c’est ça qui est intéressant. Ce catapultage de terreurs va les amener à dire proprement n’importe quoi. Ce n’importe quoi, qui se voit déjà amplement au gouvernement français, va se voir encore plus, partout. La sagesse, la Sagesse même pourrait-on écrire, qui était un élément majeur de la civilisation et de la transmission, de l’Egypte à la Chine et la Grèce, a disparu comme valeur. Même les « philosophes » comme Onfray ou Comte-Sponville s’en démarquent, ils l’adoptent pour l’indéniable plus-value qu’elle apporte à la communication, mais la rejettent en la redéfinissant, la « revisitant ». Nous sommes dans l’ère de la farce, grossière, repue, laide.

          +17

        Alerter
        • Linder // 20.05.2020 à 13h18

          Jancovici parle à l’intelligence, avec une argumentation et en présentant de nombreuses données. Le qualifier de terroriste, même en précisant le sens que vous voulez donner à ce mot, n’est pas juste.

          D’autre part, l’épuisement des ressources, l’effondrement du vivant, tout cela ce n’est pas pour la fin du XXIème siècel, c’est maintenant.

          Jancovici a raison : il faut réduire notre impact environnemental. Notre mode de vie est de toute façon condamné. Il y aura moins de souffrance en anticipant les changements à faire.

            +31

          Alerter
          • tepavac // 21.05.2020 à 01h33

            Bien que le couplet sur Jancovici soit adéquat, je refuse d’endosser sous quelques degrés que ce soit, votre;
            ‘Notre mode de vie  »
            Lorsque les gouvernement veulent interdire la consommation et leur marchandisation des drogues, ils le font.
            Lorsque l’envie leur prend de passer de force des lois liberticides ils le font à coup de 49-3;
            Lorsqu’ils veulent soumettre toute la population à un régime de confinement forcé avec des contaminés ils le font.
            Etc;; c’est leur mode de vie, celui qu’ils ont accepté de nous en enchainer au seul motif que cela satisfaisait des intérêts purement financier et dont ils trouvaient aise dans leur vie personnelle.

            Par ailleurs pour revenir au sujet du billet, c’est de plus en plus curieux cette insistance à présenter des discours orienté sur les miracles des vaxxins mais contre les soins, contre l’homéopathie mais pas contre les thalassos ou les kinés, et le reste à l’avenant.

              +6

            Alerter
        • Wakizashi // 20.05.2020 à 14h58

          « La sagesse, la Sagesse même pourrait-on écrire, qui était un élément majeur de la civilisation et de la transmission, de l’Egypte à la Chine et la Grèce, a disparu comme valeur. »

          Vous ne faites pas le lien de cause à effet avec le matérialisme (philosophique) ambiant ? Ce matérialisme qui confine souvent au scientisme, ce même matérialisme dont se réclament ouvertement les deux « philosophes » que vous citez, ce matérialisme qui tient lieu de paradigme à notre société occidentale moderne depuis la Renaissance, qui tient lieu d’épine dorsale à l’idéologie capitalisme comme à l’idéologie communiste, n’est de façon surprenante quasiment jamais mis sur la table des débats de société…

            +8

          Alerter
          • Bigtof // 20.05.2020 à 19h50

            Le bon docteur Peter Piot, reconnaissant à Bill Gates (chantre scientiste du V….) du financement de ses recherches !
            https://www.lshtm.ac.uk/newsevents/news/2016/bill_gates_visit.html
            Comme il est souriant sur la photo en compagnie de Bill..
            Il serait temps qu’OB approfondisse les liens des personnes qu’il met en avant sur le site…

              +31

            Alerter
            • Fritz // 20.05.2020 à 20h58

              …il ne s’agit pas du bon docteur Petiot, au moins ?

                +7

              Alerter
          • Séraphim // 21.05.2020 à 06h32

            @Wakizashi: oui ce matérialisme est cette dérive, cette impasse, ce ratage, qui infecte (presque) tout désormais. Il est non seulement l’engrais d’un scientisme primaire, mais il est aussi l’ennemi de la science. Celle-ci en effet est nourrie par l’esprit. Souvent ici des bonnes intentions ont opposé une médecine « art » à une médecine trop « scientifique ». C’est une erreur, la médecine dite scientiste n’est pas de la science. Comme toutes les activités intellectuelles fondées sur les modèles et les statistiques. C’est au mieux de l’ingénierie, et pas de la bonne

              +3

            Alerter
            • jc // 21.05.2020 à 08h59

              Séraphim: « Comme toutes les activités intellectuelles fondées sur les modèles et les statistiques. »

              1. Comme toutes les activités intellectuelles fondées sur les modèles statistiques. Pour moi les modèles statistiques sont à peu près le degré zéro de l’intellectualité: que gagne-t-on en effet à enrober le squelette du déterminisme dans une couche de graisse statistique?

              2. Comme toutes les activités intellectuelles fondées sur les modèles formels. Nous nageons actuellement en plein dedans: dévaluation du sémantique, de l’intuition, de la vision directe, du naturel, surévaluation du syntaxique, de la logique formelle, de la démonstration « mathématique », de l’artificiel.

              3. Comme toutes les activités intellectuelles fondées sur les modèles. Là je ne suis pas d’accord avec vous. Nous, humains, passons notre temps à modéliser la réalité à partir de nos sens (cinq, six ou dix, peu importe) éventuellement augmentés d’instruments, avec un pouvoir de réflexion qui nous permet de l’imaginer de façon sans doute beaucoup plus grande que les autres animaux. Mais au fond, nous passons notre temps, comme les autres animaux, à nous fabriquer des modèles de l’inaccessible réalité; pour le meilleur et pour le pire.
              Selon moi, collectivement -formatage éducatif oblige-, actuellement pour le pire.

                +1

              Alerter
            • Séraphim // 21.05.2020 à 11h11

              Oui, il y a ambiguité (apparente) sur 3. Mais je crois que le bon terme pour rassembler ce foisonnement des sensations et de l’induction que l’on en peut faire, c’est « imagination ». « Modèle » ou modélisation me semble usurpé et très réducteur aussi. Quand Einstein convoque nos sens pour faire une « expérience de pensée » (celles qu’il trouvait les plus productives, c’est exact) c’est l’imagination qu’il met en branle, la sienne et la nôtre. On peut abusivement dire que les mathématiques sont, en soi, un modèle, mais c’est inexact, et surtout pas dans le sens des « modèles » partout clamés haut et fort, en médecine, en ‘climat’. Ces modèles là ne sont que de l’ingénierie simplificatrice, élaguant à grands coups dans les équations pour nourrir l’ordinateur.
              Par ex. l’imagination seule peut résoudre le problème des ondes évanescentes, en leur prêtant, malgré le réel et les équations, une vitesse temporairement supérieure à celle de la lumière.

                +2

              Alerter
            • Wakizashi // 21.05.2020 à 11h42

              « mais il est aussi l’ennemi de la science »

              Oui, c’est bien un des points clé, il y a inversion des rôles parce que l’un des véritables ennemis de la science (c’est vrai qu’il n’est pas le seul) se fait passer pour scientifique, et il fait passer du même coup pour anti-scientifique certaines personnes ou hypothèses parce qu’elles ne vont pas dans leur sens en se livrant carrément à de l’obstruction à la recherche. 3 exemples en plus du vôtre :

              – Les travaux d’Anne Dambricourt qui remettent en cause la façon dont la bipédie est apparue. La pauvre a été littéralement excommuniée, on peut vraiment parler de terrorisme intellectuel pour le coup :
              https://www.hominides.com/html/actualites/actu181105-thomas-johnson-homo-arte.php

              – Un protocole de recherches sur la réalité des NDE proposé aux services de réa de différents hôpitaux, accepté dans un premier temps puis refusé suite à des pression émanant de l’AFIS et consorts (désolé je ne trouve plus le lien). Interdit de chercher quoi, trop peur de ce que l’on risquerait de trouver.

              – L’hypothèse de la conscience de l’observateur pour interpréter le problème de la mesure en MQ, défendue par des gens comme Wigner ou Von Neumann. Il suffit de discuter avec des physiciens (pas tous heureusement, mais la majorité, surtout les gratte-papiers) pour voir à quel point cette interprétation a viré au tabou absolu aujourd’hui, alors qu’on pouvait en discuter sereinement dans les années 30.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Probl%C3%A8me_de_la_mesure_quantique#Intervention_de_la_conscience

                +1

              Alerter
            • jc // 21.05.2020 à 13h04

              @ Seraphim
              Le terme « modèle » est pour moi irréductiblement ambigu car il renvoie immédiatement à une théorie de l’analogie: entre deux modèles de l’inaccessible réalité lequel faut-il prendre pour archétype? En ce qui concerne les modèles qui utilisent les mathématiques, cela pose le problème posé jadis par Galilée des rapports entre les mathématiques et la réalité. On ne peut que constater à ce sujet que l’ère des ordinateurs incite de plus en plus à plaquer les mathématiques sur la réalité, donc, inévitablement, dans des situations où, a priori, elles n’ont aucune raison de pouvoir s’appliquer.

              Le mathématicien-philosophe René Thom a proposé il y a maintenant plus de cinquante ans une théorie « embryologique » de l’analogie qui généralise l’antique théorie d’Aristote et Eudoxe: analogie entre le développement de l’embryon et le développement de Taylor d’une fonction. Il a consigné tout ça dans « Stabilité structurelle et morphogenèse », sous-titré « Essai d’une théorie générale des modèles »…

              Thom: « La physique moderne a sacrifié la stabilité structurelle à la stabilité. Je veux croire qu’elle n’aura pas à se repentir de ce choix. »

                +0

              Alerter
            • jc // 21.05.2020 à 14h48

              À l’appui de mon précédent commentaire à Séraphim, extrait du lien fourni plus haut par Wakizashi ( https://www.hominides.com/html/actualites/actu181105-thomas-johnson-homo-arte.php ) :

              Le Professeur René Thom, grand mathématicien, mondialement connu, médaille Fields (le Nobel des mathématiciens) a rencontré Anne Dambricourt à plusieurs reprises avant sa mort. Il écrit :
              « Je ne crois pas dans ma carrière avoir rencontré un biologiste ayant un sentiment aussi fin et aussi précis des contraintes d’équilibration globale de l’être vivant. Il faut lui être reconnaissant d’avoir à nouveau attiré l’attention sur la vieille loi de récapitulation (la loi biogénétique de Haeckel). A l’heure où de nombreux biologistes (parmi les plus autorisés, comme S.J. Gould) prennent leur plume pour soutenir que cette loi est fausse, elle pourrait leur rappeler qu’une loi biologique est comme une règle grammaticale : elle tolère des exceptions, mais, en général, elle est vraie. »
              (Extrait de l’expertise de René Thom, pour le CNRS, dans le cadre de la titularisation de Anne Dambricourt en tant que chargé de recherche au CNRS, 1992)

              Peut-être ces idées, actuellement clouées au pilori, seront-elles un jour appréciées différemment…

                +1

              Alerter
        • Barachin // 20.05.2020 à 22h58

          « Jancovici est un terroriste. »

          Sur-enchère coutumière sur les forums de discussions. C’est à celui qui dira la plus grosse c… pour se faire remarquer / par peur de passer inaperçu.

          « La sagesse, la Sagesse même pourrait-on écrire, qui était un élément majeur de la civilisation »
          Quelle brillante élévation d’esprit 🙂 C’est une autre caractéristique des forums, en plus de la sur-enchère. Faute de temps / de vocabulaire, les propos sont décousus et ne font sens que pour ceux qui les écrivent.

          Du coup, parfois on aboutit à ce curieux mélange :
          • vouloir absolument se faire remarquer par des propos outranciers (« Jancovici est un terroriste »)
          • pour finalement exposer quelque chose d’inconsistant

          … tant d’énergie / kcal perdues pour rien 🙁

          Afin que ce post ne soit pas totalement vain, voici le lien pour accéder aux cours complets de Jean-Marc Jancovici.

          https://www.youtube.com/watch?v=xgy0rW0oaFI&t=2s

          A voir absolument.

            +5

          Alerter
          • Séraphim // 21.05.2020 à 03h55

            Alors vous c’est pas par la surenchère que vous vous faites (même pas) remarquer, mais par le copié collé pur et simple. Et la récidive. Ce qui devrait vous faire attribuer à vous même cette puissante découverte: propos décousus ! Je connais bien Jancovici, depuis bien avant qu’il n’apparaisse dans les commentaires et références de ce blog. J’ai échangé avec lui, fourni et pris des données. Je n’ai pas dit qu’il n’était pas estimable, bien au contraire. N’empêche. Enfin qui élève le débat je ne sais; qui le rabaisse en revanche c’est clair: le laborieux ras des pâquerettes où vous vous complaisez obligeant sans cesse à d’inutiles précisions et justifications.

              +5

            Alerter
            • jean-pierre georges-pichot // 21.05.2020 à 06h48

              Terroriste estimable, donc : un peu comme les premiers FTP, donc ? Pour le coup, m’intéressant aux deux sujets, alors que j’adore rapprocher ce qui est apparemment sans rapport, je ne vois pas le rapport. Non : Jancovici est juste un type qui prend au sérieux et collationne impitoyablement quelques acquis semble-t-il solides de l’observation scientifique, et quelques lois de la physique qui semblent coller à la réalité. Rien à voir avec les ‘lois’ de l’économie ou les ‘modèles’ prédictifs de certains épidémiologistes…. Il ressemble plutôt aux types pas compliqués, mais qu’on faisait taire, qui comptaient les avions de chasse de part et d’autre du Rhin en 1938. A bon entendeur, salut !

                +4

              Alerter
      • Brian64 // 21.05.2020 à 05h04

        Il est certain que ce qui nous attend après le covid, c’est à dire en premier la crise économique, puis les crises environnementales, et probablement entre les deux une bonne grosse guerre mondiale, feront totalement oublier le covid. Mais chaque chose en son temps.

          +1

        Alerter
        • Catalina // 21.05.2020 à 07h10

          guerre mondiale non, les agresseurs coutumiers, nos « zaliés » sont en retard de 15 ans sur les armes supersoniques russes, et comme on connaît leur proverbial courage à attaquer toujours le faible, là, y a un os, ils peuvent pas attaquer sans être détruits et c’est la meilleure nouvelle depuis l’annonce en mars 2018 de ces armes de nouvelle génération.

            +0

          Alerter
    • Hamilton // 20.05.2020 à 15h10

      Même le doc FAUCI l’avait dit en 2005:
      « la chloroquine est un inhibiteur puissant contre l’infection coronavirus et sa propagation. »
      Alors qu’attendons-nous ?

      Publié ds le Viroloy Journal, le 22 août 2005.

        +12

      Alerter
      • Armiansk // 20.05.2020 à 21h15

        «qu’attendons-nous ?»
        de relire ce texte :
        https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869/
        Et d’y remarquer :
        1) qu’en 2005, il ne parlait certes pas de la covid-19.
        2) que l’article mentionne une activité in vitro, voir la conclusion.
        3) qu’il ne traite pas l’innocuité du traitement (il mentionne la sécurité du produit pour traiter le paludisme, l’amibiase, le vih).

          +6

        Alerter
        • Hamilton // 20.05.2020 à 22h16

          Pour ce qui est de l’innocuité on se référera aux 80 années d’existence du médoc.

          Ah! la bonne vieille méthode expérimentale … française monsieur…
          Kant est passé par là et le cuistre d’aujourd’hui dépasse le kantisme et ne jure que par la théorie (le modèle vous dis-je).

          En résumé, pour la « pédagogie » comme disent les cuistres:
          Ils réduisent le réel au connu
          puis , le connu au théorique.

            +5

          Alerter
          • Kasper // 21.05.2020 à 01h11

            Pour la 10.000 ème fois: la dose prise en prévention du palu et la dose prescrite pour prétendument « soigner » le Covid ne sont pas les même! Tout médicament se transforme en poison sinon modifie la posologie. Prenez trop d’aspirine et vous pourrez tout aussi sûrement qu’avec trop de curare.

            On l’a dit sur ce blog, en commentaire, dans les journaux. L’argument selon lequel on prend de la Chloroquine sans danger depuis longtemps est nul et non avenu depuis le début parce que la dose n’est pas la même.

            A ce point, prétendre l’ignorer confine à la malhonnêteté, au refus d’engager la moindre discussion, au refus de chercher à comprendre. La dose n’est pas la même.

              +5

            Alerter
            • Séraphim // 21.05.2020 à 04h10

              Ah ben si « on l’a dit sur ce blog » alors, évidemment ! Bon on a aussi dit sur ce blog tout un florilège…Que le Covid était la 7ème cause de mortalité dans le monde par ex (y’en a qui se reconnaitront) et autres joyeusetés. Y’a dose et dose, dose minimale et dose élevée, dose excessive et dose dangereuse, dose dangereuse et dose mortelle.Toute une palette de « subtilité » (un truc de – en- pratiqué ici). Et puis il y a la modulation de la dose par la durée, courte, longue, diverse, hachée etc. Des trucs de médecin, quoi, même pas de « recommandations de posologie » du mode d’emploi. Alors de lecteurs de blog, j’vous dis pas…

                +3

              Alerter
          • tepavac // 21.05.2020 à 01h51

            Vous espérez que les lecteurs ne vont pas lire le rapport du 22 Aout 2005….
            Pourquoi escamotez-vous les conclusions de ce rapport?

            CONCLUSION finale de l’étude publiée le 22 août 2005
            Citation textuelle :
            « La chloroquine, un médicament relativement sûr, efficace et bon marché utilisé pour traiter de nombreuses maladies humaines, notamment le paludisme, l’amibiase et le virus de l’immunodéficience humaine, est efficace pour inhiber l’infection et la propagation du SRAS-CoV en culture cellulaire. »

            « Le fait que le médicament ait un effet antiviral inhibiteur significatif lorsque les cellules sensibles ont été traitées avant ou après l’infection suggère une utilisation prophylactique et thérapeutique possible. »

              +6

            Alerter
          • jean-pierre georges-pichot // 21.05.2020 à 07h07

            D’accord sur le point central du message, et surtout la fin : ‘Ils réduisent le réel au connu puis , le connu au théorique.’ Mais je ne crois pas qu’il faille mettre Kant dans ce camp là, qui est en réalité plutôt le cercle de l’enfer philosophique habité par Descartes. Si mes souvenirs de classe terminale ne me trahissent pas, Kant est parfaitement conscient des limites de la raison pure, et que l’on ne peut tirer des conclusions de type scientifique dans des domaines où l’expérience sensible est impossible ou fait défaut. Il opère en réalité la synthèse la plus intelligente entre l’empirisme anglais et le rationalisme français. Nos épidémiologistes fous sont en réalité des fossiles cartésiens égarés dans un monde qui a progressé sans eux, mais ils s’ignorent comme tels, faute de culture épistémologique.

              +1

            Alerter
            • jean-pierre georges-pichot // 21.05.2020 à 07h39

              J’ajoute, pour rendre justice au génie français, que par rapport aux folies du cartésianisme, Pascal (‘Descartes inutile et incertain’) et même la Fontaine, dans ‘les deux rats le renard et l’oeuf’, avaient avant Kant tiré la sonnette d’alarme.

                +0

              Alerter
            • Hamilton // 21.05.2020 à 13h47

              Kant est dans le camp de la réduction du réel au connu.
              Ce faisant il porte un coup bas à la science continentale.
              Descartes est un mathématicien et pas un physicien, c’est ça son pb.

                +0

              Alerter
            • Hamilton // 21.05.2020 à 13h56

              Les Fauci, Ferguson et cie sont des modélisateurs qui s’appuient sur les mathématiques. En ce sens ils sont cartésiens, oui.

              Raoult est ds la grande tradition scientifique française du 18ème siècle. On pourrait dire assez vite, c’est également un disciple de Claude Bernard, mais l’ami Raoult est aussi un épistémologue de grand talent.
              (quoique je n’ai pas compris pourquoi il admire Popper…)
              Enfin, Raoult utilise son intelligence, ce qui est devenu assez rare par les temps qui courent.

                +2

              Alerter
  • François // 20.05.2020 à 07h53

    Il nous fait pleurer pour faire passer ses convictions pro vvvvaaaaccciiii

    Moi, j’attends les études randomisés…

    Allez voir noublionsrien, action collective juridique sur la possibilité de traiter et d’être soigné

      +49

    Alerter
    • Jubaka // 20.05.2020 à 11h25

      Vous regrettez donc tous les virus qui ont maintenant disparu ?

        +7

      Alerter
      • ynneb // 20.05.2020 à 11h33

        Pour la seule maladie disparue, la variole, on peut remercie l’hygiène avec la mise en place d’une stratégie de surveillance active-endiguement.

          +8

        Alerter
        • Jubaka // 20.05.2020 à 14h09

          J’aurais pu dire aussi les maladies que l’on ne voit presque plus mais bon je ne vais pas débattre de la platitude de la terre…

            +6

          Alerter
        • jean-pierre georges-pichot // 21.05.2020 à 07h14

          Non. Sûrement pas. Aucune mesure d’hygiène n’aurait jamais éradiqué la variole, dont la contagiosité et la léthalité sont sans commune mesure avec celles de la bestiole qui nous obsède en ce moment. Et pour prolonger le débat, cela relativise la question de la naturalité du coronavirus, car s’agissant de guerre bactériologique, c’est un pauvre candidat au service militaire à côté du vieux soudard qui a déjà collaboré efficacement à l’extermination des indiens, et dont je suis sûr que nos militaires ont gardé quelques vétérans, juste au cas où.

            +1

          Alerter
          • ynneb // 22.05.2020 à 10h38

            l’hygiène :

            « L’hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l’apparition de maladies infectieuses. »

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Hygi%C3%A8ne

            Autrement dit, chercher de manière active les malades et les isoler est de l’hygiène.

            Et c’est par ces deux mesures qu’on a arrêté la transmission du virus de la variole.

            On peut voir dans ce rapport de l’OMS :

            https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/68048/SE_WP_70.12.pdf

            Fin page 16 début page 17 :

            « early reporting and prompt institution of effective containment measeures, is the only way to arrest the transmission of the disease »

              +1

            Alerter
    • VL // 20.05.2020 à 12h04

      Oui, on ne peut que ressentir de l’empathie, jusqu’à ce qu’il se décide à dégainer…. avec les vakkins, le fait de ne plus pouvoir vivre normalement. Qu’il aille jusqu’au bout: on devrait tous avoir un policier et un médecin devant la porte de notre domicile ou mieux chez nous pour mieux nous protéger contre la menace. J’en viens même à me demander s’il a vraiment été malade… On dirait vraiment de la pure propagande.

        +28

      Alerter
      • Bigtof // 20.05.2020 à 19h51

        Et pour cause, regardez mon post plus haut !!
        Il est financé par Bill !

          +8

        Alerter
      • Tepavac // 21.05.2020 à 19h25

        Non, pas les medecins, d’après les nouvelles réglementations ils ne sont plus autorisés, c’est l’IA qui décidera selon les critères homologués par le rendement a la bourse…

          +1

        Alerter
    • Chris // 20.05.2020 à 12h29

      « Moi, j’attends les études randomisés… »
      Moi itou, à condition qu’elles ne soient pas salopées pour complaire aux colossaux profits (argent, pouvoir) des pharmas et leurs affidés, qui se sont déjà distingués pour leur délinquance et avidité à maintes occasions dans le passé.
      En ce domaine comme dans bcp d’autres, je partage la réflexion de Churchill qui disait : « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées ».
      Amen !

        +11

      Alerter
    • fanfan // 20.05.2020 à 14h11

      Allez, pour dédramatiser, 2 vidéos :

      Conseils d’un Berger pour Tondre des millions de moutons avec leur assentiment. Tondus et contents !
      https://www.youtube.com/watch?v=MPUtm6jQmPE

      Visite du très beau jardin forêt comestible de Fabrice Desjours, une encyclopédie vivante,. Magnifique !
      https://www.youtube.com/watch?v=uhESenZyrT0

        +4

      Alerter
    • TZYACK // 20.05.2020 à 21h57
      • Catalina // 20.05.2020 à 22h27

        Densité de population ?
        « Le Vietnam affiche un bilan impressionnant pour un pays de 93 millions d’habitants : 268 cas et zéro décès. Une stratégie gagnante qui repose sur une prise de conscience précoce de la menace et d’un isolement strict des personnes infectées. »
        https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/linsolente-reussite-du-vietnam-face-au-covid-19-1196486

          +1

        Alerter
        • Kasper // 21.05.2020 à 01h46

          Le cas du Vietnam est vraiment intéressant. Malheureusement on constate que leur politique efficace et peu coûteuse repose essentiellement sur le traçage des relations sociales pour identifier les sujets qui ont été en contact avec les malades, à tester en priorité.

          C’est ce même traçage qui commence à faire scandale en France au motif de l’atteinte aux libertés publiques.

            +2

          Alerter
          • Brian64 // 21.05.2020 à 05h12

            Le traçage est une méthode efficace et il faut l’utiliser, mais en démocratie elle l’organisme qui se charge de rassembler les données doit être dirigé par un comité indépendant du pouvoir. Il faut moins de corruption en France pour accepter le traçage.

              +0

            Alerter
            • Catalina // 21.05.2020 à 07h15

              et surtout faire revenir les données sur le continent, Palantir est américain !!! donc vicié depuis le départ ! ils sont vraiment tordus en haut d’offrir nos données aux USA, remarquez, ils donnent bien le déconfinement au mossad !!!

                +1

              Alerter
  • jmathon // 20.05.2020 à 08h12

    « Plus nous en apprenons sur le coronavirus, plus les questions se multiplient. Nous apprenons tout en naviguant. C’est pour cette raison que je suis si agacé par les nombreux commentateurs qui, sans grande perspicacité, critiquent les scientifiques et les décideurs politiques qui s’efforcent de maîtriser l’épidémie. C’est très injuste.»

    De quoi remettre quelques pendules à l’heure avant de mettre en cause la stratégie basique en cas d’épidémie : détecter (tester ou diagnostiquer), isoler (les patients contagieux), soigner (autant que faire se peut en tenant compte de la « situation » du patient).

    J’ajoute une petite réflexion personnelle: ne pas considérer a priori qu’il existerait un médicament qui pourrait s’appliquer à n’importe quel patient à tous les stades (voire même avant) de toutes les évolutions possibles de la « maladie » (voire des maladies dont une des causes serait le coronavirus).

      +9

    Alerter
  • jean-pierre georges-pichot // 20.05.2020 à 08h25

    « Plus nous en apprenons sur le coronavirus, plus les questions se multiplient. Nous apprenons tout en naviguant. C’est pour cette raison que je suis si agacé par les nombreux commentateurs qui, sans grande perspicacité, critiquent les scientifiques et les décideurs politiques qui s’efforcent de maîtriser l’épidémie. C’est très injuste. » Une pierre dans notre jardin. Il faudra s’interroger et répondre : doit-on ne plus dire que Macron s’y est pris comme un manche ? Le bon réflexe est-il l’union sacrée et le strict conformisme devant le nouvel ennemi du genre humain. Ou avons-nous besoin au contraire, de toujours plus de lucidité pour aborder les réalités, d’ouverture d’esprit en face des controverses entre spécialistes, et d’intransigeance critique envers les mesures prises par nos décideurs ?

      +12

    Alerter
  • Fritz // 20.05.2020 à 08h38

    Manifestement, l’inquisition scientiste que vous évoquez n’aime pas le libre examen.
    Et la presse française n’a pas fini d’infantiliser les lecteurs qui lui restent…

      +41

    Alerter
  • Eric83 // 20.05.2020 à 08h53

    « … sans un vaxxin contre les coronavirus, nous ne pourrons plus jamais vivre normalement ».

    Vous entendez la petite musique qui est jouée dans le monde entier depuis des mois 7/7 et 24/24 sur la nécessité absolue du vaxxin qui nous sauvera tous ?

    Vous observez la quantité de milliards de dollars et d’euros ( 7,4 Mds d’€ au Covidthon de la CE la semaine dernière ) que les gouvernements donnent généreusement – càd l’argent des contribuables – aux labos pharmaceutiques pour développer cet hypothétique vaxxin. ( Il faut rappeler qu’AUCUN vaxxin contre un coronavirus, efficace et non dangereux pour la santé, n’a jamais été trouvé et que de plus, le Covid19 aura possiblement disparu totalement en 2020 ).

    La suite…ben, logique : Moderna, labo US jugeant lui-même de résultats « prometteurs » sur des tests préliminaires sur une poignée de personnes demande ni plus ni moins aux Etat européens…de leur passer commande d’urgence !?

    Erreur volontaire dans le lien, « vaxxin », pour éviter la censure.
    https://www.bfmtv.com/economie/vaxxin-le-laboratoire-moderna-appelle-l-europe-a-passer-commande-rapidement-1916902.html

      +29

    Alerter
    • fanfan // 20.05.2020 à 13h00

      En 2009 :
      – La banque JP Morgan, présente à Wall Street, estimait que, principalement grâce à l’alerte pandémique lancée par l’OMS, les grands industriels pharmaceutiques, qui financent également le travail de l’ESWI d’Albert Osterhaus, étaient prêts à engranger 7,5 à 10 milliards de dollars de bénéfices ».
      – Albert Osterhaus (Dr Flu), le plus grand virologiste mondial, conseiller officiel sur le virus H1N1 des gouvernements britannique et néerlandais et chef du Département de Virologie du Centre médical de l’Université Érasme, siége à la fois parmi l’élite de l’OMS réunie dans le groupe SAGE et préside l’ESWI, parrainé par l’industrie pharmaceutique.
      – L’ESWI recommanda des mesures extraordinaires pour vaxxiner le monde entier, considérant comme élevé le risque d’une nouvelle pandémie qui, disait-on avec insistance, pourrait être comparable à l’effrayante pandémie de grippe espagnole de 1918.

        +9

      Alerter
    • jerome lemant // 20.05.2020 à 15h15

      « càd l’argent des contribuables »
      je ne vois pas ce que vous voulez dire ?
      L’argent est fabriqué par la personne que nous avons nommée responsable de la fabrication d’argent (et de son ramassage pour que le système fonctionne) tout au plus mais personne ne nous prend notre argent (j’ai quand même vérifié sur mon compte mais non)…

        +1

      Alerter
      • Catalina // 20.05.2020 à 22h33

        jerome lemant , voyez- vous votre dette d’environ 32 000 euros sur votre compte en banque ?
        : »Selon le rapport de la Cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques rendu public en juin 2017, cet endettement était, fin 2016, de 32 000 euros par habitant. À la fin de septembre 2019, la dette publique s’élevait à 2 415 milliards d’euros, soit 100,4 % du PIB. »
        et pourtant, vous payez !
        Moi, elle était de 20 000 il y a 10 ans, elle a pris 12000balles !
        Alors que je vis chichement sans crédit……
        Vous le voyez le tube de vaseline ou pas ? déjà tout a augmenté, vous n’avez pas remarqué ah sauf l’essence ! la déesse du profit ! le baril se vend à perte mais à la pompe, malgré tout vous avez eu quoi comme économie, 10 cts d’euros ?
        ;O)

          +3

        Alerter
        • jerome lemant // 21.05.2020 à 08h57

          non non j’ai revérifié sur mon compte, on a beau diviser la dette par tête de pipe cela ne veut pas dire que je devrais la payer (heureusement parce que je ne les ai pas les 32 000 brouzoufs !!)
          Et puis la dette, n’est-elle pas roulée ? Aucun état ne rembourse sa dette, celle-ci fluctue au rythme des dépenses, du taux d’inflation ou des défauts…
          Certes certains états ont du mal à s’endetter encore plus (ce qui est le moyen de faire fonctionner le système) mais encore une fois la dette est roulée et rien n’apparait sur mon compte, ouf…
          Après pour les prix, du contrôle, par l’État communiste, de la production planifiée, de la monnaie et des prix d’un côté, aux marchés concurrentiels et à la finance dérégularisée de tradition néoclassique de l’autre, où le mécanisme d’équilibrage s’opère à travers les prix relatifs (le prix d’un bien par rapport à un autre), par la loi de l’offre et de la demande, le consensus économique n’est pas trouvé…c’est vrai…

            +0

          Alerter
  • Anouchka // 20.05.2020 à 08h58

    Donc maintenant que tout le monde a compris que l’on aurait pas les millions de morts foudroyantes qui étaient pronostiqués en février-mars, on met le paquet sur les séquelles irréversibles qui guettent tous les a-symptomatiques….
    Il fallait s’y attendre mais ça énerve quand même.

