Les Crises Les Crises
25.juillet.202025.7.2020 // Les Crises

Souveraineté numérique, la douche froide ? Tariq Krim et Bernard Benhamou – Par Thinkerview

Merci 53
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube

Source : Thinkerview, Youtube

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 25.07.2020 à 08h08

Souveraineté numérique?????????????!!!

Grand éclat de rire!

Il suffit de constater la soumission totale à fake book, gg, tw, etc.

Il suffit de voir la guerre livrée contre Huawei.

Il suffit de lire les commentaires quand la Russie veut se doter d’un système souverain.

Cerise sur le gâteau, fake book et gg ont commencé à censurer, déréférencer des sites dits alternatifs. Comme unz.com.

https://www.unz.com/announcement/being-totally-disappeared-by-google/

11 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 25.07.2020 à 08h08

    Souveraineté numérique?????????????!!!

    Grand éclat de rire!

    Il suffit de constater la soumission totale à fake book, gg, tw, etc.

    Il suffit de voir la guerre livrée contre Huawei.

    Il suffit de lire les commentaires quand la Russie veut se doter d’un système souverain.

    Cerise sur le gâteau, fake book et gg ont commencé à censurer, déréférencer des sites dits alternatifs. Comme unz.com.

    https://www.unz.com/announcement/being-totally-disappeared-by-google/

      +14

    Alerter
    • Alfred // 25.07.2020 à 09h23

      A propos de unz bravo: vous venez de comprendre ce que veut dire « lutter contre les discours de haine sur internet ».
      « Quand ils on peut les communistes je n’ai rien dit car je n’étais pas communiste. Etc…. »

        +7

      Alerter
      • LibEgaFra // 26.07.2020 à 10h34

        « A propos de unz bravo: vous venez de comprendre ce que veut dire « lutter contre les discours de haine sur internet ». »

        Sophisme. Non seulement vous pensez à ma place, mais vous savez mieux que moi quand j’ai commencé à « comprendre ».

        Ce que j’ai surtout compris c’est la soumission à fake book et gg. Le comble de la soumission serait d’aller geindre sur fake book.

        « Quand ils on peut les communistes je n’ai rien dit car je n’étais pas communiste. Etc…. »

        Vous auriez intérêt à vous relire. Et je me permets de vous faire remarquer que si j’étais communiste, il aurait été déjà trop tard pour « dire » qqch.

          +0

        Alerter
        • Pierrot // 27.07.2020 à 12h37

          Il me semble que vous avez mal interprété le commentaire d’Alfred, qui suggérait que la lutte contre les discours de haine sur Internet n’était qu’un faux prétexte.

          Quant à la phrase parlant de « communiste », ce devait certainement être une allusion à la citation du pasteur Martin Niemöller : « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

            +1

          Alerter
  • LibEgaFra // 25.07.2020 à 08h25

    Très, très intéressant, vers la 14me minute: la modification du comportement par fake book.

    Ce n’est plus le moment d’analyser les données, c’est le moment de modifier les comportements. Par exemple pour les élections.

    Je ne comprendrai jamais ceux qui ne boycottent pas fake book.

    Ce double entretien est passionnant; mieux qu’un thriller.

    24’… sur la rhétorique, je me marre, les macdonald de la pensée, plié de rire! Massification de la pensée.

      +10

    Alerter
  • Caro // 25.07.2020 à 17h22

    Aujourd’hui , nos lois , nos modes d’expression sont conditionnés par des GAFA ou des réseaux sociaux, étrangers pour la plupart d’entre eux , qui imposent leurs propres codes juridiques jamais soumis à un quelconque vote, ni à une quelconque approbation populaire . Ces gens ou plutôt ceux qui les possèdent sont libres de décider ce qui est bon ou mauvais, ce qui peut être dit, ce qui doit être censuré , sans avoir à respecter un quelconque texte législatif en dehors des codes qu’ils imposent eux mêmes .

    Nous sommes exactement à l’opposé d’un quelconque débat démocratique sur quelque sujet que ce soit . Nos gouvernants pleutres et anti-démocrates essaient de nous faire croire qu’ils ont encore un quelconque pouvoir : il suffit de voir ce qui vient d’arriver aux décisions de Bruno Lemaire avec le report d’imposition sur les GAFA pour comprendre qu’ils n’en ont plus aucun .
    suite: https://blogs.mediapart.fr/lucie-couvreur/blog/160720/nos-democraties-sont-mortes

      +4

    Alerter
    • LibEgaFra // 26.07.2020 à 10h40

      « Nos démocraties sont mortes »

      Pour être mortes, il eut fallu qu’elles aient été vivantes un jour, ce qui n’a jamais été le cas.

      Les dirigeants occidentaux sont les serviteurs des multinationales et autres entreprises cotées en bourse, peu importe qui est « élu ».

        +1

      Alerter
      • LibEgaFra // 26.07.2020 à 10h58

        Tiré du lien proposé:

        « Aujourd’hui , nos lois , nos modes d’expression sont conditionnés par des GAFA ou des réseaux sociaux, étrangers pour la plupart d’entre eux , qui imposent leurs propres codes juridiques jamais soumis à un quelconque vote, ni à une quelconque approbation populaire. »

        « jamais soumis à un quelconque vote »

        Faux et archi-faux. Chaque fois qu’une personne s’inscrit sur un de ces sites elle vote, approuve et se soumet à leur dictature. Ces sites n’ont jamais prétendus être « démocratiques ». Et après venir geindre est le comble de l’inconséquence.

          +1

        Alerter
  • Hervé // 26.07.2020 à 06h45

    Entretien passionnant, je l’ai suivi jusqu’à la dernière seconde avec avidité. Thinkerview a dépassé son coup de mou des mois derniers. Continuez ainsi, vous devenez la bibliothèque lucide du savoir critique sur les choses du monde!

      +0

    Alerter
  • ouvrierpcf // 26.07.2020 à 12h36

    On pourrait y ajouter la fibre optique invention méthode industrielle de transformation d’information créée par une entreprise française basée à l’époque dans la banlieue rouge parisienne(avec des ouvriers communistes) Banlieue
    sur désindustrialisée par cette chère Madame Pecresse qui s’est ‘s’ empressée de faire construire un bâtiment pour délocaliser la Région IDF Des ronds de cuir (sans dénigrer les fonctionnaires régionaux manipulés dans cette affaire ) pour remplacer des ingénieurs des concepteurs des savoirs faire industriels

    Pour la Chine Nation depuis 1949 , Nation industrielle depuis les années 1980 , si c’est la censure qui permet cela alors je préfère être censuré que libre sous le régime de Madame Pecresse

      +2

    Alerter
  • Galvan // 27.07.2020 à 07h40

    Excellent entretien, avec des personnes qui maîtrisent très bien le sujet et qui savent expliquer.
    Je regrette juste un manque de conclusion et des actions de remediation possibles sur les causes de cette déliquescence française et européenne malgré la présence de nombreuses personnes techniquement compétentes et bien formées (particulièrement en France) sur les questions du numérique. Que ce soit au niveau de l’état ou des entreprises le pouvoir de décision repose beaucoup trop sur des personnes qui sont totalement incompétentes sur ces thèmes : comment changer cela ?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications