Les Crises Les Crises
20.octobre.201420.10.2014 // Les Crises

[Novlangue – Évidemment] Hollande : “Je suis aux côtés de Paul McCarthy, souillé dans son oeuvre”

Merci 0
J'envoie

Bon, allez, pour clore ce sujet sans grande importance sur lequel on a déjà passé trop de temps, mais très éloquent…

Ce que j’aime chez Hollande, c’est cette hauteur de vue, ce souci d’écouter et de rassembler, ce sens de la mesure, bref, d’être “Le Président de tous les Français”.

En tous cas, je tiens ici à exprimer moi aussi publiquement, TOUT MON SOUTIEN à Paul McCarthy.

En effet, une vie entière dédiée à la provocation absolue, à se tartiner les parties intimes de ketchup, à peindre des excréments et des godemichés, à mettre en scène des tableaux pornographiques, pédophiles et zoophiles, et, arrivé au faite de la gloire (après s’être fait rossé publiquement à Paris et donc être ainsi devenu le martyr de l’art contemporain néolibéral), et, et…

Et c’est le drame ! : un énorme soutien public de François Hollande, arrrrrggggghhhhh !!! Solidarité, Paul !

“La France sera toujours aux côtés des artistes comme je le suis aux côtés de Paul McCarthy”, déclare le chef de l’Etat à l’occasion de l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton.

Le président François Hollande s’est dit lundi 20 octobre au soir “aux côtés” de l’artiste américainPaul McCarthy, dont l’oeuvre intitulée “The Tree”, à mi-chemin entre sapin de Noël et sex-toy géant de 24 mètres, a été vandalisée place Vendôme à Paris

 

Suite à lire sur : NouvelObs

Paul McCarthy

P.S. “L’artiste en vidéo” :

P.P.S. parce que ça m’a fait sourire (mais je ne l’aurais pas faite entièrement comme ça) – mais je pense que la décence vis-à-vis de Jean Jaurès consiste à appeler ça de son vrai nom : “Solférinisme” (néolibéral libertaire)

Rappel :

2006 : “Je n’aime pas les riches”

2014 : Je suis guéri ?

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

127 réactions et commentaires

  • filipos // 20.10.2014 à 23h02

    On pourrait peut être demander à un certain journaliste expert en la matière, s’il considère que ce gars fait partie de ceux qui ont le cerveau malade 🙂 ?

     1

    Alerter
    • Gérard Lepage // 20.10.2014 à 23h24

      Expert en recherche artistique au CNRS ?

       1

      Alerter
    • gnatos // 20.10.2014 à 23h51

      Pompidou créait Beaubourg ,la biennale “grands et jeunes d’aujourd’hui” au grand palais,…
      Mitterrand c’était Buren ,Pey,Lang ,…Chirac les arts premiers … et Hollande les godemichés.
      Tout est dit

       1

      Alerter
      • Jean // 21.10.2014 à 15h52

        Une progression un peu comme la création de la dette publique.
        Pompidou n’était un ancien banquier au service de ?

        Parce que l’art contemporain serait bien utile pour les riches qui n’auraient pas à justifier cette transformation d’argent imposable en une “monnaie locale solidaire spéciale riches”.

        Ces “ArtSol” permettraient en plus de déstabiliser le reste de la société par leur côté “CULturel”.
        Ainsi que le détournement d’argent public, sans justification, puisque l’art est déjà subjectif (les goûts et les couleurs) et encore plus si contemporain.

         1

        Alerter
  • purefrancophone // 20.10.2014 à 23h11

    Vidéo stupéfiante !
    Un enfant ferai cela on l’emmènerai très rapidement consulter un pédopsychiatre!!!!!!!!!

     1

    Alerter
    • arthur78 // 21.10.2014 à 06h47

      Mais vous êtes vraiment sur que c’est HOLLANDE sur la vidéo ? je trouve qu’il a beaucoup de cheveux non ??? franchement je trouve que Ségolène a eu raison de le quitter, car c’est quand même un peu ragoutant, du miel ou du nutella pourquoi pas , mais sucer du ketchup à 6h45 franchement ca me ferait pas envie !!!

       1

      Alerter
    • Parano // 21.10.2014 à 14h19

      CQFD: Cette vidéo apporte définitivement la preuve qu’il s’agit d’un petit artiste mou et non d’un grand artiste tel Rocco.

       1

      Alerter
      • Jean // 22.10.2014 à 00h05

        Artiste saucisse cocktail ?
        On n’ose pas imaginer par temps froid.
        D’un autre côté, on comprend mieux sa volonté de compenser par ses sculptures.
        Et la solidarité de Hollande.

         1

        Alerter
  • Louis // 20.10.2014 à 23h15

    Il est vraiment le “Bas-Pays” ce Hollande.

     1

    Alerter
  • alain // 20.10.2014 à 23h18

    Hollande arrive encore à m’étonner.
    Il n’a les opinions que de ses conseillers … en “communication”, qui sont certainement en train de le sabrer pour les prochaines élections.
    Dire que c’est ce gars là qui nous gouverne.
    Mais quelle honte pour nous.
    On critique les acteurs qui ont été présidents ou gouverneurs aux USA, mais nous on a un clown qui est président.

     1

    Alerter
    • Jean // 22.10.2014 à 00h11

      Et encore mieux avec les russes qui ont un vrai Président qui aurait pu jouer James Bond.

       1

      Alerter
      • Deres // 27.10.2014 à 15h59

        Il a déjà été expliqué ici que cet image de Poutine vient en partie d’un biais culturel. les dirigeants russes et ex-soviétique ne visitent pas leurs concitoyens en costard cravate et en coupant seulement des rubans avant de s’éclipser pour un banquet privé. Ils doivent se mêler au peuple pour montrer qu’ils en font parti. Donc quand ils visitent une ferme, ils conduisent le tracteur, quand ils visitent un chantier, ils manient la pelle en bras de chemise, etc …

         1

        Alerter
  • ISTINA // 20.10.2014 à 23h19

    Puisqu’ils ne cessent de nous le rabâcher {{ la France a beaucoup changé }}

    Pourtant, j’en suis témoin c’était de beaucoup; beaucoup mieux avant !!!

    Tous étaient en droits de se balader le soir, en toute quiétude.

    Il faudrait je le présume, que nos “”Zélites “”” se décident à un retour aux sources mais,
    ça c’était avant !!! Il suffirait peut être de le souhaiter puis, de l’exiger,
    par référendum comme chez les Suisses eux à 3% de chômeurs !
    comme de coutume !

     1

    Alerter
  • ioniosis // 20.10.2014 à 23h22

    le peuple français n’est pas aux cotés d’HOLLANDE ,il ne s’est même pas aperçu qu’il n’était plus président du pays, comme sarko avant lui d’ailleurs, mais préfet du département france , dirigé par les USA.
    c’est pourquoi il ne peut tolérer que la propagande us au travers d’une culture de bas étage,soit rejetée comme un corps étranger nuisible .

     1

    Alerter
  • vérité2014 // 20.10.2014 à 23h30

    Il doit confondre avec P Mc Cartney (rire)

     1

    Alerter
  • jp // 20.10.2014 à 23h36

    non merci mais je ne regarderai pas la vidéo.
    FH s’enfonce de plus en plus dans le déni de toute réalité. Ce fauxsialiste a réussi l’exploit de se mettre à dos la droite au point de la faire descendre dans la rue (du mariage pour tous aux pigeons) et la “vraie” gauche, celle qui est contre le TAFTA entre autres.
    Défendre un artiste est une bonne chose mais quand c’est un artiste.
    Comment FH réussit-il à TOUT rater, même sa vie privée ? C’est là une énigme.

     1

    Alerter
  • PYTHEAS // 20.10.2014 à 23h38

    Ce que j’aime chez vous, c’est votre sens de humour affûté, ……… L’ordre moral règne chez Poutine…
    Le sérieux vous est monté à la tête, attention cela peut défigurer votre pensée.L’art n’a jamais rassemblé qui que soit : il est provoquant. Vous voulez un cours d’histoire? Personnellement, j’ai plutôt vu un pion d’un jeu d’échec! Et puis si vous voulez vous attaquer à la pornographie affichée : vous allez enrichir votre site, plein les rues.
    Commentez, alors plutôt les frasques pornographiques de Mr. Zemmour, qui me semblent être le cygne noir de la “débandade” (excusez-moi!) intellectuelle française. Je ne sais si les chiffres de vente sont vrais, mais la remise en lumière de Pétain, est pour le coup vraiment une insulte indécente à cette triste période. Même Lepen a bien compris. Alors qu’Hollande s’exprime sur une certaine liberté de créer, franchement souriez, ça “controverse”.

     1

    Alerter
    • sylla // 21.10.2014 à 00h07

      “L’art n’a jamais rassemblé qui que soit”
      c’est à dire? C’est le comble de l’individualisme?

      ” : il est provoquant.” cf “Vous voulez un cours d’histoire?” je suppose, mais ya pas le cours…a priori ça ne provoque pas le pouvoir en tous cas…

       1

      Alerter
    • Serge // 21.10.2014 à 01h00

      Allez y ,donnez moi un cours d’histoire de l’art occidental ,je vous attends !!

       0

      Alerter
    • Serge // 21.10.2014 à 01h30

      PYTHEAS,Affirmer comme vous les faites que votre interlocuteur est forcément peu cultivé ,à tel point qu’il mérite un cours d’histoire ,outre votre suffisance,ce n’est pas un argument .
      C’est d’autant plus risible et ridicule que vous ne savez pas à qui vous vous adressez .Celui-ci (c’est mon cas ),risque peut-être d’en savoir un peu plus que vous sur le sujet …
      Vous incarnez vraiment l’arrogance de cette petite caste en fin de parcours !

       0

      Alerter
    • Red’@rt // 21.10.2014 à 02h23

      Je vous suggère d’imaginer vos enfants (ou ceux des proches que vous connaissez…) qui, interpeller par cette magnifique pièce d’échiquier, décide de se cultiver et d’en savoir un peut plus sur cet “artiste”
      démarche élémentaire:
      Google + nom de l’artiste + image =>
      https://www.google.fr/search?q=Paul+McCarthy&safe=off&hl=fr&gbv=2&prmd=ivns&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=a6JFVJyTIJPpaNvpglA&ved=0CAUQ_AU

      Conclusion cru,
      Que chacun fasse ce que bon lui semble de ses fesses. Cela étant dit, l’idée d’exposer un plug anal à la vue de tous, notamment des enfants, me semble pour le moins abjecte.
      Que les solfériniens soutiennent une démarche pareille colle parfaitement à leur image.
      Auraient t’ils le cynisme de nous exposer à quel point il nous la mettent en profondeur?
      Quoi qu’il en soit, la symbolique de cette oeuvre éphémère restera dans les anales.
      Futur symbole de la chute inéluctable du parti solférinien! Ca leur correspond tellement bien, je suis fan!

       0

      Alerter
    • Alkali // 21.10.2014 à 02h41

      ””’’art n’a jamais rassemblé qui que soit : il est provoquant.”””””
      L’art est subversif ou signifiant, il ne devient provoquant que pour détourner de la subversion ou d’une quelconque signification..
      Le non-art est provoquant mais nullement subversif et moins encore signifiant..
      L’art n’est nullement provoquant.
      Un godemiché provoque, certes, mais rien de plus. C’est vide, c’est laid.

      “”””La civilisation ne peut jamais provenir que de la signification unifiante d’un art ou d’une œuvre d’art””””
      Friedrich NIETZSCHE, Le Livre du Philosophe, études théorétiques

      Ce non-art ce n’est pas la civilisation mais l’agonie de civilisation.

       0

      Alerter
      • master t // 21.10.2014 à 07h52

        La contre civilisation dans laquelle nous avons le plaisir de vivre est sur son déclin finissant. L’idéal de puissance développé par Nietszche se confond avec celui de jouissance. Puissance et jouissance sont les 2 mamelles du fondement libertaire, celles-ci se combinent, en politique, avec le socialisme pour accoucher d’une civilisation en pleins délirium-tremens.
        La décadence qui se montre à nous repose sur le socle invertis de la morale judéo-chrétienne, mais plus largement de toute religion établie, car la morale religieuse extensible dans le droit juridique en tant qu’éthique a totalement basculé dans la “transvaluation des valeurs”… valeurs symboliques, narratives, représentatives et interprétatives.
        Quand le laid devient beau, quand le faux devient vérité, quand la liberté efface les frontieres au nom d’elle meme… alors on peut le crier partout: “le changement c’est maintenant!”, partout et tout le temps.

        La scatologie, la pédophilie tout comme la zoophilie sont les terrains d’expression de la maladie mentale, une psychopathologie qui ne se voile plus par peur du jugement discriminatoire des autres, oh non… elle s’est totalement affranchis du regard des autres et se montre au grand jour car maintenant soutenus dans son action et maintenus confortablement par un systeme que Neron ou Caligula n’auraient certes pas réprouvé.

        Il me revient en memoire un evenement:
        2 films concernant Yves Saint Laurent etaient sortis au cinéma, là la presse unanime avait encensé les oeuvres comme le personnage, mais quand on gratte un peu la personnalité et certaines oeuvres de ce “génie” de la mode, on découvre, ahuris, une oeuvre particulière qui est finalement dans le droit fil des horreurs “artistiques” que l’on soutient actuellement:
        “La vilaine Lulu”, bande dessinée scatologique, pédophile et qui fait l’apologie du meurtre et des rituels sataniques!… rien que cela!!!.

         0

        Alerter
      • guyomette // 21.10.2014 à 12h13

        Tout dit, le monsieur.

        Le propre du pervers -tel ce soit disant artiste- c’est d’embarquer les autres, de rendre le plus possible d’individus complices, solidaires de sa pulsion individuelle. Bref, de faire que sa pulsion individuelle (après tout s’il raffole de patauger dans le ketchup dans sa cuisine grand bien lui fasse) de faire que son “trip individuel” devienne une loi, une quasi obligation collective. C’est en cela que “la geste” de ce type est pervers. Et que les réactions sont autant d’allégeances à cette emprise.
        Il cherche par tous les moyens – notamment l’exhibitionnisme sous couvert d’exposition d’art – à obliger les autres à se commettre et se vautrer avec lui dans ses propres pulsions.
        Bon, cela dit, je ne mourrai pas idiote, je sais à présent ce qu’est un plug chose…
        A part ça, un petit remerciement supplémentaire à Olivier, pour son humour :

        “Ce type se drogue, je crois que c’est clair…” J’adore !

         0

        Alerter
    • julien // 21.10.2014 à 11h17

      Bonjour Olivier.

      Mettre ce genre de lien vous dessert.
      Ne nous abaissons pas a la provocation malgré la colere et le dégout qui nous étreint tous.

      Cordialement.

       0

      Alerter
      • Gedeon // 21.10.2014 à 16h56

        Ce n’est pas une provocation..c’est la réalité.le cadavre d’une jeune femme pratiquement coupée en deux. Ce n’est pas beau,c’est dur à regarder,mais ce n’est pas une provocation. La vérité crue n’est jamais une provocation.la colère c’est en face de cette photo qu’il faut l’éprouver…pour ma part,je comprends et j’approuve le post de M. Berruyer.

         0

        Alerter
        • Norbert // 21.10.2014 à 18h03

          [Modéré : ne nous éloignons pas trop] Il n’est pas nécessaire de répondre à la provocation par la provocation, sauf à prendre le risque d’un résultat tel que celui montré dans la vidéo au dessus.

          Ne doutons pas, plus, qu’un tel but est visé par les personnes avides de pouvoir.

           1

          Alerter
          • Eric // 23.10.2014 à 08h19

            Puisque l’on vous dit que c’est la réalité, ce n’est donc pas une provocation mais une réalité choquante. Chacun peut dès lors peut faire le choix du déni mais de là à vouloir l’imposer aux autres, il y a un fossé que nul ne devrait s’autoriser à franchir.

             0

            Alerter
    • bourdeaux // 21.10.2014 à 15h14

      Olivier vous a répondu l’essentiel dans sa première phrase en évoquant “ceux qui n’ont rien demandé”.
      Je suis tout à fait ravi de savoir qu’un artiste est libre de créer des œuvres pornographiques, sadiques et masochistes sans subir de répression policière, à la seule condition que sa liberté de créer ne soit pas défendue aux dépends de MA liberté de ne pas voir ses œuvres.
      Il existe des méthodes intolérantes pour promouvoir la tolérance; cette expo place Vendôme en était un exemple majeur.

       0

      Alerter
      • Olivier M // 23.10.2014 à 01h05

        Joli concept! Ou l’artiste dont on cache les oeuvres afin de défendre la liberté de ceux qui ne veulent pas les voir. Question: si vous ne les avez pas vues, comment pouvez-vous savoir que vous ne voulez pas les voir?

        J’ai d’autres méthodes intolérantes pour promouvoir la tolérance par l’art: pourquoi pas organiser une mise aux enchères d’esclaves enchaînés? Ou encore un viol en place publique? Vive la tolérance!

         0

        Alerter
    • Norbert // 21.10.2014 à 16h34

      J’ai bien peur que vous vous égariez, Olivier.

      À plus d’une reprise j’ai tenté, gauchement peut être, de vous faire prendre conscience que se positionner face au public requiert modération et discernement dans ses propres positions.

      Ne vous laissez pas aller. Je ne doute pas que les feux de la rampe puissent être grisant. Mais se laisser aveugler peut être deroutant. Le revers d’être lu ici, est d’être lu partout.

      Un lecteur attentif, critique et sincère.

      Sun-Tzu 🙁

       1

      Alerter
      • Andrea // 21.10.2014 à 21h18

        Quoi? L’art de M. Paul McC., avec grand A ou petit *a* minable (épater les bourgeois, ou comme on veut) ne peut pas être mis en relation avec une image réelle d’une jeune femme morte coupée en deux? La dernière est vue comme de la provocation?

        Le faux, dans le sens de symbolique, de représentatif, scatologique, porno, et autre, detesté ou admiré (c’est une autre question, c’est selon les gouts, disons) ne doit pas être comparé, mis en relation, à des images réelles?

        Aiiee. Mais c’est ce que font tous les spectateurs qui trouvent dégoutants les productions de M. Paul McC. Ils les voient comme une figuration (imaginaire, certes) d’une certaine réalité…qu’ils désaprouvent.

        Peut-être que ces imaginations, fantasmatiques, les épargnent de confronter la réalité, les figurations sont acceptables, tandis que la réalité de vrais corps morcellés est à refuser. Sur que M. Paul McC a compris tout cela et même bcp plus.

        Bon c’est compliqué.

         0

        Alerter
        • Olivier M // 23.10.2014 à 00h58

          paul mac carthy n’a probablement pas compris beaucoup plus que les “polytechniciens” qui ont inventé la titrisation, les CDS, et l’immunité TOTALE des banksters.

          Prochaine étape de l'”art” dégénéré: représentations du vol d’organes?

          Aïe, Olivier Berruyer a déjà une longueur d’avance, il s’est lancé dans l’art des effets de la guerre sur le corps humain; c’est encore plus gore!

           0

          Alerter
      • filipos // 21.10.2014 à 22h13

        C’est quoi “retourner au rien” Olivier ?

         0

        Alerter
      • Cédric // 22.10.2014 à 00h51

        je crains qu’il soit trop tard, Olivier, pour retourner au rien.

         0

        Alerter
      • Norbert // 22.10.2014 à 14h40

        Bien sur que si vous aspirez à quelques choses, et vous y parvenez d’une certaine manière en essayant d’éveiller les consciences endormies dans une société moutonniere.

        Tous le monde nest pas apte à la prise de conscience et se retrouver face à un vide sidéral lorsque admi l’idée que notre système est psychopathologie et dont nous sommes les acteurs complices, d’une façon ou d’une autre.

        Il est bon de dénoncer ce qui disfonctionne, mais avec tacte pour ne pas froisser certains esprits fragiles qui seraient ainsi perdu à la cause. Chacun peut se remettre en question, mais c’est une démarche individuelle qui peut être longue et douloureuse.

        Il n’y à pas nous et les autres, dans un raisonnement manichéen. Il y à une humanité comme un tout, contreinte comme un panneau de verre. Un rien peut la faire voler en éclats. LA “manipuler” avec tact peut peutre permettre dans conserver une cohésion d’ensemble, même si toutes les tensions ne peuvent être, et ne seront jamais, totalement apaisées.

         0

        Alerter
        • Olivier M // 23.10.2014 à 00h45

          Je crois que je vais mettre en 1ère position ma résolution n° 18: inventer un clavier permettant aux spins-doctors de ne pas perdre leur temps à écrire dans le vide.

           0

          Alerter
        • olivier69 // 23.10.2014 à 03h12

          Bonsoir norbert,
          pour la cohésion d’ensemble, je vais essayer d’apporter “ma pierre” à l’édifice :).
          “Règle” : Nous vivons les uns à côté des autres. Nous ne voulons aucun mal à notre voisin. Nous “aspirons” au même idéal. Nous sommes des êtres humains et nous n’avons aucun motif pour en venir à nous déchirer les uns, les autres. Il y a assez pour se défouler dans son travail ou sur nos élus (cela fait parti de leur fonction, ou métier, non ?)……
          Et parce que nous aimons également notre territoire, notre environnement spatial,…
          La peur n’est pas bonne conseillère mais elle est humaine. Elle mène parfois à la violence d’où l’intérêt d’essayer de la maîtriser.
          Cdlt
          ps : cela part d’un bon sentiment, même si parfois, j’ai l'”air” de vous taquiner. 🙂

           0

          Alerter
        • Norbert // 23.10.2014 à 10h04

          À Olivier M,

          le clavier dont vous projettez la conception n’est il pas un menottage en règle ? Ou, à contrario,, un moyen de rendre plus efficiente la redaction d’un spin doctor ?

          mon propos était de dire qu’il est parfois contre productif de répéter à loisir certaines vérités, car cela peut pousser dans des retranchements psychologiques.

          pour ce qui concerne le plug, le débat est dès le début scindé en deux camps antagonistes. Les pros liberté, les pros conservateurs. Choisis ton camp camarade.

          comment interpeller une personne, par exemple et au hasard, une infirmière ou un plombier, et lui dire brutalement :

          “tu vois, cette nana coupée en deux, c’est ton gouvernement qui fait cela, en ton nom, pour te fournir en gaz et que tu n’ai pas trop froid cet hiver”

          si la sus nommée infirmière, trop sensible, se refugie dans la consommation compulsive de chocolat, qui c’est bien connu est un puissant antidépresseur, on pourra encore l’inculper pour complicité d’esclavage, qui plus est d’enfants, ce qui la rend indigne de faire parti du club des gens qui savent.

          le plombier, lui, il s’est retranché avec une bière derrière la télé et devant un match de foot.

          le “coup” du gode de la place Vendôme est fumeux en ce sens qu’il est devenu clivant. Ne pas tomber dans ce piège en surencherissant dans la dénonciation ou une large partie de la société ne veut, parce que pas armée pour, se remettre en question.

          ne pas admettre certains rouages de la psychologie humaine c’est faire la part belle à ceux qui, non seulement l’admettent, mais sans servent à des fins peu avouables.

          mais peut être effectivement que je perds mon temps en pensant que faire bouger les lignes demande du tact la ou d’autres préfèrent l’électrochoc.

           1

          Alerter
        • Olivier M // 24.10.2014 à 21h05

          @Norbert

          Vous me semblez être dans la schizophrénie: éviter l’électrochoc, alors que le sujet duquel nous discutons est un électrochoc.

          Le plug exposé n’est qu’une provocation banale dans le monde moderne, mais l'”oeuvre” de l’auteur est tellement pitoyable dans son ensemble qu’il serait préférable de ne pas l’exposer aux yeux du monde entier.

          Ce sont des politiciens qui ont décidé de dépenser de l’argent pour exposer ce truc, j’imagine qu’ils essaient de nous montrer à quel point ils sont tombés dans le néant: il ne leur reste plus que la provoc pour se persuader qu’ils sont encore vivants.

           1

          Alerter
      • David D // 22.10.2014 à 22h33

        Bon, j’en remets une couche.
        Cette oeuvre est une commande de l’Etat, qui figure précisément à côté du ministère de la Justice et qui renvoie à la loi Taubira, elle veut dire en ce contexte de commande que non seulement la loi du mariage pour tous est passée, avec des effets GPA etc. à retardement, mais qu’en plus on vous expose la morale nouvelle avec un plug anal qui est un doigt obscène tendu à tous ceux à qui la loi Taubira n’a pas plu. On passera sur le mot malheureux de Hollande qui n’a pas compris que l’artiste aimait ça être “souillé”, et l’intérêt c’est de voir comment le pouvoir en place nous occupe avec sa commande obscène pour nous faire oublier la perte de nos allocs.

        Normalement, les oeuvres subversives, scatologiques ou obscènes, sont tournées contre le pouvoir. Ici, c’est l’inverse, c’est le pouvoir qui commande une oeuvre pour insulter une partie de la population. Ce prétendu artiste ne fait que reconduire un art convenu américain qui n’a plus progressé depuis quarante ans, il radote: c’est toujours du scato ou de l’obscène, toujours une crèche ou un adulte avec des oreilles de porc, il ne fait que reconduire l’idée d’un Christ en croix dans la pisse.

        L’art a deux versants : un versant esthétique: celui-ci doit supposer une difficulté surmontée et une finesse d’exécution face à des matériaux qui sont le support de la création, or ici il n’y a rien de tout cela, c’est une bête baudruche gonflable. La forme n’est que la reproduction à échelle géante d’une forme de plug anal, donc aucune inventivité dans la forme, on n’a pas un créateur sur ce plan-là non plus.
        L’autre versant est celui des effets de sens : la signification peut se dégager de l’étude de l’oeuvre elle-même, mais ici il faut étendre cela à son emplacement et à son contexte d’exhibition. Le plug anal est présenté comme un sapin de Noël obscène exposé devant le ministère de la Justice, il s’agit de dire au public français hostile tu t’es pris le mariage pour tous et en plus prends-toi ce doigt d’honneur.
        Cela se fait en face de la colonne Vendôme appelée “godemichet de la gloire” par Théophile Gautier et dont le déboulonnement fut une initiative de Courbet, un vrai artiste lui, lequel était l’auteur d’un tableau La Nature de la Femme autrement plus violent visuellement que ce plug sapin. L’artiste avait ses cautions. Le problème, c’est que l’oeuvre a été dégonflée comme jadis la colonne Vendôme. Chute pour laquelle Rimbaud avait parlé d’une de ces “vieilles énormités crevées”, image de crevaison qui renforce l’évidente comparaison qui peut être faite entre l’histoire de la colonne Vendôme et la mésaventure ridicule présente de ce Mac Carthy qui ne luttera pas pour affirmer son oeuvre, non pas tant qu’il en soit penaud, mais pour la simple et bonne raison qu’il a d’ores et déjà réussi son coup médiatique.
        Mac Carthy est bien sûr un artiste qui vend aux gens qui ont de l’argent, dans un parfait système d’entente circulaire, et on ne voit pas bien le rapport avec le subversif, il s’agit au contraire de mettre l’obscénité et le scatologique au service d’une neutralisation des masses pour mieux les endormir et leur faire croire que le pouvoir est le garant de toutes les libertés, de toutes les audaces,…sans censure, sans susceptibilité, etc.

         1

        Alerter
        • ·٭·щargueri†e·٭· // 24.10.2014 à 06h28

          ah ! bien dit 🙂
          merci d’avoir rappelé cette évidence que cet artiste, et son art, n’est pas subversif !
          puisqu’il appartient au pouvoir, émane du pouvoir, sert le pouvoir.

          Que cet “art” soit un impôt dispendieux, qu’il soit obscène, grossier, n’a pas d’importance, ce n’est que le reflet du pouvoir qui le commande et l’impose.

          biz
          M/

           1

          Alerter
    • Gedeon // 21.10.2014 à 16h36

      Etonnant…quelle ratatouille! Insulte indécente? Vous voulez qu’on parle du pacte germano soviétique? Indécent aussi,non? De l’intelligentsia de “gauche ” sous l’occupation? Ce bon Partre et cette bonne Bovouare… à toutes les bonnes tables de l’occupant? Indécent aussi,non? Alors,on se calme un peu…Personne n’a dit que Pétain était un exemple à suivre…indignations très sélectives que les vôtres… et créer n’est pas pomper,si j’ose…le même objet est vendu sous cellophane à des millions d’exemplaires…où est la création là dedans? je voulais parler de pions d’échecs,bien sûr.

       0

      Alerter
    • Erde // 21.10.2014 à 18h01

      Et pendant ce temps-là…..
      Les Oeuvres Contemporaines se créent chaque jour dans le Donbass.

      http://youtu.be/SmYPo9rTyYs?list=UUG2L5r9T5iYCH0Mmgq85jNQ

      Et de magnifiques feux d’artifices :

      http://cassad.net/tv/videos/2202/video-nochnogo-obstrel-so-storony-vsu-poselka-oktyabrskiy-v-donecke-oktyabr-2014/

       0

      Alerter
      • Erde // 21.10.2014 à 18h12

        Et le point sur la situation en Ukraine et d’autres vidéo ici :
        http://gaideclin.blogspot.fr/

        Histoire de corriger une certaine presse française qui fait preuve d’un silence complice sur ce sujet, et préfère “empapaouter” ses lecteurs que de faire avancer le “smilblick” !

         0

        Alerter
    • passenger // 21.10.2014 à 19h26

      c’est horrible, la réalité…

       0

      Alerter
  • jp // 20.10.2014 à 23h50

    “L’art n’a jamais rassemblé qui que soit : il est provoquant” oui mais…
    Relire “Manet, Une révolution symbolique” en remplaçant Manet par ces actuels pornos-artistes ça ne colle pas vraiment sauf sur le fait de gagner un max de pognon.

     0

    Alerter
  • JaySWD // 21.10.2014 à 00h01

    Scooterman 1er n’était pas si loin…..!”Paul Mc Carthy souillé PAR son oeuvre”! ! ! Encore un petit effort,François,le réel finira par revenir…………………….
    Quant à @Pytheas,un peu de subtilité,ne pas adhérer aux saloperies d’un taré décérébré subventionné ne fait pas de nous des suppôts de Poutine…..ni de Zemmour….Un ersatz de BushismeRumsfeldisme dans vos propos….peut-ètre un petit coup de fatigue..

    Enfin,quant à l’argument ZemmourLePen,je vous le retourne:Ce Mac Carthy nous nous ignorions tout jusque là et qui retournera trés vite dans la fosse à lisier où il a ses habitudes ne serait-il pas le plus beau chiffon rouge a agiter sous le nez des gens tentés par le vote FN???

    Dans les abysses où se débat la gauche version Terra Nova,ils n’en sont plus à ça prés……….

     0

    Alerter
  • Kiwixar // 21.10.2014 à 00h05

    Il est crucial pour l’oligarchie de contrôler l’art, et la subversion qu’il peut amener.
    La méthode actuelle est d’orienter l’art vers de la pseudo-subversion sur des sujets “sociétaux” (homosexualité, stade anal comme ici) afin de soigneusement éviter toute forme de vraie subversion ou remise en question de l’ordre existant.

    Avec le gazage de Gaza et le rasage du Donbass, il y aurait eu de quoi faire quelques “Guernica”.
    Au lieu d’un plug vert sur la place Vendôme, une imprimante gonflable éjectant des faux billets, et avec des serfs enchaînés, aurait sûrement été beaucoup plus subversif… et artistique.

     0

    Alerter
  • renaud // 21.10.2014 à 00h20

    flamby a raison : je suis souillé par les déjections de ce type.

    Dire que j’ai voté pour cet homme et toute son engeance pour me débarrasser de sarkozy…

     0

    Alerter
    • JaySWD // 21.10.2014 à 02h51

      C’est là tout mon malheur,j’ai voté pour ce con avec l’espoir de virer l’autre fou furieux………….Solidarité de c*cus!

       0

      Alerter
  • matt // 21.10.2014 à 00h26

    HS shoking ! annoncé il y a 12 minutes :

    l’avion privé du président de Total, qui partait de Moscou pour Paris,
    s’est écrasé peu après le décollage,
    tous les passagers ont perdu la vie…

    http://lifenews.ru/news/143203

     0

    Alerter
    • JaySWD // 21.10.2014 à 02h49

      Botul Henry Levide va nous expliquer doctement qu’il s’agit d’un chasse-neige opportunément placé là par quelques brutes avinées de Novorossia en mission spéciale………………..
      Oui,c’est nul,je sors………….Non sans avoir saluer la famille……..On peut voir un roi du pétrole comme apre au gain et allergique à l’impôt,il reste néanmoins un fils,un frère,un époux ou un père.RIP,CdM.

       0

      Alerter
      • matt // 21.10.2014 à 03h58

        http://lifenews.ru/news/143204

        Si j’ai bien compris :

        En mai 2014 Lukoil et Total ont signé un accord sur la création d’une joint-venture,
        où la part de la société russe était à 51 % et la part française de 49%.

        Ce projet a été suspendu suite aux sanctions anti-russes.

        Le deuxième projet majeur de Total en Russie – Yamal GNL, 27 milliards de dollars,
        reste en vigueur, à déclaré CdM au cours des négociations avec le ministère russe de l’énergie Alexander Novak.
        Il a exprimé l’espoir que les sanctions contre Novatek (compagnie russe participant au projet pour 60%) n’affecteront pas le financement par les banques étrangères,
        « mais pas en dollars ».

         0

        Alerter
      • Varenyky // 21.10.2014 à 07h59

        Ça commence à faire beaucoup d’accidents d’avion, ces derniers temps !
        C’est bizarre ce sont toujours les mêmes qui sont concernés !
        Ceux qui s’expriment d’une voix différente !

         0

        Alerter
  • Serge // 21.10.2014 à 01h04

    On n’en attendait pas moins de notre “cher” président … 🙂
    Même si dans le fond ,il s’en fout et n’y pige que couic …
    C’est pas grave ,Arnault ,Pinault …tout ça fait bon ménage avec son sens des valeurs et de la vertu !

     0

    Alerter
  • madake // 21.10.2014 à 01h37

    Allons, un peu de discernement!!
    Tous les indices sont là :
    le gifleur qui “réussit à prendre la fuite”,
    “l’oeuvre” dégonflée, donc pas endommagée et annoncée comme vandalisée!

    Consultez la cote de PMC!
    Je parie une assiette d’étrons contre leur poids en diamants, que cette prétendue agression et le soi-disant vandalisme l’ont fait monter!

    S’il vous plait Olivier, publiez nous la courbe de sa cote

    Rendez-vous compte!! Un artiste incompris, molesté par des philistins!

    Tout ce battage à vocation médiatique ne sert qu’à promouvoir “Le Plug Vert de la place Vendôme”, intacte, “miraculeusement sauvé des vandales” prêt à être acquis par un nanti qui exhibera ça devant ses invités.
    Je suis même sûr que le tweet de FH la fait baisser.
    Qui peut trouver ces infos??

     0

    Alerter
    • Julian // 21.10.2014 à 09h38

      Bien vu !

      Je me suis également demandé si nous n’étions pas l’objet d’une mystification destinée à créer de toute pièce un scandale .

      Plusieurs mérites à cette histoire :

      – 1) que ce site ait mis en ligne le catalogue des “œuvres” de Mac Carthy, cette initiation au génie du temps manquait à beaucoup d’entre nous,

      – 2) que nous puissions désormais, précisément, grâce à la vidéo mise en ligne par O. Berruyer, comprendre pourquoi tant de personnes, restent incompréhensiblement inaccessibles au talent
      des artistes contemporains les plus côtés et adulés par les dieux de l’argent,

      – 3) que nous en ayons une preuve définitive : la “gauche” fascinée par le fric est bien capable de se prosterner devant des étrons.

       0

      Alerter
  • Sébastien // 21.10.2014 à 01h47

    Deux petites remarques d’égale importance (parce qu’on est tous égaux, ou égo? Légo? Et go? Si on n’est pas égaux c’est facho, poil au dos etc.):
    1-“provoquer” (Petit Robert 2008 sur les genoux): du latin provocare “appeler dehors”. Inciter, pousser (qqn) à, par une sorte de défi ou d’appel. Amener, entrainer, inciter, pousser. Provoquer quelqu’un à faire quelque chose.
    C’était bien le but, donc. Pourquoi s’étonner?
    2- Et-ce le rôle d’un chef d’Etat digne de sa fonction (enfin censé être) de commenter les faits divers de 25ième page. Par contre pour nous présenter la météo, il semble avoir certaines compétences.
    Quid de la neutralité du chef de l’Etat? Non, Môssieur se jette les deux pieds dans la flaque tout heureux d’incarner la résistance face aux hordes de nazis anti-culturels. Pour rester dans le thème, le sien donc, j’ai envie de lui dire: pète un coup.
    Conclusion: je pense que comme cadeau de Nöel, un exemplaire (miniature bien sûr) de l’objet de son admiration lui fera lui plus grand plaisir. Chacun ergotera à son goût sur le dernier mot.
    Pauvre France (c’est le cas de le dire).

     0

    Alerter
    • Caramba! // 21.10.2014 à 18h54

      Très bonne idée.Je propose que nous achetions tous un god et l’envoyons à Hollande pour Noël.
      Ceci dit, je me demande si en fait ce ne serait pas un stratégie de pub et si en fait, Hollande à des actions dans l’industrie des godemichets…Lui ou un pote emmerdé, dans la dèche?(cf les vaccins contre H1N1, les alcootests….)
      Toujours est-il que l’exposition de cet objet destiné à l’intimité, 🙂 , est une sacralisation du sexe, pas forcément de la sodomie, mais bon, se faire enc****r ou bai***……..
      Je pense à tous ceux qui appartiennent à des groupes religieux, tout groupes confondus, et je me dis qu’ils pourraient recevoir cette imposition visuelle comme un outrage.Et une raison à la division supplémentaire.
      Vu d’autres pays, ce genre d’exposition nous fait paraître à l’image de nos gouvernants.Lubriques et versants dans le cacaboudin.Dénués de la moindre valeur en mettant des godemichets en pleine rue, parfois je comprends leur dégoût face à nos sociétés.

      J’aurai bien vu ce truc dans une oeuvre de Fellini.

       0

      Alerter
  • Red’@rt // 21.10.2014 à 01h47

    “Je suis aux côtés de Paul McCarthy, souillé dans son oeuvre”
    Cela veut peut être dire qu’il se sait dans la merde, allez savoir…
    Cette histoire et puante et lamentable. A l’heure des polémiques sur la théorie du genre et des manifs pour tous voila de quoi nourrir les rangs des réactionnaire. Simple bêtise ou volonté politique? Ca me dépasse…

     0

    Alerter
  • olivier69 // 21.10.2014 à 01h49

    Bonsoir,
    Rien de plus naturel : faites plaisir à vos enfants, soyez à la page made in US !
    Voici donc un autre exemple d’une société dynamique qui prospère, donne l’espoir et l’envie : Bref, un exemple à suivre….
    Je pense même qu’ils ont accessoirement un taux d’activité un tantinet trop élevé :
    Illustration : https://fr.news.yahoo.com/costume-anti-ebola-halloween-cr%C3%A9e-malaise-usa-135625099.html
    ps : En fait, je me demande si l’artiste français le plus reconnu n’est pas à l’Élysée ?
    Cdlt

     0

    Alerter
  • OUI_au_marché_NON_aux_Enarques // 21.10.2014 à 02h04

    J’ai bien aimé l’idée de Nicolas dans le précédent article comme quoi l’acte provocateur de celui ou ceux qui ont provoqués le dégonflement de l’oeuvre avaient fait un acte artistique et avaient réagi à l’oeuvre provocatrice qui est supposé vouloir faire réagir

     0

    Alerter
  • Joanna // 21.10.2014 à 05h21

    Le plug anal pourrait bien devenir le nouvel emblême du PS, la rose c’était Mitterrand, c’est ringard maintenant.

    Je prédis que bien des trouducs vont se précipiter pour en faire l’acquisition et qu’on pourra constater … bientôt une explosion des ventes de la “chose”.

     0

    Alerter
    • NoMoreWar // 21.10.2014 à 07h29

      Je n’imagine pas le nombre de Plug qui arriveront sur le péron de l’elysée dans les jours à venir.

       0

      Alerter
    • Varenyky // 21.10.2014 à 08h45

      Si je vous comprends bien le PS serait passé de la rose
      au rosebud (l’autre nom du plug anal)

       0

      Alerter
  • Louis // 21.10.2014 à 05h23

    Ce MacCarthy est juste un mec vieillissant qui, de toute sa vie, n’a jamais dépassé le stade pipi-caca.
    En revanche, il a vite compris qu’en tablant sur le snobisme des gens qui ont trop d’argent à dépenser mais aucune culture, il pouvait se faire des nouilles encore (oups, excusez, cette contrepèterie est un réflexe pour franchir la barrière des robots censurs sur les forums et dans les commentaires, sur Libé entre autres). C’est peut-être pour dissimuler qu’elles sont en or qu’il se les barbouille de ketchup (produit américain emblématique, régal des papilles…)

     0

    Alerter
    • Majorem // 21.10.2014 à 16h51

      je vous rejoins il faut être sans noblesse d’âme pour apprécier ce type “d’oeuvre”

      définition de snob retenue par l’Académie française, l’étymologie de snob correspondrait au latin « sine nobilitate » (« sans noblesse ») annoter sur les registres des paroisses (S.nob).

       0

      Alerter
  • Louis // 21.10.2014 à 05h29

    @ Astrolabe: Exact. Autrefois, il y avait des radio-crochets où ceux qui voulaient s’essayer à chanter venaient affronter le public, et se prenaient des sifflets ou des tomates.
    Là, on lui a donné la chance d’affronter directement le public, alors son machin a été dégonflé. Et il a, semble-t-il, compris la leçon, puisqu’il a renoncé à le regonfler. pas de quoi fouetter un chat, mais les officiels ont raté une occasion de se taire.

     0

    Alerter
    • DUGUESGLIN // 21.10.2014 à 11h02

      Oui mais le problème est là: quand on rejette les aberrations qu’on nous impose, nous sommes accusés d’extrémisme. C’est la dictature intellectuelle.

      On nous dit ce qui est bien et ce qui est mal, de même ce qui est beau et ce qui est laid.
      Et pareil pour les gentils et les méchants.
      Et si vous avez une autre vision, c’est parce que vous êtes un extrémiste.
      Une vraie dictature.
      Tout cela est une façon de tester notre degré de soumission et de savoir jusqu’où.

       0

      Alerter
  • aguilar // 21.10.2014 à 08h51

    Je suis navre du traitement de cette question qui reste trop superficielle et epidermique.
    La vrai question que pose McCarthy, a travers sa sculpture place vendome ainsi que sa fabrique de chocolat a l’hotel de la monnaie est: De quoi nous donne t’il a voir et a penser, que met il en jeu Place vendome? placer un plug, un penis artificiel, ne permet il pas de repenser au sens de la colonne vendome, qui elle est une véritable pénétration dans le cul et la mémoire des français. Le pouvoir erige des formes de puissances, ce n’est pas pour rien que la commune s’y etait attaquée…
    Qui est le plus pornographique? La représentation de la place vendome qui est la quintescence du luxe par ses joaillier et ses palaces voir le ministère de “quelle justice” ou bien une sculpture qui les remets en perspectives…
    McCarthy nous proposera a l’hotel de la monnaie une production d’oeuvre en chocolat, matière périssable. Dans ce lieu ou l’on bat monnaie, battre de la valeur qui a pour vocation de disparaître dans cette goinfrerie et cette entropie nous questionne sur la question de la valeur en ces temps speculatif mais aussi en ces debut de dedollarisation…
    C’est dommage que n’apparaissent pas dans cette large selection d’images une video de McCarthy dans laquelle il mixait des images de défilé nazi et de dessins animés de Walt Dysney. L’analogie entre les deux images plantait bien la pensée de McCarthy. La vrai pornographie n’est elle pas plutôt walt dysney ou la bienséance puribonde américaine? A vous d’en juger…
    McCarthy est l’antithese de Koons, l’un glorifie un monde libérale, l’autre est une critique a la démesure d’une société outrancière.
    Je vous rappelle qu’il est américain et je vous conseille d’aborder l’oeuvre de McCarthy par le biais de la propagande publicitaire et des valeurs sois disant libérales.
    J’aimerais rajouter qu’une des grandes question de la semaine est l’ouverture de la fondation lvmh. Ouverture d’un grand musée qui n’a pas d’origine publique mais est l’expression d’une toute puissance privée. Le prince récupérant ainsi ses attributs…
    En bonus un petit article http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/opinion/2014-10-09/fondation-louis-vuitton-la-marchandisation-de-l-art-a-son-paroxysme.html

    L’art est un des sujets qui est le plus souvent mal traité dans les medias. On s’arrete toujours a la surface… Les critiques de Lepage sont tellement enfantines, faciles, bêtes et pourtant il y aurait tellement moyen d’émettre des critiques féroces qu’il en est tout simplement ridicule…
    C’est aussi toujours facile de résumer l’art contemporain a quelques artistes bankable, c’est un peu comme résumé la philosophie a BHL,certes ça existe mais c’est un peu reducteur… Je suis quand même éffaré de la plupart des commentaires qui sont complétement à cote de la plaque… Ce n’est pas en projetant ces idées et poncifs que c’est forcement juste… Hollande n’y comprend rien , vous non plus, c’est bien dommage car il s’agit d’une des critiques les plus acerbe de la société de consomation, de la société de consommation…
    L’art contemporain c’est aussi des artistes comme Francis Alys, Thomas Hirschorn, David Hammons et tellement d’autres… Mais ça demande d’approfondir, de travailler.
    Il ne faut pas s’arreter au reflets pour connaître une rivière…

     0

    Alerter
    • Iskander Zakhar // 21.10.2014 à 09h34

      C’est beau ce que vous dites, notamment sur la critique de la société de consommation et la vraie pornographie qui sétallerait place Vendôme ou dans les dessins animés de Walter Disney. Je serais pourtant assez curieux de connaître la fortune personnelle de M. McCarthy…
      Ensuite, il a bien été stipulé et re-stipulé par M. Berruyer que ce n’est pas l’oeuvre en elle-même qui est incriminée, mais le fait de l’exposer aux vues du public : on FORCE les gens à regarder un plug anal, alors qu’ils n’en ont pas envie.

       0

      Alerter
      • alain // 21.10.2014 à 11h15

        Oui, mais on pourrait aussi dire que la place Vendome est une façon d’imposer et de forcer à la vue, par ses palaces et joailliers cet étalement de luxe et de richesse, destiné à quelques élites qui ne savent pas comment dépenser leur fortune, et qui existent aux dépens de toute la misère du monde. Ils sont par leur existence une insulte à toute cette misère. Et la colonne est bien le symbole de la barbarie et de la volonté de puissance hégémonique de Napoléon pour qui pas loin d’un million de français sont morts, sans compter les alliés et le camp adverse. Autre insulte à la vie.
        Alors c’est vrai que le plug anal représente bien la place Vendôme qui nous la met bien profond par sa seule présence.

         0

        Alerter
      • arthur78 // 21.10.2014 à 15h52

        pour préciser un peu le débat, on FORCE les gens a regarder un PLUG anal qui est TROP gros !

         0

        Alerter
      • anne jordan // 21.10.2014 à 17h03

        oui , toute la question est dans la LIBERTE du regard ; Fiac ou parcs privés peuvent accueillir toutes les œuvres imaginables , mais l’ESPACE PUBLIC doit être respecté !
        ainsi , je serais – en tant que femme – insultée par le port d’un tchador , mais réjouie par la vue d’un godemiché ???
        moins grave ( quoique ! ) l’ arnaque aux financements publics opérée par KAWAMATA , toujours place Vendôme : http://www.designboom.com/art/tree-huts-at-place-vendome-by-tadashi-kawamata-10-22-2013/
        J’avais trouvé ça ridicule , mais je n’étais pas au bout de mes étonnements : dans mon petit village du Centre Ouest Bretagne , le même Kawamata a posé une palissade ( de vulgaires planches en bois brut , mal jointoyées ) au dessus d’un site PUBLIC , gratuit , bien connu des randonneurs , le site Notre Dame de la Fosse , carrière gallo- romaine et chapelle gothique .
        La dite palissade ( dont le prix payé par ma commune , la communauté de communes , le département et le conseil régional , càd , nos impôts , ne m’a pas été révélé , malgré tous mes efforts) cache la vue sur ND de la Fosse et semble posée là par un bricoleur pressé .
        Les habitants du coin – qui prennent soin du site- n’ont pas été consultés et , contrairement au plug , ceci est destiné à rester au moins 3 ans .
        Commentaire de l’artiste à propos des espaces entre les planches :
        ” ceci est fait pour rappeler les interstices entre les branches et les feuilles dans un espace buissonnant.. ”
        il ya , bien entendu , sur le site des dizaines de buissons et d’hortensias buissonnants NATURELLEMENT .

         0

        Alerter
    • lechanu // 21.10.2014 à 11h24

      Votre commentaire est très juste . On peut considérer que l’œuvre de ce monsieur , si on met de côté son aspect esthétique plus que douteux , nous tend le miroir dans lequel on voit la réalité de notre époque : pornographie , scatologie , apologie du bling bling …
      Lorsque je me ballade à Paris , je suis à la fois fasciné par la beauté de cette ville , mais aussi énervé par l’ exhibition du luxe et du fric , notamment sur cette fameuse place Vendôme , qu’on y rencontre .
      Après , en ce qui concerne le rapport de l’art à l’argent , cela ne concerne pas spécifiquement l’art contemporain .
      Et n’oublions pas non plus que l’un des monuments les plus emblématiques de paris , érigé sur la butte Montmartre , devrait faire vomir tout citoyen sensible à l’histoire des mouvements populaires et révolutionnaires des siècles passés .

       0

      Alerter
    • Vince // 21.10.2014 à 14h54

      Gotfried, vous avez vous aussi beaucoup de talent ;).
      Très bien vu et répondu du premier au dernier paragraphe.

      Sinon, pour aller un peu plus loin, le monde de la Culture (principalement le monde du cinéma, de la télévision et de l’édition) est, depuis qu’il a été identifié comme un levier sur le Pouvoir (fabrique à opinion publique), un terrain de prédilection pour une alliance entre les obsédés du fric et ceux du cul (quand ce n’est pas les deux) : entrisme, copinage, chantage.

      Lire à ce sujet “Hollywood Babylone” de Kenneth Anger.
      Sinon, de temps en temps l’iceberg est visible dans les faits divers, procès, dossiers sur tel ou tel acteur, producteur, animateur, photographe, etc. qui ressort souvent quelque temps après la mort de celui-ci.

       0

      Alerter
    • bourdeaux // 21.10.2014 à 15h35

      Tout est dit, et de fort belle manière; merci Gotfried pour votre brio !

       0

      Alerter
    • gedeon // 21.10.2014 à 19h33

      J’ai bien ri en lisant ce post…surtout la partie Walt Disney…mais à ce tarif là mon bon monsieur les majorettes sont des Hitlerjugend…de l’art de se prendre pour un “connoisseur” en disant des platitudes. Dites, vous m’avez l’air bien compliqué dans votre tête…allez donc faire un tour dans le Gers ou le Cantal…çà va vous faire du bien,mais gaffe aux arbres alignés le long des chemins,des arbres nazis,vous dis je! merci pour la pinte de rire…çà fait du bien.

       0

      Alerter
    • Serge // 21.10.2014 à 20h35

      Absolument @Gotfried,et c’est bien dit.
      C’est ce que je me tues dire sur le fil de l’autre article .Il ne décrit pas ce monde haïssable en le dénonçant ,en instaurant une distance critique ou même analytique,il EST ce monde .
      Quand Dostoïevski explore les ombres sombres de l’âme humaines ,du crime,du jeu ,de la folie,du démon …il n’y a pas complaisance ,c’est là toute la différence .

       0

      Alerter
    • Alae // 26.10.2014 à 18h38

      “La vrai pornographie n’est elle pas plutôt walt dysney ou la bienséance puribonde américaine? A vous d’en juger…”

      Depuis qu’on nous la sert, celle-là, pardon, mais elle commence à sentir la naphtaline. Variante célèbre : “C’est pas le porno qui est obscène, c’est la guerre qui est obscène” (signé, n’importe quel soixante-huitard, c’est d’époque).

      Eh ben non. La guerre est terrible, le porno est obscène, la bienséance pudibonde américaine (laquelle ? Vous avez vu les Gay Prides de San Francisco, au moins ?) était toxique et le reste dans son inversion d’aujourd’hui, et Walt Disney fait de la daube gnangnan.

      A chaque concept, donnons le mot qui lui correspond. Sinon, on risque le glissement orwellien et la confusion qui va avec.

      Sur un autre sujet, je cite :
      “La France sera toujours aux côtés des artistes comme je le suis aux côtés de Paul McCarthy, qui a été finalement souillé dans son oeuvre, quel que soit le regard que l’on pouvait porter sur elle”
      “Nous devons toujours respecter le travail des artistes”

      Parce qu’il appelle ce type “un artiste” ? Ils font des stages à Solfénino pour dire n’importe quoi sans rire ou quoi ?

       0

      Alerter
  • Patrice // 21.10.2014 à 09h44

    Revenons au B-A-BA: si c’est de l’art, surtout contemporain dans cette veine, il y a un message. Et vu le dispositif, le message est aussi dans le contexte de la représentation.

    Quel est donc le message? Pour moi, il est particulièrement clair. Et il n’est pas choquant, on en a vu d’autres, mais clairement insultant.

    Dans une expo pourquoi pas, ce serait – le message serait – différent.
    Mais là, NON.

     0

    Alerter
  • Louve Bleue // 21.10.2014 à 10h25

    Je suis probablement une horrible conservatrice ignorante en arts ? Cette vidéo que je suis incapable de regarder jusqu’au bout, me semble indigne. Elle me donne envie de vomir. L’exhibitionnisme d’un fou qui se drogue très probablement. Non ?
    Je ne cesserais de préférer les peintures rupestres de Lascaux et autres, même si certains de nos ancêtres crachaient des pigments autour de leurs mains …
    Mais quid de se tracasser pour un bitule vert , n’y a t’il pas des choses plus graves à considérer ?

     0

    Alerter
  • yoananda // 21.10.2014 à 10h28

    Qu’est-ce que les sans-dents ils y comprennent à l’art ? hein ?

     0

    Alerter
  • MagPie // 21.10.2014 à 10h37

    Et pendant ce temps là, en Asie, toutes les grandes villes se battent pour recevoir la visite de l’oeuvre de Florentijn Hofman “rubber duck”
    http://florentijnhofman.nl/dev/project.php?id=197
    Je trouve la différence de réception des deux fascinante !

     0

    Alerter
    • julien // 21.10.2014 à 11h24

      Ce n’est pas de l’art non plus mais c’est une distraction originale et sympathique (beaucoup mieux qu’un plug anal artistique…) !

       0

      Alerter
      • MagPie // 21.10.2014 à 17h00

        On est d’accord sur les qualificatifs “original” et “sympathique”, mais je trouve quand même le parallèle intéressant.
        D’un côté un canard géant (gonflable lui aussi), qui attire les foules dans plusieurs grandes villes du monde entier. Les gens viennent se promener en famille, se prennent en photo avec, offrent la peluche à leurs gamins. Il y a eu des plaisanteries sur la ressemblance avec le sex toy en forme de canard et sur le titre ambitieux et ambigu “bringing joy to the world” (“apporter de la joie au monde”), mais jamais de mouvement d’hostilité (en 2009 en Belgique il a été lacéré par un inconnu, mais ce geste n’a jamais été expliqué ou revendiqué et les habitants se sont relayés pour surveiller le canard). En visitant le site web de F. Hofman, on voit des lapins géants bronzer dans des parcs, et des ateliers où il travaille avec des enfants à des sculptures de tatous géants en carton coloré…

        D’un autre côté, “Tree”, structure gonflable géante également, représentant elle aussi un sex toy, qui elle est perçue comme une insulte grossière. Le lieu, les commanditaires, le passif de son concepteur, la galère économique actuelle : tout cela se conjugue pour former un nouveau message de mépris envers les français. Cela n’a peut-être pas du tout été conçu comme tel, mais la manière finalement très politique dont ce “plug” a été reçu en dit long sur le ras-le-bol général. Ne manquait que le commentaire de Hollande…

         0

        Alerter
        • Patrice // 21.10.2014 à 18h53

          Le parallèle est bon, et on peut poursuivre: rappelons que le canard est devenu une référence aux évènements de Tian’anmen (initialement, détournement de la photo avec le manifestant devant le char). Et donc exposer ce “canard” en Chine est … impossible, parce que là ça voudrait dire “F_ck la Chine”. De la meme façon, ce “Tree” qui nous dit quand meme “F_uck” Paris, ou la France ne peut etre exposé ainsi (idem si c’était à Londres ou Madrid).

          Symbole et message: l’usage de ce toy se diversifie, mais au départ c’est quand meme un symbole de domination, voire humiliation. Et quand Hollande dit qu’il est “aux cotés” de l’artiste, on ne se demande pas longtemps qui est “devant” et dans quelle position.

           0

          Alerter
          • MagPie // 22.10.2014 à 04h41

            En effet ! et du coup ce montage photographique est à la fois sympathique, et porteur d’un message politique puissant. Ce n’est peut être pas de l’art (je ne suis pas compétente), mais c’est quand même beau…

            Vous faites cependant erreur quant à la présence du rubber duck en Chine. Il était à Hongkong l’an dernier, est passé cet été à Qingdao et sera installé demain (pour un mois) sur lac artificiel du plus grand parc de Shanghai. L’entrée de ce parc est payante (l’équivalent 1,5 à 5 euros) mais c’est un endroit public très populaire auprès des familles shanghaïennes qui viennent y planter leurs tentes le weekend et pique-niquer pendant les beaux jours. http://www.timeoutshanghai.com/features/Blog-Around_Town/22601/Florentijn-Hofmans-Rubber-Duck-comes-to-Shanghai.html
            Je ne pense pas du tout qu’il est perçu comme un “F*** China” ! Au contraire, il est plutôt en phase avec l’état d’esprit d’une jeune génération qui souhaite découvrir, s’ouvrir, accéder aux loisirs – au plaisir ? C’est pour cela aussi que le photomontage le liant à Tienanmen était si fort. Le gouvernement chinois ne confond pas les symboles et des faits : il n’y a aucune censure sur le canard (les recherches internet sur “rubber duck” ont été bloquées quelques jours, autour de la date anniversaire), ce sont les événements de Tienanmen qui sont tabous.
            Vous avez raison, je crois que le mouvement de rejet du “Sapin” tient à tout un contexte français et au fait que ce genre d’appareil est connoté “soumission/domination un peu brutale”. C’est juste insupportable de nous envoyer ce message aussi explicitement – et que des dirigeants politiques le reprennent à leur compte montre juste qu’ils ne sont pas bien malins.

             0

            Alerter
  • Drômois // 21.10.2014 à 10h50

    Il semble que l’on ne puisse pas définir de manière consensuelle une œuvre d’Art.
    Pour moi une œuvre d’Art c’est d’abord susciter une émotion.
    Le soi-disant “arbre” vert m’émeut: il me choque, il m’indigne et ensuite il me fait réfléchir surtout si j’ai connaissance de l’iconographie rassemblée par OB:
    d’abord je ne suis pas responsable (nous ne sommes pas) de ce scandale même si il existe à l’aide de mes (nos) propres deniers volés par cet “État” dévoyé.
    Ensuite l’artiste exprime ce qu’il ressent devant l'”élite” décadente qui l’encense.
    Enfin cette chienlit politicarde-financière qui s’est emparée de l’Etat depuis 40 ans (en utilisant la Constitution de guerre civile de 1958 qui donne tous les pouvoirs à l’exécutif), et dont les motivations sont de jouir à tout prix et de construire des “flux financiers”, par tous les moyens, alimentant leurs comptes offshore a maintenant l’Art qui lui correspond le mieux.

     0

    Alerter
  • Claude // 21.10.2014 à 11h26

    L’Happening n’est pas « une Performance qui est un événement artistique se produisant devant un public ». L’happening lui n’a pas de public, seulement des intervenants.

    Hollande mélange tout et il a dégradé une nouvelle fois “l’image présidentielle” en participant à ce “Happening” de bas étage…..

    Le paradigme de l’art contemporain » selon Nathalie Heinich D’un nart très narratogène (pages 89-90)
    « Le récit : voilà le point commun de ces multiples façons d’étendre l’œuvre au-delà de l’objet (…) L’art contemporain est devenu , essentiellement, un art du « faire raconter » : un art du récit, voie de le légende, un art du commentaire et de l’interprétation, ou simplement de l’anecdote. L’objet n’y est plus qu’un prétexte, ou au mieux un activateur, qui va entrainer des actions, des mots, des opérations, (j’ajouterais du storytelling, du borborygme incantatoire, de la logorrhée parfaitement imbitable…) des reconfigurations de l’espaces (tel l’ « outil visuel de DB en forme de rayures), dont l’ensemble est ce qui constitue l’œuvre. Mais c’est alors, bien sûr, une œuvre ouverte, qui, loin de se réduire aux limites matérielles de l’objet, est susceptible de s’enrichir de tous les commentaires, de toutes les interprétations, de toutes les imitations, les critiques, voire de tous les ACTES DE VANDALISME qu’elle pourra engendrer. …C’est cette réalité – éminemment sociologique – qu’il faut avoir à l’esprit pour entrer dans le paradigme de l’art contemporain. »

     0

    Alerter
  • chatard // 21.10.2014 à 11h53

    Ça illustre la thèse de Gramsci: la culture est le préalable à tout changement politique. Il s’agit de toujours en faire plus dans le domaine de la culture, de l’idéologie pour nier le réel.

     0

    Alerter
  • Chlore // 21.10.2014 à 12h11

    Que vous n’aimiez pas cette œuvre, c’est votre droit. (perso je n’ai aucun avis dessus, ça me parle pas).

    Par contre , vos articles contre cet artiste sont contre productifs.
    Vous lui faites une publicité incroyable, avec les censeurs qui ont frappé l’artiste et ceux qui ont détruit l’œuvre.
    Si il n’avait pas été frappé et si l’arbre n’avait pas été détruit , on n’en aurait pas entendu parle ou si peu.
    Difficile de comprendre l’intérêt de ces articles.

    De plus, ces énergumènes (les censeurs), soit disant défenseur de la France, nous ridiculisent à l’étranger ( cf articles de presse étrangères).

    Cette affaire est juste ridicule.

     0

    Alerter
    • Gotfried // 21.10.2014 à 12h35

      Il faut arrêter de raconter n’importe quoi. Cette “oeuvre”, installée là où elle l’était, devait provoquer le scandale. C’est prévu pour. Son dégonflement sans vandalisation (il n’y a pas le moindre dégât matériel: les gonfleurs ont simplement été débranchés) n’est qu’une réaction tout à fait normale et prévisible. D’ailleurs l’ “artiste” lui-même devait s’y attendre, et c’est bien pour celà qu’il n’a pas décidé de la regonfler: il a eu sa promo et sa polémique, il est content.

      Je pense que plus de 90% de la population mondiale partage les motivations des dégonfleurs, et que parmi eux 30% auraient probablement soutenu même bien pire. Je pense que pour l’immense majorité de la population mondiale, le ridicule est dans l’exposition en public d’un plug anal géant, et dans les réactions outrées des politiciens suite à sont dégonflage. Ceux qui pensent que la France a été ridiculisée par les dégonfleurs (mais grandie par l’ “oeuvre” et la réaction des politiques) font probablement par ailleurs partie des soutiens de ceux qui pourrissent la vie de 90% de la population mondiale.

      Enfin, un censeur est une personne chargée par une autorité légitime d’appliquer la censure. Un censeur n’est pas traité de vandale, de catho intégriste, de nazillon qui fait honte à la France, ou autre: un censeur est soutenu et légitimé par l’autorité, et reçoit de lui son salaire. Aucune autorité en France ne soutien ce dégonflage. Il n’a pas pu donc y avoir censure ou censeurs.

       0

      Alerter
    • lon // 21.10.2014 à 14h20

      Moi ce que je trouve ridicule c’est l’inquiétude que manifestent certaines personnes dont vous, quant à la bonne réputation de la France ” à l’étranger ” .

      J’aimerais bien voir un plug anal géant à côté du Washington Monument, ça me ferait bien rigoler mais je vous parie mon salaire mensuel sans trop me risquer que cela n’aura jamais lieu

      http://asla.org/guide/site.aspx?id=35779

      ou alors sur Times Square ?

       0

      Alerter
    • julien // 21.10.2014 à 16h11

      Ce n’est pas un artiste mais un businessman

       0

      Alerter
  • remi // 21.10.2014 à 12h35

    Quand je pense que la construction de la basilique du sacré cœur a été la réponse du pouvoir à la destruction de la colonne Vendôme par la Commune de Paris, je frémis à l’idée de ce qui nous attends en réponse au dégonflage du plug de Mc Carthy 😉

     0

    Alerter
  • nono // 21.10.2014 à 13h16

    C’est pas fini de faire mumuse avec ce plug Olivier…!
    Evidemment ce plug est à sa place… Vendôme.
    Evidemment Mc Carthy est un artiste.

    “Ce monde n’est, je vous l’assure, qu’une immense entreprise à se foutre du monde!” – Céline

     0

    Alerter
  • Scrofulator Bubonique // 21.10.2014 à 14h01

    NULAND, MC CARTHY ET… FUCK PARIS AND THE FRENCHIES ! Rock and roll attitude!

    “Fuck Paris”, pourquoi ce titre énigmatique pour illustrer ce commentaire sur les déconvenues de Paul Mc Carthy, concepteur de “produits artistiques”, déconvenues survenues le 16 octobre dernier, lors de l’installation de son “Tree”, Place Vendôme, lors du démarrage du dernier opus de la Fiac extra-muros ?

    Personnellement, je pense que Mc Carthy est un bon artiste. Et permettez-moi cette digression, je le comparerais volontiers aux bassistes de certains groupes de Metal, qui tiennent tout le groupe en jouant devant le temps impulsant à cette musique hurlante, une sensualité déroutante. Au registre musical, ils donnent le Groove et malgré leurs gueules patibulaires tatouées, leurs rictus grimaçants et leur gesticulations quelques peu psychotiques et hallucinatoires, il n’en reste pas moins que ces musicos hor pair, sont de véritables virtuoses.

    Chacun dans son registre.

    Revenons donc à Mac Carthy. Ce n’est pas un métalleux, mais il y a quelque chose de musical dans ses œuvres, du ciselé, comme les basses et les infra-basses du metal et peut-on dire, des gammes pentatoniques mineures savamment utilisées dans ce genre musical. Mac Carthy est un gros bosseur, il ne ménage pas sa peine, pour nous avoir donné des “oeuvres” gesticulatoires, iconographiques et esthétiques qui me permettent cette analogie musicale. Pour les profanes, si le metal peut paraître scatologique dans son apparent désordre, particulièrement dans sa déclinaison industrielle, dans ses tentatives scéniques plus que scabreuses et horrifiques, l’on est tenté de faire le parrallèle entre le dégueulis de décibels métalloïde et le dégueulis récent de Mc Carthy, exposé place Vendôme. Chez les mettaleux, il y a une tradition du scatologique et de l’horreur accompagnées de violences scéniques théâtralisées, comme ce fut particulièrement le cas avec les Plasmatics de Wendy O’Williams en leur temps. Pensons aussi à Slipknot.

    L’esthétisme de McCarthy a quelque chose de celui de Wendy O’Williams. Or,si l’esthétisme de Mc Carthy s’accompagne d’une dimension scatologique, l’esthétisme de Wendy O’Williams est d’essence “eschatologique”. L’eschatologie est également présente chez McCarthy, mais dissimulée derrière un contenu esthétiquement très travaillé. Travail de plasticien me direz-vous, mais avec des nuances…

    Et la comparaison s’arrête là.

    Situer plus ou moins Marc Carthy dans un seul cadre esthétique: ayons d’abord à l’esprit que cet artiste contemporain est Américain. Son esthétisme est propre à l’eschatologie étasunienne que l’on retrouve d’ailleurs partout, autant dans la musique que dans les différentes expressions artistiques, particulièrement marquées dans le registre strict de ce pays en perdition où le désordre et le profit font preuves de loi exacerbé par un existentialisme outrancier.

    Place Vendôme, Mac Carthy nous offre du Mac Carthy, mais l’on se pose dès lors la question de se demander quelles sont les responsabilités idéologiques de Mac Carthy dans le choix de cette pièce très spéciale , à fortiori située place Vendôme, elle même située en France, au coeur de l’Europe. Je ne peux dans le cadre géo-politique états-unien actuel, m’empêcher de faire le rapprochement avec le fameux “Fuck UE” de Nuland.

    Ce “Fuck UE” hypocrite et sournois et qui se voulait discret, fit en un tour de main, le tour de la planète à la vitesse de la lumière internet, grâce, dit-on aux services secrets russes qui ont intercepté en février dernier une conversation téléphonique entre Victorial Nuland et l’ambassadeur états-unien à Kiev, Geoffrey Pyatt, les deux complolant allègrement quant aux modalités du coup d’Etat qu’ils préparaient en Ukraine.

    Non ! ce rapprochement entre l’oeuvre artistique de Mac Carthy et le Fuck Ue de Nuland ne peut être tout à fait fortuit. Non !

    Car tous les évènements majeurs qui se passent sur la planète sont liés entre eux pour former un conglomérat nauséabond et ont leur propre cheminement, bien souvent hors du contrôle de la volonté humaine, mais bien entendu, téléguidés par des individus ou des groupes cooptés par le besoin soit, d’engendrer un égrégore, soit d’incorporer subtilement dans le mental humain, des notions propres à soutenir des intérêts et des visées bien spécifiques et spécieuses. Nous avons là l’ingénierie sociael à grande échelle et force est de constater le rapprochement, et le continuum d’une politique du désastre qui nous échappe tant, mais qui se trouve dans tous les détails, même les plus innocents en apparence comme une oeuvre d’art, par exemple. Quoi ? Me direz-vous ? Qu’est-ce qu’un godemiché planté sur une place peut avoir de lien avec la politique étrangère états-unienne.

    Je m’explique : les Etats-Unis dans leur volonté de déstructurer l’ensemble de la société des humains consolide autant que faire se peut, leurs injections virales tous azimuts et l’art n’est bien sûr, pas en reste. L’égrégore consistant pour une partie de la population de ce pays à participer, de près ou de loin, passivement ou activement, à cette entreprise de déstructuration, de déshumanisation, de désorganisation du reste du monde pour pérenniser leur hégémonie planétaire en perte de vitesse, directement menacée par ceux qui refusent les diktats d’une financiarisation unipolaire de la planète.

    Bien que Mac Carthy soit un bon artiste, par un sens aigu de la description crue de l’état de la société dans laquelle il vit, son travail devient problématique quand, par un jeu d’inversion conceptuelle perverse, il se met au service d’un système déstructurant. Il serait naïf de croire que cette installation, Place Vendôme soit purement l’oeuvre candide d’un Béotien. Cet homme est bien trop impliqué dans le système oligarchique pour prétendre comme il a tendance à le faire, pour se dédouaner de la vulgarité de la démarche, à un étonnement ingénu.

    Le symbole veut bien dire ce qu’il veut dire et il me parait absolument faussaire de sa part, un 16 octobre de surcroît, d’avoir monté un …”Sapin de Noël” !
    D’ailleurs nous nageons en pleine phallocratisme éducatif : nos instances dirigeantes prétendant que les cours d’éducation sexuelle à nos bambins en maternelle et avant l’âge de raison, sont un “bienfait pour l’enfant”, et prétendre également que le vaccin contre le Papillona virus, préserverait la santé des enfants de sexe féminin avant leur puberté relève de l’ignominie. Que d’attaques et d’offenses contre le Peuple !

    La saillie scatologique de Nuland, “Fuck UE” n’a à l’époque chez les dirigeants français et européens, ému personne. Aucun de nos dirigeants ! Rien ! Quelques molles protestations dans les autres pays européens, je suppose pour la forme. Car l’injure faite aux peuples d’Europe par Nuland, est grave dans son essence. Alors, quelle implications politiques plus qu’artistiques, peuvent donc avoir nos dirigeants dans ce type de décision et de dérision, d’orner la place Vendôme, centrale, parisienne, capitale de la France, d’un pays européen, d’un engin qui en gros voudrait dire : -allez vous faire enc…, tous autant que vous êtes ? Mac Carthy, se fait, à coups de millions, l’horripilant complice de cette mascarade horrible dans ses arcanes, celles du pouvoir, et dans ses implications sombres contre le bien commun ?

    Ou alors, le jeu est-il encore plus pervers ? Provoquerait-on le peuple par des formulations explicites et déstructurantes pour mieux le diaboliser ensuite au non de la liberté d’expression, pour mieux lui assener son arriération, son manque de culture, d’ouverture, de tolérance, et le mettre dans une position d’inconfort inouï, d’anxiété chronique ? Et cela, à bien y réfléchir, se retrouve à tous les niveaux de l’architecture sociétale. La volonté d’humilier, de décérébrer et d’infantiliser est aujourd’hui arrivé à un tel niveau de vilénie que l’oligarchie n’hésite plus, avec la complicité d’artistes issus eux-mêmes du peuple, en les soudoyant à coups de millions, à nous injurier en place publique et à grande échelle avec un cynisme incommensurable.

    Après la casse programmée des classes moyennes et de tous les acquis du Conseil national de la résistance, après avoir installé une junte fasciste en Ukraine et financé des partis explicitement Nazi dans les pays baltes, après avoir réécrit l’histoire de la résistance en la minorant au possible, voila que l’Oligarchie, cette plouc-tocratie arrogante et verbeuse, nous Enc.. sur la place publique nous disant que nous devons accepter cela au nom de l’Art Contemporain !

     0

    Alerter
    • Patrice // 21.10.2014 à 18h57

      Plus sobrement: dans ce genre de “performance”, la seule chose qui compte c’est le message. Et là le message est clair: insultant.

       0

      Alerter
      • passenger // 21.10.2014 à 20h23

        c’est quoi le message, à part dégouter à vie du Ketchup?

         0

        Alerter
  • arthur78 // 21.10.2014 à 15h16

    Allez je mets un vrai artiste “be happy” je pense qu’il faut raffraichir les esprits : on étouffe …
    =
    http://www.youtube.com/watch?v=JRMOMjCoR58
    =

     0

    Alerter
  • koral // 21.10.2014 à 15h47

    L’idée de coller cette tête sur le corps de Coluche me déplait tellement, que je parlerais d’une souillure.

     0

    Alerter
  • Glude // 21.10.2014 à 16h05

    Olivier Berruyer,

    Il faut que tu reprenne la définition de libéralisme.

    La merde de McCarthy n’est exposée au public qu’à cause de décisions d’Etat, qui dilapide l’argent des impots dans ce dont les gens ne veulent pas et n’ont pas demandé (et le montrent en le détruisant).

    Mais en Socialie, l’Etat stratège, qui sait mieux ce que les individus veulent que les individus eux mêmes, a pour mission d’éduquer la populace avec sa Kulture.

    Hamdullah, on en a bouffé.

     0

    Alerter
  • arthur78 // 21.10.2014 à 16h09

    Y a t’il un endroit ou on puisse voir la cote de mc carthy, j’ai regardé sur le top 500 de ArtPrice il n’y est pas?
    =
    http://www.artprice.com/
    =
    http://imgpublic.artprice.com/pdf/artprice-contemporary-2012-2013-fr.pdf
    =

     0

    Alerter
    • arthur78 // 21.10.2014 à 16h11

      et pourtant le marché de l’art monte depuis 3 jours
      =
      http://www.fortuneo.fr/fr/bourse/fiche-valeur/FTN000023FR0000074783/cours-artprice-com.jsp
      =

       0

      Alerter
      • sadsam // 21.10.2014 à 21h49

        @arthur,

        Depuis dimanche je me suis fais la réflexion que je n’avais jamais vu d’oeuvre de Paul Mc Carthy dans les beaux appartements ou maisons des Delanoe, YSL, BHL, à Marrakech, à Tanger, dans le Midi, à Paris, dont on voyait des photos dans “Elle Déco” (Groupe Lagardère ?) il y a une quinzaine ou une dizaine d’années.
        Que faut-il en déduire ?

         0

        Alerter
  • André // 21.10.2014 à 17h03

    La déclaration du sieur Hollande « Paul McCarthy (…) a été (…) souillé dans son œuvre » mériterait une analyse approfondie, tant elle est caractéristique du « personnage » qu’il est devenu depuis son élection à la présidence de la France.

    Je vais tenter l’expérience en m’aidant du dictionnaire en ligne « Le Trésor de la langue française » (TLF).

    « Souiller », verbe transitif est pris, ici, dans son sens figuré de « Avilir, flétrir, salir une personne, ses attributs, ses affects. Souiller le nom, l’innocence, la vie de qqn ».

    Dans ce sens, le sieur Hollande aurait pu déclarer, plus simplement, quelque chose du genre : « l’honneur (la dignité, la réputation … ) de McCarthy a été souillée. Mais il ne déclare pas cela, car il sait très bien que des « artistes » du genre de McCarthy sont très friands du scandale portant sur leur personne. Il déclare « Paul McCarthy (…) a été (…) souillé dans son œuvre ». Dans son « œuvre » et non pas dans sa personne, « œuvre » n’étant pas le rosebud en question, mais, disons son « art ».

    Donc, « Paul McCarthy (…) a été (…) souillé dans son art » ; plus simplement dit (mais cela est-il possible de la part du sieur Hollande ?), « l’art de McCarthy a été souillé (avili, flétri, sali …) ». A l’évidence, « souiller » a, dans la bouche du sieur Hollande, une connotation profondément religieuse : « RELIG. (…) violer une chose sacrée. Souiller un autel » comme le dit le TLF.

    Il ne vient pas à l’esprit du sieur Hollande que le rosebud de McCarthy, exposé dans l’espace public, n’a, pour beaucoup de personnes que je crois majoritaires, aucun caractère sacré, bien au contraire : cet objet « avilit », « flétrit », « salit » leurs « affects » (pour reprendre les termes du TLF) ; et c’est le moins qu’on puisse en dire.

    Le TLF nous apprend qu’il existe un emploi pronominal de « souiller » : « Se vautrer dans la fange, la boue. Pour les sangliers isolés, il n’en est pas de même : la panse garnie, ceux-ci prennent le chemin des écoliers, vermillant ici, se souillant là (VIDRON, Chasse, 1945, p. 103) ». « Là » = dans la « fange », la « boue ». La déclaration du sieur Hollande « Paul McCarthy (…) a été (…) souillé dans son œuvre » pourrait, en ce sens, constituer un fameux lapsus.

    Revenons à ce que je disais au début : la déclaration du sieur Hollande est « caractéristique du « personnage » qu’il est devenu depuis son élection à la présidence de la France ».

    D’abord, son personnage public. De son « ennemie » (avant son élection), la finance est devenue son « amie » (depuis son élection) ». Le pauvre, il avait perdu de vue que la finance est une « chose sacrée » et que sa critique ne peut que la « souiller » comme on « souille un autel ».

    Ensuite, son personnage privé. En déclarant être « aux côtés » de MacCarhy, je ne peux m’empêcher de penser que le sieur Hollande trouve de fortes ressemblances entre son « cas » et celui de cet « artiste » : son œuvre sacrée à lui (sa liaison avec Trierweiler) n’a-t-elle pas été souillée par les révélations publiques de son ex-compagne ?

     0

    Alerter
  • Joanna // 21.10.2014 à 18h52

    On a oublié une hypothèse :
    Hollande a peut-être pensé que ce “Tree” c’était un hommage à Michel Sapin …

     0

    Alerter
  • passenger // 21.10.2014 à 20h20

    Hollande est une sorte de malédiction. on croit toujours toucher le fond, et pourtant… Pas étonnant que ce soient les socialistes qui nous emmènent en enfer. il faut être au PS pour ne pas vomir cette époque (et sans manger le vomi derrière). la défense courageuse de l’artiste qui fait enfiler des chèvres par des enfants ne peut s’envisager sans le silence absolument complice du président qui ignore le massacre des habitants du Donbass. Faut être au moins au CNRS pour trouver une raison de voter socialiste.

     0

    Alerter
  • Serge // 21.10.2014 à 20h54

    Le mot “Art” n’existe pas dans les autres cultures et civilisations , son acception actuelle est une invention récente et européenne ,pointant son nez à la fin de la renaissance et existant pleinement à partir du 19° siècle .La perversion du sens originel d’un métier ne pouvait mener qu’à l’usure auto-référente et narcissique ,et à la perversion tout court .
    Combien de fois faudra -t-il vous le répéter ??
    La beauté elle ,par contre n’est pas réservée à ce domaine,on la trouve aussi bien en géométrie que dans un geste .
    Cultivons la beauté au même titre que la vérité .

     0

    Alerter
  • Slavyanka // 21.10.2014 à 22h51

    Finalement, je suis très contente de la réaction des gens face à cette (non-)œuvre scandaleuse et obscène. Ca prouve que les français ne sont pas complètement abrutis et il y a des esprits sains dans ce pays dont je suis fière.

    J’ai entendu le galeriste français de cet artisse dire à la téloche que nulle part ailleurs ses créations scatos n’avaient pas suscité ce genre de réaction “disproportionnée” qu’en France. Ca prouve que le bon goût des français et leur sens de l’esthétique n’ont pas encore été totalement perverti par la pseudo-culture des néo-libéraux dont le but est d’abrutir et ainsi de mieux asservir le peuple.

     0

    Alerter
  • Slavyanka // 21.10.2014 à 23h16

    Un peu hors sujet mais ça aussi c’est peut-être de l’art…. culinaire.
    Je ne sais pas exactement où l’action se déroule mais les mangeurs de ce “Lenin-cake” font penser au cannibalisme 😉

    https://www.youtube.com/watch?v=dWfmJKTvlxY

     0

    Alerter
    • sadsam // 22.10.2014 à 01h21

      @aaaahhhh Slavyanka, j’ai crû m’évanouir.

      A ne SURTOUT pas regarder pour ceux avaient visité le mausolée sur la place Rouge quand Illitch y était encore.

       0

      Alerter
      • Slavyanka // 22.10.2014 à 18h32

        Да, бедный дедушка Ленин, Владимир Ильич! 🙁
        Pauvre grand-père Lénine qui était si adulé autrefois !…
        Mais bon quant à moi j’admire beaucoup plus le tsar Nicolas II qui a été assassiné sous l’autorité de ce voyou de Lénine…

         0

        Alerter
  • Van // 21.10.2014 à 23h58

    a force de vouloir intervenir et de placer des marionnette cloune en Afrique et ailleurs , la France cest fait mettre une marionnette comme président , cest l’effet boomerang , si on veux réellement un vrais président faudra naturellement arrêter de s’immiscer dans la politique intérieur d’autre pays ou bien accepter Hollande et fermer nos gueules .
    l’œuvre de Paul McCarthy a la place Vendôme n’est quun bras d’honneur et un message : si vous accepter la politique extérieur française vous pouvais vous le mettre , la preuve sont les réactions virulent des verts qui est comme par hasard sur cette ligne mondialiste interventionniste apatride .

     0

    Alerter
  • Georges // 22.10.2014 à 00h08

    Je vais partir sur autre chose, pêle-mêle et de simple intuition, sans argument.

    Si les situations économique et politique étaient favorables, s’il n’y avait pas des attaques systématiques contre les acquis du «vivre ensemble en solidarité», si au moins un ou deux points du programme (celui qu’on reçoit à domicile, l’officiel, que j’ai gardé) du candidat désormais président avaient été suivis, si la France ne s’était pas embarquée bêtement dans cette soumission UE-USA sur l’Ukraine, le Tafta et tout le reste, bref, si le peuple n’était pas continuellement trahi, avec le très dangereux précédent qui a consisté à contrer le résultat du référendum, toutes les classes politiques confondues, alors cette oeuvre d’art aurait été bien mieux acceptée……..pour une semaine disons.

    Pour moi c’est une oeuvre d’art tout simplement parce que le système de pouvoir dit que c’est une oeuvre d’art, c’est l’histoire qui jugera de ce qu’elle représente.

    Mais je peux avoir un avis actuel, puisque j’accepte de pouvoir me tromper. L’oeuvre montre, selon moi, c’est mon sentiment, que le système de pouvoir se moque totalement du peuple, il y a un mépris, un nouvel esprit de féodalité envers des sujets et non plus des représentants de citoyens.

    Ce sont les décisions de cette exposition, avec les finances associées, en ce lieu, qui sont comme une goutte d’eau qui fait déborder le vase, vase qui aurait été capable d’accepter beaucoup de gouttes d’eau dans une autre ambiance sociétale.

    Le pouvoir impose sa vision. Il a perdu la conscience du fait qu’il représentait le peuple, qu’il organisait le vivre ensemble. Et il n’a rien à proposer dans la balance pour équilibrer. Que des principes généraux relatifs à l’art, mais en fait, relatifs à leurs décisions qui ne sauraient être remises en cause car ils ont été élus. Ils estiment avoir des chèques en blanc (cf commentaire présidentiel). D’où un ras-le-bol.

    Imaginons un artiste russe invité à exposer. On sent bien que ça ne se ferait pas.
    Le choix et la décision, sont à nouveau un acte de soumission, et ce type d’oeuvre également. Et c’est ce qu’un certain public français ressent, c’est notre tradition.

    On aurait pu trouver une place en banlieue par exemple, histoire de faire quelques émeutes. Place Vendôme, ça aurait dû pouvoir passer.
    Ou bien la mettre à l’aéroport de Roissy, en faisant une réduction sur le billet RER pour permettre aux foules d’aller s’extasier devant l’oeuvre, avec entrée gratuite pour se donner la chance de quelques visiteurs spécialistes de l’art contemporain.

    Si l’étasunien, qui a mis son nom sur l’objet pour lui donner le statut d’oeuvre grâce au nom qu’il a su se construire, a un peu de conscience, il aura certainement apprécié la réaction, puisque cet art cherche une limite qu’il semble ne jamais trouver, et qui pour le coup a trouvé, c’est un type d’art (pas l’art contemporain, mais cet art contemporain particulier) qui ne vit que de la surenchère. Il a fallu attendre quarante ans pour que quelqu’un dise : non. Et ça ne pouvait être qu’un anonyme dans l’illégalité, tant le système est lourd et pesant.

    A mon avis il n’a même pas réalisé l’objet, il a fait une commande toute bête basée sur un modèle déjà existant, il lui a suffit d’employer des techniciens réalisateurs, de signer un contrat, c’est aussi en ce sens qu’il y a rupture avec les artistes passés qui avaient une compétence et fournissaient un travail avec passion.
    Et l’hypothèse qu’il ait une culture pour avoir cette idée pour ce lieu, bof……que ceux qui veulent y croire y croient.

    C’est aussi de l’art car ça représente une réalité de notre société, des gens qui s’enrichissent de façon impressionnante sur du rien, sur des bulles, sur un système financier délirant, et donc on peut faire le parallèle.

    Le terroriste de l’art, le vandale, ou le héros, selon comment on perçoit la chose, n’a fait que dégonfler la structure. Il n’y a pas eu destruction irréversible, il y a eu un acte symbolique. Et la réaction, de la part du système, à l’acte symbolique, ça serait intéressant d’analyser le pourquoi de sa démesure. C’est bien selon moi, qu’il y a quelque chose derrière relatif au politique, à l’autorité.

    Est-ce que les défenseurs de l’oeuvre «subversive» ne s’offusquent pas tout simplement parce que le dégonfleur n’a pas respecté la morale imposée au public relativement à l’objet «oeuvre d’art», en fait la loi, étant bien entendu que selon eux, aucune morale ne s’impose au producteur de l’objet ? Personnellement, j’assume un choix, mais j’estime qu’il est relatif, les opposants au dégonflement pourraient avoir la délicatesse de ne pas sortir un argument absolu «d’art sacré en toute circonstance» et qui s’imposerait à tous en tout lieu selon une loi divine.

    C’est quoi finalement être subversif ?

    Tout le monde aura certainement remarqué que cet art «subversif” bénéficie de toute la logistique du système, droit d’accès sur un lieu très fréquenté, surveillant rémunéré, rétribution et invitations au frais du citoyen ringard qui s’inquiète pour ses acquis «faramineux», éventuellement intervention des forces de l’ordre et de la justice si besoin, tout ça pour que l’oeuvre rentre dans les yeux des citoyens, qu’ils le veuillent ou non.

    En tout cas, je vois que certains, pas comme moi, ont le sens de la formule courte et bien faite et qui porte. Merci, j’ai bien rigolé à la lecture de certains.

     0

    Alerter
  • inquietor // 22.10.2014 à 09h29

    Bonjour,

    Quelqu’un a t-il suivi la piste de l’argent?

    Je m’interroge sur la collusion FIAC / REEDEXPO / MAIRIE de PARIS, l’exposition de ce plug a t-elle été financée par les contribuables parisiens? Si oui il y a d’autres questions à poser…

    Bonne journée.

     0

    Alerter
  • willybear // 22.10.2014 à 10h45

    Soyons clair et concis,
    qu´y a t il de créatif ou “artistique” dans le fait de surdimensionner un objet ou un élément matériel ( gode, étron, canard en plastique, chien en baudruche, etc…) cette soi disant création basée sur le détournement (en quoi d´ailleurs) par l´enormisation, ou enormification, (je sais, mais je “crée” un peu de vocabulaire ;-)?

    Il ne s´agit que de poseurs sans aucun sens novateur, créatif ou stimulant, et de plus ils n´inventent absolument rien de nouveau, même dans la supposée provocation.
    Il me souvient un étron de Gaetano Pesce que j´avais vu, et senti malheureusement, la vitrine ayant des fuites, au musée d´art moderne il y a 20 ou 30 ans, après y être entré sans connaitre cette exposition temporaire.Et il n´était pas le premier scato artiste, loin de la.

    A la question de savoir exactement ce que cette vitrine représentait, posée au gardien, celui ci m´avait tout simplement répondu sans même sourire: ” de la merde!”.

    Il n´est que de visiter les expos des FRAC ou autres organismes thuriféraires du copinage artistique pour constater le règne absolu du foutage de gueule payé par le contribuable, ceci depuis des décennies.

    Alors oui Olivier, il s´agit bien d´une agression visuelle et intellectuelle du citoyen par imposition de “valeur” de la part de l´oligarchie (car sans rosebud !), et c´est la le vrai problème.
    Ça participe de la propagande.

     0

    Alerter
  • Caius Gracchus // 22.10.2014 à 11h35

    Je suis désolé mais autant chacun est libre de penser que l’oeuvre de Mc Carthy n’avait ou pas à être érigé place Vendôme, autant il ne faudrait pas faire passer l’absence de connaissance en matière d’art contemporain pour une sorte de sain bon sens populaire. Car le bon sens n’a surement rien à voir ni n’a jamais eu à voir avec l’art. Le bon sens c’est ce qui fait rejeter toute la production artistique depuis 1863, voire même avant avec les scandales suscité par Courbet. Rien n’est plus opposé au “bon sens” que Picasso, Matisse, Duchamp, Pollock etc. Et rien n’était plus opposé à la décence et à la “common decency” de l’époque que la mort de la Vierge du Caravage, qu’une grande partie de de la production maniériste du 16e siècle, que certaines œuvres de Véronèse (obligé de s’expliquer devant l’inquisition) etc. Voulez vous que l’on parle de la sexualité explicite dans les tableaux de Tintoret? les allusion à la sodomie (homosexuelle et hétérosexuelle, pour parler de manière anachronique) dans de nombreux tableaux du 16e siècle? la représentation de la confusion des genres dans d’autres tableaux de l’époque, peint par le Parmesan, Le Corrège etc?
    Sinon il y a de nombreuse erreur de raisonnement sur l’art contemporain par exemple : plaquer un discours sur les “néo libéraux” et un type d’expression artistique : expliquez moi ce qu’est un art néo libéral parce que moi je vois pas… expliquez moi en quoi Mc Carthy est néo libéral? si c’est la domination du marché sur l’art et bien c’est une vérité depuis la fin du 19e siècle, et c’est le marché et de grands galeriste qui ont fait le succès des impressionnistes (et de bien d’autres après)… Sinon Mc Carthy développe un discours politique qui en tout cas est franchement anti républicain/conservateur et anti néo conservateur. S’il développe un discours qui est de mauvais gout, il n’est pas vide de sens : discours sur le statut de l’objet, sur les images, sur la présence de la pornographie et du sexe dans notre vie quotidienne. Et on ne peut nier que ses créations sont drôles. Après on peut avoir un discours critique sur ce qu’est aujourd’hui sur ce qu’on nous présente comme “l’art contemporain” qui privilégie un certain type de création qui ne fait que répéter les ready made de Duchamp et disqualifie la représentation figurative, comment les grandes collections capitalistes imposent un nouvel art pompier et comment on disqualifie toute critique de certains aspects de l’art contemporain comme réactionnaire, populiste et ignorante… pour conclure je trouvais pour ma part réjouissant qu’on expose un grotesque et gigantesque plug anal place Vendôme, la place des bijouteries de luxe et du ministère de la Justice… ^^

     0

    Alerter
    • Serge // 22.10.2014 à 22h15

      i@Caïus Mais oui ,on y croit,on y croit …
      Toujours le même baratin antichrétien ,l’inquisition toussa …
      N’empêche que tous les artistes que vous citez avaient des commandes de l’église ,malgré quelques anicroches ici ou là,même mon cher Michelangelo Merisi,dit le Caravage ,quand il était en fuite,poursuivi pour meurtre .
      En outre ,la peinture que nous aimons s’est quand même développée grâce ,et dans le cadre du christianisme catholique ,depuis Cimabue.Parce que auparavant,il y eu le concile de Nicée autorisant la représentation du christ et les icônes .La peinture européenne est par essence ,chair,carnation .
      Je n’ai pas le temps,mais je vais répondre à certains sir la contestation ,même si c’est bien tardif,en montrant que l’art constestataire moderne et contemporain ,n’est qu’une expression de l’art comme haine de soi.L’archétype de l’artiste de la haine de soi(l’occident ),étant déjà Gauguin ,l’ex agent de change de la bourse ,devenu peintre,en rupture de société,recherchant la “pureté primitiviste” ,tout en préoccupant de sa côte d’artiste …

       0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications