Les Crises Les Crises
20.septembre.201720.9.2017 // Les Crises

“Des manœuvres militaires russes débutent aux portes de l’UE”, par l’AFP

Merci 0
J'envoie

Des manœuvres militaires russes débutent aux portes de l’UE, par le Monde et l’AFP

Source : Le Monde, AFP, 14.09.2017

Certains membres de l’OTAN y voient une inquiétante démonstration de force. La Russie a lancé, jeudi 14 septembre, de vastes manœuvres militaires conjointes avec la Biélorussie aux portes de l’Union européenne. Face aux critiques de l’OTAN, Moscou s’est efforcé de rassurer, insistant sur le fait que ces manœuvres étaient « purement défensives ».

Ces exercices, répondant au nom de code Zapad-2017 (« Ouest-2017 »), doivent impliquer près de 12 700 soldats pendant une semaine en Biélorussie, dans l’enclave de Kaliningrad et dans plusieurs régions du nord-ouest de la Russie. Autrement dit, le long de la frontière avec la Lituanie et la Pologne. Or, depuis l’annexion de la Crimée en 2014 et l’éclatement du conflit dans l’est de l’Ukraine, les pays baltes n’hésitent pas à désigner la Russie comme une potentielle menace contre leur souveraineté.

Le chef d’état-major russe, Valeri Guerassimov, avait assuré début septembre que ces manœuvres étaient « planifiées de longue date » et n’étaient « dirigées envers aucun pays en particulier », lors d’une rare rencontre à Bakou avec le chef du comité militaire de l’OTAN, le Tchèque Petr Pavel. En effet, l’armée russe organise de vastes exercices dans une région différente de Russie tous les ans à la même période.

Doute sur les chiffres

Mais certains pays, la Lituanie et l’Estonie en tête, doutent des chiffres avancés par Moscou et évoquent « plus de cent mille soldats » mobilisés du 14 au 20 septembre.

« La Russie est capable de manipuler les chiffres avec une grande aisance, c’est pourquoi elle ne veut pas d’observateurs étrangers. Mais 12 700 soldats annoncés pour des manœuvres stratégiques, c’est ridicule », a également affirmé l’expert militaire indépendant Alexandre Golts, interrogé par l’Agence France-Presse. Selon lui, le véritable chiffre se situe néanmoins bien en deçà des 100 000 militaires.

Le cabinet IHS Jane’s, spécialisé dans les questions de défense, abonde en ce sens. « Les chiffres réels sont probablement plus élevés » que les chiffres officiels, car les manœuvres impliquent non seulement des militaires, mais aussi des membres des services de renseignement, de la garde nationale, des services de secours et autres, susceptibles de faire monter le nombre de personnes impliquées autour de « 80 000 à 100 000 ».

Si la Russie revendique son droit à mener des exercices militaires sur son territoire, elle suscite aussi l’inquiétude de certains pays, notamment européens. Les exercices Zapad-2017 « sont désignés pour nous provoquer, pour tester nos défenses et c’est pour cela que nous devons être forts », a ainsi déclaré dimanche le ministre de la défense britannique, Michael Fallon, s’alarmant d’une Russie « de plus en plus agressive ». […]

 

Lire la suite sur Le Monde, AFP, 14.09.2017


Leçon de Propagande :

  1. Étendre l’UE jusqu’à la frontière Russe
  2. Se plaindre que des soldats russes en Russie soient”aux portes de l’UE


Rappel :

otan-russie-1

N.B. vous notez visuellement dans ce schéma que, par habitant, l’OTAN dépense donc en moyenne bien plus que la Russie… En fait, 980 $ contre 630 $/hbt, soit la bagatelle de 50 % de plus...

otan-russie-2


Et en même temps…

Avec l’OTAN, la Suède lance ses plus importants exercices militaires depuis 23 ans

Source : Russia Today, 12-09-2017

Stockholm a donné le coup d’envoi d’Aurora 17, juste avant celui de l’exercice militaire Zapad, de la Russie et de la Biélorussie. Impliquant moins de troupes, ce dernier suscite la crainte de Washington, malgré les tentatives d’apaisement de Moscou.

La Suède, bien que ne faisant pas partie de l’OTAN continue de se rapprocher de l’organisation militaire. L’armée suédoise a ainsi donné le coup d’envoi ce 11 septembre aux manœuvres les plus importantes depuis 23 ans conjointement avec plusieurs pays de l’Alliance atlantique, dont les Etats-Unis mais aussi la France. La Finlande, non-alignée, participera également.

Le scénario des manœuvres, qui dureront trois semaines, consiste en l’agression d’une puissance étrangère, qui attaquerait l’île stratégique suédoise de Gotland, située en mer Baltique.

«Si vous contrôlez le Gotland, vous avez le contrôle des voies maritimes et aériennes vers les Pays baltes», explique ainsi le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist, cité par le Financial Times le 7 septembre.

Washington invoque une prétendue «menace russe»

Quelque 20 000 soldats, dont 90% sont suédois, prendront part aux manœuvres, baptisées Aurora 17, soit la moitié des effectifs dont dispose la Suède. «Il s’agit de se saisir des réalités de la situation sécuritaire dans cette partie de l’Europe», a ajouté le ministre suédois, précisant que les exercices étaient «un signal important à destination de la population suédoise mais aussi pour d’autres pays».

Washington a à nouveau justifié sa présence, dans ces manœuvres, en invoquant une prétendue menace russe, pourtant maintes fois démentie par Moscou.

«La Russie a changé la situation sécuritaire [dans la région]», a ainsi estimé le commandant des armées américaines Ben Hodges, cité par le média suédois Dagens Nyheter. Ce même commandant s’inquiétait des exercices Zapad, conjointement menés par la Russie et la Biélorussie qui débuteront le 14 septembre pour une semaine. «Les gens craignent que cela se révèle être un cheval de Troie», déclarait ainsi Ben Hodges début août 2017, cité par The Economist.