      +42

    Alerter
    • LibEgaFra // 20.05.2020 à 09h51

       » on met le paquet sur les séquelles irréversibles qui guettent tous les a-symptomatiques…. »

      Vous êtes d’une parfaite mauvaise foi: il n’est pas question des personnes asymptomatiques.

        +12

      Alerter
      • Anouchka // 20.05.2020 à 10h39

        Effectivement ce n’est pas écrit explicitement, mais c’est suggéré très fortement par des tournures vagues du style “de nombreuses autres vont se retrouver sous dialyse “ (en gras dans le texte d’ailleurs- souligné par “les Crises”?)

          +19

        Alerter
        • LibEgaFra // 20.05.2020 à 12h42

          Désolé, mais vous voyez midi à votre porte. Ce n’est nullement « suggéré », vous tordez le sens des mots et vous êtes hors-contexte, d’où mon commentaire sur la mauvaise foi. M. Piot est médecin, il compris que le virus déclenche chez certaines personnes une réaction immunitaire qui s’emballe et qui attaque certains organes hors la présence du virus qui a été vaincu SANS MEDICAMENT. On a affaire à une nouvelle sorte de maladie auto-immune, d’où le traitement aux corticostéroïdes. Et pour qu’il y ait emballement, il faut le déclenchement des symptômes et il est exclu d’être asymptomatique.

          Si vous n’êtes pas de mauvaise, vous manifestez une ignorance et des préjugés qui font peur.

            +9

          Alerter
          • LibEgaFra // 20.05.2020 à 12h44

            Le stress est d’ailleurs souvent à l’origine de certaines maladies auto-immunes, de cancers, etc.

              +4

            Alerter
            • catherine // 20.05.2020 à 14h43

              « Le stress est d’ailleurs souvent à l’origine de certaines maladies auto-immunes, de cancers, etc. »

              Là on est bien d’accord !

              Question : on en tient compte ?

                +4

              Alerter
          • Anouchka // 20.05.2020 à 13h09

            Désolée mais ce raisonnement n’est pas présent dans le texte.
            Ce qui est écrit est très peu précis, c’est ce qui tent à me faire penser qu’il vise avant tout à faire peur aux gens; Pourquoi d’ailleurs un médecin conseiller à Bruxelles perdrait-il son temps précieux à écrire un texte racontant sa vie si ce n’est dans un but de « communication » ?
            Avec ce genre de petite musique, le moindre symptôme apparenté à celui du Covid (et ils sont légion) n’a pas fini de faire psychoter les gens (et surtout l’entourage de ceux chez qui ces symptômes seront constaté)…

            La « bonne » foi serait de faire remarquer que les complications graves existent dans nombre de maladies infectieuses pour les personnes fragiles et que le fameux « orage de cytokines » n’est ni une nouveauté, ni une exclusivité du covid.

              +19

            Alerter
    • jean-pierre georges-pichot // 21.05.2020 à 07h25

      Il ne faut tout de même pas être dans le déni par rapport à ce risque. Raoult, qui est tout le contraire d’un alarmiste, et qui s’est fait détester justement pour cela, le donne pour une de ses préoccupations pour la suite.

        +1

      Alerter
  • pas touche au grisbi // 20.05.2020 à 08h59

    J’ai retenu que le monsieur a mangé des asperges blanches et bu un bon canon de vin pur dont on ignore la couleur..
    Ca m’a fait pleurer.

    J’ai une question qui me trotte dans la tête : s’il avait eu le waquessin qu’il réclame, aurait il fait l’impasse sur les asperges ou le pinard ou les deux ?

    Une 2eme question ? si le wakesain déboule, les virus seront ils tous cuits sur la surface de cette pauvre terre ; par conséquent devrons nous mettre en place une association pour le droit à la vie des virus ?

    Je ne vois rien d’autre, sauf peut être demander aux veilleurs du corona s’ils comptent passer une page de témoignages à chaque infecté.. j’ai fait le calcul, à une page par jour il y en a pour 40 ans et plus

    Grosses bises aux veilleurs du corona, vous êtes des très bons….

      +41

    Alerter
    • LibEgaFra // 20.05.2020 à 12h47

      « J’ai retenu que le monsieur a mangé des asperges blanches et bu un bon canon de vin pur dont on ignore la couleur..
       »
      Quand le sage montre la lune… On connaît la suite. Merci d’avoir illustré ce dicton!

      Personnellement j’ai retenu beaucoup d’informations très utiles comme l’inutilité de la chlorochose.

        +6

      Alerter
      • Julien // 20.05.2020 à 13h12

        La chloroquine est utile en début de maladie afin de faire baisser la charge virale et donc la contagion. Associée à un antibiotique elle permet de traiter une éventuelle pneumonie secondaire a l’infection virale. C’est prouvé, c’est expliqué, c’est factuel. Ensuite elle ne sert à rien en phase aiguë, quand la détresse respiratoire est bien installée, ce qui remet totalement en cause l’essai Discovery, qui a été un fiasco total. Après effectivement, on peut aussi subir et se soigner « seul » en comptant sur notre système immunitaire. que vous soyez en rage contre l’expert numéro 1 dans le domaine, vous le petit internaute ´ derrière son clavier c’est votre choix, votre droit, mais que vous passiez la plupart de votre temps à juger, critiquer, mépriser ceux qui croient en cet homme et au traitement qu’il propose en début de maladie, montre votre totale fermeture d’esprit contrairement à ce que vous voulez nous faire croire. et jusqu’à preuve du contraire vous avez tort. Mais difficile de remettre en question vos convictions. d’ailleurs le seul fait de trouver des petits noms comme « chlorochose », « gourou » en parlant de Raoult, c’est comme ceux qui sortent les cartes « complotistes », « antisemite » quand ils n’ont aucun arguments face à leur interlocuteur. sachez que cela ne marche plus. C’est fini. Vous perdez votre temps. les gens savent s’informer, savent utiliser leur cerveau et n’ont pas besoin d’injonction socialo bobo de seconde zone.

          +30

        Alerter
        • Armiansk // 20.05.2020 à 13h26

          «Ensuite elle ne sert à rien en phase aiguë»
          Donc le Pr Raoult se trompe ici ?
          https://twitter.com/raoult_didier/status/1256506903238230016

            +6

          Alerter
          • Julien // 20.05.2020 à 13h44

            Je me suis mal exprimé, une fois en réa intubé elle n’est pas utile. Si j’ai bien compris l’étude ils parlent des patients ayant une détresse respiratoire nécessitant une ventilation mécanique (ce qui n’est pas précisé c’est si ils sont déjà intubés, ou en phase de l’être) sachant que l’intubation est effectivement délétère dans le cas du covid. partons du fait que Raoult se soit trompé ou mal exprimé sur le sujet, cela ne remet pas en cause l’efficacité de ce traitement et ne justifie en aucun les critiques qu’il subi depuis des semaines.

              +10

            Alerter
            • Armiansk // 20.05.2020 à 14h35

              Sans trop m’avancer : Si les patients «nécessitaient une ventilation mécanique», comme indiqué, alors ils l’ont reçue. Les médecins ne sont pas des tortionnaires sadiques.

              Le problème n’est pas que le Pr Raoult se soit «mal exprimé» une fois ; c’était aussi l’une de ses critiques directes à Magagnoli (https://twitter.com/raoult_didier/status/1253045368377561093). En d’autres termes : si la chloroquine tardive donne des résultats, Raoult est content ; sinon, Raoult pas content. Ça n’est pas comme ça qu’un scientifique doit travailler.

                +8

              Alerter
            • Armiansk // 20.05.2020 à 15h16

              En outre, et à rebours d’autres échanges, je vous remercie.
              «Je me suis mal exprimé», ça ne semblera peut-être pas grand’chose à première vue, mais c’est notablement et malheureusement rare dans nos commentaires.

                +5

              Alerter
            • sergio // 20.05.2020 à 16h33

              Armiansk vous répond de mauvaise foi. Le professeur Raoult apprend au fur et à mesure de ses observations sur le terrain. Il a dit qu’il fallait utiliser la chloroquine au tout début de la maladie et s’y tient parce qu’elle réduit la charge virale. Puis il a découvert dernièrement que sur la fin aussi, la chloroquine avait une action non plus sur le virus qui n’existe plus mais sur l’inflamation. Il n’y a donc aucune contradiction de Raoult, juste la poursuite pragmatique d’un bon médecin en période d’urgence traiter avec ce qu’il croit bon, observer et s’ajuster si nécessaire.

                +12

              Alerter
            • Armiansk // 20.05.2020 à 17h37

              sergio. Vous m’accusez de mauvaise foi. Merci d’avoir ainsi prouvé, en écrivant ceci, que tous les commentaires n’étaient pas emplis de respect et d’intérêt. En l’absence d’erratum de la part du Pr Raoult (sa réponse à Magagnoli est toujours sur le site, inchangée), il sera difficile, à vous comme à moi, de déterminer si, oui ou non, il «apprend au fur et à mesure de ses observations sur le terrain».

              Ou pas…
              Il se trouve que le Pr Raoult aurait commis une réponse écrite au questionnaire de la Commission des Affaires sociales, le 8 mai. Lisons : « Ce qui ressort de cette étude [Magagnoli], par ailleurs, était que les patients qui recevaient de la chloroquine étaient déjà très malades et intubés au moment du travail, et lorsqu’on reprenait les chiffres en enlevant les patients qui étaient pré-intubés au moment où le médicament était prescrit, il n’existait plus de différences dans les différents groupes.» Le Pr Raoult a donc escamoté une partie des critiques présentes dans «response to Magagnoli», au prix cependant d’une déformation tacite de la source, qu’il a co-signée.

              Voilà ce que, si vous maniiez autant le sérieux que l’insulte, vous auriez pu me répondre.

                +6

              Alerter
        • LibEgaFra // 20.05.2020 à 13h41

           » C’est prouvé, c’est expliqué, c’est factuel.  »

          Non, c’est faux et c’est ce que démontrent les nombreux articles publiés par les-crises que je remercie une fois de plus. Mais il n’est pas pire aveugles que ceux qui ne veulent pas lire et surtout refusent de comprendre.

          « L’expert numéro 1. » Saint Didier. LOL. Il n’y a aucun « expert » sur ce nouveau virus qui ne se comporte pas comme les précédents comme veut le faire croire SD, qui a déjà dit son lot de bêtises. Hier nous étions le 19 mai: l’épidémie est terminée; il ne reste selon SD qu’un pourcent de personnes à être contaminées, soit pour la France moins de 2000 personnes à partir d’aujourd’hui. Et donc pas de deuxième vague. Rendez-vous dans un mois.

          « vous le petit internaute »

          Très amusant. Vous ne savez rien de moi. Et vous, vous êtes un grand internaute? 1,96 m?

            +11

          Alerter
          • Julien // 20.05.2020 à 13h59

            Bon beh c’est parfait vous venez de démontrer ce que je tentais de vous expliquer avant. Merci.

            Donc : il n’y aura pas de deuxième vague effectivement. Tout le montre. Pour le camp de la névrose dont vous faites manifestement parti, en juin on est reconfiné. Pour le camp de l’espoir, chaque épidémie virale a une courbe en cloche et malgré quelque cas, c’est bel et bien terminé.
            Les crises, n’est pas une site à vocation médicale, il y est publié ce que le propriétaire veut bien publier.
            Des études validant l’efficacité de la chloroquine, il y en a à la pelle mais pas ici effectivement. En plus ohhh la la Trump prend de la chloroquine, donc c’est une traitement pour les fachos sans doute ??
            Et oui, rdv dans 1 mois !!
            Début février j’avais dis ici même : rdv en Mai pour boire l’apéro, j’ai subi une salve de terreur, j’étais fou, en mai l’épidémie serait une hécatombe, des centaines de milliers de morts (relisez les commentaires des articles en février)…. résultats : 28000 morts (dont beaucoup de grippe influenza et autre pathologies) le soleil brille, et ce soir c’est côte à l’os avec les voisins. Sans masque tout en respectant les fameux gestes « barrrrierrrreeee » ! Bonne fin de journée malgré tout !

              +15

            Alerter
            • Roger // 20.05.2020 à 16h33

              « Donc : il n’y aura pas de deuxième vague effectivement . Tout le montre. » . Les avis des spécialistes sur la deuxième vague sont loin de faire l’unanimité dans un sens ou dans l’autre. Compte tenu des commentaires du site, j’ai l’impression que tous les spécialistes du coronavirus s’y sont donnés rendez vous et peuvent même en discréditer un « vrai » au motif qu’il travaille pour l’UE.

                +3

              Alerter
          • sergio // 20.05.2020 à 16h45

            Dans toutes ses interviews, Raoult se défend de prédire quoi que ce soit. Il n’a donc jamais prétendu être un gourou et s’en fiche parce que ce qui lui importe c’est l’estime de lui-même. En effet on peut tromper autrui mais on ne peut pas tromper sa conscience. Raoult observe des statistiques et des courbes relatives aux maladies virales passées et à celle en cours. Ce qu’il répète c’est qu’il s’agit d’une courbe en cloche. Il n’a jamais observé la formation de deux cloches immédiates dans les maladies virales saisonnières et ne voit pas pourquoi ce serait le cas actuellement. Comme il l’a dit lui-même la chance de gagner à la loterie (ou au loto) peut être de un sur un million. Il y en a qui gagnent quand même alors que c’est peu probable. Donc si vous avez besoin de travestir ses propos pour pouvoir argumenter, passez votre chemin et laissez discuter ceux qui respectent les faits et les confrontent tels quels.

              +8

            Alerter
            • Armiansk // 20.05.2020 à 18h27

              En fait, il a fait au moins une prédiction :
              «faites attention, il n’y aura bientôt plus de chloroquine dans les pharmacies !»
              À en croire les communiqués de l’ANSM, sa prophétie pourtant auto-réalisatrice s’est révélée fausse : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/malgre-les-demandes-massives-il-n-y-a-pas-de-penurie-de-chloroquine_2121889.html

              Et heureusement pour les patients sous traitements qui avaient un besoin avéré de chloroquine.

                +5

              Alerter
            • LibEgaFra // 21.05.2020 à 14h10

              « Dans toutes ses interviews, Raoult se défend de prédire quoi que ce soit. »

              C’est ce qu’il dit, mais ce n’est pas ce qui l’empêche de faire le contraire. Cela s’appelle un double discours. Et c’est un ressort très important pour les politiques, les manipulateurs, les gourous, les religieux, etc. Car cela permet toujours de retomber sur ses pattes. E toute mauvaise foi.

                +1

              Alerter
    • fanfan // 20.05.2020 à 13h53

      S’il avait eu un wakesain, son système immunitaire aurait été très affaibli je suppose…

        +1

      Alerter
  • Catherine // 20.05.2020 à 09h00

    Je suis très étonnée.

    il dit qu’il pensait l’avoir mais continue de travailler

    Il ne se pose pas la question de savoir par quelle voie il aurait pu être infecté.

    Il dit qu’il appréhendait le ventilateur parce qu’il avait lu des publications qui disaient que cela augmentait le risque de mourir (intéressant).

    Et puis cet abandon…devenir un patient à 100%, impressionnant quand on est un virologue.

      +37

    Alerter
    • LibEgaFra // 20.05.2020 à 10h10

      Votre acharnement et votre haine sont impressionnants: le crime de Monsieur Piot: être guéri sans la chlorochose.

      Carrément un crime lèse-sa-majesté!

        +15

      Alerter
      • Catalina // 20.05.2020 à 10h46

        « votre haine » euh ????? décidément, vous ne lisez pas seulement comme vous le décidez mais vous mentez ouvertement, Catherine n’a pas exprimé la moindre once de haine, il faut être bien dérangé pour lire ce qui n’y est pas comme pour ne pas lire ce qui est écrit !! Quand à acharnement, c’est plutôt le vôtre ! mais restez donc agenouillé devant votre idole berruyenne ! et oui, moi aussi je peux écrire des conneries comme pro-berruyer et ou les fanatiques de Berruyer
        et vous commentez sans cesse, copain-coquin avec la modo puisque vous n’apportez presque rien ici !?!

          +27

        Alerter
      • pas touche au grisbi // 20.05.2020 à 11h00

        pourquoi employer « acharnement » et « haine » pour expliquer à quelqu’un sans le dire que vous avez aimé le témoignage poignant d’un quémandeur de wackquessaint… En plus ça fait macroneux comme réaction…berck

        Je parie que vous n’êtes pas non plus anti klorotruc, juste un modéré équilibré entre les deux solutions quoi !!!

          +13

        Alerter
        • LibEgaFra // 20.05.2020 à 13h03

          Allons donc, tout le monde tourne témoins de jéhovah ici?! Je suppose que vous avez été vaxxiné contre la rougeole, contre la tuberculose, contre la diphtérie, contre la coqueluche, contre le tétanos. Même qu’il faut être un imbécile pour ne pas faire des rappels de tétanos pour certains métiers. Mais bon, je ne suis pas contre la sélection naturelle.

          « Je parie que vous n’êtes pas non plus anti klorotruc, juste un modéré équilibré entre les deux solutions quoi !!! »

          Pari perdu, dommage! Chacun sait ici que je suis très, très anti-chlorochose. Convaincu par tout ce que je lis ici… et ailleurs. Et les discussions avec mon ami-médecin.

            +6

          Alerter
          • pas touche au grisbi // 20.05.2020 à 13h21

            moi, grâce aux crises et du coup grâce à vous, je n’ai plus qu’un désir pour les prochaines vacances : rencontrer un cachet de chloroquine

              +12

            Alerter
    • Marcus_D // 21.05.2020 à 02h22

      On dit « respirateur » en français.
      Ventilateur se dit « fan » en anglais.

        +1

      Alerter
  • Bigtof // 20.05.2020 à 09h16

    Je suis désolé pour lui qu’il ait été malade, mais sa plaidoirie pour l’arrêt de tout esprit critique, son apport à Ursula Von der Leyen (Européiste ultralibérale) et son affirmation que seule sa vérité est valable et que le reste est des conneries pour lesquelles il n’a plus de tolérance, me rappelle, dans un autre domaine TINA !
    La constance du site pour le courant mainstream est ici à souligner…

      +56

    Alerter
    • Eric83 // 20.05.2020 à 09h31

      « La constance du site pour le courant mainstream est ici à souligner… »

      Cela sera inévitablement un sujet de questions à OB dans le cadre de sa « FAQ »…exercice qui ressemble à une tentative d’éteindre le feu après l’avoir délibérément attisé, jour après jour, pendant des mois.

        +36

      Alerter
      • LibEgaFra // 20.05.2020 à 10h12

        Le feu, c’est surtout celui des chloroquinomaniaques qui déferlent en toute mauvaise foi!

          +13

        Alerter
        • Loxosceles // 20.05.2020 à 11h53

          Attention à la loi Avia. Les homos, les gros, les chinois et les chloroquinomanes ont tous droit au respect.

          Ceci étant bien sûr de l’humour entre second et troisième degré (avis aux modéromanes).

          N’empêche que je trouve toujours instructif d’observer l’excitation inquisitrice de ceux qui dénoncent la « haine » des autres.

            +27

          Alerter
  • lairderien // 20.05.2020 à 09h29

    C’est effectivement assez hallucinant de constater qu’en tant que médecin, il a laissé sa maladie évoluer du 19 mars à début avril sans chercher à se soigner.
    Tiens d’ailleurs cette période correspond justement à la même période ou JD Michel est tombé malade, mais lui a cherché (et trouvé) une solution à laquelle se raccrocher. Curieux tout de même cette différence d’attitude face à la maladie chez une personne à priori bien plus armée que le citoyen lambda pour réagir.
    Un effet de ses convictions scientifiques bigpharmaïsées ?

      +46

    Alerter
    • koui // 20.05.2020 à 09h38

      Il y a des gens qui se sont contenté de prier satan, et qui n’ont même pas attrapé la maladie. Ça prouve bien que satan est bien plus efficace que le docteur Raoult. Laissez tomber vos conceptions scientistes bigpharmatistes ou raouleriennes et dites 666 666 fois, ça va vous protéger. En plus, c’est bio.

        +20

      Alerter
    • Le Minotaure // 20.05.2020 à 12h55

      Beaucoup de gens sont tombés malades à cette période, n’ont rien pris et n’ont pas eu besoin d’être hospitalisés. Assez étrange de voir un effet de « convictions scientifiques bigpharmaïsées » le refus de prendre un remède douteux, de surcroît particulièrement déconseillé aux plus de 65 ans.

        +9

      Alerter
    • Brian64 // 21.05.2020 à 05h16

      Japon, 125 millions d’habitants, âge médian 48 ans, 800 morts, sans chloroquine.
      États-Unis, 350 millions d’habitants, âge median 35 ans, 90 000 morts, avec HCQ + azitromicine selon leur infectiologue en chef Donald Trump.
      Soit, lorsqu’on ramène à la population, un Japon sans traitement Raoult 40 fois plus efficace que les États-Unis avec traitement Raoult.
      Conclusion : regardez à l’Est et non à l’Ouest.

        +2

      Alerter
  • Catalina // 20.05.2020 à 09h46

    Moi quand je venais sur ce site, c’était pour constater à quel point les médias nous enfumaient, et même, la leçon que j’ai eu c’est que dès que les médias mettait un sujet à la une, il y avait gros mensonge et manipulation, je pense que c’est pareil pour ce virus, et d’ailleurs, pourquoi donc cela aurait-il changé ? les proprios des médias sont d’un seul coup intéressés par le bien être des gueux ? je sais pas pourquoi, je ne parviens pas à y croire une seconde !

      +32

    Alerter
    • Jubaka // 20.05.2020 à 11h22

      Vous cherchez donc un site qui vous prouve que vous avez raison.

      Moi je cherche un site qui me donne à réfléchir par moi-même, voir qui vient bousculer mes convictions.

      Des sites qui vont vous dire que tous les médias mentent, que tous les riches vous veulent du mal, etc je pense qu’il y en a plein. C’est la magie d’internet.

      La série sur le Covid sur ce site, et les réactions, me fait penser à la magnifique série réalisé sur le réchauffement climatique.

        +15

      Alerter
      • Catalina // 20.05.2020 à 12h31

        « Vous cherchez donc un site qui vous prouve que vous avez raison. »
        ben pas du tout, je cherche un site qui ne relaie pas les médias sans réflexion, ce qui était le cas avant sur ce blogue

          +10

        Alerter
      • Chris // 20.05.2020 à 12h42

        « La série sur le Covid sur ce site, et les réactions, me fait penser à la magnifique série réalisé sur le réchauffement climatique »
        [modéré]
        Tiens, à propos des bienfaits du confinement :
        18 mai 2020 – Baisse de la production de CO2 durant le confinement – 34%
        https://www.actu-environnement.com/dit-aujourdhui/895.html#xtor=ES-6

        Jean qui rit, Jean qui pleure :
        30% : c’est la perte de valeur des crédits carbone durant ces deux dernières semaines,
        Ainsi, le prix de la tonne de CO2 s’échangeait aux alentours de 17 euros mercredi 26 mars.
        Gretina, GIEC & Cie doivent pleurer à chaudes larmes : le Covid19 les a rendu has been ! Je me marre…

          +5

        Alerter
  • sainsaulieu gerard // 20.05.2020 à 09h49

    Le 23 décembre 2019 j’ai été pris d’une toux douloureuse et de fièvre. Traité à l’augmentin, cela n’a rien donné. Hurlant de douleur je suis parti par le SAMU à l’hôpital Necker où j’étais déjà traité pour un myélome au service des maladies infectieuses. Je respirai pauvrement. Les lunettes d’oxygène m’aidaient un peu. J’allais mal. J’ai entendu cette phrase terrible dans ma tête embrumée : »Il y a de la place en réa ». Puis tout s’est un peu calmé. J’avais dans une brève perte de connaissance entre vu les rives de l’Achéron. C’est tout noir ! Puis doucement grâce au bactrim et aux soins tendres et vigilants de tout le personnel, je me suis rétabli en 2 semaines et 11 kilos de moins. Aujourd’hui 4 mois après cette infection pulmonaire grave, je vais bien. Les propos sadiques de tous les média jouissant à nous faire peur, à l’instar de nos gouvernants me dégoute. Nous somme malades d’une pandémie mais aussi d’un pouvoir qui met en place un régime de surveillance généralisée. Les restriction de toutes nos libertés tentent après un galop d’essai à devenir permanentes. Le changement est nécessaire. Ils ne viendra pas des gens d’en haut car la catastrophe serait que nous continuions comme avant. Tout me parait bloqué inerte mais les gillets jaunes nous ont montré que quelque chose venant d’en bas a pu faire trembler les gens d’en-haut. Je m’attends à une éclatante surprise. Là il ne faudra pas rater le coche par excès de précautions. J’aspire à finir ma vie joyeux et libre dans un monde régénéré.

      +43

    Alerter
    • Bigtof // 20.05.2020 à 09h54

      Merci pour ce témoignage qui change de ce qu’on peut souvent lire.
      Vous en tirez une ode à la vie (et au combat) quand l’auteur de l’article ci-dessus n’en tire que de l’intolérance..

        +17

      Alerter
      • LibEgaFra // 20.05.2020 à 10h19

        Intolérance? Bigre, son seul crime est d’être guéri sans votre molécule soit-disant miracle!

        Un vulgaire antibiotique a donc suffi. Comme pour cette connaissance qui a refusé la chlorochose et a été guérie en moins de 48 heures.

          +13

        Alerter
        • Loxosceles // 20.05.2020 à 11h57

          Qui est chloroquinomane, finalement ? Vous ou les autres ? C’est vous qui ne cessez de mettre et remettre ça sur la table ! Si j’avais un remède pour vous, je le suggèrerais, mais vous semblez réfractaire à la médicalisation.

            +17

          Alerter
          • LibEgaFra // 20.05.2020 à 13h20

            « Qui est chloroquinomane, finalement ? »

            Comme les héroïnomanes, ceux qui prennent la chlorochose. Même que certains en sont morts.

            Les chloroquinomaniaques eux voient la chlorochose comme le médicament miracle et spamment de leurs commentaires le site des-crises au point de la nausée, car sans argument valable comme le démontre M. Piot. On guérit le la maladie sans chlorochose.

            « C’est vous qui ne cessez de mettre et remettre ça sur la table !  »

            Ah! Bien sûr, bien sûr… Donc vous n’avez pas lu tous ces commentaires non seulement répétitifs, mais qui critiquent violemment le site pour ces prises de positions scientifiques, à tel point violents que certains sujet ont été fermés aux commentaires.

            Et maintenant avec les diatribes sur les vaxxins, on est en plein dans une dérive sectaire.

            Et j’aimerais bien voir qqn se rendant dans un pays où sévit la fièvre jaune refuser de se faire vaxxiner.

              +7

            Alerter
    • LibEgaFra // 20.05.2020 à 10h17

      Comment?! Que lis-je? Vous avez été soigné et guéri comme Monsieur Piot sans la chlorochose?

      I-N-A-D-M-I-S-S–I-B-L-E!

        +14

      Alerter
      • jp // 20.05.2020 à 10h56

        Votre réflexion n’a pas de sens dans le cas de cette personne soignée pour un myélôme.

          +2

        Alerter
    • Chris // 20.05.2020 à 12h50

      Tt d’abord, je trinque à votre santé retrouvée. Bravo.
      « Tout me parait bloqué inerte mais les gilets jaunes nous ont montré que quelque chose venant d’en bas a pu faire trembler les gens d’en-haut ».
      Un espoir « d’un monde régénéré » semble se profiler. Allez jeter un oeil sur ce site :
      https://frontpopulaire.fr/
      Je ne suis pas forcément d’accord avec tous les acteurs, mais le composition pluriel vaut le coup de pouce…

        +3

      Alerter
  • LibEgaFra // 20.05.2020 à 10h03

    Comment savez-vous que ce michel a été contaminé? Parce qu’il l’a écrit!

    Quels symptômes? Quand on sait que 90% des contaminés se débarrassent du virus sans traitement… hormis une mise en quarantaine, on mesure l’exploit!

    Et vous n’avez pas retenu que quand M. Piot est entré à l’hôpital le virus avait déjà disparu. Et qu’à ce stade seule l’antibiothérapie devenait efficace. Puis les corticostéroïdes. De chlorochose, point. Etonnant non?.

    La chloroquinomanie a encore frappé.

    Prendre Trump comme modèle, faut oser!

    Sanofi vous remercie.

      +17

    Alerter
    • Catalina // 20.05.2020 à 10h39

      « De chlorochose, point. « et bien, je me demande si vous avez lu la déferlante d’articles ici et les commentaires, et oui, c’était écrit noir sur blanc, au bout d’un moment, la charge virale n’est plus le problème et la clhoroquine n’est donc pas utile, c’est écrit absolument partout, vous ne lisez que ce que vous voulez bien lire, mauvaise foi quand tu nous tiens

        +23

      Alerter
  • Barachin // 20.05.2020 à 11h10

    @Eric83

     » un traitement que l’on juge soi-même efficace »

    Vous ne comprenez donc pas qu’il s’agit d’une épidémie, que c’est contagieux, que vos caprices peuvent mettre d’autres personnes que vous en danger ? Vous pouvez être un peu sérieux svp et arrêter de faire l’enfant ?

    Qu’on vous laisse crever parce que vous ne voulez que tel ou tel type de médicament ou de traitement… n’est pas légal en France. Les médecins ont le devoir de vous sauver, contre votre fanatisme s’il le faut (c’est ce qui se passe quand dans de rare cas les témoins de Jéhovah refusent la transfusion).

    Dit autrement ce n’est pas vous qui choisissez votre traitement, c’est une personne qui a les compétences et l’expérience.

    Passez des diplômes et faites-vous des ordonnances. Je ne vois que ça 🙂

      +17

    Alerter
    • Xirius69 // 20.05.2020 à 15h35

      Magnifique illustration de ce qui est ici par quelques commentaires nommé le totalitarisme scientiste.

        +10

      Alerter
    • Barachin // 20.05.2020 à 17h44

      « totalitarisme scientiste »
      Vous êtes drôle vous avec vos grands mots.

      • Totalitarisme : contrôle total des corps et des esprits, concept né au début du XXe siècle dans les tranchées (« guerre totale ») et généralisé à un mode de gouvernement en Allemagne et en URSS
      • Scientisme : religion du progrès de la science théorisée par Auguste Comte et le positivisme au début du XIXe

      Voilà j’espère avec ces deux définitions approximatives (Google est votre ami), avoir démêlé un peu les noeuds que vous vous faites dans la tête.

        +5

      Alerter
    • Wakizashi // 20.05.2020 à 18h46

      « Qu’on vous laisse crever parce que vous ne voulez que tel ou tel type de médicament ou de traitement… n’est pas légal en France. »

      Oui mais là c’est exactement le contraire qui se passe. Vous êtes drôle hein… Les gens demandent un traitement qui est interdit par les instances gouvernementales mais qui n’est remplacé par rien. Il va falloir vous réveiller un jour, vous ne vous rendez pas compte que les médecins généralistes s’arrachent les cheveux en entendant la doctrine officielle qui dit qu’il n’y a pas de traitement ? Au passage ils ont prescrit de la chloroquine et de l’azithromycine en masse (7000% de hausse des ventes en France de mémoire, chiffre de l’assurance maladie), parce que forcément, déontologiquement ils ne peuvent pas ne pas essayer de traiter leurs patients.

      En attendant, souffrez que les gens veuillent être soigné au lieu de rester chez eux en attendant la détresse respiratoire et le SAMU.

        +8

      Alerter
      • Barachin // 20.05.2020 à 22h09

        « Les gens demandent un traitement qui est interdit par les instances gouvernementales »
        Faux à l’hôpital.
        Et avant d’autoriser en médecine de ville il faudrait peut-être savoir si ce traitement a une quelconque efficacité.

        Vous avez la réponse ? Bravo, vous pouvez postuler à la présidence des Etats-Unis 🙂

          +2

        Alerter
        • Wakizashi // 21.05.2020 à 08h17

          Vous vous enfoncez, et en plus vous esquivez mal faute de cohérence : il est interdit aux généralistes parce qu’il est inefficace mais il est autorisé à l’hôpital parce qu’il est inefficace, c’est ça ?

          Le véritable sujet, que bien-sûr vous esquivez, n’est pas (contrairement à ce que vous insinuez) que les patients refusent un traitement « scientifique » au profit d’un traitement farfelu qu’ils exigeraient. La réalité, c’est qu’il n’y a aucun traitement officiel en France, et qu’on demande donc en creux aux généralistes de ne pas traiter leurs patients. Ce qui est scandaleux aussi bien du point de vue des médecins que de celui des patients, raison pour laquelle les uns demandent et les autres prescrivent l’association Azithromycine/Plaquénil. Vous ce que vous trouvez scandaleux, c’est cette demande des patients.

          C’est sûr qu’on ne met pas du tout le scandale au même endroit, et les médecins, les vrais, ceux qui font du soin leur métier au jour le jour (et non pas les éminents membres du conseil scientifique qui n’ont pas vu un patient depuis des années… eux ce serait plutôt les salariés des labos qu’ils côtoient), disent exactement la même chose. Posez-vous 2 ou 3 questions de base.

          https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/05/06/traitement-du-covid-le-bal-des-hypocrites/

            +2

          Alerter
          • Barachin // 21.05.2020 à 08h48

             » il est interdit aux généralistes parce qu’il est inefficace mais il est autorisé à l’hôpital parce qu’il est inefficace, c’est ça ? »

            Euh, je ne suis pas responsable des décisions incohérentes du gouvernement, qui autorise ce traitement pour les cas graves à l’hôpital (contre les recommandations même du Pr Raoult, qui le préconise pour les débuts d’infection si j’ai bien suivi).

            Quant à l’efficacité du traitement les soupçons grandissent et c’est légitime : cela fait des mois que les experts eux-mêmes ne peuvent pas trancher. Ce qui signifie que ce traitement n’est probablement pas la panacée annoncée par son concepteur.

            Pour ce qui est des médecins de ville ils sont soumis aux mêmes règles que les autres, ils doivent soigner leur patient
            • avec les traitement autorisés par l’ANSM
            • et en aucun cas se soumettre aux volontés des patients

            … sans quoi on va vite retourner au temps des charlatans.

              +1

            Alerter
          • Wakizashi // 21.05.2020 à 10h33

             » je ne suis pas responsable des décisions incohérentes du gouvernement »

            Ben pourquoi vous pinaillez avec les hôpitaux qui peuvent prescrire ce traitement alors ? J’avais bien parlé des généralistes pourtant alors quoi, c’est juste pour polémiquer ?

            « Pour ce qui est des médecins de ville ils sont soumis aux mêmes règles que les autres, ils doivent soigner leur patient
            • avec les traitement autorisés par l’ANSM »

            Quel traitement autorisé par l’ANSM ? Il n’y en a pas, youhou, y a quelqu’un ?

            « et en aucun cas se soumettre aux volontés des patients »

            Personne n’a prétendu ça, mais ça a l’air de vous emmerder que quelqu’un puisse pousser l’outrage jusqu’à suggérer un traitement à son médecin… surtout quand il n’y en a pas d’autre. Enfin bon, quand ça veut pas…

              +1

            Alerter
  • Bissecan // 20.05.2020 à 11h27

    Oui! J’aime particulièrement la phrase soulignée en gras dans l’article « Soyons clairs : sans un vaquessin contre les coronavirus, nous ne pourrons plus jamais vivre normalement ». Qui résonne étrangement avec la phrase prononcé par OB dans un de ses premiers articles sur le covid bien avant le confinement. Je cite de mémoire  » si il n’y a que 20 000 morts il faudra se féliciter des efforts entrepris et non dire que l’on s’est excité pour rien »

      +9

    Alerter
  • Séraphim // 20.05.2020 à 12h15

    Ce brave monsieur découvre, à 71 ans, la vie! Soudain il a « entrevu » la mort et hop; rien n’est plus pareil! Avant, tout roulait -surtout les mécaniques apparemment- et maintenant, y’a un monde, « le » monde qui se dévoile! Finalement il n’est jamais trop tard pour se déniaiser…
    Montaigne disait ça très bien; « Plus on s’approche de la mort, plus c’est la vie qui compte ». Sauf que Montaigne souffrait vraiment dans son corps, et qu’il n’en faisait jamais état. Il y avait à l’époque, la pudeur, un truc encore en voie de disparition. L’expérience et le réel oui, mais le discours et la parole le sublimant, l’élevant.
    Or la seule élévation qu’il propose c’est « le conseil à von der Leyen ». Comme quoi, pitié il faisait malade, pitié il fait guéri!

      +13

    Alerter
  • Kiwixar // 20.05.2020 à 12h26

    « Sans un vaxxin contre les coronavirus, nous ne pourrons plus jamais vivre normalement. »

    Quand votre seul outil est un marteau, tout ressemble à un clou. A-t-il songé qu’on puisse trouver un TRAITEMENT très efficace qui fonctionne (les Chinois travaillent dessus)? Je sais pas moi, comme le traitement (antibiotiques) contre les infections d’origine bactérienne? A-t-il envisagé la possibilité que le virus ait besoin de s’associer avec une bactérie du corps pour être virulent, et qu’il suffit donc de traiter la bactérie (antibios)?

    Non, bam. Vaxxin. Piquouze. Obligatoire. Pour tous. Enfin, pas forcément. Pour l’immunité de groupe, il suffit de piquouzer les 90% du bas, et hop les 10% du haut sont protégés, sans piquouze.

      +21

    Alerter
  • fanfan // 20.05.2020 à 12h33

    > La London School of Hygiene and Tropical Medicine : https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database#q/k=London%20School%20of%20Hygien

    > Rappel scénario 2009 : Dr Pascal Sacré, 12 janvier 2010 : « Politique et corruption à l’OMS. Les médias ont orienté presque tous les regards des spectateurs dociles vers les représentants, experts et émissaires de l’OMS… », https://www.mondialisation.ca/politique-et-corruption-l-oms/16920

    > Un programme de vaxxination contre le coronavirus a été annoncé à Davos lors du Forum économique mondial (21-24 janvier), à peine deux semaines après que le coronavirus ait été identifié par les autorités chinoises le 7 janvier.
    Les fonds de la Fondation Gates, via la CEPI, financent le développement d’une nouvelle méthode de vaxxination radicale connue sous le nom d’ARN messager ou ARNm. Le vaxxin contre le coronavirus Fauci-Gates Moderna, ARNm-1273, a été mis en place en quelques semaines.
    Phase 1, il a été testé directement sur des COBAYES HUMAINS (45 participants sains de 18 à 55 ans), et non sur des souris comme c’est normalement le cas. Phase 2 en cours avec 600 participants. Phase 3 en juillet (avant commercialisation) pouvant inclure « plus de 10 000 personnes ».

    (Fauci (NIAID) a annoncé des plans sans précédent pour mener des essais de phase I du vaxxin sur l’homme sans études préalables sur l’animal. La FDA a renoncé aux pré-tests sur les animaux)

      +9

    Alerter
  • Eric83 // 20.05.2020 à 13h49

    @ Barachin

    Vos propos n’engagent que vous. Je suis libre, comme chacun de nous, d’accepter un traitement médical OU de le refuser comme j’ai le droit de demander un traitement à mon médecin – comme l’a fait par exemple JD MICHEL ou C. ESTROSI – qu’il peut choisir de me prescrire OU non.

    Ecoutez la colère de ce médecin, partagée par de nombreux autres.

    Extrait :
    « Bonjour à tous et à toutes. Je m’appelle Hélène Potrich, je suis médecin généraliste à Séverac-le-Château, c’est en Aveyron. Et j’ai décidé aujourd’hui de faire cette vidéo pour vous faire part de toute ma colère. Aussi bien en tant que médecin qu’en tant que citoyenne ».

    « Moi je refuse, je refuse de faire tout signalement. Votre médecin traitant comme moi, on est tout à fait capable de vous soigner, de vous donner les conseils nécessaires. De s’occuper également de votre entourage et des personnes contacts qui le désireraient. Nous n’avons besoin ni de la Sécurité sociale, ni du gouvernement pour vous soigner en garantissant le secret professionnel. Votre état de santé ne regarde personne ».

    « D’autre part on nous a interdit de prescrire l’hydroxychloroquine sous peine de radiation par le Conseil de l’Ordre … »

    https://www.youtube.com/watch?v=-jwqblMqpXc&feature=youtu.be

      +15

    Alerter
    • Barachin // 20.05.2020 à 17h15

      Renseignez-vous sur la loi et arrêtez de vous gaver de vidéos Youtube.

      Votre libre-arbitre n’est pas infini. Un médecin a le devoir de vous soigner et il choisit les moyens d’accomplir ce devoir. Vous ne pouvez les lui imposer : https://www.conseil-national.medecin.fr/code-deontologie/devoirs-patients-art-32-55/article-36-consentement-patient

      Généralement le médecin et son équipe parviennent à faire entendre raison au patient un peu borné. Si vous avez le choix entre le traitement proposé par le médecin ou la mort dans d’atroces souffrances, généralement cela met du plomb dans la cervelle.

      Ne demandez pas aux médecins d’obéir à vos désidérata : en bon professionnel il aura le devoir de refuser. Il agit en fonction de son savoir et de son éthique, il n’est pas un banal prestataire de service ou un distributeur de boissons.

      Votre conception de la relation avec les professionnels de santé est déplorable. Vous semblez considérer que parce que vous l’avez décidé, parce que vous payez, il faut s’exécuter. Ben non, il y a des règles autres que marchandes.

        +7

      Alerter
      • Wakizashi // 20.05.2020 à 17h55

        « Vous semblez considérer que parce que vous l’avez décidé, parce que vous payez, il faut s’exécuter. Ben non, il y a des règles autres que marchandes. »

        Procès d’intention. Venant de quelqu’un qui défend la ligne gouvernementale, sortir le couplet de la logique marchande c’est bas de gamme… Il faudra un jour que vous vous mettiez au clair avec vos contradictions.

        Bref, Eric83 a dit ceci : « Je suis libre, comme chacun de nous, d’accepter un traitement médical OU de le refuser comme j’ai le droit de demander un traitement à mon médecin qu’il peut choisir de me prescrire OU non. » Effectivement, le patient est libre de demander un traitement que son médecin est libre de lui refuser, tout comme le patient est libre de refuser un traitement que lui propose son médecin. Ca s’appelle disposer de son corps, ce qui est à l’exact opposé de la logique marchande qui aimerait bien justement pouvoir marchandiser les corps (et tout ce qui existe en général).

        Par contre, le trip de fabriquer de nouvelles molécules tout le temps et de refuser d’anciennes molécules parce qu’elles ne rapportent pas, ça c’est parfaitement conforme à la logique marchande. Curieusement c’est ce que défend la ligne gouvernementale… vous avez dit bizarre ?

          +8

        Alerter
        • Barachin // 20.05.2020 à 21h15

          « Ca s’appelle disposer de son corps, ce qui est à l’exact opposé de la logique marchande qui aimerait bien justement pouvoir marchandiser les corps (et tout ce qui existe en général). »

          Vous partez dans un délire philosophique pour défendre un autre délire. J’peux pas suivre, j’ai pas le niveau.

          Je préfère reste rase-motte avec l’ordre des médecins qui expliqueà mon avis plus clairement où se situe la limite à la connerie du patient : https://www.conseil-national.medecin.fr/code-deontologie/devoirs-patients-art-32-55/article-36-consentement-patient)

            +2

          Alerter
          • Wakizashi // 21.05.2020 à 07h56

            Quel beau déni… vous avez raison, restez au ras des pâquerettes, c’est sûrement plus confortable.

            Cela dit même si ça vous défrise, l’ordre des médecins confirme évidemment que chacun est libre de disposer de son corps (je vous laisse vous demander pourquoi ). C’est dans votre propre article, il faut les lire les liens que vous citez.

            « Le consentement de la personne examinée ou soignée doit être recherché dans tous les cas.
            Lorsque le malade, en état d’exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences. »

              +2

            Alerter
            • Barachin // 21.05.2020 à 08h55

              Ben oui, mais lisez la suite 🙂

              Un patient ne peut pas imposer le traitement à son médecin. Celui-ci peut lui indiquer un confrère et a dans tous les cas le devoir de l’informer sur les conséquences du refus d’un traitement.

              Dans les faits, en cas d’urgence (ce qui est malheureusement souvent le cas avec le Covid-19), le médecin ne prendra même pas le temps de discuter.

              Il a le devoir de sauver le malade et ne pas le faire l’exposerait à des sanctions pénales proche de la non assistance à personne en danger.

                +2

              Alerter
      • Eric83 // 20.05.2020 à 18h15

        @ Barachin

        « Généralement le médecin et son équipe parviennent à faire entendre raison au patient un peu borné. Si vous avez le choix entre le traitement proposé par le médecin ou la mort dans d’atroces souffrances, généralement cela met du plomb dans la cervelle ».

        Entre un « anti-douleur/anti-fièvre » à prendre toutes les 6h en croisant les doigts pour ne pas se retrouver aux urgences puis en réanimation et la prise du traitement HCQ+AZ, il me semble que toute personne ayant l’instinct de survie, du simple bon sens, du discernement et son libre arbitre choisirait sans hésitation le traitement HCQ+AZ… mais chacun est libre de choisir la 1ère option qui est celle dictée par les autorités.

          +5

        Alerter
        • Barachin // 20.05.2020 à 18h38

          « celle dictée par les autorités »
          Nan nan, conseillée par le médecin.

          C’est-à-dire une personne qui
          • a fait des études pour et qui a l’expérience
          • dont c’est le métier de soigner

          Voyez dans l’article : un éminent spécialiste des virus dit qu’il s’en est totalement remis à ses confrères. Vous seriez plus malin que lui ? Juste parce que depuis des semaines vous regardez les vidéos d’un fada et qu’à force d’auto-persuasion ce sujet est devenu central chez vous ?

          Pourquoi chercher un autre traitement que celui recommandé par les équipes médicales ?
          Parce qu’il a un goût à la fraise ?
          Ou parce qu’il fonctionne ?

            +3

          Alerter
          • Catalina // 20.05.2020 à 23h02

            Barachin,
            Comment dire ?
            « Généralement le médecin et son équipe parviennent à faire entendre raison au patient un peu borné. », ben…
            Mon toubib on se connait depuis plus de 20 ans, il a pas d’équipe, nous avons cette bonne relation de médecin à son patient, la relation de confiance qui nous unit n’est pas marchande et s’est construite, et des milliers de français sont exactement comme moi, en vous lisant je me demande quelle sorte de médecin vous avez.
            « Ne demandez pas aux médecins d’obéir à vos désidérata », bizarre comme tournure comme si le patient, ignorant de la médecine se faisait son ordonnance, désidéradas….

              +3

            Alerter
  • Casimir Ioulianov // 20.05.2020 à 13h49

    Essayons de penser positif ; souvenez vous par exemple qu’une étude a prouvé que les personnes ayant eut la rougeole développent moins certains cancers.
    On se rassure comme on peut quand on l’a eut hein … en même temps , les conséquences les plus mortelles de l’épidémie sont à venir et elles ne seront pas médicales.
    Allez , un peu de reggae pour aller mieux : https://www.youtube.com/watch?v=cybqx7IpT9g

      +2

    Alerter
  • Sybillin // 20.05.2020 à 17h19

    Il est vraiment dommage que les Crises surfent sur le courant mainstream qui cultive et entretien le catastrophisme ambiant. Ce site autrefois dissident donne des articles toujours très pessimistes et générant l’inquietude voire la peur!
    Cet article n’y échappe pas . Néanmoins je ferai quelques remarques sur l’histoire de ce patient
    virologue qui témoigne de son expérience et en tire des conclusions.
    Primo : il a eu tort de ne pas se soigner dès le début car ,l’intensité des symptômes témoignait sans doute d’une charge virale élevée et donc d’une gravité potentielle. Certes les cordonniers sont les plus mal chaussés… mais pour quelqu’un qui connaît parfaitement les virus cela semble curieux.
    Deuxio : comment, lorsqu’on est un scientifique digne de ce nom, peut on tirer des conclusions générale d’un cas particulier? Lorsqu’il nous annonce que des centaines de milliers de personnes auront des séquelles graves tardivement ou veut il en venir? Est il submergé par l’emotion d’avoir frôlé la mort , ou bien est il dans la toute puissance de quelqu’un qui va sauver l’humanité avec son vaccin ou dans celle du terroriste pour gogo moyen afin de prendre le pouvoir?
    Il fait partie des conseillers santé de la Commission Européenne et on peut se poser des questions sur la pertinence de ces conseils scientifiques lorsqu’on lit les conclusions (scientifique) que ce monsieur a tiré de son experience.

      +13

    Alerter
    • Barachin // 20.05.2020 à 21h22

      « comment, lorsqu’on est un scientifique digne de ce nom, peut on tirer des conclusions générale d’un cas particulier? Lorsqu’il nous annonce que des centaines de milliers de personnes auront des séquelles graves tardivement ou veut il en venir? »

      Ce scientifique publie son témoignage et en profite pour indiquer qu’il y a un vrai sujet sur la « guérison ». Et là ce n’est plus en tant que témoin mais en tant que chercheur. On découvre de plus en plus les ravages de cette « petite gripette » (de nombreux articles sur ce site ont été diffusés et vous donnent quasiment « en live » les découvertes).

      Autre exemple directement évoqué par l’auteur, la dialyse rénale : http://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20200413-reins-et-covid-19-l%C3%A9sions-dangereuses
      [modéré]

        +2

      Alerter
  • Gérard // 20.05.2020 à 20h12

    Un beau témoignage et surtout un scientifique modeste qui ose avouer notre peu de connaissance sur ce virus qui réserve sans doute bien des surprises notamment sur les conséquences à moyen et long terme de la maladie.

      +6

    Alerter
  • moshedayan // 20.05.2020 à 21h24

    Un sérieux sérieux problème d’ouverture d’esprit en France. Je crois qu’un jour viendra les faits réels et vous êtes au bord d’un scandale intellectuel gigantesque… ou alors une nation incurable à cause de vues étroites.
    je vous livre ce lien de notre Laboratoire d’Etat des médicaments
    https://www.sukl.sk/hlavna-stranka/slovenska-verzia/liekopis/oznamy/lieky-a-pripravky-ex-tempore-potencialne-vyuzitelne-pri-liecbe-deti-s-diagnozou-covid-19?page_id=5323
    Et les recommandations pour des médications aux enfants en cas de covid 19
    Prvé informácie sa týkajú liekov a prípravkov s obsahom účinných látok:

    Chloroquine
    Hydroxychloroquine
    Lopinavir/ Ritonavir
    traduction partielle
    Slovaque
    Français

    L’Institut d’État pour le contrôle des drogues rapporte que des informations sur les médicaments et les médicaments pédiatriques ex tempore susceptibles d’être utilisés dans le traitement du COVID-19 chez les enfants ont été publiées sur le site Web de la Direction européenne de la qualité des médicaments et des soins de santé (EDQM).
    https://www.sukl.sk/buxus/docs/Liekopis/edqm_paedform_chloroquine_table.pdf
    Ensuite il est précisé le libre choix du médecin prescripteur.
    Demandez – vous pourquoi en France votre taux de décès pour 100 000 est aux environs de 39… et dans les pays de l’Est entre 1,2 et 1,4 (pour la Slovaquie et la Russie à ce jour)
    Oui je l’affirme vous êtes au bord d’un SCANDALE gigantesque, incompréhensible….
    peut-être liée à vos groupes de fabricants de médicaments. ?

      +13

    Alerter
    • moshedayan // 21.05.2020 à 12h15

      Précision pour la Russie le taux est monté à 2.0 avec l’entrée des chiffres mauvais du Nord Caucase – Daghestan : principale raison évoquée officiellement l’auto médication à domicile en confinement. Les autorités ont envoyé des équipes supplémentaires de médecins militaires et des unités de désinfection avec la consigne d’information aux populations : se rendre dans les hôpitaux dès les premiers signes, les soins prônés sont les mêmes -du Minzdrav- la prise d’antibiotiques contre les pneumonies , d’antiviraux et d’antipaludéens -méfloquine , chloroquine…

        +0

      Alerter
  • covebo // 22.05.2020 à 09h05

    Dr Piot n’est pas co-découvreur d’Ebola (https://www.statnews.com/2016/07/14/history-ebola-peter-piot/), mais il semble très « connecté » au vu de son parcours plus politique que scientifique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Peter_Piot), ce qui explique peut-être ses prises de position.

      +0

    Alerter
  • Marc Michel Bouchard // 22.05.2020 à 11h41

    Le témoignage sur le virus (en bas) est ce qui est à retenir de ce médecin, ses options politiques et son lien avec une commissaire européenne peu fervente pour la démocratie n’ont pas d’intérêt si ce n’est que de la part d’un des pays la Belgique le plus touché en proportion par la pandémie, il serait heureux que les Belges soient plus rebelles en termes de sensibilité. Puisque le virus nouveau n’est pas tout, est aussi important comment les États nationaux affaiblis par Bruxelles arrivent à prévenir et à lutter contre cette infection.

    Les pays Sud ou Nord-Sud comme la France de l’Ouest européen n’y sont pas arrivés et ont connus des milliers de morts.
    Le zèle plutôt européiste des dirigeants de ces Pays surtout en France a au contraire contribué à la crise des milliers de décès parce que le libre échange et la circulation infinie des marchandises et des personnes ne pouvait être stoppée qu’à la dernière minute tout en ne s’étant pas préparé depuis janvier de cette année pour les lits et le matériel médical.
    Sur le témoignage, une description à la limite de l’angoisse totalement souffrante est faite de cette entité dangereuse et exprime que le covid n’est pas une -grippe- même s’il prend toutes les formes faibles ou violentes.
    Lire encore que c’est une grippe chez plusieurs individus est une évacuation de la souffrance des autres et une profession de foi pour se rassurer. Rien de sérieux.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications