Après la longue série sur le Pentagone de l’année dernière, nous nous intéressons aujourd’hui au plus gros des attentats du 11 Septembre : l’effondrement des tours jumelles du World Trade Center, et ses 2 700, dont 400 pompiers et policiers, afin de vous donner des éléments solides sur ce sujet – qui fait hélas l’objet de beaucoup de fantasmes. Mais cela illustre aussi certains biais méthodologiques de la pensée scientifique. Vous pourrez ainsi vous faire une meilleure opinion sur la question.

Plan de la série “Les Tours Jumelles du World Trade Center” :

(le WTC 7 viendra plus tard)

Depuis l’effondrement du pont de Tacoma en 1940 (Lire ici), nous n’avions probablement pas vu de telles images d’effondrement mettant en cause un bâtiment ou une structure de génie civil :

Si nous vous parlons de cela, c’est surtout pour vous montrer que, même après de longues études, par leurs particularités géométriques et structurelles, les ouvrages peuvent avoir des comportements totalement inattendus. (soulignons également que, sans les images, certains nous expliqueraient sans doute qu’un vent d’à peine 70 km/h n’avait pu entraîner ceci, et que le pont avait certainement été dynamité)

Mais revenons à l’effondrement des tours du World Trade Center, et commençons donc à analyser leur structure pour le comprendre…

I. La structure des tours jumelles

world trade center 11 septembre

World-Trade-Center-development-faces-the-past

Le World Trade Center Plaza et la position des tours

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Les célèbres tours du World Trade Center (WTC) ont été conçues à la fin des années 60, terminées en 1970 pour la tour Nord (WTC1) et 1972 pour la tour Sud (WTC2), l’inauguration officielle eut lieu en 1973. La tour WTC1 faisait 417 mètres de hauteur et la WTC2 415 ; c’était deux carrés d’approximativement 63 mètres de côté, pour une surface au sol de 4 000 m². Elles comportaient toutes les deux 110 étages, la tour Nord supportant en plus une antenne haute de 110 mètres environ. Chacune totalisait 400 000 m² environ.

Elles furent à leur inauguration les plus hautes tours du monde.

Pour atteindre cet objectif, ces tours ont innové dans plusieurs domaines. Il faut en particulier savoir qu’elles possédaient une ossature principalement faite d’acier.

En effet, la structure était constituée de poteaux (verticaux) et de poutres (horizontales) d’acier soutenant les dalles des planchers.

Particularité innovante, les poteaux n’étaient pas répartis classiquement sur toute la surface, afin de livrer de très grands open spaces sur chaque étage ; ils étaient répartis uniquement sur tout le périmètre du bord extérieur des étages et dans un cœur au centre des tours.

Ainsi, schématiquement, les tours n’étaient donc qu’un immense tube d’acier, renforcé par un second tube central.

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Les open-spaces du WTC

Les tours comprenaient ainsi 4 sous-systèmes structurels : les murs extérieurs, le coeur, le système de planchers d’étage et le chapeau tendeur tout en haut.

Le premier, le sous-système structurel extérieur, était donc un tube carré vertical composé de 236 colonnes étroites, 59 sur chaque face du 10e au 107 étage (il y avait des colonnes bien plus larges en dessous), placées à un mètre l’une de l’autre. Cette façade porteuse, aussi appelée tube percé, a été construit par assemblage de modules préfabriqués (de 3 colonnes sur 3 étages), et supportait environ 40 % de la charge verticale totale. La façade proprement dite était composée de verre, d’aluminium et recouverte d’un revêtement ignifuge, c’est-à-dire un mélange de ciment et de fibre de verre qui isole des incendies.

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Le deuxième sous-système était la structure centrale, aussi appelée le cœur de l’édifice ou noyau de service, zone rectangulaire de 27 mètres sur 41, et comprenant 47 colonnes d’acier allant de la base jusqu’au sommet de la tour. Elles étaient reliées entre elles par des poutres en acier, et confinées derrière des panneaux de gypse, à savoir de plâtre. Elle abritait le noyau du bâtiment qui occupait 1200 m² où se trouvaient les cages d’escaliers et les ascenseurs. Cette structure supportait 60 % de la charge verticale, dont celle du lourd système d’ascenseurs.

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Le cœur à gauche, et un élément de la façade porteuse en face

world trade center 11 septembre

Les colonnes du WTC

structure_wtc

Structure interne du bâtiment

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Notons que les cages d’escalier du cœur étaient mal conçues, car bien trop proches les unes des autres (moins de 10 mètres) – ce qui s’avérera fatal le 11 Septembre.

world trade center 11 septembre

La façade était reliée aux planchers par un système d’amortisseur qui réduisait l’inconfort dû à l’oscillation naturelle du bâtiment. Elle était donc reliée au cœur grâce aux planchers. Les planchers des tours jumelles étaient complexes et extrêmement légers et performants (avec un poids propre de 50 kg au m² pour une charge d’exploitation de 500 kg) et construits selon une structure en treillis, soit un assemblage de poutres verticales, horizontales et diagonales formant des triangles, et qui permettait de diminuer le rapport poids/rigidité de la structure. Ici placée à l’horizontale, la structure soutenait des plaques métalliques sur lesquelles était coulée une dalle de compression en béton armé de 10 cm d’épaisseur (il faut aussi noter que le bâtiment a été construit avec du béton allégé pour permettre de l’élever aussi haut : le béton était ainsi entre 1.5 et 2 fois moins résistant qu’un béton standard utilisé dans la construction). Soulignons aussi que les attaches des poutres-treillis sur les poteaux étaient plutôt faibles, étant entendu que le rôle mécanique de ces poutres n’était que de transmettre les charges d’un étage vers ces poteaux, chaque colonne acheminant ensuite ces charges jusqu’aux fondations. Ces poutres avaient bien sûr également un rôle stabilisateur pour les poteaux en permettant de bien les maintenir en position latéralement.

world trade center 11 septembre

Une poutre rejoignant le tube et le cœur

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

trussschem

world trade center 11 septembre

 

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre
world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Le quatrième sous-système structurel était la charpente appelée “chapeau tendeur” (hat truss), qui a sans doute empêché l’effondrement immédiat des tours le 11 Septembre, sauvant des milliers de vies. En effet, sans y être réellement contraints, les ingénieurs avaient apporté une subtile amélioration à la structure en ajoutant une sorte de charpente au sommet de chaque tour qui apportait un réseau de liaisons en diagonale entre les poteaux du noyau central et la structure externe de type “tube percé”. Cela a permis d’ancrer et répartir les charges de l’antenne (110 mètres de hauteur) de la tour Nord, antenne prévue dès l’origine, mais réalisée plusieurs années après l’inauguration du complexe. Les ingénieurs justifient également la présence de ces charpentes par une amélioration sensible apportée à la résistance au vent, en sollicitant les poteaux du noyau.

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Observez ces photos :

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Notez sur les deux images précédentes le cœur en transparence, en particulier sur la tour de droite. On le voit mieux sur celle-ci grâce au coucher de soleil :

world trade center 11 septembre

Voici enfin des images de la construction du WTC, afin de bien en percevoir la structure interne :

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Les fondations et premiers étages

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Le cœur

world trade center 11 septembre

Les 4 grosses colonnes d’angle du cœur

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world-trade-center-92

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

world-trade-center-93

world trade center 11 septembre

Voici des vidéos de la construction :

 

world trade center 11 septembre

world trade center 11 septembre

Vue impressionnante en haut de l’antenne de la Tour WTC1

world-trade-center-94

En conclusion, il faut bien se rendre compte de l’originalité architectuale des 2 tours.

Premièrement, il n’y a aucune structure porteuse en béton, ce qui rend l’ensemble fragile selon les situations.

Deuxièmement, l’immeuble est “évidé” pour gagner de la place de bureaux.

 

Ceci est très différent des autres gratte-ciel en structure en acier. Par exemple l’Empire State Building est construit ainsi :

On voit que c’est une foret de piliers ; la structure porteuse est composée de nombreuses colonnes et grappes de colonnes étroitement espacées. Regardez les colonnes en noir ici :

L’Empire State Building

structure_wtc

Le World Trade Center (comparez la disposition des colonnes en rouge et celles en façade, avec celles en noir sur le schéma précédent)

Il en résulte un châssis exceptionnellement robuste et redondant, c’est-à-dire qu’il y a de nombreux chemins alternatifs pour la transmission des charges du bâtiment au sol. Si le cadre est endommagé à un moment donné, il existe d’autres possibilités pour supporter les charges statiques et les charges dynamiques.

De nombreux ingénieurs estiment que l’Empire State Building est plusieurs fois plus solide que l’ancien WTC. Peu de gens doutent que l’Empire State Building aurait résisté au désastre qui a fait s’effondrer les tours du WTC.

L’inconvénient de ce type de construction est qu’avec toutes ces colonnes, la disposition des bureaux doit se faire autour de la grille formée par les colonnes. Le WTC a été conçu pour avoir un plan d’étage aussi ouvert que possible, de sorte que chaque tour avait des planchers légers soutenus à l’intérieur par un noyau central et à l’extérieur par un tube de colonnes carrées étroitement espacées. Il n’ y avait pas de colonnes intermédiaires.

L’Empire State Building

world trade center 11 septembre

Le World Trade Center

Techniquement, les tours du WTC étaient en quelque sorte des structures murales porteuses. Il en résulte une disposition très souple, mais malheureusement concentrée de la structure porteuse au niveau du cœur et du périmètre extérieur des tours, ce qui les rend très vulnérables à l’effondrement progressif. (Source)

Le 11 Septembre va mettre fin à cette prouesse architecturale – hélas bien fragile – comme nous le verrons dans le prochain billet

Olivier Berruyer

P.S. : certains m’ayant posé la question, cette étude date d’août 2016. Elle devait sortir le 11/09/2016, mais je n’ai pu le faire, vu les attaques que nous subissions et qui m’ont mobilisé.

N.B. : les séries sur le 11 Septembre sont évidemment lourdes à modérer. Comme vous le voyez dans le plan au début du billet, ce billet s’insère dans une longue série. Inutile donc de laisser un commentaire traitant d’un point qui sera clairement traité dans un billet à venir, il sera supprimé. (Edit : commentaires fermés)

 


221 réponses à Les théories fumeuses du 11 Septembre : les tours jumelles du World Trade Center (1/10) – La structure

Commentaires recommandés

bili Le 11 septembre 2017 à 07h44

J espère que durant la série de billets sur ce sujet ,
Un billet sera consacrée aux à côté troublant de l attentat :
Vente d option à la vente des compagnie américaine les jours précédents l attentats
Employé ne se rendant pas au travaille le jour j
stock d or des sous soul des tours déplacé
Ect …
En tout cas merci pour cette série d article sui sera sûrement tres intéressant, connaissant le sérieux du site.

  1. Moi , BHL , intello Le 11 septembre 2017 à 07h17
    Afficher/Masquer

    Vous auriez du fermer les commentaires !
    Vous allez vous faire des ennemis de la quasi totalité de votre lectorat !
    Beaucoup préfèrent les ” vérités ” alternatives , car la ils se sentent alors faire partie d’un club , une élite , ceux qui SAVENT et a qui on ne la fait pas et ca tient chaud !


    • Lusituationniste Le 11 septembre 2017 à 07h28
      Afficher/Masquer

      A voir ! Vous avez des a priori. Je suis curieux des commentaires. Mais les billets ont l’air bien alléchants…


      • Chat noir Le 11 septembre 2017 à 19h44
        Afficher/Masquer

        ”Inutile donc de laisser un commentaire traitant d’un point qui sera clairement traité dans un billet à venir, il sera supprimé.”. Oui j’ai déjà constaté la censure sur ce site et j’en ai fait l’expérience personnellement, et c’est lamentable. Ceci dit, quelle est l’explication de l’effondrement de la tour numéro 7 nullement touché par quoique ce soit?


        • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 20h19
          Afficher/Masquer

          C’est pour ça qu’on modère en fait… On fait une série sur les tours jumelles, des gens posent des questions sur le WT7 pour perdre le lecteur…


          • Alain Poueyto Le 11 septembre 2017 à 21h50
            Afficher/Masquer

            Je suis dans le Bâtiment et en particulier j’ai beaucoup travaillé avec des sociétés qui font de la démolition contrôlée et de nombreux architectes déclarent et c’est leur spécialité que le souci c’est l’accélération et la chute en quelques secondes et la destruction totale de ces tours quelques soient les erreurs de conception des Bâtiments
            Vous êtes un spécialiste en tant qu’actuaire mais à priori pas de la destruction contrôlée de bâtiments !!
            Après libre à vous de faire des conclusions parcellaires mais laissez ça aux professionnels car c’est un métier de haute technicité et bien plus complexe que cette analyse qui ne démontre juste (et encore à Faire vérifier par des experts indépendants) que ces Tours auraient été mal conçues.
            Ce qui m’ennuie avec votre analyse c’est votre quasi certitude et surtout pas de débat avec des spécialistes opposés et avec de solides arguments de cette analyse à sens unique
            La seule certitude à 100 % c’est que ces Tours sont détruites !!!
            Et ça personne ne le conteste


            • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 22h08
              Afficher/Masquer

              “Après libre à vous de faire des conclusions parcellaires”

              J’adore – alors qu’on est au 1er billet sur 10, et que j’ai juste présenté les plans de la tour… 🙂


    • Doctorix Le 11 septembre 2017 à 11h24
      Afficher/Masquer

      Je fais une suggestion assassine.

      Envoyez Rumsfeld, Cheney, Wolfowitz, Bush et quelques autres à Guantanamo faire une petite cure de récupération de la mémoire, comme on sait si bien les y faire, et vous aurez toutes les réponses qui vous manquent.
      Et on gagnera du temps.


    • Sébastien Le 11 septembre 2017 à 14h10
      Afficher/Masquer

      les “beaucoup” n’ont jamais prétendus détenir une quelconque “vérité” contrairement aux défenseurs de versions officielles. Vous devriez le savoir sur un blog tel que celui-ci. Ils ne font que poser des questions, ce qui est visiblement interdit sur certains sujets (tous?).


    • Ztong Le 11 septembre 2017 à 16h28
      Afficher/Masquer

      Parmi les lecteurs d’O. Berruyer, il y en a qui cherchent simplement à comprendre pourquoi ce qu’on leur dit dans la presse ne cadre pas (ou ne semble pas cadrer) avec des observations et/ou des témoignages.

      Celui qui cherche et réfléchit par lui-même n’appartient par définition à aucun “club”.


    • Fritz Le 11 septembre 2017 à 21h03
      Afficher/Masquer

      Je ne doute pas un instant que les États-Unis aient été l’objet d’une attaque externe, particulièrement violente, le mardi 11 septembre 2001. Pour être franc, je m’y attendais depuis un ou deux ans, tant la haine contre cette hyperpuissance arrogante était forte, sans savoir quelle forme prendrait cette attaque que je pressentais.

      Aussi les discussions sans fin sur l’impossibilité pour les tours de s’effondrer suite au choc des avions détournés me laissent assez froids, bien que tous les arguments doivent être pris en compte.

      Diviser les opinions entre “théorie officielle” et “théories du complot” me semble malvenu. La théorie officielle est une théorie du complot, puisqu’elle présente l’attaque comme une opération collective, préméditée et coordonnée. Les propos désabusés de Thomas Kean, président de la commission d’enquête sur le 11 septembre, doivent être pris en compte eux aussi.


  2. bili Le 11 septembre 2017 à 07h44
    Afficher/Masquer

    J espère que durant la série de billets sur ce sujet ,
    Un billet sera consacrée aux à côté troublant de l attentat :
    Vente d option à la vente des compagnie américaine les jours précédents l attentats
    Employé ne se rendant pas au travaille le jour j
    stock d or des sous soul des tours déplacé
    Ect …
    En tout cas merci pour cette série d article sui sera sûrement tres intéressant, connaissant le sérieux du site.


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 13h29
      Afficher/Masquer

      Pour les stocks d’or déplacés, ce petit article est lu en 20 sec :
      http://www.liberation.fr/evenement/2001/11/02/l-or-du-world-trade-center-evacue_382521
      Pour les autres faits troublants dont vous parlez…comment dire ? des employés absents, des options à la vente comme il s’en fait chaque jour par millions dans notre beau monde financiarisé…vous vous troublez de bien peu de choses !


      • Boris SUKHOÏ Le 11 septembre 2017 à 16h51
        Afficher/Masquer

        Passons sur les employés absents, c’est ridicule oui… Toutefois, quand les mouvements financiers ont une telle ampleur, se limitent strictement sur les compagnies impactées par l’ensemble de ces faits, au point de déclencher une “enquête” pour suspicion de délit d’initié qui sera bien entendu classée sans suite, cela dépasse très largement le cadre “bien peu de choses”… Il y a des choses bien plus factuelles et pertinentes, mais nous attendrons patiemment l’avancé de cette série d’articles avant de venir poser nos petits grains de sables dérangeant pour l’ensemble de l’analyse… 😉


        • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h55
          Afficher/Masquer

          Merci. Il n’y a rien de dérangeant, surtout quand ce genre de truc est faux “une telle ampleur, se limitent strictement sur les compagnies impactées” et a été parfaitement expliqué il y a 13 ans… Mais on recommence, pas de souci.


          • bili Le 11 septembre 2017 à 19h29
            Afficher/Masquer

            En tant que statisticien de metier (je crois )
            Je vous fait entièrement confiance pour faire une analyse des volumes des ventes d option à la baisse des compagnies aériennes américaine, le ou les jours précédent l attentat en comparaison au volumes de ce types d outils les années précédente à la même période.
            Mais sans avoir aucun chiffre ,je doute fort que les volumes furent anodin. Car une enquête pour delit d initié à été lancée et que cette anomalie boursière à même été relayé par les medias mainstream.

            Ps: je crois de part ma culture boursière que ce genre d outils est utilisé par les institutions financières et tres rarement des trader pour couvrire une éventuelle baisse des actifs détenu en portefeuille.


          • Boris SUKHOÏ Le 11 septembre 2017 à 22h44
            Afficher/Masquer

            Mais ce sera avec un très grand plaisir ! 🙂 Merci en tout cas pour ce que vous faites, ces évènements restent assez passionnants et déterminent tellement de choses dans nos vies présentes…


      • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 17h33
        Afficher/Masquer

        Je sais pas, mais un détective, dans son enquête ne laisse rarement ces choses au hasard ou la coïncidence du fait que c’est “courant”


  3. Moi , BHL , intello Le 11 septembre 2017 à 07h48
    Afficher/Masquer

    On sent la rage du voyant-sachant dont les “théories” ne sont pas prises au sérieux !
    La vie est cruelle !
    Ca va plussoyer ferme !
    Internet est le repaire ultime de la bêtise humaine !


    • Zok Le 11 septembre 2017 à 08h12
      Afficher/Masquer

      Vous auriez pu (dû) au contraire sentir que c un plaisir de vous lire outre la perspective d’apprendre des choses au cours de cette série de billets. Tout ce qui contribue à la manifestation de la vérité est interessant.


  4. Zok Le 11 septembre 2017 à 07h51
    Afficher/Masquer

    Précision méthodologique quant à la controverse entourant les événements du 11 septembre : ce que tout citoyen soucieux de cohérence attend, ce ne sont pas seulement des démonstrations ex-cathedra pour intéressantes qu’elles soient. Nous attendons un travail de confrontation des désaccords où les tenants d’une thèse peuvent répondre aux objections adressées à celle-ci. Et vice-versa. Ainsi nous aimerions pour faire progresser ce dossier qu’il soit répondu précisément et explicitement à chacun des points soulevés dans le documentaire de Massimo Mazzucco. Une idée pour de prochains billets …
    D’ailleurs dans le cadre de la démarche informative de ce site, il serait intéressant de diffuser ce documentaire globalement très bien circonstancié afin de porter les éléments d’information qu’il comporte à la connaissance du public. Avec les restrictions d’usage auxquelles ce site recourt à juste titre.


    • Alberto Le 11 septembre 2017 à 09h02
      Afficher/Masquer

      Tout à fait d’accord avec Zok : j’appelle à une discussion sans “modération”. Le site Reopen 9.11 pourrait y participer, même et surtout s’il est mal noté par le Decodex. Il regroupe les diverses recherches principalement aux Etats-Unis remettant en cause la version du gouvernement Bush, et sa participation à une discussion ne peut qu’être fructueuse.


      • Moi , BHL , intello Le 11 septembre 2017 à 10h19
        Afficher/Masquer

        Un site complotiste n’a pas a participer a un débat sérieux !
        Ce site ,justement , fait tout pour ne pas être mit dans le même sac que votre hilarant “reopen” , vous n’allez pasl’ y aider !
        Votre site ne regroupe que les spécialistes auto proclamés !


        • Loxosceles Le 11 septembre 2017 à 12h44
          Afficher/Masquer

          Si vous lisiez vraiment Reopen, vous verriez qu’ils n’ont pas de position officielle sur un complot… et que vous êtes donc dans le procès d’intention à bon compte. En revanche, leurs analyses restent ouvertes et réellement intéressantes, à mille lieues des caricatures que l’on en fait partout, à dessein, et leur seule position “politique” consiste à demander la réouverture d’une enquête sans a priori. A cette fin, ils dénoncent en revanche les postures de principe qui décrètent sur la base de l’argument d’autorité qu’il n’y a pas lieu de discuter du 11/09, et qui tentent de les enfermer dans l’image fallacieuse que l’on connait, et que vous propagez sans le moindre argument.


          • Chat noir Le 11 septembre 2017 à 19h50
            Afficher/Masquer

            Voici donc toute la splendeur intellectuelle de bhl en action


          • Zoc Le 11 septembre 2017 à 19h51
            Afficher/Masquer

            Est-ce que la moderation sur ce site pense que Reopen911 est une source d’information légitime quant à la rigueur caractérisant la démarche de ses animateurs eu egard à leur objectif : montrer la nécessité de rouvrir une enquête officielle indépendante du fait des insuffisances de la version officielle ? Il ne s’agit donc pas encore à ce stade d’échaffauder des hypothèses.


        • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 13h05
          Afficher/Masquer

          dans les contacte qui sommes nous de reopen 911

          Trop peu de documents et d’éléments irréfutables sont à la disposition du grand public pour avoir une vision exacte de ce qui s’est passé. Seule une commission d’enquête internationale pouvant assigner à comparaître et exiger l’accès aux preuves classées secret-défense pourra faire la lumière sur les événements du 11-Septembre.
          Définir notre version des faits nous poserait comme experts. Or, nous demandons justement une expertise indépendante !
          Il serait illogique d’exiger une nouvelle enquête en ayant préalablement désigné les coupables ou responsables.

          voila, suffit de lire, arrêtez d’accuser de comploteur toute personne menant des recherche sur le sujet.


        • Boris SUKHOÏ Le 11 septembre 2017 à 15h11
          Afficher/Masquer

          Avez-vous pris la peine d’aller rencontrer les personnes de reopen911 ? Personnellement je l’ai fait il y a quelques années à Grenoble… Savez-vous que reopen911 regroupe des scientifiques (chercheurs en nanotechnologies, docteurs en physique quantique, etc. par vraiment des profiles de “brelles”). Des gens sérieux, des scientifiques, qui ont une approche factuelle, qui regrettent que personne ne réponde sérieusement à leurs questions étayées sans qu’ils se retrouvent taxés de “complotistes”… Ils posent juste des questions, n’affirment rien de définitif, mais alertent le nombre d’incohérences improbables de ces tristes évènements…


          • Des Croissants ? Le 11 septembre 2017 à 20h40
            Afficher/Masquer

            @Boris

            Je ne comprend pas très bien en quoi un spécialiste en physique quantique ou en nanotechnologie peut comprendre sur des questions d’ingénierie civile (effondrement d’un bâtiment).

            On en revient à la même question sur le dérèglement climatique où (par exemple) un chimiste isolé (mais un vrai scientifique) va pouvoir faire du climato-scepticisme en réfutant les résultats de milliers de spécialistes… du climat.

            Ce n’est juste pas son domaine de compétence, même si je reste persuadé que les scientifiques cités n’ont aucunement un profil de brêles.


            • Boris SUKHOÏ Le 11 septembre 2017 à 22h34
              Afficher/Masquer

              Avec eux, il y a aussi des architectes, des pilotes, etc., tout un tas de personnes avec des compétences réelles, des savoirs solides dans leurs domaines professionnels respectifs.

              Je ne parlais que des personnes présentes à la soirée où j’étais. Lors de cette excellente soirée, vraiment conviviale et sympathique dans une brasserie réservée à cet effet, je vous conseille d’aller les voir et discuter avec eux, il y avait aussi une psychiatre qui expliquait le phénomène de déni des gens face à de telles situations. En gros, cela remet en cause tellement de fondamentaux existentiels dans leurs esprits, que le déni agit comme une protection. Même la réalité devant les yeux, toutes les preuves devant le nez, beaucoup sont simplement incapables de faire face, une sorte d’impossibilité totale d’acceptation. Il y aura donc toujours des gens qui croiront aveuglément aux thèses officielles et refuseront d’accepter d’autres constatations.

              C’est comme le phénomène OVNI, où les pilotes ne disent rien, jamais ou tant qu’ils sont en activité, par crainte pour leurs carrières. Combien de pilotes renommés ont parlé beaucoup plus tard, une fois à la retraite ? Ce sont exactement les mêmes problématiques, avec les mêmes détracteurs, les mêmes railleries et le même dénigrement. Les choses sont ainsi faites !


    • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 13h03
      Afficher/Masquer

      Je l’avais évoqué l’an passé ce documentaire que j’ai trouvé très intéressant, et bien mené, les 50 question qui y sont posée devraient au moins motiver quelques articles à faire pour tenter d’y répondre, plutôt que de démonter des théorie fumeuse.

      Il est sur le site reopen 911

      Je rappel aussi que parmit les gens qui doutent de la version officiel y a les famille des victime, y a des pompier, y a plein de gens qui sont liée à cet histoire, on doit les considérer comme fou eux aussi?


      • Homère d'Allore Le 11 septembre 2017 à 19h06
        Afficher/Masquer

        ”Parmi les gens qui doutent…fous, eux aussi ?”

        Ce n’est pas un argument. Ni en bien, ni en mal. Avec cet argument, on peut prouver n’importe quoi.
        Il y a une très grande quantité de gens qui croient dans l’existence de soucoupes volantes avec des extraterrestres aux commandes. Certains sont fous mais pas tous. Si certains ne sont pas fous, cela est-il une preuve de l’existence desdits extraterrestres ? Ou ces personnes peuvent elles se tromper de bonne foi ?

        Seul un examen rationnel permet de se faire une opinion par soi-même et non parce que Duchmol pense ceci ou cela.

        Faisons confiance à Olivier pour nous présenter des billets où tout sera rationnel comme l’année dernière avec la série sur le Pentagone.


  5. Guadet Le 11 septembre 2017 à 08h06
    Afficher/Masquer

    Personnellement, l’effondrement des tours ne m’a pas étonné, puisque je savais qu’il ne s’agissait que d’une charpente métallique. Au milieu du XIXe siècle, on a beaucoup construit selon ce système, pensant qu’on ne pouvait pas faire plus solide et plus résistant au feu que le métal. On a vite déchanté. La chaleur des incendies déformait la charpente, ce qui provoquait des ruptures puis au final l’effondrement total. Dès la seconde moitié du XIXe siècle, les américains n’utilisèrent plus la charpente métallique qu’enrobée de maçonnerie pour l’isoler de la chaleur du feu.
    Au WTC, il se trouve que les avions ont à la fois détruit les enrobages protecteurs et allumé un feu très puissant. La partie supérieure de la tour s’est effondrée sur l’étage inférieur qui n’a pas pu résister au choc, s’est effondré et ainsi de suite.


    • reneegate Le 11 septembre 2017 à 12h08
      Afficher/Masquer

      [Modération : WTC 7 = Hors sujet => Suppression du commentaire]


    • Seraphim Le 11 septembre 2017 à 17h21
      Afficher/Masquer

      Les structures métalliques sont les plus solides que nous sachions faire. Elles sont beaucoup plus chères que les structures béton. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès des ingénieurs en constructions métalliques de Grèce ou du Japon, les meilleurs dans le monde, car ils ont l’expérience des tremblements de terre et de l’ingénierie pour y résister. Les tours les plus fiables du Japon ont jusqu’à plus de 40% de métal, cela seul résistant aux tremblements de terre, tandis que le béton n’est que…du sable!
      Présenter les tours comme transparentes pour induire le sentiment de leur fragilité relève au mieux de l’erreur, au pire de la manipulation. Leur “transparence” est la contrepartie de leur solidité. De la même façon que l’art gothique, aéré, est au fond beaucoup plus résistant que l’art roman car il calcule mieux la distribution des forces.


      • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 17h27
        Afficher/Masquer

        “pour induire le sentiment de leur fragilité”

        Non, simplement pour montrer que si on coupe les piliers, et qu on fait un immense incendie, en effet ça ne tient pas.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A8ge_%C3%89douard-Pailleron


        • Seraphim Le 11 septembre 2017 à 18h03
          Afficher/Masquer

          En “coupant” un ou des étages, on ne fait que rajouter un surcroît d’énergie dynamique des étages supérieurs sur les étages inférieurs: de toutes façons, une toute petite proportion du poids total. Chaque étage peut résister non seulement à l’etage supérieur mais à plusieurs fois la somme des étages supérieurs ; qu’ils soient “posés” ou qu’ils “tombent”, cela ne fait guère de différence. Là-dessus le “bon sens” est un plus mauvais conseiller que les calculs de structure…


          • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 19h04
            Afficher/Masquer

            Ayez donc la bonté de nous faire part des résultats de vos savants calculs qui vous permettent d’affirmer que « Chaque étage peut résister non seulement à l’étage supérieur mais à plusieurs fois la somme des étages supérieurs ; qu’ils soient “posés” ou qu’ils “tombent”, affirmation qui, en effet choque gravement les pauvres gens qui, comme moi n’ont que leur gros bon sens pour se faire une opinion.


        • RV Le 11 septembre 2017 à 19h46
          Afficher/Masquer

          “Non, simplement pour montrer que si on coupe les piliers, et qu’on fait un immense incendie, en effet ça ne tient pas.”
          _-_
          Qui a bien pu vous soutenir qu’un incendie pouvait “couper” des poteaux, fussent ils métalliques ?
          Il les affaiblit et la structure se déforme jusqu’à la rupture.
          _-_
          Sur le site reopen, sur lequel je ne suis pas retourné depuis bien longtemps, il y a des photos de ces poteaux métalliques “coupés”, coupés très proprement ! ce qu’un incendie ne saurait faire . . .


          • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 20h19
            Afficher/Masquer

            Non mais les personnes ayant déblayé les gravats l’ont fait, en effet.


            • RV Le 11 septembre 2017 à 20h52
              Afficher/Masquer

              Si la découpe a eu lieu après l’effondrement alors seule la chaleur est à prendre en compte, et pas la découpe des poteaux comme votre précédente formulation le laissait supposer.
              _-_
              par ailleurs la photo que vous avez mise en réponse un peu plus bas ne montre pas d’ouvrier avec un matériel de découpe au chalumeau avec les protections qui devrait les équiper. Ou alors les équipement anglo saxons sont bien différents de ceux de nos contrées.


            • tepavac Le 11 septembre 2017 à 22h10
              Afficher/Masquer

              J’aurais dù me proposer de participer au billets avant, mais bon, aléas jactas est.
              Vous pensez réellement que des ouvriers de déblaiement, auraient découpés ces structure en angle maximum pour gaspiller inutilement de l’énergie ?


            • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 23h24
              Afficher/Masquer
          • Doctorix Le 11 septembre 2017 à 23h48
            Afficher/Masquer

            @OB
            Je n’ai pas bien compris les explications des ouvriers.
            Certes les coupes de récupération ne sont pas toutes perpendiculaires, mais la plupart le sont ou presque.
            Et cette coupe à 60°, pour unique qu’elle soit, est assez absurde si elle est faite au chalumeau.
            Dans tous les cas, même à 3500°C, on voit que ce n’est pas facile de venir à bout de ces ferrailles. Alors à moins de 500°C, peut-être seulement 280, je ne vous dis pas..


      • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 18h59
        Afficher/Masquer

        Les structures métalliques ne sont ABSOLUMENT pas les plus solides. Le béton armé est sans comparaison plus résistant : l’acier qui résiste très bien à l’étirement, allié au béton qui résiste très bien à la compression. L’acier seul résiste très mal aux efforts de compression. C’st tout de même un peu la base que de se renseigner un minimum avant d’affirmer de telles choses.


        • francois marquet Le 11 septembre 2017 à 22h39
          Afficher/Masquer

          Arrêtez de dire que les constructions métalliques sont fragiles. Tout est affaire de calcul.
          Vous avez la tour Eiffel sous votre nez qui montre sa solidité tous les jours depuis plus d’un siècle, et sans béton.


        • Seraphim Le 11 septembre 2017 à 23h24
          Afficher/Masquer

          Si les écoles du Sichuan se sont toutes écroulées sur leurs élèves au tremblement de terre de 2006 , c’est qu’au lieu d’être construites sur les normes japonaises elles l’ont été avec des économies sur l’acier passant de 40% à 15%… Si les tours japonaises résistent à des tremblements de terre de 7 sur l’échelle de Richter, c’est qu’elles ont le plus haut taux de part métallique dans le monde.
          Maintenant, si au lieu de science & technique, on part dans le ”je crois et j’estime”, tout est possible…
          Quant à l’exemple du CES Pailleron, il n’est pas pertinent pour deux raisons: les structures étaient métalliques mais extrêmement ‘cheap’, rapides, a minima ; il ne faisait que 4 étages et…Ils ont tous brûlé. Que 4 étages des tours aient brûlé et se soient effondrés, c’est OK, mais sans incidence sur celles d’en dessous.


          • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 23h26
            Afficher/Masquer

            “c’est OK, mais sans incidence sur celles d’en dessous.”

            Mais qu’en savez-vous ? Si “c’est ok” pour le début, la suite s’explique très bien. Lire la suite de la série.


  6. Cédric Le 11 septembre 2017 à 08h21
    Afficher/Masquer

    à mon avis les commentaires vont être fermés, question de réputation ) (essayer de) sauver.

    le pont de Tacoma, je ne connaissais pas, impressionnant !


    • Jean Le 11 septembre 2017 à 09h42
      Afficher/Masquer

      Chute pertinente qui met en évidence comment le fait banal qui consiste à s’interroger est présenté par certains comme une deviance, voire une pathologie et à ce titre frappé dopprobe. Ce qui est une forme de censure.


    • fanfan Le 11 septembre 2017 à 09h51
      Afficher/Masquer

      Lien vers la vidéo du pont de Tacoma
      https://m.youtube.com/watch?v=3mclp9QmCGs


    • Mafanabé. Le 11 septembre 2017 à 16h50
      Afficher/Masquer

      Avant Tacoma ,vous aviez eu un précédent en France,avec la même cause,la résonance mécanique.
      Les étudiants en électricité-electronique connaissent tous cette histoire.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_la_Basse-Cha%C3%AEne


      • Dominique Le 11 septembre 2017 à 20h01
        Afficher/Masquer

        Oui, la résonance est un phénomène connu de tous. les militaires ne traversent jamais un pont au pas à cause de cela.

        Mais surtout, embrayer sur ce phénomène me surprend de la part d’OB : c’est la méthode de l’amalgame, qu’il exècre pourtant lorsque ce sont les journalistes du Decodex qui la pratiquent. Je suis prêt à prendre tous les arguments sérieux d’un bord ou de l’autre, au sujet du 11/9, à condition toutefois qu’ils concernent le 11/9 et pas de quelque chose qui n’a rien à voir.


  7. Grégory Le 11 septembre 2017 à 08h21
    Afficher/Masquer

    J’avoue que je ne comprends pas bien l’idée de ces billets. On y retrouve une fraction de ce qui a été dans une tapée de page de forum. Certes le travail est important, mais dérisoire par rapport à celui accumulé à l’époque dans les forums, ou mieux, par les experts genre AE911 FT. C’est bien de bosser une semaine ou un mois à temps plein le sujet, mais il y a dans certains cas des années de travail par des gens qui sont des professionnels du sujet en face (et des deux cotés d’ailleurs, même si dans mon expérience un beaucoup plus que l’autre tout de même). Ca aurait été utile à la limite de faire un état de la question, comme dans les articles scientifiques ou wikipedia à l’époque où c’était encore un truc libre.

    Bon, on va déjà voir si le commentaire passe la modération… ce serait déjà un mieux par rapport à la série précédente…


    • ODJ Le 11 septembre 2017 à 16h57
      Afficher/Masquer

      Cette série est destinée à ceux qui n’ont pas forcément le temps d’aller lire ceux qui y travaillent pendant une vie entière. L’argument d’autorité du temps passé ou de la qualification n’a pas lieu d’être, c’est une forme de vulgarisation…très exhaustive. Et surtout : attendons la SUITE


      • tepavac Le 11 septembre 2017 à 22h22
        Afficher/Masquer

        “L’argument d’autorité du temps passé ou de la qualification n’a pas lieu d’être,”

        Vous délirez, les bases de la physique n’ont plus lieu d’être!


  8. rouille Le 11 septembre 2017 à 08h41
    Afficher/Masquer

    Depuis que l’on sait la fragilité et la vulnérabilité de ces tours métalliques, comment se fait il que des dizaines de tours plus hautes les unes que les autres aient vu le jour, telles que la Burj Khalifa (2009 – Dubaï, Émirats Arabes Unis) : 829 mètres, 162 étages, le Tokyo Skytree (2011 – Tokyo, Japon) : 634m, les Abraj Al Bait Towers (2011 – La Mecque, Arabie saoudite) : 601m, la Canton Tower (2010 – Guangzhou, Chine) : 600m? Serait-il possible que les ingénieurs ignorent les conclusions émises par la version officielle ou bien considèrent-ils que cet événement reste tout à fait anecdotique? (question d’une grande benêtitude, of course)


    • UnKnown Le 11 septembre 2017 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Non, c’est juste que se manger un avion, ça ne fait pas vraiment partie du cahier des charges quand on construit un bâtiment. Fabriquer des gratte ciel de ce gabarits impose de sacrés contraintes (élasticité nécessaire des matériaux en raison du vent et de la répartition de la masse), que les structures en acier solutionnent efficacement. Même quand on choisi le béton il faut incorporer une part importante de la structure en acier (comme pour l’Empire State).


      • khayma Le 11 septembre 2017 à 14h49
        Afficher/Masquer

        Faux cela faisait partie du cahier des charges, la preuve en est que le boeing 707 du sus nommé cahier des charges avait été rajouté suit à une accident de ce type su une tour avoisinante quelques décennies avant


        • Lambert85 Le 11 septembre 2017 à 16h06
          Afficher/Masquer

          Faux,
          Cela ne faisait pas partie du cahier des charges. Un des ingénieurs se vantait que les tours résisteraient à l’impact d’un plus petit 707 en phase d’atterrissage (faible vitesse, peu de carburant). Ici il s’agissait de 2 gros 767 à pleine vitesse et avec plein de carburant. Les tours ont pourtant résisté 1 heure et une heure et demie avant de s’effondrer ce qui a tout de même permis l’évacuation de la plupart des employés situés sous les point d’impacts des avions.


          • francois marquet Le 11 septembre 2017 à 22h41
            Afficher/Masquer

            Non, pas deux gros, un seul par tour, voyons !!!


      • Genuflex Le 11 septembre 2017 à 16h10
        Afficher/Masquer

        Pour avoir travaillé comme ingénieur de conception sur plusieurs projets de tour (à la Défense en particulier), je ne vois à vrai dire pas bien pourquoi le grand public se passionne pour ce sujet. Je ne veux pas faire “argument d’autorité” en brandissant mon diplôme d’ingénieur structure comme une médaille, mais les images du crash des avions sur les tours jumelles sont éloquentes.
        Structure métallique soumise à incendie => phénomène d’instabilité, et rupture soudaine. C’est comme ça que s’effondrent les structures métalliques en cas d’incendie.

        @Khayma, je ne connais pas la situation exacte aux USA, mais en France, qui a la réputation d’avoir une réglementation incendie très exigente pour les IGH, il n’existe pas de disposition de ce type.


        • tepavac Le 11 septembre 2017 à 22h29
          Afficher/Masquer

          Ingénieur de structure!, quelle école? quels Profs?


  9. Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Un indice (technique) en visionnant cet exposé : apparemment toute la conception structurelle des bâtiments a été pensée en vue d’optimiser le poids et d’alléger la structure (logique); sauf que le plus grand ennemi des charpentes métalliques, c’est le feu….. (avec la chaleur, une poutre ou un poteau métallique se courbe comme un spaghetti…) – et je n’ai pas vu grand chose pour protéger la structure contre le feu (à part les plaques de gypse formant une paroi légère de séparation entre le cœur et la périphérie…). Donc, gare au feu ! (et pratiquement aucune isolation pare-feu entre les niveaux (des dalles béton de 10cm d’épaisseur, coulées sur des poutres treillis hyper-fines). A mon avis, là il y a un vrai souci de résistance au feu…..(conclusion : je serais très curieux de savoir quelles ont été les études et tests de résistance au feu pour ces bâtiments…).


    • Redrogers Le 11 septembre 2017 à 08h58
      Afficher/Masquer

      Le feu c’est une chose mais les images vues, revues et re-revues ne laissent voir à aucun moment que les tours se vrillent. Elles tombent juste tout droit…
      Mais bon, peut-être que cette série d’articles (signés par qui au fait ?) nous apportera un éclairage nouveau…


      • Alfred Le 11 septembre 2017 à 09h11
        Afficher/Masquer

        Ce n’est pas la peine et de passer des années dessus. Le commentaire de guadet ci-dessus répond à votre question.
        Plus généralement l’intérêt d’enfoncer une porte ouverte ici me paraît mineur tant il y a peu de doutes “sérieux” sur wtc1 et wtc2. La tour 7 et les “à cotés” boursiers et autres sont des point beaucoup plus épineux. Si ob n’avait pas montré son integrité par le a passé et en débarquant sur ce site pour la première fois j’aurai pensé que c’est une façon de détourner le débat (de la lumière sur ce qui ne fait plus vraiment débat pour laisser à l’ombre les questions). On dira donc qu’il s’agit de tourner la.page pour passer à autre chose (en clouant le bec aux néfastes à qui il arrangerait bien de classer les crises avec les spécialistes des petits hommes verts)
        (Déjà que vous êtes payé par le chef des ” petits hommes verts polis” en personne !!).


      • UnKnown Le 11 septembre 2017 à 11h31
        Afficher/Masquer

        https://www.youtube.com/watch?v=rLFmkGseZ-8
        On voit parfaitement que la partie de la tour située au dessus de l’impact “vrille”/s’effondre sur un coté, avant de totalement s’écrouler. A chacun de se faire son avis par contre.


        • Doctorix Le 11 septembre 2017 à 16h54
          Afficher/Masquer

          Si elle a commencé à s’écrouler penchée (il suffit d’une erreur d’une fraction de seconde entre deux explosions), elle aurait du continuer de même, et même amplifier le mouvement. Il s’agit de plus de 100,000 tonnes qui descendent, leur trajectoire ne s’infléchit pas d’un claquement de doigt.
          C’est moins le cas si la masse descendante a trouvé du “vide” au fur et à mesure qu’elle descendait.
          Quant à ceux qui parlent de la fragilité des tours métalliques, et de la fragilisation par l’impact, un avion en aluminium sur des piliers de cette épaisseur ne fait pas plus de mal à la structure qu’une piqûre de taon sur le cul d’un cheval.
          800,000 tonnes d’acier et 500,000 tonnes de béton d’un côté, environ 150 tonnes maxi de l’autre au moment de l’impact.
          Rapport: proche de 1/10.000. Un sucre lancé sur un tonneau de bière. Et contrairement aux apparences, un boeing est une chose extrêmement molle et fragile (comme un sucre), en dehors des moteurs. Le reste absorbe les chocs en se déformant.
          Bon, je ne sais pas si ça peut passer à ce stade du débat… Mais c’est intéressant de visualiser le rapport de masse des adversaires.


          • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 17h17
            Afficher/Masquer

            “un avion en aluminium sur des piliers de cette épaisseur ne fait pas plus de mal à la structure qu’une piqûre de taon sur le cul d’un cheval.”

            Je le laisse, car c’est intéressant de montrer comment se répandent des rumeurs, par des gens qui assènent comme des évidences des choses fausses….


            • Doctorix Le 11 septembre 2017 à 17h22
              Afficher/Masquer

              C’est gentil de votre part, de le laisser. Ca doit être agréable, ce pouvoir de laisser ou de rayer….
              Il faudra nous montrer plus tard en quoi elles sont fausses. Parce que ce sont des ingénieurs en aéronautique, en architecture, et des pilotes qui l’affirment.


            • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 17h26
              Afficher/Masquer

              C’est tout l’intérêt de lire les billets (quand ils seront sortis) avant de les commenter 😉


            • tepavac Le 11 septembre 2017 à 22h42
              Afficher/Masquer

              Si c’est pour nous montrer une feuille de papier qui découpe du Ochroma pyramidale, (Balsa) c’est tout vu Olivier.


          • Fabrice Le 11 septembre 2017 à 17h29
            Afficher/Masquer

            Doctorix comme évoqué dans d’autres post l’exemple du B25 sur l’empire state bulding qui lui avait moins de baies vitrées et plus de revêtement en pierre puisque vous aimez les proportions :

            http://immobilier.lefigaro.fr/article/il-y-a-76-ans-un-avion-s-ecrase-au-sommet-de-l-empire-state-building_e6174970-d6e4-11e5-9ab5-0eba838120ed/

            quand on voit les dégâts malgré la taille de l’engin nier les dégâts causés par un avion bien plus grand sur des baies vitrées et l’infrastructure de la zone d’impact sans compter les conséquence c’est à laisser sans voix.


          • Alfred Le 11 septembre 2017 à 18h22
            Afficher/Masquer

            Il y a quand même l’énergie cinétique (qui croit au carré de la vitesse m*v*v) à prendre en compte. Zéro pour l’immeuble et quelques centaines de km/h au moment de l’impact (aucune idée exactement). M’enfin ça joue beaucoup surtout que l’impact est très localisé. Votre raisonnement simplement sur les masses (sur l’ensemble de la masse de l’immeuble qui plus est) me semble donc faux.


          • Johnn Le 11 septembre 2017 à 18h39
            Afficher/Masquer

            C’est oublier le facteur de la vitesse. Je n’ai pas la vidéo du sucre lancé sur le tonneau de bière mais celle d’une balle de ping-pong traversant une raquette :
            http://www.maxisciences.com/balle/que-se-passe-t-il-quand-une-balle-de-ping-pong-atteint-une-vitesse-supersonique_art32873.html


            • Doctorix Le 11 septembre 2017 à 20h07
              Afficher/Masquer

              Impressionnant!
              La structure sphérique est certes la plus résistante.
              Mais les piliers n’étaient pas en bois de raquette, mais en acier de 10cm d’épaisseur, face à un aluminium léger. Sans pour autant nier l’énergie cinétique du projectile proportionnelle au carré de la vitesse.
              C’est bien pourquoi nous demandons une vraie enquête, qui n’a jamais eu lieu. Notez que votre explication tiendrait si les piliers n’avaient pas résisté à l’impact.
              Or ils l’ont fait.
              Notez aussi que le rapport de poids balle de ping-pong (2,7gr) versus raquette (75 gr environ), donc 1/28, est fort éloigné des rapports évoqués plus haut, de l’ordre de 1/10.000. C’est quand même un rapport 350 fois plus élevé. Si vous preniez une raquette de 27 kilos, il serait étonnant que la balle lui fasse du mal.


            • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 20h21
              Afficher/Masquer

              “nous demandons une vraie enquête, qui n’a jamais eu lieu.”

              Bien sur qu’elle a eu lieu… NIST


          • larmec Le 11 septembre 2017 à 20h06
            Afficher/Masquer

            E=1/2m.v² formule de l’énergie cinétique. le moustique d’alu n’ayant pas une vitesse nulle il fait des dégat, et le morceau de sucre sur le tonnea de biére si il à une vitesse suffisante le tonneau à mal.


          • pemile Le 11 septembre 2017 à 20h36
            Afficher/Masquer

            Vous osez quand même prendre l’avion sans avoir peur que les ailes se décrochent ou plient ?

            Les longerons d’ailes ne sont pas en aluminium mais en alliage d’aluminium, veuillez comparer les caractéristiques physiques de ces alliages aéronautiques avec celles des aciers de construction, svp.


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 09h42
      Afficher/Masquer

      Un souci dans les tests de résistance au feu, peut-être, mais ces tests ne peuvent qu’envisager le vraisemblable, sauf à céder à une surenchère de précautions. L’incendie « normal » dans un tel lieu, c’est le mégot qui enflamme une corbeille à papier, le réchaud à gaz du vigile de nuit qui pète, mais ce ne peut pas être un boeing qui entre sans passer par l’accueil… exactement comme on demande au charpentier que notre toiture résiste au poids des tuiles et d’1 m de neige, mais pas à celui d’une soucoupe volante qui viendrait s’y poser.


      • Tepavac Le 11 septembre 2017 à 10h33
        Afficher/Masquer

        “Ce ne peut pas être un boeing qui entre sans passer par l’accueil”

        C’est précisément ce qui a été demandé aux ingénieurs, de construire une tour qui résiste à l’impact du plus gros avion de l’époque. Kérosène y compris.
        Et elles ont resistees. …
        Elles ont à peine oscillees.


        • Vincent Le 11 septembre 2017 à 10h55
          Afficher/Masquer

          elles ont pu resister a l’impact lui meme, pas a l’incendie.
          a mon sens, pour les deux grosses tours les choses sont simple.
          les avions endommagnent les structures metalliques interne et externe ce qui les fragilisent. le feu fini le travail.
          Il suffit de regarder une courbe sur la resistance mecanique d’un acier de construction standard pour s’apercevoir que ses caracteristiques sont divisées par trois ou quatre arrivé a un “petit” 500°C. donc un feu de kerosene, envirronnement confiné et voila le drame…


          • Mr K. Le 11 septembre 2017 à 13h13
            Afficher/Masquer

            Il suffit, il suffit…

            Et combien les coefficients de sécurité employés à l’époque dans la construction?

            Et me voilà embarqué dans un commentaire de comptoir, rien de plus, c’est une tendance que nous avons tous. Mon commentaire n’a strictement aucune validité, comme le vôtre.

            Effectivement, il suffit! Il faudrait que nous arrêtions de balancer des arguments à vague coloration scientifique, qui hors d’une étude sérieuse n’ont aucune validité.


            • Vincent Le 11 septembre 2017 à 13h21
              Afficher/Masquer

              les coeff de sécurité ont leur importance, mais a t’on demandé aux ingénieurs de l’époque de créer un immeuble qui résiste a la fois a une découpe d’une partie de sa structure et un affaiblissement du reste par un incendie?

              Et le problème en réalité c’est moins de savoir si l’explication avion+incendie est valable, que de concevoir d’autres explications pour l’effondrement qui le seraient moins.


            • Mr K. Le 11 septembre 2017 à 14h07
              Afficher/Masquer

              Vous n’avez pas dû lire complètement mon post précédent…

              Ou autrement dit, que sont trois mots échangés par rapport à une étude qui nécessiterait, outre les compétences, des dizaines de milliers de mots et signes? Rien.


          • tepavac Le 11 septembre 2017 à 23h34
            Afficher/Masquer

            Vincent, d”accord pour les étages touchés, mais pour les autres?

            500 degrés!, à ce stade le métal est rougeoyant, il faut dix minutes à un oxycoupeur à 3600 degrés pour atteindre ce stade sur un tube d’un centimètre d’épaisseur. Sachant que le métal à une propriété de propagation de la chaleur très diffuse, (qui se répercute sur l’ensemble du châssis) l’énergie consommée serait immense.bien plus que les calculs charge de kérosène +mobilier le permettent.


      • Garibaldi2 Le 11 septembre 2017 à 11h05
        Afficher/Masquer

        Sauf que le cas de l’impact d’un gros porteur dans une tour du WTC avait été anticipé par les constructeurs, qui estimaient que la conception des bâtiment permettait de résister à un tel impact. Comme vous n’êtes pas obligé de me croire sur paroles, vous pouvez vérifier dans cette vidéo enregistrée le 25 janvier 2001 : https://www.youtube.com/watch?v=gYSV2OxAvZE

        Les tours ont plutôt bien résisté aux impacts. Le problème c’est les incendies après les impacts, et là la théorie du ramollissement de la structure en acier à cause de la chaleur, dégagée normalement par des incendies qui ne tient pas la route, comme démontré dans cette courte vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=3r845Bbl1dQ

        Par contre jamais les autorités n’ont expliqué pourquoi des semaines après les effondrements on retrouvait de l’acier EN FUSION dans les ruines du WTC :

        https://www.youtube.com/watch?v=qcPizPoabTw


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 09h52
      Afficher/Masquer

      La question des niveaux inférieurs qui s’effondrent sera surement traitée dans la 5ième partie…Sans doute avez-vous fait des châteaux de carte dans votre jeunesse ? …Mais pour vous mettre sur la voie : posez délicatement un pack d’eau sur une boite à œufs…ça tient, mais laissez le tomber de 50 cm plus haut sur la boite à œufs…


    • Guadet Le 11 septembre 2017 à 11h15
      Afficher/Masquer

      Le gypse (plâtre) est un très bon isolant. Les tours du WTC étaient faites pour résister au feu et pour résister aux chocs, mais pas les deux à la fois.


  10. Malbrough Le 11 septembre 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    Je vous remercie pour ces articles (dont ceux à venir).
    La version officielle n’est pas totalement satisfaisante , mais elle a été faite dans l’urgence , et divers services s’en sont mêlés .
    D’où certaines incohérences de mon point de vue mineures , comme les papiers d’un terroriste retrouvé dans les gravats .
    Mais les versions “complotistes” , et il y en a eu à la pelle , sont pour le coup inconcevables , absurdes .
    Certains nient le crash des avions , l’inflammation du kérosène , avec les effets de dilatation, d’arrachement des structures en acier , qui ont provoqué l’effondrement .
    Et 16 ans plus tard périodiquement , dans les réseaux sociaux tentent , de réanimer la question avec les mêmes mille fois répétés ou d’autres (nouveaux) arguments.


  11. Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    …. J’ajouterais, structure métallique à très faible inertie thermique et à très forte conduction thermique (tous les facteurs de vulnérabilité au feu). On pourrait corroborer cette thèse en faisant ressortir le ratio de poids du bâtiment par mètre carré de plancher ou par mètre cube, et le comparer à d’autres bâtiments similaires – je pense qu’on serait surpris.


    • tepavac Le 11 septembre 2017 à 23h53
      Afficher/Masquer

      ” très forte conduction thermique ”
      Précisément c’est l’inverse, cette conductivité diffuse la chaleur tres rapidement et abaisse la chauffe au point d’amorce.


  12. Rond Le 11 septembre 2017 à 09h07
    Afficher/Masquer

    Très intéressant et prometteur premier article.
    Je suivrai les autres avec intérêt à condition que les commentaires ne soient pas fermés. Sinon, j’irai à la pêche.


  13. Jean Le 11 septembre 2017 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Qui est l’auteur de ce billet sur la reputation duquel on ne saurait apporter de précisions le cas échéant comme on nous y invite en l’absence de signature ?


    • Fabrice Le 11 septembre 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Jean le message est mis par défaut comme ceux qui tentent par des biais douteux à discréditer leurs interlocuteurs ne tombez pas dans ce travers, mais apportez plus des éléments constructifs sur votre opinion.


    • Jean Le 11 septembre 2017 à 10h08
      Afficher/Masquer

      Curieux chassé -croisé entre la signature de l’auteur initialement absente puis ajoutée et l’avertissement de non responsabilité initialement présent puis retiré qqe temps après que la signature ait été rajoutée.


      • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 10h58
        Afficher/Masquer

        oubli corrigé merci


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 10h17
      Afficher/Masquer

      “sur la réputation duquel on ne saurait apporter de précisions”: Vraiment fascinant…Ainsi donc, ayant déjà renoncé à discuter les arguments, vous songez déjà à discréditer l’individu qui les formule ?


  14. Mr K. Le 11 septembre 2017 à 09h27
    Afficher/Masquer

    Nous sommes des machines à créer du sens. Du matin au soir nous sommes engagés dans un processus de modélisation permanent du monde, des évènements, des personnes,…

    Ces modélisations, cartographies mentales que nous avons du monde, constituent au fil du temps une ossature indispensable à notre être.

    Pour certains, peut-être, la possibilité que le 11/09 puisse être un “inside job” n’est tout simplement en profondeur pas acceptable mentalement. Cela reviendrait à trop radicalement ébranler leur être, d’où de possibles biais de confirmation. C’est le “plus c’est gros, plus ça passe” de Goebbels (incendie du Reichstag par exemple).

    A l’opposé, quand on commence à douter de la version officielle, le biais de confirmation marche souvent à plein. On en arrive à considérer un peu trop rapidement comme vérité des arguments d’autorité émis par différents experts.

    Les lecteurs réguliers du site “Les Crises” sont bien placés pour savoir qu’il faut douter des paroles d’experts -même si elles nous arrangent-, surtout quand il n’y aucune méthode scientifique donnée en appui.

    PG


  15. Fox 23 Le 11 septembre 2017 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Très bon début amenant une question de béotien. Comment 2 tours strictement identiques, frappées par 2 avions totalement identiques, impactant à la même vitesse donnent 1 écroulement au bout de 50 minutes et l’autre en 1 heure et demi ?


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Dans la première il y avait des banques. J’ai bon ?


    • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 10h14
      Afficher/Masquer

      Pas frappées aux mêmes étages, et il y a pu y avoir une colonne détruites en plus dans un cas que dans l’autres, un peu plus de kérosène de plus que dans l’autre… Des conditions presque identiques, ça peut donner des résultats un peu différents.


    • Haricophile Le 11 septembre 2017 à 10h15
      Afficher/Masquer

      Parce que identique est une vue de l’esprit, mécaniquement on appelle identique deux éléments dont les marges de tolérances sont respectées et dont les variations sont considérées comme négligeables ou tolérables.

      Reproduire “à l’identique” 2 crash d’avion de ce type, il va falloir se lever de bonne heure et mettre de sacrés moyens pour calculer les trajectoires de vol, et ajuster tous les paramètres en fonction du vent, de la température avec toutes les perturbations aérodynamiques assez “aléatoires” qu’il y a autour de ce genre d’édifice et au dessus d’une ville qui génère pas mal de convections, en plus des variations de vent naturels.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 10h39
      Afficher/Masquer

      Parce qu’elles n’ont pas été frappées de la même façon – c’est l’intérêt de lire la suite.


    • Jacques F. Le 11 septembre 2017 à 16h25
      Afficher/Masquer

      Allez faire une partie de bowling.

      Vous verrez que 2 lancers “identiques” avec la même boule et les mêmes quilles ne donne pas toujours le même résultat.


    • Michel Le 11 septembre 2017 à 17h58
      Afficher/Masquer

      50mn et 1h30, c’est le même ordre de grandeur. Et dans le monde réel, des causes três proches agissant sur des systèmes identiques peuvent donner des effets forts différents. Dans le cas des 2 tours, 50mn et 1h30, c’est du pareil au même, la différence n’est pas pertinente, elles ont réagi de la même manière à des sollicitations similaires (mais non identiques, contrairement à ce que votre commentaire peut laisser supposer).


  16. delta Le 11 septembre 2017 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Il y a de belles images des tours avec le soleil en arrière plan qui eclaire la structure .

    j’adore .


  17. Chokk Le 11 septembre 2017 à 09h52
    Afficher/Masquer

    J’espère que la méthode de cette série ne sera pas d’éviter les interrogations pertinentes en se servant des théories les plus fumeuses pour réfuter tout ce qui n’est pas officiel en bloc.

    Autrement, je suis content que les-crises prennent ce sujet, car pour ma part je me suis mis à douter de certains aspects sur le tard (WTC 7) et il est très difficile de se pencher sérieusement sur la question sans finir happer par les élucubrations fantaisistes. Au moins la rigueur de ce site nous en préservera, j’espère.


    • Jean Le 11 septembre 2017 à 10h03
      Afficher/Masquer

      Élucubrations fantaisistes ? Lesquelles ? De quelles sources proviennent – elles ? Il suffit de (bien) choisir ses sources pour les éviter ? Reopen911 constituant une référence très satisfaisante en la matière (jusqu’à preuve du contraire)


      • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 10h18
        Afficher/Masquer

        Des élucubrations fantaisistes qui envahissent tout quand on se penche sur la question, il y en a des wagons, à commencer par l’idée que les avions n’ont pas percuté les immeubles. Des milliers de neuneus sans aucune connaissances en physiques se prennent pour des experts et pourrissent le débat, rendant la réflexion très difficile. Je plussoie entièrement ce qu’a écrit Chokk.


      • Chokk Le 11 septembre 2017 à 15h12
        Afficher/Masquer

        @Jean : vous faites confiance à Reopen911, mais prenez l’exemple d’un nouvelle arrivant comme moi qui cherche de nouvelles sources pour remettre en cause certains aspects flous de la thèse officielle.

        Tout ce que je vois, c’est un amas de site que je ne suis pas en mesure de classer comme plus ou moins fiable. Chacun se bat à coup de photos (comme cet article d’ailleurs…) qui seraient des preuves irréfutables, avec à l’occasion des cercles en rouge bien placé.

        Par ailleurs, chacun peut réfuter la thèse à des degrés divers (par ordre croissant, non exhaustif : coups financiers réalisés la veille le 10/09, WTC7, tours sous explosifs, les avions ont râté les tours, c’est un coup des reptiliens) mais le débat manque souvent de nuance et on assimile bien vite un question pertinente à du complotisme paranoïaque.

        Comme j’ai une certaine confiance (non-aveugle) en les-crises, je suis content qu’il aborde le sujet, car si le travail est bien fait, il m’aidera à classer les sites et approfondir le sujet.


        • tepavac Le 12 septembre 2017 à 00h07
          Afficher/Masquer

          Bah, à dire vrais, tous les “Criseurs” espère ne s’être pas trompé dans la “confiance” au site. C’est à dire , avoir des réponses à leur interrogations sur des sujets polémiques.
          Dans le cas contraire, ce serait une forte déconvenue.


          • Les-crises Le 12 septembre 2017 à 00h12
            Afficher/Masquer

            Je donne ici la vision issue de longues et pénibles recherches. Après, je ne suis pas le pape du 9/11, donc chacun pensera bien ce qu’il a envie de penser… 🙂 Merci à toutes et à tous.


  18. Alain Audet Le 11 septembre 2017 à 10h03
    Afficher/Masquer

    J’espère également que vous analyserai la structure des avions Boeing de façon aussi détaillé.
    Il y a aussi le gros avion ( 4 moteurs) qui a percuté l’Impirestate Building en 1947 dont les débris on été retrouvé partout dans les rues environnante et qui n’ a pas pénétré dans l’édifice. Il a endommagé partiellement seulement 1 ou 2 étages, l’édifice a fermé seulement une journée et le tout était réparé au bout d’une semaine, je retrouve le lien et vous le communique…
    Il y a aussi l’avis de l’association des architectes Américains… etc.etc.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 10h41
      Afficher/Masquer

      C’est triste que vous n’ayez pas bien lu ce billet…


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 11h58
      Afficher/Masquer

      Il ne faut pas comparer un immeuble en structure porteuse béton avec un immeuble en structure porteuse acier, sinon il est clair que vous allez arriver à des concluons erronées…


      • Fox 23 Le 11 septembre 2017 à 17h27
        Afficher/Masquer

        Mon cher Olivier, attention ! Je vous sais spécialiste brillant du monde de la finance, ne vous méprenez pas dans celui du bâtiment. TOUS les immeubles de grande hauteur américains furent construits avec des structures métalliques depuis avant l’Empire State building.
        Amicalement


        • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 17h36
          Afficher/Masquer

          Oui, mais il n’y a pas de structure en tube ! C’est bien plus solide aux chocs et incendies – c’est pourquoi ce premier billet est important !

          http://www.designcommunity.com/discussion/13977.html

          Many engineers estimate the Empire State Building is several times stronger than the WTC was. Few doubt that the Empire State Building would have withstood the disaster that collapsed the WTC towers. The disadvantage of this type of construction is that with all those columns the layout of the offices has to be done around the grid formed by the columns. The WTC was designed to have as open a floor plan as possible, and so each tower had light floors supported on the inside with a central core, and on the outside by a tube of closely spaced square columns. There were no intervening columns. Technically, the WTC towers were bearing wall structures, in a way. This resulted in a very flexible layout, but unfortunately concentrated the load bearing structure at the core and the outside perimeter of the towers, making them quite vulnerable to progressive collapse.


    • UnKnown Le 11 septembre 2017 à 12h11
      Afficher/Masquer

      Grosses imprécision font le lit des élucubrations 🙂 Le B-25 qui s’est crashé dans l’Empire State Building en 1945 était un bimoteur, et largement plus petit qu’un B-767 ou 757 civil de 2001. En terme de masses, on parle d’une différence entre un nourrisson et un adulte: B-25, poids de 9 tonnes à vide, contre 80 tonnes pour un B-767… On peut aussi préciser que l’Empire State Building n’est pas de conception identique à celles des tours jumelles, étant partiellement composé de béton.


      • Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 19h39
        Afficher/Masquer

        Oui, a propos du billet en Anglais de OB : la conception structurelle extrêmement performante du point de vue de la résistance mécanique et de la stabilité au vent notamment, qui a dû permettre d’optimiser et de réduire énormément la quantité de matière (section des profils métalliques et épaisseur des tôles d’acier) (et au passage le coût de construction), mais en contrepartie, être très vulnérable au feu et à la chaleur. De là à modéliser l’effondrement, c’est une autre histoire….


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 12h33
      Afficher/Masquer

      C’était en 1945, un B25 est 10 fois moins lourd qu’un 767 et contient 20 fois moins de carburants, il a heurté dans sa partie haute un bâtiment dont la structure est assez pyramidale. Il a tout de même détruit sept étages à l’époque…


    • Chlore Le 11 septembre 2017 à 21h02
      Afficher/Masquer

      l’avion qui a percuté l’Empire State Building en 1945 était un B-25 Mitchell bi moteur (Masse maximale au décollage de 19 tonnes dont 4 T de carburant). Les B 767 qui ont percutés les tours du WTC pèsent 180 tonnes dont 91 000 L de carburant. 10 fois plus lourd…


  19. Linder Le 11 septembre 2017 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Je crois que ce premier article ne soutient pas la version officielle ni ne la dément. O. B. se place dans le factuel dans ce premier article. Il est utile d’être d’accord sur les faits avant de les interpréter.


  20. Haricophile Le 11 septembre 2017 à 10h04
    Afficher/Masquer

    Il n’y a pas besoin d’atteindre le point de fusion réduire fortement les qualités mécaniques du métal. D’ailleurs dans l’autre sens, le froid rend l’acier plus dur et cassant, demandez aux Sibériens 😉


  21. plop Le 11 septembre 2017 à 10h09
    Afficher/Masquer

    Les niveaux inférieurs n’ont pas eu à être impactés. Il suffit que la descente de charge soit soudaine et c’est l’effondrement.

    Pour voir la différence imaginez que quelqu’un pose délicatement dans vos bras un sac de 40kg. Vous serez capable de le porter un sacré bout de temps. En revanche serez vous capable de supporter la chute du même sac si il tombe ne serait que de 50cm au dessus de vos bras ? Je ne pense pas. Or c’est ce qu’on observe sur les videos. Le bloc supérieur tombe sur les étages inférieurs et c’est l’emballement.

    Je me rend compte que mon commentaire n’est pas lié au sujet du billet. Désolé :p.


  22. Catalina Le 11 septembre 2017 à 10h10
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Personnellement théories fumeuses ou pas, les tours ont été percutées par des avions, et la seule chose qui m’intéresse est qui a commandité l’attentat. On attendra sans doute une éternité avant de le savoir.


  23. youluoy Le 11 septembre 2017 à 10h20
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Le pont de Tacoma n’est pas un exemple de résonnance mécanique, phénomène déjà bien connu à l’époque et pris en compte dans le dimensionnement du pont, mais un exemple d’instabilité aéro-élastique. L’instabilité aéro-élastique est un phénomène vibratoire au cours duquel le déplacement de la structure amplifie l’excitation jusqu’à la ruine. Il est donc bien différent d’un phénomène d’accrochage des fréquences propres d’une structure.
    Ce phénomène était mal connu dans le génie civil à cette époque et la course à l’allègement des ponts a conduit à en révéler l’importance de manière spectaculaire (et financièrement désastreuse).


  24. Johnn Le 11 septembre 2017 à 10h26
    Afficher/Masquer

    Merci pour cette série. (J’avoue ne pas avoir d’avis tranché sur la question).
    Pour la clore il faudrait permettre un débat contradictoire entre experts sur des points précis, ce qui n’a jamais été fait.

    Le plus frappant c’est la perfection des effondrements, WTC 1, 2 et 7, même dans les démolitions contrôlées, on atteint rarement cette “beauté” de la chute. La construction en sandwich des Tours explique sans doute le phénomène. Visuellement cela reste impressionnant, non pas un, ni deux mais trois effondrements quasi parfaits.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 12h02
      Afficher/Masquer

      Avec Trois tours en acier ravagées par des incendies qui s’écroulent ainsi, vous avez donc la preuve expérimentale de la façon dont s’écroulent ce type d’immeuble. Vous comprendre mieux à la fin de la série le pourquoi.


      • aladin0248 Le 11 septembre 2017 à 15h37
        Afficher/Masquer

        Ben non justement. Ça prouve autant la similitude des vulnérabilités intrinsèques que la similitude des actions extérieures exercées (s’il s’agit d’une démolition contrôlée).


  25. Momo Le 11 septembre 2017 à 10h52
    Afficher/Masquer
  26. Vincent P. Le 11 septembre 2017 à 11h46
    Afficher/Masquer

    16 ans que le sujet ( et surtout ses conséquences) me passionne :
    Il va falloir du costaud pour que je cesse de penser que la chute des 3 tours n’était pas due à des démolitions (salement) contrôlées par explosifs !!
    Ceux qui ici affirment ou pensent que Reopen ou AE911Truth sont des sites légers n’y ont certainement pas consacré les centaines d’heures d’attention que méritent leurs contenus.
    Bref, je reste ouvert et le challenge m’intéresse.
    Bon courage !


    • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 12h52
      Afficher/Masquer

      Je brûle de lire, dans les prochains billets, les suites de ce préambule palpitant. Promettez-moi juste une chose : racontez-toute l’histoire, hein ? Les rôles principaux, le mobile du crime, les préparatifs,les moyens utilisés, les outils de dissimulation, etouétou…Prenez votre temps, je vais acheter un cornet de pop corn et je reviens demain…:)


    • jubaka Le 11 septembre 2017 à 17h23
      Afficher/Masquer

      Détourner des 747 pour les faire foncer dans des tours MAIS en fait c’était juste pour la beauté des images vu qu’elles étaient déjà truffées d’explosifs. Mouais ça me paraît totalement crédible ^^

      Merci à OB pour cette série qui s’annonce très intéressante. Les images de Tacoma, que je ne connaissaient pas, sont spectaculaires.


  27. peyo Le 11 septembre 2017 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Aucun autre immeuble à charpente métallique ne s’est effondré de cette manière dans le monde, de quoi susciter la polémique, peut être…


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 12h07
      Afficher/Masquer

      Parce qu’il y en a relativement peu sur la planète, vu que ça résiste très mal aux incendies. Les normes ont d’ailleurs fortement évolué au fil du temps et des accidents.

      Si vous en voyez un du même type que le WTC, envoyez un avion dedans ou un immeuble dessus, vous aurez un 4e exemple… Mais on en reparlera, n’ayez crainte.


    • Incognitototo Le 11 septembre 2017 à 13h59
      Afficher/Masquer

      Faut pas chercher loin, pour trouver des tas d’exemples similaires, pas seulement pour des tours : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A8ge_%C3%89douard-Pailleron


  28. Sinbad Le 11 septembre 2017 à 12h09
    Afficher/Masquer

    Ces 2 tours – quelle que soit la nature de leur construction – ont réussi la troublante prouesse de s’effondrer avec une accélération continue tout au long de leur chute, étage après étage, plus vite qu’un corps libre … Isaac Newton a du se retourner un millier de fois dans sa tombe en observant ce phénomène …


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 12h11
      Afficher/Masquer

      Revenez en fin de semaine, vous verrez que c’est faux.


    • kasper Le 11 septembre 2017 à 14h46
      Afficher/Masquer

      “plus vite qu’un corps libre” ah… bon… il faut comprendre, en gros, que les débris qui tombaient étaient accélérés vers le bas par une force supérieure a la gravité ?

      Par quoi alors ? Des moteurs fusée ? Par le rayon tracteur de l’étoile de la mort ?

      C’est ça le problème de vouloir en faire trop. “Aussi vite qu’un corps libre”, ça aurait quand même été faux mais au moins ça respectait la physique élémentaire. Isaac Newton se retourne dans sa tombe, indeed.


      • bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 15h18
        Afficher/Masquer

        Hilarant en effet ! La science expérimentale étant seule à nous autoriser la formulation d’une règle, nous tirerons donc de la démonstration de sinbad la suivante : Tout dogme trempé dans un vernis scientifique entraîne son auteur au fond d’une baignoire, à la vitesse d’un bidule en chute libre.


  29. Christian Gedeon Le 11 septembre 2017 à 12h12
    Afficher/Masquer

    M.Berruyer vous avez ouvert une boîte de Pandore. Et donne à des gens très bizarres l’occasion d’exprimer d’hallucinantes “convictions”. J’en reste là…


    • Sébastien Le 11 septembre 2017 à 14h28
      Afficher/Masquer

      La diabolisation En Marche. Si c’est votre seul argument… Les scientifiques sont des gens très bizarres en effet. J’aime bien ce genre de sujet, ça dévoile vraiment la psychologie des gens.


    • jubaka Le 11 septembre 2017 à 17h28
      Afficher/Masquer

      Une partie du lectorat de ce site est convaincu par les théories de différents sites (très nombreux) type Reopen.

      C’est donc courageux pour OB de faire cette série et cela peut être salutaire pour certains de lire la version cartésienne d’OB.


      • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 17h47
        Afficher/Masquer

        Merci. après, que chacun pense bien ce qu’il souhaite, ce n’est pas la police de la pensée ici… 🙂


        • olivier Le 11 septembre 2017 à 23h56
          Afficher/Masquer

          Félicitation et bon courage pour la suite. Tres ingénieux, je vais lire avec intérêt. Cela vous donnera en plus le plaisir de brandir la carte « camp-du-bien » à tous ceux qui attaquerons votre gagne-pain avec l’accusation « complotisme ». Mieux qu’une parade, une botte façon jeux du 1000-bornes – « as du volant ». Une OPA hostile sur un sujet brulant. L’équivalent d’un laissez-passer ‘politiquement correct’ pour renforcer votre fragilité médiatique. Je pense que vous avez de bonnes raisons de faire cette série, et je ne doute pas de la qualité de votre travail, ne vous méprenez pas.


      • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 17h59
        Afficher/Masquer

        C’est aussi cartésiens sur réopen 9/11

        m(‘enfin je suppose qu’on trouve cartésiens les version qui nous conviennent à chacun.


  30. Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 12h17
    Afficher/Masquer

    A ce stade, beaucoup de questions demeurent. L’analyse des gravas est susceptible de fournir beaucoup d’informations, en particulier sur le comportement des éléments de structure (déformations mécaniques ou thermiques, fusion, défaillances mécaniques, assemblages…)….à voir…


    • Alfred Le 11 septembre 2017 à 18h32
      Afficher/Masquer

      L’analyse des gravas était susceptible..
      Le fait que tout soit vite vite parti à la benne à permis à toutes les théories de se construire sur rien.
      Il faut reconnaître que c’était à tout le moins très maladroit de tout mélanger enfouir si vite.


  31. christbal Le 11 septembre 2017 à 12h34
    Afficher/Masquer

    Salut ceux qui savent tout
    Votre façon d’aborder le problème en commençant par traiter ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, et ensuite de faire croire que vous vous savez, augure mal de la pertinence de vos remarques. C’est de l’autodéfense intellectuelle que d’indiquer dès l’abord que la théorie officielle, (car ce n’est qu’une théorie) est la seule explicative, quand on sait comment les enquêtes du gouvernement étatsunien ont été réalisées, les conflits d’intérêts, le choix très orienté des soi-disant experts, etc, etc, devrait vous amener à être un peu plus sérieux dans vos affirmations. Jene sais quels intérêts particuliers vous servez, mais votre dossier est de peu de valeur. On ne vous dis pas merci. Adieu.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 12h39
      Afficher/Masquer

      Je le garde celui là, il est beau. Merci.


      • Moi , BHL , intello Le 11 septembre 2017 à 20h38
        Afficher/Masquer

        ” je ne sais pas quels intérêts particuliers vous servez ”
        ” On ne vous dis pas merci. Adieu”.
        Vous remarquerez au passage que vous n’avez pas le droit d’avoir votre propre conviction sur votre propre site !
        Quand je vous disais que vous creusiez votre tombeau !
        Vous avez brisé mes rêves ,je vous quitte , na !
        Votre problème n’est pas d’être un site complotiste !
        Votre problème est qu’un site dans le genre du vôtre ,attire un maximum de complotistes !
        Et ce public ne supporte pas la contradiction , car il relève de la croyance !
        Allez dans une église ou une mosquée expliquer que dieu n’existe pas !
        CA participe du même phénomène !


        • Dominique Le 11 septembre 2017 à 21h41
          Afficher/Masquer

          « Allez dans une église ou une mosquée expliquer que dieu n’existe pas ! »

          Pas besoin d’aller dans une église ou une mosquée :
          http://www.dailymotion.com/video/x5zkpmk
          😉


    • LeFredLe Le 11 septembre 2017 à 18h23
      Afficher/Masquer

      Bon…comme dirait Max Pécas: “On se calme et on boit frais à Saint-Tropez”…
      Cet article est entièrement constitué de données factuelles et instructives concernant la structure des deux tours n’est-ce pas?
      D’où est-ce que vous vous permettez d’insinuer qu’il s’agit de choix “orientés” et “d’affirmations”?
      Un peu de décence s’il vous plait et attendez qu’on se “mouille” avant d’accuser quelqu’un de présenter des signes avant-coureurs d’humidité…OK c’est un peu abstrait…mais pas de crime sans délit quoi hein…Quelqu’un qui commence par présenter des données sérieuses et documentées devrait à minima mériter votre indifférence…mais bon, comme vous le dites “adieu”. Nous nous contenterons des données et vous de votre posture.


  32. LeFredLe Le 11 septembre 2017 à 12h39
    Afficher/Masquer

    Merci pour cet article. J’ai hâte de lire la suite.
    Merci aussi pour l’information concernant le pont de Tacoma. Je ne connaissais pas du tout.
    C’est assez impressionnant et révélateur.
    Comme il est précisé dans l’article un peu plus loin les tours étaient finalement “bien fragiles”.

    Ceci me fait réfléchir et constater à quel point l’hubris humain nous pousse toujours plus haut, plus loin et nous conduit inéluctablement à des erreurs tragiques (rien que dans la série “accidents de ponts”…). Il est intéressant de constater que nombreuses de ces “erreurs” ont eu lieu en Amérique du Nord…l’hubris serait-il un peu plus démesuré là bas?


  33. Pavalek Norajovitch Le 11 septembre 2017 à 12h54
    Afficher/Masquer

    *oubli : 2700 “victimes” (au début)

    Vivement la suite.


  34. bourdeaux Le 11 septembre 2017 à 13h08
    Afficher/Masquer

    C’est vrai que ça faisait moins loin depuis l’aéroport, mais vous avez quand même l’air moins sympa si vous détruisez une statue de la liberté (même si elle est américaine, la vilaine) que si vous vous attaquez au Pentagone… même dans le terrorisme, la com’ c’est important…


  35. N. Icolas Le 11 septembre 2017 à 13h51
    Afficher/Masquer

    Bonjour.
    Étant pompier je peux affirmer que même sur un feu classique, une structure métallique est extrêmement fragile, l’engagement humain ne se fait pas, il y a trop de risque d’effondrement. Et cela bien avant 2001.
    Ce que j’ai trouvé le plus abberant dans l’attentat, c’est la façon dont l’enquête a été menée, les moyens financiers qui ont été utilisé, en fait comme cela est dit dans un précédent commentaire, ce qui pose le plus de questions ça n’est pas l’attentat en lui-même mais tous les “petits à côtés”.


    • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 14h10
      Afficher/Masquer

      Petite suite désolé 😊
      En fait il y a deux explications à considérer sur la structure avant d’aborder l’inside job.
      Soit, le cahier des charges était complètement naze et les architectes n’ont pas pris en considération que les bâtiments risquaient de se prendre en pleine gueule deux énormes avions remplis de kérosène : manque d’anticipation vu les précédents avec l’empire state building. Totalement possible, il y a de multiples exemples : erreur humaine et / ou incompétence.
      Soit, le cahier des charges (que je ne connais pas) a été réalisé de façon magistral par des gens compétent mais il n’a pas été respecté. Les constructeurs ont “truandé” sur la qualité des matériaux utilisés ce qui a réduit considérablement la résistance de la structure. Totalement possible, il y a de multiples exemples : l’appât du gain fait faire d’horribles choses.

      Bonus combo : les deux explications en même temps sont responsables d’une fragilité augmentée.


      • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 14h43
        Afficher/Masquer

        “Soit, le cahier des charges était complètement naze et les architectes n’ont pas pris en considération que les bâtiments risquaient de se prendre en pleine gueule deux énormes avions remplis de kérosène : manque d’anticipation”

        On ne peut pas construire des immeubles qui résistent aux avions et aux cyclones catégorie 6 et aux tremblements de terre et aux bombardements aériens et…. etc. Et le jour où par miracle vous le ferez, les terroristes précipiteront des avions sur des centres commerciaux, ou des stades etc.


        • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 14h49
          Afficher/Masquer

          Je valide, il s’agissait d’un commentaire sur un ton humoristique. Je voulais mettre en valeur le fait que des erreurs humaines ou des travaux bâclés sont possibles dans la réalisation d’un projet, avant de prendre en compte un inside job.


        • Genuflex Le 11 septembre 2017 à 16h42
          Afficher/Masquer

          Si vous laissez/obligez les ingénieurs concevoir des bâtiments avec un cahier des charges comme celui-la, vous allez vous retrouver avec des bunkers comme maison de campagne…
          Enfin, ce serait une bonne garantie pour moi d’avoir du boulot, certes inutile, mais bien payé.


          • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h52
            Afficher/Masquer

            Et des logements à 3 millions d’euros, bien entendu.


          • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 16h56
            Afficher/Masquer

            C’est pour cela je pense ma conclusion”combo” semble plus réaliste qu’un Inside job sur la destruction des tours.

            Un événement non prévu à la conception ajouté à la course aux baisses des coûts.
            =effondrement.

            CQFD
            Peace ✌


    • Laurent Le 11 septembre 2017 à 14h24
      Afficher/Masquer

      “l’engagement humain ne se fait pas, il y a trop de risque d’effondrement. Et cela bien avant 2001.”

      Les 343 pompiers qui y ont laissé la vie ce jour-là devaient l’ignorer, et d’autant plus qu’il n’y avait jamais eu à ma connaissance pareil effondrement de tours à structure d’acier avant le 11/9/2001. Ceci expliquant sûrement cela.


      • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 14h36
        Afficher/Masquer

        L’engagement humain ne se fait pas sur des petites structures dans lesquelles il n’y a personne a sauver comme un garage auto par exemple.

        Un bâtiment comme les WTC, ont des plans de secours pour les évacuations et la prise en charge des incendies. Tout est prévu, en revanche le caractère exceptionnel de cet événement a sûrement rendu les plans de prévention et de prévision totalement caduque.

        Tout à fait il n’y a jamais eu d’effondrement de bâtiment de cet acabit suite à un incendie vu que cet attentat est unique en son genre, cela ne s’était jamais produit et ne s’est jamais reproduit il me semble.
        En revanche les effondrements de structure métallique de type hangar ou entrepôt sont extrêmement courant pendant un incendie.


        • Laurent Le 11 septembre 2017 à 14h54
          Afficher/Masquer

          “…le caractère exceptionnel de cet événement a sûrement rendu les plans de prévention et de prévision totalement caduque.”

          Nous sommes bien d’accord sur le caractère exceptionnel de la chute de ces bâtiments (très éloignés des structures de type hangar ou entrepôt que connaissent les pompiers par expérience).
          Il n’y a eu que pour la tour 7 que la chute exceptionnelle a été prévue à l’avance.


  36. Nicolas Le 11 septembre 2017 à 14h23
    Afficher/Masquer

    Info intéressante, si vous trouvez un lien, faites le nous parvenir.


  37. Lusituationniste Le 11 septembre 2017 à 14h26
    Afficher/Masquer

    L’avis du Donald en 2001 :

    https://youtu.be/0fE1wxdgdpk

    It’s amazing !


  38. Garibaldi2 Le 11 septembre 2017 à 14h48
    Afficher/Masquer

    Les Chinois sont fous, ils construisent toujours des immeubles à structure métallique :

    https://lc.cx/pYtE

    Aux USA aussi, le nouveau WTC 7 est en structure métallique, sauf le coeur qui est en béton. Donc l’affaissement des poutrelles de plancher pourrait se produire en cas d’incendie comme au WTC 1 et 2.

    A La Défense aussi on a construit la tour D2 en partie en structure métallique. L’exo-structure est en acier, le coeur est en béton, donc même possibilité d’affaissement des plancher qu’au WTC : http://www.construiracier.fr/familles-douvrages/immeubles-de-bureaux/la-tour-d2-a-la-defense/

    La plupart des gratte-ciel de New-York sont en structures métalliques : https://lc.cx/pYpR


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h25
      Afficher/Masquer

      ” le nouveau WTC 7 est en structure métallique, sauf le coeur qui est en béton”

      Ok, donc il n’est pas à structure métallique, ayant des structure porteuses en béton.


    • Genuflex Le 11 septembre 2017 à 16h49
      Afficher/Masquer

      Tour D2 : Noyau en béton. Très faible portée des planchers. Exo-structure reprenant de l’ordre de 10% de la descente de charge (ce qui est très faible). Protection des PRS par flocage et caisson isolé par de la laine de roche. Du sprinklage (pour les clients anglo-saxons ; les pompiers français n’y tiennent pas). Aucun cas de charge lié à un attentat avec avion prévu pour la structure.


      • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h53
        Afficher/Masquer

        Merci 🙂


      • Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 21h08
        Afficher/Masquer

        Genuflex, vous devriez pouvoir nous expliquer pourquoi le système structurel était très performant d’un point de vue de la résistance mécanique, mais extrêmement vulnérable au feu et à la chaleur….(pour prendre une image, un tube, qui plus est, perforé, avec une paroi très fine…).


  39. REYNAL Le 11 septembre 2017 à 14h51
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Bravo pour vos analyses, souvent très pertinentes.

    Publier une série d’articles sur le thème du 11/09 ne sera pas une mince affaire…
    Peu importe l’issue de votre raisonnement, il créera beaucoup de personnes déçues malheureusement…

    L’avantage de travailler dans le bâtiment, c’est qu’on peut écarter un certain nombre de théories fumeuses. Pour le reste, il faut raison garder, et se dire que sur la question du 11/09, il existera toujours “des points de vue” plus ou moins crédibles, mais jamais de “vérité vraie”, tant les enjeux (politiques et financiers) sont importants.

    Dans l’attente de la suite…
    JR


  40. grumly Le 11 septembre 2017 à 15h09
    Afficher/Masquer

    Je me risque à une question concernant la structure. On a un trou au niveau de l’impact, et un incendie à cet endroit. D’une part la structure en dessous du trou se tient mieux (ou autant) que la structure au dessus, parce qu’il y a plus d’étages et qu’elle est toujours liée aux fondations. D’autre part la chaleur monte (je ne sais pas si c’est pareil dans un immeuble en feu), donc le haut du trou est plus chaud que le bas du trou. Donc en gros la structure au dessus du trou est plus fragile que celle en dessous du trou (plus chaude, plus petite, pas reliée aux fondations).

    La question qui me vient, c’est : au moment où la structure cède au niveau du trou, la partie du haut rencontre la partie du bas, et la partie du dessus est logiquement plus fragile que celle du dessous, donc qu’est-ce qui explique qu’au moment où la structure cède, c’est la partie au dessous du trou qui cède et pas celle du haut ? Je parle du moment où la structure cède, pas du reste de l’effondrement.


    • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 15h18
      Afficher/Masquer

      L’effet de conduction. L’acier est un excellent conducteur de chaleur et dans toutes les directions.
      Je me risquerai à également parler de la gravité, les métaux en alliage provenant de l’avion ont sûrement un point de fusion plus bas que l’acier. Le métal fondu provenant de l’avion a pu couler en direction des étages inférieurs. Mais comme je ne connais pas grand chose sur les matériaux des avions….


    • Genuflex Le 11 septembre 2017 à 16h54
      Afficher/Masquer

      Sans rentrer dans un langage savant, un bon exemple a déjà été donné plus haut dans les commentaires : vous êtes capables de porter un bidon de 20L d’eau dans les bras sans problème. Mais essayez donc d’arrêter le même bidon tombant d’un étage…


      • pemile Le 11 septembre 2017 à 18h30
        Afficher/Masquer

        Intuitivement, j’avais plutôt l’impression que le haut devrait être plus fragile parce que plus chaud.”

        La partie haute est aussi plus fragile parce que sa structure est plus fine, ce n’est pas détaillé dans cette présentation de la structure des tours, mais l’épaisseur et la forme des poteaux est massive à la base et décroit au fil des étages.

        Les vidéos des effondrements confirment votre intuition, la partie haute se désagrège sur plusieurs étages avant que la partie inférieure s’effondre.


  41. Catherine Le 11 septembre 2017 à 15h36
    Afficher/Masquer

    Ce type de photos de poutrelles découpées rigoureusement en biseau, bordé de coulées de métal fondu, et ce presque au niveau zéro, ont finit de me convaincre d’une démolition contrôlée à la nanothermite (1800 °C).

    http://philippelandeux.hautetfort.com/media/01/01/3867616860.JPG

    J’espère avoir une explication dans ce dossier.


    • Garibaldi2 Le 11 septembre 2017 à 15h50
      Afficher/Masquer

      Je me suis posé la même question que vous quand j’ai vu en cette photo, il y a des années. Je n’ai pas trouvé d’explication sur le net.

      Impossible de savoir si le découpage s’est produit lors des attentats ou après, lors du déblayage des gravats.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h29
      Afficher/Masquer

      Merci
      En fait, la photo a été prise après l’effondrement, et montre le travail des personnes qui ont coupé les poutrelles après l’effondrement pour évacuer les gravats…

      Bel exemple de photo manipulatoire destinée à tromper les gens…

      http://www.bastison.net/RESSOURCES/Decoupages.pdf

      Quand on ne vous manipule pas, on vous montre la photo originale avec l’ouvrier découpe derrière

      https://kendoc911.files.wordpress.com/2014/12/hdanglecutlarge.jpg


      • Alberto Le 11 septembre 2017 à 16h55
        Afficher/Masquer

        La photo originale montre des ouvriers situés bien en dessous des pièces sciées. Cela donne l’impression qu’elles ont été sciées avant l’écroulement. En tout cas, rien n’est probant dans ces photos.


        • Mr K. Le 11 septembre 2017 à 19h49
          Afficher/Masquer

          La manière dont vous exprimez ce que vous voyez est intéressante : vous parlez de “parties sciées”.

          Effectivement il y a bien visiblement un “plan de coupe”, comme laissé par un sciage. Mais c’est une découpe par fusion du métal, les coulures en témoignent.

          Comment un opérateur avec un chalumeau en main peut-il obtenir une découpe aussi “parfaite”, demandant forcément un surcroit de “qualité”, donc de peine inutile?

          Mais attention, peut-être y a-t-il eu utilisation pour ces énormes poutres, d’une mécanisation de la découpe par chalumeau (peu probable)?

          Il peut aussi y avoir quelque chose qui nous échappe. Quand on n’est pas précisément d’un métier, plein de choses peuvent nous échapper.


      • Mr K. Le 11 septembre 2017 à 18h52
        Afficher/Masquer

        Olivier, dans le document pdf que tu proposes (1er lien, sensé démontrer l’absurdité des “truthers”) on peut tout aussi bien faire remarquer, sans préjuger de la “vérité” :

        – que les poutres de sections moindres sont de toutes évidences découpées au chalumeau : découpes parfois plutôt horizontale (l’opérateur fait au plus simple et plus rapide pour lui) ET découpe “à la main” très irrégulière.

        – que la poutre de section nettement plus importante (celle au premier plan, première photo), donc plus porteuse, a elle une découpe très nette, en angle marqué et symétrique. On voit sans aucun doute sur l’avant dernière photo sa taille nettement plus importante (poutre tout à gauche).

        La différence importante de section de cette poutre par rapport aux autres, ainsi que la différence apparente des découpes, ont échappées au rédacteur?

        Et qu’est-ce qui m’a échappé à moi?

        Que conclure? Et bien, rien, cela n’est suffisant ni dans un sens ni dans l’autre.


      • RV Le 11 septembre 2017 à 20h40
        Afficher/Masquer

        1 ouvrier debout portant un casque de chantier mais pas un équipement de soudeur
        et 1 ouvrier penché en avant vu de dos
        je ne vois pas d’ouvrier en train de découper . . . sur l’image jpg


  42. Nicolas Le 11 septembre 2017 à 15h51
    Afficher/Masquer

    Les poutrelles n’ont pas fondu, elles se sont fragilisées/déformées sous l’effet de la chaleur.
    Votre barbecue devient fragile sous l’effet de la chaleur mais comme il n’est pas soumis aux mêmes contraintes je pense que c’est pour cela qui ne s’est pas encore effondré 😉


    • Sébastien Le 11 septembre 2017 à 15h57
      Afficher/Masquer

      D’accord, c’est vrai. Dans ce cas, comment expliquez-vous certaines parties de poutres fondues avec les débris retrouvées plusieurs jours après l’effondrement?
      Quant aux poutres situées dans les étages près du sol, comment ont-elles subies la chaleur, sachant que les pompiers avaient encore accès aux premiers étages juste avant l’effondrement?


      • Nicolas Le 11 septembre 2017 à 16h05
        Afficher/Masquer

        Je ne l’explique pas, je parle juste du barbecue.

        La seule chose que je pourrais indiquer concernant les poutrelles fondues, c’est si ce que vous avez vu provient ou non de la découpe des poutrelles pour les déblais ?
        Et comme je ne suis pas compétent pour le dire, je m’arrêterai la.


  43. alexander gam Le 11 septembre 2017 à 16h15
    Afficher/Masquer

    Le 11 Septembre fait parti des événement important de notre temps.. qu’un site qui souhaite faire la place au dialogue et à l’information ouvre une parenthèse dessus me parait normal..
    Je trouve assez étrange certaines réactions sur le fait que ce sujet serait un sujet difficile et donnerait la parole à des complotistes. Le site est la pour informer.. après, on décide ce que l’on veut faire avec cette information.


  44. Dedieu Le 11 septembre 2017 à 16h41
    Afficher/Masquer

    Pour les prochains sujets, je vais vous épargner du travail:

    Les ingénieurs et architectes de AE911Truth sont des rigolos incultes,
    je ne suis pas complotiste, signé Olivier B.


    • Les-crises Le 11 septembre 2017 à 16h52
      Afficher/Masquer

      Ca tombe bien, on parlera d’eux à la fin… 🙂


    • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 17h51
      Afficher/Masquer

      pas pour reopen 9/11, qui sont plutôt sérieux dans leur démarches, et ne prétendent à aucune vérité, mais posent des questions

      Et vous devriez relayer leur travaux qu’on ait au moins une vision de cette événement


    • larmec Le 11 septembre 2017 à 20h23
      Afficher/Masquer

      En tant que technicien, j’ en croise des ingénieurs qui sont aux choux mais comme les poissons volants c’est pas la régle, plutôt une exeption, enfin je crois.


  45. pythos Le 11 septembre 2017 à 17h41
    Afficher/Masquer

    Je ne suis pas architecte et laisse cela aux spécialistes. Cependant, cet évènement a changé la face du monde.
    Il y a désormais 2 camps : les “bien-pensants” ou “moutons” qui ne s’interrogent pas sur la thèse officielle et les “complotistes” qui se posent des questions mais n’en n’ont pas le droit.
    16 années jour pour jour après, il convient de savoir à qui profite le crime ?
    Destruction de l’Irak (qui n’a rien à voir avec l’histoire “ben laden”, le saoudien), destruction de la Libye et assassinats des dirigeants … Guerre de rebelles non syriens en Syrien, destruction du Yemen, déstabilisation de tout le monde arabe.
    Je me souviens très bien du 11/09 et je ne comprenais pas qu’un arabe sorti de nulle part – Ben laden – dont les reportages étaient diffusés à répétition dans tous les médias du monde était capable de mettre l’Amérique à genoux en 20 minutes.
    Aujourd’hui nous avons des attentas terroristes quasi-quotidiens avec des types qui n’oublient jamais de laisser leur carte d’identité comme le 11/09 … seules pièces à convictions intactes dans le NYC en flammes …
    Les musulmans sont les vraies victimes de ces montages grossiers. Hollywood ne fait pas aussi bien dans ses scenarii et ses images car il ne s’agit que de mise en scène à des fins diaboliques.


    • SCC Le 11 septembre 2017 à 19h24
      Afficher/Masquer

      Je fais partie sans doute des “bien-pensants” mais je souligne que contrairement au raccourci que vous faites, on peut “adhérer” à la thèse officielle sur le plan technique sans pour autant répondre à la question de qui était derrière.
      Il y a en tout cas une chose sûre: bon nombre d’évidences qui ont été avancées par les truthers n’en sont absolument pas, à commencer par la fameuse “chute libre” dont il est déjà question plus haut.
      Dans le débat, il ne suffit pas de contredire la thèse officielle, il faut également proposer des alternatives plus crédibles que cette dernière. Personnellement, je n’ai pas trouvé beaucoup d’explications plus convaincantes. Mais beaucoup très farfelues ou encore plus alambiquées ou irréalistes.
      Tout en ne me prononçant pas sur qui était derrière ces événements.
      Le fait d’accepter l’explication de la ruine des tours ne constitue pas non plus une acceptation de la façon immonde dont les USA en ont instrumentalisé les suites (Irak, et tout le reste).


  46. Jonas061 Le 11 septembre 2017 à 17h54
    Afficher/Masquer

    Mr BERRUYER doit vraiment considérer les thruthers comme un terrible fléau pour consacrer autant de temps et de travail à essayer de démonter leurs théories…

    Pourtant, quelque délirantes que puissent paraître certaines d’entre-elles, on se demande bien quel danger ce mouvement fait-il encore peser sur la société, hormis le risque de voir un jour se réaliser son souhait d’une nouvelle enquête indépendante (et qu’on ne me rétorque pas qu’il exacerbe l’antisémitisme ou qu’il favorise la défiance des citoyens envers leurs gouvernements: on ne devient pas antisémite en émettant des doutes sur le 9/11 et les gouvernements n’ont pas besoin des conspirationnistes pour perdre jour après jour la confiance de leurs électeurs).

    Or, malgré toutes les pétitions qui ont été engagées, comme la NYC 9/11 Ballot Initiative qui a été soutenue par les familles des victimes, malgré les sondages qui annoncent que 58 % des français ont déclaré avoir des doutes sur la version officielle (sondage HEC) et que seulement 16% des américains croyaient à cette même version (sondage NY Times /CBS de 2006), malgré l’immense scepticisme auquel est confronté le Gouvernement US, non seulement parmi ses propres citoyens mais à travers le reste monde, aucune nouvelle enquête n’a encore jamais vu le jour et ce n’est pas aujourd’hui, 16 ans après les faits, qu’une nouvelle Commission indépendante sera mise en place. Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles….


  47. Grandpetit Le 11 septembre 2017 à 17h57
    Afficher/Masquer

    BRAVO à l’auteur pour le timing (on est le 11 sept)
    N’ayant aucun parti pris, je vais me régaler à la lecture des commentaires
    Surtout qu’il y a SIX parties 🙂
    J’attends avec impatience la partie 6, on va bien rigoler
    Merci O.B
    🙂


    • Jesètou Le 11 septembre 2017 à 22h01
      Afficher/Masquer

      Grand petit sachez que vous ne vous régalerez pas de TOUS les commentaires parce que tout ce qui gène OB est censuré. Quand on est en service commandé , la prestation doit être à la hauteur des attentes !


  48. pemile Le 11 septembre 2017 à 18h03
    Afficher/Masquer

    Dans cette partie présentant la structure des twin towers il manque les étages de renforts (mechanical floors) aux étages 41-42 et 75-76 qui assurent une liaison renforcée entre la structure périphérique et le noyau par rapport aux planchers légers des étages en openspace.


    • pemile Le 11 septembre 2017 à 20h47
      Afficher/Masquer

      Il manque aussi comme information sur les poteaux du noyau central que leurs formes et leurs épaisseurs décroissent au fil des étages. La figure 2.6 donnée en exemple correspond à l’étage 84; pour les étages plus bas les poteaux ne sont plus en I mais en “boite rectangulaire avec des épaisseurs et des dimensions bien plus importantes (à la base 1.3m x 55 cm)


  49. lon Le 11 septembre 2017 à 18h51
    Afficher/Masquer

    Le coeur de ce premier billet sont bien sûr les ” core columns” , les 47 colonnes d’acier au coeur des 2 tours , mystérieusement oubliées dans un premier temps par les explications officielles, ” pancake collapse” du NIST …avant qu’ils ne se reprennent par après…ouf , tu parles d’experts sérieux …

    J’ai travaillé la plupart de ma vie dans le bâtiment , et je n’ai aucun mal à concevoir les planchers de treillis/béton léger s’effondrant les uns sur les autres assez violemment pour pulvériser le béton en fine poussière, par contre j’ai un gros problème avec les “core columns” s’effondrant au même rythme ..sans qu’au final il ne reste même pas un reste de structure …47 colonnes quand même , et pas de la dentelle comme le pourtour .

    Donc M Berruyer, si 16 ans après les événements, vous arrivez à m’apporter une explication plausible de la pulvérisation de centaines de mètres de colonnes d’acier au même rythme que les planchers , je vous promets que je contribuerai enfin financièrement à ce site, chose que je n’ai jamais faite pour raison de modération incompréhensible


    • Kazhim Le 11 septembre 2017 à 19h56
      Afficher/Masquer

      C’est vrai que je l’oublie aussi, mais cette pulverisation pose question, on ne retrouvait pas même les cadavres qui était explosé en mille morceau, quelle chute d’immeuble en flamme aussi grand soit il provoque un tel résultat?

      Merci de nous faire part de votre expertise dans le domaine de la construction.


    • Emmanuel Le 11 septembre 2017 à 21h21
      Afficher/Masquer

      Oui, c’est une question que je me suis posé : comment le noyau s’est effondré au même rythme que la périphérie, alors que la densité de structure et l”inertie n’est pas la même, enfin vous voyez….


    • Nerouiev Le 11 septembre 2017 à 22h29
      Afficher/Masquer

      C’est la question qui m’interpelle le plus : Que les poutrelles chauffées aient été pulvérisées, peut-être mais ensuite que le seul effet mécanique arrive à une telle pulvérisation du métal, je n’ai vu l”explication nulle part. L’énergie de cohésion est une notion basique de physique du solide. Si on arrive à la rupture d’un point faible avec l’aide de la flexibilité, il faut continuer ainsi pour toutes les parties restantes jusqu’à la taille mini assimilable à une pulvérisation. Voilà ce que j’attends des documents à venir vu la documentation importante de ce premier chapitre. Mais j’apprendrai peut-être que ce qu’on prend pour de la pulvérisation est tout simplement très grossier car les photos sont peu parlantes à ce sujet.


  50. Nerouiev Le 11 septembre 2017 à 19h16
    Afficher/Masquer

    Pour ma part je souhaite apprendre ici un ensemble de faits exacts et indiscutables comme ici la structure de ces tours et finalement leur conception relativement fragile. J’espère qu’il en sera de même pour les autres sujets annoncés. J’espère qu’un éclairage exact des faits et actions qui sont associés à cet événement de près ou de loin, sera présenté comme toujours ici sans polémiques.
    Par contre se taper des milliers d’avis de personnes sans compétences particulières ne présente aucun intérêt. Les seules interrogations sont suffisantes.



Charte de modérations des commentaires