Moscou joue l’apaisement

En signe d’apaisement, la Biélorussie et la Russie avaient convié des observateurs de l’OTAN et de pays étrangers, et notamment des pays baltes, aux exercices Zapad, qui impliqueront 12 700 militaires biélorusses et russes selon Minsk.

Les vice-ministres russes et biélorusses ont par ailleurs souligné que les troupes présentes dans le cadre de l’exercice militaire, seraient retirées dès la fin de ce dernier.

Le lieutenant-général russe Alexandre Fomine avait par ailleurs souligné la nature purement défensive de l’exercice et sa composante anti-terroriste, qualifiant la menace militaire russe avancée par Washington de «mythe».

L’OTAN, toujours plus proche des frontières russes

Mais si les craintes restent tenaces dans le camp de l’OTAN, Moscou redoute pour sa part l’arrivée d’un éventuel nouvel allié militaire de Washington, et ce alors que l’Europe de l’Est connaît le plus important déploiement de forces de l’Alliance atlantique depuis la fin de la guerre froide.

«Si la Suède rejoint l’OTAN, cela affectera nos relations de manière négative», avait ainsi affirmé Vladimir Poutine. Il avait ajouté que la Russie devrait réagir comme s’il s’agissait d’une «nouvelle menace» pour sa sécurité, après les multiples élargissements de l’OTAN, dont la présence s’est rapprochée des frontières russes au cours des années.

L’organisation militaire atlantique multiplie d’ailleurs les manœuvres dans la région. Après la Géorgie ou la mer Noire, en juin, 5 300 militaires de dix pays de l’OTAN avaient rejoint les exercices de l’«Iron Wolf» en Lituanie, dans une zone proche de l’enclave russe de Kaliningrad. D’autres manœuvres avaient eu lieu en Pologne le même mois, ou encore en Estonie en mai.

Source : Russia Today, 12-09-2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DidierF // 20.09.2017 à 06h06

Quels idiots ces Russes ! Mettre leur frontière aux portes de l’UE, il faut être bête pour cela.

Plus sérieusement, je me demande quelle serait la réaction des USA si les Russes menaient des manoeuvres militaires au Mexique et avaient une base de missiles à Cuba avec une autre en construction au Canada.

Heureusement que Le Monde a le Decodex ! Il nous assure de la qualité de ses nouvelles avec cet article.

85 réactions et commentaires

  • DidierF // 20.09.2017 à 06h06

    Quels idiots ces Russes ! Mettre leur frontière aux portes de l’UE, il faut être bête pour cela.

    Plus sérieusement, je me demande quelle serait la réaction des USA si les Russes menaient des manoeuvres militaires au Mexique et avaient une base de missiles à Cuba avec une autre en construction au Canada.

    Heureusement que Le Monde a le Decodex ! Il nous assure de la qualité de ses nouvelles avec cet article.

     206

    Alerter
    • Fritz // 20.09.2017 à 06h53

      Le Décodex devrait classer cet article en bleu OTAN.

       40

      Alerter
    • CZAR // 20.09.2017 à 09h39

      Personnellement, il y a déjà un bon moment que je suis passé de l’écœurement au fou rire. Mais je suis certain qu’ils sont encore capables de bien pire. Et j’ai bien l’impression que ce mouvement d’humeur est devenu contagieux. (Enfin pas chez les Charlie, cela va de soi. Ceux-là sont une cause perdue pour l’Humanité)

      On a pas fini de rigoler 😹😹😹

       22

      Alerter
    • fanfan // 20.09.2017 à 11h58

      Observez ou se situe Kaliningrad… entre l’île Gotland, exercice “Aurora 17”, et Yavoriv, manœuvres “Rapid Trident” !!!

      Surtout n’y voyez aucune provocation !

      Liens :
      https://www.letemps.ch/monde/2017/09/10/suede-engage-grandes-manoeuvres-militaires-face-russie
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/09/11/97001-20170911FILWWW00316-ukraine-debut-des-manoeuvres-militaires.php

       11

      Alerter
    • geedorah // 20.09.2017 à 14h44

      je dirais même pire, la russie essaye sournoisement de se placer le plus prés possible des bases militaires américaines, ça sent le roussi ^^

       14

      Alerter
    • etoilerouge // 24.09.2017 à 05h30

      Le MONDE est le journal des collabos pro américains et pro allemands. L’armée américaine menant des exercices militaires à, la frontière de la Russie alors que les USA sont à 10000kms de là les laissent perplexes. Quant à l’armée française, sous autorité du Président des USA ( OTAN) présente à la frontière russe c’est comme la légion des volontaires contre le bolchevisme. Déjà nos gouvernants pensaient qu’il valait mieux Hitler que le front populaire, aujourd’hui il vaut mieux TRUMP que l’amitié de la Russie. Je m’incline devant leurs 26 millions de morts par la lacheté immense des gouvernements européens d’hier conforme à ceux d’aujourd’hui.

       3

      Alerter
    • basile // 20.09.2017 à 07h02

      France Info pourri tout ce qu’ils touchent, tant la moindre info qu’ils diffusent est devenue suspecte.

      J’avoue m’être totalement désintéressé de l’ouragan en Martinique, tant aussitôt c’est le ton compassionnel pour faire pleurer dans les chaumières, la propagande à destination de nos « amis d’Outremer » pour leur montrer que la France ne les abandonne pas, puis aussitôt l’occasion de mettre Macron en avant, et de citer telle personnalité, histoire de faire rentrer dans les crânes les noms d’illustres inconnus.

      Ce n’est qu’hier que j’ai compris et su les dégâts, par un proche qui en revenait.

       61

      Alerter
      • Narm // 20.09.2017 à 14h13

        ça on le sait depuis un moment.

        Mais n’y en a-t-il pas comme moi qui trouve que depuis quelques temps, M6 (que j’allume parfois à 19h45 ) est devenu radio propagande ?

         7

        Alerter
        • pauldetarse // 20.09.2017 à 17h30

          Si, si. Cela fait quelques années que M6 survole l’actualité en mode “propagande”….
          Si vous voulez savoir ce qui se passe réellement ce n’est pas la télé qu’il faut écouter, malheureusement. Toutes les chaînes se copient mutuellement.

           9

          Alerter
    • Dominique // 20.09.2017 à 12h23

      Sur le tir accidentel de roquettes, France Info n’a rien révélé de secret. Russia Today (« l’organe de propagande de Poutine ») en parle :
      https://francais.rt.com/international/43378-helicoptere-combat-russe-tir-accidentellement

       7

      Alerter
  • Ribouldingue // 20.09.2017 à 06h44

    Et tu as toujours des commentaires sur la menace “rouge” un peu partout, à chaque élection. On voit bien la propagande enracinée dans les cerveaux malgré la disparition de l’URSS, on est toujours sur les délires de l’époque sur le char russe à Paris.
    C’est le plus inquiétant car avec une population vigilante ce type de menace serait rapidement jugulée par les protestations citoyennes qui ridiculiseraient ce type de propagande.
    Malheureusement les moutons nombrilistes qui composent notre population n’ont rien à foutre de tout ça, du moment qu’ils peuvent publier leurs activités de consumérisme et de loisir sur facebook, seules activités qui ont grâce à leurs yeux.

     40

    Alerter
  • Fritz // 20.09.2017 à 06h51

    Cela vaut la peine de lire la suite de l’article, et surtout les commentaires. Deux extraits :

    “Il y a quand même une différence que l’OTAN percevra peut-être : les Russes font des manœuvres chez eux, les Américains chez les autres.” (jnj)

    “C”est à cela qu’on reconnait les petits télégraphistes de l’OTAN : Ils osent tout” (Hilare Clintox)

    Le début de l’article montre clairement que l’UE et l’OTAN sont interchangeables, l’une étant le paravent de l’autre (pourquoi ne pas fusionner les deux ? Ça ferait des économies). L’évolution de la Suède, qui avait gardé sa neutralité avant d”adhérer à l’UE, est révélatrice.

     63

    Alerter
    • basile // 20.09.2017 à 07h07

      voir aussi le chantage envers la Serbie. UE = —> Otan

      Je n’aime (n’aimais) pas trop les Turcs *, mais je commence à les aimer, et j’adorerais qu’ils quittent l’Otan et passent des accords avec la Russie.

      * C’est le cas aussi de tous les pays européens, mais vu que la Turquie est dans l’Otan …

       24

      Alerter
      • Fritz // 20.09.2017 à 07h12

        Les quelques Turcs que je connais n’apprécient pas du tout que leur pays fasse partie de l”OTAN.

        Dans Marianne, il y a une quinzaine d’années, j’ai lu que la presse turque avait surnommé Vladimir Poutine “le Kemal russe”. Si c’est vrai, cela montre que les Turcs avaient bien perçu la portée du personnage : un homme capable de reconstruire une nation sur les ruines d’un empire (ottoman ou soviétique), alors que cette nation était menacée de disparition.

         35

        Alerter
        • Pietka // 21.09.2017 à 08h19

          Kemal Russe une bonne definition , utile a retenir

           1

          Alerter
      • Madudu // 20.09.2017 à 10h48

        La Turquie est dors et déjà “membre observateur” de l’OCS, bloc militaire équivalent à l’Otan pour l’Eurasie (sauf qu’ils n’agressent personne).

        Et Erdogan a déjà évoqué la possibilité de quitter l’OTAN pour rejoindre l’OCS pour de bon.

        Le plus difficile pour la Turquie, si elle entreprenait de quitter l’OTAN, serait d’assurer sa sécurité vis-à-vis des agresseurs de l’Atlantique Nord pendant la nécessaire transition vers le statut de membre à part entière de l’OCS.

        Les contrats de vente de S400 signés avec la Turquie ne sont probablement pas innocents, d’autant que la Russie n’avait encore fait cette faveur à personne. Même l’Iran doit se contenter des S300.

        La tentative de coup d’État et la purge actuelle en Turquie sont peut-être également liées à cet indépendantisme turque ^^

         19

        Alerter
        • etoilerouge // 24.09.2017 à 05h36

          L’OCS est formée d’accords bilatéraux et les armées ne sont pas placées sous un commandement unique comme celles de l’OTAN qui sont des pays vassaux économiquement et militairement placés sous autorité du Président des USA. Si la France voulait sortir de l’OTAN elle doit écrire au Président des States. Sait-il lire est une autre question!

           0

          Alerter
  • Dizalch // 20.09.2017 à 07h13

    Ah ah ah… le “Monde” de la propagande… allé, pour ces journalistes engagés, quelques faits:

    http://www.zerohedge.com/news/2017-01-09/thousands-us-troops-begin-arriving-europe-one-largest-deployments-cold-war
    9 janvier 2017, les US et l’OTAN font le plus grand déploiement de troupes, chars, etc. depuis la guerre froide…

    – Ils auraient aussi pu demander au Gal John Healy (dernier §: http://www.zerohedge.com/news/2017-09-14/russia-kicks-biggest-display-military-power-cold-war), qui explique qu’à l’été 2017, ce sont plus de 40 000 personnels de l’OTAN qui ont pris part à des manœuvres prêt de la Russie…

    – le summum étant: http://www.zerohedge.com/news/2017-09-15/hundreds-tanks-and-howitzers-united-states-arrive-poland
    L’arrivée le 13/09 de chars US pour l’exercice de l’OTAN Dragon17 du 23 au 25/09… 17 000 hommes, 11 pays, etc… et j’en passe; 2016 Anakonda et 31 000 personnes de 24 pays de l’OTAN…

    Bref, le Monde, au boulot svp…

     34

    Alerter
    • fanfan // 20.09.2017 à 15h49

      Valentin Vasilescu – LE SCÉNARIO DES EXERCICES MILITAIRES RUSSO-BIÉLORUSSES « ZAPAD 2017 »
      “planifier ces exercices découle de la crainte russe d’une invasion militaire de l’Otan depuis les pays baltes et la Pologne. Afin de renforcer la sécurité dans ces États, l’Otan y a récemment déployé la 10ème Brigade de l’armée de l’air US —avec plus de 60 avions— et la 3ème Brigade blindée des États-Unis. En outre, dans les trois États baltes, les membres de l’Otan effectuent un service de rotation avec une escadrille d’avions de chasse. L’Otan a également créé une force d’intervention ultra rapide, alimentée par sept États membres avec 10 000 soldats spécialement formés et destinés à agir sur la côte baltique et celle de la mer Noire.” …
      http://nrt24.ru/fr/news/les-exercices-militaires-russo-bielorusses-zapad-2017

       4

      Alerter
  • Alfred // 20.09.2017 à 07h25

    Les commentaires du monde et des autres journaux le montrent (pourtant il faut être inscrit; ce n’est pas tout le monde qui commente): les lecteurs sont de plus en plus critiques. Il viendra un jour où les journalistes de ces grand médias seront pourchassés dans les rues à coup de tomates pourries. La faute aux “fake news”. De qui ?
    (Se jour là on parlera de violence inadmissible en rappelant les “chemises déchirées”; ce sera une autre violence que de masquer la violence antérieure faite au peuple avec le chômage et le mensonge permanent).
    ((Il y aura toujours de bonnes âmes bien programmées pour faire face à l’unanimité (c’est pas hype l’unanimité): “y en a marre de ces critiques systématiques des journalistes”. Le mensonge et l’outrance en système par contre il y en a jamais assez.))

     53

    Alerter
  • Catalina // 20.09.2017 à 07h42

    les tomates c’est bien gentil pour des gens qui poussent au meurtre et qui soutiennent toutes sortes de groupes terroristes, par exemple, le soutien des médias aux “rebelles modérés” appartenant au même groupe que celui qui fomente des attentats en ue. Personnellement, c’est devant un tribunal que devrait être leur place

     41

    Alerter
    • Ouallonsnous ? // 20.09.2017 à 09h03

      Je pense que plus radicalement c’est l’internement jusqu’à ce que mort arrive qu’ils méritent !

       8

      Alerter
      • Suzanne // 20.09.2017 à 10h35

        Non, non, non !!! Pas d’accord. Par contre un procès long et détaillé, où sont analysées toutes leurs techniques, toutes les déviations de nouvelles, point par point, et de vrais débats organisés autour de ça. Et prendre le temps qu’il faut. Sinon cela ne servira à rien du tout.

         27

        Alerter
    • etoilerouge // 24.09.2017 à 05h39

      Que ces journalistes soient vendus ok. Mais vendus à leurs patrons quelques milliardaires chefs de multiples entreprises dont on ne parle jamais…mais qui agissent contre les intérêts du peuple français.

       0

      Alerter
  • Arcousan09 // 20.09.2017 à 07h52

    La conclusion de cet article c’est que seuls les USA auraient le droit de faire des manoeuvres militaires où ça leur chante partout sur la planète.
    Les russes seraient contraints à ne pas bouger le petit doigt
    Il est vrai que les USA sont pacifistes et les seuls et uniques représentant de ce qu’il appellent “le bien”
    Tous les autres pays et surtout la Russie sont des suppôts “du mal” et doivent être “démocratisés”, “Pacifiés” sauce U.S. à coup de canon ou de drone s’il le faut …..
    Les résultats se passent de commentaires

     43

    Alerter
  • RGT // 20.09.2017 à 08h15

    Il y a 5 ans, l’armée suisse avait fait de grandes manœuvres militaires pour se préparer au chaos pouvant découler de la crise migratoire en €urope.

    Et dans ces manœuvres, le principal agresseur clairement nommé était… la France !!!

    Étrange, aucune protestation, aucune info dans les journaux, rien, silence complet.

    La Suisse aurait dû, si on s’en tient à la rhétorique de l’OTAN, être stigmatisée dans tous les médias et son comportement agressif dénoncé fermement.

    Je propose que l’OTAN, en représailles, fasse le siège de la Suisse dans des exercices monstrueux et bloque toutes les frontières de ce pays voyou.

     28

    Alerter
    • Patrick // 20.09.2017 à 12h57

      Depuis on a appris qu’en dehors des heures de bureau la sécurité aérienne de la Suisse est assurée par l’armée de l’air française, ça pose dès questions à propos de ces manœuvres : invasion par l’armée française ou par un mouvement migratoire ?

       7

      Alerter
    • Black-micmac // 23.09.2017 à 15h12

      Bonjour RGT,
      Plus précisément les manoeuvres militaires suisse simulaient une guerre civile en France et consistait à sécuriser leur frontière des réfugiés Français.
      À méditer.

       0

      Alerter
  • Duracuir // 20.09.2017 à 08h45

    Ce niveau de propagande est à vomir.
    Comment peut-on être assez veule pour travailler dans ces journaux. Vraiment, les journalistes n’ont aucun honneur.

     29

    Alerter
    • Ouallonsnous ? // 20.09.2017 à 09h01

      Certainement, mais ils ont un estomac !Ceci explique peut être cela !

       20

      Alerter
  • Kiwixar // 20.09.2017 à 08h54

    Dans les graphes comparant la population et les dépenses militaires, ce serait utile d’ajouter les réserves Otanie vs. Russie en pétrole (or noir) et gaz.

    Je trouve que ça illustrerait bien la motivation de chacun à aller emm…rder l’autre (« mais que fait notre pétrole sous leur sol »), et aussi la non-capacité de l’Otan à mener une guerre classique terrestre. J’avais lu que la motivation d’Hitler de s’attaquer à l’URSS avait été (déjà) de mettre la main sur les champs de pétrole de la Caspienne.

    Avoir mis le siège de l’UE/Otan à Bruxelles a un sens militaire : dans quelque temps, l’armée belge sera la plus puissante de l’Otan puisqu’ils pourront mettre de l’huile de frite dans leurs moteurs.

     22

    Alerter
    • Ardéchoix // 20.09.2017 à 11h14

      “J’avais lu que la motivation d’Hitler de s’attaquer à l’URSS avait été (déjà) de mettre la main sur les champs de pétrole de la Caspienne.” et a obligé Hitler a protéger les flancs de son armé, et de prendre la ville de Stalingrad, le début de la fin .

       2

      Alerter
  • martin // 20.09.2017 à 09h01

    Compte tenu du délabrement général et de la faible efficacité de l’investissement militaire occidental, les russes pourraient être à Brest en quelques jours. Mais ils n’en ont pas l’intention. Pendant ce temps,en Pologne, l’Us Army fracasse ses chars en faisant passer ses trains sous des ponts dont la hauteur a été mal caculée. C’est pitoyable. D’où les glapissements désespérés, mais l’ours n’en a cure.

    Les exercices russes disent une chose très simple: “nous sommes prêts”. L’OTAN ne peut rien y faire. C’est plié, comme on dit.

     18

    Alerter
    • L’illustre inconnu // 20.09.2017 à 09h31

      Ou leurs navires militaires qui se perdent dans les tankers…

       4

      Alerter
    • Kiwixar // 20.09.2017 à 12h56

      « passer ses trains sous des ponts dont la hauteur a été mal caculée »

      Il y a un des pays de l’Otan (que je ne nommerai pas pour éviter l’accusation de zunien-bashing) qui est le seul pays au monde à ne pas utiliser le système métrique, et dont l’agence spatiale nationale a écrasé un sonde (Mars Climate Orbiter) sur Mars parce qu’elle a décidé de se moderniser (Newton.s) alors que le fabriquant (Lockeed) utilisait encore le système archaïque (pound-force.s).

      Après « les Muppets dans l’espace », « Idiocracy dans l’espace »…

       12

      Alerter
  • Bordron Georges // 20.09.2017 à 09h14

    Il faut, bien sûr, considérer tout cela dans le contexte global des conflits entre quelques pays d’Orient et d’Extrême-Orient et l’Occident irrémédiablement soumis à la politique de l’Empire US. Ce sont la guerre d’Irak, la guerre de Syrie, les menaces contre l’Iran avec l’affaire du Yémen, l’attitude de la Chine avec l’affaire des îles de la Mer de Chine et les menaces de la Corée du Nord.
    Rappelons nous cependant, que pendant la deuxième guerre mondiale, la Suède était un pays neutre. C’est dire que la situation est largement aussi dangereuse que lors des conflits URSS-USA.
    Il reste évidemment toujours le même constat, c’est à dire l’asservissement à l’Empire, des media comme Le Monde ou l’AFP, comme outils de propagande.

     9

    Alerter
    • Francil // 20.09.2017 à 13h05

      La Suisse aussi, se considère neutre, cependant la presse y est autant lob-otan-isée que chez vous, la TV et la radio d’état y plantant les mêmes salades. Alors qu’on aurait pu être un îlot de raison et de déontologie, notre presse marche au pas de l’oie tout pareil que ses voisins francophones. C’est triste.

       9

      Alerter
      • laurent // 20.09.2017 à 21h03

        oui et non.
        du coté roman, je crois que la tribune de geneve reste le seul journal qui n’est pas passé dans les mains d’un grand groupe (lvmh, tamedia). donc tous les autres, je suis d’accord c’est la meme soupe servie.
        de l’autre coté vers Zurich la NZZ s’en sort un peu.. des fois des analyses qui vont a contre courant de la doxa mais dans tous les cas marqué politiquement (en général plutot centre droite, conservateur et gauche-libéral s’y retrouvent quasi)
        nb: il y va des journaux populaires bien entendu

         2

        Alerter
  • Lysbeth Levy // 20.09.2017 à 09h23

    Ils osent tout nos grands démocrates ! Franchement la Russie est plus “européenne” que les Usa qui méprisent toutes les autres cultures que “la leur” et c’est de l’impérialisme culturel, politique et hélas militaire que de faire croire ad hominem que les russes sont “a nos portes” alors qu’ils sont Européens autant que nous. A ce point là de “bêtise” il faut pas laisser passer ça frise la “bonne blague” quand même. En effet le “logiciel” de la guerre froide est dans les esprits, 70 ans de propagande sur les “rouges” “russes” ça marque quand même. Ils n’ont qu’a “surfer” dessus a l’infini les “rouges qu’ils soient russes ou chinois, coréens ont toujours été mis en scène par Hollywood et d’obscurs spécialistes les accusant d’avoir des capacités à brainwasher” les cerveaux des bons occidentaux : http://www.bbk.ac.uk/hiddenpersuaders/blog/hunter-origins-of-brainwashing/ voilà ils sont “méchants” se rapprochent de nos frontières alors que c’est L’OTAN qui aurait dû s’effacer depuis longtemps le “mur de l’Ouest” n’est pas tombé en vérité.

     13

    Alerter
    • Kiwixar // 20.09.2017 à 11h22

      « la Russie est plus “européenne” que les Usa »

      D’ailleurs la Russie n’a pas la peine de mort alors que les US oui (la non-peine de mort fait partie des « valeurs » à partager pour faire partie de l’UE).

       16

      Alerter
      • Scytales // 20.09.2017 à 13h53

        On peut relire les premières pages de L’Idiot de Dostoïevski au sujet de la peine de mort en Russie et dans le reste de l’Europe et approfondir cette saine lecture par une autre plus académique sur JSTOR (on peut y télécharger un nombre limité de documents gratuitement) :

        https://www.jstor.org/stable/43851781?seq=1#page_scan_tab_contents

        Rappelons qu’en France, la peine de mort ne sera abolie qu’en 1981 et qu’elle est toujours massivement mise en œuvre dans beaucoup d’États américains.

         7

        Alerter
    • Catalina // 20.09.2017 à 19h05

      Les Principes du pouvoir : la Propagande – Le Film
      https://www.youtube.com/watch?v=E5e7dPgdp2A

       0

      Alerter
  • Deres // 20.09.2017 à 09h34

    Pour être totalement impartial, il me semble néanmoins un peu contestable de comparer des chiffres de l’OTAN et des chiffres de la Russie seule. En effet, l’OTAN va contenir le budget américain (le premier du monde) qui ne fait pas parti du continent européen et dépense beaucoup en général et par habitant sur le militaire. Elle contient aussi la Turquie au passage. Une comparaison Europe/Russie me semblerait plus pertinente. Et il faudrait d’ailleurs aussi voir si le budget Biélorusse ne devrait pas compter avec celui de la Russie si on commence à faire des regroupements.

     4

    Alerter
    • Theoltd // 20.09.2017 à 10h48

      Super votre commentaire: je ne comprends pas bien pourquoi on ne devrait pas compter le Budget américain, puisque l’Amérique fait partie de l’Otan, et que l’Otan fait ses exercices a la Frontière Russe. Et puis c’est sur que si on ajoute la Bielorussie a la Russie, alors la on dépassera le budget de l’Otan!

       11

      Alerter
  • Ardéchoix // 20.09.2017 à 09h40

    “Des manœuvres militaires russes débutent aux portes de l’UE” et beaucoup de pays protestent, c’est la baie des ronchons, le retour .

     14

    Alerter
  • Ludovic Joubert // 20.09.2017 à 09h43

    J’ai vu cette information dans le journal Métro en Belgique.

    Décidément les journaux sont des “fearmongers”, des marchands de peur.

     5

    Alerter
    • Kiwixar // 20.09.2017 à 10h03

      Peur > infantilisation + distraction > le gouvernement tout puissant > hop, cassage des acquis sociaux

      Peur aux portes de l’UE > plus de pouvoir pour Bruxelles qui nous protège (la bonne blague)

       13

      Alerter
  • Seraphim // 20.09.2017 à 11h17

    Et quoi? Nous sommes dans un camp, donc contre l’autre. Nos journaux ne sont pas impartiaux, ils ne servent pas une vérité issue d’enquêtes et d’analyses objectives, mais rendent compte du point de vue du camp. La belle affaire! Qu’y a-t-il à cela d’étonnant? Voire, comme on le lit, “d’écoeurant”?
    Quelle est cette étrange bataille pour que nos journaux soient “objectifs”, rationnels, indépendants? Ce serait une tâche insurmontable. C’est à nous de l’être et nous en avons tous les moyens: les autres journaux d’autres camps (à la portée d’un clic), les voyages, les langues étrangères désormais faciles à acquérir, ou même la raison, l’intelligence et la logique. Sont-ce là des choses devenues hors de portée?
    Et si d’aventure c’est l’éducation qui est à blâmer, ne pouvons-nous nous éduquer nous-mêmes?
    “Le monde va au chaos, oui, mais toi, tu n’y vas pas!” Marc-Aurèle, vers 175 ap. JC

     5

    Alerter
    • Krokodilo // 20.09.2017 à 12h01

      Bien vu. Ce n’est d’ailleurs pas un phénomène récent, chaque média ayant depuis toujours ce qu’on appelle pudiquement la ligne éditoriale – laquelle implique une présentation des faits selon une certaine optique et un brin d’autocensure. A chacun de choisir ses sources, de diversifier, comparer. La nouveauté c’est qu’Internet et l’accès qu’il permet à diverses sources ainsi que l’émergence de sites comme celui-ci rend le phénomène plus apparent à qui veut bien y réfléchir.

       1

      Alerter
    • Bordron Georges // 20.09.2017 à 12h20

      Point de vue individualiste!
      C’est justement la culture individualiste qui permet à l”’Establishment” de conduire les peuples occidentaux, là où il veut.

       7

      Alerter
      • Seraphim // 20.09.2017 à 12h50

        Loin s’en faut! Ne sont-ce point “les gens” avec tout leur pluriel qui ont par exemple, contre l’écrasante majorité des ‘journaux’ voté Non à Maastricht, Oui au Brexit, Non à la guerre (UK en sept 2013 sur la Syrie) etc..? Bien sûr on a pointé du doigt alors les ‘populistes’. Et alors? “Ça nous en touche une sans faire bouger l’autre” J.Chirac

         0

        Alerter
  • Alfred // 20.09.2017 à 11h21

    Je me demande ce que le monde de va dire des “manoeuvres militaires” du gouvernement Espagnol en Catalogne…
    En ce moment même la gardia civil perquisionne des bureaux du gouvernement catalan et arrête des dirigeants indépendantistes.
    Des barcelonais descendent dans la rue.
    Le match états contre Europe prend une tournure radicale.

     6

    Alerter
    • Kiwixar // 20.09.2017 à 11h37

      Ce journal a des immonderies à géométrie variable : la liberté des mafias à disposer d’elles-mêmes (Kosovo), l’intangibilité des frontières (Crimée), le droit fondamental des citoyens nord-européens à se bronzer sans encombres sur les plages du sud (Catalogne), etc.

       1

      Alerter
    • alexg81 // 20.09.2017 à 18h14

      Ca sent une nouvelle guerre civile entre les identitaires nationalistes catalans et un gouvernement fédéral de droite qui essaie très maladroitement de se rêver en nouveau Franco.
      Par contre une victoire des catalans au référendum pourrait entraîner une vague de tensions régionales en France (Corse), en Belgique (Flandres), au Royaume-Uni (Ecosse, Irlande), en Slovaquie et en Roumanie (minorités hongroises), sans compter les Balkans.

       2

      Alerter
  • Iskander Zakhar // 20.09.2017 à 11h47

    L’article relate assez fidèlement ce qu’est ZAPAD-2017. Cet exercice stratégique russe se déroule cette année en collaboration avec la Biélorussie et l’enclave de Kaliningrad. La Russie a des accords de défense avec la première, et la seconde fait partie de son territoire. Jusque-là, rien de bien méchant. Les chiffres annoncés sont tous plus ou moins justes. Il y a environ 10 000 militaires russes qui participent, mais également des agents de l’État russe, puisqu’il s’agit d’une sorte de mobilisation générale. Donc il est correct de parler de quelque 100 000 personnels concernés. Ceci ne signifie pas que les Russes vont déployer 100 000 soldats à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, ou entre la Biélorussie et la Lituanie, nuance non négligeable.
    Conjointement, les Russes conduisent un exercice naval avec les Chinois en extrême orient. Faut-il alors en conclure qu’ils vont envahir la Corée du Sud ?

     5

    Alerter
  • Valérian // 20.09.2017 à 12h09

    Un point lu sur Sputnik (à vérifier donc) mais qui va dans le sens du propos “propagande” :

    sur les 12700 hommes pour les manoeuvres conjointes Russie/Biélorussie, il y aurait 5000 soldats biélorusses… vu que les exercices ont lieu chez eux !

    Que les pays de l’OTAN se plaignent de manoeuvres russes dans leur district ouest est un chose (les manoeuvres ZAPAD qui veut dire ouest ayant lieu tous les 4 ans, on peut supposer qu’ils en organise une chaque année dans leur 4 districts)… mais se plaindre que la Biélorussie fasse des manoeuvres aux portes de l’UE… géographiquement, ils ont guère le choix.

     6

    Alerter
  • Maître Ludard // 20.09.2017 à 12h46

    Pour les graphiques de comparaisons, je trouve dommage qu’ils abondent dans le sens de “l’isolement” de la Russie contre l’OTAN. La Russie est membre fondateur de l’OCS et cette organisation a récemment intégré de nouveaux membres permanents. Les chiffres se présentent alors comme-suit :

    Population :
    OTAN — 922M
    OCS — 3080M

    Dépenses militaires :
    OTAN — 905Md$
    OCS — 364Md$

    L’image n’est tout de même pas tout à fait la même et souligne à quel point cet aventurisme guerrier de l’OTAN envers la Russie est non seulement ridicule, mais aussi chargé d’une logique de confrontation de blocs politico-militaires qui rappelle beaucoup le début du XXème siècle, mais avec des ogives nucléaires en plus.

     6

    Alerter
  • Louis Robert // 20.09.2017 à 12h50

    Aux portes de l’UE… les Russes arrivent!…

    Vive le monde à l’envers!

    Hommages renouvelés à la mémoire de George Orwell!!!

     9

    Alerter
  • sergio // 20.09.2017 à 13h08

    J’espère que les journalistes va-t-en-guerre propagandistes seront les premiers au front quand il y aura une guerre entre l’OTAN et la Russie. Je n’arrive pas à comprendre cette attitude suicidaire qu’ a l’Europe de la provocation de la Russie sous n’importe quel prétexte au lieu de rechercher la collaboration avec ce vieux et grand pays qui est dans la continuité de l’Europe. Il ne s’agit plus de l’URSS stalinienne que diable! La Russie exécute des manœuvres à l’intérieur de ses frontières et serait l’agresseur de l’OTAN qui, elle, s’est rapprochée des dites frontières?

     11

    Alerter
    • conrad26 // 24.09.2017 à 18h50

      c’est pourtant simple: en résumé – et comme me le déclarait récemment un ami espagnol polyglotte – ayant poussé le vice jusqu’à se mettre au russe sur le tard – les Européens préfèrent tomber sous la coupe des Etats-Uniens plutôt que sous celle des Russes, qui n’auraient pas évolué depuis les tsars, Dostoïevski, Babel, etc. Par ailleurs, je signale que pour les Américains, s’ils n’étaient pas venus à notre secours, la France “ouvrait ses cuisses” à la Russie, citation d’un autre ami, américain celui-là.

       0

      Alerter
  • Dominique // 20.09.2017 à 13h27

    « La Russie est capable de manipuler les chiffres avec une grande aisance, c’est pourquoi elle ne veut pas d’observateurs étrangers. »
    Alexandre Golts
    « En signe d’apaisement, la Biélorussie et la Russie avaient convié des observateurs de l’OTAN et de pays étrangers, et notamment des pays baltes, aux exercices Zapad »
    Russia Today

    Il y a forcément une « fake new » dans ces deux allégations.
    Quelqu’un connaitrait-il la vérité ?

     8

    Alerter
    • SophieB // 20.09.2017 à 14h14

      On voit aux nouvelles sur Rossya24 les observateurs étrangers assister aux exercices, j’ai entendu le chiffre de 40.

       5

      Alerter
  • Fox 23 // 20.09.2017 à 14h14

    Même s’il n’y a pas de document officiel signé, la Suède, comme la Suisse d’ailleurs, sont intégrées dans le système “défensif” de l’OTAN, leur présence aux différents Tiger Meet pour l’aviation en étant la meilleure preuve et ce depuis au moins 10 ans.
    J’ai les preuves photographiques, parce que présent à cette époque.

     4

    Alerter
  • Vincent P. // 20.09.2017 à 14h15

    ” Les manœuvres médiatiques d’odieuse propagande Atlantiste se poursuivent au cœur des rédactions dont la porte a depuis longtemps été enfoncée par l’idéologie impérialiste qui corrompt l’UE. ”

    Traduit du Novlangue par la communauté.

     7

    Alerter
  • fanfan // 20.09.2017 à 14h37

    Et pendant ce temps là, selon une enquête du Balkan Investigative Reporting Network (BIRN) et du Centre d’information sur le crime organisé et de la corruption (OCCRP) … le Pentagone est en train de dépenser jusqu’à 2,2 milliards de dollars … pour armer les rebelles syriens avec des armes de l’époque soviétique.
    Par Ivan Angelovski et Lawrence Marzouk, 12 septembre 2017 :
    https://www.occrp.org/en/makingakilling/the-pentagon-is-spending-2-billion-on-soviet-style-arms-for-syrian-rebels

     4

    Alerter
  • Haricophile // 20.09.2017 à 14h53

    Rah, punaiiise ! En lisant le titre j’ai eu un choc !

    Immédiatement j’ai vérifié sur une carte, et croyez moi ou pas : Les Russes n’ont pas de frontière commune avec la Nouvelle Zélande, mais pleins avec nous !

    Par contre les USA qui viennent faire des manœuvre “au porte” de la Chine (voire dans leurs eaux territoriale) ou en Pologne n’ont décidément aucune frontière commune. Je me demande bien ce qu’ils viennent foutre là !

    C’est un beau foutage de gueule tout ça, je me demande comment certains arrivent à dormir en se prétendant “des élites” ou “des représentants” et déblatérant à longueur de journées des conneries pareils en public. Ils vont bientôt nous sortir que Poutine a réquisitionné les rennes du Père Noël pour faire leurs manœuvres d’entraînements, et Le Monde va s’empresser d’en faire un gros titre.

     9

    Alerter
  • Suzanne // 20.09.2017 à 17h04

    Euh… Il y en a parmi vous qui ont vu cette vidéo sur l’encouragement à déclarer la guerre à la Russie? parce qu’elle est… disons spéciale.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=126&v=Uz9PNoecNxU

     3

    Alerter
    • tepavac // 21.09.2017 à 03h16

      oui, malheureusement, la voila en version sous titrée fr;
      https://www.youtube.com/watch?v=PVIXGZa3tAI

      Quelle incidence cela va avoir ???

       1

      Alerter
      • Suzanne // 21.09.2017 à 11h06

        Merci beaucoup pour la version sous-titrée ! J’ai rarement entendu une propagande aussi claire et ciblée, on dirait un film annonce tellement cela paraît outré.

         2

        Alerter
    • Kami74 // 21.09.2017 à 12h34

      Merci pour ce lien. Voici encore une fois la preuve que le parti de la guerre aux États-Unis est bien plus étendu et puissant qu’on ne le pense. Ces gens-là ont politiquement, économiquement et psychologiquement besoin d’ennemis, ce qui les rend agressifs et dangereux.

      Heureusement le monde n’est pas dupe : d’après un sondage Gallup de 2014, les États-Unis sont considérés comme la plus grande menace pour la paix dans le monde, loin devant le Pakistan…

       1

      Alerter
    • Black-micmac // 23.09.2017 à 17h56

      Effectivement, Ça fait peur.

      La propagande des zuniens a franchit un cap, celui de la bêtise.

      Ils reprochent à la Russie ce qu’ils font eux mêmes depuis des décennies. Ils devraient s’attaquer eux-mêmes donc.

      Si quelqu’un sait comment on appelle ça en psychiatrie? Je suis preneur.

       1

      Alerter
    • Suzanne // 21.09.2017 à 11h12

      Oui, merci, très intéressant, mais l’article dont vous donnez le lien est une analyse, donne des explications, etc. Là, la vidéo dont je parle est d’une nature complètement différente. En jouant complètement sur l’émotion, et dans un temps très court mais très intense (un peu plus de 2 minutes !), on entend quelqu’un qui récite un catéchisme (“partons en guerre contre la Russie, le plus tôt sera le mieux”, en gros). On sent que par rapport à ce qui est asséné comme vérité pas du tout discutable, personne ne pourra ne serait-ce qu’émettre un doute, même faible. C’est parfaitement glaçant.

       2

      Alerter
  • alexg81 // 20.09.2017 à 18h22

    Ce sont les manœuvres Zapad qui ont lieu tous les quatre ans depuis 2009. J’en avais déjà entendu parler sur un autre blog, et le nombre avancé de 100000 personnes (militaires + fonctionnaires civils et administratifs) me paraît plausible vu le contexte de tensions extrêmes et de dérapage en guerre totale qui semble pointer le bout du nez. Sachant que le scénario de Zapad est une invasion russe de la Pologne, on comprend très bien l’hystérie qui règne à Varsovie. Sans parler des sanctions sur l’agriculture qui asphyxie l’économie au sein de l’UE.

    Par contre si une crise financière de grande ampleur se déclenche, vous pouvez être sûr au vu du délabrement des forces de sécurité en Europe occidentale et scandinave que la Russie pourrait sauter sur l’occasion d’envahir l’Europe afin de maintenir l’unité nationale à l’intérieur de ses frontières. Poutine est capable de tout pour se maintenir au pouvoir.

     1

    Alerter
    • Fritz // 20.09.2017 à 18h44

      “envahir l’Europe afin de maintenir l’unité nationale à l’intérieur de ses frontières” ?
      “Vous pouvez être sûr” : ben non, je n’en suis pas sûr.
      Mais vous faites peut-être de l’humour au 36e degré ?

       6

      Alerter
      • alexg81 // 20.09.2017 à 19h11

        L’invasion de l’Europe par la Russie est le plan A des mondialistes. Je connais aussi par mal de prédictions faîtes dans les années 1950 (dont celle du pape Jean XXIII) qui parlaient d’une attaque russe alliée à des puissances islamistes peu après une guerre civile, ainsi des révolutions en Europe. Et ils vont TOUT détruire sur leur passage. Voilà ce que vous soutenez par anti-américanisme. L’OTAN ne vaut pas mieux en face, le bilan de leurs guerres parlent à leur place.

         1

        Alerter
        • Fritz // 20.09.2017 à 22h41

          Eh bien… on en apprend tous les jours. Par anti-américanisme, je soutiens une invasion islamo-russe prédite par le pape.
          Et là où Poutine passe, l’herbe ne repousse plus.

           4

          Alerter
    • Black-micmac // 23.09.2017 à 18h04

      C’est ironique j’espère ?

      Toutes les actions du président Poutine vous démentes.

      Il essaie de construire des relations pas de les détruire.

      Moi je le trouves plutôt patient face à cette meute de chiens aboyant.

       1

      Alerter
  • koikoi koi // 20.09.2017 à 22h56

    Aux portes de l’UE et bientôt aux portes de l’Alaska…
    Non mais ils se croient chez eux ma parole?!?

     4

    Alerter
  • Moi , BHL , intello // 21.09.2017 à 20h00
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications