Une fois n’est pas coutume, soulignons une très juste déclaration de Macron, courageuse par rapport à ses prédécesseurs.

Qu’en penses Manuel Valls ?

Source : L’Express, Geoffrey Bonnefoy, 31/08/2017

Dans son interview au Point, publié ce jeudi, le chef de l’Etat met en cause l’Arabie Saoudite et le Qatar concernant le financement, indirect, du terrorisme.

Dans la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron franchit un cap supplémentaire -diplomatique- dans son interview fleuve au Point, publiée ce jeudi.

Alors que les dirigeants politiques français prennent soin de ménager les pétromonarchies du Golfe, notamment le Qatar accusé par certains pays dont les Etats-Unis de financer le terrorisme, le chef de l’Etat met en cause l’émirat. Idem pour son très fermé voisin l’Arabie Saoudite, comme l’a souligné ce jeudi matin le chroniqueur de France info Jean-Michel Apathie.

“J’ai établi des relations d’une extrême franchise avec l’ensemble des puissances du Golfe”, explique-t-il. Avant d’ajouter: “Dans mon dialogue avec les Emiriens, les Saoudiens et les Qatariens, j’aborde la question du financement du terrorisme. Le Qatar et l’Arabie saoudite ont financé des groupements qui n’étaient pas les mêmes, mais qui ont de fait contribué au terrorisme”, assure-t-il à la page 48 de l’hebdomadaire.

Doha mis au ban

Une double mise en cause, indirecte mais rare, qui risque de crisper les relations entre Paris, Doha et Riyad. D’autant plus que l’Arabie Sadoudite et le Qatar sont en froid depuis le début de l’été. Début juin, Riyad, mais aussi les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont rompu leurs liens avec le Qatar et l’accusent justement de financer le terrorisme. Les relations diplomatiques ont été coupées et les frontières fermées. Objectif: isoler Doha dans le Golfe persique.
Une position saoudienne jugée ambiguë. Comme l’assure l’hebdomadaire Marianne, “[Daech, Al-Qaïda] auraient précisément bénéficié de la manne financière saoudienne, selon plusieurs câbles diplomatiques qui ont fuité dans la presse”. Quelques mois après les attentats du Bataclan, LObs s’interrogeait: “L’Arabie saoudite, principal bailleur de fonds de Daech?” Dans son récit, l’hebdomadaire relaie un rapport du Congrès américain, publié en avril 2015, dans lequel il affirme que Daech a reçu des transferts d’argent conséquents venus de donateurs privés du Qatar, du Koweït… et d’Arabie saoudite.
Source : L’Express, Geoffrey Bonnefoy, 31/08/2017

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

39 réponses à Pour Macron, le Qatar et l’Arabie Saoudite ont financé le terrorisme

Commentaires recommandés

DUGUESCLIN Le 13 septembre 2017 à 05h37

Changement de posture?
Face aux doutes sérieux qui se répandent sur l’origine des terroristes, était-il temps d’attirer l’attention sur leur financement par l’Arabie saoudite et le Qatar, pour blanchir des soutiens beaucoup plus gênants?
Rien n’est innocent dans cette déclaration après le soutien quasi officiel de daesh par les représentants de la France, Ex : “Al Nosra fait du bon boulot”.
Un changement de posture n’implique pas forcément un changement d’objectif.
Il suffit d’accuser ses complices pour ne pas être soi-même accusé.

  1. DUGUESCLIN Le 13 septembre 2017 à 05h37
    Afficher/Masquer

    Changement de posture?
    Face aux doutes sérieux qui se répandent sur l’origine des terroristes, était-il temps d’attirer l’attention sur leur financement par l’Arabie saoudite et le Qatar, pour blanchir des soutiens beaucoup plus gênants?
    Rien n’est innocent dans cette déclaration après le soutien quasi officiel de daesh par les représentants de la France, Ex : “Al Nosra fait du bon boulot”.
    Un changement de posture n’implique pas forcément un changement d’objectif.
    Il suffit d’accuser ses complices pour ne pas être soi-même accusé.


    • Kazhim Le 13 septembre 2017 à 06h24
      Afficher/Masquer

      Pour moi ce ne sont que des effets d’annonce, il cherche peut être rallier quelques dissidents en faisant cela, mais perso macron il n a pas eu mon vote il n a pas ma confiance


    • Doctorix Le 13 septembre 2017 à 08h50
      Afficher/Masquer

      Macron montrera un vrai courage politique quand il accusera aussi les USA, et ses prédécesseurs, des mêmes crimes.
      Pour l’instant, il ne fait que poignarder un animal blessé, le Qatar. Même si c’est à juste titre.
      C’est quand il était Ministre qu’il aurait du faire cette déclaration.
      C’est ce qui s’appelle prendre le train “en marche”.
      Et c’est conforme au personnage.
      Il fait cette déclaration maintenant que Bachar el Assad a gagné la guerre, sans doute pour essayer de récupérer quelques miettes dans la reconstruction du pays. Mais ça m’étonnerait que le gouvernement syrien pardonne à la France.


      • Gordion Le 13 septembre 2017 à 09h55
        Afficher/Masquer

        Et demandera la comparution de Bush, Blair pour crimes de guerre, suite à la guerre d’Irak en 2003 ? Sous des mensonges soigneusement distillés, en particulier par Rice et Powell.

        Et celle de Sarkozy, Cameron, Obama pour l’invasion de la Libye sous de faux prétextes de génocide ?

        Sachant qui soutient Sarkozy et Macron, on peut toujours rêver


    • Tonton Poupou Le 14 septembre 2017 à 10h29
      Afficher/Masquer

      Quand l’eau commence à manquer dans un marigot à cause de la sécheresse. Les crocodiles piégés se mettent à se dévorer entre eux………. Bon appétit !


  2. samirsvet Le 13 septembre 2017 à 06h25
    Afficher/Masquer

    Enfin, Trump le bavard vient d’ouvrir la porte aux néocons d’accuser publiquement les émirs du golfe d’avoir soutenu financièrement le terrorisme mondial , mais ils devront avoir plus de courage, pour parler un peu du rôle clé que l’UE , les Usa , Israël , la Turquie , la Jordanie ont joué pour détruire la Syrie , l’Irak ; le Yémen , l’Afghanistan , la Libye etc.. Mais les lâches resteront lâche jusqu’à leur mort .


    • DUGUESCLIN Le 13 septembre 2017 à 07h26
      Afficher/Masquer

      Cela pourrait laisser penser que Macron a reçu le feu vert des neocons pour accuser l’Arabie et le Qatar.


      • Doctorix Le 13 septembre 2017 à 10h49
        Afficher/Masquer

        C’est une évidence.
        Macron est une fois de plus le porte-parole de la Maison Blanche, en tant que larbin attitré.
        Cela ne présage rien de bon pour ces deux pays, qui sont, c’est maintenant certain, la cible des prochaines annexions américaines, ou pour le moins destinés à un changement de gouvernance.
        Et nous aussi, quelque jour…
        Ce que les USA n’ont pas réussi en Syrie, ils le feront en AS et au Qatar, histoire de se refaire la cerise.
        Comme je l’ai écrit dans un de mes articles, faire confiance aux USA, c’est comme caresser un scorpion.
        Le Qatar et l”Arabie Saoudite l’apprendront à leurs dépens.


        • Tine Le 13 septembre 2017 à 20h10
          Afficher/Masquer

          Ils se sont déjà rabattu sur le Venezuela. Je ne suis pas certaine qu’ils ne garderont pas l’Arabie saoudite comme partenaire. Les cartes changent de main, cependant, une union avec l’Iran serait le pire à venir ? Non, je pense que les US garderont leurs deux chiens de garde, l’AS et Israël.


  3. Hortus Le 13 septembre 2017 à 07h51
    Afficher/Masquer

    Mais rien à propos de la fourniture d’armes de la France à l’Arabie Saoudite pour bombarder le Yémen ! Un enfant y meurt toutes les dix minutes. Merci la France !


  4. Zahir Le 13 septembre 2017 à 08h01
    Afficher/Masquer

    Il a dû recevoir l’autorisation de sa hierarchie…


    • V_Parlier Le 16 septembre 2017 à 15h17
      Afficher/Masquer

      Mais peut-être que sa hiérarchie (autrement dit les européistes influents jusqu’alors pro-US) change de plan et attendait les élections françaises pour justifier ce changement de cap. Car la survie de l’UE, même telle que cette hiérarchie la souhaite, pourrait être sérieusement compromise par les plans atlantistes qui vont peut-être au delà de leurs attentes…


  5. RGT Le 13 septembre 2017 à 08h09
    Afficher/Masquer

    C’est juste une “posture” politique pour éviter de sombrer encore plus bas dans les sondages car malgré toute la propagande les français ont une vision très claire de la situation.

    Une VRAIE posture COURAGEUSE consisterait à annoncer clairement que l’Iran n’est strictement pour rien dans les attentats terroristes, qu’il lutte contre les terroristes (et subit aussi des attaques sur son propre sol) et que ce pays mériterait largement de faire partie des “amis” de la France dans la région.

    Il n’aura JAMAIS ce courage (qui serait bien réel) et se contentera de continuer à stigmatiser les perses.

    Il n’est pas “Young Leader” pour rien.


    • Leclercq Florent Le 14 septembre 2017 à 14h42
      Afficher/Masquer

      Ne soyez pas bisounours. L’Iran manipule ses propres groupuscules contre daesh, israel et probablement lAS. Il ny a pas de gentils chacun defends ses interets en loccurence par la force


      • Alfred Le 15 septembre 2017 à 17h11
        Afficher/Masquer

        les groupuscules “iraniens” sont un peu plus que des “groupuscules”, que ce soit numériquement ou en termes de force et d’impact sur la guerre.
        Iraq: Hachd al-Chaabi: plus de 100000 hommes avec des armes… américaines
        Liban / Syrie :Hezbolah: plus de 20000.
        Ce n’est pas être bisounours que de reconnaitre que ces groupuscules sont anti terroristes … en ce moment (on a pas oublié le drakkar).


  6. Bruno Le 13 septembre 2017 à 08h19
    Afficher/Masquer

    OK. Mais ce genre de phrases est toujours prononcée au passé : ils “ont financé”…

    Mais surtout pas aujourd’hui !

    Ce n’est surtout pas aujourd’hui que les imams intégristes sortent par milliers chaque année des pseudo-universités saoudiennes.
    Ce n’est pas du tout en ce moment même que divers groupes et communautés musulmanes sont chauffées à blanc par Ryad et Doha et encouragés au jihad.


  7. Lysbeth Levy Le 13 septembre 2017 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Non mais quel culôt : la France a aussi financé, armé, entrainé ces coupeurs de têtes, tout le monde le sait et vouloir accuser “les autres” comme seuls responsables, est inepte, menteur, faux.c….! Les Usa, l’Uk, L’Union européenne, et bien sur les financiers Qatar, Arabie Saoudite. Ils sont gonflés quand même de mettre sur le dos de l’autre tout ces crimes..


    • christian gedeon Le 14 septembre 2017 à 11h02
      Afficher/Masquer

      Bien d’accord avec Lysbeth sur ce coup là…les marchands d’armes les états des marchands d’armes,et ceux qui trouvent que Al Nosra fait du bon boulot ou que Assad ne mérite pas de vivre,et on en passe et des meilleures,ceux là sont coupables,responsables et condamnables au premier chef. Facile de se defausser sur “les autres “


  8. Sam Le 13 septembre 2017 à 09h09
    Afficher/Masquer

    “le financement, indirect, du terrorisme”.
    En novlangue, ca pourrait vouloir dire “c’est eux, mais c’est pas eux”.
    D’ailleurs, la “double mise en cause” est aussi “indirecte mais rare”, et comme “la position saoudienne jugée ambigüe”, l’usage du conditionnel (“auraient précisément”) ou du point d’interrogation serait lui aussi précisément jugé ambigu.

    En tout cas, quelle surprise pour les journalistes, qui n’en reviennent pas : “l’Arabie Saoudite, principal bailleur de fond de daesh ?”.

    Sans blague…


  9. J Le 13 septembre 2017 à 10h30
    Afficher/Masquer

    Il y a une chose qu’on semble oublier. Si ces états ne finançaient pas le terrorisme ils en seraient les premières cibles et n’y résisteraient pas. Ils cèdent, pas forcément de mauvais gré il est vrai, à un racket inévitable.


    • Doctorix Le 13 septembre 2017 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Allons allons, des pays où on coupe les têtes comme vous et moi les ongles des pieds, pas un terroriste n’y montrera le nez.
      Si on y voit des terroristes, ce seront des faux-nez américains.
      Tout va commencer par une déstabilisation à la libyenne, à la syrienne ou à l’ukrainienne.
      Pas sur que ça fonctionne encore, la recette est éventée.
      Et pas sur qu’on trouve suffisamment d’amateurs de raccourcissement par le haut.


      • J Le 13 septembre 2017 à 11h35
        Afficher/Masquer

        Pardon, ils ont déjà eu des attentats, ciblés, sur des personnes gênantes pour les djihadistes. Et si nous, avec une minorité musulmane peu intégriste, nous n’arrivons pas à nous en dépêtrer, que dire d’eux avec une majorité musulmane bien plus intégriste ?


        • Papagateau Le 13 septembre 2017 à 17h16
          Afficher/Masquer

          Sauf que le but n’est pas qu’une majorité intégriste prenne le pouvoir, mais qu’elle soit juste assez active pour qu’un arriviste patenté par la CIA prenne le pouvoir.
          Une autre solution alternative pour la CIA est une longue guerre civile car un pays en guerre civile exporte ses matières premières au prix le plus bas pour compenser l’incertitude sur la livraison.
          Et dans les quantités les plus grosses possibles : Une guerre ça coute cher et c’est urgent.

          Donc faire un printemps arabe islamiste un pays où ça marchera trop vite, et avec trop de facilité … et qui donc, ne soit pas guidable …


      • karl_vincent Le 13 septembre 2017 à 11h40
        Afficher/Masquer

        l’Arabie Saoudite a financé sa politique exterieur religieuse a hauteur de 75 milliards de dollars depuis 25 ans… et 8 millards de dollars annuel en ce moment…

        vous voulez voir l’under ground de ce pays, visionner le reportage de JAMES Jones en cam caché…


        • LBSSO Le 13 septembre 2017 à 19h09
          Afficher/Masquer

          Vous reprenez des chiffres donnés ,entre autres ,par P Conesa.

          Vous pourrez lire comment il se fait “dézinguer”,en raison de la parution de son livre sur l’Arabie Saoudite, par cette note du think-thank du ministère des Affaires étrangères , le CAPS (Centre d’Analyse, de Prévision et de Stratégie) .
          http://www.youscribe.com/BookReader/Index/2845116?documentId=3087650


          • manuel Le 13 septembre 2017 à 22h41
            Afficher/Masquer

            il se fait dézinguer par les néo conservateurs du quai d’orsay qui nous ont fait perdre la position d’ami des arabes nationalistes que nous avions. Les arguments sont légers du texte sont légers.


  10. karl_vincent Le 13 septembre 2017 à 11h37
    Afficher/Masquer

    Il serait interessant de se pencher sur l’activité de lobbysme de l’OCI au seing de l’ONU…

    Vous serez surpris de leur pugnacité quant a leur volonté d’instaurer un delit de blaspheme INTERNATIONAL.
    et ils ne s’epargnent aucunes fourberies pour arriver a leurs fins (pots de vins etc, faux nez)…

    Mais la je reconnais que vous vous engageriez dans un probleme assez politique…


  11. LBSSO Le 13 septembre 2017 à 12h47
    Afficher/Masquer

    10/ 2015 : M Valls effectue un voyage en Arabie Saoudite.Les contrats signés alors ne sont pas à la hauteur.Rentré en France , il espère renverser la tendance.D’où la déclaration ci-dessous.

    17/11/15 : M Valls””L’Arabie Saoudite et le Qatar luttent contre Daesh” (cf le lien mis par O B dans le billet)

    2016 : année historiquement basse en termes de contrats militaires avec l’ A.S..

    2017: Voyage de D Trump en A.S. qui rafle de nombreux contrats.

    2017 cet interview.
    E Macron tacle l’A.S. pour lui rappeler que le gouvernement français s’était alors alignée sur sa diplomatie au début de l’affaire syrienne.Il n’opère pas à ce stade un virement stratégique : simple avertissement.Ceux-ci ne sont pas sans sous estimer l’avis de la France en cas de conflit avec l’Iran.Et si il parle au passé (“ont financé”; “ont contribué”) c’est:
    – pour ne pas impliquer le nouvel homme fort (Mohammed ben Salmane) d’A.S. que courtise (entre autres) en ce moment J Attali.
    -reprendre la main / à JY le Drian.


    • Alfred Le 13 septembre 2017 à 14h00
      Afficher/Masquer

      Merci pour ces rappels et informations. (Je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un haut le coeur tant tous ces gens et tout cela représentent tout ce que je déteste le plus dans mon pays). Je ne peux pas m’empêcher de penser que si jakadi le prophète et “bin tuna” voyaient leu avion faire un trou dans la mer le monde serait d’un coup plus sur et plus paisible.


  12. Rhubarbe Le 13 septembre 2017 à 17h30
    Afficher/Masquer

    Et il va faire quoi ? Prendre des sanctions ? Ou décerner la légion d’honneur ? Ah non, ça c’est déjà fait !


  13. Alfred Le 14 septembre 2017 à 00h15
    Afficher/Masquer

    Dans la même veine.
    On parle d’entreprises européennes obligées de recruter du personnel pour répondre à la demande d’armes et munitions pour les programmes americains d’armement des ” rebelles modérés d’al qaida” en Syrie.
    On parle du Pentagone pris la main dans le sac à falsifier des documents prouvant son implication dans le trafic.
    Etc…
    http://www.zerohedge.com/news/2017-09-13/bombshell-report-catches-pentagon-falsifying-paperwork-weapons-transfers-linked-orga
    J’attends avec impatience la grande enquête des grands journalistes indépendants et vertueux. Du monde ? Je blague. De Mediapart ? Je blague encore.
    En tout cas l’Iran et la Corée du Nord sont très très méchants.


  14. Catherine Le 16 septembre 2017 à 21h40
    Afficher/Masquer

    C’est bien beau de de reconnaître que Quatar et Arabie Saoudite soutiennent le terrorisme.

    Mais on en tire quoi comme conclusion ?

    La Russie, la Syrie, le Corée du Nord ou le Vénézuela, qui ne nous ont rien fait, font l’objet de sanctions et de critiques acerbes.

    Le terrorisme quant à lui nous a blessés et ne fait que commencer à nous nuire et on ne fait rien contre ceux qui le soutiennent ?

    Etrange non ?


Charte de modérations des commentaires