Les Crises Les Crises
25.août.202025.8.2020 // Les Crises

Emmanuel Todd : « Macron, les députés et leur coup d’État » – par Critique de la raison européenne

Merci 356
J'envoie

Source : Critique de la raison européenne, Youtube

Conférence introduite par Etienne Campion, vice-président de Critique de la raison européenne. https://twitter.com/EtienneCampion

Notre site internet, avec toutes nos conférences : https://critiquedelaraisoneuropeenne….

Source : Critique de la raison européenne, Youtube – Archive – 8 mars 2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

kopenhague // 25.08.2020 à 10h07

LibEgaFra : ah punaise, vous n’êtes pas capable t’entendre que Todd ironise sur lui même . De mon point de vue il dit des choses essentielles en particulier sur notre dépendance à l’Europe allemande ( Allemagne Autriche pays bas) qui a pris le pouvoir en Europe ce que personne ne veut entendre ou que tout le monde accepte y compris ceux qui militent pour une « conscience de classe »

19 réactions et commentaires

  • Pierre Darras // 25.08.2020 à 08h14

    Si quelqu’un veut bien avoir la gentillesse de faire un condensé et ou d’indiquer les temps importants, ce serait vraiment sympa et je lui offrirai toute ma gratitude.

      +7

    Alerter
    • LibEgaFra // 25.08.2020 à 08h56

      Todd: « J’ai pris l’habitude de faire des compliments à moi-même. »

      Voilà une phrase qui résume très bien le propos. Le méta-discours de nombre de soi-disant « int;ellectuels » est de s’écouter parler. L’important pour eux est de prendre de la place, peu importe le contenu qui de toute façon ne changera rien à rien. Leur but est de diviser pour régner et en aucun cas de créer une conscience de classe

        +19

      Alerter
      • kopenhague // 25.08.2020 à 10h07

        LibEgaFra : ah punaise, vous n’êtes pas capable t’entendre que Todd ironise sur lui même . De mon point de vue il dit des choses essentielles en particulier sur notre dépendance à l’Europe allemande ( Allemagne Autriche pays bas) qui a pris le pouvoir en Europe ce que personne ne veut entendre ou que tout le monde accepte y compris ceux qui militent pour une « conscience de classe »

          +47

        Alerter
  • LibEgaFra // 25.08.2020 à 08h50

    Todd parle de « menace pour la démocratie » que représente le rn. Même Todd croit qu’il y a une démocratie en France. C’est dire le lavage de cerveau que représente ce terme. Le peuple en France
    1) n’a pas le pouvoir;
    2) se fait éborgner, mutiler, gazer quand il manifeste;
    3) est constamment rabaissé, méprisé (« ceux qui ne sont rien », « il suffit de traverser la rue », « un pognon de dingues », etc.).

      +40

    Alerter
    • Pierre Darras // 25.08.2020 à 10h11

      Et en plus les magistrats sont implacables quand il veut se protéger ou protéger les siens de la racaille, du fameux lumpenprolétariat dont parlait Marx.

        +12

      Alerter
    • chimiste // 25.08.2020 à 13h53

      Todd cite « la menace pour la démocratie » que représente le rn comme le poncif que l’on nous ressert; ce n’est absolument pas son avis. Son point, répété plusieurs fois ensuite, est que la démocratie n’est plus en France (e.g. à 18’45: « l’euro, de par sa simple constitution, a éliminé l’existence de la démocratie représentative en France ». À 44’30: « menacé du 49.3 […] qui détruirait encore plus la démocratie, qui n’existe plus »).
      Faut écouter, pas juste s’écouter penser

        +46

      Alerter
    • Arcousan09 // 25.08.2020 à 15h18

      Vous avez oublié la muselière obligatoire en tous lieux au prétexte d’un virus … obligatoire de votre chambre à coucher au sommet du Mont Blanc
      Au passage ce qui nous sert de gouvernement culpabilise tous les citoyens en les rendant responsables de la contamination  » vous portez un masque afin de protéger les autres  » même si vous êtes seul dans la rue, la plage ou la forêt …

        +17

      Alerter
  • Yves MICHEL // 25.08.2020 à 09h10

    De quand date cette conférence ? Les pulls semblent indiquer que ce n’était pas cet été…

      +2

    Alerter
    • lilitte // 25.08.2020 à 09h39

      C est écrit , cela date du 8 mars 2020 !!!!

        +4

      Alerter
    • pseudo // 25.08.2020 à 09h43

      Critique de la raison européenne recevait Emmanuel Todd à Sciences Po le 25 février 2020 pour une conférence autour de son dernier livre « Les luttes de classes en France au XXIe siècle ».

        +5

      Alerter
  • lemoine001 // 25.08.2020 à 11h28

    L’idée que « la lutte des classes ça ne marche pas en Angleterre ou aux USA » me parait absurde. L’objet de la lutte des classes c’est la maitrise du surplus social (ce que le producteur produit mais le consomme pas). Il y a de ce point de vue une dépossession aussi bien en Angleterre et aux USA qu’en France. En France comme en Angleterre et aux USA apparaissent des classes nouvelles qui luttent pour trouver leur place. Il y a donc nécessairement au moins ici une lutte des classes. La différence est que ces pays sont ou ont été des grandes puissances impérialistes. Ils bénéficient du surplus social des pays dominés (colonies ou pays ouverts au capital étranger sans aucune défense) tandis que la France est restée une puissance secondaire depuis la catastrophe où nous ont conduit les guerres napoléoniennes. L’Angleterre a pu au cours du XIXème siècle déverser ses populations excédentaires en Amérique au détriment des peuples autochtones tandis que la France a dû les garder et est restée une société rurale. De plus la France est plus centralisée. Les luttes de classes sont donc plus visibles, plus directes, plus violentes sporadiquement qu’en Angleterre ou aux USA. Elles sont aussi plus politiques (alors que le syndicalisme – les trade unions – a dominé en Angleterre) et qu’aux USA où l’expansion vers l’ouest l’a désamorcée.
    https://lemoine001.com/2020/05/22/reponse/

      +14

    Alerter
  • Serge Montalto // 25.08.2020 à 11h57

    La liberté, la démocratie et le respect des droits de l’homme ne sont que propagande des états pour faire accepter l’inacceptable aux peuple.
    L’économie mondiale aux mains des prédateurs qui règnent sans partage et sans contre-pouvoir qui agissent dans l’ombre jouent avec les peurs.
    L’imposture c’est de laisser croire aux français qu’il y a encore un état français. Bercy oeuvre pour des intérêts financiers privés anonymes.
    Une République sans citoyen est déjà une dictature.

      +13

    Alerter
  • r7n // 25.08.2020 à 12h57

    LibEgaFra, tu n’as pas du écouter la vidéo dans son intégralité. Todd dit que le RN est autant une menace pour la démocratie que LREM l’est en ce moment, et donc que si les électeurs se donnent la peine de réfléchir, la stratégie de Macron « Moi ou la dictature » va être dur à mettre en place, vu qu’avec Macron on sait par expérience que la démocratie n’existe plus, alors qu’avec le RN, c’est une hypothèse future.

    Il ne faut pas s’arrêter à son image de mec de gauche, Todd ne se prend pas au sérieux, fait des blagues qu’il lui font plaisir (il est à la retraite, sans pression), mais il a une réelle réflexion sur la situation du moment et sa pensée est beaucoup plus large que le champ politique actuel français. C’est surement l’un des intellectuels les plus importants du moment, à voir sa dernière interview avec Aude Lancelin [modéré], Todd ne se laisse pas avoir par Lancelin sur les questions de souveraineté/identité/immigration qui même si Todd est bien sûr à gauche sur ces questions, il est fait partie de la gauche réaliste (la gauche qui n’existe plus politiquement aujourd’hui), qui sait que la France est face à des gros problèmes, comme Marcel Gauchet.

      +15

    Alerter
    • Libraire // 25.08.2020 à 18h58

      LibEgaFra devrait lire « NOTE SUR LA SUPPRESSION GÉNÉRALE DES PARTIS POLITIQUES » . Simone Weil, 1940, Écrits de Londres, Pamphlet qui pourrait s’étendre au delà de l’appellation parti et est valable quand les partis s’appellent « front » ou « mouvement »
      et rendre sa carte

        +2

      Alerter
  • Jean Claude Werrebrouck // 25.08.2020 à 15h55

    Le propos de Todd concernant l’Allemagne n’est nullement contredit par l’accord concernant le plan européen de sortie de crise CF: http://www.lacrisedesannees2010.com/2020/08/comment-expliquer-la-position-perdante-de-la-france-dans-le-plan-de-relance-europeen.html
    Au delà de sa faiblesse quantitative qui ne fait pas de ce plan une véritable politique de transferts, la répartition entre des prêts et subventions prévue par l’accord est une insulte pour la France. Personne n’évoque ce fait majeur.

      +7

    Alerter
  • pie vert // 25.08.2020 à 18h33

    La souveraineté c’est une question de liberté.
    Mais la liberté exige des efforts, déjà Thucydide disait « il faut choisir, se reposer ou être libre ». C’est tellement plus simple de se s’endormir dans le lit de l’empire dirigé par l’état profond US et l’hyper-classe technocratique Bruxelloise, peu importe si les libertés se réduisent, peu importe si le pays s’appauvrit, peu importe si la violence se répand, si la culture s’effondre et le niveau intellectuel, peu importe, pourvu que notre sieste dure encore et encore…Je ne crois pas que les Français dans leur majorité seront capable de relever le défi de la liberté, ils sont vieux et souhaitent surtout que les retraites soient payées pour consommer, consommer et peu leur importe si c’est de la merde pourvue qu’elle soit Américaine, Allemande ou Chinoise, surtout pas Française (c’est has been, lol).

      +10

    Alerter
    • Luzul // 25.08.2020 à 20h49

      Je pense que Thucydide ne bossait pas en usine aux 3/8.

        +6

      Alerter
  • petitjean // 25.08.2020 à 18h47

    La démocratie est morte en France et c’est Sarkozy et Fillon qui lui ont donné le coup de grâce

    en 2005, les français, convoqués par Chirac à un référendum, votent à plus de 54% contre le projet de constitution européenne (malgré un matraquage intense des médias en faveurs du OUI)

    Sarkozy sitôt élu fait adopter ce projet par les parlements réunis en congrès : double trahison !
    celle du chef de l’état et de son chef de gouvernement, mais aussi trahison des parlementaires, les députés notamment, élus par le peuple et censés le représenter et défendre ses intérêts

    Ce fut la mise à mort définitive de ce qui restait de démocratie en France.
    Depuis tout est mensonge et illusion……………….

      +18

    Alerter
    • Kasper // 25.08.2020 à 22h37

      Comme Todd l’explique la haut, le peu de démocratie qu’on avait était déjà mort depuis longtemps a cause de l’euro. 2005 c’est le moment ou le cadavre à commencé à sentir tellement fort qu’on ne pouvait plus l’ignorer.

        +10

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications