Les Crises Les Crises
28.août.201428.8.2014 // Les Crises

[Reprise] Les Bons, la Brute et la Crimée ou L’obsession antirusse, par Olivier Zajec

Merci 1
J'envoie

Reprise d’un papier du Monde diplomatique d’avril 2014 (NB. soutenez ce journal, il en a besoin et, lui, le mérite…)

Avec l’annexion de la Crimée au territoire russe, entérinée le 18 mars par M Vladimir Poutine, et les sanctions décrétées à l’encontre du Kremlin, la crise ukrainienne a pris les dimensions d’un séisme géopolitique. Comprendre ce conflit implique d’intégrer les points de vue concurrents de tous les acteurs. Mais, dans les chancelleries occidentales, les proclamations morales supplantent souvent l’analyse.

PAR OLIVIER ZAJEC

Ces dernières semaines, le traitement médiatique des événements en Ukraine en a apporté la confirmation : pour une partie de la diplomatie occidentale, les crises ne trahissent plus une asymétrie entre les intérêts et les perceptions d’acteurs doués de raison mais constituent autant d’affrontements ultimes entre le Bien et le Mal où se joue le sens de l’histoire.

La Russie se prête à merveille à cette scénarisation qui a le mérite de la simplicité. Pour nombre de commentateurs, cet Etat barbare gouverné par les Cosaques a la semblance d’un ailleurs semi-mongol tenu par les épigones du KGB, qui ourdissent de sombres complots au service de tsars névrotiques barbotant dans les eaux glacées du calcul égoïste (1). Reclus, coupés de leur époque, ces autocrates déplacent lentement des pions sur de grands échiquiers d’ivoire au lieu de lire The Economist. De temps en temps, ils coulent un sous-marin nucléaire pour le plaisir de polluer la mer de Barents, en attendant de susciter un référendum illégal dans leur «étranger proche» afin de reconstituer l’URSS.

Si on rassemble les lieux communs parus sur ce thème dans la presse occidentale — pas seulement depuis le début de la crise ukrainienne, mais depuis quinze ans —, ce chromo folklorique est à peu près ce que le lecteur ordinaire retiendra de la politique de l’actuelle Fédération de Russie. Cette perception globalement négative dégénérant en caricature relève d’une tradition bien ancrée.

Elle s’appuie tantôt sur des analyses qui soulignent la compulsion totalitaire et « mensongère » de la culture russe (2), tantôt sur la continuité supposée entre Joseph Staline et M. Vladimir Poutine — un thème prisé des éditorialistes français et des think tanks néoconservateurs américains (3). Elle trouve son origine dans les récits des voyageurs européens de la Renaissance, qui opéraient déjà un rapprochement entre les Russes «barbares» et les farouches Scythes de l’Antiquité (4).

Les événements de Maïdan à Kiev offrent un exemple des inconvénients analytiques qu’induit cette démonologie. Divisée linguistiquement et culturellement entre Est et Ouest, l’Ukraine ne peut garantir ses frontières actuelles qu’en maintenant un équilibre éternel entre Lviv et Donetsk, symboles respectifs de son pôle européen et de son pôle russe.

Epouser l’un ou l’autre reviendrait pour elle à nier ce qui la fonde, et donc à valider le mécanisme sans retour d’une partition A la tchécoslovaque (5). Elle est une éternelle fiancée géopolitique.

L’Ukraine ne saurait « choisir ». Elle se contente donc de se faire offrir des bagues coûteuses : 15 milliards de dollars promis par la Russie en décembre 2013, et 3 milliards par l’Union européenne au même moment pour accompagner l’accord d’association avorté. A chaque prétendant, elle accorde quelques assurances révocables : accords de Kharkiv, qui, en 2010, prolongeaient jusqu’en 2042 la location à la Russie de la base navale de Sébastopol, ou encore location de terres arables aux magnats de l’agriculture européenne. En réduisant ce ménage à trois géoculturel à un mariage forcé avec Moscou, les experts qui succombent à ce qu’il faut bien appeler l’obsession antirusse révèlent une sévère insuffisance analytique. Eux qui reprochent à M. Poutine de se borner au champ étroit de la politique de puissance font preuve l’une hémiplégie non moins condamnable en limitant leur horizon narratif à l’absorption libératrice de l’Ukraine dans la communauté euro-atlantique.

Contrairement à ce qui a pu être écrit, rupture des équilibres internes de cette nation fragile n’a pas eu lieu le 27 février 2014, date de la prise de contrôle du Parlement et du gouvernement de Crimée par des hommes armés — un coup de théâtre qui serait la réplique de M. Poutine à la fuite du président ukrainien Viktor Ianoukovitch le 22 février. En réalité, le basculement s’est opéré entre ces deux événements, précisément le 23 février, avec la décision absurde des nouveaux dirigeants de l’Ukraine d’abolir le statut du russe comme seconde langue officielle dans les régions de l’Est — un texte que le président par intérim a jusqu’ici refusé de signer. A-t-on déjà vu un condamné à l’écartèlement fouetter lui-même les chevaux?

M. Poutine ne pouvait rêver mieux que cette ineptie pour enclencher sa manœuvre criméenne. L’insurrection qui a mené à la chute de M. Ianoukovitch (élu en 2010), puis à la sortie de la Crimée russophone du giron de Kiev n’est donc que la dernière manifestation en date de la tragédie culturelle consubstantielle à cette Belgique orientale qu’est l’Ukraine.

A Donetsk comme à Simferopol, les Ukrainiens russophones sont en général moins sensibles qu’on ne le dit à la propagande du grand frère russe : la décrypter avec une ironie fataliste est devenu une seconde nature. Leur aspiration à un véritable Etat de droit et à la fin de la corruption est la même que celle de leurs concitoyens de Galicie. M. Poutine sait tout cela. Mais il sait aussi que ces populations, qui tiennent à leur langue, n’échangeront pas Alexandre Pouchkine et les souvenirs de la « grande guerre patriotique » — nom soviétique de la seconde guerre mondiale — contre un abonnement à La Règle du jeu, la revue de Bernard-Henri Lévy. En 2011, 38 % des Ukrainiens parlaient russe à la maison. Or la décision aventureuse et revancharde du 23 février a soudainement rendu le discours de Moscou véridique : pour l’Est ukrainien, le problème n’est pas que le nouveau gouvernement du pays soit parvenu au pouvoir en renversant le président élu, mais bien que sa première décision ait été de faire courber la tête à la moitié de ses citoyens.

 

Fantasmes bipolaires et romans d’espionnage

C’est ce jour-là que Maïdan a perdu la Crimée, dont personne n’a jamais oublié qu’elle avait été « offerte » par Nikita Khrouchtchev à l’Ukraine en 1954 (lire la chronologie ci-contre). D’où la remarque de M. Mikhaïl Gorbatchev le 17 mars, après le plébiscite par la population criméenne d’un rattachement à la Russie : « Si, à l’époque, la Crimée a été unie à l’Ukraine selon des lois soviétiques (…), sans demander son avis au peuple, aujourd’hui ce peuple a décidé de corriger cette erreur. Il faut saluer cela, et non annoncer des sanctions (6). » Ces propos ont fait l’effet d’une douche froide à Bruxelles, où se préparaient, en coordination avec Washington, une série de mesures de rétorsion contre Moscou (restrictions du droit de voyager et gel des avoirs de responsables ukrainiens et russes).

Si ce que veut la Russie n’est pas justifiable, il serait intéressant d’en comprendre les ressorts, avant de le condamner si nécessaire. D’autant que l’Ukraine pourrait perdre davantage que la Crimée, si d’aventure la fréquentation prolongée de la si courtoise Victoria Nuland (7) la poussait à adhérer à l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Certains des hommes forts du nouveau gouvernement, où siègent quatre ministres du parti ultranationaliste Svoboda (8), sont acquis à cette idée.

Peut-être serait-il temps de bannir la locution « guerre froide » des articles consacrés à la Russie. Historiquement inopérant, ce raccourci sert surtout à justifier l’expression pavlovienne de fantasmes bipolaires recuits. M. John McCain, ancien candidat républicain à la Maison Blanche et expert international reconnu de l’Arizona, en a donné un exemple notable en fustigeant M. Poutine, « impérialiste russe et apparatchik du KGB » enhardi par la « faiblesse » de M. Barack Obama. Lequel, sans doute trop occupé par l’assurance-maladie de ses concitoyens, ne réalise pas que « l’agression en Crimée (…) insuffle de l’audace à d’autres agresseurs, des nationalistes chinois aux terroristes d ‘Al-Qaida et aux théocrates iraniens » (9). Que faire? « Nous devons nous réarmer moralement et intellectuellement, répond l’ancien colistier de Mme Sarah Palin, pour empêcher que les ténèbres du monde de M Poutine ne s’abattent davantage sur l’humanité. » Discours qui, pour dénoncer des théocrates, n’en abuse pas moins du registre théologique.

A Washington et à Bruxelles, dans un style voisin, on semble s’être entendu pour souffler sur les braises de la crise ukrainienne au lieu de l’apaiser. A l’écart de ces outrances, l’impavide Mme Angela Merkel téléphone (en russe) à M. Poutine.

* Chargé de recherche à l’Institut de stratégie comparée (ISC), Paris.

(1) Bernard-Henri Lévy, «L’honneur des Ukrainiens», Le Pole Paris, 27 février 2014.

(2) Alain Besançon, Sainte Russie, Editions de Fallois, Paris, 2014.

(3) Steven P. Bucci, Nile Gardiner et Luke Coffey, «Russia, the West, and Ukraine : Time for a strategy — not hope », Issue Brief 004159, The Heritage Foundation, Washington, DC, 4 mars 2014.

(4) Cf. Stéphane Mund, Orbis Russiarum, Droz, Genève, 2003.

(5) La «révolution de velours» de 1989 conduisit en 1992 à la scission de l’Etat en deux entités, sur une base ethnolinguistique,

(6) Déclaration à l’agence Interfax, 17 mars 2014.

(7) Au cours d’une conversation téléphonique avec l’ambassadeur américain en Ukraine rendue publique en février, la sous-secrétaire au département d’Etat chargée de l’Europe s’est exclamée : «Que l’Union européenne aille se faire f !»

(8) Lire Emmanuel Dreyfus, «En Ukraine, les ultras du nationalisme », Le Monde diplomatique, mars 2014.

(9) John McCain, « Obama has made America look weak», The New York Times, 14 mars 2014,

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

164 réactions et commentaires

  • Noam // 28.08.2014 à 01h13

    J’aurais titré : Maïdan, ou la phantasmagorie honteuse du national socialisme expérimental européen…

      +0

    Alerter
    • Raskolnikov // 29.08.2014 à 21h56

      Mais oui ! On sait maintenant que ce n’est pas euro-Maïdan qu’il faut dire ! Mais euro-Maïdanek !
      Bon, c’est juste pour faire un bon mot. Il y avait des gens biens à Maïdan, contre la corruption et les oligarques. Mais il y avait aussi des nazis qui ont viré à coups de barre de fer les délégations des syndicats du Donetz qui venaient naïvement participer au mouvement ! Ne répétez ce vilain jeu de mots à personne ! Surtout pas aux lecteurs de Monde !

        +0

      Alerter
  • Kiwixar // 28.08.2014 à 01h53

    Merci pour cet article très intéressant.

    Je pense qu’il y a désormais un schisme civilisationnel additionnel important en Ukraine, explicité par les deux républiques “populaires” qui résistent à Kiev : c’est tout simplement le fort désir de liberté, de souveraineté et de vraie démocratie auto-gérée, au niveau proche, sans ingérence étrangère.

    D’un côté, les Ukrainiens sont en train de s’apercevoir que le vizir chocolaté a remplacé le calife à la place du calife, et que rien n’a changé sur le principe, mais que tout a empiré dans le quotidien, avec de la terreur, des disparitions, et même des oligarques prenant tranquillement possession de fiefs entiers, comme Kolomoiski à Dniepropetrosvk, sur le modèle féodal.

    D’un autre côté, une alternative est en train de naître, avec des dirigeants résistants dont l’altruisme va jusqu’à risquer leur vie au front, dans le “vert”.

    La Russie semble avoir bien compris cette aspiration mondiale qui jure avec les calamités apportées par les Zuniens, car ils mettent en avant leur désir de non-ingérence en Ukraine mais aussi dans d’autres pays, non-ingérence qui est d’ailleurs un point important de l’Organisation de Shanghai et de l’Union Eurasienne, et un point attractif pour de nombreux pays dont les dirigeants aiment profiter de leur main-mise absolue sur leur pays.

    Les échos de cette aspiration populaire à l’auto-gestion sans ingérence risquent de dépasser largement les frontières de l’Ukraine, car elle résonne fortement dans les coeurs et les esprits européens noyés comme des chatons dans une mélasse orwellienne où il devient de plus en plus difficile de joindre les deux bouts, pendant que toute la richesse est aspirée par une oligarchie financière internationaliste qui aime autant l’absence de frontière que les mafias, les religions et le virus ebola.

    L’UERSS est en train de mourir au Donbass, et ces Résistants entreront, je l’espère, au Panthéon des héros européens ayant combattu le fascisme et la tyrannie. Quant à nous, on devra à nouveau à des “Russes” notre liberté.

      +0

    Alerter
  • Louis // 28.08.2014 à 03h06

    J’ai commencé moi même à lire le Monde Diplomatique il y a quelque mois. C’est un journal qui tranche avec les autres de par la qualité et la longueur de ses articles mais également par la profusion de sources citées à la fin de chacun d’entre eux.

    Chaque page est intéressante, on apprend toujours quelque chose.

      +0

    Alerter
  • isidore // 28.08.2014 à 07h42

    On a tord de se focaliser sur la Crimée , à propos de l’Ukraine , il s’agit d’une simple remise en ordre , de la supression d’une anomalie , la Crimée est Russe . Si l’on veut se refaire l’Histoire en arriére et croire pouvoir rebifurquer autrement , on se gourre , parce que le rapport de force Russie / Occident a largement basculé en faveur de la Russie . La faiblesse due à l’effondrement de l’URSS ne fut qu’un bref passage .
    D’accord avec cet article quand aux clichés tirées d’une histoire caricaturée , mais cette crise Ukrainienne reproduit les grandes tendances historiques , comme l’embryon l’évolution de l’espéce .
    Le couloir qui va de la Mer Noire à la Baltique a toujours été convoité comme variante de la route de la Soie c’est à dire la grande route commerciale qui unit les continents et dont le controle donne le pouvoir sur le Monde , en concurrence avec celle des Mers ( qui elle va du Pacifique à la péninsule Arabique ) .
    On retrouve les mémes enjeux Polonais , Lithuaniens , St Empire , Chevaliers Teutoniques , Prusse , etc ont successivement ou alternativement tentés leur chances . Aujourd’hui ce n’est plus le chemin vers la Soie et les épices mais vers le gaz et le pétrole d’Asie Centrale et du Moyen-Orient . ET l’Ukraine est une création Russe , plus précisemment Cosaques au ‘Service’ des Russes contre ces prétendants dits Occidentaux qui traitaient les Ukrainens en sous hommes . Sans oublier les Galiciens , collabos notoires . On retrouve à l’heure actuelle tous ces ingrédiens et on se rejoue le scénario . Selon moi avec la méme issue : subordination des Galiciens dans un état tempérant le pouvoir Russe . La Crimée est une pure création Russe comme St petersbourg au Nord qui vent vérouiller tout çà .
    De méme que pour l’Afghanistan dont des conquérants aussi puissants qu’Alexandre , les Turcs ,les Mongols , avec Gengis Khan et Tamerlan , puis l’Empire Britannique n’ont jamais pu domestiquer , il y a une prétention exhorbitante à croire réussir là où des tendances de fond se sot manifestées à plusieurs reprises . L’aspect exponentiel du développement mondial donne l’illusion à certains de vivre des situations entiérement nouvelles alors qu’il suit une méme droite magré cette exponentiation .

      +0

    Alerter
  • Nicolas // 28.08.2014 à 08h35

    Je parlais hier du désert militaire qu’il y avait derrière le front, du côté contrôlé par la junte, et signalait que cela pourrait entraîner des progrès fulgurants de la Novorossie dans les prochains. Ben voilà, certaines sources disent que la Novorossie est déjà à Gulyaïpolé, à plus de 100 km à l’ouest de Donetsk dans la région de Zaporojié.
    La Novorossie est également en passe de réaliser l’encerclement de Marioupol: ils sont dans la banlieue est de Marioupol, contrôle le nord (la route principale vers Donetsk), et à l’est sont arrivés à la côte à Ourzouf (qu’ils ne contrôlent pas encore), à 40 km de Marioupol.
    C’est du moins ce que l’on peut voir sur militarymaps.info (carte collaborative), ça reste à confirmer par d’autres sources. Mais puisque tout le chemin qui mène à ces villes était dépourvu d’armement lourd, il n’est pas impossible que ce soit vrai.
    Pour l’instant ce qui est sûr c’est que les rebelles contrôlent Novoazovsk, contrairement aux bobards de Kiev, que France24 n’a pas hésité à répéter il y a moins d’une heure.
    kot-ivanov vient de publier la carte du jour http://ic.pics.livejournal.com/kot_ivanov/71733898/25943/25943_original.jpg (possible qu’il la corrige plus tard dans la journée). Rien concernant l’encerclement de Marioupol ni une percée vers Zaporojié, donc pour l’instant je m’en tiens à la carte de kot-ivanov (d’autant que les effectifs de l’armée de Novorossie sont limités et en grande partie occupés à la défense de Donetsk, Lougansk, Gorlovka, et à l’encerclement de ~9 poches/chaudrons… en plus s’enfoncer aussi profondément vers l’ouest les exposerait à être eux-même encerclés). La seule évolution de la nouvelle carte par rapport à celle d’hier est l’indication d’un mouvement de Novoazovosk (sur la côte, à la frontière russe) vers la banlieue est de Marioupol, et la réduction d’une des poches qui traduit la reprise d’un village (Illiriya) hier.
    Kiev n’a pas l’intention d’arrêter le massacre : une énorme colonne (86 véhicule dont des blindés) est partie hier de la région de Zaporojié vers Marioupol
    Côté crimes de guerres récents: Kiev a bombardé une usine de pain, une école (et une maison des syndicats ?) à Donetsk, et utilisé la population d’un village comme bouclier humain dans la banlieue sud-est de Lougansk (poche de l’aéroport). école en feu https://vk.com/strelkov_info?w=wall-57424472_14062 10 missiles SS-21 (“totchka-U) auraient été tiré hier, entre autres sur le village de Starobechevo à 38 km du centre de Donetsk
    Un village à l’est de Donetsk (Kirovskoyé) a également été bombardé, des maisons détruites.

      +0

    Alerter
    • Nicolas // 28.08.2014 à 09h02

      Il y a une demi-confirmation de la reprise par la Novorossie de Volnovakha, à mi-chemin entre Donetsk et Marioupol. Ca indiquerait la formation d’une nouvelle très grande poche, préfigurée sur la carte de kot-ivanov par les flèches 6 et 9. Les bataillons Azov, Dnepr et Chakhtyorsk seraient donc bel et bien prises au piège. La 51ème brigade encore indiquée sur la carte est déjà anéantie (22 hommes valides sur 250, hier – au moins 100 morts et 50 prisonniers)

        +0

      Alerter
    • C Balogh // 28.08.2014 à 09h07

      Bonjour Niclas,
      Merci de vos infos.
      Je suis le conflit Ukrainien depuis le début.
      J’admire la Novorussie pour son courage à défendre des valeurs humaines, la famille, le sol et à combattre les nazis, qui sont nos ennemis à tous.
      Cependant, je pense parfois à ceux qui sont forcés de combattre(et maintenant, apparemment des femmes, conscription, plus rien ne m’étonne de Kiev, à quand la conscription des enfants?) et je ne peux m’empêcher de penser que du côté de l’armée ukrainienne, beaucoup de gens souffrent également de la mort de leurs compatriotes.
      Obligés de combattre sinon c’est la prison, l’asile ou la mort, c’est pourquoi, j’ai aussi de la compassion pour eux, ceux qui sont forcés.
      Pris en otage par Pors-au-choco et les nazis, ces pauvres gens doivent être psychologiquement dans un état épouvantable……

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 28.08.2014 à 13h49

        @C Balogh : Oui bien sûr, il y a une conscription forcée qui se fait dans des conditions épouvantables (plusieurs témoignage parle de rafles de tous les hommes jeunes dans les bus et les supermarchés : exagération ?) et il y a des manifs contre la conscription dans tout le pays. Il est impossible pour le moment d’avoir des informations précises, mais il y a beaucoup de gens qui cherchent à échapper à la conscription, en se cachant. Et bien sûr la position de l’armée novorusse est très claire et a été publiée plusieurs fois : les soldats ukrainiens conscrits qui se constituent prisonniers doivent être bien traité et sont libres de rester ou de rentrer chez eux (cela n’est pas valables pour les volontaires des bataillons de la garde nationale ni pour les mercenaires).
        Ça a dû finir par se savoir parce qu’il y a une moyenne de 100 soldats, voire un peu plus, qui se rendent chaque jour. Et pourtant il est très dangereux de se rendre. Le risque principal étant de prendre une balle dans le dos, en courant vers les positions novorusses. Dans les dernier jours plusieurs compagnies entières se sont rendues. Quand même l’officier qui commande la compagnie refuse de se battre, ça aide.

          +0

        Alerter
    • Nicolas // 28.08.2014 à 10h21

      Dans une interview à la chaîne gouvernemental russe Russie24, Pavel Goubaryov, actuellement à Moscou (discute avec des politiques, entre autres, notamment d’aide humanitaire, et son objectif devrait logiquement être d’obtenir un soutien pour la reconnaissance officielle de la Novorossie) a précisé son affirmation selon laquelle le flot de volontaire a quadruplé. Il a affirmé qu’il y a maintenant 700 volontaires par jour. Bien sûr il est probable qu’il exagère, mais pas forcément beaucoup. Je rappelle qu’au moment le plus difficile, 30 personnes environ partaient chaque jour défendre Slavyansk (on pouvait les voir en vidéo, et on peut supposer que des douzaines d’autres étaient volontaires pour des destinations moins périlleuses). Après le retrait de Slavyansk, le flot de volontaires avait déjà fortement augmenté. Il est bien normal que le passage à l’offensive entraîne une nouvelle forte augmentation du flot de volontaires.
      Donc même si 700 par jour est exagéré, ce n’est probablement pas très exagéré (pas comme quand Kiev annonce avoir tué 500 “terroristes” quand la réalité est de ~20 soldats novorusses tués). Même si on estime qu’il a doublé le chiffre réel, ça voudrait dire que les effectifs augmentent de 300 par jour, mettons 2000 par semaine. Sur un effectif total qui n’a probablement atteint 20000 (armée de la RPD) qu’il y a quelques jours ou 2 semaines maximum, c’est quand même énorme. Et bien sûr l’extension du territoire de la Novorossie permet d’augmenter la base de recrutement à une population qui vit depuis des semaines ou des mois les exactions, la terreur et l’humiliation. S’ils prennent Marioupol par exemple, le potentiel serait probablement de l’ordre de 5000 nouveaux soldats parmi la population.
      Cependant, on n’en est pas là. La guerre ne s’est pas transformé en promenade de santé et Kiev a contraint les troupes novorusses au retrait de 3 villages.
      Depuis le début de l’offensive (lundi à l’aube il me semble), Kiev a perdu 750 soldats (morts, blessés, prisonniers, aucun compte possible des déserteurs bien sûr), soit 250 par jour.
      Pour la seule journée d’hier, 11 blindés ont été détruits, et 7 capturés dans une seule poche. Ça confirme voire augmente la moyenne actuelle de 20 détruits et 4 capturés au total, qui condamne l’armée de Kiev à l’effondrement. Je rappelle, il y a environ 2 mois Strelkov estimait que même si les rebelles arrivaient à détruire 10 blindés par jour ça ne changerait pas le rapport de forces, à la louche, Kiev en avait 2000 au départ, et 10 par jour est probablement une bonne estimation de ce que Kiev peut remettre en état parmi les stocks, produire, et recevoir de Pologne etc sans que ça se voit trop. A l’époque les rebelles étaient plutôt à 3 blindés détruits par jour. Strelkov doit être satisfait du rythme actuel.
      Les bombardements de Donetsk, Lougansk, Ilovaïsk, Makeevka et Mospino se poursuivent (notamment avec des missiles SS-21)
      Précision: si la tentative d’encerclé les bataillons Azov et Dnepr se réalise (flèches 6 et 9 de la carte de kot-ivanov), alors environ 1000 soldats de Kiev seraient pris au piège dans la nouvelle poche. Il faut pour cela que les 2 mouvements se rejoignent à Volnovakha (le nom au bout de la flèche 6), que certains disent déjà reprise.

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 28.08.2014 à 14h25

        Je suis d’accord, il faut que la Novorossie avance prudemment pour éviter de se retrouver avec une division encerclée. Cependant il faut comprendre que la Novorossie n’est plus du tout ce qu’elle était en mai dernier. Il y a moins de 4 mois il y avait ~1000 soldats, principalement des vétérans de l’Afghanistan, et pas vraiment d’État. Il était alors encore envisageable de parler de fédéralisation.
        Désormais la Novorossie est une réalité géopolitique, un État avec tous les services normaux d’un État, de la police aux écoles en passant par les services sociaux, et il n’est absolument plus question de fédéralisation, les crimes de guerres commis sont innombrables et ceux qui les ont subi ne pourront accepter de vivre sous domination de Kiev. En fait, c’est maintenant l’existence de l’Ukraine qui est en question : Si la Novorossie arrive à Odessa, l’Ukraine n’a plus rien : ni accès à la mer, ni industrie, et bien peu de ressources minières, ça pourrait inciter à l’intégration de telle région avec la Pologne, telle autre avec la Hongrie etc. Et de fait, le mécontentement face à l’effondrement économique et face à la conscription est si grand que Kharkov et Zaporojié pourraient bien se soulever très bientôt (déjà une attaque de convoi revendiquée par la République Populaire de Kharkov…).
        Côté militaire, la Novorossie a acté officiellement son nouveau statut en annonçant récemment la fin de la stratégie de guérilla et la création de divisions de blindés et d’infanterie. Bien sûr les actions de sabotages restent nécessaires, mais avec un effectif total qui approche les 30000 soldats, ils ne sont plus du tout dans la même situation. On est passé à une guerre classique entre 2 États, armes lourdes contre armes lourdes, avec des effectifs comparables (2 ou 3 contre 1) et un équipement comparable (~4 contre 1 pour les armes lourdes).
        Je pense que ce qui va limiter la progression, pour les 2 prochaines semaines au moins, c’est surtout le fait d’avoir à gérer la dizaine de poches / chaudrons. L’encerclement de chacune de ces poche mobilise des centaines d’hommes. Mais la reddition de chaque poche devrait apporter en cadeau quelques blindés qui permettront d’aller plus loin.

          +0

        Alerter
        • Jeanne L. // 28.08.2014 à 16h25

          “Les services normaux” sont en place.
          J’ai d’ailleurs vu une annonce disant que la rentrée aurait bien lieu le premier Septembre (date habituelle) avec le nom (numéro ) des écoles.

            +0

          Alerter
        • Nihil // 28.08.2014 à 16h49

          Merci beaucoup Nicolas de ces infos militaires régulières.
          Vous évoquez le fonctionnement de l’embryon (ou plus) du nouvel “état” (pays ?). Est-il possible d’avoir plus d’infos sur la manière dont s’opère le rafraîchissement des structures administratives, sociales et politiques ?

            +0

          Alerter
          • Nicolas // 29.08.2014 à 09h13

            @Nihil: pour ce qui est de la transition de chaque service de l’Ukraine à la Novorossie, la question principale est de savoir comment se passe la collecte d’impôts. Il y a très peu d’info sur le sujet, sauf que depuis juillet, ils s’efforcent de collecter des impôts auprès des grandes entreprises. Les petites et moyennes entreprises et les personnes physiques sont dispensées d’impôts jusqu’à la fin de la guerre (après une tentative d’appliquer l’imppôt à tous, qui s’est avérée problématique). Je me souviens avoir lu que pour la période de transition il n’était question que d’un impôt de 4% du chiffre d’affaire (pour les grandes entreprises, donc). S’ils arrivent à collecter ça des grandes entreprises de leur territoire, c’est un bon début. Il me semble comprendre que le chiffre est aussi bas parce que ça permet de continuer à payer des impôts à Kiev… Les avancées militaires pourraient permettre de changer la donne et de collecter des impôts normalement, tout en cessant de financer Kiev (dont l’effondrement s’accélèrerait alors). Il y a déjà des efforts pour faire cesser le paiements d’impôts à Kiev, mais tant que Donetsk et Lougansk sont bombardés quotidiennement, il est difficile pour les habitants de croire que l’indépendance est acquise…
            Il y a très peu d’information sur le sujet. Mais tout de même ceci: La RPD a annoncé qu’elle nationalisait les entreprises de Kolomoïskiy (grand faiseur de guerre), le grand oligarque du Donbass, Akhmetov, est également menacé de nationalisation (les mines, les centrales électriques…). Kolomoïskiy possède notamment la banque Privatbank, qui a cessé de fonctionner en RPD. Je suppose que cette nationalisation a dû apporter un peu de liquidités…
            Pour ce qui est de la collecte des grandes entreprises (celles d’Akhmetov surtout) je ne sais pas comment ça se passe, mais s’ils arrivent à toucher 4% du chiffre d’affaire des mines, par exemple, ça peut aider. Le PIB du Donbass était de l’ordre de 25 milliards de dollars, du temps de l’Ukraine.
            Pour le reste il n’y a presque rien à faire, à part changer l’en-tête des documents de chaque administration, et quelques symboles. Par exemple ça fait un moment que les voitures de police, au moins à Donetsk, a un drapeau de la RPD peint sur leurs portières.
            On comprend bien que les personnels des hôpitaux, des écoles, des services de voirie, de collecte des ordures, de l’assainissement de l’eau etc ne posent pas de problèmes dans un sens ou dans l’autre. Tant qu’on les laisse faire leur travail et qu’on les paie… D’ailleurs, puisque officiellement il n’y a que des “terroristes” à Donetsk et Lougansk (et des chars russes, depuis peu), je suppose que les employés des différents services continuent de recevoir leurs dus normalement. Par exemple les enseignants devraient continuer de recevoir leur salaire du ministère de l’éducation nationale, etc. Enfin plus ou moins normalement, vu la situation économique catastrophique du pays. Par exemple il semble que les retraités et handicapés du Donbass ne reçoivent plus rien de Kiev.
            Pour ce qui est du social, la distribution de l’aide humanitaire en est actuellement la part principale. C’est la Russie qui paie (les pays occidentaux appellent ça une “provocation”), et tous ceux qui veulent (surtout des Russes mais chacun peut faire un virement). Ça a l’air d’être bien organisé, avec des dizaines de points de distribution. Les responsables politiques de RPD et RPL ont promis de faire tout leur possible pour payer ce qu’ils peuvent aux retraités et handicapés qui ne reçoivent plus rien.
            Au niveau politique, il y a 2 assemblées nationales, et une structure pour les faire collaborer. Les conseils municipaux fonctionnent également normalement (autant que faire se peut en temps de guerre). Il y a aussi tous les ministères habituels : santé, éducation etc au moins en RPD et certainement en RPL aussi.

              +0

            Alerter
        • sempervivens // 28.08.2014 à 19h02

          Nicolas, vous dites que la Nouvelle Russie ne peut plus et ne souhaite plus cohabiter au sein d’un même état avec le reste de l’Ukraine. C’est en effet, ce que déclarent les représentants de cette entité étatique en formation.

          Je comprends qu’ils ne souhaitent pas demeurer au sein de l’Ukraine tant que Kiev est dominée par des “élites” politiques venant de l’extrême ouest du pays et professant une idéologie anti-russe.

          Mais il ne faut pas oublier que Kiev est “la mère des villes russes”, le berceau de l’orthodoxie et du monde russe. Les orthodoxes peuvent-ils accepter que ce bastion de la spiritualité orthodoxe et de la culture pan-russe tombe sous la coupe des uniates de Galicie et soit transformé en place forte de l’Otan ?

          Les leaders et les combattants de Novorussie ont une réponse à celà et parlent souvent de libérer Kiev. C’est une issue envisageable et souhaitable dans la perspective d’une unité du monde russe, si ce régime fantoche implose du fait de l’anarchie, de la défaite militaire et du marasme économique.

          Dans ce cas, les Galiciens seraient libre de former leur état indépendant ou de se rattacher à la Pologne, au choix.

            +0

          Alerter
          • Fabius Maximus // 29.08.2014 à 02h02

            Oui cette fois il faut absolument éviter d’avoir la Galicie et Kiev dans la même entité étatique.
            Je verrais bien l’Ukraine divisée en 3 gros morceaux:
            – la Novorussie (Sud-Est incluant Odessa et Kharkov et éventuellement allant jusqu’à Kiev) dans l’Union douanière
            – Une Ukraine centrale, finlandisée (neutre)
            – L’Ouest Galicie incluse, “cédé” à l’UE de quelque manière

            Et éventuellement des petits morceaux qui retourneraient directement à la Roumanie (Tchernovtsi) et à la Hongrie (Uzhgorod).

              +0

            Alerter
          • Nicolas // 29.08.2014 à 09h38

            @Sempervivens: oui, l’objectif affiché est d’obtenir le soulèvement de Kiev contre la clique des oligarques américano-galiciens. Je ne sais pas trop ce que ça donnera. Idéalement il faudrait repousser les Galiciens chez eux, à Lvov, où ils seraient libres d’ériger des statues à Stepan Bandera. Mais le lavage de cerveaux opéré par les Zuniens depuis 23 ans a fait des dégâts considérables chez les Ukrainiens. Ils sont en majorité convaincus que l’Union Européenne les accueillera à bras ouvert, que les constructeurs européens construiront des usines de voitures chez eux (pour quel marché?), ne comprennent pas que toutes les usines qui fournissent la Russie en wagons, matériel militaire etc devront fermer… et bien sûr que les Russes sont leurs ennemis. Bref, ils ne sont plus très rationnels. Alors il est possible qu’ils se soulèvent en raison de l’effondrement économique et social, mais qu’ils se détournent de la Terre Promise (l’UE) ça me paraît plus compliqué. Il faudrait que l’UE réalise que l’intégration de l’Ukraine est une entreprise impossible financièrement qui ne profitera qu’aux Zuniens. Si l’UE retourne sa veste alors oui, on peut envisager des scénarios optimistes. Mais tant que les Ukrainiens ont ce rêve ridicule d’un eldorado européen j’ai du mal à y croire.
            Et puis même dans ce scénario, je voit mal le Donbass retourner dans le giron de Kiev. Trop de morts et de destructions. Vous imaginer qu’on aille tuer 2000 Corses pour répondre à des indépendantistes qui ont pris le contrôle de la mairie de Bastia, Corte et Ajaccio? Qu’on bombarde les villes par avion, bombes incendiaires, bombes à fragmentation, par missiles tirés depuis Nice? Qu’on tire au mortier à l’artillerie et aux tanks sur les hôpitaux, les marchés, les écoles, les morgues, les maternités? Qu’on dise sur TF1 et France2 que tous les Corses sont des terroristes, des sous-hommes? C’est difficile à imaginer, mais je pense que dans un cas comme ça, la Corse n’aura plus le choix qu’entre l’indépendance et un retour à l’Italie, même si les Parisiens se soulèvent contre les psychopathes responsables du carnage…

              +0

            Alerter
    • Jo_Blue // 28.08.2014 à 19h05

      Merci pour tes commentaires Nicolas, as-tu un site web particulier pour suivre l’évolution de la contre attaque? Ou tu as des sources directement sur place?^^

      Il est évident que tes informations concordent beaucoup plus avec la réalité que la propagande de Kiev qui affirme tuer des centaines de “terroristes” par jour avec des pertes minime de leur cotés… Alors qu’ils attaquent à presque 7 contre 1, mais qu’ils perdent du terrain, qu’ils doivent lever une 3ème mobilisation, et qu’ils ont demander de l’aide militaire à l’OTAN…

      C’est quand même aberrant de devoir lire les commentaires d’un site pas très populaire en France (pour l’instant^^ Je compare par rapport aux médias mainstream tel lemonde qui ne relai que des dépêches AFP avec personne sur place pour vérifier la propagande de Kiev ou de Washington…) pour avoir une info sur ce qui se passe réellement dans l’est de l’Ukraine… (Déjà, un vrai journaliste devrait parler de forces de la RPD, de novorossia, anti gouvernemental etc… Plutôt que les thermes “séparatistes” ou “pro russe”, si il connaissait un minimum la réalité du terrain et voulaient rester partiaux…)

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 29.08.2014 à 12h25

        @Jo_Blue: Je lis les médias officiels russe et novorusse, les médias russe indépendants, le forum de passionés d’histoire militaire sur lequel écrit parfois Strelkov (beaucoup moins qu’avant) et quelques autres soldats (notamment le commandant “Mauvais Soldat”… ils se choisissent de ces pseudos 🙂 )
        Il m’arrive aussi de lire les médias ukrainiens (112.ua notammen)
        Justement 112 annonce que les écoles en territoire de la Novorossie n’ouvriront pas. Autrement dit, je comprends qu’ils cessent de payer les profs en zone de Novorossie. D’un côté c’est une reconnaissance de facto de l’indépendance de la Novorossie, de l’autre côté c’est une tentative de mécontenter la population en espérant miner le soutien envers l’indépendance. L’ouverture des écoles c’est lundi prochain. La capacité de la RPD et de la RPL à effectuer cette rentrer de façon acceptable sera un test important. Ca explique aussi probablement cet acharnement à bombarder des écoles…

          +0

        Alerter
  • wuwei // 28.08.2014 à 08h38

    “C’est moins grave que le missile contre le Boeing de la Malaysia Airlines…”

    “Après avoir tiré sur un avion civil, les séparatistes vont-ils envoyer un missile sur Genève ?”

    Voici les brillantes introduction et conclusions d’un article sur l’Ukraine (non-signé) de la première page du Canard Enchaîné de cette semaine. Avec ce numéro se terminait mon abonnement, puisque je ne l’ai pas renouvelé, et je dois dire que je ne le regrette pas.

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 28.08.2014 à 09h29

      C’est une compétition pour le prix “Le dîner de journaliste” décerné en fin d’année, avec déjà quelques prétendants sérieux :
      – Julien “a star is born” Sauvaget : l’invasion de l’Ukraine par des mamies russes armées de parapluies
      – Caroline “Gump” Fourest : les yeux arrachés avec des pelles à tartes (ou pas)(on ne sait pas, comment savoir)(le devoir d’un journaliste doit-il inclure la réflexion)
      – M Mendras : l’écume aux lèvres du CNRS : savon ou zoonose?
      – Canard Envichysé : les méchants séparatistes visent Genéve

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 28.08.2014 à 10h35

        Merci pour cette petite liste. Il faudrait une grande liste sourcée des journalistes qui trahissent la France (au profit des Zunienes ou simplement des oligarques) : tous ceux qui ont poussé à la guerre en Libye, tous ceux qui sont maladivement russophobes, tous ceux qui font la promo du traité transatlantique, tous ceux qui saluent aveuglément les opérations terroristes des Zuniens / de l’OTAN partout dans le monde, tous ceux qui veulent l’intégration de l’Ukraine à l’UE sans nous consulter, tous ceux qui ont fai la promo du traité constitutionnel européen, etc… une telle liste pourra servir, à la Libération (un grand procès?)

          +0

        Alerter
        • Kiwixar // 28.08.2014 à 10h40

          Euh, ca ira plus vite de faire une liste des quelques résistants qu’une liste de tous les kollabos … 😀

            +0

          Alerter
          • ty89 // 28.08.2014 à 13h36

            Cela n’a pas le même but.
            Une liste de résistant pour “féliciter” ou rendre hommage.
            Une liste de traître (politiques ou journalistes) pour que la population puisse être alerté quand elle est confronté a leur propagande.
            Un peu comme les mentions -12/-16/… au niveau de l’audiovisuel.
            Et qu’on ne fasse plus deux fois la même erreur au moment des élections.

              +0

            Alerter
          • Nihil // 28.08.2014 à 16h51

            Pour le goudron on a ce qu’il faut. Ce sont les plumes qui risquent de manquer…
            🙂

              +0

            Alerter
        • lairderien // 28.08.2014 à 14h45

          en tous cas un grand merci pour vos précisions sur la situation qui complètent bien et précisent ce que je parviens à comprendre par moi même sur tous les sites.

          Comme un autre commentateur plus haut je regrette (et j’enrage parce que ce n’est pas ma tasse de thé) de ne pas avoir le compte rendu journalier de J. Frère qui faisait une bonne synthèse sur le site du journal FN. (Vraiment un comble d’être obligé de consulter ce site plus fiable sur l’Ukraine que nos merdias aux ordres du département d’état US)

            +0

          Alerter
    • Jacques // 28.08.2014 à 20h42

      Ce petit billet en bas de la première page m’a fait bondir, moi aussi. C’est tout-à-fait indigne du Canard qu’on aimait. Comme je l’achète au numéro, je n’ai pas d’abonnement à résilier.

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 28.08.2014 à 09h14

    A noter que même Alexandre Adler que l’on ne peut pas soupconner de Poutinophilie admet que la Crimée est Russe (vers 21 min désolé impossible d’echapper à la pub)
    =
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html
    =
    Il est difficile d’expliquer aux russes qu’ils sont pas chez eux en Crimée …
    Crimée Ukraine, l’identité ukrainienne elle même est pétrie de culture Russe…
    =
    Anton Tcheckov est né en Crimée
    =
    http://www.chekhov-yalta.org/ru/about.html
    =
    Il convient aussi de rappeler que la guerre de Crimée (totalement zappé dans l’imaginaire francais fut sanglante)
    =
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Crim%C3%A9e#Forces_en_pr.C3.A9sence
    =
    entre 100000 et 600000 coté russe
    120000 morts coté turc
    100000 morts coté francais
    20000 morts coté Anglais

    Et pour la petite histoire dont raffole la presse systeme, le grand père de Guillaume Appolinaire (né en biélorussie, mère Polonaise) était en Crimée coté russe lors de cette Guerre.

    IL convient aussi de noter la Pitoyable attitude d’Alexandre Adler, qui abandonnant la crimée, préfère utiliser des méthodes KGBistes contre Poutine
    1) il n’est pas le fils de ses parents
    2) il est protégé par andropov des le debut bizarre, bizarre
    3) il y a beaucoup d’homosexuels dans le gouvernement russe , sic …

    Mais je croyais que l’homosexualité était enfin autorisé dans les valeurs promus par l’occident, A Adler serait homophobe ??? ce sont vraiment de pitoyables méthodes

      +0

    Alerter
    • lvzor // 28.08.2014 à 10h51

      Même avec un jeu de glaces sophistiqué Double-crème n’a jamais pu savoir quel est son sexe….

      (juste pour faire rire le modérateur)

        +0

      Alerter
      • Nihil // 28.08.2014 à 16h53

        Adler, l’aigle pondéreux sans le regard perçant
        Modérateur, si tu me r’gardes…

          +0

        Alerter
  • fanfan // 28.08.2014 à 09h22

    Ce gouvernement adoubé par le #Bilderberg : #Valls #Macron #Pellerin #Remaniement #NVB #YoungLeader
    http://openews.eu/ce-gouvernement-adoube-par-le-bilderberg-valls-macron-pellerin-remaniement/

    “Rappelez-vous, du 29 mai au 1er juin 2014 se tenait la 62ème réunion du Bilderberg au Danemark (Copenhague). Parmi l’élite invitée à passer quelques jours avec des gens influents tels que C. Lagarde (FMI), Keith Alexander (Directeur de la NSA), Henry Kissinger, Anders Rasmussen (Secrétaire Général de l’OTAN), John Sawers (chef des services secrets britanniques) ou Viviane Reding (ex-Vice-présidente de la Commission européenne; rappelons ce qu’elle déclarait : « Il faut bien comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales » ), on retrouve Fleur Pellerin (désormais au Ministère de la Culture), et Emmanuel Macron (banquier de la banque Rothschild, désormais au Ministère de l’Economie).
    Valls a lui, déjà été adoubé par le Bilderberg en 2008.
    On notera la présence de Natalie Nougayrède (journal Le Monde) et de François Baroin (UMP). On rappelera que le meeting est présidé par Henri de Castries (AXA).

    La composition de ce gouvernement marque définitivement l’allégeance de F. Hollande à la haute finance et au bloc atlantiste. #MonEnnemi… #TOUSSAKOI

    “On notera que Najat Vallaud-Belkacem est une « Young Leader » (de La French American Fondation), qui compte entre autres le couple Clinton, Alain Juppé, Jacques Toubon (nommé Défenseur des Droits), Bruno Le Roux (président du groupe PS), Eric Raoult (UMP), Valérie Pécresse (UMP), Jeannette Bougrab (UMP), NKM, Nicolas Bazire, Aquilino Morelle (« Shoes Boy »), Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Alain Minc, François Léotard, , Christine Ockrent, Laurent Joffrin, Jean-Louis Gergorin (passé par la Rand Corporation; celui qui a favorisé l’ascension de Sarkozy en éliminant De Villepin grâce à l’affaire Clearstream), Stéphane Fouks (HAVAS communication; CRIF), Henri de Castries (AXA; préside les meeting du Bilderberg), Jean-Marie Colombani (ex- Le Monde; Slate), Emmanuel Chain,… et surtout Francois Hollande,.. (d’autres français : wikipedia.org / http://french-american.org/actions/echanges/young-leaders/yl-list/)
    Source : frenchamerican.org

      +0

    Alerter
  • ISTINA // 28.08.2014 à 09h25

    Reprises
    Vidéos

    28
    août
    2014
    [Reprise] Les Bons, la Brute et la Crimée ou L’obsession antirusse, par Olivier Zajec

    Mots-clefs :
    Commentaire(s) 3 commentaires
    Imprimer

    7

    Reprise d’un papier du Monde diplomatique d’avril 2014 (NB. soutenez ce journal, il en a besoin et, lui, le mérite…)

    Avec l’annexion de la Crimée au territoire russe, entérinée le 18 mars par M Vladimir Poutine, et les sanctions décrétées à l’encontre du Kremlin, la crise ukrainienne a pris les dimensions d’un séisme géopolitique ?
    *****************************************************************************************************************
    Je vais être certainement classé {{ PINAILLEUR }} Alors que, si je m’en souviens bien,
    la CRIMEE en vertu {{ des Droits des Peuples à disposer d’eux-mêmes }} formule fort
    appréciée par toutes les Nations qui plus est; d’essence de la Première République 1792 !!!!
    La Crimée s’est prononcée pour un rattachement à la Maison Mère, la RUSSIE ce que
    d’aucuns feigne d’ignorer !
    Chronologiquement, M.Wladimir POUTINE, prenant acte, se soumit à l’accord de la DOUMA
    qui, entérina le rattachement à la RUSSIE de cette presque-Ile !

    Si cette procédure est jugée illégale par les U.S.A qui manoeuvraient pour rattacher l’Ukraine
    à l’U.E et à l’OTAN, la France par l’intermédiaire de son Ministre des Affaires Extérieures , la France en particulier déclare illégale , cette indépendance et le rattachement de la Crimée à la Maison Mère la RUSSIE !

    Epoustouflant en matière de Droit International alors que la France en particulier a fait pire!
    1/ Les deux Iles de Mayotte décident par Référendum de leur indépendance, et leur rattachement
    à la République Française et là; il y aurait lieu de s’en souvenir, sans consulter les Peuples
    Français, un guignol je ne me souviens pas lequel ? Départementalise les Iles de Mayotte.
    Avec tous les problèmes de nationalités qui en découlent qui plus est, contre l’avis de l’O.N.U

    2/ Par Référendums favorables à la France, la Savoie et le Comté de NICE, deviennent
    Français là aussi, cas d’école sans consultations des Peuples Français !
    C’est ainsi que ce concrétise la formule, {{ fais ce que je dis et; pas {{ ce que je fais ! }}

    Par pitié Mesdames et Messieurs, évitez de donner des Leçons de Droits fussent-ils Internationaux avant, de balayer devant vos portes !!!!!!!
    Merci, grand Merci d’avance !
    tout ce qui précède, n’est pas le fait d’un ex présumé petit agent du K.G.B §

      +0

    Alerter
    • languedoc 30 // 28.08.2014 à 15h08

      Vous avez tout à fait raison, la Crimée n’a pas été annexée, mais rattachée à la Russie après référendum du peuple criméen. Même les gens les mieux intentionnés dérapent.

        +0

      Alerter
  • PYTHEAS // 28.08.2014 à 09h27

    Finalement, l’Ukraine n’appartient-il pas à la Russie? Comme la Tchétchénie? Comme la Crimée : du fantasme certainement.

      +0

    Alerter
  • Dommage // 28.08.2014 à 09h29

    L’article est intéressant, comme beaucoup d’autres.

    Mais quand je regarde les commentaires, ici ou sur n’importe quel site, mainstream ou alternatif, j’ai l’impression que la bataille de l’opinion est plus ou moins terminée.
    Tout le monde est polarisé, chacun ou presque a choisi un camp. Et qu’importe les arguments du camp d’en face, ils sont rejetés en bloc, les témoignages niés, les opinions ridiculisées.

    Quand cesse tout dialogue, ne reste que la confrontation.
    Patience, on l’aura un de ces jours notre guerre civile bien à nous.

      +0

    Alerter
    • perceval78 // 28.08.2014 à 10h39

      y a t’ il point un point particulier dont tu aimerais discuter @Dommage, veut tu dialoguer ou simplement dire que le dialogue n’est pas possible, ce qui est en soi une fin de dialogue.

        +0

      Alerter
      • Dommage // 28.08.2014 à 11h49

        Ce que je veux dire, c’est que j’ai l’impression que les efforts d’OB, et d’autres, tombent désormais largement dans le vide: je pense que lescrises.fr est perçu comme un relais de propagande pro-russe…. aux yeux des pro-américains, qui sont largement dominants sur beaucoup de médias mainstream (je pense notamment au Monde).
        Donc on peut aligner ici tous les arguments et témoignages qu’on veut, ils n’atteindront que ceux qui sont déjà prêts à se laisser convaincre.

        On peut aussi voir le point de vue inverse: il me semble avoir lu, sur les commentaires de ce site peut-être, ou ailleurs, des gens qui niaient toute implication de la Russie dans les évènements….
        Faut être un peu sérieux, évidemment que les russes s’impliquent. Et personnellement je ne serai pas du tout étonné qu’ils fassent franchir la frontière à toute sorte de matériel lourd pour aider les séparatistes.
        Qu’ils aient ou pas une légitimité à le faire, à la limite je m’en fous. Mais si on admet qu’il y a de l’aide étrangère pour un des camps (exemple au hasard, mercenaires d’Academi ou de la CIA), il est logique de supposer qu’il y en a aussi en face.

        Bref, je pense que le dialogue est souhaitable, mais pour dialoguer il faut des gens qui soient un peu de bonne foi, qui fassent un effort pour parler de la même chose.
        Et j’ai pas l’impression qu’on en prenne la direction.

        Je souhaite me tromper.

          +0

        Alerter
        • Nicolas // 28.08.2014 à 12h28

          ” franchir la frontière à toute sorte de matériel lourd pour aider les séparatistes.”
          Oui, c’est ce que raconte Kiev qui ne peut admettre que son armée soit en pleine déroute face aux rebelles, puisqu’ils seraient des “terroristes” et un ramassis d’alcolos et de dégénérés.
          Le problème avec votre hypothèse, c’est que les satellites de l’Uncle SAm sont pointés sur la région et ne voient rien, et que les observateurs de l’OSCE qui scrutent la frontière ne voient rien.
          Il est officiel que les citoyens russes apportent une aide financière (de l’ordre de 20k€ par jour), que certaines entreprises russes envoient des bottes, gilets pare-balles et autres équipement nécessaires de ce type. Il est également officiel que a Russie dépense des fortunes en aide humanitaire, à la fois envoyée par camions (vérifiés par les douaniers ukrainiens) et aux demi-million de réfugiés sur son sol (appartements, places dans les universités…).
          Il est probable que les Novorusses reçoivent des informations du style images satellites de la part de Moscou, tout comme Kiev reçoit les mêmes infos de la part de Washington. Mais ce n’est même pas indispensables, puisque de nombreux responsables côté Kiev souhaitent la chute des oligarques, et il y a donc à coup sûr des taupes à tous les niveaux de l’état major kiévien. Il est également possible que la Novorossie reçoive une aide financière plus importante de Russie, mais ça reste à prouver.
          Par contre pas de problème pour trouver du matériel en provenance de Pologne, et des soldats polonais. Ne pas oublié que le rêve d’une Grande Pologne, allant jusqu’à la Mer Noire, n’est pas mort, et que la Pologne ne rechignera pas à étendre son territoire vers le sud-est quand l’éclatement de l’Ukraine sera officiel. Il n’y a pas que de la russophobie aveugle dans les actions polonaises.
          Après, que ce site soit devenu un relais pro-russe : et alors ? Ça veut juste dire qu’on échange en français des infos sur la situation réelle. Ce n’est pas un mal, tous les médias mentent de façon outrancière, et ne parlent jamais des crimes de guerres de Kiev. Pourtant, la liste est très très longue, je ne vais pas vous la refaire ici.
          Est-ce que vous préfèreriez qu’il n’y ait aucun site sur lequel les francophones puissent obtenir des infos sur la situation réelle? Ce serait très kiévien comme position : la junte a interdit la diffusion de toutes les chaînes russes sur le territoire qu’elle contrôle.

            +0

          Alerter
          • Nihil // 28.08.2014 à 16h59

            “le rêve d’une Grande Pologne, allant jusqu’à la Mer Noire, n’est pas mort, et que la Pologne ne rechignera pas à étendre son territoire vers le sud-est quand l’éclatement de l’Ukraine sera officiel. Il n’y a pas que de la russophobie aveugle dans les actions polonaises.”
            Je me posais la question il y a peu (3 mois ? après la relecture de l’histoire de la Russie de Michel Heller). Vous avez donc des infos qui confirmeraient cette possibilité de nouvelle ancienne Pologne ?
            Quid des Baltes et de Kaliningrad?

              +0

            Alerter
          • sadsam // 28.08.2014 à 18h51

            @Nicolas,

            Que pensez vous de cette manifestation qui a eu lieu à Kiev aujourd’hui d’un millier de personnes demandant l”impeachment” de Porochenko et la démission du Ministre ukr de la guerre ?

            Des proches des bataillons de volontaires (pas de l’armée régulière) dans le Donbass, semble t il.

              +0

            Alerter
        • Kiwixar // 28.08.2014 à 12h35

          Je pense aussi que la Russie aide militairement, et même qu’elle a bien anticipé la situation actuelle (agents dormants). Par contre il serait contre-productif de le montrer, cela ne ferait qu’ajouter à la russophobie des Ukrainiens. A mon avis ils vont laisser les résistants faire ce qu’ils souhaitent (sécession) sans essayer de négocier un cessez-le-feu au bénéfice de la Russie (fédéralisation, contre pas d’Otan en Ukraine).
          La Russie pourra négocier la non-otanisation en utilisant d’autres arguments : embargo commercial, gaz, etc.

            +0

          Alerter
        • perceval78 // 28.08.2014 à 12h43

          ça parait évident que la Russie aide @Dommage, reste a s’entendre sur les chiffres de l’aide coté Russe et les chiffres de l’aide coté BAO, on va effectivement avoir du mal a avoir radiographie exact.

          Il faut donc couper, redecouper et reredecouper les infos.

            +0

          Alerter
          • perceval78 // 28.08.2014 à 13h18

            La pression monte
            =
            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/28/97001-20140828FILWWW00171-kiev-demande-a-l-ue-une-aide-militaire.php
            =
            L’Ukraine a demandé aujourd’hui à l’Union européenne de lui accorder une “aide militaire d’envergure” suite à une “invasion russe non-dissimulée”, selon l’ambassadeur ukrainien auprès de l’Union européenne Konstiantyn Elisseïev.

            “Nous appelons à une session extraordinaire du Conseil européen le 30 août sur l’Ukraine (…). Assez de connivence et d’apaisement de l’agresseur. La solidarité doit se matérialiser par des sanctions significatives et une aide militaire et technique d’envergure”, a déclaré M. Elisseïev selon la page Facebook de l’ambassade ukrainienne auprès de l’UE.

              +0

            Alerter
            • perceval78 // 28.08.2014 à 13h20

              C’est qu’on va finir par avoir notre petite guerre

              ITAR-TASS @itass_en · 6h
              Around 3-4 thousand Russian volunteers fighting for Donetsk People’s Republic militia http://en.itar-tass.com/world/747005
              =

                +0

              Alerter
            • Nicolas // 28.08.2014 à 13h32

              Personne n’a jamais caché qu’il y avait des volontaires russes.
              L’armée de la RPD a dépasssé les 20000 membres, donc probablement un total RPD + RPL autour de 30000
              ~12% de citoyens russes (dont probablement une majorité ayant des attaches familiales en Ukraine), 1% de Serbes, et 1% d’autres pays, de la France à l’Afghanistan en passant par l’Italie et la Pologne. Reste ~85% de locaux, c’est cohérent avec tout ce qui a été dit jusqu’à présent. Tout ce qui a changé c’est la façon d’en parler.
              Et il est toujours aussi simple de trouver des étrangers et de l’équippement étranger parmi les troupes de Kiev. Ca cause polonais à Debaltsevo, par exemple. C’est la ville de 46000 habitants à l’est de Gorlovka qui résiste depuis 4 jours à la contre-offensive novorusse (flèche 17 de la carte d’hier).
              Question matériel, il y a eu des livraisons à Odessa.

                +0

              Alerter
            • ig // 28.08.2014 à 13h39

              Oui, c’est l’hystérie qui monte d’un cran, aujourd’hui.
              De là à penser que l’avancée des combattants de l’armée du Donbass, qui semble selon de nombreux témoignages, facilitée par l’absence de réaction des Ukies et leur fuite, est voulue par Kiev pour faire pression sur l’occident et déclencher leur intervention…;

              Il me semble que quelqu’un a appuyé sur le bouton rouge, hier.

              Ce qui permettrait aussi de comprendre que la presse occidentale parle des morts au Donbass, car pour l’opinion publique, faire cesser les massacres peut, habilement présenté, justifier l’intervention armée de l’occident.

              Je sais que pour nous ici, cela semblait être une prise de conscience des medias de la situation et de l’oppression de Kiev, mais cela peut facilement se retourner.

              Je souhaite avoir tors, je le souhaite vraiment.

                +0

              Alerter
            • ig // 28.08.2014 à 13h51

              Un événement parmi d’autres sans doute, le début des livraisons de pétrole par Gazprom en roubles et yuans,hier?

              http://www.zerohedge.com/news/2014-08-27/gazprom-begins-accepting-payment-oil-ruble-yuan

              ou la déclaration de Merkel à Obama, comme quoi les US ne peuvent résoudre à eux tout seul les problèmes du monde? ( petite pique de plus, après celles des Russes, Chinois, Egyptiens, renvoyant Obama à ses problèmes internes, et à l’outrecuidance des mêmes égyptiens et Emirats arabes unis à bombarder la Lybie sans en avoir parlé avant à Washington?)

              http://www.zerohedge.com/news/2014-08-27/merkel-slams-us-hegemony-america-cant-solve-all-worlds-problems-anymore

              repris par Dedefensa.org

              http://www.dedefensa.org/article-voil_qu_on_strike_sans_autorisation_us__26_08_2014.html

                +0

              Alerter
            • sadsam // 28.08.2014 à 17h23

              @Perceval,

              Dans la même direction, voir sur le Kyiv Post le discours du Président Porochenko à la nation ; il vient d’annuler un voyage en Turquie.
              IL parle de la situation difficile sur le front et demande aussi une session extraordinaire du Conseil de sécurité.

                +0

              Alerter
        • languedoc 30 // 28.08.2014 à 17h15

          Si pour vous, renvoyer les deux parties dos à dos est un signe de bonne foi, je ne suis pas du tout d’accord. Il y a ceux qui sont coupables d’avoir déclenché ces événements et ceux qui les subissent en se défendant comme ils peuvent, je ne les mets pas dans le même sac.

            +0

          Alerter
        • Louis // 28.08.2014 à 17h38

          Il n’y a effectivement plus vraiment de discussion possible, le jeux sont faits, chacun a choisi son camp. L’opinion est polarisée en occident.

          Tout ce que j’obtiens désormais de la part des pro UE c’est “Poutine=Hitler” et “Sudète”. Beaucoup de personnes se sont totalement radicalisées. Même au sein de la famille. C’est assez flippant.

            +0

          Alerter
        • Negrello // 29.08.2014 à 01h21

          Je comprends votre réflexion et je me pose la même question.

          Dés que vous sortez des sentiers battus( dits officiels) , on vous colle une étiquette qui vous tient chaud très longtemps.
          Une fois que vous êtes catalogués, cela nuit à l’efficacité du message, en partie ou en totalité.

          Je voulais initialement répondre par l’impérieux besoin de communiquer pour résoudre les problèmes. Mais c’est très naïf de ma part.

          Communiquer avec ceux qui font l’histoire est quasi impossible. Ils maîtrisent la communication des médias comme bon leur semble. Et si demain, ils veulent blacklister le site d’olivier, ce sera d’une facilité déconcertante, en douceur, par l’intimidation ou par la force.

          Ils vont laisser les gens s’exprimer tant que cela n’est pas trop dérangeant, un peu comme dans le business. Ensuite on lâche les loups ou les louves.
          On laisse un concurrent se développer tant qu’il n’impacte pas le marché. Quand il devient menaçant, on se charge de lui.

          C’est toujours le vainqueur qui écrit l’histoire. Et l’histoire façonne le présent ou en tout cas la manière dont le peuple la comprend et en tire des enseignements.

          Martin Peltier a écrit un livre ” A quoi sert l’histoire ?”
          Je ne l’ai pas lu mais j’ai regardé la rapide présentation qu’il en fait.
          http://www.dailymotion.com/video/x2219hw_martin-peltier-a-propos-de-son-livre-a-quoi-sert-l-histoire_webcam

          A delà des exemples qu’il prend, c’est la distinction entre l’histoire vraie et celle qu’il faut garder, à but politique, qui est intéressante

          Comme, il le dit “….Celui qui tient l’histoire tient la baraque…”
          Et nous ne tenons pas l’histoire.

          J’ai l’impression de prêcher dans le désert avec mes amis ou avec ma famille.

          Et je vais reboucler avec un avis que j’ai laissé suite à l’article ” L’Occident fait fausse route”, par Gabor Steingart
          Il disait:
          “..Si, arrivés à ce stade vous attendez de savoir qui est coupable, vous feriez mieux d’arrêter votre lecture. Vous ne manquerez rien. Nous n’essayons pas de déterrer cette vérité cachée…”

          Finalement elle intéresse qui cette vérité cachée ? peu de personne et c’est peut être là, la limite du message.

          Message peu enclin à de l’optimisme en ce milieu de la nuit quand j’entends que l’OTAN va se réunir en urgence demain.

          http://www.leparisien.fr/international/ukraine-washington-accuse-la-russie-d-intervention-directe-28-08-2014-4092867.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

          Pour rappel, l’OTAN a des exercices avec l’Ukraine, la Pologne,la Slovaquie, La Roumanie; la Hongrie en ce moment même.

          http://fr.ria.ru/infographie/20140723/201917095.html

          Quelle sera la prochaine sanction à l’encontre de la Russie, niveau 4, 5 et après?

            +0

          Alerter
    • Kiwixar // 28.08.2014 à 10h47

      Je pense que l’arc-boutage politique a toujours existé, c’est plutôt sain si ça discute et si les gens se sentent concernés par leur propre avenir. Le point important, c’est qu’énormément de gens (de plus en plus) sont conscients de la propagandastaffel des merdias, et s’informent de plus en plus sur les médias alternatifs. Il y a donc une évolution quantitative des 2 camps, qui va dans le bon sens.

        +0

      Alerter
      • perceval78 // 28.08.2014 à 16h13

        de toute facon @kiwixar, ce n’est pas parce que tu t’arcboute, que tu n’écoutes pas et que tu ne penses pas. T’as une idée et tu la gardes tant que l’autre ne t’as pas convaincu.C’est la me semble t’il un processus de pensée : normal.

          +0

        Alerter
        • Kiwixar // 28.08.2014 à 22h40

          Tu penses comme ça parce que tu as un raisonnement sain (dans un monde partiellement malsain). Beaucoup de gens n’écoutent plus, sont en plein déni, ferment leur esprit, essaient de protéger leurs illusions. Ce seront les gens les plus en colère (fous furieux) quand ils passeront à la phase suivante.

            +0

          Alerter
      • sadsam // 28.08.2014 à 17h38

        @Kiwixar

        Les amis et les collègues rentrent de vacances. Ils n’ont pas lu “les crises”, ni aucun site alternatif.

        Ils ont des idées très arrêtés sur VVP mais si on parle “Kiev”, ils en sont encore à Timochenko. Porochenko, Yatseniouk, Paroubyi, Tiagnybok, Yaroch, Kolomoïski,Akhmetov, Taruta, connaissent pas. Ils n’avaient même pas entendu parler de la belle formule “f-ck the EU” et de son auteur au printemps denriers,

        Et sans parler de Tchekhov, ils ne savent même pas que Gogol était ukrainien.

        Seuls les amoureux d’opéra ont un petit bagage : “Mazeppa” tiré du poème de Pouchkine “Poltava”, “Le prince Igor” (Poutivl est en Ukraine) et bien sûr “Boris Godounov”, inspiré là encore d’une oeuvre de Pouchkine. Pouchkine qui avait été éloigné de Petersbourg et qui a fait des séjours en Crimée, en Ukraine et en Moldavie.

          +0

        Alerter
        • Kiwixar // 28.08.2014 à 22h48

          Je ne savais pas non plus que Gogol était ukrainien, mais il est assez utile pour les recherches, même sans Opera (Firefox est pas mal). Blague à part, c’est notre boulot de réinformer inlassablement collègues et amis, posément, en parlant des résistants héroïques du Donbass combattant les oligarques pilleurs aidés de nazis. La prise de conscience mondiale n’est plus très loin…

            +0

          Alerter
    • RobinH00d // 28.08.2014 à 11h02

      Même constat que @Dommage, je suis stupéfait de voir des amis, pourtant pas stupides du tout, retranchés dans leurs croyances les plus profondes et inflexible quand je leur propose un discours autre que celui du journal Le Monde (“pas diplomatique)”, dont vous connaissez le point de vue, ça fait peur…

        +0

      Alerter
    • tepavac // 28.08.2014 à 12h26

      bonjour Dommage !

      tu as raison sur le principe, les convictions idéologiques sont une architecture de l’esprit individuel,
      S’élaborant depuis la naissance, notre degrés de conscience sociale est à la fois tributaire de nos propres expériences et de ce que nous avons accepté de notre environement intéllectuelle et moral.
      Au fil des années une immense “carte” se forme, c’est notre conviction.

      dire que le choc entres Conviction est réèl, éffectivement il l’est lors des situations de crises.

      Dire qu’içi, on ne peut “dialoguer” c’est faux.
      je peux te dire qu’içi c’est plus strict que wiki dans l’auto-controle. Patriquement tous les intervenants vérifient les liens émis. Beaucoups y passent énormément de leur temps et bien des affirmations sont démenties ou corrigé sans que cela porte ombrage à qui que ce soit.

      Je te souhaite d’intégrer ce mode de dialogue qui est constructif pour tous.
      Même si bien des cConvictions sont ébranlées, on en ressort toujours mieux “armé” et plus serein.

      “La vérité crée parfois des brèches, le mensonge ne laisse que des ruines”

      bien cordialement

        +0

      Alerter
      • Dommage // 28.08.2014 à 15h00

        A vrai dire je suis le blog depuis assez longtemps. Et je l’ai déjà soutenu à l’occasion.
        J’interviens très peu, car en général il y a toujours quelqu’un pour exprimer, en mieux, ce que j’aurai pu dire 🙂

          +0

        Alerter
        • tepavac // 28.08.2014 à 16h57

          moi aussi, je trouve que dans l’ensemble les raisonements sont sains et constructifs.Mais tu as raison, comme d’autres l’ont souligné içi, les à-prioris empèchent les esprits à regarder la vérité en face. Pour beaucoup tout ce qui vient de l’est est forcément de la même engeance que les hordes barbares qui dévastaient tout sur leur passage. Ils imaginent peu que ces mêmes populations de l’est-nord ont été les premieres à subire la barbarie de ceux de l’est-sud de notre continent.
          C’est l’éternel conflit entre les cultivateurs et éleveurs sédentaires et les chasseurs-cueilleurs nomades.
          Ce sont deux modes de pensés radicalement différent, mais pas nécéssairement antagonistes.
          Les premiers recherchent la maitrise de leur environement physique et par delà en viennent naturellement à une “gestion” de leurs organisation communautaire.
          Les seconds agissent avec leurs semblables commes avec la nature, ils prennent ce qu’il y à, et il n’y à plus ils vont ailleurs.
          -Intérrêt collectif pour les uns, liberté individuelle pour les autres
          cette simple propension individuel à conduit à ce monde d’aujourd’hui, extrêmement complexe, mais aisément identifiable par ce choc de deux modes d’organisation sociale. C’est ce que nous vivons actuellement.

          bien cordialement

            +0

          Alerter
      • C Balogh // 28.08.2014 à 16h59

        Olivier, le savez-vous?, votre blog crée des jaloux compulsifs!!!
        SUPER!!!
        Pitoyable, comme les us ils n’ont pas d’éléments et ça foureste en réunion à qui mieux mieux,(mais ça insulte aussi, bon, normal, le niveau intellectuel est si bas)
        mais bon, on ne s’invente pas l’un des meilleurs blogs de France!!
        ;O)
        Ils ont attrappé la novlanguïte aigüe!!
        Décidément, c’est contagieux!!
        Bravo et félicitationsà Olivier et tout les contributeurs pour ces informations indispensables quand on se donne la peine d’essayer de comprendre.

          +0

        Alerter
    • Spipou // 28.08.2014 à 22h12

      Non Dommage, moi je n’ai choisi aucun camp. Je vois simplement que la guerre progresse, et que tout cet immense gâchis (humain, culturel, et même civilisationnel, pour ne rien dire du gâchis économique qui aura des conséquences à long terme sur la vie quotidienne des ukrainiens, des européens, des russes, des américains…) aurait pu être évité. Mais je n’ai pas de “camp”.

        +0

      Alerter
      • step // 28.08.2014 à 23h49

        personnellement, je me demande quand est-ce que la course aux intérêts individuels des donneurs d’ordre des grandes plaques géostratégiques va enfin être dénoncé pour ce qu’elle est…. une entrave à la concorde des peuples. Les guerres moi, j’ai toujours trouvé cela affligeant. Je pense de plus que le grand perdant de cette confrontation seront les résidents de cette zone géographique.
        Même si je n’ai aucune sympathie pour le pouvoir à kiev, je n’ai pas particulièrement de raison d’adhérer au pouvoir novorussien par simple projection de rejet.
        A court terme je n’ai aucune raison de leur en vouloir de choisir l’indépendance que la dépendance à un pouvoir qui les brocarde. Il me semble que nous avons suffisamment expérimenté ce sentiment lors des guerres de décolonisation pour ne pas être dupe. Après il n’y a aussi aucune raison de subordonner les habitants de lviv à ceux de donetsk.
        Sur la présence internationale des deux cotés, je pense qu’il serait de l’intérêt des ukrainien et des novorusse de les mettre poliment dehors, comme cela fut fait en france lors de la libération par l’administration gaulliste (pour exemple la “fausse monnaie” américaine en france…). Il ne sont en aucun cas une aide pour terminer ce conflit, car eux s’en iront alors que les novorusses et les “ukrainiens” resteront voisins.

          +0

        Alerter
      • Arno // 29.08.2014 à 02h25

        Moi, j’ai choisi un camp: Celui de la vérité.
        Ce qui exclut de facto d’être dans celui des USA et de l’UE. Quant à Poutine, un type que j’exécrait absolument il y a encore quelques mois, j’ai réalisé à travers la crise ukrainienne que mon jugement était grandement influencé par la propagande médiatique ambiante; il m’est donc devenu moins antipathique, même si je ne lui accorde pas plus de confiance qu’auparavant. D’ailleurs, comme le rappelle souvent Olivier, on n’est pas là pour relayer la propagande des Russes mais pour dénoncer celle de ceux qui prétendent parler en notre nom.

          +0

        Alerter
    • Crapaud Rouge // 28.08.2014 à 22h27

      @Dommage : “Tout le monde est polarisé, chacun ou presque a choisi un camp.” : sans doute, mais pas par les mêmes causes. Quelqu’un qui débarque ici, au beau milieu du film, peut lire tout ça sans se sentir convaincu. Mais quand on a commencé par les premiers billets d’OB portant sur l’Ukraine, des billets qui montraient le rôle très important joué par les néonazis, (alors que ce rôle était minimisé partout ailleurs au prétexte que ces groupes faisaient des scores ridicules aux élections), on a saisi dans le détails l’enchaînement des faits, le massacre d’Odessa, etc. et l’on estime en conséquence que les rebelles du Donbass sont 100% légitime.

      Considérez maintenant ceux de l’autre camp : ils voient les rebelles du Donbass comme des “séparatistes”, (ce qu’ils sont en train de devenir pour de vrai, mais ce qu’ils n’étaient pas au début), ils les nomment “pro-russes”, et certains les traitent de “terroristes”. Ils ne les perçoivent pas comme des rebelles légitimes, et cette histoire d’aide ou d’intervention russe sert surtout à les délégitimer. C’est la Russie qui susciterait cette rébellion, (qui serait “derrière tout ça”), et sans cela il n’y aurait pas de rébellion. Vous voyez la nuance ? C’est ça, “choisir” son camp. Pour nous, l’aide russe fait partie des péripéties, ce n’est pas un critère de jugement, parce que la rébellion, comme le dit justement ce billet, a commencé par la décision “d’abolir le statut du russe comme seconde langue officielle“.

        +0

      Alerter
      • Spipou // 29.08.2014 à 06h21

        Crapaud Rouge, je suis le blog d’Olivier depuis le début de la crise (c’est même en cherchant des infos objectives sur l’Ukraine que je l’ai trouvé…).

        Mais je crois qu’on n’en est plus à “choisir un camp”, mais à essayer de trouver comment arrêter la machine infernale. Quoique maintenant, j’ai l’impression que ce qu’on peut dire ici ne servira plus à grand-chose.

        Pour prendre un autre exemple : on peut disserter sur qui a provoqué la première guerre mondiale, ça a un intérêt historique. Mais à partir du, disons, le 5 août 1914, ça n’avait plus grand intérêt de savoir qui avait commencé…

        Si on suit le même chemin, il n’y aura peut-être plus d’historien en 2114 pour disserter sur savoir qui a commencé entre décembre 2013 et septembre 2014.

        Au jour d’aujourd’hui, je me fous de savoir que Barroso a soutenu Pravy Sektor contre Ianoukovitch il y a quelques mois. Je crois que ce n’est plus du tout d’actualité.

          +0

        Alerter
  • fanfan // 28.08.2014 à 10h53

    Kiev Forces Defeated in East Ukraine. Could Obama’s Legacy Be Destroyed by His Ukraine Policy?
    Eric Zuesse, Global Research, August 27, 2014
    “The Ukrainian Government that the Obama Administration installed after Obama’s successful coup d’etat in Ukraine is now crashing and burning in the process of the newly installed Government’s ethnic-cleansing program to get rid of the people in Ukraine’s southeast, the area of Ukraine that had voted overwhelmingly for the President whom the Obama Administration (the State Department and the CIA) had overthrown in February.\

    The residents there rejected this new Government; this new Government is trying to exterminate them; and the local rebel-fighters against that are winning, and are decimating thousands of troops who were sent in to kill them and their families, and are shooting down many of the bombers that have been sent in to bomb them…

    http://www.globalresearch.ca/kiev-forces-defeated-in-east-ukraine-could-obamas-legacy-be-destroyed-by-his-ukraine-policy/5397970

      +0

    Alerter
  • social21eme // 28.08.2014 à 11h17

    Bonjour M berruyer,

    J’ai vu votre passage sur France24 ou vous étiez opposé au député “Leborgne”.

    Je trouve que ce député aurait mérité une “remise a sa place” quant a ses “leçons” de démocratie sur la validité de l’autodétermination de la Crimée. La méthode que vous aviez employé face au journaliste du monde dans l’émission d’arrêt sur image, avez été très efficace en l’assénant de copie papier prouvant vos arguments.
    Sachant que les technocrates européens militant pour l’adhésion de l’Ukraine d’une manière divinatoire sans consulter réellement la population, il est certain que leur contre argument majeur se trouve souvent être “l’annexion de la Crimée” je vous encourage fortement a vous munir de vos excellents documents a ce sujet par exemple une copie papier du journal US ayant fait le sondage sur la Crimée, car un doc palpable a nettement plus d’impact a la TV qu’une parole, Ainsi qu’une éventuelle frise historique re contextualisant la Crimée dans l’histoire de la Russie, l’effet disproportionné des 20-30 sous l’Ukraine saute aux yeux de manière évidente de cette manière.
    Juste une “critique” de d’auditeur télévisuel.
    Pour une fois la journaliste était certes coriace, mais pas trop de parti pris.

      +0

    Alerter
    • lecteur // 29.08.2014 à 00h40

      Bonsoir,

      J’ai aussi vu l’émission et j’ai regretté qu’Olivier Berruryer n’oppose pas l’affaire du Kosovo qui est resté au travers de la gorge des Russes.
      Qui occupe le Kosovo au dépend de la nation Serbe ? l’EU avec l’OTAN.
      D’ailleurs, si vous regardez la carte de qui a reconnu le Kosovo, l’Ukraine n’en fait même pas parti.
      En opposant l’affaire du Kosovo à cette serpillière du PS, O. Berruyer lui aurait fait essuyer ses vomis de mensonges. J’ai beaucoup regretté l’absence de cette référence.
      Cette affaire du Kosovo est tellement grave, que Poutine l’a d’abord utilisé avec l’Abkhazie et Ossétie du Sud, et maintenant la Crimée. L’expansionniste de l’OTAN lui a servi de prétexte tout trouvé pour corriger les conneries faites avec les frontières du temps de l’URSS.

        +0

      Alerter
  • Kiwixar // 28.08.2014 à 12h41

    Borodai pense que la désintégration de l’Ukraine est inévitable. http://www.en.ria.ru/world/20140828/192416835/Disintegration-of-Ukraine-Inevitable—Former-Donetsk-Prime.html

    La Galicie nazie, prochain trophée de l’expansionite de l’UERSS?

      +0

    Alerter
  • perceval78 // 28.08.2014 à 13h24

    Carl bildt n’est jamais loin, il vient d’avoir un entretien avec l’ambassadeur US en Suede qui se trouve être le fils de Zbigiew Brezinski, le monde est petit

    US Embassy in Sweden ‏@usembassysweden 4h
    Another great bi-lateral chat – meeting w/ @carlbildt at the conference at #Tylösand on the #US role in the world. http://ow.ly/i/6HbBU

    Carl Bildt qui a relayé le message à son cabinet, et Yatseniouk qui a retweeté, la boucle est faite

    Retweeted by Arseniy Yatsenyuk and 3 others
    Carl Bildt ‏@carlbildt 2h
    Cabinet meeting this morning. I briefed also on the escalation of Russian military moves against Ukraine. Key EU and NATO meetings upcoming.

      +0

    Alerter
    • ig // 28.08.2014 à 13h30

      Et aujourd’hui, La Voix de la Russie annonce que Suède et Finlande laisseront entrer sur leur territoire les troupes de l’Otan.

      http://french.ruvr.ru/news/2014_08_28/La-Finlande-et-la-Suede-laisseront-entrer-sur-leur-territoire-les-troupes-de-lOTAN-6124/

        +0

      Alerter
      • perceval78 // 28.08.2014 à 17h44

        il va falloir recadrer très sérieusement la Suède et la Finlande , on ne peut pas être “neutre” et pousser au feu en permanence. La France en tant que membre de l’OTAN devrait interdire à la Suède toute aide militaire, ou sortir de l’OTAN et devenir neutre comme la Suède … cette solution me plait bien …

        On ne peut pas être va-ten-guerriste la nuit et Neutre le jour …Messieurs les Vikings il faut choisir …

        En parlant de la Suède , j’ai trouvé un site suédois Anti Communiste dont le but principal est de promouvoir les idées ultra libérales. Tous les mois ils font de la pub pour les livres qui leur ont plus.Intéressant car on y retrouve nos collègues de l’actualité:
        =
        http://www.contra.nu/innehalltotal.html
        =
        Contra nr 3 1979
        Bernard-Henri Levy: Barbariet med mänskligt ansikte (bokrecension) 12
        André Glucksmann: Kokerskan och kannibalen (bokrecension) 12

        Contra nr 2 1988
        Radek Sikorski: Ryssar hos mujaheddin /Afghanistan/ 6

        Contra nr 1 1992
        Tommy Hansson: Carl Bildt – en trendig statsminister 8

        Désolé je n’ai pas trouvé la page Wikipedia en Francais
        =
        http://sv.wikipedia.org/wiki/Contra
        =
        Contra est un néo-libérale , et conservateur , et le suédois fondation , le magazine et une maison d’édition s’oppose expressément socialisme et préconise plutôt le total marché .
        Les activités de la Fondation sont explicitement anti-socialiste, et sa revue publie des articles dans ce sens. C’était au début de la Suède avec des articles sur l’école de Chicago , Milton Friedman , et d’autres. Il a également analysé les nazis et fascistes racines dans la pensée socialiste, les idées exprimées en incluant Friedrich von Hayek [ 2 ] et Stadt Georg Müller. [ 3 ] L’auteur et philosophe Sven Ove Hansson ont donné en 1985 le droit de la neutralité sur l’édition future (étroitement liée aux sociaux-démocrates ), dans lequel il a blâmé Contra pour l’extrémisme de droite, et Carl G. Holm personnellement pour avoir collaboré avec les nazis. Holm a poursuivi l’éditeur pour diffamation, mais a rejeté l’acte d’accusation. (Sur cette base, a rejeté l’acte d’accusation, la Fondation Expo déclare qu’il est légal d’appeler l’extrême droite Contra.)

          +0

        Alerter
        • EVELYNE31 // 28.08.2014 à 20h24

          Que fait la Suède ? Elle nous prépare une Europe multiculturelle (sic). Certaine Suédoise (d’origine américaine) estime que l’Europe “monolithique” (re-sic) n’est plus de mise dans le monde d’aujourd’hui.

          lien ci-après : https://www.youtube.com/watch?v=kXeD7_Ee8pI

            +0

          Alerter
      • VladP // 28.08.2014 à 20h41

        Bonsoir,
        J’ai lu, Sur le blog Alain Jules que la Finlande se plaint de survol de son territoire par des avions russes (déjà 3 fois cette semaine).
        Quand un des intervenants a expliqué que la Russie n’avait aucune raison de survoler la Finlande, voici ce que j’ai répondu:
        “…Il y a bel et bien un intérêt, pour la Russie, à faire ces incurssions dans les espaces aériens des pays qui admettent les forces de l’otan sur leurs territoires, et la Russie le fait tout-à-fait régulièrement et depuis peu, à l’INTÉRIEUR du périmetre de défense des usa, du canada, de la suède et de la grande-bretagne, à bord des bombardiers TU 160 Blackjack.
        Quand ces avions ont volé un certain temps, encore une fois, À L’INTÉRIEUR des défenses des pays de l’otan, ils signalent leur présence et quittent l’espace de défense avant d’être interceptés par les chasseurs qui montent à leurs rencontre.
        Ces missions portent un message: – 1) Nous savons que vous avez le projet de nous détruire. 2) Nous savons que vous penser pouvoir vous en sortir sans casse si vous lancez une première frappe nucléaire, car vous pensez que nous vous sommes tellement inférieur que nous ne serons, ni en mesure de parer les coups, ni en mesure de riposter, MAIS!
        COUCOU, NOUS SOMMES LÀ, JUSTE AU DESSUS DE VOUS! Si vous ne comprenez pas ce que cela signifie pour vous, alors tant pis, attaquez nous. Mais nous vous aurons prévenu!
        Voilà le but de ces missions. Il y a une semaine, des officier de la défense et du renseignement ont soumis la question au congrès us en soulignant que l’administration obama risquait de précipiter le monde vers sa fin en attaquant sans cesse la Russie.
        Au vu déclarations du commandant en chef de l’otan de ces derniers jours, il semble que le message ne passe pas.
        Et comme la suède et la finlande ont autorisé le passage des troupes de l’otan sur leurs territoires, ils ont aussi désormais droit à leurs petites visites de courtoisie!
        Ceci veut dire: loin de vous apporter la sécurité, la présence de l’otan sur vos territoires vous désigne comme cible prioritaire! Toutes ces années, vous étiez aussi à notre portée exactement comme aujourd’hui et NOUS NE VOUS AVONS JAMAIS MENACÉ. Aujourd’hui, vous vous rendez complices des agressions de l’otan envers l’ukraine et envers nous-mêmes, et sans plus tenir compte des bonnes relations d’affaire et de bon voisinage que nous avons entretenu durant les dernières années, vous participez à l’encerclement de notre territoire dans l’idée de participer au pillage de nos ressources; mais prenez garde: nous ne sommes pas loin de vous! VOUS ÊTES À NOTRE PORTÉE! …”
        Voilà, je pense que c’est bien pour cette raison que la Finlande a à se plaindre de survol réguliers par des avions russes.

          +1

        Alerter
        • Fabius Maximus // 29.08.2014 à 02h29

          les Finlandais devraient se remémorer la leçon de la 2e Guerre mondiale…. et ne par répéter les mêmes erreurs.

            +0

          Alerter
          • Spipou // 29.08.2014 à 20h53

            Sur le plan purement stratégique et, disons, moralement acceptable, la Finlande aurait peut-être pu accepter une renégociation des frontières dans la région de Vyborg, pour rassurer l’URSS quant à la protection de Leningrad, mais face à Staline…

              +0

            Alerter
          • Spipou // 29.08.2014 à 20h56

            Ah, encore un point : ce n’est pas pour rien que dans la Russie d’aujourd’hui, la République de Carélie est une république autonome au sein de la Fédération de Russie !

            Alors, accorder des faveurs à une alliance militaire qui menacer son plus proche voisin, avec qui de surcroît on est en paix depuis très exactement 60 ans, même si cette paix a été humiliante pendant les premières décennies, oui c’est une erreur gravissime. Mais en aucun cas ce n’est la même erreur !

              +0

            Alerter
  • x-15 // 28.08.2014 à 13h48

    Si l’Otan entre en Ukraine, alors les russes feront pareil. Vu la géographie, ils seront à Kiev (ou pas loin) bien avant l’Otan.

    Si l’Otan a un minimum de logique (espérons-le), l’alliance ne devrait pas franchir ce pas.

    Wait & see.

      +0

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 28.08.2014 à 22h41

      Yes, l’OTAN en Ukraine c’est comme les missiles russes à Cuba…

        +0

      Alerter
      • Arno // 29.08.2014 à 02h34

        Mais pourquoi les Russes ne commencent-ils pas à envisager haut et fort de mettre des missiles à Cuba ? Les opinions publiques occidentales commenceraient à comprendre le genre de menaces que Washington essaye d’imposer aux Russes.

          +0

        Alerter
  • costaz guy // 28.08.2014 à 14h37

    bien sûr qu’il faut en parler , mais la sagesse veut qu ‘il faut parfois laisser la parole sur le terrain au petit agneau qui se désaltère face au loup dans l’onde pure de la rivière…
    Quelle surprise pour une fois de le voir triompher du grand méchant loup !
    Mais attention de ne pas vendre la peau du loup avant de l’ avoir étranglé…

      +0

    Alerter
  • BigLouLou // 28.08.2014 à 14h53

    Dans la série [énorme] et [anti-russe] BHL est toujours le roi, comme par exemple son entretien avec le roi du chocolat où il se prend pour .

    http://laregledujeu.org/bhl/2014/08/13/avec-petro-porochenko/

    et on atteint le pompon avec

    http://laregledujeu.org/hertzog/2014/08/12/351/quand-bhl-lit-hotel-europe-a-odessa/

    “Quant à Lévy, costume noir, mèche folle, corps dandy infatigable, les Dieux du Théâtre, ce soir-là, étaient au-dessus de sa tête, grand rebelle.”

    Misère…

      +0

    Alerter
    • sadsam // 28.08.2014 à 19h33

      @Bigloulou
      Grâce à ce blog, j’ai découvert l’interview du dandy à une TV d’Odessa quand il est allé présenter sa pièce et depuis j’ai fait qlq lectures.

      Quand on tape BHL Massoud sur Yahoo, on trouve un excellent dossier du Monde diplomatique avec des articles de vrais experts (Dondosoro, Darlymple etc) sur les voyages en Afghanistan, Pakistan, Georgie etc.

      Et il ne faut pas hésiter à lire la bio de Philippe Boggio “Une vie”. Il s’y trouve des pistes pour entrevoir ce que fait vraiment le dandy derrière les gesticulations et le rideau de fumée.

        +0

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 28.08.2014 à 22h45

        Pas d’accord, les vrais “dandys” sont des personnages beaucoup plus sympas que Béchamel. En général ils se fichent des affaires sérieuses comme des conventions sociales, « Le dandy doit avoir un air conquérant, léger, insolent » (Chateaubriand). Béchamel est d’une lourdeur et d’une suffisance insupportables, c’est tout le contraire d’un dandy.

          +0

        Alerter
        • Nihil // 29.08.2014 à 10h57

          Puis-je re-conseiller la courte “bio technique” de béchamel, dont le lien avait été posté ici par un contributeur du blog – je ne sais plus qui mais je l’en remercie ! –

          http://www.lherbentrelespaves.fr/BHL.html

          Et par “JB Botul” lui-même, c’est évident.
          🙂

            +0

          Alerter
  • observateur engagé // 28.08.2014 à 14h54

    Que se passe-t-il à Radio courtoisie ? cette radio on s’en souvient avait été en pointe dans la défense de la Serbie et des Serbes du Kosovo. Au sujet de la guerre du Donbass, SILENCE ABSOLU! en revanche elle parle tous les jours du sort -certes dramatique- des chrétiens d’Irak:
    2 poids 2 mesures ?

      +0

    Alerter
  • isidore // 28.08.2014 à 14h59

    Moi je dis qu’il faut étre pro-Russe ; on est pas obliger de les embrasser pour autant sur la bouche .
    Pourquoi faut étre pro-Russe . Parce que le mariage avec l’Allemagne ne peut étre qu’un mariage de raison . Et dans le couple c’est la France qui doit faire l’homme . Pourquoi ? C’est géopolitique .
    Social et culturel aussi mais on va pas compliquer .
    Ce couloir de la Mer Noire à la Baltique çà ne peut que nous arranger que ce soit les Russes qui le controlent . Les autres prétentieux ( que l’Allemagne) la Pologne ou la Lithuanie sont à exclure c’est trop gros pour eux . L’Allemagne , notre promise , elle a une bonne dot mais tendance à porter le pantalon , alors qu’elle bien mieux en culotte . Si cette route lui est barrée elle est amenée à étre plus conciliante envers nous qui avons accés au monde par la Mer . Enorme potentiel avec nos iles dans le Pacifique et ailleurs , mais rien que le Pacifique ( autant que les USA ) avec en cherchant bien du gaz et du pétrole , en respectant les coraux …et autres merveilles .
    Les défauts de l’Allemande qui lui donne mauvais caractére , c’est sa démographie . Elle sacrifie son potentiel , sa jeunesse , pour du patrimoine . Petit calcul .
    Les Russes , y a pas à craindre qu’ils prennent le controle de la route de la Soie . y a d’autres prétendants sur le coup et du gros . Le traditionnel Islam , traditionnellement en bisbille interne . La Chine qui s’est réveillé mais s’illusionne aussi sur la Mer là c’est affrontement avec les Anglo-Saxons et les Japonais . Tous ces autres ont suffisamment de motifs de se confronter , pour nous laisser une place entre eux , nous permettant de vacquer à nos affaires . L’Inde elle a réussit à ouvrir cette route de la Mer mais pas à la garder faute d’unité interne et va rester comme çà .
    Donc en remettant en ordre les choses chez nous socialement et financiérement , la voie nous est tracée , c’est à nous de gouverner l’Europe et faire son unité avec tact et justice comme les Rois de France l’ont fait avec notre pays . Ce qui suppose culturellement un examen interne sur les mauvais choix de Centralisation ( Louis IX , Louis XIV , Napoléon , etc ) et nos défauts bureaucratiques qui vont avec .

      +0

    Alerter
  • Nicolas // 28.08.2014 à 15h08

    Décidemment ces jours ci ya beaucoup de nouvelles, et en grande partie positive.
    -Dans le cadre du futur procès de Kiev (équivalent des procès de Nuremberg et de Tokyo, concernant les crimes de guerre de la junte) des soldats de Novorossie ont trouvé des documents laissés par des soldats en déroute tentant de fuir, dont notamment les noms de ceux qui tiraient sur les villes, avec les coordonnées des tirs, les objectifs etc https://vk.com/strelkov_info?w=wall-57424472_14172
    -On parle de plusieurs centaines de soldats de Kiev qui se seraient rendus depuis hier soir.

      +0

    Alerter
    • sempervivens // 28.08.2014 à 19h14

      51ème brigade parachutiste venant de Galicie, presque entièrement détruite (information difusée par Kiev). Très nombreuses désertions côté Ukrainien. Il est question de centaines de soldats qui se sont rendus.

        +0

      Alerter
    • odjo // 29.08.2014 à 02h27

      Je ne crois pas, helas ,que l’E.U.S. autoriseront ou tiendront compte d’un proces contre leur junte militaire .Ca ferait “faible ” et avouer au reste du monde qu’ils en sont les sponsors .
      Nous autres qui ont choisit notre camp ou opinions le savons depuis le debut .

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 29.08.2014 à 08h10

        “l’E.U.S. autoriseront ou tiendront compte d’un proces contre leur junte militaire”
        L’Empire américain est en phase d’effondrement. Si on regarde les 15 dernières années : perte de contrôle sur l’Amérique du Sud, aventure militaire très coûteuse et totalement inutile en Afghanistan, aventure militaire ruineuse en Iraq pour un résultat très incertain (rien ne dit que les Kurdes accepteront d’intégrer l’Empire), perte de contrôle sur le pétrole Libyen en cours, accords multiples des BRICS pour s’opposer à l’impérialisme américain, diminution progressive de la place du dollar comme monnaie de réserve et des échanges internationaux, et j’en oublie des wagons.
        Ce qu’ils veulent ou non à l’autre bout du monde n’a pas forcément d’importance. Porochoco et les autres criminels de guerre ne seront pas forcément jugés l’an prochain, mais la justice a tout son temps.
        Petit reportage à propos d’artilleurs kiéviens à qui on a montré le résultat de leurs tirs : corps de civils déchiquetés, écoles détruites… https://www.youtube.com/watch?v=xCuz6q9B7OQ#t=79
        Leur réaction à partir de 1:20. Ils ne savaient pas sur quoi ils tiraient, on leur disait qu’ils tiraient sur les “terroristes”. C’était l’armée ou la prison…

          +0

        Alerter
  • Hellebora // 28.08.2014 à 15h22

    Déroute et défaites qui s’accumulent du côté de l’armée régulière, du coup j’ai l’impression qu’ils se mettent tous à tirer à boulets rouges sur “les Russes” afin de justifier et légitimer par avance ce qu’ils mijotent depuis longtemps : attaquer la Russie… Mon interprétation est-elle simpliste ?
    Ci dessous la dernière dépêche Rtrs (14h43). A noter : dans la dépêche de 13h17, on pouvait lire :(Prière de noter la suppression du terme “invasion”, Porochenko parlant de troupes russes “acheminées” en Ukraine)

    Kiev parle de “mouvements de troupes russes” en Ukraine
    * Iatseniouk appelle à un gel des avoirs de la Russie
    * Novoazovsk échappe au contrôle de l’armée ukrainienne
    * Un chef séparatiste parle de 3.000 volontaires russes engagés
    * L’objectif des séparatistes est Marioupol, ajoute ce chef insurgé
    (Actualisé avec Otan, ambassadeur US, OSCE, précisions) par Richard Balmforth et Pavel Polityuk

    KIEV, 28 août (Reuters) – Des troupes russes ont été acheminées en territoire ukrainien, a affirmé jeudi le président ukrainien, Petro Porochenko, qui a annulé une visite prévue en Turquie et demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité et de défense ukrainien pour décider des mesures à prendre. Sa déclaration fait suite aux revers subis au cours des dernières heures par les troupes ukrainiennes et à des annonces faisant état de la présence de militaires russes aux côtés des séparatistes.
    “J’ai pris la décision d’annuler une visite de travail en République de Turquie en raison de la dégradation rapide de la situation dans la région de Donetsk, notamment dans les secteurs d’Amvrosievka et de Starobecheve, alors même que des mouvements de troupes russes sont en cours”, a-t-il dit dans un communiqué diffusé sur le site internet de la présidence.
    Après les propos du président ukrainien, le rouble russe est tombé à son plus bas niveau face au dollar depuis le 18 mars. Il s’échangeait aux alentours de 10h20 GMT au taux de 36,66 pour un dollar.

    A Moscou, une responsable du conseil consultatif des droits de l’homme mis en place par le président russe Vladimir Poutine a déclaré à Reuters que les actes de Moscou en Ukraine équivalaient à ses yeux à une invasion. “Lorsque des foules de personnes, sous les ordres de commandants, à bord de blindés, de véhicules de transport, et avec des armes lourdes, se trouvent sur le territoire d’un autre pays, franchissent la frontière, il s’agit à mon sens d’une invasion”, a dit Ella Poliakova.
    Le Conseil de sécurité et de défense ukrainien a confirmé que la ville de Novoazovsk, dans le sud-est de l’Ukraine, n’était plus désormais sous le contrôle de l’armée ukrainienne et qu’elle était passée sous celui de l’armée russe, tout comme d’autres secteurs du Sud-Est ukrainien.
    “Une contre-offensive menée par les troupes russes et des unités séparatistes est en cours dans le sud-est de l’Ukraine”, a dit le Conseil sur Twitter.

    Le représentant de l’Ukraine à l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), Ihor Prokoptchouk, a lui aussi déclaré que les forces russes avaient pris le contrôle de la ville du sud-est ukrainien, parlant d’une “invasion directe de l’armée russe dans les régions orientales de l’Ukraine” et d'”un acte d’agression”. Son homologue russe, Andreï Keline, a assuré pour sa part qu’aucun soldat russe n’avait franchi la frontière.
    La Russie, officiellement, continue de démentir toute intervention en Ukraine.

    IATSENIOUK DEMANDE LE GEL DES AVOIRS RUSSES
    Sur le terrain, les forces ukrainiennes ont aussi perdu le contrôle d’une hauteur stratégique, Savour-Mohila, à l’est de la grande ville de Donetsk, l’un des bastions des séparatistes, a-t-on appris de source militaire.

    Ces revers soudains de l’armée ukrainienne semblent accréditer l’idée d’une entrée en lice de troupes russes venues renforcer les insurgés, qui subissaient ces dernières semaines la pression de l’armée de Kiev dans leurs bastions de Donetsk et de Louhansk.
    L’Otan estime à un millier le nombre de soldats russes combattant désormais sur le territoire ukrainien aux côtés des séparatistes, a déclaré jeudi un responsable militaire au siège de l’Alliance, en Belgique.

    Le chef séparatiste Alexander Zakhartchenko, Premier ministre de la république autoproclamée de Donetsk, a reconnu que des soldats russes servaient actuellement dans les rangs des séparatistes.
    Il a indiqué dans une interview à Reuters que 3.000 volontaires russes se trouvaient aux côtés des unités séparatistes et que l’objectif de l’offensive des insurgés était, notamment, la grande ville côtière de Marioupol sur la côte de la mer d’Azov.

    L’ambassadeur américain à Kiev, Geoffrey Pyatt, a également confirmé la présence de troupes russes en Ukraine sur Twitter : “Les tanks, véhicules blindés, pièces d’artilleries et lance-roquettes multiples fournis par la Russie n’ont pas suffi à défaire les forces armées ukrainiennes (…) Un nombre croissant de soldats russes interviennent directement dans le conflit sur le territoire ukrainien.”
    Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a demandé jeudi aux Etats-Unis, à l’Union européenne et au G7 de geler les avoirs russes jusqu’à ce que les troupes de Moscou se retirent du territoire ukrainien.

    A Paris, le président François Hollande, a déclaré jeudi matin que la présence de soldats russes sur le sol ukrainien, si elle était confirmée, serait “intolérable” et “inacceptable”.
    “S’il était avéré que des soldats russes sont présents sur le sol ukrainien, ce serait intolérable et inacceptable”, a déclaré le chef de l’Etat lors de la conférence des ambassadeurs.

    (avec Lina Kushch, Vladimir Soldatkin et Thomas Grove; Eric Faye et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Marc Angrand)

      +0

    Alerter
    • Tanouchka // 28.08.2014 à 15h51

      Juste pour préciser: Ici http://www.youtube.com/watch?v=UPstWOV6hQw
      Zahartchenko – première ministre de DNR a dit très clairement que dès le début jusqu’à ce temps 3-4 milles volontaires russes ont participé à la guerre au Donbasse. Une partie seulement y reste maintenant, les autres sont déjà revenus chez eux.

        +0

      Alerter
    • languedoc 30 // 28.08.2014 à 19h44

      Le gouvernement ukrainien, comme d’habitude, dit n’importe quoi. Les troupes russes n’ont pas franchi la frontières, mais les séparatistes sont en train de fiche une rouste à l’armée ukrainienne, et pour les imbéciles du gouvernement de Kiev, c’est tout simplement la honte. Ils inventent donc une intervention imaginaire des russes, pour faire passer la pilule. Chaque jour, nous y avons droit, ça commence à bien faire.

        +0

      Alerter
    • Noam // 28.08.2014 à 20h58

      La première chose intolérable c’est le pravisector appuyé par les amerlopes, la seconde toute la mauvaise foi sur l’histoire du mh17, et la troisième le silence coupable de la presse occidentale (qui en passant banalise les nazis, voir le parisien du 22 août) et la russophobie savamment entretenue dans les médias.

        +0

      Alerter
  • observateur engagé // 28.08.2014 à 15h27

    Même le trés anti russe Business insider est obligé de reconnaitre la réalité :
    http://www.businessinsider.com/ukraine-russia-at-war-invasion-2014-8

      +0

    Alerter
  • Leterrible // 28.08.2014 à 16h07

    ig Le 28 août 2014 à 13h30

    “Et aujourd’hui, La Voix de la Russie annonce que Suède et Finlande laisseront entrer sur leur territoire les troupes de l’Otan“.

    x-15 Le 28 août 2014 à 13h48

    “Si l’Otan entre en Ukraine, alors les russes feront pareil. Vu la géographie, ils seront à Kiev (ou pas loin) bien avant l’Otan.

    Si l’Otan a un minimum de logique (espérons-le), l’alliance ne devrait pas franchir ce pas.

    Wait & see”.
    ———————————-
    Tout est dit….reste plus , aux croyants , qu’à prier…!

      +0

    Alerter
  • Nicolas // 28.08.2014 à 16h10

    Il y a beaucoup d’images des résultats des batailles (blindés détruits etc) mais très peu des batailles elles-mêmes. En voici un exemple avec la libération d’Ilovaïsk, hier. Une centaine de soldats de Kiev étaient retranchés dans un dépôt ferroviaire. Après le passage de Motorola (qui est revenu après avoir soigné son bras en Crimée), il n’en restait que 20 en vie. S’ils ne veulent pas se rendre…
    https://www.youtube.com/watch?v=dLT9Mif_y-o
    Comme d’hab, c’est Life News qui est au front (pourtant Julien Sauvaget aurait pu, il a déjà affronté les parapluies des babouchki).
    Les tirs à la kalachnikov qu’on voit au début servent à détourner l’attention pour permettre aux autres de tirer des roquettes. Chaque tir de roquette est plus risqué que le précédent puisque les assiégés comprennent d’où viennent les tirs.
    Voilà, en regardant cette vidéo on comprend mieux ce que les militaires entendent, quand ils parlent d’une opération de nettoyage d’une ville. Et on comprend un peu mieux comment il peut y avoir des dizaines de morts d’un côté et seulement quelques blessures légères de l’autre, quand une opération est bien préparé, malgré une forte infériorité numérique (pas l’impression qu’il y ait eu plus de 30 soldats à attaquer les 100 assiégés).

      +0

    Alerter
    • sempervivens // 28.08.2014 à 19h26

      Je ne comprends pas le russe, mais il m’a semblé avoir saisi que c’était des membres des bataillons Azov et Donbass qui reçevaient une raclée. Ce Motorola est devenu un personnage de légende. La vidéo est tout à fait impressionnante et le journaliste de lifenews n’hésite pas à risquer sa peau pour prendre ces images. On est frappé par l’ardeur et le courage des combattants de Novorussie.

        +0

      Alerter
      • bm607 // 28.08.2014 à 21h04

        Motorola soigne son image, et c’est vrai que c’est assez surprenant de voir ce genre de photo :
        http://www.nytimes.com/2014/07/14/world/europe/first-self-declared-wedding-in-donetsk-peoples-republic-ukraine-rebels-make-love-not-war.html?_r=0
        Un mariage en treillis de combat, avec un plâtre qui permet à peine à la mariée de passer l’alliance, ça donne une certaine image quand même.
        Avec ce genre de photo, en plus de ses actions au combat, on peut continuer une légende déjà bien commencée.

        Surtout quand on lit ensuite dans le texte “…the happy couple, identified as Arsen Pavlov and Elena Kolenkina by The Associated Press, was in fact not legally married under Ukrainian law.”. Les héros ne peuvent même pas se marier !

        Les guerres ont besoin de héros, il semble que la RPD en ait un.

          +0

        Alerter
        • Jub // 28.08.2014 à 22h17

          Le folklore russophone n’est pas aussi désuet que chez nous.
          Tout cela semble outré mais dans le fond c’est réel, c’est toute la différence. Là où nous brodons sur le réel, chez eux le réel brode sur nous, même à notre corps défendant.

          En lisant les romans russes on est frappé justement par certains personnages impossibles mais existants qui oeuvrent pour une légende à laquelle ils ne participeront pas parce qu’ils seront morts à coup sûr pour la cause. Mais ils le font quand même. Il y a dans cette mentalité un truc qui dépasse le présent et va vers l’idéal même au prix des pires souffrances.

          Un truc que dans ma frilosité occidentale je n’ai jamais compris, mais qui m’épate.

            +0

          Alerter
      • Nicolas // 29.08.2014 à 12h17

        @Sempervivens: exact, il s’agissait des bataillons Azov et Donbass. Vivement que RT mette en ligne des cours de russe, comme BBC a des cours d’anglais, Deutsche Welle d’allemand et NHK de japonais.
        @BM607: après sa blessure, Motorola est allé se soigner en Crimée, et il s’y est légalement marié.
        Il est loin d’être le seul héros. Beaucoup d’entre eux ne verrons pas la fin de la guerre. D’ailleurs un membre de la compagnie de Motorola est mort quelques heures après le tournage du reportage. Sur un autre front, un chef Cosaque est mort le même jour.
        @Jub: belle façon de parler de l’âme russe 🙂

          +0

        Alerter
  • Jeanne L. // 28.08.2014 à 16h21

    Sur le site de Novorossia (16h50 locales) :
    ” RP Donetzk: L’ennemi recule et a de nombreuses pertes.”
    Il y a un compte détaillé des pertes en matériel, en combattants et en civils aussi.
    http://novorossia.su/ru/node/5763

      +0

    Alerter
  • Hellebora // 28.08.2014 à 16h24

    @ observateur engagé
    Je me permets de traduire un passage de cet article du Business Insider :

    Le géopoliticien et président de Eurasia Group Ian Bremmer a déclaré par courriel à Business Insider que le président ukrainien Petro Poroshenko est maintenant le dos au mur – ou « acculé », c’est selon  -. Et Bremmer d’ajouter que Poroshenko va vraisemblablement rechercher une solution du genre cesser-le-feu pour empêcher l’économie de son pays de s’effondrer. totalement.
    “Le gouvernement ukrainien gouvernement est maintenant dans une position intenable; ils ont joué et ils ont perdu,” a dit Bremmer.”A présent Poroshenko a besoin du cesser-le-feu pour essayer de relancer les négociations, ce qui veut dire concrètement geler les hostilités et accorder aux séparatistes une partie non négligeable du territoire. Politiquement, c’est dangereux pour lui et cela risque de provoquer des mouvements de protestation à Kiev. Pendant ce temps-là, l’économie de l’Ukraine va continuer à se casser la figure, sans que l’Ouest ne soit d’un grand secours. Mais il n’y a aucun autre moyen de s’en sortir.”
    http://www.businessinsider.com/ukraine-russia-at-war-invasion-2014-8#ixzz3BhCZq0PE

      +0

    Alerter
    • Jeanne L. // 28.08.2014 à 16h36

      Le problème du cessez-le-feu et encore plus de l’établissement d’un processus de paix est que pour l’instant les conditions minimales ne sont pas réunies.
      Le “cessez le feu “de Porochenko et Obama est en fait la reddition pure et simple de la Novorossia, quant au processus de paix ni les conditions militaires, ni les conditions éthiques, ni les conditions économiques ne le permettent.
      L’article de K. Béchet-Golovko d’hier éclaire cette question d’une façon magistrale, article sous le titre: Ukraine l’impossible processus de Paix.
      http://russiepolitics.blogspot.fr/

        +0

      Alerter
      • sempervivens // 28.08.2014 à 19h34

        Non seulement, les propositions de cessez-le-feu de Poroshenko ne satisfont pas aux exigences de la Novorussie, mais tout cessez-le-feu actuellement permettrait aux forces de Kiev de se regrouper sur de nouvelles positions, de reconstituer leurs forces, de se réarmer et de lancer une nouvelle offensive. En revanche, les forces de nouvelle Russie, qui sont en plein élan et dont le moral est très haut, seraient contraintes à la défensive et connaitraient sans doute une perte de moral. De toute façon, ni la Russie, ni la Novorussie ne veulent entendre parler d’un cessez-le-feu qui ne garantirait pas la sécurité à la population de l’est ukrainien.

        La contre-offensive semble être l’occasion rêvée d’en finir avec les escadrons de la mort du secteur droit. Qui sait, il se pourrait que Poroshenko le souhaite aussi, compte tenu du sort qui l’attend si ils s’en sortent indemnes de combats.

          +0

        Alerter
      • languedoc 30 // 28.08.2014 à 20h35

        Je pense au contraire, que plus ils attendront, plus ce sera difficile à régler. Peut-être est-il encore temps d’éviter la partition de l’Ukraine, en proposant aux séparatistes l’arrêt des combats et une très large autonomie. Mais si les combats ne s’arrêtent pas, et reprennent de plus belle, ce sera foutu. Le bilan est déjà terrible, dans pas longtemps ce sera pire, et la seule solution sera l’indépendance. Le malheur de l’Ukraine, c’est qu’elle n’a pas un seul homme politique capable d’imposer un cessez le feu et d’éviter le pire.

          +0

        Alerter
        • Kiwixar // 28.08.2014 à 21h46

          La fédéralisation implique des transferts financiers des régions les plus riches (Donbass) vers les régions les plus pauvres (Galicie), ad vitam eternam, sous l’oeil bienveillant et totalement corrompu de Kiev. Galiciens plutôt nazis, qui ont essayé d’interdire la langue russe, et de perpétrer une purification ethnique contre les “doryphores” du Donbass.
          La construction artificielle qu’est l’Ukraine va prendre fin, reste à voir qui gardera Kiev…. et Tchernobyl.

            +0

          Alerter
  • Nicolas // 28.08.2014 à 16h36

    Par rapport au fait que depuis le début de l’offensive novorusse Kiev affirme être en guerre avec l’armée russe, une phrase trouvée sur twitter résume bien la situation. En français :
    “Les Ukropiens ont besoin de croire qu’ils se battent contre la Russie. Parce que sinon, il faudra reconnaître qu’une bande de coiffeurs, de chauffeurs de taxis et de mécanos leur mettent la branlée, et ça c’est la loose.”
    Bon, pour être honnête, il y a quand même beaucoup plus de mineurs que de coiffeurs dans les rangs novorusses.
    Et pour comprendre comment une bande de coiffeurs, mécanos etc tiennent tête à l’armée ukrainienne, faut comprendre que :
    -d’une part l’armée ukrainienne n’a eu aucun investissement depuis 23 ans donc en gros elle n’a que ce qu’elle avait en 1991, donc des tanks qui ont passé tout ce temps à rouiller, sans aucune maintenance (d’où les difficulté énormes à mieux tirer partie du stocks énorme d’armes lourdes qui dort dans des entrepôts)
    -d’autre part il y a une corruption extraordinaire, à une échelle telle qu’on ne voit plus en Russie, donc le peu de moyens qui devraient servir à acheter de l’équipement ou former les soldats est détourné par les officier
    -enfin, les soldats de Kiev n’ont pas, dans leur majorité, envie de mourir ou tuer pour les oligarques. Il faut se souvenir des images de tanks arrêté par quelques habitants désarmés (début mai je crois) et comprendre qu’il y a eu beaucoup d’incident comparables, avec des rebelles montés sur des vieilles bagnoles, armés de quelques fusils et grenades arrêtant des blindés.

      +0

    Alerter
    • Yann // 28.08.2014 à 17h34

      Le truc que j’ai un peu du mal à comprendre c’est que ces éléments ne sont pas nouveaux. Pourtant, durant ces 2 derniers mois, l’armée ukrainienne semblait avancer assez sûrement et méthodiquement, réduisant de plus en plus la zone contrôlée par les séparatistes, qui avaient l’air un peu désespérés. Et puis là d’un coup la tendance s’inverse brutalement, et c’est un peu la débandade côté forces de Kiev. Qu’est-ce qui explique ce changement de situation?

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 28.08.2014 à 18h04

        “l’armée ukrainienne semblait avancer assez sûrement et méthodiquement”
        @Yann : ben on a eu la réponse: ce qui ressemblait à une progression méthodique des forces de Kiev, c’était en fait des bataillons entiers qui s’enfonçaient dans des pièges tendus par Strelkov.
        Comparer la carte de Kiev et celle de la Novorossie http://ria.ru/infografika/20140826/1021515041.html
        Depuis que les pièges se sont refermés, on sait que la première carte ne correspond pas du tout à la réalité.
        Donc la réalité du terrain n’a pas changé, c’est juste qu’on regardait la première carte et qu’on regarde maintenant la deuxième.
        La seule chose qui était réel, c’est la prise de Slavyansk, Kramatorsk, Lissitchansk etc, au nord de Donetsk. Mais ça a pris 2 mois, et pendant que toute l’armée ukrainienne était occupée à combattre un petit millier de rebelles, Donetsk recrutait, formait des soldats, et se préparait, ce qui a permis d’arrêter l’avancer de Kiev à Gorlovka, Pervomaïsk etc.

          +0

        Alerter
    • sempervivens // 28.08.2014 à 19h45

      Oui, l’argument de la guerre contre la Russie ménage leur orgueil national.

      Mais leur défaite ne s’explique pas essentiellement par une pénurie de matériel moderne. Après tout les combattants de Nouvelle Russie n’ont débuté qu’avec quelques vieux chars T34 récupérés sur des monuments, plus quelques blindés pris aux Ukrainiens. Il y a beaucoup d’autres choses qui font la différence.

      Les combattants de Nouvelle Russie, à part le fait d’être des mineurs ou des ouvriers coriaces, sont tous des hommes dans la quarantaine, avec une expérience de l’armée et des combats. Ils connaissent parfaitement leur environnement, ce qui leur donne un avantage décisif sur des troupes ukrainiennes souvent désorientées. Comme toutes les armées de guérilla, celle de Novorussie écrase les ukrainiens dès qu’ils s’aventurent en terrain broussailleux et boisé, où leur supériorité matérielle ne leur sert à rien. Et, last but not least, ils bénéficient d’une supériorité morale incontestable, car ils luttent 1) pour un juste cause (ils sont tous conscients d’affronter des nazis – les bataillon Azov, Donbass, la garde nationale etc …) 2) pour défendre leur terre et leur droit d’y parler russe. Tous ces facteurs cumulés expliquent à mon avis leur montée en puissance.

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 29.08.2014 à 12h09

        @sempervivens: vous avez raison, sauf qu’il y a eu une évolution: une grande part des volontaires sont désormais des jeunes. Goubaryov parle de 700 volontaires par jour depuis le début de l’offensive, dont une écrasante majorité de 18 à 35 ans. Même s’il exagère un peu la Novorossie peut acquérir les moyens humains de son ambition, qui est d’arriver à Odessa. Les moyens matériels sont généreusement fournis par Kiev, à un rythme soutenu depuis le début de l’offensive (7 blindés capturés au moins pour la seule journée du 27)
        Je signale la nouvelle carte de kot-ivanov, qui prend acte de l’encerclement de Marioupol (presque total, manque Ourzouf sur la côte). Il semble que la carte a déjà du retard, avec des troupes de RPD qui se sont déjà approchées de Marioupol, côté est. http://ic.pics.livejournal.com/kot_ivanov/71733898/26779/26779_original.jpg
        Marioupol a d’après Oleg Tsaryov de grandes réserves de blé. De quoi nourrir le Donbass pour plusieurs mois.
        Total des pertes de Kiev pour la seule journée d’hier:
        -5 tanks, 28 autres blindés, 7 canons et mortiers, 2 pièces d’artillerie, 22 véhicules, un stock de munition
        -95 morts et blessés
        Ya un moment où ils vont comprendre qu’il faut négocier, non ? Parce qu’avec un rythme de pertes matérielles de ce niveau ils seront à poil dans 2 mois, 3 mois maximum si la Pologne et les Pays Baltes font un gros efforts (et après, qui va payer pour le renouvellement de leur armée?)

          +0

        Alerter
    • VladP // 28.08.2014 à 21h19

      Ce qu’il y a, c’est que le Donbass a foutu la pâtée à l’ukraine de kiev AVEC “L’OUTILLAGE” PRIS AU SOLDATS DU BANDERASTAN. En ce sens, au niveau technologique, la Nouvelle-Russie c’est contenté de se mettre au niveau de Kiev, avec juste un train de retard.
      Donc ce n’est le fait de l’armement obsolète qui cause la perte de l’ukraine, mais bien la corruption des esprits et des cœurs, et le manque de sens civique des gens.
      Les ricains les ont payés, certes, mais parce qu’ils étaient à vendre!
      C’est une grande Loi de la nature: quand il y a quelque chose à vendre; quoique ce soit; il se trouve toujours un acheteur un acheteur quelque part qui est potentiellement intéressé
      La catastrophe économique et sociale qui va immanquablement toucher l’ukraine sera peut-être le coup final qui fera comprendre au Pays qu’il est temps de reconstruire leur société sur de nouvelles personne et de nouvelles valeurs.
      Et pour ça, les citoyens de Nouvelle-Russie seront peut-être bien appelés par le pays tout entier pour montrer la voie grâce au courage à l’abnégation et à la ténacité dont ils ont fait preuve.
      Ce sont tout de même des valeurs auxquelles les citoyens d’un pays en pleine déliquescence peuvent vouloir croire en remplacement de l’oligarchie corrompue actuellement en place.

        +0

      Alerter
  • Hellebora // 28.08.2014 à 16h38

    La campagne d’intox fonctionne à merveille (les chars russes sont entrés en Ukraine, sauve qui peut !) et va donner les résultats escomptés (????). En Allemagne, c’est bon, ils veulent augmenter les sanctions
    http://www.fr-online.de/ukraine/ukraine-im-ticker–russland-zieht-ganze-welt-in-den-krieg-,26429068,28248820.html

      +0

    Alerter
    • VladP // 28.08.2014 à 21h34

      Je suis bien certain que l’allemagne n’est pas dupe! Elle dispose aussi de son propre service de renseignements. Mais elle est toujours une colonie américaine…
      Par ailleurs, elle soutien activement les nazis depuis le début de “l’opération antiterroriste” au Donbass.
      Je crois que c’est la fin de l’europe. Les pays du sud et une bonne partie des anciens pays de l’Est ne suivront pas! Ou du moins, ils seraient bien bêtes…
      La Russie ne restera pas sans réagir, et l’économie allemande est condamnée à terme!
      C’est la fin de l’ue “…De profundis clamavi ad te, Domine; Domine, exaudi vocem meam. Fiant aures tuæ intendentes in vocem deprecationis meæ. Si iniquitates observaveris, Domine, Domine, quis sustinebit?…”
      Et c’est là que mes 10 ans d’orphelinat (s)catholique reviennent… 🙂

        +0

      Alerter
  • PascalC // 28.08.2014 à 16h57

    En tous cas, pas très malin de la part de Porochenko de crier “au secours, les Russes m’attaquent !” : ça risque de démoraliser sensiblement les jeunes conscrits déjà peu “motivés” des forces kieviennes et accélérer les mouvements de désertion ou de fuite vers la Russie…
    A moins que la situation soit vraiment dramatique pour lui et qu’il espère une intervention directe de l’Otan pour le sauver de l’ornière dans laquelle il se trouve. Mais là, je pense que la Russie pourra parler, comme d’autres, de “ligne jaune”, et même “rouge”.

      +0

    Alerter
  • Nihil // 28.08.2014 à 17h12

    Ceux qui ont vécu mai 1981 et l’arrivée du PS au pouvoir se souviennent que les chars soviétiques étaient annoncés, que les quatre ministres communistes renseignaient le KGB 5 fois par jour, que Paribas sauvait le pays en exportant illégalement des billets et des lingots (ça c’était vrai, Raymond Barre a confirmé plus tard qu’entre le scrutin et l’installation de Mitterrand, le gouvernement a laissé le fric sortir – “négligence” très supérieure à celle de Lagarde !).
    Bref ceux qui n’étaient pas communistes à l’époque ont été élevés dans la peur de Moscou “Les Russes attaquent”). Les Chinois à Paris faisait rire …jaune (j’auras pas dû, je sais).
    La bêtise médiatique était déjà à l’œuvre, mais aujourd’hui c’est puissance 20 par rapport à l’époque.
    Et ça fonctionne, bien sûr !

      +0

    Alerter
  • Sibtigr // 28.08.2014 à 17h29

    Un fait indubitable : il n’y pas trace d’invasion de l’ukraine ni de la présence de troupes russes combattantes dans le communiqué de presse de l’OSCE de ce jour :

    http://www.osce.org/ukraine-smm/123030

      +0

    Alerter
    • ig // 28.08.2014 à 17h52

      Petite voix dans le concert bruyant de clairons, cymbales, tambours, grosses caisses….

        +0

      Alerter
  • Sibtigr // 28.08.2014 à 17h42

    Défaite des Ukr à Oulovaïsk : Porochenko lui-même donne l’explication : c’est parce que 2 bataillons (ou sections ?) ont déserté ainsi que leurx chefs.

    A noter que l’info vient du site ukrainien UNIAN, ça n’en a que plus de valeur

    http://www.unian.net/politics/956531-poroshenko-obyyasnil-chto-prichinoy-oslojneniya-situatsii-v-ilovayske-stalo-dezertirstvo-dvuh-podrazdeleniy.html

      +0

    Alerter
  • ig // 28.08.2014 à 17h50

    Non, les russes ne vont pas interdire l’importation de fromage, chocolat, ou montres, de Suisse, en réponse aux sanctions que vient de décréter aujourd’hui la Suisse à l’encontre de cinq banques russes.

    Les investisseurs russes vont simplement rapatrier leurs capitaux.

    http://en.itar-tass.com/russia/747095

      +0

    Alerter
    • EVELYNE31 // 28.08.2014 à 20h13

      les citoyens suisses ne partagent pas tous les décisions de leur présidence.

      Ci-dessous un lien du lobby des citoyens incitant les Suisses à dénoncer la politique actuelle de leur Président vis-à-vis de la Russie.

      http://www.lesobservateurs.ch/2014/08/25/lobby-citoyens-invitent-protester-cntre-lexclusion/
      Le Lobby des Citoyens vous invitent à protester contre le retrait de l’invitation faite au Président de la Douma

        +0

      Alerter
      • VladP // 28.08.2014 à 22h47

        J’ai imprimé pour mon épouse et pour moi-même, on signe et on expédie! Merci pour le lien!

          +0

        Alerter
    • VladP // 28.08.2014 à 21h43

      Et oui! La Suisse aussi plie!… 🙁 (mais je l’espère: ne romps pas!).
      Sinon, on peut numéroter nos abattis!
      Bon! c’est pas la mort non-plus: Les capitaux russes, ça impacte les Banques, et donc les mafias, les oligarques et C°.

        +0

      Alerter
  • transistor // 28.08.2014 à 19h22

    Je souhaite de tout coeur que tout l’Est de l’Ukraine , de Lougansk à Odessa se libère des nazi de kiev et que l’accès à la mer noire soit coupé . Ils vont s’en souvenir du résultat de leur coup d’état criminel !

    washington , la cia , l’oligarchie anglo saxone , number one comme fouteur de merde et criminel de guerre au 21 siecle . Churchill doit se retourner dans sa tombe de savoir que des anglo saxon collaborent avec des nazi !

      +0

    Alerter
    • LutterPourLaPaix // 29.08.2014 à 00h10

      Oui ça c’est l’histoire officielle que je croyais encore jusqu’à peu. En réalité il semble que les anglais ont aussi poussé Hitler contre la Russie avant le déclenchement de la 2nde guerre mondiale (cf. Chamberlain). Si des historiens visitent ce site j’aimerai bien connaître la vérité. De plus la famille royale n’était pas non plus très nette côté peste brune. Quand aux US, il paraît qu’ils ont fait capoter la SDN et qu’ils subventionnaient pas mal l’Allemagne nazie (Via certaines entreprises US etc…). On connait aussi le passé collabo de la France et celui d’une Europe passablement fasciste. Tiens tiens mais finalement tout ceci n’est pas fondamentalement différent d’aujourd’hui du moins par le jeu des alliances US-Europe…Après ça c’est gâté et on nous a servi semble-t-il une ENORME fable. Comme quoi les US nous ont libérés à eux seuls, que les anglais étaient tous de brave résistants et que la France a certes collaboré mais…bien malgré elle.

        +0

      Alerter
  • Sibtigr // 28.08.2014 à 19h31

    Je résumerais la situation d’aujourd’hui ainsi, selon le site ukrainian unian :

    L’armée ukrainienne perd indubitablement du terrain.
    Nombreuses désertions dans ses rangs.
    Porochenko appelle au calme et à l’union nationale (panique à bord) :
    http://www.unian.net/politics/956526-poroshenko-prizyivaet-sohranyat-spokoystvie-i-ukreplyat-natsionalnoe-edinstvo-dlya-zaschityi-donbassa.html

    Les ukrainiens masquent leur retraite sur le terrain par un regain d’accusation que les Russes ont envahi par le Sud Est, que les médias occidentaux reprennent en choeur (les chiens aboient).
    Sur le terrain, aucun mouvement de troupes ou blindés observés par l’OSCE, mais un drône et un hélicoptère russes patrouillant à la frontière.
    La pression monte, les médias ukrainiens exhibent encore 2 soldats russes capturés.
    Les ukrainiens appellent l’OTAN à l’aide, il y aurait une réunion d’urgence ce jour même.

    Espoir :
    un député polonais et le chef de la commission de la défense polonais déclarent que l’OTAN n’enverra pas de troupes en Ukraine, que les gouvernements occidentaux ne participeront pas à une guerre en Ukraine, mais qu’ils pourraient aider l’Ukraine par la fourniture d’armement.
    http://www.unian.net/politics/956459-nato-ne-vvedet-voyska-v-ukrainu-no-mojet-pomoch-tehnikoy-polskiy-deputat.html

      +0

    Alerter
  • fanfan // 28.08.2014 à 20h25

    Jacques Sapir – Russie-Ukraine 28 août 2014

    “Le gouvernement de Kiev prétend depuis maintenant plusieurs semaines que des troupes russes opéreraient en Ukraine, sans toutefois être en mesure de présenter des preuves de cela. Depuis 24h ces accusations sont reprises par des nombreuses sources. L’ambassadeur Américain à Kiev à parlé d’une « invasion » sur son compte twitter. Le Département d’Etat, plus prudent parle seulement d’incursion. Les autorités de l’OTAN prétendent aussi avoir les preuves de cette « invasion », mais aujourd’hui (28 août) on ne parle plus que d’un millier d’hommes. Les autorités russes nient tout cela, tout en reconnaissant que des unités opérant sur la frontière on pu s’égarer (ce qui est AUSSI arrivé à des unités de l’Armée Ukrainienne). Il faut alors remarquer les faits suivants :

    (1) Il est clair qu’il y a des volontaires russes combattants avec les insurgés. Ceci n’est pas un secret. Certains de ces volontaires sont des nationalistes, d’autres sont proches du Parti Communiste de Russie (KPRF). Ceci n’est pas suffisant pour parler d’une intervention directe de la Russie, tout comme la présence de 800 « volontaires » (i.e. mercenaires) américains de la société Academi (ex Blackwater) n’implique pas le gouvernement américain.
    (2) Que certains de ces volontaires soient d’anciens soldats, voire des soldats et officiers ayant demandé un congé sans solde est possible, et même assez probable.
    (3) On ne doit pas exclure que des « conseillers » russes opèrent au profit des insurgés, de même que l’on sait que des conseillers de pays de l’OTAN et des Etats-Unis entraînent les soldats de Kiev et la Garde Nationale.
    (4) La Russie fournit une aide indirecte aux insurgés, que ce soit en laissant fonctionner les filières de recrutement des volontaires ou en rétrocédant aux insurgés le matériel des troupes de Kiev quand ces dernières, encerclées, se font interner en Russie. C’est ainsi que les insurgés ont acquis les grandes quantités de matériel militaire dont ils disposent. La position de la Russie n’est pas la neutralité mais la non-belligérence.
    (5) Les accusations de ces deux derniers jours trouvent visiblement leur source dans la défaite cuisante subie par les forces de Kiev et l’effondrement partiel des unités déployées sur la partie sud du Front. De plus, des unités importantes sont encerclées depuis maintenant 4 jours au sud de Donetsk. La crise militaire que connaît le gouvernement de Kiev est une réalité, qui peut s’expliquer sans avoir recours à l’intervention russe. Il est cependant clair que le gouvernement de Kiev, qui semble avoir compris son erreur d’avoir cru pouvoir régler la question de l’insurrection de manière militaire, cherche à internationaliser cette guerre . C’est une logique infernale dans laquelle il convient de ne pas tomber.
    (6) Les accusations proférées par des autorités américaines amènent à se pencher sur le passé. Dans le cas du drame du vol MH17, nous sommes toujours sans les preuves que ces mêmes autorités avaient pourtant annoncées. De plus en plus de responsables, tant en Grande-Bretagne qu’en France, émettent désormais des doutes importants sur la thèse « officielle » d’une implication des forces insurgées, voire de la Russie. Compte tenu du rôle psychologique joué par ce drame, la plus grande prudence s’impose désormais pour les pays occidentaux.
    (7) Il est cependant clair que plus longtemps les opérations militaires dureront, plus grand sera le risque d’une confrontation directe entre les forces russes et l’armée de Kiev. C’est pourquoi, il est essentiel que l’on arrive à un cessez-le-feu le plus rapidement possible. Ce cessez le feu doit être inconditionnel. Il peut s’accompagner de la possibilité pour les forces de Kiev qui sont encerclées de se retirer, avec ou sans leur matériel, jusqu’à leurs lignes.
    (8) Le cessez-le-feu ne peut être le résultat d’un accord politique, mais au contraire il est la condition pour que des négociations directes entre le gouvernement et les insurgés puissent s’ouvrir. De ce point de vue, le temps presse…

    http://russeurope.hypotheses.org/2699

      +0

    Alerter
    • Noam // 28.08.2014 à 21h11

      (9) enfin, plus de 9000 personnes essentiellements des femmes ont manifesté à Kiev contre la guerre civile.

      PS : 5000 pas 9000.!!
      La voie de la Russie :

      Les manifestants qui protestent contre l’envoi de troupes à l’Est de l’Ukraine, ont occupé l’avenue Vozdoukhoflotski à Kiev ce jeudi. Le rassemblement a réuni jusqu’à 5000 personnes . La circulation automobile sur l’avenue a été coupée.

      Cette manifestation a été organisée en réponse au refus des autorités ukrainiennes d’écouter les revendications des manifestants. Parmi les manifestants il y a principalement des mères et des épouses, dont les enfants et les époux ont été envoyés de force à Donbass.

        +0

      Alerter
  • sempervivens // 28.08.2014 à 21h19

    L’Iran a été menacé d’une guerre pour avoir voulu décrocher du dollar, l’Irak a été détruit pour cette raison, de même que la Libye, l’Arabie Saoudite a été vertement semoncée. Il sera autrement plus difficile pour les Etats-Unis de faire revenir la Chine et la Russie dans le droit chemin, d’autant plus que nombre d’autres pays vont très rapidement leur emboiter le pas. Le détricotage de l’empire du dollar a commencé.

      +0

    Alerter
    • bm607 // 28.08.2014 à 21h43

      Faire revenir la Chine dans le droit chemin, ça ne semble pas être leur envie du moment, du moins pas par des voies pacifiques :
      ​’Reduce or stop it’: China vows to respond to US ‘close surveillance’ patrols
      Beijing is calling on Washington to scale back, or cancel, aerial surveillance of the Chinese mainland, since such a practice represents a security risk and a deterrent to better bilateral relations – otherwise it is ready to take measures….”
      Source : http://rt.com/news/183408-china-us-military-dispute/

        +0

      Alerter
      • Kiwixar // 28.08.2014 à 21h59

        L’énorme erreur géostratégique zunienne dont on parlera dans les livres d’histoire, c’est d’avoir poussé la Chine et la Russie dans les bras l’un de l’autre, au lieu d’avoir joué l’un contre l’autre avec quelques false flag et un peu de pommade.
        Les perdants de la 2eGM (Japon, Allemagne) vont-ils s’émanciper de leur vainqueur?

          +0

        Alerter
  • Noam // 28.08.2014 à 21h22

    Merci infiniment !

      +0

    Alerter
  • Spipou // 28.08.2014 à 21h53

    Un des meilleurs articles que j’aie lus sur le sujet.

    Il ne mentionne pas l’erreur de Poutine, répondant à celle du gouvernement ukrainien le 23 février, qui a été de laisser entendre qu’il défendrait militairement les oblasts de l’est de l’Ukraine, pour finalement ne rien en faire pendant plusieurs mois.

    Mais maintenant, la mécanique est enclenchée… La Russie défend militairement les oblasts de l’est, et je me demande où ça va s’arrêter.

      +0

    Alerter
    • Kiwixar // 29.08.2014 à 01h52

      Erreur de Poutine, ou machiavélisme?

      1) laisser entendre qu’ils soutiendra militairement les oblasts de l’Est, pour qu’ils se soulèvent

      2) les laisser se débrouiller tous seuls (au niveau visible, en douce c’est une autre question) pour que les massacres entérinent dans les esprits ukrainiens qu’il est indispensable que le pays soit scindé en deux car la réconciliation n’est plus possible

      Je reste persuadé que la Russie a bien vu l’Otan approcher avec ses gros sabots, et qu’ils ont préparé le terrain depuis des années, avec une connaissance intime des consciences des habitants (et non seulement une connaissance superficielle que donne la surveillance électronique et des meetings avec des oligarques ou des politiciens pourris).

      Ils peuvent se retrouver avec une demi-ukraine pro-EU à leur frontière, mais so what, les Pays Baltes sont aussi à leur frontière, ainsi que la Finlande. Une demi-ukraine de l’Ouest archi-pauvre et en faillite (avec Tchernobyl en prime) sera un BOULET pour l’Organisation de Bruxelles, boulet qui risque d’accélérer le démantèlement de cette union génératrice de misère. Qui va payer?

        +0

      Alerter
    • C Balogh // 29.08.2014 à 03h24

      Bonjour,
      Je n’ai pas vu cette info “La Russie défend militairement les oblasts de l’est, et je me demande où ça va s’arrêter.”
      J’ai compris qu’il y avait des volontaire russes, oui, mais je n’ai pas vu que la Russie s’impliquait militairement.
      Avez-vous des liens?

        +0

      Alerter
      • Spipou // 29.08.2014 à 06h13

        Les liens il faudrait que je les retrouve, mais cette fois-ci il y a des photos satellites précises, et la confirmation d’un responsable du Kremlin (nom non précisé). Je ne me souviens plus quel journal c’était, mais ça devrait pouvoir se retrouver assez facilement.

          +0

        Alerter
        • Spipou // 29.08.2014 à 06h15

          Ah oui… Ca date d’aujourd’hui. Enfin, d’hier à l’heure où j’écris, c’est-à-dire du 28 août. C’est la première fois qu’on a une preuve de l’implication directe de l’armée russe dans les combats.

            +0

          Alerter
          • C BAlogh // 30.08.2014 à 14h18

            ben vous avez des preuves, où sont-elles?
            Les photos satellites?
            Celles où il y a 5 chars?

              +0

            Alerter
  • Serge // 28.08.2014 à 22h19

    Merci @Nicolas …Quel boulot vous assumez ,bravo!
    Sinon,pas facile de divulguer un peu de vérité sur les forums de la presse mainstream ,où c’est pourtant utile,car ici on est à peu près dans un certain consensus .Je me suis fait censuré deux fois hier sur celui du ” parisien”.

      +0

    Alerter
    • Sibtigr // 29.08.2014 à 10h52

      et moi je me suis fait censurer deux fois sur Le Point

        +0

      Alerter
      • C BAlogh // 30.08.2014 à 14h20

        Moi, je me fais censurée à chasque fois que je laisse un com sur le site de Onubre Einz!!!
        Pourtant, je lui demandait simplement de m’expliquer la différence entre le Kosovo et l’Ukraine, apparemment, il n’en sait rien puisqu’il ne répond pas.
        Son déni d’une présence nazie là-bas est incroyable……

          +0

        Alerter
  • Noam // 28.08.2014 à 22h19

    La remilitarisation de l’Europe :
    Et voilà côté Ukraine, le secrétaire adjoint du Centre d’information et d’analyse de la sécurité nationale et de défense Mikhaïl Koval a déclaré que le service militaire redeviendra obligatoire dans le pays à nouveau en automne.

    Mais il va falloir rétablir le service militaire en France aussi ! Vite, et au pas de l’oie obligatoire… dès la maternelle !!!

      +0

    Alerter
  • Noam // 28.08.2014 à 22h31

    Mais la loi martiale en Ukraine, pas encore, selon la voix de la Russie.

      +0

    Alerter
  • Kiwixar // 28.08.2014 à 23h24

    Mettre en parallèle la Belgique avec l’Ukraine est assez intéressant (et peut permettre de convaincre plus facilement des proches ou des collègues) :

    “Des flamands nazis prennent le pouvoir à Bruxelles suite à un putsch, à 1 an des élections. Ils décident d’interdire la langue française en Wallonie. Les Wallons se soulèvent. Des volontaires français passent la frontière pour aider la résistance anti-nazie.”

    Avec le parallèle entre Kiev et Bruxelles : en cas de scission, qui garde la ville?

    Qui garde le chocolat ?

      +0

    Alerter
    • Huhu // 29.08.2014 à 12h51

      >kiwixar

      Je crains que votre intervention manque un poil de nuance:
      On peut reprendre votre scénario et ajouter un détail:
      “Des volontaires Français d’extrême droite passe la frontière pour aider la résistance anti-nazie.”

      Car c’est certainement ce qu’il y a actuellement de plus réalistes.

      Et oui, sous l’occupation nazie, les premiers réseaux de résistance qui fonctionnèrent le mieux furent ceux des communistes staliniens, mais aussi ceux de l’extrême droite française qui avaient refusée la capitulation et préférait le nationalisme français à une vaine Europe nazie.

      Les réseaux des gentils sociaux démocrates et des doux apolitiques, qui ne savaient pas faire fonctionner des organisations secrètes, furent quasiment immédiatement éliminés, avec une brutalité sans nom par l’occupant nazi.

      Du coup, si vous me permettez, en prenant ce recul historique, ça met une bonne douche froide aux rêveurs et aux idéalistes.

        +0

      Alerter
      • Kiwixar // 30.08.2014 à 00h59

        Je vous répondrais en citant Deng Xiao Ping : “Peu importe que le chat soit noir ou blanc, du moment qu’il attrape les souris” …

        Je pense aussi que le soir au coin du feu dans le Donbass après une journée de combats, les volontaires étrangers ayant rejoint la Résistance doivent sans doute découvrir qu’ils ont beaucoup plus en commun (souveraineté, non-ingérence étrangère) qu’ils ne le pensaient, et que la division des gueux entre eux est bien organisée par les 0.1% d’oligarques internationalistes.

          +0

        Alerter
  • Elbert // 28.08.2014 à 23h40

    Il y a beaucoup de ” résidus néfastes” d’après-guerre en Europe. Ainsi, si le retour de la Crimée en Russie n’est que justice, plus près de chez nous, en France continentale, nous avons aussi un territoire détaché de ses Racines, délibérément, et injustement: C’est le département de Loire-Atlantique, détaché de sa Région, la Bretagne, et qui subit une débretonisation à marche forcée depuis 40 ans, avec quelques soupoudrages pseudo-culturels pour masquer tout ça. Qu’on ne s’étonne pas du piètre comportement de la France sur la scène internationale, quand on voit le peu de respect qu’elle a pour ses propres peuples.

      +0

    Alerter
    • Nicks // 29.08.2014 à 10h13

      Et sinon, Rennes ou Nantes comme capitale régionale ? :oB Allez, il y a des choses sérieuses qui se passent en ce moment…

        +0

      Alerter
  • Kiwixar // 28.08.2014 à 23h51

    Guerre de communication : pour diminuer l’ardeur combattive des conscrits dans l’armée de Kiev, les Novorussiens devraient rebaptiser leur armée en “Armée de Libération de l’Ukraine”, et expliciter qu’ils souhaitent :

    1)- libérer l’Ukraine des oligarques et de la corruption
    2)- libérer l’Ukraine des influences étrangères (dont russes)
    3)- mettre en place une “économie populaire” (mot très large) de type capitaliste mais intégrant la participation des salariés au capital (1/3?)

    Quelle bidasse irait se faire tuer pour un oligarque, alors qu’il y a la promesse d’un monde meilleur, dirigé par hommes communs ayant montré leur altruisme au point de risquer leur vie au front?

    Cela pourrait aider à prendre Kiev, puis ensuite à établir la scission 50/50 du pays sur des critères linguistiques (l’Est gardant Kiev).

      +0

    Alerter
  • observateur engagé // 29.08.2014 à 10h04

    Je voudrais acheter russe pour contourner le boycott européen, comment est ce possible ?

      +0

    Alerter
    • Sibtigr // 29.08.2014 à 10h54

      Magasins “Gastronom” sur Paris, il doit y en avoir 5-6

        +0

      Alerter
      • observateur engagé // 29.08.2014 à 11h38

        oui il y en a un prés de gare de lyon, j’y avais acheté du kwass (en poudre, à dissoudre) mais à part le kwass, c’est cher!

          +0

        Alerter
        • Nicolas // 29.08.2014 à 11h50

          “à part le kwass, c’est cher!”
          Ah bon? Les concombres en conserves sont très abordables, ici au moins. Et tellement meilleur que les concombres gigantesques sans aucun goût qu’on trouve en France. Et c’est totalement absurde, mais ici je ne peux acheter du sarrasin qu’au Gastronom local, à un pris raisonnable aussi. La production en France et en Europe a presque totalement disparu (-95% en Bretagne par exemple), parce que c’est pas tout ça de manger des trucs sains qui coûtent rien, mais faut plutôt utiliser les champs pour nourrir les vaches, sinon yaura pas de cancers ou maladies cardiaques, comment voulez-vous que les laboratoires pharmaceutiques fasse du fric si les gens mangent pas de viande? ‘fin je dis ça mais en France vous avez du sarrasin bio au même prix que ce que je paie au Gastronom, bande de nantis.

            +0

          Alerter
  • Nicolas // 29.08.2014 à 10h08

    L’état-major de la RPD affirme avoir réalisé l’encerclement de Marioupol. Si c’est vrai, c’est colossal.
    Cet encerclement empiète même de quelques kilomètres en région de Zaporojié avec la prise du village d’Osipenko… L’encerclement n’est pas encore total mais le deviendrait si la RPD parvient à prendre Ourzouf, sur la côte, où des combats sont en cours. Il y aurait alors une nouvelle très grande poche à Marioupol, avec la particularité de l’accès à la mer. Pas sûr que les Russes laissent des renforts passer par le détroit de Kertch. Et puis les habitants de Marioupol pourront se soulever. Ils manifestent déjà, ce qui me paraît extrêmement courageux vu que des dizaines de civils ont déjà été massacrés à Marioupol.
    La RPD affirme avoir pris ou repris le contrôle de 12 villages et bourgs, en tout, pour la seule journée d’hier. 20000 habitants, à la louche.
    Au passage, ça veut dire que le pronostic (fait par Sapir) d’une frontière sur la ligne Marioupol-Donetsk-Slaviansk est déjà faux, puisqu’Ourzouf est à 40 km à l’ouest de Marioupol.
    La prochaine carte de kot-ivanov devrait avoir pas mal de changements par rapport à celle d’hier…

      +0

    Alerter
    • step // 29.08.2014 à 14h26

      confirmé, la nouvelle carte est tombée, par contre les novorusses semblent avoir subi des déconvenues au nord et n’ont toujours pas pris le nœud ferroviaire. Des chaudrons semblent avoir disparu de la carte. Ceci dit personnellement, les cartes fraiches du jour j’attend quelques temps avant de supposer que c’est stabilisé. Pour l’instant cela ressemble plus à un effondrement de l’encerclement sud qu’ à un retrait généralisé. Les loyalistes sont toujours dans les faubourgs des grandes villes. Le tout sachant qu’on est pas à l’abris d’erreurs ou de propagande par carte interposées.

        +0

      Alerter
      • Nicolas // 29.08.2014 à 14h48

        kot-ivanov est vraiment très fiable, surtout par rapport à la carte collaborative militarymaps.info
        L’état major de la RPD a donné une liste de 9 lieux passés sous son contrôle autour de Marioupol, donc c’est assez clair.
        C’est sûr que les troupes de Donetsk, Gorlovka et Lougansk ont dû mal, mais elle font leur boulot, qui est de résister aux assauts et de défendre leur ville. L’encerclement de Marioupol cause la panique, beaucoup de troupes y affluent, d’autres qui étaient en territoire novorusses retournent à Marioupol, et l’effort de Kiev actuellement c’est la défense de la ville : minage des abords de la ville et construction de positions fortifiées Ce gros détournement de l’effort de guerre empêche Kiev d’envoyer des troupes suffisantes pour prendre l’une des 3 villes. En fait, 2 villages ont déjà été repris au nord de Lougansk. La Novorossie recrute à grande vitesse (700 volontaires par jour dit Goubaryov) et se renforce (4-5 blindés capturés par jour), Kiev s’effondre (environ 25 blindés perdus par jour, plus de l’artillerie et au moins 300 prisonniers, morts et blessés). Dans cette situation, il suffit que les troupes de Donetsk, Gorlovka et Lougansk résistent pour permettre aux autres d’aller jusqu’à Odessa d’ici la fin de l’année.
        C’est vrai que la situation serait beaucoup plus simple si la Novorossie pouvait reprendre Debaltsevo (le noeud ferroviaire et routier) mais ils ne peuvent pas gagner sur tous les fronts en même temps…

          +0

        Alerter
  • Jo_Blue // 29.08.2014 à 14h45

    Nicolas, si les succès militaires se poursuivent, jusqu’où ira la contre attaque? Après Marioupol, surement Slaviansk. Mais ensuite, Odessa et Kharkov? Et pour finir à Kiev??

    Ça ne sera pas facile dans ces grosses villes, même à majorité russophone, car la propagande a vraiment laver le cerveau de ces gens là… Mais après le faite que Porochenko dise que c’est la Russie qui les attaque (pour avoir l’aide de l’OTAN), c’est à double tranchant, car pour le morale des troupes Kiéviennes, et les villes qui verront les séparatistes arriver, ils sauront que c’est du suicide de résister contre l’armée Russe…

    Bref j’espère vraiment que le future gouvernement de Novorussia ne sera pas aussi corrompu que celui d’Ukraine depuis tant d’années… Nationaliser les compagnies, pour donner du travail avec un salaire correcte à tout les ukrainiens, et arrêter cette corruption qui gangrène le pays. C’est tout ce que les gens demandent… Si ils arrivent à faire ça, les autres régions russophones d’Ukraine les rejoindront surement d’ici quelques années…

    Et tu penses que le future gouvernement de la Novorussia sera du genre démocratie ou nouvelle oligarchie?

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications