• Comme indiqué, vous pouvez commenter ici la série sur les tours jumelles.

Merci d’attendre cependant que les sujets soient traités sur le blog (par exemple “les incendies” ou “l’écroulement”…) avant d’en discuter. Sans quoi, nous supprimerons ces commentaires prématurés.

Enfin, vu la masse de commentaires, nous vous proposerons à la fin de la série un billet dédié, où vous pourrez poser des questions ; nous répondrons ensuite aux plus intéressantes dans un dernier billet.

Edit : la série traitant du fond est terminée , merci à tous 😀

1 056 réponses à Commentaires de la série “Tours jumelles du WTC”

Commentaires recommandés

Red@rt Le 12 septembre 2017 à 16h31

Bonjour Olivier, bonjour à tous,

Je me suis toujours interrogé sur 911. Autant dire que je me suis over-documenté, pas toujours de la meilleure manière et ce, malgré ma bonne volonté.

J’ai visionné et lu l’ensemble des reportages visant à démonter les théories alternatives et il me semble que le niveau pitoyable des médias ayant effectué cette démarche a fortement contribué à renforcer la crédibilité des thèses “non officielles”:
– Les arguments avancés par les défenseurs de la “thèse officielle” étaient souvent peu ou mal étayés.
– La majeure partie des arguments avancés par les alternatifs n’ont jamais été abordés.
– La principale méthode des médias consistait à décrédibiliser les alternatifs à la manière de Décodex.
– La suite logique Doute = Consipirationisme = Révisionnisme = Antisémitisme m’a définitivement exaspéré, ancrant ma défiance des médias dominants.

Au delà du drame et de l’aspect géopolitique, l’affaire 911 aura eu pour principal effet de mettre en évidence les méthodes des médias occidentaux.

A ma connaissance, aucun média n’a entrepris SÉRIEUSEMENT le travail que vous engagez. 16 ans après, cette question majeure reste entière.

Cher Olivier, je tiens à saluer l’habituel sérieux qui caractérise votre travail. Votre démarche s’annonce salutaire. Puisse t’elle me convaincre!

Bien à vous

  1. Mr K. Le 12 septembre 2017 à 15h38
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce gros travail.

    Personnellement, bien qu’ayant passé à une époque beaucoup de temps sur ce sujet , la spécificité incontestable de l’architecture des tours jumelles ne m’était pas apparue si grande.

    La phrase souvent entendue “Jamais une tour à structure métallique ne s’est écroulée suite à un incendie, donc …” devrait perdre beaucoup de son “intuitive” validité pour nombre de lecteurs. Les structures ne sont tout simplement pas comparables.

    Il n’en reste pas moins que des questions subsistent. Qu’en est-il des énormes poutres du cœur du bâtiment? Que les goujons, boulons de fixation, aux goussets de la structure de façade, aux éléments de façade préfabriqués entre eux, à la liaison au cœur, cèdent par surcharge d’accord, mais le cœur en lui-même?

    Dans le deuxième billet, on remarque que les réacteurs des avions sont pris en compte dans la modélisation, leur effet étant important dans l’affaiblissement de la structure centrale du cœur.

    On peut légitimement se poser la question de “l’oubli” des réacteurs dans la modélisation de l’avion du pentagone. Pourquoi sont-ils négligés dans ce cas si leur effet est potentiellement important?


    • pemile Le 12 septembre 2017 à 17h35
      Afficher/Masquer

      La spécificité de la répartition des poteaux des twin towers pour offrir ces openspaces entraine une facade renforcée en poteaux et une noyau encore plus renforcé. Le noyau est une structure autoporteuse hyper renforcée et constitue une tour dans la tour.

      Ce type de répartition des poteaux peut effectivement présenter une “fragilité” dès que les poteaux extérieurs sont sectionnés ou affaiblis par les feux entrainant un effondrement des planchers. Mais cet effondrement des planchers devrait diminuer d’autant les charges sur le noyau central, et comme vous, j’attends la partie analyse des effondrements, pour comprendre comment les noyaux, en tant que structure surdimensionnée ont pu s’effondrer ?


      • Gonzo Le 12 septembre 2017 à 18h28
        Afficher/Masquer

        “la partie analyse des effondrements” même le NIST ne s’y est pas risqué, en fait personnes.

        pire: “connaitre les financiers du 11 septembre n’ont que peut d’importance dans le déroulement des événements” rapport officiel de la commission d’enquête. j’ai oublié le n° de page, mais c’est écrit.


        • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 23h49
          Afficher/Masquer

          Faudrait lire le rapport… Il sera publié ici.


          • bluerider Le 13 septembre 2017 à 02h04
            Afficher/Masquer

            (1/2) Selon Frank De Martini, ingénieur ayant supervisé la construction des tours, elles étaient faites pour résister à des vents de 250 km/h, et pouvaient supporter 3 FOIS leur poids à la périphérie, et 5 fois leur poids au centre. Comme c’étaient les premières au monde à atteindre cette hauteur avec cette technique, les ingénieurs du cabinet de Chicago avant largement surdimensionné les édifices. Ils avaient prévu de résister à un BOEING 707, équivalent à un 757. Ces tours étaient vides à 50%. Les travaux de désamiantage auraient coûté plus cher que leur démolition… et pour toute enquête post catastrophe, toutes les hypothèses doivent être envisagées, ce qui ne fut pas le cas sur la base de raisonnements circulaires absurdes.


            • Lambert85 Le 13 septembre 2017 à 08h20
              Afficher/Masquer

              bluerider, ce n’était pas “un 707 en phase d’atterrissage” (peu de carburant, volant lentement) ni un 757 mais un gros 767 avec plein de carburant et volant à pleine vitesse. Les tours ont résisté à l’impact permetant l’évacuation des étages inférieurs mais pas à une heure(&1,5) d’incendies.
              Elles avaient été vides à 50% suite à l’attentat de 1993 mais elles étaient à nouveau louées à 85% depuis.
              Il n’y avait de l’amiante que dans le bas des tours car il avait été interdit lors de la construction. L’amiante présent était encapsulé. Les effondrements ont causé d’énormes dégats aux immeubles environnants et des pertes énormes aux propriétaires (plus de loyers pendant des années).


            • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 21h08
              Afficher/Masquer

              En effet. Merci !


            • Okkoh Le 15 septembre 2017 à 09h55
              Afficher/Masquer

              Savez-vous qu’un gros poids en béton de 300 tonnes/m² qui tombe de 2m sur une autre dalle béton a un “poids apparent” de 540’000 tonnes/m² lorsqu’il « tape » la dalle du dessous et que cette dernière se déforme de 1mm ? je peux vous faire la démonstration mathématique si vous voulez…


            • tristan Le 15 septembre 2017 à 17h26
              Afficher/Masquer

              pour des raisons économiques (poids de l’avion pour le vol) et de sécurité, les réservoirs sont toujours remplis avec ce qu’il faut pour le vol + une marge de sécurité. Les avions n’avaient donc pas les réservoirs plein, ce qui fausse tous les calculs de la théorie officiel (qui d’ailleurs diverge sur plusieurs points avec l’analyse). De plus l’effondrement n’a jamais pu être reproduit par simulation avec les hypothèses avancées. Mais c’est pas ce qui me trouble le plus, quand je vois la liste de personne qui conteste la version officiel – militaires, scientifiques de très hauts rangs et niveaux, alors oui mon doute subsiste….Cette analyse ne me rassure pas, bien au contraire elle me conforte dans mes doutes, car cela ne répond pas a toutes les questions et en amène d’autres. je pense ne pas être le seul, la seule certitude c’est qu’il y aura toujours autant de personnes septique, et cela va s’intensifier dans le temps. Cependant je continu à lire…tout avis est bon a prendre.


            • bluerider Le 17 septembre 2017 à 00h07
              Afficher/Masquer

              la periphérie des WTC était faite pour résister à un B707 lancé à pleine vitesse dans une facade. Pour le jetfuel je ne sais pas. Frank De Martini n’a pas détaillé. Cependant, sur les vidéos, nous voyons tous que la plus grande partie du carvburant s’est consumé dans l’air extérieur. Il y a eu des tentatives de calcul à ce sujet. si quelqu’un veut bien les poster… de même, à imaginer le carburant se vaporisant dans les cages d’ascenseur, on voit mal ce carburant descendre jusqu’au rez de chaussée encore non consumé. Il y a aussi des calculs de volume des cages comparé au volume du carburant liquide puis qui se consume… le compte n’y est pas.


            • ttec Le 17 septembre 2017 à 06h54
              Afficher/Masquer

              bluerider Le 17 septembre 2017 à 00h07
              « nous voyons tous que la plus grande partie du carvburant s’est consumé dans l’air extérieur. »

              Rapport (nist ncstar 1-5 “reconstruction of the fires in the Worl Trade Center Towers”)

              page 63 du pdf (WTC 1) ” Time Line for the First 30 Seconds”

              […] Un calcul basé sur la quantité d’oxygène contenu dans les étages où sont entrés les réservoirs indiquent que jusqu’à 15% du carburant disponible a pu brûler à l’intérieur du bâtiment au moment de l’impact. Ce feu a rapidement épuisé l’oxygène disponible. L’onde de pression résultante a forcé une grande quantité de carburant non brûlé dans les ouvertures [créées par le crash] en conséquence de la surpression générée dans l’immeuble par le feu lui-même. Le carburant supposé atomisé a brûlé quand il s’est mélangé à l’air extérieur. La plus grosse boule de feu s’est formée sur la face nord […] . Si en gros 15 à 20 supplémentaires ont brûlés à l’exterieur, comme pour le WTC 2, alors les deux tiers à peu près du carburant sont restés à l’intérieur du bâtiment pour brûler plus tard […]

              page 78 du pdf (WTC 2) ” Time Line for the First 10 Seconds”

              […] Une analyse semblable à celle faite pour le WTC 1 indique que moins d’un sixième du carburant a brûlé immédiatement. Trois estimations qui avaient été faites […] concluent que environ 10 à 25 pour cent du carburant total a brûlé à l’extérieur du WTC 2. Comme la plus grande part du carburant qui a formé les boules de feu provenait du réservoir droit, ceci suggère que 20 à 50 pour cent de cette réserve a brûlé à l’extérieur […] le reste restant à l’intérieur. […] Rien dans ce que montrent les images ne permet de conclure que le carburant du réservoir gauche ait brûlé dans le court terme […]


            • tepavac Le 20 septembre 2017 à 01h40
              Afficher/Masquer

              A
              ttec Le 17 septembre 2017 à 06h54

              puisque vous semblez être le représentant du Nist, expliquez-nous comment 25 tonnes de liquide lancé à 900 Km/h se sont arrêtés net aux portes des ascenseurs pour se déverser dans leur puits?

              C’est juste une interrogation et une question, pas besoin de proférer des noms d’oiseaux à l’instar du maître des lieux….


            • Les-crises Le 20 septembre 2017 à 08h33
              Afficher/Masquer

              Où avez vous des noms d oiseaux ?


            • ttec Le 20 septembre 2017 à 07h57
              Afficher/Masquer

              tepavac Le 20 septembre 2017 à 01h40
              « puisque vous semblez être le représentant du Nist »

              Je ne suis pas le représentant du Nist.

              Je m’élève seulement contre ceux qui, prétendant démonter la version du nist sans jamais l’avoir lue, s’imaginent qu’ils ont inventé l’eau chaude et qu’ils détiennent l’objection imparable à laquelle le nist n’aurait pas pensé.

              Dans le cas présent, bluerider affirmait, parce qu’il a vu de ses yeux d’ignorant une grosse boule de feu sur une video, que la plus grande partie du carburant s’était consumé dans l’air extérieur.
              Je lui réponds que le nist affirme, lui, sur la base d’une argumentation technique dont bluerider ne soupçonnait même pas l’existence, que les deux tiers du carburant sont restés à l’intérieur des tours.

              Qui a dit que les 25 tonnes de carburant se seraient arrêtées net aux portes des ascenseurs ?
              Voyez nist ncstar 1-2B,
              9.4.2 WTC 1 Base Case Impact Analysis – Fuel and Debris Distributions (pp. 34 sq du pdf)
              9.5.2 WTC 2 Base Case Impact Analysis – Fuel and Debris Distributions (pp. 62 sq du pdf)


      • Sébastien Le 12 septembre 2017 à 21h17
        Afficher/Masquer

        Faire croire que les tours étaient fragiles car leur structure était légère est complètement fallacieux, voire malhonnête. C’est justement le contraire. Il s’agissait d’une grille souple capable d’encaisser le vent et les impacts d’avions pour qu’elles ne s’écroulent pas. D’où l’étonnement de certains “sceptiques” en voyant la tour “avaler” les avions. C’était précisément ce qui était voulu, et c’est ce qui c’est passé!
        Si les tours avaient été des “piquets d’acier”, l’effet aurait été du type “Tex Avery”. Les tours auraient tellement vibrées et retransmis l’onde de choc qu’elles n’auraient pas tenus debout.
        De plus, les concepteurs avaient -un petit peu- conscience du fait qu’elles se trouvaient en plein coeur de New-York et que leur effondrement conventionnel (comme un arbre qui tombe en quelque sorte) auraient des conséquences encore pires que la destruction des tours elles-même.


        • SEBLEB Le 13 septembre 2017 à 11h02
          Afficher/Masquer

          Moi ce que je retiens surtout de la structure c’est :

          Un assemblage d’elements préfabriqués, comme un Légo géant. D’ailleurs dans le billet 2, figure 7.72 on voit bien que le trou est comme “pixellisé” de ce fait. Les atermoiements sur les poutres “sciées” n’en paraissent que plus farfelues. C’est prédécoupé a l’origine …
          Il y a zéro poutre d’un seul tenant, que ce soit en vertical ou horizontal.

          Des poutres paraissant énormes au quidam lambda alors que ce ne sont en fait que des tubes vides. Moi le premier je les croyais pleines (comme un rail de chemin de fer)

          Des avions qui arrivent très vite alors que la gestion du risque n’imaginais probablement qu’un choc accidentel d’un avion en approche de JFK airport.


      • Tatave Le 13 septembre 2017 à 08h35
        Afficher/Masquer

        Le principal vice de toute construction acier est de se ramollir dès qu’on la chauffe un peu, ce que fait facilement un incendie.

        Vous pouvez surdimensionner autant que vous voudrez, dès que l’acier commence à rougir, il s’affaisse et transmet sa charge au voisin qui n’est pas prévu pour cette surcharge, etc.

        C’est à mon avis ce qui explique l’effondrement comme s’il avait été organisé. Mais on y reviendra.


        • Narm Le 13 septembre 2017 à 23h51
          Afficher/Masquer

          que ça s’affaisse sous l’effet de la chaleur sur plusieurs niveaux à cause de l’incendie, OK.
          mais pas des dizaines d’étages plus bas. Tous les poteaux acier, comment peut-on les imaginer s’effondrer sur eux-même ?
          pour moi tout le questionnement est là.


          • havoc Le 14 septembre 2017 à 07h59
            Afficher/Masquer

            C’est une réaction en chaîne, en quelque sorte. Un étage (ou deux, ou trois…)s’effondre, et l’énergie de cette chute fait rompre les étages en dessous.
            Il n’y a pas besoin d’un incendie à tous les étages.


            • Obelix Le 14 septembre 2017 à 13h32
              Afficher/Masquer

              ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.. vous confondez avec de l’acier trempé. l’acier structurel ne vole pas en éclat comme du verre. Il se plie se tord et se déforme mais ne brise pas.


            • Seraphim Le 14 septembre 2017 à 19h00
              Afficher/Masquer

              Ben voyons! Le bon sens près de chez vous: quiconque a joué aux legos voit bien ce qu’est un écroulement. Mais quiconque a fait des calculs de structure et un tant soit peu de génie civil a d’autres perceptions…Chaque étage pouvait porter 3 fois la somme des étages au-dessus.
              C’est le problème des non-scientifiques voulant donner des interprétations, purement qualitatives, sans substrat chiffré.


            • havoc Le 15 septembre 2017 à 13h42
              Afficher/Masquer

              “Mais quiconque a fait des calculs de structure et un tant soit peu de génie civil a d’autres perceptions…Chaque étage pouvait porter 3 fois la somme des étages au-dessus.”
              …Comme si je n’était pas ingé génie civil.
              L’approche en charge statique pondérée n’est pas pertinente pour un tel mécanisme de rupture. (charge non uniforme suite à l’accident, acier affecté par l’incendie, puis lors de la chute du 1er plancher, conversion energie potentielle en energie cinétique, puis décélération violente sur le plancher d’en dessous, qui rompt à son tour, tout cela fini par pousser sur les poteaux, etc…)

              En fait, tout est déjà expliqué (cf article du jour), mais ton approche à la louche mouillée vaut a peu près autant qu’une discussion de café du commerce.


            • RGT Le 16 septembre 2017 à 19h15
              Afficher/Masquer

              @Seraphim :

              “Chaque étage pouvait porter 3 fois la somme des étages au-dessus.”

              3 fois la somme des étages au dessus, certes, mais en STATIQUE.

              Quand les étages du dessus se sont effondrés, l’énergie transférée n’était plus la même car la quantité de mouvement entre un objet statique et un objet en mouvement n’est pas du tout la même et dépend du carré de la vitesse (E=M*V^2)…

              Sans cette “petite” différence les collisions ou les chutes seraient SANS DANGER…

              Sans oublier que nous pouvons à loisir voir en France les dégâts des incendies sur les structures métalliques.

              Qui n’a pas vu les hangars industriels ravagés par les incendies ?

              Il suffit de regarder l’état de ces bâtiments après l’incendie pour se rendre compte qu’un simple incendie de bureaux peut causer l’effondrement complet d’un bâtiment.
              Il suffit qu’un côté chauffe suffisamment pour qu’ensuite l’acier devienne comme de la guimauve entraînant l’affaissement qui ensuite entraînera la chute de l’ensemble du bâtiment par effet domino.

              Demandez à un pompier d’aller chercher des victimes dans un bâtiment en flammes.
              Si le bâtiment est en béton, voire même en bois (pourtant inflammable) il entrera sans trop hésiter.
              Si par contre il s’agit d’une structure tout acier il répondra qu’il n’a pas de tendances suicidaires.


            • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 22h37
              Afficher/Masquer

              Merci RGT ! Ravi de vous lire 🙂


        • Fox 23 Le 16 septembre 2017 à 10h04
          Afficher/Masquer

          Tatave, un peu de sérieux ne peut nuire !
          Que l’acier perde une partie de ses caractéristiques en s’échauffant est une lapalissade, mais réfléchissez au temps nécessaire pour chauffer assez de poutres de l’échantillonnage de celles des tours à cette température d’au moins 5/600° ?
          Et vous pensez que 50 minutes et moins de 20 000 litres de kérosène peuvent suffire ?


          • delta Le 17 septembre 2017 à 09h41
            Afficher/Masquer

            [Modération ! merci, mais on va laisser les calculs aux spécialistes]


          • sissa Le 18 septembre 2017 à 07h34
            Afficher/Masquer

            Le truc à comprendre, c’est qu’il a suffit qu’un étage cède pour que toute la structure s’effondre(d’ailleurs, c’est très visible au niveau des vidéos.) Une masse en mouvement comme celle qui était en jeu devient vite inarrêtable.


            • E von Salomon Le 18 septembre 2017 à 11h10
              Afficher/Masquer

              Je ne suis pas d’accord, j’ai déja joué a BADABOUM quand j’etais bebe et toute la tour ne s’ecroulait pas forcement…
              J’ajouterais même que ca ne tombait pas verticalement.


            • Jean-Claude Ract Le 18 septembre 2017 à 12h36
              Afficher/Masquer

              Avec vous von Salomon. Les tours savent quelquefois faire de la résistance (il est vrai qu’on n’avait probablement pas utilisé ici du kérosène) :

              https://francais.rt.com/club-video/8265-tours-glasgow-demolition


            • Jean-Claude Ract Le 18 septembre 2017 à 14h17
              Afficher/Masquer

              (suite) Pour les apprentis démolisseurs : Noter que deux tours supplémentaires basculent à mi-course (à 0:15). Et aussi le nombre d’étages bâchés (que l’on peut donc supposer dynamités). à vue de nez au moins deux (jets de matière à 0:10).


            • sissa Le 19 septembre 2017 à 20h23
              Afficher/Masquer

              @ E von salomon

              Il y a un point ignoré semble-t-il de beaucoup de “truthsites”(dont le ridicule Richard Gage), c’est la notion d’effet d’échelle (https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_d%27%C3%A9chelle)

              Une tour faite avec des cubes ne se comporte pas comme un building de 400m


    • scc Le 12 septembre 2017 à 23h46
      Afficher/Masquer

      Pour l’affirmation qu’aucune tour ne s’est effondrée suite à un incendie (en oubliant momentanément l’impact de l’avion), il y a bien un exemple: la tour Windsor à Madrid. Les 16 premiers étages comportaient un cœur et une périphérie en béton, les étages 17 à 29 ne comportaient qu’un cœur en béton et une périphérie en acier. Pendant l’incendie, les parties en béton ont tenu, par contre la périphérie en acier des 10 derniers étages s’est effondrée. Sans avion, par le seul feu. Ces structures n’étaient pas aussi chargées que le noyau et l’incendie a duré plus de 20 heures. Donc la comparaison avec le WTC (nature du bâtiment et conditions de feu, absence d’impact) n’existe pas. Mais l’événement montre bien que l’acier seul est un mauvais choix pour la tenue au feu.


      • MarcLux Le 13 septembre 2017 à 16h54
        Afficher/Masquer

        …”Mais l’événement montre bien que l’acier seul est un mauvais choix pour la tenue au feu.”
        Voilà un commentaire qui étale son ignorance : l’acier se ramollit quand il est chauffé A COEUR A PLUS DE 600 °C, c’est à dire en surface à 800 ou 900°C en fonction des combustibles de l’incendie. En France, l’exemple type est l’incendie du collège Pailleron, dont les poutrelles tordues étaient très impressionnantes après l’incendie, mais avaient tenu pendant plus d’une heure durant l’incendie des plafonds en polystyrène. Il y avait bien longtemps que plus personne n’était vivant à l’intérieur.
        Je regrette un peu que sur ce site sérieux on trouve des commentaires dignes du “clavier du commerce” tel qu’on peut le trouver sur le Figaro, où tout un chacun se proclame spécialiste expert.
        Pour le 9/11, je n’ai pas de certitudes, mais j’ai des doutes (scientifiques), et je suis impressionné (en mal) par les certitudes de certains de commentateurs, qui relèvent plus de la croyance.


        • havoc Le 14 septembre 2017 à 08h08
          Afficher/Masquer

          Désolé, mais il est reconnu dans le monde de la construction que l’acier est un mauvais choix pour la tenue au feu.

          C’est un fait.

          On peut bien sur calculer des poutres en acier au feu.
          Mais des poutres treillis tridimensionnelles du type de celles mises en œuvre ne passeront jamais au calcul.


        • bourdeaux Le 14 septembre 2017 à 09h54
          Afficher/Masquer

          Ce serait bien d’arrêter avec ces histoires de température de fonte de l’acier, qui ressemblent à un mauvais alibi chiffré : il a beau être chiffré, il reste mauvais, parce qu’il n’est pas nécessaire à l’acier de fondre pour se déformer. Or il se déforme (et beaucoup) bien avant de fondre, et c’est cette déformation qui finit par faire céder les fixations. Ce n’est pas scc qui étale son ignorance mais vous, et sur une grosse tartine d’arrogance : lorsque l’on conçoit un bâtiment, on ne se demande pas combien de temps mettra un incendie pour le faire fondre, mais pour le faire s’écrouler. Je vous laisse à vos « doutes scientifiques ».


          • sibtigr Le 14 septembre 2017 à 14h20
            Afficher/Masquer

            et pourtant, les tours ne se sont pas déformées au début puis écroulées, en partant du haut, processus qui aurait été visible au moins un certain temps.
            Elles se sont écroulées sur elles-mêmes, jusqu’en bas des derniers étages qui n’avaient pas été chauffés, en un seul instant.
            Y compris le coeur qui aurait dû résister et émerger au milieu du tas de gravas


            • SCC Le 14 septembre 2017 à 20h46
              Afficher/Masquer

              Le flambement vous connaissez? Même sans le feu, une poutre verticale supportant un poids flambe à partir d’un certain poids, et le phénomène n’est pas progressif.
              Autre facteur: vous pouvez tenir au bout de votre bras tendu un poids de 2 kg sans fléchir. Vous fléchirez immanquablement si ce poids tombe dans votre main d’une hauteur de 2 m. C’est pour l’exemple, les 2 kg n’ont pas d’importance.


        • Seraphim Le 14 septembre 2017 à 19h06
          Afficher/Masquer

          Quelle crédibilité en effet accorder à des démonstrations s’appuyant sur le “cas” du CES Pailleron, 4 étages construits à la va vite sans permis de construire, et ne citant pas une fois la tour Grenfell de 24 étages, construite la même année que le WTC, et ayant brûlé pendant 24 heures entières, et…toujours debout?


        • SCC Le 14 septembre 2017 à 20h39
          Afficher/Masquer

          Vous voulez dire que la structure en acier de la tour Windsor de Madrid ne s’est pas effondrée suite à l’incendie?


          • Seraphim Le 15 septembre 2017 à 10h31
            Afficher/Masquer

            Répondre à la prétention au raisonnement scientifique sous le prétexte du raisonnement de faux bon sens, c’est une chose, à la mauvaise foi c’en est une autre: prenez n’importe quel moteur de recherche et tapez “Madrid tour Windsor-images’.
            Les structures non porteuses des six étages ayant brûlé 3h se sont écroulées sur les étages inférieur (le reste a continué à brûler 17h). Point.
            http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/74801/madrid-le-gratte-ciel-incendie-menace-de-s-effondrer


            • SCC Le 15 septembre 2017 à 21h32
              Afficher/Masquer

              Les structures NON PORTEUSES sont précisément les structures en acier. Les autres (en béton) ont effectivement tenu). C’est exactement ce que j’ai indiqué.
              Maintenant si des structures NON PORTEUSES en acier s’effondrent sous le seul effet du feu, qu’en est-il de structures PORTEUSES en acier?


        • sissa Le 18 septembre 2017 à 12h45
          Afficher/Masquer

          La question n’est pas le ramollissement de l’acier mais sa résistance au flambement.
          C’est un phénomène connu que la torsion des rails de chemins de fer sous l’effet de la chaleur, et cela ne se produit pavant 600°C


  2. Chokk Le 12 septembre 2017 à 15h47
    Afficher/Masquer

    Suite à l’article 2/10 de la série, je me pose la question de la chute parfaitement verticale de la WTC2 compte tenu du choc asymétrique subi. On voit sur les schémas reconstitués que le coeur du WTC2 n’est touché que d’un côté au moment du choc. L’incendie aurait-il pu homogénéiser suffisamment vite les dégâts sur ces étages pour garantir une chute parfaitement verticale ? Une autre propagation des dégâts ? La réponse dans la suite je suppose 🙂

    Finalement, cette série me régale. Merci Olivier !


    • Gemelion Le 12 septembre 2017 à 17h43
      Afficher/Masquer

      Je me suis fais la même réflexion au vue de l’image (b) WTC 2 calculated damage, comment cette tour s’est elle effondrée sur elle même alors que toutes les colonnes touchées sont du même coté. Je précise que je n’ai que mon bon sens pour juger, pas de compétence particulière en résistance des matériaux.
      Encore bravo à O B pour cette collecte d’information, le sujet est passionnant. Pour ma part les doutes sont là plus à cause de la suite politique et géopolitique de ces “attentats”. Mais beaucoup de détails sont très très troublants.
      Bon débat à tous :)!


    • Chokk Le 17 septembre 2017 à 17h07
      Afficher/Masquer

      Bon et bien j’ai la réponse sur l’effondrement verticale du WTC2 dans le billet 5/10. La réponse me convient tout à fait et est en fait conforme à mes connaissances d’ingénieur.

      C’est cette série de billet qui a d’abord créé mon seul doute sur les WTC1/2 et qui maintenant le conclu. Dommage que le WTC7 n’est pas abordé par contre, je crois que je m’assoirai sur mes réponses mais il me semble que cette tour est tout simplement ignoré d’un des deux rapports d’expertises qui est peut-être le rapport sur lequel s’appuie l’auteur…


      • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 17h41
        Afficher/Masquer

        ça viendra on vous dit 🙂


  3. Fritz Le 12 septembre 2017 à 15h52
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce gros travail, M. Berruyer. Rouvrir les commentaires est un risque, au vu des passions qui se déchaînent au sujet du 11 septembre. J’avoue comprendre assez mal ces passions : je n’étais pas à New York ce mardi-là, mais il est clair pour moi que deux avions de ligne détournés ont bien percuté la Tour nord puis la Tour sud du WTC, que le choc et l’incendie consécutif ont fragilisé la structure de ces tours jusqu’à leur effondrement.

    Le deuxième choc apparaît à 3’43 sur ce film tourné par le Canadien Luc Courchesne :
    https://www.youtube.com/watch?v=yOu9ZY144q4

    Je l’ai déjà dit et je le redis une dernière fois : depuis 1999, au plus tard 2000, je m’attendais à une attaque gigantesque contre les États-Unis, mais sans savoir quelle forme prendrait cette attaque. Lorsqu’un collègue m’a annoncé la nouvelle, le 11 septembre 2001 à 16 heures, j’ai été choqué d’apprendre la réalisation de ce que je pressentais.

    Naturellement, il reste bien des questions. Pourquoi cette indolence des autorités américaines, alors que “tous les voyants étaient passés au rouge” selon Alain Chouet ? Comment a-t-on pu justifier la guerre d’Afghanistan à partir du 11 septembre, alors qu’il n’y avait pas un seul Afghan parmi les pirates de l’air, les 19 pirates dont la liste avait été publiée par le FBI ?


    • Fritz Le 12 septembre 2017 à 17h26
      Afficher/Masquer

      Et que penser de ceux qui disent que l’attentat artisanal du 26 février 1993 avait une chance de réussir si le camion piégé avait été placé plus près des fondations de la Tour ?
      L’intention de Ramzi Yousef étant de faire basculer la Tour nord sur la Tour sud…


      • Gonzo Le 12 septembre 2017 à 18h45
        Afficher/Masquer

        l’ensemble dans un camion gouvernementale sur une place du parking du FBI ou une accréditation d’accés du contre espionnage et obligatoire….

        pour mémoire une des poutres central, 27T, a été soufflé elle ce trouve depuis dans le jardin de l’architecte, une des preuves de son invulnérabilité dixit ce dernier, il est mort le 11 sept.


    • omoshiro777 Le 17 septembre 2017 à 00h25
      Afficher/Masquer

      Et c’est certainement pour cela que le WTC7 s’est effondré à la vitesse de la chute libre aux alentours de 17h… Il avait du recevoir trop de gravats pour tenir debout… Le fait qu’il ait abrité le QG défense du Maire, des étages de la CIA, de la SEC est certainement un gros hasard. Sa destruction permettra la fin de nombreuses poursuites notamment du clan Bush autour de malversations boursières…
      Pour ma part avec cette série, j’enterre définitivement ce site. Mettre autant d’énergie à défendre la théorie officielle est absurde. Si un travail sérieux avait du être mené, il fallait laisser la parole aux contradicteurs. Sans contradiction, cet événement qui fut l’élément déclencheurs de plusieurs guerres provoquant des centaines de milliers de morts et le retour de l’unilatéralisme US mériterait mieux qu’un amoncellent de calculs abscons dont la plupart sont des calculs théoriques… Et qui ne sont mêmes pas sourcés…


      • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 03h05
        Afficher/Masquer

        “j’enterre définitivement ce site”

        désolé alors…


        • tepavac Le 18 septembre 2017 à 01h25
          Afficher/Masquer

          Bien que je partage l’avis d’omoshiro777, sur les grossièretés explicatives du Nist dont les caricatures frisent l’escroquerie. Car à les écouter n’est-ce pas, les WTC sont un empilement de boites d’allumette et que des rivières de Kérosène se sont déversées par tous les orifices verticaux, jusqu’aux fondement de la tour….
          Heureusement, le kérosène tout le monde le sais, ça ne passe pas par les escaliers de secours…

          Maintenant que la partie officielle s’est expliqué, on sent bien la nécessitè de laisser la partie contestataire exprimer les motifs qui les font douter sur le déroulement et les conclusions du rapport officiel.
          Il ne serait que juste de donner la même tribune à “réopen 9/11”, après tout, ils réunissent 1700 architectes et ingénieurs de structure.


          • Lambert85 Le 18 septembre 2017 à 08h43
            Afficher/Masquer

            Il n’y a aucun ingénieur de structure chez reopen, ça se saurait !
            Qu’en 10 ans, 2000 supposés architectes et ingénieurs dans le monde signent une bête pétition en ligne “demandant une nouvelle enquète” n’a aucune valeur. Rien n’empêche des ingénieurs de publier une étude exhaustive sur les effondrements aux WTC, ils ont eu largement le temps de le faire. Pourtant rien n’est venu depuis 16 ans. Juste des vidéos pourries pleins de mensonges et de manipulations faite par des ados boutonneux ou des théologiens en quète de notoriété. Et ils se permettent en plus de critiquer les études approfondies du Nist ! L’hôpital qui se moque de la charité !


            • tepavac Le 20 septembre 2017 à 03h05
              Afficher/Masquer

              le Nist est un organisme de prévention des incendies et rien d’autre.
              Ils ne sont pas les seuls a établir des rapports sur le WTC, il y eût le rapport de la FEMA, celui de l’EPA, celui du congrès et une tripoté d’autres.
              Le rapport du Nist n’est pas “critiqué” mais contesté sur des faits contradictoires. Telle cette escroquerie de l’image pour soutenir la these des tours fragiles et du flambage de la structure;
              http://blogpeda.ac-poitiers.fr/lp2i-si/files/2016/05/Etude-4-G2-E8-Incendie-WTC.png

              L’une des raisons, d’ailleurs la principale, ce n’est pas tant l’effondrement des tours mais bien la façon dont elles se sont effondrées. Mais passons.
              La vrai contestation est en premier sur le rapport “Kean/hamilton” qui “innocente” toutes les autorités en charge de la prévention civil et des propriétaires des immeubles.
              C’est d’ailleurs le comportement erratique des autorités politique qui a suscité cette réaction des esprits et notamment de la part des survivants et de leur famille.

              Maintenant que des farfelus ou des malintentionnés soient venus se “greffer” sur la demande légitime des survivants, cela ne justifie en rien le rejet d’une enquête sur la responsabilité des autorités ainsi que sur certains points d’interrogations, comme par exemple la secousse qui a touchée tout le site du WTC quelques secondes avant l’effondrement de la seconde tour.


      • Seraphim Le 17 septembre 2017 à 16h40
        Afficher/Masquer

        Ce n’est pas tant l’aspect “théorique” qui chagrine, que l’aspect émotionnel -eh oui!- omniprésent par la répétition en boucle d’images à la limite du supportable, pour finalement, confirmer que les tours se sont écroulées. Merci de l’info.
        Le montage de ‘modèles’ faisant coller après coup toute une ribambelle de raisonnements sans calcul et sans expérience, ce n’est pas de la science, c’est de la sophistique, de la casuistique ou de la scolastique. La biologie ou l’astronomie sont aussi fondées sur l’observation et le constat; mais ça n’a rien à voir, elles prédisent, confirment les nouvelles observations, d’abord sans greffer soudain de nouveaux ajustements à la théorie. Il n’y a que la “science du climat” qui procède ainsi, suivez mon regard.
        J’attends avec impatience la sortie de cet enfer du passeport ignifugé à 800°de Mohammad Atta


  4. Laurent Fournier Le 12 septembre 2017 à 16h07
    Afficher/Masquer

    Publier une presentation aussi peu critique de la theorie laborieuse du NIST, au moment meme ou le New York Times lui-meme revele sa disposition a changer de recit (“le recit majoritaire fut completement faux, litteralement des la premiere minute”, cf. Paul Krugman, Nobel d’economie et pilier du NYT, 11/09/2017), et quelques semaines avant la publication du rapport de l’universite Fairbanks en Alaska… Ma foi, etre autant a contre-courant, ce n’est pas qu’original et interessant, c’est quasiment chevaleresque! Un peu comme une souris qui, au lieu de fuir, entreprendrait de colmater les fuites du titanic apres la collision avec l’iceberg… Mais continuez, cher Olivier Berruyer, je suis curieux de lire les details a venir de votre pensee, dont nul je pense ne niera qu’elle est originale et authentique, et comme il reste bien des zones d’ombre, toute contribution sincere est utile a l’etablissement de la verite.
    Laurent Fournier, architecte diplome et ingenieur autodidacte


    • Fritz Le 12 septembre 2017 à 16h57
      Afficher/Masquer

      @Laurent Fournier : merci pour cet article de Paul Krugman, voici un lien :
      https://krugman.blogs.nytimes.com/2017/09/11/the-day-nothing-changed/?mcubz=3

      Cependant, quand il dit que le récit médiatique était complètement faux, il ne parle pas des aspects techniques (le choc des avions puis l’effondrement des tours), mais de la manipulation politique du régime de Bush : exploiter les attaques du 11/09 pour justifier des agressions plus meurtrières encore, en particulier contre l’Irak.


    • Fritz Le 12 septembre 2017 à 17h54
      Afficher/Masquer

      “In the weeks and months after the atrocity, news media had a narrative about what it meant – basically, that it was a Pearl Harbor moment that brought America together with a new seriousness and resolve. This was comforting and reassuring. It was also totally false, literally from the first minutes.”

      “Dans les semaines et les mois qui suivirent cette atrocité, les médias ont tenu un discours sur sa signification : fondamentalement, que c’était un moment Pearl Harbor qui rassemblait l’Amérique avec un sérieux neuf, une résolution neuve. C’était confortable et rassurant. C’était aussi complètement faux, littéralement depuis les premières minutes.”

      Krugman ne remet pas en cause “la théorie laborieuse du NIST”, pas dans ce paragraphe en tout cas.


  5. Leens Le 12 septembre 2017 à 16h26
    Afficher/Masquer

    Beau travail en effet. Rien à dire sur la partie 1 ou la construction des tours a été décrite dans le plus grand détail. On aurait pu ajouter que les constructeurs ont indiqué que les tours ont été construites pour résister à un choc d’un gros avion. Les conséquences sur la structure des bâtiments très détaillées dans la partie 2 restent cependant des extrapolations et l’examen de quelques poutres et tous les schémas ne permettnet pas de savoir le conséquences réelles. (A suivre pour la suite)


    • tepavac Le 20 septembre 2017 à 03h49
      Afficher/Masquer

      ” la construction des tours a été décrite dans le plus grand détai”

      Pas vraiment, tout dans le récit incline à penser que les immeubles sont de piètres qualités, que tout est creux, sans protection et même à l’abandon.

      Un exemple de fausseté, le noyau central. Nul part il est dit que ce noyau est presque en totalité maçonné, escaliers et ascenseurs sont dotés de murs maçonnés, le tout sur une surface de 1200 m2 par étage. Le placo c’est en plus.
      Second exemple, les interminables surfaces bureautiques. C’est oublier que ces immeubles possédaient des appartements, des restaurants, un hôtel avec 250 chambres, des doubles étages renforcés avec machineries.

      Pourtant rien de tout cela n’a fait dévier la trajectoire rectiligne de l’effondrement. Penser qu’une telle masse que ce noyau central ait pu disparaitre en ne laissant que quelques murs externes debout est effectivement une source d’interrogation.
      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/84/September_17_2001_Ground_Zero_01.jpg?uselang=fr


    • Eg.O.bsolète Le 20 septembre 2017 à 10h23
      Afficher/Masquer

      Je ne m’explique pas comment suite à l’effondrement une telle masse de matière (quel pourcentage des tours) ai pu être réduit à l’état de poussière (pulvérisé) du sommet jusqu’à la base de la tour. Le béton se désagrège totalement, c’est impressionnant, c’est presque volcanique quand on voit les coulées de poussières dans les rues avoisinantes, et quand on voit le dépot de poussière dans le quartier. Y-a-t’il d’autres tours construites ainsi ? Auraient-elles résistées à des camions citernes remplis d’essence propulsés à la base des tours ? Après des aller-retour, je continue de douter, mais un doute qui doute de lui aussi. Vivement le Wtc7, et merci à Olivier pour le travail.


  6. bourdeaux Le 12 septembre 2017 à 16h27
    Afficher/Masquer

    Grand bravo à Olivier pour cet immense travail de synthèse, de collecte d’informations et de photos. Travail d’utilité publique dont il est à regretter qu’il puisse inspirer à quelques lecteurs des suspicions de vils manœuvres, ou comme je l’ai lu, d’un imaginaire “service commandé”, suspicions qui ne font que révéler les sentiments de ceux qui les formulent et l’univers malsain dans lequel ils vivent.


  7. Red@rt Le 12 septembre 2017 à 16h31
    Afficher/Masquer

    Bonjour Olivier, bonjour à tous,

    Je me suis toujours interrogé sur 911. Autant dire que je me suis over-documenté, pas toujours de la meilleure manière et ce, malgré ma bonne volonté.

    J’ai visionné et lu l’ensemble des reportages visant à démonter les théories alternatives et il me semble que le niveau pitoyable des médias ayant effectué cette démarche a fortement contribué à renforcer la crédibilité des thèses “non officielles”:
    – Les arguments avancés par les défenseurs de la “thèse officielle” étaient souvent peu ou mal étayés.
    – La majeure partie des arguments avancés par les alternatifs n’ont jamais été abordés.
    – La principale méthode des médias consistait à décrédibiliser les alternatifs à la manière de Décodex.
    – La suite logique Doute = Consipirationisme = Révisionnisme = Antisémitisme m’a définitivement exaspéré, ancrant ma défiance des médias dominants.

    Au delà du drame et de l’aspect géopolitique, l’affaire 911 aura eu pour principal effet de mettre en évidence les méthodes des médias occidentaux.

    A ma connaissance, aucun média n’a entrepris SÉRIEUSEMENT le travail que vous engagez. 16 ans après, cette question majeure reste entière.

    Cher Olivier, je tiens à saluer l’habituel sérieux qui caractérise votre travail. Votre démarche s’annonce salutaire. Puisse t’elle me convaincre!

    Bien à vous


    • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 22h28
      Afficher/Masquer

      Merci beaucoup, cela fait plaisir de voir que ce travail n’a pas été vain, et intéresse quand même des lecteurs 🙂


    • Ezra Le 16 septembre 2017 à 11h27
      Afficher/Masquer

      Et l’unanimité des médias à ne pas parler de l’effondrement de la tour 7 ?
      Le WTC 7 s’est effondré sans avion. L’argument de l’absence de colonnes intermédiaires entre noyau et “exosquelette” rendant les jumelles vulnérables à l’effondrement progressif se retourne contre ses émetteurs car elles sont présentes dans son cas.
      Les effondrements progressifs c’est du bobard .Il s’agit dans les 3 cas de vitesse proche de la chute libre ce qui implique que toute la structure porteuse s’est évaporée.
      Le NIST a découvert un processus d’effondrement pour l’occasion mais n’ a pas fourni son modèle informatique permettant la simulation.Cela voudrait dire que bon nombre de tours à structure métallique sont mal construites et devraient être
      évacuées et refaites de toute urgence.

      Mais aucune explication à donner puisque les médias dominants , type Fox News TF1, n’en ont tout simplement et unanimement pas parlé.
      Niels Harrit et une équipe de scientifiques ont publié une étude dans une revue à comité de lecture faisant état de nanothermite trouvée dans les poussières de béton ce qui explique les rivières d’acier fondu dont témoignent les pompiers.
      Pas la moindre information des médias “indépendants”.

      La disparition des pièces à conviction – les structures métalliques, les amalgames d’acier et de béton fondus nécessitant 2000 °C – les témoignages de pompiers victimes d’explosion secondaires …


      • ezra Le 16 septembre 2017 à 14h51
        Afficher/Masquer

        Un document de 4h40 posant une bonne centaine de questions sans réponse et qui n’a pas eu la moindre publicité des médias “libres”…. [Modéré]


        • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 15h54
          Afficher/Masquer

          Ca fait 10 ans qu’on a répondu à presque tout, mais comme les gens s’en moquent…


      • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 15h41
        Afficher/Masquer

        “Le NIST a découvert un processus d’effondrement pour l’occasion mais n’ a pas fourni son modèle informatique permettant la simulation.”

        Vu le fonctionnement des truthers les plus acharnés – qui ne cherchent pas la Vérité, mais à prouver mordicus un complot – , je ne le fournirais pas non plus. D’ont feed the troll.


        • bluerider Le 17 septembre 2017 à 00h27
          Afficher/Masquer

          que signifie cette réponse cher Olivier ? Vous rabaissez d’autant vos précieuses contributions. Ou alors il ne fallait rien publier. Dire que “presque” toutes les réponses existent depuis 10 ans c’est se moquer de la raison de vos lecteurs. Rappelez-vous l’adage : “le diable se trouve dans les détails”. Les listes de questions sans réponses existent. Moi je veux bien vous les fournir, si vous consentez par écrit à tenter d’y répondre puisque cette question préliminaire semble être nécessaire avant de nous lancer. Et souvenons-nous que le doute aux USA vient du rassemblement de 12 000 à 14 000 articles de la presse officielle et non de blogs d’illuminés, par Paul Thompson (911TERROR TIMELINE sur internet à l’adresse historycommons) et par les Jersey Girls.


          • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 03h32
            Afficher/Masquer

            C’est important de toujours douter – un peu. Après, il fait aussi graduer le doute, et ne pas considérer toutes les hypothèses comme équivalentes. Mais aussi, un jour, d’arriver à la conclusion la plus probable en fonction des faits…


        • TZ Le 17 septembre 2017 à 07h24
          Afficher/Masquer

          “Fonctionnement des truthers” : voilà une bien curieuse manière de traiter ceux qui doutent, qui comportent peut-être moins d’illuminés que ceux qui ne doutent jamais.

          Désolé, mais cette réponse jette un discrédit total sur ce que vous publiez, il n’y a donc plus qu’à s’en remettre aux médias américains qui, eux, commencent à avancer dans la bonne direction.


          • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 10h56
            Afficher/Masquer

            Je parlais évidemment des plus acharnés, qui ne cherchent pas la Vérité. Bonne chance avec les médias américains.


      • ttec Le 17 septembre 2017 à 07h26
        Afficher/Masquer

        Ezra Le 16 septembre 2017 à 11h27
        « Les effondrements progressifs c’est du bobard .Il s’agit dans les 3 cas de vitesse proche de la chute libre »

        « Progressif » veut dire ici qui se propage.
        Si les tours s’étaient écroulées en un millième de seconde, c’eût été un effondrement progressif quand même.

        Un mathématicien de l’université de Cambridge a même trouvé matière à en faire un article :

        K. A. Seffen : “Progressive Collapse of the World Trade Centre: a Simple Analysis”


        • Ezra Le 17 septembre 2017 à 11h55
          Afficher/Masquer

          Pour mettre les points sur les i , je parle d’unanimité médiatique à ignorer des faits importants , ce qui est la principale question évacuée du débat ! Pourquoi et comment une telle unanimité ? :
          L’effondrement d’une tour – le WTC 7 – n’est ce pas un fait important ?
          Niels Harrit existe t il ? A t il parlé de nanothermite dans une revue scientifique à comité de lecture ? Oui . Les médias en ont ils fait état ? Non et unanimement !
          Cela n’a pas d’importance ?
          Le film dont j’essaie de parler ce qu’une censure m’interdit de faire est visible sur Youtube et cite quantité de sources factuelles et indiscutables de presse de tous les pays qui sont à la base de la centaine de questions sans réponse.
          C’est un formidable travail tout aussi valable que celui exposé sur ce site.
          Et surtout qui tente de rétablir le déséquilibre médiatique manifeste qui semble aujourd’hui accepté y compris et c’est un comble par quelqu’un qui en est victime (Je parle de la censure decodex )


          • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 16h42
            Afficher/Masquer

            “L’effondrement d’une tour – le WTC 7 – n’est ce pas un fait important ?”

            Non.

            Un tour sans structures porteuses en béton qui s’écroule ravagée par un incendie, non, promis, aucune importance. C’est même pour ça que personne n’en a parlé ni le jour même, ni pendant des années.


            • ezra Le 17 septembre 2017 à 22h17
              Afficher/Masquer

              Un tour sans structures porteuses en béton qui s’écroule ravagée par un incendie, non, promis, aucune importance.

              On aurait donc des spécialiste des gratte ciel dans toutes les rédactions
              capables de filtrer les informations pertinentes, ce qui a abouti à cette unanimité de la presse … Et bien merci pour l’info , Olivier …

              Par contre le film de l’écroulement ne cadre pas avec votre affirmation :
              Pas la moindre flamme n’y apparait. Comment ravager un immeuble sans flammes apparentes ?

              J’attends votre réponse avec grand intérêt , et merci pour votre patience et le temps que vous consacrez à mon édification…


          • Ezra Le 17 septembre 2017 à 19h47
            Afficher/Masquer

            La gérance des 3 tours n’a aucune importance non plus, Larry Silverstein
            s’en est occupée à partir de 2001 , et a pris le soin de les assurer contre les attentats , ce qui s’appelle avoir le nez creux. Et sa femme lui a pris un RV chez le dentiste le 11/09 ce qui lui a évité d’être dans son bureau du WTC Nord, …

            Sinon la préparation de la démolition des tours (plusieurs semaines de boulot)
            ne peut pas avoir eu lieu car c’est la famille Bush qui était chargée de la sécurité. Mais cela intéresse qui ?


            • ezra Le 17 septembre 2017 à 20h05
              Afficher/Masquer

              Parmi l”avalanche d’infos publiées ici , pas une seule fois le mot redondance n’est écrit. Les structures porteuses métalliques sont redondantes pour adresser la perte de rigidité liée au feu.
              Redondance de 3 pour le noyau central , et 5 pour l’exosquelette.

              Il est question de flambement des colonnes centrales avec un schéma explicatif montrant une colonne isolée.
              Les 47 colonnes étaient reliées entre elles. Donc, aucune possibilité de flambement…. (quelque chose de publié à la va vite ? Faites relire , Olivier)


            • Les-crises Le 17 septembre 2017 à 22h21
              Afficher/Masquer

              Lisez les articles et les rapports techniques, merci.


            • ezra Le 18 septembre 2017 à 08h07
              Afficher/Masquer

              Lisez les articles et les rapports techniques, merci…

              Ils sont basés sur des modèles théoriques qui sont de source unique, le NIST , non indépendant de l’administration Bush en mesure de faire pression.
              Les données permettant de les établir n’ont pas été fournies aux scientifiques indépendants qui en ont fait la demande.


            • ezra Le 18 septembre 2017 à 10h54
              Afficher/Masquer

              L’effondrement en chute libre aujourd’hui …

              D’abord unanimité des médias à ne pas parler de la symétrie des effondrements , sorte de miracle d’harmonie et d’ordre résultant d’agressions non symétriques …
              Cette unanimité ne questionne aucunement l’auteur de ce blog dont par ailleurs il proclame que c’est sa raison d’exister , i.e. lutter contre une presse aux ordres , et permettre l’info pluraliste.
              A l’évidence elle n’a pas eu lieu pour cette affaire.

              Le terme chute libre n’est pas employé par les experts d’architectes et ingénieurs : ils parlent de vitesse proche de la chute libre .
              Quant aux exemples de poutres chutant plus vite rien ne prouve qu’elles sont à la vitesse de la chute libre. Elles peuvent subir des accélérations résultant du souffle d’explosions par exemple.


            • Homère d'Allore Le 20 septembre 2017 à 07h07
              Afficher/Masquer

              ”Et les a assurées avant les attentats, ce qui s’appelle avoir le nez creux”

              Comme le WTC avait déjà été la cible d’un attentat, rien de très étonnant…


          • robin Le 18 septembre 2017 à 08h53
            Afficher/Masquer

            Cerise sur le gateau des énormités dont est constellée cette journée fatidique : l’effondrement de la tour 7 annoncée 20 minutes avant qu’elle ne se produise par la BBC……sûrement encore un détail pour le nouveau soldat du système Berruyer.


            • Les-crises Le 18 septembre 2017 à 09h15
              Afficher/Masquer

              Oh, ça alors, une tout faite pour tenir 3 ou 4 heures au feu, c’est écroulée au bout de 7, quelle surprise !

              Tiens, je vous le renvoie : qu’est-ce qui nous dit que vous n’êtes pas un troll payé par le gouvernement pour faire en sorte que le public ce concentre sur un truc sans intérêt d’il y a 16 ans plutôt que sur les problèmes d’aujourd’hui ?


            • Trad Le 18 septembre 2017 à 15h31
              Afficher/Masquer

              La raison d’être de ce blog n’est pas de lutter contre l’unanimité des médias mais de proposer lorsqu’il y a lieu un point de vue différent du point de vue le plus diffusé sur certain événement géopolitique, économique ou autres.

              L’unanimité sur certain sujet comme la rotondité de la terre n’est pas forcement synonyme de tromperie.

              Alors pourquoi les médias ne parlent pas de cette effondrement des tours sur elles-même, sur le moment il est évident que l’ampleur de la catastrophe et ses répercussions ont trusté les journaux.
              Dans un second temps une fois l’émotion passé, faire des articles scientifiques pointus sur le sujet n’est pas très vendeur et demande un investissement énorme en temps ainsi qu’en compétences.

              Enfin la réponse à la question de l’effondrement «symétrique» est très bien vulgarisé dans les articles du blog sur le sujet… encore faut-il les avoir lu.

              Quand a la vitesse proche de la chute libre, elle n’a rien de proche. 30% d’écart minimum c’est une très grande différence pour quiconque fait de la physique. Quand aux pièces projetées par l’explosion les seuls qui ont une vitesse de chute qui pourrait être réellement accéléré par une explosion sont celles propulsées vers le bas, pas celles expulsées sur les côtés.


            • Ezra Le 19 septembre 2017 à 08h19
              Afficher/Masquer

              Trad a posté
              **
              Enfin la réponse à la question de l’effondrement «symétrique» est très bien vulgarisé dans les articles du blog sur le sujet… encore faut-il les avoir lu.
              **

              Une recherche du mot symétrie ou symétrique ne donne rien ….
              (https://www.les-crises.fr/911-2-les-tours-jumelles-4/)
              Merci de fournir un exemple…

              La rotondité de la terre n’a pas toujours été objet de consensus…
              (En tout cas merci de me faire rire , cela détend….)

              Certains trouvent normal que le WTC7 n’intéresse pas les médias de masse , ce qui présupposerait que cet effondrement n’ait aucun rapport avec les 2 précédents , qui sont susceptibles d’être des “attaques terroristes. Il est évident sauf à être d’une mauvaise foi ou d’une stupidité complète qu’il est impossible de le dire à priori.
              Cet évènement est évidemment d’une grande importance et
              doit faire l’objet de l’ouverture d’une enquête indépendante qui n’a jamais eu lieu.


            • Trad Le 19 septembre 2017 à 17h49
              Afficher/Masquer

              Pour ce qui est de la rotondité de la terre, j’ai bien utilisé le présent…je ne vois pas ou vous avez lu que j’ai dis qu’elle a été de tout temps un consensus (mais je suis heureux de vous avoir fait rire néanmoins).

              Pour ce qui est de la “symétrie” comme a chaque fois j’emploie des guillemets, en effet l’effondrement n’a rien de symétrique(cf le basculement des étages du sommet de WTC2…cf l’article sur l’écroulement), les tours se sont effondrés sur elle-même ce qui est très différents. Imaginer que les immeubles puissent basculer dans leurs ensembles est plutôt étonnant d’autant que les impacts des avions est au dessus du centre de gravité des bâtiments.


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 20h21
              Afficher/Masquer

              Merci de répondre sur le WTC7 :L’unanimité d’une presse en quête de scoops à ne pas parler d’un évènement possiblement en rapport
              avec une attaque terroriste , et à ne pas se poser de questions sur des
              projections de débris à plus de 150 m dans tous les sens et sur la bonne dizaine de batiments environnant , n’occasionnant l’écroulement que d’un seul édifice , …les 3 tours s’effondrant sur leur empreinte avec des caractéristiques de démolition controlée , …
              Vraiment aucun intéret pour la presse pluraliste et le contre pouvoir ?

              Larry Silverstein , aucun intérêt ?

              A vous lire …


      • ttec Le 18 septembre 2017 à 13h03
        Afficher/Masquer

        Ezra Le 16 septembre 2017 à 11h27
        « Niels Harrit et une équipe de scientifiques … dans une revue à comité de lecture »

        Voyons d’abord la revue :
        c’est The Open Chemical Physics Journal, publiée par Bentham Science Publishing, éditeur qui s’était déjà distingué en publiant des articles générés par ordinateur (voyez SCIgen, sur Wikipedia).
        Cette revue n’apparaît pas sur la liste des revues internationales, et n’est jamais citée dans aucune publication.

        Steven Jones est évidemment membre de l’équipe.

        Le comique vient ensuite :

        C’est la deuxième fois que l’éditeur de cette revue doit démissioner, suite à un article sur le WTC. (chercher Marie-Paule Pileni)
        Cette fois-ci le professeur Denis G. Rancourt (Ottawa) a été tellement outré par le peu de sérieux de l’article qu’il a écrit à l’éditeur (Frydman) :

        […] en tant qu’expert dans le domaine concerné, j’ai fait une critique de l’article […] J’ai rendue ma critique publique ici = http://climateguy.blogspot.fr/2010/11/peer-review-of-harrit-et-al-on-911-cant.html = […] Mon rapport est également critique à l’endroit de votre journal. Il apparaît que votre comité de lecture est défectueux, jusqu’au point de l’irresponsabilité professionnelle ou pire.[…]

        A quoi Frydman répond :

        Ce que vous décrivez et de fait très inquiétant […] ma lettre de démission a été reçue est acceptée […]


      • sissa Le 18 septembre 2017 à 14h07
        Afficher/Masquer

        Le wtc7 s’est ramassé l’effondrement d’une tour de 400 mètres dans la figure et a brûlé pendant des heures (http://www.debunking911.com/pull.htm) , cela vaut bien un avion.

        Non les tours ne sont pas effondrées à une vitesse proche de la chute libre, c’est très clair pour les wtc 1 et 2 (http://www.debunking911.com/freefall.htm ) et pour le wtc,7 l’effondrement en chute libre n’a représenté qu’une faible partie de l’effondrement:On voit très clairement sur un un certain angle une partie du toit s’effondrer, signe d’un écroulement intérieur préalable à la ruine totale de l’édifice

        Cela fait 10 ans que ces “arguments” ont été démontés: https://www.youtube.com/watch?v=_kSq663m0G8


        • Ezra Le 19 septembre 2017 à 09h15
          Afficher/Masquer

          Le WTC7 est filmé en train de s’effondrer.
          Il est évident qu’il n’est pas et n’ a pas été ravagé par un incendie et que sa façade exposée est intacte.
          Ceux qui prétendent l’inverse sont des menteurs.


          • Alain Sauvannet Le 19 septembre 2017 à 10h05
            Afficher/Masquer

            Ezra, vous vous foutez clairement du monde, il n’y a pas d’autres termes:

            http://www.debunking911.com/WTC7.htm

            https://www.metabunk.org/how-much-of-the-smoke-around-wtc7-actually-from-wtc7.t2514/


            • robin Le 19 septembre 2017 à 10h45
              Afficher/Masquer

              Et des incendies font tomber tous les points d’attaches d’un immeuble à tous les étages en grande partie en chute libre ? qui se fout du monde ?


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 11h16
              Afficher/Masquer

              Chacun peut aller visionner des images de gratte ciel ravagés par des incendies .ils sont intégralement brulés, puisque les pompiers n’y ont pas accès.

              Rien à voir avec le WTC7 , les pompiers sont intervenus et la façade filmée pdt l’effondrement est intacte, il est donc malhonnête de parler d’un immeuble ravagé.

              Et cela ne répond pas à l’argument ppal :
              Qui a décidé que ce WTC7 n’était pas une cible d’Al Qaida et
              la 3e tour attaquée ce jour ?
              Al qaida n’a rien revendiqué le jour même ,
              et il n’y a donc toujours aucune explication à l’unanimité médiatique
              à ne pas diffuser cet événement.


            • sissa Le 19 septembre 2017 à 20h33
              Afficher/Masquer

              à Ezra
              Je ne comprends pas la malhonnêteté intellectuelle en général, mais dans le cas du 11/09 cela me dépasse.
              Personne ne nie qu’une façade était intacte, mais il est très clair que l’autre côté du building était dévasté. , c’est criant dans les liens qu’on vous a fourni.
              Quant à l’unanimité médiatique, elle n’existe que dans votre imagination: l’événement a tellement été relaté qu’on l’a même annoncé avant qu’il ne se produise(d’ailleurs c’est un des “arguments” les plus foireux des réopénistes et aux autres “truthers”)


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 23h37
              Afficher/Masquer

              **Quant à l’unanimité médiatique, elle n’existe que dans votre imagination: l’événement a tellement été relaté qu’on l’a même annoncé avant qu’il ne se produise…
              **
              Titre :
              France3 brise l’omerta sur le 11-Septembre et le WTC7

              https://www.youtube.com/watch?v=nzFDQO6iONA

              Un sondage de 2011 en France a indiqué que 85% des interrogés ignoraient l’existence de cette tour.
              Pour ma part je ne l’ai appris qu’en 2015 .
              J’étais au boulot quand la télé a diffusé l’info .
              Et sur le 20h de Pujadas il y 5 s de WTC7 avec comme explication de l’effondrement la fragilisation due aux précédents.
              Si vous trouvez d’autres infos télé , faites nous signe.
              Donc 5s pour ne rien dire sur une fragilisation d’une tour parmi des dizaines et évacuant toute question d’une 3e attaque terroriste ou non.

              Et Larry Silverstein ? Montrez donc un doc qui en parle ….

              http://www.ina.fr/video/1820710002004/attentats-etats-unis-le-film-de-la-catastrophe-video.html


            • Les-crises Le 20 septembre 2017 à 08h25
              Afficher/Masquer

              Et 99 % ignorent l existence du WTC 5


          • Okkoh Le 19 septembre 2017 à 10h09
            Afficher/Masquer

            Une preuve que l’un des deux camps est constitué de menteurs ?


          • Les-crises Le 19 septembre 2017 à 12h43
            Afficher/Masquer

            Mon pauvre… Attendez le billet dedi ė, vous apprendrez donc de nouvelles informations


  8. Dahool Le 12 septembre 2017 à 16h45
    Afficher/Masquer

    Bonjour

    Pour commencer, je pense que nul ne doute que des avions ont percuté les tours, sauf ceux soutenant la théorie des hologrammes… lol

    Sinon, j’ai des choses à dire concernant les crashs et la structure mais ça implique de parler de l’effondrement et du feu.

    Comment fais-je ?

    Il existe divers sujets qui sont difficilement abordables sereinement, je trouve dramatique que dans nos sociétés modernes, nous n’arrivons pas à débattre tranquillement, sans peur des gros yeux, du filet de bave ou du jugement de valeur.
    Les histoires sensibles le sont parce qu’elles existent, le 11/09 ne fait pas exception. Certains doutes paraissent légitimes.


    • Red@rt Le 12 septembre 2017 à 17h42
      Afficher/Masquer

      Le doute ne devrait t’il pas toujours être légitime? C’est bien le fond du problème!
      Que les réponses soient contestables est une évidence. Ce qui m’interpelle, c’est de ne pouvoir m’intéroger sur certain sujet sous peine d’être repeint en extrémiste. (Il est bien entendu que je ne parle pas du site les-crises.fr, l’un des rares lieux à ne pas être soumis à de telle injonction)
      Le schéma est le même sur d’innombrable sujet, spécialement lorsqu’il s’agit d’émettre des doutes sur les informations relatives aux conflits qui engagent les intérêts du monde occidental.
      (Conf sujets suivants; Ukraine/Syrie/Venezuela)
      Finalement le mécanisme est simple; sur de tels sujets apparait immédiatement un réflexe pavlovien qui consiste à toucher le point Godwin dés l’émmission de la moindre idée contrariante.
      Reste à comprendre comment un tel réflexe peut être inculqué à si grande échelle…


      • Dahool Le 12 septembre 2017 à 17h57
        Afficher/Masquer

        La TV, les médias et le système éducatif.
        En réponse à votre dernière interrogation mais j’imagine que je ne vous apprends rien.

        Le plus intéressant est pourquoi, comment et dans quel but.


      • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 00h06
        Afficher/Masquer

        C’est bien pour cela que le titre “Les théories fumeuses …”, plus tard “les fadaises” sont des expressions détestables. Pourquoi ce mépris dès que l’on met en doute la version officielle ?


        • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 00h17
          Afficher/Masquer

          Vous verrez à la fin. Vous devez avoir du mal à juger vu que ce n’est pas sorti.


          • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 20h25
            Afficher/Masquer

            Je n’ai pas attendu 16 ans pour prendre connaissance des avis divers et variés sur cet événement. J’ai commencé le soir même de ce 11 septembre !

            Les expressions méprisantes viennent surtout des partisans de la thèse officielle. Je pense à l’ineffable Jérôme Quirant qui ne peut prononcer une phrase sans l’agrémenter d’insultes à l’égard de ceux qui ne sont pas de son avis. S’il est si sûr de lui, pourquoi exige-t-il toujours de pouvoir s’exprimer sans la présence d’opposants (émission avec Guillaume Durand par exemple) ? Pourquoi son site ne laisse-t-il aucune place au débat comme vous le faites ? J’aimerais bien savoir qui est Quirant en dehors de son poste à l’université de Montpellier.

            Les arguments suffisent. Le mépris est superflu et aurait plutôt tendance à éveiller les soupçons. Il y a tellement de faits suspects dans cette tragédie que les défenseurs de la thèse officielle n’ont pas de temps à perdre en agressions gratuites !


            • Crapaud Rouge Le 15 septembre 2017 à 13h59
              Afficher/Masquer

              “Les expressions méprisantes viennent surtout des partisans de la thèse officielle.” : probablement, parce qu’ils en ont marre des “arguments” des contestataires. “Il y a tellement de faits suspects”, comme vous dites, que les contestataires “oublient” les faits les plus basiques, nécessaires et suffisants pour expliquer les effondrements.

              Ils ne réfutent pas la thèse officielle, ils ne font que la mettre en doute avec des “faits suspects” qui n’expliquent rien. C’est patent avec cette histoire d’oxydes de plomb “vaporisés” sur des laines minérales, ce qui “indique” de “hautes” températures, évidemment inexplicables par la thèse officielle. Mais comme il n’y a pas de limite au nombre de “faits” que la thèse officielle n’explique pas, on conclura que les enfumeurs sont du côté de ceux qui sèment le doute.


            • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 16h07
              Afficher/Masquer

              Bien dit, merci.


  9. Fox 23 Le 12 septembre 2017 à 17h08
    Afficher/Masquer

    J’ai le même problème que Dahool. je ne met pas en cause l’impact d’avions sur les tours ou le Pentagone, mais les explications de ce jour, qui ne sont pas du crû d’Olivier, mériteraient d’être largement complétées, comment faire ?
    Quand je lis que les tours n’étaient pas étudiées pour résister à des frappes latérales, en tant qu’ancien responsable structure, je ne peux que m’insurger.
    Le calcul des tours, de par le cahier des charges, a été fait pour résister à la frappe d’un Boeing 707 en pleine vitesse (proximité quasi immédiate de la Guardia) et/ou d’un ouragan remontant de Floride, les dernières années ont prouvé la véracité de cette possibilité.
    L’ensemble des calculs structures est assorti d’un coef de sécurité allant de 4 à 5.
    Olivier, à l’aide !


    • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 17h28
      Afficher/Masquer

      “Le calcul des tours, de par le cahier des charges, a été fait pour résister à la frappe d’un Boeing 707 en pleine vitesse”

      Oui. Et les calculs du Titanic faisaient qu’il a été déclaré insubmersible… 😉


      • pemile Le 12 septembre 2017 à 17h40
        Afficher/Masquer

        Oui, mais le titanic a coulé dès sa première croisière (un peu comme le pont de tacoma qui s’écroula 3 mois après sa construction) alors que les twin towers ont tenues des dizaines d’années et résisté à un incendie et à un attentat à la bombe, non ?


      • Dahool Le 12 septembre 2017 à 18h05
        Afficher/Masquer

        Le Titanic a percuté un iceberg, on le sait.
        Ce qu’on sait moins, vu sur arte je crois, c’est que le bateau couvait un feu de charbon depuis son départ, et que celui ci est responsable de l’affaiblissement des cloisons, qui ont cédé.
        Qu’en pense le propriétaire de l’époque ?

        Ps : c’est une parenthèse qui, je l’espère, franchira le mur de Troie. Lol


        • Vincent Le 12 septembre 2017 à 19h02
          Afficher/Masquer

          Pour continuer le parallèle avec le WTC, en cours de construction ils ont simplifié le design pour de mettre que deux séries de rivets pour lier les tôles composants la coque. l’ingé avait prévu trois, le chargé de construction en met deux. et de piètre qualité en plus.
          Il s’avère que ce ne sont pas les tôles qui se sont déchirées en heurtant l’iceberg, mais les rivets qui ont lâchés, ne maintenant plus les tôles entre elles.

          dans le cas du WTC on peut tout a fait imaginer une malfaçon volontaire dans la construction par rapport aux calculs, rajouté a de piètre matériaux.


          • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 23h51
            Afficher/Masquer

            non, c’est un problème de structure trop fragile, c’est tout… Vous me direz, c’est une sorte de malfaçon.

            Le WTC, c’est solide la plupart du temps, mais ça ne supporte pas le crash d’un avion plein de kérosène, c’est tout…


            • Scrib Le 13 septembre 2017 à 09h18
              Afficher/Masquer

              @Yanka :
              Meme les terroristes l’ignoraient.
              Il y a des articles qui mentionne des propose de Ben Laden, qui dit, en substance, qu’il en espérait pas tant, que l’effondrement n’était pas voulu. Une sorte de cerise sur le gâteau selon leurs points de vue.
              Si mes souvenirs sont bons, c’est son fils qui explique ça. (j’essayerai de retrouvé le lien vers un des articles)


            • joe billy Le 13 septembre 2017 à 09h25
              Afficher/Masquer

              La troisième tour (WTC 7) n’a pas été percutée par un avion, elle…


            • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 14h37
              Afficher/Masquer

              elle a été percutée pa rles débris du WTC et a brulé comme les autres, elle.


            • Nerouiev Le 13 septembre 2017 à 09h26
              Afficher/Masquer

              Votre raisonnement est trop entier et donc devient simpliste. Dans toute construction, en fonction du cahier des charges et des exigences d’assurance, on peut être amené à créer volontairement des points faibles pour éviter des dégâts encore plus grands. Ici il aurait pu s’agir d’absorber l’impact d’un gros et rapide projectile très local afin d’éviter un basculement en interaction avec les autres assureurs du quartier. Et ceci sans altérer la résistance à la pression du vent.
              Tout notre electro-menager en est farci.


            • Adolphe Charlot Le 15 septembre 2017 à 20h39
              Afficher/Masquer

              Bonjour
              Juste une petite remarque
              Je suis ok avec le fait que les structures en acier aient ramollies avec le feu du kérosène et qu’ensuite tout ce soit écroulé comme château de cartes mais ce qui me trouble c’est que cela soulève aussi des questions
              L’avion avait il le plein ?
              Dans l’explosion originale combien de % de kérosène c’est instantanément envolé
              Et surtout quand sais que les réservoirs de L’avion et dans une partie du tronc centrale n’y a t- il pas un problème d’échelle évident ? C’est pas plutôt un super tanker de kérosène Qu’il aurait fallu déverser ?
              Bravo pour votre travail


            • Seraphim Le 16 septembre 2017 à 02h24
              Afficher/Masquer

              Donc, les tours 1 &2 ne peuvent supporter le “crash d’un avion plein de kérosène”, lequel kérosène tombant comme une pluie généreuse jusqu’au rdc joue un rôle majeur dans l’incendie et l’effondrement, tandis que la tour 7 ne peut supporter un incendie “sans avion et sans kérosène, sans explosion subreptice au rdc etc..” Belle cohérence !


      • laurent fournier Le 12 septembre 2017 à 20h26
        Afficher/Masquer

        Un petit detail errone tout de meme: la densite du beton arme est 2.5 T./m3 donc une dalle de 10cm d’epaisseur fait deja 250kg/m2. Ajoutant a cela les membrures metalliques en sous-face,, formant avec la dalle un plancher collaborant, plus les faux-plafonds et revetements de sol, y compris un ou deux ragreages en 30 ans d’existence, et le plancher pese probablement dans les 300kg/m2, pas 50. A moins que ces “50kg/m2” soient le poids de la partie metallique seule, dans ce cas ca colle. Cette valeur de 50kg/m2 est-elle dans lerapport du NIST ou est-ce une coquille?


        • RémyB Le 13 septembre 2017 à 10h48
          Afficher/Masquer

          désolé Laurent,
          il me semble que j’ai lu quelque part, peut-être ici, que le béton des dalles
          était “allégé” donc ne correspondant pas à la densité classique employée.
          A vérifier, donc.


          • pemile Le 13 septembre 2017 à 14h55
            Afficher/Masquer

            Oui, un béton léger est en moyenne entre 1T et 1.5T/m3 (suivant les granulats) mais avec une dalle de 10cm d’épaisseur et le poids des bacs aciers, le 50kg/m2 donné dans l’article semble bien faible.


          • Laurent Fournier Le 13 septembre 2017 à 19h40
            Afficher/Masquer

            Je n’ai pas trouve dans le rapport du NIST d’indication du poids des planchers. Mais peut-etre ais-je lu trop vite. En revanche, ils ecrivent que le “beton leger” qui faisait les dalles des planchers de bureaux avait une resistance caracteristique de 3,000 psi, c’est a dire 20Mpa. (les planchers techniques avaient un beton normal, de 3,600psi = 24Mpa) C’est donc un beton pas tellement leger, en tout cas surement pas du beton cellulaire mais plutot un beton de granulats legers, faisant probablement entre 1800kg/m3 et 2000kg/m3. Donc l’origine de cette valeur de “50kg/m2” pour le moins bizarre, reste mysterieuse…


            • bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 21h35
              Afficher/Masquer

              Bonjour, sans doute y-a-t il en effet une coquille dans le 1er billet dans le paragraphe qui traite des planchers, 50 kg/m² est très improbable. Ceci dit, ce 1er billet permet de bien comprendre le rôle majeur que jouaient les planchers en tant que stabilisateurs et raidisseurs dans la conception de ces tours. Compte tenu de la nature des fixations de ces planchers sur les parois verticales (boulonnés, aucun scellement), on imagine facilement qu’elles aient pu céder aux très fortes surcharges qu’ont provoqués les planchers des étages supérieurs en s’effondrant.


      • François Marquet Le 13 septembre 2017 à 10h49
        Afficher/Masquer

        Pas très honnête: l’hypothèse iceberg n’avait pas été envisagée par les constructeurs du Titanic, l’hypothèse avion a été prise en compte dans le calcul des tours. Il y a un parti pris qui me gène dans votre façon de voir les choses, vous discréditez les contradicteurs, pratiquez l’amalgame: Pont de Tacoma, Titanic, et vous exagérez dans le sens de vos démonstrations: “poutres chauffées à blanc”, “carburant atomisé”…
        Votre scepticisme ne s’applique pas aux rapports du NIST, alors qu’ils n’ont pas publié leurs modèles de calcul, qui sont de ce fait invérifiables.
        Apportez nous des faits, des “évidences dures” comme disent les anglais, critiquez les arguments et les méthodes, pas les personnes, si vous voulez prouver quelque chose.
        Vous publiez? chiche


        • Narm Le 14 septembre 2017 à 00h15
          Afficher/Masquer

          c’est ce qui m’inquiète, les poutres chauffées à blance ne le sont qu’au niveau des étages incendiés ….


        • Geof' Le 14 septembre 2017 à 07h50
          Afficher/Masquer

          François Marquet a raison….

          le problème, c’est le statut des preuves/données…

          on est tous ici à mouliner du mou : c’est à celui ou celle (!) qui agencera le mieux toutes les données.

          si c’est un puzzle, avons-nous toutes les pièces ? mais est-ce un puzzle ou un labyrinthe ? la réponse n’est peut-être pas dans une étude d’architecte…

          c’est comme…qui a tué JFK ? à ce jour, le grand public a bien qqe idées mais aucunes certitudes, ceux qui ont faut le coup sont morts ou ricanent dans leurs coins…

          en Belgique, les tueurs du brabant : pareil !

          il y a qqch d’agaçant à ne pas “tout savoir”, la sagesse commence au moment où on l’accepte, et qu’on cesse de se sentir humilié

          Geoffrey, neo-communiste sage


      • Gérard de Nerval Le 14 septembre 2017 à 17h21
        Afficher/Masquer

        aucun navire même un brise glace ne peut résister a la collision avec un énorme iceberg.
        Ce que souleve le débat sur le 11 septembre est le même que sur d’autres sujets: il n’ y a plus de débat, mais une version officielle , un dogme. Tous ceux qui contestent ou posent des questions sont écartés des grands médias et ,certain sujet étalé sur la place publique dans les années 80 peuvent désormais vous conduire en prison.


        • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 18h40
          Afficher/Masquer

          Je ne sais pas pourquoi vous parlez de “version officielle”. Il y a une version tr_ès comment admise par les pouvoirs publics et la majorité des experts (ce qu’on appelle l’état de la science à un moment donné).

          Vous remettez aussi en question la “version officielle” voulant qu’un iceberg ait coulé le Titanic ? Il était pourtant vendu comme étant insubmersible, et il y a plein de coïncidences troublantes…

          Bref, aucun gratte ciel en acier avec de grandes parties sans structures porteuses ne peut résister à des gros impacts et d’énormes incendies. CQFD….


          • Pluton92 Le 14 septembre 2017 à 20h28
            Afficher/Masquer

            La version officielle n’est pas une version communément admise par la majorité des experts. C’est une version politique que les pouvoirs publics cherchent à faire valider par des experts payés pour ça. C’est le cas pour de nombreuses versions officielles, que ce soit en histoire, en climatologie, en économie, en politique, etc.

            Ecrire que “aucun gratte ciel en acier avec de grandes parties sans structures porteuses ne peut résister à des gros impacts et d’énormes incendies” n’est pas une démonstration. C’est une affirmation sans preuve. Non, il n’y a pas eu “d’énormes incendies”. Un feu de kérosène en combustion incomplète n’est pas en mesure de provoquer de fortes températures au cœur de grosses poutrelles d’acier au point de leur faire perdre leurs qualités mécaniques.


          • isidor ducasse Le 15 septembre 2017 à 07h29
            Afficher/Masquer

            Je sais pas pourquoi vous parliez de “version officielle” concernant la revolution de Maïdan. Pourtant, Il y a la version trés admise par les pouvoirs publics et la majorité des experts.

            Le Titanic, tout le monde connait l’histoire, c’est une vérité historique et prouvée. Venez m’acheter une voiture, les miennes sont indestructibles, vous pourrez foncer dans un mur en béton.

            La question que je pose, pourquoi n’y a t-il pas de débat, et cela est de même pour l’ukraine, y-a-t-il eu des débat sur le rôle des occidentaux et notament des US en Ukraine.


            • bourdeaux Le 15 septembre 2017 à 08h00
              Afficher/Masquer

              “Le Titanic, tout le monde connait l’histoire, c’est une vérité historique et prouvée.” Mais pas du tout prouvée ! moi j’affirme que les cloisons du titanic NE POUVAIENT PAS céder, et que si elles ont cédé, c’est parce qu’un agent des services secrets austro-hongrois les a plastiquées; prouvez-moi donc que c’est faux ! Je vous laisse avec ça, débrouillez-vous…
              Au fait : ce jour on peut enfin observer les écroulements, ce qui va permettre de distinguer, parmi les “truthers”, ceux qui ont une bonne vue de ceux dont le système oculaire est colonisé par des fantômes, agents du FBI.


          • Fox 23 Le 16 septembre 2017 à 10h23
            Afficher/Masquer

            Vos affirmations péremptoires ne reposent sur rien. Pas un exemple pour étayer vos arguties.
            Oui le WTC fut calculer pour résister à l’impact direct d’un Boeing 707, plus gros avion de l’époque des calculs (poids et vitesse correspondant d’ailleurs bien aux conditions d’impact du 767), oui pour résister aussi à un ouragan.

            Je sais que vous aller rejeter ce message comme la plupart de ceux réfutant ce que vous reprochez tant à vos adversaires habituellement, l’intolérance, la suffisance. J’aurais au moins eu l’occasion de vous dire ce que je pense de cette mascarade “d’explications” en espérant que vous êtes bien rémunéré pour ce travail de propagande.


            • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 11h16
              Afficher/Masquer

              “en espérant que vous êtes bien rémunéré pour ce travail de propagande.”

              Au moins 0 euros, oui…


        • Crapaud Rouge Le 15 septembre 2017 à 15h11
          Afficher/Masquer

          “Tous ceux qui contestent ou posent des questions sont écartés des grands médias” : au vu des questions, je trouve cela plutôt heureux. De toute façon, si complot il y avait eu effectivement, qu’est-ce que cela changerait ? Son dévoilement permettrait-il de changer les US dans un sens plus vertueux ? L’on a vu que, malgré les révélations sur la complicité de l’Arabie Saoudite, les relations des US avec ce pays n’ont même pas changé d’un iota…


    • SCC Le 12 septembre 2017 à 20h08
      Afficher/Masquer

      Il ne suffit pas de poster une affirmation pour que cela soit un axiome. Voici les déclarations d’un des responsables de la construction des tours:
      http://www.bbc.co.uk/sn/tvradio/programmes/horizon/broadband/archive/leslie_robertson/index_textonly.shtml
      Donc, 707 en phase d’atterrissage, donc pas à pleine vitesse et pas de carburant considéré. En fait cette affirmation est très contestée, du fait même que Robertson s’est lui même contredit dans les années 2000, ce qui est même repris par un site contestant la thèse officielle. L’autre hic, c’est qu’il ne semble pas y avoir de note de calcul formelle prouvant que le bâtiment pouvait survivre à l’impact d’un 707, même à faible vitesse. Quand on fait le tour des infos disponibles on s’aperçoit que l’affirmation manque totalement de consistance. Au mieux, il semblerait que des évaluations post-conception avec un avion à faible vitesse aient pu être faites, sans que cela soit une donnée de conception d’origine (et sans le feu, car ils n’avaient à l’époque pas les moyens d’évaluer les conséquences d’un feu).


      • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 23h53
        Afficher/Masquer

        Oui. Rappelons que le but du WTC est de construire un bel immeuble qui tient au fil du temps, à un cout raisonnable, pas un bunker qui résiste à un avion, à une fusée, à un astéroïde, à des tirs d’artillerie…


        • nicolas Le 13 septembre 2017 à 01h20
          Afficher/Masquer

          Faux.

          Retrouvez une vidéo d’un des architecte qui a bossé sur le projet.
          Ces tours pouvaient résister à des ouragans ça a été conçu pour ça …

          Comme vous dites caramba raté !

          C’est pas comme ça que vous arriverez à amadouer les déconnards de toute façon Oliver …

          Vaut mieux donc arrêter le massacre.


          • Karnak Le 14 septembre 2017 à 10h16
            Afficher/Masquer

            Oui, en même temps, ce ne serait pas la première fois qu’un archi vanterait son bâtiment en affirmant que c’est le plus beau et le plus costaud…


            • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 12h03
              Afficher/Masquer

              En effet… 🙂


            • RGT Le 16 septembre 2017 à 19h59
              Afficher/Masquer

              Et qu’en même temps les constructeurs du bâtiment “optimisent” les coûts de construction pour maintenir ou augmenter leur marges, voire simplement ne pas perdre de fic sur un chantier pour lequel ils ont cassé les prix afin d’obtenir un marché important…

              Quand on voit les soudures ou la protection incendie des poutrelles métalliques il y avait réellement des problèmes de malfaçons.

              Ensuite, que le bâtiment tienne bien en statique est une chose (c’est même sa principale fonction, si ça n’avait pas été le cas c’était case prison directe pour tous ceux qui avaient participé à la construction).
              Ensuite, il reste les “impondérables” qui n’avaient pas été pensés lors de la construction… La mauvaise qualité de l’isolant thermique et des soudures n’aurait sans doute JAMAIS posé le moindre problème lors d’un accident “normal” (ouragan “normal” pour la région, incendie de bureaux avec les asperseurs opérationnels, etc…).

              Mon avis personnel sur cette sinistre affaire est que les architectes n’ont pas pensé à l’éventualité d’un tel désastre, que les constructeurs ont fait des “économies de bouts de chandelle”, que les propriétaires on ensuite “optimisé” les coûts d’entretien, etc, etc.

              Bref, une belle gestion financière permettant “d’optimiser” les profits sans se soucier des conséquences sur un impondérable tragique qui n’était venu à l’esprit de personne.


          • SCC Le 14 septembre 2017 à 21h01
            Afficher/Masquer

            Quel rapport entre un ouragan, qui sollicite toute la structure (et l’acier est parfaitement adapté à des sollicitation latérales) et un impact localisé qui cisaille les structures internes et y met le feu?
            Il n’y a strictement rien de comparable entre ces événements. Le WTC aurait pu résister à un séisme, cela ne le qualifierait pas pour résister à l’impact d’un gros porteur à pleine vitesse et à l’incendie en découlant.


  10. Gonzo Le 12 septembre 2017 à 17h12
    Afficher/Masquer

    serie 1 / 10 je reprend des phrases, et commente.

    “Elles comportaient toutes les deux 110 étages” Etage habitable, pas structurel grosse difference.

    “4 sous-systèmes structurels” oui et non, c’est surtout 3 tours de 9 étages structurelles empilées, structure au ratio de 40% portance extérieur 60% intérieur.

    “La façade proprement dite était composée… (bullshit)” d’ACIER! (et pas de peinture vous l’avez oubliez) d’une classe ASTM particulière qui m’échappe dsl

    “Le deuxième sous-système, le cœur” l’ensemble de la structure ayant un coef 5 de suredimensionnement de sécurité. soit 300% de portance pour le coeur.

    “les cages d’escalier du cœur étaient trop proches les unes des autres ce qui s’avérera fatal” surtout que l’on a dit au occupant de ne pas évacuer. attendre les secours. mais oui il y a un certain debat d’architecte sur ce point.


    • Gonzo Le 12 septembre 2017 à 17h13
      Afficher/Masquer

      1/10 suite
      “Ces poutres avaient bien sûr également un rôle stabilisateur pour les poteaux en permettant de bien les maintenir en position latéralement.” confusion manifeste entre plancher étage, étage de renforcement et structure, ces plancher ne sont pas structurel. voir fig 1-4

      “chapeau tendeur” deja il existe 2 autres zones aussi massive au 33eme et 78 eme étage, quid des fondations représentant l’essentielle de la masse structurel pour eviter un basculement? et enfin ou sont les chapeaux sur le tas? on aurait du le retrouver casi intact.

      “tours très vulnérables à l’effondrement progressif.” ou avez vous vu progressif dans l’effondrement? 400m en env 10 secondes c’est casi chute libre soit G. nota 9 secondes de chute libre représente une hauteur de 397,3m théorique accélération inclu.

      “prouesse architecturale – hélas bien fragile” qui encaisse l’impact d’un avion de ligne a pleine charge? fragile?!? c’est la becqué de ridicule ? https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canique_de_la_rupture


      • SCC Le 12 septembre 2017 à 20h47
        Afficher/Masquer

        Une seconde de différence, c’est 100 m de hauteur en plus ou en moins. D’où vient le chiffre de 10 s?
        Sur certaines vidéos montrant l’effondrement des étages, on voit des objets sur le côté tombant en chute libre (pour eux c’est vraiment de la chute libre). Beaucoup plus vite que les étages.


      • ttec Le 13 septembre 2017 à 07h22
        Afficher/Masquer

        Gonzo Le 12 septembre 2017 à 17h13
        « ces planchers ne sont pas structurels »

        Ben si :

        4.3 Floor Structure
        In addition to carrying the normal vertical loads, the floor system had to act as a diaphragm to
        stiffen the outside wall against lateral buckling forces from wind load pressures, and had to be
        very strong. Thus, in order to maintain some level of cost and weight efficiency, they were
        quite complex. The floor construction was of prefabricated trussed steel, 800 mm (33 in) in
        depth that spanned the full distance to the core. There was a primary truss system, which
        supported a corrugated steel plate on which was poured a 100 mm thick, lightweight concrete
        slab.

        « En plus de devoir porter ses charges verticales normales, le système des planchers devait agir comme un diaphragmme raidisseur des murs extérieurs pour prévenir leur flambage sous la pression du vent, et devait être très fort. »

        Wierzbicki, Liang Xue, Meg Hendry-Brogan, Aircraft Impact Damage, page 46 du pdf.


        • Alain Sauvannet Le 13 septembre 2017 à 10h43
          Afficher/Masquer

          Roooooooh, vous êtes en train de nous dire que l’on ne pourrait pas croire Gonzo-sans-source sur parole ?
          Petit coquin, va !


        • minority report Le 14 septembre 2017 à 18h49
          Afficher/Masquer

          Et beh non

          http://www.world-memorial.org/WM-Decal/SteelVoices/Old%20Files/WTC%20Lobby%20Big.jpg

          nous sommes au rez de chaussé, soit au point ou toutes la masse et contrainte de WTC repose, et la vous avez une section d’un etage structurelle complete sous les yeux. (soit environ 15m de haut) vous pouvez m’expliquer ou sont les diaphragmes pour eviter les flambages?
          reponse tout les 15m

          voici une poutre liaison, façade core, au point d’impact, ce n’est pas de frêles tube en traillit fixé par 4 boulons de 3/4 p.
          http://www.nj.com/news/index.ssf/2010/09/morris_plains_to_receive_steal.html

          une autre
          http://911research.wtc7.net/wtc/arch/docs/image5.jpg

          sur la gauche l’on voit un de ces point d’encrage structurel facade
          http://3.bp.blogspot.com/-jrb4dKpe3ho/Ti8knmO_MBI/AAAAAAAAHq4/cb0ASbg35x8/s400/La%2Bconstrucci%25C3%25B3n%2B%2528004%2529.jpg

          et encore ici, non dissimulé par la pose des planchers.
          http://dcm.milgromandassociates.com/images/11-10-2010-wtc-tower-1-s-016.jpg

          en fait vous n’avez pas besoin de réunir et fixer tout, partout, tout le temps, c’est un maillage.


          • pemile Le 14 septembre 2017 à 22h21
            Afficher/Masquer

            Pour la dernière photo il s’agit du nouveau One WTC, non ?


          • ttec Le 15 septembre 2017 à 08h20
            Afficher/Masquer

            minority report Le 14 septembre 2017 à 18h49
            « Et beh non »

            On ne comprend pas bien ce que vous voulez dire.
            Si c’est pour nier le rôle structurel des planchers, vous avez évidemment tort.

            Rapport du nist NCSTAR 1-1 “design, construction, etc”, page 73 :

            Floor Framing System
            The floor system of a framed-tube structure is designed for four main functions. First, it supports the vertical gravity loads on the floor and transfers these loads to the external and core columns. Second, as a diaphragm it distributes wind loads to the side walls of the framed tube structure. Third, it, together with the external frame, provides the stiffness to resist torsional motion of the building. Fourth, it provides lateral support to the columns, thereby, keeping the columns stable.

            (Résumé : structurellement, dans une construction du type du WTC, les planchers répartissent la charge des vent sur les murs, contribuent à la rigidité pour résister aux mouvements de torsion de l’immeuble, fournissent un support latéral aux colonnes et par là les maintiennent stables)

            pour le cas particulier du WTC, NCSTAR 1-2A page 36 :

            « The primary structural systems for the towers included exterior columns, spandrel beams, and bracing in the basement floors, core columns, core bracing at the mechanical floors, core bracing at the main lobby atrium levels, hat trusses, and the floor systems. »

            (puisque vous voulez parler du rez-de-chaussée, vous aurez noté le “bracing in the basement floors” et le “core bracing at the main lobby atrium levels”)

            page 62 :
            « The models included all primary structural elements in the towers, including […] rigid and flexible diaphragms representing the floor systems »


      • Alain Sauvannet Le 13 septembre 2017 à 13h14
        Afficher/Masquer

        Je me suis certainement mal exprimé:

        Dans votre 3eme paragraphe, vous niez le caractère progressif de l’effondrement, on est d’accord ?
        Je vous cite:
        “ou avez vous vu progressif dans l’effondrement? 400m en env 10 secondes c’est casi chute libre soit G. nota 9 secondes de chute libre représente une hauteur de 397,3m théorique accélération inclu.”

        Dans votre réponse, vous dites, je vous cite:
        “Fait 4, les tours sont tombé en moins de 12s pour l’exterieur, ET 15s pour l’interieur, ce qui est brutal et non pas progressif”

        Chute libre= 9 secondes
        Ecroulement de l’interieur de la tour= 15 secondes
        Donc la tour ne s’est pas écroulée à la vitesse de la chute libre, nous sommes d’accord
        Et vous ne pouvez pas arguer que les morceaux du haut de la tour qui tombaient sur les côtés dès le début de l’ecroulement (et qui EUX tombaient a la vitesse de la chute libre) pendant que les différents etages de la tour tombaient les uns sur les autres permettent de parler d’ecroulement de la tour à la vitesse de la chute libre

        J’espere avoir été plus clair’ mais je pense qu’Olivier Berruyer reviendra dessus


        • Gonzo Le 13 septembre 2017 à 13h55
          Afficher/Masquer

          mais je n’ai jamais parler d’effondrement a la chute libre, je fait remarquer que c’est particulièrement proche, et en aucun cas progressif, nous ne voyons pas des portions d’effondrement, un arret ou ralentissement, reprise des effondrement déplacement du barycentre et tout autre chose qui lors d’un événement chaotique arrive, et ceux 2 fois de suite strictement identique. je rappel qu’en tout etat de fait le structure en dessous des zones impacté par les divers événement, n’ont en aucun cas subit un quelque once dommage, et ne constitue nullement une force d’opposition a la ruine entamée, ce qui est quasiment incroyable.

          je ne prétend pas savoir ce qui s’est produit, mais l’histoire que l’on nous vend depuis 15 ans n’est pas plus crédible qu’une autre, de même tout les test effectué pour la validation des normes et autre dimensionnement des structures on toutes été mise a mal voir humilié, mais pour autan jamais remis en cause.


          • Alain Sauvannet Le 19 septembre 2017 à 00h02
            Afficher/Masquer

            Dans la vidéo suivante qui montre l’effondrement du WTC 1 vu en hauteur du côté sud, on voit qu’une partie significative du bâtiment ( à partir de 00:20 de la vidéo, l’antenne au sommet basculant vers 00:10) reste encore debout un moment, avant de s’effondrer à son tour ( à 00:37 environ), comme l’avait évoqué le NIST (ils avaient évoqué 60 niveaux pour le WTC 1 et 40 pour le WTC 2)

            https://youtu.be/cz-_voimcG8

            Un effondrement en 2 temps avec 60 niveaux du coeur de la tour qui tiennent avant de s’effondrer 27 secondes après le début de la chute du WTC 1 , ça vous choque moins ?


  11. Gonzo Le 12 septembre 2017 à 17h19
    Afficher/Masquer

    2/10
    para 1- sur la liste des passagers embarqué montrez moi les nom de Mohammed Atta, Satam al-Suqami, Waleed al-Shehri, Wail al-Shehri et Abdulaziz al-Omari, merci.

    entre 8h26 et 8h53 il n’y a pas 9 minutes pour faire decoller la chasse mais 27 min, c’est long surtout lors d’un exercice de défense multipolaire d’attaque aérienne!

    L’appel de Ong a été effectué à 08:18:47 durant 27 min soit au boum final …… pourquoi ne pas préciser l’heure? Ong ne dit pas vol 11 mais vol 12, il y a du gaz lacrymogène mais elle ne tousse pas.

    Merci pour “la chance” d’avoir des images du 1er crash. après oui il y a des con pour inventer qu’il n’y a pas eu d’avion, ils sont essentiellement là pour décrédibiliser ceux qui aurait des trucs a etre entendu.


    • Gonzo Le 12 septembre 2017 à 17h22
      Afficher/Masquer

      suite para 2-
      8h37 l’on sait que le vol 11 est detourné, et donc retrouvé! et la chasse par dans l’autre sens …

      idem que le vol 11, sur la liste des passagers embarqué montrez moi les noms Marwan al-Shehhi, Fayez Banihammad, Mohand al-Shehri, Ahmed al-Ghamdi et Hamza al-Ghamdi. merci.

      concernant les autres appel telephonique voir le point PC4 de la commission d’enquete et du proces moussaoui, ils ont casi tous ete invalidé.

      les images d’impact au WTC2 ne comporte pas le pointeur rouge, les images ont elles été modifié? sinon d’ou viennent t’elle? merci

      lors de l’impact une serie d’information de type onde electroniques, ESD CEM autre, seront enregistrer par le reseau electrique, mais voila les données ont été perdu. (encore une preuve en moins)

      le NIST est une tres prestigieuse intitution, au demeurant certain point on ete totalement exclu de l’enquete.

      “comment un avion en alu a-t-il pu couper des poutres en acier ?” contradiction avec la reponse: “les dégâts correspondent à des ruptures de gougeons qui assuraient la jonction des colonnes” coupe ou casse?


      • Vincent Le 12 septembre 2017 à 18h56
        Afficher/Masquer

        premier point, pour le temps de reaction de la chasse americaine, 27 minutes c’est court.
        C’est probablement comme en France, tu as differents niveaux d’alerte qui correspondent a differents timings maximums pour decoller.
        au niveau d’alerte maxi, en France, les mecs restent dans l’avion dans l’attente de l’ordre de decoller.
        aux niveaux inferieurs d’alerte, faut que le gars recoivent l’ordre, qu’il se prepare, decolle puis rejoigne l’objectf pour l’abattre. et ca, ca prends du temps.

        Pour ce qui est des liaisons boulonnées des poutrelles metallique de la facade, elles ne sont pas prevues pour resister a une poussée laterale. Si elles avaient été soudées, c’aurai été une autre affaire.
        Pour ce qui est de la construction metallique des poutres interne, je ne m’explique pas comment on peut les souder entre elles de cette maniere. Je ne comprends pas les images montrées, ca me parait “inapproprié”


        • minority report Le 14 septembre 2017 à 19h32
          Afficher/Masquer

          faux il s’informer
          rapport d’enquete officiel page 20 note 116

          “On 9/11, NORAD was scheduled to conduct a military exercise, Vigilant Guardian, which postulated a bomber attack from the former Soviet Union. We investigated whether military preparations for the large-scale exercise compromised the military’s response to the real-world terrorist attack on 9/11. According to General Eberhart, “it took about 30 seconds” to make the adjustment to the real-world situation. Ralph Eberhart testimony, June 17, 2004. We found that the response was, if anything, expedited by the increased number of staff at the sectors and at NORAD because of the scheduled exercise.”

          quand on ignore l’histoire l’on éssai pas de la réecrire


      • bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 10h13
        Afficher/Masquer

        Votre dernier point est caractéristique d’un argumentaire bâclé.
        “comment un avion en alu a-t-il pu couper des poutres en acier ?” Cette question, ce n’est pas OB qui la pose, mais ses contradicteurs; il se contente de la citer.
        “les dégâts correspondent à des ruptures de gougeons qui assuraient la jonction des colonnes” : ça, c’est la réponse d’OB. Il n’y a donc pas contradiction d’OB, mais confusion grossière chez vous-même.


        • Jarjes Le 14 septembre 2017 à 08h21
          Afficher/Masquer

          Merci @bourdeaux, j’allais le dire !

          (Je déplore que beaucoup lisent les billets à charge. Certains propos relèvent clairement de la mauvaise foi…)


  12. Theoltd Le 12 septembre 2017 à 17h25
    Afficher/Masquer

    Je souhaite aussi apporter mon petit commentaire.
    Ce qui m’intéresse, ce sont les cui bono, et toutes les implications de cette chute.

    On a d’un cote, les terroristes. On a bien compris que ce qu’ils veulent. c’est terroriser, d’ou leur nom. Donc tuer le plus grand nombre de gens sur terre. Pas forcement des responsables politiques. Non, plutôt des civils. Bon, des terroristes de base !
    Dans le scenario des terroristes, detourner des avions, et les fracasser contre des tours est deja du pain béni. On est sur d’avoir des milliers de mort. L’effondrement des tours ne serait pas un but je suppose. (qu’on ne peut prévoir, en tous cas).

    Par contre, dans le cas d’un complot, destine a engager une guerre contre le terrorisme et les pays riches en ressources, on a besoin d’un Pearl Harbour, quelque chose qui marque les esprits. dans ce cas, le nombre de victimes n’est pas trop important. Ce qu’il faut, c’est de l’image. Et la, il faut que les tours s’effondrent.

    D’ou le malaise. A mon simple avis!


    • Fritz Le 12 septembre 2017 à 17h45
      Afficher/Masquer

      L’analogie entre le 7 décembre (Pearl Harbor) et le 11 septembre (New York) n’est pas entièrement fausse. Début décembre 1941, Roosevelt et son gouvernement savaient qu’une attaque japonaise était imminente, grâce au décryptement du code diplomatique japonais, mais ils ne savaient pas où cette attaque se produirait. Depuis juin 2001, les “tous les voyants passent au rouge” selon Alain Chouet (alors dirigeant de la DGSE), mais quels individus allaient attaquer, et comment ?

      Maintenant, le terrorisme d’Atta et consorts ne justifie en rien le terrorisme de Bush et consorts.
      3000 morts ne justifient pas de faire des centaines de milliers de morts supplémentaires, qui plus est dans un pays, l’Irak, qui n’est pas responsable des attaques du 11 septembre.

      Et les USA n’ont pas attendu le 11/09 pour détruire l’Irak, ils le bombardaient régulièrement depuis 1998, ce pays sous embargo…


      • Momo Le 12 septembre 2017 à 22h25
        Afficher/Masquer

        Déchiffrement, pas décryptement.
        Juste pour préciser:)


      • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 23h47
        Afficher/Masquer

        ” l’Irak, qui n’est pas responsable des attaques du 11 septembre.”

        Oui. Il ne vous a pas échappé que c en’était pas l’excuse principale de l’invasion (la CIA a menacé le gouvernement de le désavouer s’il poursuivait dans cette voie – c’est ballot), mais les armes de destruction massive


        • Karim Wilmotte Le 12 septembre 2017 à 23h56
          Afficher/Masquer

          Pour le peuple américain, c’est une des causes majeures.
          Aujourd’hui encore, une majorité de républicain croit que Sadam était responsable du 11/09.


          • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 00h16
            Afficher/Masquer

            Vous noterez qu’après l’Irak, ils ont bombardé la Libye, sans attentat… 😉


        • Johann Le 13 septembre 2017 à 00h31
          Afficher/Masquer

          ” l’Irak, qui n’est pas responsable des attaques du 11 septembre.”

          OB: “Oui. Il ne vous a pas échappé que c en’était pas l’excuse principale de l’invasion (la CIA a menacé le gouvernement de le désavouer s’il poursuivait dans cette voie – c’est ballot), mais les armes de destruction massive”

          Pure invention de votre part. La preuve ici:

          “2003 January: The CIA releases a special Report to Congress entitled Iraqi Support for Terrorism. The report states “We have reporting from reliable clandestine and press sources that (deleted) direct meetings between senior Iraqi representatives and top al-Qaida operatives took place from the early 1990s to the present.” (Page 326)”

          https://en.wikipedia.org/wiki/Timeline_of_Saddam_Hussein_and_al-Qaeda_link_allegations#2001

          “I used to talk to the major in charge of our unit all the time, and he would talk about how al-Qaeda in Iraq was actually set up by us. In the sense that we named it. So our intel officers freely admitted in private that there was no real connection between al-Qaeda in Iraq and the bin Laden al-Qaeda.”

          It was all, says Geoff Millard, a lie – one that led to the loss of thousands of US and Iraqi lives. (…)
          The Bush administration went to war in Iraq because it could.”

          http://www.aljazeera.com/indepth/spotlight/the911decade/2011/09/201197155513938336.html


          • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 00h33
            Afficher/Masquer

            Ou parle t on du 11 Septembre là ?

            Écoutez le témoignage du directeur de la CIA Tenet. Il est très clair sur ce sujet…


            • E Von Salomon Le 13 septembre 2017 à 14h48
              Afficher/Masquer

              Tenet est un parfait imbécile… Oui je me permets de le dire… J’ai lu quelques ouvrages sur la Maison Blanche à cette époque, notamment celui écrit par l’ancien agent de Renseigment Bob Woodward “Bush s’en va-t-en guerre”. Tenet passe une partie de son temps et énergie a essayer d’accuser l’Iran ou le Hezbollah pour les attentats du 11 septembre.

              Comment faire confiance à des ignares comme lui. Ce n’est pas étonnant que ces gens ne soient pas capables de voir arriver un tel complot [Modéré]


            • bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 18h51
              Afficher/Masquer

              @ e von salomon : Woodward ancien agent de renseignement ? Je croyais que c’était un des journalistes de l’affaire du Watergate…Vous avez vraiment lu le bouquin ?


    • Lusituationniste Le 13 septembre 2017 à 09h38
      Afficher/Masquer

      Un complot dans le complot ? Difficile avec l’imbrication – ou l’imbroglio – des agences de sécurité américaines.


    • laurent fournier Le 14 septembre 2017 à 10h45
      Afficher/Masquer

      Difficile d’eviter un malaise, en effet. Pour rendre ce malaise encore plus persistant, le senat americain vient juste de rejeter l’amendement introduit par le senateur Rand Paul, a la loi dite “autorisation d’usage de la force militaire” qui a pour but de mettre hors d’etat de nuire les responsables des “attentats du 11 septembre 2001” (en toutes lettres).

      La validite de cette loi dans les guerres d’Irak, de Libye, de Syrie, du Yemen, de Somalie, est bien sur tres discutable, meme dans le contexte legal local aux Etats-Unis. Mais Rand a echoue parceque, selon ses opposants, son amendement priverait la presence US en Afghanistan, enSyrie et ailleurs, de base legale.

      Un malaise, oui. Que certains veulent rendre permanent.


  13. Cédric Le 12 septembre 2017 à 17h26
    Afficher/Masquer

    beau travail, mais ça m’évitera de longues heures de lecture, ce sujet (et les commentaires de pseudo-spécialistes s’y rapportant ) ne m’intéresse pas.

    cordialement


  14. Fox 23 Le 12 septembre 2017 à 18h02
    Afficher/Masquer

    Mon cher Cedric, je vous invite à relire dès que possible les excellents conseils d’Olivier sur la nécessité de plusieurs sources pour affiner son jugement et constater que votre démarche présentée ci-dessus, n’est vraiment pas en harmonie avec eux !


  15. Mr K. Le 12 septembre 2017 à 18h43
    Afficher/Masquer

    Une petite question.

    Il me semblait qu’il y avait une isolation à base d’amiante dans les tours jumelles.

    Dans le premier billet il est question de mélange ciment-fibre de verre, de plâtre (gypse).

    Y avait-il de l’amiante dans les tours jumelles?


    • Alain Sauvannet Le 12 septembre 2017 à 21h50
      Afficher/Masquer

      “Dans le cas du WTC, le constructeur, la Port Authority of New York and New Jersey, avait émis une directive d’interdiction du chrysotile pulvérisé dès avril 1970, soit au moment de la construction des tours. C’est pourquoi
      aucun isolant thermique contenant cette fibre n’a été utilisé au-delà du 37e étage de la tour Nord et dans la tour Sud, hormis dans les cages d’ascenseur. Rappelons que l’impact des avions sur les tours s’est produit au-dessus du
      70e étage.”

      Source: bulletin N°3 de l’institut de l’amiante dispo ici:
      http://www.chrysotile.com/fr/news/nl_list.aspx

      Cordialement


      • Mr K. Le 13 septembre 2017 à 07h49
        Afficher/Masquer

        Merci pour cette réponse.

        Donc à minima les cages d’ascenseurs étaient truffées d’amiante dans les deux tours.

        Rappelons que les cages d’ascenseurs il y en a un paquet (voir billet un), et bien sûr, sur toute la hauteur des tours jumelles.

        Bien cordialement.


      • Gonzo Le 13 septembre 2017 à 13h41
        Afficher/Masquer

        Et au dela du 37eme, il n’y a rien?

        et que penser de ce test réaliser par iafss?
        http://www.iafss.org/publications/fss/5/1129/view

        abstract conclusion: Bien que la temperature des poutres en acier ait atteint entre 815 et 925°C au cours de 3 test, largement au dela de la temp critique, aucun effondrement n’a été observé dans aucune des 6 experiences.


        • Pluton92 Le 14 septembre 2017 à 20h55
          Afficher/Masquer

          Et la température atteinte dans un feu de kérosène en combustion incomplète ne peut en aucun cas communiquer de telles températures à l’acier des poutrelles.


        • SCC Le 14 septembre 2017 à 21h22
          Afficher/Masquer

          Parce-que ces expériences ne considèrent que l’effet du feu seul, pas une parties des structures cisaillées localement et devant toujours supporter tous les étages au-dessus.
          L’étage ravagé par l’avion des WTC-1 et 2, avec une moitié des structures portantes cisaillées et le reste des structures affaiblies (et non fondues) par le feu, devait supporter les milliers de tonnes des étages supérieurs. Et il l’a fait pendant une heure et une heure et demie. Mais on peut pas demander l’impossible. A un moment donné, la température aidant, les structures flambent (et ce n’est pas un jeu de mots).


      • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 21h07
        Afficher/Masquer

        Merci, précieux ça, je l’ai repris ! 🙂


    • Long Jone Silver Le 12 septembre 2017 à 22h35
      Afficher/Masquer

      Bonsoir,
      Il y avait des tonnes d’amiantes.
      Les secouristes et les pompiers ont été contaminés. Plusieurs sont morts ou handicapés
      Bonne soirée


  16. Macarel Le 12 septembre 2017 à 19h11
    Afficher/Masquer

    En toute honnêteté je dois dire que je n’ai pas eu le temps de lire tout le dossier mis en ligne par OB. Mais il y a tellement de points obscurs et troublants dans les événements du 11/09 que pour moi le doute subsistera encore longtemps sur les explications officielles.
    Seule une étude scientifique faite par des équipes impartiales pourrait être crédible. Or le sujet est tellement pollué par des aspects émotionnels, politiques, et des intérêts divers, que l’on ne peut avoir une approche de la question vraiment objective.
    Pour moi, seule une reconstitution plus qu’improbable de la scène du crime pourrait lever le doute.
    En fait, ma perte de confiance dans les versions officielles données par les autorités, datent de la fameuse histoire du nuage de Tchernobyl sensé n’avoir pas passé les frontières françaises. Ce qui évidemment s’est avéré absolument faux.


  17. christian gedeon Le 12 septembre 2017 à 19h25
    Afficher/Masquer

    Par la Bonne Mère,ce que je vois dans la plupart des commentaires postés,parfois avec subtilité,c’est une furieuse envie de croire à la thèse du complot…et çà ne me fait pas rigoler du tout.Il y a décidemment quelquechose de pourri au royaume de danemark. pendant ce temps,deux choses terribles sont entrain de se passer sous notre nez,et pas d’article sur ces sujets….le pseudo référendum de la pseudo catalogne dominée par des vraies mafias [modéré]


    • Gonzo Le 12 septembre 2017 à 20h10
      Afficher/Masquer

      https://www.9-11commission.gov/report/911Report.pdf

      et pourtant vous etes bien passé a coté de quelque chose, au cas ou les mots conspiracies, conspiracy, conspirator, conspiring, vous échappe dans le seul et unique rapport officiel.


    • Alfred Le 12 septembre 2017 à 20h16
      Afficher/Masquer

      Pour une fois je suis d’accord avec mon libanais préféré. Pendant que l’attention est mobilisée ici la guerre livrée contre les peuples continue. Contre les peuples d’Europe elle se joue AUSSI effectivement en Catalogne qui est un beau laboratoire à plusieurs niveaux.. ça mériterait une étude fouillée car c’est un cas d’école. Tout y est.


      • RV Le 13 septembre 2017 à 20h19
        Afficher/Masquer

        “Pendant que l’attention est mobilisée ici la guerre livrée contre les peuples continue. Contre les peuples d’Europe elle se joue AUSSI effectivement …/…” en France,
        comment analysez vous la nouvelle loi travail pour ne parler que d’elle ?


    • Sébastien Le 12 septembre 2017 à 21h23
      Afficher/Masquer

      “Une furieuse envie de croire”. Vous croyez? Moi je vois de furieuses envies de ne rien voir et ne rien entendre. Je dois consulter?


    • Johann Le 12 septembre 2017 à 23h31
      Afficher/Masquer

      “une furieuse envie de croire à la thèse du complot…”

      Parce que la VO n’est pas une thèse d’un complot parmi d’autres?


    • Lusituationniste Le 13 septembre 2017 à 09h42
      Afficher/Masquer

      C’est un complot de toute façon. Un complot d’Al-Qaïda – selon la VO – qui a réussi.


  18. philouie Le 12 septembre 2017 à 19h35
    Afficher/Masquer

    Non, l’absence de poteaux dans les open-space ne présentent aucun avantage en matière d’organisation puisque les unités de travail ne font que quelques mètres carrés. Il est très probable que c’est la question du poids qui a été décisif dans ce choix.
    Par contre la disposition ici favorise grandement la démolition contrôlée : toutes les colonnes centrales sont accessibles par les gaines d’ascenseur et peuvent donc être dynamitées, sans qu’il soit nécessaire de pénétrer dans un quelconque espace privé, simplement par l’intérieur de la gaine accessible depuis les sous-sols.
    De toute façon, cette question de la démolition contrôlée est très accessoire : prouver que ça n’a pas été le cas ne change rien à l’idée que cela soit un coup monté.


    • bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 09h56
      Afficher/Masquer

      Je réalise en vous lisant que toute discussion sur ce que l’on VOIT dans ces billets est inutile, les échanges avec la majorité des lecteurs relevant uniquement d’une posture indéboulonnable : vous détestez à ce point les US qu’il vous est impossible d’admettre l’idée qu’ils puissent être victimes de quelque chose; s’ils reçoivent un caillou dans la figure, c’est qu’ils se le sont eux-mêmes envoyé. Autant je comprends que l’on critique parfois durement les US (ils le méritent souvent), autant je trouve les sous-entendus sur le 11 sept singulièrement abjects . Je ne partage donc pas la position d’Olivier : “chacun pense ce qu’il veut”, car il y a des neutralités qui ne sont pas très nobles, face à des gens qui racontent des ignominies sur un tas de cadavres.


    • Zitoun Le 13 septembre 2017 à 23h01
      Afficher/Masquer

      La démolition contrôlée est mon métier; je puis vous assurer que le simple fait qu’un élément soit “accessible” (quand on bénéficie des pouvoirs combinés de lévitation et de passage à travers des corps solides en mouvements tels que, par exemple, des cabines) ne garantit en rien la possibilité de minage, en particulier s’agissant d’acier. Quand à l’amorçage…on en cauchemarderait d’avance. Mais puisque de toute façon, ce sujet n’est qu’accessoire, alors autant raconter n’importe quoi.


  19. Subotai Le 12 septembre 2017 à 19h35
    Afficher/Masquer

    “Tout le kérosène restant va déclencher de terribles incendies”
    ***
    Le plus drôle c’est que quand je regardait en live le truc, je n’avais absolument pas l’impression de “terribles incendies”, au contraire. Il me semblait était maitrisable et en passe d’être maitrisé.
    Quand le premier effondrement a commencé ça a été la stupeur et l’incrédulité. Mais bon, je me suis dis tout peut arriver.
    Mais quand la deuxième tour à fait de même, de manière identique, là c’était trop. J’ai attribué les deux évènements aux “terroristes”, tellement ça paraissait en dehors de tout ce que je pouvais connaitre en terme de d’effondrement normal d’immeuble.


    • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 00h21
      Afficher/Masquer

      La plus grosse partie du kérosène des avions a été éjectée hors des tours. Au vu de l’importante fumée noire, on peut déduire que la combustion du kérosène restant est très incomplète et donc que la température est très inférieure à la combustion à l’air libre du kérosène qui est inférieure à 850 °C.

      Et on ne parle pas ici des grosses quantités d’acier fondu trouvées dans les sous-sols des tours. Comment alors expliquer cet acier FONDU alors que l’acier ne fond qu’à des températures de 1.300 – 1.400 °C ? La combustion du kérosène ne peut donc pas expliquer cet acier fondu. Alors quoi ? La “fadaise” de la nanothermite ?!!!


  20. Benjamin Le 12 septembre 2017 à 21h23
    Afficher/Masquer

    Grand merci pour ces présentations trés détailées qui sans l´ombre d´un doute écarte toutes discussions à propos d´ hologrames, mais surtout permettent d´entrevoir comment l´on a pu entreprendre de faire écroulé les tours sur elles même en chute libre, en utilisant la structure exterieure à la fois comme guide et conteneure de la fragmentation et destruction de la structure interne.

    Ceci dit, je me fais des soucis pour la suite où je reléve votre conclusion émmise par 2 fois:

    ” Malgré tout ceci, l’immeuble tint lui aussi bon, les charges des colonnes détruites se répartissant sur les colonnes intactes. Et il aurait aussi pu tenir ainsi sans problème, s’il n’y avait eu les incendies… ”

    C´est avec un certain malhaise que j´entrevois la démonstration des intenses incendies qui literalement liquéfient 3 gratte-ciel, à tel point qu´ils s´écroulent, sur eux même, en chute libre… malgré la répartition inégale des ruptures initiale…

    Enfin, merci pour le débat!


    • Benjamin Le 13 septembre 2017 à 15h27
      Afficher/Masquer

      Malheureusement malgré tout vos efforts en tapissant votre article d´images d´incendie de haut en bas, il s´agit toujours des mêmes étages qui brûlent, soit une dizaine et quand bien même le feu s´est-il répandu par ascenseur express, je ne vois pas comment vos 80 000 litres de keroséne ont suffit pour ramolir la structure entiére des batiments. Aucune belle déscription, si littéraire soit-elle telle que vous le faite dans les premiers paragraphes du 3éme article ne peuve occulter le fait que la chute libre et symétrique des édifices nous indique clairement que toutes, mais toutes les poutres se sont dissociées simultanément. Ceci ne peut pas être imputer aux incendies ou à de soi-disante mauvaise soudure…


      • Lambert85 Le 13 septembre 2017 à 15h59
        Afficher/Masquer

        Personne ne prétend que la structure entière du batiment était fragilisée par les incendies ! Ce sont les étages impactés et incendiés qui ont cedé sous le poids des étages supérieurs. Les étages inférieurs ont cedé sous le choc.


        • Benjamin Le 13 septembre 2017 à 21h06
          Afficher/Masquer

          Je considére l´effondrement sur lui même, en chute libre. Cela nécessite que la résisstance structurelle se libére symétriquement et momentanement sur toute la hauteur de l´édifice. Les chocs comme vous dite s´opérent vers le haut comme vers le bas. Peut-être que l´on peut prendre en compte que la masse de débris devient croissante mais c´est en oubliant que cette derniére se dissocie et se disperse en raison de la résistance qu´elle rencontre.


          • SCC Le 14 septembre 2017 à 21h34
            Afficher/Masquer

            Chaque fois qu’un étage cède, la vitesse de descente augmente et la force exercée sur l’étage suivant va en augmentant également. Les coefficients de sécurité dont vous parlez sont valables en statique, pas en dynamique.
            Quand l’étage endommagé a cédé sous le poids de tout ce qui se trouvait au-dessus (et cela a été brusque, pas progressif), l’étage suivant a encaissé la totalité tombant à une certaine vitesse. Il a cédé par flambement; et ainsi de suite, avec une vitesse d’impact augmentant et donc une énergie augmentant.
            Il n’y a pas non plus de chute libre.


        • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 21h18
          Afficher/Masquer

          @Lambert85 – Mais je vous fais remarquer que la structure inférieure n’était nullement fragilisée et elle supportait à chaque instant l’ensemble de la structure supérieure, de plus avec un coefficient de sécurité qui devait être de l’ordre de 4 ou 5.

          Et comment croire à un incendie violent qui aurait fragilisé les 47 grosses colonnes d’acier du noyau central alors que l’on voit de malheureuses personnes juste au-dessus de l’incendie et que cet incendie ne consiste qu’en une combustion très incomplète de kérosène ? Ce n’est pas avec une température de 400 °C – température prise en compte par le NIST (sauf erreur de mémoire) – que l’on obtient le ramollissement d’un acier.


      • Zitoun Le 13 septembre 2017 à 23h12
        Afficher/Masquer

        Dans mon travail, pour faire tomber droit une tour de 20 étages, 3 niveaux minés me suffisent. Je ne touche pas au reste. Dans la plupart des cas, 2 suffiraient. Et ça tombe vite, très vite.


        • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 23h29
          Afficher/Masquer

          MERCI de votre témoignage !


        • Benjamin Le 14 septembre 2017 à 08h21
          Afficher/Masquer

          Pour la 4éme partie de vos articles, beaucoup d´images qui au final disent toutes la même chose, l´affaiblisement d´une section des tour, 2-3 étages, à été partielle et aucunement confirme que son affaissement à pu être symétrique.

          Mais de vôtre démonstration j´apprend que l´acier s´affaiblit beaucoup plus vite que je ne le croyais ainsi que les déformations de la structure externe sont en certain poingt jusqu´à 1,2m ce qui est conséquent alors admettons que malgré tout, la rupture a pu être symétrique, j´aimerais que l´on me calcule le poids de la structure supérieur pour pouvoir éstimé l´intensité du choc dû à la chute de se dernier sur un, voir 3 ètages puis le même choc répéter sur tout les étages, jusqu´au sous-sol.

          J´associe ce commentaire au vôtre Zitoun car je suis trés interresser par votre experience. j´aimerais beaucoup que vous développer plus profondément votre affirmation ci-dessus. Cordialement


          • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 09h06
            Afficher/Masquer

            Vous savez, c’est justement exactement comme ça qu’on détruit les immeubles… Vous verrez ça la semaine prochaine…


            • Benjamin Le 14 septembre 2017 à 10h01
              Afficher/Masquer

              20 étages c´est pas 110 et le kéroséne n´est nullement comparable à des charges de dynamite bien posées… Je devrais me réjouir du prochain volet de votre serie mais franchement je me fait plutôt du soucis…


            • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 12h04
              Afficher/Masquer

              “20 étages c´est pas 110 ”

              En effet, c’est pour ça, vu le poids, qu’il est beaucoup plus facile de faire écrouler par gravité 110 étages que 20 étages…


            • Benjamin Le 15 septembre 2017 à 20h17
              Afficher/Masquer

              Que la rotation soit interompue comme vous le décrivez change même à mes yeux beaucoup de chose. C´est la premiére fois que l´on me fait une démonstration de ces effondrements qui soit plausible. Je vous en remercie malgré que sur le moment j´en suis plutôt étourdit.

              Ceci dit n´est pas prouvé que celà s´est vraiment passé ainsi en raison de toute les autres anomalies dont je ne vous en ferais pas la liste ici, ni non plus comment cette affaire a été instrumentalisée car aprés seize année, il est vraiment temps de constater, chercher et analyser qui en a profité le plus. QUI BONO


            • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 21h28
              Afficher/Masquer

              “comme vous le décrivez”

              Merci – mais je vous présente juste l’enquête scientifique…


          • Ezra Le 19 septembre 2017 à 10h45
            Afficher/Masquer

            http://www.les-crises.fr/911-2-les-tours-jumelles-5/

            **l est très important de le noter, car le fait que la rotation se soit interrompue montre bien qu’il y a eu une résistance à cette rotation et qu’elle a compensé l’inertie acquise précédemment… **

            La démo “prouve” que les explosifs n’existent pas parce qu’ils auraient empêché ce phénomène.
            Non cela prouverait que des explosions préalables n’aient pas eu lieu.
            Si il y a une synchronisation de la démolition ,la résistance a lieu puis le processus de démolition de la partie
            en dessous de l’entaille se déclenche.

            Autre possibilité : Les colonnes centrales qui supportent 60% du poids cisaillées par de la nanothermite cela va évidemment tirer
            la partie supérieure dans le puits , 47 colonnes coincées dans ce guide du puits cela exerce une force correctrice qui rétablit la verticalité.
            Essayez de répondre avec calme et politesse ….
            Si ce message est publié (j’ai 50 à 60% de perte)


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 14h47
              Afficher/Masquer

              https://youtu.be/3r845Bbl1dQ?t=159

              Visible dans ce doc si le message passe la modération :
              -le Nist parle de vitesse proche de la chute libre
              -I’absurdité de la thèse des treillis de planchers métalliques ramollis comme force d’entrainement de l’exosquelette et du noyau central.

              Ces structures légères , les treillis de plancher, se sont ramollies et ont réussi à attirer l’exosquelette et initier le flambement des colonnes centrales … Il y a 110 dalles de plancher en béton qui sont autant de renfort sur lesquels s’appuient l’exosquelette et les colonnes centrales
              pour s’opposer à des treillis métalliques ramollis…
              Cette thèse ne peut être remplacée que par celle abandonnée du pancake…

              Je suis dans le sujet et l’agenda OB…
              A vous lire !


            • Okkoh Le 19 septembre 2017 à 15h10
              Afficher/Masquer

              “Il y a 110 dalles de plancher en béton qui sont autant de renfort sur lesquels s’appuient l’exosquelette et les colonnes centrales
              pour s’opposer à des treillis métalliques ramollis…”

              C’est pas plutôt les planchers qui sont juste posés sur l’exosquelette et le noyau ?


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 15h33
              Afficher/Masquer

              **C’est pas plutôt les planchers qui sont juste posés sur l’exosquelette et le noyau ?**

              Le béton est oublié : il n’est pas élastique et résiste à la chaleur ,
              comme il est indiqué copieusement sur ce site.
              Les treillis métalliques soutiennent les dalles de béton et relient l’exosquelette au noyau central.
              Comment les treillis s’affaisseraient ils puisque le béton s’y oppose ?
              Impossible de vaincre la résistance du béton qui n’est pas déformable , c’est pourquoi le système composite béton treillis métallique est adapté pour ne pas se déformer puisque se renforçant mutuellement.
              Il s’agit d’étais indéformables qui renforcent une structure métallique en tube combinée à un noyau central.


            • Okkoh Le 19 septembre 2017 à 16h41
              Afficher/Masquer

              La chape de béton, qui contient un treillis pour résister à la traction, est coulée sur une tôle ondulée, elle même posée sur les poutres aciers constituées de 2 poutres aciers et d’un treillis de poutrelles les liant. La question de savoir si la poutre contient des goujons coulés dans la dalle béton reste ouverte en effet. Il est toutefois clair (on le voit sur beaucoup de vidéos) que le haut du bâtiment a pivoté vers l’intérieur côté impact de l’avion. L’acier mou côté impact et dans une bonne partie du noyau au niveau de l’impact reste tout de même la meilleure explication du pivotement. Pour moi, il n’y a pas d’effondrement symétrique, et le bâtiment a commencé par basculer vers l’avant (toujours quand on regarde l’impact) mais a probablement été retenu quelques seconde par le fond ou par le noyau. Sur cette face avant, les premiers planchers ramollis par le feu ne pouvaient tenir. Les poutres du noyau, elles aussi ramollies à l’endroit du basculement et aussi en dessous, ont permis à la partie supérieure d’acquérir une inertie suffisante pour éclater progressivement l’exosquelette et le noyau (comme on tuberait une canalisation dans une ancienne par éclatement), guidé par un enchevêtrement de poutres métalliques.


            • ezra Le 19 septembre 2017 à 17h56
              Afficher/Masquer

              https://youtu.be/3r845Bbl1dQ?t=400

              Des survivants témoignant avoir traversé le noyau central , dont Okkoh dit que l’incendie l’a ramolli.
              600 ° pour ramollir l’acier, incompatible avec le fait relaté.

              la réalité d’une structure dont chaque élément est solidaire est ignorée.
              L’entaille sur quelques étages ne peut pas l’affaiblir compte tenu de la redondance et des températures trop faibles.

              Le Nist affirme que l’impact de l’avion et les incendies n’ont pas causé l’écroulement.


            • Okkoh Le 20 septembre 2017 à 09h48
              Afficher/Masquer

              Dites votre source là, je rêve ou le titre de votre source c’est “Le WTC 3 L’effondrement initial”. Allons allons…

              Vos survivants, ils ont traversé le noyau au droit de l’impact de l’avion ? Dans l’incendie donc ?

              Qu’est ce que c’est la “redondance des températures trop froides” ?

              C’est quoi votre fourchette de températures pour les températures de l’incendie trop froid ?


            • ezra Le 20 septembre 2017 à 11h50
              Afficher/Masquer

              “Le WTC 3 L’effondrement initial”. Allons allons…***

              Cf Le WTC 4 L’effondrement total

              https://www.youtube.com/watch?v=SjbwZqvGknA

              Un bon café pour se remettre les neurones en place…

              Des survivants situés au dessus de l’impact ont utilisé des escaliers sans être brulés vif …
              Ils en témoignent !
              La vidéo vous donnera les réponses.


            • Okkoh Le 20 septembre 2017 à 15h55
              Afficher/Masquer

              Effectivement pour le titre, j’ai été un peu vite. Et vous avez raison, il est logique que l’incendie n’avait pas trop de raison d’être intense dans les minutes qui ont suivi l’impact. Après tout, ce qui a entretenu l’incendie, c’est ce qu’il y avait dans les tours : chaises, bureau, plastiques, papiers,… et ça n’a pas pu s’enflammer instantanément. A vue d’œil, je dirais que le feu a mis un peu moins d’une heure à être assez intense et assez chaud vu que c’est le temps qu’il a fallu pour voir la partie supérieure de la tour vaciller.

              Grâce à cela, il y a eu 4 miraculés pour la tour sud dont Bryan Clarke et Stanley Praimnath qui ont pu traverser la zone d’impact et des centaines de personnes qui ont eu le temps d’évacuer les étages inférieurs.

              Cela étant, vous ne vous êtes pas expliqués sur la “redondance des températures trop froides”.


        • bourdeaux Le 14 septembre 2017 à 08h53
          Afficher/Masquer

          Merci zitoun pour cette info d’un praticien de la démolition; malheureusement, à part Benjamin qui semble ouvert au témoignage de votre expérience, les gonzo et les philouie de ce blog vous vous expliquer avec force argumentation pseudo technique que : ce n’est pas possible, puisque le FBI, la CIA, le MOSSAD, sont forcément mouillés ! 🙂


        • Bennir Le 14 septembre 2017 à 09h35
          Afficher/Masquer

          Intéressant, quels étages minez-vous ? Ceux du haut / bas / milieu ?
          Arriveriez vous à descendre une tour de 20 étages en minant seulement les étages supérieurs ?


        • Catherine Le 14 septembre 2017 à 13h43
          Afficher/Masquer

          Et vos deux niveaux seraient à quels étages et pour une construction de quel type ?


        • Nerouiev Le 15 septembre 2017 à 09h06
          Afficher/Masquer

          À quel niveau faut-il mettre ces charges ?


  21. Sébastien Le 12 septembre 2017 à 21h44
    Afficher/Masquer

    Les versions changent opportunément face aux multiples questions des “sceptiques”.
    Passer d’esclaves-paysans-tailleurs de pierre en sandalettes à salariés-ingénieurs-payés, manque plus que les congés payés, ça me fait encore moins croire à toutes ces sornettes.


  22. Fritz Le 12 septembre 2017 à 22h03
    Afficher/Masquer

    Puisque certains évoquent la fragilité supposée des tours jumelles, n’oublions pas leur architecte, Minoru Yamasaki :
    http://www.nytimes.com/1986/02/09/obituaries/minour-yamasaki-architect-of-world-trade-center-dies.html?mcubz=3


  23. Nerouiev Le 12 septembre 2017 à 23h32
    Afficher/Masquer

    Le chapitre 1 met l’accent sur une certaine fragilité de la structure. Si j’accepte le cahier des charges qui demande de résister à l’impact d’un gros porteur de l’époque à la vitesse de croisière, ces bâtiments ont été parfaitement conçus. Pour résister à un tel impact, surtout s’il se produit au plus haut niveau, la seule solution est “d’avaler” le projectile pour éviter que la tour ne bascule après brisure en son point faible (souvent inconnu). Elles ont parfaitement joué leur rôle.
    La résistance au vent demande par contre une résistance globale liée à un peu de flexibilité. Je raisonne avec ce que je connais : dans le cas d’un téléphérique, la contrainte la plus importante à prendre en compte pour un pylône est l’effort horizontal dû à un câble entouré de 10 cm de givre et un vent de 80 km/h.
    La certaine faiblaisse est voulue.


    • scc Le 12 septembre 2017 à 23h54
      Afficher/Masquer

      “Si j’accepte le cahier des charges qui demande de résister à l’impact d’un gros porteur de l’époque à la vitesse de croisière”

      Ce n’est pas démontré. De plus, les deux tours ont bien résisté à l’impact seul, puisqu’elles ne se sont pas effondrées immédiatement. Le feu c’est autre chose et là, une conception tout acier n’était pas la bonne solution.
      On ne demande pas à une porte coupe-feu de résister au feu indéfiniment mais de retarder la progression d’un feu pendant un temps déterminé. C’est finalement ce qu’ont fait ces tours. Pas si mal en fin des comptes.


  24. Louis Le 13 septembre 2017 à 00h36
    Afficher/Masquer

    Série de billets écrite par un économiste donc non qualifié pour parler de physique des matériaux, d’aviation ou d’architecture. Sujet en plus 10000 fois ressassé à travers le net avec des équipes d’experts ou pseudo experts de part et d’autres sans jamais qu’un camp n’ait réussi à s’imposer à 100%.

    En d’autres termes je me demande simplement : à quoi bon?

    Si j’avais l’esprit tordu je dirais que vous essayez de remplir votre quota de “contenu anti complotiste” dans l’espoir d’arrêter de vous faire taper dessus par le Monde et autre torchons (pas de bol ma boule de cristal me dit que ça ne marchera pas et que l’effet sera même inverse).

    Mais en fait je crois que vous êtes simplement naïf et que vous pensez vraiment changer des opinions avec ces billets fleuve.

    Bon courage, sincèrement !


    • R.C. Le 13 septembre 2017 à 19h09
      Afficher/Masquer

      O.B. serait-il donc également disqualifié, en tant qu’économiste, pour nous parler de Maïdan et de tant d’autres sujets non “économiques” ?

      A ce compte là, les 9/10 des commentaires sur le wtc sont à rejeter impitoyablement car non produits par des experts dûment compétents (et nécessairement pluridisciplinaires !)…

      Merci Olivier pour prendre la peine de diffuser des dossiers aussi riches (et les deux premiers tomes de celui-ci le sont). Nous avons encore en mémoire cette série impressionnante sur l’Ukraine.
      Merci également pour oser passer outre les ratiocineurs omniscients (et Dieu sait si le 11/9 en a suscité de pleins wagons…).


      • Yanka Le 13 septembre 2017 à 23h46
        Afficher/Masquer

        Pour Maïdan, O.B. se positionnait contre le discours officiel, et pour le 11 septembre pour la version officielle. Et l’autre ci-dessus qui parle de “ratiocineurs” quand il s’agit de lois physiques violées 3 fois le même jour au même endroit, sans que ça se soit jamais reproduit.


        • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 00h10
          Afficher/Masquer

          Quelles lois ???


        • bourdeaux Le 14 septembre 2017 à 09h00
          Afficher/Masquer

          “…de lois physiques violées 3 fois le même jour au même endroit, sans que ça se soit jamais reproduit.” c’est parfait, et tellement vrai : il s’écroule chaque semaine une tour de 100 étages, et aucune ne l’a fait de la même manière…Non seulement vous ratiocinez, mais à vide.


        • Perret Le 15 septembre 2017 à 12h55
          Afficher/Masquer

          La version officielle, c’est que

          1) des terroristes ont pu sans aide extérieure et sans complicités monter cette opération
          2) les dégâts causés par les avions ont entraîné l’effondrement des tours

          Valider le 2) n’implique pas la validation du coeur du débat, c’est-à-dire le 1)

          Si, et j’en suis persuadé, il s’agit d’un inside job, alors, ses auteurs (la CIA, le deep state, etc.) ont tout à fait intérêt à focaliser le débat sur une fausse piste, sachant que lorsque la preuve aura été faite qu’il n’y a pas eu démolition contrôlée, alors la majorité croira à tort qu’il n’y a pas eu inside job


          • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 16h03
            Afficher/Masquer

            Magique, le complot au carré ! 🙂


            • Perret Le 17 septembre 2017 à 20h10
              Afficher/Masquer

              Cela n’a rien de magique. Les relations entre le prince Bandar et la CIA (ainsi que les Bush) est suffisamment documentée pour que l’on puisse penser que la CIA est directement impliquée dans le 9/11. De la même manière que l’assassinat de Massoud ne vient pas que de Ben Laden. D’ailleurs “la Base” contenait des agents CIA toujours reliés à la centrale lorsque Ben Laden a été réactivé après la chute de l’URSS. C’est dès 1991 que la Fondation Héritage informe ses “experts”, au cours d’un séminaire international auquel un Français participait, qu’un antagonisme est nécessaire et que l’islam va remplacer le communisme. Le reste est une affaire de mise en musique.
              Enfin, lorsqu’on manipule, on obtient parfois des résultats qui vont bien au-delà de l’effet final recherché. Le 9/11 fait probablement partie de ces résultats surprenants.


    • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 21h06
      Afficher/Masquer

      “vous pensez vraiment changer des opinions avec ces billets fleuves”

      Peut-être, en effet, si des gens sont mal informés. Ca ne convaincra pas les acharnés qu’à l’évidence, rien ne pourrait jamais convaincre. Mais peut-être la vaste majorité des gens qui se posent quelques questions, qui ont pu se sentir méprisés, et à qui on n’a jamais apporté de bonnes réponses…


      • Narm Le 14 septembre 2017 à 01h18
        Afficher/Masquer

        “changer des opinions ” ?

        j’ai pris le 11 septembre en pleine figure et presque en direct comme beaucoup d’entre nous.

        bien des années après, ses conséquences m’ont fait découvrir les plus énormes écoeurants, dégoutants mensonges que l’homme puisse faire pour justifier. Depuis, l’histoire n’a plus la même résonnance.
        armes de destruction massives , couveuses avec la fille d’un ambassadeur, invasion de la lybie par notre sarko … france afrique, valises de billets, rainbowarior ….
        après, on remonte vers Hiroshima et Nagasaki. A l’école, on nous avait poutant bien expliqué que c’était le seul moyen d’arrêter les méchants…..

        Alors Mr Beruyer s’il vous plait. Il ne s’agit pas de convaincre qui que ce soit. Merci de faire comme d’habitude, restez objectif sur les faits et nous, lecteurs, pourront tenter de discerner un peu, je dis bien, un peu, le vrai du faux.

        les reptiliens, hologrammes et autres, ne sont_ils pas autant de leurres fabriqués pour justement nous éloigner de cette réalité ?


  25. nicolas Le 13 septembre 2017 à 01h13
    Afficher/Masquer

    Maintenant moi j’aimerai bien qu’on nous explique :

    1- Comment ont fait les pirates – qui ne savaient que à peine piloter des Cessna à Miami – pour viser du premier coup à grande vitesse avec des avions de ligne très durs à manier ces deux tours.
    J’invite à retrouver un reportage de France Télévision qui était allé à l’époque interroger des pilotes confirmés de Air France qui ont retenté la manoeuvre en simulateur et qui ont du s’y REPRENDRE À 5 FOIS avant de pouvoir percuter les tours …

    2- J’aimerai beaucoup qu’on nous explique comment le FBI a pu retrouver quelques heures à peine après la chute des deux tours , les passeports des terroristes dans les décombres.
    J’étais devant CNN chez moi ce jour là comme beaucoup de gens et ça moi j’ai vécu en live l’annonce de la découverte de ces papiers.
    Olivier pourrait il nous faire des schémas et des dessins pour nous montrer comment des documents en PAPIER peuvent ils survivre à une explosion de kérozène et à la chute de deux gratte ciel de 100 étages ?

    Voilà voilà …


    • bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 09h34
      Afficher/Masquer

      Qu’est ce que vous voulez dire par là ? Nous aurions assisté au premier attentat terroriste sans terroristes ? Soyez clairs svp et allez au bout; on saura à quoi s’en tenir.


      • Yann Le 15 septembre 2017 à 18h22
        Afficher/Masquer

        On sait piloter avec une grande précision des avions de ligne comme des drônes depuis les années 1990.


        • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 18h24
          Afficher/Masquer

          On sait piloter avec une grande précision des avions de ligne comme des avions de ligne depuis 1914. Faut vraiment pas être très malin pour louper le World Trade Center…


          • Yann Le 16 septembre 2017 à 11h16
            Afficher/Masquer

            Je n’en sais rien, je ne suis pas pilote de ligne.


          • chb Le 16 septembre 2017 à 12h14
            Afficher/Masquer

            Sur le site ReOpen911 : Témoignage du Commandant Russ Wittenberg, pilote de chasse et de ligne à la retraite avec plus de 30.000 heures de vol à son actif y compris sur Boeing 757. Il affirme à propos des manoeuvres prétendument effectuées par les pirates à bord des avions détournés le 11 Septembre: « je ne pourrais pas le faire (…) et je suis absolument catégorique, ils n’ont pas pu le faire ».


            • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 15h43
              Afficher/Masquer

              “je ne pourrais pas le faire”

              Il a déjà essayé de la faire ? Témoignage bullshit.


          • Citizen W Le 18 septembre 2017 à 17h08
            Afficher/Masquer

            “faut vraiment pas être très malin pour louper le WTC”
            Avez-vous essayé de le faire en simulateur? Qu’en savez-vous pour être si catégorique?
            Un au moins des avions volait très vite, plus de 800 km/h d’après vos données. Le paysage doit défiler vite dans NY, au milieu des grattes ciels à 800km/h, surtout à cette altitude (quelques centaines de mètres cad presque au niveau de la mer). A fortiori quand on est un novice du pilotage.

            Or 3/3 des avions qui ont atteint leur cible ont tapé en plein dans le mille, à une vitesse amenant un avion de ligne à pratiquement se disloquer, après des maneuvres osées, certains des pirates ayant eu une soirée fatigante la veille d’après l’enquête.
            Les commandes ne doivent sûrement pas répondre de la même manière à ce coefficient vitesse/altitude. Ce n’est évidemment pas une chose qu’ils avaient pu apprendre dans une école de pilotage.

            C’est ce genre de remarque qui met à mal toute votre démarche. Tout ce qui sort de la vérité révélée qu’est pour vous le NIST (200 scientifiques, quand même!) est écarté d’une pirouette de ce genre, plus ou moins moqueuse ou condescendante.

            Saviez vous que 16 agences de renseignement US ont juré avoir les preuves
            de l’implication russe dans l’élection de Trump? Ca doit en faire des spécialistes, non? Vous les croyez autant, plutôt plus, ou plutôt moins que le NIST? (c’est une vraie question)


    • Narm Le 14 septembre 2017 à 01h23
      Afficher/Masquer

      allez, pour en sourire un peu

      https://www.youtube.com/watch?v=1MR8MZXTylo


      • chb Le 16 septembre 2017 à 00h28
        Afficher/Masquer

        Parmi les fioles d’anthrax et les couveuses, les manigances contre la liberté des citoyens ens, les cachotteries et mensonges éhontés menant à des guerres typiquement impérialistes, les refus d’enquêter et dénis de justice, on prendra avec des pincettes toute version officielle d’événements si lourds de conséquences.
        Le complot pour sauver le dollar, et les profits des banques occidentales, et la prééminence militaire de Washington etc. est permanent. Les péchés de dénonciation et de scepticisme suffiraient-il à basculer dans la catégorie anti-américain primaire (= chiure de rat), je préfèrerais en être plutôt que de gober une habile propagande néo-con.
        Ugh.


    • Okkoh Le 15 septembre 2017 à 10h20
      Afficher/Masquer

      Pourriez-vous nous retrouver lesdites vidéos ?


  26. Garibaldi2 Le 13 septembre 2017 à 01h50
    Afficher/Masquer

    Donc le problème réside dans la façon dont les cores des WTC 1 et 2 auraient cédé sous le poids des étages supérieurs, l’acier des 47 poutres métalliques centrales se serait ramolli sous l’effet de la chaleur.

    Problème : pour que le WTC Nord s’effondre strictement à la verticale, il faudrait penser que les poutres du coeur se sont TOUTES ou la plupart et SYMÉTRIQUEMENT ramollies, le fait que les plancher s’effondrent est un autre problème. Si le ramollissement n’est pas symétrique, le haut du bâtiment doit basculer du côté le plus fragilisé, donc le moins porteur. Ce ne fut pas le cas.

    Donc, ce n’est pas l’effondrement des planchers qui a provoqué l’effondrement du coeur strictement à la verticale, mais la chaleur des incendies ?

    Il faut vérifier si la chaleur des incendies à été d’au moins 600°. Et c’est là que le bât blesse.


  27. Garibaldi2 Le 13 septembre 2017 à 02h01
    Afficher/Masquer

    Le WTC Sud a commencé à s’effondrer logiquement du côté où l’avion l’avait percuté et donc fragilisé la structure porteuse des façades qui portaient 40% de la charge totale. Normalement, il était prévu par les concepteur qu’en cas de déchirement d’une façade, la charge se répartirait sur le reste des façades.

    Ce qui fut étonnant, c’est que les étages au-dessus de l’impact ont BASCULÉ en bloc, mais que ce mouvement a été interrompu et que l’immeuble s’est effondré sur lui-même. Donc défaillance du ”core”?


    • kasper Le 13 septembre 2017 à 23h58
      Afficher/Masquer

      En effet, du coup je suis allé me affranchir la mémoire en revisionnant les images de l’effondrement des tours. 2 conclusions qui sautent aux yeux:

      1 – le haut de la tour commence en effet par pencher très nettement. L’idée que les tours se seraient effondrées “toute droites” de manière contrôlée est donc une légende, et une qu’il est impardonnable de propager tellement c’est visible sur des images disponibles du youtube…

      Hypothese personelle sur l’arret du basculement: on a eu de la chance que les etages sous la brisure se mettent a s’effondrer. Prive de support a la base, le haut de la tour a cesse de basculer pour simplement tomber tout droit.

      2 – la fumée et les débris rendent l’observation difficile, mais on voit quand même assez bien que les débris qui se détachent de la tour qui s’effondre tombent plus vite que cette dernière. les débris EUX, sont des corps libres. La tour ne tombe vite, certes, mais moins vite.

      Voila les conspis: 16 ans a propager des éléments de langage qui sont contredits par la simple observation d’une vidéo des faits…


      • Narm Le 14 septembre 2017 à 02h02
        Afficher/Masquer

        “les conspis” 🙂

        un peu de respect SVP

        allez regarder l’effondrement de la tour 7 SVP ?
        j’attends avec impatience que ce sujet soit abordé
        ( Arte enparle le mieux : https://www.youtube.com/watch?v=AUGJuSNqBKY )

        des journalistes, pompiers … parlent d’explosions
        https://www.youtube.com/watch?v=Q8nSnZYFg54


        • kasper Le 14 septembre 2017 à 05h44
          Afficher/Masquer

          Le probleme de l’effondrement de la tour 7, c’est qu’on y voit pas grand chose avec toute la fumee, donc bien malin celui qui en tire des conclusions definitives.

          “des journalistes, pompiers” ont pu se tromper. Il parait qu’ils nt tous eu une rude journee, le 11 septembre 2001.

          Dans tous les cas ca ne nous explique pas comment une equipe de demolisseurs ninjas a pu plastiquer les tours en de multiples endroits, apres avoir retire le platre qui protegeait les piliers d’acier, sans jamais se faire reperer dans des immeubles occupes en permanence et regulierement visites par des chiens dresses a reperer les explosifs.


          • Pluton92 Le 14 septembre 2017 à 21h31
            Afficher/Masquer

            Justement, les semaines précédant l’événement, les chiens ont été retirés des tours, l’électricité a été coupée le week-end, etc. Il faut aussi rappeler que le responsable de la sécurité du WTC était … le frère de Georges Bush !

            Il faut aussi écouter le témoignage du propriétaire de toutes ces tours qui déclare en 2002 qu’il a donné l’ordre de détruire la WTC7 (“Pull it”) faute de pouvoir maîtriser l’incendie.
            https://www.youtube.com/watch?v=-jPzAakHPpk


            • R.C. Le 16 septembre 2017 à 13h06
              Afficher/Masquer

              C’est à prendre au second degré votre intervention ? Ou vous avez respiré du plutonium ?

              Il n’est pas si évident que cela de sinistrer son propre véhicule pour escroquer l’assurance (j’ai connu des gens qui ont eu quelques déboires dans leurs tentatives…).
              Que dire alors de cette théorie de la destruction programmée (ça demande des mois de travail – visible – pour préparer la destruction explosive de bâtiments, demandez aux professionnels) de deux tours fréquentées au quotidien par des milliers de gens et des tas de services de sécurité qui ne sont pas tous que des aveugles, ni des imbéciles ?

              Et pourquoi alors faire appel à deux avions si déjà tout est prêt à péter ? Pour donner le change ?

              Il existe une affection mentale qui consiste à raisonner juste sur des prémisses fausses (généralement des préjugés hallucinatoires). Ça s’appelle la paranoïa…

              Merci à O.B. qui tente de remettre en perspective les prémisses vraies (factuelles et scientifiques), mais (au vu des commentaires) c’est se heurter au mur compact du préjugé et de sa cohorte d’arguments circulaires.


        • NICOLE DE NICOMAQUE Le 20 septembre 2017 à 00h06
          Afficher/Masquer

          Il faut surtout lire le témoignage du concierge des immeubles WTC. Il s’avère du coup que pas mal d’informations ne collent pas tout à fait avec la version officielle. Article écrit : ” Le témoignage complet de William Rodriguez, concierge au WTC” / Reopen11 :http://www.reopen911.info/News/2009/11/07/le-temoignage-complet-de-william-rodriguez-concierge-au-wtc/comment-page-1/


      • Johann Le 14 septembre 2017 à 02h14
        Afficher/Masquer

        “Hypothese personelle sur l’arret du basculement: on a eu de la chance que les etages sous la brisure se mettent a s’effondrer. Prive de support a la base, le haut de la tour a cesse de basculer pour simplement tomber tout droit. ”

        Très, très personnelle en effet. Donc “les étages sous la brisure” n’ont offert aucune résistance. Par quel miracle ? Vous allez certainement nous l’expliquer.

        Sous la brisure, pas d’avion, pas d’incendie, une structure donc intacte. Et pouf, plus de support…


        • kasper Le 14 septembre 2017 à 05h48
          Afficher/Masquer

          Vous ne voyez pas ce qui a pu provoquer l’effrondrement des etages inferieurs ?

          Je ne sais pas si vous avez remarque, mais les etages superieurs sont en train de se casser la gueule dessus, en biais. Ca n’a pas du leur plaire vu qu’ils etaient etudies pour supporter des contraintes de compression verticales et pas des torsions laterales, comme explique dans le premier article.

          Le prochain article sur les effondrement nous en apprendra sans doute plus. En attendant je ne vois pas ce qu’il y a d’improbable dans cet effondrement, encore moins d’impossible, pour qu’il faille absolument me rallier a la these des demolisseurs ninjas (cf.plus haut).


        • Okkoh Le 15 septembre 2017 à 15h12
          Afficher/Masquer

          Savez-vous qu’un gros poids en béton de 300 tonnes/m² qui tombe de 2m sur une autre dalle béton a un “poids apparent” de 540’000 tonnes/m² lorsqu’il « tape » la dalle du dessous et que cette dernière se déforme de 1mm pour l’arrêter ? je peux vous faire la démonstration mathématique si vous voulez…


          • chb Le 16 septembre 2017 à 00h52
            Afficher/Masquer

            cette dernière se déforme de 1 mm pour l’arrêter
            Calcul probablement imbittable pour la majorité des lecteurs. Cela m’intéresserait pourtant que vous donniez le résultat sur la vitesse de chute de la centaine de dalles béton des tours. Il me semble que la “pancake theory” présentait là une importante lacune, pas comblée par l’épisode 5 (les écroulements). En effet, le caractère inéluctable de la chute (aidée par une miraculeuse perte de résistance de l’ensemble des colonnes centrales) n’expliquerait pas la vitesse d’effondrement à quasiment la vitesse de la chute libre.


  28. wesson Le 13 septembre 2017 à 03h00
    Afficher/Masquer

    Bon le débat technique me semblait forclos.

    Longtemps incrédule sans verser dans le conspirationnisme (explications détaillées fournies sur demande), pourquoi ne pas se laisser convaincre lorsque le boulot de clarification est là. Il aura tant manqué non seulement dans les médias de masse, mais aussi chez les “debunkers” de tout ordre. Personne n’as brillé sur ce sujet.
    Attendons donc la fin de la série pour commenter – ou pas.

    Content également que le WTC7 soit traité après, car autrement plus contre-intuitif que les WTC1 et 2.

    Et quid de Shanksville (le 4ème avion qui s’est crashé) ?


    • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 13h09
      Afficher/Masquer

      “Content également que le WTC7 soit traité après, car autrement plus contre-intuitif que les WTC1 et 2.”

      Non, c’est kif kif, écroulement par fragilisation puis incendies massifs


      • pemile Le 13 septembre 2017 à 13h46
        Afficher/Masquer

        Oui, mais fragilisations bien moins importantes que les impacts d’avions et surtout protection incendies intactes (protection de 3 heures pour les poteaux et 2 heures pour les planchers)

        J’espère que l’étude en deux temps, (twin tower puis wtc7) des conséquences de ses incendies permettra de mieux comparer les deux analyses.


  29. bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 09h10
    Afficher/Masquer

    Une petite critique à ce remarquable travail d’Olivier : aucun billet ne semble prévu aux victimes et aux survivants ; or, en regardant toutes ces images, il est bien difficile de ne pas y penser…


  30. Mr K. Le 13 septembre 2017 à 09h51
    Afficher/Masquer

    Encore un gros travail dans le troisième billet.

    Une remarque sur les photos infrarouges présentées. Elles sont très impressionnantes par les tâches de couleur vives massives, représentatives de la température, qu’elles montrent.

    Elles peuvent être facilement trompeuses : l’infra-rouge d’un corps humain peut aussi être représenté sous forme d’une couleur vive, ça n’est pas pour autant qu’il est en feu…

    Notamment, si on se réfère à l’échelle colorée des températures présentée à côté, sur les deux photos infra-rouges à fond violet les parties chaudes en orange uni sont à une température de 90-100 °C. J’ai faux?

    Toujours concernant les températures, quatrième photo au-dessus du titre “3/ Les jumpers”, il y a une matière de couleur jaune vif qui semble couler (en bas plutôt à droite). Quel que soit cette matière, elle est visiblement à une température importante, supérieure à la température de fusion de l’aluminium en tout cas (650°C environ).


  31. Perret Le 13 septembre 2017 à 10h20
    Afficher/Masquer

    J’attends la suite car trop de questions se posent au bout de seulement trois épisodes. J’ai le souvenir d’une petite conférence privée en 2010, à Paris (nous étions moins de 10) d’un intervenant à HEC, analyste à ses heures perdues pour l’un de nos services, sur le 9/11. La conclusion était : la CIA a tout fait pour semer le doute.
    Je ne retrouve pas la référence, mais j’ai lu un article dans lequel Reopen9/11 est présenté comme une manipulation de la CIA. Faire partir les gens de bonne foi sur de fausses pistes évite de trop s’intéresser à la question ultime : qui a commandité l’attentat. On se focalise sur le comment et on ne parle pas ou très peu de qui.
    Or, même si la destruction des tours est conforme à la version officielle (ce que semble accrédier Olivier à ce stade, mais il n’est pas encore question de WTC7), cette version ne dit rien sur les commanditaires, sauf dans la vingtaine de pages classifiées mais qui ne parlent que des Saoudiens et pas de leurs amis US.


    • Lusituationniste Le 13 septembre 2017 à 14h13
      Afficher/Masquer

      Vous avez entièrement raison : que les tours se soient effondrées “naturellement” ou qu’on les aient aidées avec des explosifs judicieusement placés, le résultat est le même.

      Mais quid de la chaîne qui a conduit à ses attentats, notamment :

      “Le directeur des services secrets pakistanais a transféré 100.000$ au présumé pirate de l’air Mohammed Atta en aout 2001”

      http://www.reopen911.info/11-septembre/les-services-secrets-pakistanais-lies-au-financement-des-attentats/

      voir aussi (en anglais) :
      The Pakistan connection
      Michael Meacher
      https://www.theguardian.com/world/2004/jul/22/usa.september11


    • Citizen W Le 13 septembre 2017 à 15h01
      Afficher/Masquer

      Oui surtout les transactions boursières ont été très vite occultées or c’est la preuve que beaucoup.de gens sans lien avec le terrorisme a priori – puisque blanchis par l’enquête, savaient la date, le nom des compagnies aériennes impliquées. Donc savait tout.
      Il n’y a rien à dire de plus pour douter de la version officielle. A partir du moment ou les initiés n’étaient pas dans une cave à Tora Bora, c’est que c’est un inside job.

      Les détails techniques sont effectivement une diversion pour moi aussi. La guéguerre pour discréditer les sources des uns et des autres finissent de dégouter du sujet. Plus de sources crédibles, plus de débat.


      • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 15h48
        Afficher/Masquer

        Vous avez conscience que c’est n’importe quoi ? Je vous déconseille d’agir ainsi si vous êtes au courant du prochain attentat du siècle, sous peine de finir à Guantánamo très rapidement. Mais on en reparlera plus tard.


        • Citizen W Le 13 septembre 2017 à 16h35
          Afficher/Masquer

          Précisez votre pensée: il n’y a pas eu de jeu en bourse misant sur la chute des actions de United et American Airlines? Ou il y a eu et ils ont tous fini à Guantanamo secrètement?
          “C’est n’importe quoi” c’est pauvre comme commentaire.


          • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 16h52
            Afficher/Masquer

            C’est hélas ce qui arrive quand on commente sur un sujet non traité dans l’article.


          • Lambert85 Le 13 septembre 2017 à 19h05
            Afficher/Masquer

            Ces compagnies aériennes avaient annoncés de mauvais chiffres peu avant, voilà tout. Croire que des comploteurs secrets se risqueraient à jouer en bourse est risible.


            • bili Le 14 septembre 2017 à 00h37
              Afficher/Masquer

              Je ne sais pas si ce que vous dite est vraie ,mais admettons. Raison de plus de miser sur la baisse de ces actions , car j ai un alibie : les mauvais chiffres…
              Et je ressort blanchie


  32. Florent LECLERCQ Le 13 septembre 2017 à 10h51
    Afficher/Masquer

    Puisque chacun y va de son petit commentaire…
    Le drame du 11/09/01 remonte à maintenant 16 ans et il semblerait que beaucoup de gens n’aient pas lâché l’affaire. Je me demande ce qu’ils cherchent au juste :
    – que les tours aient explosé de manière délibérée ou non, les morts sont ils moins morts ?
    – que l’attentat ait été orchestré par la CIA ou je ne sais quel reptilien et non par Ben Laden va-t-il ramener ces morts à la vie ? Le prouver permettrait-il de traduire en justice les véritables responsables ? S’il y a eu un complot dans le complot l’appareil d’état américain est mouillé jusqu’au cou et on ne connaîtra jamais la vérité.

    Bref j’ai la vérité vraie qu’on vous cache et qu’on vous ment : on s’en contrefiche de ce qui s’est passé là bas, il y a prescription et c’est un hochet qui ne sert qu’à divertir des enjeux actuels. Convaincre une personne que le 09/11 n’est pas ce qu’on croit ne changera rien, contrairement à d’autres sujets (Venezuela, RPDC, Loi Travail, le choix est large).
    Je suis certain qu’O. B. propose ici un travail de qualité mais je me suis arrêté à la fin du premier post, je déteste les articles aux photos macabres. J’espère sincèrement que vous n’avez pas fait tout ce travail pour vous racheter auprès des MSM, vous devez bien savoir que cela ne changera rien.


    • RV Le 13 septembre 2017 à 20h38
      Afficher/Masquer

      La déclassification des documents intervient dans des délais assez raisonnable outre Atlantique.
      Dans quelques dizaines d’années une partie du voile sera levé . . . patience !


      • Fritz Le 13 septembre 2017 à 21h25
        Afficher/Masquer

        Concernant la déclassification des archives, l’affaire Kennedy n’incite vraiment pas à l’optimisme. De nombreux documents ont été détruits “par routine”, et surtout les administrations émettrices ont le droit de passer au noir des passages entiers des documents livrés au public.


    • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 21h44
      Afficher/Masquer

      En quoi les problèmes actuels devraient-ils empêcher de s’intéresser à ce drame ? On pourrait aussi se demander pourquoi certains tiennent-ils tant à faire oublier ce drame ?


  33. Vincent Le 13 septembre 2017 à 10h57
    Afficher/Masquer

    Très bonne idée de faire un dossier sur le WTC, si cela peut contribuer à clore les débats stériles.
    Cela m’a permis de résoudre l’interrogation que j’avais (ingénieur structure en GC) : pourquoi les “collapses” ne sont pas intervenus plus tôt. Réponse : tout était surdimensionné.

    A ceux qui se présentent comme des éternels sceptiques, cherchant à démolir toute affirmation dès qu’elle est “officielle”, je dirais d’appliquer au moins le même scepticisme sur les “vérités alternatives” que sur les “vérités officielles”.

    Vous verrez que, souvent, il y a une des deux versions qui, soit ne tient pas la route, soit est obligée d’évoluer avec le temps. Sur l’Ukraine et la Syrie, on voit que les médias “alternatifs” étaient sans doute plus proches de la réalité, car leurs explications restent cohérentes.

    Sur le WTC, si vous appliquez une grille de lecture critique aux théories alternatives, vous verrez bien qu’elles ne tiennent pas la route !


    • pemile Le 13 septembre 2017 à 13h49
      Afficher/Masquer

      “tout était surdimensionné.”

      Vous contredisez donc la thèse de grande fragilité structurelle des twin towers ?


      • Vincent Le 15 septembre 2017 à 11h25
        Afficher/Masquer

        Non. Elles étaient bel et bien surdimensionnées et hyper solides, et je n’ai jamais entendu parler d’une “thèse de grande fragilité structurelle” des tours.

        Mais elles étaient construites en charpente métallique. Et le métal perd sa résistance avec la température. C’est quelque chose de connu, et pas uniquement au WTC.

        Cf. par exemple, à Paris, l’incendie du collège Édouard-Pailleron…


    • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 21h48
      Afficher/Masquer

      “si vous appliquez une grille de lecture critique aux théories alternatives, vous verrez bien qu’elles ne tiennent pas la route !”
      Il serait intéressant que vous nous expliquiez bien des incohérences de la version officielle. Votre grille appliquée à cette version semble avoir pas mal de gros trous.


      • Vincent Le 15 septembre 2017 à 11h31
        Afficher/Masquer

        Justement, ici, je ne vois pas tellement d’incohérence dans la version officielle…

        En revanche, si quelqu’un était capable de m’expliquer :
        – à quoi cela rime de faire foncer des avions kamikazes dans des tours équipées d’explosif, de manière à les faire sauter en faisant croire que les avions y sont pour quelque chose ?
        – Comment on a pu équiper des tours en explosifs sans que personne ne s’en rende compte et n’aie le moindre soupçon, et de telle manière que, même 16 ans après, aucune information n’ait fuité dessus ?
        – Comment on s’assure que l’impact des avions ne viendra pas endommager le système de mise à feu ?
        – Qui aurait pu vouloir faire sauter les tours à l’explosif, dans un complot co-organisé avec les saoudiens ?
        – Quel est l’intérêt pour les saoudiens de lancer des avions dans la tour sachant qu’on pourrait les faire sauter sans, et que les impacts d’avion ont au contraire permis des évacuations et de sauver des vies, etc.

        Tout cela, pour moi, ne tient pas la route.


  34. amideg Le 13 septembre 2017 à 12h59
    Afficher/Masquer

    Merci, Olivier.
    Ce “merci” est très “construit,” en dépit de sa brièveté.


  35. robin Le 13 septembre 2017 à 15h54
    Afficher/Masquer

    Que Berruyer se compromette lui aussi à défendre cette histoire à dormir debout de la thèse officielle me dépasse. Si il était si facile de faire tomber des tours comme elles sont tombées on ne voit pas pourquoi les entreprises de BTP dépenseraient autant d’argent à former des gens capables de placer des charges de démolition millimétrées aussi bien dans le temps que dans l’espace. Que des points durs d’un immeuble sautent tous en même temps sur toute la surface à tout les étages surtout noyau central compris relève de l’impossibilité physique évidente, entre autres élucubrations dont nous a gratifié lors de cette journée.

    Envie d’être réadmis aux club des médias menteurs peut être ?


    • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 17h02
      Afficher/Masquer

      ” on ne voit pas pourquoi les entreprises de BTP dépenseraient autant d’argent à former des gens capables de placer des charges de démolition millimétrées aussi bien dans le temps que dans l’espace”

      Parce que ça coûterait surement encore plus cher en achat d’avions et de kamikazes… ?


      • pemile Le 13 septembre 2017 à 17h59
        Afficher/Masquer

        D’après les articles 2 et 3 il suffit de couper quelques poteaux dans 3 étages supérieurs, d’y gratter les protections incendies et d’y entasser un peu de combustibles, non ?


        • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 18h23
          Afficher/Masquer

          oui, c’est ce que font les démolisseurs (ils préfèrent les explosifs au kérosène, ça marche mieux et c’est moins dangereux)


          • Catherine Le 13 septembre 2017 à 23h19
            Afficher/Masquer

            Au vu de la direction que prend ce dossier, je dirais que c’est plutôt le kérosène qui marche mieux ou tout simplement l’incendie.

            Trois hyperstructures qui s’écroulent dans une symetrie parfaite le même jour et au même endroit et tout ça par le seul fait d’incendies très partiels, pourquoi s’embêter avec la démolition contôlée ?


          • Johann Le 13 septembre 2017 à 23h32
            Afficher/Masquer

            “oui, c’est ce que font les démolisseurs (ils préfèrent les explosifs au kérosène, ça marche mieux et c’est moins dangereux)”

            Comme pour les WTC1, 2 et 7 donc.

            Effectivement les hydrocarbures c’est pas terrible:

            https://www.youtube.com/watch?v=wEbKVrQ3zP0


    • SCC Le 13 septembre 2017 à 19h37
      Afficher/Masquer

      Puisque vous semblez abonder dans le sens d’une démolition contrôlée (que vous qualifiez vous-même de travail millimétré), vous pourriez peut-être nous éclairer sur la nécessité d’obtenir une démolition contrôlée dans le cadre de ce complot?


      • Pluton92 Le 13 septembre 2017 à 22h14
        Afficher/Masquer

        S’il s’était agi de vrais terroristes, les tours ne se seraient pas écroulées. Le but aurait été de s’en prendre à des symboles des Etats-Unis sans pour cela faire des milliers de morts.

        La démolition contrôlée a permis de détruire deux tours (en réalité 3) qui ont rapporté très gros à leur récent propriétaire. Mais surtout, elle a permis, sans faire trop de victimes et trop de dégâts aux alentours par démolition contrôlée, de provoquer un choc terrible sur les Etats-Uniens et justifier des guerres d’agression.

        Si l’agression contre la Syrie n’a pas fait l’objet d’un tel attentat, comme vous le faisiez remarquer, O. Berruyer, si l’on en croit les déclarations en 2008 du général Wesley Clark, l’ancien commandant en chef de l’OTAN, le Pentagone avait prévu au lendemain du 11/9 de s’en prendre à 7 pays du Moyen-Orient dont l’Irak, la Libye, la Syrie, le Liban, l’Iran …
        https://www.youtube.com/watch?v=zXcu29fFs2M (durée : 8 mn, très intéressant).


      • robin Le 13 septembre 2017 à 22h38
        Afficher/Masquer

        C’est à une enquête internationale réellement indépendante de le déterminer. Il est un fait que la seule enquête qui a été menée l’a été par l’administration US qu’on pouvait au minimum accuser de négligence dans la non prise en compte des alertes terroristes, embêtant pour le moins pour sa crédibilité


        • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 23h37
          Afficher/Masquer

          “C’est à une enquête internationale réellement indépendante”

          Pas bête de demander une enquête internationale qu’aucun pays n’acceptera évidemment jamais au vu de l’atteinte intolérable à sa souveraineté et pour un drame l’ayant frappé – au moins on peut passer sa vie à la demander…

          C’est comme demander que des Chinois et des Brésiliens viennent enquêter officiellement sur le Bataclan, comme on n’a pas confiance en la justice française…


          • robin Le 14 septembre 2017 à 08h17
            Afficher/Masquer

            Et votre conclusion c’est donc qu’il faut faire confiance a l’administration US, pour nous expliquer ce sui s’est passe? ha ha ha


          • robin Le 14 septembre 2017 à 08h34
            Afficher/Masquer

            “C’est comme demander que des Chinois et des Brésiliens viennent enquêter officiellement sur le Bataclan, comme on n’a pas confiance en la justice française…”

            On se demande donc à quoi servent l’ONU en général et la diplomatie en particulier ?


            • Vincent Le 15 septembre 2017 à 12h17
              Afficher/Masquer

              > On se demande donc à quoi servent l’ONU en général et la
              > diplomatie en particulier ?

              L’ONU et la diplomatie, ce sont 2 questions différences. En principe, le rôle de l’ONU est d’empécher les conflits entre nations, en interdisant les ingérences, les guerres d’agression, et en prenant des sanctions contre les états qui violent la charte de l’ONU. En pratique, depuis 20 ans, les USA s’asseyant sur ces principes, il faut bien reconnaitre que ça marche moins bien.
              Le role de la diplomatie (et chaque pays a la sienne) est de défendre les intérêts de son pays à l’étranger.

              Dans les 2 cas, l’un comme l’autre n’ont pas pour mission de mener des enquêtes sur des questions internes aux pays.


          • bluerider Le 16 septembre 2017 à 23h39
            Afficher/Masquer

            [Modéré : On attend votre version des évènements, répondant à tous vos arguments, pour la comparer à celle de la “version dite officielle”. Merci.]


    • Vincent Le 15 septembre 2017 à 11h21
      Afficher/Masquer

      > pourquoi les entreprises de BTP dépenseraient autant d’argent à former
      > des gens capables de placer des charges de démolition millimétrées

      1°) Vous ne devez pas bien connaitre ce secteur d’activité : il ne s’agit pas d’un secteur si complexe que cela, et les gens qui y travaillent ne sont pas particulièrement nombreux ni bien payés.
      2°) La difficulté n’est pas de réussir à démolir les immeubles. Des manuels du génie militaires expliquent les principes de base des démolitions à l’explosif (comment péter les poutrelles, les poutres, les cables, etc.), et ce n’est vraiment pas très compliqué de réussir à démolir un immeuble en faisant sauter ses éléments porteurs. Pas besoin d’être ingénieur, ni encore moins d’avoir eu des formations onéreuses pour savoir le faire !
      La raison pour laquelle il y a des ingénieurs spécialisés est pour réaliser des démolition impliquant le minimum de vibrations pour les structures adjacentes, le minimum de débris projetés, de manière à faire tomber le bâtiment exactement dans le périmètre prévu, etc.


  36. francois marquet Le 13 septembre 2017 à 16h59
    Afficher/Masquer
  37. bourdeaux Le 13 septembre 2017 à 18h24
    Afficher/Masquer

    @nicolas : Des pilotes professionnels d’Air France qui s’y reprennent à 5 fois pour percuter une tour ? Fichtre ! mais comment font donc ces gars-là pour ne pas louper 5 atterrissages sur 6 alors ! leurs passagers sont tous des miraculés qui s’ignorent…
    Quant au papier qui ne résiste pas au feu, merci pour l’info; il m’a pourtant semblé voir sur une vidéo des milliers de feuilles volantes, format A4 standard, voltiger jusque sur la chaussée : un trucage du FBI sans doute…Allez, promis, comme c’est demandé gentiment, j’essaie d'”arrêter d’être bête”, et quant à vous, ne changez rien surtout.


    • Julien Le 13 septembre 2017 à 19h36
      Afficher/Masquer

      Vous êtes surement plus habilités que des pilotes chevronnés pour nous parler des manœuvres aériennes fantastiques de nos “piss-poor” pilotes de Cessna.

      @modération : ça devient pire que tout… De nombreux commentaires sont modérés alors qu’ils ne présentent aucun contenu que l’on pourrait considérer comme hors charte.


      • SCC Le 14 septembre 2017 à 20h15
        Afficher/Masquer

        Ce sont des pilotes qui ont affirmé qu’un gros porteur ne peut pas faire de rase-motte à cause d’un effet de sol qui l’empêcherait. Et puis on trouve sur le web un Airbus A 330 de TAP passant devant le nez des spectateurs en rase-motte à plaine vitesse lors d’un meeting aérien. Cherchez la vidéo.
        Les pilotes connaissent sur le bout des doigts la façon dont on les autorise à piloter un avion pour assurer la sécurité absolue de leurs passagers. Les pilotes ne testent pas les limites de leur appareil parce-qu’ils n’ont aucune envie de mourir. En clair, ils ne sont pas plus qualifiés que vous et moi pour décider de ce qui est possible quand on n’a cure de sa vie et de celle de ses passagers.


      • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 22h33
        Afficher/Masquer

        ” aucun contenu que l’on pourrait considérer comme hors charte.”

        Si. Parler des pilotes, c’est hors charte, vu que c en’est pas le sujet du billet. Vous avez lu la dernière ligne ?


    • MJ Le 13 septembre 2017 à 22h24
      Afficher/Masquer

      l’ atterrissage se fait à la plus faible vitesse possible.
      les avions contre le WTC étaient à pleine vitesse.
      reste qu’avec une radio balise ça devient nettement plus facile.
      le passeport “trouve intact” était dans l’avion. donc soumis à la destruction totale y compris par le feu.
      les milliers de A4 intacts que l’on a vu voler n’ont pas subi ce traitement.
      on peut aussi être surpris de la rapidité avec laquelle on a retrouvé ce passeport. Malgré tout le “bordel” induit par les deux attentats. un coup de chance surement.
      le WTC 7 est tombé par le feu avec tous ses systemes incendie intact (il n’ y a pas eu de crash là).
      et les démolisseurs passent des mois à étudier les structures pour les faire tomber comme ils le veulent. et parfois ça foire.
      pour WTC 1 et 2 on imagine que le but aurait été une chute parfaitement verticale.
      et bien ces entreprises devraient savoir que dynamiter qques poutrelles et balancer 80 m3 de fuel font le travail en moins de deux heures.
      et la méthode est bonne ça a marché deux fois de suite
      mais tout cela ne sont que questions de complotiste.
      autre solution, les américains ont du bol. “God bless América” n’est pas !
      ah, et si anastasia pouvait le laisser passer celui là je l’en remercierai.


      • Yann Le 16 septembre 2017 à 14h50
        Afficher/Masquer

        “Le passeport “trouve intact” était dans l’avion”. Vous mentez, il montrait des traces de calcination.


  38. Mafanabé. Le 13 septembre 2017 à 19h07
    Afficher/Masquer

    Combien de militaires ,de pilotes ,d’ingénieurs et d’architectes parmi les commentateurs ?
    Cette série a malheureusement pour but d’accréditer la version officielle;
    Bien dommage de tendre le bâton afin de se faire frapper,alors que par ailleurs votre site est trés bon.
    J’ai travaillé plus de trente ans pour la défense,vu des tirs de missiles et les dégats qu’ils occasionnent,tant dans leurs formes que dans leur ampleur.Je ne donnerai pas mon avis,n’ayant pas l’intention de polémiquer.


  39. Julien Le 13 septembre 2017 à 19h40
    Afficher/Masquer

    J’aimerai savoir pourquoi les commentaires réfutant la prétendue fragilité du WTC7, rejetée par le NIST, furent supprimés par la modération ?


  40. Alain Sauvannet Le 13 septembre 2017 à 21h04
    Afficher/Masquer

    Le NIST répondrait à ceux ayant evoqué Edna Cintron que dans tout brasier certaines zones sont plus exposées que d’autres et que dans le cas de la pauvre Edna Cintron, celle-ci se trouvait du côté nord de la tour le moins exposé au brasier et que le vent soufflait lui en direction du sud-est…

    https://youtu.be/SVNSS2kz2r0

    http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Loisirs/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1758.htm#t24503161


  41. Dahool Le 13 septembre 2017 à 21h58
    Afficher/Masquer

    Bonsoir

    Donc la problématique des événements étranges au rdc et sous sol des tours a pour explication un flot de kérosène enflammé qui dégringole de plusieurs centaines de mètres ?

    Aussi vite que la chute des tours ! lol

    J’ai vu beaucoup de docs sur le sujet, la plupart à charge de la version officielle, le plus intéressant sont les témoignages soit en direct du drame soit après (policiers, pompiers, civils…le fameux gardien), ils semblent raconter une histoire différente.

    J’espère avoir une réponse à ces interrogations dans un prochain billet.

    Vivement l’effondrement ! lol noir


    • Julien Le 13 septembre 2017 à 22h57
      Afficher/Masquer

      Vous avez de la chance que votre message soit resté.
      Absolument, des dizaines et des dizaines de témoins ont constaté des explosions dont une provenant du sous sol du WTC1 avant l’impact de l’avion. L’hypothèse de l’écoulement du kérosène est risible alors là, c’est quoi ? Aucune réponse n’est fournie.


      • Les-crises Le 13 septembre 2017 à 23h31
        Afficher/Masquer

        “avant l’impact de l’avion” : non, ça n’explose évidemment pas avant l’impact. Je vous fais remarquer que la tour ne s’écroule pas par le bas…

        “L’hypothèse de l’écoulement du kérosène est risible” ?

        “Aucune réponse n’est fournie.” : ben si, mais ça vous fait rire…


        • Julien Le 14 septembre 2017 à 12h24
          Afficher/Masquer

          Donc vous remettez en cause les témoignages qui font état d’une explosion avant l’impact ? Bien sur qu’une seule explosion ne permettrait pas de faire écrouler les WTC par le bas. Quoi que, les WTC se sont bien sur écroulées grâce au feu.
          Une réponse sérieuse, comment du kérosène à pu s’écouler de l’avion jusqu’au sous sol, au vue de la structure du WTC, pour provoquer des explosions ? Tout en provoquant une explosion avec l’impact. Vous n’y répondez pas.
          N’oublions pas qu’une des explosions constatées dans le hall par des dizaines de témoins à fait sauter des vitres d’une épaisseur de 6 à 7 cm d’épaisseur.
          Les témoins et les secouristes sont tous en train de crever de cancers, le temps fait son action. Ils auront bientôt tous disparu.


          • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 13h50
            Afficher/Masquer

            Oui, ce sont les explosions dues au kérosène dans les cages d’ascenseurs sectionnées qui ont atteint le lobby, j’ai déjà donné les explications…


            • Redrogers Le 15 septembre 2017 à 14h26
              Afficher/Masquer

              Si je peux me permettre (et je le fait), il ne s’agit pas d’une explication mais d’une opinion…
              Je cite (article 3) : “Bref, ce sont très probablement les conséquences de ce désastre qui ont entrainé des explosions dans le sous-sol – et qui donnent lieu à des discussions infinies chez les truthers.”

              Je lis bien : “…très probablement…”


        • françois marquet Le 15 septembre 2017 à 22h00
          Afficher/Masquer

          Une explosion qui tue des gens et dévaste le lobby n’entraine pas forcément l’écroulement des tours: voir attentat de 1993.


          • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 22h31
            Afficher/Masquer

            oui une camionnette, un avion, c’est kif kif


  42. Emmanuel Huis Le 13 septembre 2017 à 21h59
    Afficher/Masquer

    Oui mais non. Olivier s’en sort à trop bon compte là. Combien de gens remettent en cause les faits ? Ce n’est pas le problème.

    Oui, visiblement, ce sont des avions de lignes qui ont frappé les WTC, oui, visiblement le commanditaire était de la partie, et donc connaissait les points faibles des structures mieux que quiconque. Pas de problème.

    Maintenant faudrait avoir une idée des commanditaires. Ca serait pas ça qui serait une bombe médiatique ? Hein ??!! 🙂
    .
    .
    Quoi ? 😀


  43. Mr K. Le 13 septembre 2017 à 22h25
    Afficher/Masquer

    N’ayant pas eu de réponse et la question me paraissant particulièrement importante je la repose.

    Dans le billet numéro deux concernant les dégâts causés aux deux tours jumelles par les attentats, la modélisation informatique officielle fait intervenir les très massifs réacteurs des avions.

    La destruction/endommagement d’énormes piliers du cœur est ainsi justifiée par l’effet d’un réacteur.

    Pourquoi dans la modélisation officielle de l’avion ayant percuté le pentagone les réacteurs n’ont pas été pris en compte dans la modélisation? Oui, vous lisez bien, les réacteurs n’existent tout simplement pas pour la simulation du choc de l’avion sur la façade du pentagone.

    Ce pose là une question vraiment fondamentale. Si dans une simulation le modèle de départ est faux, cela peut affecter bien des conclusions qui en découlent. Je tiens à préciser que personnellement je n’ai aucun doute, et ce grâce à la série faite par Olivier à ce sujet : il y a bien eu un avion qui a percuté le pentagone.


    • Scrib Le 14 septembre 2017 à 10h57
      Afficher/Masquer

      Il me semble pourtant que dans la série sur le pentagone, il est bel et bien montré que c’est principalement les réacteurs et le train avant qui a percé les différents anneaux du pentagone.

      Peut etre que la simulation officiel du pentagone ne cherchait pas à faire expliquer les dégâts internes au batiment puisque le réacteur et le train ont été retrouvé dedans. (c’est qu’une hypothèse)


      • Mr K. Le 14 septembre 2017 à 15h14
        Afficher/Masquer

        Mais si, la modélisation Pentagone cherchait à expliquer les dégâts internes, c’est sacrément problématique.

        Vous avez un avion de ligne qui percute un bâtiment. Vous voulez faire une simulation informatique de l’effet de ce choc sur ce bâtiment.

        Si vous modélisez l’avion, vous en simplifiez sa “représentation” informatique en en gardant les éléments principaux relatifs à un choc.

        A ce stade là on n’a parlé d’aucun bâtiment en particulier.

        Par ailleurs il y a modélisation de la structure du bâtiment, Pentagone dans un cas et tours jumelles dans l’autre.

        La modélisation des avions pour les tours jumelles comporte les réacteurs qui par la suite ont un effet important sur la structure modélisée quand on fait “jouer” le scenario (billet 2).

        Aucune modélisation des réacteurs pour l’avion sur le Pentagone, qui ont un effet important incontestable (rupture/endommagement de gros piliers), si on se réfère à la simulation tours jumelles.

        Il y a de toute évidence une contradiction très importante irréductible. Cela crève les yeux.

        On ne peut pas tout à la fois intégrer les réacteurs dans la modélisation pour les tours et ne pas le faire pour le Pentagone.


        • Mr K. Le 14 septembre 2017 à 17h55
          Afficher/Masquer

          Complément :

          La simulation informatique pour le Pentagone a été faite par la “Purdue University”, État de l’Indiana, USA.

          Animation de la modélisation de l’avion utilisée pour les calculs, issue d’un des sites de l’Université :

          https://www.cs.purdue.edu/homes/cmh/simulation/phase1/image1/09sep02slow.gif

          Les réacteurs ne sont pas modélisés.


          • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 18h43
            Afficher/Masquer

            C’est en effet une simulation de destruction de l’avion, bien plus que de l’immeuble (qui n’a pas le moindre intérêt, ne l’oublions pas)


            • Mr K. Le 14 septembre 2017 à 19h07
              Afficher/Masquer

              C’est la même modélisation qui est utilisée dans la présentation pour le grand public qui a été faite, sensée représenter les destruction de piliers au sein du pentagone.

              Je l’ai retenue parce que dans la version grand public suivante on ne voit qu’assez fugitivement que les réacteurs n’y sont pas. On voit nettement qu’elle sert bien à modéliser une destruction des piliers :

              https://www.youtube.com/watch?time_continue=43&v=r0zLBxvi9NM


            • Mr K. Le 15 septembre 2017 à 08h19
              Afficher/Masquer

              Bonjour,

              Olivier, vous pourriez expliciter ce que vous écrivez : “(qui n’a pas le moindre intérêt, ne l’oublions pas)”?

              Je ne comprend pas ce que vous voulez dire.


            • Mr K. Le 17 septembre 2017 à 08h55
              Afficher/Masquer

              Vous m’avez donné la réponse, je crois.

              Elle est là :

              http://www.les-crises.fr/video-pourquoi-les-americains-nous-paraissent-ils-idiots-xp-horizon-7/#comments

              Et sur ce genre de mécanismes, évidemment votre serviteur inclus, personne ne peut faire le malin : impossible de s’en affranchir totalement.


  44. Catherine Le 13 septembre 2017 à 22h53
    Afficher/Masquer

    Quant à moi, comme systématiquement pour la série sur le Pentagone, mes observations ont été virées.

    Trop stupides ou trop pertinentes ?


  45. Pierre Tavernier Le 14 septembre 2017 à 03h36
    Afficher/Masquer

    Commentaire sur le #4 de la série
    Analyse fort intéressante sur l’isolation thermiques des trusses (ponts, poutres) du WTC qui contredit les thèses avancées par Reopen911. En effet, ce site base une importante partie de son analyse sur le fait que l’isolation des trusses auraient été fait par un flocage d’amiante. Ors, d’après cette analyse, il semble que cela n’a pas été le cas (en tout cas, pas dans les étages supérieurs). Les défauts de ces isolations sont également soulignés. Ce qui change beaucoup de paramètres dans la modélisation de l’événement. En y ajoutant des soudures imparfaites, comme expliqué dans le billet précédent, cela modère considérablement les thèses des sites sceptiques (en particulier Reopen911, les autres relevants dans l’extrême majorité des cas du pur et simple conspirationnisme “clickbaits”)


  46. Incognitototo Le 14 septembre 2017 à 04h51
    Afficher/Masquer

    1/2
    Voir autant de commentaires sceptiques sur les explications développées dans cette série d’articles fait peur…

    1 – Il ne faut pas chercher très loin pour constater que les structures métalliques ont été à l’origine de catastrophes de toutes sortes et pas seulement avec le feu : vibrations, gel, oxydation, défauts de fonderie, mauvaises mises en œuvres ou bêtement l’imprévu ayant aussi provoqué leur lot de catastrophes et d’accidents.
    (J’ai même eu à gérer un accident consécutif à la rupture d’une attache d’acier, garantie et vendue pour résister à 2,5 t, qui a lâché à 250 kg, à cause d’une bulle indécelable dans sa structure.)
    Donc, j’ai du mal à comprendre que tout à coup certains s’attribuent des compétences pour remettre en cause des évidences, contredites par l’histoire des catastrophes, des accidents et la science.

    2 – De tout temps, on peut faire confiance au “facteur humain” pour faire les mauvais choix et des erreurs qui aboutiront à des catastrophes, mais tout également au hasard. C’est vraiment un délire de toute puissance que de penser que nous pourrions tout maîtriser. Il y a comme un déni de réalité à simplement pouvoir concevoir que ça ne pouvait pas arriver… Comme si l’histoire ne nous avait pas déjà moult fois démontré que le pire est toujours possible, même quand la probabilité est infinitésimale.


    • Incognitototo Le 14 septembre 2017 à 04h52
      Afficher/Masquer

      2/3
      Pour mémoire 1 : La probabilité de fusion d’un réacteur nucléaire est de 5.10-5 (0,000 05), soit une probabilité que cela arrive tous les 20 000 ans. Pas de chance, on a déjà subi 3 fusions de coeur depuis qu’on en exploite. Sur le total de ceux en exploitation, le facteur risque est donc sous-estimé de 5 fois.
      Pour mémoire 2 : Il y a une chance sur 140 millions de gagner le gros lot de l’euromillion (soit 0,000 000 007 chances sur 1), et pourtant des gens gagnent régulièrement et pourtant les gens continuent à jouer.

      3 – J’ai du mal à suivre et à comprendre ce que voudraient démontrer ceux qui ne “croient” pas aux thèses officielles. Qu’est-ce qu’ils veulent prouver ? Quels seraient les buts des comploteurs ? Franchement, le monde est déjà assez dégueulasse et incroyable avec ses réalités sordides, sans avoir besoin de s’imaginer en plus qu’ils y auraient des tordus assez tordus et criminels pour programmer la destruction à l’explosif de tours concomitamment à l’impact d’avions…
      Le niveau d’organisation, de timing, de coordination et de complicités nécessaires pour accomplir un tel “exploit” est tellement colossal qu’il serait impossible de garder ce genre d’opération secrète bien longtemps… Je sais bien que plus c’est gros, mieux ça passe, mais y a des limites quand même.


      • Incognitototo Le 14 septembre 2017 à 04h53
        Afficher/Masquer

        3/3
        Bref, je reste effaré par le nombre de commentaires qui continuent à douter… J’admire l’entreprise et le travail d’Olivier. Quand on constate le peu de prise que la rationalité a sur toutes sortes de croyances, c’est vraiment beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand-chose.

        Je souhaiterais qu’on puisse mettre un sondage à la fin de la série pour savoir, dans quelle mesure ces articles ont pu modifier les croyances de ceux qui ne croient pas aux thèses officielles…
        Ça pourrait être intéressant.


        • philouie Le 14 septembre 2017 à 10h00
          Afficher/Masquer

          C’est intéressant au niveau technique mais sur le fond, ça n’apporte rien à la question “qui sont les commanditaires ?”
          Pas de risque de changer d’avis donc.
          Beaucoup d’énergie dépenser pour rien, donc.
          Quand à l’auteur de cette série, ne craint-il pas de se tromper et d’être en train de prendre la défense de criminels ?


          • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 12h06
            Afficher/Masquer

            “d’être en train de prendre la défense de criminels ?”

            Non, car j’ai déjà longuement dénoncé leurs crimes réels au Moyen-Orient, avec les millions de morts qu’ils ont entraînés :

            Des victimes sans valeur : les quatre millions de musulmans tués dans les guerres occidentales depuis 1990
            https://www.les-crises.fr/quatre-millions-de-musulmans-tues-dans-les-guerres-occidentales-depuis-1990/

            Je ne ressens donc pas le besoin d’en inventer d’autres… 😉


            • philouie Le 14 septembre 2017 à 16h14
              Afficher/Masquer

              hum,
              il reste que ce qui a justifié ces crimes, c’est bien l’écroulement des tours et que les premiers bénéficiaires de ces attentats sont les trusts militaro-industriels, des gens avec d’énormes moyens, pour qui la vie de 3000 personnes ce n’est rien.
              Par respect pour ces 4 millions de morts, on doit la vérité.


            • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 18h37
              Afficher/Masquer

              Non, même s’ils ont essayé, c’était essentiellement la présence d’armes de destruction massive (la fiole de Powell à l’ONU), ne réécrivez pas l’Histoire. Les responsables de la CIA combattaient cette manipulation.


          • SCC Le 14 septembre 2017 à 20h26
            Afficher/Masquer

            Il y a deux préoccupations distinctes:
            – la façon dont les tours se sont effondrées (impact avion, feu, etc)
            – qui est à l’origine de tout cela.

            On peut très bien accepter la mécanique de destruction des bâtiments sans nécessairement croire que c’était le fait de terroristes arabes et d’eux seuls.

            Personnellement, au vu de ce qui s’est passé dans les années qui ont suivi ces événements (et spécialement au vu de ce qui se passe en Syrie), je n’ai pas beaucoup de scrupules à croire que ces attentats ont été organisés d’une manière directe ou indirecte par les agences de sécurités américaines ou qu’on ait laissé faire volontairement pour justifier les croisades qui en ont suivi. Je pense également que l’effondrement des tours n’était pas prévu, quelle que soit l’entité se cachant derrière les attentats ( c’est plutôt une cerise sur le gâteau si on peut dire).


            • philouie Le 15 septembre 2017 à 07h35
              Afficher/Masquer

              Non, les armes de destruction massive, c’était juste un moyen de relier Saddam Hussein à la psychose créée par les attentats encore très présente dans tous les esprit.
              c’est ça l’histoire.


        • Subotai Le 18 septembre 2017 à 19h46
          Afficher/Masquer

          “Bref, je reste effaré par le nombre de commentaires qui continuent à douter… ”
          **********
          Une accumulation de précédents, sans précédent, pour un évènement lui même sans précédent, ayant favorisé/permit/justifié des opérations géopolitiques sans précédents.
          Ça fait beaucoup.
          Le jeu consiste à faire perdre l’opinion dans des méandres sans fin de justifications, de possibilités et de probabilités découpées en tranche.
          Je ne sais pas si Jim Garrison a bien dit la phrase entendue dans JFK : ” on peut prouver par la physique quantique qu’un éléphant peut s’accrocher par la queue à une pâquerette au bord d’une falaise, mais dans la réalité…” mais tout le blabla (DE TOUS BORDS) sur ces évènements me fait furieusement penser à cet éléphant quantique…


    • Mr K. Le 14 septembre 2017 à 07h45
      Afficher/Masquer

      Vous avez entièrement raison : on a tendance trop souvent à s’autoriser des commentaires sur des questions pour lesquelles on n’a pas de compétences.

      Certains en arrivent facilement à des commentaires beaucoup trop généraux, s’appuyant sur des appels au sens commun pathétiques, émaillés d’exemples consternants, le tout assaisonné à la sauce moraline.


      • alban Le 14 septembre 2017 à 08h15
        Afficher/Masquer

        Très bien, alors moi j’ai une question simple, qui ne recquiert aucune compétence.

        Le FBI a 85 video filmant le crashe de l’avion sur le batiment le plus surveillé du monde, c’est dans leur rapport ils ont 85 vidéo.

        Pourquoi ne pas rendre ces vidéo publiques?

        Hormis celle qu’ils nous on filé y a 10 ans, où on ne voit pratiquement rien.

        Montrer ces satané vidéo, qu’on arrête avec ces analyses de batiment et que cela mette les choses au claire.


        • Lambert85 Le 14 septembre 2017 à 10h25
          Afficher/Masquer

          Hors sujet, il y a une discussion sur le pentagone. Mais Judicial Watch a déjà obtenu 3 videos (Citgo, DEA, Hotel en plus des deux du portique plus connues), il ne tient qu’à vous de réclamer les autres. Mais le FBI a déjà dit qu’on ne voit rien sur les videos parce que la plupart ne filmaient pas le pentagone au moment de l’impact.


          • Julien Le 14 septembre 2017 à 12h28
            Afficher/Masquer

            Si il n’y a rien à voir autant les montrer. Ca permettrait de mettre hors jeu toutes les personnes ne voulant croire en la version officielle. Et ainsi de clore le débat. Non ?


            • bourdeaux Le 16 septembre 2017 à 18h15
              Afficher/Masquer

              “Si il n’y a rien à voir autant les montrer.” Vu les méthodes d’argumentation des truthers, si on les montre et qu’il n’y a rien à voir, il ne se passera pas 24h avant que naissent les “comme par hasard on ne voit rien, ça sent le complot”, “la vidéo-surveillance du pentagone était contrôlée par la tante de G.W. BUSH” , “des témoins ont vu D. RUMSFELD bricoler les caméras la veille, déguisé en ninja”, “les caméras étaient fabriquées à TEL AVIV par le neveu d’Ariel Sharon”…


        • Mr K. Le 15 septembre 2017 à 08h26
          Afficher/Masquer

          Bon, maintenant que nous sommes quasiment entre nous, je précise que la deuxième partie de mon commentaire était de l’ironie par exagération. Visiblement cela ne passe pas à l’écrit.

          C’était donc une gentille critique des trois commentaires d’ “Incognitototo”.


      • robin Le 14 septembre 2017 à 08h35
        Afficher/Masquer

        “Vous avez entièrement raison : on a tendance trop souvent à s’autoriser des commentaires sur des questions pour lesquelles on n’a pas de compétences”

        Comme par exemple un économiste qui sort un article là dessus sur les crises.fr ?


        • Incognitototo Le 14 septembre 2017 à 19h43
          Afficher/Masquer

          Les compétences cela s’acquiert et je ne dénis à personne le droit d’en acquérir et de nous en faire part, même à un actuaire. Sauf que cela ne s’acquiert certainement pas en faisant l’impasse sur l’histoire des catastrophes, des accidents et ce que nous apprend la science, du moins pour les questions qui nous préoccupent. La démarche scientifique requiert d’examiner outre le contexte, tous les arguments qui s’opposeraient à ce que l’on voudrait prouver…

          Je ne lis rien de cet ordre-là dans toutes les remarques sceptiques ; juste des “croyances” affirmées comme des vérités.


          • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 20h03
            Afficher/Masquer

            “même à un actuaire”

            Euh, c’est surtout une synthèse des énormes travaux scientifiques sérieux menés sur le sujet.


            • Catherine Le 14 septembre 2017 à 22h50
              Afficher/Masquer

              S’agissant des travaux du NIST, cela n’a rien de très sérieux.


            • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 00h30
              Afficher/Masquer

              ok. Partant de là, toute discussion est donc inutile. Je vous laisserai critiquer le rapport qui sera publié jeudi prochain.


          • Mr K. Le 14 septembre 2017 à 21h04
            Afficher/Masquer

            Les compétences cela s’acquiert et effectivement on peut les acquérir de manière autodidacte.

            D’ailleurs les autodidactes dans un domaine peuvent amener un regard neuf permettant des avancées significatives.

            Le problème des autodidactes, et j’en suis un par ailleurs en dehors de mon domaine de formation académique, est que le savoir comporte le plus souvent des lacunes importantes.

            Donc on peut facilement passer à côté de quelque chose d’important si l’on ne dispose pas du savoir étendu, intégré, diffus que donnent des études académiques associées à une pratique professionnelle.

            Je crois qu’il vaut mieux se limiter à son domaine précis de compétence étendu, cela réduit le risque de raconter des bêtises.

            Bien sûr cela n’empêche pas le travail de collecte d’informations scientifiques le plus souvent bonne (pas toujours, on peut le dire je crois) faisant date en matière d’informations valables recensées.


  47. alban Le 14 septembre 2017 à 08h20
    Afficher/Masquer

    Question

    Pouvez vous prouver que la chaleur des flammes dans les batiment a atteint les 450 degré centigrade nécessaire à la fragilisation de l’acier.

    Le NIST dans son rapport de 10 milles page dit que quelque partie de ces bâtiment aurait pu atteindre 250 degrés centigrade.

    La vidéo sur la chaleur infrarouge, montre que les flammes doivent être au minimum à 120 degré centigrade.

    [Modéré – Hors sujet]

    Cordialement


    • kasper Le 14 septembre 2017 à 11h38
      Afficher/Masquer

      Facile. On a observe des coulees d’aluminium en fusion depuis les etages ou les avions se sont crashes. Cet aluminium, a la sortie des fenetres, brille d’une lueur orange.

      Un metal ne brille de cette facon que s’il est chauffe a une temperature d’au moins 1000 degres Kelvin, c’est a dire 726 degres centigrades. Il est, comme on dit, chauffe au rouge, au comme de la lave en fusion.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%A9rature_de_couleur

      700 degres a la sortie des fenetres, je vous laisse imaginer la temperature au coeur du brasier. Si le NIST est passe a cote de ca, ce sont des charlots. Mais le plus probable c’est que ce sont les truthers qui ont ignore cet ennuyeux detail.


      • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 11h53
        Afficher/Masquer

        “Un metal ne brille de cette facon que s’il est chauffe ”

        Vous ne pouvez pas déduire aussi simplement la température par la couleur, cela dépend de beaucoup d’autres paramètres (dont la composition exacte, etc)


        • Ben Le 14 septembre 2017 à 23h10
          Afficher/Masquer

          Premièrement, je trouve ce travail très intéressant.
          J’ai une question relative au passage où vous dites “Rappelons au passage que l’aluminium (avion, revêtement extérieur du WTC, bureaux) fond à 660°C, ce qui explique les écoulements de métal en fusion visibles sur certaines photos”
          L’aluminium devient liquide à 660°C, il coule, mais il est toujours gris à cette température. Du coup je veux bien savoir quelles raisons permettent de dire que ce que l’on voit sur l’image est de l’aluminium fondu ou quelle est sa température/composition probable?


          • Scrib Le 15 septembre 2017 à 09h19
            Afficher/Masquer

            “L’aluminium devient liquide à 660°C, il coule, mais il est toujours gris à cette température”
            Certes, si il est pur,
            Je doute que vu le bordel ambiant, on n’ai pas une quantité énorme de résidus mélés qui doivent brulés en même temps


    • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 00h31
      Afficher/Masquer

      lisez donc l’article svp.
      Merci


  48. robin Le 14 septembre 2017 à 08h39
    Afficher/Masquer

    Même au delà de l’analyse de chacun des évènements, le 11 septembre est une longue suite d’évènements qui vont du bizarre ou physiquement impossible, et quelle a été la réponse depuis tant d’années, circulez y’a rien à voir, vous êtes un vilain complotiste……comment s’étonner du résultat actuel ?


  49. robin Le 14 septembre 2017 à 08h44
    Afficher/Masquer

    – entre 4 avions de ligne qui peuvent se balader tranquillement pendant 2 heures dans l’espace aérien US dont un qui va droit sur le pentagone, un avion qui se volatilise dans le pentagone justement sous l’effet de la chaleur en permettant toutefois qu’on analyse parait-il l’ADN de ses passagers (un ADN en titane sûrement) 3 immeubles qui s’affaissent bien gentiment sur leur base malgré leur grande hauteur pour les 2 premiers, des passeports de terroristes ignifugés, un pilote de l’avion du pentagone à peine capable de voler sur Cessna qui crache impeccablement un 757 sur le pentagone etc. etc…..on a l’embarras du choix des élucubrations invraisemblables de cette journée.


    • SCC Le 14 septembre 2017 à 20h32
      Afficher/Masquer

      “un avion qui se volatilise dans le pentagone”
      On a retrouvé des milliers de débris. Dans et hors du Pentagone
      Votre affirmation (qui vous sert à contester) est donc fausse. Elle est typique des truthers: balancer une affirmation comme si c’était un axiome et développer une argumentaire basé sur du vent.


      • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 22h35
        Afficher/Masquer

        Exactement, merci. On a de nombreux exemples dans ces commentaires. Mais c’est intéressant à voir.

        Le plus beau est que la personne n’a même pas lu la longue série sur le Pentagone de ce site, ce qui démontre le peu de respect pour la communauté des lecteurs.


        • robin Le 15 septembre 2017 à 08h43
          Afficher/Masquer

          Ces soit-disant débris du 757 ont été débunkés depuis longtemps comme ne correspondant pas à un avion de ce type quand ils ne sont pas inventés de toutes pièces. Pour ma part je me souviens bien des reportages sur l’attentat au Pentagone où on voyait une pelouse impeccable et le bâtiment encore debout (du moins au début) à tel point que les journalistes qui parlaient évoquaient à ce moment un attentat par camions piégés. La vérité est que l’administration US n’a jamais fourni les vidéos du pentagone qu’elle a confisqué dès le premier jour. La seule vidéo qui a été relachée montre un petit obvjet fusiforme blanc qui est loin mais alors très loin de correspondre au format d’un avion de ligne


          • bourdeaux Le 16 septembre 2017 à 10h06
            Afficher/Masquer

            “l’administration US n’a jamais fourni les vidéos du pentagone…” Mais à quoi bon garder les vidéos, puisque celles qu’on a sur les twin towers n’empêchent pas les pourfendeurs de complots de nier l’évident enchaînement de faits qu’ils ont sous les yeux. A lire l’inquiétante majorité des commentaires, c’est d’ailleurs à se demander si le lectorat de ce blog n’est pas majoritairement sous morphine, insensible à ce qu’il voit et à ce qu’il entend.


            • Mr K. Le 16 septembre 2017 à 14h40
              Afficher/Masquer

              Commentaire moqueur, grossièrement excessif, négation d’une question légitime par la dérision.

              Ce genre de commentaires émis par des “douteurs hystériques” n’aurait, à juste titre, même pas passé la modération.


          • sissa Le 18 septembre 2017 à 14h28
            Afficher/Masquer

            “Ces soit-disant débris du 757 ont été débunkés depuis longtemps comme ne correspondant pas à un avion de ce type quand ils ne sont pas inventés de toutes pièces”

            N’importe nawak. On a des photos précises ne laissant aucun doute.

            “ur ma part je me souviens bien des reportages sur l’attentat au Pentagone où on voyait une pelouse impeccable et le bâtiment encore debout (du moins au début) à tel point que les journalistes qui parlaient évoquaient à ce moment un attentat par camions piégé”
            Jamais il n’a été question d’autre chose que d’un avion dans cles reprotages le jour même, quant aux images, on y voyait surtout en bâtiment en flammes.

            ” La seule vidéo qui a été relachée montre un petit objet fusiforme blanc qui est loin mais alors très loin de correspondre au format d’un avion de ligne”
            Aucun objet fusiforme blanc, mais au contraire une image compatible avec un avion.
            La mauvase foi des truthers pro-Bush est affligeante.


        • robin Le 15 septembre 2017 à 09h51
          Afficher/Masquer

          Collaboratrice à 11/9 et l’ Empire Américain: des Intellectuels dénoncent 8/23/06: Rapport du Lt. Col. Karen Kwiatkowski, employée au Pentagone et témoin visuel des événements du Pentagone le 11/9.

          C’est en tant que scientifique que j’ai été la plus troublée à propos de la théorie officielle de la conspiration avancée par le gouvernement, principalement parcequ’elle viole les lois de probabilité de la physique. Les effondrements des immeubles du World Trade Center violent clairement les lois des probabilités et de la physique. …

          Il y avait un manque de débris visible sur la pelouse relativement épargnée du Pentagone, où je suis venue quelques minutes après l’impact. Au delà de cette étrange absence de débris d’avion de ligne, il n’y avait pas signe du genre de dégâts auxquels on aurait du s’attendre sur la structure du Pentagone après l’impact d’un gros avion de ligne.

          Je n’ai rien vu de significatif au point d’impact – aucun métal d’avion ou débris de chargement sur la pelouse devant l’immeuble endommagé alors que la fumée tournoyait depuis l’intérieur du Pentagone. … nous tous qui scrutions le Pentagone ce matin là avons en effet chercher de tels debris,

          De même en ce qui concerne le genre de dégâts que nous aurions du voir. … Mais je n’ai pas vu ce type de dégâts. Au lieu de cela, la facade présentait un assez petit trou, pas plus de 20 pieds de diamètre. Bien que cette facade plus tard s’effondra, elle resta debout durant 30 ou 40 minutes,

          La scène, en bref, n’était pas celle que j’aurais attendue d’une collision par un gros avion de ligne.


          • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 11h04
            Afficher/Masquer

            Encore une “scientifique” qui raconte n’importe quoi, n’ayant clairement pas analysé le sujet :

            https://www.les-crises.fr/911-1-pentagone-1/

            Mais bon, a priori, elle n’a pas été troublée par le fait que selon “théorie NON officielle de la conspiration”, on a juste un avion avec ses passagers (qu’une centaine de témoins a vu) qui a disparu mystérieusement de la surface de la terre – alors qu’on a retrouvé l’ADN des passagers à l’intérieur du Pentagone)


            • Pluton92 Le 15 septembre 2017 à 13h05
              Afficher/Masquer

              Selon vous, on a retrouvé l’ADN des passagers à l’intérieur du Pentagone. Mais alors comment a-t-on pu prétendre que s’il n’y avait pas trace de la carlingue, c’est qu’elle s’était volatilisée sous l’effet de la chaleur soit 2.500 °C pour l’aluminium ? Comment expliquez-vous ce miracle quand on sait que l’ADN est détruit avant 100 °C?


            • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 16h04
              Afficher/Masquer

              Je ne réponds pas aux trolls qui viennent polluer le fil en racontant des bêtises sans avoir lu les articles dédiés.


          • bourdeaux Le 16 septembre 2017 à 10h14
            Afficher/Masquer

            @ pluton 92 :”comment a-t-on pu prétendre que s’il n’y avait pas trace de la carlingue, c’est qu’elle …” Mais IL Y A des traces de la carlingue ! merci de bien vouloir consulter le boulot d’Olivier sur le pentagone et cesser de nous assommer avec ce genre de sornettes. Vous commencez à décourager la bienveillance, et j’ai des fourmis dans le point Godwin.


        • fanfan Le 16 septembre 2017 à 00h45
          Afficher/Masquer

          L’idée que les attentats du 11 septembre auraient été manigancés par la Maison Blanche a fait son chemin. Or, réplique Alexander Cockburn, figure marquante de la gauche radicale aux États-Unis, une telle croyance témoigne, paradoxalement, d’une forme d’hébétement devant la puissance américaine, alors même que celle-ci échoue dans des entreprises bien moins herculéennes que l’éventuelle réalisation (puis la dissimulation) d’un tel complot.
          http://www.monde-diplomatique.fr/2006/12/COCKBURN/14270


  50. Dominique Le 14 septembre 2017 à 10h19
    Afficher/Masquer

    Que de temps passé, que d’énergie dépensée !
    Dans quel but ?
    – Améliorer la crédibilité de “Les CRISES” ?
    – Je trouve la démarche étonnante alors qu’il n’y avait pas de demande.
    Cordialement


    • Johann Le 14 septembre 2017 à 10h54
      Afficher/Masquer

      La demande, c’est de se refaire une virginité antic… pour pouvoir passer dans les médias.


      • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Oui, pensez, je vais surement passer en Une du Monde la semaine prochaine 🙂

        J’adore le “il n’y a pas de demande” alors qu’il y a des centaines de commentaires…


        • robin Le 14 septembre 2017 à 13h35
          Afficher/Masquer

          J’adore le “il n’y a pas de demande” alors qu’il y a des centaines de commentaires…

          Quel est le pourcentage de journalistes ou de blogueurs un peu en vue qui ont osé aborder la question sous l’angle DES FAITS depuis 16 ans qu’on rigole 5 minutes ?


          • Vincent Le 15 septembre 2017 à 12h44
            Afficher/Masquer

            Il y en a beaucoup. Mais il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

            Je me permets de vous en conseiller un. La revue “sciences et pseudo-sciences”, le hors série n°296 de Juin 2011.

            http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1626


          • fanfan Le 16 septembre 2017 à 01h01
            Afficher/Masquer

            NOVEMBER 28, 2006 – Debunking the Myths of 9/11 by JEFFREY ST. CLAIR – ALEXANDER COCKBURN
            https://www.counterpunch.org/2006/11/28/debunking-the-myths-of-9-11/
            In this file we make available our series of articles, exclusive to our newsletter or this website, undertaken in the fall of 2006, criticizing the theories of the 9/11 conspiracists, who propose that, in the words of their slogan, “9/11 was an inside job”.


      • Ben Le 15 septembre 2017 à 23h20
        Afficher/Masquer

        Les divagations du décodex ne sont pas passées. La réaction est de “montrer patte blanche”.
        Je veux bien vous accorder le crédit de vouloir par là offrir une protection aux idées et causes nobles que vous défendez, mais cette attitude, empreinte de lâcheté, et cette compromission, assurément vaines car vous ne pourrez vous attirer la clémence des ennemis de la vérité par cette allégeance,ne sont pas à votre honneur.


        • Les-crises Le 16 septembre 2017 à 01h42
          Afficher/Masquer

          Ah les complotistes… 🙂

          Et l’hypothèse que je sois sincère ?


          • Ben Le 20 septembre 2017 à 00h19
            Afficher/Masquer

            Je n’ai pas abordé la question de votre sincérité mais celle du : pourquoi consacrer autant d’heures de travail à cette question qui finalement, compte tenu de ce que vous dénoncez dans le présent, qui s’emballe, présente quel intérêt ? Si vous êtes vraiment ce blogueur travaillant seul ou presque, avec un temps compté donc, quel est votre intérêt à consacrer tant d’heures pour vous employer à démontrer que vous croyez en la thèse dite officielle de cet évènement du passé ? Donner crédit à vos analyses du présent ? Auprès de qui ??? Vous souffrez pardonnez-moi de vous le dire du syndrome du bon élève (premier de la classe en fait 🙂 ). Mais finalement ce travail n’est pas vain : il sera peut-être cité comme référence pour épauler les agents de la rééducation nationale dans la construction de leur chapitre de lutte contre le “complotisme”, par ceux qui continueront à vous cracher dessus royalement. Il faut vous fortifier un peu Olivier. Et cesser d’attendre quelque reconnaissance de ceux que vous dénoncez. Qu’ils soient acteurs ou complices. Je vous crois sincère. Je n’en ai que plus de compassion.


        • bourdeaux Le 16 septembre 2017 à 10h21
          Afficher/Masquer

          Quand la correction d’une erreur devient la trahison d’un clan, on est en fait à l’extrême droite. Jean François Revel.


    • robin Le 14 septembre 2017 à 11h37
      Afficher/Masquer

      Comme dit Yohann,

      Si Berruyer veux pouvoir continuer de temps à autre à passer dans les médias y’a des incontournables de la soumission, comme la soumission à l’histoire des attentats du 11 septembre servie par nos maîtres US qui n’ont pourtant cessé de nous servir les plus énormes mensonges depuis et dans à peu près tous les domaines, mais promis juré sur les circonstances des attentats du 11 septembre, c’est la vérité vraie, juré, craché….ça pourrait être drôle si ça ne révélait pas une effroyable dictature planétaire de la pensée !

      Comme je dis souvent le 11 septembre est un détecteur infaillible des vrais et des faux chercheurs de vérité.


      • Les-crises Le 14 septembre 2017 à 12h11
        Afficher/Masquer

        “le 11 septembre est un détecteur infaillible des vrais et des faux chercheurs de vérité.”

        Vive le professeur Jones alors (on en parlera la semaine prochaine)


      • caliban Le 15 septembre 2017 à 08h12
        Afficher/Masquer

        “Comme je dis souvent le 11 septembre est un détecteur infaillible des vrais et des faux chercheurs de vérité.”

        • “Comme je le dis souvent” … vous avez de drôle de sujet de discussion

        • Vous avez raison sur l’idée d’un évènement “détecteur” : il divise le monde en 2, les crédules (favorables aux Etats-Unis), les incrédules (critiques vis-à-vis des Etats-Unis).

        C’est une sorte de religion de la nouvelle ère, qui comme toute bonne croyance, a en fait 1 ennemi commun, les athées. Ceux qui se foutent des élucubrations et constatent qu’elles :
        • masquent l’identité des responsables (l’Arabie Saoudite et les wahhabites)
        • permettent aujourd’hui au gouvernement de totalement s’exempter du Droit international


      • Bolivarien Le 15 septembre 2017 à 08h27
        Afficher/Masquer

        Puisque les commentaires “hors sujets” de Yoann et Robin sont passés, je tente le mien :

        Alors que le moindre pétard est revendiqué par l’EI , pourquoi le 9-11 n’a t il jamais été revendiqué ? En particulier par Ben Laden ?


        • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 09h02
          Afficher/Masquer

          Sa revendication est là :

          https://www.youtube.com/watch?v=sLnMtdrYjuU


          • raloul Le 15 septembre 2017 à 10h27
            Afficher/Masquer

            Bonjour!

            L’affirmation inverse peut également tout à fait être supportée par des documents difficiles à remettre en cause (CNN qui reprend al-jazzera, ça vous va comme source?):
            https://www.youtube.com/watch?v=NPn-IdeN85s

            Ceci dit, je n’ai pas d’opinion définitive sur le sujet 9/11, et j’apprécie le courage et le travail qu’il faut pour sortir un dossier pareil. Quelle que soient les convictions personnelles, je trouve utile qu’un vrai débat puisse avoir lieu, et je me permets d’apporter de la contradiction pour inciter les commentateurs à la prudence. Tellement d’affirmations gratuites sont proférées, d’un côté comme de l’autre, alors qu’il s’agit d’un sujet extrêmement complexe, extrêmement important!

            Mener un débat rationnel et argumenté sur ce thème est devenu quasi-impossible, et c’est regrettable.

            L’argument “ad hitlerium” de l’accusation de “complotisme” devrait être banni, puisque même la “version officielle” est un complot, de 19 terroristes, certes, mais complot.


            • Julien Le 15 septembre 2017 à 11h59
              Afficher/Masquer

              Merci pour ce commentaire sensé. Le débat est impossible du moins sur ce sujet. Sur les autres sujets, nous sommes libres dans les espaces commentaires.


            • Les-crises Le 15 septembre 2017 à 15h36
              Afficher/Masquer

              “Le débat est impossible”

              Ce n’est pas du débat quand on se contente doctement d’affirmer des choses fausses…


            • Yann Le 16 septembre 2017 à 15h48
              Afficher/Masquer

              Un “dossier extrêmement important”. Hélas… Ce n’est plus si important que ça.
              16 ans plus tard, peu importe au fond, malgré la douleur des familles des victimes, que ces attentats aient été conduits sous faux drapeau ou pas.
              Si la question avait été posée dès 2001 ou en 2002 ou en 2003, avant la série d’ingérences et d’invasions US au proche et au Moyen Orient, sans doute ce questionnement aurait-il revêtu une importance cruciale. Mais en 2017 le mal est largement fait.
              Inside job ? P’têt ben qu’oui ; p’têt ben qu’non… Le résultat est là. Il faut surtout se concentrer sur les moyens d’arrêter la Guerre. C’est encore plus compliqué…


          • Quétal Le 15 septembre 2017 à 15h55
            Afficher/Masquer

            Très intéressant, l’enregistrement vidéo de mauvaise qualité retrouvé par hasard dans le quartier général fraîchement déserté de Ben Laden à Jalalabad après les attentats !!!


          • Maxime Le 19 septembre 2017 à 05h53
            Afficher/Masquer

            Plus précisément il aurait d’abord démenti, à travers un communiqué de presse formel transmis à une agence de presse pakistanaise quelques jours après les attentats, avant de changer bizarrement d’avis et de le revendiquer dans cette fameuse video complètement amatrice, qui sera trouvée “par hasard” des mois plus tard.

            http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20010917.OBS8443/le-dementi-de-ben-laden.html

            Autant je trouve votre dossier solide et absolument convainquant sur les attentats, autant il me semble qu’il y a encore des zones d’ombre concernant le 11 septembre, et notamment à propos de cette vidéo.


        • chb Le 15 septembre 2017 à 18h41
          Afficher/Masquer

          Attentats non revendiqués : pas sûr de savoir “pourquoi”, mais en tous cas c’était pratique pour répartir la responsabilité selon les nécessités du moment. En 2003, un tas d’américains (dont des soldats !) étaient persuadés que Saddam était dans le coup. Et puis on a vu blâmer l’Iran, l’islam en général, la Saoudie (voir autre page de ce site), tous les arabes…


      • SCC Le 16 septembre 2017 à 13h52
        Afficher/Masquer

        Quand on est incapable d’adopter la rigueur dont on reproche au NIST de faire preuve, on est mal placé pour donner des leçons. Prétendre d’avoir raison parce que le NIST a tort ne suffit pas. Et accuser ses interlocuteurs d’être vendu aux thèses officielles ce n’est pas non plus démontrer d’avoir raison.
        C’est insultant.


        • Lusituationniste Le 16 septembre 2017 à 15h55
          Afficher/Masquer

          A lire :

          Réflexions d’un ancien salarié du Nist.

          http://www.reopen911.info/News/2016/11/26/reflexions-dun-ancien-salarie-du-nist/

          Mais peut-être est-ce juste un ex-salarié qui en veut à son ancien employeur. Voir aussi les commentaires de l’article.


          • scc Le 18 septembre 2017 à 13h41
            Afficher/Masquer

            Travailler au NIST n’est pas un gage d’autorité en la matière.
            Sinon le service de nettoyage du NIST pourrait utilement s’exprimer.
            Piochez sur le web pour savoir qui est cet employé du NIST et en quoi son avis est pertinent.


            • Lusituationniste Le 18 septembre 2017 à 14h54
              Afficher/Masquer

              Certes mais cet employé ne faisait pas partie du service de nettoyage ni même de l’administratif : “J’ai été membre de l’équipe technique du NIST entre 1997 et 2011. J’ai initialement rejoint le Département des Systèmes et Services Haute Performance et plus tard je suis devenu membre de ce qu’on appelait à ce moment-là le Département des Sciences mathématiques et numériques du Laboratoire de la Technologie de l’Information.” Mais peut-être avez-vous raison, pourquoi faudrait-il lire des critiques aussi critiques ?


          • Crapaud Rouge Le 19 septembre 2017 à 21h24
            Afficher/Masquer

            L’ex-salarié du NIST raconte que le WTC7 se serait effondré “en chute libre”. A partir de là, je suis libre de rigoler comme une baleine, et d’envoyer son “témoignage” en chute libre à la poubelle.


            • Lusituationniste Le 20 septembre 2017 à 19h48
              Afficher/Masquer

              A quel moment de la vidéo ? Ça m’a échappé ? Sur le reste, remarques pertinentes de cet ex-employé du Nist.


        • Sébastien Le 18 septembre 2017 à 11h25
          Afficher/Masquer

          Et traiter les gens de conspirationnistes fadas, c’est pas insultant du tout. Bref……………………………On avance, on avance…..


    • al2017 Le 18 septembre 2017 à 12h26
      Afficher/Masquer

      C’est surtout le syndrome de vouloir éclairer un évènement (mettons de coté le délire fantaisiste – mais très accessible, rassurez-vous – qui s’agirait de l’expliquer par le menu), alors que l’on est vissé derrière son écran (et je me mets aussi dans les patients atteints de cette pathologie), qu’apporte t-on ?
      Nous nous asticotons. Rien de plus.
      Aussi je considère mon envie – a priori légitime – de connaitre la vérité autrement :
      D’abord je me rappelle un fait évident : ma conscience ne m’a pas mise au cœur de l’évènement. Je n’ai été ni un acteur, ni un témoin, ni même un spectateur privilégié de cet évènement. Or je sais que ma conscience me place exactement toujours là où il faut au moment où il faut, il s’en déduit alors logiquement que je n’avais pas à vivre cet évènement. Ce dernier n’est pas fondamental pour mon évolution. Pourquoi devrais-je alors m’acharner à lui donner une signification ? Tout est dit.
      Je fais court pour rester lisible.
      Merci.
      Je sais que ceci va décoller les neurones de certains mais c’est fait pour!


      • AlbertNobbs Le 19 septembre 2017 à 12h42
        Afficher/Masquer

        “je sais que ma conscience me place exactement toujours là où il faut au moment où il faut”

        Ah bah vous en avez du bol, les consciences des victimes qui étaient dans les tours ou dans les avions devaient être vachement défaillantes.

        “Pourquoi devrais-je alors m’acharner à lui donner une signification ?”

        Pour ajouter cette information à votre compréhension du monde moderne, à l’échelle internationale comme nationale ?

        “Je sais que ceci va décoller les neurones de certains mais c’est fait pour!”

        Laissez les autres juger du contenu de votre message, il vaut mieux



Charte de modérations des commentaires